wiki : Lehahiah

Selon Rémy, "devrait poster plus souvent pour la gloire du LOL".
  > De Alea, c'est meugnon comme commentaire, Rémy.

A été stagiaire docile du comité consultatif du prix JJF.

Faux Semblants monte le premier fan club officiel de Lehahiah. Qui en est ?

- Faux Semblants, Cheftaine Scout patin, qui est le boulet qui a modifié sans comprendre que "cheftaine scout", c'était mon titre personnel ?! (> J'aurais bien répondu "Chuck Norris", mais Chuck Norris comprend, c'est nous qui ne comprenons pas Chuck Norris. - Lehahiah)
- Chuck Norris,
- Maria Cayuelas,
- Richard Descoings
(> Ces trois là me vont droit au cœur, surtout Maria Cayuelas, qui pourtant n'a encore rien vu. - idem).
- Le Pétauriste, en tant qu'écureuil.
- kobayashi (admis avec les honneurs du jury :DDD)
- Beltramose, parce qu'elle a eu la présence d'esprit de rédiger une compilation les bons mots de M.Andre. Lehahiah, j'espère que tu n'as pas lâché l'affaire ; j'ai hâte de voir ce que tu as pu archiver !



http://www.philippetastet.com/contenu/congres/jettours/la-visite-d-olympie.jpg
Merci ! ;)


  Le journalisme expliqué à ma fille

Je dois te dire que Rastignac est mon dieu, mon héros et ma vérité. Jadis j’ai enseigné la philosophie dans un lycée bas-normand. Je corrigeais des copies minables bien loin de l’idée que je m’étais fait de ma carrière. Et surtout de moi. Voilà pourquoi j’ai quitté ta mère, laissé tomber le lycée, lâché la province pouilleuse pour monter à Paris où j’ai pratiqué éhontément séduction, flatterie et flagornerie.

Je me suis servi de la chronique philosophique d’un journal du soir pendant des années pour encenser les médiocres utiles, flatter les valeurs sûres et insulter les rares esprits libres. Traite-les de démagogues, de populistes, de menteurs, de faussaires. Plus c’est gros, mieux ça passe. La perfidie dans un journal ayant pignon sur rue passe pour un signe d’indépendance d’esprit. On dissimule d’autant mieux son jeu…

À force de bassesses, je suis entré au CNRS : il suffit pour cela de passer dans ton journal la rhubarbe aux médiocres qui siègent au jury d’admission et, surtout, d’écrire pis que pendre de leurs adversaires ou de leurs ennemis. Magique : ils deviennent illico tes amis et te repassent bien vite le séné. La somme mensuelle allouée pour chercher sans obligation de trouver est très confortable, je t’assure.

Mon statut me permet désormais de faire des ménages. À l’UNESCO, par exemple, je peux engloutir en une après-midi le budget d’équipement scolaire annuel d’une centaine de villages africains. Il me suffit de vendre mon nom - en fait, celui du journal… : je pose trois questions sottes à un panel de gogos, et je repars en empochant le pactole philosophique. Tu perds ton âme, certes, mais à quoi bon une âme puisque personne n’en a chez les gens utiles ? Je te le dis : vends-toi ma fille, on jouit tellement plus du vice que de la vertu. Et puis tu verras, en te roulant dans cette fange tu n’auras plus besoin d’analyste.

Chronique de Michel Onfray.

  Je rajouterai que selon mon grand-père, il y a trois bas métiers qui n'en font qu'un : avocat, journaliste, et péripatéticienne. Visiblement, mes cours de droit et mon envie de faire journaliste me plongeront dans la prostitution. - Lehahiah


  voila, voila, voila, grâce à mon post, j'ai réussi à passer pour un allumé mystique auprès de broz. Je te félicite pas hein.

Pas seulement de Broz...
  Oui mais non, faites comme si vous aviez pas lu.

  >Grâce à quel post ? /A.