Topic: FRANCE/LIBAN: Une amitié séculaire.

J'ai créé ce thread, dont les airs de "aimons-nous les uns les autres" irriteront peut-être les personnes allergiques aux bons sentiments et à la tolérance ( et Dieu sait qu'ils sont nombreux), ainsi qu'une poignée d'eurocentristes racistes qui aiment tirer l'histoire de leur côté, mais je l'assume totalement.
Czar, qui ne manque pas de parler de son aversion pour le Liban et les libanais ( grand bien lui fasse), devrait sans doute lire ce petit article qui ne m'a rien appris de neuf sur l'histoire commune entre le Liban et la France mais qui, j'espère, éveillera les esprits sclérosés.

Il est étonnant qu'un individu dont on chante les louanges ( et je me demande encore pourquoi), fort d'une "culture" supposée "admirable", ignore que ce beau pays qu'est la France et sur lequel il a le cul enraciné a été aussi bâti par des civilisations antiques sémitiques issues du croissant fertile. L'article en question évoque en outre les origines phéniciennes de Marseille.

Bonne lecture.


http://www.rdl.com.lb/2002/q4/3867/2.html

Last edited by Chad (08-03-2006 04:15:40)

2

Re: FRANCE/LIBAN: Une amitié séculaire.

Jé serait-il Libanais?

Re: FRANCE/LIBAN: Une amitié séculaire.

erasm' a écrit:

Jé serait-il Libanais?

Je ne sais pas, peut-être..

Re: FRANCE/LIBAN: Une amitié séculaire.

Marseille, c'est d'origine grecque.
Et Chad, lache un peu Czar ou envoie lui des mails, mais arrête de faire vivre ta fixette sur le forum.

Re: FRANCE/LIBAN: Une amitié séculaire.

Jé a écrit:

Marseille, c'est d'origine grecque.
Et Chad, lache un peu Czar ou envoie lui des mails, mais arrête de faire vivre ta fixette sur le forum.

Jé, Marseille d'origine grecque, je n'en attendais pas moins de ta part.

Re: FRANCE/LIBAN: Une amitié séculaire.

Ben Chad  t'as fumé quoi ?

La cité Phocéenne ! Bien évidemment c'est grec.

--> google "phocée" et bonne lecture.

"Excellence consists in doing ordinary things extroardinarily well."  -W. Goodyer.

Re: FRANCE/LIBAN: Une amitié séculaire.

Machiavelle a écrit:

Ben Chad  t'as fumé quoi ?

La cité Phocéenne ! Bien évidemment c'est grec.

--> google "phocée" et bonne lecture.

Va sur ce lien qui apporte quelques nuances utiles.

http://www.philagora.net/mar-nos/phenici1.htm

Re: FRANCE/LIBAN: Une amitié séculaire.

Chad a écrit:
Jé a écrit:

Marseille, c'est d'origine grecque.
Et Chad, lache un peu Czar ou envoie lui des mails, mais arrête de faire vivre ta fixette sur le forum.

Jé, Marseille d'origine grecque, je n'en attendais pas moins de ta part.

Tu le saurais peut-être si jamais tu avais été au lycée français de Galatasaray

-

Re: FRANCE/LIBAN: Une amitié séculaire.

?

J'ai pas compris. ça ne contredit pas la théorie des origines grecques de Marseille !
évidemment que les Grecs ont pas dû être les seuls à passer par là, si c'est ce que tu veux dire.
mais Marseille a bel et bien des origines grecques !

  ? ? ?

"Excellence consists in doing ordinary things extroardinarily well."  -W. Goodyer.

Re: FRANCE/LIBAN: Une amitié séculaire.

CzardetouteslesRussie a écrit:
Chad a écrit:
Jé a écrit:

Marseille, c'est d'origine grecque.
Et Chad, lache un peu Czar ou envoie lui des mails, mais arrête de faire vivre ta fixette sur le forum.

Jé, Marseille d'origine grecque, je n'en attendais pas moins de ta part.

Tu le saurais peut-être si jamais tu avais été au lycée français de Galatasaray

Dommage, mais j'étais trop occupé à apprendre le Coran dans une madrassa sénégalaise comme tu le sais...

En fait, je ne m'attends pas à entamer un débat fructueux avec un raciste de ton acabit. J'ai posté deux liens, ceux qui veulent n'ont qu'à les lire et donner leur avis. Tes dégueulis racistes de petit français suffisant, tu peux te les garder.

11

Re: FRANCE/LIBAN: Une amitié séculaire.

marseille c'est une cité grecque à la base-Massalia-
relation france liban d'accord; mais et les relations grece liban alors?

parce que ces tres chers phéniciens ont donné aux grecs deux trucs super: le fer et l'alphabet (les voyelles surtout il parait)

donc marseille ville grecque ou phénicienne--moi je dis grecque évidemment mais avec origines phéniciennes..
c comme Europe d'ailleurs; c etait une princesse phénicienne

conclusion: même Zeus aime les libanaises

Re: FRANCE/LIBAN: Une amitié séculaire.

pour le coup j'ai pas vu l'insulte raciste de Czar dans cette phrase.

Mais ça doit être moi...

"Excellence consists in doing ordinary things extroardinarily well."  -W. Goodyer.

Re: FRANCE/LIBAN: Une amitié séculaire.

Machiavelle a écrit:

?

J'ai pas compris. ça ne contredit pas la théorie des origines grecques de Marseille !
évidemment que les Grecs ont pas dû être les seuls à passer par là, si c'est ce que tu veux dire.
mais Marseille a bel et bien des origines grecques !

  ? ? ?

Le titre c'est " phénicien et grecs en méditerranée et sur le littoral provençal".

Marseille vient de 'Marsa El" du nom d'un dieu phénicien

Et un passage du texte mentionne:

"les historiens grecs ont laissé entendre qu'il n'y avait sur les rivages de Gaule que des peuplades sauvages, des Barbares comme ils disaient. La réalité est différente. Bien souvent, d'autres marins avaient précédé les Grecs. Ceux-ci les ont progressivement évincés par les armes. Ces prédécesseurs, les Grecs les appelaient indistinctement phéniciens.

L'autre paragraphe intitulé " les escales côtières"évoquent les implantations phéniciennes de Phénicie sur les côtes de la Gaule ( de la baie de St Tropez jusqu'à Montpellier).

À présent loin de moi de doute des origines grecques mais je parlerai d'origines mixtes car les phéniciens comme les grecques étaient des voyageurs. Mais les phéniciens ( ancêtres des libanais) étaient avant tout des commerçants qui établissaient des comptoirs.

Re: FRANCE/LIBAN: Une amitié séculaire.

ooook c'est cool.

"Excellence consists in doing ordinary things extroardinarily well."  -W. Goodyer.

Re: FRANCE/LIBAN: Une amitié séculaire.

Yunaniyah a écrit:

marseille c'est une cité grecque à la base-Massalia-
relation france liban d'accord; mais et les relations grece liban alors?

parce que ces tres chers phéniciens ont donné aux grecs deux trucs super: le fer et l'alphabet (les voyelles surtout il parait)

donc marseille ville grecque ou phénicienne--moi je dis grecque évidemment mais avec origines phéniciennes..
c comme Europe d'ailleurs; c etait une princesse phénicienne

conclusion: même Zeus aime les libanaises

Tu as bien fait d'ailleurs de préciser les origines phéniciennes de Europe.. mais ça va encore faire grincer des dents.

L'alphabet phonétique pour être exact.
Pour les relations grèce-liban elles sont aussi réelles, et elles se retrouvent jusque dans la gastronomie, les vestiges archéologiques..etc

Ps: Zeus n'est pas le seul à aimer les libanaises.

Last edited by Chad (04-03-2006 16:44:07)

Re: FRANCE/LIBAN: Une amitié séculaire.

Machiavelle a écrit:

pour le coup j'ai pas vu l'insulte raciste de Czar dans cette phrase.

Mais ça doit être moi...

Voyons, je parlais pour toutes les autres fois..

17

Re: FRANCE/LIBAN: Une amitié séculaire.

ah non la je dirais pas la gastronomie ...
la c'est  surtout l' "influence" turque qui fait qu'on  qu on retrouve les meme plats ( a part le hommous d ailleurs c etrange)

donc introduire la turquie dans les relations greco-libanaises c pas une bonne idée. non non non

Re: FRANCE/LIBAN: Une amitié séculaire.

Chad a écrit:
Machiavelle a écrit:

?

J'ai pas compris. ça ne contredit pas la théorie des origines grecques de Marseille !
évidemment que les Grecs ont pas dû être les seuls à passer par là, si c'est ce que tu veux dire.
mais Marseille a bel et bien des origines grecques !

  ? ? ?

Le titre c'est " phénicien et grecs en méditerranée et sur le littoral provençal".

Marseille vient de 'Marsa El" du nom d'un dieu phénicien

Et un passage du texte mentionne:

"les historiens grecs ont laissé entendre qu'il n'y avait sur les rivages de Gaule que des peuplades sauvages, des Barbares comme ils disaient. La réalité est différente. Bien souvent, d'autres marins avaient précédé les Grecs. Ceux-ci les ont progressivement évincés par les armes. Ces prédécesseurs, les Grecs les appelaient indistinctement phéniciens.

L'autre paragraphe intitulé " les escales côtières"évoquent les implantations phéniciennes de Phénicie sur les côtes de la Gaule ( de la baie de St Tropez jusqu'à Montpellier).

À présent loin de moi de doute des origines grecques mais je parlerai d'origines mixtes car les phéniciens comme les grecques étaient des voyageurs. Mais les phéniciens ( ancêtres des libanais) étaient avant tout des commerçants qui établissaient des comptoirs.

Je crois que c'est ça finalement ton vrai souci, crétin : tu ne maitrises pas réellement la langue française

Je vais perdre deux minutes à t'expliquer la source que tu as toi-même choisie : Massalia ( devenue Massilia à l'époque romaine ) vient d'u toponyme courant en Grèce et dans ses implatations Massa. Aucune racine phénicienne en vue.

Les Phocéens étaient des Grecs venus s'installer en Asie Mineure, ça n'en fait pas plus des Phéniciens à Tyr que des Gaulois à Massalia.

On parle de l'exploration par les Phocéens du littoral méditerranéen   on ne fait nulle mention d'une quelconque implantation sur le site de Marseille

Affaire close, crétin.

-

19

Re: FRANCE/LIBAN: Une amitié séculaire.

Czar on ressent beaucoup de violence en toi..

traiter quelqu'un de crétin après une faute d'orthographe c gros quand toi même tu en fais deux

et Marseille c'est grec  un point c'est tout

Re: FRANCE/LIBAN: Une amitié séculaire.

Yunaniyah a écrit:

ah non la je dirais pas la gastronomie ...
la c'est  surtout l' "influence" turque qui fait qu'on  qu on retrouve les meme plats ( a part le hommous d ailleurs c etrange)

donc introduire la turquie dans les relations greco-libanaises c pas une bonne idée. non non non

Il est certain que l'influence turque est plus importante. J'avais un livre sur la gastronomie libanaise et oú l'on parlait de certaines salades et fromages très proches de certaines recettes grecques.

Re: FRANCE/LIBAN: Une amitié séculaire.

Et tu t'y connais en salades.




Putain je viens de faire la vanne de l'année.

"Moult a appris qui bien connut ahan"

22

Re: FRANCE/LIBAN: Une amitié séculaire.

en salades salakis?

Re: FRANCE/LIBAN: Une amitié séculaire.

CzardetouteslesRussie a écrit:
Chad a écrit:
Machiavelle a écrit:

?

J'ai pas compris. ça ne contredit pas la théorie des origines grecques de Marseille !
évidemment que les Grecs ont pas dû être les seuls à passer par là, si c'est ce que tu veux dire.
mais Marseille a bel et bien des origines grecques !

  ? ? ?

Le titre c'est " phénicien et grecs en méditerranée et sur le littoral provençal".

Marseille vient de 'Marsa El" du nom d'un dieu phénicien

Et un passage du texte mentionne:

"les historiens grecs ont laissé entendre qu'il n'y avait sur les rivages de Gaule que des peuplades sauvages, des Barbares comme ils disaient. La réalité est différente. Bien souvent, d'autres marins avaient précédé les Grecs. Ceux-ci les ont progressivement évincés par les armes. Ces prédécesseurs, les Grecs les appelaient indistinctement phéniciens.

L'autre paragraphe intitulé " les escales côtières"évoquent les implantations phéniciennes de Phénicie sur les côtes de la Gaule ( de la baie de St Tropez jusqu'à Montpellier).

À présent loin de moi de doute des origines grecques mais je parlerai d'origines mixtes car les phéniciens comme les grecques étaient des voyageurs. Mais les phéniciens ( ancêtres des libanais) étaient avant tout des commerçants qui établissaient des comptoirs.

Je crois que c'est ça finalement ton vrai souci, crétin : tu ne maitrises pas réellement la langue française

Je vais perdre deux minutes à t'expliquer la source que tu as toi-même choisie : Massalia ( devenue Massilia à l'époque romaine ) vient d'u toponyme courant en Grèce et dans ses implatations Massa. Aucune racine phénicienne en vue.

Les Phocéens étaient des Grecs venus s'installer en Asie Mineure, ça n'en fait pas plus des Phéniciens à Tyr que des Gaulois à Massalia.

On parle de l'exploration par les Phocéens du littoral méditerranéen   on ne fait nulle mention d'une quelconque implantation sur le site de Marseille

Affaire close, crétin.

De toute évidence, tu n'as pas lu tout le texte ( tu aurais lu le passage oú l'antériorité de peuplades phéniciennes fut reconnue par les historiens grecques, ni les pages suivantes qui précisent l'apport phénicien dans cette région et ses avancées par rapport à son voisin grec.
Le site est très complet, je ne me vois pas faire du copier-coller. La mixité culturelle est évidente et je l'affirme, mais il n'en demeure pas moins que Marseille a été un grand comptoir phénicien. À présent "Massalia" ou "Marsa El", ces dénominatifs se ressemblement curieusement, et on ne peut exclure du tout l'hypothèse que le nom ait été modifié, réadapté.
Personnellement je trouve que "Marsa El" se rapproche plus phonétiquement de Marseille, mais ce serait se baser sur si peu que de l'affirmer.

Je te remercie professeur Czar, mais je pense quand même comprendre le français..

24

Re: FRANCE/LIBAN: Une amitié séculaire.

non mais la ça dérape vers la débilité erasm-- salakis c la blague pas drole a ne pas faire
je ne peux que déplorer les publicités pathétique de cette marque président qui joue sur des clichés et qui va parfois jusqu' a l'erreur grossière (salakis et tour de pise?!?ça rime avec une erreur de prononciation mais après?)

enfin; juste pour dire que grace a l'ue la feta est grecque pour de bon--- les danois ne peuvent plus produire les trois quart de la production mondiale en faisant semblant que c'est de la vraie feta grecque)

moi je dis vive la feta made in hellas- qui est la seule a pouvoir éveiller vos papilles- et l'huile d'olive grecque aussi. consommez consommez!

Re: FRANCE/LIBAN: Une amitié séculaire.

Yunaniyah a écrit:

non mais la ça dérape vers la débilité erasm-- salakis c la blague pas drole a ne pas faire
je ne peux que déplorer les publicités pathétique de cette marque président qui joue sur des clichés et qui va parfois jusqu' a l'erreur grossière (salakis et tour de pise?!?ça rime avec une erreur de prononciation mais après?)

enfin; juste pour dire que grace a l'ue la feta est grecque pour de bon--- les danois ne peuvent plus produire les trois quart de la production mondiale en faisant semblant que c'est de la vraie feta grecque)

moi je dis vive la feta made in hellas- qui est la seule a pouvoir éveiller vos papilles- et l'huile d'olive grecque aussi. consommez consommez!

J'ai une petite recette simple concernant le feta:


C'est super simple, il suffit de prendre un pain arabe, d'y étaler du feta avec très peu de gruyère râpé et de fines rondelles de tomates.
Ensuite de saupoudrer le tout avec du thym, de l'estragon et de basilic.
et enfin de passer le pain une minute ou deux au four à micro-onde.

C'est un vrai délice.

Last edited by Chad (04-03-2006 17:30:14)

26

Re: FRANCE/LIBAN: Une amitié séculaire.

@ Yunanniyah : ok, je cours à mon ED du coin, merci pour ces conseils hautement politico-gastronomiques

Re: FRANCE/LIBAN: Une amitié séculaire.

Chad a écrit:

Personnellement je trouve que "Marsa El" se rapproche plus phonétiquement de Marseille, mais ce serait se baser sur si peu que de l'affirmer.

Marsa = "Port" en arabe. Je suis nullement linguiste, mais sachant que l'arabe puise, entres autres ces sources chez les phéniciens, il est probable que les phéniciens parlaient uniquement d'un port, d'une marsa.

Sinon, il est de notoriété publique que "Massalia" a engendré Marseille.

Last edited by JamesNondorfskoya (04-03-2006 17:39:02)

"2ou7ibou jouinta ltanjawiya" Ibn Batouta
"Je vois la vie en Blaugrana" L.W.R

Re: FRANCE/LIBAN: Une amitié séculaire.

Spéciale dédicace pour l'ami hydrocéphale :

ces prédécesseurs, quelle que fût leur origine, les Grecs les dénommaient Phéniciens

Mainteant tu peux continuer de te chauffer la nouille en prétendant que Marseille est phénicienne, qu'il n'y a pas de lycée  français à Galatasaray, je m'en tape, et le reste du monde aussi.

Des gens comme toi, y en a des tonnes, ils peuvent même finir par croire que Christophe Colomb était catalan, ça occupe leur vie.

En ce qui me concerne, je t'ai assez mis le nez dans ton caca pour être sûr que  soit tu es un débile congénital qui sera de toute façon incapable de percevoir le léger hiatus entre ce qu'il écrit et les faits, soit un troll pénible ( le côté "happening conceptuel" du message de deux pages pour rien dire, j'ai trouvé ça marrant au début mais le propre de l'avant-garde, c'est d'évoluer, préférablement avant les autres ). J'arrêterai donc de justifier ta merde en la contestant, ce qui peut laisser croire aux esprits faibles, et il en est, que nos positions puissent avoir l'ombre d'un instant la même valeur scientifique.

Je crois que tu apprécieras beaucoup mes vues sur les grands fleuves qui sillonnent notre belle planète. Tu vas  finir par devenir rapidement incollable sur le bassin hydrographique de l'Oubangui-Chari, j'en fais le pari.

Fermez le ban.

-

Re: FRANCE/LIBAN: Une amitié séculaire.

Chad a écrit:

De toute évidence, tu n'as pas lu tout le texte ( tu aurais lu le passage oú l'antériorité de peuplades phéniciennes fut reconnue par les historiens grecques, ni les pages suivantes qui précisent l'apport phénicien dans cette région et ses avancées par rapport à son voisin grec.
Le site est très complet, je ne me vois pas faire du copier-coller. La mixité culturelle est évidente et je l'affirme, mais il n'en demeure pas moins que Marseille a été un grand comptoir phénicien. À présent "Massalia" ou "Marsa El", ces dénominatifs se ressemblement curieusement, et on ne peut exclure du tout l'hypothèse que le nom ait été modifié, réadapté.
Personnellement je trouve que "Marsa El" se rapproche plus phonétiquement de Marseille, mais ce serait se baser sur si peu que de l'affirmer.

Je te remercie professeur Czar, mais je pense quand même comprendre le français..

T ES BORNE JE TE REPETE.

et j'ai pas cité les autres forumeurs qui ont dit la même chose que Czar.

EVOLUE BORDEL.

Last edited by Machiavelle (04-03-2006 17:44:10)

"Excellence consists in doing ordinary things extroardinarily well."  -W. Goodyer.

Re: FRANCE/LIBAN: Une amitié séculaire.

.........................DEBAT..................................
-----------------iiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii----------------- Paquerettes

Last edited by Diane (04-03-2006 17:53:52)

à  é è ê ç

Re: FRANCE/LIBAN: Une amitié séculaire.

CzardetouteslesRussie a écrit:

Spéciale dédicace pour l'ami hydrocéphale :

ces prédécesseurs, quelle que fût leur origine, les Grecs les dénommaient Phéniciens

Mainteant tu peux continuer de te chauffer la nouille en prétendant que Marseille est phénicienne, qu'il n'y a pas de lycée  français à Galatasaray, je m'en tape, et le reste du monde aussi.

Des gens comme toi, y en a des tonnes, ils peuvent même finir par croire que Christophe Colomb était catalan, ça occupe leur vie.

En ce qui me concerne, je t'ai assez mis le nez dans ton caca pour être sûr que  soit tu es un débile congénital qui sera de toute façon incapable de percevoir le léger hiatus entre ce qu'il écrit et les faits, soit un troll pénible ( le côté "happening conceptuel" du message de deux pages pour rien dire, j'ai trouvé ça marrant au début mais le propre de l'avant-garde, c'est d'évoluer, préférablement avant les autres ). J'arrêterai donc de justifier ta merde en la contestant, ce qui peut laisser croire aux esprits faibles, et il en est, que nos positions puissent avoir l'ombre d'un instant la même valeur scientifique.

Je crois que tu apprécieras beaucoup mes vues sur les grands fleuves qui sillonnent notre belle planète. Tu vas  finir par devenir rapidement incollable sur le bassin hydrographique de l'Oubangui-Chari, j'en fais le pari.

Fermez le ban.

C'est bon, garde ton fiel, la phrase que tu viens de me sortir est fort bien sympathique mais aussi bien tronquée et simplifiée, il y a beaucoup d'éléments et de précisions qui lui succèdent et que tu te gardes bien de donner( ceux qui liront le site s'en apercevront, moi je n'ai plus envie). Tu peux dire ce que tu veux, sur ce site, beaucoup d'éléments sont éloquents.  Y compris tout ce que les phéniciens ont apporté aux grecs en terme de techniques, d'alphabet..etc et leur présence sur les côtes françaises.
À+

Re: FRANCE/LIBAN: Une amitié séculaire.

Diane a écrit:

.........................DEBAT..................................
-----------------iiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii----------------- Paquerettes

Très bon. Karma.

"Pourquoi m'a-t-on inoculé l'idéal vulgaire et creux d'une ambition sordide et épuisante."
                                                                                                           [Hermann Hesse]

33

Re: FRANCE/LIBAN: Une amitié séculaire.

(czar les commentaires caca dans le nez je croyais que ce n'était plus utilisé après la maternelle donc si tu es encore en phase anale retourne dans tes couches)

sinon c vrai que les libanais ont tendance à un peu trop en faire genre grand peuple phénicien- qui n'est pas arabe du tout (et certains libanais votent fn ..)

mais si même les livres d'histoire grecs (qui ont aussi tendance a affirmer que la culture grecque est la seule qui vaille) admettent l'importance des apports phéniciens ça veut bien dire que les commentaires de Chad c pas seulement pour "occuper sa vie"

Re: FRANCE/LIBAN: Une amitié séculaire.

Chad a écrit:
Yunaniyah a écrit:

non mais la ça dérape vers la débilité erasm-- salakis c la blague pas drole a ne pas faire
je ne peux que déplorer les publicités pathétique de cette marque président qui joue sur des clichés et qui va parfois jusqu' a l'erreur grossière (salakis et tour de pise?!?ça rime avec une erreur de prononciation mais après?)

enfin; juste pour dire que grace a l'ue la feta est grecque pour de bon--- les danois ne peuvent plus produire les trois quart de la production mondiale en faisant semblant que c'est de la vraie feta grecque)

moi je dis vive la feta made in hellas- qui est la seule a pouvoir éveiller vos papilles- et l'huile d'olive grecque aussi. consommez consommez!

J'ai une petite recette simple concernant le feta:


C'est super simple, il suffit de prendre un pain arabe, d'y étaler du feta avec très peu de gruyère râpé et de fines rondelles de tomates.
Ensuite de saupoudrer le tout avec du thym, de l'estragon et de basilic.
et enfin de passer le pain une minute ou deux au four à micro-onde.

C'est un vrai délice.

Moi je fais pareil avec du picodon. C'est encore meilleur.

Je suis un patatoïde tridimensionnel vulgarisé.

Re: FRANCE/LIBAN: Une amitié séculaire.

L'humour de Diane est vraiment bien.

"Des quelques 100 millions d'hommes que compte la population de la Russie soviétique, il nous faut en gagner 90 à notre cause. Nous n'avons pas à parler avec les autres, nous devons les exterminer." (G. Zinoviev, 17 septembre 1918)

Re: FRANCE/LIBAN: Une amitié séculaire.

Je te remercie smile

à  é è ê ç

Re: FRANCE/LIBAN: Une amitié séculaire.

Chad a écrit:

ce beau pays qu'est la France [...]a été aussi bâti par des civilisations antiques sémitiques issues du croissant fertile.

Oui, et Athènes est une création égyptienne, on sait. Il va falloir arrêter la fumette là...

"Si le peuple pense mal, changeons le peuple..."

Re: FRANCE/LIBAN: Une amitié séculaire.

l'Egypte qui, chacun le sait est un pays arabe et sémite depuis toujours.

-

Re: FRANCE/LIBAN: Une amitié séculaire.

Scif a écrit:
Chad a écrit:
Yunaniyah a écrit:

non mais la ça dérape vers la débilité erasm-- salakis c la blague pas drole a ne pas faire
je ne peux que déplorer les publicités pathétique de cette marque président qui joue sur des clichés et qui va parfois jusqu' a l'erreur grossière (salakis et tour de pise?!?ça rime avec une erreur de prononciation mais après?)

enfin; juste pour dire que grace a l'ue la feta est grecque pour de bon--- les danois ne peuvent plus produire les trois quart de la production mondiale en faisant semblant que c'est de la vraie feta grecque)

moi je dis vive la feta made in hellas- qui est la seule a pouvoir éveiller vos papilles- et l'huile d'olive grecque aussi. consommez consommez!

J'ai une petite recette simple concernant le feta:


C'est super simple, il suffit de prendre un pain arabe, d'y étaler du feta avec très peu de gruyère râpé et de fines rondelles de tomates.
Ensuite de saupoudrer le tout avec du thym, de l'estragon et de basilic.
et enfin de passer le pain une minute ou deux au four à micro-onde.

C'est un vrai délice.

Moi je fais pareil avec du picodon. C'est encore meilleur.

Du picodon? je vais m'en souvenir, merci :-)

Re: FRANCE/LIBAN: Une amitié séculaire.

gustave a écrit:
Chad a écrit:

ce beau pays qu'est la France [...]a été aussi bâti par des civilisations antiques sémitiques issues du croissant fertile.

Oui, et Athènes est une création égyptienne, on sait. Il va falloir arrêter la fumette là...

Entre affirmer qu'une nation est la création d'un peuple sans lequel elle ne serait rien, et affirmer que ce peuple a contribué à son essor à un moment de l'histoire, il y a une nuance que tu ne cernes pas.

Dès l'instant oú les grecs ont admis que Marseille était déjà habitée par des phéniciens ( dont la majorité nommée ainsi était originaire du liban/ex Phénicie et de Syrie) on peut dire que l'apport de ces peuples sémitiques au commerce et à l'organisation de cette ville comme tant d'autres du Sud de la France, était incontestable. Les grecs les ont ensuite conquises mais cela ne signifie pas qu'avant eux, il n'y avait rien. Et le site web en question fait souvent allusion à cette mixité greco-phénicienne dans les origines de Marseille.

Re: FRANCE/LIBAN: Une amitié séculaire.

CzardetouteslesRussie a écrit:

l'Egypte qui, chacun le sait est un pays arabe et sémite depuis toujours.

non c'était une peuplade gallo-romaine :-)

Re: FRANCE/LIBAN: Une amitié séculaire.

Chad ça m'intéresserait assez de voir quelle est selon toi  la différence entre une nation et un peuple.

Et que tu me dises en quoi les deux définitions classiques d'une nation (culturelle ou politique) peuvent être appliquées à l'antiquité sans qu'on puisse crier à l'anachronisme.

Parce que j'ai peur que ce dernier ne soit pas mal présent dans cette histoire.

Re: FRANCE/LIBAN: Une amitié séculaire.

Yunaniyah a écrit:

(czar les commentaires caca dans le nez je croyais que ce n'était plus utilisé après la maternelle donc si tu es encore en phase anale retourne dans tes couches)

sinon c vrai que les libanais ont tendance à un peu trop en faire genre grand peuple phénicien- qui n'est pas arabe du tout (et certains libanais votent fn ..)

mais si même les livres d'histoire grecs (qui ont aussi tendance a affirmer que la culture grecque est la seule qui vaille) admettent l'importance des apports phéniciens ça veut bien dire que les commentaires de Chad c pas seulement pour "occuper sa vie"

Yunaniyah,
Je suis d'accord pour dire que l'invocation rituelle de la grandeur du peuple phénicien est parfois abusive de la part des libanais. Les chrétiens libanais l'ont souvent fait ( se disant phéniciens, byzantins mais pas arabes) surtout pendant et après la guerre civile afin de se démarquer des libanais musulmans pro-arabes.
Mais je ne me fais pas d'illusions. Le mot grec «Phoinikes»ne désigne pas une race mais renvoie  au phénix, l'oiseau de feu, et désigne avant tout la pourpre (colorant tiré du murex et qui représentait une grande richesse dans la haute Antiquité y compris un marché juteux avec les romains). Les Grecs furent les premiers à nommer «Phéniciens» les habitants de la bande côtière libanaise mais il y a d'autres hypothèses font d'eux le «peuple basané», ou encore le «peuple des palmiers». Ce sont les deux autres appellations les plus courantes.
Que l'on soit d'accord ou pas pour désigner les libanais comme des arabes, ils restent un peuple sémite.
D'ailleurs le seul aspect qui concourt à ce que le Liban soit considéré comme "pays arabe", c'est la langue arabe en soi.
Les égyptiens de l'antiquité étaient aussi un peuple sémite ( pas encore nommé "arabe") et certains historiens parlent de peuple africain, numide, métisse plutot que sémite.

De toute façon Czar a un problème personnel avec les libanais. Ça ne date pas d'aujourd'hui.
Et ça le regarde en fin de compte.

Je te remercie Yunaniyah d'être équitable et juste dans tes jugements ( qualité qui manque tristement ici..)

Last edited by Chad (05-03-2006 02:49:08)

Re: FRANCE/LIBAN: Une amitié séculaire.

Elessar a écrit:

Chad ça m'intéresserait assez de voir quelle est selon toi  la différence entre une nation et un peuple.

Et que tu me dises en quoi les deux définitions classiques d'une nation (culturelle ou politique) peuvent être appliquées à l'antiquité sans qu'on puisse crier à l'anachronisme.

Parce que j'ai peur que ce dernier ne soit pas mal présent dans cette histoire.

D'une manière générale, une nation est une communauté humaine identifiée dans des limites géographiques souvent fluctuantes au cours de l'histoire, et dont le trait commun est la conscience d'une appartenance à un même groupe. Ce groupe peut avoir en commun distinctif : la culture, la langue, la religion, le culte, l'histoire..etc On l'assimile souvent à la notion de peuple. Dans l'antiquité, l'amalgame "peuple" et "nation"était très fréquent.
Cependant, au sens moderne, une nation peut contenir plusieurs peuples d'éthnies, d'origines différentes mais unies par une même citoyenneté et des lois communes. La nation française par exemple est brassée, pluriculturelle et pluriethnique mais son ciment c'est un drapeau, une zone géographique, une histoire commune, des lois et une culture dominante.

On qualifie de "peuple" une communauté humaine partageant un territoire de manière générale et celle-ci entre aussi dans l'entité macropolitique "nation".
Mais un peuple ne constitue pas toujours une nation ( il y a des peuples errants ou apatrides) mais une nation par contre ne peut exister sans un ou des peuples qui se conforment à ses normes. Il y a aussi dans le mot "peuple" l'idée de hiérarchie face aux classes dirigeantes et aristocratiques.

Les phéniciens, les grecs, les gaulois étaient des peuples et constituaient aussi des nations puisque rattachés à une entité géographique et culturelle qui les distinguaient des autres. Donc je ne vois pas l'anachronisme. On peut aussi parler de nation dans leur cas, d'un simple point de vue administratif.

Re: FRANCE/LIBAN: Une amitié séculaire.

Chad a écrit:

Dès l'instant oú les grecs ont admis que Marseille était déjà habitée par des phéniciens ( dont la majorité nommée ainsi était originaire du liban/ex Phénicie et de Syrie) on peut dire que l'apport de ces peuples sémitiques au commerce et à l'organisation de cette ville comme tant d'autres du Sud de la France, était incontestable.

Les comptoirs phéniciens n'avaient il me semble pas de vocation de peuplement à la différence des colonies grecques. De plus parler de l'apport des grecs antiques, à plus forte raison des phéniciens, dans la constitution de la nation française au vu de leur implantation phocéenne me parait contestable dans le sens où il n'y a eu que leg d'un emplacement géographique sans continuité civilisationnelle, apport qui d'autre part ne me semble en soi pas véritablement significatif.

"Si le peuple pense mal, changeons le peuple..."

Re: FRANCE/LIBAN: Une amitié séculaire.

La Loire, tout à la fois ligne de césure culturelle et colonne vertébrale du pays, divinité révérée des gaulois, fleuve indocile :

http://jfbradu.free.fr/mosaiques/germigny/loire.jpg

-

47

Re: FRANCE/LIBAN: Une amitié séculaire.

gustave a écrit:

contestable dans le sens où il n'y a eu que leg d'un emplacement géographique sans continuité civilisationnelle, apport qui d'autre part ne me semble en soi pas véritablement significatif.

comment ça sans continuité civilisationnelle? donc d apres toi l'apport grec n'est pas significatif? (ou parles tu des phéniciens, la j ai un peu de mal  à suivre mais ça me parait un peu grotesque)

sinon czar pourquoi tant de haine envers les libanais? si tu pars du principe que les phéniciens ont donné leur alphabet aux grecs-> et que les grecs ont donné leur alphabet aux russes (or je crois bien que tu es russe)-> dans ce cas on peut conclure que les russes devraient remercier les libanais.. (cqfd?)

Re: FRANCE/LIBAN: Une amitié séculaire.

Chad a écrit:

*
Cependant, au sens moderne, une nation peut contenir plusieurs peuples d'éthnies, d'origines différentes mais unies par une même citoyenneté et des lois communes. La nation française par exemple est brassée, pluriculturelle et pluriethnique mais son ciment c'est un drapeau, une zone géographique, une histoire commune, des lois et une culture dominante.

On qualifie de "peuple" une communauté humaine partageant un territoire de manière générale et celle-ci entre aussi dans l'entité macropolitique "nation".
Mais un peuple ne constitue pas toujours une nation ( il y a des peuples errants ou apatrides) mais une nation par contre ne peut exister sans un ou des peuples qui se conforment à ses normes. Il y a aussi dans le mot "peuple" l'idée de hiérarchie face aux classes dirigeantes et aristocratiques.

OK définition de la nation sur des critères politiques.
Mais à ce moment là, pourquoi définir le peuple sur des critères culturels ?
Il existe une défiintion du peuple fondée sur des critères politiques (le vouloir vivre ensemble, les valeurs etc)

Re: FRANCE/LIBAN: Une amitié séculaire.

Elessar a écrit:
Chad a écrit:

*
Cependant, au sens moderne, une nation peut contenir plusieurs peuples d'éthnies, d'origines différentes mais unies par une même citoyenneté et des lois communes. La nation française par exemple est brassée, pluriculturelle et pluriethnique mais son ciment c'est un drapeau, une zone géographique, une histoire commune, des lois et une culture dominante.

On qualifie de "peuple" une communauté humaine partageant un territoire de manière générale et celle-ci entre aussi dans l'entité macropolitique "nation".
Mais un peuple ne constitue pas toujours une nation ( il y a des peuples errants ou apatrides) mais une nation par contre ne peut exister sans un ou des peuples qui se conforment à ses normes. Il y a aussi dans le mot "peuple" l'idée de hiérarchie face aux classes dirigeantes et aristocratiques.

OK définition de la nation sur des critères politiques.
Mais à ce moment là, pourquoi définir le peuple sur des critères culturels ?
Il existe une défiintion du peuple fondée sur des critères politiques (le vouloir vivre ensemble, les valeurs etc)

Je ne comprends pas trop ta question étant donné que  j'avais donné une définition qui se fonde autant sur des critères politiques que culturels.. Le vouloir vivre ensemble, les valeurs dont tu fais (à juste titre) état sont aussi associés à une communauté culturelle, laquelle fait figure de liant entre les individus qui forment le peuple.
Ce qui fonde un peuple, hormis les aspects politiques, culturels, géographiques, identitaires, c'est une soumission collective à des normes de citoyenneté. Et dans ce cas, c'est justement ce qui le rend synonyme du mot" nation". Le peuple peut faire la nation, mais la nation ne fait pas le peuple en quelque sorte.

Par exemple, parler d'État d'Hébreu aujourd'hui, reviendrait à appeler le Liban "État phénicien". C'est une façon pour israël de s'identifier aux juifs de la bible (en grec,"ceux d'au-delà"). On devrait plutôt dire "Israël" ou "État juif", "nation juive"  puisque le judaïsme/la judéité sont à la base de sa création.

Il est très rare d'entendre dans un discours livré à la nation, un président employer le mot "peuple", il utilisera surtout "concitoyens", "compatriotes". Car il existe des nations au peuplement très hétérogène mais dont les différentes souches sont liées par des lois communes.
Si bien qu'on peut davantage dire aujourd'hui "nation française" que "peuple français" à cause de cette diversité. On peut dire "peuple" tout simplement parce qu'il y a idée de peuplement d'un territoire. Mais dans ce cas, le mot "peuple" ne répond pas à la définition totale.

Re: FRANCE/LIBAN: Une amitié séculaire.

Gustave,

je ne voulais pas arriver à ce genre de polémique. En réalité, si j'ai parlé de cette contribution phénicienne à la civilisation européenne et en l'occurence française, ce n'était nullement pour lui en attribuer toute la paternité ( ce qui serait d'ailleurs stupide de ma part), mais pour montrer à quel point le rejet de l'autre sous prétexte qu'il soit de telle ou telle origine, est en somme dérisoire.
Aujourd'hui, un libanais qui hait un français parce qu'il est français, un turque parce qu'il est turque, un syrien parce qu'il est syrien, ou l'inverse, reniera aussi une partie de son histoire pas seulement faite de conflits. Il en oubliera les apports communs et il sera vraiment sot de réagir ainsi.
Depuis la nuit des temps (oups, ça sonne si solennel), les peuples se sont croisés, aimés, détestés, mélangés, entretués au gré des migrations, des conquêtes et des alliances.
Aujourd'hui l'apport des phéniciens à l'Europe est un fait, que cela soit par l'intermédiaire des grecs ( qui bénéficièrent de sciences et techniques phéniciennes) ou directement. Mais en contrepartie, l'élite libanaise d'aujourd'hui doit aussi beaucoup à l'Europe et à la France en particulier. Les rôles s'inversent perpétuellement dans l'histoire. Raison pour laquelle, l'état d'esprit de Czar me désole un peu.
Moi, en tant que libanais d'origine et francophone, je dois sans doute davantage à la France d'un point de vue culturel et linguistique qu'à mes lointains ancêtres phéniciens. C'est un fait.


Personnellement, Je vois mieux Czar lire du Oriana Fallaci, approuver Berlusconi quand il parle de "supériorité de l'occident" que se pencher sur l'histoire et les relations millénaires et souvent fructueuses entre Orient et Occident.

Last edited by Chad (05-03-2006 15:39:23)