Topic: Comment se désinscrire de Facebook ?

eric a écrit:

et pour les futurs candidats le cv suffit car le service du recrutement  dgse "le reste des infos il le trouverons" .eric

comment qu'on fait pour effacer un profil facebook déjà???

2

Re: Comment se désinscrire de Facebook ?

Gnouff a écrit:
eric a écrit:

et pour les futurs candidats le cv suffit car le service du recrutement  dgse "le reste des infos il le trouverons" .eric

comment qu'on fait pour effacer un profil facebook déjà???


pourquoi cette question et ce lien !

3

Re: Comment se désinscrire de Facebook ?

eric a écrit:
Gnouff a écrit:
eric a écrit:

et pour les futurs candidats le cv suffit car le service du recrutement  dgse "le reste des infos il le trouverons" .eric

comment qu'on fait pour effacer un profil facebook déjà???


pourquoi cette question et ce lien !

voici quelques reponses :

Se désinscrire de Facebook était jusqu'à présent mission impossible, seule la désactivation du compte était proposée. Suite à un article publié dans le New York Times, Facebook a réagit et propose maintenant la suppression de son compte et finalement de voir son profil supprimé pour de bon. Cependant la manipulation pour supprimer son compte n'est pas des plus simples, le dernier réseau social à la mode ne vous laisse pas partir si facilement. Voici les explications pour désactiver son compte Facebook et/ou supprimer son compte Facebook.
http://www.commentquoi.com/comment-supp … 75366.html

4

Re: Comment se désinscrire de Facebook ?

eric a écrit:
eric a écrit:
Gnouff a écrit:

comment qu'on fait pour effacer un profil facebook déjà???


pourquoi cette question et ce lien !

voici quelques reponses :

Se désinscrire de Facebook était jusqu'à présent mission impossible, seule la désactivation du compte était proposée. Suite à un article publié dans le New York Times, Facebook a réagit et propose maintenant la suppression de son compte et finalement de voir son profil supprimé pour de bon. Cependant la manipulation pour supprimer son compte n'est pas des plus simples, le dernier réseau social à la mode ne vous laisse pas partir si facilement. Voici les explications pour désactiver son compte Facebook et/ou supprimer son compte Facebook.
http://www.commentquoi.com/comment-supp … 75366.html

mais de toute façons ils peuvent tout retrouver, compte Facebook effacé ou pas, non?

5

Re: Comment se désinscrire de Facebook ?

gloups a écrit:
eric a écrit:
eric a écrit:

oui  il peuvent tout retrouver mais pour ton interet etre invisble pour les autres s'est peut etre crucial !
ric
pourquoi cette question et ce lien !

voici quelques reponses :

Se désinscrire de Facebook était jusqu'à présent mission impossible, seule la désactivation du compte était proposée. Suite à un article publié dans le New York Times, Facebook a réagit et propose maintenant la suppression de son compte et finalement de voir son profil supprimé pour de bon. Cependant la manipulation pour supprimer son compte n'est pas des plus simples, le dernier réseau social à la mode ne vous laisse pas partir si facilement. Voici les explications pour désactiver son compte Facebook et/ou supprimer son compte Facebook.
http://www.commentquoi.com/comment-supp … 75366.html

mais de toute façons ils peuvent tout retrouver, compte Facebook effacé ou pas, non?

Re: Comment se désinscrire de Facebook ?

Aux Etats-Unis, la fronde anti-Facebook prend de l'ampleur
Par Alexis Buisson | Journaliste | 29/05/2010 | 05H34


Le nouveau système « Instant Personalization » du réseau social suscite la grogne. Avocats et politiques s'en mêlent.

Mark Zuckerberg, fondateur de Facebook, le 26 mai (Robert Galbraith/Reuters)

Depuis l'introduction en avril dernier du système « Instant Personalization », qui permet à Facebook de partager avec des compagnies partenaires les données personnelles de ses utilisateurs, la grogne qui s'abat sur le bébé de Mark Zuckerberg est sans précédent.

Facebook est habitué à ne pas avoir que des amis. En 2006, les utilisateurs s'insurgeaient contre le tout nouveau News Feed. Et l'histoire se répétait en 2007 avec le lancement de Beacon, un programme qui faisait apparaître sur Facebook les achats de ses utilisateurs sur des sites partenaires.
Boycott, plainte collective et appel des parlementaires

Ulcérés, les employés de Facebook auraient même pris l'habitude de créer des groupes comme « Je déteste automatiquement la nouvelle page Facebook » pour capter les vagues de mécontentement accompagnant la moindre petite modification de l'interface, raconte David Kirkpatrick dans son livre « The Facebook Effect ».

Mais cette fois-ci, le mécontentement va plus loin :

    * mardi, un cabinet d'avocats du Rhode Island (est des Etats-Unis) a déposé une plainte collective contre le réseau social pour non-respect de la vie privée.

    * Des parlementaires américains sont montés au créneau, enjoignant dans des lettres enflammées à son tout-puissant PDG de revoir sa politique de confidentialité.

    * Mercredi, deux initiatives (« Quit Facebook Day » le 31 mai et « Facebook Protest » le 6 juin), appelant respectivement à quitter et boycotter Facebook, continuent à gagner en popularité.

Matthew Milan, consultant Internet, co-organisateur de « Quit Facebook Day », encourage les utilisateurs à désactiver leur compte jusqu'à ce que Facebook donne les garanties nécessaires :

    « Nous voulons montrer à Facebook qu'il existe des préoccupations relatives à la confidentialité des données.

    Au-delà de cette journée d'action, nous devons sans cesse exiger davantage de respect de la part des entreprises qui gèrent nos identités en ligne. »

« Instant personalization », le système qui a mis le feu aux poudres

Le système « Instant personalization » autorise trois compagnies (Microsoft's Docs.com, Yelp et Pandora) à utiliser les données des utilisateurs de Facebook se connectant sur leurs sites pour une navigation « personnalisée ».

Si chacun est libre de se désinscrire du programme, des analyses montrent que la plupart des utilisateurs ne font pas attention au nouveau gadget. Pour les autres, pas moins de 170 options sont possibles pour moduler le volume des données transférables aux sites partenaires. Un casse-tête !

Alana Joy, consultante en stratégie marketing sur les nouveaux médias, est à l'origine du boycott « Facebook Protest ». Elle s'interroge :

    « Pourquoi accepter des termes de confidentialité plus longs que la Constitution des Etats-Unis ? Pour ma part, je me méfierais d'un produit gouverné par un corpus de règles plus long que celui qui régit un pays. »

Elle ajoute :

    « Si Facebook n'est pas arrêté ou régulé, cela incitera d'autres entreprises à faire de même. Et Internet, qui a vu le jour comme un espace de libre-partage et d'échange, deviendra un endroit où l'on aura peur d'aller. »

Bientôt 500 millions d'utilisateurs : le raz-de-marée continue

Malheureusement pour les « anti/alter-Facebook », les promesses de désactivation de compte et de boycott (respectivement près de 15 000 et 5 000) ne pèsent pas lourd face aux chiffres des nouvelles inscriptions.

En effet, le seuil des 500 millions d'utilisateurs devrait bientôt être franchi et les déboires actuels et passés de la compagnie n'ont pas ralenti sa croissance, entamée dès sa création il y a six ans.

Danah Boyd, chercheuse spécialisée dans les réseaux sociaux à Microsoft, affirme :

    « Les utilisateurs ne quitteront pas Facebook en masse [car] ils le trouvent cool et se sont investis dedans.

    Ils espèrent plutôt que Facebook s'améliorera […]. Au lieu d'inciter les utilisateurs à quitter Facebook ou à le boycotter, nous, technophiles, devrions les aider à comprendre ce qu'il se passe. »

Aucun concurrent sérieux à l'horizon

Facebook a d'autant moins de souci à se faire qu'il n'a toujours pas de concurrent sérieux.

Aux Etats-Unis, un groupe d'étudiants de NYU a récemment attiré l'attention des médias avec un projet de réseau social complétement privé, open source, conçu pour rendre à l'utilisateur le contrôle de ses données personnelles.

Mais le projet, nommé Diaspora, est encore dans les cartons et le restera vraisemblablement longtemps.

Entre-temps, en cas d'inquiétude, il est toujours possible de recourir aux services de Reclaim Privacy, un site qui mesure votre degré d'exposition sur Facebook. Gare aux surprises !

Photo : Mark Zuckerberg, fondateur de Facebook, le 26 mai (Robert

Re: Comment se désinscrire de Facebook ?

Cela me fait penser à un commissaire de l'anti-terrorisme Belge et spécialiste de l'islam(isme) qui me disait que la première chose qu'ils font, lorsqu'ils ont à faire une enquête sur une ou plusieurs personnes, est d'aller sur Google et, notamment, sur Facebook ...

"À bas le second degré !" "Monsieur, vous êtes d'une remarquable insignifiance."
Don't hit me with them negative waves so early in the morning.

8

Re: Comment se désinscrire de Facebook ?

Vous pouvez prédire le nom du futur président ?!!!  C'est limite Croyable. Regardez ce lien : http://www.youtube.com/watch?v=nuUgGgu-lGU