Re: Le crépuscule de Jean-Marie Le Pen, faible score & fin de sa carrière

Question ouverte: quelle est la vraie histoire sur la perte de son oeil?

J'ai entendu plein plein plein de choses.

"Sautez dans l'urinoir pour y chercher de l'or, je suis vivant et vous êtes morts." -PKD

Re: Le crépuscule de Jean-Marie Le Pen, faible score & fin de sa carrière

Bagarre d'alcoolo.

"Je hais les indifférents. Pour moi, vivre veut dire prendre parti. Celui qui vit vraiment ne peut pas ne pas être citoyen ou partisan. L'indifférence est apathie, elle est parasitisme, elle est lâcheté, elle n'est pas vie. C'est pourquoi je hais les indifférents." - Antonio Gramsci (La Città futura, 11 février 1917).

Re: Le crépuscule de Jean-Marie Le Pen, faible score & fin de sa carrière

J'avais lu dans un vieeeeeeux numéro spécial du Canard que c'était une bagarre électorale en 58 ...

Tu me dis vous ... Aaaaa ... après tu

Re: Le crépuscule de Jean-Marie Le Pen, faible score & fin de sa carrière

C'était pas en Algérie ? Un mythe s'effondre...

Re: Le crépuscule de Jean-Marie Le Pen, faible score & fin de sa carrière

Le Pen lance sa campagne pour les européennes :

http://blogs.lexpress.fr/barbier/2009/0 … s-potr.php

Jean-Marie Le Pen arrive dans le salon de maquillage de LCI, en avançant avec peine. « Je suis HS, j’ai dû attraper le Chikungunya ». En réalité, le leader du Front national traîne une gastro-entérite…

Cela ne l’empêche pas d’analyser la vie politique en des termes… « La droite est en train de faire avec Besancenot ce que les Américains ont tenté avec les Taliban et Cuba et ce qu’Israël fait avec le Hamas, dit-il : créer un ennemi au sein du camp de l’adversaire, pour le diviser et l’ennuyer. Mais ça vous revient toujours dans la figure. Castro, ce sont les Américains qui l’ont inventé ! Ce sera pareil avec Besancenot, c’est la droite qui en pâtira. » Besancenot ne sera-t-il pas à la gauche ce que Le Pen fut à la droite, grâce à un coup de pouce de Mitterrand ? « Non, le NPA, ça ne prendra pas. La Ligue communiste révolutionnaire, c’était un parti dirigé par des juifs. Krivine m’avait même dit un jour : ‘’Entre nous, à la direction, on parlait Yiddish, mais désormais, il y a un séfarade alors on ne peut plus.’’ Le NPA, au contraire, essaye d’attirer les Arabes des banlieues, pour faire de l’agitation. Mais ça ne peut pas marcher. C’est comme SOS Racisme : Mitterrand a demandé à des juifs de mobiliser des Arabes, ça ne pouvait pas marcher. » Et quand je lui demande pourquoi Alain Soral, écrivain d’extrême droite, a quitté le FN, Le Pen me répond : « Alain, ce n’est pas un politique, c’est un romancier. Et puis il a un fichu caractère. Moi, il ne m’a jamais manqué de respect, mais dès que quelqu’un n’était pas d’accord avec lui, il l’insultait : ‘’juif ! pédé’’. ce n’était plus possible. »

356

Re: Le crépuscule de Jean-Marie Le Pen, faible score & fin de sa carrière

Tiens, voilà encore une théorie sur Besancenot qu'on a déjà lue sur le forum...

Re: Le crépuscule de Jean-Marie Le Pen, faible score & fin de sa carrière

-

Last edited by Emmanuel Goldstein (18-02-2009 22:41:38)

358

Re: Le crépuscule de Jean-Marie Le Pen, faible score & fin de sa carrière

http://www.frontnational.com/aliot/affiche.jpg

Que dire, que dire...
Si le FN se cramponne à des personnalités du socialisme et qui plus est, des personnalités qui ont vécu il y a un siècle (pourquoi pas Napoléon, Henri IV ou Charlemagne ?), ça veut vraiment dire que c'est la fin. Et déduire une hypothétique proximité idéologique à partir d'une simple citation est pitoyable. En plus, je doute que cette pseudo-stratégie soit payante ; bien au contraire, elle risque d'être contre-productive pour le FN. Mais je ne vais pas m'en plaindre...

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

Re: Le crépuscule de Jean-Marie Le Pen, faible score & fin de sa carrière

Interprétation du slogan: "le nationalisme, c'est pour les pauvres."

Ankh-Morpork had dallied with many forms of government and had ended up with that form of democracy known as One Man, One Vote. The Patrician was the Man; he had the Vote. -- Discworld politics explained(Terry Pratchett, Mort)

Re: Le crépuscule de Jean-Marie Le Pen, faible score & fin de sa carrière

C'est un bête mélange de la sortie de Sarkozy (Jaurès et Blum) et de celle de Soral (Marx et le FN). Temps de brainstorming : 25 sec.

"Je sens en deux parti[e]s mon esprit divisé." (Pierre Corneille, Le Cid)
"Et en deux sous-parties" (Richard Descoings)

Re: Le crépuscule de Jean-Marie Le Pen, faible score & fin de sa carrière

La Fondation Jean Jaurès a plus qu'à faire son boulot.

362

Re: Le crépuscule de Jean-Marie Le Pen, faible score & fin de sa carrière

Non, effectivement, je ne suis pas sûr que Jean Jaurès aurait voté pour le Front National.

"Et sans races, comment peut-on parler de racisme?" - sabaidee, 16/05/2014
"Allez, rince ton visage et enlève la merde dans tes yeux, va lire les commentaires des lecteurs du monde (le monde, hein, pas présent ou national hebdo) et tu percevras le degré d'agacement que suscitent ces associations subventionnées..." - sabaidee, 06/09/2016

"(influence léniniste de la "praxis historique réalisante et légitimée par sa propre réalisation historique effective", au sens hégélien du terme, dans l'action islamiste, au travers de l'état islamique - je n'utilise volontairement pas de majuscule pour cet "état" en ce que je lui dénie toute effectivité historique)" - Greg, 18/07/2016

"Oui oui, je maintiens. Il n'y a rien de plus consensuel que le Point. " - FDL, 28/07/2016

363

Re: Le crépuscule de Jean-Marie Le Pen, faible score & fin de sa carrière

Le Point a écrit:

Jean-Marie Le Pen dans le viseur d'eurodéputés

Jean-Marie Le Pen a toutes les chances de devenir le doyen du Parlement de Strasbourg à l'issue du prochain scrutin européen, et de prononcer ainsi le discours d'ouverture de la session. Une situation que cherchent à éviter à tout prix certains eurodéputés

Le Point vous le révélait en exclusivité dès le 26 février . Avec ses bientôt 81 ans, qu'il fêtera le 20 juin, Jean-Marie Le Pen a toutes les chances de devenir le doyen du Parlement de Strasbourg à l'issue du prochain scrutin européen. Il pourrait, à ce titre, lui revenir de prononcer le discours d'ouverture de la session. Une tribune inespérée pour le chef de l'extrême droite française, survivant de la IVe République, cinq fois candidat à la présidentielle (et qui n'exclut pas de l'être à nouveau en 2012 !) et pourfendeur de l'Europe supranationale. Pour conjurer cette hypothèse, les animateurs d'une association picarde, One City, viennent d'alerter les 27 représentations européennes afin d'inviter les principaux partis européens à placer en tête de leurs listes au moins un candidat plus âgé que le leader du Front national - quitte à ce que l'élu démissionne après la première séance. Parmi les vénérables pressentis : l'ancien président portugais Mario Soares (84 ans), l'ex-chancelier Helmut Schmidt (90 ans), les anciens ministres Robert Badinter (80 ans) et Bernard Pons (82 ans), ou encore Jacques Delors (83 ans), jadis président de la Commission européenne, et, bien sûr, Valéry Giscard d'Estaing (83 ans).

Mais les eurodéputés ne comptent pas s'arrêter là. Les socialistes et Verts au Parlement européen ont ouvertement proposé mardi de modifier le règlement interne pour éviter que la situation ne se produise. "Je suis préoccupé par le fait qu'un négationniste de l'Holocauste puisse présider la session inaugurale du Parlement européen" en juillet après les élections européennes de juin, souligne le social-démocrate allemand Martin Schulz, président du groupe socialiste, assurant que la solution était de "modifier le règlement". Il est rejoint par le coprésident des Verts, Daniel Cohn-Bendit. Son "groupe a toujours été pour changer le règlement, parce que le fait que le doyen préside (la session inaugurale) est ringard". "Nous sommes pour que ce soit la députée la plus jeune qui ouvre la session, non pas à cause de Le Pen, mais parce que c'est un signe pour l'avenir. Allons jusqu'au fond du symbolisme : on ne veut pas des croulants", martèle le Franco-Allemand. Prendre une telle décision ne sera néanmoins "pas facile", pronostique Daniel Cohn-Bendit.

Elle n'a par exemple pas l'assentiment du chef du groupe libéral, Graham Watson, qui estime qu'il n'y a "aucune raison de traiter Jean-Marie Le Pen différemment d'autres, même si je déteste sa politique". S'il devient doyen, "ce sera en ayant respecté les règles" et ce sera "aussitôt oublié", juge-t-il. Quant à Joseph Daul, chef du principal groupe politique au Parlement, le groupe conservateur, il a assuré qu'il allait "analyser" cette proposition, tout en émettant le souhait que Jean-Marie Le Pen, en bon nationaliste, ne participe pas à la session inaugurale du Parlement européen, qui, hasard du calendrier, a été fixée au... 14 juillet.

364

Re: Le crépuscule de Jean-Marie Le Pen, faible score & fin de sa carrière

FDL nl a écrit:
Le Point a écrit:

Jean-Marie Le Pen dans le viseur d'eurodéputés

Jean-Marie Le Pen a toutes les chances de devenir le doyen du Parlement de Strasbourg à l'issue du prochain scrutin européen, et de prononcer ainsi le discours d'ouverture de la session. Une situation que cherchent à éviter à tout prix certains eurodéputés

Le Point vous le révélait en exclusivité dès le 26 février . Avec ses bientôt 81 ans, qu'il fêtera le 20 juin, Jean-Marie Le Pen a toutes les chances de devenir le doyen du Parlement de Strasbourg à l'issue du prochain scrutin européen. Il pourrait, à ce titre, lui revenir de prononcer le discours d'ouverture de la session. Une tribune inespérée pour le chef de l'extrême droite française, survivant de la IVe République, cinq fois candidat à la présidentielle (et qui n'exclut pas de l'être à nouveau en 2012 !) et pourfendeur de l'Europe supranationale. Pour conjurer cette hypothèse, les animateurs d'une association picarde, One City, viennent d'alerter les 27 représentations européennes afin d'inviter les principaux partis européens à placer en tête de leurs listes au moins un candidat plus âgé que le leader du Front national - quitte à ce que l'élu démissionne après la première séance. Parmi les vénérables pressentis : l'ancien président portugais Mario Soares (84 ans), l'ex-chancelier Helmut Schmidt (90 ans), les anciens ministres Robert Badinter (80 ans) et Bernard Pons (82 ans), ou encore Jacques Delors (83 ans), jadis président de la Commission européenne, et, bien sûr, Valéry Giscard d'Estaing (83 ans).

Mais les eurodéputés ne comptent pas s'arrêter là. Les socialistes et Verts au Parlement européen ont ouvertement proposé mardi de modifier le règlement interne pour éviter que la situation ne se produise. "Je suis préoccupé par le fait qu'un négationniste de l'Holocauste puisse présider la session inaugurale du Parlement européen" en juillet après les élections européennes de juin, souligne le social-démocrate allemand Martin Schulz, président du groupe socialiste, assurant que la solution était de "modifier le règlement". Il est rejoint par le coprésident des Verts, Daniel Cohn-Bendit. Son "groupe a toujours été pour changer le règlement, parce que le fait que le doyen préside (la session inaugurale) est ringard". "Nous sommes pour que ce soit la députée la plus jeune qui ouvre la session, non pas à cause de Le Pen, mais parce que c'est un signe pour l'avenir. Allons jusqu'au fond du symbolisme : on ne veut pas des croulants", martèle le Franco-Allemand. Prendre une telle décision ne sera néanmoins "pas facile", pronostique Daniel Cohn-Bendit.

Elle n'a par exemple pas l'assentiment du chef du groupe libéral, Graham Watson, qui estime qu'il n'y a "aucune raison de traiter Jean-Marie Le Pen différemment d'autres, même si je déteste sa politique". S'il devient doyen, "ce sera en ayant respecté les règles" et ce sera "aussitôt oublié", juge-t-il. Quant à Joseph Daul, chef du principal groupe politique au Parlement, le groupe conservateur, il a assuré qu'il allait "analyser" cette proposition, tout en émettant le souhait que Jean-Marie Le Pen, en bon nationaliste, ne participe pas à la session inaugurale du Parlement européen, qui, hasard du calendrier, a été fixée au... 14 juillet.


Comme quoi, la connerie n'a pas de limites. Mon Dieu, Le Pen risque d'ébranler la démocratie par son seul discours ! C'est insupportable, appelons immédiatement la LDH, RSF et Amnesty. Cohn-Bendit faisait moins la fine bouche en 68 lorsqu'il s'acoquinait avec les maoïstes.
Et dire que ces politicards se prétendent démocrates...

365

Re: Le crépuscule de Jean-Marie Le Pen, faible score & fin de sa carrière

tu les aimes tant que ça les démocrates? j'ai du rater un épisode...

366

Re: Le crépuscule de Jean-Marie Le Pen, faible score & fin de sa carrière

neige nl a écrit:

Comme quoi, la connerie n'a pas de limites. Mon Dieu, Le Pen risque d'ébranler la démocratie par son seul discours ! C'est insupportable, appelons immédiatement la LDH, RSF et Amnesty. Cohn-Bendit faisait moins la fine bouche en 68 lorsqu'il s'acoquinait avec les maoïstes.
Et dire que ces politicards se prétendent démocrates...

Neige, tu es de plus en plus pitoyable...

Je ne doute pas que tu te rendes compte des remous potentiels que génèrerait un discours inaugural d'un négationniste notoire au Parlement Européen. Il est donc très facile de comprendre ta position par rapport au négationnisme, et ça recouperait assez bien avec tes opinions "anti-sionistes".

C'est du pénal pour Greg si ça devient trop explicite, non ?

367

Re: Le crépuscule de Jean-Marie Le Pen, faible score & fin de sa carrière

Triste constat a écrit:
neige nl a écrit:

Comme quoi, la connerie n'a pas de limites. Mon Dieu, Le Pen risque d'ébranler la démocratie par son seul discours ! C'est insupportable, appelons immédiatement la LDH, RSF et Amnesty. Cohn-Bendit faisait moins la fine bouche en 68 lorsqu'il s'acoquinait avec les maoïstes.
Et dire que ces politicards se prétendent démocrates...

Neige, tu es de plus en plus pitoyable...

Je ne doute pas que tu te rendes compte des remous potentiels que génèrerait un discours inaugural d'un négationniste notoire au Parlement Européen. Il est donc très facile de comprendre ta position par rapport au négationnisme, et ça recouperait assez bien avec tes opinions "anti-sionistes".

C'est du pénal pour Greg si ça devient trop explicite, non ?

Tu manies l'amalgame avec talent. Si tu veux savoir ce que m'inspire Le Pen, hors discours de Valmy, sache que je le trouve presqu'aussi pathétique que certains de ses amis négationnistes. Puisqu'aucune de mes positions ne t'échappe tu as dû remarquer que j'avais fustigé la sortie douteuse de Gollnisch sur "zemmour le journaliste israélite" et déploré avec Gambetta l'instrumentalisation de la cause palestinienne par Faurisson.
Personnellement je pense que le CRIF fait plus de mal aux citoyens juifs assimilés que Le Pen mais c'est une autre histoire...
On peut parfaitement regretter que Le Pen inaugure la nouvelle législature européenne, mais ressortir les morts vivants (Soares, VGE) quitte à les faire démissionner au bout de deux jours, c'esttrès très limite   d'un point de vue démocratique. Cela revient à se foutre de l'électeur, à sacrifier la souveraineté populaire sur l'autel de la bien-pensance.
En même temps, l'Europe de Bruxelles n'est plus à ça près...

Re: Le crépuscule de Jean-Marie Le Pen, faible score & fin de sa carrière

La proposition de Dany le rouge est complétement con sur la forme, même si elle est parfaitement normale sur le fond. Effectivement, le Pen n'a rien à faire à la tribune du Parlement Européen. Mais au lieu de magouiller les règles, il n'a qu'à les utiliser en désignant un vieux éligible. Jouer le jeu de la démocratie européenne au lieu de magouiller.

Et je ne vois pas en quoi mettre des vieux c'est se foutre de l'électeur. Au contraire, il sait à quoi il s'attend. Si il veut qu'un négationniste puisse présider un moment le PE, il a qu'à voter FN. Rien que de parfaitement démocratique. Comme d'hab.

Last edited by Elessar (24-03-2009 22:21:10)

369

Re: Le crépuscule de Jean-Marie Le Pen, faible score & fin de sa carrière

Elessar a écrit:

La proposition de Dany le rouge est complétement con sur la forme, même si elle est parfaitement normale sur le fond. Effectivement, le Pen n'a rien à faire à la tribune du Parlement Européen. Mais au lieu de magouiller les règles, il n'a qu'à les utiliser en désignant un vieux éligible. Jouer le jeu de la démocratie européenne au lieu de magouiller.

Et je ne vois pas en quoi mettre des vieux c'est se foutre de l'électeur. Au contraire, il sait à quoi il s'attend. Si il veut qu'un négationniste puisse présider un moment le PE, il a qu'à voter FN. Rien que de parfaitement démocratique. Comme d'hab.

S'il est élu - que cela nous plaise ou non- il a au contraire tout à faire au Parlement. On a beau jeu de critiquer l'absentéisme des eurodéputés souverainistes (Villiers, Couteaux) et nationalistes (Marine Le Pen, Gollnisch) si on pousse des cris d'orfraie dès qu'ils daignent assister aux séances.
Quant aux vieux, je dénonçais la manoeuvre consistant à présenter des épaves pour les faire démissionner dans la semaine qui suit, dans le seul but de couper le sifflet à JMLP. Avouez qu'en matière de démocratie, on a vu mieux.
D'ailleurs, je pronostique un très mauvais score du FN (4/5%) qui pourrait mathématiquement empêcher certains élus de rempiler, même si Le Pen est relativement à l'abri dans le Sud-Est.
Enfin, Le Pen négationniste ? Rien n'est moins sûr. J'ai  certes en mémoire les jeux de mots douteux et autres dérapages contrôlés (durafour crématoire, un "point de détail dans l'histoire" que seraient les chambres à gaz) mais cela relève davantage de la provoc à deux balles que du credo négationniste. En gros, une manière de rallier l'électorat antisémite, ce qui n'est pas joli-joli.
Un type comme Gollnisch est lui plus inquiétant : j'ai bien peur qu'il ne croit  à ces âneries. Il faut dire que l'air de Lyon-3 est chargé wink

370

Re: Le crépuscule de Jean-Marie Le Pen, faible score & fin de sa carrière

A peu près d'accord avec neige. C'est pitoyable de voir ces députés gesticuler et hurler au négatio-révisio-hitléro-totalitarisme par ce qu'un vieillard de 81 ans va prononcer trois mots à une tribune. Par ailleurs, JMLP peut révulser, scandaliser, indifférer (c'est mon cas), toujours est-il qu'en le privant de son droit le plus strict à la parole, qui plus est en biaisant le règlement, ses détracteurs se mettent à son niveau, voire bien en dessous. Du reste, et ça n'engage que moi, mais j'ai toujours trouvé lamentable cet acharnement obsessionnel sur JMLP, ce réflexe pitoyable de rabâcher ses propos déplacés, à le diaboliser, à criminaliser la liberté d'expression (fût-elle pour le coup scandaleuse), à radier socialement un individu, à lui cracher dessus à la moindre de ses apparitions, à le haïr instinctivement sans écouter ce qu'il a à dire. Ce genre de posture n'est clairement pas de nature à grandir ceux qui l'adoptent. Enfin, c'est compréhensible de voir Dany en faire des tonnes : il a cessé d'exister politiquement depuis qu'il s'est fourré dans cette voie de garage, aussi faut-il qu'il redonne signe de vie en donnant dans le militantisme de kermesse. Donc, svp, un peu de compréhension et de compassion pour le monsieur. Remarque, là encore, ce droit de l'hommisme à bon compte, c'est un peu le lot de la plupart d'Européputés ringardisés qui trouvent enfin l'occasion rêvée de bêler quelques principes à deux balles. En résumé, on peut ne pas l'aimer (c'est mon cas), ça n'exempte pas de respecter JMLP. Et de le laisser s'exprimer à la tribune du parlement européen.

371

Re: Le crépuscule de Jean-Marie Le Pen, faible score & fin de sa carrière

Le Figaro a écrit:

Le Pen continue à minimiser les chambres à gaz

Le leader du Front National a réaffirmé mercredi, dans l'enceinte même du Parlement européen, que les chambres à gaz étaient un «détail de l'Histoire». Des propos pour lesquels il a déjà été condamné en France.

A quelques mois des élections européennes, il fallait une sortie fracassante pour lancer la campagne du Front National . C'est chose faite : Jean-Marie Le Pen a choisi mercredi d'évoquer les chambres à gaz devant le Parlement européen.

Accusé par le président de groupe socialiste, mardi, d'être un «vieux fasciste» et un «négationniste de l'Holocauste», Jean-Marie Le Pen a profité de sa réponse pour placer : «Je me suis borné à dire que les chambres à gaz étaient un détail de l'Histoire de la guerre mondiale, ce qui est une évidence». Des propos pour lesquels il a été condamné par la justice française, mais qui ne manqueront pas de créer une polémique sur laquelle pourra surfer le leader vieillissant du Front National.

Jean-Marie Le Pen est déjà au centre d'un imbroglio : il est le doyen d'âge du Parlement européen, ce qui implique qu'il pourrait avoir à présider la prochaine session inaugurale de l'assemblée. Plusieurs groupes, dont les socialistes, refusent de voir le leader d'extrême-droite endosser ce rôle honorifique et demandent à modifier le règlement du Parlement. Cette polémique explique la sortie musclée du leader du PSE (parti socialiste européen) à son encontre.

Quand le FN cite Jaurès

Le président du Front National a ensuite lancé aux eurodéputés : «Je rappelle qu'à cette occasion, j'ai été condamné à 200.000 euros de dommages et intérêts, ce qui prouve l'état dans lequel se trouve la liberté d'opinion en Europe et en France», avant de demander au président du groupe socialiste «de bien vouloir formuler des excuses pour une accusation qui est mensongère».

Les chambres à gaz «détail de l'histoire» sont un thème récurrent chez Jean-Marie Le Pen, qui lui ont valu une condamnation à 1,2 millions de francs (200.000 euros) en 1987. Il a répété ces propos en 2005, puis en 2008. A chaque fois, ou presque, dans le contexte d'une campagne électorale.

Mercredi, le Front National a également présenté ses affiches pour les Européennes. Elles figurent une citation de Jean Jaurès, «à celui qui n'a plus rien, la patrie est son seul bien», suivi du slogan : «Jaurès aurait voté front national». Déjà cité par Nicolas Sarkozy dans l'un de ses discours de campagne, le leader socialiste du début du XXe siècle risque de se retourner une nouvelle fois dans sa tombe…

372

Re: Le crépuscule de Jean-Marie Le Pen, faible score & fin de sa carrière

Et aussi :

Le Figaro - AFP a écrit:

L'UE va empêcher Le Pen de présider

Les principales forces politiques du Parlement européen ont annoncé qu'elles allaient empêcher le leader d'extrême droite français Jean-Marie Le Pen de présider en tant que doyen leur prochaine session inaugurale, après sa nouvelle sortie sur les chambres à gaz.

373

Re: Le crépuscule de Jean-Marie Le Pen, faible score & fin de sa carrière

Je viens à peine de remarquer la photo qui accompagne l'article. Hum...

http://www.lefigaro.fr/medias/2009/03/25/4cc40290-194a-11de-a855-3dd87532bf72.jpg

Vidéo ici : http://www.ouest-france.fr/actu/actuDet … 6_actu.Htm

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

Re: Le crépuscule de Jean-Marie Le Pen, faible score & fin de sa carrière

Il est content le vieux, on parle de lui, on s'agite. Putain, mais qu'ils présentent un vieux, et qu'on en parle plus. Au lieu de changer les règles, ce qui va prendre 3 plombes et lui permettre de se faire mousser.

375

Re: Le crépuscule de Jean-Marie Le Pen, faible score & fin de sa carrière

http://www.noelshack.com/voir/130309/ep … 063039.JPG

Extrait d'un tract qui cite Jaurès... J'ai bien ri smile

376

Re: Le crépuscule de Jean-Marie Le Pen, faible score & fin de sa carrière

Juste une citation : "ils sont aux service (...) vive la Patrie"

Re: Le crépuscule de Jean-Marie Le Pen, faible score & fin de sa carrière

C'est officiel, le règlement interne du Parlement Européen a été modifié de telle sorte que Le Pen ne puisse pas présider la prochaine séance au bénéfice de l'âge.

SOUS TOUTES RÉSERVES ET CE SERA JUSTICE.

378

Re: Le crépuscule de Jean-Marie Le Pen, faible score & fin de sa carrière

Un acte à l'image de cette institution : minable.

Re: Le crépuscule de Jean-Marie Le Pen, faible score & fin de sa carrière

Putain, mais ça leur aurait couté quoi sérieux de présenter un vieux ?

380

Re: Le crépuscule de Jean-Marie Le Pen, faible score & fin de sa carrière

L'article en lui-même est nul (pas d'analyse) mais au moins, il fait un compte-rendu, c'est déjà pas mal (n'en demandons pas trop à nos amis journalistes quand même) :

Libération a écrit:

Hénin-Beaumont : le maire expulse Lienemann, la gauche explose, Marine Le Pen exulte

POLITIQUE - Spectacle à l'hôtel de ville. Le public déborde jusque dans les couloirs. A Hénin-Beaumont, Le maire socialiste, Gérard Dalongeville, qui cumule un rapport de la cour des comptes pour mauvaise gestion, un risque de suspension par le Préfet, un adjoint entendu dans une affaire de prise illégale d'intérêts, et des impôts multipliés par deux en quatre ans, retire leurs délégations aux adjoints qui lui tiennent tête. La majorité se déchire, le public siffle, hurle, dit sa haine du maire. Lequel reste imperturbable. Les élus Front national se tiennent les côtes et font des calembours.

Carottes. La première adjointe, veste de tailleur rose, se fait virer la première. Le 30 mars, Marie-Noëlle Lienemann (PS), a refusé de participer au vote d'un budget que la Chambre régionale des comptes qualifie d'"insincère", et qui révèle un déficit de 12,9 millions d'euros. Ce soir, la députée européenne est virée avec les voix de trois socialistes, solidaires de leur maire, malgré les consignes de leur parti.

Vote à bulletin secret. Marine Le Pen (FN), conseillère municipale d'opposition, boit du petit lait, rappelle à la socialiste qu'elle avait promis de veiller à ce que les impôts n'augmentent pas, et se gausse sur son opposition au maire un peu tardive : "Vous savez que les carottes cuites vont bientôt sentir les oranges".

Jaurès. La socialiste se justifie, cite Jaurès : "Le courage, c'est de chercher la vérité et de la dire". Les supporters du FN sifflent et huent. Elle dit s'être basée sur un rapport de la Cour des comptes de 2006 qui indiquait à l'époque un budget "restauré", avant d'être tombée de haut avec le dernier rapport. "Mon seul souci a toujours été de veiller à ce qu'on prenne des décisions pour redresser la situation, mais j'ai constaté que les prescriptions de la Chambre régionale des comptes n'étaient pas appliquées par le maire et certains adjoints".

Rumeurs. Marine Le Pen  lance des "Ben voyons!" et des "Nous, on le savait!". Marie-Noëlle Lienemann : "Je m'en tiens aux faits. Tant que ce n'était que des rumeurs, je ne voulais pas en rajouter". Dans le public : "Hou! Vendus!" Le maire, toujours de marbre, comme si tout était très normal : "Très bien, mes chers collègues, alors, avant de passer au vote..." Il a quelque chose à dire. Il a son idée sur le refus de Lienemann de voter son budget la semaine dernière. "Je constate que depuis le 30 janvier, vous avez perdu la présidence de l'Union des HLM, vous n'êtes plus vice présidente de la Région, et vous n'êtes plus candidate aux élections européennes".  Puis, reproche : "Je vous ai cherchée sur le terrain aux côtés des Héninois".

Sur 35 votants, 22 votent pour virer la députée européenne du poste d'adjointe. Elle annonce que les règles de convocation du conseil n'ont pas été respectées, déposera un recours. C'est le tour de David Noël, adjoint communiste à la culture.Viré aussi. Pendant le vote, Marine Le Pen chahute, pouffe, fredonne la Marche funèbre. Le maire annonce le nombre de voix : 22. Marine Le Pen : "40, ça serait pas mal. Vous voulez pas que ce soit 40, comme Ali Baba?"

Sifflets. Qui pour les remplacer? Le maire propose Danièle Filipowicz, une conseillère municipale. Tollé dans les rangs du FN et dans le public. Marine Le Pen : "Monsieur Dalongeville, est-il vrai que vous avez signé une promesse d'embauche à un membre de la famille de Mme Filipowicz?" Le maire : "Je vais vous répondre très librement, il s'agit d'une association loi 1901". Subventionnée par la ville. Dans le public, cris, sifflets. "Dalongeville, démission!" "Mellick!" "Boucheron!" "Tapie!" Marine Le Pen entre  dans l'isoloir pour voter, et montre aux caméras un petit papier : "Madame Rapetou. Je vote pour Madame Rapetou". Et re-22 voix. Le public : "Un discours! Un discours!" Marine Le Pen parle de "corruption" et annonce qu'elle portera plainte. Steeve Briois, son colistier, entonne "Dalongeville, à Béthune!" Dans le public : "Voleur! Truand! Le peuple aura ta peau!" Le second adjoint désigné s'appelle Jean-Pierre Chruszez. Dix-neuf voix. Marine Le Pen : "Ah, c'est moins bien que Madame Corruption".

Et à l'instant :

Hénin-Beaumont : le maire en garde à vue

Gérard Dalongeville, maire (PS) d'Hénin-Beaumont a été placé en garde à vue ce mardi matin. Il est interrogé par la section financière de la police judiciaire de Lille, indique l'Agence France Presse, qui cite le Parquet de Béthune. L'éditeur du bulletin municipal de la commune "Le journal du pays", un journal en liquidation judiciaire depuis janvier 2008 est également en garde à vue, selon la procureure Brigitte Lamy.

Last edited by FDL (07-04-2009 12:00:26)

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

Re: Le crépuscule de Jean-Marie Le Pen, faible score & fin de sa carrière

Marine Le Pen-non-non qui critique la gestion, ça me fait penser -- je sais pas pourquoi -- aux ex-municipalités FN et à tout ce qui y a été constaté après leur départ en terme d'abus.

Dalongelathune, ça a l'air d'être un sacré personnage. On en avait entendu parler auparavant ?

"Je sens en deux parti[e]s mon esprit divisé." (Pierre Corneille, Le Cid)
"Et en deux sous-parties" (Richard Descoings)

Re: Le crépuscule de Jean-Marie Le Pen, faible score & fin de sa carrière

C'est comme leur fameux "tête haute et mains propres" avec toute les casseroles qu'ils trainent...

383

Re: Le crépuscule de Jean-Marie Le Pen, faible score & fin de sa carrière

La suite :

Le Figaro - AP a écrit:

Hénin-Beaumont: le maire incarcéré

Gérard Dalongeville, le maire PS de Hénin-Beaumont (Pas-de-Calais) ainsi que son ancien adjoint aux finances et un homme d'affaires local ont été mis en examen aujourd'hui pour "détournement de fonds publics par personne chargée d'une fonction publique", "complicité et recel", "faux en écriture et usage" et "recel de favoritisme", a-t-on appris auprès du tribunal de Béthune. Les trois hommes ont été placés en détention provisoire dans la soirée.

Le procureur de Béthune, Brigitte Lamy, a précisé qu'à l'issue d'une enquête préliminaire lancée par la police judiciaire en juin 2008, et au terme de la garde à vue des trois hommes, qui a pris fin cet après-midi, un "système de fausses factures établies par la ville à l'adresse de plusieurs entreprises sous-traitantes pour un montant d'au moins 900.000 euros" avait été "mis en évidence". "Ce montant pourrait même atteindre 4 millions d'euros", a-t-elle expliqué à la presse.

Selon la magistrate, les investigations ont révélé de multiples irrégularités "comme l'attribution de marchés à des entreprises qui, à qualité égale, n'étaient pas les moins chères". La police judiciaire a également mis au jour le règlement, par la ville, de voyages en avion privé effectué par l'homme d'affaires inquiété, qui n'exerce pourtant aucune fonction élective.

Cette affaire assombrit un peu plus l'image d'Hénin-Beaumont. La ville a déjà été épinglée par la Cour des comptes, qui a constaté son état de quasi-faillite. Gérard Dalongeville, ex-dissident socialiste, avait été réintégré en 2008 au PS, après avoir remporté son siège de maire lors des dernières municipales face à Marine Le Pen, du Front National.

Lundi soir, la fédération PS du Pas-de-Calais s'est réunie dans l'urgence et a voté l'exclusion du maire d'Hénin-Beaumont ainsi que de plusieurs autres responsables socialistes locaux.

Re: Le crépuscule de Jean-Marie Le Pen, faible score & fin de sa carrière

Je suis loin d'être du FN, mais cette façon d'exclure quelqu'un, quelle que soient ses idées, me semble pas du tout démocratique, et illustre un peu plus le déficit démocratique du parlement européen.

Ca fait 20 ans qu'on dit et que tout montre que plus on diabolise le pen, on élargit le champ électoral de l'extrême droite. Certes avec un plafond (à 17-20%). Mais ajoutez 10% et vous avez Hitler.




Les eurodéputés ne veulent pas d'un doyen nommé Le Pen

Par LEXPRESS.fr, publié le 05/05/2009 17:52 - mis à jour le 05/05/2009 18:05


Les députés du Parlement européen devraient modifier jeudi 7 mai le réglement pour éviter que Jean-Marie Le Pen ne préside, en tant que doyen, la prochaine séance inaugurale.

Les eurodéputés sont appelés jeudi à adopter une réforme de leur règlement intérieur qui écartera le risque de voir le leader d'extrême droite français Jean-Marie Le Pen présider en tant que doyen la session inaugurale au lendemain des élections européennes.

Un amendement déposé par les présidents des deux plus grands groupes politiques du Parlement, le socialiste allemand Martin Schulz et le conservateur français Joseph Daul, mais qui a également le soutien des Verts et des Libéraux, prévoit d'annuler la règle du doyen d'âge.
Le président du Front national, Jean-Marie Le Pen, le 1er mai 2009.

REUTERS/Charles Platiau

Le président du Front national, Jean-Marie Le Pen, le 1er mai 2009.

Jusqu'à l'élection d'un nouveau président, la session constitutive du nouveau Parlement issu des urnes serait présidée, non par le plus âgé des députés présents, mais par le président sortant ou, à défaut, par un vice-président sortant.

Dans l'hypothèse peu probable où ni le président sortant, ni les quatorze vice-présidents sortants ne font partie des députés réélus, ce sera le député "ayant exercé le plus long mandat" qui remplira la fonction.

Les principaux groupes politiques du Parlement s'étaient entendus sur ce principe fin mars, au lendemain d'un nouveau dérapage du chef du Front national, qui avait réitéré en plein hémicycle que les chambres à gaz étaient un "détail" de l'Histoire, propos pour lesquels il a déjà été condamné dans son pays par la justice.

L'affaire avait débuté quand Martin Schulz et le coprésident des Verts Daniel Cohn-Bendit s'étaient inquiétés des chances de voir Jean-Marie Le Pen, qui à 80 ans se représente aux élections européennes de juin, devenir le doyen d'âge de la prochaine assemblée.

En effet, l'actuel doyen, le socialiste italien Giovanni Berlinguer, 84 ans, ne se représente pas.

Mardi, le président du groupe libéral Graham Watson, initialement opposé à une modification de circonstance du règlement intérieur, a expliqué "n'avoir pas d'objection" à cet amendement, "même si nous pensons que l'exercice a donné trop d'attention à quelqu'un que l'on ferait mieux d'ignorer".

Nous avons tout d'une Assemblée complètement en décalage avec les souhaits démocratiques d'une grande partie du peuple européen. Je prédis un fort score des Dieudonné et autres. Ce ne serait peut-être pas mal, finalement, qu'on lui mette dasn le cul, un bon coup, la caste des politicards.

385

Re: Le crépuscule de Jean-Marie Le Pen, faible score & fin de sa carrière

presque aussi pathétique que le concerné..

Re: Le crépuscule de Jean-Marie Le Pen, faible score & fin de sa carrière

Emmanuel Goldstein a écrit:

Nous avons tout d'une Assemblée complètement en décalage avec les souhaits démocratiques d'une grande partie du peuple européen. Je prédis un fort score des Dieudonné et autres. Ce ne serait peut-être pas mal, finalement, qu'on lui mette dasn le cul, un bon coup, la caste des politicards.

Si les dits citoyens se sortaient les doigts du cul et allaient voter, ils auraient au moins une légitimité pour venir pleurer sur le "déficit démocratique" ou je ne sais quelle conneries comme on entend sur Bruxelles à longueur de journée.

Par ailleurs juste un rappel : il ne s'agit pas d'interdire à le Pen de se présenter à l'élection. Ca n'a RIEN à voir.

Re: Le crépuscule de Jean-Marie Le Pen, faible score & fin de sa carrière

Je n'ai pas dit qu'on lui interdisait les élections. Ce n'est aps ce que dit non plus l'article.

Je disais que lui interdire d'exercer des fonctions qui lui reviennent n'est pas normal.

La diabolisation de l'extrême droite, c'est dépassé, ça ne marche pas, et ça fait 30 ans qu'on l'expérimente en France. Voilà qu'on revoit naître en Europe ces vieux réflexes français débiles qui victimisent d'une part Le Pen et donc lui apporte des voix... Et du point de vue des principes démocratiques, c'est injustifiable.

Re: Le crépuscule de Jean-Marie Le Pen, faible score & fin de sa carrière

C'est pas de la diabolisation, au quotidien au PE le Pen est pas diabolisé, personne ne fait le cirque quand il parle globalement. Sauf quand il dit des trucs à la con. Je suis 100% d'accord avec ton argumentation pour ce qui est de le laisser s'exprimer dans le débat public. Il ne faut pas victimiser le Pen.
Mais là c'est une autre histoire à mon avis. D'ailleurs il n'en fait pas trop sur le thème "je suis victime"

Re: Le crépuscule de Jean-Marie Le Pen, faible score & fin de sa carrière

Elessar a écrit:

Si les dits citoyens se sortaient les doigts du cul et allaient voter, ils auraient au moins une légitimité pour venir pleurer sur le "déficit démocratique" ou je ne sais quelle conneries comme on entend sur Bruxelles à longueur de journée.

Hm, et s'il n'y a aucune campagne, à part 3 vidéos ridicules qui tournent sur le net, c'est aussi la faute du peuple ?

D'ailleurs, j'ai raté mon métro tout à l'heure, il faudra que je pense à l'engueuler, ce peuple de merde.

"Je sens en deux parti[e]s mon esprit divisé." (Pierre Corneille, Le Cid)
"Et en deux sous-parties" (Richard Descoings)

Re: Le crépuscule de Jean-Marie Le Pen, faible score & fin de sa carrière

Débranche France 2 ou anal+ 5 minutes, les petites listes type Front de gauche, Verts ou autres font campagne. Ah c'est sur Pernaut crache pas les programmes. La faute est partagée : médias, partis, citoyens, il faut placer tout le monde devant ses responsabilités.

Last edited by Elessar (12-05-2009 21:24:19)

Re: Le crépuscule de Jean-Marie Le Pen, faible score & fin de sa carrière

http://www.libemarseille.fr/henry/2009/ … -noir.html

L'agression d'un jeune qui se trouvait être blanc et donc les motifs racistes sont assez douteux avait provoqué une tollé et développé une véritable campagne dans les milieux d'extrême-droite.
Bizarrement là personne n'en parle. Ni médias, ni facebook, rien. J'ai l'impression que ça annonce la couleur vers laquelle la France s'est tournée ces dernières années.

Flop, entre deux vols au coin du monde pour faire signer des contrats que, de toute façon, personne ne veut.

392

Re: Le crépuscule de Jean-Marie Le Pen, faible score & fin de sa carrière

Tafay Flop a écrit:

http://www.libemarseille.fr/henry/2009/ … -noir.html

L'agression d'un jeune qui se trouvait être blanc et donc les motifs racistes sont assez douteux avait provoqué une tollé et développé une véritable campagne dans les milieux d'extrême-droite.
Bizarrement là personne n'en parle. Ni médias, ni facebook, rien. J'ai l'impression que ça annonce la couleur vers laquelle la France s'est tournée ces dernières années.


La différence majeure est la vidéo.

Car ce que tu sembles oublier, c'est que l'agression du bus avait eue lieu en décembre, et à l'époque PERSONNE n'en avait parlé. Le buzz a commencé quand la vidéo a été mise en ligne.

Re: Le crépuscule de Jean-Marie Le Pen, faible score & fin de sa carrière

Pas faux, touché coulé.
Ça m'apprendra à réagir à chaud.

Flop, entre deux vols au coin du monde pour faire signer des contrats que, de toute façon, personne ne veut.

Re: Le crépuscule de Jean-Marie Le Pen, faible score & fin de sa carrière

Elessar a écrit:

Débranche France 2 ou anal+ 5 minutes, les petites listes type Front de gauche, Verts ou autres font campagne. Ah c'est sur Pernaut crache pas les programmes. La faute est partagée : médias, partis, citoyens, il faut placer tout le monde devant ses responsabilités.

http://www.leconcombre.com/bax/new/img20/charb-1.jpg

"Je sens en deux parti[e]s mon esprit divisé." (Pierre Corneille, Le Cid)
"Et en deux sous-parties" (Richard Descoings)

395

Re: Le crépuscule de Jean-Marie Le Pen, faible score & fin de sa carrière

Hénin-Beaumont pourrait tomber aux mains du FN :

Le Figaro - AFP a écrit:

Hénin-Beaumont: le FN en tête (sondage)

La liste Front national, avec la vice-présidente du parti Marine Le Pen en deuxième place, serait en mesure de remporter la municipale d'Hénin-Beaumont (Pas-de-Calais) les 28 juin et 5 juillet, selon un sondage Ifop à paraître aujourd'hui dans La Voix du Nord.Avec 35% des voix, le FN conduit par Steeve Briois, une figure politique locale, arriverait largement en tête au premier tour, loin devant la liste d'Union de la gauche et du centre (19%), la liste divers gauche de Daniel Duquenne (18%) et celle des Verts (10%), selon ce sondage réalisé par téléphone auprès de 503 personnes les 19 et 20 juin.

Au second tour, en cas de triangulaire, le FN arriverait en tête, avec 37% des voix, devant la liste d'Union de la gauche (32%) et la liste de Daniel Duquenne (31%) déjà présent au deuxième tour en mars 2008.En cas de duel au second tour face à la seule liste d'Union de la gauche menée par le socialiste Pierre Ferrari, le FN ne serait que très légèrement devancé (48% contre 52%).Une victoire du FN serait une performance pour Marine Le Pen sur une terre historiquement à gauche où l'UMP n'a jamais réussi à percer. Le réservoir de voix à droite y est faible, contrairement aux autres villes conquises dans le passé par le FN, comme Toulon, Orange ou Vitrolles.
Le parti de la majorité présidentielle n'obtiendrait d'ailleurs que 7% des voix au premier tour, selon le sondage Ifop.

Neuf listes, dont cinq de gauche, sont en lice pour l'élection municipale organisée après la mise en examen et l'incarcération début avril du maire socialiste Gérard Dalongeville, soupçonné de détournement de fonds, faux en écriture et favoritisme. Il a été depuis exclu du PS.Fort des 27,92% obtenus à Hénin-Beaumont par Marine Le Pen lors des élections européennes du 7 juin (10 points devant le PS), le FN ne cesse de souligner la proximité de certains candidats de gauche avec l'ancien maire.
Ancien adjoint de Gérard Dalongeville, Pierre Ferrari, 27 ans, a été investi par le PS pour mener la principale liste de gauche qui rassemble le PCF, le MRC et le MoDem.

La gauche, également représentée par un ancien maire PS, Pierre Darchicourt, et le NPA, s'est engagée à réaliser l'union au soir du premier tour pour faire barrage au FN.
En mars 2008, M. Dalongeville l'avait emporté au deuxième tour dans une triangulaire avec 51,94% des voix, devant la liste FN de Steeve Briois et Marine Le Pen (28,83%) et le divers gauche Daniel Duquenne (19,23%).

396

Re: Le crépuscule de Jean-Marie Le Pen, faible score & fin de sa carrière

FDL nl a écrit:

pourrait tomber aux mains du FN

Ah, tout de suite...

http://houseofcorpses.blig.ig.com.br/imagens/freddy_krueger.jpg

397

Re: Le crépuscule de Jean-Marie Le Pen, faible score & fin de sa carrière

Non, ça, c'est "tomber entre les griffes".

Re: Le crépuscule de Jean-Marie Le Pen, faible score & fin de sa carrière

En tête dans les sondages parce qu'il y a 9 listes en face. Et puis quand bien même, au pire qu'elle la prenne la mairie, elle fera comme Toulon, Orange and co et démontrera son incompétence au bout de deux ans, et le PS ramassera ce qu'il restera de la ville.

399

Re: Le crépuscule de Jean-Marie Le Pen, faible score & fin de sa carrière

Le fin finit sa vie mais la croix celtique est toujours dressée !

De toutes façon le pen n'a jamais fait partie denotre mouvement.

Notre mouvement a débuté avec pierre sidos , qui en détention a reçu d'un ami breton la croix celtique. il fonde Jeune nation dont se sépare le traitre dominique Wenner (plus américain que français) qui essaye de former une jeunesse à son image. Miassidos récupère un instant cette Jeunesse: jeune nation avec Madelin, Longuet, Devedjian (l'actuel ministre de la relance) et Alain robert.  Madelin, Devedjian, Longuet trahissent la france pour l'UDF, Alain Robert s'attarde chez nous avec ordre Nouveau puis le parti des Forces Nouvelles, puis bien plus tard Alain robert au RPR. Ils   puis finit par trahir son pays lui aussi en entrant au RPR (les moins jeunes se souviennnet en 88 du couple Robert-Pandrau).

Conduit par des traites, il n'est pas étonnant que notre mouvement identitaire avant tout ait été dtéourné par les réactionnaires libéralo-compatibles (comme c'est lamode de dire maintenant) ce'st à dire Le Pen, qui de rien lui vole sa forec en 1972 en ne restant notre allié qu'une heure.

Ce fut la tarversée du désert et la plupart des vrais natios n'avaient plus ou laler, il ne leur rester plus que la république aussi souveraine que l'estonie du temps de l'URSS des solidaristes dans le FN, où ils avaient été précécdés par duprat dès l'ouverture puis par stibois qui meurent tous deux au volant de leur voiture.

Mais à présent que le pen finit sa route, et que jamais le peuple natio n'acceptera d'être menée par une femme, il nous reste Carl lang qui rendra le mouvement des réactionnaires poujado-libéraux au vrai nationalisme.

C'est à dire le nationalisme anti améraicain, anti mondiliastion au point de participer à Attac !

A ce moment là les petits bourgeois tranbleront car non seulement nous récupèreront les 20% qui ont voté le pen en 2002, mais nous prendront les votes de rejet acatuelement détenus par le NPA et le front de gauche !

Ceux qu paieront les premiers, contrairement à ce qu'ont pourrait penser de nous, ce ne sont ni les immigrés ni la gauche, c'est la fausse droite libérale qui fait venir ces centaine de milliers d'étrangers sur notre territoire afin de moins bien les payer et qui vend notre pays par tranches aux indous, aux chimois et aux fond de pension américain.

libéraux, c'est de notre remontée plus que de celel d'un clown comme besancenot que vous devriez avoir peur, car nous, nous ne plaisantons pas !

400

Re: Le crépuscule de Jean-Marie Le Pen, faible score & fin de sa carrière

Merci. C'était vraiment très intéressant.
Vous pouvez disposer.