Re: Le gouvernement : baromètre, remaniements, rumeurs

Pierre-L a écrit:
Free French a écrit:

Pierre-L, tu nous avais caché que tu étais de la même ville que le Maréchal ;-)

Oui, généralement après cette révélation on me parle du vieux Philippe, de la milice et de la gestapo ;p. C'est très joli et agréable à vivre comme petite ville sinon.

C'est ta façon de mettre thermes à ce type de propos ?

--> [] <--

"Je sens en deux parti[e]s mon esprit divisé." (Pierre Corneille, Le Cid)
"Et en deux sous-parties" (Richard Descoings)

102

Re: Le gouvernement : baromètre, remaniements, rumeurs

roxx a écrit:

t'as raison, faisons venir des immigrés pour occuper les emplois vacants, on peut se le permettre vu la faiblesse de notre taux de chomage

C'est bien beau de croire qu'i y a une corrélation parfaite entre des emplois vacants qui pourraient occuper par la population française au chomage.

Je précise tout d'abord qu'il n'y a pas de sous-métier. Mais les métiers dont j'ai parlé précédemment, travailleurs dans le batiment par exemple, sont très pénibles et nos compatriotes au chomage  ne sont pas tous prêt à bosser au moins dix heures par jour pour des salaires pas très enviables. En revanche, les immigrés illégaux ( ils sont entrés dans notre pays, on a besoin d'eux donc autant  garder, donc régulariser, ceux qui veulent vraiment s'investir dans notre pays pour survivre et par la même pour apporter leur richesses économiques( cotisations, consommation...) et culturelles)

Encore une fois, il ne faut pas comprendre ce que je viens de dire comme une exploitation des populations immigrés qui arrivent en France mais une chance qui leur est donner de vivre dans un pays démocratique où ils pourronr vivre convenablement, en tout cas mieux que chez eux.

Donc il y a un chomage structurel qu'il faut résorber par l'innovation, l'éducation et la formation tout au long de la vie, et un chomage conjoncturel qui pourrait être diminuer, entre autres, par ces régularisations de travailleurs immigrés. Et loin de moi l'idée que les immigrés illégaux ne sont bon qu'à travailler dans des métiers pénibles mais souvent leur faible qualification fait qu'on ne peut faire autrement.

Re: Le gouvernement : baromètre, remaniements, rumeurs

PARIS (Reuters) - La ministre de la Ville, Christine Boutin, dit ne pas croire à l'efficacité d'un nouveau plan pour les banlieues, à quelques jours de la présentation du plan "Egalité des chances" de sa secrétaire d'Etat, Fadela Amara.
(Publicité)

"Je ne crois pas en un plan banlieues, mais en une autre politique de la ville", déclare Christine Boutin dans un entretien à paraître lundi dans La Croix.

"Le plan 'Egalité des chances' de Fadela Amara est centré sur les banlieues. Moi, je crois en la réponse beaucoup plus globale d'une nouvelle politique de la ville", ajoute-t-elle.

Selon Christine Boutin, "on ne résoudra pas les problèmes des quartiers par un énième plan qui se résumerait à leur donner encore plus de moyens, mais par le désenclavement physique, culturel, psychologique, économique des quartiers, en recréant du lien entre tous les espaces de la ville".

Priée de dire si elle serait aux côtés de sa secrétaire d'Etat le 22 janvier pour la présentation du plan, Christine Boutin répond : "J'irai à Vaulx-en-Velin si Fadela Amara confirme cette rencontre."

La secrétaire d'Etat à la politique de la Ville devait initialement détailler son projet le 22 janvier mais n'en présentera finalement que les grandes lignes.

Elle a choisi la banlieue symbolique de Vaulx-en-Velin (Rhône), point de départ de plusieurs vagues de violences, pour débattre des grandes orientations de son plan lors d'un forum avec les associations.

Vive la solidarité gouvernementale !

104

Re: Le gouvernement : baromètre, remaniements, rumeurs

a écrit:

Pécresse confie une mission sur la diversité dans l'enseignement supérieur à Wievorka

La ministre de l'Enseignement supérieur Valérie Pécresse a chargé jeudi le sociologue Michel Wievorka d'une "mission d'études sur la question de la diversité dans l'enseignement supérieur et le monde de la Recherche".

Il s'agit, a-t-elle expliqué dans un discours prononcé lors d'un déplacement à Paris XIII-Villetaneuse transmis à l'AFP, d'"abattre enfin ces préjugés parfaitement incompatibles avec ce qui fait l'essence même de notre République: l'égalité bien sûr mais aussi la fraternité et la liberté qui en découle pour chacun des citoyens de ce pays".

NDA: Auteur de nombreux ouvrages sur le racisme et l’antisémitisme, dont La France raciste (sic), Michel Wieviorka est aussi président du conseil scientifique du CRAN, le Conseil représentatif des associations noires.
Connaissant les idées du monsieur, je pense qu'on pouvait faire l'économie d'un rapport. On en connait déjà les conclusions.

105

Re: Le gouvernement : baromètre, remaniements, rumeurs

roxxnl a écrit:

Connaissant les idées du monsieur, je pense qu'on pouvait faire l'économie d'un rapport. On en connait déjà les conclusions.

Qui sont ?

Re: Le gouvernement : baromètre, remaniements, rumeurs

Lagarde a-t-elle présenté sa démission ?

S.L. (lefigaro.fr) avec AFP
08/02/2008 | Mise à jour : 12:41 | Commentaires 40

La radio BFM affirmait que la ministre, en désaccord avec Nicolas Sarkozy, voulait quitter le gouvernement. Bercy réfute «catégoriquement».


Christine Lagarde a-t-elle voulu démissionner ? C'est ce qu'affirme vendredi la radio BFM. Selon elle, la ministre de l'Economie «ne supporterait pas les contradictions avec Nicolas Sarkozy, notamment sur l'investissement public promis à l'usine d'Arcelor-Mittal ou encore l'appel déguisé à la démission de Daniel Bouton, le président de la Société générale».

Toujours selon la radio, elle aurait donc remis lors du conseil des ministres mercredi dernier une lettre de démission à Nicolas Sarkozy, qui l'aurait refusée, mais aurait convenu avec elle qu'elle «fasse partie de la charrette du prochain remaniement», attendu après les municipales.

Bercy dément

Faux et archifaux, affirme Bercy vendredi. «Je souhaite démentir totalement cette rumeur tout à fait infondée», explique le directeur de cabinet de la ministre, Stéphane Richard. «Un ministre ne remet pas sa démission en conseil des ministres» et «il n'y a pas eu de rendez-vous entre Mme Lagarde et le président de la République mercredi ».

Et le directeur de cabinet de conclure : «Tout cela n'a aucun fondement, elle est à son poste, tout à fait sereine».

Christine Lagarde elle-même a réagi fermement, depuis Tokyo où elle doit assister au G7 finances samedi, dénonçant des «fariboles dont l'origine ou l'auteur ne m'intéresse pas».

107

Re: Le gouvernement : baromètre, remaniements, rumeurs

faux rhum a écrit:

Ce qui est vrai c'est qu'il y a du racisme et de la bêtise dans cette politique du chiffre absurde. Ce qui est aussi vrai c'est que le racisme n'a jamais été aussi assumé dans la société. Je n'ai jamais entendu autant de propos racistes dis sous le ton de l'humour que depuis quelques mois.

Oui, les racistes passent par l'humour -et le regard aussi- pour véhiculer leur cochoneries. Mais bon, entre les blagues racistes et les ratonnades, on n'a pas vraiment le choix...

Re: Le gouvernement : baromètre, remaniements, rumeurs

niet a écrit:

Oui, les racistes passent par l'humour -et le regard aussi- pour véhiculer leur cochoneries. Mais bon, entre les blagues racistes et les ratonnades, on n'a pas vraiment le choix...

Et les blagues sur les belges, c'est des cochoneries véhiculées en secret par des méchants racistes préparant les ratonnades ?

109

Re: Le gouvernement : baromètre, remaniements, rumeurs

LE FIGARO.fr
11H44
Neuilly: Martinon lâché par ses colistiers
Les dirigeants de l'UMP à Neuilly-sur-Seine (Hauts-de-Seine), Marie-Cécile Ménard et Arnaud Teullé, ainsi que le fils cadet du président de la République, Jean Sarkozy, ont annoncé qu'ils faisaient leur propre "liste de rassemblement" pour les élections municipales en raison de "désaccords majeurs" avec le candidat David Martinon.

Source: AFP

110

Re: Le gouvernement : baromètre, remaniements, rumeurs

Neuilly: Martinon lâché par Jean Sarkozy et des dirigeants de l'UMP
10/02/2008 10h53
Le porte-parole de l'Elysée et candidat à la mairie de Neuilly, David Martinon, le 8 février 2008 à l'Elysée
©AFP - Jacques Demarthon

PARIS (AFP) - Les dirigeants de l'UMP à Neuilly-sur-Seine (Hauts-de-Seine), Marie-Cécile Ménard et Arnaud Teullé, ainsi que le fils cadet du président de la République, Jean Sarkozy, ont annoncé dimanche qu'ils faisaient leur propre "liste de rassemblement" pour les élections municipales en raison de "désaccords majeurs" avec le candidat David Martinon.

"Nous avons décidé de conduire la liste de rassemblement pour les élections municipales a Neuilly, afin de faire cesser les divergences au sein de la majorité présidentielle sur notre commune", déclarent-ils dans un communiqué à l'AFP.

Signé par MM. Teullé et Sarkozy et par Mme Ménard, ce texte a été envoyé depuis le mail de Jean Sarkozy.

Interrogée par l'AFP, Mme Ménard a authentifié ce courriel.

"Cette décision résulte d'un certain nombre de désaccords majeurs avec David Martinon", tête de liste UMP à Neuilly, soulignent-ils.

"De très nombreux Neuilléens nous demandent de réagir et de travailler ensemble pour notre ville. Dans ce nouveau contexte politique, nous appelons au plus large rassemblement", ajoutent les trois signataires.

David Martinon, porte-parole du président Nicolas Sarkozy, "se maintient" comme tête de liste UMP aux municipales à Neuilly-sur-Seine (Hauts-de-Seine) et "sa campagne suit normalement son cours", avait annoncé peu avant son directeur de campagne Olivier Babeau.

"Bien sûr que David Martinon se maintient comme tête de liste à Neuilly", avait précisé M. Babeau, interrogé au téléphone par l'AFP sur la décision prise par le candidat après que Le Figaro eut évoqué samedi son possible retrait de la course en raison d'un sondage confidentiel défavorable.

"Le programme de la campagne ne change pas. Elle suit normalement son cours. Il était ce matin en petit-déjeuner d'appartement avec des Neuilléens" et "pourrait" se rendre sur les marchés de la ville en cours de matinée, avait ajouté le directeur de campagne.

Alors que la candidature de M. Martinon -accusé par ses adversaires de droite comme de gauche d'être un "parachuté"- est de plus en contestée localement, un "confidentiel" intitulé "Neuilly: Martinon vers la sortie" et publié samedi dans Le Figaro avait mis le feu aux poudres samedi dans l'ancien fief de Nicolas Sarkozy, maire de la ville entre 1983 et 2002.

Le quotidien y évoquait un sondage secret prévoyant "la défaite" de M. Martinon, crédité de seulement "40% des voix" face à son principal adversaire, le divers droite Jean-Christophe Fromantin (45%), bien implanté à Neuilly.

Reportage à Neuilly où David Martinon est candidat. Durée:1mn26.
©AFPTV

Selon Le Figaro, "Nicolas Sarkozy n'a guère d'autre choix que de sortir Martinon et de le remplacer par la numéro deux de sa liste, Marie-Cécile Ménard", qui a déjà hérité du siège de conseiller général du chef de l'Etat.

Tout au long de la journée de samedi, M. Martinon et son entourage avaient refusé de faire le moindre commentaire. Après avoir convoqué une conférence de presse pour le début de l'après-midi à son QG de campagne, le candidat l'avait finalement annulée à la dernière minute.

M. Martinon a rencontré des difficultés dès le début de sa campagne, avec un bizutage des Neuilléens, des "Martinon non non" l'ayant accueilli dans les rangs mêmes de l'UMP. Le fils cadet du président, Jean, est venu à sa rescousse il y a quelques semaines, menant campagne à ses côtés.

Mme Ménard avait, elle, "tenu à préciser" à l'AFP qu'elle n'avait "aucune responsabilité dans la commande et la divulgation de quelque sondage que ce soit" et qu'elle "reste loyale" à la tête de liste, sans pour autant citer son nom...

    * Sommaire

Haut de la page

111

Re: Le gouvernement : baromètre, remaniements, rumeurs

Elessar a écrit:
niet a écrit:

Oui, les racistes passent par l'humour -et le regard aussi- pour véhiculer leur cochoneries. Mais bon, entre les blagues racistes et les ratonnades, on n'a pas vraiment le choix...

Et les blagues sur les belges, c'est des cochoneries véhiculées en secret par des méchants racistes préparant les ratonnades ?

Tu te sens visé ?

Re: Le gouvernement : baromètre, remaniements, rumeurs

Ben oui, j'aime bien raconter des histoires belges. J'espère que je suis pas un ratonneur qui s'ignore

113

Re: Le gouvernement : baromètre, remaniements, rumeurs

Elessar a écrit:

Ben oui, j'aime bien raconter des histoires belges. J'espère que je suis pas un ratonneur qui s'ignore

Ouais je l'espère. Mais j'espère aussi que tu as les couilles pour défendre ton statut de ratonneur devant des wesh.

Re: Le gouvernement : baromètre, remaniements, rumeurs

Ah ben je sais pas, pour le moment j'en suis qu'aux blagues belges.

Sinon pour en revenir à ta première phrase, les dernières fois que j'ai entendu des propos racistes en France, c'était des bon beaufs dans le métro, s'exprimant bien haut, bien fort et sans blagues. Pour ça que ce que tu disais m'a fait tilter. Maintenant n'habitant plus en France depuis quelques temps, j'ai peut-être loupé une nouvelle tendance.

Last edited by Elessar (10-02-2008 15:37:59)

115

Re: Le gouvernement : baromètre, remaniements, rumeurs

Le Figaro - JDD a écrit:

Allègre à la tête d'un grand ministère?
Selon le Journal du Dimanche, Claude Allègre "réfléchirait aux contours d'un grand ministère Industrie-Recherche-Enseignement supérieur", en vue d'un futur remaniement après les municipales. D'après l'hebdomadaire, l'ancien ministre socialiste serait "en pole position".

Source : JDD

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

Re: Le gouvernement : baromètre, remaniements, rumeurs

Quelle belle tête de vainqueur!

It is always a silly thing to give advice, but to give good advice is fatal. - Oscar Wilde

Re: Le gouvernement : baromètre, remaniements, rumeurs

Souvenirs, souvenirs

"Je sens en deux parti[e]s mon esprit divisé." (Pierre Corneille, Le Cid)
"Et en deux sous-parties" (Richard Descoings)

Re: Le gouvernement : baromètre, remaniements, rumeurs

fétiche a écrit:

Souvenirs, souvenirs

Tu t'appelles Jospin, toi? :-)

It is always a silly thing to give advice, but to give good advice is fatal. - Oscar Wilde

119

Re: Le gouvernement : baromètre, remaniements, rumeurs

Bye bye Santini ?

Le Figaro a écrit:

André Santini est mis en examen

Après la décision de la Cour de Cassation, le secrétaire d'Etat à la Fonction publique ne peut plus échapper à un procès pour «détournement de fonds publics». Reste à savoir si cela lui coûtera son poste au gouvernement.
Le secrétaire d'Etat à la Fonction publique, André Santini, est mis en examen. La Cour de cassation a confirmé cette décision mercredi, en rejetant le pourvoi qu'il avait formé contre un arrêt du 26 septembre 2007.

Cette étape judiciaire entraînera donc vraisemblablement un renvoi en correctionnelle. Reste à savoir quand, et si le procès lui coûtera sa place au gouvernement. En juin 2007, l'Elysée avait prévenu : «Si un ministre devait être envoyé en correctionnelle, il quitterait le gouvernement. S'il était relaxé, il reviendrait.»

«Une simple péripétie»

Toutefois, pour l'avocat du secrétaire d'Etat, et maire d'Issy-les-Moulineaux, «cet arrêt, qui constitue une simple péripétie, tranche une simple question de pure forme et n'a aucune incidence politique». «André Santini reste innocent et réaffirme avec fermeté sa totale absence d'implication dans le dossier de la fondation Hamon», a ajouté le défenseur, regrettant que la Cour de Cassation ait rejeté ses «trois moyens de nullité d'un revers de plume».

André Santini avait été mis en examen le 30 mai 2006 pour «prise illégale d'intérêt», «faux et usage de faux» et «détournement de fonds publics». Les infractions présumées auraient été commises entre 2001 et 2003 à l'occasion de la création avortée en 2004 de la fondation d'art contemporain Hamon, qui devait exposer sur l'Ile-Saint-Germain (Hauts-de-Seine) 192 toiles données par le riche promoteur et mécène Jean Hamon. La justice s'interroge notamment sur le versement de 750.000 euros au mécène via le syndicat mixte de l'Ile-Saint-Germain, créé en 2000 par le conseil général et la ville d'Issy-les-Moulineaux, dont André Santini est le maire, pour gérer cette donation.

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

Re: Le gouvernement : baromètre, remaniements, rumeurs

lexpress.fr a écrit:

Lang défenseur?

A ses visiteurs, Nicolas Sarkozy ne donne pas le nom des futurs recalés du gouvernement. Mais il commence à dévoiler ceux des heureux élus. Pour poursuivre l'ouverture, le président songe à l'ancien ministre de Lionel Jospin, Claude Allègre, mais aussi aux centristes Jean-Marie Cavada et Michel Mercier, président du conseil général du Rhône, ainsi qu'à Philippe de Villiers. Pour Jack Lang, le chef de l'Etat a une nouvelle idée: le poste de "défenseur des droits findamentaux", qui devrait être créé lors de la future révision constitutionnelle.

Re: Le gouvernement : baromètre, remaniements, rumeurs

Sarko dans le canard d'avant hier

Sarko a écrit:

Le temps du remaniement n'est pas venu. Si je fais quelque chose, ca sera pour toucher à deux trois postes, et encore (...) Le vrai remaniement, ce sera pour un peu plus tard

Et "un ministre" qui ajoute

?? a écrit:

L'opinion ne comprendrait pas que Sarkozy fasse payer à des lampistes des erreurs personnelles. Il est dans une spirale infernale : tout ce qu'il touche se transforme en merde

Re: Le gouvernement : baromètre, remaniements, rumeurs

Qui a raison ?

123

Re: Le gouvernement : baromètre, remaniements, rumeurs

edit : non, en fait, je ne sais pas.

AP- La Tribune a écrit:

Sarkozy: "je poursuivrai la politique de l'ouverture"
"Je poursuivrai la politique de l'ouverture", a affirmé vendredi à Johannesbourg Nicolas Sarkozy, alors que circulent des rumeurs de remaniement à l'occasion des municipales des 9 et 16 mars.

"C'est grâce à eux qu'on donne l'image d'un pays ouvert", a affirmé le président français au sujet des ministres d'ouverture.

Il a rendu hommage, devant des représentants de la communauté française en Afrique du Sud, à Jean-Marie Bockel (Coopération), mais aussi à Bernard Laporte (Sports) -"je l'aime énormément"- et à la ministre de l'Economie Christine Lagarde.

Il a fait part de son "admiration" pour elle, même si "elle a trouvé le moyen de se casser la figure!".

Christine Lagarde s'est fait une entorse de la cheville gauche jeudi matin en manquant une marche lors de la cérémonie d'accueil du président Nicolas Sarkozy au Cap (Afrique du Sud).

A quelque jours des municipales, Nicolas Sarkozy a aussi lancé aux Français présents: "si au hasard de vos conversations en famille, vous pouvez dire: 'il faut l'aider'... Ok!".

Last edited by FDL (01-03-2008 00:45:29)

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

124

Re: Le gouvernement : baromètre, remaniements, rumeurs

Cavada ? c'est une blague ??

Le Figaro - AFP a écrit:

Remaniement: Lang et Allègre préférés

Le socialiste Jack Lang, Claude Allègre (ex-PS) et Jean-Marie Cavada (ex-MoDem) sont les personnalités dont les Français souhaitent le plus l'entrée au gouvernement, selon un sondage Ifop dans le Journal du Dimanche.

L'entrée au gouvernement de l'ex-ministre Jack Lang est souhaitée par 41% des personnes interrogées (47% des sympathisants socialistes, 32% de ceux de l'UMP).
Il est suivi d'un autre ancien ministre de gauche, Claude Allègre, à 36% (27% côté PS, 47% à l'UMP). Le président Nicolas Sarkozy a indiqué cette semaine qu'il "aimerait un jour travailler" avec M. Allègre.

Jean-Marie Cavada, soutenu par l'UMP aux municipales dans le XIIe arrondissement à Paris, se place en troisième position, à 35% (31% PS, 43% UMP).
Arrivent ensuite Alain Juppé (33%), Jean-François Copé (32%), Jean-Pierre Raffarin (23%), Philippe de Villiers (21%), Jacques Attali (19%) et Patrick Devedjian (18%).

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

Re: Le gouvernement : baromètre, remaniements, rumeurs

Ahaha Attali derrière Juppé, Copé, Raffarin et Villiers. Une consécration.

126

Re: Le gouvernement : baromètre, remaniements, rumeurs

Le Figaro a écrit:

Anne-Marie Idrac au gouvernement

Débarquée de la présidence de la SNCF, Anne-Marie Idrac devrait faire son entrée dans le prochain gouvernement. Nicolas Sarkozy lui a proposé le poste de haut-commissaire en charge du Grand Paris. Proposition que l'intéressée aurait acceptée.Secrétaire d'État aux Transports dansle gouvernement d'Alain Juppé, Anne-Marie Idraca été député (UDF) des Yvelines de 1997 jusqu'àsa nomination en 2002 à la tête la RATP.Le chef de l'État réfléchit par ailleurs à d'autres changements. Les noms de Gérard Longuetà l'Économie et de Patrick Devedjian à la Défense sont évoqués.

Re: Le gouvernement : baromètre, remaniements, rumeurs

nouvelobs.fr a écrit:

Politique
Le spectre du remaniement s'éloigne

AP | 06.03.2008 | 16:00

Soulagement au gouvernement. Dans un entretien publié jeudi par "Le Figaro", Nicolas Sarkozy met un terme à plusieurs semaines de rumeurs en excluant un renouvellement "en profondeur" de l'équipe gouvernementale avant la présidence française de l'Union européenne au second semestre 2008.

"Les ministres doivent avoir la pleine maîtrise de leurs dossiers", justifie le président.

Selon lui, "il y aura d'autres rendez-vous et d'autres occasions pour marquer un changement politique" d'ici la fin de son mandat en 2012. Le lendemain de la présidence française de l'UE, qui s'achèvera le 31 décembre, "sera certainement un rendez-vous important".

Nicolas Sarkozy maintient sa confiance dans son Premier ministre, dont la popularité ne cesse de croître alors que la sienne est en chute libre. François Fillon est "le meilleur pour mettre en oeuvre ma politique", assure le président. "On ne change pas un Premier ministre en fonction des sondages".

Pas question non plus pour lui de se séparer de ses principaux collaborateurs. Alors que le nom de Nicolas Bazire, ancien bras driot d'Edouard Balladur, revenait avec insistance ces derniers jours pour remplacer Claude Guéant comme secrétaire général de l'Elysée, M. Sarkozy maintien "sa confiance et son amitié" à son premier collaborateur.

Le remaniement "n'est pas d'actualité", prévenait déjà François Fillon mardi matin. Le lendemain, le porte-parole du gouvernement Laurent Wauquiez ajoutait que maintien au gouvernement et succès aux municipales étaient deux sujets "indépendants". "Ce sont des élections de politique locale", ont insisté les deux hommes, minimisant leur impact sur la politique nationale.

Jusqu'à ces derniers jours, les rumeurs de remaniement étaient régulièrement alimentées, y compris par le chef de l'Etat lui-même. Nicolas Sarkozy disait encore fin février vouloir "continuer" l'ouverture et évoquait son "envie" de travailler avec l'ancien ministre PS de l'Education Claude Allègre, lequel faisait état cette semaine des conditions qu'il avait posées à son entrée au gouvernement. Quant à Anne-Marie Idrac, qui vient de quitter la SNCF, elle "trouvera à exercer ses talents avec des responsabilités que nous allons lui confier", avait assuré M. Sarkozy.

Le socialiste Jack Lang, dont le nom est souvent apparu, a par avance refusé d'entrer au gouvernement, tout comme l'ancien Premier ministre Alain Juppé. On citait aussi parfois le nom de Philippe de Villiers pour l'ouverture sur la droite ou, pour l'ouverture "jusqu'aux sarkozystes", des dirigeants UMP Patrick Devedjian et Jean-François Copé.

L'occasion semblait rêvée pour le président de désigner autour de lui des responsables pour la mauvaise passe qu'il traverse, en remplaçant certains ministres, en particulier les recalés du scrutin municipal et ceux qui n'ont pas convaincu à leur ministère. Parmi les noms régulièrement cités figuraient ceux de Christine Boutin (Logement) ou de Christine Albanel (Culture), voire de Michel Barnier (Agriculture) ou de Hervé Morin (Défense).

La mise au point de M. Sarkozy n'écarte pas l'hypothèse d'un remaniement limité au lendemain des municipales. "Rien n'est écrit", résume un proche du chef de l'Etat. AP

Re: Le gouvernement : baromètre, remaniements, rumeurs

Article qui paraît très informé de G.Ottenheimer, on verra ce qu'il en est :

Un remaniement dès le 18 mars ?

NOUVELOBS.COM | 12.03.2008 | 19:09

Le remaniement aura "sûrement lieu avant le conseil des ministres" suivant le second tour des municipales, confie-t-on à l’Elysée. Panorama des changements prévus ou possibles.

par Ghislaine Ottenheimer

Le remaniement aura "sûrement lieu avant le conseil des ministres", confie-t-on à l’Elysée. Donc, vraisemblablement le mardi suivant le deuxième tour des élections municipales, soit le 18 mars. Le 6 mars 2008, dans le Figaro Nicolas Sarkozy avait affirmé qu’il n’y aurait pas de "grand remaniement". Il y a deux raisons à cela. Un, nombre de ministres sont en plein au milieu du gué, notamment en ce qui concerne la révision des politiques publiques. Deux dans le cadre de la présidence française de l’Union européenne, chaque ministre reçoit ses homologues dans sa région. Les agendas ont été calés, les hôtels réservés… Il semble donc difficile, à la fois en terme d’image et compte tenu de ces contingences de trop bouleverser l’architecture du gouvernement.

Pour lancer les grands chantiers prévus en 2008, le chef de l’Etat voudrait conserver les poids lourds de son équipe. Christine Lagarde, Jean-Louis Borloo, Michèle Alliot-Marie, Xavier Bertrand. Ce dernier récupérant les questions d’emploi. La ministre des Finances n’ayant pas réussi à bien communiquer sur la baisse du chômage. Interrogation concernant Rachida Dati. Il avait été envisagé de la propulser dans un autre ministère, compte tenu du mauvais climat à la Justice, mais ce changement peut attendre le grand remaniement que le chef de l’Etat envisage après la présidence française de l'UE.

Suspens concernant la nomination de Claude Allègre à la tête d’une sorte de Miti, regroupant la Recherche, l’Enseignement supérieur et l’Industrie. "En cas de bérézina au second tour des municipales, en gros si on perd Marseille, Toulouse et une vingtaine de villes, les députés UMP seront très remontés et ce sera difficile d’imposer un nouveau ministre d’ouverture", pronostique un conseiller du président de l’Assemblée nationale. "Il n’y aura pas de problème en cas de nomination d’Allègre", tempère-t-on au siège de l’UMP, dans l’entourage de Patrick Devedjian,

Si l’ancien ministre de Jospin entre au gouvernement, il est probable qu’Hervé Novelli, secrétaire d’Etat aux Entreprises et au Commerce extérieur, lui , perdra son portefeuille. "De toutes façons, il est fait pour réfléchir, impulser des idées, il n’est pas fait pour être ministre, il ne sait pas se mettre en avant", commente un proche de Nicolas Sarkozy.

L’entrée d’Allègre poserait un problème épineux : que faire de Valérie Pécresse considérée comme l’une des femmes les plus compétentes du gouvernement. Si elle n’a pas entièrement convaincu le président sur les questions de la recherche et de l’enseignement, elle est réputée excellente sur les questions sociales, sur la Santé. D’où l’idée de faire un switch avec Roselyne Bachelot qui, elle, serait nommée à la Culture, Christine Albanel étant jugée trop terne pour ce poste où il est bon de savoir vibrionner.

Exit l’idée de faire entrer Philippe de Villiers. Il ne représente pas une force de nuisance, à l’inverse de Christine Boutin, si elle était renvoyée du gouvernement ! Dilemme. Et d’une manière générale, le chef de l’Etat cherche des femmes désespérément. On parle beaucoup de l’entrée de Marie-Jo Zimmermann, député de Moselle, une lorraine très… à droite. Elle est jugée plus fiable que Nadine Morano et permettrait de donner des gages aux conservateurs de l’UMP.

Côté hommes, le président voudrait promouvoir des jeunes, pour préparer la relève. Il est beaucoup question de Frédécric Lefèbvre, l’ancien attaché parlementaire de Nicolas Sarkozy devenu député des Hauts-de-Seine, qui s’est positionné sur les questions économiques. On parle également de Thierry Solère, responsable de la fédération numérique de l’UMP, pour s’occuper des nouvelles technologies. Et puis il faudra pourvoir le maroquin abandonné par Christian Estrosi qui a promis de se consacrer à Nice.

Deux autres ministres font débat. Michel Barnier, à l’Agriculture, jugé insuffisamment présent. Et à la défense, Hervé Morin. Si le président s’en séparait, il lui faudrait alors nommer un autre ministre incarnant le Nouveau Centre. On parlait beaucoup, avant les municipales, de l’ancien bras droit de François Bayrou , Michel Mercier, sénateur, président du conseil général du Rhône, qui a démissionné du Modem, car il représentait un atout pour conquérir Lyon. Lyon étant perdu, Mercier n’est plus indispensable ! Morin se dit serein.

La plus grande difficulté consistera à donner un sens au remaniement, Nicolas Sarkozy ayant déclaré qu’il écouterait le message des Français.


Ghislaine Ottenheimer, pour Challenges

http://tempsreel.nouvelobs.com/speciale … x=RSS_notr

Re: Le gouvernement : baromètre, remaniements, rumeurs

C'est incroyablement mal écrit ou bien elle tente de créer un nouveau style "littéraire" ?

"It's better to burn out than to fade away".
Joseph Goebbels ou Neil Young ?

Re: Le gouvernement : baromètre, remaniements, rumeurs

C'est mal écrit (trop vite ?), mais on a vu pire.

Last edited by Oscar Wilde (13-03-2008 01:49:38)

Re: Le gouvernement : baromètre, remaniements, rumeurs

Ghislaine a écrit:

Pour lancer les grands chantiers prévus en 2008, le chef de l’Etat voudrait conserver les poids lourds de son équipe. Christine Lagarde, Jean-Louis Borloo, Michèle Alliot-Marie, Xavier Bertrand. Ce dernier récupérant les questions d’emploi. La ministre des Finances n’ayant pas réussi à bien communiquer sur la baisse du chômage. Interrogation concernant Rachida Dati.

C'est quand même la première fois que je vois ce genre de formulation...

"It's better to burn out than to fade away".
Joseph Goebbels ou Neil Young ?

132

Re: Le gouvernement : baromètre, remaniements, rumeurs

Ghislaine a écrit:

Interrogation concernant Rachida Dati.

L'hôpital pour soigner son anorexie ?

133

Re: Le gouvernement : baromètre, remaniements, rumeurs

Mgr Vingt-Trois: ministre de l'Intérieur et des Cultes (nommera des préfets violets; et l'on dira désormais: "23... voilà les f****");
Mireille Mathieu: Culture et Communication;
Johnny Halliday: Secrétaire d'Etat aux Personnes Âgées;
Sylvester Stallone: Ministre de la Jeunesse, des Arts Martiaux et de la Solidarité transatlantique.

134

Re: Le gouvernement : baromètre, remaniements, rumeurs

Demain la rupture a écrit:

Sylvester Stallone: Ministre de la Jeunesse, des Arts Martiaux et de la Solidarité transatlantique.

Non, ça c'est Chuck Norris.

"Et sans races, comment peut-on parler de racisme?" - sabaidee, 16/05/2014
"Allez, rince ton visage et enlève la merde dans tes yeux, va lire les commentaires des lecteurs du monde (le monde, hein, pas présent ou national hebdo) et tu percevras le degré d'agacement que suscitent ces associations subventionnées..." - sabaidee, 06/09/2016

"(influence léniniste de la "praxis historique réalisante et légitimée par sa propre réalisation historique effective", au sens hégélien du terme, dans l'action islamiste, au travers de l'état islamique - je n'utilise volontairement pas de majuscule pour cet "état" en ce que je lui dénie toute effectivité historique)" - Greg, 18/07/2016

"Oui oui, je maintiens. Il n'y a rien de plus consensuel que le Point. " - FDL, 28/07/2016

Re: Le gouvernement : baromètre, remaniements, rumeurs

Fabb a écrit:
Ghislaine a écrit:

Interrogation concernant Rachida Dati.

L'hôpital pour soigner son anorexie ?

bien vu Fabb, je me demandais ce qui avait changé physiquement chez elle : elle a l'air d'avoir beaucoup maigri... je la préférais avant

136

Re: Le gouvernement : baromètre, remaniements, rumeurs

Le Figaro a écrit:

Jégo, Falco et Morano pressentis au gouvernement

Trois membres de l'UMP pourraient faire leur entrée au gouvernement dans le cadre du remaniement attendu cette semaine : Yves Jégo, député de Seine-et-Marne et réélu, dès le premier tour, maire de Montereau-Fault-Yonne, Hubert Falco, sénateur du Var, et réélu, lui aussi, maire de Toulon dès le 9 mars, ainsi que Nadine Morano, porte-parole de l'UMP, député de Meurthe-et-Moselle, mais battue, hier, dans une triangulaire à Toul.

Morano... Horresco referens.

Re: Le gouvernement : baromètre, remaniements, rumeurs

Je ne vois pas l'intérêt pour Sarkozy de mettre "ça" au gouvernement. A moins peut-être qu'il ne veuille en finir avec la soit disant "ouverture" ?

"Je sens en deux parti[e]s mon esprit divisé." (Pierre Corneille, Le Cid)
"Et en deux sous-parties" (Richard Descoings)

138

Re: Le gouvernement : baromètre, remaniements, rumeurs

Ce qui contredit Raffarin qui souhaiterait un recentrage :

Libération a écrit:

Pour Raffarin, la majorité est «trop à droite»

Ce matin, Jean-Pierre Raffarin renvoie aussi la faute sur le rapport Attali.

Au lendemain de la défaite, les langues se délient. Du moins celle de l’ex-Premier ministre. Il estime que l’UMP «doit s’ouvrir au centre» et le gouvernement «corriger le tir».

Plouf. Un pavé dans la marre UMP. Vu les circonstances, ce ne devrait pas être le premier à droite. Au lendemain de la défaite aux municipales, le projectile vient de l'ancien Premier ministre Jean-Pierre Raffarin, qui avait déjà pris l’habitude de se faire le porte-parole des mécontents de l’UMP. Pour lui, le parti majoritaire est carrément «trop à droite». Il doit même «s'ouvrir au centre», en raison de «la disparition» du président du Modem François Bayrou…
«Le fait que François Bayrou sorte d'un certaine manière du jeu politique aujourd'hui (il a été battu à Pau Ndlr)  nous donne une responsabilité nouvelle. Nous devons parler à l'électorat centriste. Il est clair que les victoires de l'UMP dans l'avenir ne se feront pas contre le centre», déclare exactement le vice-président de l'UMP sur LCI. «L'UMP est trop à droite aujourd'hui, l'UMP doit s'ouvrir au centre». A l’UMP de poursuivre dans la voie tracée par le béarnais: «C'est à l'UMP et à son allié du Nouveau centre à répondre à ce que François Bayrou a proposé sans pouvoir lui-même y répondre».

Mais ce n’est pas tout. Deuxième conseil de Jean-Pierre Raffarin, à Sarkozy celui-là : le gouvernement doit «corriger le tir sur un certain nombre de points» après cette lourde défaite de la majorité. «Nous devons infléchir un certain nombre d'axes de notre politique». «Je crois qu'il y a une certain nombre de sujets sur lesquels il faut modifier le discours gouvernemental, je pense qu'il y a un certain nombre de politiques qui ont été oubliées». Lesquelles ? L’aménagement du territoire. Surtout, «il faut parler de la politique de l'emploi» qui a été «oubliée pendant neuf mois»…

PAN au passage.

Re: Le gouvernement : baromètre, remaniements, rumeurs

!!
Raffarien, plus inepte que jamais...

140

Re: Le gouvernement : baromètre, remaniements, rumeurs

Oscar Wilde a écrit:

!!
Raffarien, plus inepte que jamais...

mais c'est quoi ces posts bidons...
Si c'est pour exprimer une opinion sans se donner la peine d'argumenter, mieux vaut se taire. Quand on n'a rien à dire, mieux vaut fermer sa gueule.

Re: Le gouvernement : baromètre, remaniements, rumeurs

débat sur le débat a écrit:
Oscar Wilde a écrit:

!!
Raffarien, plus inepte que jamais...

mais c'est quoi ces posts bidons...
Si c'est pour exprimer une opinion sans se donner la peine d'argumenter, mieux vaut se taire. Quand on n'a rien à dire, mieux vaut fermer sa gueule.

On va te faire un dessin: le grand perdant des régionales de 2004 qui commente la Bérézina municipale de 2008 avec aussi peu de retenue, c'est un peu l'hôpital qui se moque de la charité. OW l'a dit implicitement. Sans toi, il n'aurait pas eu besoin d'être plus explicite.

It is always a silly thing to give advice, but to give good advice is fatal. - Oscar Wilde

Re: Le gouvernement : baromètre, remaniements, rumeurs

Cela dit, quand il se déchaîne comme ça, et qu'il casse du Sarkozy à sa modeste manière, je me marre bien. The Yes needs the No to win et toussa...

It is always a silly thing to give advice, but to give good advice is fatal. - Oscar Wilde

143

Re: Le gouvernement : baromètre, remaniements, rumeurs

Il a remanié son gouvernement et a calmé le jeu après les défaites que tu mentionnes. Il a le mérite aujourd'hui de dire tout haut une évidence que le gouvernement a complètement obéré durant toute la soirée électorale, à savoir qu'il allait falloir infléchir leur politique, changer de fonctionnement et d'orientation. De plus, Raffarin a le courage de dire une autre vérité : la droite actuelle est la plus à droite de l'histoire.

144

Re: Le gouvernement : baromètre, remaniements, rumeurs

ibid a écrit:

la droite actuelle est la plus à droite de l'histoire.

putain, préviens moi avant de lâcher une bombe pareille: j'ai failli m'étouffer!

If it moves, tax it. If it keeps moving, regulate it. And if it stops moving, subsidize it.

« A quoi bon détruire les dictateurs si l’on continue, sous prétexte de discipline sociale et pour faciliter la tâche des gouvernements, à former des êtres faits pour vivre en troupeaux ? Ce ne sont pas les dictateurs qui font les dictatures, ce sont les troupeaux »

145

Re: Le gouvernement : baromètre, remaniements, rumeurs

ibid a écrit:

Il a remanié son gouvernement et a calmé le jeu après les défaites que tu mentionnes. Il a le mérite aujourd'hui de dire tout haut une évidence que le gouvernement a complètement obéré durant toute la soirée électorale, à savoir qu'il allait falloir infléchir leur politique, changer de fonctionnement et d'orientation. De plus, Raffarin a le courage de dire une autre vérité : la droite actuelle est la plus à droite de l'histoire.

Il est surtout amer, il critique une politique à laquelle il ne joue aucun rôle, et un parti où sa position n'est pas des plus importantes. Je pense que ton propos " la droite actuelle est la plus à droite de l'histoire" est malvenu pour plusieurs raisons:

- tu ne propose pas d'exemples illustrant ton propos
- tu ne compares pas la politique du gouvernement à celle de la droite d'hier

En gros, tu ne donnes pas les argument qui te permettent d'asséner cette Vérité.

Sur le fond, c'est notamment en positionnant son offre politique clairement à droite que Sarko a remporté les élections présidentielles. Pourquoi serait-il trop à droite aujourd'hui?

146

Re: Le gouvernement : baromètre, remaniements, rumeurs

Droite la plus à droite :
- amendement ADN
- attaques contre la laïcité (discours du Latran, sortie d'E. Mignon)
- Atlantisme, liens avec les neo-conservateurs. La droite précédente n'était pas atlantiste pour un sou.
- Berlusconisme indirect avec amitiés au sommet entre certains medias et la Présidence et la majorité
- Baisses fiscales sur le patrimoine, les personnes les plus riches. La droite précédente avait réduit l'impôt sur le travailqui touche beaucoup plus de foyers fiscaux.
- Transferts administratifs de chômeurs de catégorie 1 vers le RMI ou vers les autres catégories de chômeurs.
- Bling-bling
- comportements mafieux (placement des petits copains ou copines à divers postes prestigieux alors qu'ils n'ont pas la compétence - Dati, Harel).
- Colérisme au sommet

Sarkozy est une droite jet-set, Raffarin incarnait la droite "territoriale", Villepin la droite gaulliste.

147

Re: Le gouvernement : baromètre, remaniements, rumeurs

J'oublie le mInIsT3Re de l'iMMigRACEion et l'IdEntiTé nAtiONaaaaLe*



*à prononcer comme Le Pen. :-€3

148

Re: Le gouvernement : baromètre, remaniements, rumeurs

slam a écrit:

Droite la plus à droite :
- amendement ADN
- attaques contre la laïcité (discours du Latran, sortie d'E. Mignon)
- Atlantisme, liens avec les neo-conservateurs. La droite précédente n'était pas atlantiste pour un sou.
- Berlusconisme indirect avec amitiés au sommet entre certains medias et la Présidence et la majorité
- Baisses fiscales sur le patrimoine, les personnes les plus riches. La droite précédente avait réduit l'impôt sur le travailqui touche beaucoup plus de foyers fiscaux.
- Transferts administratifs de chômeurs de catégorie 1 vers le RMI ou vers les autres catégories de chômeurs.
- Bling-bling
- comportements mafieux (placement des petits copains ou copines à divers postes prestigieux alors qu'ils n'ont pas la compétence - Dati, Harel).
- Colérisme au sommet

Sarkozy est une droite jet-set, Raffarin incarnait la droite "territoriale", Villepin la droite gaulliste.

Tout d'abord, je suis déjà convaincu de la radicalisation de la droite. J'ajouterais la mesure, assez inutile, de la défiscalisation des heures supplémentaires. Par contre, beaucoup d'exemples que tu as choisi ne sont pas pertinents: bling-bling; comportements mafieux; colérisme au sommet. Je ne crois que ces comportements soient propres à la droite.

149

Re: Le gouvernement : baromètre, remaniements, rumeurs

Je ne crois pas qu'ils ne soient pas du tout pertinents. Ils constituent des éléments révélateurs d'un état d'esprit particulier fondé sur le mépris d'autrui et la mise au second plan du sentiment de justice, un certain populisme nouveau riche accroché à des simplismes qui refusent le progrès social et sociétal. C'est l'idéologie du nappy ordinaire, ridicule et honteuse lorsqu'elle est mise au premier plan de la république.

150

Re: Le gouvernement : baromètre, remaniements, rumeurs

slam a écrit:

Je ne crois pas qu'ils ne soient pas du tout pertinents. Ils constituent des éléments révélateurs d'un état d'esprit particulier fondé sur le mépris d'autrui et la mise au second plan du sentiment de justice, un certain populisme nouveau riche accroché à des simplismes qui refusent le progrès social et sociétal. C'est l'idéologie du nappy ordinaire, ridicule et honteuse lorsqu'elle est mise au premier plan de la république.

Au moins, voire plus.