51

Re: Homosexualité : mariage et adoption par les homosexuels ?

Czar a écrit:
erasm' a écrit:

Pour aller au bout de la logique : pourquoi ne pas interdire également aux femmes ou aux hommes qui ont déjà un enfant de se mettre en couple avec une personne du même sexe, sous peine de leur confisquer leur enfant?

Et pourquoi adapter la norme à ceux qui la transgressent ?


c'est pas parce que deux gouinasses vont s'acheter une glace au sperme en Belgique en violant délibéremment  la loi, qu'il faut arranger leur situation d'un point de vue légal.

Pourquoi pas légaliser le viol ? y en a toujours au moins un des deux qui y prend du plaisir, non ?

Les points de comparaison que tu prends sont vraiment creux et passent à côté de ce que j'ai soulevé. Mon argument n'était pas : "il faut systématiquemet normaliser et légaliser ce qui existe de fait" (donc la comparasion avec le viol était plus que douteuse), mais : "si vraiment l'enfant est en danger au sein de couples homos, pourquoi les autorités publiques n'interviendraient-elles pas?". Toujours dans une logique de protection de l'enfant, n'est-ce pas? Et puis tous ces couples sado-maso et compagnie, à quand une loi pour leur interdire d'adopter? D'où mon accusation d'hypocrisie, en disant que les raisons voulant empêcher l'adoption par des couples homos relèvent d'autres considérations moins avouables, ou en tout cas qui pourraient moins facilement rallier l'opinion générale et faire montre de bons sens bien intentionné.

52

Re: Homosexualité : mariage et adoption par les homosexuels ?

Paul a écrit:
Czar a écrit:

"Le fait par ces "parents" de confronter à la violence sociale leur "progéniture" montre juste qu'il s'agit de satisfaire un pur besoin égoiste, comme d'acheter le dernier écran LCD."

Excellent argument il faudrait aussi interdire aux noirs d'avoir des enfants pour ne pas confronter leur progéniture a la violence sociale du racisme, franchement n'est ce pas une attitude irresponsable de leur part ?

Tu vois, quand tu sors de ton juridisme idiot et convenu, tu es parfois capable de produire du sens.

53

Re: Homosexualité : mariage et adoption par les homosexuels ?

Paul a écrit:
Czar a écrit:

"Le fait par ces "parents" de confronter à la violence sociale leur "progéniture" montre juste qu'il s'agit de satisfaire un pur besoin égoiste, comme d'acheter le dernier écran LCD."

Excellent argument il faudrait aussi interdire aux noirs d'avoir des enfants pour ne pas confronter leur progéniture a la violence sociale du racisme, franchement n'est ce pas une attitude irresponsable de leur part ?

Tout à fait. D'ailleurs, on ne devrait pas non plus pousser ses enfants à faire des études poussées dans des grandes écoles lorsqu'on appartient à aux catégories socio-économiques défavoriées : trop de violence symbolique d'y coup, vous vous rendez pas compte, quelle irresponsabilité de la part des parents!

54

Re: Homosexualité : mariage et adoption par les homosexuels ?

l'heure de ma course quotidienne, je rouvre la boutique à 14h


soyez gentils de regrouper vos cagades de façon claire et ordonnée, je ferai une réponse groupée en revenant.

55

Re: Homosexualité : mariage et adoption par les homosexuels ?

Paul a écrit:

D'où, a supposer que l'un des homosexuels est bi qu'il est le père biologique d'un enfant et qu'il en ait obtenu la garde (super-probable), je doute vraiment que la mère (ou le père) dont il s'est séparé accepte très souvent d'abandonner ses droits parentaux sur le gamin pour une adoption pleine par le conjoint homosexuel de son ex.

Le problème pratique ne se posera donc presque jamais par ce que l'enfant n'est pas adoptable. Ta "chiée de familles" concernée on se demande d'ou tu vas la sortir par ce que si ça fait 3 couples par an ça fera déjà beaucoup.


Donc l'adoption n'étant généralement pas possible on se retrouve pour ces couples dans la situation classique qui n'a rien a voir avec l'adoption de savoir quels sont les droits d'une personne qui contribue à l'éducation de l'enfant sans avoir de droits parentaux.

Ce n'est pas à cet exemple que je faisais référence, je pensais surtout aux couples de femmes qui se font inséminer en Belgique ou qui ont un enfant que le père n'a pas reconnu.

De plus, le fait que les célibataires peuvent adopter est une belle hypocrisie.

En tout cas, je suis content que Paul poste, j'aimais bien le lire, avant.

56

Re: Homosexualité : mariage et adoption par les homosexuels ?

@ Bouh : si tu pouvais ne pas réduire et caricaturer toute dénonciation de l'hypocrisie et de l'incohérence des arguments contre l'adoption par des homos par :

1. ce ne sont que des mauviettes sentimentales, "cui-cui les ptits oiseaux, c'est beau l'amour".

2. ce sont de jeunes péteux branchés et universalistes.

Il y a des arguments rationnels qui ont été exposés, tu pourrais t'y tenir.

Personne n'a dit ici que ceux qui étaient contre cette réforme n'étaient que de vieux croûtons gâteux et incontinents.

Re: Homosexualité : mariage et adoption par les homosexuels ?

Ah bon, je l'ai inventé le coup du "C'est THE argument con" et autres "Pendant qu'on y est on stérilise tout le monde" ?

"Moult a appris qui bien connut ahan"

Re: Homosexualité : mariage et adoption par les homosexuels ?

Czar a écrit:

plein de bêtises

Alors toi tu vas vite arrêter tes propos homophobes, je te signale que c'est interdit par la loi.

Mais pourquoi il n'est pas encore banni ce gros con ?

Last edited by Amanda (30-06-2006 12:38:33)

59

Re: Homosexualité : mariage et adoption par les homosexuels ?

@bouh : à part le côté refus de la "mode" du oui au mariage et à l'adoption par les gays, quel est ton argument principal, ou d'ailleurs tes arguments, contre ces deux pratiques?

ps : message à caractère informatif, ceci est une tentative  pour rentrer dans un dialogue constructif de réfutation dialectique ! tongue

60

Re: Homosexualité : mariage et adoption par les homosexuels ?

erasm' a écrit:
Czar a écrit:

C'est vrai que grandir en se disant qu'on a été conçu en éprouvette simplement pour satisfaire le désir de paternité/maternité de qqqu'un qui a fait le choix d'avoir un mode de vie qui par définition exclue cette possibilité, avec un géniteur inconnu ou par une mère porteuse rémunérée est par définition un gage d'équilibre.

ok. Halte à la procréation assistée pour les couples hétéro stériles! Génial, j'ai trouvé un slogan et un créneau pour fonder une assoc'

A priori la stérilité n'est pas un mode de vie CHOISI. Czar s'est fendu d'un poste relativement intelligent et qui mérite plus de 30 secondes de lecture avant un rejet que je caractériserai d'allergique.
Erasm' tu me décois sur ce coup.

ps: je ne prends pas position sur le contenu.
pps: amanda ce n'est pas en s'énervant sur les propos de czar que tu fais avancer le débat.
ppps: les propos insultants de czar sont inexcusables mais je comprends qu'il puisse s'énerver face à la connerie qui a été déployée.

61

Re: Homosexualité : mariage et adoption par les homosexuels ?

L'autre no log a écrit:

A priori la stérilité n'est pas un mode de vie CHOISI. Czar s'est fendu d'un poste relativement intelligent et qui mérite plus de 30 secondes de lecture avant un rejet que je caractériserai d'allergique.
Erasm' tu me décois sur ce coup.

Erasm**** a raison, la stérilité n'est pas un mode de vie choisi, mais l'homosexualité non plus !

Re: Homosexualité : mariage et adoption par les homosexuels ?

Bon, moi j'arrête, trop c'est trop, trop de connerie, trop d'homophobie masquée sous des apparences "équilibre d'un enfant" (mais équilibre d'un enfant MON CUL !!! Vous avez vu où que les familles hétéros étaient équilibrées ? Vous êtes pédopsys pour avancer des trucs comme ça ?).

Npn, l'homosexualité c'est pas un choix, parce que s'ils avaient eu le choix, ils auraient choisi d'être hétéros pour pas avoir à affronter des connards comme Czar qui les traitent de gouinnasses et de pédales.

Franchement, je te souhaite un jour d'avoir un enfant pédé comme un phoque, pour que tu puisses lui expliquer que merde, il a qu'à faire un effort pour plus être un gros pédé et fonder une famille hétéro, blonde et souriante comme tout le monde. Et qu'il te méprise ensuite jusqu'au fond de son âme.

Allez, je trouvais que c'était cool de revenir ici le temps de quelques posts pendant mon stage, mais là j'ai envie de vomir, si même les jeunes internautes se mettent à penser comme mes deux gros beaufs de grands parents, je suis pas.

Ciao la compagnie, amusez-vous bien entre grands penseurs de l'équilibre humain.

Last edited by Amanda (30-06-2006 12:29:50)

63

Re: Homosexualité : mariage et adoption par les homosexuels ?

fabbb a écrit:
L'autre no log a écrit:

A priori la stérilité n'est pas un mode de vie CHOISI. Czar s'est fendu d'un poste relativement intelligent et qui mérite plus de 30 secondes de lecture avant un rejet que je caractériserai d'allergique.
Erasm' tu me décois sur ce coup.

Erasm**** a raison, la stérilité n'est pas un mode de vie choisi, mais l'homosexualité non plus !

WOOOLLLLAAA où tu vas mon compagnon? Tu peux me soutenir médicalement qu'il y a un gene homo ? Cherche bien ca fait 200 ans que la médecine essaye de trouver une différence physiologique entre les homos et les hétéros et elle a toujours pas trouvé...

La preuve que cela releve du choix social (surement subconscient je te l'admet), c'est que - comme cela a été souligné - l'homosexualité n'est pas héréditaire. Il s'agit uniquement de facteurs psychologiques (attention je ne rentre pas dans le discours maladie/perversion, chacun sa vie, chacun ses choix, paix et amour).

Avant de me faire lapider, je n'ai RIEN contre les homosexuels, qu'on se le dise !

64

Re: Homosexualité : mariage et adoption par les homosexuels ?

L'autre no log a écrit:
erasm' a écrit:
Czar a écrit:

C'est vrai que grandir en se disant qu'on a été conçu en éprouvette simplement pour satisfaire le désir de paternité/maternité de qqqu'un qui a fait le choix d'avoir un mode de vie qui par définition exclue cette possibilité, avec un géniteur inconnu ou par une mère porteuse rémunérée est par définition un gage d'équilibre.

ok. Halte à la procréation assistée pour les couples hétéro stériles! Génial, j'ai trouvé un slogan et un créneau pour fonder une assoc'

A priori la stérilité n'est pas un mode de vie CHOISI. Czar s'est fendu d'un poste relativement intelligent et qui mérite plus de 30 secondes de lecture avant un rejet que je caractériserai d'allergique.
Erasm' tu me décois sur ce coup.

ps: je ne prends pas position sur le contenu.
pps: amanda ce n'est pas en s'énervant sur les propos de czar que tu fais avancer le débat.
ppps: les propos insultants de czar sont inexcusables mais je comprends qu'il puisse s'énerver face à la connerie qui a été déployée.

je ne pense pas que mode de vie et sexualité soient synonymes, je m'explique :

Czar dit qu'en étant homosexuel tu exclue par définition la possibilité d'avoir un enfant, mais ce n'est pas le cas, ce qui se voit plus simplement il est vrai dans un couple de lesbiennes, dont l'une par exemple serait prête à se faire inséminer, ou à coucher avec un homme pour procréer.

La sexualité et la procréation ne vont pas forcément de pair, que ce soit lorsqu'on est stérile, ou tout simplement avec la contraception. On peut très bien pousser ce raisonnement pour le cas des homosexuels, le fait de préférer coucher avec les gens de son sexe ne signifie pas l'impossibilité d'avoir un enfant, que ce soit grâce aux nouvelles technologies ou aux systèmes D, à partir de là pourquoi ne pas élargir  aux homosexuels une pratique comme l'adoption, qui n'est qu'un autre moyen d'avoir des enfants, si ce n'est de procréer.

Re: Homosexualité : mariage et adoption par les homosexuels ?

L'autre no log a écrit:

WOOOLLLLAAA où tu vas mon compagnon? Tu peux me soutenir médicalement qu'il y a un gene homo ? Cherche bien ca fait 200 ans que la médecine essaye de trouver une différence physiologique entre les homos et les hétéros et elle a toujours pas trouvé..

fabb n'a pas écrit que l'homosexualité était génétique…

Si tu n'es pas apte à introduire un gradient de nuances entre le patrimoine génétique et le choix individuel de mode de vie, (1) il te manque deux siècle de psychologie à découvrir, (2) une grande partie du débat va t'échapper.

"Des quelques 100 millions d'hommes que compte la population de la Russie soviétique, il nous faut en gagner 90 à notre cause. Nous n'avons pas à parler avec les autres, nous devons les exterminer." (G. Zinoviev, 17 septembre 1918)

66

Re: Homosexualité : mariage et adoption par les homosexuels ?

say disagree a écrit:
L'autre no log a écrit:
erasm' a écrit:

ok. Halte à la procréation assistée pour les couples hétéro stériles! Génial, j'ai trouvé un slogan et un créneau pour fonder une assoc'

A priori la stérilité n'est pas un mode de vie CHOISI. Czar s'est fendu d'un poste relativement intelligent et qui mérite plus de 30 secondes de lecture avant un rejet que je caractériserai d'allergique.
Erasm' tu me décois sur ce coup.

ps: je ne prends pas position sur le contenu.
pps: amanda ce n'est pas en s'énervant sur les propos de czar que tu fais avancer le débat.
ppps: les propos insultants de czar sont inexcusables mais je comprends qu'il puisse s'énerver face à la connerie qui a été déployée.

je ne pense pas que mode de vie et sexualité soient synonymes, je m'explique :

Czar dit qu'en étant homosexuel tu exclue par définition la possibilité d'avoir un enfant, mais ce n'est pas le cas, ce qui se voit plus simplement il est vrai dans un couple de lesbiennes, dont l'une par exemple serait prête à se faire inséminer, ou à coucher avec un homme pour procréer.

La sexualité et la procréation ne vont pas forcément de pair, que ce soit lorsqu'on est stérile, ou tout simplement avec la contraception. On peut très bien pousser ce raisonnement pour le cas des homosexuels, le fait de préférer coucher avec les gens de son sexe ne signifie pas l'impossibilité d'avoir un enfant, que ce soit grâce aux nouvelles technologies ou aux systèmes D, à partir de là pourquoi ne pas élargir  aux homosexuels une pratique comme l'adoption, qui n'est qu'un autre moyen d'avoir des enfants, si ce n'est de procréer.

Merci pour cette note de raison dans un océan de connerie.

67

Re: Homosexualité : mariage et adoption par les homosexuels ?

toast a écrit:
L'autre no log a écrit:

WOOOLLLLAAA où tu vas mon compagnon? Tu peux me soutenir médicalement qu'il y a un gene homo ? Cherche bien ca fait 200 ans que la médecine essaye de trouver une différence physiologique entre les homos et les hétéros et elle a toujours pas trouvé..

fabb n'a pas écrit que l'homosexualité était génétique…

Si tu n'es pas apte à introduire un gradient de nuances entre le patrimoine génétique et le choix individuel de mode de vie, (1) il te manque deux siècle de psychologie à découvrir, (2) une grande partie du débat va t'échapper.

As tu lu la fin de mon post?

"La preuve que cela releve du choix social (surement subconscient je te l'admet), c'est que - comme cela a été souligné - l'homosexualité n'est pas héréditaire. Il s'agit uniquement de facteurs psychologiques (attention je ne rentre pas dans le discours maladie/perversion, chacun sa vie, chacun ses choix, paix et amour)."

Les facteurs psychologiques peuvent etre relativement contraignants on est bien d'accord. Je ne suis pas en train de dire que l'homosexualité est un choix simple ou quoi que ce soit. Prédétermination serait sans doute plus adéquat.

68

Re: Homosexualité : mariage et adoption par les homosexuels ?

L'autre no log a écrit:

WOOOLLLLAAA où tu vas mon compagnon? Tu peux me soutenir médicalement qu'il y a un gene homo ? Cherche bien ca fait 200 ans que la médecine essaye de trouver une différence physiologique entre les homos et les hétéros et elle a toujours pas trouvé...

La preuve que cela releve du choix social (surement subconscient je te l'admet), c'est que - comme cela a été souligné - l'homosexualité n'est pas héréditaire. Il s'agit uniquement de facteurs psychologiques (attention je ne rentre pas dans le discours maladie/perversion, chacun sa vie, chacun ses choix, paix et amour).

Avant de me faire lapider, je n'ai RIEN contre les homosexuels, qu'on se le dise !

Le fait que ce soit inné ou acquis ( on n'en sait rien je te l'accorde ) n'a rien à voir avec un quelconque choix. Désolé, mais je ne vois pas comment tu pourrais choisir de bander pour un homme si tu es hétéro.

69

Re: Homosexualité : mariage et adoption par les homosexuels ?

Amanda a écrit:
Czar a écrit:

plein de bêtises

Alors toi tu vas vite arrêter tes propos homophobes, je te signale que c'est interdit par la loi.

Mais pourquoi il n'est pas encore banni ce gros con ?

mais je t'emmerde, connasse

tu sais où tu peux te la carrer ta police de la pensée ?  t'as que tes tribunaux tchékistes pour assurer la validité de ta chiasse mentale ? A-normal : en dehors de la norme, la norme pour procréer restant un con et une conne, ce dont tu conviendras sauf tu as fini par avaler la merde que tu as dans les yeux, et la fonction première de la sexualité, avant que notre processus d'évolution l'ait transformé en besoin psychologique, physiologique et même social, reste la procréation. Au point de vue du principe de reproduction de l'espèce, l'homosexualité est par définition a-normale.

Même les escargots hermaphrodites n'ont pas réussi à faire mieux.


je voudrais bien voir le tribunal qui pourra me condamner pour ces faits, surtout dépose plainte ne t'en prive pas, ça risque d'être marrant. ce genre de petite veulerie, toujours masquée par l'apparence de la dignité offensée et du mépris hautain qui convient à celui qui se réfugie derrière la loi au lieu d'affronter lui-même les problèmes, ne conduit pas à contester des droits aux homos, elle conduit juste à pousser les gens à les lyncher.


Y a quarante ans  être pédé, dans toutes les démocraties reconnues,  c'était un délit  et je donne une couille à couper ( ou ton encéphale pour faire parité) que dans quarante ans,  ça le redeviendra. théorie des cycles chères aux Grecs, personne n'a rien inventé depuis.

C'est pas parce que tu es gavée de pseudo-vision progressiste de l'histoire de l'humanité qu'il faut espérer que tout le monde va suivre ton bêlement moutonnier

je suis sûr que tu es assez tarte pour penser que les poncifs qui te servent de Weltanschauung sont le fruit de ta réflexion et pas de la soupe que tu ingères constamment, par toute voie utile, l'air de l'époque. Etre à la mode, ça conduit forcément à devenir démodé.

Re: Homosexualité : mariage et adoption par les homosexuels ?

fabbb a écrit:

1) Ce n'est pas à cet exemple que je faisais référence, je pensais surtout aux couples de femmes qui se font inséminer en Belgique ou qui ont un enfant que le père n'a pas reconnu.

2) De plus, le fait que les célibataires peuvent adopter est une belle hypocrisie.

3) En tout cas, je suis content que Paul poste, j'aimais bien le lire, avant.

1) Ok je comprends mieux

2) je suis d'accord

3) Merci ça fait toujours plaisir d'être apprécié.

Sinon je ne sais plus qui a écrit qu'être homosexuel est un choix, mais il me semble que ce n'est pas plus un choix que celui d'être agoraphobe, ou d'aimer la tarte à la fraise et pas celle à la framboise, c'est peut être entièrement psychologique et alors ? C'est un état de fait.

Le problème de la nature homosexuelle d'une personne doit être séparé du fait d'avoir en société une conduite homosexuelle.
Comme pour toute déviation de la norme sociale la question du comportement homosexuel est celle de son acceptabilité afin de savoir si il doit être admis que l'individu vive en fonction de son état ou si on attend de lui qu'il le réprime.
Le caractère répandu et bénin de l'homosexualité conduit généralement à son acceptation en tant que comportement (encore que pas tout a fait vu le débat).

Pour bien marquer l'absence d'homophobie de mon propos je dirais qur la situation ne me semble guère éloignée du problème de la libération sexuelle, l'existence des pulsions sexuelles hors mariage a toujours été acceptée et reconnue comme un état de fait mais on attendait des gens qu'ils les répriment,  puis ce n'a plus été le cas.

Last edited by Paul (30-06-2006 13:13:22)

Perfection spells paralysis
(Winston Churchill)

71

Re: Homosexualité : mariage et adoption par les homosexuels ?

Paul a écrit:
Czar a écrit:

"Le fait par ces "parents" de confronter à la violence sociale leur "progéniture" montre juste qu'il s'agit de satisfaire un pur besoin égoiste, comme d'acheter le dernier écran LCD."

Excellent argument il faudrait aussi interdire aux noirs d'avoir des enfants pour ne pas confronter leur progéniture a la violence sociale du racisme, franchement n'est ce pas une attitude irresponsable de leur part ?

Tu faisais référence à l'actu peut-être ?


Le Figaro de ce jour a écrit:

La carte des émeutes de novembre 2005 confirme le profond malaise des immigrants africains L'analyse de Cecilia Gabizon*
Publié le 29 juin 2006. Actualisé le 29 juin 2006 : 09h00       

Peut-on comprendre les émeutes de novembre 2005 par la géographie ? Quels sont les points communs entre les villes qui ont connu des flambées ? Pourquoi dans cette banlieue-ci et pas dans celle-là ? Pourquoi des départements jusqu'ici calmes, comme l'Aisne, la Loire ou l'Eure, ont-ils connu des soubresauts ? Six mois ont passé et les scientifiques commencent à livrer leur version détaillée.

Pour le sociologue du CNRS Hugues Lagrange (1), les troubles ont éclaté pour l'essentiel dans des zones urbaines sensibles abritant une large proportion de familles africaines de plus de six enfants. Ce chercheur a examiné les caractéristiques des quartiers touchés. La plupart se trouvent en zone urbaine sensible. Mais ce sont surtout les cités disposant d'un revenu médian très inférieur à celui du reste de la commune qui ont brûlé. Les contrastes sociaux ont bel et bien alimenté la rébellion. Tout comme la présence de très nombreux jeunes. Dans ces cités, ils représentent parfois jusqu'à 40% de la population. Et paradoxalement, c'est aussi là où d'importantes opérations de rénovation urbaine ont été lancées que le feu a pris. Car pour démolir des barres, les familles sont relogées de façon provisoire, ce qui semble déstabiliser les plus fragiles, expliquent encore les sociologues.

La carte de la géographie des émeutes recoupe celle des zones à forte «concentration de grandes familles». Habitué à travailler à Mantes-la-Jolie où sont installés de nombreux immigrés africains, Hugues Lagrange a noté que «dès la deuxième semaine d'émeutes, dans l'Ouest notamment, une série de villes qui constituent les lieux d'installation de familles originaires d'Afrique noire ont connu des violences». Sans être des émeutes ethniques, puisque des personnes de toutes origines ont été interpellées, les feux de novembre ont révélé les difficultés d'intégration d'une partie des enfants d'origine africaine, issus de cette dernière vague d'immigration.

Les familles sahéliennes se sont installées dans les années 80 ou 90, suivies par de nouvelles populations venues du Cameroun, du Congo, de Guinée ou du Cap-Vert. Leurs foyers cumulent les handicaps. Car, le plus souvent, ces familles conservent le modèle démographique du village et les fratries y sont très nombreuses. Enfin, les mères sont souvent analphabètes. Or, le niveau d'éducation maternel conditionne largement les performances scolaires des enfants.

Le choc est aussi de nature culturelle. Les familles d'origine sénégalaise et malienne sont principalement issues d'un milieu rural. Par tradition, le père occupe une place centrale dans l'organisation familiale. Aussi «l'enfant est d'abord envisagé comme un membre de la communauté», explique Nathalie Kapko, chercheuse associée au laboratoire Cultures urbaines et sociétés (Iresco-CNRS). Ce sont donc les pères qui incarnent la loi. La transposition brutale de code culturel dans un milieu urbain occidental à la fois confiné et brutal fait vaciller les repères de ces familles et va jusqu'à les disloquer. Les écarts d'âge sont souvent très importants avec les derniers fils. Il est fréquent que les jeunes grandissent avec des pères à la retraite qui partagent leur vie entre l'Afrique et la France. Quant aux mères, elles manquent de l'ascendant nécessaire. «La plupart des enfants rajeunissent leur mère lorsqu'ils remplissent les fiches à l'école, car ils les perçoivent presque comme des soeurs», confie d'ailleurs Hugues Lagrange.

Autre déphasage culturel pénalisant, les parents reproduisent les modèles d'éducation importés de leur village d'origine. Ils imposent la soumission aux plus âgés de leurs enfants, exigeant qu'ils baissent les yeux devant les adultes. Des codes que les jeunes respectent en apparence, comme ces adolescents remplis de rage après la mort d'un camarade poignardé lors d'une rixe à Evry, au mois de mai. Ils étaient tous venus faire leurs condoléances à cette famille malienne, ont écouté les appels au calme des mères les yeux rivés au sol, avant de filer pour une expédition punitive une fois dans la rue.

Le décalage entre la norme familiale et la réalité de la société alentour est donc souvent à la fois très douloureux et profondément entravant. Certains en jouent pour échapper à toute autorité. «Dans le système traditionnel africain, rappelle à juste titre Lagrange, tous les adultes interviennent. En France, ces enfants vivent une rupture entre le discours parental et les règles externes. Or la parole adulte fonctionne lorsque tous la renforcent.» La plupart de ces familles n'ont guère de relation avec l'école. Par respect souvent, mais aussi par crainte face à une institution qu'elles ne comprennent guère. Les parents ne délèguent pas l'autorité affective aux maîtres. Au final, certains adolescents dénient toute autorité aux professeurs. Logés dans des appartements exigus, les enfants ont bien du mal à étudier. Ils sont aussi souvent victimes de rivalités entre co-épouses dans les foyers polygames, et forcés dans certains cas de défendre leurs mères contre leurs demi-frères. «Les parcours scolaires chaotiques des garçons d'origine subsaharienne témoignent aussi de la force des tensions intrafamiliales», ajoute encore Nathalie Kapko.

Il faut encore prendre en compte les familles nouvellement arrivées de pays en guerre, qui sont totalement déboussolées. Pour autant, gardons-nous de généraliser : l'émigration africaine est loin d'être homogène. Une partie est composée d'étudiants restés en France. Leurs enfants sont souvent encouragés à faire des études, tandis que les parents développent des stratégies pour s'extraire des quartiers de relégation. Car, note encore Hugues Lagrange, dans les cités à forte présence de africaine, la disparition des cadres est notable.

Les dernières émeutes ont bien fait émerger la question noire, avec une problématique sociale et culturelle jusqu'ici négligée. Néanmoins, la situation pourrait évoluer avec l'inscription croissante des femmes africaines aux cours d'alphabétisation.

* Grand reporter au service Société du Figaro.

(1) Émeutes urbaines et protestations, sous la direction de Hugues Lagrange et Marco Oberti. (Les presses Sciences po)

72

Re: Homosexualité : mariage et adoption par les homosexuels ?

je sais que je suis cérébralement limitée, mais je ne vois pas où tu veux en venir avec cette analogie, Czar...

73

Re: Homosexualité : mariage et adoption par les homosexuels ?

il est trop fort Czar!

74

Re: Homosexualité : mariage et adoption par les homosexuels ?

@ L'autre : je ne vois pas ce que tu as pu trouver de choquant ou d'injuste envers Czar dans mes propos. Il disait que la procréation médicalement assistée (à laquelle étaient censés recourir les homos) conduisait à des déséquilibres chez l'enfant. Outre le fait que nul n'est pédopsy ici pour en avoir la certitude, cela conduirait de la même manière à discréditer ces mêmes pratiques engagées par les couples hétéro qui ont des prb de stérilité.

J'ajoutais enfin que là n'était pas le débat, puis qu'il était question de la légalisation de l'{b]adoption[/b].

Point.

75

Re: Homosexualité : mariage et adoption par les homosexuels ?

Putain de balises de m****e, je n'y arriverai jamais!

76

Re: Homosexualité : mariage et adoption par les homosexuels ?

Je m'emportais plus sur la forme générale du débat (qui virait à l'engueulade sans lecture des posts) que sur le fond.
Sur ce permet moi de quitter ce thread sans véritable intéret, sur ce sujet on peut argumenter soit scientifiquement (et aucun de nous n'est pédopsychiatre tu as bien raison) soit moralement et en fonction de valeurs, ce que personne ne semble faire de manière franche.

77

Re: Homosexualité : mariage et adoption par les homosexuels ?

Va, je te le permets.

Re: Homosexualité : mariage et adoption par les homosexuels ?

je dis NON
je ne suis pas homophobe, je ne suis pas famille patrie travail...mais une famille, c un pere, une mere, un enfant.
pas plus ni moins, pas autrement.

C'est sans concession. Je ne suis pas au FN, ni au MPF, ni au MNR.

Je suis plutot de gauche donc...

JE suis CONTRE l'homoparentalité !

je manifesterai contre en temps et en heure !

79

Re: Homosexualité : mariage et adoption par les homosexuels ?

Czar a écrit:

A-normal : en dehors de la norme, la norme pour procréer restant un con et une conne, ce dont tu conviendras sauf tu as fini par avaler la merde que tu as dans les yeux, et la fonction première de la sexualité, avant que notre processus d'évolution l'ait transformé en besoin psychologique, physiologique et même social, reste la procréation. Au point de vue du principe de reproduction de l'espèce, l'homosexualité est par définition a-normale.

C'est marrant comment certains, pour définir ce qui est normal, se fondent sur la tradition ancestrale, immuable par principe alors que d'autres font appel à l'adaptation, évolutive par nécessité. Prochain argument : l'orthodoxie religieuse ?

Czar a écrit:

Y a quarante ans  être pédé, dans toutes les démocraties reconnues,  c'était un délit  et je donne une couille à couper ( ou ton encéphale pour faire parité) que dans quarante ans,  ça le redeviendra. théorie des cycles chères aux Grecs, personne n'a rien inventé depuis.

Bouffon, même en France, être pédé n'est plus un délit depuis 1791. Le régime de Vichy, qui n'était pourtant pas à une connerie près, n'a même pas persécuté les pédés.

Czar a écrit:

je suis sûr que tu es assez tarte pour penser que les poncifs qui te servent de Weltanschauung sont le fruit de ta réflexion et pas de la soupe que tu ingères constamment, par toute voie utile, l'air de l'époque. Etre à la mode, ça conduit forcément à devenir démodé.

Ouais exactement, Amanda est entraînée dans des réunions secrètes en cagoule rose dans une backroom géante où ils font un travail de lobotomisation sur elle.
Toi, ils ont laissé tomber ? Ton esprit étriqué ne peut engendrer autre chose qu'une morale sclérosée, figée dans la merde puante de tes vieux préjugés ?

80

Re: Homosexualité : mariage et adoption par les homosexuels ?

Tiens, joli morceau... A défaut de cerveau, de physique et de style, aurais-tu de l'humour?

Nan, je plaisante, t'es nul smile

Re: Homosexualité : mariage et adoption par les homosexuels ?

excusez-moi, mais je vais poser une question très bête.


L'adoption par des gays est autorisée, déjà, non?
C'est les pédopsy qui décident au niveau de la ddass, non? Sans mariage (ou à la rigueur sans PACS), ils peuvent pas savoir. Donc ils fondent leur jugement sur un ensemble de choses qui concernent le bien-être de l'enfant en général. Je suis gay, je veux adopter, je peux toujours me démerder pour le faire, non? Donc en fait ce devrait être un débat pour ou contre l'interdiction d'adoption.


Je suis complètement à côté de la plaque, sûrement...et Erasm' avec ses vannes de malade va m'exploser.

82

Re: Homosexualité : mariage et adoption par les homosexuels ?

Czar a écrit:

Y a quarante ans  être pédé, dans toutes les démocraties reconnues,  c'était un délit  et je donne une couille à couper ( ou ton encéphale pour faire parité) que dans quarante ans,  ça le redeviendra. théorie des cycles chères aux Grecs, personne n'a rien inventé depuis.

donc si on attend assez longtemps on sera tous de nouveau en peaux de bêtes à se sauter dessus les uns les autres au détour d'une grotte en assomant les dinosaures d'un coup de gourdin

83

Re: Homosexualité : mariage et adoption par les homosexuels ?

Tu as mis le doigt sur certains aspects intéressants. Mais le problème est qu'ils adoptent évidemment sans dire qu'il sont homo, et c'est surtout le problème de leur conjoint après, qui ne peut pas jouir du statut de 2e père, ou mère.

84

Re: Homosexualité : mariage et adoption par les homosexuels ?

Cela dit, Karl, avec ou sans post intelligent, je t'explose quand même, donc ne te pose pas trop de questions existentielles.

85

Re: Homosexualité : mariage et adoption par les homosexuels ?

erasm' a écrit:

Tiens, joli morceau... A défaut de cerveau, de physique et de style, aurais-tu de l'humour?

Nan, je plaisante, t'es nul smile

Ouais, et à part être jalouse de moi, t'as d'autres occupations dans la vie ?

86

Re: Homosexualité : mariage et adoption par les homosexuels ?

erasm' a écrit:

Tu as mis le doigt sur certains aspects intéressants.

Ce post s'adressait évidemment à Karl, et non au néo-Nohlan wink

87

Re: Homosexualité : mariage et adoption par les homosexuels ?

De toute façon, l'adoption pour une personne seule est autorisée. Donc un gay peut adopter des enfants. La seule différence si l'on autorise l'adoption, c'est que le conjoint de la personne pourra également être parent. Donc pour moi il n'y a pas photo.

Pour répondre à Czar, je ne pense pasque dans 40 ans ce sera redevenu un délit. C'est dans la même évolution que les droits des femmes, ça va aller en s'améliorant.

Et puis de toute façon l'article 1 de la DDHC stipule que tous les hommes naissent et demeurent libres et égaux en droit. Or les couples hétéros peuvent se marrier, les gays non. Les hétéros peuvent adopter, les gays non.
C'est donc contraire à l'article fondamental du droit français.

"Ne me siffle pas mon camarade, parce que moi, je t'aime!"

88

Re: Homosexualité : mariage et adoption par les homosexuels ?

Thread stupide car prenant la forme d'une pétition de principe : celui qui y répond par la négative ne peut être qu'un réac' ou un connard (voire les deux).

Deux remarques : mariage et adoption accessibles aux homos <=>

1. Legs destructurant pour le gamin (mis en marge du débat bien qu'il soit le premier concerné). Mais, bien sûr, on trouvera toujours l'exception ("je vis très bien l'homosexualité de mes parents, et ça ne fait pas jaser chez mes amis") pour confirmer la règle.

2. Les homosexuels (cf Act Up) on toujours affiché une forme de provocation et de fierté (la "gay pride") à marquer leur différence (de la façon ostensible et exubérante qui soit --> cf les défilés de la gay pride). Bref, ils ont toujours clamé leur modernité (des esprits et des moeurs). Soit.
Or, volte-face, désormais, ils aspirent au mariage, soit le rituel le plus en rupture avec la modernité, l'institution en déshérence parmi les hétéros, que bcp perçoivent comme désuète. Faudrait savoir.

89

Re: Homosexualité : mariage et adoption par les homosexuels ?

nouvelle a écrit:

j
C'est sans concession. Je ne suis pas au FN, ni au MPF, ni au MNR.

Je suis plutot de gauche donc...

Mais bien sûr : http://forum-scpo.com/forum-scpo/viewto … 33#p159133

90

Re: Homosexualité : mariage et adoption par les homosexuels ?

Amok a écrit:

2. Les homosexuels (cf Act Up) on toujours affiché une forme de provocation et de fierté (la "gay pride") à marquer leur différence (de la façon ostensible et exubérante qui soit --> cf les défilés de la gay pride). Bref, ils ont toujours clamé leur modernité (des esprits et des moeurs)..

allez, hop! tous dans le même panier! Dans le même genre que le chinois est nombreux et que l'arabe vole des rolex.

et j'adore le "ont toujours". Tu aurais dû mettre "ont, de tout temps...". C'est encore plus stylé.

Pour quelqu'un qui vient pour regretter l'absence de nuance et de modération dans le débat, c'est... je ne trouve pas le mot adéquat.

91

Re: Homosexualité : mariage et adoption par les homosexuels ?

erasm' a écrit:
Amok a écrit:

2. Les homosexuels (cf Act Up) on toujours affiché une forme de provocation et de fierté (la "gay pride") à marquer leur différence (de la façon ostensible et exubérante qui soit --> cf les défilés de la gay pride). Bref, ils ont toujours clamé leur modernité (des esprits et des moeurs)..

allez, hop! tous dans le même panier! Dans le même genre que le chinois est nombreux et que l'arabe vole des rolex.

et j'adore le "ont toujours". Tu aurais dû mettre "ont, de tout temps...". C'est encore plus stylé.

Pour quelqu'un qui vient pour regretter l'absence de nuance et de modération dans le débat, c'est... je ne trouve pas le mot adéquat.

Bien vu, bien vu ... J'avais justement effacé un passage dans lequel je disais "bien que tous ne soient pas logés à la même enseigne" et "même si tous les homos de France ne participent pas à la gay pride.

Re: Homosexualité : mariage et adoption par les homosexuels ?

Amok a écrit:

1. Legs destructurant pour le gamin (mis en marge du débat bien qu'il soit le premier concerné). Mais, bien sûr, on trouvera toujours l'exception ("je vis très bien l'homosexualité de mes parents, et ça ne fait pas jaser chez mes amis") pour confirmer la règle.

2. Les homosexuels (cf Act Up) on toujours affiché une forme de provocation et de fierté (la "gay pride") à marquer leur différence (de la façon ostensible et exubérante qui soit --> cf les défilés de la gay pride). Bref, ils ont toujours clamé leur modernité (des esprits et des moeurs). Soit.
Or, volte-face, désormais, ils aspirent au mariage, soit le rituel le plus en rupture avec la modernité, l'institution en déshérence parmi les hétéros, que bcp perçoivent comme désuète. Faudrait savoir.

2) la question est précisément les homosexuels doivent ils être interdits d'adopter par ce que les autres le percevront mal. La logique de cette phrase est interdisons tout ce qui sort de la norme et poussera MMe Michu a vous regarder de travers dans le métro.

2) Act up ne représente pas les homosexuels qui ne sont pas un groupe plus homogène que les hétérosexuel. Les deux trois que j'ai croisé tout en s'assumant comme tel n'ont jamais mis les pieds à la gay pride ni défilés a poil sur un char en dansant, vive les stéréotypes.

Perfection spells paralysis
(Winston Churchill)

93

Re: Homosexualité : mariage et adoption par les homosexuels ?

Je prendrai les précautions d'usage la prochaine fois (sans mauvais jeu de mots).

94

Re: Homosexualité : mariage et adoption par les homosexuels ?

Amok a écrit:

1. Legs destructurant pour le gamin (mis en marge du débat bien qu'il soit le premier concerné). Mais, bien sûr, on trouvera toujours l'exception ("je vis très bien l'homosexualité de mes parents, et ça ne fait pas jaser chez mes amis") pour confirmer la règle.

Bullshit. Pourquoi serait-ce la règle ? En quoi est-ce un leg destructurant ? Tu as des pédopsys sérieux à citer ?

Amok a écrit:

2. Les homosexuels (cf Act Up) on toujours affiché une forme de provocation et de fierté (la "gay pride") à marquer leur différence (de la façon ostensible et exubérante qui soit --> cf les défilés de la gay pride). Bref, ils ont toujours clamé leur modernité (des esprits et des moeurs). Soit.
Or, volte-face, désormais, ils aspirent au mariage, soit le rituel le plus en rupture avec la modernité, l'institution en déshérence parmi les hétéros, que bcp perçoivent comme désuète. Faudrait savoir.

Bullshit. Une partie aspire au côté "on est différents, vos institutions ne nous intéressent pas", une autre (plus silencieuse, c'est sûr) veut des institutions, de la "normalité", de l'intégration etc.

Tout comme une partie des hétéros est contre la mariage, et une autre pour.

Mais mon dieu, est-ce que finalement, quelque part, les communautés homos et hétéros seraient aussi hétérogènes l'une que l'autre ? Shocking... Les pédés ne seraient donc pas que des grandes folles ? Ha-llu-ci-nant.

95

Re: Homosexualité : mariage et adoption par les homosexuels ?

Vu les derniers posts, c'est bien ce à quoi je m'attendais : lynchage de ceux qui ne bêlent à l'unisson "oui au mariage et à l'adoption par les homos dès 2008". A quoi bon ce thread alors ?

96

Re: Homosexualité : mariage et adoption par les homosexuels ?

Mais pas du tout, Amok. Avoue n'empêche que ce que tu disais était particulièrement faux et odieux. La somme de clichés concentrés dans ton post n'amenait aucun débat.

97

Re: Homosexualité : mariage et adoption par les homosexuels ?

qqn a écrit:

Bullshit.

[...]

Bullshit.

toast on t'a grillé. pas fait exprès pour le jeu de mot.

98

Re: Homosexualité : mariage et adoption par les homosexuels ?

Svp, qu'y a-t-il d'odieux dans le fait de noter le caractère destabilisant pour l'enfant d'une adoption par un couple homo (pas besoin d'être psy pour ça, il suffit d'avoir été au collège et d'un peu d'empathie), et de souligner les contradictions de "certains" homosexuels (dont, notamment, l'association qui veut les représenter) ?

99

Re: Homosexualité : mariage et adoption par les homosexuels ?

Yep a écrit:

Pour répondre à Czar, je ne pense pasque dans 40 ans ce sera redevenu un délit. C'est dans la même évolution que les droits des femmes, ça va aller en s'améliorant.

Tu parles de la femme afghane, là ?

Et puis de toute façon l'article 1 de la DDHC stipule que tous les hommes naissent et demeurent libres et égaux en droit. Or les couples hétéros peuvent se marrier, les gays non. Les hétéros peuvent adopter, les gays non.
C'est donc contraire à l'article fondamental du droit français.

Du creux entouré avec du vide et un beau noeud rose autour.

Et la fonction publique réservée aux nationaux, c'est contraire aux doigts de l'homme aussi ?

100

Re: Homosexualité : mariage et adoption par les homosexuels ?

Amok a écrit:

Svp, qu'y a-t-il d'odieux dans le fait de noter le caractère destabilisant pour l'enfant d'une adoption par un couple homo (pas besoin d'être psy pour ça, il suffit d'avoir été au collège et d'un peu d'empathie), et de souligner les contradictions de "certains" homosexuels (dont, notamment, l'association qui veut les représenter) ?

Dans ton post initial tu avais oublié le "certains"

Perfection spells paralysis
(Winston Churchill)