Re: Bavures, violences policières, déontologie de la sécurité

Comment se fait-il que des victimes d'agressions se sentent obligées de se justifier pour décrire les incivilités ou les violences qu'elles subissent ?

http://www.ladepeche.fr/article/2009/07 … ncely.html :

Nous ne sommes pas des tontons flingueurs, dit encore Gustave Guillen, on est pour le vivre-ensemble, mais contre ce groupe organisé il faut une action de tous les pouvoirs publics

http://www.ladepeche.fr/article/2009/06 … metro.html :

Un a sorti un cran d'arrêt en disant qu'il allait tous nous tuer.[...]J'ai reçu alors un grand coup-de-poing dans le nez.[...]ils nous ont courus après. On s'est dit qu'on allait se faire tuer. Ma copine a été poussée par terre. Un Black m'a donné un coup sur la pommette. Ce n'était pas simplement quelques coups, il voulait me démolir.[...]On nous a traités de sales bourges, de sales blancs. Il y a une haine qui s'installe. Une haine raciale. [...]Il n'y a pas de racisme de notre part. On peut comprendre leurs problèmes mais ça n'excuse pas.

(la mise en gras est de moi)

Oder so ähnlich.

52

Re: Bavures, violences policières, déontologie de la sécurité

"Ma foi, il me semble qu'il s'agit là d'un cas d'école: la victime culpabilise vis-à-vis de son statut infâme et se demande: «pourquoi moi et pas un autre?». Elle se sent l'obligation de se justifier, voire de s'excuser en allant jusqu'à faire amende honorable dans nos moyens modernes de communication que sont les mass medias.

En conclusion de cette brève analyse, je pencherais donc pour un artefact moderne que j'ai dénommé: 'le syndrome fugace de la victime' ou 'le contre-effet L'Oréal'."

http://hermannleblog.files.wordpress.com/2009/05/freud.jpg

Re: Bavures, violences policières, déontologie de la sécurité

LA MÈRE PLACÉE EN GARDE À VUE
À Nice, deux enfants retrouvés morts dans une baignoire

AFP

À Nice, deux enfants retrouvés morts dans une baignoire

Les deux enfants ont été retrouvés dans leur baignoire par leur père selon les premiers éléments de l'enquête

Une enquête a été ouverte pour homicide après que deux enfants ont été retrouvés morts dans la baignoire de leur domicile, mardi à Nice. La mère des deux petites victimes a passé la nuit en garde à vue. Les deux enfants, un garçon et une fille, Teddy et Lisa, âgés respectivement de trois ans et demi et deux ans, auraient été retrouvés noyés ou étouffés, indique-t-on de source proche de l'enquête.

Selon l'édition du quotidien régional Nice-Matin à paraître mercredi, la mère avait téléphoné à son mari en milieu de journée en lui tenant des propos incohérents sur les enfants. Le mari a alors alerté les pompiers et s'est précipité chez lui, où il est arrivé après les secours. Christian Estrosi, le maire de Nice, et ministre de l'Industrie, s'est rendu sur les lieux. Il n'a pas fait de commentaire.

Le mari et la femme, tous les deux âgés de 39 ans et de nationalité française, avaient emménagé il y a trois mois et n'étaient pas connus du voisinage, pas plus que des services de police. Le quartier de la Madeleine, où s'est produit le drame, est un quartier à la population hétérogène, dans l'ouest de Nice, où alternent des secteurs résidentiels et d'autres plus populaires. Le couple vivait au septième étage d'un immeuble, selon Nice-Matin.

À son arrivée chez lui, le mari, qui était accompagné d'un ami, a eu une altercation avec les policiers. Ceux-ci l'ont menotté et l'ont conduit dans leurs locaux où il a été interrogé. Il ne se trouvait pas en garde à vue mardi soir.

Contacté par l'Agence France Presse, le parquet s'est refusé à donner ou à confirmer la moindre information sur cette affaire, évoquant seulement une possible conférence de presse mercredi. La préfecture n'a pas non plus souhaité communiquer, tout comme les pompiers. Elle a simplement indiqué que la justice était saisie.

Le mec perd ses deux enfants, tués par sa femme devenue folle, et ce que les flics trouvent de mieux à faire, c'est de le menotter et de l'interroger après altercation.

Alors les fascistes du forum, c'est encore "normal" ? Il l'a "bien cherché" ? C'est "mérité" ?

Last edited by Orcid (12-08-2009 08:48:51)

54

Re: Bavures, violences policières, déontologie de la sécurité

Orcid a écrit:

LA MÈRE PLACÉE EN GARDE À VUE
À Nice, deux enfants retrouvés morts dans une baignoire

AFP

À Nice, deux enfants retrouvés morts dans une baignoire

Les deux enfants ont été retrouvés dans leur baignoire par leur père selon les premiers éléments de l'enquête

Une enquête a été ouverte pour homicide après que deux enfants ont été retrouvés morts dans la baignoire de leur domicile, mardi à Nice. La mère des deux petites victimes a passé la nuit en garde à vue. Les deux enfants, un garçon et une fille, Teddy et Lisa, âgés respectivement de trois ans et demi et deux ans, auraient été retrouvés noyés ou étouffés, indique-t-on de source proche de l'enquête.

Selon l'édition du quotidien régional Nice-Matin à paraître mercredi, la mère avait téléphoné à son mari en milieu de journée en lui tenant des propos incohérents sur les enfants. Le mari a alors alerté les pompiers et s'est précipité chez lui, où il est arrivé après les secours. Christian Estrosi, le maire de Nice, et ministre de l'Industrie, s'est rendu sur les lieux. Il n'a pas fait de commentaire.

Le mari et la femme, tous les deux âgés de 39 ans et de nationalité française, avaient emménagé il y a trois mois et n'étaient pas connus du voisinage, pas plus que des services de police. Le quartier de la Madeleine, où s'est produit le drame, est un quartier à la population hétérogène, dans l'ouest de Nice, où alternent des secteurs résidentiels et d'autres plus populaires. Le couple vivait au septième étage d'un immeuble, selon Nice-Matin.

À son arrivée chez lui, le mari, qui était accompagné d'un ami, a eu une altercation avec les policiers. Ceux-ci l'ont menotté et l'ont conduit dans leurs locaux où il a été interrogé. Il ne se trouvait pas en garde à vue mardi soir.

Contacté par l'Agence France Presse, le parquet s'est refusé à donner ou à confirmer la moindre information sur cette affaire, évoquant seulement une possible conférence de presse mercredi. La préfecture n'a pas non plus souhaité communiquer, tout comme les pompiers. Elle a simplement indiqué que la justice était saisie.

Le mec perd ses deux enfants, tués par sa femme devenue folle, et ce que les flics trouvent de mieux à faire, c'est de le menotter et de l'interroger après altercation.

Alors les fascistes du forum, c'est encore "normal" ? Il l'a "bien cherché" ? C'est "mérité" ?


Il devait bien avoir un truc à se reprocher.

55

Re: Bavures, violences policières, déontologie de la sécurité

JH nl a écrit:
Orcid a écrit:

LA MÈRE PLACÉE EN GARDE À VUE
À Nice, deux enfants retrouvés morts dans une baignoire

AFP

À Nice, deux enfants retrouvés morts dans une baignoire

Les deux enfants ont été retrouvés dans leur baignoire par leur père selon les premiers éléments de l'enquête

Une enquête a été ouverte pour homicide après que deux enfants ont été retrouvés morts dans la baignoire de leur domicile, mardi à Nice. La mère des deux petites victimes a passé la nuit en garde à vue. Les deux enfants, un garçon et une fille, Teddy et Lisa, âgés respectivement de trois ans et demi et deux ans, auraient été retrouvés noyés ou étouffés, indique-t-on de source proche de l'enquête.

Selon l'édition du quotidien régional Nice-Matin à paraître mercredi, la mère avait téléphoné à son mari en milieu de journée en lui tenant des propos incohérents sur les enfants. Le mari a alors alerté les pompiers et s'est précipité chez lui, où il est arrivé après les secours. Christian Estrosi, le maire de Nice, et ministre de l'Industrie, s'est rendu sur les lieux. Il n'a pas fait de commentaire.

Le mari et la femme, tous les deux âgés de 39 ans et de nationalité française, avaient emménagé il y a trois mois et n'étaient pas connus du voisinage, pas plus que des services de police. Le quartier de la Madeleine, où s'est produit le drame, est un quartier à la population hétérogène, dans l'ouest de Nice, où alternent des secteurs résidentiels et d'autres plus populaires. Le couple vivait au septième étage d'un immeuble, selon Nice-Matin.

À son arrivée chez lui, le mari, qui était accompagné d'un ami, a eu une altercation avec les policiers. Ceux-ci l'ont menotté et l'ont conduit dans leurs locaux où il a été interrogé. Il ne se trouvait pas en garde à vue mardi soir.

Contacté par l'Agence France Presse, le parquet s'est refusé à donner ou à confirmer la moindre information sur cette affaire, évoquant seulement une possible conférence de presse mercredi. La préfecture n'a pas non plus souhaité communiquer, tout comme les pompiers. Elle a simplement indiqué que la justice était saisie.

Le mec perd ses deux enfants, tués par sa femme devenue folle, et ce que les flics trouvent de mieux à faire, c'est de le menotter et de l'interroger après altercation.

Alors les fascistes du forum, c'est encore "normal" ? Il l'a "bien cherché" ? C'est "mérité" ?


Il devait bien avoir un truc à se reprocher.

Pas de fumée sans feu.

Re: Bavures, violences policières, déontologie de la sécurité

Non,  mais là, Orcid, éventuellement, il faut bien reconnaitre aux flics qu'ils n'ont pas la science infuse, et que de prime abord, ils ne pouvaient pas savoir qui du père ou de la mère pouvait avoir commis l'homicide.
D'autre part, si le père a été entendu au commissariat, il n'a pas été placé en garde à vue, contrairement à la mère.

SOUS TOUTES RÉSERVES ET CE SERA JUSTICE.

57

Re: Bavures, violences policières, déontologie de la sécurité

faux semblants a écrit:

Non,  mais là, Orcid, éventuellement, il faut bien reconnaitre aux flics qu'ils n'ont pas la science infuse, et que de prime abord, ils ne pouvaient pas savoir qui du père ou de la mère pouvait avoir commis l'homicide.

Ben ils l'ont quand même violé, dans le doute.

Re: Bavures, violences policières, déontologie de la sécurité

faux semblants a écrit:

Non,  mais là, Orcid, éventuellement, il faut bien reconnaitre aux flics qu'ils n'ont pas la science infuse, et que de prime abord, ils ne pouvaient pas savoir qui du père ou de la mère pouvait avoir commis l'homicide.
D'autre part, si le père a été entendu au commissariat, il n'a pas été placé en garde à vue, contrairement à la mère.

Euh, c'est lui qui a contacté la police ! Et il n'était pas chez lui au moment de l'interpellation de sa femme.

Re: Bavures, violences policières, déontologie de la sécurité

Orcid a écrit:
faux semblants a écrit:

Non,  mais là, Orcid, éventuellement, il faut bien reconnaitre aux flics qu'ils n'ont pas la science infuse, et que de prime abord, ils ne pouvaient pas savoir qui du père ou de la mère pouvait avoir commis l'homicide.
D'autre part, si le père a été entendu au commissariat, il n'a pas été placé en garde à vue, contrairement à la mère.

Euh, c'est lui qui a contacté la police ! Et il n'était pas chez lui au moment de l'interpellation de sa femme.

Oui, c'est lui qui a appelé, mais ça ne lève pas tout soupçon d'homicide. Ca s'est déjà vu que le coupable ait été celui qui a appelé la police.

Anonyme, ce que tu racontes est débile.

SOUS TOUTES RÉSERVES ET CE SERA JUSTICE.

60

Re: Bavures, violences policières, déontologie de la sécurité

Orcid a écrit:
faux semblants a écrit:

Non,  mais là, Orcid, éventuellement, il faut bien reconnaitre aux flics qu'ils n'ont pas la science infuse, et que de prime abord, ils ne pouvaient pas savoir qui du père ou de la mère pouvait avoir commis l'homicide.
D'autre part, si le père a été entendu au commissariat, il n'a pas été placé en garde à vue, contrairement à la mère.

Euh, c'est lui qui a contacté la police ! Et il n'était pas chez lui au moment de l'interpellation de sa femme.

C'est vrai que contacter la police ça innocente forcément celui qui passe le coup de fil.

61

Re: Bavures, violences policières, déontologie de la sécurité

faux semblants a écrit:

Oui, c'est lui qui a appelé, mais ça ne lève pas tout soupçon d'homicide. Ca s'est déjà vu que le coupable ait été celui qui a appelé la police.

http://ak2.static.dailymotion.com/static/video/574/952/6259475:jpeg_preview_medium.jpg
C'est aussi notre façon de procéder: on embarque la plaignante.

Re: Bavures, violences policières, déontologie de la sécurité

mais mais mais ? Vous faites exprès ?

Merci, Littleboy.

SOUS TOUTES RÉSERVES ET CE SERA JUSTICE.

63

Re: Bavures, violences policières, déontologie de la sécurité

Et si je mets: "on embarque systématiquement la plaignante". On comprend que c'était une blague? ;-)

64

Re: Bavures, violences policières, déontologie de la sécurité

Le Figaro - AFP a écrit:

Nice/enfants noyés: la mère avoue

La mère des deux enfants, âgés de trois ans et demi et deux ans, retrouvés morts hier dans la baignoire de leur domicile niçois, a reconnu les avoir tués par noyade, a indiqué ce matin Olivier Caracotch, vice-procureur de la République de Nice. La mère de famille, âgée de 39 ans, a déclaré aux policiers "avoir agi pour les protéger des menaces de la mafia", a ajouté le procureur, précisant qu'un examen psychiatrique est prévu dans l'après-midi.

Une enquête avait été ouverte pour homicide, hier, et la mère des deux enfants avait été placée en garde à vue. Les deux enfants, un garçon et une fille, Teddy et Lisa, âgés respectivement de trois ans et demi et deux ans, auraient été retrouvés noyés ou étouffés, indique-t-on de même source.

Selon l'édition de Nice-Matin parue ce matin, la mère avait téléphoné à son mari en milieu de journée en lui tenant des propos incohérents sur les enfants. Le mari avait alors alerté les pompiers et s'est précipité chez lui, où il est arrivé après les secours.

Christian Estrosi, le maire de Nice, et ministre de l'Industrie, s'est rendu sur les lieux hier, sans faire de commentaire. Le mari et la femme, tous les deux âgés de 39 ans et de nationalité française, avaient emménagé il y a trois mois et n'étaient pas connus du voisinage, pas plus que des services de police, précise Nice-Matin.
.
.

Re: Bavures, violences policières, déontologie de la sécurité

Hussard nl a écrit:

Et si je mets: "on embarque systématiquement la plaignante". On comprend que c'était une blague? ;-)

Pardon. Depuis Rapaheldu13wesh et sa mauvaise foi d'hier, j'ai un peu de mal avec l'ironie.

SOUS TOUTES RÉSERVES ET CE SERA JUSTICE.

Re: Bavures, violences policières, déontologie de la sécurité

Hier, reçu au cabinet de mon avocat, une mère qui avait tué son gosse en lui faisant boire ... du White Spirit.
Et qui était partie boire des bières au bistrot après avant d'appeler les secours.

L'avocat lui a obtenu 3 ans ferme, contre les 12 requis.

SOUS TOUTES RÉSERVES ET CE SERA JUSTICE.

Re: Bavures, violences policières, déontologie de la sécurité

Du white spirit ? Quelle idée, elle est inconsciente ?
Par expérience beaucoup savent que la térébenthine ça passe beaucoup mieux.

Re: Bavures, violences policières, déontologie de la sécurité

C'était un accident ou un infanticide ?

It ain’t what you don’t know that gets you into trouble. It’s what you know for sure that just ain’t so.

"Un terroriste ne mérite pas de mourir. Il mérite de vivre l'enfer. A perpétuité. Et seule la déchéance de la nationalité le permet." Greg

Re: Bavures, violences policières, déontologie de la sécurité

Barney a écrit:

C'était un accident ou un infanticide ?

Dis-moi tu super nounou tu mets du white spirit à la place du cacolac dans le biberon ?

70

Re: Bavures, violences policières, déontologie de la sécurité

Au vu de la peine qu'elle s'est prise (3 ans) je pencherais plus pour un accident qu'un infanticide. Sinon elle aurait pris au moins la moitié de la peine requise.

A moins que l'avocat n'ait fait un excellent travail. Je penche quand même pour la 1e hypothèse.

Re: Bavures, violences policières, déontologie de la sécurité

Palamède a écrit:
Barney a écrit:

C'était un accident ou un infanticide ?

Dis-moi tu super nounou tu mets du white spirit à la place du cacolac dans le biberon ?

Il se peut, tête de neud, que des parents s'absentent et que des enfants boivent accidentellement des trucs toxiques, ça arrive, ça s'appelle des accidents.

Last edited by Barney (12-08-2009 12:09:47)

It ain’t what you don’t know that gets you into trouble. It’s what you know for sure that just ain’t so.

"Un terroriste ne mérite pas de mourir. Il mérite de vivre l'enfer. A perpétuité. Et seule la déchéance de la nationalité le permet." Greg

72

Re: Bavures, violences policières, déontologie de la sécurité

Palamède, l'erreur humaine est toujours possible et l'accident encore plus. Ne juge pas hâtivement au regard de certains faits (que tu ne connais que très partiellement) pour déjà condamner une personne.

Ce que l'on peut dire, c'est que la peine (3ans de prison) est peu sévère, s'il s'agit d'un infanticide. (D'ou la thèse d'un accident)

Re: Bavures, violences policières, déontologie de la sécurité

faux semblants a écrit:

en lui faisant boire[...]Et qui était partie boire des bières au bistrot après avant d'appeler les secours.

Je vois pas ce qu'il y a d'accidentel là-dedans.

"Je suis aussi perplexe qu'avant mais à un niveau beaucoup plus élevé."

Re: Bavures, violences policières, déontologie de la sécurité

Trèfle a écrit:
faux semblants a écrit:

en lui faisant boire[...]Et qui était partie boire des bières au bistrot après avant d'appeler les secours.

Je vois pas ce qu'il y a d'accidentel là-dedans.

C'est juste que j'ai du mal à croire qu'on ne puisse prendre que 3 ans pour avoir tué son enfant...

It ain’t what you don’t know that gets you into trouble. It’s what you know for sure that just ain’t so.

"Un terroriste ne mérite pas de mourir. Il mérite de vivre l'enfer. A perpétuité. Et seule la déchéance de la nationalité le permet." Greg

Re: Bavures, violences policières, déontologie de la sécurité

Barney a écrit:
Trèfle a écrit:
faux semblants a écrit:

en lui faisant boire[...]Et qui était partie boire des bières au bistrot après avant d'appeler les secours.

Je vois pas ce qu'il y a d'accidentel là-dedans.

C'est juste que j'ai du mal à croire qu'on ne puisse prendre que 3 ans pour avoir tué son enfant...

Et si je te dis qu'on ne prend rien avec l'infanticide prénatal, tu me fais un caca sans la couche ?

76

Re: Bavures, violences policières, déontologie de la sécurité

On peut très bien imaginer (la connerie humaine ça existe tous les jours) que la bouteille de White Spirit ait pu être percée et qu'une bouteille de lait pour récupérer le reste ait été utilisée.

Ce genre de stupidité peut se produire tous les jours, surtout avec des personnes n'ayant pas conscience de ce qui peut arriver par la suite.

Alors oui elle a pu lui en faire boire. Mais était-ce délibéré ou simplement un accident ? Encore une fois, ce sont des conclusions très hâtives, surtout quand on voit en pénal le nombre de situations encore plus stupides que celle là.

Re: Bavures, violences policières, déontologie de la sécurité

So what ? Elle lui fait boire du white spirit par accident, tu crois que le gamin lui fait un sourire et un gros câlin qui lui permettent d'aller ensuite biberonner au bar ?

"Je suis aussi perplexe qu'avant mais à un niveau beaucoup plus élevé."

78

Re: Bavures, violences policières, déontologie de la sécurité

L'infanticide prénatal est largement différent puisque le statut de l'enfant à naitre est très différent de celui né. Ouvre tes bouquins de civil et de pénal avant de venir l'ouvrir et de faire des amalgames juridiques ridicules.

Re: Bavures, violences policières, déontologie de la sécurité

Trèfle a écrit:

So what ? Elle lui fait boire du white spirit par accident, tu crois que le gamin lui fait un sourire et un gros câlin qui lui permettent d'aller ensuite biberonner au bar ?

A peu près aussi barge que de tuer son gamin (avec du white spirit quoi) pour ensuite aller au bar, et ensuite appeler les secours. Si c'est un meurtre en tout cas, c'est une peine très légère.

It ain’t what you don’t know that gets you into trouble. It’s what you know for sure that just ain’t so.

"Un terroriste ne mérite pas de mourir. Il mérite de vivre l'enfer. A perpétuité. Et seule la déchéance de la nationalité le permet." Greg

Re: Bavures, violences policières, déontologie de la sécurité

Palamède a écrit:
Barney a écrit:
Trèfle a écrit:

Je vois pas ce qu'il y a d'accidentel là-dedans.

C'est juste que j'ai du mal à croire qu'on ne puisse prendre que 3 ans pour avoir tué son enfant...

Et si je te dis qu'on ne prend rien avec l'infanticide prénatal, tu me fais un caca sans la couche ?

T'es ridicule.

It ain’t what you don’t know that gets you into trouble. It’s what you know for sure that just ain’t so.

"Un terroriste ne mérite pas de mourir. Il mérite de vivre l'enfer. A perpétuité. Et seule la déchéance de la nationalité le permet." Greg

81

Re: Bavures, violences policières, déontologie de la sécurité

koba NL a écrit:

qu'une bouteille de lait pour récupérer le reste ait été utilisée.

"Papa, c'est quoi cette bouteille de lait?"

Re: Bavures, violences policières, déontologie de la sécurité

Désolée suis pas au cab alors je vous la fait courte mais apparemment ce n'était pas "vraiment" un accident. L'affaire a été plaidée aux assises et mon avocat a plaidé la négligence et a minimisé son rôle en dosant qu'elle ne s'était pas rendu compte des implications. Je ne sais pas comment il a défendu le fait qu'elle soit partie boire des bières ensuite, en revanche. Il me l'a raconté en deux mots rapidement je n'ai mlheureusement pas eu accès au dossier de plaidoirie (qui soi être fort instructif). En revanche elle n'a pas du passer plus de 6 mois en prison entre la détention provisoire et les remises de peine ulterieures.

SOUS TOUTES RÉSERVES ET CE SERA JUSTICE.

Re: Bavures, violences policières, déontologie de la sécurité

lol le mec. a écrit:

L'infanticide prénatal est largement différent puisque le statut de l'enfant à naitre est très différent de celui né. Ouvre tes bouquins de civil et de pénal avant de venir l'ouvrir et de faire des amalgames juridiques ridicules.

Barney a écrit:

T'es ridicule.

Tant moi si tes Dalloz se substituent à ta morale mon poussin. Moi j'en suis au 4eme avortement et je commence à en avoir gros sur la patate.

Re: Bavures, violences policières, déontologie de la sécurité

Et ma signature n'a jamais été aussi vraie.

Je dois aussi faire lever une interdiction définitive de territoire français pour un proxénète, et rédiger des demandes de non lieu pour des bavures policières (pour rester dans le sujet de bagnolet).
Mais pour rattraper le coup, la je suis actuellement en audience en attente du passage de notre affaire : (Edit anonymat)

Last edited by faux semblants (18-08-2009 11:22:04)

SOUS TOUTES RÉSERVES ET CE SERA JUSTICE.

Re: Bavures, violences policières, déontologie de la sécurité

Euh, je vous aime bien vous êtes sympas...


MAIS PUTAIN C'EST PAS DU TOUT LE SUJET DU THREAD BANDE DE LIMACES !

On y revient : le mari vient d'apprendre que ses deux enfants sont morts, que sa femme qu'il aime a explosé un cable cérébral, et le mec, les flics le menottent après altercation.

Vous trouvez ça normal.

Pas moi.

Last edited by Orcid (12-08-2009 12:40:49)

86

Re: Bavures, violences policières, déontologie de la sécurité

faux semblants a écrit:

Et ma signature n'a jamais été aussi vraie.

Par contre ta deuxième signature risque de devenir fausse pour certain(e)s demain soir wink

Re: Bavures, violences policières, déontologie de la sécurité

Palamède a écrit:
lol le mec. a écrit:

L'infanticide prénatal est largement différent puisque le statut de l'enfant à naitre est très différent de celui né. Ouvre tes bouquins de civil et de pénal avant de venir l'ouvrir et de faire des amalgames juridiques ridicules.

Barney a écrit:

T'es ridicule.

Tant moi si tes Dalloz se substituent à ta morale mon poussin. Moi j'en suis au 4eme avortement et je commence à en avoir gros sur la patate.

Bienvenue dans le merveilleux monde... Aff Vo c/France, 2004, CEDH sur le droit à la vie. smile

"Un gamin de 18 ans tutoie une mama en boubou, oubliant qu'on ne donne plus du camarade dans le coin depuis une paie."

Re: Bavures, violences policières, déontologie de la sécurité

kobayashi a écrit:

Bienvenue dans le merveilleux monde... Aff Vo c/France, 2004, CEDH sur le droit à la vie. smile

Encore je me disais qu'il me manquait un truc sur ma liste de courses.

Re: Bavures, violences policières, déontologie de la sécurité

Héhé tongue

"Un gamin de 18 ans tutoie une mama en boubou, oubliant qu'on ne donne plus du camarade dans le coin depuis une paie."

90

Re: Bavures, violences policières, déontologie de la sécurité

Barney a écrit:
Palamède a écrit:
Barney a écrit:

C'est juste que j'ai du mal à croire qu'on ne puisse prendre que 3 ans pour avoir tué son enfant...

Et si je te dis qu'on ne prend rien avec l'infanticide prénatal, tu me fais un caca sans la couche ?

T'es ridicule.

Le ridicule c'est de ne parler pour ne rien dire Barnou.

Re: Bavures, violences policières, déontologie de la sécurité

Raison Pratique a écrit:
Barney a écrit:
Palamède a écrit:

Et si je te dis qu'on ne prend rien avec l'infanticide prénatal, tu me fais un caca sans la couche ?

T'es ridicule.

Le ridicule c'est de ne parler pour ne rien dire Barnou.

Le ridicule c'est d'attaquer en no-log, mon grand

It ain’t what you don’t know that gets you into trouble. It’s what you know for sure that just ain’t so.

"Un terroriste ne mérite pas de mourir. Il mérite de vivre l'enfer. A perpétuité. Et seule la déchéance de la nationalité le permet." Greg

Re: Bavures, violences policières, déontologie de la sécurité

Trèfle a écrit:

So what ? Elle lui fait boire du white spirit par accident, tu crois que le gamin lui fait un sourire et un gros câlin qui lui permettent d'aller ensuite biberonner au bar ?

'Edit anonymat)



Voilà, pardon Orcid du petit hors sujet.

Last edited by faux semblants (18-08-2009 11:23:01)

SOUS TOUTES RÉSERVES ET CE SERA JUSTICE.

Re: Bavures, violences policières, déontologie de la sécurité

apokrif a écrit:

Comment se fait-il que des victimes d'agressions se sentent obligées de se justifier pour décrire les incivilités ou les violences qu'elles subissent ?

Encore un:
http://www.24heures.ch/vaud/actu/cohabi … 2009-08-04

Siégeant au milieu de la rue de l’Industrie, le centre EVAM (Etablissement vaudois d’accueil des migrants) de Sainte-Croix fait se côtoyer depuis onze ans habitants, commerçants et requérants d’asile. Si les résidents du quartier n’ont pas tous à se plaindre du comportement des réfugiés, certaines relations ne relèvent pas toujours du bon voisinage.
«Suivant les vagues d’arrivées, il se passe des choses totalement inacceptables, et ce n’est pas raciste que de dire qu’il y a des délinquants!» dénonce Marek Mogilewicz, dont la maison fait face au foyer.

Oder so ähnlich.

Re: Bavures, violences policières, déontologie de la sécurité

Encore un quoi ?

It ain’t what you don’t know that gets you into trouble. It’s what you know for sure that just ain’t so.

"Un terroriste ne mérite pas de mourir. Il mérite de vivre l'enfer. A perpétuité. Et seule la déchéance de la nationalité le permet." Greg

95

Re: Bavures, violences policières, déontologie de la sécurité

http://50.img.v4.skyrock.net/509/6riaque/pics/2533145825_1.jpg

96

Re: Bavures, violences policières, déontologie de la sécurité

Barney a écrit:

Encore un quoi ?

Encore un message d'Apokrif et ça n'a pas de prix.
Pour le reste, il y a vous savez quoi.

Re: Bavures, violences policières, déontologie de la sécurité

Barney a écrit:

Encore un quoi ?

Encore une victime qui a peur que son statut de victime la rende coupable de racisme (je sais, il n'y a aucun lien entre les deux, moi non plus je ne comprends pas cette réaction).

Oder so ähnlich.

98

Re: Bavures, violences policières, déontologie de la sécurité

apokrif a écrit:

je sais, il n'y a aucun lien entre les deux, moi non plus je ne comprends pas cette réaction).

http://www.naute.com/funimages/einstein-funfou.jpg
C'est pourtant très simple.

Re: Bavures, violences policières, déontologie de la sécurité

Melissa Theuriau a-t-elle été trop loin avec Brice Hortefeux ? La police veut sa tête !

Le baptême du feu de Mélissa Theuriau pour son retour aux commandes du magazine Zone Interdite, après son long congé maternité et de petits pépins de santé, est loin d'avoir été un pétard mouillé : en cause, son "interview" de Brice Hortefeux, ministre de l'Intérieur, qui a tourné à l'affrontement.

Déjà, les réticences de la compagne de Jamel Debbouze lorsqu'elle avait appris son programme de rentrée laissaient entrevoir un parti-pris et une animosité un peu plus que latents : "Le sujet qu'on diffuse est assez valorisant pour lui car il fait la part belle à la police nationale, avait-elle déploré. Il dépeint parfois les flics comme des super héros face à une délinquance maghrébine hostile. Le reportage a été tourné cet été, avant mon retour. Si j'avais eu le choix, je ne serais pas revenue avec ce sujet."

Une posture pas très déontologique qui n'a pas tardé à se traduire en actes sur le plateau, ce 30 août, la jeune femme attaquant l'homme d'Etat - prises de parole incisives, le corps hostilement tendu vers l'avant -, et revenant à la charge avec des arguments discutables pour prendre son interlocuteur en défaut...

Une attitude et des propos qui ont attiré sur Mélissa Theuriau les foudres des policiers, qui ont adressé une lettre au président du directoire du groupe M6, Nicolas de Tavernost, qui conduisait récemment la rentrée des personnels de sa chaîne. Par le biais de son secrétaire général Jean-Claude Delage, le 2e syndicat de gardiens de la paix, Alliance, s'est insurgé contre ce qu'il qualifie de "dérapage verbal", demandant que M6, au nom du "mécontentement unanime" des policiers, "se désolidarise" de sa journaliste vedette, "condamne son comportement" et "le fasse savoir aux 120 000 policiers choqués" par cet "acte isolé" : "Sans doute aveuglée par une haine non dissimulée de la police, son comportement extrêmement agressif l'a amenée à salir l'ensemble des policiers en énonçant sans discontinuer des accusations mensongères", stigmatise Jean-Claude Delage.

La vidéo : http://www.lepost.fr/article/2009/09/03 … ornes.html

Quand on post on raconte pas sa vie.

Re: Bavures, violences policières, déontologie de la sécurité

Après avoir revu la vidéo, il faut arrêter un peu... Ces ministres sont un peu trop habitués à se faire sucer par des journalistes méticuleux de RTL pour ne plus supporter que l'on puisse mettre en doute les conneries (assorties à une langue de bois et des formules toutes faites assez stupides) qu'ils sortent à longueur de journée sur un plateau télé.

It ain’t what you don’t know that gets you into trouble. It’s what you know for sure that just ain’t so.

"Un terroriste ne mérite pas de mourir. Il mérite de vivre l'enfer. A perpétuité. Et seule la déchéance de la nationalité le permet." Greg