Re: Chronique de la violence quotidienne.

apokrif a écrit:
FDL a écrit:

Toi qui es le spécialiste du "j'en dis un peu mais pas trop, le sourire en coin

Mais à qui tu parles ? (c) On est dans un fil sur la violence, tu te mets à parler de prénoms, je te demande des précisions et voilà que tu te mets à dérailler sur une personne dont j'ignore tout et qui ferait des sourires en coin  wink Ce n'est pas la première fois que je relève tes problèmes de communication, es-tu certain d'avoir bien compris le fonctionnement d'un webforum ?

Après t'avoir relancé IRL, je dois dire que je reste sur ma faim par rapport à l'explication simple mais banale que tu m'as fournie, je te soupçonne de toujours hésiter à exprimer le fond de ta pensée qui pourrait pourtant être intéressant...

AVEZ-VOUS, OUI OU ZUT, RETROUVE VOTRE SOURCE SUR L'ABSENCE DE HAUSSE DE CES FAITS ?

Alors ?

http://www.ledauphine.com/isere-sud/201 … n-domicile
http://www.leparisien.fr/seine-saint-de … 410901.php
http://www.ledauphine.com/ardeche/2011/ … pre-maison
http://www.ledauphine.com/savoie/2011/0 … leine-nuit
http://www.leparisien.fr/val-d-oise-95/ … 443446.php

Last edited by apokrif (13-05-2011 22:47:42)

Oder so ähnlich.

Re: Chronique de la violence quotidienne.

Tabassé par une douzaine de personnes pour avoir bousculé un homme dans le bus:
http://www.laprovence.com/article/a-la- … ge-gratuit

Oder so ähnlich.

Re: Chronique de la violence quotidienne.

La solidarité fonctionne de façon bizarre. Quand un voleur rameute la foule, celle-ci accourt pour poignarder sa victime et un policier:

http://www.leparisien.fr/paris-75/paris … 440547.php

En revanche, quand quelqu'un est égorgé en public, il faut insister pour que quelqu'un appelle les pompiers:

http://www.parismatch.com/Actu-Match/So … es-204107/

Oder so ähnlich.

Re: Chronique de la violence quotidienne.

Hélène Dubarry a écrit:

Dans une précédente édition, nous avions rendu compte d'une bagarre, soldée à coups de hache sur les mains. On prend les mêmes, peu ou prou, et on recommence. Cette fois, avec un fusil et une barre de fer en piste. Entre Nouredfine, que nous avons vu se faire trancher le poignet dans une précédente affaire, et Ilyaz, le torchon brûle pour une histoire de fille.

http://www.ladepeche.fr/article/2011/05 … e-fer.html

Oder so ähnlich.

Re: Chronique de la violence quotidienne.

RPC a écrit:

ce sont les mêmes (blancs et non-blancs) qui sont exposés à la violence quotidienne d'une bande de voyous qui mériterait de passer quelques mois à Cayenne.
Vouloir cacher ces lourds problèmes sociaux derrière un fantasme ethnique


Caroline Brizard a écrit:

«Les Blancs sont plus faciles à choper»
Le Nouvel Observateur
14 avril 2005

Sortie de cours d'un lycée professionnel en Seine-Saint-Denis. Dans le hall d'entrée, un petit groupe d'élèves revient sur les incidents du 8 mars et les motivations des casseurs. «Je suis allé à la manif avec mon prof d'histoire, raconte Abou, en BEP comptabilité. J'ai vu des gars voler des portables. La scène classique: la personne était au téléphone, et un type la crochetait. C'était des jeunes des cités qui sont venus là parce qu'il y avait de quoi voler. On se dit que les gens du centre de Paris sont plus avantagés que nous par rapport à l'école. Ça ne m'énerve pas. Ça paraît normal: ici il y a des cités, là-bas des quartiers à l'aise.» «Les sous, ça les rend fous, renchérit Mariam, une jeune métis. Le 8 mars, j'ai vu un copain prendre le sac d'une Chinoise. La femme ne voulait plus le laisser partir. Une fille s'est approchée, et lui a filé un coup dans la tête, la Chinoise est tombée comme une plume. Ça m'a fait trop mal...»

«Ces casseurs sont des fouteurs de merde, explique une de ses copines. Ils s'attaquent aux Blancs parce qu'ils sont plus faciles à choper, que ce sont des bourgeois, qui ont peur. Dès qu'on leur dit: "Donnez votre portable", ils le donnent sans se défendre. Ces Blancs, ils ont peut-être galéré pour avoir leur argent, mais, par rapport à nous, ils sont plus éduqués, c'est pas comme les Arabes. Si on les attaque, eux vont se défendre. Mais on ne se vole pas entre Arabes et Noirs. On se tient entre nous, peut-être parce qu'on est tous des immigrants.» Le passé aussi nourrit la colère d'Awa, une Sénégalaise de 19 ans: «Les Blancs ont trop fait souffrir les Noirs. Nous, on pourra pas oublier l'esclavage. Peut-être que c'est à cause de ça que tout ce qui est blanc, c'est notre ennemi.» «S'ils nous avaient pas vendus, l'Afrique serait riche aujourd'hui. Ils ont volé notre richesse, on va foutre la merde ici jusqu'à ce qu'ils soient fatigués, pouffe sa copine, une Malienne née en France mais qui se sent "kimphe", africaine. On est ici pour faire de l'argent, et on repartira après.»

Noter la justification pseudo-historique (l'esclavage) qui, outre qu'elle amalgame ® en stigmatisant ©, oublie curieusement (car cet article semble, comme de nombreux autres, considérer que les Arabes ne sont pas blancs) que des Arabes ont asservi des Noirs.

Quant à la "copine" "kimphe" qui "pouffe", son discours ressemble à la chanson de Monsieur R: "La France est une garce, n'oublie pas de la baiser jusqu'à l'épuiser".

Last edited by apokrif (03-06-2011 21:18:41)

Oder so ähnlich.

Re: Chronique de la violence quotidienne.

"Net recul des vols avec violence à Paris"

http://www.lefigaro.fr/actualite-france … -paris.php

Oder so ähnlich.

Re: Chronique de la violence quotidienne.

C'est le manque qui les met dans cet état ?

Peu après que les deux auto-stoppeurs avaient grimpé dans la Clio de Amaya, son ami Belmimoun avait demandé une cigarette aux jeunes. Amaya avait fait de même, essuyant un refus. "Et là, j'ai pété un plomb, j'ai commencé à lui mettre des claques".

"Pour une cigarette refusée ?", fait répéter la juge, presque incrédule. Pendant plusieurs heures, Florian et Maxime sont frappés. Des gifles, des tapettes derrière le crâne, des coups distribués tout le trajet. Même un coup de couteau, mais qui dérape sur le jean de Florian.

http://www.laprovence.com/article/a-la- … te-refusee

Oder so ähnlich.

Re: Chronique de la violence quotidienne.

Plusieurs associations ont appelé à une manifestation de la Place de la République à la Bastille dimanche 19 juin 2011 à partir de 13h. Yang Hua, président de l’Association Chinoise pour le Progrès des Citoyens appelle « toutes les personnes ayant été rackettées, blessées ou toutes les personnes voulant la paix, chinoises ou non, à venir les rejoindre ». Un an après la manifestation « Sécurité pour Tous » du 20 juin 2010, les organisateurs espèrent une mobilisation encore plus forte pour se faire entendre.

http://le75020.fr/paris-XXe-75020-20e-a … stid=29570

Oder so ähnlich.

Re: Chronique de la violence quotidienne.

Marseille : une femme égorgée en pleine rue

Romain LUONGO a écrit:

Selon les tout premiers témoignages recueillis par les enquêteurs, elle serait même tombée dans un piège tendu par des membres de sa famille, voire son beau-frère et son mari, avec lequel elle serait en instance de divorce. Le rendez-vous aurait été fixé dans ce boulevard en cul-de-sac. Sur place, dans des circonstances toujours très incertaines, un homme aurait infligé plusieurs coups de couteau, avec une sauvagerie incroyable.

Last edited by apokrif (18-06-2011 22:16:06)

Oder so ähnlich.

Re: Chronique de la violence quotidienne.

Une quinzaine de personnes ont fait irruption dimanche matin à 5h10, à Marseille, dans une caserne du bataillon des marins-pompiers de Marseille où ils ont échangé des coups avec les militaires, en blessant sept légèrement

http://lci.tf1.fr/filnews/france/intrus … 71358.html

Selon l'enseigne de vaisseau Yannis Zama, responsable de la caserne au moment des faits, deux des quinze individus ont menacé les marins-pompiers avec des couteaux et des barres de fer.

http://www.leparisien.fr/marseille-1300 … 527908.php

En quoi consiste ce "travail de prévention" ? :

Depuis sept ans, une cellule "violence urbaine" mise en place au sien du bataillon aréalisé un gros travail de prévention notamment dans les quartiers Nord, permettant aux marins-pompiers d'être "beaucoup moins soumis aux violences qu'avant", selon l'enseigne de vaisseau Zama.

Last edited by apokrif (10-07-2011 23:17:05)

Oder so ähnlich.

Re: Chronique de la violence quotidienne.

My life a écrit:

"Un homme était entre la vie et la mort, lundi soir, après avoir été
Et spéciale dédicace à tous les bobos du marais ( s'il y en a sur le forum)  qui viennent pécho du shit et de la coke en bas de chez moi. Putain, comment c'est agaçant ! On a vraiment l'impression qu'ils viennent au zoo, que c'est exotique de venir ici, mais putain s'ils habitaient dans ce quartier comment ils déchanteraient. Parce que passer un checkpoint dans sa gage d'escalier en rentrant le soir et tout les autres trucs (je parle même pas des nuisances sonores ) , c'est un vrai calvaire.

Maintenant il y a carément des checkpoints dans la rue, avec fouille des véhicules:

http://www.valeursactuelles.com/actuali … 10713.html

Oder so ähnlich.

Re: Chronique de la violence quotidienne.

Ils gravent au cutter des croix gammées sur le bras d'une femme


http://www.ouest-france.fr/actu/actuDet … 1_actu.Htm

Oder so ähnlich.

Re: Chronique de la violence quotidienne.

apokrif a écrit:

Maintenant il y a carrément des checkpoints dans la rue, avec fouille des véhicules

Jean-Jacques Fiorito a écrit:

15h au parking de la Porte d'Aix (2e arrondissement de Marseille). Un jeune soulève la barrière et l'automobiliste va garer sa voiture. Il paiera en partant. 5 €, c'est le tarif unique, inscrit grossièrement au feutre sur une borne. 5 €, c'est l'argent qu'empochera un groupe de jeunes qui actionnent la barrière toute la journée. 5€, c'est l'argent que perdra la société Vinci Park qui a abandonné son parking. Trop dangereux.

http://www.laprovence.com/article/a-la- … un-parking

Oder so ähnlich.

Re: Chronique de la violence quotidienne.

Ca promet :

Destexhe : "Les émeutes de Londres sont possibles à Bruxelles"

http://www.lalibre.be/actu/belgique/art … elles.html

Zineb Dryef a écrit:

Le 16 novembre 2005, en pleine émeutes des banlieues en France, un groupe de jeunes étudiants d'Evry (Essonne), destinés à travailler dans les banlieues parisiennes, font un voyage pour s'inspirer de l'exemple de Tottenham, quartier de Londres « où 39 nationalités se côtoient » et où, après des années chaudes, le calme semble être revenu.

Régulièrement secoué par des émeutes dans les années 70 et 80, Tottenham, en 2005, est présenté comme un quartier où, malgré les difficultés – le taux de chômage des jeunes y est élevé –, l'intégration fonctionne.

http://www.rue89.com/2011/08/08/quand-t … ses-217141

Oder so ähnlich.

265

Re: Chronique de la violence quotidienne.

Apocrif, tu es un robot d'extrême droite.

Par tes dépêches, tu instilles la peur de l'étranger en donnant une impression d'extension d'émeutes qui n'existe pas.

Ces émeutes ont été causées par la mort d'un jeune tué par la police, sans que la police ait fait les mesures d'usage qui s'imposent en ce genre de graves circonstances.

Pire, en postant des dépêches de faits divers ou de déclarations populistes de cette façon, tu te déresponsabilises de ta propagande. Tu te fais subliminal.

Tu es un dangereux crevard.

Re: Chronique de la violence quotidienne.

Orcid a écrit:

Par tes dépêches, tu instilles la peur de l'étranger en donnant une impression d'extension d'émeutes qui n'existe pas.

Merci de lire les documents en lien et de vous informer sur le contexte.

Oder so ähnlich.

267

Re: Chronique de la violence quotidienne.

apokrif a écrit:
Orcid a écrit:

Par tes dépêches, tu instilles la peur de l'étranger en donnant une impression d'extension d'émeutes qui n'existe pas.

Merci de lire les documents en lien et de vous informer sur le contexte.

Charlatan

Cours d'économie Prep ENA
https://analysecoblog.wordpress.com/

Re: Chronique de la violence quotidienne.

Orcid a écrit:

Apocrif, tu es un robot d'extrême droite.

Par tes dépêches, tu instilles la peur de l'étranger en donnant une impression d'extension d'émeutes qui n'existe pas.

Ces émeutes ont été causées par la mort d'un jeune tué par la police, sans que la police ait fait les mesures d'usage qui s'imposent en ce genre de graves circonstances.

Pire, en postant des dépêches de faits divers ou de déclarations populistes de cette façon, tu te déresponsabilises de ta propagande. Tu te fais subliminal.

Tu es un dangereux crevard.

Pour le coup, je ne savais pas que rue 89 était un site d'extrême droite...

Quant au jeune homme à l'origine des émeutes, Mark Duggan, n'oublions pas qu'il a trouvé la mort dans une fusillade avec la police, qu'il était bien connu de leurs services comme faisant partie d'un gang (son nom était «Starrish Mark» dans le gang des "Yardies" puis des "Star Gang"), où, entre autres, il avait dealé du crack.

Si la bavure policière est loin d'être écartée, rappelons juste que les circonstances du décés de ce "jeune homme" sont loin d'être claires.

C'était juste pour nuancer et en aucun cas légitimer des propos extrêmistes.

Last edited by Fryderyk (09-08-2011 11:34:51)

Actuellement élève-fonctionnaire à l'ENA

"Je viens du sud, et par tous les chemins, j'y reviens" Michel Sardou puis Chimène Badi

Re: Chronique de la violence quotidienne.

Fryderyk a écrit:

Si la bavure policière est loin d'être écartée, rappelons juste que les circonstances du décés de ce "jeune homme" sont loin d'être claires.

Il faut aussi rappeler que, même si la bavure ou l'homicide volontaire non justifié était établi, on voit mal en quoi cette erreur ou ce crime expliquerait les razzias et les dévastations (d'ailleurs commises sur des gens et des lieux qui n'ont rien à voir avec les policiers mis en cause) qui ont lieu depuis plusieurs jours.

AJOUT sur les risques de contagion:

AFP a écrit:

Un groupe de jeunes a brisé des vitres et causé d'autres dégâts dans une banlieue de Stockholm, lundi soir, avant de jeter des pierres sur les forces de l'ordre, a annoncé mardi la police qui a arrêté une personne.
[...]
"Cela avait tout l'air d'être un groupe de jeunes désoeuvrés. Dire qu'ils ont été inspirés par les émeutes à Londres serait exagéré", a estimé la porte-parole, en référence à des événements d'une toute autre ampleur.

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2011/ … police.php


Un sociologue de la LSE :

Tony Travers a écrit:

Peut-on s'attendre à des émeutes comme il y en a eu à Paris en 2005 ?

Les banlieues londoniennes sont très différentes des banlieues de Paris ou de Marseille, elles sont beaucoup plus mixtes. À Londres ce sont des petites rues avec des appartements à terrasses, et non des barres d'immeubles comme en France. Je ne pense pas que l'on va assister à une éruption de violences. Il pourrait y avoir une ou deux nuits supplémentaires d'incident isolés, mais les autorités locales, le gouvernement et la police, soumis à une énorme pression, ont le souci d'y mettre fin.

Si je comprends bien, les racailles d'outre-Manche n'ont pas l'excuse de la "ghettoïsation" et des "tours inhumaines" où elles seraient "abandonnées".

Last edited by apokrif (09-08-2011 14:07:25)

Oder so ähnlich.

Re: Chronique de la violence quotidienne.

http://www.leparisien.fr/oise-60/un-jeu … 591334.php :

Quant aux raisons du drame, il semble que les tireurs aient stupidement voulu faire peur au jeune motard. Ils ont fait feu à deux reprises. Le deuxième tir a malheureusement blessé grièvement le jeune homme. Jean-Philippe Vicentini, procureur de la République de Beauvais, souligne : « C’est un acte d’une grande bêtise qui aurait pu avoir des conséquences gravissimes. » Les tireurs auraient expliqué qu’ils ne s’étaient pas rendu compte de la gravité des faits.

Comment des gens qui tirent sur une personne (ils n'ont manifestement pas tiré en l'air) peuvent-ils prétendre qu'ils ne se rendaient pas compte que leur tir pouvait blesser leur cible ?

Oder so ähnlich.

Re: Chronique de la violence quotidienne.

apokrif a écrit:

C'est une impression, ou bien les home jackings - éventuellement accompagnés de sévices et d'homicides - sont de plus en plus fréquents


Marianne du 3 au 9 septembre 2011, p. 31, au sujet de Marseille,  a écrit:

au cours des sept premiers mois de l'année 2011, [...] les agressions (également à main armée) de particuliers à leur domicile ont flambé de 50 % !

Last edited by apokrif (04-09-2011 21:42:55)

Oder so ähnlich.

Re: Chronique de la violence quotidienne.

http://www.leparisien.fr/creil-60100/la … 602948.php :

Le 3 octobre, le Crédit agricole va définitivement fermer son agence bancaire de Nogent-sur-Oise, installée depuis une trentaine d’années au centre commercial des Trois-Rois, au pied des immeubles. « Après le hold-up à la voiture-bélier commis il y a moins d’un an, nous nous sommes posé des questions sur les conditions de sécurité. Ce braquage aurait pu tuer des salariés. Nous ne pouvions que prendre en compte des événements aussi graves. Notre décision est liée à un climat délétère, de plus en plus violent à Nogent », explique Didier Goy, directeur général adjoint de la caisse régionale du Crédit agricole Brie-Picardie.

On imagine déjà les habitants qui, lorsque les commerces et leurs entreprises auront quitté leur quartier « populaire », se plaindront d'être « ghettoïsés » et « laissés pour compte ».

Last edited by apokrif (13-09-2011 13:37:47)

Oder so ähnlich.

Re: Chronique de la violence quotidienne.

http://www.leparisien.fr/paris-75/les-v … 621140.php :

Cécile Beaulieu a écrit:

La hausse des cours de l’or aiguise l’appétit des délinquants. A Paris, les vols de bijoux à l’arraché se multiplient. Une centaine de faits de ce type ont été enregistrés en juillet dernier.

Je suis toujours surpris d'entendre que "la délinquance baisse" alors que, par ailleurs, on n'entend parler que des hausses...

Oder so ähnlich.

Re: Chronique de la violence quotidienne.

http://www.laprovence.com/article/a-la- … staurateur
"L'épouse de Sébastien est gazée à son tour, l'ami est roué de coups au sol. Mais c'est le nouveau marié qui reçoit les blessures les plus graves : "J'ai senti des mains qui me tenaient les bras. Puis un grand type d'origine africaine s'est placé derrière moi et j'ai senti quatre coups d'arme blanche me traverser la gorge." Mesurant enfin l'ampleur des violences, les agresseurs se décident à relâcher leur étreinte.

Après une longue intervention chirurgicale, Sébastien est tiré d'affaire. Mais il garde une profonde rancoeur : "Celui qui m'a donné le coup de cutter a été arrêté 20 minutes plus tard. Après 48 heures de garde à vue, il a été mis en examen pour violences avec arme et remis dehors. Je n'ai pas compris cette décision. J'aime ma ville, mais il y a des endroits où je ne vais plus. Je me mets à la place des commerçants qui paient des loyers exorbitants et qui n'ont plus de clients."

[...] "J'espère qu'on ne va pas au chaos total à Marseille. Mais je le crains."

Je suis assez surpris de la remise en liberté pour de tels faits, mais surtout sidéré de l'"analyse" journalistique des faits (mesurer la gravité d'un poignardage...)!

"Si le peuple pense mal, changeons le peuple..."

Re: Chronique de la violence quotidienne.

gustave a écrit:

http://www.laprovence.com/article/a-la- … staurateur
"L'épouse de Sébastien est gazée à son tour, l'ami est roué de coups au sol. Mais c'est le nouveau marié qui reçoit les blessures les plus graves : "J'ai senti des maMais il garde une profonde rancoeur : "Celui qui m'a donné le coup de cutter a été arrêté 20 minutes plus tard. Après 48 heures de garde à vue, il a été mis en examen pour violences avec arme et remis dehors. Je n'ai pas compris cette décision.

Connaît-on les motifs de cette décision ? Y a-t-il eu un appel contre la mise en liberté ?


J'aime ma ville, mais il y a des endroits où je ne vais plus. Je me mets à la place des commerçants qui paient des loyers exorbitants et qui n'ont plus de clients."

[...] "J'espère qu'on ne va pas au chaos total à Marseille. Mais je le crains."

Quelqu'un sait quelle est l'ambiance sécuritaire générale à Marseille ?

276

Re: Chronique de la violence quotidienne.

http://prdchroniques.blog.lemonde.fr/20 … rehension/

"Le grillage était tout neuf. Il avait coûté 10 000 euros à la commune. Pour un village comme le nôtre, ce n'est pas rien", dit le maire. En cet après-midi d'août, Maurice Boisard aperçoit depuis les fenêtres de son bureau un des jeunes de la commune qui escalade le grillage, "alors qu'ils savent que la clé est à leur disposition" pour passer de l'autre côté.
Ce jeune, il le connaît bien. C'est le chef de la petite bande, dit-il. Celui qui, deux mois plus tôt, était venu rigoler à quelques pas de lui, "pendant qu'avec les anciens combattants, on commémorait le 18 juin". Celui qui se met ostensiblement devant sa voiture lorsqu'il va chercher son petit-fils à la sortie de l'école communale. Celui qu'il soupçonne aussi d'être l'auteur des tags qui fleurissent ça et là sur les murs des bâtiments.

"Je suis sorti. Je lui ai dit : 'tu arrêtes de te foutre de ma gueule'. Demain matin, tu iras au poste, raconte le maire. Il m'a répondu : 'C'est pas toi qui va m'empêcher de faire ce que je veux'. Il m'a insulté, m'a traité de 'bâtard' et la claque est partie. J'ai jamais donné de gifle à personne dans ma vie. J'ai eu un geste instinctif, c'est pas la meilleure chose que j'ai faite. Je le regrette." Il ajoute, un peu plus bas : "Je ne cherche pas à excuser ma gifle, j'aurais pas dû le faire. Mais le problème, il vient peut-être de comment il a été élevé ce garçon..."

La suite de l'affaire est racontée sur procès-verbaux par les copains du jeune homme, témoins de la scène. L'humiliation qui fait sortir l'adolescent de ses gonds, les insultes qui pleuvent – "Fils de pute, je vais niquer ta mère, attends si t'es un homme, je vais te tuer" – le coup de poing qui part mais qui n'atteint pas le maire car les autres s'interposent, la colère, toujours, qui pousse le mineur à rentrer chez lui, à prendre deux couteaux qu'il glisse dans ses chaussettes et à revenir sur la place de la mairie avant d'être calmé et désarmé par ses amis. Le maire porte plainte pour outrages (le garçon a été condamné depuis), les parents déposent plainte à leur tour contre l'édile, pour "violences".

[...]

Les premiers mots du procureur, Bernard Beffy, glacent l'auditoire. "Le jour de gloire est arrivé, Monsieur le maire! Vous avez votre récompense : la notoriété et votre statut de victime expiatoire !" Au prévenu, il reproche d'avoir refusé la médiation et le plaider-coupable qui lui avait été proposé, moyennant le paiement d'une amende de 600 euros. "Vous vouliez le tribunal, parce que vous vouliez une tribune !", lui lance-t-il. Il s'en prend avec la même agressivité aux élus – pour la plupart des maires sans étiquette de petites communes et d'autres, sympathisants ou militants du PS – venus soutenir leur collègue et à leur "corporatisme un peu primaire". Il ironise avec lourdeur : "On voudrait savoir, Coulsore, c'est Chicago des années 30 ? Heureusement que vous n'êtes pas maire de Montfermeil, Monsieur Boisard !"

[...]

A son banc, Maurice Boisard semble sonné. La voix du procureur résonne encore dans la salle : "Vous êtes quelqu'un de bien, et à 62 ans, vous êtes d'autant moins pardonnable de vous être laissé aller à un emportement contre un jeune de 16 ans, ces jeunes auxquels notre génération laisse si peu d'espoir... La jeunesse, ce n'est pas une maladie !", tonne-t-il encore avant de requérir une peine de 500 euros contre le maire.

Maurice Boisard semble à peine écouter la plaidoirie de son avocat. Lorsque le juge lui demande s'il a quelque chose à ajouter, il dit, d'une voix un peu sourde :
— Je crois que je n'ai pas été compris. J'ose plus rien dire.
Jugement le 17 février.

On attend maintenant Greg et Bouh venir défendre le procureur et les racailles contre cette France blanche et raciste !!!

277

Re: Chronique de la violence quotidienne.

Le problème, c'est qu'il lui a mis une claque parce que c'est un ado. Avec un adulte, il ne l'aurait pas fait, il aurait simplement porté plainte pour outrage, ce qu'il a d'ailleurs fait et ce pourquoi l'ado a été condamné.

Qu'il déplore et s'insurge de la mauvaise éducation de ce garçon c'est son droit. Qu'il s'en ouvre aux parents s'il le veut aussi. Qu'il porte plainte si cette mauvaise éducation entraine un comportement qui justifie cette plainte.

Qu'il fasse justice lui même en mettant des claques, il n'en a pas le droit, ni son "droit d'ainesse", sa sagesse d'ancien ou son statut d'officier de police judiciaire dérivant de ses fonctions de maire ne le lui autorise.

278

Re: Chronique de la violence quotidienne.

Agropif a écrit:

On attend maintenant Greg et Bouh venir défendre le procureur et les racailles contre cette France blanche et raciste !!!

Je passe mon tour. (Et je pense que tu me confonds avec quelqu'un d'autre, ne serait-ce que parce que je ne suis jamais d'accord avec Greg.)

Le Proc' est un âne :

- je ne suis pas du tout d'accord avec lui sur le fond,

- je suis choqué de son argumentation autour du refus de CRPC, car cela doit rester dans le cabinet du Proc' en principe,

- requérir 50 Euros, c'est prouver que le Maire a eu raison de refuser une amende de 600 Euros. C'est aussi prouver que ce Proc' n'a pas le courage de ses actes : en public, il propose 500 Euros, en privé, il tente de soutirer 600.

Pas Invité : exact, ce maire n'en avait pas le droit. D'ailleurs, il a dit qu'il regrettait son geste. Est-ce que cela méritait l'acharnement du Proc' ?

Mon sentiment c'est que ce dernier a pris personnellement le fait que le maire refuse la CRPC. Il a au moins aussi tort que le Maire.

"Moult a appris qui bien connut ahan"

279

Re: Chronique de la violence quotidienne.

On attend maintenant Greg et Bouh venir défendre le procureur et les racailles contre cette France blanche et raciste !!!

d'un point de vie politique, je pense surtout que cette situation ne méritait pas de juridiciarisation. D'un point de vue personnel je pense que ce jeune méritait bien sa bonne tarte et que cela aurait du etre a ses parents de lui flanquer. Contrairement à ce que notre anonyme imbecile dit, je déteste les racailles qui ont non seulement donné du grain à moudre à l'extreme droite; ils ont permis de justifier la xenophobie anti arabes qui s'est focalisée sur eux pour légitimer un  xénophobie à l'égard de toutes les personnes d'origine immigrée; ils ont d'ailleurs largement fait l'élection de Nicolas Sarkozy ; leurs valeurs sont fascisantes et irrespectueuses pour autrui qu'ils méprisent le plus souvent (mis a part leur clan); enfin ils s'en prennent le plus souvent aux plus fragiles ce qui explique bien souvent les scores du fn dans les quartiers. Quand on pense que durant les emeutes, ils s'en prenaient aux pompiers, aux ecoles, aux infrastructures de transport et enfin aux voitures de leurs voisinns, je n'ai rien a défendre chez ces "sales mecs" qui sont parmi les principaux ennemis du peuple. Je pourrais developper longuement, mais je suis loin de tout pc et n'ai que mon telephone pour repondre a cette attaque insupportable que sabaidee avait deja lancee consistant a me prendre pour un defenseur de ces salopards. 

Je constate simplement pour finir qu'autoriser les no log ouvre decidement toutes les derives de denigrement et de l'attaque ad hominem mensongeres.

Re: Chronique de la violence quotidienne.

Greg loin a écrit:

n'ai que mon telephone pour repondre a cette attaque insupportable que sabaidee avait deja lancee consistant a me prendre pour un defenseur de ces salopards. 

Pardon, mais je disais qu'en en faisant des tonnes sur le racisme supposé des flics, en généralisant à l'ensemble d'une profession les méfaits de certains, tout en refusant de tâcher de comprendre ce qui pouvait amener ces mêmes flics à adopter un raisonnement du "eux contre nous", tu en venais à cautionner en partie du moins le comportement de ces connards.

C'est  aussi ce que fait un Badiou dans son admiration de ces jeunes, dont il ne semble pas saisir le fait qu'ils sont le stade suprême du libéralisme économique et du consumérisme et qui fonctionnent sur un registre de consommation ostentatoire et du "je veux, je prends".

"L'islam n'est pas une idéologie" Broz

281

Re: Chronique de la violence quotidienne.

Quiquonque relit mes posts verrait bien que j'en ai fait des tonnes pour, justemement, éviter toute généralisation et même stigmatiser toute les généralisations faites de part et d'autre dans ce débat...

J'ajoute s'il en était besoin que j'ai des amis très proches qui sont policiers, commissaires de police, et comme je le disais dans les messages auxquels tu fais référence, j'admire leur travail et j'admire le travail de la police en général qui est bien souvent le dernier recours dans les situations de péril ou d'injustices au quotidien ainsi que contre les délits et les crimes qui pourrissent voire détruisent des vies, donc me présenter comme un contestataire régulier de la police releve de l'illusionnisme le plus grossier voire de la calomnie... En revanche, oui, lorsque l'action des certains policiers dérape et verse soit dans la bavure, soit dans l'oubli des devoirs qui accompagnent leur action, soit dans les interpellations d'innocents, soit enfin dans la chancetique, je peux m'insurger, mais je peux te garantir qu'en privé les policiers eux-mêmes sont loin de cautionner certains errements de certains de leurs collègues.

"Sapere aude, aie le courage de te servir de ton propre entendement."(E. Kant)
"Le secret douloureux des Dieux et des Rois, c'est que les hommes sont libres" (Jupiter à Egisthe in Les Mouches de Sartre)

Re: Chronique de la violence quotidienne.

Greg a écrit:

J'ajoute s'il en était besoin que j'ai des amis très proches qui sont policiers, commissaires de police,

Je suis pas raciste, je connais un noir...

Mais soit, je prends acte de ce que tu dis.

"L'islam n'est pas une idéologie" Broz

283

Re: Chronique de la violence quotidienne.

Greg loin a écrit:

je déteste les racailles qui ont non seulement donné du grain à moudre à l'extreme droite; ils ont permis de justifier la xenophobie anti arabes qui s'est focalisée sur eux pour légitimer un  xénophobie à l'égard de toutes les personnes d'origine immigrée

Tu peux nous expliquer en quoi les racailles auraient justifié la xénophobie ?

Re: Chronique de la violence quotidienne.

apokrif a écrit:
apokrif a écrit:

C'est une impression, ou bien les home jackings - éventuellement accompagnés de sévices et d'homicides - sont de plus en plus fréquents


Marianne du 3 au 9 septembre 2011, p. 31, au sujet de Marseille,  a écrit:

au cours des sept premiers mois de l'année 2011, [...] les agressions (également à main armée) de particuliers à leur domicile ont flambé de 50 % !

Des éléments de réponse: http://www.lefigaro.fr/actualite-france … france.php
Cet article mentionne également l'ampleur du phénomène, mais sans chiffres précis, malheureusement.

This sentence no adverb.

285

Re: Chronique de la violence quotidienne.

J'attendais avec une certaine impatience de connaître l'identité du premier crétin qui se dévouerait pour rejeter la faute des violences en Corse sur le FN. Le gagnant est... Jean-Guy Talamoni. Bravo à lui. Il remporte aussi la palme de la plus grande mauvaise foi du monde (car nous savons tous que les nationalistes corses sont des agneaux qui ne feraient pas de mal à une mouche... pardon, à une villa). D'ailleurs, puisque le FN est très puissant sur le continent alors qu'il ne représente rien en Corse, je suppose que des échauffourées sur le modèle de celles qui ont eu lieu à Ajaccio (et qui, donc, ont été conduites par le FN) doivent se produire en métropole à la puissance mille. N'est-ce pas ?


Le Figaro a écrit:

Islamophobie en Corse : les nationalistes visent les continentaux

LE SCAN POLITIQUE - En réaction aux tensions communautaires d'Ajaccio, les responsables nationalistes dénoncent l'extrême droite qu'ils qualifient «d'idéologie importée».

L'incendie d'une mosquée d'Ajaccio et les slogans «Arabi Fora» (Les arabes dehors, en Corse, ndlr) ont été condamnés lundi par Jean-Guy Talamoni et Gilles Simeoni, les leaders nationalistes qui viennent de prendre le pouvoir sur l'île de Beauté. Les deux hommes se sont démarqués lundi des heurts communautaires qui secouent Ajaccio depuis l'agression de pompiers, jeudi, dans un quartier sensible de la ville.

Interrogé sur l'islamophobie qui serait de plus en plus présente en Corse, le président de l'Assemblée de Corse, Jean-Guy Talamoni, a parlé d'une «idéologie importée». «On sait qu'il y a un certain nombre de groupuscules d'extrême droite qui s'agitent en Corse depuis quelques mois. Ça nous inquiète parce que c'est une idéologie qui ne devrait pas avoir droit de cité en Corse», a-t-il dit sur France inter. Pour sa défense, l'élu a rejeté la faute sur le FN. «La plupart des gens qui ont sympathisé avec ceux qui ont dévasté le centre de culte sont des gens qui ne votent pas pour le nationalisme, qui ne soutiennent pas les nationalistes. Ce sont des gens qui, à notre avis, votent plutôt Front national», a-t-il lâché. Et de viser les continentaux: «Ce sont les bureaux de vote à proximité par exemple de la base de Solenzara, où il y a beaucoup de militaires continentaux, ou à Corte à côté de la gendarmerie, où le FN fait des scores remarquables».

«Le nationalisme corse aux antipodes de tous les phénomènes de racisme»

Pour Jean-Guy Talamoni, c'est «en quelque sorte profaner la langue corse» que de l'utiliser pour crier «Arabi Fora». Rappelant au passage que «la Corse a été la première terre d'Europe à instaurer la tolérance religieuse au milieu du XVIIIe siècle (et que) pendant la Seconde guerre mondiale, les juifs étaient protégés en Corse».

Sur Europe 1, Gilles Simeoni, le nouveau président du conseil exécutif de Corse a lui juré que «la conception du peuple corse est une conception ouverte, généreuse (et) accueillante». «Le nationalisme corse est aux antipodes, totalement aux antipodes de tous les phénomènes de racisme, de xénophobie ou d'exclusion», a-t-il martelé. Tout en condamnant «sans aucune réserve» les comportements «scandaleux (et) honteux» des protagonistes d'Ajaccio.

http://www.lefigaro.fr/politique/le-sca … entaux.php

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

286

Re: Chronique de la violence quotidienne.

Un texte des fascistes de l’extrême-droite rance et nauséabonde qui rappelle les heures les plus sombres de notre histoire, qui vote Daesh, qui est responsable des attentats terroristes, du lynchage anti-Taubira, de la misère dans le monde et du réchauffement climatique ? Non, juste des nationalistes corses, donc ça va.

http://france3-regions.francetvinfo.fr/ … 281015.pdf

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

287

Re: Chronique de la violence quotidienne.

Peut-on savoir qui dit "ça va" dans ton esprit ?

"Sapere aude, aie le courage de te servir de ton propre entendement."(E. Kant)
"Le secret douloureux des Dieux et des Rois, c'est que les hommes sont libres" (Jupiter à Egisthe in Les Mouches de Sartre)

288

Re: Chronique de la violence quotidienne.

Le fait que l'assemblée de Corse soit dirigée par ce genre d'individu sans que personne y trouve à redire. Comme l'a dit Chevènement, on fait barrage au FN mais on n'a jamais fait barrage au nationalisme corse.

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

289

Re: Chronique de la violence quotidienne.

Pardon je crois que c'est Manuel Valls qui a clairement mis en garde et rappelé certaines limites suite au discours d'ouverture du Président de l'Assemblée de Corse. S'il y en a un qui s'est déjà engagé sur la Corse, dans la classe politique actuelle, c'est Valls. Il faut également admettre que Nicolas Sarkozy avait en son temps eu le courage de s'impliquer dans ce dossier, avec des résultats inégaux.

Et puis, force est bien d'admettre, pour tous, que les nationalistes ont gagné les élections, et que tout démocrate se doit de faire avec le verdict des urnes.

"Sapere aude, aie le courage de te servir de ton propre entendement."(E. Kant)
"Le secret douloureux des Dieux et des Rois, c'est que les hommes sont libres" (Jupiter à Egisthe in Les Mouches de Sartre)

290

Re: Chronique de la violence quotidienne.

Greg a écrit:

Pardon je crois que c'est Manuel Valls qui a clairement mis en garde

Mis en garde après la bataille. Je n'appelle pas ça mettre en garde mais être mis devant le fait accompli. De plus, s'il n'avait pas été hypocrite, il aurait appelé à faire barrage aux nationalistes corses AVANT qu'ils ne soient élus, comme il l'a fait pour le FN.

et rappelé certaines limites suite au discours d'ouverture du Président de l'Assemblée de Corse.

Certaines limites ? Je te trouve bien gentil et bien compréhensif, d'un coup. Ce discours honteux, prononcé en corse de surcroît alors que la la langue de la République est le français, aurait dû valoir à Talamoni sa destitution.

S'il y en a un qui s'est déjà engagé sur la Corse, dans la classe politique actuelle, c'est Valls. Il faut également admettre que Nicolas Sarkozy avait en son temps eu le courage de s'impliquer dans ce dossier, avec des résultats inégaux.

Il s'est engagé, on voit le résultat.

Et puis, force est bien d'admettre, pour tous, que les nationalistes ont gagné les élections, et que tout démocrate se doit de faire avec le verdict des urnes.

Hahahahaha ! Va donc dire ça aux électeurs FN tiens.

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

Re: Chronique de la violence quotidienne.

cosmik_badass2 a écrit:
apokrif a écrit:
apokrif a écrit:

C'est une impression, ou bien les home jackings - éventuellement accompagnés de sévices et d'homicides - sont de plus en plus fréquents


Marianne du 3 au 9 septembre 2011, p. 31, au sujet de Marseille,  a écrit:

au cours des sept premiers mois de l'année 2011, [...] les agressions (également à main armée) de particuliers à leur domicile ont flambé de 50 % !

Des éléments de réponse: http://www.lefigaro.fr/actualite-france … france.php
Cet article mentionne également l'ampleur du phénomène, mais sans chiffres précis, malheureusement.

« Le home jacking en forte hausse » en 2002: http://www.leparisien.fr/seine-et-marne … 586062.php

« ces "vols à main armée contre des particuliers à leur domicile" qui ont bondi en 2015 de presque 20 %! »: http://www.lefigaro.fr/actualite-france … e-2015.php

@Pierre-L, avez-vous retrouvé vos stats ?

« gnagnagnagna » (FDL)
« gnagnagna google gnagnagna » (Pierre-L)

Re: Chronique de la violence quotidienne.

Un modérateur pour remettre dans le présent fil des messages qui ont été déplacés par erreur ? (ce n'est pas le fil le plus adapté pour en parler, mais mes signalements précédents sont restés sans suite)

Last edited by Isidore Barbeblanche (04-08-2016 22:00:27)

« gnagnagnagna » (FDL)
« gnagnagna google gnagnagna » (Pierre-L)

Re: Chronique de la violence quotidienne.

Isidore Barbeblanche a écrit:

Un modérateur pour remettre dans le présent fil des messages qui ont été déplacés par erreur ? (ce n'est pas le fil le plus adapté pour en parler, mais mes signalements précédents sont restés sans suite)

Allô ?

« gnagnagnagna » (FDL)
« gnagnagna google gnagnagna » (Pierre-L)