Topic: Cinéma vol. 2

J'ouvre un nouveau thread (116 p. pour le premier) pour recommander - que dis-je, ordonner ! - de voir le Casino Royale de 1967. Un monument de références, le film le plus drôle que j'ai vu depuis des lustres... Un grand bordel inracontable avec David Niven (celui que Fleming voyait pour interpréter Bond), Ursula Andress, Woody Allen, Peter Sellers, Orson Welles... J'en reviens toujours pas.

"Je sens en deux parti[e]s mon esprit divisé." (Pierre Corneille, Le Cid)
"Et en deux sous-parties" (Richard Descoings)

Re: Cinéma vol. 2

c'est officiellement un james bond?

Tu me fais tourner la tête

Re: Cinéma vol. 2

ps: le cinéclub du BDA propose en ce moment un concours pour gagner deux places pour le festival d'estoril qui se déroule dans le casino de la ville.

or devinez où a été écrit Casino Royale et où se l'action dans le roman... si si !à Estoril, au sud de Lisbonne

les détails ici: http://www.bdarts.org/bdarts/

(yes j'ai casé ma pub, merci fétiche)

Tu me fais tourner la tête

Re: Cinéma vol. 2

jesous chraist a écrit:

c'est officiellement un james bond?

Broccoli et Saltzman, producteurs de la série (ahh, les making of des DVD James Bond...), n'avaient pas les droits du roman, achetés auparavant par CBS pour un téléfilm, cf. http://en.wikipedia.org/wiki/Casino_Royale_(1967_film)
Je suppose que la maison de production a pu récupérer les droits depuis. Ce n'est jamais que le premier des romans de la série de Fleming !

Ca fait donc partie des "hors-série".

"Je sens en deux parti[e]s mon esprit divisé." (Pierre Corneille, Le Cid)
"Et en deux sous-parties" (Richard Descoings)

Re: Cinéma vol. 2

fétiche a écrit:

J'ouvre un nouveau thread (116 p. pour le premier) pour recommander - que dis-je, ordonner ! - de voir le Casino Royale de 1967. Un monument de références, le film le plus drôle que j'ai vu depuis des lustres... Un grand bordel inracontable avec David Niven (celui que Fleming voyait pour interpréter Bond), Ursula Andress, Woody Allen, Peter Sellers, Orson Welles... J'en reviens toujours pas.

+1

Mention spéciale pour Woody et sa cigarette explosive.

Your mother was a HAMSTER, and your father smelt of eldeberries !

Re: Cinéma vol. 2

Mais je ne vois pas pourquoi on devrait arrêter de poster sur l'autre thread.

Edit : Pourquoi le thread en question a-t-il été fermé ?

Last edited by Beltramose (23-10-2008 01:01:53)

Your mother was a HAMSTER, and your father smelt of eldeberries !

Re: Cinéma vol. 2

Badaud de Passage a écrit:

On m'a parlé récemment du film Titicut Follies comme étant un film extrêmement intéressant à voir du point de vue de la réalisation.

Avec deux trois recherches internet, je me suis rendu compte que le film est peu connu et qu'apparemment il a été interdit de vente aux Etats-Unis (pour la France je ne sais pas). Le site Imdb signale que c'est le seul film interdit de circulation pour autre chose que pour obscénité ou sécurité de l'Etat...

Est-ce qu'il y en a qui l'ont vu ? Est-ce que vous avez une idée des vendeurs sur Paris ou sur Internet chez qui on peut trouver ce genre de film ?

Je l'ai si tu veux mais pas en DVD. Je peux te l'envoyer par Megaupload, il suffit que tu me donnes ton adresse mail.
Le film a été un peu compressé (500mo au lieu de 700) ; la qualité n'est pas terrible (enregistrement VHS) mais c'est mieux que rien. Il y a parfois quelques saccades et pendant un court moment, un décalage avec les sous-titres.
Voilà, dis-moi si ça t'intéresse.

Et même question que Beltra : pourquoi le mythique 1er thread a-t-il été fermé ?

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

Re: Cinéma vol. 2

blue velvet ce mercredi en jean moulin, rdv 19H15 précises !

Tu me fais tourner la tête

Re: Cinéma vol. 2

JC, c'est cette semaine que vous avez Garrel pendant que je suis de retour à Paris, j'espère !

SOUS TOUTES RÉSERVES ET CE SERA JUSTICE.

Re: Cinéma vol. 2

Mais quel bellâtre celui-là.

"Les Français veulent l'égalité, et quand ils ne la trouvent pas dans la liberté, ils la souhaitent dans l'esclavage" Alexis de Tocqueville

Re: Cinéma vol. 2

Non, Garrel, c'est la semaine suivante.
Il a pas joué dans "Blue Velvet" que je sache!

Laissez dire les sots, le savoir a son prix (Jean de la Fontaine)

Re: Cinéma vol. 2

Pour les fans du grand Clint, sachez qu'en plus de "L'Echange" en salles le 12 novembre chez nous, "Gran Torino" sortira en décembre aux States et donc courant janvier-février en France.
Deux Clint pour le prix d'un, ce mec a vraiment la patate à 78 ans!

Laissez dire les sots, le savoir a son prix (Jean de la Fontaine)

13

Re: Cinéma vol. 2

Ce succédané de pseudo-bellâtre nullissime inexpressif français à la mord-moi-le-nœud, jouer dans un film de Dieu ??? Et puis quoi encore ?
Il ne manquerait plus que ça, des acteurs français dans des films de Lynch...

edit : je ne compte pas le court-métrage the Cowboy and the Frenchman.

Last edited by FDL (25-10-2008 13:31:57)

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

Re: Cinéma vol. 2

Les films dans lesquels il joue sont vraiment penibles, mais pour le connaitre (plutot l'avoir connu -et par un biais indigne) il est sympa.

C'est un peu plat, sympa. Il est cool. Et vraiment beau. Et quand on boit un verre avec lui, il y a en moyenne une fille par demi-heure qui vient l'emmerder pour lui dire son admiration pour The Dreamers (et une fois pour Ma Mere).

Mais bon. Quelqu'un a vu Achille et la Tortue, le dernier Kitano? Ou c'est pas encore sorti en France?

Last edited by skillskull (25-10-2008 21:31:32)

Re: Cinéma vol. 2

skillskull a écrit:

Les films dans lesquels il joue sont vraiment penibles, mais pour le connaitre (plutot l'avoir connu -et par un biais indigne) il est sympa.

C'est un peu plat, sympa. Il est cool. Et vraiment beau. Et quand on boit un verre avec lui, il y a en moyenne une fille par demi-heure qui vient l'emmerder pour lui dire son admiration pour The Dreamers (et une fois pour Ma Mere).

Mais bon. Quelqu'un a vu Achille et la Tortue, le dernier Kitano? Ou c'est pas encore sorti en France?

Si une personne vient lui dire son admiration pour The Dreamers toutes les demi-heures, il ne nous reste qu'à fuir sur une île déserte, avec l'intégrale des oeuvres cinématographiques de Stomy Bugsy

Over The Line Smokey!

Re: Cinéma vol. 2

jesous chraist a écrit:

ps: le cinéclub du BDA propose en ce moment un concours pour gagner deux places pour le festival d'estoril qui se déroule dans le casino de la ville.

or devinez où a été écrit Casino Royale et où se l'action dans le roman... si si !à Estoril, au
sud de Lisbonne


les détails ici: http://www.bdarts.org/bdarts/

(yes j'ai casé ma pub, merci fétiche)

Hehe, au Nord en réalité.
Sinon, je conseille très vivement Tropa de Elite, gagnant de l'Ours d'or à Berlin cette année. (Il ne me semble pas qu'il ait été mentionné dans l'ancien thread.) Tous les 10 ans, le Brésil nous pond une petite merveille cinématographique à la limite du documentaire social. Allez-y, vraiment !

Last edited by Alfredo Germont (25-10-2008 22:36:05)

Re: Cinéma vol. 2

ah non non non j'ai trouvé ce film insupportablement médiocre !
c'est un joli critère pour mesurer la lente agonie du festival berlinois...

Tu me fais tourner la tête

Re: Cinéma vol. 2

moi je le conseille aussi très vivement. Vu il y a un an, j'ai trouvé ça très, très bon. Que nous importent les (tout petits) raccourcis de scénario et les quelques clichés militaristes? Le film est puissant, brutal, et très, très dérangeant. Et accessoirement, c'est plutôt bien réalisé.

et la musique fracasse tout (baile funk reprazent)

Last edited by Walter Sobchak (25-10-2008 23:02:56)

Over The Line Smokey!

Re: Cinéma vol. 2

Le Monde a écrit:

Un film dénaturé que Pasolini ne voulait plus voir renaît en Italie

Nous étions deux, ce soir-là, dans le minuscule Cinema dei Piccoli, au coeur du parc de la Villa Borghese à Rome, pour assister à l'unique projection quotidienne de La Rabbia (la colère), le film retrouvé, reconstruit et restauré de Pier Paolo Pasolini (1922-1975). Un couple est entré au moment du générique, doublant la recette du jour : 20 euros. Présenté au Festival de Venise en septembre, le film - qui devrait sortir en France en DVD à une date encore incertaine - pourrait bien retourner à l'oubli.
Le film s'appelle désormais La Rabbia de Pasolini. Titre et auteur indissociables pour protéger cette oeuvre de 1963 qui fut caviardée et ignorée - voire reniée - par Pasolini lui-même. Une manière de lui redonner sa place dans la filmographie du poète, romancier et cinéaste italien.

Il s'agit d'un poème filmique bâti à partir d'images des actualités cinématographiques, de la mort du père de la Démocratie chrétienne italienne, Alcide De Gasperi (1954) et de Marilyn Monroe (1962). L'histoire du monde défile, accompagnée d'un commentaire torrentiel, enragé. Pasolini face au malheur du monde et à la dilution des utopies de la Résistance dans l'après-guerre. "Pourquoi notre vie est-elle dominée par le mécontentement, par l'angoisse, par la peur de la guerre, par la guerre ? Pour répondre à cette question, j'ai écrit ce film sans suivre de fil chronologique ni même logique. Mais simplement mes raisons politiques et mon sentiment poétique."

L'histoire de La Rabbia commence en 1962, quand Pasolini, qui a déjà réalisé deux films, Accattone (1961) et Mamma Roma (1962), reçoit d'un petit producteur, Gastone Ferranti, la proposition de réaliser un film de montage à partir des archives du cinéjournal Mondo libero. De ces 90 000 mètres de pellicule dans lesquels Pasolini voit "le défilé déprimant de l'indifférence internationale et le triomphe de la réaction la plus banale", le cinéaste extrait une série d'images qu'il s'approprie, remonte jusqu'à en faire la matrice d'un film personnel, pour lequel il compose un texte lu en voix off par l'écrivain Giorgio Bassani et par le peintre Renato Guttuso. A cette époque, Pasolini croit encore dans la révolution des humbles, dont il voit les prémisses en Algérie et à Cuba.


"SOCRATE, L'ENRAGÉ IDÉAL"


Trop à gauche ? Le producteur Ferranti veut "rééquilibrer" politiquement le film en confiant le même travail à l'écrivain Giovanni Guareschi (1908-1968), l'auteur de Don Camillo. Il n'y a pas plus opposé que les deux auteurs... Pasolini renâcle, puis accepte de réduire son montage pour laisser la place à Guareschi.

La sortie du film, en avril 1963, est un échec. Malgré un matériel publicitaire mettant en scène un "cinéaste de gauche versus un écrivain de droite", La Rabbia, distribuée par la Warner, est retirée rapidement des écrans italiens. Pasolini n'en reparlera presque jamais au cours des douze années qui lui restent à vivre.

En 2001, la publication des écrits cinématographiques de Pasolini fait réapparaître la totalité du texte écrit pour La Rabbia. Il est beaucoup plus long que celui de la version de 1963 et permet de saisir l'ampleur des coupes auxquelles Pasolini s'est résolu : les seize premières séquences des obsèques de De Gasperi, en passant par des expérimentations atomiques, la guerre de Corée et la naissance de la télévision.

A partir du texte, le cinéaste Giuseppe Bertolucci, qui dirige la Cinémathèque de Bologne - siège de la Fondation Pasolini - et le critique Tatti Sanguineti s'attellent à la restauration de l'oeuvre, retrouvant toutes les images manquantes : "Une des hypothèses de reconstruction de la version originale", préfère dire Guiseppe Bertolucci.

Il a fallu, ensuite, remonter les images dans l'esprit pasolinien pour les faire correspondre à leur commentaire, lu par Bertolucci. De ce travail renaissent seize minutes qui, ajoutées à la partie sauvegardée par le cinéaste, font de ce film un chaînon majeur de l'oeuvre de Pasolini.

Rarement le cinéaste n'a semblé aussi prophétique. La globalisation ? "Quand tous les paysans et les artisans seront morts, quand l'industrie aura rendu inéluctable le cycle de la production et de la consommation, alors notre histoire sera terminée." La naissance de la télévision ? "On expérimente les moyens de diviser la vérité en opposant l'ironie humiliante à chaque idéal, les blagues à la tragédie, le bon sens des assassins aux excès des humbles." Le speaker : "Bientôt, les téléspectateurs seront des milliers." Et Pasolini : "Non, des millions. Des millions de candidats à la mort de l'âme." La mort de Marylin Monroe ? "Petite soeur obéissante au sourire impudique par gentillesse, passif par timidité, par respect pour ceux qui te voulaient ainsi."

Un court montage, sorte d'appendice à la version restaurée de La Rabbia, permet de percevoir la haine dont le cinéaste fut l'objet de son vivant. Vilipendé pour ses idées, moqué pour son homosexualité, cible du "bon sens des assassins". Ultime image : Pasolini face à la caméra de Jean-André Fieschi, en 1966 : "Pour moi, l'enragé idéal est Socrate. Il n'existe pas de rage plus sublime. (...) Il restait simplement un enragé. Un va-nu-pieds qui se baladait d'une palestre à une autre à Athènes et à la périphérie d'Athènes." Pasolini est mort assassiné dans la nuit du 2 au 3 novembre 1975, sur la plage d'Ostie, en périphérie de Rome.

Re: Cinéma vol. 2

Ah, parlons de cinéma brésilien - il y a eu un délicieux petit film brésilien, O Ano em Que Meus Pais Saíram de Férias (L'année où mes parents sont partis en vacances), sorti en décembre 2007. Une histoire tragique et burlesque ; en 1970, année de la Coupe du Monde et de la pire répression, l'enfant d'un couple d'opposants de gauche qui « partent en vacances » est « mis à l'abri » chez son grand-père dans le quartier juif de São Paulo, mais ce dernier vient de mourir ... et l'enfant est recueilli par un vieux Juif polonais taciturne.

Last edited by superhétérodyne (27-10-2008 17:55:34)

Tu me dis vous ... Aaaaa ... après tu

Re: Cinéma vol. 2

Sinon, dans un but purement promotionnel, je vous invite à aller voir "Hello Goodbye", réalisé par un ami et monté par ma mère (moment émotion), avec Gégé Depardieu, Fanny Ardant, Lior Ashkenazy, acteur israélien vu notamment dans les (bons) films d'Eytan Fox "Tu Marcheras sur l'eau" et "The Bubble" et Manu Payet.

la bande-annonce
http://www.allocine.fr/video/player_gen … 42066.html

sortie le 26 novembre, il fera froid et gris et vous n'aurez qu'une envie: aller au cinéma

Last edited by Walter Sobchak (27-10-2008 21:14:57)

Over The Line Smokey!

22

Re: Cinéma vol. 2

Est-ce que quelqu'un a vu La Vie moderne de Raymond Depardon ? Télérama et les Inrocks adorent mais j'aurais voulu avoir d'autres avis, si possible.

Last edited by FDL (04-11-2008 13:45:58)

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

Re: Cinéma vol. 2

J'en ai eu de très bons échos mais j'aurais aimé voir les deux premiers épisodes de la trilogie d'abord avant de levoir et donc de pouvoir juger par moi-même...mais à mon avis, n'hésite pas, le style de Depardon est devenu rare dans le domaine du documentaire et le sujet qu'il traite trop souvent caricaturé et donc un autre regard doit être vraiment pertinent.

Last edited by Jalabar Xho (04-11-2008 13:52:09)

24

Re: Cinéma vol. 2

Oui, ce film me tente bien, même si je ne connais pas non plus les deux premiers...
Est-ce qu'on peut le voir indépendamment des deux premiers ou bien ça nuit vraiment à la compréhension de la trilogie ?

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

Re: Cinéma vol. 2

Oui ils sont indépendants mais prennent place dans les mêmes régions avec des personnages récurrents...

26

Re: Cinéma vol. 2

Ok, merci ! J'irai quand même le voir alors.

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

Re: Cinéma vol. 2

Par contre je ne pense pas que ce soit un bon plan sharking wink

28

Re: Cinéma vol. 2

Bah, je suis bien allé voir Szabadság, szerelem (film hongrois) avec deux charmantes demoiselles dont Lehahiah (bon, il y a aussi le Pétauriste qui s'est incrusté wink ) et L'Homme de Londres avec une autre demoiselle donc tout est possible.

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

Re: Cinéma vol. 2

Ho

Est-ce que le dernier Kitano est sorti en France -Achille et la Tortue? Ne l'est bizarrement pas encore a Tokyo et serait moins pourri que les deux precedents.

Re: Cinéma vol. 2

@FDL : Où as-tu vu le premier film ?

Your mother was a HAMSTER, and your father smelt of eldeberries !

31

Re: Cinéma vol. 2

A l'Institut hongrois de Paris. Mais le film n'est pas terrible (histoire vue et revue mille fois, inévitable histoire d'amour dans un contexte de guerre etc etc etc, les habituels poncifs).

Last edited by FDL (05-11-2008 09:49:16)

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

Re: Cinéma vol. 2

Ce genre d'instituts diffuse très ponctuellement des films, je crois ? C'est comme pour l'Institut finlandais ou pour n'importe quel pays barbare qui a un joli bâtiment dans le 6ème :0).

Your mother was a HAMSTER, and your father smelt of eldeberries !

33

Re: Cinéma vol. 2

Oui, je suppose, quoique rien n'est encore programmé pour le mois de novembre : http://www.instituthongrois.fr/

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

Re: Cinéma vol. 2

Deux films que je conseille :
- The Candidate de Kasper Barfoed, un thriller danois que j'ai vu au London Film Festival mais je ne sais pas du tout quand est programmé sa sortie.
- Johnny Mad Dog de Jean-Stephane Sauvaire, un excellent film sur les enfants soldats. Tourné au Liberia avec d'anciens membres de ses milices de jeunes enragés, l'action du film est centrée sur les méfaits et le comportement des enfants-soldats, ce qui est un peu une première en terme de choix de sujet ; c'est perturbant toutefois, et mieux vaut ne pas le regarder si on n'aime pas entendre ses dialogues à base de cris et de menaces (sort le 26 novembre d'après Allocine). Ah oui,  Johnny Mad Dog a été produit par Matthieu Kassovitz, il s'en sort beaucoup mieux que s'il était derrière la caméra :0).

Your mother was a HAMSTER, and your father smelt of eldeberries !

Re: Cinéma vol. 2

Et j'ai failli voir Les Nains aussi ont commencé petits mais problème de DVD. Tu l'as vu, FDL ? Tu es au boulot là ?

Last edited by Beltramose (05-11-2008 10:04:41)

Your mother was a HAMSTER, and your father smelt of eldeberries !

Re: Cinéma vol. 2

Quelqu'un pour aller voir à Bruxelles les 21, 22, 23 novembre James Bond quantum of Solace.
Ou avant à Lyon ou à Grenoble ?

37

Re: Cinéma vol. 2

Oui, bien sûr, ce film est excellent ! L'un des meilleurs Herzog !

(et oui, je suis au "boulot" wink )

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

Re: Cinéma vol. 2

Le dernier James Bond est pas mal du tout, mais Daniel Craig est un glaçon dans ce film, rapport à son bel amour qu'il a perdu dans l'épisode précédent et qui l'empêche d'ouvrir son coeur à une autre James Bond Girl. Et toujours plus de courses-poursuites extravagantes, sur les toits de Sienne avec moult verre brisé et tuiles renversés, de cascades spectaculaires et d'explosions fulgurantes.
Mais je n'ai pas payé mon ticket pour aller le voir, je suis raisonnable tout de même.

Your mother was a HAMSTER, and your father smelt of eldeberries !

39

Re: Cinéma vol. 2

Vraiment ? "Pas mal du tout" ? D'après les critiques, il a l'air plutôt médiocre et très décevant. Je ne vais même pas le voir au ciné, plutôt le télécharger.

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

Re: Cinéma vol. 2

FDL a écrit:

Mais le film n'est pas terrible (histoire vue et revue mille fois, inévitable histoire d'amour dans un contexte de guerre etc etc etc, les habituels poncifs).

Enfin, l'histoire du film tournait autour de la guerre mais aussi de water polo. Bref.

41

Re: Cinéma vol. 2

Bof. C'était du water-polo, ça aurait pu tout aussi bien être du ping-pong ou de la pétanque, peu importe. Non, le sujet principal du film, c'était plutôt l'Insurrection de Budapest en 56 ; à partir de là, se greffe une histoire d'amour complètement inutile et les Jeux Olympiques qui ne sont qu'un prétexte pour essayer de donner un peu plus de profondeur au film, sans toutefois y parvenir. Le scénario reste très très mince.

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

Re: Cinéma vol. 2

rappel les djeunes: deneuve ce soir à sciencespo, 17H pour belle de jour, son intervention vers 20h

Tu me fais tourner la tête

Re: Cinéma vol. 2

en jean moulin

Tu me fais tourner la tête

Re: Cinéma vol. 2

FDL a écrit:

Bof. C'était du water-polo, ça aurait pu tout aussi bien être du ping-pong ou de la pétanque, peu importe. Non, le sujet principal du film, c'était plutôt l'Insurrection de Budapest en 56 ; à partir de là, se greffe une histoire d'amour complètement inutile et les Jeux Olympiques qui ne sont qu'un prétexte pour essayer de donner un peu plus de profondeur au film, sans toutefois y parvenir. Le scénario reste très très mince.

Je ne défends pas le film mais je maintiens que le water polo était aussi présent que la guerre, d'ailleurs, le pitch - selon moi -, c'était comment deux joueurs de l'équipe nationale hongroise avait vécu leur année 1956. D'ailleurs, en lisant le synopsis, on parle plus de water polo que d'autres choses. Le water polo n'est pas un prétexte ni le prétexte mais un peu ce autour de quoi tourne le film.

45

Re: Cinéma vol. 2

On n'arrivera pas à se mettre d'accord big_smile

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

Re: Cinéma vol. 2

FDL a écrit:

Vraiment ? "Pas mal du tout" ? D'après les critiques, il a l'air plutôt médiocre et très décevant. Je ne vais même pas le voir au ciné, plutôt le télécharger.

L'avis de la presse n'est pas unanime à son sujet. Et grâce au milieu associatif universitaire, je n'ai pas eu à payer mon ticket. Aucun regrets donc.

Your mother was a HAMSTER, and your father smelt of eldeberries !

Re: Cinéma vol. 2

Vous avez entendu parler du film-docu Nos enfants nous accuseront de Jean-Paul Jaud ? J'hésite à aller le voir, les critiques sont pas super mais la bande annonce (en fait un extrait assez long) est assez captivante.

"Je suis aussi perplexe qu'avant mais à un niveau beaucoup plus élevé."

Re: Cinéma vol. 2

Beltramose a écrit:

Le dernier James Bond est pas mal du tout.

Bon, la subjectivité, tout ça...

J'aiquandmêmeenviededire:

-le renouveau du 007 est déjà éculé
-la James Bond girl fait penser à une Sophie Marceau en plein excès d'auto bronzant
-Amalric se défend tant bien que mal pour incarner un vilain caricatural à souhait
-la débauche du spectaculaire s'est substitué à la sophistication
-on ressort de la salle un peu frustré


Mais jevaisjustelepensertrèsfort.

« Hit me right in my white guilt »

Re: Cinéma vol. 2

*Fragrance* a écrit:

-le renouveau du 007 est déjà éculé

Je ne vois pas où tu veux en venir, mais j'ai apprécié, dans le dernier opus, la complexification de l'intrigue (quoiqu'on ne comprenne pas vraiment la finalité du contrôle de la ressource en question) et la disparition des gadgets. J'ai l'impression que la série James Bond est devenu moins infantile mais pas nécessairement meilleur. L'agent secret ne finit plus ses missions le sourire aux lèvres et dans les bras d'une jolie créature, ça n'est plus la réussite éclatante des autres épisodes bien que 007 ait parfois eu ses petits chagrins (cf. la fin de Au Service Secret de sa Majesté. Daniel Craig joue un personnage plus inquiet et conscient du danger qu'il représente pour ses proches. Moins d'émotions béates, plus d'amertume.

*Fragrance* a écrit:

la James Bond girl fait penser à une Sophie Marceau en plein excès d'auto bronzant

Certes, et la petite secrétaire aurait gagné à avoir le rôle en question.

*Fragrance* a écrit:

-Amalric se défend tant bien que mal pour incarner un vilain caricatural à souhait

Je suis bien d'accord. Quantum of Solace n'est pas un coup de coeur mais un film dont j'ai apprécié la projection.

*Fragrance* a écrit:

la débauche du spectaculaire s'est substitué à la sophistication

Il faudra me citer un opus de James Bond un tant soit peu sophistiqué. Même les premiers épisodes avec le meilleur des meilleurs, Sean Connery, n'avait pas grand chose de sophistiqué, plus humble sans doute, moins violent. Je crois que la série des James Bond n'a produit aucun chef-d'oeuvre, de bons épisodes c'est certain, mais pas de "bons films". C'est une suite de "blockbusters" avec ce qu'il faut d'exotisme (hotels luxueux, destinations lointaines), de technologie extravagante (les gadgets, disparus depuis peu), d'amour/sexe et de spectacle avec un méchant menaçant la sécurité mondiale.
J'ai vraisemblablement enfoncé des portes ouvertes avec ces appréciations mais il fallait bien que je qualifie un peu mon avis sur ce qui a été un bon divertissement du vendredi soir.

Last edited by Beltramose (05-11-2008 14:43:01)

Your mother was a HAMSTER, and your father smelt of eldeberries !

50

Re: Cinéma vol. 2

Beltramose a écrit:

J'ai l'impression que la série James Bond est devenu moins infantile mais pas nécessairement meilleur.

Mais alors, qu'est-ce qui différencie désormais un James Bond d'un Jason Bourne par exemple ? (+ PAN)

Beltramose a écrit:

Il faudra me citer un opus de James Bond un tant soit peu sophistiqué. Même les premiers épisodes avec le meilleur des meilleurs, Sean Connery, n'avait pas grand chose de sophistiqué, plus humble sans doute, moins violent.

Rien ne vaut Au Service secret de Sa Majesté avec George Lazenby wink

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)