Topic: J'ai envie de mettre de l'huile sur le feu.

La Tribu Ka :
"le sang va couler"
Le groupuscule extrémiste noir annonce son intention de ne pas se plier à l'éventuelle dissolution que Nicolas Sarkozy a demandé à son encontre.

Le leader de la Tribu Ka, Kemi Seba, répond à une interview à Paris le 28 juin (AP)



Le groupe extrémiste noir la Tribu Ka a tenu jeudi 6 juillet une conférence de presse pour faire part de sa réaction à la demande dissolution formulée par Nicolas Sarkozy, et promet une "réponse sanglante" si Jacques Chirac suivait l’avis de son ministre de l’Intérieur.
Kémi Séba, leader de la Tribu Ka, a d’abord lu la lettre envoyée par le ministère de l’Intérieur, datée du 3 juillet et lui annonçant que le gouvernement avait demandé au chef de l'Etat de prendre un décret en vertu de la loi du 10 janvier 1936 relative aux groupes de combat et aux milices privées. Ce texte, déjà utilisé, notamment contre le groupuscule d'extrême-droite Unité radicale, permet au président de dissoudre une association de fait, qui provoquerait "à la discrimination, à la haine ou à la violence envers une personne ou un groupe de personnes à raison de leur origine ou de leur appartenance ou de leur non-appartenance à une ethnie, une nation, une race ou une religion".

Pour justifier la demande, le courrier fait explicitement référence à l’action menée le 28 mai par la Tribu Ka rue des Rosiers, en plein cœur d’un quartier juif de Paris, où une vingtaine de membres du groupe s’étaient rendus, à la recherche de membres de la Ligue de défense juive et du Bétar, deux groupes extrémistes juifs à qui la Tribu KA reproche d'avoir "ratonné des noirs" en marge de la manifestation à la mémoire d'Ilan Halimi.

"Une montée en puissance"

Lors de la conférence de presse de jeudi, Kémi Séba a une nouvelle fois démenti que des militants aient à cette occasion proféré des insultes antisémites, comme plusieurs témoins l’affirment, et il a réaffirmé que ceux-ci n’avaient sur eux aucune arme, ce que, par ailleurs, la police avait confirmé.
"De toute manière, nous ne sommes pas là pour nous défendre", a poursuivi le leader de la Tribu Ka, avant de se lancer dans un réquisitoire extrêmement virulent contre le gouvernement, et plus généralement contre les "leucodermes" [Ndlr : "les blancs de peau"].
"Non seulement, en aucun cas, nous ne tiendrons compte de cette avis, mais nous annonçons une montée en puissance de nos actions (...) Nicolas Sarkozy veut dissoudre la Tribu Ka, tout comme depuis cinq siècles, on essaye de dissoudre un peuple (...) Comme le code noir de Bonaparte qui interdisait de réunion les esclaves, Nicolas Sarkozy, le Bonaparte moderne, veut nous interdire", a déclaré Kémi Séba avant d’affirmer que, pour la Tribu Ka, la loi de 1936 était une loi "injuste et donc nulle et non avenue": "La loi de dissolution, on marche dessus".
Fustigeant la France, "pays des droits de l’homme blanc et des sionistes", le chef du groupuscule a annoncé son intention de passer à la "vitesse supérieure": "Désormais si quelqu’un touche à l’un des nôtres, il faudra s’attendre à un réaction sanglante". "Cela fait 5 siècles que l’on nous parle avec violence, il est temps que nous répondions avec le même langage", a affirmé Kémi Séba, avant d’ajouter: "ce que certains appellent la haine, nous l’appelons l’intelligence".
Selon lui, "ce pays n’a jamais été celui des droits de l’homme noir. Notre peuple a toujours été considéré par vous comme un peuple de des sous-hommes".
Ironisant sur l’équipe de France de football, qui sans les Noirs serait "l’équipe de Bosnie", Kémi Séba a affirmé que les Noirs en France ont "une relation fusionnelle avec la balle", celle des footballeurs ou celle des policiers. Pour lui, les "leucodermes" seraient solidairement responsables d’une politique colonialiste ayant conduit au pillage de l’Afrique.

"Racaille sioniste"

"La France on ne l’aime pas", a-t-il affirmé en référence aux récents propos de Nicolas Sarkozy, mais "on ne la quittera que lorsqu’elle nous aura dédommagés (...) Nous ne sommes pas là pour parler d’intégration. Nous sommes ici parce que vous nous avez forcés à venir (...) On ne demande qu’à repartir chez nous, une fois que la France aura libéré l’Afrique".
Appelant les journalistes présents à dénoncer la "politique raciste" de dirigeants politiques qualifiés de "vassaux sionistes", Kémi Séba menace: "Si vous reconnaissez les fautes, certains pourront être épargnés".
Mais c’est contre le ministre de l’Intérieur, qualifié de "racaille sioniste", que Kémi Séba a eu les propos les plus violents.
Interrogé sur l’attitude de la Tribu Ka si Jacques Chirac décidait de promulguer le décret de dissolution, Kémi Séba affirme que celle-ci ne "se cachera pas", continuera ses activités et tiendra ses réunions habituelles. Ses militants, dont plusieurs étaient présents dans la salle, semblent déterminés à attendre les policiers et à ne pas se laisser faire en cas d’usage de la force.
"Si ça doit finir en boucherie, ça finira en boucherie", a affirmé Kémi Séba avant de préciser: "mais il y aura du sang des deux côtés".
Concrètement, si la Tribu Ka "apprend qu’un Noir est tombé, il n’y aura pas assez de policiers derrière chaque habitant du quartier." "L’homme blanc est un détail pour nous", a affirmé Kémi Séba, et s’il se met en travers de sa route, "on le brise. Vous n’avez encore rien vu. Dans les prochains mois, le sang va couler".

So, where's the Cannes Film Festival being held this year?

2

Re: J'ai envie de mettre de l'huile sur le feu.

Un rapport avec AK?













ne pas se plier à ... Nicolas Sarkozy

non je déconne

Re: J'ai envie de mettre de l'huile sur le feu.

Déjà abordé. Tu te fais chier, fabien ou c'est juste le plaisir de poster pour dénigrer ou foutre la merde ?

4

Re: J'ai envie de mettre de l'huile sur le feu.

Jé a écrit:

Déjà abordé. Tu te fais chier, fabien ou c'est juste le plaisir de poster pour dénigrer ou foutre la merde ?

Me faisais chier bien sûr. ( savais même pas que ça avait été abordé )

5

Re: J'ai envie de mettre de l'huile sur le feu.

Une remarque sur le fond : la Tribu Ka a son pendant avec la Ligue de Défense Juive (LDJ) qui, elle, ne risque pas d'être dissoute vu le soutien inconditionnel de l'archi-sionisant Sarkozy ("l'ami d'Israël", comme il s'est défini, avec un certain courage, il y a une semaine sur TF1). Même si les mecs de Ka on l'air de sombres décérébrés, une fois encore, c'est du deux poids deux mesures.

Une remarque sur la forme : thread sans intérêt, comme des dizaines d'autres.

Re: J'ai envie de mettre de l'huile sur le feu.

fabbbb a écrit:
Jé a écrit:

Déjà abordé. Tu te fais chier, fabien ou c'est juste le plaisir de poster pour dénigrer ou foutre la merde ?

Me faisais chier bien sûr. ( savais même pas que ça avait été abordé )

Bof, foutre la merde, maintenant tout le monde a la pruve que ces types sont des épiphénomènes totalement à côté de leurs pompes.

Il était arrivé la même chose aux soeurs Lévy : pas mal de gens avaient dit "ah, regardez, ce sont des filles bien, éduquées, ascendance parentale irréprochable etc." puis les bonnes feuilles de leur torchon était tombé dans Le Monde : mépris des relations amoureuses pré-maritales ("ça fait Beverly Hills", dixit), propos borderline sur la liberté des femmes, et puis ça avait dégénré autour de la lapidation ("mais si la femme veut !" : sic transit debilita mundi).

"Des quelques 100 millions d'hommes que compte la population de la Russie soviétique, il nous faut en gagner 90 à notre cause. Nous n'avons pas à parler avec les autres, nous devons les exterminer." (G. Zinoviev, 17 septembre 1918)

Re: J'ai envie de mettre de l'huile sur le feu.

Amok, précise quand tu fais de l'humour noir (archi-sionisant pour s'être proclamé "l'ami d'Israël" : putain, je dois être ultra-islamiste, je soutiens tacitement la libération de mecs de Guantanamo).

"Des quelques 100 millions d'hommes que compte la population de la Russie soviétique, il nous faut en gagner 90 à notre cause. Nous n'avons pas à parler avec les autres, nous devons les exterminer." (G. Zinoviev, 17 septembre 1918)

Re: J'ai envie de mettre de l'huile sur le feu.

Fabien a écrit:

Ses militants, dont plusieurs étaient présents dans la salle, semblent déterminés à attendre les policiers et à ne pas se laisser faire en cas d’usage de la force.
"Si ça doit finir en boucherie, ça finira en boucherie", a affirmé Kémi Séba avant de préciser: "mais il y aura du sang des deux côtés".

Au passage la dissolution d'une association n'a aucune raison de conduire à la moindre action de la police.
Sa conséquence est juste que l'association n'existant plus en tant que Personne Morale elle n'aura plus le droit d'agir en justice de passer des contrats etc...

Pour le reste en ce qui concerne les activités de ses membres c'est une affaire privée. Qu'est ce que les policiers viendraient faire à interdire à trois personnes de se réunir dans un hangar.

La paranoïa se soigne

Perfection spells paralysis
(Winston Churchill)

9

Re: J'ai envie de mettre de l'huile sur le feu.

toast a écrit:

Amok, précise quand tu fais de l'humour noir (archi-sionisant pour s'être proclamé "l'ami d'Israël" : putain, je dois être ultra-islamiste, je soutiens tacitement la libération de mecs de Guantanamo).

C'est vrai que j'ai été un peu rapide :


Trois visites en Israël en 2005 d'un ministre de... l'Intérieur.

Cf p.2 du dernier numéro du Canard enchaîné, "écrits et chuchotements" : le 20 juillet, Sarko devait s'envoler pour les USA pour y rencontrer le président du Congrès juif mondial. Cécilia, alarmée par le contexte géopolitique, l'en a dissuadé...

Encore ? Indulgence affichée de Sarko, pourtant minstre de l'Intérieur et donc en droit de dissoudre une organisation, envers la LDJ (interdite en Israël et classée parmi les organisations terroristes aux USA), et le Bétar, coupables de ratonnades et d'agressions répétées.

Des témoignages concordants : http://www.voxnr.com/cc/tribune_libre/E … OTvC.shtml

Enfin, comme dirait l'autre s'il vivait aujourd'hui : une petite photo vaut mieux qu'un long discours : http://revoltes.free.fr/article.php?id_article=363













PS : je ne stigmatise pas, à la limite je m'en tape. Mais c'est un fait qu'il a lui-même revendiqué devant 10 millions de téléspectateurs il y a une semaine. Point barre.

Re: J'ai envie de mettre de l'huile sur le feu.

Amok a écrit:
toast a écrit:

Amok, précise quand tu fais de l'humour noir (archi-sionisant pour s'être proclamé "l'ami d'Israël" : putain, je dois être ultra-islamiste, je soutiens tacitement la libération de mecs de Guantanamo).

C'est vrai que j'ai été un peu rapide :


Trois visites en Israël en 2005 d'un ministre de... l'Intérieur.

Cf p.2 du dernier numéro du Canard enchaîné, "écrits et chuchotements" : le 20 juillet, Sarko devait s'envoler pour les USA pour y rencontrer le président du Congrès juif mondial. Cécilia, alarmée par le contexte géopolitique, l'en a dissuadé...

Encore ? Indulgence affichée de Sarko, pourtant minstre de l'Intérieur et donc en droit de dissoudre une organisation, envers la LDJ (interdite en Israël et classée parmi les organisations terroristes aux USA), et le Bétar, coupables de ratonnades et d'agressions répétées.

Des témoignages concordants : http://www.voxnr.com/cc/tribune_libre/E … OTvC.shtml

C'est la première fois que je vois qqu'un citer voxnr comme référence...chapeau!

If it moves, tax it. If it keeps moving, regulate it. And if it stops moving, subsidize it.

« A quoi bon détruire les dictateurs si l’on continue, sous prétexte de discipline sociale et pour faciliter la tâche des gouvernements, à former des êtres faits pour vivre en troupeaux ? Ce ne sont pas les dictateurs qui font les dictatures, ce sont les troupeaux »

11

Re: J'ai envie de mettre de l'huile sur le feu.

roxx a écrit:
Amok a écrit:
toast a écrit:

Amok, précise quand tu fais de l'humour noir (archi-sionisant pour s'être proclamé "l'ami d'Israël" : putain, je dois être ultra-islamiste, je soutiens tacitement la libération de mecs de Guantanamo).

C'est vrai que j'ai été un peu rapide :


Trois visites en Israël en 2005 d'un ministre de... l'Intérieur.

Cf p.2 du dernier numéro du Canard enchaîné, "écrits et chuchotements" : le 20 juillet, Sarko devait s'envoler pour les USA pour y rencontrer le président du Congrès juif mondial. Cécilia, alarmée par le contexte géopolitique, l'en a dissuadé...

Encore ? Indulgence affichée de Sarko, pourtant minstre de l'Intérieur et donc en droit de dissoudre une organisation, envers la LDJ (interdite en Israël et classée parmi les organisations terroristes aux USA), et le Bétar, coupables de ratonnades et d'agressions répétées.

Des témoignages concordants : http://www.voxnr.com/cc/tribune_libre/E … OTvC.shtml

C'est la première fois que je vois qqu'un citer voxnr comme référence...chapeau!

Bah, je ne sais pas ce que c'est. C'est Google.fr qui l'a fait. Eclaire ma lanterne stp.

Re: J'ai envie de mettre de l'huile sur le feu.

Amok a écrit:
roxx a écrit:
Amok a écrit:

C'est vrai que j'ai été un peu rapide :


Des témoignages concordants : http://www.voxnr.com/cc/tribune_libre/E … OTvC.shtml

C'est la première fois que je vois qqu'un citer voxnr comme référence...chapeau!

Bah, je ne sais pas ce que c'est. C'est Google.fr qui l'a fait. Eclaire ma lanterne stp.

pour faire vite, c'est la vitrine internet d'un groupuscule (le Réseau radical) issu de la scission de feu Unité Radicale...Violemment anti-sioniste, anti-impérialiste, et flirtant souvent avec les islamistes (Parti des Musulmans de France)

If it moves, tax it. If it keeps moving, regulate it. And if it stops moving, subsidize it.

« A quoi bon détruire les dictateurs si l’on continue, sous prétexte de discipline sociale et pour faciliter la tâche des gouvernements, à former des êtres faits pour vivre en troupeaux ? Ce ne sont pas les dictateurs qui font les dictatures, ce sont les troupeaux »

Re: J'ai envie de mettre de l'huile sur le feu.

roxx a écrit:
Amok a écrit:
toast a écrit:

Amok, précise quand tu fais de l'humour noir (archi-sionisant pour s'être proclamé "l'ami d'Israël" : putain, je dois être ultra-islamiste, je soutiens tacitement la libération de mecs de Guantanamo).

C'est vrai que j'ai été un peu rapide :


Trois visites en Israël en 2005 d'un ministre de... l'Intérieur.

Cf p.2 du dernier numéro du Canard enchaîné, "écrits et chuchotements" : le 20 juillet, Sarko devait s'envoler pour les USA pour y rencontrer le président du Congrès juif mondial. Cécilia, alarmée par le contexte géopolitique, l'en a dissuadé...

Encore ? Indulgence affichée de Sarko, pourtant minstre de l'Intérieur et donc en droit de dissoudre une organisation, envers la LDJ (interdite en Israël et classée parmi les organisations terroristes aux USA), et le Bétar, coupables de ratonnades et d'agressions répétées.

Des témoignages concordants : http://www.voxnr.com/cc/tribune_libre/E … OTvC.shtml

C'est la première fois que je vois qqu'un citer voxnr comme référence...chapeau!

Loooool les NR sont dans la place ?

"Je hais les indifférents. Pour moi, vivre veut dire prendre parti. Celui qui vit vraiment ne peut pas ne pas être citoyen ou partisan. L'indifférence est apathie, elle est parasitisme, elle est lâcheté, elle n'est pas vie. C'est pourquoi je hais les indifférents." - Antonio Gramsci (La Città futura, 11 février 1917).

Re: J'ai envie de mettre de l'huile sur le feu.

roxx a écrit:
Amok a écrit:
roxx a écrit:

C'est la première fois que je vois qqu'un citer voxnr comme référence...chapeau!

Bah, je ne sais pas ce que c'est. C'est Google.fr qui l'a fait. Eclaire ma lanterne stp.

pour faire vite, c'est la vitrine internet d'un groupuscule (le Réseau radical) issu de la scission de feu Unité Radicale...Violemment anti-sioniste, anti-impérialiste, et flirtant souvent avec les islamistes (Parti des Musulmans de France)

Tiens au fait roxx, lis ça :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Discuter:R … au_radical

"Je hais les indifférents. Pour moi, vivre veut dire prendre parti. Celui qui vit vraiment ne peut pas ne pas être citoyen ou partisan. L'indifférence est apathie, elle est parasitisme, elle est lâcheté, elle n'est pas vie. C'est pourquoi je hais les indifférents." - Antonio Gramsci (La Città futura, 11 février 1917).

Re: J'ai envie de mettre de l'huile sur le feu.

Necrid_Master a écrit:
roxx a écrit:
Amok a écrit:

Bah, je ne sais pas ce que c'est. C'est Google.fr qui l'a fait. Eclaire ma lanterne stp.

pour faire vite, c'est la vitrine internet d'un groupuscule (le Réseau radical) issu de la scission de feu Unité Radicale...Violemment anti-sioniste, anti-impérialiste, et flirtant souvent avec les islamistes (Parti des Musulmans de France)

Tiens au fait roxx, lis ça :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Discuter:R … au_radical

je savais même pas que le Réseau ridicule avait disparu...comme quoi, dès qu'on arrête de suivre qques mois l'actualité du "milieu", on est rapidement largué

Pas une grosse perte d'ailleurs...je me demande ce que devient Christian Bouchet? il doit encore se cacher de peur de se prendre une claque (bien méritée) de la part des JI/BI

If it moves, tax it. If it keeps moving, regulate it. And if it stops moving, subsidize it.

« A quoi bon détruire les dictateurs si l’on continue, sous prétexte de discipline sociale et pour faciliter la tâche des gouvernements, à former des êtres faits pour vivre en troupeaux ? Ce ne sont pas les dictateurs qui font les dictatures, ce sont les troupeaux »

Re: J'ai envie de mettre de l'huile sur le feu.

Il paraîtrait que ledit Bouchet soit le Steppen qui écume wikipédia.

"Je hais les indifférents. Pour moi, vivre veut dire prendre parti. Celui qui vit vraiment ne peut pas ne pas être citoyen ou partisan. L'indifférence est apathie, elle est parasitisme, elle est lâcheté, elle n'est pas vie. C'est pourquoi je hais les indifférents." - Antonio Gramsci (La Città futura, 11 février 1917).

Re: J'ai envie de mettre de l'huile sur le feu.

Amok : superbe citation, effectivement, on te sent ultra-calé sur la question. Si Sarkozy est archi-sionisant (il est quoi pour toi ? inscrit à la LDJ ?), ta démonstration est archi-islamiste.

Non, vraiment, pour l'humour, il faudra repasser.

"Des quelques 100 millions d'hommes que compte la population de la Russie soviétique, il nous faut en gagner 90 à notre cause. Nous n'avons pas à parler avec les autres, nous devons les exterminer." (G. Zinoviev, 17 septembre 1918)

18

Re: J'ai envie de mettre de l'huile sur le feu.

toast a écrit:

Amok : superbe citation, effectivement, on te sent ultra-calé sur la question. Si Sarkozy est archi-sionisant (il est quoi pour toi ? inscrit à la LDJ ?), ta démonstration est archi-islamiste.

Non, vraiment, pour l'humour, il faudra repasser.

lol, mais toast, arrête ! C'est pas une démonstration, mais un faisceau d'indications. Et je me tape qu'il soit sionisant, arabisant, islamisant ou rastafarisant. Mais ça me gêne de voir les partis pris de ce connard sur le Liban.

Re: J'ai envie de mettre de l'huile sur le feu.

Mais ça me gêne de voir les partis pris de ce connard sur le Liban.

Et alors ? Moi aussi, sauf que je commence par dire ça, j'ai pas besoin de recourir à des qualificatifs hors-propos, tous les hommes politiques qui ne pensent pas la même chose que toi sur Israël/Palestine sont archi-sionisants ? Te plains pas de te faire remballer si tu ne peux pas t'exprimer convenablement.

"Des quelques 100 millions d'hommes que compte la population de la Russie soviétique, il nous faut en gagner 90 à notre cause. Nous n'avons pas à parler avec les autres, nous devons les exterminer." (G. Zinoviev, 17 septembre 1918)

Re: J'ai envie de mettre de l'huile sur le feu.

la Tribu Ka refait parler d'elle


La Tribu Ka s'invite au musée du Quai Branly

PARIS (AP) - Une vingtaine de membres de la Tribu Ka, groupuscule noir radical, a manifesté samedi après-midi à Paris au musée du Quai Branly, inauguré le 20 juin par le président de la République, pour y dénoncer le vol des oeuvres africaines par l'Occident, selon un représentant de la direction du musée.

Arrivés isolément sur le plateau des collections permanentes, ils ont voulu, selon leur représentant Kemi Seba, "faire passer un message à Jacques Chirac", qu'ils accusent, avec l'Occident, du pillage des vestiges et richesses de l'Afrique.

Aucun incident ne s'est produit, les membres de la Tribu Ka ont dénoncé l'esclavagisme et le colonialisme, avant de revendiquer vouloir récupérer les oeuvres d'art exposées. Cette manifestation a duré une dizaine de minutes, a précisé un représentant de la direction du musée joint samedi par l'Associated Press.

Le ministère de l'Intérieur a engagé une procédure de dissolution de ce groupuscule radical dont des membres s'étaient rendus le 28 mai rue des Rosiers à Paris, pour s'en prendre au Betar ou à la Ligue de défense juive, des mouvements extrémistes juifs.

Kemi Seba a considéré comme "nulle et non avenue" la procédure de dissolution lancée sur le fondement de la loi de janvier 1936 sur les groupes de combat.

Le ministère de l'Intérieur estime que ce groupuscule propage des théories racistes et antisémites. La dissolution, si elle est décidée, sera ordonnée par décret présidentiel




Ils sont très forts pour faire parler d'eux quand on pense qu'ils sont moins de 50.

If it moves, tax it. If it keeps moving, regulate it. And if it stops moving, subsidize it.

« A quoi bon détruire les dictateurs si l’on continue, sous prétexte de discipline sociale et pour faciliter la tâche des gouvernements, à former des êtres faits pour vivre en troupeaux ? Ce ne sont pas les dictateurs qui font les dictatures, ce sont les troupeaux »

Re: J'ai envie de mettre de l'huile sur le feu.

Et déjà en voie de normalisation !

"Des quelques 100 millions d'hommes que compte la population de la Russie soviétique, il nous faut en gagner 90 à notre cause. Nous n'avons pas à parler avec les autres, nous devons les exterminer." (G. Zinoviev, 17 septembre 1918)

Re: J'ai envie de mettre de l'huile sur le feu.

Ils roulent en Ford ces gens-là ?

Admin

Re: J'ai envie de mettre de l'huile sur le feu.

Non, en Volks Wagen, bien sûr.

"Des quelques 100 millions d'hommes que compte la population de la Russie soviétique, il nous faut en gagner 90 à notre cause. Nous n'avons pas à parler avec les autres, nous devons les exterminer." (G. Zinoviev, 17 septembre 1918)

Re: J'ai envie de mettre de l'huile sur le feu.

AFP a écrit:

mercredi 26 juillet 2006, 15h31
Le conseil des ministres dissout la "tribu Ka"

PARIS (AFP) - Le conseil des ministres a décidé mercredi la dissolution de la "tribu Ka", groupuscule noir ultra-radical et antisémite, a rapporté le porte-parole du gouvernement Jean-François Copé.

Une procédure de dissolution avait été lancée contre le groupement mis en cause dans des incidents à caractère antisémite le 28 mai rue des Rosiers, au coeur du quartier juif de Paris.

Cette dissolution a été prise à titre de mesure individuelle, sur proposition du ministre de l'Intérieur Nicolas Sarkozy.

Celui-ci a déclaré à sa sortie du conseil des ministres que "le comportement de cette tribu et de ces individus est particulièrement choquant". "Leur antisémitisme n'est plus à démontrer et la République ne peut pas tolérer de tels agissements et de tels comportements", a-t-il dit.

M. Sarkozy a ajouté qu'il n'avait "pas l'intention de tolérer que des gens menacent, intimident, injurient et se comportent de la façon dont ils se sont comportés".

"Leur site est particulièrement choquant, et je ne pense pas qu'il soit acceptable, au regard de ce qu'a connu l'humanité et notre pays, de présenter un chimpanzé avec une étoile de David. Franchement, ce n'est pas ce que je souhaite pour mon pays et ce que je souhaite pour la République", a-t-il ajouté.

La décision du conseil des ministres, "on marche dessus, on n'en tiendra pas compte", a déclaré mercredi à l'AFP Kemi Seba, leader de la tribu Ka.

"A l'époque de l'esclavage, on a demandé aux esclaves de ne pas se réunir au-delà d'une certaine heure... Si tous les esclaves en avaient tenu compte, il n'y aurait pas eu d'abolition de l'esclavage", a-t-il ajouté au téléphone.

"On est la tribu Ka, on continuera. On le dit avec le sourire et avec joie. On est honoré qu'on ait parlé de nous au conseil des ministres. Ca prouve qu'on dérange le système, et ils nous poussent à continuer", a-t-il dit, soulignant que son groupe "ne changera en aucun cas de nom".

"Quand on vous donne une médaille pour une bonne course, vous ne vous arrêtez pas en si bon chemin. Plus que jamais, on est décidé à lutter contre des négrophobes, des gens qui donnent des leçons d'humanité alors que ce sont les mêmes qui parlent de karchériser la racaille", a-t-il lancé.

"On s'adressait à des milices juives (et non) à tous les juifs" rue des Rosiers, a assuré M. Seba, selon qui la police serait arrivée à la même conclusion. "C'est pour cela que Nicolas Sarkozy n'a pas attendu les conclusions de l'enquête et a pris les devants", a-t-il dit.

"On n'a pas de sang sur les mains jusqu'à preuve du contraire. On n'a pas agressé qui que ce soit. J'ai bien dit pour l'instant et jusqu'à preuve du contraire. Par contre, si on est attaqué, on se défend", a-t-il dit.

Selon lui, la "tribu Ka", qui comptait une cinquantaine de personnes (15 à 30, selon les renseignements généraux), a vu ses effectifs "au minimum doubler, voire tripler" depuis le retentissement de l'affaire de la rue des Rosiers.

Le Conseil représentatif des institutions juives de France (Crif), SOS Racisme et le Cran se sont réjouis mercredi de la dissolution de Tribu Ka.

"C'est une bonne mesure", a déclaré à l'AFP le président du Crif, Roger Cukierman, ajoutant: "Il est nécessaire d'éradiquer ces mouvements qui s'appuient sur les mêmes thèses racistes inadmissibles que Farrakhan", le leader noir musulman américain Louis Farrakhan.

Pour le président de SOS Racisme, Dominique Sopo, "Tribu Ka ne peut pas poursuivre ses activités sans que la République réagisse, dans la mesure où on est face à un groupe raciste et antisémite qui non seulement s'oppose aux valeurs de la République mais fait peser un danger sur le vivre-ensemble avec son discours de haine".

"C'est un groupe qui n'a pas sa place dans le débat public, il est tout à fait normal qu'il soit dissous", a-t-il ajouté, rappelant que SOS Racisme réclame également la dissolution de Jeunesses identitaires, objet d'une instruction pour "reconstitution de groupe dissous" à Nice et soupçonné d'émaner d'Unité radicale groupe d'extrême-droite interdit après la tentative d'assassinat perpétrée par l'un de ses membres, Maxime Brunerie, contre le président Jacques Chirac le 14 juillet 2002.

Le président du Cran (Conseil représentatif des associations noires, créé en novembre 2005), Patrick Lozès, a déclaré: "Nous condamnons toutes les agressions racistes d'où qu'elles viennent et la manifestation de Tribu Ka rue des Rosiers nous a paru être une provocation inacceptable".

"Puisque ces mystères nous dépassent, feignons d’en être l’organisateur"
Jean Cocteau, Les mariés de la Tour Eiffel

Re: J'ai envie de mettre de l'huile sur le feu.

Quelle erreur, offrir un éclairage pareil à ces allumés pour ne pas être taxé de laxisme. Sarkozy aurait pu balayer ça d'un revers de main ("la République française n'a aucune tolérance envers ces groupes, qui finiront dissous de toute manière à la première incartade grâce aux forces de police mobilisées pour leur surveillance"), au lieu de ça il fait du spectacle, comme lors de la fouille de la Courneuve.

"Des quelques 100 millions d'hommes que compte la population de la Russie soviétique, il nous faut en gagner 90 à notre cause. Nous n'avons pas à parler avec les autres, nous devons les exterminer." (G. Zinoviev, 17 septembre 1918)

Re: J'ai envie de mettre de l'huile sur le feu.

C'étaient pas eux qui se tapaient des délires sur le peuple noir originaire d'Egypte et dégénéré ensuite par les méchants envahisseurs ? Si oui on pourrait les expédier dans le désert egyptien.

Au passage, sur une cinquantaine de pitres, combien de gugus des RG ?

Last edited by Elessar (27-07-2006 02:17:17)

27

Re: J'ai envie de mettre de l'huile sur le feu.

Elessar a écrit:

Au passage, sur une cinquantaine de pitres, combien de gugus des RG ?

Comment je kiffe comment tu parles, un truc de ouf, faudrait que tu m'apprennes. En échange, je te cèderai quelques expressions vintage.

28

Re: J'ai envie de mettre de l'huile sur le feu.

C'est le vocabulaire typique des professeurs de collège... ou de Lycée. Pour les puristes le mot "chenapan" pourra aussi être employé.

29

Re: J'ai envie de mettre de l'huile sur le feu.

Chicha est notre sociologue spécialisée dans l'observation du corps professoral (us et coutumes, habitudes et catégories vestimentaires, langage...). Un apport précieux.

30

Re: J'ai envie de mettre de l'huile sur le feu.

toast a écrit:

Quelle erreur, offrir un éclairage pareil à ces allumés pour ne pas être taxé de laxisme. Sarkozy aurait pu balayer ça d'un revers de main ("la République française n'a aucune tolérance envers ces groupes, qui finiront dissous de toute manière à la première incartade grâce aux forces de police mobilisées pour leur surveillance"), au lieu de ça il fait du spectacle, comme lors de la fouille de la Courneuve.

Il paraît que, depuis leur virée au Sentier, le nombre de leurs adhérents a été multiplié par 3. Ils seraient près de 150 à ce jour. Leur nombre doublera certainement après leur "dissolution". Et, manifestement, Sarko s'imagine que 
dissoudre cette "tribu", c'est comme dissoudre l'Assemblée, à savoir un acte formel, définitif et directement suivi d'effets. Or, ces mecs n'ont sûrement ni locaux officiels à leurs couleurs, ni intendance, ni comptabilité, ni hierarchie, ni quoi que ce soit qu'une dissolution puisse affecter. Mais bon, Sarko est à son avantage. A bon compte, il montre sa fermeté. C'est beau comme l'Antique...

Re: J'ai envie de mettre de l'huile sur le feu.

La procédure de dissolution, ça va surtout permettre la répression si ils tentent de se rassembler, je pense.

"Puisque ces mystères nous dépassent, feignons d’en être l’organisateur"
Jean Cocteau, Les mariés de la Tour Eiffel

32

Re: J'ai envie de mettre de l'huile sur le feu.

erasm' a écrit:

Chicha est notre sociologue spécialisée dans l'observation du corps professoral (us et coutumes, habitudes et catégories vestimentaires, langage...). Un apport précieux.

une connaissance de la langue professorale qui ne dépasse pas le stade buccal, un peu court pour un spécialiste.

33

Re: J'ai envie de mettre de l'huile sur le feu.

Ca reste à voir. Ils ont la loi Waldeck-Rousseau de 1884 sur les associations avec eux. De plus, il leur suffit de s'appeler "La horde KO" pour se refonder. Enfin, peut-être que ça n'est pas aussi simple...

34

Re: J'ai envie de mettre de l'huile sur le feu.

Amok a écrit:

Ca reste à voir. Ils ont la loi Waldeck-Rousseau de 1884 sur les associations avec eux. De plus, il leur suffit de s'appeler "La horde KO" pour se refonder. Enfin, peut-être que ça n'est pas aussi simple...

Bah on les laisse organiser une mini-Nuit de cristal  dans le Marais et l'indignation indignée de l'opinion très publique aidant, Sarko déclare l'état d'urgence et abolit les libertés publiques.

La Tribu K et tous les opposants politiques, radicaux Valoisiens inclus, sont déportés à Poulo Condor, relouée pour l'occase aux Viets.

ou alors "corvée de bois" mode argentine au dessus de l'Atlantique pour tester les capacités du NH-90, il a tout prévu le nabot.

Re: J'ai envie de mettre de l'huile sur le feu.

Amok a écrit:

Il paraît que, depuis leur virée au Sentier, le nombre de leurs adhérents a été multiplié par 3.

Il paraît aussi que c'est une technique habituelle que de propager ce type de rumeur pour renforcer ses rangs : d'où sort le chiffre ?

Le plus vite ils brûleront une porte de bâtiment juif, le plus vite ils finiront en taule, il n'y avait pas besoin d'en discuter à x ministres pour cela. Remarque, vu l'intelligence collective du gouvernement je comprends qu'ils aient besoin de s'y mettre à plusieurs.

"Des quelques 100 millions d'hommes que compte la population de la Russie soviétique, il nous faut en gagner 90 à notre cause. Nous n'avons pas à parler avec les autres, nous devons les exterminer." (G. Zinoviev, 17 septembre 1918)

36

Re: J'ai envie de mettre de l'huile sur le feu.

toast a écrit:
Amok a écrit:

Il paraît que, depuis leur virée au Sentier, le nombre de leurs adhérents a été multiplié par 3.

Il paraît aussi que c'est une technique habituelle que de propager ce type de rumeur pour renforcer ses rangs : d'où sort le chiffre ?

Le plus vite ils brûleront une porte de bâtiment juif, le plus vite ils finiront en taule, il n'y avait pas besoin d'en discuter à x ministres pour cela. Remarque, vu l'intelligence collective du gouvernement je comprends qu'ils aient besoin de s'y mettre à plusieurs.

1. De France Info, Inter ou Europe 1. Invérifiable donc, mais je n'invente rien (quel intérêt ?)

2. Pas sûr qu'ils se contenteront de la porte ou même du bâtiment. Peut-être brûleront-ils un juif tout court.

3. Peut-être aussi (et c'est, je pense, le plus probable) qu'ils s'en tiendront aux mots : un groupuscule identifié qui parle, qui est mis sur le devant de la scène, passe rarement à l'acte. En tt cas, espérons-le.

4. Le pendant de ces brutes noires (la LDJ) n'a, en revanche, pas été inquiété malgré plusieurs actions violentes et condamnations à son actif.

Re: J'ai envie de mettre de l'huile sur le feu.

1. OK
2. Je ne pense pas, et…
3. … toi non plus
4. http://fr.wikipedia.org/wiki/Ligue_de_d … damnations indique une seule condamnation de personne, pas de personne morale

"Des quelques 100 millions d'hommes que compte la population de la Russie soviétique, il nous faut en gagner 90 à notre cause. Nous n'avons pas à parler avec les autres, nous devons les exterminer." (G. Zinoviev, 17 septembre 1918)

Re: J'ai envie de mettre de l'huile sur le feu.

Reportage d'Envoyé spécial sur les identités noires (passage sur l'ex-Tribu Ka)

"Je hais les indifférents. Pour moi, vivre veut dire prendre parti. Celui qui vit vraiment ne peut pas ne pas être citoyen ou partisan. L'indifférence est apathie, elle est parasitisme, elle est lâcheté, elle n'est pas vie. C'est pourquoi je hais les indifférents." - Antonio Gramsci (La Città futura, 11 février 1917).

39

Re: J'ai envie de mettre de l'huile sur le feu.

Necrid_Master a écrit:

Reportage d'Envoyé spécial sur les identités noires (passage sur l'ex-Tribu Ka)

Reportage ridicule et superficiel, tout juste bon à scandaliser les bonnes gens. Chercher à hitlériser un groupuscule insignifiant, c'est lui donner plus d'importance qu'il en a ou devrait en avoir, et surtout lui offrir une tribune inespérée. Soit tout l'inverse de l'effet recherché.

Re: J'ai envie de mettre de l'huile sur le feu.

M Amok no log a écrit:
Necrid_Master a écrit:

Reportage d'Envoyé spécial sur les identités noires (passage sur l'ex-Tribu Ka)

Reportage ridicule et superficiel, tout juste bon à scandaliser les bonnes gens. Chercher à hitlériser un groupuscule insignifiant, c'est lui donner plus d'importance qu'il en a ou devrait en avoir, et surtout lui offrir une tribune inespérée. Soit tout l'inverse de l'effet recherché.

Disons surtout que je ne comprends pas très bien le but du reportage, si ce n'est de montrer que certaines personnes cherchent à communautariser les Noirs de France autour de "valeurs communes".

PS : tu connais bien la GKS ?

"Je hais les indifférents. Pour moi, vivre veut dire prendre parti. Celui qui vit vraiment ne peut pas ne pas être citoyen ou partisan. L'indifférence est apathie, elle est parasitisme, elle est lâcheté, elle n'est pas vie. C'est pourquoi je hais les indifférents." - Antonio Gramsci (La Città futura, 11 février 1917).

Re: J'ai envie de mettre de l'huile sur le feu.

trouvé chez les gauchos   :

Nouvel "exploit" de la Ligue de Défense Juive ?

Article du Nouvel OBS du 12/6/07
Julien Soufir, un Franco-Israélien inculpé en Israël pour le meurtre d'un chauffeur de taxi palestinien le lundi 14 mai, pourrait être l'auteur d'une tentative d'homicide volontaire sur un commissaire de police parisien en 2002, a-t-on appris lundi 11 juin de source proche de l'enquête française. En avril 2002, un jeune commissaire de police en service alors à la Direction de l'ordre public avait été très gravement blessé à coups de couteau à l'abdomen alors qu'il tentait de s'interposer avec d'autres policiers entre des manifestants pro-israéliens et un groupe de Maghrébins lors d'une manifestation de soutien à Israël. L'agresseur avait échappé aux recherches policières et le bruit circulait alors qu'il s'agissait d'un jeune extrémiste juif qui avait été rapidement "exfiltré" en Israël, pour être mis à l'abri des poursuites. L'agression et la fuite du coupable présumé avaient provoqué des remous parmi les policiers. La 2eme division de police judiciaire qui enquêtait sur cette agression depuis 2002 a indiqué la semaine dernière qu'elle avait identifié Julien Soufir comme "pouvant en être l'auteur" dans des conditions qui, selon l'AFP n'ont pas été révélées.
Meurtre raciste
Le Tribunal de district de Tel-Aviv a inculpé le 28 mai Julien Soufir, du meurtre d'un chauffeur de taxi palestinien perpétré le 14 mai, avait-t-on appris de source judiciaire israélienne. Accusé de "crime haineux", le prévenu, qui avait été écroué peu après son arrestation, est présumé avoir frappé de 24 coups de couteau au cou sa victime, Tayssir Kariki, 35 ans, selon les chefs d'accusation.
"Je n'ai rien ressenti (...) C'était comme abattre un animal", avait déclaré aux enquêteurs israéliens Julien Soufir, 25 ans, qui a reconnu s'être rendu à Jérusalem pour trouver un chauffeur de taxi palestinien dans l'intention "de tuer un Arabe parce qu'il était arabe". L'affaire a donné lieu à de nombreux articles dans la presse israélienne. Dans Haaretz, du 16 mai, deux jours après le crime, un éditorial de Goel Pinto, avait même suggéré aux "responsables de la communauté juive de France de se rendre à la Grande Mosquée de Paris et de demander pardon pour ce meurtre. Et pardon aussi pour la racisme anti-musulman qui est enraciné dans leur communauté et qui est l'une des causes principales de la déterioration des ralations entre les Juifs et les Musulmans en France"
Nouvel Obs Com 12/6/07

Last edited by roxx (16-06-2007 16:01:20)

If it moves, tax it. If it keeps moving, regulate it. And if it stops moving, subsidize it.

« A quoi bon détruire les dictateurs si l’on continue, sous prétexte de discipline sociale et pour faciliter la tâche des gouvernements, à former des êtres faits pour vivre en troupeaux ? Ce ne sont pas les dictateurs qui font les dictatures, ce sont les troupeaux »

42

Re: J'ai envie de mettre de l'huile sur le feu.

roxx a écrit:

qu'il s'agissait d'un jeune extrémiste juif qui avait été rapidement "exfiltré" en Israël, pour être mis à l'abri des poursuites.

le terme "d'exfiltation" suppose des réseaux juifs organisés, on frôle les assises, là.

Re: J'ai envie de mettre de l'huile sur le feu.

Encore des bonnes grosses rumeurs sur les "réseaux" du Betar smile

44

Re: J'ai envie de mettre de l'huile sur le feu.

Sylvie Noachovitch agressée sur le marché de Sarcelles

Un homme a pris par le cou et frappé à l'oreille Sylvie Noachovitch, candidate UMP dans la circonscription de Dominique Strauss-Kahn, vendredi sur un marché de Sarcelles (Val d'Oise)

"Nous attendions des gens de notre équipe quand une dizaine de personnes sont arrivées pour lui parler. L'un d'eux, cagoulé, lui a pris le cou, lui a mis un coup à l'oreille, l'a mise par terre et lui a jeté de la viande au visage", a raconté Victor Curiel, suppléant deSylvie Noachovitch, rivale UMP de DSK, agressée sur le marché de Sarcelles vendredi 15 juin au matin.

Une information confirmée à l'AFP par une source judiciaire parlant d'"un individu qui a porté la main à la hauteur de son visage". L'individu n'a pas été interpellé.

Selon Victor Curiel, le groupe qui s'est approché d'elle, composé "exclusivement de Noirs", voulait avoir des explications sur un article du Canard enchaîné du 13 juin selon lequel la candidate aurait tenu des propos racistes lors d'un délibéré du jury littéraire du prix Monte Cristo, dont elle est membre.

Selon l'attachée de presse de Sylvie Noachovitch, cet article a été photocopié et collé sur plusieurs affiches de la candidate dans Sarcelles.





La Tribu a encore frappé !

45

Re: J'ai envie de mettre de l'huile sur le feu.

"Noachovitch", "Curiel" son suppléant, "Kas", le délégué djeunz ump, "Herkat", maire de Bonneuil   et en face, "Strauss-Kahn".


on est en pleine "diversité", là

46

Re: J'ai envie de mettre de l'huile sur le feu.

http://lgbt.avecdsk.net/images/dsk/rejoignez-dsk.png

Re: J'ai envie de mettre de l'huile sur le feu.

Czar a écrit:
roxx a écrit:

qu'il s'agissait d'un jeune extrémiste juif qui avait été rapidement "exfiltré" en Israël, pour être mis à l'abri des poursuites.

le terme "d'exfiltation" suppose des réseaux juifs organisés, on frôle les assises, là.

c'est le nouvel obs qui ira aux assises dans ce cas...loin de moi l'idée de sous entendre qu'il y aurait des "réseaux juifs" organisés wink

If it moves, tax it. If it keeps moving, regulate it. And if it stops moving, subsidize it.

« A quoi bon détruire les dictateurs si l’on continue, sous prétexte de discipline sociale et pour faciliter la tâche des gouvernements, à former des êtres faits pour vivre en troupeaux ? Ce ne sont pas les dictateurs qui font les dictatures, ce sont les troupeaux »

48

Re: J'ai envie de mettre de l'huile sur le feu.

j'avais bien saisi. Ca doit encore être un coup de Bénich.., oups...