151

Re: Cinéma vol. 2

Eden a écrit:

Oui, je n'ai pas du tout eu cette approche.
Je connaissais le contexte, j'ai étudié l'Irlande du Nord et j'avais déjà vu des reportages sur la grève de l'hygiène et des couvertures et sur la grève de la faim.
Donc je ne cherchais pas un propos, ou je n'en ai pas eu besoin.

Ce que j'y ai vu c'est des émotions brutes, une forme ultra maîtrisée au service de l'illustration d'un événement historique. Un travail de réalisateur sans justement de discours.
Peut être c'est ce qui t'a gêné. Le manque de discours.
Je trouve au contraire que c'est ce qui fait la force du film, montrer une situation, montrer quelqu'un pris dans un engrenage de haine et de violence, le montrer en venir à la mort, ne pas chercher à expliquer, à donner de raisons (en y pensant ça me fait penser à Last days de Gus Van Sant, et le fait que c'est ce manque de discours qui a frustré pas mal de gens sur ce film)

Ce que j'ai aimé dans ce film c'est la maîtrise du rythme, c'est comment le réalisateur arrive à prendre son temps sur certaines scènes (le flocon de neige qui fond sur la main du gardien de prison qui fume sa cigarette dehors) et au contraire comment d'autres semblent se contracter dans l'urgence et une cadence presque spasmodique.

La scène centrale, ce plan fixe de 20 minutes sur le dialogue entre le prêtre et Bobby Sands m'a impressionnée (c'est drôle quand même les différences de perception). Même si cela ne parvient peut être pas à donner une épaisseur aux personnages, il s'y dit quand même de belles choses et le jeu d'acteurs est magistral.

J'avais lu des critiques qui reprochait au film d'être uniquement superficiel, de ne pas creuser les personnages, de ne pas raconter leurs histoires, bref de ne pas les humaniser. je m'attendais donc à ce que j'ai vu et j'ai même été heureusement surprise. Si vraiment les personnages avaient été "humanisés", qu'on ait pu vraiment s'identifier à eux etc, on serait tombé dans une sorte de pathos un peu larmoyant. Et ce film évite cette ornière.
Je ne crois pas que l'identification, la construction des personnages pour leur donner une existence "réelle", pour les rendre "vivants" soit obligatoire, et Hunger a montré, selon moi, que l'on peut s'en passer et quand même réaliser un film fort, percutant qui ne soit pas qu'une pure forme ou un pur exercice de style.

D'accord avec toi mais on diverge sur les deux derniers paragraphes. wink
De belles choses dans le dialogue de 20 minutes, oui. J'ai surtout retenu le passage du poulain noyé, peut-être le seul passage dans le film qui contienne un symbole, donc s'éloignant un tant soit peu de la réalité brute (avec le flocon, je ne m'en souvenais plus).
Les personnages ne sont pas humanisés et il n'y a pas de pathos larmoyant, certes. Et c'est un bon point. Cependant, le film risque de tomber dans l'excès inverse, à savoir des personnages désincarnés qui ne sont considérés par le spectateur que comme de la chair. Les geôliers et les policiers britanniques sont sans émotion et ne ressentent rien pour les prisonniers, c'est ce que le film a voulu montrer, entre autres. Le problème, c'est qu'il en va de même pour les prisonniers eux-mêmes : ils semblent ne rien ressentir, hormis la douleur physique, et sont comme des machines. Le risque réside donc dans l'indifférence que le spectateur est susceptible de ressentir à leur égard, indifférence aussi envers l'histoire elle-même.
Il aurait fallu un je-ne-sais-quoi qui permette de dire que Hunger est un film à part entière et pas un documentaire ou un reportage (quoique les documentaires peuvent aussi être mis en scène et "fictionnalisés" - pardon pour cet affreux néologisme - cf ceux d'Herzog).
Cela dit, d'accord sur tout le reste. wink
Peut-être que j'ai eu cette réaction parce que j'attendais un discours, en effet, et que je ne connaissais pas vraiment l'histoire de Bobby Sands avant.

JH a écrit:

Surtout les chiures de David Lynch que pas même lui n'arrive à capter.

Ce n'est pas bien de plagier les petites vannes de Broz.

JH a écrit:

Inland Empires HAHA mais quelle blague. À côté RRRrrrr passe pour un chef d'oeuvre éternel, c'est dire.

INLAND EMPIRE en lettres capitales et sans "s". Après, on en reparle.

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

Re: Cinéma vol. 2

David Lynch est une erreur, un passager clandestin qui vit de la naïveté d'individus tentant de donner un sens à ses déjections.

Certes.

Re: Cinéma vol. 2

Jacquouille, on dirait un auto-portrait là !

Re: Cinéma vol. 2

Je viens de regarder The Draughtsman's Contract (ou Meurtre dans un jardin anglais) de Peter Greenaway alors que je l'avais manqué cette semaine sur arte, ce film est vraiment formidable tant sur le plan du scénario assez décalé, des dialogues très british, des décors et de l'image ou encore de la musique composée par Paul Nyman...

Re: Cinéma vol. 2

faux semblants a écrit:

En revanche, ma coloc m'a trainée voir "Two lovers" hier soir.
Deux mots : à chier.

En un : génial.

Ce n'est pas moi qui clame / C'est la Terre qui tonne !

156

Re: Cinéma vol. 2

Si seulement ça pouvait se concrétiser :

Le Monde a écrit:

Woody Allen négocie pour tourner son prochain film en France

Woody Allen tournera-t-il son prochain film en France ? Le cinéaste américain l'espère : à peine avait-il posé le pied à Paris, mardi 23 décembre, pour les fêtes de Noël, qu'il se rendait rue de Valois, au ministère de la culture. Christine Albanel l'attendait pour évoquer avec lui "toutes les possibilités" qui pourrait faciliter le tournage d'une comédie romantique à Paris, à l'été 2009 ou 2010. Le cinéaste n'a pas révélé son futur casting mais l'on sait déjà qu'un rôle au moins sera réservé à un acteur français. "Une jeune et ravissante jeune femme", a laché Woody Allen devant quelques journalistes.

"J'ai toujours été amoureux de Paris. J'avais dans le passé un scénario tout prêt mais les conditions financières ne m'avaient pas permis de concrétiser", a expliqué Woody Allen. Le crédit d'impôt, voté le 17 décembre à l'Assemblée nationale, pourrait changer la donne, si le cinéaste n'a pas encore arrêté sa décision. "Nous étudions la question avec la ministre. Nous avons besoin d'une aide non pas financière mais logistique, pour filmer dans la rue et organiser au mieux le tournage", a-t-il ajouté.

Réclamée de longue date par la profession, l'idée du crédit d'impôt a finalement reçu le soutien de la ministre de la culture et de la communication. "Je ferai tout pour que le crédit d'impôt international soit dans le projet de loi de finances de 2009", avait déclaré au Monde Christine Albanel, à l'occasion de la 61e édition du Festival de Cannes (Le Monde du 15 mai). C'est "une mesure d'attractivité du territoire", avait-elle ajouté, qui "ciblera des films à gros budgets".

BARÊME DE POINTS

Le crédit d'impôt permettra au producteur de réduire son impôt sur les sociétés d'un montant correspondant à 20 % des dépenses engagées sur le film. Le même dispositif, entré en vigueur en 2004 pour les seuls films français, avait permis la relocalisation d'une partie de la production nationale. Plafonnée à 4 millions d'euros, la nouvelle mesure est assortie de conditions : les films devront "comporter, dans leur contenu dramatique, des éléments rattachés à la culture, au patrimoine ou au territoire français".

Un barême de points sera instauré par décret, qui permettra de favoriser les projets utilisant un personnage littéraire français, un scénario faisant référence à la société française, un décor patrimonial, des rôles en langue française… Les films devront engager un minimum de 1 million d'euros de dépenses et prévoir cinq jours de tournage. La rue de Valois en attend des retombées importantes en termes d'emplois, d'économie et de tourisme.

Car la concurrence est rude avec les pays voisins. Depuis quelques mois, la fédération des industries du cinéma, de l'audiovisuel et du multimedia (Ficam) battait campagne pour dénoncer "l'hémorragie" des investissements étrangers. Après les tournages, en 2005, de Marie-Antoinette de Sofia Coppola et Da Vinci Code de Ron Howard, la France n'avait plus accueilli de ces grosses productions américaines, réputées dépenser 300 000 euros par jour.

De plus de 50 millions d'euros en 2005, les montants de tournages ainsi engagés sont passés à moins de 10 millions d'euros en 2008. Entre temps, la Grande-Bretagne, l'Allemagne, la Hongrie et plusieurs régions espagnoles ont mis en place des incitations fiscales. Résultat immédiat : Quentin Tarantino a emmené ses acteurs américains et français tourner à Berlin Inglourious Basterds, son dernier film, dont l'action se situe pourtant en France pendant la seconde guerre mondiale.

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

157

Re: Cinéma vol. 2

-

Last edited by OZ (09-07-2011 17:59:31)

.                                collectif individuel manufacture internet d'objets gentils                             .
[¤=¤] tape            [o=o] VHS           [O=O] ghetto blaster         [O=X] ghetto blaster d'occasion

Re: Cinéma vol. 2

Cool Woody va devoir filmer le 27, symbole du patrimoine français!

Re: Cinéma vol. 2

Woody Allen à Paris, depuis le temps qu'on attendait ça!

Laissez dire les sots, le savoir a son prix (Jean de la Fontaine)

Re: Cinéma vol. 2

alfadir a écrit:

Woody Allen à Paris, depuis le temps qu'on attendait ça!

Tu connais Woody depuis 3 mois et tu oses parler?!

Re: Cinéma vol. 2

Il y a un très bon film comique au cinéma, "Secret Défense"

Re: Cinéma vol. 2

En comique plus sérieux, "Burn after reading" (Coen bro') est à ne pas rater.

"Je sens en deux parti[e]s mon esprit divisé." (Pierre Corneille, Le Cid)
"Et en deux sous-parties" (Richard Descoings)

163

Re: Cinéma vol. 2

Et si vous comme moi vous préférez tuer les financiers avant qu'ils ne se suicident, je vous recommande le très bon Louise Michel : http://www.myspace.com/louisemichellefilm

Je suis partout

Re: Cinéma vol. 2

http://www.dvdrama.com/imagescrit2/b/o/n/bon_brute_cingle_5.jpg

J'ai la flemme de faire un joli paragraphe explicatif pour dire que c'est un super western oriental, au cas où ça aurait échappé à certains. C'est drôle, complètement barré et hyper rythmé à l'instar de la bande-son, qui fait tout de même une petite place à un slow de Glen Miller.

Last edited by Beltramose (05-01-2009 01:09:30)

Your mother was a HAMSTER, and your father smelt of eldeberries !

Re: Cinéma vol. 2

au lieu de dévoiler notre vie privée (si c'est ce que je crois), maile moi donc ton horaire d'arrivée en allémanie vendredi. Et couvre toi, il fait -8°C, ici, et il neige.

SOUS TOUTES RÉSERVES ET CE SERA JUSTICE.

Re: Cinéma vol. 2

C'est envoyé.

Your mother was a HAMSTER, and your father smelt of eldeberries !

167

Re: Cinéma vol. 2

Je viens de finir Che - Part one. Plus qu'intéressant, une super OST (malheureusement le Balderrama merveilleusement interprété par Mercedes Sosa ne figure pas dans cette première partie). Un jeu de Benicio del toro vraiment réussi. Bref ça vaut sincèrement le coup, néanmoins un film à regarder au cinéma, je baddais un peu sur mon mac!

Last edited by Ben_ (07-01-2009 12:40:20)

"Les dieux commencent par rendre autosatisfaits ceux qu'ils veulent détruire". Hobsbawm

Re: Cinéma vol. 2

Un film hilarant comme seuls les ricains savent le faire : Super Troopers (2001). Une bande de comiques inconnus joue les highway cops dans un scenar clairement monte pour les gags. Ca a l'air de rien comme ca, mais c'est excellent, les vannes sont delicieusement travaillees et les personnages a se rouler par terre. A voir deux fois de suite et defonce pour un effet maximal.

169

Re: Cinéma vol. 2

Ben_ a écrit:

Un jeu de Benito del toro vraiment réussi.

Benicio, voyons. Benito, c'est l'autre. wink

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

170

Re: Cinéma vol. 2

Oups, un joli pan then!

"Les dieux commencent par rendre autosatisfaits ceux qu'ils veulent détruire". Hobsbawm

171

Re: Cinéma vol. 2

Ben_ a écrit:

Je viens de finir Che - Part one. Plus qu'intéressant, une super OST (malheureusement le Balderrama merveilleusement interprété par Mercedes Sosa ne figure pas dans cette première partie). Un jeu de Benicio del toro vraiment réussi. Bref ça vaut sincèrement le coup, néanmoins un film à regarder au cinéma, je baddais un peu sur mon mac!

"Les dieux commencent par rendre autosatisfaits ceux qu'ils veulent détruire". Hobsbawm

Re: Cinéma vol. 2

@Waxpoetics : Est-ce que ce film est actuellement diffusé en Inde ?

Your mother was a HAMSTER, and your father smelt of eldeberries !

Re: Cinéma vol. 2

C'est drole, parce qu'en plus ca reprend quelques gimmicks de films hindi a grand succes (le Mind it de la fin vient de om shanti om par exemple) et ca joue bien fort sur les cliches traditionalistes (le bon cowboy hindou qui sauve les vaches du mechant barbu-musulman qui mange du boeuf). Je ne sais pas si quick gun machin est diffuse en inde, mais en tout cas il ne l'est pas a Bombay. S'il l'est j'y fonce.

Re: Cinéma vol. 2

C'est du bon western tamoul que je n'ai malheureusement pas pu voir au LFF, j'ai hâte qu'il sorte en DVD.

Your mother was a HAMSTER, and your father smelt of eldeberries !

Re: Cinéma vol. 2

Sophie Marceau tient le rôle principal d'un film intitulé "LOL". ça s'invente pas.

Têtu[e]

Re: Cinéma vol. 2

J'ai lu quelque chose à ce sujet, et il semblerait que ce soit une grossière escroquerie, puisque le "Lol" serait le raccourci du prénom de l'héroïne principale : Lola.
Qué fourvoiement les amis !

SOUS TOUTES RÉSERVES ET CE SERA JUSTICE.

Re: Cinéma vol. 2

Des films bien à voir en ce moment?

Re: Cinéma vol. 2

LE BON, LA BRUTE ET LE CINGLÉ. Je ne prêche que pour ma chapelle.

Beltramose a écrit:

http://www.dvdrama.com/imagescrit2/b/o/n/bon_brute_cingle_5.jpg

J'ai la flemme de faire un joli paragraphe explicatif pour dire que c'est un super western oriental, au cas où ça aurait échappé à certains. C'est drôle, complètement barré et hyper rythmé à l'instar de la bande-son, qui fait tout de même une petite place à un slow de Glen Miller.

LE MEILLEUR FILM DE L'ANNÉE ACADÉMIQUE 2008-2009

Last edited by Beltramose (21-07-2009 22:07:46)

Your mother was a HAMSTER, and your father smelt of eldeberries !

Re: Cinéma vol. 2

J'irais bien au ciné aussi, ce soir, tiens.

SOUS TOUTES RÉSERVES ET CE SERA JUSTICE.

Re: Cinéma vol. 2

Ils le jouent du côté d'Odéon, j'irai le voir demain tiens

181

Re: Cinéma vol. 2

Gnouff a écrit:

Des films bien à voir en ce moment?

Ces deux dernières semaines ont été marquées par une médiocrité affligeante. Je vous laisse juger : De l'autre côté du lit, Twilight, la Guerre des Miss, un Homme et son chien, les Insurgés... Je ne parle pas du Che ni de Slumdog Millionaire parce que je ne les ai pas encore vus mais je ne me fais guère d'illusions.
Je conseille Il Divo, qui passe toujours sur les écrans, Des Idiots et des anges de Bill Plympton, le Miroir magique de Manoel de Oliveira (avec réserves parce que c'est assez soporifique, quand même) et bientôt les Noces rebelles de Sam Mendes qui a l'air d'être réussi. Et il y a toujours la rétrospective Herzog au Centre Pompidou.

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

182

Re: Cinéma vol. 2

Le Bon, La Brute etc. est cool mais avec des grosses faiblesses. Disons qu'il faut aimer les westerns mais pas trop, l'Asie mais pas trop.

Slumdog Millionnaire, première partie géniale, mais plutôt déçue par la deuxième partie qui perd le rythme. (J'ai peut-être été gênée par les doubles sous-titres français/néerlandais...). A voir rien que pour la première partie, donc.

Lolita, light of my life, fire of my loins. My sin, my soul. Lo-lee-ta: the tip of the tongue taking a trip of three steps down the palate to tap, at three, on the teeth. Lo. Lee. Ta

Re: Cinéma vol. 2

mami a écrit:

Le Bon, La Brute etc. est cool mais avec des grosses faiblesses. Disons qu'il faut aimer les westerns mais pas trop, l'Asie mais pas trop.

Bah, c'est de l'humour coréen bien lourd. Pas de demi-mesure lorsqu'on joue dans la régression joyeuse.

Your mother was a HAMSTER, and your father smelt of eldeberries !

184

Re: Cinéma vol. 2

Oui, c'est pour ça que je ne mentirai pas : j'ai passé un bon moment, c'est bien du grand n'importe quoi, mais pour les puristes (donc pas moi), c'est un peu un crime, j'imagine!

Lolita, light of my life, fire of my loins. My sin, my soul. Lo-lee-ta: the tip of the tongue taking a trip of three steps down the palate to tap, at three, on the teeth. Lo. Lee. Ta

Re: Cinéma vol. 2

mami a écrit:

Slumdog Millionnaire, première partie géniale, mais plutôt déçue par la deuxième partie qui perd le rythme. (J'ai peut-être été gênée par les doubles sous-titres français/néerlandais...). A voir rien que pour la première partie, donc.

Personnellement je l'ai trouvé bien de bout en bout... (ah, peut être la toute fin un peu moins, mais bon...)

A voir en effet.

"Les Français veulent l'égalité, et quand ils ne la trouvent pas dans la liberté, ils la souhaitent dans l'esclavage" Alexis de Tocqueville

186

Re: Cinéma vol. 2

Je pense que c'est parce que la première partie a un côté "dépaysant/Mère Térésa", et la deuxième, plus moderne, semble moins dépaysante, moins "typique"...
Mais j'ai surkiffé la dernière dernière scène, SO Indien!

Lolita, light of my life, fire of my loins. My sin, my soul. Lo-lee-ta: the tip of the tongue taking a trip of three steps down the palate to tap, at three, on the teeth. Lo. Lee. Ta

Re: Cinéma vol. 2

Beltramose a écrit:
mami a écrit:

Le Bon, La Brute etc. est cool mais avec des grosses faiblesses. Disons qu'il faut aimer les westerns mais pas trop, l'Asie mais pas trop.

Bah, c'est de l'humour coréen bien lourd. Pas de demi-mesure lorsqu'on joue dans la régression joyeuse.


Du genre "Crazy Kung-Fu" que j'avais trouvé mauvais?

Re: Cinéma vol. 2

Jalabar Xho a écrit:
Beltramose a écrit:
mami a écrit:

Le Bon, La Brute etc. est cool mais avec des grosses faiblesses. Disons qu'il faut aimer les westerns mais pas trop, l'Asie mais pas trop.

Bah, c'est de l'humour coréen bien lourd. Pas de demi-mesure lorsqu'on joue dans la régression joyeuse.


Du genre "Crazy Kung-Fu" que j'avais trouvé mauvais?

Les fusillades sont surréalistes, seuls les trois persos sont doués d'une précision redoutable, tous capables de faire mouche du premier coup avec des soufflants de l'entre-deux guerres, voire même avant. Et puis une bonne dose d'humour potache, comme la scène où le Cinglé met un casque de scaphandrier pour se protéger des balles. Je n'ai pas résisté à ça.
J'ai pas vu Crazy Kung-Fu mais ça n'est de toute façon pas un film d'art martiaux, on reste dans le domaine du western, des grands espaces ensoleillés et des cavaliers solitaires.

Your mother was a HAMSTER, and your father smelt of eldeberries !

Re: Cinéma vol. 2

Enfin FDL sera d'accord avec moi, dans le domaine des westerns borderline, El Topo est inégalable!

Re: Cinéma vol. 2

mami a écrit:

Je pense que c'est parce que la première partie a un côté "dépaysant/Mère Térésa", et la deuxième, plus moderne, semble moins dépaysante, moins "typique"...
Mais j'ai surkiffé la dernière dernière scène, SO Indien!

La dernière scène est JUSTE mythique. Du bon Bollywood.

La BO n'est pas mal non plus ; globalement le film dégage une vraie énergie, Boyle maîtrise quand même très bien le rythme, c'est plutôt bien filmé.

"Les Français veulent l'égalité, et quand ils ne la trouvent pas dans la liberté, ils la souhaitent dans l'esclavage" Alexis de Tocqueville

Re: Cinéma vol. 2

Jalabar Xho a écrit:

Enfin FDL sera d'accord avec moi, dans le domaine des westerns borderline, El Topo est inégalable!

Ah mais moi aussi, surtout quand on massacre des centaines de pitits lapins pour la réalisation d'une scène !

Your mother was a HAMSTER, and your father smelt of eldeberries !

192

Re: Cinéma vol. 2

Jalabar Xho a écrit:

Enfin FDL sera d'accord avec moi, dans le domaine des westerns borderline, El Topo est inégalable!

Évidemment. wink J'attends d'ailleurs la suite avec impatience (King Shot, mais j'en avais déjà parlé).

@Beltra : ces petits lapins étaient de toute façon destinés à être zigouillés. Donc tant qu'à faire, autant qu'ils servent pour un film...

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

193

Re: Cinéma vol. 2

Bon, je viens de trouver une interview très intéressante du grand Jodorowsky à propos de la sortie en DVD (en France) de son excellent film Santa Sangre. Apparemment, King Shot est retardé à cause de la crise et Asia Argento ne ferait plus partie du projet parce qu'elle est enceinte !
Il parle aussi d'Hitchcock, de Dune etc.

http://www.ecranlarge.com/article-details-10273.php

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

Re: Cinéma vol. 2

P!erre a écrit:
mami a écrit:

Je pense que c'est parce que la première partie a un côté "dépaysant/Mère Térésa", et la deuxième, plus moderne, semble moins dépaysante, moins "typique"...
Mais j'ai surkiffé la dernière dernière scène, SO Indien!

La dernière scène est JUSTE mythique. Du bon Bollywood.

La BO n'est pas mal non plus ; globalement le film dégage une vraie énergie, Boyle maîtrise quand même très bien le rythme, c'est plutôt bien filmé.

Non, la fin tombe hélas un peu dans le cliché sur la fin, dans la vision vraiment bollywoodienne. Même si le clin d'oeil est sympa, je trouve dommage de finir sur un amalgame Bombay=Bollywood, ça enlève de l'intensité...et pas mal de crédibilité au film. Faut pas se faire d'illusions, ce n'est pas l'Inde de la fin du film que je m'attends à voir.
Cela dit, la scène finale est amusante. Par contre côté musique, je l'ai guettée mais trouvée relativement absente du film en réalité...

Laissez dire les sots, le savoir a son prix (Jean de la Fontaine)

195

Re: Cinéma vol. 2

Oui, on est d'accord que ça "gâche" un peu l'effet "un film différent sur l'Inde", mais faut le voir comme indépendant du reste du film, c'est le générique quoi !

Lolita, light of my life, fire of my loins. My sin, my soul. Lo-lee-ta: the tip of the tongue taking a trip of three steps down the palate to tap, at three, on the teeth. Lo. Lee. Ta

Re: Cinéma vol. 2

J'ai vu hier "If..." de Lindsay Anderson (palme d'or en 1969 à Cannes) dans lequel Malcolm Mac Dowell (que Kubrick choisira pour jouer Alex dans Orange Mécanique)  tient son premier rôle. J'ai été véritablement subjugué par la qualité et l'originalité de la mise en scène (ce qui n'étonne guère de la part d'un des représentant du Free Cinema britannique, avec Frears comme assistant par ailleurs) , le surréalisme de certaines parties (notamment la scène finale véritablement délirante) et des audaces techniques intéressantes (notamment le mixte entre couleur et N&B qui marque l'alternance entre réalité et onirisme). Certes le film n'a pas la même valeur transgressive que dans les sixties mais il garde une singularité très prenante (okay je ne commente guère l'actu ciné en l'occurrence!)

Last edited by Jalabar Xho (21-01-2009 12:05:19)

197

Re: Cinéma vol. 2

Vu les Noces rebelles aujourd'hui. L'histoire n'est pas très originale (une variante de Mme Bovary), la réalisation est académique et la fin prévisible mais les acteurs sont très bons, surtout Kate Winslet et mention spéciale à Michael Shannon dans le rôle d'un fou pas si dérangé que ça (il avait notamment joué dans le très réussi Bug de William Friedkin, toujours dans le rôle d'un fou furieux). Donc rien que pour ça, je conseille ce film.

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

198

Re: Cinéma vol. 2

Des nouvelles du prochain film d'Herzog : Dafoe, Shannon, Udo Kier et évidemment Tonton David. Que du bon ! J'ai hâte de voir cette merveille.

Lynch, Dafoe, Herzog : un film de fou!

David Lynch a annoncé qu'il produirait un film de Werner Herzog, ce qui a comblé de nombreux aficionados de ces deux hommes. Aujourd'hui l'annonce du casting ne fait qu'amplifier l'intérêt suscité par ce projet.

Le film en question s'intitule My son, my son, what have ye done et Willem Dafoe, Udo Kier et Michael Shannon ont été engagés pour jouer dans ce film qui raconte l'histoire d'un homme dérangé qui va finir par tuer sa mère.

Werner Herzog doit commencer le tournage début janvier, il s'arrêtera un mois (afin de faire la promo du remake de Bad Lieutenant qu'il vient de finir) puis reprendra en mars.

Willem Dafoe (La dernière tentation du Christ, Le patient anglais, Platoon) sera le 19 août 2009 à l'affiche de deux films, Cirque du Freak et Antichrist.

Michael Shannon, découvert dans le film Bug, de William Friedkin,  fait actuellement le buzz aux Etats-Unis grâce à sa superbe  prestation dans le film Les noces rebelles, un gros concurrent aux Oscars.

Werner Herzog est un réalisateur mythique et quasi mystique qui a marqué avec des films tels que  Aguirre, la colère de Dieu et Nosferatu, fantôme de la nuit.

Mythique lui aussi David Lynch a su créer des ambiances dans ses films Blue Velvet, Twin Peaks ou encore Mulholland Drive.

Et Antichrist de Lars Von Trier est LE film de 2009 qu'il faut absolument voir.

Last edited by FDL (22-01-2009 21:42:14)

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

199

Re: Cinéma vol. 2

FDL a écrit:

Et Antichrist de Lars Von Trier est LE film de 2009 qu'il faut absolument voir.

Pardon, il s'agit de Twilight. Sans aucun doute le meilleur film de ces 15 dernières années.

Re: Cinéma vol. 2

http://www.allocine.fr/video/player_gen … 31752.html


Je sens que ce film documentaire va renforcer mon athéisme profond. Quelqu'un l'a-t'il vu ?

SOUS TOUTES RÉSERVES ET CE SERA JUSTICE.