Re: L'ère Jean-Luc Hees - Philippe Val commence à Radio France...

Il en parle là tout de suite au Fou du Roi ! Et tout le monde dans la salle fait des huées !!

Lolita, light of my life, fire of my loins. My sin, my soul. Lo-lee-ta: the tip of the tongue taking a trip of three steps down the palate to tap, at three, on the teeth. Lo. Lee. Ta

Re: L'ère Jean-Luc Hees - Philippe Val commence à Radio France...

Interview de Val maintenant sur Inter. Voyons ça !

Lolita, light of my life, fire of my loins. My sin, my soul. Lo-lee-ta: the tip of the tongue taking a trip of three steps down the palate to tap, at three, on the teeth. Lo. Lee. Ta

53

Re: L'ère Jean-Luc Hees - Philippe Val commence à Radio France...

"Au revoir."

http://media.paperblog.fr/i/66/663263/8220vieux-loups8221-L-3.jpeg

Blague à part : aucune réaction sur ces départs ??

Re: L'ère Jean-Luc Hees - Philippe Val commence à Radio France...

Si, ça fait chier. Qu'est ce qu'on va écouter maintenant le matin pour se marrer et se donner envie de se lever ?
Je vous rappelle que tout ça se couple au départ de Demorrand en plus ...

SOUS TOUTES RÉSERVES ET CE SERA JUSTICE.

55

Re: L'ère Jean-Luc Hees - Philippe Val commence à Radio France...

faux semblants a écrit:

Qu'est ce qu'on va écouter maintenant le matin pour se marrer et se donner envie de se lever ?

http://www.cyberpresse.ca/images/bizphotos/435x290/200905/27/74371.jpg

"Radio Sarko", peut-être ? Pas sûr que ça donne envie de se lever par contre...

Re: L'ère Jean-Luc Hees - Philippe Val commence à Radio France...

Hussard nl a écrit:
Le Monde a écrit:

Ce qui ne fait pas rire à 7 h 55 ne me fera pas plus rire à 3heures du matin.

Intéressant de partir d'une idée générale pour arriver à une opinion particulière ...

"À bas le second degré !" "Monsieur, vous êtes d'une remarquable insignifiance."
Don't hit me with them negative waves so early in the morning.

Re: L'ère Jean-Luc Hees - Philippe Val commence à Radio France...

Guillon au Grand Journal l'a sacrément mauvaise et clairement il a du mal à le digérer - je ne sais absolument pas pourquoi, mais ça me fait marrer. Le rigolo qui perd ses privilèges et tout d'un coup toute sa superbe, qui essaie de se draper dans ce qui lui reste de dignité à coups de phrases pompeuses.

"Et sans races, comment peut-on parler de racisme?" - sabaidee, 16/05/2014
"Allez, rince ton visage et enlève la merde dans tes yeux, va lire les commentaires des lecteurs du monde (le monde, hein, pas présent ou national hebdo) et tu percevras le degré d'agacement que suscitent ces associations subventionnées..." - sabaidee, 06/09/2016

"(influence léniniste de la "praxis historique réalisante et légitimée par sa propre réalisation historique effective", au sens hégélien du terme, dans l'action islamiste, au travers de l'état islamique - je n'utilise volontairement pas de majuscule pour cet "état" en ce que je lui dénie toute effectivité historique)" - Greg, 18/07/2016

"Oui oui, je maintiens. Il n'y a rien de plus consensuel que le Point. " - FDL, 28/07/2016

58

Re: L'ère Jean-Luc Hees - Philippe Val commence à Radio France...

Personnellement Guillon me fait sourire de temps en temps, beaucoup plus rarement franchement marrer. Il s"est de plus un peu enfermé dans la provocation un poil trop outrancière, donc en ce qui me concerne ce ne sera pas une grande perte, même si l"attitude de Val semble clairement plus guidée par la politique que par autre chose.

En revanche ce qui arrive à Didier Porte est tout bonnement innaceptable. Se faire évincer à la fois de la matinale et du Fou du Roi, pour une seule chronique "polémique"...

Si on y ajoute Rue des Entrepreneurs, Et pourtant elle tourne, etc. ça commence à faire beaucoup. On attend de voir ce qui va advenir de Daniel Mermet...

"Ecarte-toi, gnome fétide. Ma virilité n'a pas la place de passer..."

Re: L'ère Jean-Luc Hees - Philippe Val commence à Radio France...

La moitié de la France se mettrait en grève si Mermet partait. Avec ses AMG de troululu lesloulous il serait capable de bloquer le pays...

Lolita, light of my life, fire of my loins. My sin, my soul. Lo-lee-ta: the tip of the tongue taking a trip of three steps down the palate to tap, at three, on the teeth. Lo. Lee. Ta

60

Re: L'ère Jean-Luc Hees - Philippe Val commence à Radio France...

Après un Mai 68 des ouvriers et des étudiants, un Juin 2010 pour les saltimbanques et contre les footballeux ?

61

Re: L'ère Jean-Luc Hees - Philippe Val commence à Radio France...

S. Guillon a déclaré"Je n'ai jamais insulté personne"

Ah-ah-ah !

S. Guillon a déclaré"Je n'ai jamais été poursuivi ni condamné"

Oh-oh-oh !

Il valait mieux pas si on voulait éviter d'être le sujet de sa chronique pendant les 6 mois suivants.

Comme la grande majorité des personnes détenant un pouvoir, Guillon a été conduit à en abuser. Checks and balances, un autre pouvoir le dégage.

(En fait, Hees est un disciple de Montesquieu.)

62

Re: L'ère Jean-Luc Hees - Philippe Val commence à Radio France...

Le plus drôle ici, ce n'est pas la chronique de Dahan qui n'arrache pas un sourire, en plus d'être grossière et au ras des pâquerettes (notamment sur Bachelot ou Borloo), c'est le visage de MAM qui se décompose de plus en plus à chaque seconde.

Le Monde a écrit:

Gérald Dahan va quitter France Inter

Selon Libération, Gérald Dahan va quitter France Inter. Il avait pris ses fonctions il y a deux mois, en tant que chroniqueur. Hier l'humoriste avait fait une chronique féroce à l'encontre de Michèle Alliot-Marie. Philippe Val, directeur de France Inter, n'aurait pas fait allusion à cette chronique lors de son entretien avec l'humoriste, expliquant que ce dernier n'avait pas su trouver le ton adéquat.

"Il m'a dit que j'avais un positionnement qui n'était pas le bon, indique l'humoriste à Libération, que ma chronique n'avait pas pris. Mais pour moi, ça fait suite à ma chronique face à Michèle Alliot-Marie."

En septembre, Gérald Dahan a inauguré la "pastille humoristique" à 8 h 55 sur la radio publique, en alternance avec Raphaël Mezrahi (parti depuis), Sophia Aram et François Morel. Ils ont succédé à Stéphane Guillon et Didier Porte, remerciés il y a quelques mois.

[video (flash player not installed)]

Quant à Val, voilà ce qu'il disait à Télérama il y a un mois (cf 4ème réponse) :

Télérama a écrit:

Philippe Val : “Ceux que je n’aime pas n’auront pas de problèmes s’ils font bien leur job”

RADIO - Fini le temps où, râlant contre un portrait publié dans le journal, il nous accusait de pratiquer un “journalisme pestilentiel” : Philippe Val, nommé directeur de France Inter par Jean-Luc Hees en mai 2009, est en campagne. Tout sourire, il se montre content de nous recevoir.

France Inter, grand corps fragile | 27 septembre 2010

Le 7/9 de France Inter est devenu très classique. Pourquoi ?
On a voulu que cette tranche soit la plus complète possible, en privilégiant l'info, parce que c'est la mission de service public.

Ce n'est pas tellement dans l'info qu'elle change. C'est l'originalité de France Inter qui disparaît. Caroline Cartier n'est plus dans le 7/9, l'horaire des humoristes a été repoussé de 7h55 à 8h55.
L'humour n'est pas le monopole des humoristes. Il y a des choses drôles qui se disent dans la matinale.

En ce moment, pas beaucoup...
Je dirais qu'il y a un ton plutôt joyeux.

Les humoristes que vous avez choisis ne sont pas drôles.
Même s'ils ne sont pas encore calés, pas très au point, on leur fait confiance. C'est le grand privilège de France Inter que de pouvoir accompagner les talents. Vous auriez entendu les débuts de Desproges... il a mis du temps. [NDLR : une semaine après cette interview, Raphaël Mezrahi quittait la matinale].

En changeant d'humoristes, vous avez fait le choix de déplaire à tout le monde, sauf aux politiques.
Alors ça, non ! J'en ai rien à foutre de plaire aux politiques.

Avouez que cette décision peut faire penser à ça.
Oui, mais c'est un effet d'optique. C'est le bâton dans l'eau de Descartes. On croit qu'il est brisé. On le sort, il est droit. Je peux vous assurer qu'aucune personnalité politique ne m'a demandé de toucher à Porte et à Guillon.

Les rapports ne sont pas très bons entre les salariés de France Inter et vous.
Je crois vraiment, sans tomber dans les clichés, que je respecte les quatre cent cinquante personnes qui font la chaîne. Même ceux que je n'aime pas n'auront pas de problèmes avec moi, s'ils font bien leur job.

On parle de crise de confiance.
Je comprends qu'une nouvelle direction et des changements provoquent des inquiétudes. De plus, mon parcours est atypique. On apprend à se connaître, à se comprendre.

il y a quelque temps, vous avez dit : « L'actionnaire est mal traité sur cette chaîne. » Le rediriez-vous ?
D'abord, cette phrase a été tronquée, donc déformée. Je disais que l'actionnaire, ce n'était pas seulement l'auditeur d'Inter...

... en parlant de l'actionnaire, vous ne parliez pas de l'Etat ?
Absolument. Je parlais de ceux qui paient la redevance.

Vraiment ?
Oui, l'actionnaire, c'est le peuple.

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

63

Re: L'ère Jean-Luc Hees - Philippe Val commence à Radio France...

Héhé ! Emmerdeur jusqu'au bout :-)

Les Echos a écrit:

Radio France condamnée pour le licenciement de Stéphane Guillon

L'humoriste avait été limogé de France Inter en juin dernier. Son licenciement pourrait coûter plus de 212.000 euros à Radio France.

Voilà de quoi redonner le sourire à Stéphane Guillon : le conseil des prud'hommes de Paris a condamné aujourd'hui le groupe Radio France à de lourdes amendes pour avoir licencié l'humoriste en juin dernier « sans causes réelles et sérieuses », a indiqué à l'AFP son avocat Me Olivier Schnerb.  Les contrats à durée déterminée de Stéphane Guillon depuis avril 2003 ont donc été requalifiés en contrat à durée indéterminée.

Les prud'hommes ont attribué 150.000 euros d'indemnités pour licenciement injustifié à l'humoriste, précise lemonde.fr. Mais aussi, ajoute le site, 41.981,70 euros d'indemnités de licenciement ; 11.581,16 euros pour le préavis de licenciement ; 5.790,58 euros d'indemnités de requalification ; 1.158,11 euros pour les congés payés et 1.500 euros pour ses frais de justice. En tout, a calculé lemonde.fr, le licenciement de l'humoriste pourrait coûter la coquette somme de 212.011,55 euros à Radio France.

Plusieurs chroniques de l'humoriste vedette de la matinale de France Inter, sur des personnalités politiques et sa direction, avaient suscité la colère de Jean-Luc Hees, le patron de Radio France, et de Philippe Val, le directeur de France Inter.  Deux billets, l'un sur Dominique Srauss-Kahn et l'autre sur Eric Besson, avaient même suscité des excuses de la part de la direction. « Si l'humour se résume à l'insulte, je ne peux le tolérer pour les autres mais aussi pour moi, avait finalement expliqué Jean-Luc Hees au monde.fr le 23 juin dernier, officialisant dans le journal le limogeage de l'humoriste. Quel patron d'une grande entreprise accepterait de se faire insulter par un de ses salariés sans le sanctionner ? J'ai un certain sens de l'honneur ; je ne peux accepter que l'on me crache dessus en direct ». « L'humour ne doit pas être confisqué par de petits tyrans », avait-il poursuivi, avant de déplorer la « grande misère intellectuelle » de la tranche d'humour de la matinale.

L'éviction de Stéphane Guillon, en plein mercato estival, avait suscité des protestations, notamment de la part des journalistes de France Inter, et de personnalités du monde politique et de la culture. L'humoriste estimait, dans Le Monde, que la direction avait « agi sur ordre politique », Jean-Luc Hees ayant été nommé statutairement par Nicolas Sarkozy. « Ils donnent des gages à Sarkozy, qui les a nommés ».

Didier Porte, un autre humoriste de la station, avait lui aussi été licencié de la matinale et de l'émission du « Fou du roi » en juin dernier.

64

Re: L'ère Jean-Luc Hees - Philippe Val commence à Radio France...

Il n'y a pas de discussion intitulée "radio de merde" comme pour la télé donc je mets ça ici.

France Cul ce matin a écrit:

Michel Galabru n'avait peut-être pas d'opinion sur le conflit entre l'Iran et l'Arabie Saoudite.

Ben oui, rendez-vous compte, Galabru, c'était pour les gros beaufs, hein. Il ne valait sans doute pas... Kev Adams.

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)