Topic: A propos du MoDem et de François Bayrou

Les ex-UDF qui ne se sont pas ralliés au MoDem de Bayrou se sont inscrit aux législatives sous le nom de parti "PSLE" "Parti Social Libéral Européen", c'est le nom non-officiel. Mais j'ai fait un forum pour permettre aux centristes déçus de la démarche égocentrique de Bayrou, qui est devenu pour moi un centre-gauche, vu qu'il se dit completement dans l'opposition. Voici le lien:

http://psle.exprimetoi.net/


Bayrou a dit qu'il ne voterait pas Sarkozy donc il y a des chances que ça soit Royal ou blanc mais on peut penser qu'il a voté pour elle, car quand on remonte certains fait comme la boite à blabla de canal + où Bayrou dit qu'il trouve Royal charmante, belle etc...que comme femme, il pourrait sortir avec Voynet (Vert/communiste) et comme homme, il ne pourrait pas sortir avec Sarkozy car il le considère comme le pire, limite, il le diabolisait (alors que Royal considérait Bayrou comme le pire des régresseurs), il y a quand même pitié à avoir envers Bayrou!
Il se dit du centre mais "clairement" dans l'opposition contre l'UMP, et il parait qu'il y aurait eu des arrangements avec le PS qui pourrait se tourner vers le centre, le PS: futur parti social-democratie?, nous verrons, cependant, rappelons que les membres du PS et Prodi lui même ont demandé à Bayrou d'appelé à voter Royal contre le danger Sarkozy (comme si Sarkozy était un extrémiste, un dictateur, alors que c'est un capitaliste et protectionniste). Prodi s'était allié à la gauche, donc était devenu centre-gauche et à gauche de certains communistes à ce qu'il parait, il a failli finir mal. En sera t il de même pour Bayrou?
D'après les sondages, Bayrou aura environ 5 députés en moyenne, on ne sait pas vraiment mais une chose est sûr, il n'aura pas de quoi faire un groupe parlementaire.
Alors que le PSLE, soutenu par l'UMP, aura peut être au moins 20 députés, voir 30.
Bayrou joue avec la gauche, mais peut être qu'il se fera absorbé à cause de son égocentricité, son aigreur, sa mesquinerie de type gauchiste, il devient comme eux, il s'alliera  avec le PS et les communistes ou appelera à voter à gauche surement s'il fallait battre Sarkozy en 2012 (ou un autre de la droite).
Bayrou a perdu le centre, il est devenu centre-gauche et là, joueur d'équilibre, il se peut qu'il tombe à la case départ, se voir même finir hors jeu.
Bayrou préfère la gauche qui aime l'extrème gauche, il n'aime pas la droite qui n'aime pas l'extrème droite, et vu le gouvernement de Sarkozy, on peut se dire que l'hypocrisie et la mauvaise foi se trouve bien chez Bayrou, car Sarkozy aura été plus fort que lui.
Après avoir demander des aides financières pendant l'élection présidentielle, Bayrou a créer le MoDem qui prouve qu'il a voulu créé en plus une pompe à fric.
Le PSLE s'est créé après le MoDem, quelques semaines après, c'est ce qui fait que le PSLE a eu peu de temps pour présenter des candidats et il faut savoir que n'importe qui peut devenir candidat qu'on a été bien formé en politique, de soi même, par influence familiale ou autres, parlez de Morin alors que Bayrou a du faire venir des gens de n'importe où, c'est mesquin et plat, autant que le PS lui même...
Bayrou avait dit qu'il était plus social que Royal et Sarkozy!
L'opposition de Bayrou, sans le travail "ensemble", comme le font les extrèmes n'a jamais amené à quelque chose.

Re: A propos du MoDem et de François Bayrou

Comment vas tu mon cher ami du PSLE ?
Ravi de voir que nos routes se croisent et que nos idées convergent vers le même but, faire du Parti de H.M, le nouveau Centre Français.

Je suis vraiment déçu de ce changement de cap qui a été opéré par F. Bayrou pendant l'entre deux tour.

Ce qui est le plus navrant dans l'histoire de Bayrou est selon moi, le revers de sa stratégie. L'appel aux électeurs socialistes à rejoinde le MoDem était une bonne idée mais a t-il pensé aux conséquences d'un parti à majorité socialiste ?

Je n'ai pas envie de vivre et de militer dans un parti socialiste bis et encore moins une annexe.

Cordialement

Laurent

Last edited by laurent chapier (31-05-2007 12:46:11)

3

Re: A propos du MoDem et de François Bayrou

Ce genre de niaizeries rend Bayrou tellement sympathique ... big_smile

Re: A propos du MoDem et de François Bayrou

Se battre pour le centre... un concept en soi. "C'est moi le plus mou!" "Nan, c'est moi!"

"Je sens en deux parti[e]s mon esprit divisé." (Pierre Corneille, Le Cid)
"Et en deux sous-parties" (Richard Descoings)

Re: A propos du MoDem et de François Bayrou

fétiche a écrit:

Se battre pour le centre... un concept en soi. "C'est moi le plus mou!" "Nan, c'est moi!"

c'est vrai que c'est surréaliste ce concours pour déterminer qui sera le prochain Christian Poncelet.

If it moves, tax it. If it keeps moving, regulate it. And if it stops moving, subsidize it.

« A quoi bon détruire les dictateurs si l’on continue, sous prétexte de discipline sociale et pour faciliter la tâche des gouvernements, à former des êtres faits pour vivre en troupeaux ? Ce ne sont pas les dictateurs qui font les dictatures, ce sont les troupeaux »

Re: A propos du MoDem et de François Bayrou

Comme c'est touchant et naturel ce petit échange entre PSLOL06 et Laurent Chapier. On y croirait presque.

Charmant aussi, le petit texte plein de crachats du début, qui part à la chasse aux sorcières communistes.

Please could you take this note, ram it up your hairy inbox and pin it to your fucking prostate.

Re: A propos du MoDem et de François Bayrou

Mon cher Pierre, ta remarque ne m'étonne guère car venant d'un socialiste je la trouve même logique pour tout te dire.....

Mais que te dire vraiment sur ce qui se passe chez vous !! Au P.S !!!
Tu sais très bien comme moi que la politique est avant tout une histoire de convictions.

Je n'ai pas à me justifier à l'égard de ceux qui pensent ceci ou cela, je sais ce que je suis et où je vais.

Que penses tu de la trahison de Bayrou à l'égard de ceux qui l'ont suivi et qui avait leurs convictions sociologiquement à gauche et économiquement à droite et qui du jour au lendemain on vu leur parti devenir l'annexe bis du P.S. sans que l'on se soucie de leurs propres opinions ?

Et à ce sujet, le moDem a pour vocation d'être l'annexe Bis du P.S ou de vous "bouffer tout cru" ? Compte tenu du nombre de pré-adhésions d'anciens socialistes "décus", c'est bien parti !

Last edited by laurent chapier (31-05-2007 12:47:54)

Re: A propos du MoDem et de François Bayrou

Ce n'est pas en tenant ce genre de propos que tu vas gagner quoi que ce soit.

"Je sens en deux parti[e]s mon esprit divisé." (Pierre Corneille, Le Cid)
"Et en deux sous-parties" (Richard Descoings)

Re: A propos du MoDem et de François Bayrou

Je préfère une annexe du PS actuel qu'une annexe de Sarko...

Et je vois pas en quoi le fait de s'allier avec quelqu'un fait de l'allié une annexe. Enfin, tant que l'alliance n'esst pas de principe et éternelle comme l'UDF autrefois avec la droite.

Re: A propos du MoDem et de François Bayrou

laurent chapier a écrit:

Que penses tu de la trahison de Bayrou à l'égard de ceux qui l'ont suivi et qui avait leurs convictions sociologiquement à gauche et économiquement à droite et qui du jour au lendemain on vu leur parti devenir l'annexe bis du P.S. sans que l'on se soucie de leurs propres opinions ?

Des convictions sociologiquement à gauche et économiquement à droite ? big_smile

On peut reprocher des milliers de choses a Bayrou (et je suis le premier a le faire), mais en l'occurence lui ne s'est pas renié. Il est allé au bout de sa démarche (en en montrant au passage toute l'absurdité, mais c'est un autre débat...)

Les UDF qui le suivaient trahissaient eux leurs électeurs (ils etaient elus par des gens de centre-droit et de droite), puis les ont trahi une deuxieme fois en faisant un revirement radical.
Personnellement Leroy et Morin me degoutent, surtout Leroy avec son eternel sourire et la bave de l'ambition veule aux levres.

Bayrou a sa part de responsabilité (comme d'hab, il se retrouve tout seul et laché par tous ses soutiens a cause de sa mégalomanie autarcique), mais en l'occurence, moi qui ne voterai ni Modem ni PSLE, je prefere le Modem pour sa cohérence (de loyauté, pas sur le fond), au PSLE tendance Leroy-Morin et leurs familles et proches (les Robien, Douste and co. ont eux été cohérents : ils sont allés a/vers l'UMP des le debut, par rejet de Bayrou, point).

Et le Modem va se planter parce que le resultat de Bayrou tient enormement a son talent personnel.
Ce qui ne veut pas dire que Bayrou se plantera en 2012.

Re: A propos du MoDem et de François Bayrou

En tout cas, ils ne vous apprennent pas à rédiger des textes au PSLE.

J'adore l'espoir de 20 à 30 députés. C'est pour faire un groupe "famille Morin" à l'Assemblée ?

Je suis un patatoïde tridimensionnel vulgarisé.

Re: A propos du MoDem et de François Bayrou

http://www.eannet-france.org/download/nonprotege/s_trophees/Leroymer.jpg

http://www.cg41.fr/jahia/webdav/site/myjahiasite/users/administrateur/public/photos/portrait/hauteur_270/maurice_leroy_micro.jpghttp://www.interet-general.info/IMG/Herve-Morin-1.jpg

http://accel95.mettre-put-idata.over-blog.com/0/48/35/77/udf_logo.jpghttp://www.jakouiller.com/share/logo-ump-2.jpg

http://blog.kazohinio.fr/public/images/girouette.jpg

Last edited by Oscar Wilde (29-05-2007 14:01:56)

Re: A propos du MoDem et de François Bayrou

Désolé, pensez à changer de nom, c'est plus PSLE mais " Nouveau Centre " avec pour programme " NC " comme " Non communiqué ".

Please could you take this note, ram it up your hairy inbox and pin it to your fucking prostate.

Re: A propos du MoDem et de François Bayrou

C'est marrant "Nouveau Centre" alors qu'ils représentent l'ancien et Bayrou le nouveau...

Re: A propos du MoDem et de François Bayrou

De grâce, qu'on nous épargne ces trémolos de "trahison, trahison". Ridicule. Bayrou s'est peut-être gouré de stratégie (pas sûr), il est peut-être narcissique et mégalo, faisant le vide autour de lui. Tout ce que vous voulez. Mais il est simplement allé jusqu'au bout de son truc, plutôt pas trop mal (tenant compte de la faiblesse de son assise, il a fait presque aussi fort que Sarkozy). Maintenant, grâce au scrutin majoritaire, c'est l'état-major de l'UMP qui a plus d'influence sur le nombre d'élus centristes que les électeurs centristes eux-mêmes. Que le PSLE cesse sa rengaine. Bande de guignols. Allez essayer de vous faire élire sans l'aide de l'UMP, alors on en reparlera.

It is always a silly thing to give advice, but to give good advice is fatal. - Oscar Wilde

Re: A propos du MoDem et de François Bayrou

Dorian Gray a écrit:

Allez essayer de vous faire élire sans l'aide de l'UMP, alors on en reparlera.

+1. Le MoDem a pas de leçons à recevoir de gars qui font passer leur fauteuil avant leurs convictions.

17

Re: A propos du MoDem et de François Bayrou

Psle06 a écrit:

Alors que le PSLE, soutenu par l'UMP, aura peut être au moins 20 députés, voir 30.
Bayrou joue avec la gauche, mais peut être qu'il se fera absorbé à cause de son égocentricité, son aigreur, sa mesquinerie de type gauchiste, il devient comme eux, il s'alliera  avec le PS et les communistes ou appelera à voter à gauche surement s'il fallait battre Sarkozy en 2012 (ou un autre de la droite).
Bayrou a perdu le centre, il est devenu centre-gauche et là, joueur d'équilibre, il se peut qu'il tombe à la case départ, se voir même finir hors jeu.

voirE
absorbER
egocentriSME
appelLeraIT
sÛrement
de (la) droite



Tu crois être au centre? Le PSLE est un cache-sexe de l'UMP, tout au plus! Bayrou n'a pas conclu d'alliance nationale, contrairement au PSLE!


Psle06 a écrit:

Bayrou préfère la gauche qui aime l'extrème gauche, il n'aime pas la droite qui n'aime pas l'extrème droite, et vu le gouvernement de Sarkozy, on peut se dire que l'hypocrisie et la mauvaise foi se trouve bien chez Bayrou, car Sarkozy aura été plus fort que lui.

Je ne relèverai pas l'accent suspect sur "extrême", par charité, ni le singulier étonnant du verbe trouver: je ne soulignerai pas que tu as de la chance d'être français, car ton orthographe douteuse te priverait probablement de  permis de séjour si notre ami NS mettait son plan en oeuvre. Je me contenterai de rire doucement de ta stupidité: Bayrou est moins opposé à la droite que le PSLE ne l'est à la gauche. L'hypocrisie, la mauvaise foi (et l'absence de convictions sont facilement décelables chez tes champions!





Psle06 a écrit:

Après avoir demander des aides financières pendant l'élection présidentielle, Bayrou a créer le MoDem qui prouve qu'il a voulu créé en plus une pompe à fric.

tu devrais écrire "il a créer" pour être cohérent...Non: je déconne! A part cela, explique-moi en quoi le MoDem serait une pompe à fric! Il s'agit du prolongement logique de sa campagne  de recentrage de l'UDF. La pompe à fric, c'est bien le PSLE de Morin, de sa famille, et de leurs acolytes!!!

Psle06 a écrit:

Le PSLE s'est créé après le MoDem, quelques semaines après, c'est ce qui fait que le PSLE a eu peu de temps pour présenter des candidats et il faut savoir que n'importe qui peut devenir candidat qu'on a été bien formé en politique, de soi même, par influence familiale ou autres, parlez de Morin alors que Bayrou a du faire venir des gens de n'importe où, c'est mesquin et plat, autant que le PS lui même...
Bayrou avait dit qu'il était plus social que Royal et Sarkozy!

"parleR"!!!  Décidément, essaie d'écrire ta langue correctement: si en plus de développer des arguments risibles, ton orthographe est si faible, les gens vont se moquer de toi. En même temps, c'est peut-être une stratégie pour éviter les critiques sur le fond: tes détracteurs vont peut-être s'arrêter à celles sur la forme!

J'aime beaucoup la comparaison: "mesquin et plat, autant que le PS lui-même", qui vaut bien un "méchant et pas beau, autant que l'UMP elle-même!"

Enfin, je ne vois pas en quoi être social serait négatif ou antinomique du centrisme: être social et libéral, c'est être l'inverse de Sarkozy et de Royal, qui sont tous deux socialement conservateurs et économiquement dirigistes.



PS: PSLE06, j'aimerais savoir: as-tu ta carte au PSLE ou à l'UMP? J'espère sincèrement que tu es dans le deuxième cas: je comprendrais qu'on argumente si mal en n'étant pas convaincu de ce que l'on écrit, alors que si tu étais sincère, je me dirais que tu es décidément un demeuré!

ah?

Re: A propos du MoDem et de François Bayrou

C'est mal écrit, c'est confus, c'est incohérent. Même pas envie de lire, un simple survol pour voir à quel point c'est vain.

Le PSLE, c'est Nicolas qui tue Bayrou après l'élection, faute d'avoir pu le faire pendant. Point.

C'est la raison pour laquelle les député UDF ne rentrent pas directement dans la branche centriste de l'UMP.

Il n'est nul besoin d'aimer le monde qui vient pour le voir venir.
François René de Chateaubriand

Re: A propos du MoDem et de François Bayrou

Vous allez me faire chialer...
Le texte est mauvais, la manière déplorable, mais honnêtement, Bayrou récolte ce qu'il a semé. Il a pu rêver pendant dix jours que les choses avaient changé, c'était oublier que son baroud d'honneur était condamné par la vertu du scrutin majoritaire. Il a fait un pari : arriver au second tour. Certains l'ont suivi en espérant que ça marcherait. Ca a raté, il aurait dû en tirer les conséquences, il ne l'a pas fait en se mettant en mode prophétique à la Royal : il a perdu son groupe parlementaire, et il n'en gagnera pas d'autre. Il est même probable qu'il se soit flingué pour 2012.
Ca s'appelle une (grave) erreur d'appréciation. A ce niveau ça se paie cash.

Après, je n'ai aucune sympathie pour les traîtres, mais je n'en ai pas non plus pour les losers...

LB

"Ils s'instruisent pour vaincre" / "Nec Pluribus Impar"

Re: A propos du MoDem et de François Bayrou

Traîtrise, traîtrise... C'est de loin ce qu'il y a de meilleur en politique!

Il n'est nul besoin d'aimer le monde qui vient pour le voir venir.
François René de Chateaubriand

Re: A propos du MoDem et de François Bayrou

Ce qui me fait marrer, c'est le type du psle qui poste sous deux pseudos pour éviter de se sentir trop seul. C'est toujours rigolo les syndromes Igor et Grichka.



Loïc a écrit:

Ca a raté, il aurait dû en tirer les conséquences, il ne l'a pas fait en se mettant en mode prophétique à la Royal : il a perdu son groupe parlementaire, et il n'en gagnera pas d'autre. (...)
Ca s'appelle une (grave) erreur d'appréciation. A ce niveau ça se paie cash.

Après, je n'ai aucune sympathie pour les traîtres, mais je n'en ai pas non plus pour les losers...

LB

Tout ça pourrait être dit de De Gaulle 1951. Sarkozy aussi, en 1995, était fini. Je ne parle même pas de 1999, un enterrement première classe.

Quant à moi, les "losers" comme tu dit me sont plutôt sympatiques.

22

Re: A propos du MoDem et de François Bayrou

Moui, sauf que de Gaulle avait une dimension en 1951 que Bayrou n'aura jamais. Et le contexte était "légèrement" différent lors de son retou en 1958 (sans la guerre d'Algérie, il n'y aurait sans doute jamais eu de retour de de Gaulle).

Sarkozy en 1995 est le traître, pas le loser. Le loser, c'est Balladur. Et en 1999, il a payé les pots cassés des autres, la catastrophe est venu de son camp, pas de ses décisions (alors que Bayrou ne pourra s'en prendre qu'à ses choix).

Que Bayrou te soit sympathique, je peux le comprendre. Son petit côté terroir bégayant, tout ça... Plus que les Leroy, Sauvadet et autres, je peux le comprendre aussi. Mais ça n'en reste pas moins à mes yeux un loser. Oh, un loser qui a un peu de panache, du haut de ses 18%, mais un loser quand même qui s'est enfermé dans une impasse due au mode de scrutin.

Pour le type du PSLE, je ne le défends pas autre mesure : si je ne suis pas aussi sévère avec les députés qui ont fait le choix du Nouveau Centre que vous, il produit un effet complètement contraire à celui qu'il recherchait. Mais bon c'est un centriste en attendant, faut pas lui en demander trop...

Loïc

Re: A propos du MoDem et de François Bayrou

http://www.imagup.info/images/01/1180783360_leroymorin.jpg

Re: A propos du MoDem et de François Bayrou

Loïc a écrit:

Que Bayrou te soit sympathique, je peux le comprendre. Son petit côté terroir bégayant, tout ça... Plus que les Leroy, Sauvadet et autres, je peux le comprendre aussi. Mais ça n'en reste pas moins à mes yeux un loser. Oh, un loser qui a un peu de panache, du haut de ses 18%, mais un loser quand même qui s'est enfermé dans une impasse due au mode de scrutin.

Je crois que je comprends bien ton argument. Seulement, je trouve quand même que le plus important, c'est de dire ce qu'on a à dire. S'il font 10% (comme c'est probable) et qu'ils ont 3 députés (alors que le ps avec 30% a 150 députés), personne ne pourra dire que c'est juste, et de toute façon ça ne les empêchera pas de dire ce qu'ils ont à dire.

L'avenir nous dira si c'est un loser...

Last edited by bliblo (02-06-2007 13:32:05)

25

Re: A propos du MoDem et de François Bayrou

Le problème, ce n'est pas Bayrou, c'est ce putain de scrutin majoritaire! La République doit certes être guidée par la majorité, mais les minorités significatives doivent avoir un poids politique en rapport avec le soutien de leurs idées au sein de l'opinion publique. La France que j'appelle de mes voeux n'est pas la dictature de la majorité.

ah?

26

Re: A propos du MoDem et de François Bayrou

Je préfère la "dictature" de la majorité à celle de l'impuissance, ne vous en déplaise. 80 ans de IIIe et de IVe Républiques ne vous ont donc pas suffi ?

Et en soi, le problème, ce n'est pas qu'il faille une "troisième voie" pour exprimer une opinion différente. C'est que les deux partis majoritaires par alternance induits par la bipolarisation due au mode de scrutin devraient s'organiser afin que ces opinions s'expriment en leur sein.
Pour moi, la logique, ce n'est pas un pseudo-centre indépendant, destiné à mendier le soutien du PS ou de l'UMP s'il veut avoir une existence, ou à disparaître s'il ne le fait pas. C'est un "courant", une chapelle, un mouvement (appelez ça comme vous voulez) organisé à l'intérieur du PS et de l'UMP et qui porte avec bien plus de force ses idées.

Pour bliblo en particulier : en l'occurrence, je me contrefiche de la justice électorale. L'efficacité de l'action politique est bien plus importante que d'avoir une représentation proportionnelle "juste". Quel bordel monstre qu'une assemblée avec 200 députés UMP, 50 Modem, 150 PS, 40 FN, etc... Pour moi, c'est plus jamais ça, et cela explique aussi partiellement mon... animosité envers Bayrou : il n'a rien retenu de l'histoire politique française ou quoi ?

Loïc

Last edited by Del (02-06-2007 15:37:09)

27

Re: A propos du MoDem et de François Bayrou

C'est peut-être parce que l'assemblée ne doit être pour toi qu'une chambre d'enregistrement. Pour moi, les lois doivent être réellement étudiées, débattues et votées par les députés pas approuvées ou rejetées en raison de la seule appartenance partisane de celui qui les propose. Je n'aime pas le régime des partis. Regardez la réforme des univirsités: cela fait un mois et demi que 100% du PS est archi-contre et 100% de l'UMP archi-pour, alors qu'on ne commence à connaître certains axes retenus que depuis quelques jours seulement. N'est-ce pas ridicule?

La discipline et l'obéissance aveugle au chef sont des qualités dans l'armée, pas dans les instances dirigeantes d'un pays. Je veux des dirigeants qui réfléchissent un petit peu plus qu'un caporal-chef.

ah?

28

Re: A propos du MoDem et de François Bayrou

RiL a écrit:

Regardez la réforme des univirsités: cela fait un mois et demi que 100% du PS est archi-contre et 100% de l'UMP archi-pour, alors qu'on ne commence à connaître certains axes retenus que depuis quelques jours seulement. N'est-ce pas ridicule?

Mais de quoi tu parles ? :S

Re: A propos du MoDem et de François Bayrou

Del a écrit:

Pour bliblo en particulier : en l'occurrence, je me contrefiche de la justice électorale. L'efficacité de l'action politique est bien plus importante que d'avoir une représentation proportionnelle "juste". Quel bordel monstre qu'une assemblée avec 200 députés UMP, 50 Modem, 150 PS, 40 FN, etc... Pour moi, c'est plus jamais ça, et cela explique aussi partiellement mon... animosité envers Bayrou : il n'a rien retenu de l'histoire politique française ou quoi ?

Il a retenu d'autres choses. Il me semble que
1 - il faut arrêter de diaboliser la proportionnelle avec l'incantation de la 3e et de la 4e. C'est trop simple.  Le "bordel" avait bien d'autres origines que la proportionnelle, au reste bien partiellement appliquée par ces deux régimes (rien à voir avec le système actuel de l'Allemagne, par exemple).
2 - Au fond, la démarche de Bayrou est gaulliste. Je dirai qu'il était le seul candidat qui se présentait pour être président de la cinquième république. Les autres se présentaient pour être premier ministre de Grande Bretagne. Le simple fait qu'ils faisaient campagne quasi-exclusivement sur les affaires intérieures avec des programmes de législature, ça, c'est pas la cinquième.

30

Re: A propos du MoDem et de François Bayrou

Je suis très content que quelqu'un ai eût l'idée d'ajouter un sujet appelant à "ne pas voter MoDem"... On mesure la grandeur d'un parti à la réaction de ses opposants. C'est donc bien la preuve qu'il commence à devenir un parti important dans la vie politique française.
Mais heureusement, il n'y a pas que des réactions d'hostilité envers cette troisième voie. Cela fait vraiment chaud au coeur de savoir que nous ne sommes pas seul à partager des opinions prônant des valeurs humanistes et modernes de rassemblement, de tolérance mais aussi de responsabilité. Je comprends alors le véritable sens du mot partage.

Je ne comprend vraiment pas vos réactions de violence envers les divers partis de gauches. Toutes les idées sont bonnes à prendre, même les plus utopiques, pour construire un projet de société innovant qui nous permettrait d'avancer ensemble et de surmonter les difficultés auxquelles nous sommes affrontés. Certes, c'est le sectarisme des deux partis majoritaires qui nous a apporté ces difficultés. Et les cinq prochaines années ne vont rien y changer : la gauche gardera son rôle d'opposition qui semble lui plaire et la droite ultra-libérale continuera a défavoriser les plus faibles d'entre nous pour favoriser les plus riches.
La seule solution est la présence un centre indépendant et non pas soumis à l'assemblée nationale. La seule solution, c'est la réelle ouverture dans le gouvernement et non pas l'ouverture des postes sans responsabilité (le ministre de la défense est commandé par le chef de l'État et la politique du ministre des affaires étrangère est dirigée par le président.) La seule solution, ce sont des députés qui réfléchissent avant de voter au parlement et qui doivent être toujours présents. Sans cela, la France ne pourra pas avancer.

Lors des élections présidentielles, les français ont été plus de 7 millions à choisir François Bayrou pour diriger notre pays. Évidemment cela n'est pas suffisent, mais c'est déjà une très grande avancée qui ne doit pas être démantelée. Si les idées que le gouvernement Fillon proposera vont dans le bon sens, si elles servent l'intérêt général, alors la droite n'aura pas à avoir peur du MoDem, car ses députés voteront les lois proposées, contrairement à une véritable opposition qui refuse tout ce que propose la majorité.

La démocratie doit maintenant s'appliquer pour faire gagner les idées qui sont les plus répandues. Souvenons-nous uniquement que les idées les plus répandues ne sont pas forcément les plus justes. En cela, la démocratie n'est pas un système politique parfait. Je ne dis évidemment pas qu'il est mauvais mais c'est le moins mauvais que l'Homme a trouvé. Ainsi, l'élection de Nicolas Sarkozy est légitime. Il faut simplement mettre en garde les Français : la démocratie implique aussi la pluralité.

31

Re: A propos du MoDem et de François Bayrou

RiL a écrit:

C'est peut-être parce que l'assemblée ne doit être pour toi qu'une chambre d'enregistrement.

Tu interprètes, très cher. Je dirais plutôt que pour moi, un parlement est fait pour voter des lois qui ont vocation à s'appliquer et à changer les choses, pas pour les discuter pendant what mille heures de débat où fleurissent obstruction et mauvaise foi. Déjà que c'est un peu le cas actuellement...

RiL a écrit:

Pour moi, les lois doivent être réellement étudiées, débattues et votées par les députés pas approuvées ou rejetées en raison de la seule appartenance partisane de celui qui les propose.

Mais pour moi aussi. C'est pour ça que je préfère un régime majoritaire à un régime qui favorise les petites magouilles entre partis et coalitions illisibles qui se divisent le pouvoir au nom d'un équilibre qui n'a plus rien de démocratique.

RiL a écrit:

Je n'aime pas le régime des partis.

Moi non plus, c'est d'ailleurs pour ça que je suis très attaché au scrutin majoritaire.

RiL a écrit:

Par ailleurs Regardez la réforme des univirsités: cela fait un mois et demi que 100% du PS est archi-contre et 100% de l'UMP archi-pour, alors qu'on ne commence à connaître certains axes retenus que depuis quelques jours seulement. N'est-ce pas ridicule?

Si complètement. Mais ce n'est pas la faute du mode de scrutin, ça. Plutôt la responsabilité de la majorité et de son opposition, qui n'ont aucune approche constructive de la politique et sont bien infoutus d'approuver une bonne réforme de leurs adversaires ou de repousser une mauvaise loi de leur camp. Je ne suis absolument pas convaincu qu'avec un scrutin proportionnel, tu aurais mieux. Simple question de maturité de la classe politique, or nous avons quand même des grands gosses devant nous...

RiL a écrit:

La discipline et l'obéissance aveugle au chef sont des qualités dans l'armée

La discipline oui. L'obéissance aveugle non, et ça fait quelques temps déjà (mais bon, ce vieux cliché a la vie dure). Qui plus est, ça n'a rien à voir avec ce thread. Avant d'être militaire, j'ai été et je suis un citoyen, qui a sa culture politique. La mienne est bonapartiste, voilà tout, et depuis avant que je n'enfile un uniforme.

RiL a écrit:

pas dans les instances dirigeantes d'un pays.

Ca dépend complètement de la situation. Il y a des fois où elle est un drame, et d'autres où elle est une chance. Mais là ce n'est pas du tout un problème de discipline partisane de toute manière. Le fond du problème, ce n'est pas le scrutin, c'est la manière dont s'organise la vie politique. Si l'UMP (depuis cinq ans) et le PS (depuis plus) avaient structuré le débat politique en interne (avec des critiques, des désaccords, tout ça), tes critiques sur les béni-oui-oui du système n'auraient pas lieu d'être puisque les ajustements se feraient en interne.

RiL a écrit:

Je veux des dirigeants qui réfléchissent un petit peu plus qu'un caporal-chef.

Rooooooh, c'est presque vexant cette image du caporal-chef. Il y en a des très intelligents qui réfléchissent, tu sais. Beaucoup savent même parler (enfin au moins se faire comprendre par gestes). Et les meilleurs lisent et écrivent leur nom.
Blague à part, quand on voit à quoi en est réduit ta nouvelle égérie centriste pour se créer un espace politique qu'il a été tout seul à flinguer, on se dit que peut-être qu'un caporal-chef se serait mieux démerdé que ça... M'enfin je dis ça je dis rien.

Et pour clôturer ma participation à ce thread, je dirais en plus que le mode de scrutin a très bon dos. C'est tellement pratique de tout lui foutre sur le dos que ça évite comme ça de s'attaquer aux vrais problèmes (la responsabilité de ceux qui nous dirigent, leur courage, leur anticipation des évènements, etc). Enfin bon, encore une arlésienne qui fleurit en période de législatives, qui va disparaître après et qui reviendra dans cinq ans (pour être aussitôt oubliée à nouveau).

LB

32

Re: A propos du MoDem et de François Bayrou

On me pique ma connexion et en plus on dit que je ne connais rien en histoire, non mais j'te jure...

Re: A propos du MoDem et de François Bayrou

Del a écrit:

On me pique ma connexion et en plus on dit que je ne connais rien en histoire, non mais j'te jure...

Eh, te plains pas, grâce à moi tu vas atteindre les 3 000 posts deux mois avant le délai prévu. Satisfaite ? wink

LB

"Ils s'instruisent pour vaincre" / "Nec Pluribus Impar"

34

Re: A propos du MoDem et de François Bayrou

Tu dois vraiment avoir recours à ça pour la satisfaire?

ah?

35

Re: A propos du MoDem et de François Bayrou

RiL a écrit:

Tu dois vraiment avoir recours à ça pour la satisfaire?

Bah ouais, j'ai essayé tout le reste, y a rien qui marche...

LB

Last edited by Del (03-06-2007 13:05:39)

36

Re: A propos du MoDem et de François Bayrou

LB a écrit:
RiL a écrit:

C'est peut-être parce que l'assemblée ne doit être pour toi qu'une chambre d'enregistrement.
Tu interprètes, très cher. Je dirais plutôt que pour moi, un parlement est fait pour voter des lois qui ont vocation à s'appliquer et à changer les choses, pas pour les discuter pendant what mille heures de débat où fleurissent obstruction et mauvaise foi. Déjà que c'est un peu le cas actuellement...

voter sans les avoir discuter? Je maintiens ce que je disais sur la chambre d'enregistrement.


LB a écrit:
RiL a écrit:

Pour moi, les lois doivent être réellement étudiées, débattues et votées par les députés pas approuvées ou rejetées en raison de la seule appartenance partisane de celui qui les propose.

Mais pour moi aussi. C'est pour ça que je préfère un régime majoritaire à un régime qui favorise les petites magouilles entre partis et coalitions illisibles qui se divisent le pouvoir au nom d'un équilibre qui n'a plus rien de démocratique.

je préfère diviser le pouvoir et que les décisions soient le fruit de négociations entre plusieurs partis plutôt qu'au sein d'un seul!

LB a écrit:
RiL a écrit:

Je n'aime pas le régime des partis.

Moi non plus, c'est d'ailleurs pour ça que je suis très attaché au scrutin majoritaire.

Sauf que ce que proposent aussi bien Sarko que Royal, c'est que le parti au pouvoir décide seul en son sein des réformes à mener: la chambre n'est là que pour entériner formellement ce qui a été décidé auparavant.


LB a écrit:
RiL a écrit:

Par ailleurs Regardez la réforme des univirsités: cela fait un mois et demi que 100% du PS est archi-contre et 100% de l'UMP archi-pour, alors qu'on ne commence à connaître certains axes retenus que depuis quelques jours seulement. N'est-ce pas ridicule?

Si complètement. Mais ce n'est pas la faute du mode de scrutin, ça. Plutôt la responsabilité de la majorité et de son opposition, qui n'ont aucune approche constructive de la politique et sont bien infoutus d'approuver une bonne réforme de leurs adversaires ou de repousser une mauvaise loi de leur camp. Je ne suis absolument pas convaincu qu'avec un scrutin proportionnel, tu aurais mieux. Simple question de maturité de la classe politique, or nous avons quand même des grands gosses devant nous...

Bien d'accord avec toi sur le pricipe. En pratique, un tel mode de scrutin permettrait cependant à plus de députés MoDem, privilégiant une telle approche d'être élus.

[qote=LB]

RiL a écrit:

La discipline et l'obéissance aveugle au chef sont des qualités dans l'armée

La discipline oui. L'obéissance aveugle non, et ça fait quelques temps déjà (mais bon, ce vieux cliché a la vie dure). Qui plus est, ça n'a rien à voir avec ce thread. Avant d'être militaire, j'ai été et je suis un citoyen, qui a sa culture politique. La mienne est bonapartiste, voilà tout, et depuis avant que je n'enfile un uniforme.

Et ma culture politique se méfie du bonapartisme. Je n'aime pas le 18 Brumaire.
 

LB a écrit:
RiL a écrit:

pas dans les instances dirigeantes d'un pays.

Ca dépend complètement de la situation. Il y a des fois où elle est un drame, et d'autres où elle est une chance. Mais là ce n'est pas du tout un problème de discipline partisane de toute manière. Le fond du problème, ce n'est pas le scrutin, c'est la manière dont s'organise la vie politique. Si l'UMP (depuis cinq ans) et le PS (depuis plus) avaient structuré le débat politique en interne (avec des critiques, des désaccords, tout ça), tes critiques sur les béni-oui-oui du système n'auraient pas lieu d'être puisque les ajustements se feraient en interne.

Mais ils n'ont pas été faits, d'où mes critiques.

LB a écrit:
RiL a écrit:

Je veux des dirigeants qui réfléchissent un petit peu plus qu'un caporal-chef.

Rooooooh, c'est presque vexant cette image du caporal-chef. Il y en a des très intelligents qui réfléchissent, tu sais. Beaucoup savent même parler (enfin au moins se faire comprendre par gestes). Et les meilleurs lisent et écrivent leur nom.
Blague à part, quand on voit à quoi en est réduit ta nouvelle égérie centriste pour se créer un espace politique qu'il a été tout seul à flinguer, on se dit que peut-être qu'un caporal-chef se serait mieux démerdé que ça... M'enfin je dis ça je dis rien.

Je crois au contraire qu'il a fait des choix courageux. En appelant à ne pas voter Sarkozy, il a affirmé son indépendance: il a joué, il risque de perdre gros, mais le jeu en valait la chandelle. Comment aurait-il pû faire autrement?

LB a écrit:

Et pour clôturer ma participation à ce thread, je dirais en plus que le mode de scrutin a très bon dos. C'est tellement pratique de tout lui foutre sur le dos que ça évite comme ça de s'attaquer aux vrais problèmes (la responsabilité de ceux qui nous dirigent, leur courage, leur anticipation des évènements, etc). Enfin bon, encore une arlésienne qui fleurit en période de législatives, qui va disparaître après et qui reviendra dans cinq ans (pour être aussitôt oubliée à nouveau).

Tu as malheureusement raison.

ah?

37

Re: A propos du MoDem et de François Bayrou

Je ne ferai pas discours sur la nécessité de replacer les évènements dans leur contexte afin de les juger non pas de manière anachronique, ça n'est pas le but du thread. Mais de toute manière, ça se saurait si le bonapartisme avait eu besoin de faire appel à l'épisode du 18 brumaire pour générer sa propre légende. Ca, c'est du césarisme le plus basique (qu'a fait César lorsqu'il a franchi le Rubicon, sinon un 18 brumaire ?).
Le bonapartisme en tant que culture politique, c'est plutôt les plébiscites et l'apport du Second Empire (d'où le nom de "césarisme démocratique" : un chef charismatique dont la présence au plus haut niveau de responsabilité est justifiée par le soutien populaire constatée lors de consultations populaires) puis du général de Gaulle.

Pour le reste, je te laisse libre d'interpréter comme tu le veux mes propos. Je refuse un mode de scrutin qui engendre les blocages, l'impuissance publique, les "négociations" à n'en plus finir, les petites combines destinées à se partager le pouvoir au pro rata de son influence réelle ou supposée, en formant des "coalitions" contre-nature desquels ne sort rien d'autre que l'indécision et la confusion des genres, toutes choses merveilleuses dont nous a heureusement privé la constitution de la Ve République et son mode de scrutin.

RiL a écrit:

Je crois au contraire qu'il a fait des choix courageux. En appelant à ne pas voter Sarkozy, il a affirmé son indépendance: il a joué, il risque de perdre gros, mais le jeu en valait la chandelle. Comment aurait-il pû faire autrement?

Courageux, mais stupide, tant il était évident que s'il n'arrivait pas au second tour (ce qui était quand même archivraisemblable), il serait laminé ensuite. Tu trouves que ses idées y ont gagné ? S'il a eu une visibilité importante pendant dix jours, dans cinq ans, quand sa force politique aura été réduite à deux députés, on en reparlera. Et je pense qu'elles auraient gagné bien plus s'il avait été ministre du gouvernement et chef d'un parti de trente ou quarante députés. Tant pis pour lui, bon débarras et comme en plus personnellement je ne le regrette pas...

De toi à moi, je suis très heureux aussi que le mode de scrutin actuel nous évite d'avoir à subir un groupe parlementaire MouDem, mais ça c'est juste la cerise sur le gâteau... wink

Mais afin de recadrer un peu le sens de mes interventions sur ce fil, et bien que je laisse transparaître l'hostilité que j'éprouve pour Bayrou et ses... idées, je tiens à préciser que le fait que tu soutiennes le MouDem ne me paraît pas attaquable en soi. Je trouvais juste qu'il y avait une unanimité troublante sur le fil pour dire que ce qu'avait fait Bayrou était génial, que les gars du NC/PSLE étaient des traîtres et que tout ça c'était la faute du régime et de son mode de scrutin... en oubliant un peu que bon, admettons que ça vous stimule, mais enfin, des conneries, il en a faites pas mal quand même (se faire proclamer autokrâtor du centre français en toge pourpre et s'étonner ensuite qu'il y ait des mecs qui préfèrent la tyrannie de l'UMP à la sienne, c'est un peu gros quand même).

LB

Last edited by Del (03-06-2007 22:36:03)

38

Re: A propos du MoDem et de François Bayrou

Del a écrit:

S'il a eu une visibilité importante pendant dix jours, dans cinq ans, quand sa force politique aura été réduite à deux députés, on en reparlera.

Combien de députés avait Le Pen en 2002 ?

39

Re: A propos du MoDem et de François Bayrou

Mais le plébiscite est DE-TES-TABLE, car il est source de démagogie. Je n'aime pas le culte du chef. Désolé.

ah?

Re: A propos du MoDem et de François Bayrou

Parce que le parlementarisme n'est pas source de démagogie?

"Si le peuple pense mal, changeons le peuple..."

41

Re: A propos du MoDem et de François Bayrou

Le culte du chef au PS on a du mal à le trouver.

.                                collectif individuel manufacture internet d'objets gentils                             .
[¤=¤] tape            [o=o] VHS           [O=O] ghetto blaster         [O=X] ghetto blaster d'occasion

42

Re: A propos du MoDem et de François Bayrou

Le combat des chefs, par contre... ah ben voilà on met Fabius DSK et Royal sur des boucliers et on les fait se jeter des bottes de foin à la tête, on verra bien qui est le plus fort
comment ça "patriarcal"
vous contestez la valeur d'Astérix
sales multiculturalistes

.                                collectif individuel manufacture internet d'objets gentils                             .
[¤=¤] tape            [o=o] VHS           [O=O] ghetto blaster         [O=X] ghetto blaster d'occasion

Re: A propos du MoDem et de François Bayrou

RiL a écrit:

Mais le plébiscite est DE-TES-TABLE, car il est source de démagogie. Je n'aime pas le culte du chef. Désolé.

Le plébiscite est une pratique d'un autre temps, qui n'a plus que des dérivés dégradés aujourd'hui. Le culte du chef, itou.
Ca n'empêche que je préfère amplement m'en remettre à quelqu'un qui a démontré sa capacité, par exemple, à conquérir de haute lutte (attention, pas de sang ni de putsch dans mes paroles, je parle de compétition politique) une investiture à la présidentielle, qu'à une personne qui n'a pu prouver sa valeur mais a été placée aux responsabilités par défaut ou par le vote de militants qui sont, disons le clairement, un peu à la ramasse. Ca ne vous rappelle rien, gifle à la clef à une élection très récente ?
Inconvénient : des hommes de cette trempe, c'est rare, et parfois, la belle mécanique tourne à vide (cf. le cas Chirac, pas mauvais pour s'emparer du pouvoir - encore qu'il a un pot monstre, mais la chance/fortuna fait partie des qualités d'un leader - mais qui n'a rien su en faire une fois qu'il l'a eu).

Pour dire la vérité, cependant, Bayrou cadre parfaitement avec cette vision "plébiscitaire" du chef, puisqu'il a dégagé tous ses concurrents et a construit un parti verrouillé autour de lui, travaillant pour lui. Ca ne te met pas mal à l'aise, par contre, cette attitude d'un chef de parti qui pratique à son profit, en interne, le bonapartisme, au moins partiellement (seul maître à bord avec une équipe de conseillers loyaux très resserrée, décisions unilatérales, etc) ? Bizarre.
Moi je l'avoue : ce n'est absolument pas ça qui me dérange chez Bayrou. Ce qui me dérange, c'est que ce type là a fait évoluer ses idées et ses loyautés au gré des évolutions de l'électorat, en allant le chercher là où il est dispo (c'est-à-dire plus à gauche Sarkozy regnante) afin de s'en créer un au service de son ambition (car c'est là le moteur de tous : Sarkozy, Royal, DSK, tous sans exception). M'enfin, avis perso.

LB

Last edited by Loïc (04-06-2007 08:07:49)

"Ils s'instruisent pour vaincre" / "Nec Pluribus Impar"

Re: A propos du MoDem et de François Bayrou

ou par le vote de militants qui sont, disons le clairement, un peu à la ramasse

Je me demande pourquoi on a pris la risque de faire élire Nicolas Sarkozy par des citoyens qui sont, disons le clairement, un peu à la ramasse. La démocratie c'est bien gentil, mais avec tout cette populace à la ramasse, c'est d'un goût.

On aurait dû mettre aux responsabilités immédiatement ce Grand petit Homme qui a su tuer magistralement tous ses adversaires en coulisse.
C'est vrai que les choix par défaut vous ne connaissez pas à l'UMP. Vous aviez droit à un vaste choix. Nicolas Sarkozy ou rien.

Culte du chef, dépassé ? Laisse-moi rire ! Tu te pâmes devant le couillu Nicolas qui puisqu'il a su tous les niquer est forcément le meilleur. C'est quoi la prochaine lolerie que tu vas nous ressortir ? La rencontre entre un homme et un peuple ?

Last edited by Pierre-L (04-06-2007 09:57:49)

Please could you take this note, ram it up your hairy inbox and pin it to your fucking prostate.

Re: A propos du MoDem et de François Bayrou

Cher Pierre-L, les Français ne peuvent être en décalage avec eux-mêmes. Alors que les militants socialistes, ils peuvent l'être avec les Français. C'est tout simple, finalement, si tu fais un effort, tu arriveras sans doute à comprendre. Ca dépend juste de ta perception des choses, de savoir si tu préfères être l'élu des Français ou l'élu des socialistes.

C'est pas ma faute si vous pouvez vous les manger d'avoir mis en première ligne la Passionaria en blanc plutôt que DSK. Faut assumer un peu, et ne pas vous énerver quand on vous dit que vous avez fait une connerie...

Mais ça nous éloigne du sujet initial, tout ça.

LB

"Ils s'instruisent pour vaincre" / "Nec Pluribus Impar"

46

Re: A propos du MoDem et de François Bayrou

Pierre-L a écrit:

Je me demande pourquoi on a pris la risque de faire élire Nicolas Sarkozy par des citoyens qui sont, disons le clairement, un peu à la ramasse. La démocratie c'est bien gentil, mais avec tout cette populace à la ramasse, c'est d'un goût.

Ce sont les réactionnaires qui s’attachent à la lettre de l’arithmétique. Les vrais républicains, eux, n’en acceptent que l’esprit. Des dizaines de millions de suffrages pour un dictateur, ça ne peut en aucun cas représenter la volonté du peuple, c’est comme si ça n’existait pas. Alors qu’une voix de majorité, pour le ministère Reynaud par exemple, c’est très exactement la volonté du peuple. Et il n’a pas besoin de majorité, grande ou petite. La vraie volonté du peuple est là où souffle l’esprit de la démocratie, même s’il ne souffle que sur une poignée d’initiés. Pierre-Antoine Cousteau, Hugothérapie, Introduction, 49

47

Re: A propos du MoDem et de François Bayrou

Loïc a écrit:

C'est pas ma faute si vous pouvez vous les manger d'avoir mis en première ligne la Passionaria en blanc plutôt que DSK. Faut assumer un peu, et ne pas vous énerver quand on vous dit que vous avez fait une connerie...

Parce que DSK, lui, c'est sûr, aurait gagné ? Mais pourquoi tu ne nous l'as pas dit avant ??

Re: A propos du MoDem et de François Bayrou

Fabb a écrit:

Parce que DSK, lui, c'est sûr, aurait gagné ? Mais pourquoi tu ne nous l'as pas dit avant ??

Impossible à dire, même si je pense que ce soit très possible. Une chose est sûre, en tout cas : Royal a perdu, elle.
Et lui n'aurait pas fait fuir les électeurs du centre vers Sarkozy, au contraire.

LB

"Ils s'instruisent pour vaincre" / "Nec Pluribus Impar"

Re: A propos du MoDem et de François Bayrou

Your guess, les enfants. Qu'elle prouve déjà qu'elle serait potentiellement capable d'être élue en 2012, et on en reparle wink

LB

"Ils s'instruisent pour vaincre" / "Nec Pluribus Impar"

Re: A propos du MoDem et de François Bayrou

J'ai décidé de ne pas renouveller ma cotisation modem pour cette année. Trop de conservatisme, absence d'analyse marxiste, propositions insuffisantes, trop proche socialement de la droite sarkozyste bien qu'opposée politiquement Je me tourne vers les mouvements marxistes car Marx a développé l'analyse qui colle le mieux à la réalité du monde post 11 septembre.