Re: Vidéo d'une agression violente dans un bus rendue publique (étudiant de Sciences Po tabassé), le policier suspendu.

introduce your fake.

SOUS TOUTES RÉSERVES ET CE SERA JUSTICE.

Re: Vidéo d'une agression violente dans un bus rendue publique (étudiant de Sciences Po tabassé), le policier suspendu.

renji a écrit:

Il faut dire que le jeune qui s'est fait agrésser au début il cherche un peu non

Blague à part c'est quand même incroyable à quel point vous recrachez les paroles du système à science po.
On doit vous faire bouffer du Rousseau toute l'année pour être sûr que vous soyez bien-pensants, je trouve ça au moins aussi inhumain que la video lol. si je peux vous donner un conseil c'est de ne pas vous faire une opinion sur des livres qui échaffaudent des théories car ils sont souvent tous très convaincants mais plutôt de vous baser sur des faits réels. etudiez l'Histoire vous et vous serez plus intelligents

Fais toi une petite opinion sur le Bescherelle, ça te fera du bien.
(Je suis méchant parce que t'es en nolog et les nolog disent beaucoup de bêtises en ce moment)

Last edited by Aporie (09-04-2009 18:55:44)

Faites l'amour pas la guerre !
"Les gens préfèrent glisser leur peau sous les draps que de la risquer sous les drapeaux" - Raymond Devos.

103

Re: Vidéo d'une agression violente dans un bus rendue publique (étudiant de Sciences Po tabassé), le policier suspendu.

je suis pas logger surement après je suis pas à science po. Pour les fautes j'essaye pas d'écrire bien.

Je rajouterais une petite video pour que vous sachiez ce que pense un gars de cité de personnes
ayant des idées similaires aux votres

http://www.dailymotion.com/relevance/se … -lheu_news

vos amis ne sont pas trés reconnaissant

Re: Vidéo d'une agression violente dans un bus rendue publique (étudiant de Sciences Po tabassé), le policier suspendu.

Kémi Séba, c'est le point Godwin des banlieues.

"Je sens en deux parti[e]s mon esprit divisé." (Pierre Corneille, Le Cid)
"Et en deux sous-parties" (Richard Descoings)

Re: Vidéo d'une agression violente dans un bus rendue publique (étudiant de Sciences Po tabassé), le policier suspendu.

Comme le dit Eric Zemmour, paraphrasant Weber, "l'Etat n'a plus le monopole de la violence légitime".

Sérieux, il a dit ça, le Zemmour ? Non parce que dans la phrase "monopole de la violence légitime", y a "légitime". Enfin, j'dis ça, j'dis rien...

106

Re: Vidéo d'une agression violente dans un bus rendue publique (étudiant de Sciences Po tabassé), le policier suspendu.

renji a écrit:

je suis pas logger surement après je suis pas à science po. Pour les fautes j'essaye pas d'écrire bien.

Je rajouterais une petite video pour que vous sachiez ce que pense un gars de cité de personnes
ayant des idées similaires aux votres

http://www.dailymotion.com/relevance/se … -lheu_news

vos amis ne sont pas trés reconnaissant

Il n'y a pas que des ScPo sur ce forum.
Et si tu ne veux pas parler français....
Fétiche, je pense plutôt (alors ici, c'est un peu logique vu qu'on est sur le forum ScPo), qu'il y a une sorte de point Godwin des débats relatif aux ScPo : quand le débat se finit par "Hin hin, c'est bien un raisonnement de ScPo, tiens ça", quand c'est le dernier argument...

Lolita, light of my life, fire of my loins. My sin, my soul. Lo-lee-ta: the tip of the tongue taking a trip of three steps down the palate to tap, at three, on the teeth. Lo. Lee. Ta

107

Re: Vidéo d'une agression violente dans un bus rendue publique (étudiant de Sciences Po tabassé), le policier suspendu.

AU GIBET  LA RACAILLE !
Je ne la regarderai pas ...mais c'est sans doute horrible comme beaucoup d'autres scènes .

108

Re: Vidéo d'une agression violente dans un bus rendue publique (étudiant de Sciences Po tabassé), le policier suspendu.

Mazalaza a écrit:

Comme le dit Eric Zemmour, paraphrasant Weber, "l'Etat n'a plus le monopole de la violence légitime".

Sérieux, il a dit ça, le Zemmour ? Non parce que dans la phrase "monopole de la violence légitime", y a "légitime". Enfin, j'dis ça, j'dis rien...

Il voulait justement dire que les agissements des bandes étaient justifiés et légitimés par la nomenklatura.

Re: Vidéo d'une agression violente dans un bus rendue publique (étudiant de Sciences Po tabassé), le policier suspendu.

Un complot judéo-maçonnique, en somme.

"Je sens en deux parti[e]s mon esprit divisé." (Pierre Corneille, Le Cid)
"Et en deux sous-parties" (Richard Descoings)

Re: Vidéo d'une agression violente dans un bus rendue publique (étudiant de Sciences Po tabassé), le policier suspendu.

gustave a écrit:

De la même façon lorsque des gamins (15 ans) forcent une cabine du métro il ne vient visiblement à l'esprit d'aucun des adultes présents de faire la moindre remarque.

Cabine, métro ? Lapin compris… : /

Flop, entre deux vols au coin du monde pour faire signer des contrats que, de toute façon, personne ne veut.

Re: Vidéo d'une agression violente dans un bus rendue publique (étudiant de Sciences Po tabassé), le policier suspendu.

Aporie a écrit:

Fais toi une petite opinion sur le Bescherelle, ça te fera du bien.
(Je suis méchant parce que t'es en nolog et les nolog disent beaucoup de bêtises en ce moment)

On se justifie pas d'être méchant, ça décrédibilise le propos.

"Je suis aussi perplexe qu'avant mais à un niveau beaucoup plus élevé."

Re: Vidéo d'une agression violente dans un bus rendue publique (étudiant de Sciences Po tabassé), le policier suspendu.

Tafay Flop a écrit:
gustave a écrit:

De la même façon lorsque des gamins (15 ans) forcent une cabine du métro il ne vient visiblement à l'esprit d'aucun des adultes présents de faire la moindre remarque.

Cabine, métro ? Lapin compris… : /

La cabine conducteur de queue, donc inoccupée...

"Si le peuple pense mal, changeons le peuple..."

Re: Vidéo d'une agression violente dans un bus rendue publique (étudiant de Sciences Po tabassé), le policier suspendu.

renji a écrit:

je suis pas logger surement après je suis pas à science po. Pour les fautes j'essaye pas d'écrire bien.

Je rajouterais une petite video pour que vous sachiez ce que pense un gars de cité de personnes
ayant des idées similaires aux votres

http://www.dailymotion.com/relevance/se … -lheu_news

vos amis ne sont pas trés reconnaissant

Un gros LOL pour toi.

"Tout homme qui est un vrai homme doit apprendre à rester seul au milieu de tous, à penser seul pour tous - et au besoin contre tous." Romain Rolland

114

Re: Vidéo d'une agression violente dans un bus rendue publique (étudiant de Sciences Po tabassé), le policier suspendu.

La Vérité a écrit:
renji a écrit:

je suis pas logger surement après je suis pas à science po. Pour les fautes j'essaye pas d'écrire bien.

Je rajouterais une petite video pour que vous sachiez ce que pense un gars de cité de personnes
ayant des idées similaires aux votres

http://www.dailymotion.com/relevance/se … -lheu_news

vos amis ne sont pas trés reconnaissant

Un gros LOL pour toi.


AHAHAH, Kemi Séba l'illettré. Tellement agressif qu'il en devient drôle, à essayer de surmonter ses lacunes en grammaire pour impressionner sa foule d'abrutis. La colère monte, le verlan arrive, les références au rap français aussi. Quand il ne se sent plus (i.e. qu'il a du mal à respecter sa propre règle qui consiste à ne jamais dire "juif" pour ne pas donner aux juges le plaisir de donner de la prison ferme, il tressaute comme s'il avait une envie pressante).

C'est Rohff vs le Bloc Identitaire. Pour une grosse tranche de rigolade, allez voir la vidéo de promotion du concert "Urban War" sur le site du MDI (qui en lui même est à pleurer de rire). C'est une leçon: comment faire sept phrases d'affilée en n'utilisant que des pronoms et des généralités vagues. Exemple-medley "on sait ce que vous faites, vous les homosexuels sionistes. Vous êtes des homosexuels d'entre vous (sic), mais nous on revient apporter des choses vraies pour punir les traîtres" (le tout accompagné de postures gangsta idoines).

Le MDI a réussi à inventer la sous-extrême-droite, un peu comme si Skyrock avait décidé de se lancer sur le marché de l'antisémitisme...

115

Re: Vidéo d'une agression violente dans un bus rendue publique (étudiant de Sciences Po tabassé), le policier suspendu.

aime des hi a écrit:

AHAHAH, Kemi Séba l'illettré. Tellement agressif qu'il en devient drôle, à essayer de surmonter ses lacunes en grammaire pour impressionner sa foule d'abrutis. La colère monte, le verlan arrive, les références au rap français aussi. Quand il ne se sent plus (i.e. qu'il a du mal à respecter sa propre règle qui consiste à ne jamais dire "juif" pour ne pas donner aux juges le plaisir de donner de la prison ferme, il tressaute comme s'il avait une envie pressante).

C'est Rohff vs le Bloc Identitaire. Pour une grosse tranche de rigolade, allez voir la vidéo de promotion du concert "Urban War" sur le site du MDI (qui en lui même est à pleurer de rire). C'est une leçon: comment faire sept phrases d'affilée en n'utilisant que des pronoms et des généralités vagues. Exemple-medley "on sait ce que vous faites, vous les homosexuels sionistes. Vous êtes des homosexuels d'entre vous (sic), mais nous on revient apporter des choses vraies pour punir les traîtres" (le tout accompagné de postures gangsta idoines).

Le MDI a réussi à inventer la sous-extrême-droite, un peu comme si Skyrock avait décidé de se lancer sur le marché de l'antisémitisme...

Nice.

116

Re: Vidéo d'une agression violente dans un bus rendue publique (étudiant de Sciences Po tabassé), le policier suspendu.

En fin de compte, cette polémique restera l'instrumentalisation d'une situation "A" non applicable à une situation "B" d'une part nous avons un référentiel à 2 inconnus ( qui a été tabassé, qui a tabassé), je ne te tient pas compte du nombre d'agresseurs ni de celui des spectateurs.

De l'autre un référentiel à 4 inconnus (Agresseurs, agressés, raison de non action des passagers, raison du passage à tabac, et là je parle de la raison primaire).

ça restera la même polémique Linux VS Windows voire Konk VS www.bandecon.com.

Pour ceux qui parlent de respect pour la victime, allez parler à tous les reporters qui blanaces des vidéos et des photos de personnes qui n'ont jamais demandé à être connues.....

Mais si on avait dit à une victime que de se faire tabasser la rendrait célèbre, aurait-elle pris le bus le soir du larcin?

Batman serait-il ce qu'il est si ses parents étaient encore en vie?

Personne ne le saura.

N'oubliez surtout pas ce qu'on ddit: "Privacy is priceless""

117

Re: Vidéo d'une agression violente dans un bus rendue publique (étudiant de Sciences Po tabassé), le policier suspendu.

<IFRAME SRC="http://armanoid.e3b.org/ideisidoreAnim.swf" WIDTH="640" HEIGHT="480"></IFRAME>

118

Re: Vidéo d'une agression violente dans un bus rendue publique (étudiant de Sciences Po tabassé), le policier suspendu.

Euh, ça va la vie est belle, tu fais tes tests tranquilles et en plus en racontant des conneries?
Franchement je commence à en avoir marre des no logs...

Lolita, light of my life, fire of my loins. My sin, my soul. Lo-lee-ta: the tip of the tongue taking a trip of three steps down the palate to tap, at three, on the teeth. Lo. Lee. Ta

Re: Vidéo d'une agression violente dans un bus rendue publique (étudiant de Sciences Po tabassé), le policier suspendu.

Il faudrait un moratoire sur les nologs.
Mais cela risque de réveiller certains démons d'une période assez agitée de la vie de ce forum.

Faites l'amour pas la guerre !
"Les gens préfèrent glisser leur peau sous les draps que de la risquer sous les drapeaux" - Raymond Devos.

120

Re: Vidéo d'une agression violente dans un bus rendue publique (étudiant de Sciences Po tabassé), le policier suspendu.

Aporie a écrit:

Il faudrait un moratoire sur les nologs.

Pourquoi ?

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

121

Re: Vidéo d'une agression violente dans un bus rendue publique (étudiant de Sciences Po tabassé), le policier suspendu.

Non à l'inflation législative!

Un bedo pour les modos.
Du laudanum sur le forum!

[Ce message est destiné à ceux qui ont manifesté contre le CPE.]

122

Re: Vidéo d'une agression violente dans un bus rendue publique (étudiant de Sciences Po tabassé), le policier suspendu.

Aporie a écrit:

Il faudrait un moratoire sur les nologs.
Mais cela risque de réveiller certains démons d'une période assez agitée de la vie de ce forum.


Attention à ce genre de propos, "on" risque de supprimer tout le thread !

123

Re: Vidéo d'une agression violente dans un bus rendue publique (étudiant de Sciences Po tabassé), le policier suspendu.

Les amis, ya un fil exprès pour ces discussions !

Lolita, light of my life, fire of my loins. My sin, my soul. Lo-lee-ta: the tip of the tongue taking a trip of three steps down the palate to tap, at three, on the teeth. Lo. Lee. Ta

124

Re: Vidéo d'une agression violente dans un bus rendue publique (étudiant de Sciences Po tabassé), le policier suspendu.

faux semblants a écrit:

Je ne sais pas si la vidéo est véritable ou non, et c'est vrai que ce n'est même pas le débat, mais face à des inégalités aussi criantes écharpe Burberry/sweat à capuche, on ne peut pas faire semblant de s'en étonner. Bien sur qu'on ne peut pas foutre un uniforme unique dans la rue à tout le monde, mais il faut extraire le fait divers de son contexte et le replacer plus globalement dans celui d'un malaise général de la société.

Excellent. Je suis bien d'accord.

Franchement il l'a bien cherché ce con, ben ouais faut pas s'étonner de prendre un lynchage en règle quand on se sappe comme un bourgeois. C'est un peu comme les filles qui s'étonnent qu'on les agresse quand elles portent des minijupes. Faut pas déconner.
Au passage j'ai un ami qui s'est pris un coup de couteau parce qu'il écoutait son ipod dans le bus, lui même est d'accord avec toi. Il faut bien comprendre qu'à susciter la convoitise d'autrui on est seul coupable des conséquences. Il n'y a pas de fumée sans feu, ni d'inégalités sociales sans revers de la médaille, d'omelette sans casser d'oeufs ou d'écharpe burberrie sans 25 minutes de passage à tabac. De même, pierre qui roule n'amasse pas mousse. C'est logique et légitime.
De toute façon c'est la faute à la société, car ces jeunes agresseurs sans repères perdus dans une jungle urbaine ne sont que les pantins d'un malaise sociétal inhérent aux inégalités sous-jacentes de l'action de l'Etat oppresseur raciste et des enfoirés de français qui le dirigent parce qu'ils sont blancs et riches. LIM l'explique bien dans ses chansons.
Les sociologues nous l'expliquent aussi très bien si on est assez intelligent pour les comprendre. D'ailleurs je pense que toi, la socio, ça te connait.
Dans les mandales et les coups de pieds dans la gueule, je vois un appel au secours. Dans l'insulte "sale français" je vois en réalité un désir d'acceptation, de tolérance et de respect.

Avant de juger un contexte spécifique, interrogez-vous sur ses causes profondes bordel.

125

Re: Vidéo d'une agression violente dans un bus rendue publique (étudiant de Sciences Po tabassé), le policier suspendu.

Haha, + beaucoup.
Je crois que là il ne faut pas chercher plus loin que ce qu'est une agression : des mecs cons et violents qui s'en prennent à un autre pour s'occuper. Et je pense que le fait qu'ils soient "issus de l'immigration" (mouai) n'y joue en rien. Ya aussi des agresseurs blancs dans les cités. Et ya aussi des victimes sans écharpe Burberry.

Lolita, light of my life, fire of my loins. My sin, my soul. Lo-lee-ta: the tip of the tongue taking a trip of three steps down the palate to tap, at three, on the teeth. Lo. Lee. Ta

126

Re: Vidéo d'une agression violente dans un bus rendue publique (étudiant de Sciences Po tabassé), le policier suspendu.

Nick a écrit:
faux semblants a écrit:

Je ne sais pas si la vidéo est véritable ou non, et c'est vrai que ce n'est même pas le débat, mais face à des inégalités aussi criantes écharpe Burberry/sweat à capuche, on ne peut pas faire semblant de s'en étonner. Bien sur qu'on ne peut pas foutre un uniforme unique dans la rue à tout le monde, mais il faut extraire le fait divers de son contexte et le replacer plus globalement dans celui d'un malaise général de la société.

Excellent. Je suis bien d'accord.

Franchement il l'a bien cherché ce con, ben ouais faut pas s'étonner de prendre un lynchage en règle quand on se sappe comme un bourgeois. C'est un peu comme les filles qui s'étonnent qu'on les agresse quand elles portent des minijupes. Faut pas déconner.
Au passage j'ai un ami qui s'est pris un coup de couteau parce qu'il écoutait son ipod dans le bus, lui même est d'accord avec toi. Il faut bien comprendre qu'à susciter la convoitise d'autrui on est seul coupable des conséquences. Il n'y a pas de fumée sans feu, ni d'inégalités sociales sans revers de la médaille, d'omelette sans casser d'oeufs ou d'écharpe burberrie sans 25 minutes de passage à tabac. De même, pierre qui roule n'amasse pas mousse. C'est logique et légitime.
De toute façon c'est la faute à la société, car ces jeunes agresseurs sans repères perdus dans une jungle urbaine ne sont que les pantins d'un malaise sociétal inhérent aux inégalités sous-jacentes de l'action de l'Etat oppresseur raciste et des enfoirés de français qui le dirigent parce qu'ils sont blancs et riches. LIM l'explique bien dans ses chansons.
Les sociologues nous l'expliquent aussi très bien si on est assez intelligent pour les comprendre. D'ailleurs je pense que toi, la socio, ça te connait.
Dans les mandales et les coups de pieds dans la gueule, je vois un appel au secours. Dans l'insulte "sale français" je vois en réalité un désir d'acceptation, de tolérance et de respect.

Avant de juger un contexte spécifique, interrogez-vous sur ses causes profondes bordel.


Nan mais arrêtes de te toucher sur ce  que Marx avait décrit il y a 150 ans, surtout il a dit la même chose sur un ton moins pédant. Hormis au café du commerce, les gens qui réflechissent à ce sujet sont passé à la vitesse supérieure : il ne s'agit plus d'expliciter des causes, qui sont désormais limpides. Seulement aveuglé par ta victoire en toc, tu manques cruellement de subtilité : les gens qui condamnent fermement, appellent à un durcissement des sanctions, comme mon humble personne, ne sont pas inconscients, et comprennent très bien les origines, au même titre que toi qui vient d'inventer l'eau chaude.

Mieux, c'est justement parce qu'ils ont compris que les causes de ces actes étaient, non pas génétiques ou liées à la couleur de peau, mais carrément ancrées dans les tripes et dans l'esprit de ces jeunes gens, qu'ils ont conlus que la seule solution de l'excuse permanente n'était pas tenable, pas souhaitable.

Avec une pointe de lucidité ( c'est-à-dire en n'enfoncant des ports ouvertes ) on comprend que réveler un fait, n'autorise en aucun cas sa légitimation, son autorisation. C'est en cela que réside l'action politque, c'est prendre les décisions difficles à prendre, injustes au vu des déterminations mais nécessaires pour la sûreté de l'état de droit, pour que tu puisses toi aussi assener des inepties tranquillement sans avoir à subir des ratonnades, par exemple.

Apparement, aller au-delà des données de la détermination brute ne semble pas t'éfleurer l'esprit. On voit la distinction claire et nette entre ceux assis dans une terrasse d'un café en refaisant le monde qui s'amusent à remonter vainement la chaîne des causes et ceux au coeur du problème, qui mettent la main tous les jours dans ces déterminations, mais qui ne s'en contentent pas et cherchent plutôt que de se lamenter à résoudre le problème, par la répression quand c'est nécessaire ( surtout au point où on en est ).


Enfin si tu excuses ces jeunes là pour leur actes, au nom du même principe du "c'est-pas-de-leur-faute-pauvres-petites-victimes", tu te dois de légitimer les descentes de skins contre des cibles "colorées". Si l'on suit ta logique, tu l'auras bien cherché à faire ton petit péteux qui a compris la vie quand t'auras la gueule écrasée sous une paire de Dock Martens en train de gémir et d'appeller ta maman. Ben quoi mec, "faut pas déconner". C'est le cri de la souffrance qui les ont poussé, mais à ce moment ce sera surtout la tienne.

Last edited by Movi (10-04-2009 14:31:56)

ahaha

127

Re: Vidéo d'une agression violente dans un bus rendue publique (étudiant de Sciences Po tabassé), le policier suspendu.

Notre système pénitencier n'est pas adapté et en mesure de remplir sa fonction première : le redressement des jeunes. Je t'invite à lire Loic Wacquant et son analyse lapidaire des prisons, en la couplant à celle de Foucault dans Surveiller Punir. Envoyer ces jeunes en taule pour que 2 ans après ils en resortent la rage au ventre pour récidiver? Non je ne pense pas que ça soit le moyen de :
- Régler le problème au sens individuel de ces jeunes
- Faire autre chose que cacher la misère d'un problème plus large qui est un problème sociètale.

Justement : La société récolte ce qu'elle sème? Ba je vais tenir un discours cliché et rabaché des centaines de fois mais dans une société au racisme latent, faut pas se voiler la face hein, où la discrimination au nom est un phénomène des plus réels, où le chomage de masse et où le parkage dans des camps de banlieue a été la logique structurante de la politique de logement depuis les 30 glorieuses, je pense que juste s en tenir à "ils sont méchant faut les punir", c est bcp trop simple.   

Enfin je ne pense pas que ca soit le lieu pour parler de tout ça donc...

128

Re: Vidéo d'une agression violente dans un bus rendue publique (étudiant de Sciences Po tabassé), le policier suspendu.

De toute façon rien ne vaut une bonne raclée pour se souvenir qu'on existe!!

Et puis des racailles comme ça faut tous les bruler (dixit A057).

Faites l'amour pas la guerre, quelle connerie, quand tu as une horde de barbares qui tombent sur la tronche alors que t'as rien demandé, et qu'ils te baisent la gueule, oui c'est beau l'amour!!

www.bandecon.com a parlé

Re: Vidéo d'une agression violente dans un bus rendue publique (étudiant de Sciences Po tabassé), le policier suspendu.

mami a écrit:

Haha, + beaucoup.
Je crois que là il ne faut pas chercher plus loin que ce qu'est une agression : des mecs cons et violents qui s'en prennent à un autre pour s'occuper. Et je pense que le fait qu'ils soient "issus de l'immigration" (mouai) n'y joue en rien. Ya aussi des agresseurs blancs dans les cités. Et ya aussi des victimes sans écharpe Burberry.

On passe dans l'excès inverse : pourquoi nier qu'il y a un problème d'intégration (sans même avoir forcément à trouver de coupables) auquel le "tout répressif" seul est incapable de répondre ? Pourquoi nier que les inégalités criantes au sein de la société en terme de possibilités et de perspectives d'avenir contribuent à exacerber des phénomènes de violence urbaine ?
Il semble un peu simple, en effet, de ne faire que dénoncer ces inégalités et le fait que ces individus soient issus de l'immigration n'est peut être pas la cause première de ces agressions. Enfin ça ne vaut pas beaucoup mieux de tout envoyer valser d'un revers de main, en faisant table rase d'un passé qui assurément a encore des marques et des incidences sur le ressentiment présent dans les cités.
Les simplifications restent de toute façon néfastes, et dans tous les cas ils faut assumer la complexité de ce problème, et le fait de ne pas pouvoir en venir à bout par une politique sécuritaire uniquement.

"Les Français veulent l'égalité, et quand ils ne la trouvent pas dans la liberté, ils la souhaitent dans l'esclavage" Alexis de Tocqueville

130

Re: Vidéo d'une agression violente dans un bus rendue publique (étudiant de Sciences Po tabassé), le policier suspendu.

Movi a écrit:
Nick a écrit:
faux semblants a écrit:

Je ne sais pas si la vidéo est véritable ou non, et c'est vrai que ce n'est même pas le débat, mais face à des inégalités aussi criantes écharpe Burberry/sweat à capuche, on ne peut pas faire semblant de s'en étonner. Bien sur qu'on ne peut pas foutre un uniforme unique dans la rue à tout le monde, mais il faut extraire le fait divers de son contexte et le replacer plus globalement dans celui d'un malaise général de la société.

Excellent. Je suis bien d'accord.

Franchement il l'a bien cherché ce con, ben ouais faut pas s'étonner de prendre un lynchage en règle quand on se sappe comme un bourgeois. C'est un peu comme les filles qui s'étonnent qu'on les agresse quand elles portent des minijupes. Faut pas déconner.
Au passage j'ai un ami qui s'est pris un coup de couteau parce qu'il écoutait son ipod dans le bus, lui même est d'accord avec toi. Il faut bien comprendre qu'à susciter la convoitise d'autrui on est seul coupable des conséquences. Il n'y a pas de fumée sans feu, ni d'inégalités sociales sans revers de la médaille, d'omelette sans casser d'oeufs ou d'écharpe burberrie sans 25 minutes de passage à tabac. De même, pierre qui roule n'amasse pas mousse. C'est logique et légitime.
De toute façon c'est la faute à la société, car ces jeunes agresseurs sans repères perdus dans une jungle urbaine ne sont que les pantins d'un malaise sociétal inhérent aux inégalités sous-jacentes de l'action de l'Etat oppresseur raciste et des enfoirés de français qui le dirigent parce qu'ils sont blancs et riches. LIM l'explique bien dans ses chansons.
Les sociologues nous l'expliquent aussi très bien si on est assez intelligent pour les comprendre. D'ailleurs je pense que toi, la socio, ça te connait.
Dans les mandales et les coups de pieds dans la gueule, je vois un appel au secours. Dans l'insulte "sale français" je vois en réalité un désir d'acceptation, de tolérance et de respect.

Avant de juger un contexte spécifique, interrogez-vous sur ses causes profondes bordel.


Nan mais arrêtes de te toucher sur ce  que Marx avait décrit il y a 150 ans, surtout il a dit la même chose sur un ton moins pédant. Hormis au café du commerce, les gens qui réflechissent à ce sujet sont passé à la vitesse supérieure : il ne s'agit plus d'expliciter des causes, qui sont désormais limpides. Seulement aveuglé par ta victoire en toc, tu manques cruellement de subtilité : les gens qui condamnent fermement, appellent à un durcissement des sanctions, comme mon humble personne, ne sont pas inconscients, et comprennent très bien les origines, au même titre que toi qui vient d'inventer l'eau chaude.

Mieux, c'est justement parce qu'ils ont compris que les causes de ces actes étaient, non pas génétiques ou liées à la couleur de peau, mais carrément ancrées dans les tripes et dans l'esprit de ces jeunes gens, qu'ils ont conlus que la seule solution de l'excuse permanente n'était pas tenable, pas souhaitable.

Avec une pointe de lucidité ( c'est-à-dire en n'enfoncant des ports ouvertes ) on comprend que réveler un fait, n'autorise en aucun cas sa légitimation, son autorisation. C'est en cela que réside l'action politque, c'est prendre les décisions difficles à prendre, injustes au vu des déterminations mais nécessaires pour la sûreté de l'état de droit, pour que tu puisses toi aussi assener des inepties tranquillement sans avoir à subir des ratonnades, par exemple.

Apparement, aller au-delà des données de la détermination brute ne semble pas t'éfleurer l'esprit. On voit la distinction claire et nette entre ceux assis dans une terrasse d'un café en refaisant le monde qui s'amusent à remonter vainement la chaîne des causes et ceux au coeur du problème, qui mettent la main tous les jours dans ces déterminations, mais qui ne s'en contentent pas et cherchent plutôt que de se lamenter à résoudre le problème, par la répression quand c'est nécessaire ( surtout au point où on en est ).

Salut ! J'apprécie ton avis, même si il diverge du mien, apparament tu semble avoir fort bien compris ce qu'est l'action politique (et mon post qui plus est wink. Un vrai futur président en chef que voilà ! smile
Néanmoins, nous ne sommes pas encore très intimes, et je te prierai à l'avenir de ne plus utiliser de termes comme "te toucher" "en toc" "ineptie" ou bien "ratonnades" quand je suis visé dans tes posts. Je te remercie et espère que nos futurs débats seront des plus cordiaux.

Je suis par contre très flatté que Marx ait dit la même chose que moi il y a 150 ans. Les grands esprits se rencontrent comme l'on dit wink

Nick.

131

Re: Vidéo d'une agression violente dans un bus rendue publique (étudiant de Sciences Po tabassé), le policier suspendu.

Le vol et le passage à tabac, c'est pas le même problème social. Le vol, je pardonne. Pas le passage à tabac. Ca se règle d'une seule manière : bouboum.

Que je sache, y'en a qui s'en sortent (ou non) sans taper sur tout ce qui bouge.

http://www.causeur.fr/cachez-nous-donc- … -voir,2247

Reviens, Chevènement (j'aurai jamais cru écrire ça un jour).

132

Re: Vidéo d'une agression violente dans un bus rendue publique (étudiant de Sciences Po tabassé), le policier suspendu.

Nick tu veux pas nous sortir un " quel artiste meurt avec moi ? " ?

ahaha

Re: Vidéo d'une agression violente dans un bus rendue publique (étudiant de Sciences Po tabassé), le policier suspendu.

D. a écrit:

Que je sache, y'en a qui s'en sortent (ou non) sans taper sur tout ce qui bouge.

So what ? T'appelles ça un argument ?

"Les Français veulent l'égalité, et quand ils ne la trouvent pas dans la liberté, ils la souhaitent dans l'esclavage" Alexis de Tocqueville

134

Re: Vidéo d'une agression violente dans un bus rendue publique (étudiant de Sciences Po tabassé), le policier suspendu.

j'appelle ça de l'art!!

135

Re: Vidéo d'une agression violente dans un bus rendue publique (étudiant de Sciences Po tabassé), le policier suspendu.

Vos gueules

http://anticperobes.canalblog.com/images/lacrymo1.JPG

Re: Vidéo d'une agression violente dans un bus rendue publique (étudiant de Sciences Po tabassé), le policier suspendu.

Nick a écrit:

Franchement il l'a bien cherché ce con, ben ouais faut pas s'étonner de prendre un lynchage en règle quand on se sappe comme un bourgeois. C'est un peu comme les filles qui s'étonnent qu'on les agresse quand elles portent des minijupes. Faut pas déconner.

Allez, dès demain tout le monde, ouvrier ou pas, s'habille en bleu pour prendre les transports!

http://www.modyf.fr/vetements_professionnels/combinaisons/COMBINAISON_BLEU_DE_TRAVAIL_100_COTON/media/products/8889019000-l.jpg

Il n'y a pas de fumée sans feu, ni d'inégalités sociales sans revers de la médaille, d'omelette sans casser d'oeufs ou d'écharpe burberrie sans 25 minutes de passage à tabac. De même, pierre qui roule n'amasse pas mousse. C'est logique et légitime.

                                                     
"A bon vin,     "Espérance ne donne
point              à boire ni à manger"
d'enseigne"        /
           /          /
http://www.gallery-videos.com/Webmaster/Images/les_inconnus_6.jpg

Quand on post on raconte pas sa vie.

Re: Vidéo d'une agression violente dans un bus rendue publique (étudiant de Sciences Po tabassé), le policier suspendu.

Ben ouai franchement, tout le monde en survèt comme ça au moins on est surs de pas se faire voler.

Bientôt Nick va nous expliquer que ces gamins qui se sont fait tuer par Dutroux and co, c'est leur faute, ils n'avaient qu'à rester chez leurs parents, ces sales petits bourges engendreurs d'inégalité.

Last edited by Elessar (10-04-2009 17:49:06)

138

Re: Vidéo d'une agression violente dans un bus rendue publique (étudiant de Sciences Po tabassé), le policier suspendu.

Vu sur le site du Figaro... je sens que ça va faire jaser...

INTERVIEW EXCLUSIVE - La victime raconte comment elle a vécu son agression et la révélation récente de celle-ci.

Très posé, âgé de 19 ans et élève en première année à Sciences Po Paris, F. G. n'a rien oublié de son agression, lors de la nuit du 6 au 7 décembre : pris à parti dans le bus Noctilien à Paris, il a été frappé par quatre voyous. La scène, filmée par une caméra de vidéo protection, a circulé sur Internet avant de déclencher la polémique. Un policier, soupçonné de l'avoir mise en ligne, a été suspendu.

F.G. revient sur les événements. Dans une brasserie de gare parisienne où il s'apprête à prendre un TGV, il se livre «en exclusivité pour Le Figaro qui m'a retrouvé le premier. Après quoi, je ne dirai plus rien. Je veux passer à autre chose…»

LE FIGARO. - Que s'est-il vraiment passé dans le Noctilien, cette nuit ?

Je passais une soirée avec des amis et je m'apprêtais à rentrer chez moi dans le XVIIe arrondissement. Je prends le Noctilien gare de l'Est, tout seul. Je tourne le dos à quatre jeunes hommes. Pendant que l'un me demande une cigarette, l'autre me fait les poches. Lorsque je me retourne, je vois l'un d'eux qui manipule mon portefeuille. À l'instinct, je tente de le récupérer. C'est alors qu'a commencé l'affrontement…

Votre agression, très violente,a dû vous sembler interminable…

D'un point vu spatial ou temporel, j'ai beaucoup de mal à évaluer ce que j'ai vécu. En voyant la vidéo, cela m'a permis d'ancrer mon agression dans le réel. Je me souviens juste qu'ils me poussent vers l'arrière du bus, que j'ai été frappé à terre. Dans une seconde phase, je suis revenu vers le conducteur avant de recevoir des coups de pied et de poing. Comme en témoigne la vidéo, d'autres voyageurs aussi ont été molestés, notamment un jeune homme tentant de me porter secours.

Et le chauffeur, qui reste assis ?

Je ne lui en veux pas. C'était très difficile pour lui de réagir. Il est intervenu à sa façon, observant les consignes : il a arrêté tout de suite le bus et a téléphoné aux policiers. Très vite sur place, ils ont arrêté deux personnes tandis que leurs complices présumés l'ont été quelques jours plus tard.

Des sites Internet affirment que des injures raciales auraient été proférées à votre encontre…

Personnellement, je n'ai rien entendu de la sorte. Ces propos, s'ils ont été dits, interviennent dans un contexte où mes agresseurs étaient drogués ou ivres. Par ailleurs, ils n'étaient pas tous issus de l'immigration. La vidéo de mon agression apparaît comme très stéréotypée car, ce soir-là, je suis habillé de façon bourgeoise et je suis face à quatre jeunes qui faisaient beaucoup de bruit. En aucun cas, je ne veux passer pour l'incarnation d'une certaine image sociale qui aurait été prise à partie par des étrangers. Je ne l'ai pas ressenti comme cela. L'un des assaillants en survêtement, rasé, avait d'ailleurs une couleur de peau très pâle…

Comment se sort-on d'une telle épreuve ?

Hormis un hématome à l'œil et des bleus, aucune séquelle n'a été décelée. Deux jours après les faits, je suis allé consulter un psychiatre de l'Hôtel-Dieu de Paris qui m'a dit que j'avais l'air de bien vivre cette histoire. Depuis, je reprends les transports en commun, et même le Noctilien…

Cette histoire vous est revenue tel un boomerang par Internet…

Oui, le 6 avril dernier, un ami me dit qu'une vidéo a été mise en ligne sur Facebook. En voyant le lien, je m'apprêtais à demander à l'internaute qui l'avait postée de la retirer. Je ne me suis pas rendu compte qu'elle allait être diffusée à une telle échelle…

Cette diffusion semble vous avoir autant perturbé que l'agression ?

Il est vrai que la situation est très difficile, très délicate. Beaucoup d'amis ont été choqués par cette diffusion qui me blesse. Diffuser ces images sur Internet est très grave car elles remettent en cause une partie de nos principes juridiques. Il y a eu un grave amalgame entre la réalité de cette scène et sa représentation. Cette vidéo a circulé sur des sites extrémistes et a été exploitée par des politiques. Or, je ne veux pas être instrumentalisé. Le sujet est propice aux idées radicales et je n'ai aucune envie de nourrir cela. Il me fallait sortir de cette réductrice caricature. Le fait d'apparaître brutalement au centre d'une polémique de cette ampleur n'est jamais très agréable. Cela me blesse beaucoup alors que j'avais réussi à dépasser le fait en lui-même. Je quitte Paris sans haine, pour me retrouver au calme avec mes proches.

Re: Vidéo d'une agression violente dans un bus rendue publique (étudiant de Sciences Po tabassé), le policier suspendu.

Je trouve que sa réaction est vraiment bonne... Respect !

140

Re: Vidéo d'une agression violente dans un bus rendue publique (étudiant de Sciences Po tabassé), le policier suspendu.

http://www.youtube.com/watch?v=l3RTd7UwWCc

141

Re: Vidéo d'une agression violente dans un bus rendue publique (étudiant de Sciences Po tabassé), le policier suspendu.

Les commentaires du figaro sont bien pitoyables quand même...

142

Re: Vidéo d'une agression violente dans un bus rendue publique (étudiant de Sciences Po tabassé), le policier suspendu.

En même temps si le figaro était une source fiable ça se saurait hein.

143

Re: Vidéo d'une agression violente dans un bus rendue publique (étudiant de Sciences Po tabassé), le policier suspendu.

Je me disais bien qu'il avait une tête de victime professionnelle, ce naze. Ils auraient dû lui en mettre le double histoire qu'il pousse un peu plus son laius compassionnello-larmoyant.

Tiens Bécassine, encore là ?   Qu'est-ce que tu deviens ?

144

Re: Vidéo d'une agression violente dans un bus rendue publique (étudiant de Sciences Po tabassé), le policier suspendu.

Czar a écrit:

Je me disais bien qu'il avait une tête de victime professionnelle, ce naze. Ils auraient dû lui en mettre le double histoire qu'il pousse un peu plus son laius compassionnello-larmoyant.

Tiens Bécassine, encore là ?   Qu'est-ce que tu deviens ?

PAN.

145

Re: Vidéo d'une agression violente dans un bus rendue publique (étudiant de Sciences Po tabassé), le policier suspendu.

c'est clair qu'avec une larve comme toi, je risque plus du côté de la nuque qu'en face, hein l'amibe ?

146

Re: Vidéo d'une agression violente dans un bus rendue publique (étudiant de Sciences Po tabassé), le policier suspendu.

causeur a écrit:

Surtout, regardons ailleurs. La vidéo d’une agression sauvage survenue dans un bus en plein Paris est diffusée sur internet. Scandale. Mais pas à cause de la brutalité et de la gratuité de ce tabassage, ni en raison de l’acharnement des agresseurs et de la terreur des passagers. Ce qui soulève le cœur des belles âmes, ce n’est pas ce qu’on voit, c’est qu’on le voie. Le premier coupable, c’est donc le flic ou l’employé de la RATP qui a pris la lourde responsabilité de faire fuiter ces images à l’extérieur1. Et le second le site internet qui, rompant avec l’omerta assez largement respectée par les médias, a décidé de porter ces images à la connaissance du public. D’ailleurs, coup de chance : il s’agit de François Desouche, site identitaire ou d’extrême droite, chacun choisira son lexique.

Imaginons une vidéo montrant une lapidation au Pakistan, une exécution sommaire dans une improbable capitale africaine ou le tabassage raciste de prévenus dans un commissariat parisien. Ou encore des brutalités policières contre de pacifiques manifestants altermondialistes. “Les images qui suivent peuvent heurter la sensibilité”, murmurerait une présentatrice de JT avec une nuance de gravité dans l’œil. On encenserait ceux qui ont réalisé ces images au péril de leur vie ou de leur carrière pour alerter nos consciences. On rappellerait peut-être la grandeur du plus vieux, pardon du plus beau, métier du monde. On chanterait les vertus d’internet qui nous montre ce qu’on veut nous cacher.

Bien entendu, rien de tel ne s’est passé dans le cas de la “vidéo de surveillance” de la RATP. Sa diffusion par François Desouche suscite d’abord dans les médias respectables un certain malaise ou une fin de non-recevoir. On ne mange pas de ce pain-là. Des journalistes capables d’être les gogos de n’importe quel bobard, se découvrant soudain fort pointilleux sur la qualité de leurs sources documentaires et de leurs sources tout court, examinent le film sous toutes ses coutures. Des déontologues sourcilleux qui recopient sans états d’âme les PV d’instruction ou d’interrogatoire que leur refilent aimablement juges et policiers, froncent les narines. “Qui a intérêt à faire sortir cette histoire ?”, se demande-t-on avec des airs entendus. Soucieuse, sans doute, de se montrer médias-friendly, la Préfecture de police saisit l’IGS “pour connaître l’origine de la fuite qui avait permis à cette vidéo, filmée par la caméra de surveillance d’un bus, de sortir sur Internet”. Durant quelques heures, on place même en garde à vue un policier, membre du Service régional de la police des transports. L’intéressé ayant été mis hors de cause, “les investigations se poursuivent donc pour trouver le responsable”, promet la PP dans un communiqué. On est soulagé de savoir que tous les moyens sont mobilisés pour retrouver cet odieux délinquant.

L’authenticité du document paraissant indiscutable, les vigilants, retrouvant leurs vieux réflexes, orientent les soupçons sur le messager, le désormais fameux site François Desouche que l’on ne doit citer qu’en se bouchant le nez. Qu’une information ait transité par ce dernier repaire de la bête immonde devrait suffire à la rendre impropre à la consommation – pas cachère si j’ose dire. Les vertueux s’alarment : n’y a-t-il pas là une manipulation politique venu de là où on pense ? Méfiance.

Autant avouer mon crime, il m’arrive de consulter ce site. On y trouve, en plus d’une indigeste propagande, des informations censurées – ou ignorées – ailleurs. Celles-ci sont à l’évidence sélectionnées dans l’unique perspective de démontrer les dangers de l’immigration. Il est vrai que l’apologie de la France multiculturelle est infiniment plus sympathique que la nostalgie d’une France blanche, largement fantasmée au demeurant, qui rassemble les contributeurs de Desouche. Il est clair que nombre d’entre eux flirtent et plus si affinités avec le racisme. On peut ne pas aimer – certains diront qu’on doit. Faut-il aller plus loin encore et se rendre sourd et aveugle à tout ce qui vient d’un si détestable environnement ? Il est assez plaisant de voir les plus pompeux adorateurs du culte de l’Information se comporter comme des propagandistes de bas étage. Le réel nous déplaît, changeons-le. Une vieille rengaine.

Au-delà des modalités de sa diffusion, décrétées douteuses et fermez le ban, il faut croire qu’il y a quelque chose dans cette vidéo qu’on ne veut pas voir. Ces images durant lesquelles on voit trois ou quatre jeunes gens s’acharner sur un autre et le rouer de coup alors qu’il est pratiquement à terre ont de quoi heurter certaines sensibilités – et même toutes les sensibilités. Il n’est pas sûr, cependant, que la retenue des médias dans cette affaire s’explique par le louable souci de ménager la nôtre.

Il faut en effet le proclamer haut et fort, ce film donne une image négative de la réalité. La Halde et tous ses disciples qui somment publicitaires, cinéastes et gens de télévision de s’employer à donner une image positive de tel ou tel groupe injustement traité par l’histoire et la société, devraient d’ailleurs émettre sous peu une protestation bien sentie. Enfin, plutôt que d’image négative, peut-être serait-il plus indiqué de parler d’image non-conforme – un manifestant molesté par la police, c’est aussi une image négative mais elle ne gêne personne.

Ce qui déplaît, dans la scène de l’agression dans l’autobus de nuit, c’est son casting : les agresseurs étaient “issus de l’immigration” et la victime blanche. Bien entendu, ces faits établis ne suffisent aucunement à conclure à l’agression raciste mais ils ne permettent pas non plus de décréter qu’elle n’avait rien de raciste. Imaginons que les agresseurs aient été blancs et la victime noire ou arabe. On aurait sans doute, pour sa plus grande joie d’ailleurs, évoqué le spectre de Le Pen et dénoncé une ratonnade. On aurait peut-être eu raison de le faire – et peut-être pas.

On me dira que le combat contre le racisme vaut bien quelques petits arrangements avec la vérité. Admettons. Aussi bien intentionnée soit-elle, cette tactique de l’aveuglement appliquée avec constance et avec le succès que l’on sait par la gauche dans la lutte contre le Front national, n’a strictement aucune chance de faire reculer le racisme. C’est même tout le contraire. C’est en planquant sous le tapis la délinquance ou le racisme quand les coupables sont des Français noirs ou arabes – au motif inavoué qu’eux-mêmes victimes de racisme –, qu’on jette la suspicion sur tous. Trois petites frappes qui s’acharnent sur un homme à terre ne représentent rien ni personne d’autre que trois petites frappes. Au lieu de détourner les yeux ou de leur tenir le langage de l’angélisme, il serait temps de leur parler le seul qu’ils comprennent, celui de la force. Sans distinction de race ou de religion.

Liens

147

Re: Vidéo d'une agression violente dans un bus rendue publique (étudiant de Sciences Po tabassé), le policier suspendu.

Oh putain, je suis sur le cul. Incroyable cette réaction : on croirait qu'il en redemande. Il défend ses agresseurs...c'est tout bonnement extraordinaire !!! Sincèrement, j'en reviens pas ! La jeunesse(notamment sciencepiste)est atteinte d'une maladie mentale qui aurait été inimaginable il y a peu. Mais quelle lavette !

La France est morte.

Re: Vidéo d'une agression violente dans un bus rendue publique (étudiant de Sciences Po tabassé), le policier suspendu.

On est loin de tes conclusions quelques post plus hauts.
Ce jeune homme a su rester lucide malgré tous les coups qu'il a pu recevoir de la part d'idiots asociaux.

La France n'est pas morte mais TA France est morte.
D'ailleurs, la France tu l'aimes ou tu la quittes ! C'est aussi valable pour toi.

Faites l'amour pas la guerre !
"Les gens préfèrent glisser leur peau sous les draps que de la risquer sous les drapeaux" - Raymond Devos.

149

Re: Vidéo d'une agression violente dans un bus rendue publique (étudiant de Sciences Po tabassé), le policier suspendu.

Aporie a écrit:

On est loin de tes conclusions quelques post plus hauts.
Ce jeune homme a su rester lucide malgré tous les coups qu'il a pu recevoir de la part d'idiots asociaux.

La France n'est pas morte mais TA France est morte.
D'ailleurs, la France tu l'aimes ou tu la quittes ! C'est aussi valable pour toi.

Oui, tu as raison, c'est bien la France que j'aime, la France éternelle, qui s'efface.

Mais laisse-moi tout de même dire que c'est la France qui est morte : car cette nouvelle nation(pardon, disons plutôt "groupe républicain citoyen")qui se prépare, celle du multiculturalisme, de la bêtise généralisée, de la partouse globale entre deux séances d'euthanasie pour tuer les vieux et d'avortement pour tuer les bébés, je n'ai pas vraiment envie de l'appeler "France".

Bon allez, il est quand même bien brave ce jeune homme. Il aura peut-être un susucre de la part de Richie et de son nouveau petit copain Sarko, pour avoir si vaillamment lutté contre "l'extrémisme". En plus, il parle bien d'un type rasé à la peau claire : eurêka ! C'est Le Pen qui a organisé ce bolossage ! Le fachiiiiiiiiiiiissssssssss !!

150

Re: Vidéo d'une agression violente dans un bus rendue publique (étudiant de Sciences Po tabassé), le policier suspendu.

Busi, tu témoignes d'un haut degré d'intellectualité depuis quelques posts avec ton accumulation de clichés...