101

Re: Le thread de l'éducation nationale (réfomes scolaires, autorité des enseignants, niveau des élèves...)

Trèfle a écrit:

Nous sommes/avons tous, toujours été notés, nos parents avaient des dictées (miséricorde) chaque semaine: "tu te rends compte c'était 5 fautes zéro" dixit papa, nos grands-parents se prenaient en sus des bègnes, pour autant eux comme nous ne sommes pas sortis du primaire avec de graves troubles neuropsychiatriques.

Oui ? Qu'as-tu contre les dictées ? Vu le niveau déplorable des élèves (et de la population en général) en orthographe, ce n'est pas une dictée par semaine mais par jour qu'il faudrait instituer et ce, jusqu'au lycée. Mais là encore, utopie...
Sinon, d'accord avec le reste, le simple fait que Descoings ait signé cette pétition m'incitant étrangement à ne pas la soutenir. On est évalué (que ce soit par des notes ou autres) de notre naissance à notre mort, inutile de se voiler la face.

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

Re: Le thread de l'éducation nationale (réfomes scolaires, autorité des enseignants, niveau des élèves...)

Absolument rien évidemment ! Je partage ton avis. C'était une simple tentative d'humour.

"Je suis aussi perplexe qu'avant mais à un niveau beaucoup plus élevé."

103

Re: Le thread de l'éducation nationale (réfomes scolaires, autorité des enseignants, niveau des élèves...)

FDL a écrit:

Oui ? Qu'as-tu contre les dictées ? Vu le niveau déplorable des élèves (et de la population en général) en orthographe, ce n'est pas une dictée par semaine mais par jour qu'il faudrait instituer et ce, jusqu'au lycée. Mais là encore, utopie...

Dieu merci tu n'es pas un éducateur. Ce n'est pas la répétition bête d'un exercice, ni l'augmentation de la charge de travail, qui changerait quoi que ce soit aux problèmes d'orthographe que rencontrent les enfants. Ce serait surtout une grosse perte de temps.

"Et sans races, comment peut-on parler de racisme?" - sabaidee, 16/05/2014
"Allez, rince ton visage et enlève la merde dans tes yeux, va lire les commentaires des lecteurs du monde (le monde, hein, pas présent ou national hebdo) et tu percevras le degré d'agacement que suscitent ces associations subventionnées..." - sabaidee, 06/09/2016

"(influence léniniste de la "praxis historique réalisante et légitimée par sa propre réalisation historique effective", au sens hégélien du terme, dans l'action islamiste, au travers de l'état islamique - je n'utilise volontairement pas de majuscule pour cet "état" en ce que je lui dénie toute effectivité historique)" - Greg, 18/07/2016

"Oui oui, je maintiens. Il n'y a rien de plus consensuel que le Point. " - FDL, 28/07/2016

104

Re: Le thread de l'éducation nationale (réfomes scolaires, autorité des enseignants, niveau des élèves...)

Broz a écrit:
FDL a écrit:

Oui ? Qu'as-tu contre les dictées ? Vu le niveau déplorable des élèves (et de la population en général) en orthographe, ce n'est pas une dictée par semaine mais par jour qu'il faudrait instituer et ce, jusqu'au lycée. Mais là encore, utopie...

Dieu merci tu n'es pas un éducateur. Ce n'est pas la répétition bête d'un exercice, ni l'augmentation de la charge de travail, qui changerait quoi que ce soit aux problèmes d'orthographe que rencontrent les enfants. Ce serait surtout une grosse perte de temps.

Dieu merci tu n'es pas un éducateur non plus.

105

Re: Le thread de l'éducation nationale (réfomes scolaires, autorité des enseignants, niveau des élèves...)

Broz a écrit:
FDL a écrit:

Oui ? Qu'as-tu contre les dictées ? Vu le niveau déplorable des élèves (et de la population en général) en orthographe, ce n'est pas une dictée par semaine mais par jour qu'il faudrait instituer et ce, jusqu'au lycée. Mais là encore, utopie...

Dieu merci tu n'es pas un éducateur. Ce n'est pas la répétition bête d'un exercice, ni l'augmentation de la charge de travail, qui changerait quoi que ce soit aux problèmes d'orthographe que rencontrent les enfants. Ce serait surtout une grosse perte de temps.

Broz et ses affirmations péremptoires sans aucun fondement...

Je fais partie de ceux qui croient qu'à l'instar des tables de multiplication, il y a une part de répétition et d'exercice dans l'orthographe et en particulier l'orthographe du français. Ce n'est pas que cela, il y a aussi une logique interne de la langue à saisir (et là, c'est très dommage que ce ne soit pas enseigné plus tôt) mais il n'empêche que la dictée a des vertus.
Je parle bien de la dictée (si possible avec de bons textes bien écrits et sympas pour les étudiants) et pas de cette horreur de "l'auto-dictée", qui consiste à apprendre bêtement une dictée avant de l'écrire.

Après, comme d'habitude tu te donnes un côté rebelle et anti-réac ("tout à fait surfait") que tu tartines à longueur de thread et qui ne mérite effectivement pas un débat.

Mettre la Chine au pas, ne serait-ce pas mettre le feu à l'Annam ?

106

Re: Le thread de l'éducation nationale (réfomes scolaires, autorité des enseignants, niveau des élèves...)

Peut-être pas encore formellement mais ça m'empêche pas d'être en master de sciences de l'éducation et probablement mieux qualifié que toi pour en parler, joyeux anonyme.
Mais vas-y explique-moi comment la répétition quotidienne d'un test de connaissance de l'orthographe changerait quoi que ce soit à la maîtrise de l'orthographe, quand on sait que l'obtention d'une note n'est pas un facteur motivant l'apprentissage. La dictée est un test qui n'apprend rien. Et en plus une dictée est un exercice long et pénible pour tout le monde, et d'autant plus pour le professeur qui en est le correcteur.

Comme je l'ai dit ailleurs le manque de travail au primaire n'est pas la cause principale de l'illettrisme (ni par extension des déficiences en orthographe).

"Et sans races, comment peut-on parler de racisme?" - sabaidee, 16/05/2014
"Allez, rince ton visage et enlève la merde dans tes yeux, va lire les commentaires des lecteurs du monde (le monde, hein, pas présent ou national hebdo) et tu percevras le degré d'agacement que suscitent ces associations subventionnées..." - sabaidee, 06/09/2016

"(influence léniniste de la "praxis historique réalisante et légitimée par sa propre réalisation historique effective", au sens hégélien du terme, dans l'action islamiste, au travers de l'état islamique - je n'utilise volontairement pas de majuscule pour cet "état" en ce que je lui dénie toute effectivité historique)" - Greg, 18/07/2016

"Oui oui, je maintiens. Il n'y a rien de plus consensuel que le Point. " - FDL, 28/07/2016

Re: Le thread de l'éducation nationale (réfomes scolaires, autorité des enseignants, niveau des élèves...)

Broz a écrit:

quand on sait que l'obtention d'une note n'est pas un facteur motivant l'apprentissage.

Je dois être un cas très particulier, ainsi qu'un certain nombre de personnes depuis un certain temps...

"Si le peuple pense mal, changeons le peuple..."

108

Re: Le thread de l'éducation nationale (réfomes scolaires, autorité des enseignants, niveau des élèves...)

Oui RPC. L'orthographe et la grammaire sont un ensemble de règles dotées d'une logique et qui s'apprennent par l'exercice : tout d'abord l'application des règles sur des exemples sans contexte, puis la répétition. Mais la meilleure répétition se fait par la lecture et pas par l'écriture, la dictée à répétition est au contraire le meilleur moyen de prendre des mauvaises habitudes d'écriture qui ne sont pas corrigées par une simple notation négative. Il y a relativement peu d'élèves qui sont motivés par la simple bonne note, et les élèves défaillants le sont encore moins.

L'exemple d'exercice qui est intéressant, c'est plutôt d'interroger la compréhension des règles de grammaire en faisant faire aux élèves une dictée suivie d'un exercice sur le texte qui a été dicté, par exemple en leur demandant d'identifier la forme et le temps de tel verbe de la dictée, ou de repérer les endroits où l'accord en genre et en nombre doit être fait, etc.

EDIT : les tables de multiplication, c'est un peu comparable aux tables de conjugaison plutôt. Leur répétition a une valeur, bien entendu, pour leur apprentissage, à condition qu'elle soit faite intelligemment. En soi, elles ne servent à rien si elles ne sont pas mises en contexte. Exemple quand j'ai appris le japonais, à chaque fois qu'on rencontrait dans un texte un verbe soit nouveau, soit un peu spécial, on le conjuguait à tous les temps en appliquant les règles qu'on connaissait. Mais ce n'est pas la même chose pour une dictée.

Last edited by Broz (19-11-2010 16:21:57)

"Et sans races, comment peut-on parler de racisme?" - sabaidee, 16/05/2014
"Allez, rince ton visage et enlève la merde dans tes yeux, va lire les commentaires des lecteurs du monde (le monde, hein, pas présent ou national hebdo) et tu percevras le degré d'agacement que suscitent ces associations subventionnées..." - sabaidee, 06/09/2016

"(influence léniniste de la "praxis historique réalisante et légitimée par sa propre réalisation historique effective", au sens hégélien du terme, dans l'action islamiste, au travers de l'état islamique - je n'utilise volontairement pas de majuscule pour cet "état" en ce que je lui dénie toute effectivité historique)" - Greg, 18/07/2016

"Oui oui, je maintiens. Il n'y a rien de plus consensuel que le Point. " - FDL, 28/07/2016

109

Re: Le thread de l'éducation nationale (réfomes scolaires, autorité des enseignants, niveau des élèves...)

Broz a écrit:

Peut-être pas encore formellement mais ça m'empêche pas d'être en master de sciences de l'éducation et probablement mieux qualifié que toi pour en parler, joyeux anonyme.
Mais vas-y explique-moi comment la répétition quotidienne d'un test de connaissance de l'orthographe changerait quoi que ce soit à la maîtrise de l'orthographe, quand on sait que l'obtention d'une note n'est pas un facteur motivant l'apprentissage. La dictée est un test qui n'apprend rien. Et en plus une dictée est un exercice long et pénible pour tout le monde, et d'autant plus pour le professeur qui en est le correcteur.

Comme je l'ai dit ailleurs le manque de travail au primaire n'est pas la cause principale de l'illettrisme (ni par extension des déficiences en orthographe).


Master en sciences de l'éducation... ou comment parler d'enseignement sans n'avoir jamais mis les pieds dans une classe.

en faisant faire aux élèves une dictée suivie d'un exercice sur le texte qui a été dicté

Merci.


EDIT : les tables de multiplication, c'est un peu comparable aux tables de conjugaison plutôt. Leur répétition a une valeur, bien entendu, pour leur apprentissage, à condition qu'elle soit faite intelligemment. En soi, elles ne servent à rien si elles ne sont pas mises en contexte. Exemple quand j'ai appris le japonais, à chaque fois qu'on rencontrait dans un texte un verbe soit nouveau, soit un peu spécial, on le conjuguait à tous les temps en appliquant les règles qu'on connaissait. Mais ce n'est pas la même chose pour une dictée.

Bah, il n'y a rien d'intelligent dans une table de multiplication (ou alors il y a quelque chose que je n'ai jamais compris.

En ce qui concerne le japonais, je ne sais pas jusqu'où tu es allé, mais hormis le rabâchage violent des sinogrammes, je vois mal comment les apprendre autrement (si oui, je suis preneur et 150 millions de petits chinois avec moi).

Mettre la Chine au pas, ne serait-ce pas mettre le feu à l'Annam ?

110

Re: Le thread de l'éducation nationale (réfomes scolaires, autorité des enseignants, niveau des élèves...)

Broz a écrit:

Peut-être pas encore formellement mais ça m'empêche pas d'être en master de sciences de l'éducation et probablement mieux qualifié que toi pour en parler, joyeux anonyme.

Le joyeux anonyme, c'était moi. :-) Et je maintiens mes propos (je ne pense pas que ça vaille la peine d'en débattre).

111

Re: Le thread de l'éducation nationale (réfomes scolaires, autorité des enseignants, niveau des élèves...)

RPC a écrit:

Master en sciences de l'éducation... ou comment parler d'enseignement sans n'avoir jamais mis les pieds dans une classe.

Avant d'être un vieux con j'ai aussi été un élève, et j'ai même été en situation d'enseignant. Et les gens qui font des sciences de l'éducation sont des profs, et ils font souvent de l'expérimentation à partir d'expériences quotidiennes d'enseignement. Ne sois pas stupide.

Merci.

C'est l'exercice qui est important.


Bah, il n'y a rien d'intelligent dans une table de multiplication (ou alors il y a quelque chose que je n'ai jamais compris.

En ce qui concerne le japonais, je ne sais pas jusqu'où tu es allé, mais hormis le rabâchage violent des sinogrammes, je vois mal comment les apprendre autrement (si oui, je suis preneur et 150 millions de petits chinois avec moi).

J'ai failli ajouter une ligne concernant les dictées que j'ai faites en japonais, qui est une langue ou le concept d'orthographe n'a presque pas de sens (et celui d'accord non plus). Le japonais comme le chinois sont des langues où tous les caractères se prononcent et où les difficultés dans l'écriture sont ailleurs que dans le français (et qui plus est le chinois est une langue isolante, ie où la grammaire se fait principalement à coups d'affixes invariables).
Le travail à faire est tout à fait différent, et la répétition laborieuse des idéogrammes à la lecture et à l'écriture m'apparaît comme étant la seule solution. Mais que fait la dictée, ici ? Elle teste que tu n'as pas oublié le caractère, et pas l'application d'une règle.

@ Hussard : assume tes mauvais posts. Tu postes déjà en nolog donc on peut même pas trouver la moitié de tes posts dans ton historique, si en plus tu prends des alias...

Last edited by Broz (19-11-2010 17:13:14)

"Et sans races, comment peut-on parler de racisme?" - sabaidee, 16/05/2014
"Allez, rince ton visage et enlève la merde dans tes yeux, va lire les commentaires des lecteurs du monde (le monde, hein, pas présent ou national hebdo) et tu percevras le degré d'agacement que suscitent ces associations subventionnées..." - sabaidee, 06/09/2016

"(influence léniniste de la "praxis historique réalisante et légitimée par sa propre réalisation historique effective", au sens hégélien du terme, dans l'action islamiste, au travers de l'état islamique - je n'utilise volontairement pas de majuscule pour cet "état" en ce que je lui dénie toute effectivité historique)" - Greg, 18/07/2016

"Oui oui, je maintiens. Il n'y a rien de plus consensuel que le Point. " - FDL, 28/07/2016

Re: Le thread de l'éducation nationale (réfomes scolaires, autorité des enseignants, niveau des élèves...)

RPC a écrit:

Je fais partie de ceux qui croient qu'à l'instar des tables de multiplication, il y a une part de répétition et d'exercice dans l'orthographe et en particulier l'orthographe du français.


Broz a écrit:

Peut-être pas encore formellement mais ça m'empêche pas d'être en master de sciences de l'éducation et probablement mieux qualifié que toi pour en parler, joyeux anonyme.

Plutôt que des arguments d'autorité, quelqu'un a-t-il des informations ou arguments pertinents à donner sur l'utilité ou l'absence d'autorité de la dictée ?

Oder so ähnlich.

113

Re: Le thread de l'éducation nationale (réfomes scolaires, autorité des enseignants, niveau des élèves...)

Là où Broz a un peu raison, c'est que la dictée ne vaut que par ce qui l'entoure, et en premier lieu une correction très pédagogique qui doit permettre à l'élève d'identifier son erreur, et de pouvoir se dire "diantre, je me suis fait avoir, mais l'on ne m'y prendra plus" (en substance).

Inutile de lui coller un zéro s'il ne comprend pas pourquoi il a zéro.

Mais l'exercice nécessite aussi l'apprentissage de fondamentaux qui, pour certains, ne répondent à aucune logique. Quelle logique dans bijou, caillou, chou, etc. - une liste qui peut être complétée par n'importe quel forumeur ? S'il y en a une, je ne l'ai jamais connue et ne l'aperçois même pas un tout petit peu du haut de mon grand âge. Et si on m'avait expliqué cette logique en CE1, je ne suis pas certain que je l'aurais comprise ni entièrement retenue.

Si je connais cette liste, c'est parce que je l'ai consciencieusement apprise, et que j'ai tout aussi consciencieusement fait le long et pénible exercice de Bled qui appuyait l'apprentissage de la règle. Ce qu'aucun exercice de logique ni une abondante lecture n'auraient (n'aurait ?) pu remplacer.

Et je pense très sincèrement qu'à 7 ans, ça ne me passionnait pas de savoir que le pluriel de chou s'écrivait avex un x et non un s. Et que c'est la perspective d'une mauvaise note qui m'a incité à me taper néanmoins l'exercice en question.

(Ceci dit, si quelqu'un connaît la logique de cette liste et veut la partager, je suis preneur.)

S'agissant des tables de multiplication, elles ne servent évidemment que dans l'optique d'apprendre et de mettre en pratique les règles de multiplication. Mais connaître la règle et savoir l'appliquer parfaitement ne t'aidera en rien à savoir combien font 7 fois 9.

Re: Le thread de l'éducation nationale (réfomes scolaires, autorité des enseignants, niveau des élèves...)

B. comme Bled a écrit:

(Ceci dit, si quelqu'un connaît la logique de cette liste et veut la partager, je suis preneur.)

http://fr.wikipedia.org/wiki/Pluriel_des_mots_en_%C2%AB_ou_%C2%BB

Oder so ähnlich.

115

Re: Le thread de l'éducation nationale (réfomes scolaires, autorité des enseignants, niveau des élèves...)

@ Hussard : assume tes mauvais posts. Tu postes déjà en nolog donc on peut même pas trouver la moitié de tes posts dans ton historique, si en plus tu prends des alias...

Une bonne bâche ne vaut qu'en no log sous alias

apokrif a écrit:
RPC a écrit:

Je fais partie de ceux qui croient qu'à l'instar des tables de multiplication, il y a une part de répétition et d'exercice dans l'orthographe et en particulier l'orthographe du français.


Broz a écrit:

Peut-être pas encore formellement mais ça m'empêche pas d'être en master de sciences de l'éducation et probablement mieux qualifié que toi pour en parler, joyeux anonyme.

Plutôt que des arguments d'autorité, quelqu'un a-t-il des informations ou arguments pertinents à donner sur l'utilité ou l'absence d'autorité de la dictée ?

Plutôt que de poser toujours des questions (plus ou moins rhétoriques c'est selon) t'arrive-t-il de donner des réponses ?

Mettre la Chine au pas, ne serait-ce pas mettre le feu à l'Annam ?

116

Re: Le thread de l'éducation nationale (réfomes scolaires, autorité des enseignants, niveau des élèves...)

Broz a écrit:

ça m'empêche pas d'être en master de sciences de l'éducation et probablement mieux qualifié que toi pour en parler, joyeux anonyme.


Où l'on constate la différence entre avoir une maîtrise de sciences de l'éducation et avoir la maîtrise des sciences de l'éducation.

117

Re: Le thread de l'éducation nationale (réfomes scolaires, autorité des enseignants, niveau des élèves...)

Sinon, pour revenir sur ton argumentaire Broz : bien évidemment, quand on évoque la dictée, on parle aussi de la correction et des explications qui vont avec. Personne n'a jamais envisagé de faire faire une dictée à des gosses, de leur coller une note et basta. Ce n'est pas comme cela que ça se passe à ma connaissance dans les classes.

Donc si ton argument est de dire "une dictée oui mais corrigée", nous sommes d'accord.

De la même façon que l'apprentissage d'un poème ou d'une réplique d'une pièce de théâtre (versifiée) a des atouts indéniables, tant que cela ne se résume pas à un apprentissage bête et méchant.

Et n'oublions pas non plus que la dictée est aussi un moyen de faire découvrir aux enfants des textes d'auteurs (j'ai ainsi découvert Anatole France via une dictée).

Enfin, en ce qui concerne les "sciences de l'éducation" (sic) je préfère mieux ne pas donner mon avis car je risque de t'être encore plus désagréable que je ne le suis déjà.

Last edited by RPC (19-11-2010 20:10:15)

Mettre la Chine au pas, ne serait-ce pas mettre le feu à l'Annam ?

118

Re: Le thread de l'éducation nationale (réfomes scolaires, autorité des enseignants, niveau des élèves...)

Bon, je ne répondrai pas à Broz puisque tout ce que je pense a été développé par RPC.

Pour Apokrif, égal à lui-même, comme on dit dans ces cas-là : lol.

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

119

Re: Le thread de l'éducation nationale (réfomes scolaires, autorité des enseignants, niveau des élèves...)

Je vous renvoie à l'excellente étude de Christophe Charles sur le sujet (ibid.)

Re: Le thread de l'éducation nationale (réfomes scolaires, autorité des enseignants, niveau des élèves...)

RPC a écrit:

Plutôt que de poser toujours des questions (plus ou moins rhétoriques c'est selon) t'arrive-t-il de donner des réponses ?

Oui.

Oder so ähnlich.

Re: Le thread de l'éducation nationale (réfomes scolaires, autorité des enseignants, niveau des élèves...)

RPC a écrit:

Et n'oublions pas non plus que la dictée est aussi un moyen de faire découvrir aux enfants des textes d'auteurs (j'ai ainsi découvert Anatole France via une dictée).

Idem pour la poésie et le théâtre. D'ailleurs, l'apprentissage par coeur et la récitation bête et méchante ne sont pas des exercices stupides en eux-mêmes. J'ai tendance à croire que la mémoire est un muscle qu'il faut stimuler un peu pour ne pas devoir écrire sa liste de courses composée de 3 choses dès 15 ans. Ensuite, réciter une poésie devant une classe apprend mine de rien aux enfants à s'exprimer en public. Je crois que c'est important de se confronter au "stress de l'assemblée" jeune et dans le cadre de la classe, qui est un univers à la fois familier et formel pour pouvoir travailler dessus et progresser rapidement si c'est un problème.

Last edited by Trèfle (19-11-2010 23:05:50)

"Je suis aussi perplexe qu'avant mais à un niveau beaucoup plus élevé."

122

Re: Le thread de l'éducation nationale (réfomes scolaires, autorité des enseignants, niveau des élèves...)

RPC a écrit:

Sinon, pour revenir sur ton argumentaire Broz : bien évidemment, quand on évoque la dictée, on parle aussi de la correction et des explications qui vont avec. Personne n'a jamais envisagé de faire faire une dictée à des gosses, de leur coller une note et basta. Ce n'est pas comme cela que ça se passe à ma connaissance dans les classes.

Donc si ton argument est de dire "une dictée oui mais corrigée", nous sommes d'accord.

Sauf que la dictée, ce n'est pas un exercice qui se prête à la correction. Du moins, pas la correction collective, en classe. Ce que reçoit l'élève, c'est d'abord et avant tout une note, et en règle générale des annotations plus ou moins utiles là où il y a des fautes. Dans la pratique il n'a pas en classe de temps de la relecture et de l'assimilation des corrections, ni même de réel suivi des lacunes individuelles. La systématisation de la dictée ne ferait que rendre ces travers plus importants. C'est un exercice sans aucune finesse. Elle doit s'accompagner d'exercices intelligents, et si possible être en rapport avec les cours de français.

RPC a écrit:

De la même façon que l'apprentissage d'un poème ou d'une réplique d'une pièce de théâtre (versifiée) a des atouts indéniables, tant que cela ne se résume pas à un apprentissage bête et méchant.

Et n'oublions pas non plus que la dictée est aussi un moyen de faire découvrir aux enfants des textes d'auteurs (j'ai ainsi découvert Anatole France via une dictée).

Oh oui, ça c'est vrai par contre.

RPC a écrit:

Enfin, en ce qui concerne les "sciences de l'éducation" (sic) je préfère mieux ne pas donner mon avis car je risque de t'être encore plus désagréable que je ne le suis déjà.

Pense une seconde à tous les préjugés à la con qui existent sur les sciences économiques. Voilà exactement comment tu sonnes, là maintenant tout de suite.


EDIT

Si je connais cette liste, c'est parce que je l'ai consciencieusement apprise, et que j'ai tout aussi consciencieusement fait le long et pénible exercice de Bled qui appuyait l'apprentissage de la règle. Ce qu'aucun exercice de logique ni une abondante lecture n'auraient (n'aurait ?) pu remplacer.

D'où l'importance d'une réforme de l'orthographe, à laquelle hélas tant de monde s'oppose pour des raisons purement émotionnelles (OMG c'est une dénaturation du patrimoine français bouhouhou)

Last edited by Broz (20-11-2010 01:54:37)

"Et sans races, comment peut-on parler de racisme?" - sabaidee, 16/05/2014
"Allez, rince ton visage et enlève la merde dans tes yeux, va lire les commentaires des lecteurs du monde (le monde, hein, pas présent ou national hebdo) et tu percevras le degré d'agacement que suscitent ces associations subventionnées..." - sabaidee, 06/09/2016

"(influence léniniste de la "praxis historique réalisante et légitimée par sa propre réalisation historique effective", au sens hégélien du terme, dans l'action islamiste, au travers de l'état islamique - je n'utilise volontairement pas de majuscule pour cet "état" en ce que je lui dénie toute effectivité historique)" - Greg, 18/07/2016

"Oui oui, je maintiens. Il n'y a rien de plus consensuel que le Point. " - FDL, 28/07/2016

123

Re: Le thread de l'éducation nationale (réfomes scolaires, autorité des enseignants, niveau des élèves...)

Broz a écrit:

Si je connais cette liste, c'est parce que je l'ai consciencieusement apprise, et que j'ai tout aussi consciencieusement fait le long et pénible exercice de Bled qui appuyait l'apprentissage de la règle. Ce qu'aucun exercice de logique ni une abondante lecture n'auraient (n'aurait ?) pu remplacer.

D'où l'importance d'une réforme de l'orthographe, à laquelle hélas tant de monde s'oppose pour des raisons purement émotionnelles (OMG c'est une dénaturation du patrimoine français bouhouhou)

Pourquoi "d'où" ? Qu'est-ce qui le justifie ? Et a fortiori, qu'est-ce qui justifie une réforme ?

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

Re: Le thread de l'éducation nationale (réfomes scolaires, autorité des enseignants, niveau des élèves...)

http://www.rue89.com/2010/11/19/histoir … ure-176570Je suppose que le QCM est un intéressant point moyen entre devoir noté et contrat d'objectif...

"Si le peuple pense mal, changeons le peuple..."

125

Re: Le thread de l'éducation nationale (réfomes scolaires, autorité des enseignants, niveau des élèves...)

En plus de vider les programmes (ici l'histoire-géo) de leur substance et d'abêtir un peu plus les élèves en les infantilisant, on tourne le dos à une spécificité française, à savoir l'exercice de dissertation, pour se compromettre avec des QCM à l'anglo-saxonne. Intéressant...

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

126

Re: Le thread de l'éducation nationale (réfomes scolaires, autorité des enseignants, niveau des élèves...)

OK, là c'est déprimant.

"Et sans races, comment peut-on parler de racisme?" - sabaidee, 16/05/2014
"Allez, rince ton visage et enlève la merde dans tes yeux, va lire les commentaires des lecteurs du monde (le monde, hein, pas présent ou national hebdo) et tu percevras le degré d'agacement que suscitent ces associations subventionnées..." - sabaidee, 06/09/2016

"(influence léniniste de la "praxis historique réalisante et légitimée par sa propre réalisation historique effective", au sens hégélien du terme, dans l'action islamiste, au travers de l'état islamique - je n'utilise volontairement pas de majuscule pour cet "état" en ce que je lui dénie toute effectivité historique)" - Greg, 18/07/2016

"Oui oui, je maintiens. Il n'y a rien de plus consensuel que le Point. " - FDL, 28/07/2016

127

Re: Le thread de l'éducation nationale (réfomes scolaires, autorité des enseignants, niveau des élèves...)

victorhugo a écrit:

Je suis de plus en plus effaré de la multiplication des posts sur internet étalant une orthographe idiote, de la part d'adultes, professionnels, souvent cadres, alors que n'importe quel candidat au bachot devait savoir écrire il y a peu de temps.

Plus généralement, je ne comprends pas tres bien la position des enseignants qui supportent en se plaignant des classes dissipées, voire dangereuses. Aux premiers signes de désordre dans la classe, pourquoi ne mettent-ils pas tout simplement l'éleve dehors? Ça se passait comme ça quand j'étais a l'école dans les années 90.

http://www.lemonde.fr/societe/chat/2010 … _3224.html

128

Re: Le thread de l'éducation nationale (réfomes scolaires, autorité des enseignants, niveau des élèves...)

FDL a écrit:

En plus de vider les programmes (ici l'histoire-géo) de leur substance et d'abêtir un peu plus les élèves en les infantilisant, on tourne le dos à une spécificité française, à savoir l'exercice de dissertation, pour se compromettre avec des QCM à l'anglo-saxonne. Intéressant...

Il a été démontré que la dissertation n'était qu'un pur exercice formel et creux servant à légitimer la culture de la classe dominante. Le QCM est beaucoup plus égalitaire tout en mettant en avant l'essentiel à retenir.

Re: Le thread de l'éducation nationale (réfomes scolaires, autorité des enseignants, niveau des élèves...)

Sciences de l'éducation a écrit:

Il a été démontré que la dissertation n'était qu'un pur exercice formel et creux servant à légitimer la culture de la classe dominante. Le QCM est beaucoup plus égalitaire tout en mettant en avant l'essentiel à retenir.

Mes chers petits camarades de classes américains me démontrent au quotidien que la dissertation est bien utile pour apprendre à aligner trois idées de manière structurée, et donc intelligible.
Evidemment, il faut aller un peu au-delà des vingt-sept sous-sous-parties et autres sous-titres rimant les uns avec les autres (une pensée pour Olivier Duhamel).

Re: Le thread de l'éducation nationale (réfomes scolaires, autorité des enseignants, niveau des élèves...)

Et la dialectique c'est pour casser des briques?

Sinon en ce qui concerne la petition pour la suppression des notes en primaire, c'est encore unt ruc de pseudo-progressistes aveugles qui, en se targuant de combattre les inegalites, ne contribuent en realite qu'a masquer celles-ci et, in fine, a oublier tous ceux qui connaissent des difficultes d'apprentissage reelles.
Quant a l'autorite des professeurs, dont la destruction est deja avancee, elle risquerait d'en prendre un nouveau coup!

Re: Le thread de l'éducation nationale (réfomes scolaires, autorité des enseignants, niveau des élèves...)

Les programmes d'histoire-géo de la rentrée prochaine ne sont toujours pas parus (ce qui est inquiétant) et il s'agit simplement de documents de travail rigolos du ministère qui ont fuité mais qui ne seront bien entendu pas mis en application. Chaque année il y a des idées de ce type qui sont mises en avant, mais pas dans le but d'être mises en place, simplement d'alimenter les réflexion des inspecteurs.

Sur la question de la notation, le niveau moyen des élèves est loin d'être brillant mais les signataires trouvent encore qu'il est trop haut... Et pour faire passer leurs idées, ils prononcent l'argument magique: les notes, "ça stigmatise". J'ai vraiment l'impression que lorsque une chose est vraie mais pas très flatteuse pour telle ou telle catégorie de la population, élèves ou autres, de bonnes âmes déclarent qu'il faut la taire parce que cela "stigmatise" les catégories sociales concernées. Mais comment un élève peut-il se rendre compte de son niveau s'il n'a pas de notes?

D'ailleurs, Luc Ferry faisait remarquer, à mon avis à raison, que la notation est en fait moins traumatisante que des appréciations écrites typiques, style "résultats médiocres, peut mieux faire, etc.", car elles donnent une évaluation pour un travail particulier et non sur l'ensemble de la performance.

"It's better to burn out than to fade away".
Joseph Goebbels ou Neil Young ?

132

Re: Le thread de l'éducation nationale (réfomes scolaires, autorité des enseignants, niveau des élèves...)

Sciences de l'éducation a écrit:

Il a été démontré que la dissertation n'était qu'un pur exercice formel et creux servant à légitimer la culture de la classe dominante. Le QCM est beaucoup plus égalitaire tout en mettant en avant l'essentiel à retenir.

C'est du second degré, non ?

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

133

Re: Le thread de l'éducation nationale (réfomes scolaires, autorité des enseignants, niveau des élèves...)

Les résultats de l'enquête PISA "Programme international pour le suivi des acquis des élèves" confirme ce que disait RPC sur l'investissement éducatif en Chine :

Libé a écrit:

Education: Shanghai, premier de la classe

Tous les trois ans, l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) passe à la loupe les systèmes éducatifs d'une soixantaine de pays et partenaires économiques. L'enquête Pisa 2009, publiée aujourd'hui, porte sur les compétences en compréhension écrite, cultures mathématique et scientifique des élèves de 15 ans. Découvrez ici le graphique animé du palmarès.

Championne toutes catégories, la ville de Shanghai, qui arrive en tête du classement en maths (600 points), sciences (575 points) et compréhension écrite (556 points). Surprise de ce nouveau classement, les élèves de Singapour, qui prennent la deuxième place en maths (562 points), suivis à 7 points de ceux de Hongkong.

La France en tête des moyens

Les élèves coréens, connus pour leurs performances, n'obtiennent que la quatrième place en maths (546 points) et en sciences (538 points). En revanche, ils restent deuxième en compréhension écrite (premier si l'on s'en tient aux pays), à 17 points de Shanghai tout de même. Les Finlandais, aussi réputés pour la performance de leur système éducatif, suivent: troisième en compréhension écrite, cinquième en maths mais deuxième en culture scientifique. Voilà pour le haut du classement.

Et la France? Elle se positionne en tête des moyens, avec 496 points en compréhension écrite (22e place), 497 points en maths et 498 points en sciences. Parmi nos voisins européens, les Allemands sont meilleurs que nous, surtout en maths et sciences. La France est en revanche devant les Anglais en compréhension écrite et maths. Et elle devance enfin de sept places l'Italie et de onze l'Espagne en compréhension écrite.

Tout en bas du classement, le Kirghizistan cumulent les plus mauvais résultats (et de loin) dans les trois matières. L'Albanie, le Qatar, le Panama, le Pérou et l'Azerbaïdjan occupent aussi les derniers rangs.

Un autre article portant sur notre système scolaire à deux vitesses : L'école française plus inégalitaire que les autres -> http://www.liberation.fr/societe/010123 … les-autres

Une analogie probablement foireuse, mais est-ce ça ne traduirait pas le fait que notre système économique actuel nécessite surtout des futurs salariés peu qualifiés (d'où un enseignement de masse médiocre) tandis qu'en Chine, on passerait du travail peu qualifié au travail qualifié ?

Re: Le thread de l'éducation nationale (réfomes scolaires, autorité des enseignants, niveau des élèves...)

Hussard nl a écrit:

Les résultats de l'enquête PISA "Programme international pour le suivi des acquis des élèves" confirme ce que disait RPC sur l'investissement éducatif en Chine :

Libé a écrit:

Education: Shanghai, premier de la classe ...Championne toutes catégories, la ville de Shanghai, qui arrive en tête du classement en maths (600 points), sciences (575 points) et compréhension écrite (556 points). Surprise de ce nouveau classement, les élèves de Singapour, qui prennent la deuxième place en maths (562 points), suivis à 7 points de ceux de Hongkong.

Et la France? Elle se positionne en tête des moyens, avec 496 points en compréhension écrite (22e place), 497 points en maths et 498 points en sciences. Parmi nos voisins européens, les Allemands sont meilleurs que nous, surtout en maths et sciences. [...]

Un autre article portant sur notre système scolaire à deux vitesses : L'école française plus inégalitaire que les autres -> http://www.liberation.fr/societe/010123 … les-autres

Une analogie probablement foireuse, mais est-ce ça ne traduirait pas le fait que notre système économique actuel nécessite surtout des futurs salariés peu qualifiés (d'où un enseignement de masse médiocre) tandis qu'en Chine, on passerait du travail peu qualifié au travail qualifié ?

Des régions urbaines (Shanghai, Hongkong, Singapour) comparées à des pays entiers qui comprennent aussi des périphéries rurales, il y a peut-être un léger biais dans ce choix. Mais ces résultats n'en restent pas moins extrêmement significatifs. Chapeau bas. Oui, assurément, la Chine n'entend pas rester au stade de pays-atelier, et elle pourra se donner les moyens de ses ambitions, elle. Plus près de nous, l'Allemagne, longtemps loin derrière la France, prend dix places au classement et passe devant la France. Il faut souligner qu'elle n'a pas réussi cette reconquête en supprimant un professeur sur deux partant à la retraite... au contraire, on a relancé le recrutement, revalorisé les professeurs, rallongé la journée scolaire (jusque-là fort courte), commencé à cette fin à équiper les établissements de cantines, etc. Tout le contraire du régime minceur mortel que la Rue de Grenelle administre insidieusement à notre système, derrière un paravent de "réformes" en trompe-l'oeil. L'inégalitarisme de fait du système éducatif français est trop connu. Son autre trait caractéristique est l'élitisme, qui n'est pas sans résultats. En effet, l'étude PISA montre aussi, au passage, que la part des très bons élèves (niveau 5 et plus) en France est supérieure à la moyenne des pays de l'OCDE. En somme, le système fonctionne très bien pour les 10% des meilleurs élèves, et on aurait tort de le démolir de ce côté-là. Mais reste l'immense défi des 90% restants...

It is always a silly thing to give advice, but to give good advice is fatal. - Oscar Wilde

135

Re: Le thread de l'éducation nationale (réfomes scolaires, autorité des enseignants, niveau des élèves...)

tout à fait d'accord avec Dorian Gray. Et merci Hussard pour le lien.

Sur le fond, n'oublions pas non plus que PISA reste un examen et que les jeunes Chinois sont pour le coup très bien formatés aux examens, et ce, depuis très jeunes.

Il y a d'ailleurs un décalage énorme entre le niveau des étudiants à l'entrée de la fac et la qualité des mémoires de master ou de doctorat. C'est assez effrayant.

Mettre la Chine au pas, ne serait-ce pas mettre le feu à l'Annam ?

Re: Le thread de l'éducation nationale (réfomes scolaires, autorité des enseignants, niveau des élèves...)

RPC a écrit:

Sur le fond, n'oublions pas non plus que PISA reste un examen et que les jeunes Chinois sont pour le coup très bien formatés aux examens, et ce, depuis très jeunes.

Sur ce sujet, j'avais lu un article du Strait Times très critique sur les valeurs confucéennes à Singapour qui rendaient difficile la prise d'initiative par les individus au sein des organisations et empêchait donc l'apparition de solutions innovantes et ralentissait la capacité de réaction des entreprises.

Grosso modo, la culture chinoise ferait des "bêtes à concours" incapables de prendre des initiatives.

"L'islam n'est pas une idéologie" Broz

137

Re: Le thread de l'éducation nationale (réfomes scolaires, autorité des enseignants, niveau des élèves...)

sabaidee a écrit:
RPC a écrit:

Sur le fond, n'oublions pas non plus que PISA reste un examen et que les jeunes Chinois sont pour le coup très bien formatés aux examens, et ce, depuis très jeunes.

Sur ce sujet, j'avais lu un article du Strait Times très critique sur les valeurs confucéennes à Singapour qui rendaient difficile la prise d'initiative par les individus au sein des organisations et empêchait donc l'apparition de solutions innovantes et ralentissait la capacité de réaction des entreprises.

Grosso modo, la culture chinoise ferait des "bêtes à concours" incapables de prendre des initiatives.


Perso, et c'est mon humble avis, je pense qu'il vaut mieux incriminer le système éducatif plutôt que la culture dans son ensemble (même si l'un va avec l'autre). Jusqu'au milieu du XVIII, la Chine était le leader technologique mondial, avec pourtant cette même culture confucéenne.

Le problème vient du fait que les Chinois rattrapent l'Occident, notamment après le désastre de la Révolution Culturelle, en adoptant une logique excessivement bureaucratique et élitiste. Par ailleurs, le statut de professeur en Chine permet d'être très peu remis en question, ce qui n'incite pas à donner un enseignement varié et de qualité (en clair, on répète ce qu'on a appris quand on était étudiant).
Enfin, l'impératif de tri (trop de chinois au regard des places disponibles) débouche naturellement sur le concours, et donc sur un formattage excessif. En France c'est la même chose, mais on s'arrête une fois l'école intégrée; les Chinois continuent car les concours et la sélection continuent.

Mais il est vrai que les asiatiques en général ne sont pas non plus réputés pour être les gens les plus créatifs. Quoique, avec l'evolution sociale au Japon, on a vu des choses tout à fait intéressantes (art, lettres, etc.). Je pense que c'est davantage lié à la société qu'à la culture.

Last edited by RPC (07-12-2010 17:09:11)

Mettre la Chine au pas, ne serait-ce pas mettre le feu à l'Annam ?

138

Re: Le thread de l'éducation nationale (réfomes scolaires, autorité des enseignants, niveau des élèves...)

Débat intéressant.

RPC a écrit:

Il y a d'ailleurs un décalage énorme entre le niveau des étudiants à l'entrée de la fac et la qualité des mémoires de master ou de doctorat. C'est assez effrayant.

Tiens, je me demande d'ailleurs si ça reste le cas pour ceux qui partent faire leur doctorat dans les meilleures facs aux USA ?

139

Re: Le thread de l'éducation nationale (réfomes scolaires, autorité des enseignants, niveau des élèves...)

Hussard nl a écrit:

Débat intéressant.

RPC a écrit:

Il y a d'ailleurs un décalage énorme entre le niveau des étudiants à l'entrée de la fac et la qualité des mémoires de master ou de doctorat. C'est assez effrayant.

Tiens, je me demande d'ailleurs si ça reste le cas pour ceux qui partent faire leur doctorat dans les meilleures facs aux USA ?

D'après les retours que j'ai, les thèses (en éco) écrites par les Chinois sont en général techniquement
très solides mais peu innovantes (j'ai bien dit en général). Surtout quand on compare avec les autres étudiants des très grosses facs US.

Mais bien entendu, il y a beaucoup de contre-exemples

Mettre la Chine au pas, ne serait-ce pas mettre le feu à l'Annam ?

140

Re: Le thread de l'éducation nationale (réfomes scolaires, autorité des enseignants, niveau des élèves...)

Merci, RPC.

Un chat sur les résultats de l'enquête PISA :
http://www.lemonde.fr/societe/chat/2010 … id=1399873 (je ne l'ai pas encore lu)

141

Re: Le thread de l'éducation nationale (réfomes scolaires, autorité des enseignants, niveau des élèves...)

Très bonne émission http://www.franceculture.com/emission-l … lic.html-0     le rapport mckinsey dans l'esprit public. Je retiens trois failles du modèle français :
- centralisation
- manque d'apprentissage des savoirs faire
- manque d'attractivité du métier de professeur
- manque de soutien local et adapté aux élèves en difficulté

142

Re: Le thread de l'éducation nationale (réfomes scolaires, autorité des enseignants, niveau des élèves...)

Ce rapport constitue plus un coup de pub (pour un positionnement en tant qu’expert sur le marché prometteur des experts en stratégies dans le champ éducatif) qu’une étude réellement innovante. Dans le même ordre idée : ils ont fait une étude expliquant la désertion du métier d’enseignant -> http://www.canal-educatif.fr/wordpress/ … kinsey.pdf

143

Re: Le thread de l'éducation nationale (réfomes scolaires, autorité des enseignants, niveau des élèves...)

Le Monde a écrit:

Les enfants nés en fin d'année ont une scolarité plus difficile

Ils sont sagittaires ou capricornes, mais là n'est pas leur problème. C'est de n'avoir pas su attendre l'an neuf dont souffrent les natifs de décembre. Julien Grenet, chercheur en économie au CNRS et à l'Ecole d'économie de Paris, a mis à jour le fait qu'un natif de la fin de l'année gagne toute sa vie active 1,5% de moins que s'il était né en janvier. Soit un manque à gagner de 12 000 euros sur une carrière complète de 42 années au salaire médian de 1580 euros net mensuels.

Cette différence de traitement trouve ses racines dans la scolarité et dans cette façon qu'a l'école française de ne pas tenir compte du différentiel de maturité entre les natifs du début et de la fin de l'année. Les enseignants savent bien que les enfants de décembre ont plus de mal, mais le chercheur a eu l'intuition que cet écart était largement sous-estimé.

Selon ses calculs, publiés dans La Revue économique, n°61 de mai 2010, ces onze mois de maturité en moins sont presque aussi discriminants que le fait d'être fils d'ouvrier plutôt que fils de cadre. Une des plus grosses causes de variances des résultats scolaires dans notre système incapable de corriger les inégalités. Ainsi, "un écart de 11 mois fait perdre sept places dans une classe de CP de 30 élèves".

EN PRIMAIRE, 34% DES ÉLÈVES NÉS EN DÉCEMBRE REDOUBLENT

Le principe de l'orientation, c'est qu'"à niveau égal, un élève qui a déjà redoublé au cours de sa scolarité est davantage orienté dans la voie professionnelle qu'un élève qui n'a pas redoublé , rappelle le chercheur. Or, en primaire, 34% des élèves nés en décembre redoublent contre 17% des natifs de janvier. Deux fois plus. Voilà comment la machine infernale de l'école ferme la porte de son lycée général à toute une frange d'élèves pour cause d'anniversaire tardif.

L'économiste a aussi mis à jour le fait que les élèves qui suivent des formations professionnelles sont bien plus souvent nés en fin d'année. A partir des panels de l'éducation nationale, il a reconstitué l'orientation de tous les élèves nés en 1986, et y a mesuré que seuls 55,2% des enfants de décembre ont été orientés vers un lycée général contre 58,3% de ceux qui étaient nés en janvier de la même année.

"Quelque 33,5% des diplômés de CAP et de BEP sont nés en décembre contre 31% parmi les natifs de janvier", ajoute-t-il. A l'heure de l'embauche, le patron ignore qui a redoublé. En revanche , il regarde e (sic) dernier diplôme obtenu pour choisir ses candidats et établir ses bulletins de salaires.

C'est bientôt l'anniversaire de qui ? :-)

144

Re: Le thread de l'éducation nationale (réfomes scolaires, autorité des enseignants, niveau des élèves...)

C'est une étude intéressante, avec en ligne de mire l'idée que la différence d'âge dans les petites classes a une influence sur l'ensemble du parcours scolaire.

Il faut cependant remarquer que c'est un fait reconnu depuis pas mal de temps. Si ma mémoire ne me trahit pas, Angrist et Krueger en 1991 utilisaient les trimestres de naissance comme instrument pour contrôler l'endogéneité sur le niveau des élèves et les rendements de l'éducation. L'idée derrière étant que le trimestre de naissance est exogène au talent intrinsèque de l'enfant (ce point a été débattu par la suite, mais pour d'autres raisons) et donc qu'il peut servir dans une régression en deux étapes à diminuer le biais d'endogéneité (les enfants les plus talentueux choisissant les études les plus longues, ce qui surestime les rendements de l'éducation).

Mais c'est toujours utile d'avoir une étude à jour sur le cas français.

Last edited by RPC (29-12-2010 11:41:09)

Mettre la Chine au pas, ne serait-ce pas mettre le feu à l'Annam ?

145

Re: Le thread de l'éducation nationale (réfomes scolaires, autorité des enseignants, niveau des élèves...)

RPC a écrit:

Spécial FDL : La Comtesse apprécie le franglais.

J'aime ta signature mais je suis très mauvais en contrepèterie. Pourrais-tu mettre fin à ma souffrance en me dévoilant l'autre sens stp ? ;)

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

146

Re: Le thread de l'éducation nationale (réfomes scolaires, autorité des enseignants, niveau des élèves...)

FDL a écrit:
RPC a écrit:

Spécial FDL : La Comtesse apprécie le franglais.

J'aime ta signature mais je suis très mauvais en contrepèterie. Pourrais-tu mettre fin à ma souffrance en me dévoilant l'autre sens stp ? wink

La Comtesse apprécie le franglais

Mettre la Chine au pas, ne serait-ce pas mettre le feu à l'Annam ?

147

Re: Le thread de l'éducation nationale (réfomes scolaires, autorité des enseignants, niveau des élèves...)

Ah... Merci !
Coquin. :p

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

148

Re: Le thread de l'éducation nationale (réfomes scolaires, autorité des enseignants, niveau des élèves...)

Je ne connaissais pas ces études. Mais, je trouve effectivement intéressant le fait de mettre en évidence qu’un léger différentiel (en termes de mois) de maturité soit quasiment l’équivalent d’un différentiel culturel (mesuré en termes de CSP). Il y aurait certainement des mesures à entreprendre afin d'y remedier. Toutefois, j’imagine que le fameux « toutes choses égales par ailleurs » doit être difficile à maintenir dans ce genre d’études où les facteurs sont multiples. Je regarderai l’étude (http://www.cairn.info/resume.php?ID_ART … O_613_0589) quand j’aurai un peu de temps pour voir sa méthodo.

Re: Le thread de l'éducation nationale (réfomes scolaires, autorité des enseignants, niveau des élèves...)

Je me trompe ou la fonction (ou le grade ?) de recteur était la seule de la fonction publique, en dehors des chercheurs et enseignants-chercheurs, à exiger la possession d'un doctorat ? Cette fonction nécessite-t-elle d'avoir eu une pratique de la recherche ?

Le Monde a écrit:

A ce jour, tout recteur était docteur. C'est fini. La nomination de Philippe-Pierre Cabourdin en conseil des ministres, mercredi 13 avril, change la donne et fait figure de révolution.

http://www.lemonde.fr/enseignement-supe … 73692.html

Oder so ähnlich.

Re: Le thread de l'éducation nationale (réfomes scolaires, autorité des enseignants, niveau des élèves...)

apokrif a écrit:

Je me trompe ou la fonction (ou le grade ?) de recteur était la seule de la fonction publique, en dehors des chercheurs et enseignants-chercheurs, à exiger la possession d'un doctorat ? Cette fonction nécessite-t-elle d'avoir eu une pratique de la recherche ?

Le Monde a écrit:

A ce jour, tout recteur était docteur. C'est fini. La nomination de Philippe-Pierre Cabourdin en conseil des ministres, mercredi 13 avril, change la donne et fait figure de révolution.

http://www.lemonde.fr/enseignement-supe … 73692.html

Techniquement, il y a aussi les médecins de la fonction publique hospitalière...

Est-ce ainsi que les hommes vivent ?