51

Re: L'esprit de censure jamais aussi développé en France

Voilà pourquoi je parlais de censure, Broz. Voilà pourquoi j'avais raison.
De plus, pour bien confirmer mes propos, on peut remarquer que le Monde, ce courageux torchon, n'a même pas ouvert cet article aux commentaires.

Le Monde a écrit:

i-Télé met fin à sa collaboration avec Eric Zemmour

L’émission « Ça se dispute » ne sera pas diffusée vendredi 19 décembre, et elle ne reprendra pas. La décision a été prise par la direction d’i-Télé au terme d’une semaine d’une polémique à propos de l’interview donnée au Corriere della Sera dans laquelle Eric Zemmour critique les musulmans. Le chroniqueur intervenait dans cette émission hebdomadaire de débat depuis une dizaine d’années, et était opposé cette saison au journaliste Nicolas Domenach.

« Nous avons perçu du trouble et de la colère autour des propos d’Eric Zemmour, mais nous n’avons pas voulu agir dans la précipitation, pour ne pas qu’on puisse dire que nous avons été manipulés ou instrumentalisés », a expliqué au Monde la directrice de la rédaction, Céline Pigalle. Ces derniers jours, la société des journalistes d’i-Télé a relayé en interne l’indignation de membres de la rédaction, demandant à la direction de s’exprimer devant la rédaction.

L’entretien d’Eric Zemmour au quotidien italien, paru le 30 octobre, a fait polémique en France après que le coprésident du Parti de gauche Jean-Luc Mélenchon l’eut épinglé sur son blog dans une note du 15 décembre intitulée « Zemmour se lâche en Italie : déporter cinq millions de musulmans ? Ça peut se voir ! » Mais le chroniqueur-journaliste-auteur-idéologue n’y prononce pas lui-même le mot de « déportation », comme l’a plus tard expliqué à Figaro Vox le journaliste qui a réalisé l’entretien. Sur RTL, jeudi, Eric Zemmour a donc dénoncé une « manipulation fantastique ».
« Le dialogue est devenu de plus en plus difficile »

« Nous avons vu le journaliste du Corriere della Sera, puis nous avons sollicité et filmé un entretien avec Eric Zemmour, pour qu’il puisse exposer ses arguments. Mais les réponses qu’il a apportées n’ont pas dissipé le trouble », raconte Mme Pigalle. L’entretien, un temps prévu pour être diffusé vendredi soir à la place de « Ça se dispute », ne le sera pas, par souci de « cohérence ».

« Nous sommes très soucieux de respecter la liberté d’expression. Et nous avons défendu celle d’Eric [Zemmour] pendant plus de dix ans, pour que ses idées soient prises en compte, contredites et débattues. Mais aujourd’hui, on a l’impression que c’est lui qui fixe les règles et de quoi on parle. On a de moins en moins le sentiment qu’on peut débattre. Le dialogue est devenu de plus en plus difficile, voire impossible. On a l’impression qu’il se parle à lui-même et à son public », explique Céline Pigalle, rappelant que « Ça se dispute » était une émission de débat.

La chaîne est consciente du risque de donner à Eric Zemmour l’occasion de se poser en victime ou comme frappé par la censure. « On a tout fait pour aller jusqu’au bout, en écoutant Eric [Zemmour], mais là, on était au bout », explique Mme Pigalle, selon qui i-Télé doit être la « chaîne du monde ouvert ». « On prend nos responsabilités. »

http://www.lemonde.fr/actualite-medias/ … _3236.html

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

Re: L'esprit de censure jamais aussi développé en France

FDL a écrit:

Voilà pourquoi je parlais de censure, Broz. Voilà pourquoi j'avais raison.
De plus, pour bien confirmer mes propos, on peut remarquer que le Monde, ce courageux torchon, n'a même pas ouvert cet article aux commentaires.

Il y a 387 commentaires sous l'article à 14h36.

"Le révolutionnaire doit être dans la population comme le poisson dans l'eau." Mao Tsé-toung

Re: L'esprit de censure jamais aussi développé en France

Donc "une tribune télé en moins pour Zemmour" c'est de la censure. Grotesque.

Mon dieu, à ce rythme-là, pourquoi ne cries-tu pas à la censure à mon sujet ? Je n'ai même pas une seule émission, pas même mensuelle sur France Ô, pour exprimer mes idées ! Pourtant j'en ai, et elles sont autrement plus intéressantes que celles de Zemmour.

Non content de toujours passer à la télé, radio, et d'avoir son bouquin publié et largement relayé par les grandes librairies (avant-hier encore, un stand plein au Furet du Nord à Lille), il conserve deux-trois émissions.

Pardonne-moi de ne toujours pas pleurer.

"Et sans races, comment peut-on parler de racisme?" - sabaidee, 16/05/2014
"Allez, rince ton visage et enlève la merde dans tes yeux, va lire les commentaires des lecteurs du monde (le monde, hein, pas présent ou national hebdo) et tu percevras le degré d'agacement que suscitent ces associations subventionnées..." - sabaidee, 06/09/2016

"(influence léniniste de la "praxis historique réalisante et légitimée par sa propre réalisation historique effective", au sens hégélien du terme, dans l'action islamiste, au travers de l'état islamique - je n'utilise volontairement pas de majuscule pour cet "état" en ce que je lui dénie toute effectivité historique)" - Greg, 18/07/2016

"Oui oui, je maintiens. Il n'y a rien de plus consensuel que le Point. " - FDL, 28/07/2016

54

Re: L'esprit de censure jamais aussi développé en France

Alors je vais t'expliquer.
Déjà, sur ton 2ème paragraphe, ça n'a juste rien à voir. Tu n'es ni journaliste, ni polémiste, ni médiatique, tu n'as pas écrit de livres et tu n'as, je suppose, jamais émis le moindre souhait de passer à la télé défendre tes opinions. Donc argument inopérant.

Pour le reste, tu ne vois pas que ce qui s'est passé hier vient contredire l'un de tes principaux arguments, à savoir : de quoi se plaint-il ? Il a accès aux médias, il a des tribunes ici et là, sa parole est libre. Ben oui mais non. Il est viré d'Itélé, il est sur la sellette à RTL et ses autres émissions (Histoire et Paris Première) ont des audiences confidentielles.

On reprend le même schéma que pour tous les autres (Millet, Camus, Nabe, je mettrais même Taddéi dans le lot tiens etc.) : on tolère pendant quelque temps cette pensée divergente, histoire de donner le change, puis on lâche les chiens, la meute se déchaîne, on lance l'omerta et on réduit au silence. Avant, on empoisonnait, maintenant on coupe les micros. C'est ce qui s'est passé pour les autres, c'est ce qui est en train de se passer pour lui et on s'appuie pour cela sur des arguments bidon (l'interview dans le journal italien, c'est du bidon).

Deuxième conséquence, ce que tu aurais dû souhaiter éviter : faire de lui un martyr et justifier, par la même occasion, son discours : le système est contre moi, je représente le peuple contre le système.
La directrice de la rédaction d'Itélé, la si bien nommée mère Pigalle (ça ne s'invente pas. Il y a des gens qui portent leur nom à merveille), est en cela son idiote utile. Lis les raisons qu'elle avance, c'est du gloubi-boulga.

Le problème, ce n'est pas qu'il conserve 2-3 émissions, alors une de plus, une de moins... Le problème porte sur le principe qu'on crée un délit d'opinion.
Zemmour dit des sottises. Mais il en dit comme tout le monde, y compris les gens de gauche. Si je paye ma redevance, pourquoi ne devrais-je avoir le droit d'écouter que les sottises d'un camp, omniprésent dans les médias (la bande des Greg des médias tels que Demorand, Domenach, Askolovitch, Pascale Clark, Patrick Cohen, Haziza, Barbier, Bruno Petit-Petit, Clémentine Autain etc. la liste est longue) et pas celles de l'autre camp ? Ne me sors pas Brunet ou Machin Buisson du Figaro.

Ah et pour montrer que j'ai quand même le nez fin :

Moi le 17 décembre a écrit:

J'attends d'ailleurs la comparaison, qui ne manquera pas d’être établie, avec Dieudonné pour justifier une censure qu'on prépare sans nul doute.

Bingo ! Le guignol est en l'occurrence une guignole. Sans grande surprise, il s'agit de Rama Yade :

http://www.lepoint.fr/medias/eric-zemmo … 71_260.php

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

55

Re: L'esprit de censure jamais aussi développé en France

D'ailleurs, Broz, un autre exemple de censure : Itélé ne diffusera pas l'entretien enregistré hier soir entre Zemmour et Galzi (qui devait remplacer Ça se dispute). Tu appelles ça comment, toi ?

http://www.lepoint.fr/medias/eric-zemmo … 36_260.php

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

56

Re: L'esprit de censure jamais aussi développé en France

Il n'y a pas que Yade d'ailleurs, il y a aussi un hurluberlu appelé Coquerel. Je ne sais pas d'où il sort, celui-là.

http://www.lefigaro.fr/actualite-france … emmour.php

Ah et puis aussi une certaine Virginie Martin, inconnue au bataillon : http://www.lexpress.fr/actualite/medias … 34581.html

Apparemment, elle est politologue. Comme quoi, c'est à la portée de n'importe quel abruti.

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

Re: L'esprit de censure jamais aussi développé en France

Personne n'a, à ma connaissance, un droit à passer à la télé ou à la radio, ou de faire la promotion devant un large public de ses produits. Et même les gens qui ont eu (ont toujours ?) des avis du CSA disant qu'il serait mieux qu'ils ne passent pas à la télé (je pense aux truthers) disposent toujours d'une liberté d'expression inégalée aujourd'hui, ils sortent leurs bouquins, qu'ils vendent d'ailleurs bien, ils ont des participations occasionnelles à la radio ou à la télé ici et là, et ils ont surtout Internet. Les différentes personnes que tu cites sont chacun un cas différent - Millet n'a plus aucune actualité éditoriale, Renaud Camus continue à publier et à faire la promotion de ses bouquins, Nabe est insignifiant, Taddéi n'est absolument pas l'objet de la moindre censure, son émission se porte très bien.

Zemmour n'a rien d'un martyr. Il le couinera, et les gugusses qui aiment se plaindre du politiquement correct lui emboîteront le pas (et d'ailleurs, le précèdent), mais il n'est victime de rien. Il reste très largement un privilégié de l'expression, d'autant plus qu'il et devenu l'archétype du gars à inviter pour avoir le réac de service sur le plateau. Un minimum d'esprit critique permet de se rendre compte que ce positionnement est une absolue imposture. Zemmour n'est pas censuré. Mon argument n'est pas de dire simplement "il a des tribunes, il a donc une liberté d'expression", c'est de dire "non content d'avoir une liberté d'expression, il a en plus des tribunes".

Enfin, pour en revenir au mot précis de "censure", je méprise à peu près autant que toi l'establishment médiatique. Mais ce dont tu parles n'est pas de la censure, c'est le produit naturel de notre système médiatique. La censure la vraie, c'est quelque chose qui provient des institutions de gouvernement, or là ce n'est pas du tout le cas - contrairement à l'affaire Dieudonné, justement.

Un petit doigt d'honneur pour ta blague sur Pigalle, à la fois tellement pas nécessaire et tellement pas drôle.

D'ailleurs, mégalol sur le fait que tu n'entendrais que les sottises de l'autre camp. Moi aussi je pourrais faire une liste de tous tous ceux qui grognent sur le soi-disant politiquement correct, dans laquelle si je devais être aussi hétéroclite que toi je mettrais tout le monde de Thréard à Bourdin en passant par Polony et Ménard, et selon les thèmes, Agacinski ou tes potes Bentolila et Brighelli, avec au sommet Zemmour l'inévitable. Tu es un masochiste qui s'impose de lire Bruno Roger-Petit tous les jours pour pouvoir t'en moquer, ne va pas te plaindre si tu as l'impression qu'il est partout. Moi perso, je regarde la télé, je regarde les journaux et les cochonneries politiques de France 2, j'ai quant à moi l'impression que tous ces gens-là sont inévitables et surtout que leurs cadres de pensée sont naturellement acceptés et quasiment axiomatiques dans le discours médiatique qui touche le grand public.

Last edited by Broz (20-12-2014 17:56:13)

"Et sans races, comment peut-on parler de racisme?" - sabaidee, 16/05/2014
"Allez, rince ton visage et enlève la merde dans tes yeux, va lire les commentaires des lecteurs du monde (le monde, hein, pas présent ou national hebdo) et tu percevras le degré d'agacement que suscitent ces associations subventionnées..." - sabaidee, 06/09/2016

"(influence léniniste de la "praxis historique réalisante et légitimée par sa propre réalisation historique effective", au sens hégélien du terme, dans l'action islamiste, au travers de l'état islamique - je n'utilise volontairement pas de majuscule pour cet "état" en ce que je lui dénie toute effectivité historique)" - Greg, 18/07/2016

"Oui oui, je maintiens. Il n'y a rien de plus consensuel que le Point. " - FDL, 28/07/2016

Re: L'esprit de censure jamais aussi développé en France

FDL a écrit:

Le problème, ce n'est pas qu'il conserve 2-3 émissions, alors une de plus, une de moins... Le problème porte sur le principe qu'on crée un délit d'opinion.
Zemmour dit des sottises. Mais il en dit comme tout le monde, y compris les gens de gauche. Si je paye ma redevance, pourquoi ne devrais-je avoir le droit d'écouter que les sottises d'un camp, omniprésent dans les médias (la bande des Greg des médias tels que Demorand, Domenach, Askolovitch, Pascale Clark, Patrick Cohen, Haziza, Barbier, Bruno Petit-Petit, Clémentine Autain etc. la liste est longue) et pas celles de l'autre camp ? Ne me sors pas Brunet ou Machin Buisson du Figaro.

Oui l'autre camp est invisible : Polony, Meeus, Rioufol, Nay, Roquette, De Kerdrel, Thréard, les grandes gueules, etc. (la liste est longue aussi)

Je ne parle pas des politiques (plus de 3h de direct en moins de 48h il y a deux semaines pour Marine Le Pen sur BFM TV).

Last edited by Obi-Wan Kennedy (20-12-2014 18:28:57)

"Le révolutionnaire doit être dans la population comme le poisson dans l'eau." Mao Tsé-toung

59

Re: L'esprit de censure jamais aussi développé en France

Vous etes sérieux avec vos Thréard etc. ? Vous voulez qu'on fasse le compte des types de droite (pas les juppéistes, qui n'ont absolument aucune divergence avec les vallsistes par exemple) qui passent dans les médias, comparativement aux types de gauche ? Vous voulez vraiment me faire croire que les débats d'idées, des vrais, ont lieu dans les médias ? Pas un débat Barbier/Szafran, je précise des vrais, des tranchés, ce genre de débats qui apportent quelque chose ? De toute façon, il n'y a pas de débat ; quand on invite un type présenté comme sulfureux, ce n'est pas à un débat qu'il est convié, c'est à une exécution.
Bien sûr que Millet n'a plus d'activité éditoriale, on l'a viré. Camus s'auto-édite après avoir été boycotté. J'ai mis Taddéi dans le lot car les mêmes pères la morale ont crié à sa démission maintes et maintes fois. Quant à Nabe, il n'est pas plus insignifiant que, au hasard, Virginie Despentes ou l'autre cinglée d'Angot.
Tu connais les truthers parce que tu t'intéresses au sujet mais je serais incapable de t'en citer un qui passe régulièrement dans les médias (et je ne suis pas le seul).
Ce n'est pas en muselant quelqu'un sous des prétextes vaseux (et je maintiens mon calembour sur la Pigalle, qui s'est vendue aux pressions des politiques et des lobbies et que je méprise profondément) qu'on contribue à la bonne santé de la démocratie. C'est en lui apportant la contradiction. Il est vrai que celui qui faisait face à Zemmour s'appelait Domenach, autant dire du vent. Pour être logique, c'est lui qui aurait dû être remplacé, afin de mettre quelqu'un de valeur à sa place.

Nous ne sommes pas (encore ?) en dictature, les gens ont le droit de publier les livres qu'ils veulent, encore heureux. Mais on ne peut pas mettre sur le même plan Bentolila, Brighelli et Zemmour. Les deux premiers n'ont pas du tout la même exposition et n'ont d'ailleurs pas vocation à l'avoir (Bentolila et Brighelli sont respectivement linguiste et prof, ils ne sont pas journalistes). Je ne comprends d'ailleurs pas pourquoi tu mets Bourdin dans le lot, ce type est juste populiste. Allez demander aux pékins dans la rue s'ils connaissent Meeus, Thréard, Roquette and co. A moins de lire Valeurs actuelles et le Figaro, ce n'est pas gagné.
Bref, il n'y a qu'une diversité de façade dans les médias. Je ne saurais pas citer un seul débat intellectuel intéressant depuis que Ça se dispute a été supprimé. 

Je maintiens le terme de censure car cette éviction s'est faite sous la pression politique. Je rappelle quand même que Valls avait, dans un discours, recommandé de ne pas lire le Suicide français (on croit rêver...).
Tu te contredis d'ailleurs, je trouve, Broz. Tu admets qu'on invite Zemmour pour avoir le réac de service sur le plateau (on met de côté les trois derniers mois, durant lesquels on l'a invité en raison du succès de son livre). Tu reconnais donc qu'il est le mouton noir, le faire-valoir d'une certaine idéologie, mais qu'il est seul au milieu d'une communauté de gens qui pensent et disent ce qu'il faut penser et dire. C'est ce que je me tue à dire depuis le début.

Pour terminer, je ne me plains pas que Roger-Petit soit partout. Je dirais même plus : je n'ai jamais réclamé qu'on lui coupe le sifflet, contrairement à lui, censeur en chef, dont c'est la spécialité. Je suis pour qu'il s'exprime dans les médias. Mais je suis surtout pour que toutes les sensibilités puissent être représentées, de manière plus ou moins proportionnelle à leur poids. Or, Zemmour représente une large part de la population française. Son positionnement se doit d’être visible dans les médias, qu'on l'approuve ou non. Ne me parle pas de TF1 ou France 2, qui nous servent une sauce libérale tout ce qu'il y a de plus consensuel.

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

Re: L'esprit de censure jamais aussi développé en France

Thréard a la même notoriété que Roger-Petit, l'un est sur LCI et LCP, l'autre est sur D8. Et demande au pékin moyen s'il connaît Askolovitch, même Autain ou Bruno-Petit. C'est pareil. Non il n'y a pas beaucoup de débat à la télé, CSOJ n'est pas ultra terrible en ce moment et il n'y a pas grand-chose d'autre, et ce n'est pas Ca se dispute qui aura changé quoi que ce soit. Quand on a d'un côté un clown comme Domenach, et de l'autre un roquet tout aussi incapable de débattre comme Zemmour (parce que quand tu mets Zemmour face à un type qui a un minimum de répondant, comme par exemple l'horrible Attali, tu peux me croire qu'il cherche pas à débattre, le coco), sérieusement il n'y a pas grand-chose comme résultat.

Taddéi, il n'est pas en danger. Les autres publient encore, et Millet a largement les moyens aujourd'hui de se trouver un éditeur (d'ailleurs Camus s'en est trouvé un).

Je parlais des truthers pas pour dire qu'une personnalité des truthers était particulièrement présente dans les médias, juste que pour une minorité politique qui est pour le coup plus ou moins activement censurée, ou en tout cas l'a été, même eux ont une présence dans les médias mainstream relative. La sympathie pour leurs thèses est d'ailleurs assez répandue.

Zemmour pose un problème, qui est le suivant - et ni toi ni Bouvet n'avez de solution quand on vous pose la question - qu'est-ce qu'on en fait ? S'il conserve une telle tribune, et compte tenu de l'état des médias actuels, il contribue à véhiculer une idéologie nocive. Si on la lui retire, vous dites qu'on en fait un martyr. Alors ? Comment tu veux lui apporter de la contradiction quand il n'y a pas de support pour apporter de la contradiction ?

J'ai sorti Brighelli et Bentolila parce que dans leur thématique, ils sont les voix réac que l'on entend largement. Et ils ont beau être universitaires, ça ne les empêche pas d'avoir leur édito régulier dans Le Point ou Le Figaro. Et c'est Bentolila qu'il s'est retrouvé l'autre semaine à CSOJ, avec en face entre autres De Closets (lol). Pour moi, ils sont des éditorialistes comme les autres.

Je crois que les chaînes télé et radio sont largement assez indépendantes et puissantes pour n'avoir strictement rien à foutre des recommandations gouvernementales. Surtout si un gars comme Zemmour rapporte de l'audience.

Oui on invite Zemmour parce qu'il est le réac de service, comme on invite Alévêque parce qu'il est le rebelle gaucho-libertarien de service, ou Autain pour la gaucho-féministe de service, mais quand ces gens-là sont sur un plateau, ils n'est pas "seul au milieu d'une communauté de gens qui pensent et disent ce qu'il faut penser et dire", ils sont seuls au milieu de rien, d'une page blanche. Le principe de la télé aujourd'hui c'est "je te laisse parler et je ne remets rien vraiment en question" - dont l'exemple-type est l'atroce atroce Roland Sicard, le pleutre Ardisson, ou Ruquier qui n'ira pas plus haut qu'un "non mais, franchement, vous ne pouvez pas dire ça" énoncé d'une voix rigolarde. Zemmour n'est pas le mouton noir. Il est un bon client.

Enfin ton problème est dans ton dernier paragraphe. Parce que tu considères que Zemmour représente autre chose que lui-même. Or la vente de son bouquin est directement corrélée à la promo qui en est faite, en positif comme en négatif.

"Et sans races, comment peut-on parler de racisme?" - sabaidee, 16/05/2014
"Allez, rince ton visage et enlève la merde dans tes yeux, va lire les commentaires des lecteurs du monde (le monde, hein, pas présent ou national hebdo) et tu percevras le degré d'agacement que suscitent ces associations subventionnées..." - sabaidee, 06/09/2016

"(influence léniniste de la "praxis historique réalisante et légitimée par sa propre réalisation historique effective", au sens hégélien du terme, dans l'action islamiste, au travers de l'état islamique - je n'utilise volontairement pas de majuscule pour cet "état" en ce que je lui dénie toute effectivité historique)" - Greg, 18/07/2016

"Oui oui, je maintiens. Il n'y a rien de plus consensuel que le Point. " - FDL, 28/07/2016

Re: L'esprit de censure jamais aussi développé en France

Comment ai-je pu oublier Elkabbach

"Et sans races, comment peut-on parler de racisme?" - sabaidee, 16/05/2014
"Allez, rince ton visage et enlève la merde dans tes yeux, va lire les commentaires des lecteurs du monde (le monde, hein, pas présent ou national hebdo) et tu percevras le degré d'agacement que suscitent ces associations subventionnées..." - sabaidee, 06/09/2016

"(influence léniniste de la "praxis historique réalisante et légitimée par sa propre réalisation historique effective", au sens hégélien du terme, dans l'action islamiste, au travers de l'état islamique - je n'utilise volontairement pas de majuscule pour cet "état" en ce que je lui dénie toute effectivité historique)" - Greg, 18/07/2016

"Oui oui, je maintiens. Il n'y a rien de plus consensuel que le Point. " - FDL, 28/07/2016

Re: L'esprit de censure jamais aussi développé en France

Le problème c'est que le débat d'idées en France est complètement miné par des considérations de politique politicienne. Quand Zemmour écrit des saloperies sur les musulmans, on invite Gilles-William Goldnadel pour le défendre (le même qui s'insurgeait quand Z. parlait du rôle de Pétain dans le sauvetage des juifs sous Vichy mais bon...) Les médias tendent à construire une opposition entre juifs et musulmans, opposition qui n'a pas lieu d'être dans notre pays mais il faut bien vendre des journaux et faire des audiences (quoi de mieux qu'une guerre de religion?)
Je suis d'accord pour dire que de manière générale, le débat d'idées dans les médias n'est pas véritable mais c'est bien parce que des individus comme Eric Zemmour ou Roland Cayrol sont devenus des professionnels de la télévision et ont complètement fermé l'accès à de nouveaux entrants. Mon professeur de sociologie a écrit plusieurs ouvrages qui ont été repris dans le dernier livre d'Eric Zemmour et dont les conclusions ont été complètement déformées, mais il nous racontait en cours qu'il était réticent à aller le contredire sur un plateau télé parce qu'il se faisait complètement balader par les professionnels de la télé et n'avait pas le temps de développer son argumentaire. Un autre de mes profs, Alain Garrigou a fait une émission télé face au même Cayrol ou il remettait en cause l'importance et la pertinence des sondages dans la vie politique. Désormais il est complètement blacklisté par tous les présentateurs. On voit donc qu'il y a des mecs de « droite » qui tentent d'empêcher l'accès aux médias à des types de « gauche » (on remercie Roland qui a fait jouer ses réseaux !) Bien évidement je serais ravi de voir des gens comme Annie Collovald contredire Zemmour sur un plateau télé mais ça arrivera quand les profs de sciences po et les journalistes du figaro cesseront d'avoir pignon sur rue.
Enfin ne dis pas que Zemmour représente des millions de français, ce sont des millions de français qui représentent Zemmour. Tous les grands principes qui tendent à régir les comportement des individus dans une société ne viennent pas du bas mais du haut. Que ce soit le racisme, la xénophobie, la tolérance, l'ouverture au monde, le libéralisme économique ce sont les élites politiques, médiatiques qui les disséminent dans la société (comme par ex. quand le crétin de Guillaume Roquette raconte qu'il y a davantage de manifs contre le mariage gay en France qu'en Angleterre parce que les Français sont plus conservateurs, personne en face pour contredire cet abruti) Si la France va si mal, ce n'est pas parce qu'il y a une crise économique qui provoque des tensions sur le marché du travail qui conduit les ouvriers à se réfugier au FN, mais parce que les élites politiques et médiatiques du pays ont instauré une forme de racisme institutionnalisée dont Zemmour est certainement le meilleur représentant. En Espagne, la situation est plus chaotique qu'en France mais les gens se ruent dans les commissariats pour apporter des jouets aux migrants quand une embarcation clandestine échoue sur leurs côtes (cf. Antonio Gramsci pour plus d'explications sur le principe d'hégémonie culturelle).
Pour terminer les médias n'ont strictement rien à foutre du pouvoir. Pujadas ne se gêne pas pour animer des émissions (DPDA) dont le seul but est de tirer à boulets rouges sur le gouvernement. Il faut bien garder à l'esprit que les médias et la télévision en particulier sont un espace concurrentiel ou différents acteurs luttent pour imposer leur présence. Si Z. vend autant de bouquins, c'est parce qu'il est omniprésent à la télé, dans les journaux, à la radio (d'ailleurs seulement 7% de son fan club a lu son ouvrage en entier). C'est donc bien la preuve qu'on ne peut parler de "censure" ou "dictature".

"Le révolutionnaire doit être dans la population comme le poisson dans l'eau." Mao Tsé-toung

63

Re: L'esprit de censure jamais aussi développé en France

Broz a écrit:

Zemmour pose un problème, qui est le suivant - et ni toi ni Bouvet n'avez de solution quand on vous pose la question - qu'est-ce qu'on en fait ? S'il conserve une telle tribune, et compte tenu de l'état des médias actuels, il contribue à véhiculer une idéologie nocive. Si on la lui retire, vous dites qu'on en fait un martyr. Alors ? Comment tu veux lui apporter de la contradiction quand il n'y a pas de support pour apporter de la contradiction ?

Mais parce qu'il n'y a pas de solution à avoir. On lui laisse sa tribune et s'il vient à prononcer des propos qui sont contraires à la loi, eh bien c'est à la justice de faire son travail et de le condamner, comme cela a déjà été le cas. Idéologie nocive, c'est très subjectif. Tu as parfaitement le droit de la trouver nocive, c'est ton point de vue qui est à respecter, mais des tas d'autres gens s'y reconnaissent et la trouvent salutaire. Je pose le problème autrement : au nom de quoi décréter qu'une idéologie est nocive, ce qui justifierait qu'il faille renvoyer son porte-voix ?

Je crois que les chaînes télé et radio sont largement assez indépendantes et puissantes pour n'avoir strictement rien à foutre des recommandations gouvernementales. Surtout si un gars comme Zemmour rapporte de l'audience.

Nous divergeons (comme Obi Wan plus bas). Il y a interdépendance entre les politiques et les médias (et pas seulement au niveau de la vie privée) : les médias peuvent faire ou défaire des carrières mais sans les politiques, ils ne sont plus grand-chose non plus. Il y a quantité de travaux sur ce thème, qui est d'ailleurs un sujet d'exposé de Scpo par excellence : l'indépendance des médias ne va pas de soi. Quand on sait que le Figaro ou le Monde appartiennent à des Dassault ou des Bergé, il y a des questions qu'on ne se pose même plus. Autre exemple qui remonte à quelques années : Robert Namias de TFI était aux ordres du gouvernement. Mais bon, c'est un vaste trop vaste sujet pour être abordé ici.

Oui on invite Zemmour parce qu'il est le réac de service, comme on invite Alévêque parce qu'il est le rebelle gaucho-libertarien de service, ou Autain pour la gaucho-féministe de service

Moui enfin bon, tu m'accorderas qu'il y a quand même plus de rebelles gaucho-féministes etc., et invités plus souvent, que de réacs de service.  Dans l'émission de Giesbert, ses chroniqueurs sont en totalité des gaucho-féministes de service. Au Grand Journal, ce fut le cas jusqu'à l'arrivée de Polony.

Enfin ton problème est dans ton dernier paragraphe. Parce que tu considères que Zemmour représente autre chose que lui-même. Or la vente de son bouquin est directement corrélée à la promo qui en est faite, en positif comme en négatif.

Non et je pense que tu fais la même erreur qu'Obi Wan ci-dessous : la promotion qui a été faite de cet ouvrage est la conséquence d'un succès surprise. Zemmour n'est que le porte-voix d'une certaine population, d'une pensée qui rencontre depuis quelques années (surtout depuis la fin du mandat de Sarkozy) de plus en plus d'écho. Zemmour a surfé sur la vague, ce qui est son droit, même si cela fait longtemps qu'il pense ce qu'il pense. Le fait est que maintenant, sa pensée est en résonance avec celle de je ne sais combien de Français.
Au tout début d'octobre, son livre ne bénéficiait d'aucune publicité, si ce n'est dans le Figaro. Ce n'est qu'ensuite que les médias ont pris le train en marche et ont essayé de le démolir, lui faisant (et là, nous sommes d'accord) encore plus de pub. Je me souviens encore de tout le mépris déversé par cette limace d'Aphatie qui disait que les lecteurs s'ennuieraient en lisant le Suicide français (les Français étant un peu cons-cons, vous savez, ma bonne dame).

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

64

Re: L'esprit de censure jamais aussi développé en France

Jean-François Kahn dit d'ailleurs à peu près ce que je pense :

Le Figaro a écrit:


Jean-François Kahn : «Eric Zemmour est victime d'une fatwa médiatique»

FIGAROVOX/ENTRETIEN - Dans un entretien accordé à FigaroVox, Jean-François Kahn prend la défense d'Éric Zemmour et dénonce l'impossibilité de débattre sereinement en France.

Jean-François Kahn est un journaliste et écrivain français, historien de formation. En 1984, il crée L'Événement du jeudi puis, en 1997, l'hebdomadaire d'information Marianne dont il est le directeur jusqu'en 2007. Son dernier livre, Marine Le Pen vous dit merci, est paru chez Plon.

Etes-vous choqué par le fait qu'I-Télé se sépare d'Eric Zemmour suite à une polémique lancée par Jean-Luc Mélenchon et relayée par le patron des députés PS et ministre de l'Intérieur?

Jean-François Kahn: Oui, je suis extrêmement choqué pour trois raisons. D'abord, à travers le succès inouï de son livre, on voit qu'une part importante de la population se reconnaît dans ce que dit Éric Zemmour. On peut le regretter, c'est parfois mon cas. Mais peut-on se réfugier dans le déni? Peut-on vraiment rayer de la sorte une sensibilité forte dans le pays? D'une certaine manière, le cas Zemmour rejoint celui du scrutin électoral. Peut-on vraiment se réjouir du fait qu'un parti qui obtient 19% des suffrages ne soit représenté que par deux députés à l'Assemblée nationale? Le cas Zemmour pose le problème du manque de pluralisme dans notre démocratie.

Deuxièmement, le fait qu'i-Télé cède à une campagne de presse, qui confine au lynchage médiatique, me choque. Eric Zemmour ne dit rien de nouveau. Cela fait vingt ans qu'il tient le même discours. i-Télé l'a engagé en connaissance de cause, et peut-être d'ailleurs parce qu'il défendait ces idées. Pourquoi s'en séparer maintenant? A cause d'un «mot» qu'il n'a même pas prononcé. Je trouve le procédé qui consiste à utiliser un «mot» ou une «phrase», souvent sorti de son contexte, pour éliminer quelqu'un, détestable. Je le dis d'autant plus volontiers que j'ai été moi-même victime de cette méthode.

Enfin, il faut rappeler que Ça se dispute, est une émission de débat dans laquelle Eric Zemmour doit faire face à un contradicteur. Ce n'est pas comme s'il bénéficiait d'une tribune libre. Dans un débat, il est normal qu'il y ait deux sensibilités. On ne peut pas décider que l'une d'entre elle n'est pas propre et qu'il faut la virer. Ce qui me choque aujourd'hui à la télé, ce ne sont pas les débats où il y a un véritable affrontement idéologique, mais les débats où tout le monde est d'accord. Il y a aujourd'hui dans les médias une ligne modernisto-libérale dominante qu'Alain Minc qualifiait de «cercle de la raison». Cette ligne n'est pas pas forcément mauvaise, mais si elle continue d'être hégémonique, les conséquences peuvent être terrifiantes.

Diriez-vous que Marine Le Pen peut dire merci à tous ceux qui préfèrent interdire que contredire?

En virant Zemmour, on ne fait que nourrir le ressentiment d'une partie de la population, qui, à juste titre, ne se sent plus représentée. C'est effectivement un formidable cadeau pour Marine Le Pen. Cela légitime évidemment sa rhétorique antisystème. J'ajoute que c'est un formidable cadeau à Eric Zemmour lui-même qui aura beau jeu de se faire passer pour un martyr du politiquement correct. On peut être sûr qu'il va vendre 40 000 livres de plus et que cela va renforcer son statut de rebelle anti-establishment qu'il adore.

Comprenez-vous que des associations demandent qu'un journaliste n'ait plus de tribune?

Là aussi, on s'éloigne de plus en plus des principes fondamentaux de la démocratie. Qui nomme et qui élit les associations? Leur poids politique me paraît démesuré par rapport à leur représentativité. Suffit-il de réunir douze personnes et de faire des communiqués pour être légitime? Ces associations sont des imams laïcs, pas toujours laïcs d'ailleurs, qui lancent des fatwas.

N'y a-t-il pas, malgré tout, des limites à la liberté d'expression? Éric Zemmour les a-t-il franchies?

Il y a des lois, notamment sur le racisme ou l'apologie du crime de guerre. Mais à partir du moment où vous représentez une forte sensibilité sans violer la loi, vous devez avoir la possibilité de vous exprimer. Aujourd'hui, ce n'est pas le cas en particulier en matière économique et sociale si on s'avise de sortir du consensus «modernisto-néolibéral». La question de la sortie de l'euro est par exemple taboue. On se souvient également qu'en 2005, 90% des médias s'étaient prononcés pour le «Oui» au traité constitutionnel en diabolisant au passage toute forme d'opposition. Le«Non», qui était très peu représenté, l'avait pourtant emporté.

Peut-on encore débattre aujourd'hui?

Tout d'abord, il faut rappeler que le livre de Zemmour est assez difficile à lire. Si on est occupé par ailleurs, cela demande une semaine. Or, le jour de sa sortie il y a eu des pages entières consacrées au Suicide français dans la presse de gauche. Il est évident que la plupart des journalistes n'avait lu que quelques extraits. On a donc assisté à la montée en puissance d'une polémique à partir d'un livre que personne n'avait lu. On s'est polarisé sur le chapitre sans intérêt consacré à Vichy alors qu'il y avait de nombreux passages beaucoup plus intéressants. Je pense notamment au chapitre sur le Crif qui dénonce l'évolution communautariste de beaucoup de Français juifs. Il n'y a pourtant pas eu un seul article sur cette question.

En réaction au déchaînement de la presse de gauche, la presse de droite a plutôt fait l'éloge du livre. Pourtant, de toute évidence, celle-ci non plus ne l'avait pas lu. En effet, si le Suicide français est le livre le plus réactionnaire écrit depuis longtemps, c'est aussi un brûlot antilibéral. Sur le plan économique et social, c'est un véritable manifeste néo-marxiste dans lequel Zemmour se déchaîne contre le capitalisme financier responsable, selon lui, de toutes les dérives. Il faut lire les dix pages d'éloges qu'il consacre à Georges Marchais ou le chapitre dithyrambique où il soutient le mouvement social contre les lois Juppé en 1996. Tout cela en dit long sur le débat d'idées aujourd'hui: on ne lit plus, on raisonne par étiquette et on lance des anathèmes à partir de petites phrases.

http://www.lefigaro.fr/vox/medias/2014/ … atique.php

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

Re: L'esprit de censure jamais aussi développé en France

Qu'on soit clair, je ne suis pas forcément favorable au départ d'Eric Zemmour d'itélé (même si ça ne m'attriste pas non plus). J'aurais en effet largement préféré qu'il ait des contradicteurs de talent capables de déconstruire ses discours, chiffres et raisonnements à l'appui.

En revanche ton premier post laissait à penser qu'il y avait une sorte de "police de la pensée", des journalistes orientés politiquement à gauche aux ordres de l’Élysée qui auraient agi dans l'unique but d'évincer cet individu de l'espace médiatique. Là ou nos avis divergent c'est que selon moi, son départ est dû à d'autres raisons qui sont internes à la chaine. L'année dernière Jean-François Achilli a été viré de BFM après avoir décroché l’interview de Cahuzac ce qui avait fortement déplu à Bourdin qui a tout fait pour le dégager du groupe. L'entretien entre Galzi et Zemmour aurait été musclé, peut être que ce dernier a ridiculisé Galzi qui a demandé à la direction de le virer et de ne pas diffuser l'interview ? Peut-être qu'itélé a juste profité de cette occasion pour modifier sa ligne éditoriale et s'attirer les faveurs d'un public plus jeune ? En revanche, j'ai du mal à concevoir qu'itélé se sépare de sa vache à lait au motif que ses propos déplairaient à certains. Quoi qu'il en soit, j'attends le canard enchainé de mercredi. WAIT AND SEE.

"Le révolutionnaire doit être dans la population comme le poisson dans l'eau." Mao Tsé-toung

66

Re: L'esprit de censure jamais aussi développé en France

Obi-Wan Kennedy a écrit:

En revanche ton premier post laissait à penser qu'il y avait une sorte de "police de la pensée", des journalistes orientés politiquement à gauche aux ordres de l’Élysée qui auraient agi dans l'unique but d'évincer cet individu de l'espace médiatique. Là ou nos avis divergent c'est que selon moi, son départ est dû à d'autres raisons qui sont internes à la chaine.

Pour clarifier un peu mon premier message : je ne dis pas que Flanby ou Jouyet ont passé un coup de fil à Itélé pour que Zemmour soit viré. J'ose espérer que ces pratiques ne se font plus depuis longtemps. Mais Itélé était sous la pression des politiques et des associations (dont on connaît le pouvoir d’influence). Après, il y a avait aussi évidemment des pressions internes de la part des journalistes qui, tu te doutes bien, n'étaient pas sur la ligne Zemmour ni Jean-François Kahn. Il y a bien eu une pétition de la Société des journalistes de RTL, il y en a sûrement eu une de la part des journalistes d'Itélé.
Ce renvoi était de toute façon prévu depuis quelque temps (je dirais depuis le succès du Suicide français, mélange de jalousie, de peur devant des idées qui prennent de l'importance et que conchient les médias dans leur grande majorité, de rejet de la diversité d'opinion etc.). Cette histoire d'interview dans un journal italien n'était qu'un prétexte complètement vaseux et injustifié.

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

67

Re: L'esprit de censure jamais aussi développé en France

D'ailleurs, j'ajoute même que les pressions internes étaient d'autant plus fortes en raison de ce que raconte Zemmour sur Canal+ dans son livre.

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

68

Re: L'esprit de censure jamais aussi développé en France

FDL a écrit:

Il y a bien eu une pétition de la Société des journalistes de RTL, il y en a sûrement eu une de la part des journalistes d'Itélé.

Après vérification, effectivement : http://www.lapresse.ca/arts/television/ … ficdrivers

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

Re: L'esprit de censure jamais aussi développé en France

Hypocrisie la plus complète que de prétendre que le licenciement de Zemmour est la décision souveraine d'un employeur privé. Céline Pigalle indique que les idées de Zemmour ont suscité un trouble et que la décision de se séparer de lui vient de là et non du non-accomplissement d'objectifs d'audience qui auraient pu lui être assignés.

Après, effectivement, Zemmour tourne un rond et n'arrive pas à se renouveler, n'empêche que s'il a été licencié, c'est au nom de ses idées et rien d'autre, il s'agit donc bien de censure. Après, c'est stupide car cela fera de lui un martyr.

Je poursuis la réflexion de FDL:

FDL a écrit:

Si je paye ma redevance, pourquoi ne devrais-je avoir le droit d'écouter que les sottises d'un camp, omniprésent dans les médias (la bande des Greg des médias tels que Demorand, Domenach, Askolovitch, Pascale Clark, Patrick Cohen, Haziza, Barbier, Bruno Petit-Petit, Clémentine Autain etc. la liste est longue) et pas celles de l'autre camp ? Ne me sors pas Brunet ou Machin Buisson du Figaro.

La question est celle du biais politique du service public de l'audiovisuel et des syndicats de journalistes de ce service public (financé aussi par le 15 à 20 % d'électeurs du FN). Il n'y a pas à ma connaissance d'équivalent d'extrême-droite des émissions de Bourmeau ou feue "Là bas si j'y suis" de Mermet sur les radios de Radio France ou d'équivalent libéral en économie ou FN de l'émission "différencialisto-victimaire" d'une Rokhaya Diallo sur LCP.

A la limite, on pourrait noter l'exception que constitue "Répliques", dans laquelle Finkie invite toujours deux personnes aux vues opposées. Mais c'est bien la seule et c'est celle qui vient spontanément à l'esprit. Un faire-valoir?

Mais je n'ose imaginer les réactions outragées si un animateur du service public avait une tribune quotidienne Madeliniste ou pro-FN similaire aux prêches de Mermet.

Après effectivement, il y a les émissions sur les médias privés d'un populo-démago comme Bourdin, il n'en reste pas moins que le service public ne présente les idées que d'une part singulièrement ténue de ce fameux public. Et ça commence à être de plus en plus flagrant.

Last edited by sabaidee (21-12-2014 12:07:35)

"L'islam n'est pas une idéologie" Broz

Re: L'esprit de censure jamais aussi développé en France

J'espère que Polony et consorts cesseront de "s'inscrire" dans la philosophie des lumières.

http://rue89.nouvelobs.com/hoax/2011/04 … ire-199690

"Le révolutionnaire doit être dans la population comme le poisson dans l'eau." Mao Tsé-toung

71

Re: L'esprit de censure jamais aussi développé en France

Le fait que cette phrase ne soit pas de Voltaire la rend-elle fausse pour autant ?
Les Lumières se limitent-elles à Voltaire ?

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

Re: L'esprit de censure jamais aussi développé en France

Eric Zemmour a quand même pété un plomb avec sa thèse du sauvetage des juifs de France sous l'argumentaire fort peu convaincant à mes yeux du plus grand pourcentage de juifs déportés aux Pays-Bas.

Sur l'histoire de la déportation des musulmans de France, il dit que c'est une manip. Il n'empêche qu'il est assez logique qu'il se fasse enfermer ainsi dans ce supposé jeu journalistique, lui qui prête le flanc depuis le départ à l'accusation de haine des musulmans, d'islamophobie. Il parle de guerre civile dans cette interview, mais le seul qui favorise cet esprit de guerre civile, c'est lui, lui et tous ceux qui agitent la menace de la haine d'Autrui pour mieux imposer leur propre haine.

Zemmour est devenu progressivement un théoricien de cette haine. Il n'est pas analyste et simplement commentateur ou journaliste, il est dans une démarche militante assumée. Personnellement, il m'exaspère, mais me fait parfois sourire car on a parfois l'impression que, dans ses positions, il recherche d'abord et avant tout à construire une provocation  plutôt qu'à faire surgir une vérité. C'est cohérent dans une démarche médiatique, promotionnelle voire politique. Mais sur le fond, c'est zéro.

Et en fait, tous les soutiens de Zemmour feraient bien de défendre bien d'autres intellectuels bien plus confidentiels, universitaires, qui disent des choses autrement plus importantes et instructives mais qui restent hors du champ médiatique. On l'a vu avec Jean Tirole et Patrick Modiano, les deux Nobel français de 2014, qui représentent ces milliers de grands intellectuels maintenus dans un état d'anonymat et qui sont autrement plus représentatifs du génie français que ce polémicien. Au total, sur le fond, Zemmour a pris le parti d'une pensée assez violente et haineuse, il ne me paraît pas anormal que certains finissent par réagir. Comme par exemple ses collègues de la rédaction de RTL.

Maintenant, la décision d'I-télé ne pouvait pas ne pas transformer Zemmour en victime. Ce qui renforce à l'arrivée son argumentaire aux yeux des gogos qui soutiennent son idéologie. Et je dois dire que j'appréciais bien les échanges entre Domenach (comme d'autres, misérablement dénigré de piètres revers de main sur ce forum, ce qui m'exaspère évidemment...) et Zemmour. Au moins Domenach répondait sur le fond aux bons (il y en avait, oui, sur certains sujets d'actualité) et mauvais arguments de Zemmour, voire parfois à ses élucubrations.

L'autre chose qui me chagrine dans cette affaire, c'est que le quinquennat de Sarkozy avait eu ses journaliste évincés aussi, et en faisant de même suite à la demande de Bruno le Roux, I-télé reproduit le même schéma. Et on ne pourra que difficilement s'émouvoir à l'avenir dans l'opposition de ce genre d'exclusions à base idéologique si on en a soi-même pratiqué au pouvoir. C'est le revers de la médaille.

Que les soutiens de Zemmour dans cette affaire se réjouissent néanmoins, il continuera d'avoir tribune et chronique libres sur d'autres antennes et trouvera toujours des éditeurs pour le publier. Donc on est loin à mes yeux de la "censure". On est plus dans le "lâchage" d'un salarié de plus en plus encombrant du fait de ses positions de plus en plus difficilement soutenables et contraires à la ligne implicite d'itélé. Notez que d'autres journalistes se sont fait évincer de BFM également parce qu'ils dénonçaient la ligne (Marc Auteman, récemment viré pour avoir exprimé ses doutes sur une ligne et un traitement de l'info de plus en plus partiaux...). On n'a pas entendu les soviets et maratistes des réseaux sociaux de droite soutenant Zemmour se mobiliser pour lui...

"Sapere aude, aie le courage de te servir de ton propre entendement."(E. Kant)
"Le secret douloureux des Dieux et des Rois, c'est que les hommes sont libres" (Jupiter à Egisthe in Les Mouches de Sartre)

73

Re: L'esprit de censure jamais aussi développé en France

C'est vrai que Tirole et Modiano sont censurés... Pff.

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

Re: L'esprit de censure jamais aussi développé en France

D'abord, je parlais évidemment avant leur Nobel.
Ensuite, je n'ai pas parlé de censure, mais du fait que le système médiatique polarise sur certaines personnalités dites "bons clients", et laisse de côté, de façon volontaire ou involontaire, consciente ou par ignorance, beaucoup d'autres personnalités bien plus intéressantes, mais peut-être moins "bêtes de foire" que Zemmour qui officie sur de multiples canaux.

"Sapere aude, aie le courage de te servir de ton propre entendement."(E. Kant)
"Le secret douloureux des Dieux et des Rois, c'est que les hommes sont libres" (Jupiter à Egisthe in Les Mouches de Sartre)

Re: L'esprit de censure jamais aussi développé en France

FDL a écrit:

C'est vrai que Tirole et Modiano sont censurés... Pff.

C'est vrai que Zemmour est censuré... Pff.

Il nous expliquera à quel point il est censuré dans son prochain livre qui se vendra à des centaines de milliers d'exemplaires (s'il ne le fait pas avant dans ses chroniques d'RTL ou du Figaro).

"Le révolutionnaire doit être dans la population comme le poisson dans l'eau." Mao Tsé-toung

76

Re: L'esprit de censure jamais aussi développé en France

Greg a écrit:

D'abord, je parlais évidemment avant leur Nobel.
Ensuite, je n'ai pas parlé de censure, mais du fait que le système médiatique polarise sur certaines personnalités dites "bons clients", et laisse de côté, de façon volontaire ou involontaire, consciente ou par ignorance, beaucoup d'autres personnalités bien plus intéressantes, mais peut-être moins "bêtes de foire" que Zemmour qui officie sur de multiples canaux.

Mais euh... Si tu connaissais Modiano, tu saurais qu'il recherche volontairement l'obscurité.
Oui, il y a des gens comme ça qui ne veulent pas être médiatisés. Dans notre société hyperfestive, ça existe encore.

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

Re: L'esprit de censure jamais aussi développé en France

Tirole également n'a jamais recherché la notoriété, comme il le dit lui-même.

Oui, il y a des gens comme ça qui ne veulent pas être médiatisés. Dans notre société hyperfestive, ça existe encore.

Bien-sûr, personne ne t'a dit le contraire, mon petit anti-déconstructionniste écorché vif. Mais ne devrait-ce pas être aux médias de porter l'attention sur la qualité littéraire, intellectuelle et scientifique plutôt qu'à la seule recherche de thèses spectaculaires "qui font de l'audience" ? Le fait qu'ils veuillent personnellement rester discret ne signifie pas qu'il faudrait faire silence sur leurs œuvres.

Pour en revenir à Zemmour, lui bénéficie d'au moins une dizaine de canaux écrits, web, radio, tv, participe-t-il à cet "hyper-festivisme" que tu dénonces ? Si c'est oui, pourquoi alors subirait-il la "censure" du "système" représenté par la chaîne "aux ordres" itélé ?

Pour le reste, faudrait un peu se demander si Zemmour n'est pas tout simplement victime de lui-même, de son outrance, et à force de surenchère dans la provocation par des thèses de plus en plus stupéfiantes et éloignées d'une forme de common decency, les gens autour de lui commencent à se dire que c'est un peu salissant de pouvoir se trouver assimilé à ses thèses, et on les comprend !

"Sapere aude, aie le courage de te servir de ton propre entendement."(E. Kant)
"Le secret douloureux des Dieux et des Rois, c'est que les hommes sont libres" (Jupiter à Egisthe in Les Mouches de Sartre)

Re: L'esprit de censure jamais aussi développé en France

FDL a écrit:

Mais parce qu'il n'y a pas de solution à avoir. On lui laisse sa tribune et s'il vient à prononcer des propos qui sont contraires à la loi, eh bien c'est à la justice de faire son travail et de le condamner, comme cela a déjà été le cas. Idéologie nocive, c'est très subjectif. Tu as parfaitement le droit de la trouver nocive, c'est ton point de vue qui est à respecter, mais des tas d'autres gens s'y reconnaissent et la trouvent salutaire. Je pose le problème autrement : au nom de quoi décréter qu'une idéologie est nocive, ce qui justifierait qu'il faille renvoyer son porte-voix ?

Je t'en prie, le relativisme idéologique est très surfait. Je me moque de savoir combien de personnes s'y reconnaissent, ce n'est pas cela qui fait la mesure du bien-fondé du zemmourisme politique.
On la décrète nocive en vertu de son incompatibilité avec le vivre ensemble et l'humanisme, simplement. Si on a un projet de société... je n'ai pas envie de dire "républicain", mais inclusif, tolérant, alors Zemmour est nocif.
Les idéologies ne peuvent pas se considérer hors de tout cadre de pensée.

Nous divergeons (comme Obi Wan plus bas). Il y a interdépendance entre les politiques et les médias (et pas seulement au niveau de la vie privée) : les médias peuvent faire ou défaire des carrières mais sans les politiques, ils ne sont plus grand-chose non plus. Il y a quantité de travaux sur ce thème, qui est d'ailleurs un sujet d'exposé de Scpo par excellence : l'indépendance des médias ne va pas de soi. Quand on sait que le Figaro ou le Monde appartiennent à des Dassault ou des Bergé, il y a des questions qu'on ne se pose même plus. Autre exemple qui remonte à quelques années : Robert Namias de TFI était aux ordres du gouvernement. Mais bon, c'est un vaste trop vaste sujet pour être abordé ici.

Clairement, mais il ne découle pas de cela que cette décision d'exclure Zemmour serait d'initiative gouvernementale. I-télé appartient à Canal, ce sont loin d'être les plus veules et flagorneurs.

Moui enfin bon, tu m'accorderas qu'il y a quand même plus de rebelles gaucho-féministes etc., et invités plus souvent, que de réacs de service.  Dans l'émission de Giesbert, ses chroniqueurs sont en totalité des gaucho-féministes de service. Au Grand Journal, ce fut le cas jusqu'à l'arrivée de Polony.

Bof. Giesbert lui-même est loin d'être un gaucho, et je ne sais pas de quelle émission tu parles. Quant au Grand Journal, ils ne sont rien d'autre que vaguement complaisants (du moins sous Denisot, je n'ai pas regardé depuis fort longtemps) sous une image irrévérencieuse. L'opposition d'Aphatie

Non et je pense que tu fais la même erreur qu'Obi Wan ci-dessous : la promotion qui a été faite de cet ouvrage est la conséquence d'un succès surprise. Zemmour n'est que le porte-voix d'une certaine population, d'une pensée qui rencontre depuis quelques années (surtout depuis la fin du mandat de Sarkozy) de plus en plus d'écho. Zemmour a surfé sur la vague, ce qui est son droit, même si cela fait longtemps qu'il pense ce qu'il pense. Le fait est que maintenant, sa pensée est en résonance avec celle de je ne sais combien de Français.
Au tout début d'octobre, son livre ne bénéficiait d'aucune publicité, si ce n'est dans le Figaro. Ce n'est qu'ensuite que les médias ont pris le train en marche et ont essayé de le démolir, lui faisant (et là, nous sommes d'accord) encore plus de pub. Je me souviens encore de tout le mépris déversé par cette limace d'Aphatie qui disait que les lecteurs s'ennuieraient en lisant le Suicide français (les Français étant un peu cons-cons, vous savez, ma bonne dame).

Non. S'il est clair que le bouquin a été plus populaire qu'initialement prévu, il a très largement bénéficié de la couverture médiatique dès trois jours après sa sortie chez Ruquier, dont on sait que l'émission fait très bien vendre. Le scandale a éclaté alors, faisant énormément de pub au bouquin, tout simplement. La connivence "commercialiste" des grands libraires (FNAC etc.) et grandes surfaces flairant le filon a fait le reste.
Je ne nie certainement pas qu'il y a une adhésion relative à certains propos de Zemmour, mais je rejette totalement l'idée selon laquelle elle va au-delà d'une simple sympathie ou d'une vague proximité idéologique dans la grande majorité des cas. Peu de sympathisants ont la cohérence idéologique de Zemmour ; même peu des personnes ayant acheté le livre seraient capables de t'expliquer l'idéologie zemmourienne. Je reprends l'exemple des truthers, parce que je l'ai observé chez eux : si un peu plus de la moitié des Français sympathise avec des thèses de truthers, ils sont loin d'en connaître la nature, ou même les arguments.

sabaidee a écrit:

l'émission "différencialisto-victimaire" d'une Rokhaya Diallo sur LCP

lol clown

[video (flash player not installed)]


LCP fait aussi la part belle aux crypto-fascistes en tout genre, parmi les invités de Question d'Info ou des habitués de Politique Matin - et sur Public Sénat, la grand-messe hebdomadaire d'Elkabbach.

"Et sans races, comment peut-on parler de racisme?" - sabaidee, 16/05/2014
"Allez, rince ton visage et enlève la merde dans tes yeux, va lire les commentaires des lecteurs du monde (le monde, hein, pas présent ou national hebdo) et tu percevras le degré d'agacement que suscitent ces associations subventionnées..." - sabaidee, 06/09/2016

"(influence léniniste de la "praxis historique réalisante et légitimée par sa propre réalisation historique effective", au sens hégélien du terme, dans l'action islamiste, au travers de l'état islamique - je n'utilise volontairement pas de majuscule pour cet "état" en ce que je lui dénie toute effectivité historique)" - Greg, 18/07/2016

"Oui oui, je maintiens. Il n'y a rien de plus consensuel que le Point. " - FDL, 28/07/2016

Re: L'esprit de censure jamais aussi développé en France

Greg a écrit:

Eric Zemmour a quand même pété un plomb avec sa thèse du sauvetage des juifs de France sous l'argumentaire fort peu convaincant à mes yeux du plus grand pourcentage de juifs déportés aux Pays-Bas.

La question posée est de déterminer si Paxton est la vérité vraie incontestable qui ne saurait être questionnée sur Vichy, une doxa en quelque sorte. Personnellement, je ne crois pas que ce soit sain et que la vérité en histoire est biaisée par le travail de sélection des historiens.

Alain Michel, historien spécialiste de Vichy a écrit:

Le livre d'Eric Zemmour reprend s(m)es idées, s(m)es approches, et cela ne me concerne pas. Je n'aurais pas fait la présentation de cette manière-là, concernant le chapitre sur la France de Vichy. Zemmour parle comme le polémiste qu'il est. Mais il respecte globalement l'approche qui est faite dans mon livre. Je n'ai pas à censurer quelqu'un en raison de ses idées tant que cela reste globalement dans le consensus démocratique. (...)

le JDD a écrit:

Existe-t-il une doxa paxtonienne (du nom de Robert Paxton, historien américain dont les recherches sur la France de Vichy font référence), comme le répète Eric Zemmour?

Alain Michel a écrit:

Oui, je pense qu'il a tout à fait raison de ce point de vue-là, malheureusement. Depuis le début des années 1980, il est très difficile d'exprimer des idées sur le plan historique qui vont à contre-sens de la pensée de Paxton. Certains chercheurs ont arrêté de travailler sur le sujet, car le poids de cette doxa les empêchait de travailler librement. C'est un problème sur le plan de la recherche historique. On peut être en désaccord sur ce que j'écris dans mon livre - considérer que la vérité est plus du côté de Paxton ou Klarsfeld - mais le débat historique doit être libre. Il ne l'est pas aujourd'hui en France.

http://www.lejdd.fr/Societe/Le-livre-de … ifs-694144

Greg a écrit:

Sur l'histoire de la déportation des musulmans de France, il dit que c'est une manip. Il n'empêche qu'il est assez logique qu'il se fasse enfermer ainsi dans ce supposé jeu journalistique, lui qui prête le flanc depuis le départ à l'accusation de haine des musulmans, d'islamophobie. Il parle de guerre civile dans cette interview, mais le seul qui favorise cet esprit de guerre civile, c'est lui, lui et tous ceux qui agitent la menace de la haine d'Autrui pour mieux imposer leur propre haine.

De ce que j'ai compris, le journaliste italien lui a demandé s'il appelait à la déportation/expatriation (les mots sont proches en italien) des musulmans de France. Et Zemmour a répondu que c'était inenvisageable, mais qu'en même temps, il existait des exemples historiques de tels mouvements de population: les Volkdeutsche d'Europe centrale en 1945 (Allemands des Sudètes, du Banat, de Transyvalnie, de Silésie, au bas mot 5 millions de personnes) et les pieds-noirs en 1962 (1,5 millions de personnes).

C'est borderline, mais cela ne constitue pas un appel à laisser le choix entre la valise et le cercueil aux musulmans de France.

Après, je ferai un distinguo entre l'incitation à la haine des musulmans et l'islamophobie qui est la critique saine en démocratie d'une idéologie quelle qu'elle soit.

Je ne suis pas certain que Zemmour soit à l'origine des préventions d'une partie des Français vis-à-vis de l'islam (j'aurai tendance à regarder du côté du contexte international depuis 1979 et plus récemment Merah, Nemmouche, les frères Dadaiev à Boston, les attentats de Bali, Madrid, Boston, l'attaque à Joué-les-Tours hier, mais cela n'engage que moi).

Quoiqu'il en soit, si Zemmour craint que la France soit à terme touchée par une guerre civile et s'il le dit, au nom de quoi est-ce répréhensible? C'est une question sérieuse: s'il est paranoïaque ou s'il a tort, cela devrait faire rire ou générer de l'indifférence.

En tout cas, il me semble que de dire qu'on craint à terme des conflits communautaires ou une guerre civile ne consiste en rien un appel à aller massacrer telle ou telle communauté. On est dans le cadre d'une réduction du champ de la liberté d'expression et vous avez l'air de vous en féliciter.

Last edited by sabaidee (21-12-2014 19:11:53)

"L'islam n'est pas une idéologie" Broz

80

Re: L'esprit de censure jamais aussi développé en France

Entretien très intéressant avec Pascal Bruckner :

http://www.lefigaro.fr/vox/societe/2014 … france.php

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

Re: L'esprit de censure jamais aussi développé en France

sabaidee a écrit:

Quoiqu'il en soit, si Zemmour craint que la France soit à terme touchée par une guerre civile et s'il le dit, au nom de quoi est-ce répréhensible? C'est une question sérieuse: s'il est paranoïaque ou s'il a tort, cela devrait faire rire ou générer de l'indifférence.

En tout cas, il me semble que de dire qu'on craint à terme des conflits communautaires ou une guerre civile ne consiste en rien un appel à aller massacrer telle ou telle communauté. On est dans le cadre d'une réduction du champ de la liberté d'expression et vous avez l'air de vous en féliciter.

Cette histoire de guerre civile me fait doucement marrer, et les excuses que tu trouves au délire paranoïaque grotesque de Zemmour sont tout autant risibles. Son fondement est clairement raciste et irrationnel - il consiste à dire soit que les méchants zarabes ne supportent pas de vivre en communauté avec les français de souche et vont chercher à les exterminer ou à les chasser, soit qu'il faudra un jour se soulever contre les méchants zarabes qui nous colonisent et nous prennent ce qui nous est dû à nous français de souche. C'est de la merde différentialiste et destinée à animer le mépris entre les communautés, voilà pourquoi c'est répréhensible (mais aussi pourquoi ça fait marrer, parce que c'est grotesque) : pour ce que ça traduit de son idéologie et de ses fondements.

En tout cas, c'est aussi drôle de trouver cette rhétorique chez Zemmour que de la trouver sur Free Republic chez les gugusses qui prévoient chaque année la Guerre de Sécession II pour très bientôt, et pour laquelle ils préparent leurs flingues qui leur permettront de se défendre contre les "sauvages urbains". Ca montre le niveau de délire du mec.

Après, je ferai un distinguo entre l'incitation à la haine des musulmans et l'islamophobie qui est la critique saine en démocratie d'une idéologie quelle qu'elle soit.

C'est cool que tu arrives finalement à accepter ton islamophobie, bon, tu as encore un petit problème avec la définition (l'islamophobie ce n'est pas la critique saine en démocratie d'une idéologie, l'Islam n'est pas une idéologie et l'islamophobie n'est pas une critique saine, c'est du mépris religieux et/ou culturel) mais je te fais confiance, d'ici quelques mois tu auras fini le processus de rationalisation et tu nous expliqueras que l'Islam n'est pas compatible avec la culture française et que, ben, si un jour il faut les déporter, pourquoi pas après tout, c'est faisable, ça a déjà été fait, et ce serait probablement plus sain.

"Et sans races, comment peut-on parler de racisme?" - sabaidee, 16/05/2014
"Allez, rince ton visage et enlève la merde dans tes yeux, va lire les commentaires des lecteurs du monde (le monde, hein, pas présent ou national hebdo) et tu percevras le degré d'agacement que suscitent ces associations subventionnées..." - sabaidee, 06/09/2016

"(influence léniniste de la "praxis historique réalisante et légitimée par sa propre réalisation historique effective", au sens hégélien du terme, dans l'action islamiste, au travers de l'état islamique - je n'utilise volontairement pas de majuscule pour cet "état" en ce que je lui dénie toute effectivité historique)" - Greg, 18/07/2016

"Oui oui, je maintiens. Il n'y a rien de plus consensuel que le Point. " - FDL, 28/07/2016

Re: L'esprit de censure jamais aussi développé en France

PS : La liberté d'expression ce n'est pas cela, tu as peut-être manqué un ou deux cours de libertés fondamentales

mais je te croyais opposé au droitdelhommisme libéral-libertaire, de toute façon, pourquoi tu vas lamenter la disparition de la liberté d'expression, tu t'en fous, non ?

"Et sans races, comment peut-on parler de racisme?" - sabaidee, 16/05/2014
"Allez, rince ton visage et enlève la merde dans tes yeux, va lire les commentaires des lecteurs du monde (le monde, hein, pas présent ou national hebdo) et tu percevras le degré d'agacement que suscitent ces associations subventionnées..." - sabaidee, 06/09/2016

"(influence léniniste de la "praxis historique réalisante et légitimée par sa propre réalisation historique effective", au sens hégélien du terme, dans l'action islamiste, au travers de l'état islamique - je n'utilise volontairement pas de majuscule pour cet "état" en ce que je lui dénie toute effectivité historique)" - Greg, 18/07/2016

"Oui oui, je maintiens. Il n'y a rien de plus consensuel que le Point. " - FDL, 28/07/2016

83

Re: L'esprit de censure jamais aussi développé en France

Excellente réaction de RTL dans un communiqué que je salue :

Le Figaro a écrit:

Malgré les «pressions», RTL conserve Éric Zemmour à l'antenne

LE SCAN TÉLÉ - La station de radio de la rue Bayard fait fi des pressions et décide de maintenir le polémiste sur son antenne.

Quatre jours après qu'i-Télé ait annoncé dans un communiqué la fin de Ça se dispute dans laquelle Éric Zemmour intervenait depuis 2003, suite à ses propos tenus sur les musulmans dans un entretien au Corriere della Sera le 30 octobre dernier, RTL vient à son tour d'annoncer avoir décidé de conserver le polémiste sur son antenne.

«Devant les appels lancés pas un certain nombre d'acteurs politiques et de représentants d'associations visant à faire interdire la présence d'Éric Zemmour dans tous les médias, RTL souhaite d'apporter les précisions suivantes», débute le communique de presse envoyé aux rédactions. «Depuis sa création, RTL a toujours veillé à montrer et à défendre son indépendance vis-à-vis de tous les pouvoirs. La station ne se laissera jamais dicter ses choix d'antenne, quelles que soient les pressions qu'elle puisse subir. Le pluralisme des opinions exprimées sur notre antenne est aussi un engagement fort vis-à-vis de nos auditeurs. RTL n'est pas une radio partisane».

«La démocratie c'est accepter et permettre la confrontation des idées. Un grand nombre de polémistes, représentant des courants de pensée très diversifiés, interviennent dans les différents rendez-vous d'information de RTL. Pour autant, ils n'appartiennent pas à la rédaction de RTL et ne sont en aucun cas ses porte-parole». Et de conclure: «Éric Zemmour fait partie de ces polémistes, il continuera à intervenir dans le rendez-vous «opinions» baptisé On n'est pas forcément d'accord sur RTL».

Publié le 30 octobre dernier, l'entretien au Corriere della Sera était passé inaperçu en France jusqu'à ce que le coprésident du Parti de gauche Jean-Luc Mélenchon s'en fasse l'écho sur son blog dans un post du 15 décembre intitulé «Zemmour se lâche en Italie: déporter cinq millions de musulmans? Ça peut se voir!»

De son côté, Paris Première a expliqué avoir «toujours été attachée à la liberté d'expression et au débat d'idées». Par conséquent, Éric Zemmour continuera à présenter Zemmour et Naulleau.

Broz a écrit:

RTL est employeur de Zemmour. Si ses propos sont en dehors de la ligne éditoriale de RTL, c'est normal, non ?

Apparemment, Broz, Zemmour est dans la ligne éditoriale de RTL.

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

Re: L'esprit de censure jamais aussi développé en France

Broz a écrit:

l'Islam n'est pas une idéologie

Ahahahahahaha.

"L'islam n'est pas une idéologie" Broz

Re: L'esprit de censure jamais aussi développé en France

sabaidee a écrit:
Broz a écrit:

l'Islam n'est pas une idéologie

Ahahahahahaha.

Tu sais très bien ce que je veux dire ne sois pas pédant

(Ce que je veux dire, c'est au nom du petit Jésus dans la crèche de la mairie de Béziers, sabaidee, reste parti, reste loin d'ici, on se portait un peu mieux sans toi)

"Et sans races, comment peut-on parler de racisme?" - sabaidee, 16/05/2014
"Allez, rince ton visage et enlève la merde dans tes yeux, va lire les commentaires des lecteurs du monde (le monde, hein, pas présent ou national hebdo) et tu percevras le degré d'agacement que suscitent ces associations subventionnées..." - sabaidee, 06/09/2016

"(influence léniniste de la "praxis historique réalisante et légitimée par sa propre réalisation historique effective", au sens hégélien du terme, dans l'action islamiste, au travers de l'état islamique - je n'utilise volontairement pas de majuscule pour cet "état" en ce que je lui dénie toute effectivité historique)" - Greg, 18/07/2016

"Oui oui, je maintiens. Il n'y a rien de plus consensuel que le Point. " - FDL, 28/07/2016

86

Re: L'esprit de censure jamais aussi développé en France

Pétition au CSA. A noter la liste des signataires :

Monsieur le Président,

Nous vous écrivons cette lettre collective afin de porter à votre attention une requête.
Les missions du CSA incluent notamment le respect que ne soient pas diffusés des messages de haine dans les médias audiovisuels (1).

Or, nous constatons comme téléspectateurs ou/et auditeurs qu’aujourd’hui en France un personnage à l’idéologie ouvertement raciste et anti-égalitaire peut répandre ses thèses dans un grand nombre de médias audiovisuels sans que cela ne semble émouvoir outre mesure.

Ce personnage, c’est M. Eric Zemmour. Après s’être présenté comme un analyste impertinent de la société française, ce personnage a évolué vers la délivrance de plus en plus affirmée de paroles de stigmatisation envers les immigrés et leurs enfants, avec une mention toute particulière pour les musulmans. Ces propos lui valurent d’ailleurs d’être condamné par la justice de notre pays en 2011 pour incitation à la discrimination raciale.

Ces derniers mois auront vu ce même personnage bénéficier d’une exceptionnelle promotion radiophonique et télévisuelle d’un ouvrage dont les thèses consistaient à imputer les maux de notre pays aux immigrés, à leurs enfants, aux homosexuels et aux femmes.

Enfin, et même si cela n’a pas été exprimé sur des ondes françaises, ce même personnage, à l’occasion d’une interview donnée le 29 octobre de cette année au quotidien italien Le Corriere della Serra, a tenu des propos relayés dans les médias français, laissant très clairement penser qu’il était favorable à l’expulsion de plusieurs millions de personnes en raison de leur appartenance religieuse (en l’occurrence, l’appartenance à la religion musulmane, dont découleraient des comportements d’oppression et de sédition).

Nous précisons en outre ce qui ne vous aura sans doute pas échappé, à savoir que le fait d’être musulman semble chez Eric Zemmour se révéler incompatible avec la qualité de Français.

La très large exposition médiatique de ce personnage est déjà en soi inquiétante tant elle permet de propager des idées qui visent de plus en plus clairement à susciter la haine de nos concitoyens envers une partie de la population. Mais elle l’est encore un peu plus au regard de la position particulière qu’il occupe dans plusieurs médias dont il peut se prévaloir de la légitimité en tant que collaborateur régulier.

C’est pourquoi nous vous demandons d’user de vos prérogatives afin de faire cesser cette diffusion de la haine sur les médias français.

Dans l’attente d’une réponse de votre part, nous vous prions, Monsieur le Président, de recevoir nos salutations distinguées.

    Les interventions du CSA dans la lutte contre le racisme et l’antisémitisme dans les médias audiovisuels nationaux sont principalement fondées sur la loi n°86-1067 du 30 septembre 1986 modifiée relative à la liberté de communication et sur la loi du 29 juillet 1881 relative à la liberté de la presse.
    La loi du 30 septembre 1986 permet au Conseil de fonder ses décisions principalement sur l’incitation à la haine et le respect de la dignité humaine. Certaines dispositions de la loi du 29 juillet 1981 instaurent une protection particulière à l’égard des personnes et groupes de personnes visés en raison de leur origine, leur ethnie, leur nation, leur race ou leur religion, ce qui permet au Conseil d’élargir les fondements juridiques de ses décisions.
    Le dernier alinéa de l’article 15 de la loi du 30 septembre 1986 dispose que le Conseil veille également « à ce que les programmes des services de radiodiffusion sonore et de télévision ne contiennent aucune incitation à la haine ou à la violence pour des raisons de race, de sexe, de mœurs, de religion ou de nationalité ».

Signataires :
Dominique SOPO, Président de SOS Racisme
Amirouche LAÏDI, Président du Club Averroès
Sacha REINGEWIRTZ, président de l’UEJF
Ghaleb BENCHEIKH, spécialiste de l’Islam
Pierre BERGE, entrepreneur
Josiane BALASKO, comédienne
Michel BOUJENAH, humoriste
Slim BEN ACHOUR, avocat au barreau de Paris
José PENTROSCOPE, président du Cifordom
Serge ROMANA, président du CM98
Benjamin ABTAN, Président de l’EGAM-Le mouvement antiraciste européen
Naïma CHARAÏ, présidente de l’Agence nationale pour la Cohésion Sociale (ACSé)
Mohamed SIFAOUI, écrivain et réalisateur
Louis-George TIN, président du CRAN
Zoïa GUSCHLBAUER, présidente de la FIDL, le syndicat lycéen
Mehdi Thomas ALLAL, responsable du pôle anti-discriminations de la fondation Terra Nova
Abdelhak KACHOURI, vice-président de la région Ile-de-France
Nacer KETTANE, président de Beur FM
Yvan ATTAL, comédien
Jean BENGUIGUI, comédien
Hamid CHRIET, éditorialiste
Mehdi MAHAMMEDI-BOUZINA, membre du comité de direction de Cartes sur Table
Jean-Luc RICHARD, maître de conférences à l’Université Rennes II
Virginie MARTIN, politologue, présidente du Think Tank Different
Thomas RAYNAL, ancien journaliste dans la presse culturelle
Baki YOUSSOUFOU, fondateur de We sign it
Ibrahim SOREL, président de BDM TV
Bariza KIARI, sénatrice de Paris
Sihem SOUID, chroniqueuse
Saïd HAMMOUCHE, président de Mozaïk RH
Nadège ABOMANGOLI, conseillère régionale d’Ile-de-France
Valérie OSOUF, réalisatrice
Marc CHEB SUN, directeur de publication de « D’ici et d’ailleurs »
Alexis BACHELAY, député des Hauts-de-Seine
Yannick WEZET-JOHN NAMBO, producteur
David GAKUNZI, président du Paris Global Forum
Willian LEDAY, conseiller municipal, membre du bureau de Terra Nova
Leïla AICHI, sénatrice de Paris
Stéphane JUGNOT, statisticien-économiste à l’Insee
Muriel JASMIN, présidente du Comité Femme Fer
Razzy HAMMADI, député de Seine-Saint-Denis
Marie RAYNAL, citoyenne engagée
Claude ROSSIGNOL, citoyen engagé
Pierre HENRY, directeur Général de France Terre d’Asile
Mélite JASMIN, présidente de l’association mazzacca -afro-Caraïbeenne (M.A.C.)
David Sar AUERBACH CHIFFRIN, président de la Fédération Total Respect (Tjenbé Rèd)
Séta PAPAZIAN, présidente du collectif VAN (Vigilance Arménienne contre le Négationnisme)
Yohann ROSZEWITCH, président de SOS Homophobie
Carole DA SILVA, présidente de l’Afip
Thierno CAMARA, secrétaire Général du Forim
Nabbie SOUMAH, anthropologue
Nader ALAMI, journaliste
Karime ADENIS, réalisateur
Jean RAYMOND, journaliste
Abderrahim BOURKIA, sociologue
Helen MORA, attachée de presse
Michel NOLL, producteur
François DURPAIRE, historien
Bernard SCHALSCHA, membre du comité de rédaction de La Règle du Jeu

http://www.huffingtonpost.fr/dominique- … 46320.html

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

Re: L'esprit de censure jamais aussi développé en France

De tels courriers de délation rappellent les heures les plus sombres de notre histoire.

"Moult a appris qui bien connut ahan"

88

Re: L'esprit de censure jamais aussi développé en France

Oh oui, on sait de quel côté ils se seraient trouvés durant la guerre, hin hin hin...

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

Re: L'esprit de censure jamais aussi développé en France

Ce qui m’inquiète le plus, c'est le style ridicule de ce courrier.

Ce personnage, c’est M. Eric Zemmour.

Ridicule

le fait d’être musulman semble chez Eric Zemmour se révéler incompatible avec la qualité de Français

Diffamant

Signataires :

Il manque quand même Rokhaya Diallo pour terminer d'achever la liste la plus partiale de l'histoire.

Re: L'esprit de censure jamais aussi développé en France

Bouh a écrit:

De tels courriers de délation rappellent les heures les plus sombres de notre histoire.

Non, car à l'époque ils n'étaient pas signés.

"Et sans races, comment peut-on parler de racisme?" - sabaidee, 16/05/2014
"Allez, rince ton visage et enlève la merde dans tes yeux, va lire les commentaires des lecteurs du monde (le monde, hein, pas présent ou national hebdo) et tu percevras le degré d'agacement que suscitent ces associations subventionnées..." - sabaidee, 06/09/2016

"(influence léniniste de la "praxis historique réalisante et légitimée par sa propre réalisation historique effective", au sens hégélien du terme, dans l'action islamiste, au travers de l'état islamique - je n'utilise volontairement pas de majuscule pour cet "état" en ce que je lui dénie toute effectivité historique)" - Greg, 18/07/2016

"Oui oui, je maintiens. Il n'y a rien de plus consensuel que le Point. " - FDL, 28/07/2016

Re: L'esprit de censure jamais aussi développé en France

Broz a écrit:
Bouh a écrit:

De tels courriers de délation rappellent les heures les plus sombres de notre histoire.

Non, car à l'époque ils n'étaient pas signés.

Ah bon ? Brasillach ne signait pas ses dénonciations publiques ?

"Moult a appris qui bien connut ahan"

Re: L'esprit de censure jamais aussi développé en France

Je parlais des courriers de délation en général, pas des lettres ouvertes de principe.

"Et sans races, comment peut-on parler de racisme?" - sabaidee, 16/05/2014
"Allez, rince ton visage et enlève la merde dans tes yeux, va lire les commentaires des lecteurs du monde (le monde, hein, pas présent ou national hebdo) et tu percevras le degré d'agacement que suscitent ces associations subventionnées..." - sabaidee, 06/09/2016

"(influence léniniste de la "praxis historique réalisante et légitimée par sa propre réalisation historique effective", au sens hégélien du terme, dans l'action islamiste, au travers de l'état islamique - je n'utilise volontairement pas de majuscule pour cet "état" en ce que je lui dénie toute effectivité historique)" - Greg, 18/07/2016

"Oui oui, je maintiens. Il n'y a rien de plus consensuel que le Point. " - FDL, 28/07/2016

93

Re: L'esprit de censure jamais aussi développé en France

Tiens donc...

Le Figaro a écrit:

C à vous : une chronique censurée par l'Élysée ?

Surprise pour les fidèles de C à vous jeudi soir. Ceux-ci n'ont pas eu droit à la traditionnelle rubrique 5 sur 5 de Maxime Switek dans laquelle le chroniqueur présente cinq personnalités qui font l'actualité. L'absence de cette chronique a été expliquée en cours d'émission par Anne-Sophie Lapix, au moment où son chroniqueur l'a enfin rejointe sur le plateau.

Accueillant Maxime Switek autour de la table, la présentatrice du talk-show de France 5 a alors annoncé aux téléspectateurs: «Votre rubrique a disparu!». Et le chroniqueur de répondre, un peu gêné: «Oui, quelques petits soucis avec les images, mais rien de grave...»

Alors qu'un petit flottement commence à s'installer sur le plateau, Anne-Sophie Lapix poursuit: «On n'a pas pu diffuser les images qu'on voulait diffuser. Petit souci avec l'Élysée, disons-le!» Autour de la table, les autres chroniqueurs ironisent alors. Patrick Cohen demande: «La chronique 5 sur 5 est supervisée par l'Élysée?» «Justement, c'est parce qu'elle ne l'était pas, qu'il n'y a pas eu de 5 sur 5» réplique Anne-Sophie Lapix. Laconique, Maxime Switek confie que sa chronique, que les téléspectateurs ne verront jamais, aura «fait trembler la République pendant deux bonnes heures».

Dans cette ambiance assez particulière, Anne-Sophie Lapix va alors clore le sujet avec le sourire: «En tout cas, on a des images croustillantes, incroyables que peut-être, un jour, nous aurons le droit de diffuser sans procès...»

Contactés par nos soins, les services de presse de France 5 et de l'Elysée n'étaient pas disponibles pour commenter ces informations.

http://tvmag.lefigaro.fr/le-scan-tele/p … elysee.php

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

94

Re: L'esprit de censure jamais aussi développé en France

Soumission.

http://www.liberation.fr/culture/2015/0 … re_1191212

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

95

Re: L'esprit de censure jamais aussi développé en France

Exemple typique d'une polémique débile dont notre société post-moderne a le secret : débaptiser un hôpital sous prétexte que la personnalité (Charles Richet, prix Nobel au passage) qui lui a donné son nom a écrit deux livres racistes et eugénistes.
Ou comment juger des raisonnements du passé à l'aune de préoccupations actuelles. La même polémique avait eu lieu pour Alexis Carrel. A ce compte-là, pourquoi ne pas débaptiser les écoles Jules Ferry, les rues Voltaire ou Jean Genet ?
Bravo au Monde pour son titre... stupide.

http://www.lemonde.fr/societe/article/2 … _3224.html

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

Re: L'esprit de censure jamais aussi développé en France

FDL a écrit:

Exemple typique d'une polémique débile dont notre société post-moderne a le secret : débaptiser un hôpital sous prétexte que la personnalité (Charles Richet, prix Nobel au passage) qui lui a donné son nom a écrit deux livres racistes et eugénistes.
Ou comment juger des raisonnements du passé à l'aune de préoccupations actuelles. La même polémique avait eu lieu pour Alexis Carrel. A ce compte-là, pourquoi ne pas débaptiser les écoles Jules Ferry, les rues Voltaire ou Jean Genet ?
Bravo au Monde pour son titre... stupide.

http://www.lemonde.fr/societe/article/2 … _3224.html

Pour le coup ta comparaison avec Voltaire est un peu foireuse, parce que même à l'aune de son temps, Voltaire était un trou du cul inégalé et honni par nombre de ses contemporains et il serait légitime de ne pas le porter aux nues en permanence.
Perso je pense que l'on peut juger les raisonnements passés, et critiquer les individus qui les tiennent, souvent parce que déjà à l'époque il y avait des opinions différentes et progressistes. Il y avait des médecins brillants et non racistes à l'époque, comme il y avait des politiciens de gauche anticolonialistes à l'époque de Ferry, etc. Cela ne veut pas dire qu'il ne faut pas reconnaître leurs apports, juste qu'il n'est pas forcément intéressant de célébrer ces individus (d'ailleurs la célébration des individus en général, les centenaires de la mort ou de la naissance etc., me semblent quelque chose d'absurde, mais c'est peut-être parce que j'habite rue de l'assassin de la Commune Adolphe Thiers que je pense ça).
Bref on peut débaptiser sans que cela ne pose de problème - à vrai dire, qui est à l'origine de la polémique, les gars qui débaptisent ou ceux qui commentent, comme toi ? Tu participes un peu à ce jeu de dupes, mon FDL.

"Et sans races, comment peut-on parler de racisme?" - sabaidee, 16/05/2014
"Allez, rince ton visage et enlève la merde dans tes yeux, va lire les commentaires des lecteurs du monde (le monde, hein, pas présent ou national hebdo) et tu percevras le degré d'agacement que suscitent ces associations subventionnées..." - sabaidee, 06/09/2016

"(influence léniniste de la "praxis historique réalisante et légitimée par sa propre réalisation historique effective", au sens hégélien du terme, dans l'action islamiste, au travers de l'état islamique - je n'utilise volontairement pas de majuscule pour cet "état" en ce que je lui dénie toute effectivité historique)" - Greg, 18/07/2016

"Oui oui, je maintiens. Il n'y a rien de plus consensuel que le Point. " - FDL, 28/07/2016

97

Re: L'esprit de censure jamais aussi développé en France

Broz a écrit:

Pour le coup ta comparaison avec Voltaire est un peu foireuse, parce que même à l'aune de son temps, Voltaire était un trou du cul inégalé et honni par nombre de ses contemporains et il serait légitime de ne pas le porter aux nues en permanence.

Ah ben écoute, je ne sais pas, mais après le 11 janvier, on n'a entendu parler que de Voltaire et son Traité sur la tolérance s'est arraché dans les librairies. Preuve, s'il en est, qu'il n'est pas si infréquentable que cela, malgré ses propos antisémites.

Perso je pense que l'on peut juger les raisonnements passés, et critiquer les individus qui les tiennent, souvent parce que déjà à l'époque il y avait des opinions différentes et progressistes. Il y avait des médecins brillants et non racistes à l'époque, comme il y avait des politiciens de gauche anticolonialistes à l'époque de Ferry, etc. Cela ne veut pas dire qu'il ne faut pas reconnaître leurs apports, juste qu'il n'est pas forcément intéressant de célébrer ces individus (d'ailleurs la célébration des individus en général, les centenaires de la mort ou de la naissance etc., me semblent quelque chose d'absurde, mais c'est peut-être parce que j'habite rue de l'assassin de la Commune Adolphe Thiers que je pense ça).

Je suis d'accord sur quelques points (surtout sur la manie des commémorations qui, moi aussi, me gonfle, sur le Panthéon que je trouve limite nécrophile etc.). Je ne suis pas du tout contre la critique des raisonnements passés et des individus qui les ont tenus. Cependant, si l'on choisit de célébrer ou rendre hommage à une personne, on peut tout à fait faire le distinguo entre le Jules Ferry, par exemple, de la loi sur l'obligation de l’enseignement et le Jules Ferry partisan de l'expansion coloniale. On ne célèbre pas le colonialiste mais le laïc. Je fais suffisamment confiance à la jugeote des gens (hormis les cinglés, bien sûr) pour faire cette distinction, tout en sachant que les hommes ne sont pas tout noirs ou tout blancs. Il ne faut pas se leurrer, on ne trouvera jamais personne de totalement "pur". D'ailleurs, sur quels critères ? Exclusivement moraux ? 
Charles Richet était certes raciste et eugéniste (encore que les deux livres dont il est question n'occupent qu'une petite part de sa vaste production scientifique et littéraire) mais c'est l'homme qui a découvert les anticorps, par exemple, parmi bien d'autres choses. Je considère que son apport à la société est beaucoup plus important que sa nuisance, il n'a pas reçu le prix Nobel pour rien. Qui se souvient du Richet raciste ? Son engagement douteux n'a pas eu fort heureusement le même impact que ses découvertes scientifiques (si tant est qu'il en ait eu, d'ailleurs).

Bref on peut débaptiser sans que cela ne pose de problème - à vrai dire, qui est à l'origine de la polémique, les gars qui débaptisent ou ceux qui commentent, comme toi ? Tu participes un peu à ce jeu de dupes, mon FDL.

Si l'on débaptise pour des raisons contestables (comme j'estime que c'est le cas ici), cela vient des gars qui débaptisent.
D’ailleurs, je te retourne l’argument : à ce compte-là, est-ce Ménard qui est à l’origine de la polémique (quand il a débaptisé la rue du 19 mars 62) ou ceux qui commentent ? wink

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

98

Re: L'esprit de censure jamais aussi développé en France

Même type de polémique ici, Broz, mais avec le compositeur Dutilleux. On (quand je dis "on", ce sont ces guignols d'élus socialistes parisiens, cette grosse tanche de Christophe Girard en tête) occulte les immenses mérites de ce grand personnage sous prétexte qu'il a réalisé en 41 la musique d'un documentaire de propagande vichyste (rien de bien méchant en plus, il s'agissait de vanter les exploits sportifs d'un ouvrier).

La lettre du musicien a écrit:

Quand des élus parisiens comparent Dutilleux à Céline !

Un élu d’opposition avait demandé au conseil du 4e arrondissement de Paris qu’une plaque commémorative soit apposée sur l’immeuble où le Henri Dutilleux a passé l’essentiel de sa vie, dans l’île Saint-Louis.

Selon le compositeur Etienne Kippelen, Karen Taïeb, conseillère, a refusé, arguant que Dutilleux était soupçonné de « faits de collaboration » au prétexte qu’il a réalisé en 1941 la musique d’un film documentaire en 1941 "Forces sur le stade". Quant au maire du 4e, Christophe Girard, il déclare sur Twitter : « Je ne fais que suivre les recommandations du Comité d’histoire de la Ville. Louis-Ferdinand Céline est un grand écrivain mais... ».

On se demande ce qui est le plus scandaleux, du refus d’apposer une plaque sur la maison d’un compositeur dont l’œuvre et le renom auraient dû lui assurer une avenue à son nom, ou du parallèle stupéfiant entre un compositeur qui prit activement part à la Résistance en adhérant, dès 1942, au Front national des musiciens et un écrivain notoirement antisémite ?

La nouvelle aussitôt connue a enflammé le milieu musical : mise en ligne d’une pétition par les compositeurs Etienne Kippelen, Matthieu Stefanelli et Régis Campo (près de 2000 signatures recueillies en moins de 24 heures), réactions indignées de grands musiciens comme la compositrice Edith Canat de Chizy, le pianiste Philippe Cassard, la soprano Françoise Pollet, le baryton François Le Roux et bien d’autres.

Ce Comité d’histoire qui tente de jeter l’opprobre sur Henri Dutilleux serait-il plus pointilleux que l’Ordre national de la Légion d’honneur qui éleva le compositeur à la dignité de grand-croix ? Serait-il plus pointilleux que ceux qui à la Libération lui confièrent de remettre sur pied le service musical la Radio française ? Les comités d’épuration d’alors ne passaient pourtant pour être laxistes.

Faut-il rappeler (apprendre ?) ici à Mme Taïeb et à M. Girard que Dutilleux a composé The Shadows of Time où des voix d’enfants chantent « Pourquoi nous, pourquoi l’étoile ? »

Il est encore temps pour les édiles du 4e arrondissement de faire machine arrière - ce serait à leur honneur - et de rendre justice à Henri Dutilleux, une justice que le gouvernement lui avait refusée en s’abstenant de paraître à ses obsèques (lire ici). A l’occasion ce sera aussi l’occasion pour la gauche de gouvernement de montrer qu’elle n’est pas aussi inculte que toute son action le laisse croire.

http://www.lalettredumusicien.fr/s/news … x-a-celine

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

99

Re: L'esprit de censure jamais aussi développé en France

Ce Girard est décidément une grosse larve méprisable. Il prétend suivre les recommandations du Comité d'histoire de la ville alors que ce même comité avait rendu un avis positif pour apposer cette fichue plaque : http://www.lemonde.fr/culture/article/2 … _3246.html

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

100

Re: L'esprit de censure jamais aussi développé en France

La liberté d'expression et la démocratie en France sous le régime socialiste. Après l'affaire Philippe Verdier...

Le JDD a écrit:

Pellerin veut priver Valeurs actuelles et Minute des aides à la presse

La ministre de la Culture Fleur Pellerin veut élargir l'attribution des aides à la presse à de nouveaux journaux, mais ne veut pas que la mesure bénéficie à des titres trop à droite.

Fleur Pellerin a un plan. Selon Marianne, la ministre de la Culture veut profiter de sa réforme des aides à la presse pour filtrer les titres qui pourront toucher les subsides de l'Etat. Si Charlie Hebdo ou Le Monde diplomatique, qui en sont privés, devraient bénéficier des aides avec la réforme, la ministre ne veut pas être accusée de financer des titres très à droite comme Valeurs actuelles ou extrémistes comme Rivarol et Minute.
Valeurs actuelles, Minute et Rivarol déjà condamnés

Le 2 novembre, au détour d'une intervention devant la commission des affaires culturelles de l'Assemblée nationale, Fleur Pellerin a expliqué que cette réforme serait "mise en œuvre avec une condition qui est l'absence de condamnation pénale pour incitation à la haine raciale", comme l'a relevé la Correspondance de la presse.

Yves de Kerdrel, le patron de Valeurs actuelles a déjà été condamné pour une une sur les Roms et Minute et Rivarolcollectionnent les condamnations. Voilà qui les priverait des précieuses aides de l'Etat.

http://www.lejdd.fr/Medias/Presse-ecrit … sse-758387

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)