Re: Le thread de l'éducation nationale (réfomes scolaires, autorité des enseignants, niveau des élèves...)

Oh mon dieu, on prend deux enfants avec un prénom à consonance culturelle différente et on leur demande de projeter leur histoire d'amour dans le passé ? Mais quelle horreur ! Vraiment je suis profondément choqué par cette promotion du "multiculturalisme".

It ain’t what you don’t know that gets you into trouble. It’s what you know for sure that just ain’t so.

"Un terroriste ne mérite pas de mourir. Il mérite de vivre l'enfer. A perpétuité. Et seule la déchéance de la nationalité le permet." Greg

402

Re: Le thread de l'éducation nationale (réfomes scolaires, autorité des enseignants, niveau des élèves...)

On croit rêver mais pourtant c'est le cas, c'est ce qu'on trouve dans les nouveaux manuels. Moi aussi j'ai halluciné.

Vous ne comprenez donc pas... Alors je vais tenter de réexpliquer : on juge (comme d'habitude) le passé avec les lunettes (idéologiques) du présent. Il est complètement débile de demander d'imaginer une histoire d'amour entre Karim et Léa sous l'Antiquité, au Moyen-Age ou quelque autre époque car elle ne peur tout simplement pas exister. Soit Karim aurait été réduit en esclavage, soit il aurait été trucidé. Fin de l'histoire. Par contre, en l'an 3000, pas de problèmes. Quoi qu'il aurait peut-être mieux valu que Karim soit vegan bisexuel et Léa trans gender neutral. Ça passerait sans doute mieux en l'an 3000.

J'ai une proposition pour que l'exercice ne soit pas débile : imaginez une histoire d'amour entre un jeune garçon et une jeune fille durant l'Antiquité, sous Louis XIV etc. Voilà, pas de prénom, fin du problème, point final. Mais là encore, j'avoue, c'est très cisgenré et donc oppresseur pour les minorités.

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

403

Re: Le thread de l'éducation nationale (réfomes scolaires, autorité des enseignants, niveau des élèves...)

Broz a écrit:

et si tu fais un caca nerveux parce qu'il y a un prénom qui ne te plait pas et bouhouhou c'est pas réaliste, je crois que tu as zappé ce que c'est qu'un élève de 4e.

"Et sans races, comment peut-on parler de racisme?" - sabaidee, 16/05/2014
"Allez, rince ton visage et enlève la merde dans tes yeux, va lire les commentaires des lecteurs du monde (le monde, hein, pas présent ou national hebdo) et tu percevras le degré d'agacement que suscitent ces associations subventionnées..." - sabaidee, 06/09/2016

"(influence léniniste de la "praxis historique réalisante et légitimée par sa propre réalisation historique effective", au sens hégélien du terme, dans l'action islamiste, au travers de l'état islamique - je n'utilise volontairement pas de majuscule pour cet "état" en ce que je lui dénie toute effectivité historique)" - Greg, 18/07/2016

"Oui oui, je maintiens. Il n'y a rien de plus consensuel que le Point. " - FDL, 28/07/2016

Re: Le thread de l'éducation nationale (réfomes scolaires, autorité des enseignants, niveau des élèves...)

FDL a écrit:

On croit rêver mais pourtant c'est le cas, c'est ce qu'on trouve dans les nouveaux manuels. Moi aussi j'ai halluciné.

Vous ne comprenez donc pas... Alors je vais tenter de réexpliquer : on juge (comme d'habitude) le passé avec les lunettes (idéologiques) du présent. Il est complètement débile de demander d'imaginer une histoire d'amour entre Karim et Léa sous l'Antiquité, au Moyen-Age ou quelque autre époque car elle ne peur tout simplement pas exister. Soit Karim aurait été réduit en esclavage, soit il aurait été trucidé. Fin de l'histoire. Par contre, en l'an 3000, pas de problèmes. Quoi qu'il aurait peut-être mieux valu que Karim soit vegan bisexuel et Léa trans gender neutral. Ça passerait sans doute mieux en l'an 3000.

J'ai une proposition pour que l'exercice ne soit pas débile : imaginez une histoire d'amour entre un jeune garçon et une jeune fille durant l'Antiquité, sous Louis XIV etc. Voilà, pas de prénom, fin du problème, point final. Mais là encore, j'avoue, c'est très cisgenré et donc oppresseur pour les minorités.

Donc tu es en train de nous faire un caca nerveux pour des prénoms ? Oui il n'y aurait pas eu de Léa à l'antiquité, peut être une Le'ah quelque part en Judée-Samarie et en effet elle n'aurait probablement pas rencontré de Karim, encore que, peut-être en Judée-Samarie. Donc oui c'est un énorme scandale, on a pas respecté l'Histoire pour permettre à des gamins de 13 ans de s'y identifier, c'est inacceptable.

Des Léa sous Louis XIV il n'y a pas dû en avoir beaucoup non plus, mais je ne suis pas certain que ça soit ça qui te gène au fond, non, ce qui t'ennuie dans cette histoire ce n'est pas le manque de réalisme, c'est le fait qu'on ait pu oser un anachronisme aussi affreux que le metissage. Enfin je suis désolé, mais ta propension à dévier sur les vegan, trans gender ou plus généralement les minorités te rend particulièrement désagréable à lire.

It ain’t what you don’t know that gets you into trouble. It’s what you know for sure that just ain’t so.

"Un terroriste ne mérite pas de mourir. Il mérite de vivre l'enfer. A perpétuité. Et seule la déchéance de la nationalité le permet." Greg

405

Re: Le thread de l'éducation nationale (réfomes scolaires, autorité des enseignants, niveau des élèves...)

Ce n'est pas le prénom qui me chiffonne le plus, c'est l'idéologie qui transparaît derrière, comme je l'ai déjà dit.
Il n'y aurait pas eu de Léa non plus, mais à cette époque, en Occident, Léa se serait appelée Galla Placidia, Cunégonde ou Marguerite et elle n'aurait jamais rencontré Karim ailleurs que dans un harem, après s’être fait capturer par des pirates en mer. Donc encore une fois, l'exercice est débile. L'identification est impossible et de toute façon, il n'y a pas d'identification à chercher. C'est un travail d’imagination, je ne vois pas pourquoi il faudrait fatalement s'identifier.

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

Re: Le thread de l'éducation nationale (réfomes scolaires, autorité des enseignants, niveau des élèves...)

J'aimerais quand même bien savoir à quelle "idéologie" tu fais référence. Par ailleurs Léa étant un prénom d'origine juive, pas sur qu'elle se serait appelée Galla Placidia la gamine. C'est dommage que tu ne t'intéresses pas à ses origines à elle aussi.

It ain’t what you don’t know that gets you into trouble. It’s what you know for sure that just ain’t so.

"Un terroriste ne mérite pas de mourir. Il mérite de vivre l'enfer. A perpétuité. Et seule la déchéance de la nationalité le permet." Greg

407

Re: Le thread de l'éducation nationale (réfomes scolaires, autorité des enseignants, niveau des élèves...)

FDL a écrit:

Il n'y aurait pas eu de Léa non plus, mais à cette époque, en Occident, Léa se serait appelée Galla Placidia, Cunégonde ou Marguerite et elle n'aurait jamais rencontré Karim ailleurs que dans un harem, après s’être fait capturer par des pirates en mer.

Pour la postérité.

"Et sans races, comment peut-on parler de racisme?" - sabaidee, 16/05/2014
"Allez, rince ton visage et enlève la merde dans tes yeux, va lire les commentaires des lecteurs du monde (le monde, hein, pas présent ou national hebdo) et tu percevras le degré d'agacement que suscitent ces associations subventionnées..." - sabaidee, 06/09/2016

"(influence léniniste de la "praxis historique réalisante et légitimée par sa propre réalisation historique effective", au sens hégélien du terme, dans l'action islamiste, au travers de l'état islamique - je n'utilise volontairement pas de majuscule pour cet "état" en ce que je lui dénie toute effectivité historique)" - Greg, 18/07/2016

"Oui oui, je maintiens. Il n'y a rien de plus consensuel que le Point. " - FDL, 28/07/2016

408

Re: Le thread de l'éducation nationale (réfomes scolaires, autorité des enseignants, niveau des élèves...)

Le concept de romance n'étant pas vraiment attesté en Occident avant le XIIIe siècle, je rejette catégoriquement cet exercice pour des élèves de 4e.

"Et sans races, comment peut-on parler de racisme?" - sabaidee, 16/05/2014
"Allez, rince ton visage et enlève la merde dans tes yeux, va lire les commentaires des lecteurs du monde (le monde, hein, pas présent ou national hebdo) et tu percevras le degré d'agacement que suscitent ces associations subventionnées..." - sabaidee, 06/09/2016

"(influence léniniste de la "praxis historique réalisante et légitimée par sa propre réalisation historique effective", au sens hégélien du terme, dans l'action islamiste, au travers de l'état islamique - je n'utilise volontairement pas de majuscule pour cet "état" en ce que je lui dénie toute effectivité historique)" - Greg, 18/07/2016

"Oui oui, je maintiens. Il n'y a rien de plus consensuel que le Point. " - FDL, 28/07/2016

409

Re: Le thread de l'éducation nationale (réfomes scolaires, autorité des enseignants, niveau des élèves...)

Barney a écrit:

J'aimerais quand même bien savoir à quelle "idéologie" tu fais référence. Par ailleurs Léa étant un prénom d'origine juive, pas sur qu'elle se serait appelée Galla Placidia la gamine. C'est dommage que tu ne t'intéresses pas à ses origines à elle aussi.

Le prénom Léa n'a pas été donné en raison d'origines juives (dans ce cas, il y aurait eu un H à la fin) mais parce qu'il fait partie des prénoms les plus donnés en France : http://www.ladepeche.fr/article/2015/10 … -2015.html

L'idéologie à laquelle je fais référence, je l'ai dit plus haut, c'est toujours la même antienne : le vivre-ensemblisme, le multiculturalisme à la Benetton etc.

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

410

Re: Le thread de l'éducation nationale (réfomes scolaires, autorité des enseignants, niveau des élèves...)

FDL a écrit:

L'idéologie à laquelle je fais référence, je l'ai dit plus haut, c'est toujours la même antienne : le vivre-ensemblisme, le multiculturalisme à la Benetton etc.

Et c'est ça qui voue aux gémonies le "communautarisme".

Last edited by Broz (07-05-2016 10:16:23)

"Et sans races, comment peut-on parler de racisme?" - sabaidee, 16/05/2014
"Allez, rince ton visage et enlève la merde dans tes yeux, va lire les commentaires des lecteurs du monde (le monde, hein, pas présent ou national hebdo) et tu percevras le degré d'agacement que suscitent ces associations subventionnées..." - sabaidee, 06/09/2016

"(influence léniniste de la "praxis historique réalisante et légitimée par sa propre réalisation historique effective", au sens hégélien du terme, dans l'action islamiste, au travers de l'état islamique - je n'utilise volontairement pas de majuscule pour cet "état" en ce que je lui dénie toute effectivité historique)" - Greg, 18/07/2016

"Oui oui, je maintiens. Il n'y a rien de plus consensuel que le Point. " - FDL, 28/07/2016

411

Re: Le thread de l'éducation nationale (réfomes scolaires, autorité des enseignants, niveau des élèves...)

http://i.imgur.com/gECrj03.jpg
Fig. 1 : FDL circa 1957

"Et sans races, comment peut-on parler de racisme?" - sabaidee, 16/05/2014
"Allez, rince ton visage et enlève la merde dans tes yeux, va lire les commentaires des lecteurs du monde (le monde, hein, pas présent ou national hebdo) et tu percevras le degré d'agacement que suscitent ces associations subventionnées..." - sabaidee, 06/09/2016

"(influence léniniste de la "praxis historique réalisante et légitimée par sa propre réalisation historique effective", au sens hégélien du terme, dans l'action islamiste, au travers de l'état islamique - je n'utilise volontairement pas de majuscule pour cet "état" en ce que je lui dénie toute effectivité historique)" - Greg, 18/07/2016

"Oui oui, je maintiens. Il n'y a rien de plus consensuel que le Point. " - FDL, 28/07/2016

412

Re: Le thread de l'éducation nationale (réfomes scolaires, autorité des enseignants, niveau des élèves...)

Broz, tu sembles vouloir me faire passer pour un raciste anti-métissage ; ce n'est pas du tout le cas. Le métissage relève de la sphère privée, les gens font ce qu'ils veulent chez eux. Ce que je critique, c'est lorsque cela relève de l'idéologie. Il n'y a pas à inciter ni à décourager le métissage. Je suis contre ceux qui disent : métissez-vous, le métissage est une chance et je suis contre ceux qui disent : ne vous métissez pas, gardez la race pure. Laissez donc les gens faire ce qu'ils veulent de leurs fesses, tout simplement.

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

Re: Le thread de l'éducation nationale (réfomes scolaires, autorité des enseignants, niveau des élèves...)

Mais tu as fumé du crack ? En quoi le fait de dire Karim est amoureux de Léa est une ode au métissage ? Waouh ils utilisent des prénoms en usage aujourd'hui et ils ont le malheur d'illustrer un fait social actuel et de procéder à un anachronisme. Mais à quel moment on incite au métissage ? Je suis désolé FDL mais des fois je me pose sincèrement des questions sur tes messages. Oui, il n'y a pas à encourager un comportement plutôt qu'un autre, même si le métissage est un fait social absolu puisqu'à peu près tout le monde dans nos sociétés est métisse dans une certaine mesure. Mais le fait d'écrire que Karim et Léa sont amoureux n'a rien d'idéologique, désolé mec.

Par ailleurs sur le prénom Léa tu n'as pas tout à fait compris mon propos. Même une fille qui porte un prénom purement français aurait pu être totalement étrangère à notre pays et à ses cultures au Moyen-Age ou dans l'Antiquité. D'où mon reproche à ton égard, les origines de Karim t'intéressent énormément, celles de Léa beaucoup moins, peut être parce que tu as le tort de croire au concept de français de souche, qui ne veut absolument rien dire, mais bon.

It ain’t what you don’t know that gets you into trouble. It’s what you know for sure that just ain’t so.

"Un terroriste ne mérite pas de mourir. Il mérite de vivre l'enfer. A perpétuité. Et seule la déchéance de la nationalité le permet." Greg

414

Re: Le thread de l'éducation nationale (réfomes scolaires, autorité des enseignants, niveau des élèves...)

Je répète une énième fois...
Imaginer une histoire d'amour entre Léa et Karim de nos jours ou en l'an 3000 ne pose aucun problème. Ce n'est pas idéologique, c'est une réalité. En revanche, l'imaginer au Moyen-Age ou sous Louis XIV si car elle n'aurait tout simplement pas pu exister. Ça devient donc, à ce moment-là, idéologique. 
Ce n'est pas plus compliqué.

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

415

Re: Le thread de l'éducation nationale (réfomes scolaires, autorité des enseignants, niveau des élèves...)

Mais lol si tu crois que les prénoms ont la moindre importance, et si tu crois que les gamins y portent la moindre attention.

Il n'y a que toi pour y voir quoi que ce soit

Il n'y a aussi que toi pour critiquer un seul instant un exercice pour des enfants de 12-14 ans parce que c'est pas réaliste


Ta critique est d'autant plus débile qu'elle se focalise sur une photo tronquée, qui ne montre pas les énoncés autour et le contexte. Il y a toutes les chances que "Karim" et "Léa" soient des personnages d'un extrait sur lequel se base le sujet d'invention. Quelle serait alors la critique ? "Oh non l'affreuse idéologie multiculturaliste a sélectionné exprès un texte pour ensuite pouvoir proposer un énoncé falsificateur de l'Histoire !" Lol.

"Et sans races, comment peut-on parler de racisme?" - sabaidee, 16/05/2014
"Allez, rince ton visage et enlève la merde dans tes yeux, va lire les commentaires des lecteurs du monde (le monde, hein, pas présent ou national hebdo) et tu percevras le degré d'agacement que suscitent ces associations subventionnées..." - sabaidee, 06/09/2016

"(influence léniniste de la "praxis historique réalisante et légitimée par sa propre réalisation historique effective", au sens hégélien du terme, dans l'action islamiste, au travers de l'état islamique - je n'utilise volontairement pas de majuscule pour cet "état" en ce que je lui dénie toute effectivité historique)" - Greg, 18/07/2016

"Oui oui, je maintiens. Il n'y a rien de plus consensuel que le Point. " - FDL, 28/07/2016

416

Re: Le thread de l'éducation nationale (réfomes scolaires, autorité des enseignants, niveau des élèves...)

Enfin je réalise que tu n'as pas toujours été aussi prompt à déceler du sous-texte idéologique, même inconscient, dans des ouvrages destinés à la jeunesse.

Or je ne te vois pas t'insurger contre l'impossibilité totale d'avoir un équipage de pirates, composé d'un Gaulois, d'un Romain vieillissant et unijambiste, un Numide noir (??), un Goth, un vaguement Asiatique , etc., alors que quiconque a une connaissance même vague de la piraterie sous l'Antiquité sait très bien que les équipages étaient plutaahahahahahaha je n'arrive même pas à finir

"Et sans races, comment peut-on parler de racisme?" - sabaidee, 16/05/2014
"Allez, rince ton visage et enlève la merde dans tes yeux, va lire les commentaires des lecteurs du monde (le monde, hein, pas présent ou national hebdo) et tu percevras le degré d'agacement que suscitent ces associations subventionnées..." - sabaidee, 06/09/2016

"(influence léniniste de la "praxis historique réalisante et légitimée par sa propre réalisation historique effective", au sens hégélien du terme, dans l'action islamiste, au travers de l'état islamique - je n'utilise volontairement pas de majuscule pour cet "état" en ce que je lui dénie toute effectivité historique)" - Greg, 18/07/2016

"Oui oui, je maintiens. Il n'y a rien de plus consensuel que le Point. " - FDL, 28/07/2016

417

Re: Le thread de l'éducation nationale (réfomes scolaires, autorité des enseignants, niveau des élèves...)

Broz a écrit:

Mais lol si tu crois que les prénoms ont la moindre importance, et si tu crois que les gamins y portent la moindre attention.

Tout à fait, les gamins sont de gros débiles.

Il n'y a que toi pour y voir quoi que ce soit

Oh non, il y a aussi les idéologues qui nous pondent tous ces programmes. Il est malheureux que vous, vous ne le voyiez pas.

Il n'y a aussi que toi pour critiquer un seul instant un exercice pour des enfants de 12-14 ans parce que c'est pas réaliste

Cf. plus haut. Comme les enfants sont de gros débiles, peu importe de les faire réfléchir sur des exercices totalement irréalistes. Ils n'y verront que du feu, les guignolos.

Ta critique est d'autant plus débile qu'elle se focalise sur une photo tronquée, qui ne montre pas les énoncés autour et le contexte. Il y a toutes les chances que "Karim" et "Léa" soient des personnages d'un extrait sur lequel se base le sujet d'invention. Quelle serait alors la critique ? "Oh non l'affreuse idéologie multiculturaliste a sélectionné exprès un texte pour ensuite pouvoir proposer un énoncé falsificateur de l'Histoire !" Lol.

Quand on met en place un exercice, on réfléchit à tout ce que cela comporte. On n'invente pas une histoire avec Karim et Léa si c'est, après, pour demander aux élèves de les imaginer roucouler au Moyen-Age, ça me paraît tellement logique ! Si c'est bien comme tu le dis, s'il y a bien une histoire derrière cette question, alors c'est encore pire : ce sont des idéologues mais aussi et surtout des crétins.

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

418

Re: Le thread de l'éducation nationale (réfomes scolaires, autorité des enseignants, niveau des élèves...)

Broz a écrit:

Enfin je réalise que tu n'as pas toujours été aussi prompt à déceler du sous-texte idéologique, même inconscient, dans des ouvrages destinés à la jeunesse.

Or je ne te vois pas t'insurger contre l'impossibilité totale d'avoir un équipage de pirates, composé d'un Gaulois, d'un Romain vieillissant et unijambiste, un Numide noir (??), un Goth, un vaguement Asiatique , etc., alors que quiconque a une connaissance même vague de la piraterie sous l'Antiquité sait très bien que les équipages étaient plutaahahahahahaha je n'arrive même pas à finir

Astérix était une BD destinée aux manuels scolaires, peut-être ?

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

419

Re: Le thread de l'éducation nationale (réfomes scolaires, autorité des enseignants, niveau des élèves...)

Hahaha

Ton ignorance de ce qu'est un manuel scolaire, de comment il est employé, de qui le rédige, et de ce qu'est un objectif pédagogique est transparente.

"Et sans races, comment peut-on parler de racisme?" - sabaidee, 16/05/2014
"Allez, rince ton visage et enlève la merde dans tes yeux, va lire les commentaires des lecteurs du monde (le monde, hein, pas présent ou national hebdo) et tu percevras le degré d'agacement que suscitent ces associations subventionnées..." - sabaidee, 06/09/2016

"(influence léniniste de la "praxis historique réalisante et légitimée par sa propre réalisation historique effective", au sens hégélien du terme, dans l'action islamiste, au travers de l'état islamique - je n'utilise volontairement pas de majuscule pour cet "état" en ce que je lui dénie toute effectivité historique)" - Greg, 18/07/2016

"Oui oui, je maintiens. Il n'y a rien de plus consensuel que le Point. " - FDL, 28/07/2016

420

Re: Le thread de l'éducation nationale (réfomes scolaires, autorité des enseignants, niveau des élèves...)

FDL a écrit:

Astérix était une BD destinée aux manuels scolaires, peut-être ?

Tes posts sur Astérix, les Numides, et "l'accent africain" sont un magnifique exemple illustrant à quel point Astérix peut avoir plus d'impact sur un gamin qu'un manuel scolaire.

"Et sans races, comment peut-on parler de racisme?" - sabaidee, 16/05/2014
"Allez, rince ton visage et enlève la merde dans tes yeux, va lire les commentaires des lecteurs du monde (le monde, hein, pas présent ou national hebdo) et tu percevras le degré d'agacement que suscitent ces associations subventionnées..." - sabaidee, 06/09/2016

"(influence léniniste de la "praxis historique réalisante et légitimée par sa propre réalisation historique effective", au sens hégélien du terme, dans l'action islamiste, au travers de l'état islamique - je n'utilise volontairement pas de majuscule pour cet "état" en ce que je lui dénie toute effectivité historique)" - Greg, 18/07/2016

"Oui oui, je maintiens. Il n'y a rien de plus consensuel que le Point. " - FDL, 28/07/2016

421

Re: Le thread de l'éducation nationale (réfomes scolaires, autorité des enseignants, niveau des élèves...)

Je n'ai rien à retirer sur ce que j'ai dit sur Astérix. Je maintiens : tu confonds exercice rédigé pour un manuel scolaire et œuvre de fiction. 
Fin du problème.

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

422

Re: Le thread de l'éducation nationale (réfomes scolaires, autorité des enseignants, niveau des élèves...)

Voilà, détourne un peu l'attention de tes élucubrations sur le complot des idéologues mixitistes et métissistes pour pourrir les manuels scolaires de nos enfants. Manuels dont tu ne sais rien, et ne sais pas comment ils fonctionnent.

"Et sans races, comment peut-on parler de racisme?" - sabaidee, 16/05/2014
"Allez, rince ton visage et enlève la merde dans tes yeux, va lire les commentaires des lecteurs du monde (le monde, hein, pas présent ou national hebdo) et tu percevras le degré d'agacement que suscitent ces associations subventionnées..." - sabaidee, 06/09/2016

"(influence léniniste de la "praxis historique réalisante et légitimée par sa propre réalisation historique effective", au sens hégélien du terme, dans l'action islamiste, au travers de l'état islamique - je n'utilise volontairement pas de majuscule pour cet "état" en ce que je lui dénie toute effectivité historique)" - Greg, 18/07/2016

"Oui oui, je maintiens. Il n'y a rien de plus consensuel que le Point. " - FDL, 28/07/2016

Re: Le thread de l'éducation nationale (réfomes scolaires, autorité des enseignants, niveau des élèves...)

FDL a écrit:

En revanche, l'imaginer au Moyen-Age ou sous Louis XIV si car elle n'aurait tout simplement pas pu exister. Ça devient donc, à ce moment-là, idéologique. 
Ce n'est pas plus compliqué.

Ce qui est embrassant c'est l'absence totale de lien logique entre tes trois phrases. Vous imaginez quelque chose qui n'aurait pas pu exister à l'époque, donc vous en faite la promotion par idéologie. Le raisonnement n'est pas compliqué, il est incompréhensible.

It ain’t what you don’t know that gets you into trouble. It’s what you know for sure that just ain’t so.

"Un terroriste ne mérite pas de mourir. Il mérite de vivre l'enfer. A perpétuité. Et seule la déchéance de la nationalité le permet." Greg

424

Re: Le thread de l'éducation nationale (réfomes scolaires, autorité des enseignants, niveau des élèves...)

Broz a écrit:

Voilà, détourne un peu l'attention de tes élucubrations sur le complot des idéologues mixitistes et métissistes pour pourrir les manuels scolaires de nos enfants. Manuels dont tu ne sais rien, et ne sais pas comment ils fonctionnent.

Voilà, détourne un peu l’attention sur ton complotisme que tu vois partout pour continuer à pourrir les manuels scolaires d'une idéologie qui n'a rien à y faire.
On tourne en rond, hein ?

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

425

Re: Le thread de l'éducation nationale (réfomes scolaires, autorité des enseignants, niveau des élèves...)

Barney a écrit:

Vous imaginez quelque chose qui n'aurait pas pu exister à l'époque, donc vous en faite la promotion par idéologie. .

Mais tu l'as très bien dit plus haut : il faut que les enfants s'identifient (pourquoi ? On ne sait pas, mais il le faut, apparemment). Et je répète : c'est appliquer une situation présente, un état de faits présent (la présence sur le territoire d'une population extra-européenne qui ne faisait pas partie de la population française il y a quelques centaines d'années) à une histoire passée complètement différente. Car l'histoire entre Karim et Léa, il y a quelques centaines d'années, était conflictuelle. On peut le regretter mais c'était comme ça. Le lien logique est là.
Et les élèves, qui ne sont pas les demeurés que Broz tente de nous présenter, le savent très bien.

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

426

Re: Le thread de l'éducation nationale (réfomes scolaires, autorité des enseignants, niveau des élèves...)

FDL a écrit:

Et les élèves, qui ne sont pas les demeurés que Broz tente de nous présenter, le savent très bien.

Les élèves sont bien plus intelligents que toi en tout cas, puisqu'ils savent très bien que cet énoncé n'est rien qu'un prétexte à un exercice de français doté d'un objectif pédagogique double : raconter une histoire en tenant compte d'un contexte, et employer du vocabulaire spécifique. Et ils savent parfaitement que les noms n'ont aucune espèce d'importance.

Ils ont même, *gasp*, une imagination qui leur permet de gérer un anachronisme ou deux sans que cela ne leur occasionne une dissonance cognitive insupportable.

Last edited by Broz (09-05-2016 08:17:19)

"Et sans races, comment peut-on parler de racisme?" - sabaidee, 16/05/2014
"Allez, rince ton visage et enlève la merde dans tes yeux, va lire les commentaires des lecteurs du monde (le monde, hein, pas présent ou national hebdo) et tu percevras le degré d'agacement que suscitent ces associations subventionnées..." - sabaidee, 06/09/2016

"(influence léniniste de la "praxis historique réalisante et légitimée par sa propre réalisation historique effective", au sens hégélien du terme, dans l'action islamiste, au travers de l'état islamique - je n'utilise volontairement pas de majuscule pour cet "état" en ce que je lui dénie toute effectivité historique)" - Greg, 18/07/2016

"Oui oui, je maintiens. Il n'y a rien de plus consensuel que le Point. " - FDL, 28/07/2016

427

Re: Le thread de l'éducation nationale (réfomes scolaires, autorité des enseignants, niveau des élèves...)

Dieu merci en tout cas, les élèves de 4e ne sont pas des idéologisés forcenés comme FDL, cyniques sur tous les sujets, qui s'offenseraient de voir un prénom étranger utilisé dans un manuel au lieu d'un bon nom bien blanco-français.

"Et sans races, comment peut-on parler de racisme?" - sabaidee, 16/05/2014
"Allez, rince ton visage et enlève la merde dans tes yeux, va lire les commentaires des lecteurs du monde (le monde, hein, pas présent ou national hebdo) et tu percevras le degré d'agacement que suscitent ces associations subventionnées..." - sabaidee, 06/09/2016

"(influence léniniste de la "praxis historique réalisante et légitimée par sa propre réalisation historique effective", au sens hégélien du terme, dans l'action islamiste, au travers de l'état islamique - je n'utilise volontairement pas de majuscule pour cet "état" en ce que je lui dénie toute effectivité historique)" - Greg, 18/07/2016

"Oui oui, je maintiens. Il n'y a rien de plus consensuel que le Point. " - FDL, 28/07/2016

428

Re: Le thread de l'éducation nationale (réfomes scolaires, autorité des enseignants, niveau des élèves...)

Broz a écrit:
FDL a écrit:

raconter une histoire en tenant compte d'un contexte,

Le contexte ? Tu veux dire celui qu'on est censé prendre en considération quand on transpose l’histoire au Moyen-Age ? Celui que je me tue à mettre en valeur justement ? Celui qui, si l'on se penche trois secondes dessus, prouve l'inanité d'un tel énoncé ?

Et ils savent parfaitement que les noms n'ont aucune espèce d'importance.

Oh si, ils savent bien que le choix des noms n'est pas neutre. Ils savent bien aussi à quoi ressemblait, même de très loin, la France du Moyen-Age ou de Louis XIV.

Ils ont même, *gasp*, une imagination qui leur permet de gérer un anachronisme ou deux sans que cela ne leur occasionne une dissonance cognitive insupportable.

Lol. Faisons donc l'exercice. Si Karim est un peu porté sur la religion, est-ce qu'il est possible de l'imaginer demander à Léa de se voiler dans le cadre de leur histoire d'amour, à l'époque de Louis XIV (je répète : à l'époque de Louis XIV, et non de nos jours) ? Ça pourrait être cocasse en effet.

Dieu merci en tout cas, les élèves de 4e ne sont pas des idéologisés forcenés comme FDL, cyniques sur tous les sujets, qui s'offenseraient de voir un prénom étranger utilisé dans un manuel au lieu d'un bon nom bien blanco-français.

Encore une fois, ce n'est pas le prénom en tant que tel, c'est l'idéologie qui pousse à utiliser un tel prénom dans un cadre complètement incongru. Je répète : ce prénom ne me pose pas de problème si l'exercice a lieu de nos jours ou dans le futur. Mais dans un passé lointain, si.
C'est pour ça que, si j'avais dû écrire l'énoncé, je n'aurais pas utilisé de prénoms du tout.

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

429

Re: Le thread de l'éducation nationale (réfomes scolaires, autorité des enseignants, niveau des élèves...)

FDL a écrit:

Le contexte ? Tu veux dire celui qu'on est censé prendre en considération quand on transpose l’histoire au Moyen-Age ? Celui que je me tue à mettre en valeur justement ? Celui qui, si l'on se penche trois secondes dessus, prouve l'inanité d'un tel énoncé ?

On parle d'un exercice de français pour des élèves de 4e.
Ce n'est pas un exercice d'histoire, c'est une construction d'un dialogue, avec un transposition légère de contexte (remplacer "Grigny" par "Versailles", utiliser des tournures de phrases différentes et des mots différents pour signifier qu'on est ailleurs dans le temps). Il n'y a aucune recherche de vraisemblance. Le fait qu'on demande de penser l'exercice en l'an 3000 le prouve.

Oh si, ils savent bien que le choix des noms n'est pas neutre. Ils savent bien aussi à quoi ressemblait, même de très loin, la France du Moyen-Age ou de Louis XIV.

Et ils s'en foutent, parce que ce n'est pas l'objet de l'exercice. Karim utilisera donc des tournures de phrases comme un mauvais Philinte, et tant pis pour tes pleurs comme quoi ce n'est pas vraisemblable.
(D'ailleurs je remarque que rien n'oblige dans l'énoncé à le transposer systématiquement dans la France de cette époque mais bon).

Lol. Faisons donc l'exercice. Si Karim est un peu porté sur la religion, est-ce qu'il est possible de l'imaginer demander à Léa de se voiler dans le cadre de leur histoire d'amour, à l'époque de Louis XIV (je répète : à l'époque de Louis XIV, et non de nos jours) ? Ça pourrait être cocasse en effet.

Ouais. Bien sûr il faudrait être vaguement raciste (mais comme savent très bien l'être les enfants, donc c'est pas un problème) pour sortir un truc comme ça, mais c'est un scénario, oui. Ca pourrait être aussi un commentaire grinçant sur la place des femmes sous Louis XIV. Les personnages appartiennent aux élèves, ils en font ce qu'ils veulent, ce qui impliquerait bien plus souvent de ne pas prendre en compte les prénoms, et encore moins de projeter une religion et des pratiques dessus, et de pondre tout connement un bête dialogue où, plutôt que de dire "Qu'est-ce que tu es belle, t'as des beaux yeux, monte dans mon Escalade", Karim dira "Ce que vous êtes jolie, d'amour mourir me font, montez dans mon carrosse".

Encore une fois, ce n'est pas le prénom en tant que tel, c'est l'idéologie qui pousse à utiliser un tel prénom dans un cadre complètement incongru. Je répète : ce prénom ne me pose pas de problème si l'exercice a lieu de nos jours ou dans le futur. Mais dans un passé lointain, si.
C'est pour ça que, si j'avais dû écrire l'énoncé, je n'aurais pas utilisé de prénoms du tout.

Et pourtant mon petit doigt me dit que s'il s'était appelé Võ, ou Ted, même Dinesh, tu ne te serais pas insurgé aussi fort.

"Et sans races, comment peut-on parler de racisme?" - sabaidee, 16/05/2014
"Allez, rince ton visage et enlève la merde dans tes yeux, va lire les commentaires des lecteurs du monde (le monde, hein, pas présent ou national hebdo) et tu percevras le degré d'agacement que suscitent ces associations subventionnées..." - sabaidee, 06/09/2016

"(influence léniniste de la "praxis historique réalisante et légitimée par sa propre réalisation historique effective", au sens hégélien du terme, dans l'action islamiste, au travers de l'état islamique - je n'utilise volontairement pas de majuscule pour cet "état" en ce que je lui dénie toute effectivité historique)" - Greg, 18/07/2016

"Oui oui, je maintiens. Il n'y a rien de plus consensuel que le Point. " - FDL, 28/07/2016

430

Re: Le thread de l'éducation nationale (réfomes scolaires, autorité des enseignants, niveau des élèves...)

Aïe aïe aïe, Barney et Broz, j'ai trouvé un allié de poids en la personne de François Durpaire (oui, comme quoi...). Mabanckou aussi.

L'Obs a écrit:

Comment sortir de là ? François Durpaire, spécialiste des questions d’éducation et de diversité culturelle, parle du «récit commun» qui reste à construire, en mettant l’accent sur le rôle de l’école. «Il faut savoir quels ancêtres on se choisit, il faut qu’il y ait des personnages qui ressemble aux enfants.» Malheureusement, comme dit Mabanckou, les grands hommes de l’Histoire de France qui lui ont été enseignés sont tous blancs. Puis, avant de rejoindre son pupitre, et à deux doigts de surjouer son rôle de Messie: «Ces injustices, nous sommes en train de les combattre, nous allons écrire et penser l’Afrique, dans le but d’écrire un nom, un futur de l’humanité.»

http://bibliobs.nouvelobs.com/actualite … rance.html

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

431

Re: Le thread de l'éducation nationale (réfomes scolaires, autorité des enseignants, niveau des élèves...)

Ca c'est une autre affaire, et qui n'a rien à voir.

Evidemment qu'il y a lieu d'enseigner aux élèves non pas seulement des listes de rois, mais aussi par exemple des acteurs locaux de la décolonisation, et les penseurs et auteurs non-blancs au même titre que les blancs.
Ouais, évidemment il y a une part d'idéologie dans la construction d'un "récit commun" (même si les cours d'histoire se sont largement émancipés du rôle de construction d'un tel récit). Mais cette idéologie est là quel que soit le récit commun qui est créé, qu'il soit monochrome blanc ou un peu diversifié.

"Et sans races, comment peut-on parler de racisme?" - sabaidee, 16/05/2014
"Allez, rince ton visage et enlève la merde dans tes yeux, va lire les commentaires des lecteurs du monde (le monde, hein, pas présent ou national hebdo) et tu percevras le degré d'agacement que suscitent ces associations subventionnées..." - sabaidee, 06/09/2016

"(influence léniniste de la "praxis historique réalisante et légitimée par sa propre réalisation historique effective", au sens hégélien du terme, dans l'action islamiste, au travers de l'état islamique - je n'utilise volontairement pas de majuscule pour cet "état" en ce que je lui dénie toute effectivité historique)" - Greg, 18/07/2016

"Oui oui, je maintiens. Il n'y a rien de plus consensuel que le Point. " - FDL, 28/07/2016

432

Re: Le thread de l'éducation nationale (réfomes scolaires, autorité des enseignants, niveau des élèves...)

On perd de toute façon trop de temps à se prêter au jeu de FDL et de ses élucubrations. On pourrait parler, en matière d'éducation, de choses beaucoup plus intéressantes et fondamentales, et notamment du bilan d'étape, la semaine dernière, de ce que le ministère appelle assez pompeusement la refondation de l'école. La seule chose que les médias en ont retenu, c'est qu'il y avait un petit coup de pouce pour les profs du primaire, mais si on regarde un peu les choses en face, on s'aperçoit qu'en matière d'éducation, ce gouvernement a au moins le mérite a) d'agir, au moins à la marge, et b) d'essayer de réduire les effets dévastateurs des politiques de droite sur le sujet (rappel : réduction des effectifs, quasi-suppression de la formation des profs, suppression des RASED, semaine de quatre jours, etc.).

La plupart des commentaires que je trouve sur Internet déplorent un truc : il n'y avait pas de vision d'ensemble, d'éléments de guidage de ce qui s'est révélé être une série de réformes de pas très grande ampleur. Sinon, sur les mesures prises dans l'ensemble :

- Les recrutements, c'était bien, même s'il y en a eu bien trop peu par rapport aux 60 000 annoncés, et même si une bonne partie de ces recrutements, finalement, ne servent qu'à remplacer des départs en retraite.
- La réforme des rythmes scolaires, qui était en 2011 acceptée en principe par tout le monde, a été victime d'un obstructionnisme indigne, elle a alourdi toute la réforme, et beaucoup de communes n'ont pas joué le jeu, mais elle a fini par passer, et elle est assez largement appliquée, et c'est une bonne chose.
- Les coups de pouce aux salaires représentent peanuts et les salaires des profs sont toujours indignes. La gestion des carrières est toujours médiocre, aussi.
- Sur la formation, ce qu'il y a est mieux que ce qu'il y avait avant, c'est-à-dire rien. L'alternance est une très bonne chose. Mais les ESPE peuvent être bien améliorées et c'est une bonne chose qu'il y ait plein de réflexions dans ce sens.
- Il y a beaucoup de choses qui ont été faites pour l'école primaire, notamment relativement plus de recrutements et des efforts particuliers dans les zones défavorisées, mais les objectifs affichés sont loin d'être atteints.
- La Conseil Supérieur des Programmes s'est vu mettre plein de bâtons dans les roues, ce qui a occasionné pas mal de retard pour les nouveaux programmes, qui ne sont pas foncièrement différents des anciens programmes, donc bon, je n'ai pas grand-chose à en dire.
- On va voir ce que donne la réforme du collège, il n'y a pas le recul nécessaire. Il faut voir ce que les profs en font !

Dans l'ensemble je pense que la politique d'éducation de ce gouvernement est l'une des rares raisons qui me font souhaiter que Hollande ne perde pas en 2017 (oh, mon pauvre Broz, j'ai de bien mauvaises nouvelles pour toi), parce que sur ce point en particulier, c'est bien bien pire en face. Cette politique a besoin de continuité, et j'espère que ce ne sera pas une parenthèse.

"Et sans races, comment peut-on parler de racisme?" - sabaidee, 16/05/2014
"Allez, rince ton visage et enlève la merde dans tes yeux, va lire les commentaires des lecteurs du monde (le monde, hein, pas présent ou national hebdo) et tu percevras le degré d'agacement que suscitent ces associations subventionnées..." - sabaidee, 06/09/2016

"(influence léniniste de la "praxis historique réalisante et légitimée par sa propre réalisation historique effective", au sens hégélien du terme, dans l'action islamiste, au travers de l'état islamique - je n'utilise volontairement pas de majuscule pour cet "état" en ce que je lui dénie toute effectivité historique)" - Greg, 18/07/2016

"Oui oui, je maintiens. Il n'y a rien de plus consensuel que le Point. " - FDL, 28/07/2016

433

Re: Le thread de l'éducation nationale (réfomes scolaires, autorité des enseignants, niveau des élèves...)

Broz a écrit:

Dans l'ensemble je pense que la politique d'éducation de ce gouvernement est l'une des rares raisons qui me font souhaiter que Hollande ne perde pas en 2017 .

Après 4 ans, en arriver là, c'est assez triste quand même.

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

434

Re: Le thread de l'éducation nationale (réfomes scolaires, autorité des enseignants, niveau des élèves...)

La révolution à l’Éducation nationale, c'est pour quand ?

https://scontent-cdg2-1.xx.fbcdn.net/v/t1.0-0/q85/s480x480/13179054_10209206954153191_6975451767124359845_n.jpg?oh=e987a47909703d76250aa785a37a4d81&oe=57E3DD55

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

435

Re: Le thread de l'éducation nationale (réfomes scolaires, autorité des enseignants, niveau des élèves...)

Manuel scolaire. D'un côté le méchant, de l'autre le gentil.

https://scontent-fra3-1.xx.fbcdn.net/v/t1.0-9/13239157_10208730702917841_9112274464163952200_n.jpg?oh=8bf4924cd76cb37694324300d9fbf369&oe=57DFBC10

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

436

Re: Le thread de l'éducation nationale (réfomes scolaires, autorité des enseignants, niveau des élèves...)

Haha ! Ils sont drôles. Tous autant qu'ils sont.

Le Point a écrit:

Prime aux décrocheurs : Najat Vallaud-Belkacem copie Nicolas Sarkozy !
L'aide de 1 000 euros pour les décrocheurs fait couler beaucoup d'encre. Nicolas Sarkozy avait annoncé, en 2009, une aide de 2 500 euros !

Les Républicains sont ulcérés ! L'aide de 600 à 1 000 euros décidée par Najat Vallaud-Belkacem pour favoriser le retour à l'école des décrocheurs a choqué. "Verser une telle prime à des élèves qui sèchent des cours, c'est absurde !" s'exclame Guillaume Larrivé, lors du point de presse du 13 juin dernier, au siège des Républicains. De son côté, le député LR Éric Ciotti, un soutien de Nicolas Sarkozy, voit dans cette "prime" "la réticence idéologique de la gauche française à l'expression de toute forme d'autorité et traduit une dangereuse inversion des valeurs". En fait, l'aide aux décrocheurs a été annoncée en avril 2016 par Manuel Valls quand il a dévoilé son "Plan jeunes". Interpellés par Le Point sur l'aide de 1 000 euros, les services de Najat Vallaud-Belkacem font valoir que le coût total estimé d'un décrocheur pour la société serait bien plus important : "230 000 euros sur toute une vie".

Mais Les Républicains ont la mémoire courte. Najat Vallaud-Belkacem n'a rien inventé. Elle s'est même honteusement inspirée d'un dispositif dont l'auteur est... Nicolas Sarkozy. En effet, le 29 septembre 2009, à Avignon, celui qui était alors président de la République avait pris le taureau par les cornes pour engager une lutte totale contre le décrochage scolaire des 16-18 ans. Et – ô surprise –, l'actuel président des Républicains souhaitait à l'époque lancer une expérimentation. "Martin Hirsch va expérimenter un mécanisme permettant aux référents des jeunes de leur attribuer des aides personnalisées, pour qu'ils suivent jusqu'au bout un parcours de réinsertion", avait annoncé le président dans un discours fleuve qu'on relira avec profit. Le dossier de presse fourni par l'Élysée indiquait le montant de ces aides : jusqu'à 2 500 euros ! Soit deux fois et demi plus que ce que propose aujourd'hui Najat Vallaud-Belkacem, vraiment "petit bras" dans cette affaire.
Des aides pour le permis de conduire...

"Qu'on me comprenne bien, il ne s'agit pas de mieux traiter un jeune qui décroche qu'un jeune qui peut être en situation sociale difficile et qui suit ses études, avait précisé Nicolas Sarkozy. Mais le jeune qui décroche, qui se battra, qui assumera ses devoirs, son référent bénéficiera de moyens pour l'aider. Est-ce que c'est le permis de conduire ? Est-ce que c'est le financement d'une formation ? On en discutera, Martin Hirsh va expérimenter."

À l'époque, Martin Hirsch était haut-commissaire aux solidarités actives contre la pauvreté et à la jeunesse. Contacté par Le Point, il se souvient avec humour de ce moment mais ne sait pas si l'expérimentation de ce dispositif a réellement eu lieu, car il est sorti du gouvernement Fillon en mars 2010. En revanche, il conserve un souvenir précis de l'élaboration chaotique du "livre vert" qui a abouti aux annonces du discours d'Avignon de 2009.
Marisol Touraine a travaillé pour Nicolas Sarkozy !

Xavier Darcos, alors ministre de l'Éducation et de la Jeunesse, connaissait fin 2008 un passage difficile. Nicolas Sarkozy décide de confier la Jeunesse à Martin Hirsch. "J'ai dit OK, mais si on me laisse les mains libres et 150 millions d'euros pour mener des expérimentations. Sarkozy me dit banco", se souvient l'actuel président de l'Assistance publique-Hôpitaux de Paris. Martin Hirsch constitue alors une commission de 80 membres afin de créer autour de la jeunesse "un consensus qui va du Medef aux syndicats, et d'Édouard Courtial à Marisol Touraine". Qui s'en souvient ? L'actuel ministre des Affaires sociales et de la Santé avait accepté de siéger dans cette commission qui va rédiger les propositions du livre vert et faire travailler élus de gauche et élus de droite. C'est Martin Hirsch lui-même qui la préside.

Lorsqu'elle livre son rapport, début juillet 2009, cela se passe mal... "Je suis convoqué à l'Élysée par un sous-sbire de Sarkozy qui me dit : "Tu dois te désolidariser de ta commission." Je lui réponds : "Allez vous faire voir." Le gouvernement Fillon croit s'en tirer en enterrant le rapport. Martin Hirsch s'obstine et accorde, quelques jours plus tard, une interview au JDD où il monte en pression : "On me laisse entendre que le président ne serait plus favorable au principe d'une dotation (pour aider les jeunes, NDLR) comme levier de l'autonomie, alors qu'il y a deux mois, lors d'une réunion de travail, il me semblait qu'il l'encourageait."
Sarkozy à Hirsch : "C'est très bien, ton truc !"

Hirsch est aussitôt convoqué par Nicolas Sarkozy et reçoit une douche écossaise. Claude Guéant assiste à la mercuriale. "Il commence par m'engueuler, se souvient Hirsch. Quand il a fini, je lui demande : mais pourquoi tu m'engueules ? Il me reproche mon interview. Je lui fais remarquer que je n'avais pas eu d'autres moyens puisqu'il ne voulait pas me voir. Je lui expose alors les recommandations du livre vert. Il finit par me dire : C'est très bien, ton truc, on va le faire." La presse, à l'époque, évoque la possible éviction de Martin Hirsch du gouvernement Fillon. Avant de quitter le président, le haut commissaire lui demande : "Du coup, qu'est-ce que je dis à la presse ?" Réponse de Sarkozy : "Tu dis que je suis d'accord avec tout."

De fait, Nicolas Sarkozy tient parole et élabore le discours d'Avignon du 29 septembre 2009, dont on perçoit, à la relecture, les accents très sociaux et un engagement sans précédent dans la lutte contre le décrochage scolaire. Najat Vallaud-Belkacem puise ses idées à bonne source. On a beaucoup dit de la présidence Sarkozy qu'elle était marquée par le discours de Grenoble (en fait très modéré quand on songe aux accents martiaux de Valls vis-à-vis des Roms). C'est un tort d'oublier le discours d'Avignon de Nicolas Sarkozy qui démontre une approche pragmatique et sensible des problèmes des décrocheurs scolaires.
La "cagnotte contre l'absentéisme", une expérience sacrifiée

"Vous voyez bien, pour chacun d'entre eux, on va contractualiser devoirs et droits. Et les aides que les référents pourront donner à ces décrocheurs seront exclusivement réservées aux jeunes décrocheurs qui suivent assidument une formation, affirmait Nicolas Sarkozy. Ceux qui ne suivront pas une formation n'auront rien. La société ne peut pas donner des droits et ne pas exiger des devoirs. On ne laissera tomber personne, mais on est vraiment dans la logique des droits et des devoirs. Nous devons jeter toutes nos forces dans cette bataille, même si j'ai bien conscience que les décrocheurs ne sont pas les seuls à faire face à ces difficultés."

On ne sait pas très bien ce qu'il est advenu de cette mesure. Mais, à l'époque, Martin Hirsch avait expérimenté dans trois lycées de l'académie de Créteil une idée du même tonneau. Il s'agissait d'attribuer une "cagnotte" de 2 000 euros par classe dans certains LEP (lycées d'enseignement professionnel) dont le taux d'absentéisme baisserait. Cette "cagnotte" permettait ainsi à la classe de réaliser un projet collectif. Une façon de jouer la solidarité du groupe contre l'absentéisme de quelques-uns... Problème : l'expérience est ébruitée par le recteur de l'académie de Créteil, à l'époque Jean-Michel Blanquer. Le Parisien s'empare de cette cagnotte pour en faire un sujet de scandale... La bronca est telle que Martin Hirsch est obligé de sacrifier l'expérimentation pour en sauver d'autres. "En fait, ça marchait du feu de dieu ! À l'époque, on a interdit aux proviseurs de communiquer sur le résultat de l'expérimentation."

http://www.lepoint.fr/politique/emmanue … 8_1897.php

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

437

Re: Le thread de l'éducation nationale (réfomes scolaires, autorité des enseignants, niveau des élèves...)

Affligeant...

Le Point a écrit:

Pour Najat Vallaud-Belkacem, la dictée vaut 7 points sur 1 000 !
La ministre fait de beaux discours sur la dictée… qui ne compte pour rien ou presque dans le nouveau brevet, remanié par ses soins.

Dans une semaine, les collégiens de troisième passeront, pour la dernière fois sous sa forme actuelle, le diplôme national du brevet (DNB). À partir de 2017, en effet, c'est un nouvel examen qui entrera en vigueur. Il comportera une part de contrôle continu un peu accrue : 400 points sur 700, contre 200 sur 360 jusqu'à présent.

Mais c'est là son moindre défaut ! Pour le contrôle continu, plus question d'établir la moyenne des notes obtenues tout au long de l'année scolaire. Des notes ? Quelle horreur ! Huit « champs d'apprentissage », pour parler la novlangue en vigueur Rue de Grenelle, seront évalués sur 50 points selon le barème suivant, si l'on en croit l'arrêté publié début janvier au Bulletin officiel de l'Éducation nationale : 10 points si le candidat obtient le niveau « Maîtrise insuffisante » ; 25 points s'il obtient le niveau « Maîtrise fragile » ; 40 points pour une « Maîtrise satisfaisante » ; 50 points pour une « Très bonne maîtrise ». Une maîtrise « fragile » – un adjectif qui, selon le dictionnaire Larousse, signifie « peu stable, éphémère, précaire » – mérite donc la moyenne !
Pochette-surprise

La ministre de l'Éducation nationale s'était exprimée à la rentrée 2015 en faveur d'une dictée quotidienne à l'école. Mais à quoi bon, puisque dans le « sujet zéro » – qui n'a jamais aussi bien porté son nom, comme le fait remarquer un professeur de français –, qui donne des exemples d'épreuves pour 2017 dans les différentes disciplines, la dictée compte pour… 5 points. Cinq points sur 700, soit moins de 1 % de la note globale au brevet !

Dans cette nouvelle mouture, les humanités sont par ailleurs réduites à la portion congrue. Là où le français représentait un quart de l'examen final, il plafonnera désormais à un sixième. C'est-à-dire deux fois moins que l'épreuve orale inventée pour la circonstance, au cours de laquelle l'élève sera invité à présenter des travaux qu'il aura menés dans le cadre des fameux enseignements pratiques interdisciplinaires (EPI). Cette épreuve orale, notée sur 100 points, servira certainement de variable d'ajustement pour assurer un taux de succès acceptable à l'examen.

Le diplôme national du brevet ne comptait déjà plus pour grand-chose. Mais, cette fois, il ressemble réellement à une pochette-surprise !

http://www.lepoint.fr/editos-du-point/s … 0_2134.php

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

438

Re: Le thread de l'éducation nationale (réfomes scolaires, autorité des enseignants, niveau des élèves...)

https://scontent-cdg2-1.xx.fbcdn.net/v/t1.0-9/13418894_938816472930432_3374318224904191827_n.jpg?oh=f5799eeb23b1f97b4373284226d59715&oe=582F0BEC

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

439

Re: Le thread de l'éducation nationale (réfomes scolaires, autorité des enseignants, niveau des élèves...)

Le Point a écrit:

Brighelli - Les défenseurs de l'école roulent-ils tous pour le FN ?
C'est la thèse peu subtile de Grégory Chambat dans "L'École des réac-publicains", où Debray, Chevènement, Onfray... se retrouvent à l'extrême droite !
Par Jean-Paul Brighelli

J'ai l'habitude de rédiger, en fin d'année, des lettres de recommandation pour ceux de mes étudiants qui veulent s'inscrire, après une classe prépa, dans des cursus universitaires exigeants. J'ai donc l'intention d'en faire une afin de pistonner Grégory Chambat auprès du ministre de l'Éducation nationale, tout comme je lui ai recommandé jadis Jean-Loup Salzmann, le président de l'université Paris-XIII qui a tenté trois ans durant d'anéantir un enseignant, Samuel Mayol, qui voulait virer de l'IUT de Saint-Denis les salafistes qui y tenaient le haut du pavé avec la bénédiction des autorités universitaires. Salzmann aurait pu être nommé recteur, il n'a été que président de la Conférence des présidents d'université. Bravo quand même — même si les enquêteurs ont finalement donné raison à Samuel Mayol.

Cela donnerait quelque chose comme ça…

« Il pense comme vous ! »

« Madame le ministre (et non « la » ministre, comme disent tous ceux qui ne savent pas parler français),

Je me permets de vous recommander particulièrement Grégory Chambat. Enseignant à Mantes-la-Ville, une municipalité de gauche récemment passée au FN, il énumère dans son petit ouvrage tous les adversaires de vos indispensables réformes — et cela fait du monde. En bref, il a le mérite de recenser, de Jean-Claude Milner à moi-même, en passant par Natacha Polony, Alain Finkielkraut, Jacques Julliard, Michel Onfray, Régis Debray, Jean-Pierre Chevènement et quelques dizaines d'autres, tous les intellectuels qui à son sens sont aujourd'hui au service du FN, ce parti fascistoïde que vous avez si magnifiquement dénoncé dans votre pamphlet à deux voix Réagissez ! Répondre au FN de A à Z, Jean-Claude Gawsewitch éditeur, 2011 (1). Pascal Bouchard, que vous connaissez certainement car il partage vos combats, a fait de ce livre une recension enthousiaste… Et Grégory Chambat n'a pas manqué de médias pour y expliquer ses thèses.

« Il vous reste quelques mois pour pistonner vos partisans — pensez à tous vos collaborateurs qui d'ores et déjà se cherchent des points de chute, à l'Inspection générale ou ailleurs. Vous-même allez peut-être diriger la Fondation pour l'islam de France, comme l'a suggéré Laurence Rossignol. Tout le monde se recycle. Embauchez du sang neuf !

« En mai  prochain, il sera trop tard. Distinguez donc dès aujourd'hui Grégory Chambat, il le mérite — il pense comme vous… »

Tous FN

Voilà ce que j'aurais pu dire d'un homme auteur d'un pamphlet qui se veut violent (mais pour que la violence passe, en littérature, il faut savoir écrire : n'est pas Voltaire ou Zola qui veut), et qui pratique admirablement l'amalgame.
Le raisonnement de Grégory Chambat est simple.

Les « républicains » (ainsi sont dénommés, effectivement, les membres de cette nébuleuse qui, depuis plus de trente ans, s'oppose au « pédagogisme » des amis de Philippe Meirieu) veulent le retour à une école de la transmission des savoirs, où l'apprentissage des Lumières formerait le socle d'un projet éducatif sérieux, et où la référence prioritaire à la langue et à la culture françaises permettrait l'élaboration d'un socle national, seul susceptible de s'opposer à l'entrisme des idéologies mortifères venues d'ailleurs. Que d'un « républicain » à l'autre, les différences soient parfois nombreuses, nul n'en disconvient. Sauf Grégory Chambat, qui mêle allègrement Natacha Polony et Christine Boutin (il y en a une au moins que ça fera sourire), Régis Debray et Renaud Camus (pas sûr que Debray s'en amuse), Charles Coutel — vice-président du Comité Laïcité République, pure émanation franc-maçonne — et Valérie Laupiès — conseillère FN en PACA. Qui a crié à l'amalgame ?

En tout cas, tout ce qui s'oppose au Bien (le PS et Mme Vallaud-Belkacem, à qui l'auteur tresse des couronnes) est forcément d'extrême droite. Que la plupart des « républicains » aient un passé d'extrême gauche (mais pas celle d'Edwy Plenel, autre idole de Chambat), souvent maoïste ou guévariste, ou soient passés par les rangs chevènementistes n'a aucune importance aux yeux de l'auteur : tous FN !

D'ailleurs, Philippot et Dutheil de la Rochère ayant travaillé pour Jean-Pierre Chevènement (dont le péché originel est, selon les socialistes, d'avoir fait échouer Jospin en 2002 – tiens, moi je croyais que c'était Christiane Taubira), et Jean-Pierre Chevènement ayant serré la main de Nicolas Dupont-Aignan, tout se tient : dans le bleu-blanc-rouge, il y a forcément du brun.

Qui défend la réforme du collège ?

Se mêle à cet amalgame un discours antilibéral qui confond le libéralisme de Guizot avec celui de Hayek (Chambat a été formé en IUFM, ceci explique cela, on ne peut pas tout savoir), et la revendication d'une barre « à gauche toute » très en vogue actuellement — parlez-en à Gérard Filoche…

L'opuscule de Mr Chambat se clôt sur un répertoire de tous les grands noms qu'il vomit — l'ensemble des « pseudo-z-intellectuels » jadis fustigés par Mme Vallaud-Belkacem, comme le savent mes lecteurs les plus assidus. Mais cette liste est en soi impressionnante : elle comporte la quasi-totalité de ce qui pense en France en ce moment. Et en face ? Eh bien en face, il n'y a personne. Ah si, Grégory Chambat et Laurence de Cock (qui ça ?), qu'il remercie in fine.

Le raisonnement de cet « intellectuel » est d'une rigueur exemplaire. « Le champ couvert par le courant « réac-publicain », écrit-il, concerne un large spectre politique qui correspond, sans le recouper absolument, au « souverainisme » français et au glissement de la gauche, voire d'une fraction de la gauche de la gauche, vers la droite de la droite au prétexte de la défense de l'ordre national et « républicain » ». Tout est dans les guillemets. Et de citer les vecteurs médiatiques qui servent de relais à cette pensée faisandée — le Figaro Magazine, Marianne, Valeurs actuelles, Causeur…

Il oublie Le Point, où la journaliste Sophie Coignard et moi faisons de la charpie des projets du ministère. Et aussi L'Huma, qui tire à boulets rouges sur la réforme du collège ? J'en passe et des meilleurs...
Tectonique des plaques idéologiques

Ce que ne comprend pas Chambat — et il aurait pu commencer par là — c'est pourquoi « sa » ville de Mantes-la-Ville a basculé vers le FN. Pourquoi des électeurs de gauche ont voté Marine Le Pen. Ce qu'il ne voit pas, c'est que l'échiquier politique a tourné — et l'éducation est la pierre de touche de cette révolution —, si bien que ce qui se disait à gauche est aujourd'hui dans la mouvance angela-merkelienne, que ce qui était à l'extrême gauche a soit viré vers l'islamo-fascisme (c'est le cas de la plupart des trotskistes, à l'exception de mon ami Marc Le Bris), soit, quand ils étaient « maos », vers la défense de la nation.

Le fait est que le combat pour l'école des « républicains » s'apparente à une longue marche dans une contrée — la rue de Grenelle — peuplée de vrais réactionnaires. Le fait est que les idéaux républicains sont aujourd'hui défendus par ce que Chambat appelle « la droite de la droite ». Il me reproche d'avoir écrit que j'adhérais à 80 % aux thèses du FN sur l'école : le fait est que le FN a emprunté 80 % de mes thèses — et forcément je m'y retrouve. Et je ne crois pas que ce soit par opportunisme pur : les positions ont tellement bougé (et Chambat peut bien feindre de croire que le FN de Marine est celui de Jean-Marie, les faits disent le contraire) que la République n'est plus défendue que par ceux qui ont compris que le discours sur la « démocratie » préludait à l'instauration d'une dictature molle.

Le fascisme n'est plus à l'extrême droite, quoi que je pense des nostalgiques de Vichy (mais quel âge ont-ils ?). Il est dans cette partie de la gauche qui plaide pour une France métissée, addition de communautarismes qui se regardent en chiens de faïence, il est chez ces pseudo-démocrates qui brocardent les vrais intellectuels parce qu'ils croient au lieu de penser. Le sous-titre de l'ouvrage de Chambat — la pédagogie noire du FN et des néoconservateurs — en dit long sur l'amalgame que pratiquent des gens qui s'identifient au Bien parce qu'ils font le mal — et qu'ils le font bien.

Oui, il faut que l'école rétablisse la méritocratie — sinon, elle entérinera les privilèges de la classe au pouvoir. Oui, il faut en finir avec la médiocratie ! Oui, il faut en finir avec l'égalitarisme — et je me permettrai de reprendre une formule de Jean-Claude Milner (De l'école, 1984) que cite Chambat sans la comprendre : « Pour que l'école résiste à l'inégalité, il ne faut pas qu'elle soit égalitaire, il faut qu'elle soit inégalitaire. » Et que l'on encourage enfin le mérite, au lieu de le dénigrer.

(1) Je porte à votre connaissance, madame le ministre, que votre livre n'a pu exister que parce que j'ai présenté Guillaume Bachelay, qui était alors de mes amis, à Jean-Claude Gawsewitch, et que j'ai insisté pour qu'il le publie, au nom de la diversité des opinions. Mais je suis un républicain, moi — pas un pseudo-démocrate qui n'accepte que les avis de ses amis.
Jean-Paul Brighelli est délégué à l'éducation au mouvement Debout la France

http://www.lepoint.fr/invites-du-point/ … 8_1886.php

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

440

Re: Le thread de l'éducation nationale (réfomes scolaires, autorité des enseignants, niveau des élèves...)

Hahahaha, "les défenseurs de l'école". Pas un peu ronflant, le mec.

"Et sans races, comment peut-on parler de racisme?" - sabaidee, 16/05/2014
"Allez, rince ton visage et enlève la merde dans tes yeux, va lire les commentaires des lecteurs du monde (le monde, hein, pas présent ou national hebdo) et tu percevras le degré d'agacement que suscitent ces associations subventionnées..." - sabaidee, 06/09/2016

"(influence léniniste de la "praxis historique réalisante et légitimée par sa propre réalisation historique effective", au sens hégélien du terme, dans l'action islamiste, au travers de l'état islamique - je n'utilise volontairement pas de majuscule pour cet "état" en ce que je lui dénie toute effectivité historique)" - Greg, 18/07/2016

"Oui oui, je maintiens. Il n'y a rien de plus consensuel que le Point. " - FDL, 28/07/2016

441

Re: Le thread de l'éducation nationale (réfomes scolaires, autorité des enseignants, niveau des élèves...)

Le fond est atteint depuis belle lurette mais on continue de creuser.

Libération a écrit:

Najat Vallaud-Belkacem ne veut pas de Pokémon rares dans les écoles

Lors de sa conférence de presse pour la rentrée 2016, où a notamment été annoncée la création de 10 711 postes supplémentaires dans l'Education nationale, la ministre Najat Vallaud-Belkacem a été interrogée sur la folie Pokémon Go, le jeu mobile de l'été basé sur la réalité augmentée. Elle a annoncé avoir demandé un rendez-vous avec Niantic, l'éditeur du jeu, pour faire en sorte qu'aucun Pokémon rare ne soit disponible dans les établissements scolaires. Pourquoi ? Sans doute parce que les apparitions de telles raretés rendent les gens zinzins.

http://www.liberation.fr/direct/element … les_46221/

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

442

Re: Le thread de l'éducation nationale (réfomes scolaires, autorité des enseignants, niveau des élèves...)

Ouais, ben c'est pas une mauvaise chose. Pour avoir assisté à des attroupements immenses pour des Pokémons rares, le risque d'intrusions dans les établissements scolaires est réel. Et le potentiel de disruption que cela peut avoir.

"Et sans races, comment peut-on parler de racisme?" - sabaidee, 16/05/2014
"Allez, rince ton visage et enlève la merde dans tes yeux, va lire les commentaires des lecteurs du monde (le monde, hein, pas présent ou national hebdo) et tu percevras le degré d'agacement que suscitent ces associations subventionnées..." - sabaidee, 06/09/2016

"(influence léniniste de la "praxis historique réalisante et légitimée par sa propre réalisation historique effective", au sens hégélien du terme, dans l'action islamiste, au travers de l'état islamique - je n'utilise volontairement pas de majuscule pour cet "état" en ce que je lui dénie toute effectivité historique)" - Greg, 18/07/2016

"Oui oui, je maintiens. Il n'y a rien de plus consensuel que le Point. " - FDL, 28/07/2016

443

Re: Le thread de l'éducation nationale (réfomes scolaires, autorité des enseignants, niveau des élèves...)

Un ministre digne de ce nom aurait fait en sorte que les portables ne soient pas autorisés dans l'enceinte des écoles. Ou alors qu'ils soient tous éteints. On ne lui demande pas de distinguer des Pokémon rares des Pokémon pas rares.

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

Re: Le thread de l'éducation nationale (réfomes scolaires, autorité des enseignants, niveau des élèves...)

Globalement ça pose la question de la mise à disposition à des mineurs de technologies qu'ils n'ont pas la maturité pour utiliser. C'est un problème assez compliqué, l'exemple de Pokemon Go est cocasse et assez ridicule. Je suis d'accord avec FDL, les smartphones n'ont pas leur place au sein d'un établissement scolaire, ils ne l'avaient pas par le passé et ne l'ont pas plus maintenant.

It ain’t what you don’t know that gets you into trouble. It’s what you know for sure that just ain’t so.

"Un terroriste ne mérite pas de mourir. Il mérite de vivre l'enfer. A perpétuité. Et seule la déchéance de la nationalité le permet." Greg

445

Re: Le thread de l'éducation nationale (réfomes scolaires, autorité des enseignants, niveau des élèves...)

Techniquement, tous les règlements intérieurs d'établissements scolaires interdisent le portable allumé, et la plupart interdisent sa présence en règle générale.
De fait, si on est réalistes trente secondes, et parce que pour des raisons évidentes d'organisation et de respect on ne fouille pas les élèves à l'entrée, les portables entrent, et les élèves s'en servent. Parfois (souvent) pendant les cours. Mais c'est comme tous les gadgets, susceptible d'être confisqué si repéré, avec une sanction disciplinaire à la clé.

Le problème n°1, en l'espèce, ce n'est pas les élèves, ce sont les personnes extérieures à l'établissement.

Le problème de Pokemon Go, c'est que l'apparition des pokémons est gérée par des algorithmes qui font que, théoriquement, un pokémon rare peut apparaître n'importe où, même loin d'un pokéstop. Interdire les pokéstops dans les écoles à proximité des écoles est un pas, bien sûr, mais je trouve que la solution de NVB est bonne. Tout le monde s'en branle, d'un Ratatta au milieu de la cour. Par contre, un Dracaufeu, je peux te garantir une foule comme ça, et s'il le faut, de personnes qui vont essayer d'entrer.

"Et sans races, comment peut-on parler de racisme?" - sabaidee, 16/05/2014
"Allez, rince ton visage et enlève la merde dans tes yeux, va lire les commentaires des lecteurs du monde (le monde, hein, pas présent ou national hebdo) et tu percevras le degré d'agacement que suscitent ces associations subventionnées..." - sabaidee, 06/09/2016

"(influence léniniste de la "praxis historique réalisante et légitimée par sa propre réalisation historique effective", au sens hégélien du terme, dans l'action islamiste, au travers de l'état islamique - je n'utilise volontairement pas de majuscule pour cet "état" en ce que je lui dénie toute effectivité historique)" - Greg, 18/07/2016

"Oui oui, je maintiens. Il n'y a rien de plus consensuel que le Point. " - FDL, 28/07/2016

446

Re: Le thread de l'éducation nationale (réfomes scolaires, autorité des enseignants, niveau des élèves...)

https://scontent-cdg2-1.xx.fbcdn.net/t31.0-8/14231306_1505891139437943_3738973150339042814_o.jpg

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

447

Re: Le thread de l'éducation nationale (réfomes scolaires, autorité des enseignants, niveau des élèves...)

Alors les enfants, vous êtes pour ou pour ?

https://scontent-fra3-1.xx.fbcdn.net/v/t1.0-9/14516362_1809147742701060_6379702515209413794_n.jpg?oh=ac744c11f292eebf305eaa80ad58d4e9&oe=58A8EEDD

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

448

Re: Le thread de l'éducation nationale (réfomes scolaires, autorité des enseignants, niveau des élèves...)

Copie d'un élève de 5ème, photo postée par un de mes contacts enseignants en collège-lycée sur FB.
Voilà les résultats du pédagogisme.

https://scontent-frt3-1.xx.fbcdn.net/v/t1.0-9/15109575_10157760567665142_571431960082170284_n.jpg?oh=1cb3e88e390f188d6ea74af4b4c360b2&oe=58C9687D

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

Re: Le thread de l'éducation nationale (réfomes scolaires, autorité des enseignants, niveau des élèves...)

FDL a écrit:

Copie d'un élève de 5ème, photo postée par un de mes contacts enseignants en collège-lycée sur FB.
Voilà les résultats du pédagogisme.

https://scontent-frt3-1.xx.fbcdn.net/v/t1.0-9/15109575_10157760567665142_571431960082170284_n.jpg?oh=1cb3e88e390f188d6ea74af4b4c360b2&oe=58C9687D

Allophone je suppose ?

450

Re: Le thread de l'éducation nationale (réfomes scolaires, autorité des enseignants, niveau des élèves...)

Je ne sais pas, je n'ai pas demandé, mais ce n'est pas la seule copie de cet acabit, loin de là.

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)