Topic: Revue de Presse de Sciences Po

Je viens de me rendre compte qu'on avait très souvent cité des articles sur Sc Po, mais tjs en créant des threads ad hoc. Je propose la création d'un thread spécifique, où on linkerait tous les articles qui nous tournent autour.

(ok, on va encore m'accuser de nombrilisme. Promis, la prochaine fois, je poste sur la Corée du Nord)

Je commence :

L'Expansion interviewe Cyril Delhay le 15 septembre.

Hakim, diplomé cette année, entre en Convention ZEP, reportage du Figaro, le 30 septembre 2006

Alternatives Economiques publie un papier sur le bouquin de Delhay

L'Humanité fait un article sur les frais de scolarité le 7 octobre et interviewe un (ex-)forumeur devenu président d'un syndicat bien connu.

Le Nouvel Obs, le 12 octobre, publie un article sur le débat autour de l'Université dans la Présidentielle, et cite longuement Descoings et Rémond

"Puisque ces mystères nous dépassent, feignons d’en être l’organisateur"
Jean Cocteau, Les mariés de la Tour Eiffel

Re: Revue de Presse de Sciences Po

L'express, le 9 novembre, compare les débouchés des écoles de commerce et de Sciences Po, et interviewe un étudiant bien connu.

Imedias analyse le reportage d'envoyé spécial : "Star'Ac, Sciences Po, même combat"

"Puisque ces mystères nous dépassent, feignons d’en être l’organisateur"
Jean Cocteau, Les mariés de la Tour Eiffel

Re: Revue de Presse de Sciences Po

Y a un thread qui s'appelle référence à scpo dans chanson etc. Y a qu'à fusionner, déjà.

?j?e? ?s?u?i?s? ?m?o?r?t?

Re: Revue de Presse de Sciences Po

Florian a écrit:

L'express, le 9 novembre, compare les débouchés des écoles de commerce et de Sciences Po, et interviewe un étudiant bien connu.

C'est incroyable, c'est toujours lui, année après année! C'est pas que je suis jaloux, mais c'est à se demander si d'autres étudiants que lui existent à Sciences Po (que les journalistes de L'Express, ces mauvais, écrivent Science_ Po).

"Sacrifier la terre au paradis, c'est laisser la proie pour l'ombre." - Hugo, Les Misérables

Paix et Amour.

Re: Revue de Presse de Sciences Po

Oui, il y a le président de l'UNEF aussi.

"Puisque ces mystères nous dépassent, feignons d’en être l’organisateur"
Jean Cocteau, Les mariés de la Tour Eiffel

Re: Revue de Presse de Sciences Po

Et les CEP.

"Sacrifier la terre au paradis, c'est laisser la proie pour l'ombre." - Hugo, Les Misérables

Paix et Amour.

Re: Revue de Presse de Sciences Po

Un article du Figaro sur les lycéens de Clichy en visite à Sciences Po

"Puisque ces mystères nous dépassent, feignons d’en être l’organisateur"
Jean Cocteau, Les mariés de la Tour Eiffel

Re: Revue de Presse de Sciences Po

Je frôle l'overdose de comm' Sciences Po.

Re: Revue de Presse de Sciences Po

Moi c'est bon, j'y suis, je retourne vomir.

?j?e? ?s?u?i?s? ?m?o?r?t?

Re: Revue de Presse de Sciences Po

« Quelles chances avons-nous de nous intégrer dans une promotion où 50 % des étudiants viennent des arrondissements parisiens les plus riches ? »

La remarque flamboyante... Celui ou celle qui a dit ça est pas encore rentré(e).

Re: Revue de Presse de Sciences Po

+1

C'est assez fou ça, les gens voient Sciences Po comme il y a 30, ou même 20 ans. Things have changed folks !
Quel est le taux de Parisiens d'origine à Sciences Po au fait ? J'ai moi même été assez surpris en arrivant, plus faible que je ne l'imaginais.

Re: Revue de Presse de Sciences Po

Quand je suis entré, en 2002, il y avait 50% de parisiens. Ca a un peu baissé depuis, je crois.

"Puisque ces mystères nous dépassent, feignons d’en être l’organisateur"
Jean Cocteau, Les mariés de la Tour Eiffel

Re: Revue de Presse de Sciences Po

Paris paris ou région parisienne ? ( je suis pointilleux et chiant là je trouve )

Re: Revue de Presse de Sciences Po

Alors là je ne sais pas.
RP je dirais.

"Puisque ces mystères nous dépassent, feignons d’en être l’organisateur"
Jean Cocteau, Les mariés de la Tour Eiffel

Re: Revue de Presse de Sciences Po

Tiens au fait Florian, vas-y pour le trombi, n'hésite pas, c'est pas le même combat.

?j?e? ?s?u?i?s? ?m?o?r?t?

Re: Revue de Presse de Sciences Po

Millennium Mambo a écrit:

+1

C'est assez fou ça, les gens voient Sciences Po comme il y a 30, ou même 20 ans. Things have changed folks !
Quel est le taux de Parisiens d'origine à Sciences Po au fait ? J'ai moi même été assez surpris en arrivant, plus faible que je ne l'imaginais.

Surtout cette année: dans les MTB, il y a beaucoup de provinciaux.

Mais en plus, parisien ne signifie pas automatiquement riche et provincial ne signifie pas automatiquement pauvre, loin de là.

Re: Revue de Presse de Sciences Po

Si vous cherchez des chiffres sympas, y'a celui-là, tiré d'une enquête effectuée par l'administration à Sciences Po l'année dernière, malheureusement je me souviens plus de la source (accordez-y le crédit qui vous arrange quoi) mais ça fout quand même les boules: 75% des étudiants sont issus des 25% des familles les plus riches de France. Et y'a 5% de boursiers du Crous ici-bas. Commentaire de l'administration: y'a du progrès.

?j?e? ?s?u?i?s? ?m?o?r?t?

Re: Revue de Presse de Sciences Po

Parmi les 25% de familles les plus riches de France, il y a sûrement des familles aux revenus normaux (après, il faut s'accorder sur le terme revenu normal, en plus ca dépend énormément des enfants, du lieu de vie, etc).

Après c'est une question de reproduction sociale: évidemment la majorité des étudiants de sciences-po viennent de milieux pas défavorisés. Mais dire (ou sous-entendre) que sciences po = bourgeoise parisienne (rive gauche, avec un peu de XVIième, de Neuilly et de Boulogne) c'est archi-faux.

Last edited by Buster Keaton (15-11-2006 17:18:26)

Re: Revue de Presse de Sciences Po

Eh nan mais c'est pas grave, on les aime bien, les bourges.

?j?e? ?s?u?i?s? ?m?o?r?t?

Re: Revue de Presse de Sciences Po

je viens juste d'arriver, et franchement, c'est quand mêmel'impression que ça donne...Paris, RP de préférence ouest, et "belle" province...mixité? ha ha ha!

Lolita, light of my life, fire of my loins. My sin, my soul. Lo-lee-ta: the tip of the tongue taking a trip of three steps down the palate to tap, at three, on the teeth. Lo. Lee. Ta

Re: Revue de Presse de Sciences Po

Personne ici n'en fait partie? Ils sont pas si nombreux, donc.

"Je sens en deux parti[e]s mon esprit divisé." (Pierre Corneille, Le Cid)
"Et en deux sous-parties" (Richard Descoings)

Re: Revue de Presse de Sciences Po

ben moi je pense que j'en fait moyen partie..famille nombreuse catho, ouest parisien, prépa littéraire, 2500 de frais d'inscription (donc emprunt...)

Lolita, light of my life, fire of my loins. My sin, my soul. Lo-lee-ta: the tip of the tongue taking a trip of three steps down the palate to tap, at three, on the teeth. Lo. Lee. Ta

Re: Revue de Presse de Sciences Po

fétiche a écrit:

Personne ici n'en fait partie? Ils sont pas si nombreux, donc.

Ton sens logique m'épate.

?j?e? ?s?u?i?s? ?m?o?r?t?

Re: Revue de Presse de Sciences Po

rom2 a écrit:
fétiche a écrit:

Personne ici n'en fait partie? Ils sont pas si nombreux, donc.

Ton sens logique m'épate.

M'épate à la carbonara



--> [ ] <--

"Je sens en deux parti[e]s mon esprit divisé." (Pierre Corneille, Le Cid)
"Et en deux sous-parties" (Richard Descoings)

Re: Revue de Presse de Sciences Po

Carbonara vit Olly

C'est l'histoire d'un gars qui tombe d'un immeuble de 50 étages et qui se dit: "jusqu'à là tout va bien, jusqu'à là tout va bien"

26

Re: Revue de Presse de Sciences Po

Quel est le % d'élèves qui paient 5000€ de frais d'inscription ?

Re: Revue de Presse de Sciences Po

aucune idée...je pense que c'est plus facile d'avoir les chiffres des boursiers...

Lolita, light of my life, fire of my loins. My sin, my soul. Lo-lee-ta: the tip of the tongue taking a trip of three steps down the palate to tap, at three, on the teeth. Lo. Lee. Ta

28

Re: Revue de Presse de Sciences Po

Trop de personnes !!

Plus sérieusement, l'éducation est un droit absolu... au même titre que la Santé: or quand vous allez à l'Hopital, l'Etat vous rembourse également quelquesoit vos revenus. La solidarité doit se faire à un niveau national, par l'impôt sur le revenu, non au niveau d'une seule école: on y crée une injustice !!

Bonne soirée
http://umpsciencespo.hautetfort.com/

29

Re: Revue de Presse de Sciences Po

Droité décomplexée a écrit:

Trop de personnes !!

Plus sérieusement, l'éducation est un droit absolu... au même titre que la Santé: or quand vous allez à l'Hopital, l'Etat vous rembourse également quelquesoit vos revenus. La solidarité doit se faire à un niveau national, par l'impôt sur le revenu, non au niveau d'une seule école: on y crée une injustice !!

Bonne soirée
http://umpsciencespo.hautetfort.com/

A lire ces posts on reconnaît en fait ce qui est l'oeuvre d'un programme informatique.
Hé oui, des messages avec de tels défauts de construction syntaxique ne peuvent tromper Shériff. Surpris hein ?! J'étais là, tapis dans l'ombre, à te surveiller, guettant la moindre faille de ta part... Et j'ai compris !

Droité décomplexée, tu es un virus de type B-658 H&C nouvelle génération. Sache que je ferais tout ce qui est en mon pouvoir pour que tu cesses de nuire sur ce forum, j'y mets un point d'honneur.

Re: Revue de Presse de Sciences Po

tout à fait d'accord!
moi je trouve que le plus nul, c'est que les frères et soeurs comptent pour des demis parts...il y a quelques année, sc po, ça coûtait 100 euros l'année!

Lolita, light of my life, fire of my loins. My sin, my soul. Lo-lee-ta: the tip of the tongue taking a trip of three steps down the palate to tap, at three, on the teeth. Lo. Lee. Ta

Re: Revue de Presse de Sciences Po

Incroyable, ce virus subit sur plusieurs thread à la fois!!

C'est l'histoire d'un gars qui tombe d'un immeuble de 50 étages et qui se dit: "jusqu'à là tout va bien, jusqu'à là tout va bien"

Re: Revue de Presse de Sciences Po

Ce n'est pas vraiment un article sur sciences-po, mais ça parle un peu de Ritchie (dans la liste des membres bénévoles):
http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0 … 312,0.html

Re: Revue de Presse de Sciences Po

Mais moi je ne suis pas un virus!...enfin, j'espère, dans ce cas, il faut me le dire tout de suite...

Lolita, light of my life, fire of my loins. My sin, my soul. Lo-lee-ta: the tip of the tongue taking a trip of three steps down the palate to tap, at three, on the teeth. Lo. Lee. Ta

34

Re: Revue de Presse de Sciences Po

Mmmmh...... Mes capteurs sensoriels ne détectent rien qui indique une quelconque potentialité de nuisance parasite caractéristique des virus... Par conséquent, belle demoiselle, tu ne risques rien.

Re: Revue de Presse de Sciences Po

ouf!
merci!
sur ce je m'en vais profiter de l'accueil russe, suivi de la soirée pink...

Lolita, light of my life, fire of my loins. My sin, my soul. Lo-lee-ta: the tip of the tongue taking a trip of three steps down the palate to tap, at three, on the teeth. Lo. Lee. Ta

36

Re: Revue de Presse de Sciences Po

je ne suis pas un virus... je traduis simplement l'opinion de beaucoup d'élèves de Sciences Po, qui en ont marre d'un système où les gens qui gagnent beaucoup d'argent, sont pénalisés.

Re: Revue de Presse de Sciences Po

C'est vrai ça! Font chier ces gauchistes, ils nous empêchent de gagner de l'argent tranquillement... Encore des nostalgiques des kolkhozes. La France est le dernier pays communiste, qu'on se le dise!

Heureusement que ça fait pas 5 ans qu'on est gouverné par la droite.

Les multinationales auront le genre humain

38

Re: Revue de Presse de Sciences Po

richard descoings sur france 3 avec marie drucker....encore a nous faire chier avec ses ZEP.

Re: Revue de Presse de Sciences Po

vrai sourire carnassier, gueule d'ange, titre snob "directeur de sciences po paris", pas de doute : Ritchie prépare son entrée au gouvernement.

"On dit d'un accusé qu'il est cuit quand son avocat n'est pas cru."   
Pierre Dac

40

Re: Revue de Presse de Sciences Po

Et Loulou il est DTC ?

.                                collectif individuel manufacture internet d'objets gentils                             .
[¤=¤] tape            [o=o] VHS           [O=O] ghetto blaster         [O=X] ghetto blaster d'occasion

41

Re: Revue de Presse de Sciences Po

Richie président !
Ma première action ? Légaliser la gomina.



(Je très fatigue missié Tintin, raisins secs pas suffire.)

.                                collectif individuel manufacture internet d'objets gentils                             .
[¤=¤] tape            [o=o] VHS           [O=O] ghetto blaster         [O=X] ghetto blaster d'occasion

Re: Revue de Presse de Sciences Po

je sais pas si c'était de la gomina ou de la colle, mais il abuse.

"On dit d'un accusé qu'il est cuit quand son avocat n'est pas cru."   
Pierre Dac

Re: Revue de Presse de Sciences Po

Du Pento, non ?

Work is the curse of the drinking classes.

I would like to make a toast to lying, stealing, cheating and drinking. If you're going to lie, lie for a friend. If you're going to steal, steal a heart. If your going to cheat, cheat death. And if you're going to drink, drink with me.

44

Re: Revue de Presse de Sciences Po

du sperme?

45

Re: Revue de Presse de Sciences Po

Des smarties ?

.                                collectif individuel manufacture internet d'objets gentils                             .
[¤=¤] tape            [o=o] VHS           [O=O] ghetto blaster         [O=X] ghetto blaster d'occasion

46

Re: Revue de Presse de Sciences Po

de la morve?

47

Re: Revue de Presse de Sciences Po

Un mouton ?

.                                collectif individuel manufacture internet d'objets gentils                             .
[¤=¤] tape            [o=o] VHS           [O=O] ghetto blaster         [O=X] ghetto blaster d'occasion

Re: Revue de Presse de Sciences Po

Une rose, un projet, une femme?

"Je sens en deux parti[e]s mon esprit divisé." (Pierre Corneille, Le Cid)
"Et en deux sous-parties" (Richard Descoings)

Re: Revue de Presse de Sciences Po

Le Nouvel Economiste a écrit:

http://www.nouveleconomiste.fr/1359/pda-delhay.jpg Par Emmanuel Lemieux
« Tu vas être le chargé de mission le plus rapide de Sciences-Po ! », ricanait en 2001 un collègue de Cyril Delhay. Cinq ans plus tard, ce normalien de 34 ans campe toujours au troisième étage de la présidence de l’école de la rue Saint-Guillaume, y reçoit volontiers pour un conseil les élèves de première année recrutés dans le vivier des Zep (Zones d’éducation prioritaire) et vient de publier sur le sujet un livre de témoignages souvent émouvants et d’analyses aussi impertinentes que subtiles*. Intarissable, ouvert, un rien cabotin, Cyril Delhay est le poisson pilote de l’expérience hors-norme lancée par Richard Descoings. Il fallait sans doute des francs-tireurs et des éclaireurs aux CV cabossés pour que puisse être amorcée cette première expérience de discrimination positive dans la sélection d’entrée d’une grande école. Jeune agrégé d’histoire, deux fois recalé rue Saint-Guillaume , Cyril Delhay a été prof au lycée Jean-Vilar de La Courneuve.
Ce quotidien d’enseignant débutant taggué par les violences et l’ombre écrasante de la Cité des 4 000 l’a lesté d’une expérience sans angélisme et lui permet de mener à bien sa mission. Le petit ascenseur social proposé par la direction de Sciences-Po essuie pourtant les broncas et les flèches empoisonnées. « Cette tempête de protestations nous a rendu un fier service, elle a fortement médiatisé notre projet auprès des enseignants et des proviseurs qui eux ne se sont pas trompés », s’amuse Cyril Delhay. Un petit chapitre du livre décortique avec ravissement, comme on étête les crevettes de cocktail, les oppositions intellectuelles et politiques du début. Ainsi le politiste du Figaro Alain-Gérard Slama mouline contre ce moulin à vent démagogique, Jacques Attali fustige le programme de Sciences-Po qui fait de « ces élèves des étrangers sur le sol français ».

Pompon : Luc Ferry, ministre de l’Education nationale, se déclare peu favorable à cette discrimination, mais une fois démissionné, il rédige un rapport qui fait la promotion de la discrimination positive.
« L’école s’est peu à peu déconnectée des réalités, et agit comme si on était en période de plein emploi, analyse-t-il. A ne pas voir que le contrat social est déchiré, on oriente massivement les jeunes générations vers l’échec. » Les résistances du monde du travail ont également leur part de nuisance. La moitié du CAC40 peut afficher ses bonnes intentions médiatisées et parrainer les masters de la rue Saint-Guillaume, reste que Salem, recherchant un stage pour sa 3e année à l’étranger, doit avaler ce que lui dit un consul : « Les Américains ne vont pas s’imaginer voir représentée la France avec vous… »
A Sciences-Po, Cyril Delhay renoue avec une passion parallèle, le théâtre et le mime. Il assure des cours de prise de parole et de techniques corporelles.   « Ce que j’adore dans la prise de parole, c’est l’accouchement de soi, le fait de pouvoir tout déverrouiller. » Cyril Delhay, ou le coach qui permet aux jeunes des ZEP de s’intégrer autant au monde du travail qu’à celui de la comédie humaine.

Moi, pas comprendre.

Last edited by Etudiant en vadrouille (15-11-2006 23:46:13)

"On dit d'un accusé qu'il est cuit quand son avocat n'est pas cru."   
Pierre Dac

Re: Revue de Presse de Sciences Po

C'est pas grave, on te dit que c'est un normalien. Le commun des mortels n'a pas à comprendre.

Work is the curse of the drinking classes.

I would like to make a toast to lying, stealing, cheating and drinking. If you're going to lie, lie for a friend. If you're going to steal, steal a heart. If your going to cheat, cheat death. And if you're going to drink, drink with me.