Re: Actualités scientifiques, spatiales et robotiques

Excellente idée, Merci beaucoup !

"Sapere aude, aie le courage de te servir de ton propre entendement."(E. Kant)
"Le secret douloureux des Dieux et des Rois, c'est que les hommes sont libres" (Jupiter à Egisthe in Les Mouches de Sartre)

Re: Actualités scientifiques, spatiales et robotiques

http://img27.imageshack.us/img27/7840/p1010985g.jpg

A 18h30, enfin, le maître investit la place sous l'ovation des éminences grises de l'astrophysique et du public genevois.
Ballet des officiels : chacun veut dire son mot devant le dieu de la cosmologie.

http://img193.imageshack.us/img193/7493/p1010988k.jpg

Hawking introduit son exposé par la genèse des Kongo, métaphore étonnante du Big Crunch: Bumba, dieu des Kongo, ressentit de violentes douleurs d'estomac et commença à vomir. Il vomit le Soleil, la Lune et les étoiles...

Pour mieux comprendre les origines de ses recherches, l'astrophysicien présente un historique des théories concernant la naissance (ou non) de l'Univers.

Positivisme de Popper a écrit:

A theory is just a mathematical model to describe the observations

Cette école enfanta deux théories:

- l'univers n'a pas plus d'un an (cette théorie permet d'expliquer, par exemple, la naissance de jumeaux, qui partagent une cause commune ayant moins d'un an)

- l'univers a toujours existé ( ce qui ne permet pas d'expliquer un phénomène contingent à une date déterminée)

La deuxième théorie ne tenant pas, le mythe d'un univers immuable commença à vaciller.
Puis Edwin Hubble mesura la vitesse des galaxies et constata que celles-ci s'éloignaient de nous. Dès lors, on pouvait non seulement supposer que l'Univers possède un point de départ, mais également que ce dernier est en expansion.
On estime que l'univers a subi une inflation d'un million de trillion de trillion en un millième de seconde au moment de sa naissance.

En évoquant sa conférence au Vatican, Hawking se compare à Copernic.
http://img183.imageshack.us/img183/6299/69309821.jpg

Lifshitz et Khalatnikov prétendaient qu'un effondrement de l'univers sans symétrie exacte conduirait irrémédiablement à un rebond de celui-ci. Cette théorie permettait alors d'éviter la question de la création, gênante pour les marxistes, partisans du matérialisme dialectique.
Toutefois ce postulat n'est pas dénué de sens : en effet, la densité inégale de micro-ondes dans l'espace témoigne d'une irrégularité de l'Univers à son origine.

Selon Hawking, le temps ne serait né qu'avec l'univers. Il subirait également une expansion, telle l'hémisphère Sud de la Terre prenant ses sources au centre du pôle Sud et évoluant jusqu'à l'Équateur.

Malgré une accélération de l'expansion de l'Univers, Hawking avoue, en conclusion, qu'on ne sait pas à l'heure actuelle si l'Univers est condamné à s'étendre indéfiniment ou à s'effondrer.




Conférence bien huilée. On regrettera toutefois la présentation trop historique du sujet. Je ne comprends pas qu'il fasse une conclusion sur le sort de l'Univers sans même évoquer la thèse de l'évaporation des trous noirs !

Last edited by Balladur von Chirac (15-09-2009 21:49:14)

« Hit me right in my white guilt »

53

Re: Actualités scientifiques, spatiales et robotiques

C'est ni de la science, ni spatial, ni robotique, mais vu qu'il s'agit d'aviation, c'est le thread le plus proche:

Le Monde a écrit:

Deux Rafale se sont abîmés en Méditerranée

LEMONDE.FR avec AFP et Reuters | 24.09.09 | 20h47
   

"Le jeudi 24 septembre 2009, vers 18 heures, deux avions de chasse de la marine nationale, des Rafale du porte-avions Charles-de-Gaulle, se sont abîmés en mer Méditerranée, à une trentaine de kilomètres à l'est de Perpignan", a annoncé la marine nationale dans un communiqué. L'accident s'est produit au cours d'une mission d'essai. L'un des deux pilotes a pu être repêché.


D'importants moyens aériens et nautiques ont été immédiatement déployés sur la zone pour organiser les opérations de recherche, coordonnées par la préfecture maritime de la zone maritime Méditerranée, et se poursuivent pour retrouver le second pilote, ajoute le communiqué. Un porte-parole de Dassault s'est refusé à tout commentaire.

Cet accident survient au moment où la France est entrée en négociations avec le Brésil pour la vente de trente-six Rafale. L'annonce en avait été faite par les présidents français et brésilien le 7 septembre, à l'occasion d'une visite de Nicolas Sarkozy à Brasilia. Les militaires brésiliens ont d'abord rappelé que le processus de sélection n'était pas encore terminé et que les négociations se poursuivent avec les trois compétiteurs, avant de confirmer ultérieurement que la décision appartenait en dernier ressort au président Luiz Inacio Lula. Le choix du Rafale permettrait à Dassault Aviation de connaître son premier succès à l'exportation, alors que l'avion n'a, à ce jour, été commandé que par la France.

Re: Actualités scientifiques, spatiales et robotiques

Ca pourrait aller direct dans le thread de la lose.

Est-ce ainsi que les hommes vivent ?

55

Re: Actualités scientifiques, spatiales et robotiques

Allouis Inter a écrit:

Ca pourrait aller direct dans le thread de la lose.


C'est pas faux tongue

Re: Actualités scientifiques, spatiales et robotiques

.

Last edited by kimmy (15-10-2009 15:40:48)

Re: Actualités scientifiques, spatiales et robotiques

Belle avancée, qui ne touchera qu'un nombre limité de personnes vu que c'est une maladie rare, mais tout de même, on peut saluer la prouese techniques, et les vies rendues pus "vivables" justement, pour les malades.

Quand le VIH inactivé soigne une maladie rare du cerveau
Martine Perez
06/11/2009 | Mise à jour : 11:44 |

Le virus du sida, transformé et inactivé, a été utilisé comme «cheval de Troie» par l'équipe du professeur Patrick Aubourg. Grâce à la thérapie génique, les médecins ont réussi à freiner l'évolution, en général inéluctable, de l'adrénoleucodystrophie chez deux enfants traités il y a maintenant plus de deux ans et demi.

Le professeur Patrick Aubourg, directeur d'une unité de recherche à l'Inserm et médecin à l'hôpital Saint-Vincent-de-Paul, à Paris, dans le service du Pr Pierre Bougnères, a voué une grande partie de sa vie à une maladie génétique rare, l'adrénoleucodystrophie. Il peut aujourd'hui avoir toutes les raisons d'être heureux. Et, avec lui, les familles concernées par cette affection grave du cerveau qui peut transformer rapidement de jeunes enfants, apparemment en bonne santé, en grabataires.

Il vient en effet, avec le Dr Nathalie Cartier-Lacave qui travaille avec lui à l'unité 745 de l'Inserm et bien d'autres collaborateurs, d'obtenir des résultats très encourageants pour trois enfants malades soignés avec succès par une thérapie génique leur transférant le gène normal qui leur manquait.

Aujourd'hui, la prestigieuse revue américaine Science publie le détail précis des résultats obtenus pour les deux premiers patients ainsi traités. Ses travaux ouvrent la voie de la guérison pour tous les enfants affectés par ce mal terrible, pour peu qu'ils soient pris en charge précocement. Au-delà, d'autres pathologies pourraient bénéficier de cette thérapie originale utilisant comme support rien moins que le virus du sida totalement désactivé. Bien sûr, pour conjurer le sort, Patrick Aubourg estime qu'il faudra encore plus de recul, suivre encore très longtemps ces enfants pour s'assurer qu'ils n'auront pas de complications à long terme. Mais c'est déjà un début de victoire contre l'adversité qu'il vient de remporter avec son équipe et ceux qui lui ont fait confiance.

C'est au début des années 1980 que Patrick Aubourg, alors jeune chef de clinique, commence à s'intéresser à cette maladie aux multiples facettes, en mettant au point le premier test biochimique capable de la diagnostiquer. En 1989, sous le coup d'une intuition et à partir de quelques éléments expérimentaux, il découvre avec Pierre Bougnères, alors qu'il n'existe aucun traitement, que l'adrénoleucodystrophie peut être soignée par une greffe de moelle osseuse à condition que le mal soit dépisté suffisamment tôt. Les deux chercheurs font réaliser la même année, par le Pr Claude Griscelli de l'hôpital Necker-Enfants malades, à Paris, la première greffe de moelle osseuse avec donneur compatible chez un enfant atteint d'adrénoleucodystrophie, mais sans lésion cérébrale évoluée. Aujourd'hui, l'ex-malade âgé de 29 ans va bien et rend visite une fois par an au Pr Aubourg qui lui a évité un destin tragique. Depuis, l'équipe réalise entre trois et cinq greffes de moelle par an. Mais l'intervention est lourde, avec un risque de rejet, et des taux d'échec et de décès non négligeables.

La découverte en 1993, avec Jean-Louis Mandel, professeur à la faculté de médecine de Strasbourg, du gène responsable de l'adrénoleucodystrophie qui code pour un transporteur d'acides gras (voir infographie ci-dessus), va amener Patrick Aubourg et son équipe de Saint-Vincent-de-Paul à explorer une nouvelle voie thérapeutique : la thérapie génique. Il ne s'agit rien moins que de transférer aux enfants malades le gène normal pour remplacer celui, pathologique, qui ne fonctionne pas.

Pendant des années, les médecins vont chercher, tester, tâtonner, se tromper parfois, avant de trouver le moyen sûr et efficace de faire pénétrer au cœur de certaines cellules du malade, le gène normal qui bloquera les lésions cérébrales. C'est le virus du sida transformé et inactivé qui jouera ce rôle de «cheval de Troie» ! À la fin des années 1990, des chercheurs du Salk Lake Institute aux États-Unis et des scientifiques français élaborent, de manière expérimentale, un vecteur à partir du VIH expurgé de ses gènes de virulence, capable d'intégrer le gène normal et de le transférer dans le noyau des cellules du malade.

Encore faut-il trouver une entreprise de biotechnologie susceptible de le fabriquer. Amber Salzman, une jeune maman américaine dont les enfants sont atteints d'adrénoleucodystrophie, comme ceux de ses trois sœurs, rentre en contact avec les chercheurs français. Elle travaille au plus haut niveau dans une grosse société pharmaceutique et se plie en quatre pour convaincre la firme californienne Cellgenesis de s'investir dans la production du gène-médicament. Celle-ci fait alors travailler à temps plein 20 personnes jusqu'à la mise au point du vecteur en 2004, date où elle décide d'arrêter. Mais le précieux vecteur est disponible pour cinq patients et, fin 2005, l'équipe française obtient l'autorisation de le tester.

«En pratique, les cellules souches du patient sont prélevées, cultivées avec des facteurs de croissance avant d'être infusées avec le vecteur porteur du gène pendant moins de 24 heures, explique Nathalie Cartier-Lacave. Puis 95 % des cellules porteuses du gène sont congelées, pendant que des tests de sécurité sont effectués sur les 5 % restants. Ce n'est qu'à partir de ce moment-là que l'autogreffe peut être réalisée par perfusion de ces cellules transformées dans l'organisme du patient. L'intérêt par rapport à la greffe de moelle osseuse, c'est qu'il n'y a pas de risque de rejet.»

Au total, trois jeunes malades, tous d'origine espagnole, ont reçu le gène salvateur. Le premier a été traité le 11 septembre 2006, le second il y deux ans et demi et le troisième un an plus tard. «Toute la difficulté est de prendre en charge les enfants assez tôt, avant qu'ils ne souffrent de troubles graves, car les lésions, une fois installées, sont irréversibles, explique le Pr Aubourg. Il faut savoir aussi que, comme avec les greffes de moelle osseuse, l'effet thérapeutique n'apparaît qu'environ 14 mois plus tard et que pendant ce temps, les effets pervers de la maladie progressent.»

Aujourd'hui, les deux premiers malades traités vont bien, leur état de santé et notamment leurs compétences cérébrales, qui se dégradaient progressivement, se sont stabilisées. Ils sont capables d'aller à l'école et d'avoir une vie norm ale. S'agissant du troisième, il est encore trop tôt pour se prononcer. Certes, une complication tardive est toujours possible. Personne ne peut présager de l'avenir. Pour l'instant, ces résultats impliquant plusieurs équipes de l'Inserm, l'Assistance publique des hôpitaux de Paris, l'université Paris-Descartes, l'association ELA et l'Association française contre les maladies (AFM-organisatrice du Téléthon) pourraient presque être qualifiés de magiques s'il n'y avait derrière près d'une vingtaine d'années de travail et d'abnégation de la part des médecins et des équipes soignantes. Le défi désormais consiste à dépister tous les enfants porteurs de la maladie, afin de les traiter avant l'apparition des lésions, si bien sûr les promesses, incroyables jusqu'alors, de cette thérapie ne sont pas démenties.

"Sapere aude, aie le courage de te servir de ton propre entendement."(E. Kant)
"Le secret douloureux des Dieux et des Rois, c'est que les hommes sont libres" (Jupiter à Egisthe in Les Mouches de Sartre)

58

Re: Actualités scientifiques, spatiales et robotiques

kimmy a écrit:

.

Oh mon dieu ! Kimmy s'est Bob4isé. Il a remplacé tous ses messages (pratiquement) par des points.

(Greg, il y a déjà un thread sur la médecine, je crois. Mais post intéressant)

59

Re: Actualités scientifiques, spatiales et robotiques

-

Last edited by OZ (09-07-2011 15:41:52)

.                                collectif individuel manufacture internet d'objets gentils                             .
[¤=¤] tape            [o=o] VHS           [O=O] ghetto blaster         [O=X] ghetto blaster d'occasion

60

Re: Actualités scientifiques, spatiales et robotiques

-

Last edited by OZ (09-07-2011 17:41:42)

.                                collectif individuel manufacture internet d'objets gentils                             .
[¤=¤] tape            [o=o] VHS           [O=O] ghetto blaster         [O=X] ghetto blaster d'occasion

61

Re: Actualités scientifiques, spatiales et robotiques

Le Figaro a écrit:

Trop d'hygiène pourrait nuire à la santé

Selon une étude récente comparant des enfants américains et philippins, les environnements ultrapropres dans l'enfance augmentent le risque d'inflammation à l'âge adulte.

Faut-il laisser les enfants se salir pour les protéger des maladies cardiovasculaires à l'âge adulte ? C'est ce que suggère une étude conduite aux Philippines, publiée récemment dans la revue médicale Proceedings of the Royal Society B. «Nos recherches laissent penser que des environnements ultrahygiéniques dans l'enfance peuvent augmenter le risque d'inflammation à l'âge adulte, ce qui à son tour accroît le risque de contracter un grand nombre de maladies, notamment cardiovasculaires», a déclaré Thomas McDade (Northwestern University, Evanston), premier auteur de l'article.

Ce n'est pas la première fois que l'excès d'hygiène est pointé du doigt. Depuis quelques années, cette tendance de la vie moderne a été incriminée - aux côtés d'autres facteurs, dont la pollution et une diversification alimentaire trop précoce - comme l'une des causes de l'explosion des allergies. L'augmentation du niveau d'hygiène, mais aussi le recours très large aux vaccins et aux antibiotiques, empêcheraient le système immunitaire d'être stimulé par des infections dans la petite enfance. Ce qui le rendrait en quelque sorte plus disponible pour le développement d'allergies.

Des études ont confirmé que les enfants vivant en milieu rural souffrent moins d'allergies que les citadins. Ce qui pourrait même commencer dès la vie intra-utérine. Selon une enquête conduite en Nouvelle-Zélande, les bambins dont la mère avait passé une partie de sa grossesse au contact d'animaux de ferme avaient un risque diminué de 50 % de développer un asthme ou un eczéma par rapport à ceux dont la mère était restée citadine.

Plus de 1 500 enfants suivis

Les chercheurs américains se sont pour leur part intéressés à une cohorte d'enfants nés aux Philippines dans les années 1980, dont plus de 1 500 ont été suivis régulièrement de leur naissance jusqu'à 22 ans. Leurs conditions de vie et d'hygiène (notamment la cohabitation avec des animaux et le type de toilettes utilisé) étaient consignées, tout comme la survenue d'épisodes infectieux tels des diarrhées ou des infections respiratoires. À l'âge adulte, les participants ont eu un dosage sanguin de CRP (C réactive protéine), un marqueur d'inflammation de l'organisme. Chez les personnes en bonne santé, un taux élevé est considéré comme prédictif de maladies cardiovasculaires de type infarctus ou accidents vasculaires cérébraux. Le taux de la CRP de ces Philippins d'une vingtaine d'années a été mesuré en moyenne à 0,2 mg/l, quant il est de l'ordre de 1 à 2 mg/l chez les jeunes adultes américains. Les chercheurs ont aussi montré que chez les participants, le niveau de la CRP était inversement proportionnel au nombre d'infections qu'ils avaient contractées dans l'enfance. «Chaque épisode de diarrhée dans la deuxième année de vie était associé à une baisse de 11 % du risque de CRP élevé à l'âge adulte», écrit ainsi Thomas McDade. L'exposition à des déjections d'animaux entre 6 et 12 mois était corrélée à une réduction de 13 % de ce risque. Lequel chutait carrément de 33 % chez les individus nés pendant la saison sèche, c'est-à-dire poussiéreuse.

Reste à savoir si dans les décennies à venir, ces jeunes Philippins seront plus préservés des infarctus et autres attaques cérébrales que ceux qui ont grandi dans des milieux plus aseptisés. «Aux États-Unis, nous avons tendance à penser que nous devons protéger à tout prix les bébés et les enfants contre les microbes et les pathogènes. Mais nous privons peut-être leurs fonctions immunitaires d'apports extérieurs importants, qui sont nécessaires pour guider le développement de ces fonctions jusqu'à l'âge adulte», conclut Thomas McDade.

Ça m'a fait penser à une nouvelle de l'écrivain de science-fiction John W. Campbell intitulée Crépuscule (Campbell a aussi écrit La Chose d'un autre monde dont sont tirés les films de Howard Hawks et de John Carpenter). Dans cette nouvelle, il décrit comment les hommes du futur, soumis à des mesures ultra-hygiéniques et à un environnement aseptisé, en sont venus à éradiquer toute présence microbienne puis, par voie de conséquence, à éliminer tout être vivant susceptible de constituer une menace. Ils ne se nourrissent plus que de nourriture synthétique fabriquée par des robots et finissent par dépérir, physiquement et intellectuellement, les naissances devenant de plus en plus rares et les êtres humains ressemblant finalement à ça :

http://sd-1.archive-host.com/membres/images/186253867624403788/Asgard1.jpg

C'est un excellent récit qui me hante d'ailleurs toujours. Et sur la domination des humains par les robots, cf son autre nouvelle : le Ciel est mort.

Re: Actualités scientifiques, spatiales et robotiques

Ouais un Asgard dans Stargate quoi

It ain’t what you don’t know that gets you into trouble. It’s what you know for sure that just ain’t so.

"Un terroriste ne mérite pas de mourir. Il mérite de vivre l'enfer. A perpétuité. Et seule la déchéance de la nationalité le permet." Greg

Re: Actualités scientifiques, spatiales et robotiques

Barney a écrit:

Ouais un Asgard dans Stargate quoi

+1000.

M'enfin bon.

64

Re: Actualités scientifiques, spatiales et robotiques

Oui, c'est ça, ça fait penser aux Asgards. J'avais mis la photo parce que tout le monde n'est peut-être pas fan de Stargate (comme je l'ai été, il fut un temps).

65

Re: Actualités scientifiques, spatiales et robotiques

On en avait parlé ici : http://forum-scpo.com/forum-scpo/viewto … 92#p435792 (thread Mediavilla).
C'est devenu une réalité. Après avoir pris le contrôle sur notre libido, les robots vont bientôt s'emparer de nos esprits et nous réduire en esclavage. Vous ne direz pas que je ne vous aurai pas prévenus.
Je suis pour une réhabilitation du mouvement luddiste. Détruisons ces machines infernales, instruments de notre propre annihilation, avant qu'il ne soit trop tard, pauvres fous que nous sommes !

AP a écrit:

Sex robot at Las Vegas adult expo also aims to appeal to mind

http://media.lvrj.com/images/4138432.jpg

Douglas Hines, founder of True Companion, poses Saturday with a life-size rubber doll named Roxxxy at the Adult Entertainment Expo.


A New Jersey company says it has developed "the world's first sex robot," a life-size rubber doll that's designed to engage the owner with conversation rather than lifelike movement.

At a demonstration at the Adult Entertainment Expo in Las Vegas on Saturday, the dark-haired, negligee-clad robot said, "I love holding hands with you" when it sensed that its creator touched its hand.

Another action, this one unprintable, elicited a different vocal response from Roxxxy the robot.

The level of sophistication demonstrated was not beyond that of a child's talking toy, but Roxxxy has a lot more brains than that.

There's a laptop connected to cables coming out of its back. It has touch sensors at strategic locations and can sense when it's being moved. But it can't move on its own, not even to turn its head or move its lips. The sound comes out of an internal loudspeaker.

Douglas Hines, founder of Lincoln Park, N.J.-based True Companion LLC, said Roxxxy can carry on simple conversations. The real aim, he said, is to make the doll someone the owner can talk to and relate to.

"Sex only goes so far -- then you want to be able to talk to the person," Hines said.

Owners will also be able to select different personalities for Roxxxy, from "Wild Wendy" to "Frigid Farrah," Hines said. He's charging somewhere from $7,000 to $9,000 for the robot, including the laptop, and expects to start shipping in a few months.

An engineer, Hines said he was inspired to create the robot after a friend died in the Sept. 11, 2001, terrorist attacks. That got him thinking about preserving his friend's personality, to give his children a chance to interact with him as they're growing up. Looking around for commercial applications for artificial personalities, he initially thought he might create a home health care aide for the elderly.

"But there was tremendous regulatory and bureaucratic paperwork to get through. We were stuck," Hines said. "So I looked at other markets."

The broader goal of the company is still to take artificial personalities into the mainstream, beyond sex toys, he said.

In a 2007 book, "Love and Sex with Robots," British chess player and artificial intelligence expert David Levy argues that robots will become significant sexual partners for humans, answering needs that other people are unable or unwilling to satisfy.

Re: Actualités scientifiques, spatiales et robotiques

C'est Lady Gaga ?

M'enfin bon.

67

Re: Actualités scientifiques, spatiales et robotiques

La domination des robots approche à grands pas. En voici encore une preuve. Ils vont prendre possession des armées et du fait de leur absence de conscience et d'empathie, finiront par tous nous tuer ou nous réduire en esclavage, sans état d'âme.

The Independent a écrit:

Johann Hari: The age of the killer robot is no longer a sci-fi fantasy

You can't appeal to robots for mercy or empathy - or punish them afterwards

In the dark, in the silence, in a blink, the age of the autonomous killer robot has arrived. It is happening. They are deployed. And – at their current rate of acceleration – they will become the dominant method of war for rich countries in the 21st century. These facts sound, at first, preposterous. The idea of machines that are designed to whirr out into the world and make their own decisions to kill is an old sci-fi fantasy: picture a mechanical Arnold Schwarzenegger blasting a truck and muttering: "Hasta la vista, baby." But we live in a world of such whooshing technological transformation that the concept has leaped in just five years from the cinema screen to the battlefield – with barely anyone back home noticing.

When the US invaded Iraq in 2003, they had no robots as part of their force. By the end of 2005, they had 2,400. Today, they have 12,000, carrying out 33,000 missions a year. A report by the US Joint Forces Command says autonomous robots will be the norm on the battlefield within 20 years.

The Nato forces now depend on a range of killer robots, largely designed by the British Ministry of Defence labs privatised by Tony Blair in 2001. Every time you hear about a "drone attack" against Afghanistan or Pakistan, that's an unmanned robot dropping bombs on human beings. Push a button and it flies away, kills, and comes home. Its robot-cousin on the battlefields below is called SWORDS: a human-sized robot that can see 360 degrees around it and fire its machine-guns at any target it "chooses". Fox News proudly calls it "the GI of the 21st century." And billions are being spent on the next generation of warbots, which will leave these models looking like the bulky box on which you used to play Pong.
Related articles

At the moment, most are controlled by a soldier – often 7,500 miles away – with a control panel. But insurgents are always inventing new ways to block the signal from the control centre, which causes the robot to shut down and "die". So the military is building "autonomy" into the robots: if they lose contact, they start to make their own decisions, in line with a pre-determined code.

This is "one of the most fundamental changes in the history of human warfare," according to PW Singer, a former analyst for the Pentagon and the CIA, in his must-read book, Wired For War: The Robotics Revolution and Defence in the Twenty-First Century. Humans have been developing weapons that enabled us to kill at ever-greater distances and in ever-greater numbers for millennia, from the longbow to the cannon to the machine-gun to the nuclear bomb. But these robots mark a different stage.

The earlier technologies made it possible for humans to decide to kill in more "sophisticated" ways – but once you programme and unleash an autonomous robot, the war isn't fought by you any more: it's fought by the machine. The subject of warfare shifts.

The military claim this is a safer model of combat. Gordon Johnson of the Pentagon's Joint Forces Command says of the warbots: "They're not afraid. They don't forget their orders. They don't care if the guy next to them has been shot. Will they do a better job than humans? Yes." Why take a risk with your soldier's life, if he can stay in Arlington and kill in Kandahar? Think of it as War 4.0.

But the evidence punctures this techno-optimism. We know the programming of robots will regularly go wrong – because all technological programming regularly goes wrong. Look at the place where robots are used most frequently today: factories. Some 4 per cent of US factories have "major robotics accidents" every year – a man having molten aluminium poured over him, or a woman picked up and placed on a conveyor belt to be smashed into the shape of a car. The former Japanese Prime Minister Junichiro Koizumi was nearly killed a few years ago after a robot attacked him on a tour of a factory. And remember: these are robots that aren't designed to kill.

Think about how maddening it is to deal with a robot on the telephone when you want to pay your phone bill. Now imagine that robot had a machine-gun pointed at your chest.

Robots find it almost impossible to distinguish an apple from a tomato: how will they distinguish a combatant from a civilian? You can't appeal to a robot for mercy; you can't activate its empathy. And afterwards, who do you punish? Marc Garlasco, of Human Rights Watch, says: "War crimes need a violation and an intent. A machine has no capacity to want to kill civilians.... If they are incapable of intent, are they incapable of war crimes?"

Robots do make war much easier – for the aggressor. You are taking much less physical risk with your people, even as you kill more of theirs. One US report recently claimed they will turn war into "an essentially frictionless engineering exercise". As Larry Korb, Ronald Reagan's assistant secretary of defence, put it: "It will make people think, 'Gee, warfare is easy.'"

If virtually no American forces had died in Vietnam, would the war have stopped when it did – or would the systematic slaughter of the Vietnamese people have continued for many more years? If "we" weren't losing anyone in Afghanistan or Iraq, would the call for an end to the killing be as loud? I'd like to think we are motivated primarily by compassion for civilians on the other side, but I doubt it. Take "us" safely out of the picture and we will be more willing to kill "them".

There is some evidence that warbots will also make us less inhibited in our killing. When another human being is standing in front of you, when you can stare into their eyes, it's hard to kill them. When they are half the world away and little more than an avatar, it's easy. A young air force lieutenant who fought through a warbot told Singer: "It's like a video game [with] the ability to kill. It's like ... freaking cool."

When the US First Marine Expeditionary Force in Iraq was asked in 2006 what kind of robotic support it needed, they said they had an "urgent operational need" for a laser mounted on to an unmanned drone that could cause "instantaneous burst-combustion of insurgent clothing, a rapid death through violent trauma, and more probably a morbid combination of both". The request said it should be like "long-range blow torches or precision flame-throwers". They wanted to do with robots things they would find almost unthinkable face-to-face.

While "we" will lose fewer people at first by fighting with warbots, this way of fighting may well catalyse greater attacks on us in the long run. US army staff sergeant Scott Smith boasts warbots create "an almost helpless feeling.... It's total shock and awe." But while terror makes some people shut up, it makes many more furious and determined to strike back.

Imagine if the beaches at Dover and the skies over Westminster were filled with robots controlled from Torah Borah, or Beijing, and could shoot us at any time. Some would scuttle away – and many would be determined to kill "their" people in revenge. The Lebanese editor Rami Khouri says that when Lebanon was bombarded by largely unmanned Israeli drones in 2006, it only "enhanced the spirit of defiance" and made more people back Hezbollah.

Is this a rational way to harness our genius for science and spend tens of billions of pounds? The scientists who were essential to developing the nuclear bomb – including Albert Einstein, Robert Oppenheimer, and Andrei Sakharov – turned on their own creations in horror and begged for them to be outlawed. Some distinguished robotics scientists, like Illah Nourbakhsh, are getting in early, and saying the development of autonomous military robots should be outlawed now.

There are some technologies that are so abhorrent to human beings that we forbid them outright. We have banned war-lasers that permanently blind people along with poison gas. The conveyor belt dragging us ever closer to a world of robot wars can be stopped – if we choose to.

All this money and all this effort can be directed towards saving life, not ever-madder ways of taking it. But we have to decide to do it. We have to make the choice to look the warbot in the eye and say, firmly and forever, "Hasta la vista, baby."

Re: Actualités scientifiques, spatiales et robotiques

Comme par hasard c'est ce soir qu'est diffusé le premier épisode de Caprica.
Une coïncidence ? Je ne crois pas.

"Et sans races, comment peut-on parler de racisme?" - sabaidee, 16/05/2014
"Allez, rince ton visage et enlève la merde dans tes yeux, va lire les commentaires des lecteurs du monde (le monde, hein, pas présent ou national hebdo) et tu percevras le degré d'agacement que suscitent ces associations subventionnées..." - sabaidee, 06/09/2016

"(influence léniniste de la "praxis historique réalisante et légitimée par sa propre réalisation historique effective", au sens hégélien du terme, dans l'action islamiste, au travers de l'état islamique - je n'utilise volontairement pas de majuscule pour cet "état" en ce que je lui dénie toute effectivité historique)" - Greg, 18/07/2016

"Oui oui, je maintiens. Il n'y a rien de plus consensuel que le Point. " - FDL, 28/07/2016

69

Re: Actualités scientifiques, spatiales et robotiques

Enfin ! Le gouvernement japonais a lu forum-scpo.com et commence à devenir raisonnable.

The Asahi Shimbun a écrit:

 
Robot safety standards planned

They aren't necessarily worried about robots running amok and taking over the world, but the Japanese government and private sector are jointly devising safety standards for service automatons.

They hope the rules will prevent accidents involving humans and eventually become the global standard, which would help cement Japan's position as a leader in robotics.

Currently, there are no safety standards and no single ministry is in charge of overseeing safety of the robots, according to experts.

Unlike industrial robots, service robots, which can do household chores or assist in care for the elderly, have been increasingly found in crowded places, such as shopping facilities and airports.

Industry and government officials have raised concerns about possible accidents from the increasing contact between people and the machines.

While the domestic robot market is worth an estimated 600 billion yen ($6.65 billion), consisting mainly of industrial robots, the figure is projected to leap to 6.2 trillion yen by 2025 due to an increase in service robots.

"Like with automobiles, there needs to be a set of safety rules that are recognized by the public in order for service robots to become widely accepted," said a senior official the Robot Business Promotion Council, a private sector group comprising roughly 80 manufacturers and robotics experts.

The council has set up working groups to study specific areas where robots are in use, such as the medical and welfare fields.

Under the Ministry of Economy, Trade and Industry's five-year project to create safety guidelines, the ministry is conducting crash tests, emergency brake tests and experiments to assess the effects that heat and humidity can have on a robot's performance.

Some of these tests in the project, which started in fiscal 2009, are being done at the National Institute of Advanced Industrial Science and Technology in Tsukuba, Ibaraki Prefecture.

There have been no reports of serious accidents involving robots in Japan. But there have been some close calls.

At the Aichi Expo in 2005, where advanced robots were a key attraction, authorities were notified that some people were accidentally hit by doors opened by robots.

The Japan Robot Association, the umbrella organization of the Robot Business Promotion Council, has listed several specific safety measures for consideration.

They include developing technologies to prevent robots from colliding with people and special mechanisms to regulate the force used when the machines come in contact with humans.

Currently, different ministries are in charge of regulations concerning robots depending on the area in which they serve and their functions.

For example, a robot that operates on public roads falls under the jurisdictions of the Ministry of Land, Infrastructure, Transport and Tourism and the National Police Agency.

The Ministry of Health, Labor and Welfare, meanwhile, is responsible for care-giving robots, while machines that use radiowaves for remote control operations fall under the jurisdiction of the Ministry of Internal Affairs and Communications.

The International Organization for Standardization (ISO) plans to create an international standard for robots by 2011.

Japan, along with South Korea and Britain, is part of a panel involved in creating the standard. Japanese officials say they hope to take the lead in the discussions.

70

Re: Actualités scientifiques, spatiales et robotiques

Il suffit pas d'utiliser les trois lois d'Asimov?

71

Re: Actualités scientifiques, spatiales et robotiques

Bon, assez bavardé de Villepin et d'autres:

La vraie info du jour:

Les vraies couleurs des dinosaures enfin révélées

Last edited by ORB (28-01-2010 14:07:19)

72

Re: Actualités scientifiques, spatiales et robotiques

Bah voilà, c'est malin, tous ces messages envoyés dans l'espace par des abrutis vont attirer les extraterrestres qui finiront par nous envahir et nous exterminer. Il fallait y penser plus tôt, bande de nouilles !

Libération a écrit:

Est-il bien prudent d'envoyer des messages aux extra-terrestres ?

La question a été évoquée très sérieusement lors d'une récente conférence de la Royal Society à Londres.

En 2008, la Nasa a diffusé dans l'espace la chanson des Beatles "Across the Universe", à l'intention d'éventuels extraterrestres. Une initiative alors saluée par Paul McCartney. Mais des experts s'inquiètent de la profusion de messages filant vers le cosmos.

Est-il sage de signaler notre présence à d'éventuels voisins hostiles? De quel droit certains peuvent-ils prétendre représenter notre monde face à la galaxie? Autant de questions évoquées lors d'une récente conférence à Londres.

Beaucoup de messages sont "responsables, mais je m'interroge sur certains autres trucs qui sont transmis", a déclaré Albert Harrison, professeur de psychologie sociale à l'Université de Californie, lundi au cours de la conférence organisée par la Royal Society (Académie des sciences britannique).

Il énumère "des photos de célébrités, de deux candidats politiques --l'un identifié comme bon, l'autre comme mauvais--, des publicités alimentaires, des lettres d'amour de rock stars".
"Nous pouvons apparaître comme une menace"

Et d'ajouter : "Lorsqu'on commence à émettre et à attirer l'attention sur nous, il faut faire très attention à l'image qu'on donne. Nous pouvons apparaître comme une menace pour eux".

"Nous ne savons pas ce qu'il adviendra de ces messages", souligne-t-il. D'autant plus qu'ils peuvent mettre des centaines d'années à atteindre leur cible.

La chanson des Beatles n'arrivera qu'en 2439 à d'éventuels destinataires à proximité de l'étoile polaire.

La soif de contact avec des civilisations extraterrestres a une longue histoire. Le sondes américaines Pioneer 10 and 11, lancées en 1972 et 1973, ont emporté des plaques représentant une homme et une femme nus et des symboles expliquant la position de la Terre et du Soleil.

Voyager 1 et 2, lancés en 1977, maintenant arrivés aux confins du système solaire, transportent un disque en cuivre plaqué or où sont gravés des chants et images de la Terre.

Mais Voyager 1 mettra encore 40.000 ans avant d'arriver près d'une étoile. Persone ne sait si des êtres intelligents seront là pour s'emparer de la capsule... ni si notre espèce aura survécu pour recevoir une réponse.

D'où l'idée de communiquer par les ondes qui voyagent à la vitesse de la lumière: 300.000 km/s.

Après avoir en vain depuis cinquante ans tenté de détecter des signaux venus de l'espace révélant la présence d'une autre civilisation, les promoteurs de l'initiative SETI (Search for Extraterrestrial Intelligence) ont été tentés de lancer des messages plutôt que d'attendre d'en recevoir.

Depuis un demi-siècle, nos émissions télévisées filent déjà vers l'espace, l'atmosphère terrestre ne pouvant les arrêter.

Mais de puissants émetteurs de radioastronomie sont utilisés par des agences spatiales ou d'autres institutions pour transmettre volontairement d'autres messages.

Un premier, très court (1.679 bit), avait été diffusé en 1974 vers un amas d'étoiles qu'il devrait atteindre dans 25.000 ans. Deux "appels cosmiques" ont suivi en 1999 and 2003. En 2006, la chaîne franco-allemande ARTE a envoyé des messages du public vers l'étoile Errai, distante de 45 années-lumière (1 AL= 9.500 milliards de km).
Contractions vaginales

Les ondes véhiculent les messages les plus sérieux et philosophiques, telle une "Pierre de Rosette interstellaire", source d'informations sur la Terre et les Homo sapiens, mais aussi des blagues.

Des enregistrements de contractions vaginales de ballerines du Boston Ballet ont été envoyées dans les années 1980 vers les étoiles Epsilon Eridani et Tau Ceti, pour donner à la galaxie une idée de la façon dont l'humanité conçoit sa descendance.

Faute de preuve de l'existence d'extraterrestres, ces tentatives de communication risquent d'être une perte de temps, selon l'astrophysicien européen Malcolm Fridlund qui invite néanmoins à faire attention.

"Je ne reste pas éveillé la nuit en m'inquiétant de l'existence de seigneurs de la galaxie", a-t-il confié à l'AFP. "Mais quand on ne sait rien de ce qu'il y a là-bas, on devrait être un peu plus prudent".

73

Re: Actualités scientifiques, spatiales et robotiques

Ceci dit c'est pas entièrement débile. Y'a aucune raison de penser que, s'il y a d'autres formes de vies, elles ne puissent pas être dangereuses....

Re: Actualités scientifiques, spatiales et robotiques

De toute façon elles  sont tellement loin qu'on s'en cogne, on n'arrivera jamais à les atteindre.

"Et sans races, comment peut-on parler de racisme?" - sabaidee, 16/05/2014
"Allez, rince ton visage et enlève la merde dans tes yeux, va lire les commentaires des lecteurs du monde (le monde, hein, pas présent ou national hebdo) et tu percevras le degré d'agacement que suscitent ces associations subventionnées..." - sabaidee, 06/09/2016

"(influence léniniste de la "praxis historique réalisante et légitimée par sa propre réalisation historique effective", au sens hégélien du terme, dans l'action islamiste, au travers de l'état islamique - je n'utilise volontairement pas de majuscule pour cet "état" en ce que je lui dénie toute effectivité historique)" - Greg, 18/07/2016

"Oui oui, je maintiens. Il n'y a rien de plus consensuel que le Point. " - FDL, 28/07/2016

75

Re: Actualités scientifiques, spatiales et robotiques

Le Monde a écrit:

Nao, le robot de compagnie

http://www.lemonde.fr/image/2010/02/04/575x385_1432233_0_96a8_ill-1300900-c9f8-robot-nao.jpg
Vue du robot de compagnie nommé Nao.

Il y a eu le chien Aibo de Sony, il y a désormais Nao, l'androïde développé par la société française Aldebaran. Nao, un petit humanoïde de 58 centimètres de haut, d'un poids de 4 kg, n'est pour l'instant vendu qu'à des laboratoires de recherche et des universités pour environ 12 000 euros. Mais il ne faut pas désespérer : sa version grand public est prévue pour 2011 à un prix un peu moins prohibitif, mais tout de même élevé (4 000 euros).
Sur le même sujet

Nao écoute grâce à quatre microphones répartis dans sa tête et à un système de reconnaissance vocale. Il voit grâce à deux caméras et peut reconnaître un corpus de mots prédéfinis, que l'on peut enrichir avec ses propres termes. Nao est également capable de détecter la provenance d'un son puis de faire un mouvement pour répondre à la voix de son maître. Le petit robot parle et lit à voix haute n'importe quel fichier texte résidant dans son espace de stockage ou récupéré sur Internet (il est ainsi capable de lire des mails). Mais Nao ne fait pas encore la vaisselle, ne donne pas les croquettes au chat... il est aujourd'hui surtout ludique.

Ça a l'air d'émerveiller le journaliste ("il ne faut pas désespérer" etc). Mais ça ne restera pas ludique longtemps...

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

76

Re: Actualités scientifiques, spatiales et robotiques

Le Figaro - AFP a écrit:

Un robot pour redonner l'envie d'enfants

Il glousse et agite ses pieds si vous remuez son hochet mais rouspète et pleure si vous le chatouillez trop : rencontre avec Yotaro, un robot japonais aussi capricieux qu'un vrai bambin.

Ce bébé-robot a des airs d'extra-terrestre avec ses yeux bleus lumineux et ses joues énormes, mais des étudiants en école d'ingénieur espèrent qu'il redonnera aux jeunes l'envie de pouponner, dans un Japon où les naissances se font de plus en plus rares.

Yotaro a certes une tête en forme de ballon de baudruche et des expressions faciales caricaturales, mais ses inventeurs espèrent qu'"il pourra aider les jeunes parents à apprendre à élever un enfant", selon Masatada Muramoto, un autre étudiant membre de l'équipe de recherche.

Les étudiants de Tsukuba jugent que les Japonais s'entendront bien avec Yotaro. Contrairement aux sociétés occidentales, "les Nippons ont toujours accueilli les robots avec enthousiasme, ils ne les voient pas comme une menace mais comme des êtres avec lesquels on peut développer une relation amicale", souligne M. Muramato.

http://www.youtube.com/watch?v=KORaNvRk … r_embedded

N'importe quoi. Comme si ce robot allait redonner l'envie de faire des enfants. Bien au contraire, il sera vu comme un ersatz et l'on en arrivera à une situation encore plus ubuesque (et dramatique) où des parents préfèreront s'occuper de leur jouet plutôt que de leurs vrais enfants (cf ce qui s'est passé récemment en Corée, j'avais posté le lien).
Et une fois qu'ils seront en supériorité numérique, les robots prendront définitivement le pouvoir.

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

Re: Actualités scientifiques, spatiales et robotiques

FDL a écrit:

Et une fois qu'ils seront en supériorité numérique, les robots prendront définitivement le pouvoir.

Je vais finir par y croire.

Les développements techniques vont à une vitesse ahurissante. Dommage qu'il n'en soit pas de même pour les développements humains et sociaux. L'homme est pris de vitesse par la technique et les robots s'en réjouissent "avec un léger sourire moqueur au coin des lèvres".

Quand on post on raconte pas sa vie.

78

Re: Actualités scientifiques, spatiales et robotiques

En fait c'est comme un tamagotchi en somme

79

Re: Actualités scientifiques, spatiales et robotiques

ORB a écrit:

En fait c'est comme un tamagotchi en somme

Moui mais pas vraiment. Là, le robot (très moche d'ailleurs) a grosso modo les mêmes proportions qu'un vrai bébé (par exemple, dans l'extrait vidéo, on le voit couché dans un vrai lit). Il réagit au toucher etc. L'aspect substitut est d'autant plus fort, alors qu'un tamagotchi ressemble davantage à un jouet électronique.
Mais on n'en est qu'aux débuts. Très prochainement, ce robot très moche ressemblera à l'identique aux vrais bébés et c'est ce qui est angoissant. Aux relations humaines, on préfèrera des relations artificielles avec des robots. Pourquoi s'embêter à porter un enfant neuf mois dans son ventre alors qu'on peut en avoir un tout prêt chez le marchand du coin ? Pourquoi dépenser de l'argent en nourriture, médicaments etc alors qu'un robot n'en nécessite pas (on réalise ainsi des économies) ? Pourquoi avoir des relations sexuelles avec tel homme ou telle femme alors qu'un robot à l'apparence humaine peut satisfaire tous nos désirs à n'importe quel moment ?
Et la liste pourrait être longue.
On en viendra à une société de reclus, des sortes de hikikomori, comme on en voit tant au Japon. 

Lehussard a écrit:

Je vais finir par y croire.

Moi, j'y crois déjà.

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

80

Re: Actualités scientifiques, spatiales et robotiques

Tiens, FDL, il n'y a pas un film de science-fiction qui parle de cela justement, des robots "prostitués" ? Je n'ai pas la mémoire des films, mais je me souviens l'avoir vu au cinéma il y a quelques années.

Mettre la Chine au pas, ne serait-ce pas mettre le feu à l'Annam ?

81

Re: Actualités scientifiques, spatiales et robotiques

AI de Spielberg ?

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

82

Re: Actualités scientifiques, spatiales et robotiques

FDL a écrit:

AI de Spielberg ?


Oui, c'est cela. Qu'en as-tu pensé (au regard de la problématique qui nous occupe) ?

Tu as vu aussi les robots journalistes qu'ils sont en train de développer aux States ?

Mettre la Chine au pas, ne serait-ce pas mettre le feu à l'Annam ?

83

Re: Actualités scientifiques, spatiales et robotiques

Si l'on ne s'en réfère qu'au scénario, l'histoire (idée, en partie, de Kubrick) est très intéressante et a bien su anticiper le genre de débats qui, je le pense, feront surface tôt ou tard, inévitablement. Ca pose des questions éthiques et philosophiques : quels rapports doit-on établir avec des entités artificielles ? Doit-on leur reconnaître une "conscience" (constitutive de l'Homme) ? Les robots ont-ils conscience d'eux-mêmes et si oui, doit-on les humaniser en les traitant pratiquement d'égal à égal ? Quelles limites poser ? etc etc. Si je me souviens bien, le film fait aussi mention des problématiques du clonage, de l'eugénisme..., préoccupations récurrentes dans le domaine de la science-fiction, et parle de même d'écologie (avant que ça ne devienne vraiment à la mode).
Le film penche nettement pour, je ne sais pas comment dire, un droit "à la vie" ou un droit "à l'existence" des robots : par exemple, le gigolo (Jude Law), activité mécanique par excellence, aspire à l'amour, donc au droit d'avoir des sentiments ; le petit garçon rêve, développe un sentiment filial très fort envers sa mère adoptive etc.
C'est un scénario intelligent, à mon avis, et qui met mal à l'aise.

Après,  niveau cinématographique, c'est autre chose. C'est du Spielberg, donc de la tambouille niaise, puérile et puritaine (il a censuré des scènes de sexe avec le gigolo notamment).

Pour les robots journalistes, non, je n'étais pas au courant. Tu as un lien ? Ça m'intéresse.

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

84

Re: Actualités scientifiques, spatiales et robotiques

FDL a écrit:

Si l'on ne s'en réfère qu'au scénario, l'histoire (idée, en partie, de Kubrick) est très intéressante et a bien su anticiper le genre de débats qui, je le pense, feront surface tôt ou tard, inévitablement. Ca pose des questions éthiques et philosophiques : quels rapports doit-on établir avec des entités artificielles ? Doit-on leur reconnaître une "conscience" (constitutive de l'Homme) ? Les robots ont-ils conscience d'eux-mêmes et si oui, doit-on les humaniser en les traitant pratiquement d'égal à égal ? Quelles limites poser ? etc etc. Si je me souviens bien, le film fait aussi mention des problématiques du clonage, de l'eugénisme..., préoccupations récurrentes dans le domaine de la science-fiction, et parle de même d'écologie (avant que ça ne devienne vraiment à la mode).
Le film penche nettement pour, je ne sais pas comment dire, un droit "à la vie" ou un droit "à l'existence" des robots : par exemple, le gigolo (Jude Law), activité mécanique par excellence, aspire à l'amour, donc au droit d'avoir des sentiments ; le petit garçon rêve, développe un sentiment filial très fort envers sa mère adoptive etc.
C'est un scénario intelligent, à mon avis, et qui met mal à l'aise.

Après,  niveau cinématographique, c'est autre chose. C'est du Spielberg, donc de la tambouille niaise, puérile et puritaine (il a censuré des scènes de sexe avec le gigolo notamment).

Pour les robots journalistes, non, je n'étais pas au courant. Tu as un lien ? Ça m'intéresse.


C'est ici en français : http://www.lemonde.fr/actualite-medias/ … _3236.html

Je me souviens l'avoir lu ailleurs dans une revue anglophone de sciences (car ils utilisent en fait des méthodes assez poussées de statistical learning tout à fait passionnantes) ; je vais essayer de retrouver le lien.

Pour ton analyse du film, je vais y répondre ce soir.

Last edited by RPC (10-03-2010 19:03:07)

Mettre la Chine au pas, ne serait-ce pas mettre le feu à l'Annam ?

Re: Actualités scientifiques, spatiales et robotiques

Dans un genre différent, il y a la love story de 2046 de Won Kar Wai avec le poétique décalage de sentiment entre le robot (enfin, la jolie "robote"), qui vieillit et l'écrivain paumé dans l'espace temps...(enfin, son "double japonais" si je me souviens bien)

Lolita, light of my life, fire of my loins. My sin, my soul. Lo-lee-ta: the tip of the tongue taking a trip of three steps down the palate to tap, at three, on the teeth. Lo. Lee. Ta

86

Re: Actualités scientifiques, spatiales et robotiques

Pour FDL : un robot qui (essaye de) écrit des BD :

http://www.manateecomics.com/

Mettre la Chine au pas, ne serait-ce pas mettre le feu à l'Annam ?

87

Re: Actualités scientifiques, spatiales et robotiques

Merci pour les liens ! (étrange, le second ;) )

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

Re: Actualités scientifiques, spatiales et robotiques

mami a écrit:

Dans un genre différent, il y a la love story de 2046 de Won Kar Wai avec le poétique décalage de sentiment entre le robot (enfin, la jolie "robote"), qui vieillit et l'écrivain paumé dans l'espace temps...(enfin, son "double japonais" si je me souviens bien)

Wong c'est avec un G, c'est un petit détail mais souvent les personnes concernées n'aiment pas beaucoup qu'on écorche leur nom ou leur prénom;)
Comment ça Wong Kar Wai ne lit pas le forum? David Linch le lit bien lui! (c'est FDL qui l'a dit!):)

"Rédupliquer, c'est être ce qu'on dit." (S.Kierkegaard)

89

Re: Actualités scientifiques, spatiales et robotiques

zaza's birthday a écrit:

Wong c'est avec un G, c'est un petit détail mais souvent les personnes concernées n'aiment pas beaucoup qu'on écorche leur nom ou leur prénom;)
Comment ça Wong Kar Wai ne lit pas le forum? David Linch le lit bien lui! (c'est FDL qui l'a dit!):)

Lynch avec un y comme dans "lyncher". Petit détail. ;)

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

Re: Actualités scientifiques, spatiales et robotiques

FDL a écrit:
zaza's birthday a écrit:

Wong c'est avec un G, c'est un petit détail mais souvent les personnes concernées n'aiment pas beaucoup qu'on écorche leur nom ou leur prénom;)
Comment ça Wong Kar Wai ne lit pas le forum? David Linch le lit bien lui! (c'est FDL qui l'a dit!):)

Lynch avec un y comme dans "lyncher". Petit détail. wink

Comme dirait Lehahiah : "huhu".

smile

"Un gamin de 18 ans tutoie une mama en boubou, oubliant qu'on ne donne plus du camarade dans le coin depuis une paie."

Re: Actualités scientifiques, spatiales et robotiques

Euh pour le coup c'était une faute de frappe, je suis fan, je n'aurais pas fait une telle faute sciemment !

Lolita, light of my life, fire of my loins. My sin, my soul. Lo-lee-ta: the tip of the tongue taking a trip of three steps down the palate to tap, at three, on the teeth. Lo. Lee. Ta

Re: Actualités scientifiques, spatiales et robotiques

mami a écrit:

Euh pour le coup c'était une faute de frappe, je suis fan, je n'aurais pas fait une telle faute sciemment !

http://82.img.v4.skyrock.net/827/elkar/pics/1481555260.jpg

Quand on post on raconte pas sa vie.

Re: Actualités scientifiques, spatiales et robotiques

FDL a écrit:
zaza's birthday a écrit:

Wong c'est avec un G, c'est un petit détail mais souvent les personnes concernées n'aiment pas beaucoup qu'on écorche leur nom ou leur prénom;)
Comment ça Wong Kar Wai ne lit pas le forum? David Linch le lit bien lui! (c'est FDL qui l'a dit!):)

Lynch avec un y comme dans "lyncher". Petit détail. wink

Je viens d'avoir David, les 2 écritures sont admises, je regrette.:):):):)

Last edited by zaza's birthday (14-03-2010 09:51:09)

"Rédupliquer, c'est être ce qu'on dit." (S.Kierkegaard)

Re: Actualités scientifiques, spatiales et robotiques

zaza's birthday a écrit:
FDL a écrit:
zaza's birthday a écrit:

Wong c'est avec un G, c'est un petit détail mais souvent les personnes concernées n'aiment pas beaucoup qu'on écorche leur nom ou leur prénom;)
Comment ça Wong Kar Wai ne lit pas le forum? David Linch le lit bien lui! (c'est FDL qui l'a dit!):)

Lynch avec un y comme dans "lyncher". Petit détail. wink

Je viens d'avoir David, les 2 écritures sont admises, je regrette.:):):):)

"Rédupliquer, c'est être ce qu'on dit." (S.Kierkegaard)

Re: Actualités scientifiques, spatiales et robotiques

La science fait un grand pas vers la compréhension du Big Bang
mardi 30 mars 2010 23h32

GENEVE (Reuters) - Un succès d'envergure dans les recherches sur la création de l'univers a été obtenu mardi avec la première collision de protons à haute énergie dans le Grand Collisionneur de hadrons (LHC).

L'expérience réalisée dans le plus grand accélérateur de particules au monde est unique à ce jour. Elle a été saluée par les applaudissements des 80 scientifiques présents dans la salle de contrôle du Centre européen de recherche nucléaire (Cern), installé à la frontière franco-suisse, aux portes de Genève.

"Cela montre simplement ce que nous pouvons faire en faisant progresser la connaissance sur nos origines, sur la façon dont l'univers a évolué", a déclaré le directeur général du Cern, Rolf Heuer.

Les collisions de protons, stade le plus avancé jusqu'à présent des recherches menées dans le cadre de ce projet de 10 milliards de francs suisses (7 milliards d'euros), se poursuivront pendant plusieurs années.

Il s'agit d'un pas important pour la physique et peut-être d'un pas de géant pour l'humanité, a souligné Heuer, de Tokyo.

Le LHC a produit une collision de protons à 7 téraélectron-volts (TeV) - ou sept milliards de milliards d'électrons-volts -, une puissance trois fois et demie supérieure à celle obtenue jusqu'ici dans ce type d'expérience.

Les données recueillies lors de ces collisions seront étudiées dans les années à venir par des milliers de chercheurs mis en relation par un réseau informatique appelé Grid.

Elles doivent leur permettre de faire avancer les travaux sur la nature de la matière et les origines des étoiles et des planètes.

UN PAS DANS L'INCONNU

"C'est un pas dans l'inconnu. Nous faisons quelque chose que personne n'a jamais fait auparavant. On espère trouver des choses vraiment nouvelles", a expliqué le directeur de recherche du Cern, Sergio Bertolucci.

"Il y a des inconnues célèbres là haut, comme la matière noire ou de nouvelles dimensions sur lesquelles nous espérons apprendre. Mais il est possible que nous trouvions des inconnues inconnues, qui pourraient être extrêmement importantes pour l'humanité. Avec le LHC, nous avons l'outil dont nous avions besoin."

Le LHC se compose d'un tunnel de 27 km enfoui à une centaine de mètres sous terre, dans lequel circulent à très grande vitesse les particules. Mardi, la collision s'est produite à une nanoseconde en deçà de la vitesse de la lumière.

Avec cet appareil sans égal dans le monde, les scientifiques espèrent lever le voile sur certains des grands mystères du cosmos: comment la matière s'est transformée en masse après le Big Bang originel, ou quelle est cette matière "noire" qui constituerait environ 25% de l'univers.

Olivier Buchmüller, un des chercheurs les plus importants du projet, estime que des éléments de compréhension de la matière noire seront trouvés d'ici la fin de l'année.

"Dans le courant de 2010 et 2011 (...) nous nous attendons à faire de réelles découvertes", a-t-il dit.

Le boson de Higgs, élément clé de ce projet de recherche, ne pourrait en revanche être identifié qu'après 2013, lorsque la puissance de collision aura atteint 14 TeV.

S'il existe. Car cette particule qui porte le nom du chercheur écossais qui en a évoqué l'existence en 1964 n'est pour l'heure qu'un concept: elle passe pour avoir rendu possible l'émergence d'étoiles, de planètes, et finalement de la vie.

Grégory Blachier pour le service français, édité par Gilles Trequesser

"Sapere aude, aie le courage de te servir de ton propre entendement."(E. Kant)
"Le secret douloureux des Dieux et des Rois, c'est que les hommes sont libres" (Jupiter à Egisthe in Les Mouches de Sartre)

96

Re: Actualités scientifiques, spatiales et robotiques

http://www.lemonde.fr/planete/article/2 … _3244.html

Je crois que le journaliste s'est trompé : vu la vitesse d'une météorite, il est fort peu probable qu'elle soit restée une quinzaine de minutes dans le ciel US. Je pencherais plutôt pour 15 secondes non ?

97

Re: Actualités scientifiques, spatiales et robotiques

Vexés nos amis les ricains de s'être faits avoir par un hacker surdoué

Gary McKinnon, citoyen britannique de 43 ans, s'est rendu célèbre après s'être introduit dans plusieurs ordinateurs de la NASA et de l'armée américaine, à la recherche de preuves d'une vie extra-terrestre et de rencontres du troisième type, qu'il affirme avoir trouvées sans pouvoir en apporter la preuve.

Les Etats-Unis demandent son extradition ; Gary McKinnon encourt plusieurs dizaines d'années d'emprisonnement en quartier de haute sécurité. Une peine incompatible avec son état de santé, affirment ses défenseurs : il souffre en effet d'une forme d'autisme, incompatible avec une détention en isolement, explique sa famille.

Il y a un an, alors qu'il était dans l'opposition, Nick Clegg estimait au contraire que le ministère de l'intérieur avait le pouvoir de "faire en sorte que Gary McKinnon soit jugé au Royaume-Uni". L'affaire, qui a connu de multiples rebondissements, avait déclenché un débat outre-Manche sur les conventions d'extradition entre la France et les Etats-Unis, jugées par l'opposition trop favorables à la justice américaine.

http://www.lemonde.fr/technologies/arti … 51865.html

Last edited by RPC (26-05-2010 21:52:31)

Mettre la Chine au pas, ne serait-ce pas mettre le feu à l'Annam ?

98

Re: Actualités scientifiques, spatiales et robotiques

La NASA sur un gros coup pour 2018 : http://onion.com/aHhNil

Re: Actualités scientifiques, spatiales et robotiques

Recherche : un virus informatique dans le corps via une puce RFID
Un chercheur britannique s'est implanté une puce RFID contenant un virus informatique afin de montrer de quelle manière cette technologie peut être exploitée à mauvais escient.

Un chercheur britannique s'est implanté une puce RFID contenant un virus informatique afin de montrer de quelle manière cette technologie peut être exploitée à mauvais escient.


Mark Gasson, chercheur à l'université anglaise de Reading, est le premier être humain à s'être infecté avec un virus informatique au moyen d'une puce RFID implantée dans sa main.

À l'origine, cette puce servait à contrôler l'accès au laboratoire et à déverrouiller son téléphone mobile. « Les puces RFID ont beaucoup évolué ces dernières années. Ils faut les considérer comme de petits ordinateurs », explique Mark Gasson. De grands progrès qui impliquent des risques parmi lesquels la propagation de virus informatiques. En effet, une puce RFID infectée peut transmettre le virus au terminal qui va la lire. Ce dernier va ensuite contaminer tous les autres appareils qui s'y connecteront.

Une perspective préoccupante lorsque l'on sait que ce type d'implant est appelé à se vulgariser dans les applications médicales souligne le chercheur britannique. (Eureka Presse)

Last edited by Emmanuel Goldstein (29-05-2010 03:24:01)

100

Re: Actualités scientifiques, spatiales et robotiques

Oh non, et maintenant il ne peut plus....... ouvrir la porte de son labo !!!
Putain ce n'est pas comme ça que marche un virus informatique.

"Et sans races, comment peut-on parler de racisme?" - sabaidee, 16/05/2014
"Allez, rince ton visage et enlève la merde dans tes yeux, va lire les commentaires des lecteurs du monde (le monde, hein, pas présent ou national hebdo) et tu percevras le degré d'agacement que suscitent ces associations subventionnées..." - sabaidee, 06/09/2016

"(influence léniniste de la "praxis historique réalisante et légitimée par sa propre réalisation historique effective", au sens hégélien du terme, dans l'action islamiste, au travers de l'état islamique - je n'utilise volontairement pas de majuscule pour cet "état" en ce que je lui dénie toute effectivité historique)" - Greg, 18/07/2016

"Oui oui, je maintiens. Il n'y a rien de plus consensuel que le Point. " - FDL, 28/07/2016