Topic: Grilles de Salaires à la sortie de Sciences-po ou de grandes écoles

---------------------------------------------------------------------------------------------
J'actualise ce post le 30 mai 2011 pour y rassembler toutes les ressources du Portail Forum Scpo sur les salaires que l'on peut obtenir en sortie d'études dans de nombreuses formations :



Comparaison des salaires moyens en sorties de grandes écoles

Comparaison des salaires moyens selon les masters

Salaires à la sortie d'un double diplôme Sciences Po - école de commerce

Grilles salariales en cabinets de conseils, en M&A et en private equity selon que l'on vienne de Sciences Po ou d'Ecole de commerce (ou des deux)

Impact du master finances et stratégie sur le salaire

Les meilleurs cursus pour les meilleurs salaires dans la finance

Salaires à la sortie du master marketing et différence France-UK

Les problèmes d'emplois et la rigueur salariale en sortie d'écoles pendant la crise économique

Différences de salaires à la sortie du master finances et stratégie entre la France et l'Allemagne

Débouchés dans la finance après un master International business

Différences de rémunérations entre Paris et Londres (et de fiscalité)

Salaires à la sortie de l'ENA et de Polytechnique

Salaires en sortie d'IEP de province

Le salaire est il lié aux facultés physiques ?

Les meilleurs salaires pour le moins de travail

Last edited by vicha (24-03-2006 01:47:27)

2

Re: Grilles de Salaires à la sortie de Sciences-po ou de grandes écoles

Bonjour à tous,

Je cherche du taf en ce moment, et j'ai un peu du mal à définir mes prétentions salariales.

Quelqu'un a-t-il une idée sur le salaire auquel peut prétendre un diplômé de Sciences-po dans le secteur du conseil ?
(ouai... comme beaucoup, j'ai fait la majeure "Affaires publiques", avant de me rendre compte que la fonction publique et les concours, c'était vraiment pas mon truc...).

Si vous connaissez du monde qui bosse là dedans, je suis preneuse pour des indications au niveau sous...

Mais plus généralement, j'aurais voulu lancer le débat sur les salaires en sortie de Sciences Po, quelle que soit la majeure, ainsi que des autres Ecoles et universités françaises et étrangères.

3

Re: Grilles de Salaires à la sortie de Sciences-po ou de grandes écoles

Entre 24 et 50 K€/an.

A toi de jouer.

Re: Grilles de Salaires à la sortie de Sciences-po ou de grandes écoles

D'une manière générale : 34000€ à 36700€ (chiffres l'expansion)

Mais si tu n'as pas un diplôme style école de commerce à côté, ça peut être bien moins : ces moyennes ne sont pas des moyennes de premiers cycle seulement.

5

Re: Grilles de Salaires à la sortie de Sciences-po ou de grandes écoles

L'IEP de Rennes a de bien meilleurs salaires à la sortie, c'est évident et vous n'avez pas de preuves du contraire. (sic)

Re: Grilles de Salaires à la sortie de Sciences-po ou de grandes écoles

En fait pour un scpo Paris qui n'a rien fait d'autre qu'Affaires Publiques et que des stages dans l'administration, la base est de 30k€. Après, ça se négocie en fonction des autres écoles faites (HEC/ESSEC/ESCP, université si pertinente avec le conseil) et les stages faits. Pour un scpo-HEC/ESSEC, c'est plutôt vers 38-39k€. Par contre, après, le rattrapage en restant dans le conseil se fait relativement vite avec la première promotion qui ramène les salaires à 2000 ou 3000 euros de différence sur l'année.

Ces chiffres ne valent que pour le conseil où les grilles de salaires sont en général assez rigides. Pour d'autres secteurs, ça peut descendre ou monter plus.

Work is the curse of the drinking classes.

I would like to make a toast to lying, stealing, cheating and drinking. If you're going to lie, lie for a friend. If you're going to steal, steal a heart. If your going to cheat, cheat death. And if you're going to drink, drink with me.

Re: Grilles de Salaires à la sortie de Sciences-po ou de grandes écoles

Bizarre que le passage à 5 ans ne justifie pas une meilleure rémunération...et qu'il faille encore faire qqchose à côté pour rejoindre le pool ESC/DESS-DEA de facs.

Last edited by Thomas-92 (24-03-2006 10:21:02)

Ab imo pectore

Re: Grilles de Salaires à la sortie de Sciences-po ou de grandes écoles

Thomas-92 a écrit:

Bizarre que le passage à 5 ans ne justifie pas une meilleure rémunération...et qu'il faille encore faire qqchose à côté pour rejoindre le pool ESC/DESS-DEA de facs.

Le problème n'est pas le passage à 5 ans, mais bien la formation. En sortant de sciences-po, qui plus est d'Affaires Publiques, rares sont les étudiants sachant manager un minimum et surtout ayant une expérience de gestion de projet. C'est ce qu'apportent les écoles de commerce. Un DESS/DEA, sauf si apportant une réelle expérience professionnelle, n'ajoute pas grand chose à la formation de Sciences Po.

Work is the curse of the drinking classes.

I would like to make a toast to lying, stealing, cheating and drinking. If you're going to lie, lie for a friend. If you're going to steal, steal a heart. If your going to cheat, cheat death. And if you're going to drink, drink with me.

Re: Grilles de Salaires à la sortie de Sciences-po ou de grandes écoles

Eidólon a écrit:
Thomas-92 a écrit:

Bizarre que le passage à 5 ans ne justifie pas une meilleure rémunération...et qu'il faille encore faire qqchose à côté pour rejoindre le pool ESC/DESS-DEA de facs.

Le problème n'est pas le passage à 5 ans, mais bien la formation. En sortant de sciences-po, qui plus est d'Affaires Publiques, rares sont les étudiants sachant manager un minimum et surtout ayant une expérience de gestion de projet. C'est ce qu'apportent les écoles de commerce. Un DESS/DEA, sauf si apportant une réelle expérience professionnelle, n'ajoute pas grand chose à la formation de Sciences Po.

C'est vrai que dans les écoles de commerce les étudiants font plus de stages, en revanche la formation proposée par les écoles de commerce n'a pas de quoi faire rougir scpo. J'ai vu des emplois du temps de potes qui sont à l'ESCP par exemple et c'est incomparable avec ceux de scpo. Ils en sont toujours à 15h de cours par semaine et ce n'est pas que des cours de finance ou business ( ya toujours des options comme Histoire de l'Espagne au 19e siècle...).
Bref tout ça pour dire que si les employeurs voient toujours un fossé entre les formations ESC et Scpo, c'est assez injuste.

Re: Grilles de Salaires à la sortie de Sciences-po ou de grandes écoles

J'aimerais bien qu'on arrête de trasher sur le contenu des cours en école de commerce...
Ayant été parachuté à HEC, j'ai ce semestre 27h de cours par semaine, et aucune matière pipo, à l'exception de mes cours de langue.
Le contenu de la formation est très dense, avec des cours assez brutaux en comptabilité, contrôle de gestion, finance de marché, finance d'entreprise...
C'est normal qu'un Sciences Po ayant fait Affaires Publiques soit un peu moins bien payé qu'un HEC ou qu'un ESCP à l'embauche dans le conseil, car il va devoir rattraper ces notions de bases assez utiles pour comprendre le fonctionnement d'une entreprise. Il ne faut pas oublier que le boulot du junior, dans le domaine du conseil, c'est avant tout la recherche et l'analyse de données, et c'est donc mieux de savoir quoi chercher et comment l'analyser.
Mais les Sciences Po ayant la tête bien faite, ils arrivent rapidement à la même productivité qu'un diplomé d'école de commerce, et les salaires s'alignent alors, normalement.

"Puisque ces mystères nous dépassent, feignons d’en être l’organisateur"
Jean Cocteau, Les mariés de la Tour Eiffel

Re: Grilles de Salaires à la sortie de Sciences-po ou de grandes écoles

Thomas-92 a écrit:

Bizarre que le passage à 5 ans ne justifie pas une meilleure rémunération...et qu'il faille encore faire qqchose à côté pour rejoindre le pool ESC/DESS-DEA de facs.

Je pense qu'à terme, le rattrapage entre scpo (ss entendu masters entreprise, les AP reconvertis feront toujours peur aux employeurs) et épiceries au niveau des salaires va finir par se faire, mais pour l'instant la réforme de scpo est encore récente et l'évolution des grilles de salaires est plutôt un processus lent. Si l'écart pouvait à la limite se justifier autrefois par le fossé du coût des études en ESC, obligeant généralement les étudiants à s'endetter, par rapport aux 500€ annuels de scpo, cette justification a perdu toute valeur avec les réformes des droits de scolarité.

Mais le rythme de l'harmonisation des grilles de salaires dépendra aussi et surtout de la proportion d'anciens de scpo dans chaque boîte: plus le noyautage est important, plus le diplôme aura tendance à être valorisé.
Dans l'immédiat, ce qui m'avait surtout choqué quand j'avais causé fin 2005 avec un responsable RH d'EDF, c'est moins le fait que Scpo soit dans une catégorie inférieure à HEC et consorts dans leur grille que le fait qu'aucun processus de rattrapage ne soit prévu: si un scpo et un HEC entrent en même temps chez eux et obtiennent les mêmes notes de leur supérieur, 20 ans après (simple hypothèse) la différence de salaire existera toujours. J'espère seulement qu'EDF est une exception.

Re: Grilles de Salaires à la sortie de Sciences-po ou de grandes écoles

Je suis d'accord avec Florian, les cours en école de commerce sont bien plus straight to the point et en général, un emploi du temps léger, type escp (et encore, ça dépend de la majeure), est très souvent voire obligatoirement compensé par des projets concrets, professionnels et/ou associatifs. Un excellent entraînement donc au travail en groupe, au management et au leadership. Ca n'a rien à voir avec les exposés de groupes qu'on nous fait faire à scpo.

De plus, Thomas, tu as bien dû te rendre compte de la différence en terme d'expérience professionnelle entre scpo et l'essec : 14 semaines de stage à scpo (plus un projet bien souvent pipo) contre 18 mois de stage à l'essec, plus les JE et les pépinières entreprises sans parler de l'apprentissage.

Vauban : EDF n'est pas une exception parmi les entreprises françaises qui fonctionnent encore beaucoup au diplôme et difficilement à la performance tout au long de la carrière. Ca n'est pas aussi vrai dans des groupes internationaux qui s'implantent en France : ils paient au départ la différence de diplôme parce que les épiciers sont opérationnels plus vite, mais ensuite le rattrapage complet se fait en une ou deux promotions par la suite (soit quatre / cinq ans). L'important devient alors l'expérience et la performance.

Le seul problème étant que les qualité de base dans un métier tel que le conseil sont difficiles à acquérir sur le tas une fois dans l'entreprise. Si tu n'as aucune expérience de management, de leadership à l'origine, tu auras beaucoup de difficulté à les développer en travaillant et ça explique aussi des perspectives de carrières moins rapides et moins élevées pour les scpo que les grands épiciers. De tous les fast-trackers qu'il m'a été donné de voir dans le conseil (une bonne brochette quand même dans au moins deux boîtes, plus un peu une troisième mais de loin), aucun n'était scpo, même si ceux ci étaient présents dans les entreprises.

Work is the curse of the drinking classes.

I would like to make a toast to lying, stealing, cheating and drinking. If you're going to lie, lie for a friend. If you're going to steal, steal a heart. If your going to cheat, cheat death. And if you're going to drink, drink with me.

Re: Grilles de Salaires à la sortie de Sciences-po ou de grandes écoles

Eidólon a écrit:

Le problème n'est pas le passage à 5 ans, mais bien la formation. En sortant de sciences-po, qui plus est d'Affaires Publiques, rares sont les étudiants sachant manager un minimum et surtout ayant une expérience de gestion de projet. C'est ce qu'apportent les écoles de commerce. Un DESS/DEA, sauf si apportant une réelle expérience professionnelle, n'ajoute pas grand chose à la formation de Sciences Po.

Non mais alors là Eidolon, je suis, mais alors, pas d'accord du tout avec toi.

TU n'es pas satisfaite de ton master (normal tu ne passes pas les concours administratifs), mais d'autres si, et assument réellement leur formation, qui est (c'est subjectif je l'admet) de très haute qualité, mêlant cours concrets et théoriques, avec un nombre élevé de conférences de méthode (30h de cour par semaine, c'est plutot énorme si tu ajoutes tout le travail que ça entraîne en biblio ou à la maison) assurées quasiement toutes par des pontes dans leur domaine.


Attention : Loin de moi la volonté de blamer les écoles de commerce, bien au contraire mais je ne vois pas l'intéret de comparer ce qui n'est pas comparable à savoir le master affaires publiques et une école de commerce. Quelqu'un qui fait AP veut avant tout se mettre au service de l'Etat, au service d'ailleurs des entreprises puisque la modernisation et la réforme de l'Etat sont au coeur de notre formation (dans le but de vous baisser les impôts à l'avenir c'est y pas beau).

Je suis en affaires publiques et je ne te permet  que très modérément de juger que de nos capacités de management ou de participation à un projet. Je me sens presque insulté par ton message.

La gestion de projet, parlons en : Les assos, les soirées sont des choses qui existent tout autant à scpo, sans parler du projet collectif. On fait autant voire plus de stages (perso j'ai fait 18 mois de stage et seul l'ESSEC impose une telle durée dans les ESC). Alors désolé mais ce n'est pas parce que tu n'es pas contente de ta formation qu'il faut généraliser et présumer de la capacité de management de tes camarades.

Par ailleurs, excuse moi mais mis à part quelques cours "fondamentaux" dont je veux bien admettre qu'ils soient un peu trop théoriques, je ressent pour ma part un vrai caractère concret à mon master. Des cours qui font venir chaque semaine des intervenants différents, du privé ou du public, j'en ai deux par semaine. Des cours de compta, on en a eu. Des cours d'analyse de donnée, d'économie financière, on peut en avoir si on se destine à de telles fonctions. Faut arreter un peu avec l'auto-dénigrement.

Last edited by Greg (24-03-2006 14:36:33)

"Sapere aude, aie le courage de te servir de ton propre entendement."(E. Kant)
"Le secret douloureux des Dieux et des Rois, c'est que les hommes sont libres" (Jupiter à Egisthe in Les Mouches de Sartre)

14

Re: Grilles de Salaires à la sortie de Sciences-po ou de grandes écoles

Greg,

Il me semble que tu n'as pas bien compris ce que Sophie voulait dire. Enfin, ce que j'ai compris qu'elle voulait dire ! Sophie, je n'en doute pas, me corrigera si je me trompe, et te répondra sûrement plus justement que moi.

La comparaison entre Ecole de Commerce et Affaires Publiques, en effet très peu pertinente, se justifie toutefois par le post de départ, vicha étant diplômée d'Affaires Publiques mais allant être en compétition avec des élèves sortis d'Ecole de Commerce. Et si le Master Affaires Publiques est bien évidemment de très haute qualité pour les personnes se destinant aux concours de la fonction publique (ce qui est le but, donc il remplit ses objectifs), il n'apporte logiquement pas autant d'atouts pour ceux qui vont se destiner à une autre voie, notamment sur le management ou la gestion de projets. Après, tout est bien entendu à relativiser avec les qualités et parcours de chacun.

Voili, voilou, Peace and Love smile

Re: Grilles de Salaires à la sortie de Sciences-po ou de grandes écoles

On est parfaitement d'accord.

Eidolon a quand même dit que notre problème c'était notre "formation", et que nous étions des nuls en matière de gestion de projet.

Sur le reste, on est entièrement d'accord.

Last edited by Greg (24-03-2006 14:31:09)

"Sapere aude, aie le courage de te servir de ton propre entendement."(E. Kant)
"Le secret douloureux des Dieux et des Rois, c'est que les hommes sont libres" (Jupiter à Egisthe in Les Mouches de Sartre)

16

Re: Grilles de Salaires à la sortie de Sciences-po ou de grandes écoles

Greg a écrit:

On est parfaitement d'accord.

Jour à marquer d'une pierre blanche : Greg et moi sommes d'accord ! C'est pas si courant wink

Re: Grilles de Salaires à la sortie de Sciences-po ou de grandes écoles

Greg, d'une je ne crache pas sur ma formation, t'es gentil mais je crois que là tu fais de l'extrapolation. Je ne suis pas conne et en choisissant AP je savais quand même un minimum à quoi m'attendre et on peut avoir d'autres raisons pour prendre ce master. T'es gentil, mais tu n'es pas tout seul et les fonctionnaires n'ont pas le monopole des problématiques du secteur public...

Je n'ai jamais dit m'être trompé de master et beaucoup d'AP ne sont pas là pour passer les concours administratifs mais pour justement partir dans le conseil après. S'interesser aux problématiques publiques ne contraint pas nécessairement à devenir fonctionnaire.

Je n'ai jamais dit que la formation était mauvaise non plus, ou alors cite-moi, mais simplement qu'elle ne correspond pas à ce qu'attendent les entreprises. Evidemment si ton ambition est de devenir fonctionnaire, ta formation est tout à fait excellente. Donc tu n'as pas à te sentir insulté par mon message, puisque tu n'es pas concerné par mes propos.

Ensuite, pour avoir comparé les qualités des scpo AP aux épiciers s'étant orientés dans cette spécialité (par des stages le plus souvent), certes les scpo sont des spécialistes en général sur leur majeure, mais dans la majorité des cas, ils ne savent pas conduire un projet et ont rarement une expérience concrète du fonctionnement d'une entreprise. C'est le jour et la nuit. Les épiciers n'ont pas l'expertise, certes. Mais la première chose que l'on t'apprends en conseil est que tout ce que tu as appris en cours ne sert à rien ou presque. Quand bien même, ce n'est pas les deux heures de cours de compta ou d'analyse de données que tu as eu sur un semestre qui vont remplir le gap de toute façon. Soit réaliste.

Pour ce qui est des stages, tu en as personnellement fait 18 mois (soit beaucoup, beaucoup plus que beaucoup d'autres AP), mais principalement en administration me semble-t-il. Comme aussi une grande majorité d'AP. Le secteur public et le secteur privé n'ont pas grand chose à voir en terme de travail au quotidien. Et même des stages dans des cabinets politiques, petites structures, particulièrement réactives et compétitives, ne m'avaient pas préprarée aux types de travaux et à la façon de travailler. De même, pour les projets concrets à scpo, ils n'ont pas grand chose de commun avec une grande école de commerce, à l'exception peut-être des membres très impliqués dans les principales assoces de scpo, type BDE ou BDA. Mais tu remarqueras que ce sont rarement des AP.

Quant à TES qualités de management et de travail en groupe, tout le monde en a plus ou moins à la base, si les tiennes sont bonnes tant mieux et je ne le mets pas en doute, mais ce sont des potentiels qui se développent, et qui se développent mieux tant qu'on est encore dans une phase d'apprentissage. Là encore, le master AP est faible sur ce point précis par rapport à d'autres écoles de commerce, surtout parce que ce n'est pas une priorité dans la préparation des concours.

Mon message consiste simplement à dire qu'aussi bonne soit la formation de scpo en Affaires Publiques, elle n'est pas adaptée au monde de l'entreprise et encore moins au monde du Conseil. Des efforts sont en train d'être fait dans ce sens mais ça n'a rien de super flagrant et ça ne justifie pas encore un réajustement parfait des salaires d'embauche avec les grands épiciers.

Donc je ne vois pas en quoi tu te sens insulté par mes propos, tu n'es absolument pas concerné. Et je ne vois pas en quoi tu te permets de dire que je n'ai rien à faire en AP. Donc pour la crise d'indignation, tu repasseras.

Last edited by Eidólon (24-03-2006 14:46:06)

Work is the curse of the drinking classes.

I would like to make a toast to lying, stealing, cheating and drinking. If you're going to lie, lie for a friend. If you're going to steal, steal a heart. If your going to cheat, cheat death. And if you're going to drink, drink with me.

18

Re: Grilles de Salaires à la sortie de Sciences-po ou de grandes écoles

vicha a écrit:

Bonjour à tous,

n'ayant pas trouvé de tread sur les salaires à la sortie, je lance un nouveau sujet là-dessus.
Je cherche du taf en ce moment, et j'ai un peu du mal à définir mes prétentions salariales.

Quelqu'un a-t-il une idée sur le salaire auquel peut prétendre un diplômé de Sciences-po dans le secteur du conseil ?
(ouai... comme beaucoup, j'ai fait la majeure "Affaires publiques", avant de me rendre compte que la fonction publique et les concours, c'était vraiment pas mon truc...).

Si vous connaissez du monde qui bosse là dedans, je suis preneuse pour des indications au niveau sous...

Pour Affaires publiques je ne sais pas mais dans Fin&Strat tu peu facilement monter à 39/45 K€

Re: Grilles de Salaires à la sortie de Sciences-po ou de grandes écoles

Eidólon a écrit:

Mon message consiste simplement à dire qu'aussi bonne soit la formation de scpo en Affaires Publiques, elle n'est pas adaptée au monde de l'entreprise et encore moins au monde du Conseil. Des efforts sont en train d'être fait dans ce sens mais ça n'a rien de super flagrant et ça ne justifie pas encore un réajustement parfait des salaires d'embauche avec les grands épiciers.

Deux de mes profs de conf sont des consultants ! Le master AP nous forme tout autant à la gestion de projet qu'au consulting et qu'aux concours administratifs. Je ne vois pas comment tu peux dire ça.

Pour le reste, quant à devenir épicier, je pense que le master affaires publique fera de nous des épiciers qui s'y connaissent bien en rouages étatiques face auxquels tout épicier doit compter, bon gré mal gré. Ce qui est un gros plus. Comme le dit Florian, ce qui compte, pour un épicier ou un commis de l'Etat, c'est d'avoir une tête bien faite (et assez remplie). Et je pense que la formation AP est bonne en ce sens.

Pour ce qui est de la création d'entreprise (une épicerie pourquoi pas), je pense qu'une vision globale qui intègre les données publiques est tout aussi importante que la comptabilité, le marketing, le droit des affaires (que nous avons fait dans notre master) et surtout la force de vente et la qualité du service, qui sont les évidences du commerce. Le master affaires publiques ouvre à tout, et n'interdit rien.

Ce n'est en tout cas pas cela qui va déterminer ton salaire de sortie mais ta capacité à dégoter l'emploi, le concours, ou l'idée qui rulez.

Last edited by Greg (24-03-2006 14:53:00)

"Sapere aude, aie le courage de te servir de ton propre entendement."(E. Kant)
"Le secret douloureux des Dieux et des Rois, c'est que les hommes sont libres" (Jupiter à Egisthe in Les Mouches de Sartre)

Re: Grilles de Salaires à la sortie de Sciences-po ou de grandes écoles

Greg a écrit:

Deux de mes profs de conf sont des consultants ! Le master AP nous forme tout autant à la gestion de projet qu'au consulting et qu'aux concours administratifs. Je ne vois pas comment tu peux dire ça.

Pour être allée voir 'de près' ce qu'on demande à un BA quand il arrive dans le conseil, la formation en AP n'est pas suffisante sur tous les plans.

Greg a écrit:

Ce n'est en tout cas pas cela qui va déterminer ton salaire de sortie mais ta capacité à dégoter l'emploi, le concours, ou l'idée qui rulez.

A la sortie du diplôme, quand tu rentres dans une grande entreprise, les grilles de salaire sont fixes pour un jeune diplômé et plus ou moins les mêmes dans un même secteur, donc ça ne dépend pas de toi. Sors du monde des bisounours, tu n'es pas direct en position de négocier ton salaire. Comme avec l'idée qui rulez, il faut un peu de temps et d'expérience pour être le roi du pétrole.

Différentes stratégies existent pour maximiser son revenu en sortie d'école et après

Work is the curse of the drinking classes.

I would like to make a toast to lying, stealing, cheating and drinking. If you're going to lie, lie for a friend. If you're going to steal, steal a heart. If your going to cheat, cheat death. And if you're going to drink, drink with me.

21

Re: Grilles de Salaires à la sortie de Sciences-po ou de grandes écoles

Bonjour tout le monde,

étant diplômé d'AP, je rejoins le point de vue de Greg. Il faut arrêter de croire que les AP sont des blaireaux qui ne pensent à l'administration.
Perso, histoire de donner mon avis de "vieux con", j'ai jamais fait un seul stage dans une administration mais que dans des boîtes du CAC. C'est donc aussi vrai que les stages et les expériences professionnelles, les langues ou autres centres d'intérêt jouent dans l'évaluation du profil.

En même temps, les boîtes publics et les administrations font parties des grands comptes des cabinets de conseil. Sans parler des montages PPP et autres mécanismes de financement, du développement des départements de lobbying dans les entreprises... Donc le Master AP a plutôt de l'avenir et c'est surtout grâce à cette filière que ScPo est connu en général.

Enfin pour avoir suivi des cours de strat et de market lors d'un semestre d'échange dans une fac reconnue pour ça, j'ai trouvé que ça ne cassait pas non plus trois pattes à un canard, il faut surtout être créatif et avoir une vision 360° des problèmes des entreprises.

C'est pourquoi, je conseillerai à un premier cycle de profiter de la 3ème année pour faire un stage dans une boîte, puis profiter de l'été pour bosser, et ça paiera.

Concernant les salaires, c'est hyper disparate et cela dépend des secteurs (par exemple la finance paye bien, la comm et l'audiovisuel beaucoup moins), de la taille de l'entreprise, de son origine.

Et je concluerai en émettant l'hypothèse que finalement les recruteurs ne savent pas vraiment différencier les masters, qu'ils peuvent encore résonner selon les 4 sections, voir ne s'intéresser qu'à la signature Scpo. Il n'y a qu'à voir le nombre d'anciens de la section SP qui sont managers dans le privé.     

A part ça, bon WE.

Re: Grilles de Salaires à la sortie de Sciences-po ou de grandes écoles

Greg a écrit:
Eidólon a écrit:

Mon message consiste simplement à dire qu'aussi bonne soit la formation de scpo en Affaires Publiques, elle n'est pas adaptée au monde de l'entreprise et encore moins au monde du Conseil. Des efforts sont en train d'être fait dans ce sens mais ça n'a rien de super flagrant et ça ne justifie pas encore un réajustement parfait des salaires d'embauche avec les grands épiciers.

Deux de mes profs de conf sont des consultants ! Le master AP nous forme tout autant à la gestion de projet qu'au consulting et qu'aux concours administratifs. Je ne vois pas comment tu peux dire ça.

Pour le reste, quant à devenir épicier, je pense que le master affaires publique fera de nous des épiciers qui s'y connaissent bien en rouages étatiques face auxquels tout épicier doit compter, bon gré mal gré. Ce qui est un gros plus. Comme le dit Florian, ce qui compte, pour un épicier ou un commis de l'Etat, c'est d'avoir une tête bien faite (et assez remplie). Et je pense que la formation AP est bonne en ce sens.

Pour ce qui est de la création d'entreprise (une épicerie pourquoi pas), je pense qu'une vision globale qui intègre les données publiques est tout aussi importante que la comptabilité, le marketing, le droit des affaires (que nous avons fait dans notre master) et surtout la force de vente et la qualité du service, qui sont les évidences du commerce. Le master affaires publiques ouvre à tout, et n'interdit rien.

Ce n'est en tout cas pas cela qui va déterminer ton salaire de sortie mais ta capacité à dégoter l'emploi, le concours, ou l'idée qui rulez.

Je sais pas où t'as fait tes 18 mois de stage...

Last edited by drei reloaded (24-03-2006 16:09:41)

"Every society honors its live conformists and its dead troublemakers."
“Cynicism is an unpleasant way of saying the truth.”

23

Re: Grilles de Salaires à la sortie de Sciences-po ou de grandes écoles

drei reloaded a écrit:

Je sais pas où t'as fait tes 18 mois de stage...

Si c'est une question de possibilité, ça paraît long, mais c'est en effet possible :  j'en ai par exemple fait 16 (9 en 3ème année et 7 pour le Master).
Si ce n'était pas le sens de la question, je sors...

Re: Grilles de Salaires à la sortie de Sciences-po ou de grandes écoles

Quelques raisons pour lesquelles (hors de celles qui ont déjà été évoquées) les salaires de Sciences Po sont plus bas que ceux des écoles de commerce:

- grande diversité des profils de l'école, certains beaucoup moins "business" et donc beaucoup moins payés: métiers de la cultre, développement, institutions internationales, fonctionnaires, etc.
- les sciences po "pur jus" (de la 1re à la 5e année) qui sortent sur le marché du travail directement sont généralement moins expérimentés (encore que, ça se discute, tout dépend de ce qu'on tire de ses expériences) mais surtout plus jeunes que les épiciers: un pur jus sort à 22-23 ans lorsqu'un épicier sort à 24-25. Inutile de dire que les salaires progressent entre temps...

Ce sont les seules explications que je vois parce que dans mon cercle de potes +/- fraîchement diplômés, quasiment tous ont commencé au dessus de la fourchette haute, quel que soit le secteur (droit, RH, conseil, banque, etc... j'ai même un pote journaliste qui au bout de six mois est à plus de 45K$ par an... bon ok, il est aux US...)

"Every society honors its live conformists and its dead troublemakers."
“Cynicism is an unpleasant way of saying the truth.”

Re: Grilles de Salaires à la sortie de Sciences-po ou de grandes écoles

Delle a écrit:
drei reloaded a écrit:

Je sais pas où t'as fait tes 18 mois de stage...

Si c'est une question de possibilité, ça paraît long, mais c'est en effet possible :  j'en ai par exemple fait 16 (9 en 3ème année et 7 pour le Master).
Si ce n'était pas le sens de la question, je sors...

C'était censé être de l'ironie... ok, c'est moi qui sors...

"Every society honors its live conformists and its dead troublemakers."
“Cynicism is an unpleasant way of saying the truth.”

26

Re: Grilles de Salaires à la sortie de Sciences-po ou de grandes écoles

drei reloaded a écrit:
Delle a écrit:
drei reloaded a écrit:

Je sais pas où t'as fait tes 18 mois de stage...

Si c'est une question de possibilité, ça paraît long, mais c'est en effet possible :  j'en ai par exemple fait 16 (9 en 3ème année et 7 pour le Master).
Si ce n'était pas le sens de la question, je sors...

C'était censé être de l'ironie... ok, c'est moi qui sors...

27

Re: Grilles de Salaires à la sortie de Sciences-po ou de grandes écoles

Delle a écrit:
drei reloaded a écrit:
Delle a écrit:

Si c'est une question de possibilité, ça paraît long, mais c'est en effet possible :  j'en ai par exemple fait 16 (9 en 3ème année et 7 pour le Master).
Si ce n'était pas le sens de la question, je sors...

C'était censé être de l'ironie... ok, c'est moi qui sors...

Oh le vilain smile

Re: Grilles de Salaires à la sortie de Sciences-po ou de grandes écoles

Vénal a écrit:

Pour Affaires publiques je ne sais pas mais dans Fin&Strat tu peu facilement monter à 39/45 K€

Possible. A vérifier. En tous cas pour les stages, on est pas dans le haut de la grille. :-(

Ab imo pectore

Re: Grilles de Salaires à la sortie de Sciences-po ou de grandes écoles

Florian a écrit:

J'aimerais bien qu'on arrête de trasher sur le contenu des cours en école de commerce...
Ayant été parachuté à HEC, j'ai ce semestre 27h de cours par semaine, et aucune matière pipo, à l'exception de mes cours de langue.
Le contenu de la formation est très dense, avec des cours assez brutaux en comptabilité, contrôle de gestion, finance de marché, finance d'entreprise...
C'est normal qu'un Sciences Po ayant fait Affaires Publiques soit un peu moins bien payé qu'un HEC ou qu'un ESCP à l'embauche dans le conseil, car il va devoir rattraper ces notions de bases assez utiles pour comprendre le fonctionnement d'une entreprise. Il ne faut pas oublier que le boulot du junior, dans le domaine du conseil, c'est avant tout la recherche et l'analyse de données, et c'est donc mieux de savoir quoi chercher et comment l'analyser.
Mais les Sciences Po ayant la tête bien faite, ils arrivent rapidement à la même productivité qu'un diplomé d'école de commerce, et les salaires s'alignent alors, normalement.

Florian, tu as pris "théorie financière" ou pas (encore?) ?

Champagne. Glamour. Sex. Respect.

Re: Grilles de Salaires à la sortie de Sciences-po ou de grandes écoles

drei reloaded a écrit:

j'ai même un pote journaliste qui au bout de six mois est à plus de 45K$ par an... bon ok, il est aux US...)

Alors c'est une misère...

Re: Grilles de Salaires à la sortie de Sciences-po ou de grandes écoles

Tonio a écrit:

Florian, tu as pris "théorie financière" ou pas (encore?) ?

Je dois préparer mon partiel ce week-end... Je suis en plein dans Black-Scholes et les intégrales stochastiques. Autant te dire que je prends assez cher. Ce qui me rassure, c'est que je ne suis pas le seul.

"Puisque ces mystères nous dépassent, feignons d’en être l’organisateur"
Jean Cocteau, Les mariés de la Tour Eiffel

Re: Grilles de Salaires à la sortie de Sciences-po ou de grandes écoles

Florian a écrit:
Tonio a écrit:

Florian, tu as pris "théorie financière" ou pas (encore?) ?

Je dois préparer mon partiel ce week-end... Je suis en plein dans Black-Scholes et les intégrales stochastiques. Autant te dire que je prends assez cher. Ce qui me rassure, c'est que je ne suis pas le seul.

Mouahah comment ça fait du bien de ne plus être étudiant... Black & Scholes, ça me rappelle quelques mauvaises heures en prépa...

"Every society honors its live conformists and its dead troublemakers."
“Cynicism is an unpleasant way of saying the truth.”

Re: Grilles de Salaires à la sortie de Sciences-po ou de grandes écoles

???
Tu es sûr d'avoir fait Black-Scholes en prépa?
Ca a à peu près rien à voir...

"Puisque ces mystères nous dépassent, feignons d’en être l’organisateur"
Jean Cocteau, Les mariés de la Tour Eiffel

Re: Grilles de Salaires à la sortie de Sciences-po ou de grandes écoles

On y a eu droit en guise d'illustration. Dans la série "voyez, ça sert à qqchs...". Mon prof de maths était breton, peut-être que ça explique...

Last edited by drei reloaded (25-03-2006 02:13:24)

"Every society honors its live conformists and its dead troublemakers."
“Cynicism is an unpleasant way of saying the truth.”

35

Re: Grilles de Salaires à la sortie de Sciences-po ou de grandes écoles

Rapport breton-illustration financière ?

36

Re: Grilles de Salaires à la sortie de Sciences-po ou de grandes écoles

vous avez pas honte de faire des thread aussi ridicules, bande de capitalistes arrivistes et pervertis!!

Re: Grilles de Salaires à la sortie de Sciences-po ou de grandes écoles

Vénal a écrit:

Pour Affaires publiques je ne sais pas mais dans Fin&Strat tu peu facilement monter à 39/45 K€

Certainement pas pour un Sciences Po sec en tous cas (i.e. issu du 1er cycle, ou sans autre diplôme significatif). Quelque soit le master, je ne connais personne qui ait démarré dans le conseil en France avec un salaire supérieur à 40k€, et c'est déja exceptionnel, la moyenne tourne plutôt autour de 35k€.
Il faut arrêter de raconter n'importe quoi.

Idem d'ailleurs pour les prétendues capacités de "management", de "gestion de projet" dont manqueraient les étudiants de Sciences Po. Un consultant débutant, quelque soit le domaine du conseil, ne "manage" pas grand chose au départ, il reste encore très encadré. Quant au prétendu "déficit d'opérationnalité" que les employeurs reprochent sans cesse aux étudiants de Sciences Po par rapport aux épiciers, faut pas déconner, avec un minimum de capacité d'adaptation ça se rattrape en quelques mois.

38

Re: Grilles de Salaires à la sortie de Sciences-po ou de grandes écoles

Faut aussi trouver du boulot tout court avant de songer au salaire.

OK, OK, je sors...

"The best lack all convictions, while the worst
Are full of passionate intensity."  --WBY, The Second Coming

39

Re: Grilles de Salaires à la sortie de Sciences-po ou de grandes écoles

vauban a écrit:
Vénal a écrit:

Pour Affaires publiques je ne sais pas mais dans Fin&Strat tu peu facilement monter à 39/45 K€

Certainement pas pour un Sciences Po sec en tous cas (i.e. issu du 1er cycle, ou sans autre diplôme significatif). Quelque soit le master, je ne connais personne qui ait démarré dans le conseil en France avec un salaire supérieur à 40k€, et c'est déja exceptionnel, la moyenne tourne plutôt autour de 35k€.
Il faut arrêter de raconter n'importe quoi.

Idem d'ailleurs pour les prétendues capacités de "management", de "gestion de projet" dont manqueraient les étudiants de Sciences Po. Un consultant débutant, quelque soit le domaine du conseil, ne "manage" pas grand chose au départ, il reste encore très encadré. Quant au prétendu "déficit d'opérationnalité" que les employeurs reprochent sans cesse aux étudiants de Sciences Po par rapport aux épiciers, faut pas déconner, avec un minimum de capacité d'adaptation ça se rattrape en quelques mois.

Je faisais bien évidemment référence au master F&S plus MBA à Warthon. ;-)

Re: Grilles de Salaires à la sortie de Sciences-po ou de grandes écoles

Super vénal a écrit:
vauban a écrit:
Vénal a écrit:

Pour Affaires publiques je ne sais pas mais dans Fin&Strat tu peu facilement monter à 39/45 K€

Certainement pas pour un Sciences Po sec en tous cas (i.e. issu du 1er cycle, ou sans autre diplôme significatif). Quelque soit le master, je ne connais personne qui ait démarré dans le conseil en France avec un salaire supérieur à 40k€, et c'est déja exceptionnel, la moyenne tourne plutôt autour de 35k€.
Il faut arrêter de raconter n'importe quoi.

Idem d'ailleurs pour les prétendues capacités de "management", de "gestion de projet" dont manqueraient les étudiants de Sciences Po. Un consultant débutant, quelque soit le domaine du conseil, ne "manage" pas grand chose au départ, il reste encore très encadré. Quant au prétendu "déficit d'opérationnalité" que les employeurs reprochent sans cesse aux étudiants de Sciences Po par rapport aux épiciers, faut pas déconner, avec un minimum de capacité d'adaptation ça se rattrape en quelques mois.

Je faisais bien évidemment référence au master F&S plus MBA à Warthon. ;-)

Wharton School.
PAN !!

Ich bin jetzt alt und gichtbrüchig,
Und meine Sünden beissen mich.

41

Re: Grilles de Salaires à la sortie de Sciences-po ou de grandes écoles

Excuse, pour moi c'est presque la famille.

42

Re: Grilles de Salaires à la sortie de Sciences-po ou de grandes écoles

Tu aurais pu Edither pour dire qu'étant en plein âge d'innocence, tu ne pouvais décrire cette maison de gaieté avec la hache au bon endroit.

"The best lack all convictions, while the worst
Are full of passionate intensity."  --WBY, The Second Coming

43

Re: Grilles de Salaires à la sortie de Sciences-po ou de grandes écoles

fb a écrit:

Tu aurais pu Edither pour dire qu'étant en plein âge d'innocence, tu ne pouvais décrire cette maison de gaieté avec la hache au bon endroit.

Quand, comme moi, on écrit en invité, on ne peut pas éditer.

L'âge d'innocence, je l'ai quitté en entrant dans la phynance.

44

Re: Grilles de Salaires à la sortie de Sciences-po ou de grandes écoles

Ultra Vénal a écrit:

L'âge d'innocence, je l'ai quitté en entrant dans la phynance.

Donne-moi ton paquet de chewing-gum, tes billes et ton portable, hin! hin!

45

Re: Grilles de Salaires à la sortie de Sciences-po ou de grandes écoles

Racketteuz' a écrit:
Ultra Vénal a écrit:

L'âge d'innocence, je l'ai quitté en entrant dans la phynance.

Donne-moi ton paquet de chewing-gum, tes billes et ton portable, hin! hin!

Tiens, faible d'esprit.

46

Re: Grilles de Salaires à la sortie de Sciences-po ou de grandes écoles

Tiens, quelqu'un qui a fait une formation de profiler...

47

Re: Grilles de Salaires à la sortie de Sciences-po ou de grandes écoles

Florian a écrit:
Tonio a écrit:

Florian, tu as pris "théorie financière" ou pas (encore?) ?

Je dois préparer mon partiel ce week-end... Je suis en plein dans Black-Scholes et les intégrales stochastiques. Autant te dire que je prends assez cher. Ce qui me rassure, c'est que je ne suis pas le seul.

ça me fait bien rire les ptits mecs qui croient qu'ils font des trucs de fou en intégrales stochastiques, alors qu'ils font qu'appliquer deux/trois formules.
wah c'est chaud...

48

Re: Grilles de Salaires à la sortie de Sciences-po ou de grandes écoles

fb a écrit:

Faut aussi trouver du boulot tout court avant de songer au salaire.

OK, OK, je sors...

+1
Très pertinent je te l' accorde. Les salaires indiqués ici sont vraiment trop élevés pour des débutants. Il faut arreter de regarder les grilles indiquées par les magazines et les écoles. Un débutant ne peut commencer (je parle de la France) avec 45k€.
Ps: j' espère qu on parle bien en brut.

Re: Grilles de Salaires à la sortie de Sciences-po ou de grandes écoles

quand vous dites 45 k d'€ c'est 45 kilos d'euros ?

"2ou7ibou jouinta ltanjawiya" Ibn Batouta
"Je vois la vie en Blaugrana" L.W.R

50

Re: Grilles de Salaires à la sortie de Sciences-po ou de grandes écoles

JamesNondorfskoya a écrit:

quand vous dites 45 k d'€ c'est 45 kilos d'euros ?

en pièces d'un centime t'iras pas loin