Topic: Débouchés de Sciences Po

Avant de me faire lyncher en place publique, je précise que, oui, j'ai vu la page avec des exemples de débouchés de Sciences Po, oui je l'ai lu, et oui, j'ai osé crée un autre post sur un sujet proche, que Dieu me pardonne.

Avant de rentrer à sciences po ont a tous certains rêves et/ou clichés en tête. J'ai remarqué que les gens qui rentraient dans un IEP avaient en général peu voire pas d'idée du métier qu'ils souhaitaient faire plus tard, tout au plus une vague idée des secteurs qui, à priori, leur plaise. Malgré ça, bien sur on a tous des rêves en tête: travailler dans la diplomatie, devenir consultant dans une grosse boite, banquier d'affaire ou avoir son bureau à Bercy, devenir journaliste, certains iront même jusqu'à viser l'inspection des finances (après l'ENA)... Mais au final quels sont les débouchés réels de sciences po?

Si une minorité parvient effectivement à atteindre ces objectifs, où vont tous les autres?? Deux de mes anciens profs d'histoire de lycée ont fait sciences po, et tous les autres sciences po que je connais sont aujourd'hui employés dans une mairie (ce qui est une situation tout à fait respectable et interessante, mais loin des rêves énoncés précedemment).

Alors les vrais débouchés de sciences po, pas ceux d'une minorité mais de la plupart des diplomés, c'est quoi au fond? Il est ou le juste milieu entre celui qui va bosser dans un ministère ou à Mc Kinsey et celui qui se réoriente pour faire prof? Quelles tâches est-on, concrètement, emmené à faire?

2

Re: Débouchés de Sciences Po

Allez, moi qui passe mon temps à lurker sans jamais poster je vais faire ma BA et répondre au nioubie.

Cher Bobylamouche, ça fait un peu pantalonnade dit comme ça, mais je pense que ton avenir dépend surtout de ce que tu en fais... Je m'explique. D'abord, c'est vrai que les étudiants qui entrent en premier cycle n'ont souvent qu'une idée très vague de ce qu'is veulent faire (par exemple, moi, je voulais soit "travailler dans les relations internationales" soit "être journaliste d'investigation"). Bon, ça me fait bien marrer maintenant, non pas que ces rêves ne soient pas respectables, mais ils témoignent d'une grande méconnaissance du monde du travail.
Donc, oui, quand tu es à Sciences Po tu peux devenir journaliste, consultant ou inspecteur des finances, il faut d'abord commencer par se donner les moyens de ses ambitions : passer le concours de l'école de journalisme et galérer pour avoir des piges, des bourses, des stages... pour la solution 1, se taper le master F&S (avec tout ce que ça implique de maths, d'analyse financière et de gestion) en n'étant pas trop mauvais et entrer dans un cabinet de conseil avec ce que ça implique d'horaires chargées et de pression pour la solution 2, se taper un  master Affaires Publiques et une Prep ENA, avec tout ce que ça implique d'engagement personnel et de travail sans garantie aucune de résultat pour la solution 3...

Après, certains renoncent et prennent d'autres voies qui leur correspondent mieux, ou plus accessibles.

Bref, oui tu peux accéder à tes jolis rêves, Sciences Po fait figure de tremplin pour ça (gage de sérieux, disons qu'avec un cv avec marqué Sciences Po, tu as toutes les chances d'être au moins convoqué en entretien... ), mais ça ne fait pas tout : faut bosser et s'accrocher à ses rêves.

Sciences Po n'est pas une fin en soi, ça ne te mènera pas automatiquement aux plus hauts postes si tu ne fous rien, c'est juste une formation, un nom, une réputation dont il faut savoir profiter, mais c'est un peu pareil pour toutes les grandes écoles je crois.

3

Re: Débouchés de Sciences Po

Ben oui, je connais un gars qui a fait un IEP de province et qui, après 2 ans de petits boulots et de chômage, a fini par trouver un job (CDD) niveau catégorie B. Après 4 ans dans ce job, il a enfin pu trouver "sa" place en étant "cadre" (CDI). Donc, c'est 6 ans après l'IEP qu'il est devenu "cadre" dans le privé.

Re: Débouchés de Sciences Po

Tall nl a écrit:

Allez, moi qui passe mon temps à lurker sans jamais poster je vais faire ma BA et répondre au nioubie.

Cher Bobylamouche, ça fait un peu pantalonnade dit comme ça, mais je pense que ton avenir dépend surtout de ce que tu en fais... Je m'explique. D'abord, c'est vrai que les étudiants qui entrent en premier cycle n'ont souvent qu'une idée très vague de ce qu'is veulent faire (par exemple, moi, je voulais soit "travailler dans les relations internationales" soit "être journaliste d'investigation"). Bon, ça me fait bien marrer maintenant, non pas que ces rêves ne soient pas respectables, mais ils témoignent d'une grande méconnaissance du monde du travail.
Donc, oui, quand tu es à Sciences Po tu peux devenir journaliste, consultant ou inspecteur des finances, il faut d'abord commencer par se donner les moyens de ses ambitions : passer le concours de l'école de journalisme et galérer pour avoir des piges, des bourses, des stages... pour la solution 1, se taper le master F&S (avec tout ce que ça implique de maths, d'analyse financière et de gestion) en n'étant pas trop mauvais et entrer dans un cabinet de conseil avec ce que ça implique d'horaires chargées et de pression pour la solution 2, se taper un  master Affaires Publiques et une Prep ENA, avec tout ce que ça implique d'engagement personnel et de travail sans garantie aucune de résultat pour la solution 3...

Après, certains renoncent et prennent d'autres voies qui leur correspondent mieux, ou plus accessibles.

Bref, oui tu peux accéder à tes jolis rêves, Sciences Po fait figure de tremplin pour ça (gage de sérieux, disons qu'avec un cv avec marqué Sciences Po, tu as toutes les chances d'être au moins convoqué en entretien... ), mais ça ne fait pas tout : faut bosser et s'accrocher à ses rêves.

Sciences Po n'est pas une fin en soi, ça ne te mènera pas automatiquement aux plus hauts postes si tu ne fous rien, c'est juste une formation, un nom, une réputation dont il faut savoir profiter, mais c'est un peu pareil pour toutes les grandes écoles je crois.

Je plussoie, clap clap clap clap !

Ik ben Vlaming, en daar ben ik fier op !

5

Re: Débouchés de Sciences Po

Ceci dit, même si le nom siences po est connu pas tous, le diplôme n'est pas un sésame, il faut bien souvent encore étudier et attendre longtemps avant d'obtenir un bon poste avec des responsabilités.
Malheureusement ce diplôme équivaut presque à un diplôme d'une bonne fac sans plus, pour le master finance, Dauphine nous écrase largement.

Une copine a eu son diplômeil y a 2 ans avec le master F&S et elle cherche toujours un job ouuaaais, et une autre travaille maintenant dans une agence d'assurance en tant que secrétaire.

Re: Débouchés de Sciences Po

L'enquete diplômés

Amen?

7

Re: Débouchés de Sciences Po

Ah ben si c'est le graphique qui le dit, on est tous sauvé alors ! big_smile

8

Re: Débouchés de Sciences Po

Il pete de powerpoint...

9

Re: Débouchés de Sciences Po

Il fallait lire "ce" et pas "de"

10

Re: Débouchés de Sciences Po

Ouais, enfin c'est relatif, en F&S certains cabinets (audit, conseil) embauchent à tour de bras, et sont friands de profils Sciences Po, tout comme certaines banques qui ne nous lâchent pas (je pense notamment à l'inspection générale de la SoGé).

11

Re: Débouchés de Sciences Po

Je suis en total désaccord avec la tonalité pessimiste des commentaires ci-dessus. Il me semble que vous geignements sont ceux d'enfants gatés.

Les débouchés qu'offre Sciences Po sont tous simplement excellents.

Dans le secteur privé, les formations de Sciences Po (notamment master Fin et Strat) se situent au dessus des diplomes de l'ESSEC ou de l'ESCP et sont au coude à coude avec le diplome d'HEC. Les diplomés de Scpo ont accès à presque tous les secteurs: banque d'affaires, conseil en strat, audit, marketing. Seuls les emplois en finance de marché restent pour le moment inaccessibles en raison de la forte exigence en mathématiques. Cela pourrait evoluer très rapidement grâce aux accords entre Sciences Po et Paris 6 /ENSAE. Je parie que dans un futur proche des diplomés de Sciences Po seront embauchés en finance de marché.

Dans le secteur public, rien à dire. Sciences Po reste la voie royale pour les concours administratifs. La grande majorité des hauts fonctionnaires est passée (et passera) par la rue Saint Guillaume.

A lieu de denigrer notre école, bougez vous et soyez à la hauteur.

Re: Débouchés de Sciences Po

Je crois que l'on peut difficilement douter des possibilités qu'offre Sciences Po PARIS à la sortie, mais il me semble que bobylamouche ne parle que de Paris. Oui, c'est vrai, nous ne sommes pas le nombril du monde. Et pour les iep de province, il a raison, les débouchés sont beaucoup moins évidents.

Cela dit, pour eux, ça ne les empêche pas de combiner leur parcours à une bonne école de commerce, je en sais pas pour hec, mais à l'essec, il y a quand même un certain nombre d'ast provenant des iep de Lille et Strasbourg notamment et qui s'en sortent plutôt bien dans leur recherche d'emploi, même si ce n'est pas encore forcément aussi évident que pour un scpo Paris.

En tout état de cause, je tiens à faire remarquer que ce n'est pas parce qu'au début on a un peu de mal à se lancer qu'on n'arrivera à rien dans la vie parce qu'on a un diplôme moins bien/visible/recherché. Après 5 ou 6 ans, quand on a fait ses preuves, le diplôme perd une grande partie de son importance et ne vaut que pour le réseau. Et le réseau, si on est bon, on s'en fait rapidement un dans son métier, qui sera tout aussi efficace. J'ai des exemples de gens sortis de "petites" écoles qui maintenant sont des big boss dans leur domaine et dans leur boîte. Et qui n'ont pas 60 ans et qui ne sont pas arrivés là à l'usure. Quand on est bon, on avance pour peu que l'on se donne le mal d'avancer. Donc il faut arrêter de se lamenter sur la pseudo mauvaise "valeur/image" de son diplôme et montrer justement que cette image ne veut rien dire.

Work is the curse of the drinking classes.

I would like to make a toast to lying, stealing, cheating and drinking. If you're going to lie, lie for a friend. If you're going to steal, steal a heart. If your going to cheat, cheat death. And if you're going to drink, drink with me.

13

Re: Débouchés de Sciences Po

Bon après, je pense qu'il est plus agréable de faire sciences po puis HEC en AD pour aller vers le privé que HEC puis 3 ans de sciences po pour aller vers les concours administratifs ...

Bon, et si on a vraiment le choix, c'est encore mieux de faire l'ENS Ulm. Les gens sont payés et les autochtones les prennent pour des personnes brillantes en plus.

14

Re: Débouchés de Sciences Po

Ahahahahah, ça m'a bien fait rire l'histoire de bosser dans la finance de marché ! Mec, j'ai rien contre Sciences Po mais ça m'étonnerait que des gens de sciences po puissent devenir trader ou quant ! 

Par contre, pour devenir quant il y a le El Karoui, le Poncet (paris 1) , le 203 et le MMMEF (paris 1) etc.
Le meilleur en terme de réseau et sans aucun doute le el karoui, mais celui que je fais (le mmmef) est vraiment très bon. Et de toute façon, la majorité se casse à Londres et là bas, même si l'X peut avoir une certaine réputation, ils sont pas autant accrochés au nom d'une école mais pluôt aux compétences du trader ou quant et à ce niveau le mmmef nous forme très bien.

Sinon, je respecte totalement votre école, c'est une bonne alternative pour la corporate où, il est vrai que les besoins en maths sont pas énormes. C'est d'ailleurs pour ça que je trouve que les prépa hec sont cons, car trop de maths pour la corporate mais pas assez pour la finance de marché ( pour vulgariser le truc). Après, ca peut toujours servir comme moyen de sélection...

15

Re: Débouchés de Sciences Po

Détrompe-toi, îto, j'ai parmi mes camarades de master F&S (ils sont rares, c'est vrai, mais ils existent) des étudiants qui ont fait des stages en salle de marché (notamment une à la DB à Londres, qui a fait 6 mois assistante trader et 6 mois assistante sales), qui s'en sont sortis comme des chefs et qui ont déjà un contrat qui les attend à la sortie. Le truc, c'est que la France est tellement bloquée sur le diplôme et non pas les compétences personnelles qu'il est très difficile de choper un stage pareil quand tu n'est pas ingénieur, polytechnicien... A Londres, il semble qu'on te laisse ta chance.

16

Re: Débouchés de Sciences Po

Il faudra que tu / ils nous explique(nt) comment obtenir un taux bananier de 100% en sachant qu'il y a forcément des ex-HEC qui ont décidé de ne pas travailler, sont en césure, au chômage ou en dessous d'une telle rémunération.

17

Re: Débouchés de Sciences Po

Rémy je suis pas HEC. Ce sont tes conclusion qui sont hâtives (et bêtes aussi).

A HEc, ya 45% de Banque/Conseil/Finance, a Sciences PO, ya 35% environ donc pas une différence fondamentale.
Ensuite, on compare les devenirs des gens dans deux écoles, pas dans des options précises.
Sinon, il faudrait comparer par exemple l'option droit HEC avec l'option droit économique de sciences po, l'option contrôle de gestion HEc, avec ceux qui choisissent l'audit à Sciences po ...

La comparaison entre écoles, te donne une idée globale de ta probabilité de gagner X francs (en considérant que tout le reste, tes goûts, tes opportunités, etc.) sont conditionnés par l'Ecole. Si on entrait dans le détail, on pourrait se passer de prendre en compte les écoles et ne comparer que des propensions individuelles.

18

Re: Débouchés de Sciences Po

J'ai arrondi à partir de 3% cherchent un emploi (idem pour sciences po).
En réalité, tu as raison, il y a 85% des gens qui occupent un poste qui est entré dans l'étude stat. Mais cela ne change rien parce que la moyenne IEP est faite aussi uniquement à partir de ceux qui ont un emploi.
Donc ce qu'il faut retenir c'est 34Ke versus +50Keuros (si on compte tout le monde, y compris ceux qui sont à l'étranger)

Re: Débouchés de Sciences Po

Tall nl a écrit:

(notamment une à la DB à Londres, qui a fait 6 mois assistante trader et 6 mois assistante sales)

A la Deutsche Bahn ? Merveille !

Tu me dis vous ... Aaaaa ... après tu

Re: Débouchés de Sciences Po

Attention, la moyenne des salaires annoncée par HEC prend en compte les bonus. Chose que, de mémoire, ne fait pas la moyenne de Scpo. Les deux choses ne sont pas vraiment comparables.

Ensuite, pour comparer, oui les F&S de scpo sont certainement 35%, mais ils doivent compenser dans la moyenne tous les gens qui partent en ONG, journalisme, culture et autres secteurs qui paient peu et sont des débouchés courants de scpo. A HEC ces débouchés sont peu nombreux.

En plus, en regardant plus bas dans l'étude de placement d'HEC, on se rend compte que Banque/Conseil/Finance représente plutôt 60% que 45%, ce qui change légèrement la donne. Avec l'audit, ça fait 66%.

A Scpo Paris, Banque/Finance + Audit/Conseil, c'est 35%, soit à peine beaucoup plus que la moitié. Et eux doivent compenser pour beaucoup plus de gens qui vont dans des secteurs qui ne paient pas.

Quand on utilise les chiffres pour faire le malin, il faut s'assurer de 2 choses :
- On compare des choses comparables ou que ça ne se voit pas trop
- Quand on pipote les chiffres, il faut s'assurer que le lecteur/auditeur, n'a pas accès aux chiffres dont qu'on est sensé analyser objectivement.

Work is the curse of the drinking classes.

I would like to make a toast to lying, stealing, cheating and drinking. If you're going to lie, lie for a friend. If you're going to steal, steal a heart. If your going to cheat, cheat death. And if you're going to drink, drink with me.

21

Re: Débouchés de Sciences Po

itô a écrit:

Ahahahahah, ça m'a bien fait rire l'histoire de bosser dans la finance de marché ! Mec, j'ai rien contre Sciences Po mais ça m'étonnerait que des gens de sciences po puissent devenir trader ou quant ! 

Par contre, pour devenir quant il y a le El Karoui, le Poncet (paris 1) , le 203 et le MMMEF (paris 1) etc.
Le meilleur en terme de réseau et sans aucun doute le el karoui, mais celui que je fais (le mmmef) est vraiment très bon. Et de toute façon, la majorité se casse à Londres et là bas, même si l'X peut avoir une certaine réputation, ils sont pas autant accrochés au nom d'une école mais pluôt aux compétences du trader ou quant et à ce niveau le mmmef nous forme très bien.

Sinon, je respecte totalement votre école, c'est une bonne alternative pour la corporate où, il est vrai que les besoins en maths sont pas énormes. C'est d'ailleurs pour ça que je trouve que les prépa hec sont cons, car trop de maths pour la corporate mais pas assez pour la finance de marché ( pour vulgariser le truc). Après, ca peut toujours servir comme moyen de sélection...

Allez encore n'importe quoi..Le 203 pour devenir quant? Tu rigoles j'espere. Les seuls masters qui permettent d'etre quant sont le El karoui; le Laure Elie, le Lamberton, tres quantitatifs. Le 203 c'est pour etre salesman ou trader sur les vanilla.

Apres je suis d'accord avec toi Hec Essec c'est trop de maths pour corporate et pas assez pour la fin de marché (hormis sales) en revanche un Hec/Essec +m1 math + m2 math fi ca envoie du lourd.

Pour conclure le corporate reste tout de même beaucoup plus noble que la finance de marché (dans les pays anglo-saxons en tout cas) pour la reconversion c'est beaucoup plus simple.

22

Re: Débouchés de Sciences Po

Tu as un problème contre les ulmiens eric? lol

23

Re: Débouchés de Sciences Po

De toute facon X,Mines,Centrale,Ponts,Supélec >>>>>>>>>>>>>>> Hec,Essec,Scpo en terme de salaires et de debouchés

24

Re: Débouchés de Sciences Po

Pour ce qui est du 203, je voulais le préciser mais j'ai oublié lors de mon précédent message : en fait , il est beaucoup moins quantitatif MAIS (contrairement à ce que tu dis ) selon ce que tu as fait avant le 203, tu peux de,venir trader. Ca dépend du background.

La fin de ton message me fait bien rire, tu défends ton domaine, c'est assez normal, mais pas très objectif, sauf pour la reconversion. Mais il faut noter que la reconversion pose problème à cause de la perte de salaire.

25

Re: Débouchés de Sciences Po

Glidas a écrit:

De toute facon X,Mines,Centrale,Ponts,Supélec >>>>>>>>>>>>>>> Hec,Essec,Scpo en terme de salaires et de debouchés

Faudrait déjà prendre en compte 1° le cursus exact (X-Mines, X-Ponts, X-HEC, X-ENSAE, X-HEC, etc.) 2° l'expérience...

26

Re: Débouchés de Sciences Po

X-scpo-Ena, pardon...

27

Re: Débouchés de Sciences Po

Mais oui, on sait. Si on avait été assez courageux, assez intelligents et que la seule chose qui nous intéressait était la finance, on aurait tous faits l'X ou je ne sais quel master de maths de maso. Seulement, on est à Sciences Po. Et ça n'est déjà pas si mal.

28

Re: Débouchés de Sciences Po

EM a écrit:

Mais oui, on sait. Si on avait été assez courageux, assez intelligents et que la seule chose qui nous intéressait était la finance, on aurait tous faits l'X ou je ne sais quel master de maths de maso. Seulement, on est à Sciences Po. Et ça n'est déjà pas si mal.

C'est même le bon plan pour ceux qui n'aiment pas les maths et qui veulent avoir un bon job. Parce que pour les école d'ingés --->maths maths maths
pour les écoles de commerces----> maths maths +....

Au final, si on aime pas les maths en France, il reste que le droit et sciences po pour avoir un avenir ?

29

Re: Débouchés de Sciences Po

Le droit+Sciences po
Itô tu te la joues un peu trop, c'est quoi ta formation background?

30

Re: Débouchés de Sciences Po

Glidas a écrit:

Le droit+Sciences po
Itô tu te la joues un peu trop, c'est quoi ta formation background?

M1 Mathématiques Appliquées à l’Economie et à la Finance (MAEF) et là je suis en M2 MMMEF à l'université paris 1.

J'ai pas fait de classe prépa car j'étais un (gros) branleur au lycée ; et puis de toute manière, je pense pas que j'aurais eu l'X.

Sinon, je vois pas en quoi je me là pète, je dis juste qu'en France, il y a une dictature des maths ou alors c'est moi qui devient fou.

31

Re: Débouchés de Sciences Po

Dit-il en l'auto-justifiant yikes).

32

Re: Débouchés de Sciences Po

EM a écrit:

Mais oui, on sait. Si on avait été assez courageux, assez intelligents et que la seule chose qui nous intéressait était la finance, on aurait tous faits l'X ou je ne sais quel master de maths de maso. Seulement, on est à Sciences Po. Et ça n'est déjà pas si mal.

Faire l'X pour être quant, perso, j'ai dû mal à saisir. C'est comme le type de wikipédia l'autre jour qui après un doctorat sur la théorie des cordes (!) est devenu quant... Le cheminement intellectuel me semble assez dur à comprendre, nonobstant la volonté de se faire un maximum de fric...

33

Re: Débouchés de Sciences Po

du.

Dans le genre parcours improbable, j'ai aussi : BCPST - INA-Grignon - Finance.

34

Re: Débouchés de Sciences Po

Bon il y a bien des centraliens et des X... qui sont médecins. Ou plutôt, des médecins qui sont passés (quand ils étaient jeunes) par Centrale ou l'X.

35

Re: Débouchés de Sciences Po

a-normaliens a écrit:

Bon il y a bien des centraliens et des X... qui sont médecins. Ou plutôt, des médecins qui sont passés (quand ils étaient jeunes) par Centrale ou l'X.

Erreur de casting ou vocation tardive ? smile

36

Re: Débouchés de Sciences Po

itô a écrit:
Glidas a écrit:

Le droit+Sciences po
Itô tu te la joues un peu trop, c'est quoi ta formation background?

M1 Mathématiques Appliquées à l’Economie et à la Finance (MAEF) et là je suis en M2 MMMEF à l'université paris 1.

J'ai pas fait de classe prépa car j'étais un (gros) branleur au lycée ; et puis de toute manière, je pense pas que j'aurais eu l'X.

Sinon, je vois pas en quoi je me là pète, je dis juste qu'en France, il y a une dictature des maths ou alors c'est moi qui devient fou.

Eh ben soit. Reste dans tes bouquins de maths ,et arrête de polluer ce forum

37

Re: Débouchés de Sciences Po

La question est : le forum est-il diagonalisable ?

38

Re: Débouchés de Sciences Po

Eidólon a écrit:

Je crois que l'on peut difficilement douter des possibilités qu'offre Sciences Po PARIS à la sortie, mais il me semble que bobylamouche ne parle que de Paris. Oui, c'est vrai, nous ne sommes pas le nombril du monde. Et pour les iep de province, il a raison, les débouchés sont beaucoup moins évidents.

Cela dit, pour eux, ça ne les empêche pas de combiner leur parcours à une bonne école de commerce, je en sais pas pour hec, mais à l'essec, il y a quand même un certain nombre d'ast provenant des iep de Lille et Strasbourg notamment et qui s'en sortent plutôt bien dans leur recherche d'emploi, même si ce n'est pas encore forcément aussi évident que pour un scpo Paris.

1 = Pourquoi les IEP de province offrent elles moins de débouchés sérieusement ?
Elles ont le même programme que celle de Paris, et de plus tout le monde passe son master à Paris donc au final on a le même diplôme alors pourquoi ?

2 = Combiner son parcours à une bonne école de commerce via une 6ème année (mastère) dont tu fais allusion ?

itô a écrit:

je dis juste qu'en France, il y a une dictature des maths ou alors c'est moi qui devient fou.

En France les maths restent la matière reine, donc si tu n'aimes pas les maths ben il ne reste plus grand chose ... hmm

39

Re: Débouchés de Sciences Po

Rémy a écrit:
Marc22 a écrit:
Eidólon a écrit:

Je crois que l'on peut difficilement douter des possibilités qu'offre Sciences Po PARIS à la sortie, mais il me semble que bobylamouche ne parle que de Paris. Oui, c'est vrai, nous ne sommes pas le nombril du monde. Et pour les iep de province, il a raison, les débouchés sont beaucoup moins évidents.

Cela dit, pour eux, ça ne les empêche pas de combiner leur parcours à une bonne école de commerce, je en sais pas pour hec, mais à l'essec, il y a quand même un certain nombre d'ast provenant des iep de Lille et Strasbourg notamment et qui s'en sortent plutôt bien dans leur recherche d'emploi, même si ce n'est pas encore forcément aussi évident que pour un scpo Paris.

1 = Pourquoi les IEP de province offrent elles moins de débouchés sérieusement ?
Elles ont le même programme que celle de Paris, et de plus tout le monde passe son master à Paris donc au final on a le même diplôme alors pourquoi ?

2 = Combiner son parcours à une bonne école de commerce via une 6ème année (mastère) dont tu fais allusion ?

itô a écrit:

je dis juste qu'en France, il y a une dictature des maths ou alors c'est moi qui devient fou.

En France les maths restent la matière reine, donc si tu n'aimes pas les maths ben il ne reste plus grand chose ... hmm

1) Ils parlaient des IEP de province, pas des campus délocalisés.
2) C'est la vie. On aime les ingénieurs depuis des siècles. Un héritage des Romains, sûrement.

Rémy, IEP de province c'est Bordeaux, Toulouse etc ... ?

40

Re: Débouchés de Sciences Po

Moi, c'est plutôt l'inversibilité de la matrice du forum qui me titille

Re: Débouchés de Sciences Po

Marc22 a écrit:
Rémy a écrit:
Marc22 a écrit:

1 = Pourquoi les IEP de province offrent elles moins de débouchés sérieusement ?
Elles ont le même programme que celle de Paris, et de plus tout le monde passe son master à Paris donc au final on a le même diplôme alors pourquoi ?

2 = Combiner son parcours à une bonne école de commerce via une 6ème année (mastère) dont tu fais allusion ?


En France les maths restent la matière reine, donc si tu n'aimes pas les maths ben il ne reste plus grand chose ... hmm

1) Ils parlaient des IEP de province, pas des campus délocalisés.
2) C'est la vie. On aime les ingénieurs depuis des siècles. Un héritage des Romains, sûrement.

Rémy, IEP de province c'est Bordeaux, Toulouse etc ... ?

Ben oui, les autres, ce sont les cycles délocalisés de Sciences Po Paris, qui donnent un diplôme de Sciences Po Paris.

Quant à la combinaison IEP+bonne école de commerce, je ne pense pas aux mastères/masters, mais aux admissions parallèles qui permettent de rentrer dans le cursus "grande école" des écoles de commerces. En gros, de rejoindre ceux qui ont passer le concours après 2 ans de prépa.

Work is the curse of the drinking classes.

I would like to make a toast to lying, stealing, cheating and drinking. If you're going to lie, lie for a friend. If you're going to steal, steal a heart. If your going to cheat, cheat death. And if you're going to drink, drink with me.

42

Re: Débouchés de Sciences Po

Rémy a écrit:
Marc22 a écrit:
Eidólon a écrit:

Je crois que l'on peut difficilement douter des possibilités qu'offre Sciences Po PARIS à la sortie, mais il me semble que bobylamouche ne parle que de Paris. Oui, c'est vrai, nous ne sommes pas le nombril du monde. Et pour les iep de province, il a raison, les débouchés sont beaucoup moins évidents.

Cela dit, pour eux, ça ne les empêche pas de combiner leur parcours à une bonne école de commerce, je en sais pas pour hec, mais à l'essec, il y a quand même un certain nombre d'ast provenant des iep de Lille et Strasbourg notamment et qui s'en sortent plutôt bien dans leur recherche d'emploi, même si ce n'est pas encore forcément aussi évident que pour un scpo Paris.

1 = Pourquoi les IEP de province offrent elles moins de débouchés sérieusement ?
Elles ont le même programme que celle de Paris, et de plus tout le monde passe son master à Paris donc au final on a le même diplôme alors pourquoi ?

2 = Combiner son parcours à une bonne école de commerce via une 6ème année (mastère) dont tu fais allusion ?

itô a écrit:

je dis juste qu'en France, il y a une dictature des maths ou alors c'est moi qui devient fou.

En France les maths restent la matière reine, donc si tu n'aimes pas les maths ben il ne reste plus grand chose ... hmm

1) Ils parlaient des IEP de province, pas des campus délocalisés.
2) C'est la vie. On aime les ingénieurs depuis des siècles. Un héritage des Romains, sûrement.

Sotez un peu de France, aux EUA et en GB, en OCrée, en Chine ou même au Japon ce sont les juristes, et les humanités qui tiennent le haut du pavé. Pour travaillez en finance a la City rien ne vaut plus qu'un doctorat de philosophie à Oxford ou Cambridge. La Law school a Harvard est ce qu il y a de plus presitgieux. Il n(y a guère qu'en France ou l'on selectionne avec les mathematiques.

Systeme educatif obsolete

43

Re: Débouchés de Sciences Po

pour travailler
sortez
Corée

44

Re: Débouchés de Sciences Po

Rémy a écrit:

1) Ils parlaient des IEP de province, pas des campus délocalisés.

1 =Sciences Po PARIS a des campus délocalisés un peu partout afin de satisfaire la place de tous les étudiants mais ils auront les mêmes débouchés, j'ai juste ?

2 = Les IEP de province offrent moins de débouchés mais après le diplôme master on peut tenter un mastère bac+6 dans une école de commerce ?

45

Re: Débouchés de Sciences Po

Marc22 a écrit:
Rémy a écrit:

1) Ils parlaient des IEP de province, pas des campus délocalisés.

1 =Sciences Po PARIS a des campus délocalisés un peu partout afin de satisfaire la place de tous les étudiants mais ils auront les mêmes débouchés, j'ai juste ?

2 = Les IEP de province offrent moins de débouchés mais après le diplôme master on peut tenter un mastère bac+6 dans une école de commerce ?

Ok j'ai ma réponse ! Merci smile

Edit : après les nouvelles réponses.

Re: Débouchés de Sciences Po

Glidas a écrit:
Rémy a écrit:
Marc22 a écrit:

1 = Pourquoi les IEP de province offrent elles moins de débouchés sérieusement ?
Elles ont le même programme que celle de Paris, et de plus tout le monde passe son master à Paris donc au final on a le même diplôme alors pourquoi ?

2 = Combiner son parcours à une bonne école de commerce via une 6ème année (mastère) dont tu fais allusion ?


En France les maths restent la matière reine, donc si tu n'aimes pas les maths ben il ne reste plus grand chose ... hmm

1) Ils parlaient des IEP de province, pas des campus délocalisés.
2) C'est la vie. On aime les ingénieurs depuis des siècles. Un héritage des Romains, sûrement.

Sotez un peu de France, aux EUA et en GB, en OCrée, en Chine ou même au Japon ce sont les juristes, et les humanités qui tiennent le haut du pavé. Pour travaillez en finance a la City rien ne vaut plus qu'un doctorat de philosophie à Oxford ou Cambridge. La Law school a Harvard est ce qu il y a de plus presitgieux. Il n(y a guère qu'en France ou l'on selectionne avec les mathematiques.

Systeme educatif obsolete

Ben oui, mais on est en France, avec des diplômes français. Et tu peux avoir un doctorat de philo français, c'est très bien, mais ça ne t'emmènera jamais en finances à Londres. Les recruteurs londoniens ont les mêmes réflexes que les recruteurs français face à des diplômés français. Peut-être un autre signe du manque d'adaptation des universités françaises au monde qui les entoure ? Ou d'un problème de relation avec les recruteurs ? Tiens, ça me dit quelque chose comme débat. Bizarre...

Work is the curse of the drinking classes.

I would like to make a toast to lying, stealing, cheating and drinking. If you're going to lie, lie for a friend. If you're going to steal, steal a heart. If your going to cheat, cheat death. And if you're going to drink, drink with me.

47

Re: Débouchés de Sciences Po

Les maths ne sont qu'un sous produit de la connaissance humaine (raisonnements hypothetico-deductifs, rien de très excitant). La seule matière qui englobe tout est la philosophie. C'est la discipline la plus noble.

Re: Débouchés de Sciences Po

Glidas a écrit:

Les maths ne sont qu'un sous produit de la connaissance humaine (raisonnements hypothetico-deductifs, rien de très excitant). La seule matière qui englobe tout est la philosophie. C'est la discipline la plus noble.

T'es un bon boulet quand même, en fait. Le fils/neveu de BHL ? Comme lui, un sous-produit de la philo ?

Work is the curse of the drinking classes.

I would like to make a toast to lying, stealing, cheating and drinking. If you're going to lie, lie for a friend. If you're going to steal, steal a heart. If your going to cheat, cheat death. And if you're going to drink, drink with me.

49

Re: Débouchés de Sciences Po

Eidólon a écrit:

Quant à la combinaison IEP+bonne école de commerce, je ne pense pas aux mastères/masters, mais aux admissions parallèles qui permettent de rentrer dans le cursus "grande école" des écoles de commerces. En gros, de rejoindre ceux qui ont passer le concours après 2 ans de prépa.

C'est complétement débile de faire sciences po puis ensuite 3 ans dans une école de commerce, en tout Bac+8 ! 0_0

C'est mieux de faire un mastère dans ce cas.

50

Re: Débouchés de Sciences Po

Non mais reconnaissez que les maths c'est mécanique (comme la branlette), un ordinateur pourra bientôt tout faire.. La philo c'est tout simplement .....l'essence de l'homme.