Topic: sciences po et l'agrégation d'histoire

Que penser de la prepa à l'agrégation externe d'histoire ? quel poids selon vous face aux mecs de Ulm ? de l'esbrouffe ou les pipoteurs ont-ils par ce biais de réelles chances de savoir faire une dissertation d'histoire de l'antiquité en 7h ? sans meme parler de l'epreuve d'histoire médiévale qui est de loin une des plus "hardcore" de tous les concours d'agrégation du secondaire... Cette prépa n'est elle pas un peu trop ambitieuse ? y'a t'il deja eu des reçus de pipo a l'agregation d'histoire ces dernieres années ?  si vous avez quelque info partagez la svp

Bien à vous

2

Re: sciences po et l'agrégation d'histoire

fred974 a écrit:

Que penser de la prepa à l'agrégation externe d'histoire ? quel poids selon vous face aux mecs de Ulm ? de l'esbrouffe ou les pipoteurs ont-ils par ce biais de réelles chances de savoir faire une dissertation d'histoire de l'antiquité en 7h ? sans meme parler de l'epreuve d'histoire médiévale qui est de loin une des plus "hardcore" de tous les concours d'agrégation du secondaire... Cette prépa n'est elle pas un peu trop ambitieuse ? y'a t'il deja eu des reçus de pipo a l'agregation d'histoire ces dernieres années ?  si vous avez quelque info partagez la svp

Bien à vous

- Aucune idée quant à la "valeur" de la prépa de Pipo.
- Les mecs et meufs (t'es oublié) d'Ulm sont largement au dessus (cf. classement au concours)
- Les Pipoteurs doivent bosser comme des fous pour être au niveau agreg en histoire de l'antiquité, médiévale...
- Oui, des (quelques) anciens pipoteurs sont agrégés d'histoire
- pas d'autres infos de mon côté.

3

Re: sciences po et l'agrégation d'histoire

La newsletter en a un peu parlé en fin d'année.
2005-2006, première promo de prép agrég :
résultat : 4 agrégés /10
A noter :
- leurs classements : 12e, 13e, 36e et 44e
- le fait qu'ils se présentaient tous à l'agrég pour la première fois.

Ulm a obtenu des résultats exceptionnellement médiocres l'an dernier (bien sûr tout est relatif). Il faut dire que le programme depuis 2 ans est très orienté "histoire sociale" (la vie des paysans, les sociétés, tout ça) et que les historiens, les vrais, les mâles, les bourrins, les 19-20/20 au concours d'entrée à Ulm, rongent leur frein en attendant un progamme plus sexy (en effet : l'histoire sociale c'est chiant, c'est pour les meufs).
Voilà, voilà.

4

Re: sciences po et l'agrégation d'histoire

fred974 a écrit:

Que penser de la prepa à l'agrégation externe d'histoire ? quel poids selon vous face aux mecs de Ulm ? de l'esbrouffe ou les pipoteurs ont-ils par ce biais de réelles chances de savoir faire une dissertation d'histoire de l'antiquité en 7h ? sans meme parler de l'epreuve d'histoire médiévale qui est de loin une des plus "hardcore" de tous les concours d'agrégation du secondaire... Cette prépa n'est elle pas un peu trop ambitieuse ? y'a t'il deja eu des reçus de pipo a l'agregation d'histoire ces dernieres années ?  si vous avez quelque info partagez la svp

Bien à vous

Bien évidemment, les 40 premières places (sur 90-100) sont réservées à Ulm&Cie, les normaliens (y a pas que des "mecs" chez eux, soit dit au passage!) sont imbattables pour ça, c'est une spécialité bien travaillée. Mais après, il y a tous les autres candidats, préparant dans le cadre de leur université, via le CNED ou même en candidats libres. Ces préparations sont d'un niveau très variable. Je ne pense pas que la prépa de pipo ait à rougir, comparée à la concurrence. Au contraire.

5

Re: sciences po et l'agrégation d'histoire

^^ a écrit:

les normaliens (y a pas que des "mecs" chez eux, soit dit au passage!) sont imbattables pour ça, c'est une spécialité bien travaillée. .

Bah figure-toi que je le savais.
Soit dit au passage, le major était une meuf l'an dernier.
Et ce sera une meuf cette année (si elle ne se dévergonde pas d'ici là, je vais tout essayer mais bon ce sera super méga dur quoi big lol).

6

Re: sciences po et l'agrégation d'histoire

Détrompez-vous. L'épreuve de médiévale n'est pas si terrible que ça, même si de loin, ça peut paraître effectivement "hardcore". Pour moi, la plus chiante reste l'épreuve d'histoire antique, surtout quand tu dois traiter un sujet sur l'Anatolie pergaménienne... hmm Moderne, c'est sympa, sans plus.

Par contre je souscris volontiers à l'idée selon laquelle l'histoire sociale est chiante. Se taper le Labrousse a quelque chose de, comment dire, hypnotique : arrivé au bout des quinze premières pages, soit tu t'endors, soit tu refermes le livre.

Le must du must demeure pour moi une épreuve d'histoire contemporaine sur les mouvements politiques du XXème siècle. Mais bon, j'ai une certaine dilection pour le couple révolution/réaction.

7

Re: sciences po et l'agrégation d'histoire

'' a écrit:

le major
ce sera une meuf cette année (si elle ne se dévergonde pas d'ici là, je vais tout essayer mais bon ce sera super méga dur quoi big lol).

Si tu penses à DD, faut arrêter... En prépa, elle ne déchirait pas tant que ça en histoire, et elle est loin de n'avoir fait que ça depuis. Y a des gens cette année qui, sans avoir été caciques pour autant, sont (au moins?) aussi bon, je crois.

8

Re: sciences po et l'agrégation d'histoire

Détrompez-vous. L'épreuve de médiévale n'est pas si terrible que ça, même si de loin, ça peut paraître effectivement "hardcore". Pour moi, la plus chiante reste l'épreuve d'histoire antique, surtout quand tu dois traiter un sujet sur l'Anatolie pergaménienne... hmm Moderne, c'est sympa, sans plus.

Ca dépend bien sûr de tes goûts perso, mais cette année je crois que c'est la byzantine qui est tombée en médiévale (le monde byzantin de 700 à 1200 quelque chose comme ça) et la byzantine c'est au-delà de l'histoire... T'as une vraie langue à part, c'est juste fou!

Labrousse... Sans commentaire... Faut être un peu malade là.

°°"" a écrit:
'' a écrit:

le major
ce sera une meuf cette année (si elle ne se dévergonde pas d'ici là, je vais tout essayer mais bon ce sera super méga dur quoi big lol).

Si tu penses à DD, faut arrêter... En prépa, elle ne déchirait pas tant que ça en histoire, et elle est loin de n'avoir fait que ça depuis. Y a des gens cette année qui, sans avoir été caciques pour autant, sont (au moins?) aussi bon, je crois.

Non, pas elle. D'ailleurs je ne vois pas de qui tu parles!

9

Re: sciences po et l'agrégation d'histoire

les mecs en agreg d'histoire a pipo sont tous au moins titulaires d'une licence d'histoire en parallele à pipo ou ont au moins fait classe prépa et au mieux viennent d'Ulm parce que sinon je vois pas trop comment se mettre à etudier un programme d'agrégation d'histoire en deux années sans avoir fait un minimun d'histoire antique et de medievale à moins qu'il y ait des surdoués et dans ce cas faut en finir avec le complexe d'inferiorité de la maison vis avis d'Ulm...

Re: sciences po et l'agrégation d'histoire

fredB a écrit:

les mecs en agreg d'histoire a pipo sont tous au moins titulaires d'une licence d'histoire en parallele à pipo ou ont au moins fait classe prépa et au mieux viennent d'Ulm parce que sinon je vois pas trop comment se mettre à etudier un programme d'agrégation d'histoire en deux années sans avoir fait un minimun d'histoire antique et de medievale à moins qu'il y ait des surdoués et dans ce cas faut en finir avec le complexe d'inferiorité de la maison vis avis d'Ulm...

M'étonnerait qu'il y ait des ulmiens qui préparent l'agreg à sciencespo. C'est très bien à ulm, pourquoi venir à scpo ?

Rien n'indispose congénitalement les sciences po à avoir l'agreg, que je sache. Certes, les résultats sont bons, mais ils le sont aussi à l'éna, après tout, qui n'est pas un concours si facile.

Last edited by bliblo (04-12-2006 11:25:08)

Re: sciences po et l'agrégation d'histoire

Ulm ne représente en gros qu'1/5 des admis à l'agreg, 1/3 si l'on rajoute l'ens lsh, il reste quand même pas mal de places pour les autres

12

Re: sciences po et l'agrégation d'histoire

krysbr a écrit:

Ulm ne représente en gros qu'1/5 des admis à l'agreg, 1/3 si l'on rajoute l'ens lsh, il reste quand même pas mal de places pour les autres

ah ! j'aurais dit plus moi ! beh a quoi ils servent à Ulm si c'est pour travailler comme des cinglés et echouer à l'agregation??? c tres dommage ! je comprends pas trop pourkoi a sciences po pas mal de types voient les gens d'Ulm comme des gens hors du commun ! A sciences po aussi y'a des mecs tres bons qui reussissent pas mal de concours divers et variés finalement. Alors si en plus aujourd'hui l'IEP de Paris commence à lorgner sur l'agrégation vaut mieux sciences po que Ulm genre un Master "carrieres publiques" + le master recherche "histoire" de sciences po et peut etre qu'on peut esperer passer en meme temps un concours administratif de niveau administrateur (g pas dit forcement l'ena !) et l'agreg d'histoire...quand est ce qu'y en a un dans la maison qui releve le defi ???

Re: sciences po et l'agrégation d'histoire

Les normaliens ne passent pas tous l'agrégation d'histoire et je pense qu'ils sont même moins nombreux à la préparer qu'en philo ou en lettres (classiques + modernes). Par contre je ne vois pas tellement l'intérêt de faire sciences po pour passer l'agrégation d'histoire (à moins de la passer après un master recherche). J'ai un collègue qui est agrégé et a fait sciences po, il n'arrive pas à enseigner en prépa (il se fait passer devant par les normaliens) et ne trouve pas de postes intéressants en fac. Donc l'agrégation à ne passer que si vraiment on veut faire de la recherche et que l'on est suffisamment motivé pour faire un peu de collège et de lycée avant.

14

Re: sciences po et l'agrégation d'histoire

krysbr a écrit:

Les normaliens ne passent pas tous l'agrégation d'histoire et je pense qu'ils sont même moins nombreux à la préparer qu'en philo ou en lettres (classiques + modernes). Par contre je ne vois pas tellement l'intérêt de faire sciences po pour passer l'agrégation d'histoire (à moins de la passer après un master recherche). J'ai un collègue qui est agrégé et a fait sciences po, il n'arrive pas à enseigner en prépa (il se fait passer devant par les normaliens) et ne trouve pas de postes intéressants en fac. Donc l'agrégation à ne passer que si vraiment on veut faire de la recherche et que l'on est suffisamment motivé pour faire un peu de collège et de lycée avant.

oui sans doute donc c difficile pour un etudiant de sciences po de passer l'agrégation externe d'histoire ? pourkoi une prepa alors ??? surtout qu'il y en a qui reussissent plutot bien apparemment...on a plus de chances de la reussir en université qu'a sciences po tu penses ?

Re: sciences po et l'agrégation d'histoire

non non je pense que l'on peut trés bien réussir à sciences po, par contre ça doit aider d'avoir fait de l'histoire avant ( et pas seulement ce qui est propsé à sc po), je pense aussi qu'il fait aussi pouvoir un peu oublier le plan en deux parties, mais je ne suis pas une grande spécialiste en histoire.

16

Re: sciences po et l'agrégation d'histoire

krysbr a écrit:

non non je pense que l'on peut trés bien réussir à sciences po, par contre ça doit aider d'avoir fait de l'histoire avant ( et pas seulement ce qui est propsé à sc po), je pense aussi qu'il fait aussi pouvoir un peu oublier le plan en deux parties, mais je ne suis pas une grande spécialiste en histoire.

c clair moi g une licence d'histoire deja et c pas la meme methode ni les memes approches qu'a pipo qui me parait beaucoup plus synthetique qu'en fac. Par contre c clair que par rapport a la formation de pipo c l'erudition qui prime a l'agregation : il faut ecrire bien, avec un plan bien construit mais par contre il faut mettre le maximum d'informations et de details c pas evident du tout

Re: sciences po et l'agrégation d'histoire

fredB a écrit:
krysbr a écrit:

non non je pense que l'on peut trés bien réussir à sciences po, par contre ça doit aider d'avoir fait de l'histoire avant ( et pas seulement ce qui est propsé à sc po), je pense aussi qu'il fait aussi pouvoir un peu oublier le plan en deux parties, mais je ne suis pas une grande spécialiste en histoire.

c clair moi g une licence d'histoire deja et c pas la meme methode ni les memes approches qu'a pipo qui me parait beaucoup plus synthetique qu'en fac. Par contre c clair que par rapport a la formation de pipo c l'erudition qui prime a l'agregation : il faut ecrire bien, avec un plan bien construit mais par contre il faut mettre le maximum d'informations et de details c pas evident du tout

http://mjules.free.fr/captures/noSMS.png

18

Re: sciences po et l'agrégation d'histoire

nonassiste a écrit:
fredB a écrit:
krysbr a écrit:

non non je pense que l'on peut trés bien réussir à sciences po, par contre ça doit aider d'avoir fait de l'histoire avant ( et pas seulement ce qui est propsé à sc po), je pense aussi qu'il fait aussi pouvoir un peu oublier le plan en deux parties, mais je ne suis pas une grande spécialiste en histoire.

c clair moi g une licence d'histoire deja et c pas la meme methode ni les memes approches qu'a pipo qui me parait beaucoup plus synthetique qu'en fac. Par contre c clair que par rapport a la formation de pipo c l'erudition qui prime a l'agregation : il faut ecrire bien, avec un plan bien construit mais par contre il faut mettre le maximum d'informations et de details c pas evident du tout

http://mjules.free.fr/captures/noSMS.png

mdr ! pas mal du tout le portable sauf que j'avais pas de question c'etait juste une remarque !

Re: sciences po et l'agrégation d'histoire

Un petit message pour vous signaler que Colon a publié un manuel de méthodologie aux Presses de Sciences Po : "Passer l'agrégation d'histoire" (349 p.) Le lien vers la présentation du bouquin : http://www.pressesdesciencespo.fr/livre … 6100156640

20

Re: sciences po et l'agrégation d'histoire

Je déterre ce tread pour vous poser une question sûrement très naïve mais à laquelle je ne trouve pas de réponse: Le programme de l'agrégation d'histoire change t-il tout les ans? Et si oui, change t-il complètement ou est ce que les thèmes généraux sont les mêmes? (en gros est-il possible de s'y préparer plus d'un ou deux ans à l'avance?).
Merci d'avance pour vos réponses!

Re: sciences po et l'agrégation d'histoire

Il change par moitié tous les ans. Donc si tu regardes les programmes de cette année et de l'année dernière, les thèmes qui étaient déjà ceux de l'année dernière seront remplacés, et pas ceux qui sont apparus cette année (que l'on peut donc préparer un an à l'avance).

Je suis un patatoïde tridimensionnel vulgarisé.

22

Re: sciences po et l'agrégation d'histoire

Merci beaucoup Scif!

Re: sciences po et l'agrégation d'histoire

Autre question sûrement très naïve : est-ce qu'il faut une maîtrise* pour présenter l'agrégation d'histoire ou le diplôme de Sciences Po suffit ?

*
D'après http://fr.wikipedia.org/wiki/Agr%C3%A9gation_d'histoire peut importe la discipline de la maîtrise.

Merci,
FF

24

Re: sciences po et l'agrégation d'histoire

Le diplôme de Sciences po suffit mais c'est peut-être ambitieux de vouloir passer l'agreg sans être dans un master recherche où l'histoire est centrale ou sans avoir fait de l'histoire en prépa ou à la fac...

Re: sciences po et l'agrégation d'histoire

vouloir passer à tout prix l'agrég, et encore plus celle d'histoire, c'est devenu un peu has been à Ulm :-) (en lettres et sciences humaines les débouchés sont incertains et les salaires faibles,et l'agrég sera supprimée bientot)

26

Re: sciences po et l'agrégation d'histoire

Sebarg a écrit:

l'agrég sera supprimée bientot)

Ou alors pas...

Re: sciences po et l'agrégation d'histoire

D'où haro croissant sur le CAPES de la part desdits Ulmiens.

"À bas le second degré !" "Monsieur, vous êtes d'une remarquable insignifiance."
Don't hit me with them negative waves so early in the morning.

Re: sciences po et l'agrégation d'histoire

le CAPES? mort-de-rire lol

Re: sciences po et l'agrégation d'histoire

le brevet des collèges aussi big_smile

Re: sciences po et l'agrégation d'histoire

Pas de quoi rire mon grand. Peur de réduction drastique des débouchés classiques.

"À bas le second degré !" "Monsieur, vous êtes d'une remarquable insignifiance."
Don't hit me with them negative waves so early in the morning.

Re: sciences po et l'agrégation d'histoire

Le CAPES sautera aussi d'ici pas bien longtemps, alors ...

Sebarg, magnifique réaction juvénile. Clap clap clap.

Tu me dis vous ... Aaaaa ... après tu

32

Re: sciences po et l'agrégation d'histoire

ouais vous avez raison les petits !
suppression du CAPES, de l'Agreg', et du CAPLP.
Désormais on ne recrutera que des vacataires ou des MA dans le secondaire !

33

Re: sciences po et l'agrégation d'histoire

Suppression de l'ENA, de l'Agreg, du Capes ... du master, du bac, de la fac, de la France !


Faudrait peut-être vous calmer les enfants.

34

Re: sciences po et l'agrégation d'histoire

Avant la suppression de l'agreg' tu auras eu la grève insurrectionnelle d'un front uni syndical dans l'Educ Nat avec occupation des locaux et solidarités des corps d'inspection, de direction, des profs de Fac et des normaliens, ex et futurs compris, avec pétition d'académiciens vifs et morts.

Sinon pour l'agreg, c'est bien de se faire du souci pour l'ancienne et la médiévale, mais il faut penser aussi à la géo...
Le plus difficile ce n'est pas tant l'écrit (quoi que, si on n'a jamais fait de géo à la Fac, c'est pas gagné, car à la différence de l'histoire, on ne fait absolument rien qu'y s'en rapproche, ne serait-ce qu'un peu, à Sc-Po)  étant l'épreuve orale.
C'est une épreuve très particulière, et il ne faut pas trop d'une année complète pour l'apprivoiser, à condition d'avoir des préparateurs du sérail et de pratiquer assidûment.
- je ne sais pas ce que vaut la préparation de Sc-Po en la matière, mais c'est de loin l'épreuve la plus discriminante où les écarts de notes sont les plus importants, on y récolte des 01 fréquemment.
C'est le moment du bizuthage des historiens par des jurys d'ogres géographes...

35

Re: sciences po et l'agrégation d'histoire

Il n'est écrit nulle part que l'agreg va être supprimée, il est juste dit dans la lettre de mission de Sarko à Darcos que les enseignants le seront après un master (bac+5), formés à l'IUFM.

En gros, peut être que le CAPES va disparaître et il suffira d'avoir BAC+5 en passant par l'IUFM pour enseigner en collège et lycée, mais l'agreg peut rester ; c'est un plus pour gagner plus de sous et avoir plus de chance d'avoir un poste en fac...

Re: sciences po et l'agrégation d'histoire

Sauf erreur je crois que mon ironie n'a pas été perçue. Ca ma fait rire de lire qu'on se rabattait sur le Capes. Autant dire qu'on se rabat sur le brevet des collèges aussi...Ceci dit,ça fait 40 ans qu'on parle de la réforme des concours de recrutement des profs alors agrég ou pas agrég...

37

Re: sciences po et l'agrégation d'histoire

l'agrégation supprimée ??? mdr !!! impossible ! comment supprimer le concours qui fait la fierté des intellectuels français depuis plus d'un siècle ??? sans compter que le ministère  risque d'avoir sur le dos la fameuse société des agrégés et ses 50000 enseignants... l'agrégation tant du secondaire que du supérieur est un concours souvent remis en question ( secondaire : charge de travail trop importante, inégalités de préparation criantes entre les facs, salaire médiocre par rapport au travail de préparation fourni, inadaptés aux réalités de l'école contemporaine etc/ supérieur : la partialité des jurys de l'agrégation de sciences économiques et de droit est souvent dénoncée cf la revue "Economie politique" (site d'alternatives économiques) ) donc impossible à réformer !
D'ailleurs je m'étonne que Sciences Po ait préféré l'initiative d'ouvrir une préparation a l'agrégation d'histoire plutôt qu'une préparation à l'agrégation du supérieur en sciences politiques... le CEVIPOF étant LA référence en sciences politiques et les salaires des professeurs d'universités étant bien plus attrayants que dans le secondaire...
A cet égard, ce serait bien que des candidats de Sciences Po ayant passé l'agrégation des universités en sciences politiques puissent témoigner...

Re: sciences po et l'agrégation d'histoire

pergame a écrit:

A cet égard, ce serait bien que des candidats de Sciences Po ayant passé l'agrégation des universités en sciences politiques puissent témoigner...

Disons qu'ils ne sont pas très nombreux...
Et puis on ne passe pas l'agreg de sciences politiques a 22-23 ans, mais après avoir fait une jolie thèse et publié dans The American Political Science Review parce que même ceux du Cevipof sont bien conscient de la médiocrité de la RFSP... Bref, je pense qu'une telle prépa aurait un succès fou.

Last edited by Surfin'USA (01-03-2008 06:10:27)

"It's better to burn out than to fade away".
Joseph Goebbels ou Neil Young ?

39

Re: sciences po et l'agrégation d'histoire

L'Agrégation est une véritable institution, très prestigieuse...

Elle existe depuis 1776. C'est à cet égard l'un des plus vieux concours de France.

Mais Pécresse veut l'harmonisation européenne, et la mort du concours comme système de recrutement... Sarkozy tient beaucoup à cette idée, d'ailleurs....

40

Re: sciences po et l'agrégation d'histoire

Surfin'USA a écrit:
pergame a écrit:

A cet égard, ce serait bien que des candidats de Sciences Po ayant passé l'agrégation des universités en sciences politiques puissent témoigner...

Disons qu'ils ne sont pas très nombreux...
Et puis on ne passe pas l'agreg de sciences politiques a 22-23 ans, mais après avoir fait une jolie thèse et publié dans The American Political Science Review parce que même ceux du Cevipof sont bien conscient de la médiocrité de la RFSP... Bref, je pense qu'une telle prépa aurait un succès fou.

oui, ils ne doivent pas etre nombreux c'est certain... les candidats sont plus proches de la trentaine apparemment. les infos sur ce concours sont rares tout comme les méthodes de préparation. Il semblerait que la fameuse leçon en loge de 24h ait été supprimée. j'aimerais bien avoir des infos sur les critères de sélection, nombre et genre de publications, qualités des candidats attendues par le jury etc.

PS : je ne crois pas que la RFSP soit aussi médiocre qu'on ne le croit ! Sciences Po et l'EHESS (mention "études politiques) produisent d'excellents chercheurs dont certains (ENS/EHESS) ont la chance de cotoyer et d'etre formés par des pointures du college de France de réputation internationale (Rosanvallon par exemple) ou des enseignants de l'IEP reconnus mondialement par le milieu universitaire ( Badie, Manin etc).
De plus, je crois que les étudiants de Sciences Po ont une sorte de complexe, de tendance à la dévalorisation absurde ! Sciences Po est en passe d'etre un des seuls établissement français de recherche avec les ENS, le college de France, l'X, les universités de Toulouse, de Strasbourg à former des chercheurs à vocation internationale...on ne peut pas en dire autant de la quasi totalité des universités françaises...
Enfin, on ne peut que se féliciter de la politique d'internationalisation entreprise par la direction et notamment du rapprochement avec l'université de Columbia (NY), considérée comme la 3è université mondiale archi connue et reconnue internationalement. En effet, en créant un MPA digne de ce nom, Sciences Po semble avoir pris la mesure du changement qui s'amorce en matière de formation des élites à vocation publique et tend à vouloir à se séparer du traditionnel schéma Sciences Po = "petit frère" de l'ENA.

Re: sciences po et l'agrégation d'histoire

re-PS : en gros, la RFSP est la seule revue de science politique française qui se veuille clairement "scientifique". De ce point de vue, elle est incontestablement meilleure que ses conccurentes. Mais en ce qui concerne la sociologie électorale, si tu compare avec les revues étrangères (américaines : APSR, AJPS; ou britanniques : BJPS), le retard est énorme. Sans énormément caricaturer, la différence c'est qu'en France on se base sur des assomptions, à l'étranger sur des faits. Ça pose problème...
Pour le reste, c'est peut-être meilleur, mais j'ai comme un doute.

"It's better to burn out than to fade away".
Joseph Goebbels ou Neil Young ?

42

Re: sciences po et l'agrégation d'histoire

Je suis étudiante en M1 à Paris-IV et je voudrais m'inscrire à Sciences Po l'année prochaine pour préparer l'agrégation d'histoire. On m'a dit qu'il y avait une sélection sur dossier. Connaissez-vous la démarche à suivre ?

43

Re: sciences po et l'agrégation d'histoire

Je suis dans le même cas que Ludivine (master Sorbonne "monde byzantin", bien que je réfute cette appelation) et m'apprête à passer l'agreg externe par la voie universitaire, qui me semble plus appropriée que Sciences po que ce genre de concours où le simple fait d'être synthétique n'est en aucun cas suffisant.

44

Re: sciences po et l'agrégation d'histoire

"apellation", autant pour moi

45

Re: sciences po et l'agrégation d'histoire

Deux "p", tout mes excuses

46

Re: sciences po et l'agrégation d'histoire

Au temps pour toi wink

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

47

Re: sciences po et l'agrégation d'histoire

Le dossier de candidature à la préparation à l'agrégation pour l'année 2008-2009 est téléchargeable sur le site de Sciences Po :
http://www.sciences-po.fr/formation/aut … stoire.htm

48

Re: sciences po et l'agrégation d'histoire

Constantin a écrit:

(master Sorbonne "monde byzantin", bien que je réfute cette appelation)

... car je lui préfère celle de "master Sorbonne en historiographie byzantine - parcours culture, religion, art militaire, économie, architecture, linguistique, institutions politiques et domination commerciale du monde méditerranéen" plus connu sous le nom de Master Sorbonne Byzantinologie parcours CRAMEALIPDCMM UP 376. Ou "le craméalip".
(Bien sûr, j'aimerais aussi l'appellation ENS, mais que voulez-vous.)

49

Re: sciences po et l'agrégation d'histoire

Porphyrogénète :-) a écrit:
Constantin a écrit:

(master Sorbonne "monde byzantin", bien que je réfute cette appelation)

... car je lui préfère celle de "master Sorbonne en historiographie byzantine - parcours culture, religion, art militaire, économie, architecture, linguistique, institutions politiques et domination commerciale du monde méditerranéen" plus connu sous le nom de Master Sorbonne Byzantinologie parcours CRAMEALIPDCMM UP 376. Ou "le craméalip".
(Bien sûr, j'aimerais aussi l'appellation ENS, mais que voulez-vous.)

Tiens, j'ai ri.

50

Re: sciences po et l'agrégation d'histoire

Laszlo Carreidas a écrit:
Porphyrogénète :-) a écrit:
Constantin a écrit:

(master Sorbonne "monde byzantin", bien que je réfute cette appelation)

... car je lui préfère celle de "master Sorbonne en historiographie byzantine - parcours culture, religion, art militaire, économie, architecture, linguistique, institutions politiques et domination commerciale du monde méditerranéen" plus connu sous le nom de Master Sorbonne Byzantinologie parcours CRAMEALIPDCMM UP 376. Ou "le craméalip".
(Bien sûr, j'aimerais aussi l'appellation ENS, mais que voulez-vous.)

Tiens, j'ai ri.

Quel honneur !