Topic: Master Affaires Publiques : les nouvelles spécialités

Si vous aussi vous êtes un élève de 3ème année et si vous aussi vous souhaitez vous inscrire au Master Affaires Publiques, vous devez déjà (ou êtes sur le point) de découvrir en tentant de réaliser vos inscriptions indicatives, que le Master Affaires Publiques a complétement changé (encore) !

Dans son Infinie Sagesse, Son Altesse Impériale Sérenissime Richard Descoings (que son nom soit mille et mille fois béni) et sa Cour ont décidé de trafiquer en douce le Master Affaires Publiques, sans prévenir le moins du monde les étudiants qui n'y peuvent pas grand chose, vu qu 'ils sont actuellement bloqués dans un autre pays, voire un autre continent. Quel trafiquage, me demandez-vous ?

En Master Affaires Publiques, il y a désormais 5 spécialités au choix : Culture, Energie, Santé, Générale et Collectivités Territoriales. A quoi correspondent-ces spécialités me demandez-vous ? Et bien personne ne le sait encore. Ne cherchez pas sur le site, ni sur la charmante documentation que Sciences Po (que ses jours soient longs sur la terre qui lui a été accordée) nous a envoyé.

J'ai joint au téléphone le Secrétariat du Master Affaires Publiques lui-même. Il m'a été donné les renseignements suivants :

le Master Affaires Publiques change complétement. Ces 5 spécialités sont crées, mais on ne sait pas encore à quoi elles correspondent. La maquette pédagogique change complétement, mais elle ne sera pas mise en ligne avant mai. D'ici là, inscrivez vous au hasard et attendez juin.

La question se pose : Sciences Po se fout il de notre gueule ? Ou est ce que Sciences Po déteste vraiment, mais alors vraiment, le Master Affaires Publiques ?

2

Re: Master Affaires Publiques : les nouvelles spécialités

tu as eu l'information sur le changement comment?

il y avait déjà pas mal de cours sur la Santé, ça me semble logique de les regrouper sous une spécialité. mais pour le reste?

on te demande de t'inscrire mais sans explication? c'est bizarre non?

Re: Master Affaires Publiques : les nouvelles spécialités

La spé "Culture" ne correspond t'elle pas à la branche du feu master MCM qui lui a été incorporé ?

SOUS TOUTES RÉSERVES ET CE SERA JUSTICE.

Re: Master Affaires Publiques : les nouvelles spécialités

3 questions a écrit:

tu as eu l'information sur le changement comment?

il y avait déjà pas mal de cours sur la Santé, ça me semble logique de les regrouper sous une spécialité. mais pour le reste?

on te demande de t'inscrire mais sans explication? c'est bizarre non?

J'ai eu l'information ce matin, en m'inscrivant sur mon espace étudiant, puis en téléphonant (pour un coût exhorbitant, étant donné que je suis à l'autre bout du monde, mais passons) au secrétariat du Master AP, où l'on m'a indiqué que, en effet, ils n'ont jamais prévenu personne, et ils ne savent pas encore ce qu'ils font faire, donc dans le doute inscrivez vous au hasard et de toute façon vous pourrez changer en juin (ce que je vais faire évidemment, que puis-je faire d'autre ?).

Amusant, non ?

Re: Master Affaires Publiques : les nouvelles spécialités

Drac a écrit:

Sûrement, mais ils pourraient être un peu plus précis. "Culture" et "Générale" c'est assez clair, mais "Energie", "Santé", "Collectivités", ça sert à quoi.

"Générale" tu trouves ça clair ? Pour moi, c'est à peu près aussi clair que s'ils l'avaient appelé "Spécialité "Bouarf..."".

6

Re: Master Affaires Publiques : les nouvelles spécialités

et culture c quoi exactement comme debouches et cours?
on a jusqu a demain non?

Re: Master Affaires Publiques : les nouvelles spécialités

kim a écrit:

et culture c quoi exactement comme debouches et cours?
on a jusqu a demain non?

On a jusqu'à demain, mais d'après les responsables du Master Affaires Publiques, les informations sur la nature de la nouvelle maquette pédagogique et les nouvelles spécialités ne seront pas mises en ligne avant Mai.

Donc la méthode de sélection peut consister soit à tirer à pile ou face, soit à épingler les noms des spécialités sur un jeu de fléchettes et à lancer une fléchette les yeux fermés (2 fléchettes si tu veux mettre deux choix).

8

Re: Master Affaires Publiques : les nouvelles spécialités

Je profite de cette discussion pour vous poser une question: comment avez-vous réussi à procéder à vos inscriptions ? Car moi j'essaie depuis hier mais mon espace perso bug...J'ai envoyé un mail à l'administration mais silence radio...Quelqu'un a les mêmes soucis ou ça marche pour tout le monde ?

9

Re: Master Affaires Publiques : les nouvelles spécialités

La spécialité Energie a été créée à l'occasion du lancement du red bull en France

Re: Master Affaires Publiques : les nouvelles spécialités

Pfff, ya même pas de taurine dedans, un peu comme l'absinthe sans absinthe que tu peux acheter en France...

Lolita, light of my life, fire of my loins. My sin, my soul. Lo-lee-ta: the tip of the tongue taking a trip of three steps down the palate to tap, at three, on the teeth. Lo. Lee. Ta

11

Re: Master Affaires Publiques : les nouvelles spécialités

lusky a écrit:

Je profite de cette discussion pour vous poser une question: comment avez-vous réussi à procéder à vos inscriptions ? Car moi j'essaie depuis hier mais mon espace perso bug...J'ai envoyé un mail à l'administration mais silence radio...Quelqu'un a les mêmes soucis ou ça marche pour tout le monde ?

Rappelons que l'espace étudiant ne marche pas avec Mozilla.

"Stay cool, stay groovy, stay tuned, stay experienced…"

12

Re: Master Affaires Publiques : les nouvelles spécialités

Confirmation, je viens de remarquer aussi aujourd'hui, alors que j'avais précédemment essuyé des échecs sous Mozilla / Safari.

13

Re: Master Affaires Publiques : les nouvelles spécialités

Le message precedent n'est pas le mien
(fallait-il preciser...)

Et moi aussi j'ai decouvert avec stupefaction ces 5 specialites...
Collectivites, ca preparerait plus a l'INET?
Generale a l'ENA?
Culture, Sante, Energie, quels debouches?

Re: Master Affaires Publiques : les nouvelles spécialités

Je viens de me rendre compte d'une nouvelle bonne blague (quels déconneurs à Sciences Po !).

Les 2 premiers mails qu'ils nous ont envoyé indiquent que la période des pré-inscriptions s'étend du mardi 8 avril au mercredi 9 avril (cf. mails "Elèves de troisième année, les prochaines formalités que vous devez accomplir" et "Formalités pour la troisième année, ERRATUM").

Par contre, le 3ème mail ("Pré-inscription en master : supports d'information") et le page d'accueuil du site indique que cette période s'étend...du lundi 7 au mardi 8 avril.

Attendant la réponse à des mails envoyés à divers services de l'administration kafkaienne de Sciences Po et craignant que la prochaine fois que j'essaierais de me connecter sur mon espace étudiant je vais déclencher une réaction en chaine thermonucléaire qui aboutira à la destruction de la planète Terre, je décide d'adopter une "Que Sera, Sera" attitude, et de ne rien tenter avant demain.

De toute façon, je garde les 2 premiers mails au cas où.

Re: Master Affaires Publiques : les nouvelles spécialités

Quelques nouvelles du front.

Apparemment, certaines théories avancées étaient correctes. Dixit le site :

"A partir de l’année universitaire 2008-2009, chacune des filières de l’actuelle mention «Management de la culture et des médias» du master de Sciences Po sera adossée à une autre mention du master :

- la filière «Equipements artistiques et culturels» sera adossée au master d’Affaires publiques" et constituera sans nulle doute la spécialité culture.

http://www.sciences-po.fr/formation/master_scpo/mentions/culture_medias/info_2008_2009.htm

16

Re: Master Affaires Publiques : les nouvelles spécialités

Ca me semble pourtant limpide...

Culture : ex-MCM
Energie : bizarre comme appellation mais sans doute en lien avec les cours actuels sur la libéralisation de l'énergie.
Santé : EN3S et ENSP
Générale : en gros le master AP "old school"
Collectivités territoriales : INET.

17

Re: Master Affaires Publiques : les nouvelles spécialités

Par contre effectivement, ça spécialise ferme et certaines spécialités n'ont aucun intérêt prises telles quelles. Autant culture, générale et CT, ça me paraît normal, autant énergie et santé, ça me semble très limité.

En tout cas, RD nous fait un joli retour en arrière quand les grandes spécialités étaient scindées en je ne sais combien de majeures. En gros, retour à avant la réforme de 2004.

18

Re: Master Affaires Publiques : les nouvelles spécialités

Toutefois, je déplore que le volet "international" soit complètement mis à l'écart. A quand UNE VRAIE préparation aux concours du Quai ?

19

Re: Master Affaires Publiques : les nouvelles spécialités

et c'est quoi l'ex MTC?

20

Re: Master Affaires Publiques : les nouvelles spécialités

MTC ? Ca n'existe pas. Je ne vois pas de quoi tu parles.

21

Re: Master Affaires Publiques : les nouvelles spécialités

Necrid a écrit:

Par contre effectivement, ça spécialise ferme et certaines spécialités n'ont aucun intérêt prises telles quelles. Autant culture, générale et CT, ça me paraît normal, autant énergie et santé, ça me semble très limité.

Energie : avocat. La dérégulation tout ça. MAFR devait s'embêter.

Re: Master Affaires Publiques : les nouvelles spécialités

B. comme Bouh a écrit:
Necrid a écrit:

Par contre effectivement, ça spécialise ferme et certaines spécialités n'ont aucun intérêt prises telles quelles. Autant culture, générale et CT, ça me paraît normal, autant énergie et santé, ça me semble très limité.

Energie : avocat. La dérégulation tout ça. MAFR devait s'embêter.

+ conseil

Ik ben Vlaming, en daar ben ik fier op !

23

Re: Master Affaires Publiques : les nouvelles spécialités

c koi ce master?
et le quai d'Orsay c mieux de faire relations inter non?

Re: Master Affaires Publiques : les nouvelles spécialités

MCM a écrit:

c koi ce master?
et le quai d'Orsay c mieux de faire relations inter non?

Bah euh non. C'est pas en RI que tu vas faire du droit public...

"Puisque ces mystères nous dépassent, feignons d’en être l’organisateur"
Jean Cocteau, Les mariés de la Tour Eiffel

25

Re: Master Affaires Publiques : les nouvelles spécialités

ca revient au mm je pense par contre il y a surtout des cours d'eco et le master AP n'est effectivement pas tres ouvert sur l'internationnal

26

Re: Master Affaires Publiques : les nouvelles spécialités

Conseil en énergie ? Tu vas entrer à scpo, soi-disant établissement qui dispense une formation généraliste, pour t'engouffrer dans un domaine aussi réduit ? Ca n'a aucun sens.

Franchement, à tout le moins, je préférerai une section "International" (pour préparer le Quai qui demeure grandement sous-préparé à scpo), une section "Conseil en AP" (comme ça nos wannabe-conseillers en tout et n'importe quoi sauront où aller), une section "Général" pour les SP purs et durs, une section "Santé" pour les wannabe-ENSP, une section "Culture" et enfin une section "CT" (pour les INETeux).

Ca aurait beaucoup plus d'allure...

Re: Master Affaires Publiques : les nouvelles spécialités

Epilogue

Si vous êtes vous aussi élève en 3ème année, vous devez avoir reçu le mail vous expliquant qu'en gros les idées avancées sur ce topic étaient correctes :

Général = le Master Affaires Publiques classique, presqu'inchangé
les 4 autres spécialités : 1 cours d'option de 4h pour mieux préparer à un domaine précis.

On est, vous le constatez, très loin d'une Révolution. Beaucoup de bruit pour rien, donc, ce qui est essentiellement dû à l'idée géniale de l'administration de nous envoyer ce très simple mail explicatif au bout milieu des pré-inscriptions, alors qu'ils eussent pû le faire quelques jours avant.

Et les pré-inscriptions se terminaient bien le 9 et non le 8.

Fin...?

Last edited by Thibaud (09-04-2008 13:55:37)

28

Re: Master Affaires Publiques : les nouvelles spécialités

Et à votre avis, lorsque Sciences Po dit "choix indicatifs", et "choix définitifs en juin", on est d'accord que ça veut dire que les choix définitifs ne sont pas forcément compris dans les deux choix indicatifs ?

Ou pas ?

29

Re: Master Affaires Publiques : les nouvelles spécialités

En somme, le master MCM (qu'on l'apprécie ou pas, les gens qui s'orientaient vers lui savaient en général ce qu'ils faisaient) a été sacrifié sur l'autel des statistiques, avec une hypocrisie terrible : jamais parce qu'il s'agissait d'un master "poubelle" ou "chômage" - vous pensez, on n'allait pas vexer les étudiants le fréquentant encore d'ici la fin de leur cursus -, mais pour plus de "lisibilité" ou de "cohérence" en gros selon les communiqués, il a été décidé le "déplacer".

Et là, il y a comme qui dirait un petit hiatus : quoi qu'on en pense par ailleurs (est-il adapté de former autant de gestionnaires / responsables culturels au vu de la taille de ce marché du travail, la maquette était-elle à refaire, etc.), une formation à temps plein a été remplacée par une option "culture" de 4 heures. Formidable. Donc en gros on va parler trois minutes de Neruda et d'art contemporain à des AP, pour lesquels ça ne changera d'ailleurs rien au final (passer les concours pour avoir un poste d'attaché culturel ; sans doute pas beaucoup plus avancés pour l'édition / la production / le journalisme culturel). Ca fleure bon les options d'ouverture ratées, volatiles et fourre-tout du secondaire. On ne parle même plus d' "équipements culturels" - vous remarquerez la perte lexicale entre l'annonce initiale et aujourd'hui. Non, ce sera juste de la "culture". Oh ! De la CUL-TU-RE. Comme à la radio !


Quel ravissement ! L'ancien postulant au master MCM n'a donc en effet qu'à suivre la réorganisation de feu ce master en fonction de la spécialité voulue : faire 4h d'introduction à l'édition au milieu de 80h par semaine de journalisme, ou 4h de "la culture pour les nuls" au milieu de 40 de droit et de FiPu.


C'est à la fois élégant, intelligent et franc-du-collier.

J'admire vraiment mon école sur ce coup-là (n'est-ce pas, à + ou - 2 semaines près d'ailleurs, à la date de sa suppression qu'a été créé le partenariat avec la team Lagardère ?..)


La réalité est évidemment un désir ardent de Sciences Po de ne pas prendre le risque d'étudiants en galère professionnelle, de gonfler ses statistiques déjà fort trafiquées, et le fumisme total de l'administration, qui à l'évidence (les déclarations des intéressés le prouvent), a pris la décision AVANT MEME de réfléchir au contenu des nouvelles spécialités ainsi créées. C'est d'une sincérité et d'une efficience inégalables.

30

Re: Master Affaires Publiques : les nouvelles spécialités

Thibaud a écrit:

Epilogue

Si vous êtes vous aussi élève en 3ème année, vous devez avoir reçu le mail vous expliquant qu'en gros les idées avancées sur ce topic étaient correctes :

Général = le Master Affaires Publiques classique, presqu'inchangé
les 4 autres spécialités : 1 cours d'option de 4h pour mieux préparer à un domaine précis.

On est, vous le constatez, très loin d'une Révolution. Beaucoup de bruit pour rien, donc, ce qui est essentiellement dû à l'idée géniale de l'administration de nous envoyer ce très simple mail explicatif au bout milieu des pré-inscriptions, alors qu'ils eussent pû le faire quelques jours avant.

Et les pré-inscriptions se terminaient bien le 9 et non le 8.

Fin...?

En meme temps t'es le seul a en avoir parle, ca n'a pas empeche les autres de dormir..

A part ca je suis tout a fait d'accord avec ce qui vient d'etre dit sur le defunt MCM..

31

Re: Master Affaires Publiques : les nouvelles spécialités

oui, normalement on est sensé se spe en master et là c'est vraiment diffus et debile comme programme pour celui qui veut VRAIMENT faire de la culture.
cette ecole, qui suit la mouvance française, est de plus en plus finance finance

32

Re: Master Affaires Publiques : les nouvelles spécialités

censé*.

Sinon, je souscris totalement au point de vue sur le MCM. D'ailleurs, tenez-vous bien, le nouveau président de P4 - ils ont enfin viré l'autre neuneu de Pitte - envisage de réhabiliter les formations en sciences humaines. Il était temps.

Re: Master Affaires Publiques : les nouvelles spécialités

Alex_ a écrit:
Thibaud a écrit:

Epilogue

Si vous êtes vous aussi élève en 3ème année, vous devez avoir reçu le mail vous expliquant qu'en gros les idées avancées sur ce topic étaient correctes :

Général = le Master Affaires Publiques classique, presqu'inchangé
les 4 autres spécialités : 1 cours d'option de 4h pour mieux préparer à un domaine précis.

On est, vous le constatez, très loin d'une Révolution. Beaucoup de bruit pour rien, donc, ce qui est essentiellement dû à l'idée géniale de l'administration de nous envoyer ce très simple mail explicatif au bout milieu des pré-inscriptions, alors qu'ils eussent pû le faire quelques jours avant.

Et les pré-inscriptions se terminaient bien le 9 et non le 8.

Fin...?

En meme temps t'es le seul a en avoir parle, ca n'a pas empeche les autres de dormir..

A part ca je suis tout a fait d'accord avec ce qui vient d'etre dit sur le defunt MCM..

Oui, je faisais aussi mon autocritique dans ce message.

Désolé de t'avoir, euh, irrité, apparemment.

(Quelques personnes ont tout de même semblé interessées par ce sujet).

Re: Master Affaires Publiques : les nouvelles spécialités

Necrid a écrit:

censé*.

Sinon, je souscris totalement au point de vue sur le MCM. D'ailleurs, tenez-vous bien, le nouveau président de P4 - ils ont enfin viré l'autre neuneu de Pitte - envisage de réhabiliter les formations en sciences humaines. Il était temps.

C'est effectivement une bien bonne nouvelle. Ceci dit, Pitte a eu un siège à l'Académie des Sciences Morales et Politiques... Il ira se faire valoir ailleurs.

35

Re: Master Affaires Publiques : les nouvelles spécialités

+++++++ a écrit:

En somme, le master MCM (qu'on l'apprécie ou pas, les gens qui s'orientaient vers lui savaient en général ce qu'ils faisaient) a été sacrifié sur l'autel des statistiques, avec une hypocrisie terrible : jamais parce qu'il s'agissait d'un master "poubelle" ou "chômage" - vous pensez, on n'allait pas vexer les étudiants le fréquentant encore d'ici la fin de leur cursus -, mais pour plus de "lisibilité" ou de "cohérence" en gros selon les communiqués, il a été décidé le "déplacer".

Et là, il y a comme qui dirait un petit hiatus : quoi qu'on en pense par ailleurs (est-il adapté de former autant de gestionnaires / responsables culturels au vu de la taille de ce marché du travail, la maquette était-elle à refaire, etc.), une formation à temps plein a été remplacée par une option "culture" de 4 heures. Formidable. Donc en gros on va parler trois minutes de Neruda et d'art contemporain à des AP, pour lesquels ça ne changera d'ailleurs rien au final (passer les concours pour avoir un poste d'attaché culturel ; sans doute pas beaucoup plus avancés pour l'édition / la production / le journalisme culturel). Ca fleure bon les options d'ouverture ratées, volatiles et fourre-tout du secondaire. On ne parle même plus d' "équipements culturels" - vous remarquerez la perte lexicale entre l'annonce initiale et aujourd'hui. Non, ce sera juste de la "culture". Oh ! De la CUL-TU-RE. Comme à la radio !


Quel ravissement ! L'ancien postulant au master MCM n'a donc en effet qu'à suivre la réorganisation de feu ce master en fonction de la spécialité voulue : faire 4h d'introduction à l'édition au milieu de 80h par semaine de journalisme, ou 4h de "la culture pour les nuls" au milieu de 40 de droit et de FiPu.


C'est à la fois élégant, intelligent et franc-du-collier.

J'admire vraiment mon école sur ce coup-là (n'est-ce pas, à + ou - 2 semaines près d'ailleurs, à la date de sa suppression qu'a été créé le partenariat avec la team Lagardère ?..)


La réalité est évidemment un désir ardent de Sciences Po de ne pas prendre le risque d'étudiants en galère professionnelle, de gonfler ses statistiques déjà fort trafiquées, et le fumisme total de l'administration, qui à l'évidence (les déclarations des intéressés le prouvent), a pris la décision AVANT MEME de réfléchir au contenu des nouvelles spécialités ainsi créées. C'est d'une sincérité et d'une efficience inégalables.

+1. Et dire que Descoings pretend s'inspirer des Uni americaines... .

36

Re: Master Affaires Publiques : les nouvelles spécialités

Ca me semble assez évident que les nouvelles spécialités sont la conséquence de la réduction inexorable du nombre de places à l'ENA, et de la nécessité de trouver d'autres débouchés aux petits préparationnaires.

Ce qui est dommage c'est qu'ils auraient pu en profiter pour repenser un peu le master et le transformer en un vrai diplôme de management et de gouvernance publique (un peu comme le DD HEC, ou en tous les cas sa propagande, y aspire), et pas simplement en une prep élargie aux autres concours administratifs (fonction publique hospitalière, fonction publique territoriale...). Pourquoi pas une option "Langues O" avec un DD pour ceux qui veulent faire le Cadre d'Orient?

Les débouchés qui me semblent les plus intéressants à la sortie du Master AP me semblent être le conseil et l'avocature, ça serait plus intéressant de penser le Master avec ces perspectives en tête...

37

Re: Master Affaires Publiques : les nouvelles spécialités

bon et qu'est cer que vous choisissez finalement? cette sous option culturelle?

38

Re: Master Affaires Publiques : les nouvelles spécialités

PEG a écrit:

Les débouchés qui me semblent les plus intéressants à la sortie du Master AP me semblent être le conseil et l'avocature, ça serait plus intéressant de penser le Master avec ces perspectives en tête...

Des avocats qui font AP ? Meme pas en reve. Avec un diplome d'Assas ou de la Sorbonne en parallele, ouais. Mais juste avec AP ? Surement pas.

39

Re: Master Affaires Publiques : les nouvelles spécialités

Necrid a écrit:

Conseil en énergie ? Tu vas entrer à scpo, soi-disant établissement qui dispense une formation généraliste, pour t'engouffrer dans un domaine aussi réduit ? Ca n'a aucun sens.

Franchement, à tout le moins, je préférerai une section "International" (pour préparer le Quai qui demeure grandement sous-préparé à scpo), une section "Conseil en AP" (comme ça nos wannabe-conseillers en tout et n'importe quoi sauront où aller), une section "Général" pour les SP purs et durs, une section "Santé" pour les wannabe-ENSP, une section "Culture" et enfin une section "CT" (pour les INETeux).

Ca aurait beaucoup plus d'allure...

... sauf que la plupart des étudiants motivés par les concours passent l'ENA et le Quai ou l'INET, l'INET et l'ENSP, l'ENSP et l'EN3S, l'AN et l'ENA et l'INET ou le Quai et l'INET.... bref scinder le master en spécialités ne garantit pas forcément un meilleur taux de réussite dans chacune des filières et réduira le niveau de préparation aux autres concours!! Quand on fait AP on espère avoir un ou deux concours en particulier, mais bien souvent on en passe plusieurs autres histoire d'avoir un job à la sortie. Il aurait été plus judicieux de scinder en une prépa concours (avec flexibilité dans le choix des cours en fontion des concours préparés) et une spécialité "conseil" pour ceux qui se destinent au secteur privé!!! encore une réforme cosmétique préparée dans la tour d'ivoire de 3-4 membres de la direction qui commencent à ^^etre gravement déconnectés des réalités du terrain... quelle déception!

40

Re: Master Affaires Publiques : les nouvelles spécialités

Drac no log a écrit:
PEG a écrit:

Les débouchés qui me semblent les plus intéressants à la sortie du Master AP me semblent être le conseil et l'avocature, ça serait plus intéressant de penser le Master avec ces perspectives en tête...

Des avocats qui font AP ? Meme pas en reve. Avec un diplome d'Assas ou de la Sorbonne en parallele, ouais. Mais juste avec AP ? Surement pas.

Mais il n'y pas que des purs Pipo, à Pipo. Et un publiciste qui veut le "fameux double-diplôme qui t'ouvre toutes les portes de la mort qui tue" peut être intéressé par AP. Auquel cas il prendra très probablement la filière NRJ.

41

Re: Master Affaires Publiques : les nouvelles spécialités

nivea a écrit:
Necrid a écrit:

Conseil en énergie ? Tu vas entrer à scpo, soi-disant établissement qui dispense une formation généraliste, pour t'engouffrer dans un domaine aussi réduit ? Ca n'a aucun sens.

Franchement, à tout le moins, je préférerai une section "International" (pour préparer le Quai qui demeure grandement sous-préparé à scpo), une section "Conseil en AP" (comme ça nos wannabe-conseillers en tout et n'importe quoi sauront où aller), une section "Général" pour les SP purs et durs, une section "Santé" pour les wannabe-ENSP, une section "Culture" et enfin une section "CT" (pour les INETeux).

Ca aurait beaucoup plus d'allure...

... sauf que la plupart des étudiants motivés par les concours passent l'ENA et le Quai ou l'INET, l'INET et l'ENSP, l'ENSP et l'EN3S, l'AN et l'ENA et l'INET ou le Quai et l'INET.... bref scinder le master en spécialités ne garantit pas forcément un meilleur taux de réussite dans chacune des filières et réduira le niveau de préparation aux autres concours!! Quand on fait AP on espère avoir un ou deux concours en particulier, mais bien souvent on en passe plusieurs autres histoire d'avoir un job à la sortie. Il aurait été plus judicieux de scinder en une prépa concours (avec flexibilité dans le choix des cours en fontion des concours préparés) et une spécialité "conseil" pour ceux qui se destinent au secteur privé!!! encore une réforme cosmétique préparée dans la tour d'ivoire de 3-4 membres de la direction qui commencent à ^^etre gravement déconnectés des réalités du terrain... quelle déception!

Motivés ? Ah ah la bonne blague.

42

Re: Master Affaires Publiques : les nouvelles spécialités

Moi je suis très peinée que l'on ait dit quelque part que les élèves/étudiants de Sciences Po qui seront en AP "Général" (Sous-prep'ENA apparemment), sont des Sciences Po "purs et durs". Les autres c'est quoi ? Des sous-hommes ? Vraiment je suis très peinée

Re: Master Affaires Publiques : les nouvelles spécialités

Ca tourne un peu à la guerre des classes (voire la guerre des boutons) ce topic : Sciences Po "Adminstrateur/Concours/Service Public" contre Sciences Po "Secteur Privé/Journaliste/Conseiller/Double Diplôme". Certains en profitent pour exprimer leur mépris ou leur haine du Master Affaires Publiques et de la prépa au concours (qui, ne l'oublions pas, constituaient 99% de Sciences Po il y a à peine 10 ou 15 ans), d'autres qualifient certains Masters d'usine à chômeur,...

Evitons le bain de sang ! Gardons notre self-control !

Re: Master Affaires Publiques : les nouvelles spécialités

B. comme Bouh a écrit:
Drac no log a écrit:
PEG a écrit:

Les débouchés qui me semblent les plus intéressants à la sortie du Master AP me semblent être le conseil et l'avocature, ça serait plus intéressant de penser le Master avec ces perspectives en tête...

Des avocats qui font AP ? Meme pas en reve. Avec un diplome d'Assas ou de la Sorbonne en parallele, ouais. Mais juste avec AP ? Surement pas.

Mais il n'y pas que des purs Pipo, à Pipo. Et un publiciste qui veut le "fameux double-diplôme qui t'ouvre toutes les portes de la mort qui tue" peut être intéressé par AP. Auquel cas il prendra très probablement la filière NRJ.

C'est quand même hyper-restreint comme débouché, avocat publiciste spécialisé dans le droit de l'énergie ... Je me demande si çà vaut une filière.

Je crois plutôt que cette formation est destinée à former des administrateurs généralistes pour EDF, mais là encore, c'est assez restreint. Peut-être que prendre une dénomination qui cible au sens large les cadres du secteur public ou du public-privé (grandes entreprises publiques, mais aussi services publics locaux, eau, assainissement, etc.) aurait été plus approprié.

Je suis un patatoïde tridimensionnel vulgarisé.

45

Re: Master Affaires Publiques : les nouvelles spécialités

Drac no log a écrit:
PEG a écrit:

Les débouchés qui me semblent les plus intéressants à la sortie du Master AP me semblent être le conseil et l'avocature, ça serait plus intéressant de penser le Master avec ces perspectives en tête...

Des avocats qui font AP ? Meme pas en reve. Avec un diplome d'Assas ou de la Sorbonne en parallele, ouais. Mais juste avec AP ? Surement pas.

Ben justement, presque tous les gens que je connais en AP font le CAVEJ en parallèle, précisément pour cette raison. D'ailleurs presque tous ceux qui font Droit éco font aussi le CAVEJ, ce qui fait souvent sourire le faqueux que je suis.

D'ailleurs y'a pas mal de rumeurs qui circulent comme quoi le prochain Master à permettre de passer le Barreau serait AP (ce qui serait logique, c'est une très bonne formation en droit public, et le droit public, surtout droit public éco, est un secteur qui croît beaucoup).

Last edited by PEG (10-04-2008 09:39:12)

46

Re: Master Affaires Publiques : les nouvelles spécialités

Scif a écrit:

C'est quand même hyper-restreint comme débouché, avocat publiciste spécialisé dans le droit de l'énergie ... Je me demande si çà vaut une filière.

Je crois plutôt que cette formation est destinée à former des administrateurs généralistes pour EDF, mais là encore, c'est assez restreint. Peut-être que prendre une dénomination qui cible au sens large les cadres du secteur public ou du public-privé (grandes entreprises publiques, mais aussi services publics locaux, eau, assainissement, etc.) aurait été plus approprié.

Pas si sûr que ça que avocat AP/Energie soit sans débouchés, bien au contraire. Rappelle toi que le secteur de l'énergie est entrain d'être libéralisé à grands coups de directives européennes, souvent mal/tardivement transposées, avec de nouveaux acteurs qui remettent en jeu le monopole des vieilles utilities, le problème des crédits-carbones et du marché du carbone, des subventions aux énergies renouvelables... Ca fait BEAUCOUP de problèmes juridiques en perspective, et pas mal de contentieux aussi à mon avis (rien que le contentieux administratif de la mauvaise transposition des directives pourrait (et va) faire vivre plusieurs bons cabinets).

Le problème, c'est qu'il faut aimer le droit de la régulation et le contentieux public, des mots qui donnent envie à un privatiste comme moi de faire un noeud coulant à une corde et de l'accrocher au premier anneau qui passe...

47

Re: Master Affaires Publiques : les nouvelles spécialités

Fram a écrit:

Moi je suis très peinée que l'on ait dit quelque part que les élèves/étudiants de Sciences Po qui seront en AP "Général" (Sous-prep'ENA apparemment), sont des Sciences Po "purs et durs". Les autres c'est quoi ? Des sous-hommes ? Vraiment je suis très peinée

Ecoute moi bien : à SciencesPo soit tu fais F&S ou AP (en vue de l'ENA) ou alors, effectivement, tu es un sous-être et si t'es pas contente tu prends tes clics et tes clacs et tu vires.

48

Re: Master Affaires Publiques : les nouvelles spécialités

Fram a écrit:

Moi je suis très peinée que l'on ait dit quelque part que les élèves/étudiants de Sciences Po qui seront en AP "Général" (Sous-prep'ENA apparemment), sont des Sciences Po "purs et durs". Les autres c'est quoi ? Des sous-hommes ? Vraiment je suis très peinée

Pff. Je n'ai jamais parlé de sous-hommes. La pensée NS n'a rien à voir là dedans. Je disais simplement qu'originellement les SP se tournaient vers l'ENA exclusivement. Ca n'a rien à voir...

49

Re: Master Affaires Publiques : les nouvelles spécialités

Necrid a écrit:
Fram a écrit:

Moi je suis très peinée que l'on ait dit quelque part que les élèves/étudiants de Sciences Po qui seront en AP "Général" (Sous-prep'ENA apparemment), sont des Sciences Po "purs et durs". Les autres c'est quoi ? Des sous-hommes ? Vraiment je suis très peinée

Pff. Je n'ai jamais parlé de sous-hommes. La pensée NS n'a rien à voir là dedans. Je disais simplement qu'originellement les SP se tournaient vers l'ENA exclusivement. Ca n'a rien à voir...

Tu n'as aucune culture philosophique alors cesse de paraître plus ignorant que tu ne l'es.

50

Re: Master Affaires Publiques : les nouvelles spécialités

Ah ah je me marre, tout ce bruit au moment de la masterisation pour revenir 4 ans plus tard au retour des sections services publics et éco-fi !!