Topic: G8, G20, G4, Gx...

Un thread pour faire le point G.

Au menu de ce G8 :

- L'Aquila, allons faire un peu de voyeurisme humanitaire, en emmerdant les habitants qui pansent leurs plaies et reconstruisent leurs maisons (apparemment, les habitants sinistrés ne peuvent même pas y circuler...)
- Le Climat, la Russie a dénoncé l'accord qu'elle a signé pour une réduction de 80% des EGES (émissions de gaz à effet de serre) d'ici 2050.
- Lula, pour qui le G8 n'a plus de raison d'être (il a pas tort de gaillard)
- Le Président Chinois, qui a quelques ouïghours à massacrer sur le feu.
- Sarkozy, qui demande la libération "sur le champ" de Clotilde Reiss. Il devrait être encore plus comminatoire ça marcherait mieux.
- Ultimatum du G8 à l'égard de l'Iran sur le nucléaire, mais avec prime à la négociation.

Ce serait pas mal de rassembler tous les évènements de ce type sur un fil, pour opérer par la suite un suivi, si on a des exposés à faire sur le sujet.

A vous les studios.

Last edited by Orcid (09-07-2009 08:57:52)

Re: G8, G20, G4, Gx...

juste une précision: la réduc de GES est en fait ... par unité de PIB produit wink ...
et ça change tout!!
notre idée initiale était bien de diviser par 4 nos émissions à horizon 2050; maintenant c'est de les diviser par unité produite. Or pour le 2nd point, on en sera très loin à priori (enfin on a de gros doutes en interne... on est déjà en dessous de ce qu'on espérait alors que les coûts d'abattement sont bien évidement les plus faibles au début du combat!); tandis que pour le 1er point ... c'est aux oubliettes de puis lgtps (on sait pertinemment qu'on sera dans les choux).

voila, c'était juste pour la précision ... et pour passer le temps!!

Re: G8, G20, G4, Gx...

Merci ! smile

Re: G8, G20, G4, Gx...

avec plaisir smile
j'ai rapidement jeté un coup d'oeil pour voir si tu t'étis présenté(e), et je n'ai rien trouvé.
Tu fais quoi? tjrs à science po ou comme mami déjà parti(e) ?

Re: G8, G20, G4, Gx...

Kimmy : désolée de te remonter les bretelles, mais on essaie de faire en sorte que les threads "sérieux" ne deviennent pas des salons de discussions....

Lolita, light of my life, fire of my loins. My sin, my soul. Lo-lee-ta: the tip of the tongue taking a trip of three steps down the palate to tap, at three, on the teeth. Lo. Lee. Ta

Re: G8, G20, G4, Gx...

ah , désolé, j'avais cru comprendre que l'objectif principal était bel et bien de nous faire passer le temps, en cette période estivale où nous sommes nombreux dans nos bureaux à nous demander ce que l'on pourrait faire pour rendre moins dure l'attente ...
donc si ce sont des analyses fines, une décorrélation des effets conjoncturels et structurels ... que vous attendez ... soit

Donc désolé Mami, je ne recommencerai plus (d'autant plus qu'il faut bien que je prenne conscience qu'ici on est à Sc Po ... "pas à Nanterre!" (je te charie mais c'est parce que je t'aime bien, et que tu dis des choses très intéressantes des fois wink)

Re: G8, G20, G4, Gx...

En même temps, mami tu peux déplacer les posts pour les mettre là où tu le souhaites,(vous avez un message ou introduce yourself)...

Sinon pour kimmy, voici ma présentation : http://forum-scpo.com/forum-scpo/viewto … 84#p436184

Last edited by Orcid (09-07-2009 09:29:59)

Re: G8, G20, G4, Gx...

Orcid : oui, mais ça ne m'empêche pas de demander aux gens de le faire eux-mêmes. Tu ne vas quand même pas me reprocher d'essayer de garder "ton" thread propre? (parce que j'aurais aussi pu râler car il existe déjà un thread à ce sujet, ou que je trouve parfois un peu limite ta façon de justifier tes créations de threads par des "c'est bien de tout mettre au même endroit", merci il existe depuis longtemps ce forum, on a toujours fonctionné comme ça, tu n'as pas inventé l'eau chaude", tu vois à côté de quoi tu es passé?)

Oui, on peut passer le temps ici, mais les discussions informelles, c'est sur "le thread des stagiaires qui s'ennuient" ou autre, pas sur les threads thématiques.

Hop hop hop j'edit tout ça !

Lolita, light of my life, fire of my loins. My sin, my soul. Lo-lee-ta: the tip of the tongue taking a trip of three steps down the palate to tap, at three, on the teeth. Lo. Lee. Ta

Re: G8, G20, G4, Gx...

Pas de problème, je disais juste que tu pouvais déplacer les posts hors sujet. Je t'en remercie.

Re: G8, G20, G4, Gx...

.

Last edited by kimmy (15-10-2009 16:04:00)

Re: G8, G20, G4, Gx...

ah juste une précision, le G8 parle de 50% de moins de GES à horizon 2050

Re: G8, G20, G4, Gx...

Le titre du fil est approprié.

Sarkozy appelle à l'institutionnalisation du G14
De l'un de nos envoyés spéciaux à L'Aquila, Alain Barluet
09/07/2009 | Mise à jour : 21:40 | Commentaires 2 | Ajouter à ma sélection

Jeudi à L'Aquila, les présidents des pays émergents étaient reçus par le G8.

Les grandes économies du Sud, associées jeudi au sommet du G8, ont désormais un rôle obligé dans le règlement des grandes questions globales.

Trop peu, diront certains. Un bon pas tout de même, doit-on convenir, après le ralliement jeudi des pays émergents aux engagements décidés la veille par les nations industrielles sur le climat. La seconde journée du sommet de L'Aquila réunissait jeudi, outre les huit grandes économies du nord de la planète, les membres du G5 (Afrique du Sud, Brésil, Chine, Inde, Mexique) ainsi que l'Égypte pour des discussions portant sur la lutte contre le réchauffement climatique mais aussi le commerce mondial et le développement.

Cet élargissement de facto traduit l'évolution inéluctable à laquelle est soumis un forum considéré à sa création, en 1975, comme un «club de pays riches» mais qui ne peut désormais plus se passer des grandes nations du Sud pour relever en commun les défis globaux. Ainsi, concernant le climat, il ne fait aucun doute qu'un accord effectif lors de la conférence internationale de Copenhague, à la fin de cette année, ne saurait être atteint sans l'appui de la Chine, le premier pollueur de la planète, mais aussi de l'Inde et du Brésil. D'où l'importance de l'accord donné jeudi par le G5 à l'engagement, pris la veille par le G8, de limiter à 2 degrés le réchauffement planétaire par rapport à l'ère préindustrielle.

La Chine en pointe

S'ils pèsent davantage, les pays émergents ne sont en rien suivistes et entendent faire prévaloir leurs intérêts. À l'instigation de la Chine, ils ont refusé jeudi de s'engager sur une réduction de moitié des émissions mondiales d'ici à 2050 ainsi qu'en sont convenus les Huit.

Sur la libéralisation du commerce mondial, l'aval des pays émergents est également indispensable pour progresser vers la conclusion en 2010 des négociations de Doha. Lors de discussions ardues, le G8 et le G5 se sont engagés conjointement jeudi à «résister au protectionnisme» et à «encourager l'ouverture des marchés», selon le projet de déclaration finale.

Même son de cloche sur le système monétaire international. La Chine, en pointe dans le combat contre la suprématie du dollar, a jeudi appelé à son «amélioration» et au «renforcement du régime des réserves monétaires». «Uun monde multipolaire doit correspondre à un monde multimonétaire», a déclaré Nicolas Sarkozy. «On peut pas rester avec une seule monnaie».

Ces débats ne sont pas nouveaux. Mais ils ont franchi à L'Aquila un seuil supplémentaire, les pays émergents cherchant à imposer leur voix et à arracher de haute lutte des avantages en termes de transfert de technologie ou d'aide au développement. Ce dernier sujet sera au centre, aujourd'hui, de la dernière journée du sommet, en présence des pays africains.

Si «le G8 ne suffit plus», comme l'ont répété Nicolas Sarkozy et Angela Merkel, reste à savoir comment pourront s'articuler la multitude des forums de discussion qui le complètent dorénavant. Une perspective qui prend rapidement l'allure d'un casse-tête.

Selon le président de la République, la mise en place du G14, pour lequel il plaide depuis longtemps, ne signifiera pas la disparition du G8. Il pourrait y avoir des sommets du G14 à l'intérieur desquels on pourrait «se voir en G8 et en G6 (avec l'Égypte, NDLR)», souligne-t-on dans l'entourage du président français qui encourage par ailleurs l'élargissement du Conseil de sécurité de l'ONU. Avec la crise économique, le G20, dont le troisième sommet se tiendra à Pittsburgh, en septembre, a pris une place incontournable. Certains, comme Nicolas Sarkozy, pensent que le G14 pourrait «se concentrer sur les sujets globaux» tandis que le G20 s'intéresserait prioritairement aux questions économiques et financières.

Ban Ki-moon, présent jeudi à L'Aquila, a mis en garde contre l'inflation des «formats» de discussion. «Je suis le patron du G192 et ce n'est pas facile», a rappelé le secrétaire général de l'ONU.

"Sapere aude, aie le courage de te servir de ton propre entendement."(E. Kant)
"Le secret douloureux des Dieux et des Rois, c'est que les hommes sont libres" (Jupiter à Egisthe in Les Mouches de Sartre)

Re: G8, G20, G4, Gx...

Eh bien, pour une fois, je trouve que Nicolas Sarkozy a adopté de justes et intelligentes positions. A part, sur un plan technique - on n'est plus vraiment dans le système de Bretton Woods à proprement parler, il y a eu pas mal d'évolutions depuis - je suis heureux qu'il ait pris ces positions. Je pense qu'il essaye de créer un léger clivage avec Obama, et en soi, il n'a pas tort de rechercher un contrepoids à l'Empire d'un dollars en difficulté.

De plus, il vaut mieux passer en douceur d'un système monétaire "unilatéral" à une "multi polarité monétaire", plutôt que d'attendre que se réalise le risque d'une chute brutale du dollars pour réagir en urgence.

Idem sur le Gx (pourquoi G14 et pas G20 ?) et sur Israel.

C'est dingue tout de même comme toutes ces positions sont strictement contraire à la base idéologique sur laquelle il a été élu.

La gauche a complètement gagné idéologiquement.

Nicolas Sarkozy appelle à une diversification du système monétaire

L'AQUILA (Italie), 9 juil 2009 (AFP) - Le président français Nicolas Sarkozy a appelé jeudi
à une diversification du système monétaire international car à "un monde multipolaire
politiquement doit correspondre un monde multimonétaire économiquement".

"On ne peut pas rester avec une seule monnaie", a-t-il déclaré, lors d'une conférence de
presse à L'Aquila, dans le centre de l'Italie, où se tient le sommet des huit pays les plus
industrialisés (GB).

Le président français a assuré en avoir parlé avec le directeur général du Fonds monétaire
international, le Français Dominique Strauss-Kahn, également présent à L'Aquila.
"Nous sommes sur le système de Bretton Woods de 1945", qui a fixé les nouvelles règles
financières et monétaires après la Seconde Guerre mondiale, "franchement, soixante ans après, on doit se poser la question: est-ce qu'un monde multipolaire politiquement ne doit pas
correspondre à un monde multimonétaire économiquement?", a-t-il demandé.
"L'une des questions de la stabilité de la situation économique passe aussi par ça", a-t-il
ajouté, faisant état de nombreuses propositions, notamment du FMI et de la Chine.

A la faveur de la crise, la Chine, qui s'est interrogée publiquement sur la sécurité de ses
actifs financiers en dollars, a appelé à l'adoption d'une nouvelle monnaie de réserve
internationale pour remplacer le billet vert, dans un système placé sous les auspices du Fonds
monétaire international (FMI).

"Il ne m'appartient pas de trancher" entre ces différentes propositions "mais il faut qu'il
y ait un débat", a dit le président français.

Nicolas Sarkozy, soutenu par le Brésil, a également réclamé une évolution du G8 et
l'institutionnalisation, "le plus vite possible", du G14, qui regroupe, outre les huit pays les
plus riches de la planète, les grandes puissances émergentes (Mexique, Brésil, Chine, Inde,
Afrique du Sud, Egypte).

"Clairement, la représentativité du G8 n'est pas suffisante" pour répondre aux grands défis,
a-t-il estimé.

"Je ne vois pas comment on peut convaincre un pays d'un milliard d'habitants comme l'Inde de
prendre sa part à la lutte contre le changement climatique si on l'invite seulement à la fin
d'un sommet pour payer l'addition", a-t-il fait valoir.

Interrogé par ailleurs sur l'hypothèse d'une attaque d'Israël contre l'Iran pour empêcher ce
pays de se doter de l'arme nucléaire, M. sarkozya estimé que ce "serait ~ne catastrophe
absolue".

"Israël doit savoir qu'il n'est pas seul et regarder tout ceci avec calme (... ) Et si je me
suis tellement battu au nom de la France pour qU'on parle de l'Iran et que les choses soient
précises, c'est aussi pour envoyer un message aux Israéliens: +vous n'êtes pas seuls+", a-t-il
déclaré.

Sur le programme nucléaire controversé de Téhéran, M. Sarkozy a répété que si les Iraniens
ne voulaient pas discuter de cette question, "il y aura des sanctions".

Mercredi, les grandes puissances se sont donné deux mois pour décider de la conduite à tenir
vis-à-vis de l'Iran, délai qU'elles pourront employer pour y voir plus clair dans une situation
politique iranienne confuse et tâcher de savoir si elles peuvent enfin s'entendre.

M. Sarkozy a enfin réclamé à nouveau que la Française Florence Cassez, emprisonnée au
Mexique, "effectue sa peine de prison en France", indiquant qu'il en avait discuté avec le
président du Mexique Felipe Calderon, en marge du sommet.

Florence Cassez, 34 ans, arrêtée en décembre 2005, a été condamnée à 60 ans de prison pour son implication supposée dans des enlèvements. Elle ne cesse de clamer son innocence.

"Sapere aude, aie le courage de te servir de ton propre entendement."(E. Kant)
"Le secret douloureux des Dieux et des Rois, c'est que les hommes sont libres" (Jupiter à Egisthe in Les Mouches de Sartre)

Re: G8, G20, G4, Gx...

Greg a écrit:

La gauche a complètement gagné idéologiquement.


Greg....Greg Greg Greg....

Lolita, light of my life, fire of my loins. My sin, my soul. Lo-lee-ta: the tip of the tongue taking a trip of three steps down the palate to tap, at three, on the teeth. Lo. Lee. Ta

Re: G8, G20, G4, Gx...

mami a écrit:
Greg a écrit:

La gauche a complètement gagné idéologiquement.


Greg....Greg Greg Greg....

hahahahahaha. Quote of the day.

SOUS TOUTES RÉSERVES ET CE SERA JUSTICE.

Re: G8, G20, G4, Gx...

Et pourtant, je ne trouve rien à redire à ce que j'ai écrit tongue

"Sapere aude, aie le courage de te servir de ton propre entendement."(E. Kant)
"Le secret douloureux des Dieux et des Rois, c'est que les hommes sont libres" (Jupiter à Egisthe in Les Mouches de Sartre)

Re: G8, G20, G4, Gx...

Un G20 dense et fructueux :

Le G20 s’engage à plus de croissance et plus de transparence fiscale

En savoir plus sur http://www.lesechos.fr/monde/asie-pacif … QIcoEm3.99

Au terme de 2 jours de sommet dans la ville australienne de Brisbane, le G20 s’est achevé sur de forts engagements en termes de croissance et de transparence fiscale.

Tony Abbott, le Premier ministre australien pourra se montrer satisfait des résultats de son G20. Réunis Samedi et Dimanche dans l’Etat du Queensland (nord-est de l’Australie) dans la ville de Brisbane, les Chefs d’Etat et de gouvernement du G20 se sont entendus sur un bon nombre d’actions à mener dans les mois à venir.
L’Ukraine au menu du G20

C’est bien sur le plan économique et financier que ce sommet a été le plus productif. Car, côté diplomatique, le regain récent des tensions en Ukraine a empoisonné les relations entre les puissances occidentales et la Russie. Le président russe, Vladimir Poutine, s’est même payé le luxe de ne pas assister au déjeuner de clôture de dimanche en précipitant quelque peu son départ. Et se permettant d’indiquer lors d’une conférence de presse qu’« aujourd’hui, la situation (en Ukraine) a de bonnes chances de se résoudre, même si cela peut paraître étrange (...) ». Il n’en demeure pas moins que les pays de l’Union européenne et les Etats-Unis ont transmis un « message très clair » à Moscou, s’est félicité le Premier ministre britannique, David Cameron. Samedi, son homologue canadien, Stephen Harper, avait lancé au président russe : « Je vais vous serrer la main mais je n’ai qu’une seule chose à vous dire : vous devez vous retirer d’Ukraine ». Dans ce contexte, la rencontre entre le président français, François Hollande, et le président russe n’a pas permis de faire avancer le dossier de la vente des porte-hélicoptères Mistral. La question n’a tout simplement pas été abordée par les deux leaders. « Je prendrai ma décision en dehors de toute pression, d’où qu’elle vienne, (...) selon les intérêts de la France et mon appréciation de la situation », s’est contenté d’indiquer François Hollande alors que, selon l’agence de presse russe Ria Novosti, Moscou donnerait à Paris jusqu’à la fin du mois pour livrer le premier Mistral, faute de quoi la Russie formulerait d’« importantes réclamations » financières.

Lire aussi >> G20 : Poutine et Hollande évitent de parler du Mistral

Exception faite de ces tensions diplomatique, le sommet du G20 a permis d’avancer sur plusieurs dossiers économique, financier et même climatique. Comme prévu, les leaders ont endossé l’objectif fixé par leurs ministres des Finances en février à Sydney d’augmenter de 2 % la croissance mondiale d’ici à 5 ans. Car « la reprise globale est lente, inégale et ne permet pas de créer les emplois requis ». D’où leur engagement. « Les analyses du FMI et de l’OCDE indiquent que nos promesses, si elles sont entièrement tenues, permettront d’obtenir 2,1 % » de croissance en plus. Au cœur de leur stratégie, les chefs d’Etat et de gouvernement ont mis l’accent sur la nécessité d’augmenter les investissements en infrastructures dont le monde manque cruellement. D’où le lancement à Brisbane d’une Initiative Globale sur les Infrastructures, programme pluri annuel destiné à améliorer la qualité des investissements privés et public dans le domaine. Un « Hub » spécial mondial a même été créé pour repérer et réconcilier les projets avec les investisseurs. Les leaders se sont même entendus pour faciliter les financements à long terme sur les marchés y compris en ayant recours à une « titrisation transparente, en particulier pour les PME ».
Favoriser l’insertion des femmes sur le marché du travail

Afin d’accroître le potentiel de croissance de leurs économies, il a été acté de favoriser l’insertion des femmes sur le marché du travail. « Nous sommes d’accord sur l’objectif de réduire l’écart du taux de participation au marché de l’emploi entre les hommes et les femmes de 25 % d’ici à 2025 en prenant en compte les spécificités nationales afin d’intégrer plus de 100 millions de femmes », indique le communiqué.
Lire aussi

Mistral russes : Moscou agite à nouveau la menace de compensations financières
Au G20, prière de s’appeler par le prénom, c’est plus chaleureux

Côté financier, les travaux du Conseil de Stabilité Financière, notamment sur la nécessité de renforcer la solidité des grandes banques systémiques ont été endossé. Mais « des travaux essentiels restent à conduire pour bâtir un système financier plus robuste et plus solide ». Un chantier qui concerne essentiellement la banque parallèle (« shadow banking ») dont le développement ne cesse de se confirmer.

Très attendue, la réforme des pratiques fiscales au niveau international a été l’objet de toutes les attentions. Les travaux de l’OCDE ont été avalisés. « Les profits doivent être taxés là où se situe l’activité économique et là où la valeur est créée », indiquent les leaders du G20. Ces derniers ont donc renouvelé leur promesse de mettre en place l’échange automatique d’informations à des fins fiscales sur une base de réciprocité dès 2017 ou, pour d’autres pays, à la fin de 2018. Ils se sont aussi engagés à achever la refonte du système fiscal international, concernant la taxation des multinationales, dès l’an prochain à travers l’initiative BEPS de l’OCDE. Les chefs d’Etats et de gouvernement mentionnent même spécifiquement les pratiques du rescrit fiscal, du type de celles utilisées notamment par le Luxembourg et révélées par le scandale Luxleaks. « Nous saluons les progrès significatifs » de l’initiative de l’OCDE sur ce sujet. Une avancée a même été permise sur le régime fiscal des boites à brevets (« patent box »), un dossier sur lequel le Royaume-Uni, soutenu par les Pays-Bas, l’Espagne et le Luxembourg renâclait. Mais l’accord de compromis conclu entre Londres et Berlin, dans la semaine, présenté au G20 devrait permettre de mettre fin à l’avenir aux abus dans ce domaine.
Application de l’accord de Bali, un an après

Un autre dossier débloqué à la dernière minute concerne le commerce. L’accord signé cette semaine entre les Etats-Unis et l’Inde sur le traitement des stocks alimentaires indiens dans le cadre de l’OMC devrait permettre de mettre en œuvre l’accord de Bali, signé en décembre 2013, mais bloqué jusque-là par New Delhi. Non seulement, l’accord sur le Facilitation des échanges devrait voir le jour, mais les chefs d’Etat du G20 ont bon espoir de relancer les négociations du cycle de Doha dans l’impasse depuis plus de 10 ans.

Paris pourra se montrer satisfait de l’inclusion d’un chapitre concernant la lutte contre le réchauffement climatique au terme d’âpres négociations. « Nous soutenons une action forte et efficace pour faire face au changement climatique. Nous réaffirmons notre soutien à la mobilisation de moyens financiers pour l’adaptation (des pays victimes des changements climatiques), tel le Fonds vert » des Nations unies, destiné à aider les pays pauvres les plus exposés. Les pays du G20 travailleront « ensemble pour adopter avec succès un protocole, ou pour convenir d’un résultat juridiquement contraignant selon la CCNUCC (convention cadre des Nations unies sur les changements climatiques) applicable à toutes les parties » à la conférence sur le climat prévue en 2015 à Paris.

En revanche, la réforme de la gouvernance du FMI reste dans l’impasse. Les chefs d’Etat jugent urgent la ratification avant la fin de l’année, par le Congrès des Etats-Unis, d’une réforme adoptée en 2010 pour permettre une meilleure représentation des pays émergents dans la conduite de la politique de l’institution multilatérale. Faute de quoi, le FMI réfléchira à d’autres « options » pour débloquer le dossier.

En savoir plus sur http://www.lesechos.fr/monde/asie-pacif … QIcoEm3.99

"Sapere aude, aie le courage de te servir de ton propre entendement."(E. Kant)
"Le secret douloureux des Dieux et des Rois, c'est que les hommes sont libres" (Jupiter à Egisthe in Les Mouches de Sartre)