Topic: Création d'un Master Affaires Publiques en alternance

Bonjour,

Je suis Jean-Baptiste Nicolas, le responsable pédagogique du master Affaires publiques et de la préparation aux concours.
Pour l’année prochaine, nous envisageons d’offrir à une vingtaine d’entre vous la possibilité de suivre le master Affaires publiques en alternance, à titre expérimental.
Au cours de leurs deux années de master, les élèves de la classe-pilote réaliseraient deux stages longs d’une durée de six mois (un dans le secteur public, un dans le secteur privé), tout en bénéficiant d’une préparation très intensive aux concours administratifs.

Cette innovation poursuivrait quatre objectifs :
-          vous permettre de déterminer votre vocation professionnelle en meilleure connaissance de cause, après avoir effectué un stage long dans le secteur privé et un stage long dans le secteur public ;
-          mieux vous préparer aux concours administratifs, en vous permettant d’acquérir une véritable expérience professionnelle que vous pourrez valoriser devant les jurys des concours, qui semblent de plus en plus sensibles à l’expérience professionnelle des candidats ;
-          mieux vous préparer à vos futurs métiers de gestionnaires, en vous faisant bénéficier de deux expériences professionnelles de longue durée et d’enseignements renforcés en « techniques professionnelles » et « outils de gestion » ;
-          dans un contexte caractérisé par le développement rapide de nouvelles activités à la lisière du secteur public et du secteur privé (conseil au secteur public, financement privé d’infrastructures publiques, relations institutionnelles…),  permettre à ceux d’entre vous qui ne s’orienteront pas vers les concours ou qui ne les réussiront pas d’entrer sur le marché du travail dans les meilleures conditions.


Nous vous ferons parvenir des informations plus détaillées à ce sujet dans les semaines à venir.

D’ores et déjà, si la possibilité de suivre le master AP en alternance vous intéresse, je vous serais très reconnaissant de bien vouloir le faire savoir par messagerie à Delphine Brunet (delphine.brunet1@sciences-po.fr) avant le 28 février prochain, en signalant dans le titre de votre message votre degré d’intérêt :

-          « Engagement » : vous êtes très fortement motivé(e) par l’expérience. Vous vous engagez d’ores et déjà à suivre ce cursus. Vous serez prioritaire pour l’attribution des places ; nous vous contacterons dès le mois de mars ;

-          « Manifestation d’intérêt » : vous êtes intéressé par l’expérience. Vous souhaitez bénéficier d’un délai supplémentaire de réflexion. Vous conservez la possibilité de vous inscrire, sans être prioritaire pour l’attribution des places.


Par avance, je vous remercie beaucoup de l’attention que vous porterez à ce message.

Bien cordialement,

Jean-Baptiste  NICOLAS

Responsable du Pôle Affaires publiques

Qu'en pensez-vous ? Intéressant ? J'hésite entre AP et Fin&Strat dans l'optique de continuer avec une parisienne, il me semble que là AP devient intéressant non seulement pour le côté "Cursus Sciences Po "parfait"" et pour le côté professionnalisant qui manquait au master avant...

Des avis ?

Re: Création d'un Master Affaires Publiques en alternance

C'est clairement séduisant.

Re: Création d'un Master Affaires Publiques en alternance

Ca m'a l'air effectivement d'être tout à fait intéressant, et ça rouvre des portes qui ont tendance à se fermer un peu quand on ne fait aucun stage dans le privé avant d'être diplômé.

Ca a en plus l'avantage d'être très opérationnel et concret, ce qui ne peut qu'enrichir la formation AP que je trouvais un peu trop éloignée de la vraie vie économique et sociale et trop portée sur une vision par le petit bout de la lorgnette de ce qui se passe dans le privé.

Work is the curse of the drinking classes.

I would like to make a toast to lying, stealing, cheating and drinking. If you're going to lie, lie for a friend. If you're going to steal, steal a heart. If your going to cheat, cheat death. And if you're going to drink, drink with me.

Re: Création d'un Master Affaires Publiques en alternance

C'est geniaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaal... je suis arrivee a pipo un an trop tot!

Re: Création d'un Master Affaires Publiques en alternance

Mouais, enfin, à un moment donné, il aurait quand même fallu que tu choisisses entre le SIPA et pipo en alternance ;-)

Work is the curse of the drinking classes.

I would like to make a toast to lying, stealing, cheating and drinking. If you're going to lie, lie for a friend. If you're going to steal, steal a heart. If your going to cheat, cheat death. And if you're going to drink, drink with me.

Re: Création d'un Master Affaires Publiques en alternance

Eidólon a écrit:

Mouais, enfin, à un moment donné, il aurait quand même fallu que tu choisisses entre le SIPA et pipo en alternance ;-)

Oui je ne suis pas a plaindre, mais y a des chances que j'aie opte pour le master en alternance... ;-)
Quoique... en fin de 3A j'etais anti-affaires publiques et je ne jurais que par carrieres internationales, et puis je ne sais pas je me suis inscrite en affaires publiques pour le "challenge", et le systeme m'a engloutie...
Mais merci pour ton post!

Re: Création d'un Master Affaires Publiques en alternance

Oui c'est une excellente initiative.

D'ailleurs, il faudrait que les alternances se généralisent, que ce soit dans les grandes écoles ou dans les universités (surtout les universités d'ailleurs dont on sait qu'elles posent problème quant à leur capacité à mener les étudiants sur le marché du travail).

"Sapere aude, aie le courage de te servir de ton propre entendement."(E. Kant)
"Le secret douloureux des Dieux et des Rois, c'est que les hommes sont libres" (Jupiter à Egisthe in Les Mouches de Sartre)

Re: Création d'un Master Affaires Publiques en alternance

Greg a écrit:

O

D'ailleurs, il faudrait que les alternances se généralisent,

Surtout les universités en effet.
D'ailleurs on pourrait songer à supprimer le statut de stagiaire et le remplacer par un statut d'alternance obligeant à faire profiter l'employé des mêmes conditions que les autres.

Re: Création d'un Master Affaires Publiques en alternance

ENORME cette nouvelle opprtunité que nous offre Sciences Po!! Décidément je pense très sérieusement à me lancer dans le culte de la personnalité de Richard Descoings, le héros de mon coeur, venu sur Terre d'une galaxie éloignée tel Capitaine Flamme, pour nous sauver tous et nous élever au rang des étoiles!! Je pense qu'une soucription publique pour l'érection d'une statue en son honneur dans le Jardin de SP serait tout à fait appropriée et méritée... God bless you Riri

Re: Création d'un Master Affaires Publiques en alternance

mcnap a écrit:

ENORME cette nouvelle opprtunité que nous offre Sciences Po!! Décidément je pense très sérieusement à me lancer dans le culte de la personnalité de Richard Descoings, le héros de mon coeur, venu sur Terre d'une galaxie éloignée tel Capitaine Flamme, pour nous sauver tous et nous élever au rang des étoiles!! Je pense qu'une soucription publique pour l'érection d'une statue en son honneur dans le Jardin de SP serait tout à fait appropriée et méritée... God bless you Riri

J'ai vu ton pseudo sur MSN et de suite compris que t'avais dû répondre "engagement" dans la seconde...
Pour ma part j'hésite, alors j'ai "manifesté mon intérêt" et je me tâte d'ici le 28 février... ça me plaît bien, mais ça reste AP, donc à compléter par une ESC ensuite si le secteur public (et assimilés et liés) nous botte pas, mais bon ça peut le faire...
Le soleil brille à SB ?

PS: Capitaine Flam tout court au fait wink

Last edited by Aeris (30-01-2007 02:35:44)

Re: Création d'un Master Affaires Publiques en alternance

Perso je pense que c'est exacetement ce qui manquait à ce master.
En effet d'un point de vue bassement matérialiste si on se fait jeter aux concours A+, on pourra rebondir d'autant plus facilement avec ces deux expériences professionnelles, dont surtout une dans le privé, en se vendant plus facilement sur le marché du travail où ce qui fait la différence sont les stages et autres expériences (ainsi que de plus en plus dans les jurys d'admission...).
Cela aidera également à clarifier les vocations de ceux qui comme moi hésite entre le privé et sa tune et le public et sa tres potentielle gloire (politique...).
Et enfin à un moment où l'on ne cesse de reprocher le manque de vue et de terrain de la classe administrative et politique, cela constitue un atout novateur dans la formation de ladite "classe" (j'aime pas ce mot).

Bref, je persiste et signe, Riri est un Dieu vivant, mieux que Zidane.

Problème: c'est censé être reservé qu'à 20 heureux élus, donc ça va saigner à l'entrée...

Re: Création d'un Master Affaires Publiques en alternance

mcnap a écrit:

Perso je pense que c'est exacetement ce qui manquait à ce master.
En effet d'un point de vue bassement matérialiste si on se fait jeter aux concours A+, on pourra rebondir d'autant plus facilement avec ces deux expériences professionnelles, dont surtout une dans le privé, en se vendant plus facilement sur le marché du travail où ce qui fait la différence sont les stages et autres expériences (ainsi que de plus en plus dans les jurys d'admission...).
Cela aidera également à clarifier les vocations de ceux qui comme moi hésite entre le privé et sa tune et le public et sa tres potentielle gloire (politique...).
Et enfin à un moment où l'on ne cesse de reprocher le manque de vue et de terrain de la classe administrative et politique, cela constitue un atout novateur dans la formation de ladite "classe" (j'aime pas ce mot).

Bref, je persiste et signe, Riri est un Dieu vivant, mieux que Zidane.

Problème: c'est censé être reservé qu'à 20 heureux élus, donc ça va saigner à l'entrée...

T'es intéressé par les concours A+ toi maintenant ?
Je partage ton point de vue, maintenant, je pense que si on veut faire dans le privé, faut faire fin&strat, pour le public faut faire AP, et éviter les transfuges un peu foireux... reste donc à décider !

Re: Création d'un Master Affaires Publiques en alternance

Mais Aeris franchement, le système AP est d'une efficacité redoutable: j'y suis entrée à reculons (je ne comprends toujours pas ma propre décision), et en moins de 3 mois j'ai appris à me passionner pour le droit public, la gestion de crise en préfecture, les noms de promo de l'ENA, l'AJDA, etc. Avec deux stages de 6 mois (sûrement intéressants, JB Nicolas va mettre le paquet pour décrocher des stages terrain responsabilisants à "ses" étudiants), ça doit être encore mieux.
J'ajoute que le secrétariat de ce master est extrêmement attentif aux étudiants, super réactif, et que le responsable suscité est toujours prêt à vous rencontrer pour discuter de vos doutes, attentes, recommandations, etc.

Cela dit, il faut se passionner un minimum pour les problématiques publiques (à défaut du service public), et accepter de se formatter dans un moule qui n'est peut être pas le vôtre au début (pour s'intégrer).

Re: Création d'un Master Affaires Publiques en alternance

Fred a écrit:

Mais Aeris franchement, le système AP est d'une efficacité redoutable: j'y suis entrée à reculons (je ne comprends toujours pas ma propre décision), et en moins de 3 mois j'ai appris à me passionner pour le droit public, la gestion de crise en préfecture, les noms de promo de l'ENA, l'AJDA, etc. Avec deux stages de 6 mois (sûrement intéressants, JB Nicolas va mettre le paquet pour décrocher des stages terrain responsabilisants à "ses" étudiants), ça doit être encore mieux.
J'ajoute que le secrétariat de ce master est extrêmement attentif aux étudiants, super réactif, et que le responsable suscité est toujours prêt à vous rencontrer pour discuter de vos doutes, attentes, recommandations, etc.

Cela dit, il faut se passionner un minimum pour les problématiques publiques (à défaut du service public), et accepter de se formatter dans un moule qui n'est peut être pas le vôtre au début (pour s'intégrer).

Dit comme ça, la secte du temple AP donne envie... ils t'ont fait une ristourne de combien sur ta cotisation annuelle pour ce post Fred ??

T'as une idée de si ça empêche de postuler pour les DD ce machin là ou pas ?

Last edited by Aeris (30-01-2007 02:57:37)

Re: Création d'un Master Affaires Publiques en alternance

Bien au contraire, je suis tellement endoctrinée dans la secte que je paie pour dire tout ça...

Plus sérieusement, oui je pense que ça empêche de postuler pour les DD ce machin là. D'abord parce que si tu t'engages à le faire, et bien tu t'engages à le terminer...  et ensuite parce que vu l'organisation de la scolarité c'est un programme dont on ne peut vraiment tirer parti en faisant un DD (pas assez de temps pour acquérir des bases théoriques indispensables... déjà un an de cours en AP c'était léger, et on rate un semestre de cours et 6-9 mois de stage à temps plein).

D'un autre côté... cette année on est 2 sur 7 du DD SIPA à vouloir tenter des concours admin (et à croire à nos chances malgré notre profil, parce que ce n'est pas complètement incompatible), et un an de cours à NY avec stage à mi temps de 6-9 mois à l'ONU ou une admin publique américaine ça permet de compenser les stages affpub traditionnels. Je te conseille d'écrire à JB Nicolas pour plus de conseils sur le choix le plus judicieux vu tes projets professionnels, mais à mon avis si tu veux un DD, opte pour la voie classique. Et si tu aimes les stages et que tu n'as pas eu ton DD, tu peux toujours faire un stage de juillet à fin février (je conseille notamment les préfectures pour tester sa vocation de service à l'Etat...)

PS: l'autre gars du DD qui veut passer les concours est aussi un ex-AP endoctriné. C'est du lavage de cerveau! Mais que fait la police?

Re: Création d'un Master Affaires Publiques en alternance

Dis moi, pour les affectations au DD de Columbia au niveau de la représentation des différents masters ça donne quoi ? AP ? Fin&Strat ? Carrières Internationales ? Autre chose ?

Je vais écrire à JB Nicolas en effet mais d'abord je vais essayer de réfléchir à ce que je veux faire de ma vie, c'est la principale question à se poser en fait...

Re: Création d'un Master Affaires Publiques en alternance

7 admis au DD SIPA:

- 2 AP
- 1 Finance
- 4 Carrières inter dont 2 développement, 1 international business et 1 conflits et sécurité je crois

Partis faire:
- 2 Human Rights (dont moi, Human Rights étant l'écran de fumée officiel derrière lequel je me cache pour prendre des cours de U.N. Studies)
- 1 Environmental policy
- 1 Economic and political development
- 1 Advanced Policy Analysis
- 2 International Finance

Ont fait avant le master:
- 3 issus du Premier Cycle (3A à Georgetown et University of Chicago, un cycle délocalisé à Nancy je crois?)
- 1 ingénieur des Mines
- 2 universités anglaises
- 1 dont je ne me souviens plus, mais études en France hors pipo il me semble.

Et en gros, profils très divers, ambitions diverses, mais bonne maîtrise de l'anglais en commun et pas mal d'expérience internationale (que ce soit des stages, les études, l'enfance passée à l'étranger, etc)

Re: Création d'un Master Affaires Publiques en alternance

Merci beaucoup, ça me donne une meilleure idée de la question !

Re: Création d'un Master Affaires Publiques en alternance

Excellente initiative de l'administration imo.

"Pourquoi m'a-t-on inoculé l'idéal vulgaire et creux d'une ambition sordide et épuisante."
                                                                                                           [Hermann Hesse]

Re: Création d'un Master Affaires Publiques en alternance

Effectivement ça a l'air super attirant ce type de réforme en AP, mais [mode jeune damoiselle 1er Cycle] quid des stages ? D'accord pour le stage en secteur public, ça j'imagine qu'on ne doit pas avoir trop de difficultés pour le trouver, mais en ce qui concerne le stage 'privé' ? Je ne sais pas trop ce que l'on peut obtenir en venant d'AP et quasiment aucune exp derrière nous... Je vois mal les étudiants sortir de leur droit public pour aller auditer chez Deloitte ou comme ça. Du conseil alors ? (et encore, seulement en rapport avec les admin, non ?) JB Nicolas est-il capable de nous dégotter de bons stages ?

En tout cas, si on peut se débrouiller pour avoir de vrais bons stages, surtout pour le privé, c'est à mon avis très prometteur...

Convertis : Edou, EB, So What, Trèfle, Moktar, faux semblants, fétiche, Alea, LaurieLP
---
Sent from my Blackberry Handheld.

21

Re: Création d'un Master Affaires Publiques en alternance

C'est une super intiative, d'autant plus qu'un certain nombre d'étudiants le font déjà... Ce ne sera plus considéré comme quelque chose d'optionnel, et ça facilitera un peu les choses pour ses étudiants.

Personnellement, je suis en stage à côté, et c'est la misère tout le semestre. J'ai passé mon temps à m'excuser aurpès de mes professeurs pour des travaux rendus en retard, et auprès de ma boss pour lui dire que ça chauffe, de temps en temps, à Sciences Po.

Cela dit, ça reste tout de même une super expérience. C'est d'ailleurs quelque chose qui se fait déjà beaucoup aux US, n'est-ce pas Fred?

Bon, je retourne bosser sur mon exposé.

Re: Création d'un Master Affaires Publiques en alternance

Cette proposition de master en alternance est partie d'une note realisee par un groupe de travail informel reuni par JB Nicolas pour reflechir aux ameliorations du master affpub. Ca me conforte dans l'idee que c'est un master tres a l'ecoute de ses eleves!

Aliosha: ayant deja vu JB Nicolas a l'oeuvre, je pense bien qu'avec son equipe et ses contacts + le concours des maitres de conf d'affaires publiques, que les stages en secteur public seront probablement extremement enrichissant. Quant au secteur prive, a mon avis il n'y a pas raison de s'inquieter, Sciences Po a de bons voire tres bons partenariats avec differents cabinets de conseil (notamment Accenture grace au projet co, et PwC) et de grandes entreprises. J'imagine que meme si vous pourrez chercher vos propres stages, le master vous garantira plus ou moins un stage de son cote egalement.

Poughkee (ca va tu survis?): je crois bien que le master en alternance permettra d'effectuer deux stages a temps plein de 6 mois chacun, ce qui est encore plus enrichissant que des stages a temps partiel, parce qu'on peut etre sur le terrain, hors de Paris, pour une longue periode.
Mais par ailleurs comme toi je trouve que les stages en parallele des etudes c'estegalement super, meme si parfois on en bave, surtout quand on debarque en affaires publiques apres une 3A passee a ne pas faire grand chose... d'academique du moins.

Aux US, je n'ai jamais entendu parler de master affaires publiques en alternance... il y a bien des Executive MPA (etudes le soir et le week end pour cadres) et des stages obligatoires a effectuer l'ete par exemple, mais pas de vrais systemes de stages integres aux etudes. Cependant, beaucoup d'etudiants bossent ou font des stages a cote de leurs etudes, c'est effectivement tres commun, mais n'oublions pas que:
1- on a beaucoup moins d;heures de cours (8-12h par semaine en master)
2- la culture du stage est bien ancree et c'est facile d'en trouver un, comme de trouver un petit boulot egalement (a Sciences Po c'est la galere pour etre vacataire!)
3- les stages sont plus valorises que les etudes!

23

Re: Création d'un Master Affaires Publiques en alternance

Vous trouvez ça normal de payer deux années de droits de scolarité pour faire seulement un an dans les murs ?
Vous trouvez normal qu'un établissement supérieur fournisse un master qui équivaut à deux semestres de cours ?
Vous ne pensez pas que Sciences Po a surtout pour mission de donner des cours plutôt que de fournir des stages ?

Re: Création d'un Master Affaires Publiques en alternance

On ne paie pas de frais de scolarité, il me semble, quand on est en alternance. C'est le deal habituel???

???? ????????? ????????? ?????????...?????? ?????? - ???? ?a?????? ??? ? ????????? ?????????? ?????!...

Re: Création d'un Master Affaires Publiques en alternance

C'est le deal normal, puisqu'habituellement, ton apprentissage se fait en deux ans avec la même entreprise. Et c'est l'entreprise qui paie en compensation de la taxe professionnelle. Dans le programme proposé par Sciences Po, je ne sais pas comment ça s'organise vu qu'on change d'entreprise. Ca ne paraît pas si évident.

Work is the curse of the drinking classes.

I would like to make a toast to lying, stealing, cheating and drinking. If you're going to lie, lie for a friend. If you're going to steal, steal a heart. If your going to cheat, cheat death. And if you're going to drink, drink with me.

Re: Création d'un Master Affaires Publiques en alternance

Un enthousiasme infondé a écrit:

Vous trouvez ça normal de payer deux années de droits de scolarité pour faire seulement un an dans les murs ?
Vous trouvez normal qu'un établissement supérieur fournisse un master qui équivaut à deux semestres de cours ?
Vous ne pensez pas que Sciences Po a surtout pour mission de donner des cours plutôt que de fournir des stages ?

La question des droits de scolarite est a clarifier, mais meme s'il fallait payer des frais de scolarite ca ne me choquerait pas tant que ca, parce que:

1- Le but ultime c'est d'avoir un boulot qui te plait, et ce master peut t'y amener aussi bien sinon mieux que le master classique.
2- On peut considerer que les stages font partie de la formation (et t'apprennent donc autant que les cours), et vu que tu beneficies pour cela d'un soutien de pipo, etc, il n'est pas tres choquant de payer les frais de scolarite.
3- Un master en un an, ca se fait dans pas mal d'endroits au monde, notamment en Grande-Bretagne (avec 6-8h de cours par semaine). Je pense que c'est suffisant pour acquerir des outils de base, beaucoup de choses s'apprennent sur le tas dans la vie professionnelle. D'autre part, ce master sera un master-prep'ena-intensive, et on peut imaginer que le volume horaire lors des semestres d'etudes compensera la "perte" du semestre 4 en affaires publiques (on perd droit public approfondi, gestion publique, c'est pas la mer a boire).
Si on part dans cette logique, il faudrait abolir les DD aussi, puisqu'en 2 ans et un stage de 120h on a deux masters dans deux domaines differents (soit 2 ans gagnes).
4- La mission de Sciences Po, pour en revenir au 1, est a mon avis de former des professionnels, et si ca se fait par des stages, tant mieux, tant qu'ils sont optimises par des cours a cote.

Je persiste a croire que c'est une excellente initiative!

27

Re: Création d'un Master Affaires Publiques en alternance

Je ne suis pas certain que cela coûte 4 000 ni même 2 000 € à Sciences Po pour dégoter un stage à un étudiant.

Last edited by EM (01-02-2007 09:47:57)

Re: Création d'un Master Affaires Publiques en alternance

@ EM: Non mais si tu dégotes un stage dans telle ou telle grande boite, c'est parce que tu es à Sciences Po. Tu profites du truc, donc tu payes le truc.

Fred a écrit:

4- La mission de Sciences Po, pour en revenir au 1, est a mon avis de former des professionnel

En ce qui concerne les Masters "pro", bien sûr

29

Re: Création d'un Master Affaires Publiques en alternance

Je pense reconnaître la patte de Karim Amellal dans ce projet. Il a boosté un peu le Master AP + la prep depuis son arrivée (sans être salaud, il me semble meilleur que celle qui l'a précédée - je ne citerai pas de noms).

Re: Création d'un Master Affaires Publiques en alternance

pizza_nolog a écrit:

Je pense reconnaître la patte de Karim Amellal dans ce projet. Il a boosté un peu le Master AP + la prep depuis son arrivée (sans être salaud, il me semble meilleur que celle qui l'a précédée - je ne citerai pas de noms).

C'est un projet qui est parti d'une note d'un etudiant d'aff pub actuellement en 5A, apres une reunion de reflexion sur l'avenir du Master organisee par Jb Nicolas l'annee passee. Je ne connais pas Amellal, mais je sais que JB Nicolas a fait du tres tres bon boulot depuis qu'il est a la tete de ce master.

31

Re: Création d'un Master Affaires Publiques en alternance

j'ai été en entreiten avec karim amelal et c'est vrai qu'il fait du tres bon boulot. Franchement, c'est rare de voir comme ça à scpo un mec sympa et super compétent. en généal, on a soit l'1 soit l'autre, maisje vise personne !!! lol ;-) JB Nicolas et lui forme une équipe de choc. quant à l'aletrnance c'est une excellente idée.

32

Re: Création d'un Master Affaires Publiques en alternance

Esperons qu'ils mettent plus que 20 places ...

33

Re: Création d'un Master Affaires Publiques en alternance

Fred a écrit:

.

Poughkee (ca va tu survis?): je crois bien que le master en alternance permettra d'effectuer deux stages a temps plein de 6 mois chacun, ce qui est encore plus enrichissant que des stages a temps partiel, parce qu'on peut etre sur le terrain, hors de Paris, pour une longue periode.
Mais par ailleurs comme toi je trouve que les stages en parallele des etudes c'estegalement super, meme si parfois on en bave, surtout quand on debarque en affaires publiques apres une 3A passee a ne pas faire grand chose... d'academique du moins.

J'ai lu l'annonce un peu trop rapidement, entre un exposé de QS et un autre de QE. Je trouve ça tout aussi intéressant.

Je vais bien, Fred. Je "rentre" à NY dans pas très longtemps! Let's get together soon.

Re: Création d'un Master Affaires Publiques en alternance

Poughkee usé a écrit:

Je vais bien, Fred. Je "rentre" à NY dans pas très longtemps! Let's get together soon.

Chiche! Déjeuner aux Nations Unies ou café à Columbia? ;-)

35

Re: Création d'un Master Affaires Publiques en alternance

Fred a écrit:
Poughkee usé a écrit:

Je vais bien, Fred. Je "rentre" à NY dans pas très longtemps! Let's get together soon.

Chiche! Déjeuner aux Nations Unies ou café à Columbia? ;-)

Oui, avec plaisir. La vue sur l'east river me manque, et puis j'ai encore mes entrées au Delegate's Lounge pour un café.

Re: Création d'un Master Affaires Publiques en alternance

1) Objectifs pédagogiques


L’introduction d’un cursus en alternance dans le master « Affaires publiques » vise quatre objectifs :

-    permettre aux élèves de se déterminer sur leur vocation professionnelle en meilleure connaissance de cause, après avoir effectué un stage long dans le secteur privé et un stage long dans le secteur public ;

-    mieux préparer les élèves aux concours administratifs actuels, en leur permettant d’acquérir une véritable expérience professionnelle qu’ils pourront valoriser devant les jurys des concours, qui sont de plus en plus sensibles à l’expérience professionnelle des candidats ;

-    mieux préparer les futurs fonctionnaires à leurs métiers de gestionnaires, en les faisant bénéficier de deux expériences professionnelles de longue durée et d’enseignements renforcés dans les disciplines de gestion ;

-    dans un contexte caractérisé par le développement rapide de nouvelles activités à la lisière du secteur public et du secteur privé (conseil au secteur public, financement privé d’infrastructures publiques, relations institutionnelles…),  permettre aux élèves qui ne s’orienteront pas vers les concours ou qui ne les réussiront pas d’entrer sur le marché du travail dans les meilleures conditions.


2) Maquette pédagogique


Semestre 1 : introduction aux savoir fondamentaux et préparation au stage

Le premier semestre (octobre-février) dure 14 semaines. Il répond à un double objectif :

-    l’introduction aux savoirs fondamentaux ;

-    la préparation au stage

Ce semestre comporte 8 modules obligatoires (24 heures de cours par semaine).

Sur ces 8 modules, 5 sont consacrés à l’acquisition des connaissances académiques de base :

-    deux enseignements de tronc commun (enjeux politiques : 2 heures de cours magistral + 2 heures de conférence de méthode ; économie : 2 heures de cours magistral + 2 heures de conférence de méthode) ;

-    une conférence de méthode en droit public ;

-    deux langues vivantes.

Trois enseignements spécifiques sont consacrés à la préparation au premier stage long :

-    un module de gestion publique (2 x 2 heures par semaine), comprenant des enseignements techniques transversaux (gestion des ressources humaines, systèmes d’information, contrats et marchés publics, pilotage et contrôle de gestion…) et thématiques (gestion des collectivités territoriales, gestion des établissements sanitaires et sociaux, etc.) ;

-    un enseignement de comptabilité et de gestion financière (2 x 2 heures par semaine) centré sur l’initiation aux techniques de base en comptabilité privée et analytique ainsi qu’en analyse financière ;

-    une initiation aux outils informatiques de base (Word, Excel, Powerpoint, Access).

Enfin, des ateliers facultatifs de coaching permettent à ceux qui le souhaitent de préparer leur intégration dans le monde professionnel en développant leurs qualités orales, leur potentiel opérationnel ainsi que leur aptitude à travailler en groupe.


Semestres 2 et 3 : stages

Le second semestre de la première année est consacré à un stage long, de six mois, dans le secteur privé.

Le premier semestre de la cinquième année est consacré à un stage long, de six mois également, dans le secteur public.


Semestre 4 : semestre intensif d’approfondissement

A l’issue de leur année de stage, les étudiants reprennent le cours de leur scolarité à Sciences Po.

Le dernier semestre répond à un double objectif :

-    l’approfondissement des savoirs acquis lors du premier semestre de la 4ème année ;
-    pour ceux qui le souhaitent, une préparation intensive aux concours administratifs.

Ce semestre comporte 9 enseignements obligatoires (18 heures de cours par semaine) :

-    deux conférences de méthode permettant d’approfondir les savoirs acquis lors de la première année (droit public approfondi, économie approfondie) ;

-    une conférence de méthode en culture générale préparant spécifiquement aux épreuves de culture générale des concours administratifs ;

-    deux conférences de méthode en questions sociales et questions européennes (préparation aux épreuves de note sur dossier) ;

-    deux conférences de méthode en finances publiques et en questions internationales préparant aux épreuves orales des concours ;

-    deux langues vivantes.

En parallèle de ces enseignements, les élèves bénéficient d’un dispositif d’entraînement renforcé (série de galops et de concours blancs préparant dans les conditions réelles aux différentes épreuves écrites des concours, colles permettent un entraînement individualisé à la méthodologie de la note sur dossier).

Les étudiants, répartis par groupes de 4 à 6, bénéficient enfin d’un système de coaching (encadrement méthodologique personnalisé par un jeune haut fonctionnaire).

Qui en pense quoi, avant que je ne signe ?

Re: Création d'un Master Affaires Publiques en alternance

Géniaaaaaaaaaaaaaalissiiiiiiiiiiiiiiiiiiiime. Moi j'aurais signé les yeux fermés (si tu as une passion pour le secteur public)

Re: Création d'un Master Affaires Publiques en alternance

Fred a écrit:

Géniaaaaaaaaaaaaaalissiiiiiiiiiiiiiiiiiiiime. Moi j'aurais signé les yeux fermés (si tu as une passion pour le secteur public)

Euh... non. En revanche, j'ai une passion pour savoir que j'ai encore besoin de temps pour savoir si je m'oriente vers les concours, vers une ESC, ou vers bosser directement dans le secteur privé... et il me semble que ce master est le seul à me proposer de préparer les trois à peu près correctement.

39

Re: Création d'un Master Affaires Publiques en alternance

ckoi cette histoire de coaching ??? explikez moi ça ? ça aide ??? c pourkoi ???

40

Re: Création d'un Master Affaires Publiques en alternance

S'il n'a rien d'une sinécure, ce Master AP new look me semble beaucoup mieux charpenté que l'actuel.

Re: Création d'un Master Affaires Publiques en alternance

Jé a écrit:

S'il n'a rien d'une sinécure, ce Master AP new look me semble beaucoup mieux charpenté que l'actuel.

Effectivement, et il ressemble pas mal à la nouvelle scolarité de l'ENA qui alterne stages et enseignements. Ca va être du gros lourd, je n'aimerais pas me retrouver face aux diplômés de ce master lors des concours... et malgré tout la charge de travail ne me semble pas pire que ce que j'avais dû subir en 4A: 28h puis 24h par semaine!

42

Re: Création d'un Master Affaires Publiques en alternance

les cours de relations internationales en prep'ena ? ils valent koi ??? ça aide vachement pour le concours ???

43

Re: Création d'un Master Affaires Publiques en alternance

il parait qu'ils sont insuffisants ! c'est a l'etudiant de prendre les infos là ou il peut comme il peut dans les revues specialisées etc c toute la difficulté !

44

Re: Création d'un Master Affaires Publiques en alternance

les cours d'AP apportent quoi concretement a quel'qu'un qui veut preparer l'ENA ??? les cours de finances etc sont-ils directement adaptés à l'oral ? ou servent ils uniquement de base de cours a completer par l'etudiant ? c koi le secret d'une bonne organisation efficace ? n'hesitez pas à témoigner...

45

Re: Création d'un Master Affaires Publiques en alternance

Et bien je suis dég de chez deg de chez deg...pourquoi est-ce qu'en master com, l'alternance (qui existe depuis plus longtemps) est un système idiot qui ne motive pas les entreprises à nous prendre (3 semaines en entreprises, 1 semaines à scpo, sur 12 à 15 mois..)?? Moi c'est excatement ce que je veux faire, mais les entreprises préfèrent avoir des gens à temps plein...
Help, UNEF, il faut faire bouger l'administration, ya pas de raison que ce soit possible pour le master AP et pas sur le nôtre!!

Re: Création d'un Master Affaires Publiques en alternance

tintin a écrit:

les cours d'AP apportent quoi concretement a quel'qu'un qui veut preparer l'ENA ??? les cours de finances etc sont-ils directement adaptés à l'oral ? ou servent ils uniquement de base de cours a completer par l'etudiant ? c koi le secret d'une bonne organisation efficace ? n'hesitez pas à témoigner...

tintin, excuse-moi mais ca commence a etre saoulant tes questions en style sms avec des points d'interrogation partout. Les cours d'AP sont faits pour coller au plus pres des concours administratifs. Mais bien sur il faut completer ca par des fiches, des lectures, etc. Il n'y a pas de recette miracle sinon ca se saurait. A chacun de s'adapter en fonction de sa methode d etravail, ses points forts et ses points faibles.

Re: Création d'un Master Affaires Publiques en alternance

mami a écrit:

Et bien je suis dég de chez deg de chez deg...pourquoi est-ce qu'en master com, l'alternance (qui existe depuis plus longtemps) est un système idiot qui ne motive pas les entreprises à nous prendre (3 semaines en entreprises, 1 semaines à scpo, sur 12 à 15 mois..)?? Moi c'est excatement ce que je veux faire, mais les entreprises préfèrent avoir des gens à temps plein...
Help, UNEF, il faut faire bouger l'administration, ya pas de raison que ce soit possible pour le master AP et pas sur le nôtre!!

Hmm... c'est ptetre parce que ce master n'a réellement d'alternance que le nom: ce n'est pas de l'aternance au sens propre, mais 1 semestre de cours, 2 semestres de stage, et 1 dernier semestre de cours, et non pas une alternance "classique" comme tu la décris !

48

Re: Création d'un Master Affaires Publiques en alternance

Aeris, tu les as eu où toutes tes infos sur le master, notamment la maquette pédagogique ? J'ai beaucoup hésité à répondre "engagement" car on savait rien sur le projet, mais là je regrette de n'avoir mis que "manifestation d'intérêt." Tu as reçu un email sur ta candidature ?
Merci !

49

Re: Création d'un Master Affaires Publiques en alternance

En fait, d'une manière générale, quelqu'un a-t-il reçu quelque chose de nouveau sur ce master ?

Re: Création d'un Master Affaires Publiques en alternance

Bah si t'avais écrit manifestation d'intérêt ils auraient dû te répondre avec le mail que j'ai copié collé ici... tous les gens qui avaient manifesté leur intérêt ou s'étaient engagés ont eu cette maquette !