Topic: Charlie Hebdo : anti-islamisme ? antisémitisme ? liberté d'expression?

Demain au Palais de Justice de Paris s'ouvre le procès de l'hebdo satirique Charlie Hebdo.

Plaignants: l'Union des organisations islamiques de France et la Mosquée de Paris.

Délit invoqué: "injure à l'égard d'un groupe de personnes en raison de leur religion."

Argument de la défense: ne pas transformer les lois antiracistes en lois antiblasphème; liberté d'expression; et éventuellement solidarité avec Denis Jeambar (ancien directeur de l'Express).

Je ne doute pas que le forum regorge d'opinions sur ce sujet sensible!

Re: Charlie Hebdo : anti-islamisme ? antisémitisme ? liberté d'expression?

Article navrant dans La République des lettres : http://www.republique-des-lettres.fr/14 … -hebdo.php

Article partiel et partial : manque par exemple quant à la couverture de Cabu le fait qu'elle s'adresse explicitement aux intégristes.

"Je sens en deux parti[e]s mon esprit divisé." (Pierre Corneille, Le Cid)
"Et en deux sous-parties" (Richard Descoings)

Re: Charlie Hebdo : anti-islamisme ? antisémitisme ? liberté d'expression?

Totalement navrant... cet article tout comme le procès.

Je suis à 100% derrière Charlie Hebdo. Ecrasons l'infâme comme dirait l'autre.

http://unefiep2009.wordpress.com/

Re: Charlie Hebdo : anti-islamisme ? antisémitisme ? liberté d'expression?

La caricature de Charlie Hebdo vise pas les musulmans. Ou alors la mosquée de Paris pense que tous les musulmans sont intégristes....

(Charlie Hebdo est un journal de merde qui aurait mieux fait de s'abstenir, mais il y a des principes avec lesquels on ferait bien de pas transiger).

Boubakeur relayé par la Rép des lettres a écrit:

pour objectif de lutter contre l'islamophobie

Je propose qu'on interdise Feuerbach et Marx pour lutter contre la christianophobie.

Last edited by Elessar (06-02-2007 19:27:27)

Re: Charlie Hebdo : anti-islamisme ? antisémitisme ? liberté d'expression?

La question du jour : mais qui a créé le CFCM?
(question innocente)

"Je sens en deux parti[e]s mon esprit divisé." (Pierre Corneille, Le Cid)
"Et en deux sous-parties" (Richard Descoings)

Re: Charlie Hebdo : anti-islamisme ? antisémitisme ? liberté d'expression?

ESt ce que l'UOIF est si représentative que ça ? Parce qu'il faudrait peut être aussi songer à revoir l'élection de ce conseil.

Re: Charlie Hebdo : anti-islamisme ? antisémitisme ? liberté d'expression?

Elessar a écrit:

Charlie Hebdo est un journal de merde qui aurait mieux fait de s'abstenir

Pourquoi aurait-il mieux fait de s'abstenir, l'auto-censure c'est la panacée.
Au contraire le fait que le journal aie publié ces dessins est pour moi tout à fait normal. On ne va pas commencer à n'avoir plus le droit de publier ce que l'on veut juste car cela pourrait "heurter la sensibilité" de qui que ce soit.

http://unefiep2009.wordpress.com/

Re: Charlie Hebdo : anti-islamisme ? antisémitisme ? liberté d'expression?

Je suis musulman et 100% derrière Charlie Hebdo !
Ils publient ce qu’ils veulent, et n’ont pas à être attaqués pour ça !
C’est quand même un comble de voir un tel procès s’ouvrir en France, digne pays de la liberté qui s’est battue corps et âme pour ces acquis !

De tels procès ne sont justifiés que s’ils incitent à la haine raciale, comme un certain Redeker qui se cache derrière la liberté d’expression… (Oui je suis aussi derrière Redeker, mais cette fois pour l’enculer tongue)

Vive la liberté, vive la  république et vive la France !

Les joies de la société de consommation =>
Le fameux "Je pense, donc je suis" cartésien     devient     "Je dépense, donc je suis"

Re: Charlie Hebdo : anti-islamisme ? antisémitisme ? liberté d'expression?

Un jugement défavorable à Charlie Hebdo m'étonnerait fortement. Au sens premier comme au sens actuel.

-Pas d'abstraction. La république c'est deux et deux font quatre. Quand j'ai donné à chacun ce qui lui revient... -Il vous reste à donner à chacun ce qui ne lui revient pas. -Qu'entends-tu par là ? -J'entends l'immense concession réciproque que chacun doit à tous et que tous doivent à chacun, et qui est toute la vie sociale. [Victor Hugo]

Re: Charlie Hebdo : anti-islamisme ? antisémitisme ? liberté d'expression?

Alci a écrit:

Pourquoi aurait-il mieux fait de s'abstenir, l'auto-censure c'est la panacée.
Au contraire le fait que le journal aie publié ces dessins est pour moi tout à fait normal. On ne va pas commencer à n'avoir plus le droit de publier ce que l'on veut juste car cela pourrait "heurter la sensibilité" de qui que ce soit.

Non ce n'est pas ce que je voulais dire, c'est juste que c'était peut être pas le moment d'en rajouter une couche (en pleine affaire des caricatures de Mahomet). Le moment était à mon avis mal choisi. Mais bon ils font ce qu'ils veulent, rien à redire là dessus !!

Re: Charlie Hebdo : anti-islamisme ? antisémitisme ? liberté d'expression?

Je soutien pleinement Charlie Hebdo. Pour la liberté d'expression ! Pour le droit au blasphème ! Et ces caricatures n'ont absolument rien de raciste. J'espère que Charlie Hebdo va gagner le procès. Sinon, tous dans la rue !

For every complex problem, there is a solution that is simple, neat, and wrong.
H. L. Mencken

Re: Charlie Hebdo : anti-islamisme ? antisémitisme ? liberté d'expression?

libé a écrit:

Le Mahomet de «Charlie» est en kiosque
Le Conseil français du culte musulman voulait faire interdire en référé l'hebdomadaire satirique.
Par Laurent GUENNEUGUES
QUOTIDIEN : mercredi 8 février 2006

«C'est dur d'être aimé par des cons», se plaint Mahomet, la tête dans les mains, en une du dernier Charlie Hebdo. L'hebdomadaire satirique publie les douze dessins qui font débat et y ajoute quelques caricatures. Un numéro spécial pas du tout du goût du Conseil français du culte musulman (CFCM) qui a porté plainte pour «injure raciale et religieuse», aux côtés d'autres organisations musulmanes, pour demander qu'il ne soit pas mis en vente et qu'il n'y ait pas d'affichage. «Continuer à publier ces images et mettre le feu aux poudres, c'est irresponsable», estime Fouad Alaoui, vice-président du CFCM.
   
Hier, le tribunal de grande instance de Paris, saisi en référé, l'a débouté. Pour vices de forme. Maître Richard Malka, l'avocat de Charlie Hebdo, n'a donc pas eu à sortir sa botte secrète : «La censure préalable n'existe pas dans notre régime. Il n'est possible de poursuivre pour demander le retrait qu'après publication.» «Dans une démocratie, le droit à la caricature existe», insiste Philippe Val, le directeur de Charlie Hebdo, qui s'est rendu au tribunal avec de nombreux caricaturistes du journal. L'hebdo est donc dans les kiosques aujourd'hui, avec un tirage de 160 000 exemplaires au lieu de 140 000 habituellement.

Quant au CFCM, ses avocats vont se réunir vendredi pour décider d'éventuelles poursuites à engager au pénal contre les journaux ayant publié des caricatures (dont France-Soir, le Monde, Libération et Charlie Hebdo). Ce n'est pas la fin de «tout ce foin pour douze dessins», comme titre Charlie.

http://www.liberation.fr/actualite/medias/87691.FR.php

"Je sens en deux parti[e]s mon esprit divisé." (Pierre Corneille, Le Cid)
"Et en deux sous-parties" (Richard Descoings)

Re: Charlie Hebdo : anti-islamisme ? antisémitisme ? liberté d'expression?

PARIS (Reuters) - Nicolas Sarkozy a exprimé son soutien à Charlie Hebdo, à l'ouverture du procès contre l'hebdomadaire, poursuivi pour la publication de caricatures mettant en scène le prophète Mahomet.

"Je préfère l'excès de caricatures à l'absence de caricature, écrit Nicolas Sarkozy dans une lettre au directeur de la publication de Charlie Hebdo, Philippe Val, lue à l'audience par l'avocat de ce dernier, Me Georges Kiejman.

Dans cette lettre, le ministre de l'Intérieur, qui souligne avoir été "souvent la cible privilégiée de Charlie Hebdo", prend le parti de cette publication au nom de la "liberté de sourire de tout".

Le périodique avait repris en février 2006 certaines des caricatures de Mahomet publiées initialement en septembre 2005 dans le journal danois Jyllands-Posten.

L'initiative de Charlie Hebdo avait été critiquée par Jacques Chirac. Le président de la République avait condamné une "provocation manifeste" susceptible à ses yeux "d'attiser dangereusement les passions".

"Je sens en deux parti[e]s mon esprit divisé." (Pierre Corneille, Le Cid)
"Et en deux sous-parties" (Richard Descoings)

Re: Charlie Hebdo : anti-islamisme ? antisémitisme ? liberté d'expression?

Je soutiens bien évidemment Charlie Hebdo.
Depuis le meurtre de Theo Van Gogh et les caricatures de Mahomet, les questions de la liberté d'opinion, de la provocation, et du religieusement incorrect semblent problématiques. Je suis par exemple étonné que la censure de l'affiche publicitaire détournant La Cène de Léonard de Vinci n'ait pas suscité autant de réactions. Si je me souviens bien, le TGI de Paris avait donné raison à l'Eglise Catholique qui considérait cette affiche comme une insulte faite aux catholiques.

"Nobody fucks with the Jesus."

Re: Charlie Hebdo : anti-islamisme ? antisémitisme ? liberté d'expression?

Elessar a écrit:
Alci a écrit:

Pourquoi aurait-il mieux fait de s'abstenir, l'auto-censure c'est la panacée.
Au contraire le fait que le journal aie publié ces dessins est pour moi tout à fait normal. On ne va pas commencer à n'avoir plus le droit de publier ce que l'on veut juste car cela pourrait "heurter la sensibilité" de qui que ce soit.

Non ce n'est pas ce que je voulais dire, c'est juste que c'était peut être pas le moment d'en rajouter une couche (en pleine affaire des caricatures de Mahomet). Le moment était à mon avis mal choisi. Mais bon ils font ce qu'ils veulent, rien à redire là dessus !!

Il y a des " moments " pour critiquer la religion et pour exercer sa liberté d'expression ? Bein voyons.
Si tous les journaux avaient publié les caricatures, comme dit Val, la tentative d'indimidation des islamistes se serait magistralement dégonflée.

Que dans les milieux nationalistes bretons Charlie Hebdo soit peu couru, je le conçois, il n'en demeure pas moins à mes yeux un bien bon journal, drôle, satirique, bète et méchant, mais toujours intelligent. Allez Charlie, on les aura \o/

" Quoi ces curés et leurs vicaires
Feraient la loi dans nos foyers
Ces assassins de nos pères
Seraient un jour nos meurtriers
Seraient un jour nos meurtriers
Car ces cafards de vile race
Sont nés pour être inquisiteurs
A la porte les imposteurs
Place à la République, place !
tralala youkaïdi youkaïda "

edit : tiens c'est marrant, Le Monde ne couvre presque pas le procès.

Last edited by Pierre-L (07-02-2007 15:22:19)

Please could you take this note, ram it up your hairy inbox and pin it to your fucking prostate.

Re: Charlie Hebdo : anti-islamisme ? antisémitisme ? liberté d'expression?

Pierre-L a écrit:
Elessar a écrit:
Alci a écrit:

Pourquoi aurait-il mieux fait de s'abstenir, l'auto-censure c'est la panacée.
Au contraire le fait que le journal aie publié ces dessins est pour moi tout à fait normal. On ne va pas commencer à n'avoir plus le droit de publier ce que l'on veut juste car cela pourrait "heurter la sensibilité" de qui que ce soit.

Non ce n'est pas ce que je voulais dire, c'est juste que c'était peut être pas le moment d'en rajouter une couche (en pleine affaire des caricatures de Mahomet). Le moment était à mon avis mal choisi. Mais bon ils font ce qu'ils veulent, rien à redire là dessus !!

Il y a des " moments " pour critiquer la religion et pour exercer sa liberté d'expression ? Bein voyons.
Si tous les journaux avaient publié les caricatures, comme dit Val, la tentative d'indimidation des islamistes se serait magistralement dégonflée.

Que dans les milieux nationalistes bretons Charlie Hebdo soit peu couru, je le conçois, il n'en demeure pas moins à mes yeux un bien bon journal, drôle, satirique, bète et méchant, mais toujours intelligent. Allez Charlie, on les aura \o/

" Quoi ces curés et leurs vicaires
Feraient la loi dans nos foyers
Ces assassins de nos pères
Seraient un jour nos meurtriers
Seraient un jour nos meurtriers
Car ces cafards de vile race
Sont nés pour être inquisiteurs

A la porte les imposteurs
Place à la République, place !
tralala youkaïdi youkaïda "

edit : tiens c'est marrant, Le Monde ne couvre presque pas le procès.

Je suis musulman comme je l’ai dit plus haut et je soutiens aussi Charlie Hebdo dans sa lutte contre la censure (même si c’est pour faire du pognon en tirant plus de journaux que d’habitude le jour de la publication des dites caricatures).

Par contre… là je me sens profondément insulté !

Mesure un peu tes propos, et par la suite, au lieu de cibler une communauté (ne le nie pas, l’implicite de tes phrases est très perceptible) cible le véritable sujet !

La question n’est pas de savoir si les musulmans sont des cons et « qu’on aura tous leur peau », mais de s’insurger contre les dérives antirépublicaines qui sont dans ce cas : la volonté de rétablir un délit de blasphème (incohérent avec la séparation de l’église et de l’Etat décidée au début XXème siècle) et la remise en question de la liberté d’expression !

Ca ne doit pas aller plus loin !

Si mes souvenirs sont bons, je crois avoir lu quelque part qu’il y ait eu une affaire similaire dans les années 60, dont le plaignant était le Vatican qui reprochait certaines caricatures du Pape à un quotidien français. Heureusement que la situation à évoluée à ce niveau là ! Et ça ne peut qu’aller de même pour les caricatures du prophète Mahomet, enfin je l’espère.

En écrivant de telles sottises, tu n’arranges pas la situation !
Dire que les musulmans « seront un jour nos meurtriers » (l’analogie est très visible) est d’une part infondé – sauf si tu fais parti des « De Villieriste » qui se sentent envahi par l’islam jusque dans leurs chaussettes alors qu’ils n’ont jamais croisé un seul arabe de leur vie – et est d’autre part … digne d’un couillon.

Enfin désolé de te l’apprendre si brutalement, mais le « cafard de vile race » s’il existait, s’identifierait plus à toi (quoi que « race » me dérange ici). Toi, qui avec la volonté de faire avancer les armes ou autres injures raciales et non le débat, nous déverse ton fiel de haine très explicitement.

Les joies de la société de consommation =>
Le fameux "Je pense, donc je suis" cartésien     devient     "Je dépense, donc je suis"

Re: Charlie Hebdo : anti-islamisme ? antisémitisme ? liberté d'expression?

Nassahel faut pas s'indigner pour si peu. Ca reste largement peu sérieux, il s'agit pas d'aller flinguer tous les arabes.

Après tout si demain j'écrivais dans un canard qu'il faut foutre tous les mécréants au bucher, personne viendrait me coller un procès au cul. Enfin je pense pas, faudrait que j'essaye tiens.

Bon le truc rigolo c'est que si un catho bon teint remplaçait "curés et vicaires" par "franc mac et communistes", ça gueulerait suremlent à l'intégrisme.

Re: Charlie Hebdo : anti-islamisme ? antisémitisme ? liberté d'expression?

L’amalgame est vite fait, crois moi !
J’ai déjà eu assez d’occasions pour m’en rendre compte.

Les joies de la société de consommation =>
Le fameux "Je pense, donc je suis" cartésien     devient     "Je dépense, donc je suis"

Re: Charlie Hebdo : anti-islamisme ? antisémitisme ? liberté d'expression?

Il s'agit d'un extrait d'une chanson joyeuse et pacifique de 1881, Nassahel, à replacer dans son contexte historique d'ailleurs. Concernant les francs maçons, l'auteur même de la chanson a eu la même idée que toi, Elessar : http://www.courcelle-bruno.nom.fr/Taxil.html

http://fraternitelibertaire.free.fr/mar … ricale.mp3 < Pour écouter la chose.

La chansonette est anticléricale, et pas antimusulmane ou que sais-je encore.

Et s'il te plait, ne me fais pas dire ce que je n'ai pas dit. Par les " on les aura " je ne vise pas " les musulmans " non plus. La formule " Allez, Charlie, on les aura " est récurente dans l'hebdomadaire d'ailleurs, à diverses occasions.

C'est bien la première fois qu'on me qualifie d'infâme villieriste. Je tremble, que mes camarades ne me jettent pas dans le même cul de basse fosse que George Frêche yikes

Last edited by Pierre-L (07-02-2007 16:55:37)

Please could you take this note, ram it up your hairy inbox and pin it to your fucking prostate.

Re: Charlie Hebdo : anti-islamisme ? antisémitisme ? liberté d'expression?

Qualifier la Marseillaise anticléricale de "raciste", c'est soit de l'ignorance (j'espère) soit du foutage de gueule.

"Pourquoi m'a-t-on inoculé l'idéal vulgaire et creux d'une ambition sordide et épuisante."
                                                                                                           [Hermann Hesse]

Re: Charlie Hebdo : anti-islamisme ? antisémitisme ? liberté d'expression?

Je me sens profondément insulté que tu puisses penser ça... Je suis blessé dans mon honneur d'athée...

"Je sens en deux parti[e]s mon esprit divisé." (Pierre Corneille, Le Cid)
"Et en deux sous-parties" (Richard Descoings)

Re: Charlie Hebdo : anti-islamisme ? antisémitisme ? liberté d'expression?

Nassahel a écrit:

Par contre… là je me sens profondément insulté !

Mesure un peu tes propos, et par la suite, au lieu de cibler une communauté (ne le nie pas, l’implicite de tes phrases est très perceptible) cible le véritable sujet !

La question n’est pas de savoir si les musulmans sont des cons et « qu’on aura tous leur peau », mais de s’insurger contre les dérives antirépublicaines qui sont dans ce cas : la volonté de rétablir un délit de blasphème (incohérent avec la séparation de l’église et de l’Etat décidée au début XXème siècle) et la remise en question de la liberté d’expression !

Ca ne doit pas aller plus loin !

Si mes souvenirs sont bons, je crois avoir lu quelque part qu’il y ait eu une affaire similaire dans les années 60, dont le plaignant était le Vatican qui reprochait certaines caricatures du Pape à un quotidien français. Heureusement que la situation à évoluée à ce niveau là ! Et ça ne peut qu’aller de même pour les caricatures du prophète Mahomet, enfin je l’espère.

En écrivant de telles sottises, tu n’arranges pas la situation !
Dire que les musulmans « seront un jour nos meurtriers » (l’analogie est très visible) est d’une part infondé – sauf si tu fais parti des « De Villieriste » qui se sentent envahi par l’islam jusque dans leurs chaussettes alors qu’ils n’ont jamais croisé un seul arabe de leur vie – et est d’autre part … digne d’un couillon.

Enfin désolé de te l’apprendre si brutalement, mais le « cafard de vile race » s’il existait, s’identifierait plus à toi (quoi que « race » me dérange ici). Toi, qui avec la volonté de faire avancer les armes ou autres injures raciales et non le débat, nous déverse ton fiel de haine très explicitement.

Je crois que tu n'a absolument rien compris... il n'y avait rien de raciste, rien d'anti-musulman, juste de l'anticléricalisme anti-catho (cf. premiers vers de cette magnifique chanson) "seront un jour nos meurtriers" = références aux prêtres et à 'linquisition et la contre révolution.

C'est quand même connu la Marseilleise anti-cléricale !! Un grand morceau de musique.

@ Witold : le jugement de censurant la publicité de la Cène a été cassé... j'été bien embêté, je faisait un exposé sur le droit au blasphème et ses limites en France le jour d'après et j'avais centré mon truc la dessus !

Last edited by pipolien (07-02-2007 23:50:15)

For every complex problem, there is a solution that is simple, neat, and wrong.
H. L. Mencken

Re: Charlie Hebdo : anti-islamisme ? antisémitisme ? liberté d'expression?

Mais oui les bouffeurs de curé de la fin du XIXe se contrefoutaient bien des musulmans (bon c'étaient les mêmes qui ont lancé la colonisation, donc oui ils étaient pour beaucoup de gros racistes, mais c'est pas le sujet du texte). Faut pas croire que les chansons anti religieuses ont commencé il y a 30 ans quand l'islam est apparu en France.

Y a un contexte historique là derrière ! Le "complot jésuite" (ancêtre du complot de l'Opus Dei) etc. Pas grand chose à voir avec l'islam.

Last edited by Elessar (08-02-2007 01:58:58)

Re: Charlie Hebdo : anti-islamisme ? antisémitisme ? liberté d'expression?

pipolien a écrit:

Je crois que tu n'a absolument rien compris... il n'y avait rien de raciste, rien d'anti-musulman, juste de l'anticléricalisme anti-catho (cf. premiers vers de cette magnifique chanson) "seront un jour nos meurtriers" = références aux prêtres et à 'linquisition et la contre révolution.

C'est quand même connu la Marseilleise anti-cléricale !! Un grand morceau de musique.

Naturellement que cette chanson n’était pas faite pour critiquer l’islam … Ce que je lui reproche c’est justement son emploi ici, emploi qui implique son intégration au contexte de ce post.
Je redoute donc une analogie, qui par conséquent changerait tout son sens !
Il est évident qu’il ne s’agisse pas d’institutions religieuses catholiques qui trainent en procès Charlie Hebdo.
Excuses-moi, mais l’inquisition musulmane en Europe, ce n’est pas ce qui a marqué les esprits. Il est donc légitime de s’interroger sur le sens que le confère Pierre-L.

Je suis peut être parano, auquel cas, je m’excuse.

Les joies de la société de consommation =>
Le fameux "Je pense, donc je suis" cartésien     devient     "Je dépense, donc je suis"

25

Re: Charlie Hebdo : anti-islamisme ? antisémitisme ? liberté d'expression?

Oui tu es totalement parano et encore une fois tu fais l'amalgame classique et totalement bête entre critique de l'Eglise et du cléricalisme et critique des personnes suivant cette religion.

Dire qu'en critiquant les curés/rabbins/imams/intégristes de tous bors on critique les peuples c'est avant tout prendre les musulmans/juifs/catho pour des cons. Charlie Hebdo a raison de se foutre de la gueule des intégristes, après ce qui est choquant et insultant pour tout le monde c'est la position de l'UOIF et de Boubakeur : " en insultant les intégristes vous insultez tous les musulmans", comme si les musulmans étaient trop cons pour bien voir que intégrisme et islam ce n'est pas la même chose enfin bon...

La réaction de tous les côtés arrive aux mêmes conclusions : faire croire que les musulmans sont tous des fanatiques. Boubakeur/Villiers même combat.

26

Re: Charlie Hebdo : anti-islamisme ? antisémitisme ? liberté d'expression?

Certes, critiquer les cléricaux, ce n'est pas critiquer les religieux, mais il faut pouvoir aller plus loin : critiquer les religions, ce n'est pas non plus manquer de respect à ceux qui y croient. On doit pouvoir détruire, démonter, traîner dans la boue, toute religion particulière quelle qu'elle soit, voire la religion en tant que principe, sans pour autant voir s'offusquer les croyants.
Le respect n'est dû qu'à l'Homme, il n'est pas dû à ses croyances.

Re: Charlie Hebdo : anti-islamisme ? antisémitisme ? liberté d'expression?

Elessar a écrit:

ESt ce que l'UOIF est si représentative que ça ? Parce qu'il faudrait peut être aussi songer à revoir l'élection de ce conseil.

L'UOIF n'est pas spécialement représentative.
Elle n'hésite pas d'ailleurs à gonfler de façon grotesque les chiffres des participants à ces meetings.

Mais, l'UOIF est une organisation radicale, super bien organisée et structurée. C'est souvent les plus radicaux qui font le plus de bruit...

Sarkozy a pensé qu'en écartant Tariq Ramadan, il allait ôter toute radicalité à l'UOIF. Ou il est très mal renseigné et se laisse avoir par le discours externe de l'organisation. Ou il le sait mais n'a pu faire autrement. Ou laisser l'UOIF ainsi sur-représenté est une grossière erreur.

Sinon, concernant les soutiens à Charlie, il y a aussi le Grand Orient de France. C'est rare de les voir soutenir une action de façon publique et explicite, non?

Sur les cinq fils le ciel tombe ; on est dans la rue, la lumière d'octobre décline, les arbres bougent, les feuilles d'or volent dans le rythme simple du vent.  Ce sont des gemmes sous les pieds. On retient les chapeaux avec la main, les éclats noirs descendent à fond de train la pente. On traverse Paris, sept fois une étoile apparaît dans la Grand Ourse, on est à l'Académie d'absinthe.

Re: Charlie Hebdo : anti-islamisme ? antisémitisme ? liberté d'expression?

ALci not log a écrit:

Oui tu es totalement parano et encore une fois tu fais l'amalgame classique et totalement bête entre critique de l'Eglise et du cléricalisme et critique des personnes suivant cette religion.

Dire qu'en critiquant les curés/rabbins/imams/intégristes de tous bors on critique les peuples c'est avant tout prendre les musulmans/juifs/catho pour des cons. Charlie Hebdo a raison de se foutre de la gueule des intégristes, après ce qui est choquant et insultant pour tout le monde c'est la position de l'UOIF et de Boubakeur : " en insultant les intégristes vous insultez tous les musulmans", comme si les musulmans étaient trop cons pour bien voir que intégrisme et islam ce n'est pas la même chose enfin bon...

La réaction de tous les côtés arrive aux mêmes conclusions : faire croire que les musulmans sont tous des fanatiques. Boubakeur/Villiers même combat.

Abbé Tisier a écrit:

Certes, critiquer les cléricaux, ce n'est pas critiquer les religieux, mais il faut pouvoir aller plus loin : critiquer les religions, ce n'est pas non plus manquer de respect à ceux qui y croient. On doit pouvoir détruire, démonter, traîner dans la boue, toute religion particulière quelle qu'elle soit, voire la religion en tant que principe, sans pour autant voir s'offusquer les croyants.
Le respect n'est dû qu'à l'Homme, il n'est pas dû à ses croyances.

Ca va peut être vous étonner, mais je suis à 100% d’accord avec vous !!

Mais la réalité est tout autre. L’amalgame est vite fait et par n’importe qui, croyez-moi.
Ce n’est pas que j’accorde du crédit à ce qu’a dit Boubakeur, mais en un sens il a raison (j’ai du me torturer pour pondre cette phrase, je le déteste ce mec).
Je ne me réclame pas des intégristes - c’est  à peine si je suis pratiquant - je voudrais d’ailleurs qu’ils soient tous pendus (je m’emporte un peu).
Cependant du point de vue réaliste que j’essaie d’avoir, je remarque que l’on m’identifie trop à ces gens là. C’est tout à votre honneur d’avancer que critiquer une institution religieuse n’est pas forcement critiquer les croyants, j’aurais bien aimé qu’il en soit ainsi.

Comme tu le dis si bien Abbé Tisier : « On doit pouvoir détruire, démonter, traîner dans la boue, toute religion particulière quelle qu'elle soit, voire la religion en tant que principe, sans pour autant voir s'offusquer les croyants. »
« On doit pouvoir », mais on en est malheureusement encore loin.
Si je dis que Jésus et Moïse sont des pédales (je n’en pense naturellement pas un mot, tout au contraire, ils sont reconnus par l’islam comme prophètes), je ne pense pas que ça passera inaperçue et que ça n’offensera aucun croyant.

PS : cette dernière phrase ne veut pas dire que je ne  soutienne pas Charlie Hebdo, mais essaye de prouver que critiquer le symbole d’une religion, tout comme une institution religieuse, offusquera certainement ces croyants. Ainsi ils s’identifient à elle.

Last edited by Nassahel (08-02-2007 13:29:50)

Les joies de la société de consommation =>
Le fameux "Je pense, donc je suis" cartésien     devient     "Je dépense, donc je suis"

Re: Charlie Hebdo : anti-islamisme ? antisémitisme ? liberté d'expression?

Nassahel a écrit:

Si je dis que Jésus et Moïse sont des pédales (je n’en pense naturellement pas un mot, tout au contraire, ils sont reconnus par l’islam comme prophètes), je ne pense pas que ça passera inaperçue et que ça n’offensera aucun croyant.

Je suis un peu chrétien (dépend des jours, mais c'est pas le sujet) et perso je m'en fous.
Si je dis qu'il faut mettre tous les mécréants sur un bucher, personne viendra me coller un procès. Au mieux la Libre Pensée criera à l'intolérance, mais c'est pas comme si j'y prétais attention.

Personne songe à censurer les textes de Saint Augustin quand il conchie le paganisme, de Lamennais quand il dit que l'athéisme entraine la violence et le despotisme, ni de Feuerbach quand il dit que le christianisme est une arnaque pour couillons.

Alors l'islam, comme tout le monde. Sans blague.


Nassahel a écrit:

le symbole d’une religion, tout comme une institution religieuse, offusquera certainement ces croyants. Ainsi ils s’identifient à elle.

Au lieu de s'offusquer, qu'ils renvoient la balle aussi !! Des caricatures sur le Grand Orient, ça se trouvait à une époque, ça doit bien pouvoir se refaire.

Re: Charlie Hebdo : anti-islamisme ? antisémitisme ? liberté d'expression?

Abbé Tisier a écrit:

Certes, critiquer les cléricaux, ce n'est pas critiquer les religieux, mais il faut pouvoir aller plus loin : critiquer les religions, ce n'est pas non plus manquer de respect à ceux qui y croient. On doit pouvoir détruire, démonter, traîner dans la boue, toute religion particulière quelle qu'elle soit, voire la religion en tant que principe, sans pour autant voir s'offusquer les croyants.
Le respect n'est dû qu'à l'Homme, il n'est pas dû à ses croyances.

Totalement d'accord... j'ai le droit de penser et de dire que le Coran est un tissu de conneries, que la Bible ne vaut pas mieux, que Le catholicisme c'est une grosse arnaque et l'Islam de même. Heuresement qu'on a le droit de dire des choses choquantes ! Et ça ne veux pas dire qu'on ne respecte pas les adeptes de ces religions. Mais il est clair que repecter la personne et respecter la foi c'est différent; Et personellement, je n'ai aucun respect pour les religions, vraiment absolument aucun.

@Nassahel : Dire que Jésus et Mahomet sont des pédales, ça me choque juste par le caractère un tantinet homophobe du terme pédale qui est à forte connotation péjorative.

For every complex problem, there is a solution that is simple, neat, and wrong.
H. L. Mencken

31

Re: Charlie Hebdo : anti-islamisme ? antisémitisme ? liberté d'expression?

Narval a écrit:

Qualifier la Marseillaise anticléricale de "raciste", c'est soit de l'ignorance (j'espère) soit du foutage de gueule.

sors moi de mon ignorance...

Re: Charlie Hebdo : anti-islamisme ? antisémitisme ? liberté d'expression?

Drac a écrit:

Tout à fait. Néanmoins, si le bon sens, une morale particulière, la prudence, etc... peuvent conduire à penser qu'il ne faut pas offusquer les croyants de cette façon, LA LOI LE PERMET. Et c'est ce qui compte.

ET HEUREUSEMENT !! Je suis fier d'habiter dans un pays comme la France qui nous permet de jouir d’une telle liberté !

Cependant, ne détournez pas trop mes propos ^^
J’ai simplement dit que le post de Pierre L. était insultant, pas qu’il fallait supprimer la liberté d’expression.
Tout le monde a le droit de penser librement, hors de toute convenance morale ; il a aussi le droit le plus absolu qui est d’exprimer ses pensées. Tout comme j’ai le droit de lui répondre, logiquement.

Les désaccords sont par ailleurs la richesse d’une véritable démocratie. Ces petits posts ne sont qu’anecdotiques, ne leurs donnez pas plus d’importance qu’ils ne le mériteraient.

Les joies de la société de consommation =>
Le fameux "Je pense, donc je suis" cartésien     devient     "Je dépense, donc je suis"

Re: Charlie Hebdo : anti-islamisme ? antisémitisme ? liberté d'expression?

L'accusation même de racisme renvoie à l'intégrisme. Depuis quand les musulmans appartiennent-ils à une même "race" ?

"Je sens en deux parti[e]s mon esprit divisé." (Pierre Corneille, Le Cid)
"Et en deux sous-parties" (Richard Descoings)

Re: Charlie Hebdo : anti-islamisme ? antisémitisme ? liberté d'expression?

Reuters a écrit:

PARIS (Reuters) - Le parquet a requis jeudi la relaxe de Charlie Hebdo et de son directeur Philippe Val, jugés en correctionnelle à Paris pour la publication de trois dessins de Mahomet jugés racistes par des organisations musulmanes.

Le substitut du procureur Anne de Fontette a estimé que les caricatures relevaient de la liberté d'expression et ne s'en prenaient pas à la religion musulmane, mais à l'intégrisme.

Le jugement devait être mis en délibéré dans la nuit après les plaidoiries des avocats de Charlie Hebdo et Philippe Val.

"L'intégrisme ne désigne pas tous les musulmans", a dit la représentante du ministère public.

"Ce qui est en évidence dans ces caricatures, ce n'est pas l'obscurantisme supposé de la religion musulmane, son prosélytisme ou encore ses défauts, c'est la dénonciation de l'utilisation qu'en font les terroristes qui prétendent agir en son nom", a-t-elle dit.

Cette prise de position était très attendue car le parquet n'était pas à l'origine des poursuites. Lors de publication en février 2006 des dessins, le président Chirac avait dénoncé une "provocation manifeste".

Anne de Fontette a défendu le principe de la liberté d'expression, relevant que la Cour européenne des droits de l'homme en acceptait une très large application, notamment en matière de religion.

Elle a même rendu un hommage indirect à Charlie Hebdo, devenu, a-t-elle dit, "pour nombre de nos concitoyens le reflet vivant de la liberté de la presse dans uns société démocratique qui ne peut être théocratique".

Auparavant, les avocats des plaignants, la Grande mosquée de Paris, l'Union des organisations islamiques de France et la Ligue islamique mondiale, avaient défendu l'idée que l'hebdomadaire satirique avait insulté les croyants musulmans.

Ils ont soutenu qu'ils n'entendaient pas s'en prendre à la liberté d'expression ou établir un délit de blasphème, mais dénoncer ce qu'ils considèrent comme du racisme.

LIBERTE D'EXPRESSION

Plusieurs témoins ont encore soutenu Charlie Hebdo à la barre, dont François Bayrou. "Je suis croyant, j'ai un attachement pour les religions et si j'avais été directeur d'un de ces journaux, je n'aurais pas publié (ces dessins). Mais au-dessus de cela, il y a le pilier central de nos sociétés qui est la liberté d'expression", a dit à la barre le candidat UDF à la présidentielle.

"Bien sûr, ces expressions sont vigoureuses, acides, caustiques, mais est-ce qu'elles portent atteinte aux fondements de la foi ? Je ne le crois pas", a-t-il ajouté.

La veille, le candidat UMP à l'Elysée Nicolas Sarkozy et le premier secrétaire du PS François Hollande avaient exprimé un point de vue similaire, respectivement dans une lettre lue à l'audience et à la barre du tribunal.

Philippe Val est poursuivi par la Grande mosquée de Paris, l'Union des organisations islamiques de France et la Ligue islamique mondiale pour "injures publiques envers un groupe de personnes en raison de leur appartenance à une religion", accusation passible en théorie de six mois de prison et 22.500 euros d'amende.

Sur les trois dessins visés par la poursuite, deux publiés initialement en 2005 au Danemark par le quotidien Jyllands-Posten, montrent pour l'un le prophète Mahomet avec une bombe dans son turban et pour l'autre, le même personnage accueillant des kamikazes au paradis et déclarant, "stop, on est à court de vierges".

Le troisième dessin attaqué, oeuvre du dessinateur Cabu et publié en couverture de Charlie Hebdo, montre, avec un titre "Mahomet débordé par les intégristes", le prophète qui se voile les yeux et dit : "c'est dur d'être aimé par des cons".

A la barre, le journaliste Mohamed Sifaoui a estimé que c'étaient les fondamentalistes musulmans et non les journaux occidentaux qui avaient commencé à associer islam et violence dans leurs représentations.

Il a montré au tribunal le drapeau de l'Arabie saoudite, qui associe la phrase "il n'est de Dieu que Dieu et Mahomet est son prophète", pilier de l'islam, avec un sabre.

Dieudonné est venu défendre Charlie Hebdo, mais il a pas été bien recu.

Re: Charlie Hebdo : anti-islamisme ? antisémitisme ? liberté d'expression?

"Désolé, on accepte pas les extrémistes, on est pas au CFCM ici"

"Je sens en deux parti[e]s mon esprit divisé." (Pierre Corneille, Le Cid)
"Et en deux sous-parties" (Richard Descoings)

Re: Charlie Hebdo : anti-islamisme ? antisémitisme ? liberté d'expression?

Citation du jour hier sur Anarchopedia :

Enfer chrétien, du feu.
      Enfer païen, du feu.
      Enfer mahométan, du feu.
      Enfer hindou, des flammes.
      À en croire les religions, Dieu est né rôtisseur.

        Hugo, Victor.

Last edited by fétiche (09-02-2007 01:39:58)

"Je sens en deux parti[e]s mon esprit divisé." (Pierre Corneille, Le Cid)
"Et en deux sous-parties" (Richard Descoings)

37

Re: Charlie Hebdo : anti-islamisme ? antisémitisme ? liberté d'expression?

Comme quoi, je n'avais pas tout à fait tort : le tribunal a estimé que les caricatures visaient les intégristes, et non pas la foi musulmane.
Il serait donc interdit de critiquer la foi musulmane ? Au nom de quoi ?

Re: Charlie Hebdo : anti-islamisme ? antisémitisme ? liberté d'expression?

Attends, ce n'est pas le tribunal mais le ministère public qui l'a dit, nuance.
Je crois que ce n'est pas la foi musulmane mais les croyants qui étaient cités dans la seconde partie de la phrase plutôt que la foi.

http://unefiep2009.wordpress.com/

39

Re: Charlie Hebdo : anti-islamisme ? antisémitisme ? liberté d'expression?

Abbé Tisier
Il serait donc interdit de critiquer la foi musulmane ? Au nom de quoi ?

Il serait donc interdit de critiquer la foi juive ? Au nom de quoi ? (SIC)

40

Re: Charlie Hebdo : anti-islamisme ? antisémitisme ? liberté d'expression?

Le substitut du procureur Anne de Fontette[/quote a écrit:

que les caricatures relevaient de la liberté d'expression et ne s'en prenaient pas à la religion musulmane, mais à l'intégrisme.

"Ce qui est en évidence dans ces caricatures, ce n'est pas l'obscurantisme supposé de la religion musulmane, son prosélytisme ou encore ses défauts, c'est la dénonciation de l'utilisation qu'en font les terroristes qui prétendent agir en son nom", a-t-elle dit.

Je maintiens donc ce que j'ai dit, d'après le substitut du procureur (pour te faire plaisir... t'as un exam d'intro au droit dans la semaine ou quoi ?) :

- on a le droit de s'en prendre à l'intégrisme (c'est la moindre des choses)
- mais on n'aurait pas le droit de s'en prendre à la religion musulmane, à son obscurantisme supposé, à son prosélytisme, ou encore à ses défauts

- ce raisonnement sous-entend, à mon sens, qu'une certaine forme de respect serait dûe à la religion musulmane en tant que religion, et non pas seulement aux musulmans en tant qu'êtres humains.

Eh bien, moi, ça me gêne.

41

Re: Charlie Hebdo : anti-islamisme ? antisémitisme ? liberté d'expression?

1939 a écrit:

Abbé Tisier
Il serait donc interdit de critiquer la foi musulmane ? Au nom de quoi ?

Il serait donc interdit de critiquer la foi juive ? Au nom de quoi ? (SIC)

J'ai le droit de critiquer toutes les fois en tant que fois, autant de fois que je veux.
Pour moi, le judaïsme est un obscurantisme au même titre que toutes les autres religions. Elle vise à soumettre l'être humain à des idoles inventées, à des lois archaïques, à des traditions castratrices.

Je ne pense pas que ces propos puissent être assimilés, comme tu le fais, au nazisme sous quelque forme que ce soit. Ton raisonnement est honteux, et symptomatique d'une censure religieuse que cherchent à imposer les abrutis qui portent plainte contre Charlie Hebdo.

42

Re: Charlie Hebdo : anti-islamisme ? antisémitisme ? liberté d'expression?

Ce matin, sur LCI, ils montrent les "unes" de Charlie Hebdo, mais en les floutant...

On atteint vraiment des sommets de ridicule.

43

Re: Charlie Hebdo : anti-islamisme ? antisémitisme ? liberté d'expression?

Abbé Tisier
Je ne pense pas que ces propos puissent être assimilés, comme tu le fais, au nazisme sous quelque forme que ce soit.

Tu as raison. L'affaire des employés de l’aéroport Charles de Gaulle n'était qu'un simple concours de circonstances. (resic)

Un petit peu plus de subtilité, et un peu moins de dogmatisme, te permettront de saisir le sens de mes propos.


Faut-il remettre en cause ou limiter la liberté d'expression ?
Mauvaise question = Mauvaise réponse !


Des abrutis qui portent plainte contre d'autres abrutis. Cette affaire ne valait pas mieux que cinq lignes dans la rubrique "fait divers".

Re: Charlie Hebdo : anti-islamisme ? antisémitisme ? liberté d'expression?

J’ai simplement dit que le post de Pierre L. était insultant

Non. C'est moi qui me sent insulté pour le coup ;o)

Dire que Moïse est une pédale, ce n'est pas dire une critique de la religion, c'est dire du caca.

Please could you take this note, ram it up your hairy inbox and pin it to your fucking prostate.

Re: Charlie Hebdo : anti-islamisme ? antisémitisme ? liberté d'expression?

J’en conviens.

Les joies de la société de consommation =>
Le fameux "Je pense, donc je suis" cartésien     devient     "Je dépense, donc je suis"

Re: Charlie Hebdo : anti-islamisme ? antisémitisme ? liberté d'expression?

1939 a écrit:

Abbé Tisier
Je ne pense pas que ces propos puissent être assimilés, comme tu le fais, au nazisme sous quelque forme que ce soit.

Tu as raison. L'affaire des employés de l’aéroport Charles de Gaulle n'était qu'un simple concours de circonstances. (resic)

Un petit peu plus de subtilité, et un peu moins de dogmatisme, te permettront de saisir le sens de mes propos.


Faut-il remettre en cause ou limiter la liberté d'expression ?
Mauvaise question = Mauvaise réponse !


Des abrutis qui portent plainte contre d'autres abrutis. Cette affaire ne valait pas mieux que cinq lignes dans la rubrique "fait divers".

Où vois-tu une once de critique de la foi musulmane là-dedans ?

Oui c'est un sujet "sensible", mais pourquoi est-ce que j'aurais à m'autolimiter dans mes déclarations ?
L'autocensure est la pire de toutes, la plus liberticide.

Qui parle de dogmatisme? C'est d'une critique des dogmes qu'il s'agit là! Le renversement d'accusation est classique surtout (retour d'accusation tout aussi facile) à l'extrême-droite où on associera Israël et nazisme.

"Je sens en deux parti[e]s mon esprit divisé." (Pierre Corneille, Le Cid)
"Et en deux sous-parties" (Richard Descoings)

Re: Charlie Hebdo : anti-islamisme ? antisémitisme ? liberté d'expression?

lemonde.fr a écrit:

Au procès des caricatures, tension, fureur et fous rires
LE MONDE | 08.02.07 | 13h34  •  Mis à jour le 08.02.07 | 20h37

Cela a commencé comme la réunion d'un comité de soutien à Charlie Hebdo dans un amphithéâtre étudiant, avec une joyeuse bande de dessinateurs envahissant, crayons en main, les tribunes et venant nicher leurs cartons à dessin sous le nez des trois membres du tribunal. Cela s'est poursuivi dans une atmosphère enfiévrée de tribune politique, entrecoupée de magistrales séquences documentaires, d'interpellations cabotines, de tensions, de fous rires et de fureur. C'était, mercredi 7 février, devant la 17e chambre du tribunal correctionnel de Paris, le premier des deux jours d'audience consacrés à l'affaire de la publication des caricatures du prophète Mahomet dans l'hebdomadaire Charlie Hebdo, qui était poursuivi en la personne de son directeur de publication, Philippe Val, pour "injures publiques envers un groupe de personnes en raison de sa religion".

A la première partie civile, la Grande Mosquée de Paris (GMP), présidée par le recteur Dalil Boubakeur - qui n'était pas présent à l'audience -, s'étaient ajoutés l'Union des organisations islamiques de France (UOIF), la Ligue islamique mondiale et un condamné de droit commun de religion musulmane en tee-shirt orange et pantalon de survêtement, qui, de son box, a fort scrupuleusement pris sa part du débat. Le tout a produit neuf heures d'échanges tumultueux que le président du tribunal de grande instance de Paris, Jean-Claude Magendie, a très vite renoncé à maîtriser.

Philippe Val, profil émacié, verbe tranchant, est à la barre. "Il s'agit là d'un combat d'idées qui, en aucun cas, exprime un mépris quelconque pour une foi quelconque. On a inventé la démocratie pour qu'il y ait un débat. Lorsque la religion devient une idéologie comme une autre, elle doit pouvoir être critiquée."

Défendant le choix de son journal de publier, en février 2006, l'intégralité des caricatures du prophète Mahomet dont la parution, quatre mois plus tôt, dans le quotidien conservateur danois Jyllands-Posten, avait suscité une polémique mondiale, Philippe Val s'est attardé sur les trois dessins poursuivis par les parties civiles : la couverture de l'hebdomadaire, confiée au dessinateur maison Cabu, qui représentait, sous un bandeau dénonçant les intégristes musulmans, le prophète Mahomet s'exclamant : "C'est dur d'être aimé par des cons !" ; et les deux dessins danois, l'un montrant le prophète accueillant des terroristes sur un nuage en leur disant "Stop, le stock de vierges est épuisé !", l'autre, avec un prophète coiffé d'un turban détourné en une bombe au détonateur allumé.

"Vous avez touché le premier pilier de l'islam !", lui a lancé l'avocat de l'UOIF, Me Oussani Mebarek. "S'il fallait que tout le monde respecte les tabous de toutes les religions du monde, comment ferions-nous pour vivre ?", lui a répliqué Philippe Val, en soulignant que ces dessins ne faisaient que "dénoncer tout à fait clairement l'utilisation que font les terroristes de l'islam et la justification par l'islam du terrorisme".

On en était à ces premiers échanges lorsque l'un des avocats de Charlie Hebdo, Me Georges Kiejman, a demandé la parole pour donner lecture d'un courrier qui venait tout juste d'être transmis à son client. "Je tiens à apporter clairement mon soutien à votre journal qui, à sa façon, exprime une vieille tradition française : celle de la satire, de la dérision et de l'insubordination (...). Je puis tout à fait comprendre que certains dessins incriminés aient pu heurter les convictions religieuses de nos concitoyens musulmans (...). Pour autant, je préfère l'excès de caricature à l'absence de caricature." Suivaient quelques phrases lues par Me Kiejman, qui ajoutait avec gourmandise : "La lettre est signée de... Nicolas Sarkozy, sous l'en-tête "Ensemble, tout devient possible" !" Applaudissements et rires dans la salle.

A voix basse, Me Francis Szpiner, avocat de la Mosquée de Paris, se livrait à son jeu favori, l'imitation du président de la République, Jacques Chirac, dont il est proche. "Ahhh, ce Nicolas !"

Les débats se poursuivaient avec la déposition du premier de la quinzaine des témoins sollicités par la défense de l'hebdomadaire, l'essayiste musulman et professeur de théologie Abdelwahab Meddeb. "Qu'une telle caricature puisse blesser, c'est incontestable. Mais son droit à circuler et à être publiée est inaliénable", a-t-il souligné. En écho, Antoine Sfeir, directeur d'une revue d'études sur le monde arabo-musulman, Les Cahiers de l'Orient, a observé qu'il ne fallait "pas confondre foi et religion". "La foi résiste à tout. Ce procès n'a pas lieu d'être", a-t-il ajouté.

Très attendu était encore le rédacteur en chef des pages culture du Jyllands-Posten, Fleming Rose, qui était à l'origine de la commande des caricatures. "J'ai ridiculisé une idéologie, pas des hommes. Tout le monde doit pouvoir accepter le ridicule, dans le respect de la loi", a-t-il assuré, en rappelant que les organisations musulmanes qui avaient poursuivi son journal au Danemark avaient perdu leur procès.

A la salle surchauffée, le président a alors annoncé la venue de François Hollande, premier secrétaire du PS. "Il valait mieux un bon débat qu'un mauvais procès. La liberté d'expression est un principe absolu", a-t-il dit, en réfutant l'argument d'une assimilation faite par ces caricatures entre musulman et terroriste. "Mais peut-on dénoncer le terrorisme en écartant le lien avec la religion alors que les terroristes eux-mêmes font ce lien ?" A l'adresse des parties civiles, François Hollande a ajouté : "Je ne pense pas que cette affaire ait fait progresser votre cause."

Suivaient encore Elisabeth Badinter, affirmant que "si Charlie Hebdo est condamné, c'est le silence qui va s'imposer à nous tous", et l'ancien directeur de L'Express devenu PDG du Seuil, Denis Jeambar, saisissant cette occasion pour raconter publiquement le bras de fer qui l'a opposé, la nuit du bouclage du numéro de l'hebdomadaire qui publiait les caricatures, à son actionnaire de l'époque, Serge Dassault - "sa préoccupation était le fait que le président de la République se rendait en Arabie saoudite quinze jours plus tard pour discuter de contrats", a-t-il précisé.

Imperturbablement civil, le condamné de droit commun continuait de poser ses questions, jusqu'à ce que le président, épuisé, se décide à l'interrompre et à lever l'audience. Poursuite du forum démocratique, jeudi.

Pascale Robert-Diard
Article paru dans l'édition du 09.02.07.

Je regrette de ne pas avoir été là big_smile

"Je sens en deux parti[e]s mon esprit divisé." (Pierre Corneille, Le Cid)
"Et en deux sous-parties" (Richard Descoings)

Re: Charlie Hebdo : anti-islamisme ? antisémitisme ? liberté d'expression?

Le procès participatif. C'est nouveau.

"Pourquoi m'a-t-on inoculé l'idéal vulgaire et creux d'une ambition sordide et épuisante."
                                                                                                           [Hermann Hesse]

Re: Charlie Hebdo : anti-islamisme ? antisémitisme ? liberté d'expression?

Nassahel a écrit:

Je suis musulman et 100% derrière Charlie Hebdo !
Ils publient ce qu’ils veulent, et n’ont pas à être attaqués pour ça !
C’est quand même un comble de voir un tel procès s’ouvrir en France, digne pays de la liberté qui s’est battue corps et âme pour ces acquis !

De tels procès ne sont justifiés que s’ils incitent à la haine raciale, comme un certain Redeker qui se cache derrière la liberté d’expression… (Oui je suis aussi derrière Redeker, mais cette fois pour l’enculer tongue)

Vive la liberté, vive la  république et vive la France !

Bonjour Nassahel,

Tu me sembles etre quelqu'un qui a pu garder sa liberte de jugement et son intelligence malgre le carcan intellectuel exerce par l'Islam de maniere diffuse sur chacun de ses adeptes. Je te le dis vraiment en toute amitie, converti toi a autre chose, n'importe quoi. Ou ne te convertis pas mais "deconvertis" toi et devient agnostique, athe ou ce que tu veux. Tu trouveras ma demande probablement intolerante, deplacee ou je ne sais quoi mais non, c'est du pur humanisme. Je ne te connais pas mais je t'apprecie pour tes posts et c'est pour ca que j'essaie de t'aider.

Tiens lis donc cet article sur une femme qui a eu un courage immense et le paiera un jour de sa vie. Le vrai martyre, c'est ca. Pas les types qui s'explosent sur les marches en Irak.

http://www.latimes.com/news/nationworld … ;cset=true

Merci de lire le disclaimer d'aml.

Re: Charlie Hebdo : anti-islamisme ? antisémitisme ? liberté d'expression?

Il dit quoi le lien? (la flemme de m'enregistrer)

"Je sens en deux parti[e]s mon esprit divisé." (Pierre Corneille, Le Cid)
"Et en deux sous-parties" (Richard Descoings)