Re: Collusion presse - pouvoir

Les journalistes de droite sont mis devant leurs contradictions, c'est l'avis (tout à fait objectif) de Pierre Rimbert. Donc même un sarkozyste a de quoi flipper quand il connait la portée de ses analyses économiques dans une entreprise et qu'il voit que, ah merde, son journal est aussi une entreprise.

Par rapport à ce que disait OW, c'est une cause, certes, mais je pense relativement annexe.

"Je sens en deux parti[e]s mon esprit divisé." (Pierre Corneille, Le Cid)
"Et en deux sous-parties" (Richard Descoings)

Re: Collusion presse - pouvoir

*

Last edited by Oscar Wilde (21-02-2009 04:09:57)

Re: Collusion presse - pouvoir

*

Last edited by Oscar Wilde (21-02-2009 04:10:24)

Re: Collusion presse - pouvoir

Oscar Wilde a écrit:
fétiche a écrit:

l'avis (tout à fait objectif) de Pierre Rimbert

fétiche a écrit:

Rarement vu Le Monde Diplo objectif, mais c'est peut-etre l'exception smile


EDIT :

Le grand Beuve-Méry, lucide a écrit:

L'objectivité n'existe pas. L'honneteté, si.

Malgré l'ADSL, le second degré ne passe toujours pas...

"Je sens en deux parti[e]s mon esprit divisé." (Pierre Corneille, Le Cid)
"Et en deux sous-parties" (Richard Descoings)

Re: Collusion presse - pouvoir

Oscar Wilde a écrit:

Pour info, trouvé ceci comme justification/défense sarkozyste :

Nicolas Sarkozy le 2 mai 2007 sur RTL a écrit:

« Je ne veux surtout pas faire aux autres ce qu’on me fait en permanence. Mais enfin, c’est extraordinaire : par exemple, la polémique sur les médias. J’ai été accusé de vouloir contrôler les médias. (...) Quand on voit tout ce que j’ai pris, c’est assez hallucinant. Mais regardez, quand le Nouvel Obs qui est la propriété de M. Perdriel qui est parmi les grandes fortunes de France, soutient Ségolène Royal, personne ne dit qu’elle est liée aux puissances de l’argent. Quand Libération fait une campagne éhontée pour Ségolène Royal - c’est son droit - propriété d’Édouard de Rothschild - une des grandes fortunes de France - on ne dit pas qu’elle maîtrise le pouvoir économique. Quand Marianne fait une campagne éhontée pour elle contre moi, en utilisant tous les arguments, que je suis fou, déséquilibré, etc., à ce moment-là, hein c’est un élément de démocratie. Voilà. Le Figaro traite Mme Royal de façon parfaitement respectueuse, en tout cas mieux que Libération ne me traite. Mais la polémique, c’est moi. Alors, je suis le plus attaqué de tous, mais je dois contrôler les médias. Il n’y a pas de preuve. Il n’y a aucun élément de certitude... »
http://www.acrimed.org/article2619.html

Commentaire d'Acrimed : "dernière ficelle : 'c'est celui qui le dit qui y est' "

Puis après citation : "Dont acte : Nicolas Sarkozy ne contrôle pas personnellement tous les médias. C’est oublier un peu vite que l’oligarchie financière qui les contrôle favorise toutes les amitiés et toutes les pressions. Nicolas Sarkozy ne contrôle pas personnellement tous les médias. Pourquoi ? Parce qu’il y a des médias qui penchent plutôt pour Ségolène Royal. À chacun ses oligarques : le problème du pluralisme serait ainsi résolu."

"Je sens en deux parti[e]s mon esprit divisé." (Pierre Corneille, Le Cid)
"Et en deux sous-parties" (Richard Descoings)

Re: Collusion presse - pouvoir

sur conseil de Fétiche, j'édite de nouveau cet article ici sur l'utilité d'avoir comme ami: N. Sarkozy


On l'annonçait chez Bouygues. La semaine passée, la rumeur, plus précise, évoquait TF1, joyau du groupe. Mardi 22 mai, Bouygues a confirmé, dans un communiqué, l'arrivée de Laurent Solly, ancien directeur de campagne adjoint de Nicolas Sarkozy, à la direction générale de la chaîne privée.

M. Solly rejoindra le groupe "à compter de 23 mai", où il effectuera "un parcours d'intégration". Ensuite seulement, "en temps voulu",  précise Bouygues, cet inspecteur des finances prendra ses fonctions définitives de directeur général adjoint de TF1 –  "en accord avec Martin Bouygues et Nonce Paolini", qui a été officiellement nommé directeur général de la chaîne mardi. Des sources proches du dossier estiment que la nomination de M. Solly à TF1 sera effective dès la deuxième quinzaine de juin.






"RELENT BERLUSCONIEN"

Premier à réagir, le PCF a évoqué une "présidence totalement décomplexée au fort relent berlusconien" qui "se fixe comme objectif, facilité par la concentration des groupes de communication, d'anesthésier l'opinion publique en contrôlant les grands moyens d'information", indique le porte-parole du PCF, Olivier Dartigolles, dans un communiqué. "La toile du président de la République ne se tisse plus dans l'ombre, son réseau notamment au sein de grands moyens d'information se construit désormais au grand jour", souligne-t-il.

l'art d'expliquer aux cons, c'est l'art de vouloir l'étincelle avec de l'eau...
"Les chiens aboient, la caravane passe"

Re: Collusion presse - pouvoir

Après ceux qui arrivent près de Sarkozy, ceux qui repartent propager la bonne parole...

"Je sens en deux parti[e]s mon esprit divisé." (Pierre Corneille, Le Cid)
"Et en deux sous-parties" (Richard Descoings)

Re: Collusion presse - pouvoir

Tu sais, c'est comme les cafards : tu vois un sarkozyste, tu es sûr qu'il y en d'autres dans le coin... tongue

"Je sens en deux parti[e]s mon esprit divisé." (Pierre Corneille, Le Cid)
"Et en deux sous-parties" (Richard Descoings)

109

Re: Collusion presse - pouvoir

pas comme un communiste quoi

Re: Collusion presse - pouvoir

http://www.actuabd.com/IMG/arton5144.jpg
Une mouche passe.

"Je sens en deux parti[e]s mon esprit divisé." (Pierre Corneille, Le Cid)
"Et en deux sous-parties" (Richard Descoings)

Re: Collusion presse - pouvoir

Ma foi, certains auraient bien aimé que ça aille encore plus loin les collusions, faut croire.
Vous n'êtes pas convaincus? Ecoutez les messages qu'a reçu Daniel Mermet :
http://www.la-bas.org/article.php3?id_article=1172
Ca laisse rêveur, meilleur que les guignols.

Ce sont les enfants sages, Madame, qui font les révolutionnaires les plus terribles. Ils ne disent rien, ils ne se cachent pas sous la table, ils ne mangent qu'un bonbon à la fois, mais plus tard ils le font payer cher à la Société.
Sartre, in Les mains sales
N'essayez pas de devenir un homme qui a du succès. Essayez de devenir un homme qui a de la valeur. Albert Einstein

112

Re: Collusion presse - pouvoir

NouvelObs a écrit:

Nicolas Sarkozy et les médias : François Hollande veut une loi

NOUVELOBS.COM | 24.05.2007 | 07:18

Le premier secrétaire du PS demande le vote d'une loi qui éviterait "la confusion des genres et des personnes" suite à la nomination d'un proche du président à la direction de TF1. RSF appelle les journalistes à "la vigilance" et à "résister aux pressions".

Les relations du président Nicolas Sarkozy avec les médias inquiètent syndicats, partis politiques de gauche et ONG, dont certains dénoncent des "pratiques berlusconiennes" qui menacent la liberté de la presse, tandis que François Hollande a demandé, mercredi 23 mai, le vote d'une loi.
Le premier secrétaire du parti socialiste, a en effet souhaité le vote d'une loi par le prochain parlement qui éviterait "la confusion des genres et des personnes", à la suite de la nomination à TF1 de Laurent Solly, ex-directeur de campagne adjoint du président de la République.
"Nous demandons qu'il y ait une loi qui puisse être adoptée par le prochain Parlement pour qu'il y ait des règles permettant d'éviter la concentration de la presse, et des règles de déontologie pour éviter la confusion des genres, voire la confusion des personnes", a-t-il dit devant la presse à Bordeaux.
"C'est un sujet grave parce qu'il s'agit de rien de moins que de l'équilibre des pouvoirs et du pluralisme de la presse", a-t-il ajouté.

"En temps voulu"

Laurent Solly, ancien directeur adjoint de la campagne du chef de l'Etat, a rejoint mercredi le groupe Bouygues et sera nommé "en temps voulu" à la direction générale de TF1, la première chaîne de télévision française avec une part d'audience de 31,6% en 2006.
Cette nomination intervient après l'arrivée à l'Elysée et à Matignon de deux journalistes, l'une venant du Point et l'autre du Figaro.
La CGT a dénoncé "le cynisme absolu" de Nicolas Sarkozy et déploré une "démarche scandaleuse quelques jours seulement après son élection. "Le geste est culotté et violent", a dit à Reuters Jean-François Pujol, secrétaire général adjoint de la CGT-Culture qui dit craindre "pour la démocratie".
De son côté, la CFDT de la Communication et de la Culture a parlé d'"une nouvelle ère étouffante" pour l'information. Son secrétaire général adjoint Philippe Debruyne prévient qu'"il ne faudra pas se laisser faire".
"L'affaire Solly est particulière, caricaturale et exacerbée", a-t-il dit à Reuters, dénonçant "toutes ces amitiés qui se font désormais d'une manière totalement décomplexée et au grand jour". "Tout est permis, il n'y a plus à se cacher".

"Extrêmement choquante"

Le Syndicat national des journalistes a jugé la nomination à TF1 de Laurent Solly "extrêmement choquante car elle va mettre un peu plus à mal le lien de confiance entre les citoyens et cette chaîne de télévision".
"On peut craindre que cette nomination ne soit pas la dernière du genre", ajoute-t-il dans un communiqué.
Robert Ménard, président de Reporters sans Frontières (RSF) a appelé les journalistes à "la vigilance" et à "résister aux pressions".
Nicolas Sarkozy "n'est pas le premier politique à être interventionniste. Ils le sont en général beaucoup. Mais lui, il l'est de façon plus ouverte, plus évidente", a-t-il dit à Reuters.
"Les pressions (..) il y en a toujours eu, mais Nicolas Sarkozy en exerce manifestement plus que d'autres. A nous de résister!", a dit le président de RSF.
Il a insisté sur ses "liens tellement proches avec un certain nombre de médias", citant Arnaud Lagardère, président du groupe du même nom.
Premier éditeur de magazines au monde avec notamment Paris Match et Elle, le groupe contrôle également la radio Europe 1.

"Un frère"

Ami proche du chef de l'Etat, Arnaud Lagardère l'avait présenté, lors d'un séminaire des cadres du groupe Hachette à Deauville en avril 2005, comme "un frère".
Le constructeur Martin Bouygues, P-DG du groupe Bouygues, qui possède 42,9% de TF1 a été l'un des témoins de mariage de Nicolas et Cécilia Sarkozy. Il est le parrain de leur fils Louis.
L'autre témoin de mariage est Bernard Arnault, président du numéro un mondial du luxe LVMH et propriétaire du quotidien économique La Tribune.
Mercredi, le premier secrétaire du Parti socialiste François Hollande a dénoncé une "relation consanguine" avec certains groupes de presse, stigmatisant lui-aussi le groupe Lagardère.
La veille, son parti avait déploré une "collusion complètement indécente" et "un mélange des genres".
Pour la Ligue communiste révolutionnaire c'est "un danger" pour la démocratie. Dans un communiqué, la LCR condamne des "pratiques berlusconiennes qui mettent en danger la liberté de la presse et l'indépendance des médias".

Re: Collusion presse - pouvoir

nouvelobs.com a écrit:

Médias & pouvoirs

Le PS s'émeut à nouveau des liens
entre Sarkozy et Lagardère

NOUVELOBS.COM | 30.05.2007 | 16:19



Les journalistes de Paris-Match ont protesté mardi contre une intervention de la garde des Sceaux auprès de la direction du magazine, dont l'actionnaire majoritaire est Arnaud Lagardère, pour empêcher la publication de photos d'enfance "dont la reproduction avait pourtant été autorisée par son père". Le Parti socialiste demande au président de mettre "un petit peu d'ordre dans sa famille".

http://tempsreel.nouvelobs.com/file/287906.jpg

Nicolas et Cécilia Sarkozy en compagnie d'Arnaud Lagardère lors du premier anniversaire de Match TV (Sipa)

Le Parti socialiste a accusé mercredi 30 mai Nicolas Sarkozy d'organiser "un pouvoir unique et solitaire" en renforçant le contrôle des médias par le biais de certaines de ses amitiés.

La Société des journalistes (SDJ) de Paris-Match, un magazine dont le groupe Lagardère est l'actionnaire principal, a dénoncé mardi des pressions exercées par le garde des Sceaux, Rachida Dati, pour empêcher la publication de photos de son enfance.

Lors d'un point de presse au siège du PS, Benoît Hamon a demandé au chef de l'Etat de "remettre un petit peu d'ordre dans sa famille", rappelant qu'Arnaud Lagardère avait présenté Nicolas Sarkozy comme son "frère".

"Laisser parler et écrire librement les journalistes (...) manifestement n'est pas à la mode aujourd'hui à l'Elysée", a déploré le député européen.

"Arnaud Lagardère se multiplie en pressions de toutes sortes à l'égard des magazines qu'il contrôle pour faire en sorte que ou le président de la République ou ses amis proches ne soient pas gênés par les papiers, les photos, les portraits", a-t-il déclaré.


"Sélection de la chancellerie"


"Les épisodes se succèdent et nous inquiètent sur la manière dont le président de la République aujourd'hui, plutôt que d'organiser une démocratie saine (...), n'a qu'un seul objectif (...) organiser un pouvoir unique et solitaire notamment à travers le contrôle des médias", a souligné le secrétaire national.

"Dans un contexte d'insécurité où des journalistes sont incités au départ, la direction de notre rédaction ainsi que la direction générale de Lagardère Interactive ont choisi de céder, la SDJ le déplore", expliquent les journalistes de Paris-Match dans un communiqué.

Les photographies finalement publiées dans l'édition de jeudi seront "celles sélectionnées par la chancellerie", précise la SDJ, qui ajoute que sa demande de rendez-vous à l'actionnaire majoritaire "afin de garantir l'indépendance éditoriale" est pour l'instant restée lettre morte.

Benoît Hamon a invité Nicolas Sarkozy "à téléphoner un tout petit peu moins à Lagardère pour demander la démission ou le licenciement de tel ou tel journaliste ou directeur de rédaction et un petit peu plus à Lagardère pour lui demander des explications sur les conditions dans lesquelles il a vendu ses actions EADS l'amenant à faire une plus-value de deux milliards d'euros".

"Si Arnaud Lagardère (...) est 'le frère' de Nicolas Sarkozy: qu'il mette un petit peu d'ordre dans sa famille parce que manifestement sa famille s'est servie et largement servie". (Reuters)

http://tempsreel.nouvelobs.com/speciale … x=RSS_notr

Pour le coup, ça tient du droit à l'image, non? M'enfin, je ne vois pas ce qui la dessert dedans, la Dati. Les grands-mères apprécieront et ça rappellera les meilleures heures de l'Algérie aux grands-pères

"Je sens en deux parti[e]s mon esprit divisé." (Pierre Corneille, Le Cid)
"Et en deux sous-parties" (Richard Descoings)

114

Re: Collusion presse - pouvoir

Elle a juste pas envie.

Re: Collusion presse - pouvoir

B. comme Bouh a écrit:

Elle a juste pas envie.

Les photographies finalement publiées dans l'édition de jeudi seront "celles sélectionnées par la chancellerie"

"Je sens en deux parti[e]s mon esprit divisé." (Pierre Corneille, Le Cid)
"Et en deux sous-parties" (Richard Descoings)

116

Re: Collusion presse - pouvoir

c'est vrai que sous le Fosbury de l'Observatoire, quand on avait son porte-flingue qui venait de recevoir la première licence de télé privée et la "journaliste" Cotta qu'il tringlait à la tête de la Deux puis de l'ancêtre du CSA avec le légendaire Fillioudjerzinski à la comm on était tellement plus rassuré sur la liberté de l'information

Photos d'enfance de Dati ?

quand elle allait pied-nus dans la neige de l'Atlas chercher de l'eau pour la semoule du couscous familial ?

Et on voudrait nous priver de ça ?

Re: Collusion presse - pouvoir

Ben j'avoue que j'ai un peu de mal à saisir le truc. Sinon c'est pas parce que Mitterrand a fait des conneries que Sarkozy peut les faire...

"Je sens en deux parti[e]s mon esprit divisé." (Pierre Corneille, Le Cid)
"Et en deux sous-parties" (Richard Descoings)

Re: Collusion presse - pouvoir

LePoint.fr a écrit:

Drucker/Baroin : mariage en vue

Marie Drucker, qui a retrouvé sa place au Soir 3, devrait convoler en justes noces avec François Baroin, l’ancien ministre de l’Intérieur. Le projet est arrêté, la date point encore !

Re: Collusion presse - pouvoir

http://www.lexpress.fr/info/france/doss … ida=457846

Re: Collusion presse - pouvoir

"pas vu pas pris" de pierre carles (1994). Où l'on voit le pdg de tf1, mougeotte, demander à léotard d'y aller doucement sur le cachier des charges du service public (FR2 et FR3), pour justement garantir que tf1 continuera à bénéficier de la majorité des recettes publicitaires télévisuelles.

Beaucoup d'entreprises du cac40 parachutent des conseillers techniques pour créer des liens informels. Moralité: à partir du moment où l'Etat est acteur d'un secteur, en tant que régulateur, acheteur, etc. il peut influencer. Ce qui est plus génant avec tf1 qu'avec EADS.

A partir du moment où la presse écrite est en difficulté financière, elle n'intéresse pas les actionnaires qui sont là pour gagner de l'argent. Donc s'ils sont prêts à en perdre, c'est qu'ils gagnent sur d'autres tableaux... cf les échos rentables et détenus par le Financial times qui est le seul journal à faire son travail sans faire bondir son lecteur d'indignation toutes les trois lignes.

Re: Collusion presse - pouvoir

L'Express a écrit:

Un parterre de PDG à l'unisson, comme réunis pour une cérémonie d'adoubement, du jamais-vu sous la Ve République _ d'autant que plusieurs d'entre eux se détestent. Il y avait là, côte à côte, le patron de LVMH, propriétaire de La Tribune et de Radio Classique, Bernard Arnault; l'homme fort de TF 1 et de LCI, Martin Bouygues; l'afficheur Jean-Claude Decaux; le président du conseil de surveillance du Monde, Alain Minc; ainsi que le propriétaire du Point, François Pinault. Sablaient le champagne, également, d'autres intimes de «Sarko»: Vincent Bolloré, le milliardaire patron d'Havas et de Direct 8, et Bernard Fixot, l'éditeur de son dernier ouvrage. Aperçus, enfin, le financier et actionnaire de M 6, Albert Frère, le propriétaire du Figaro, Serge Dassault, flanqué ce soir-là de son directeur de la rédaction, Nicolas Beytout, accompagné de son épouse.

Manque un responsable de L'Express. Est-ce la raison de ce dossier? *rire sardonique*

"Je sens en deux parti[e]s mon esprit divisé." (Pierre Corneille, Le Cid)
"Et en deux sous-parties" (Richard Descoings)

Re: Collusion presse - pouvoir

En gros L'Express n'apprend rien de nouveau (et se permet de se payer des panneau JCD sur les kiosques pour vendre plus d'exemplaires). La critique touche principalement les médias radio et télé, épargnant une coûteuse autocritique...

"Je sens en deux parti[e]s mon esprit divisé." (Pierre Corneille, Le Cid)
"Et en deux sous-parties" (Richard Descoings)

123

Re: Collusion presse - pouvoir

François et Marie-Ségo demandent 150 000 Euros de dommages-intérêts à deux journalistes.

124

Re: Collusion presse - pouvoir

B. comme Bouh a écrit:

Marie-Ségo.

C'est aussi nase de la dévaloriser sur ce prénom que de mentionner de "Nagy Bosca de machintruc" à chaque fois qu'on parle de Nicolas. C'est bon, on a compris que tu connaissais ce qui est inscrit sur son passeport, pas la peine de le rappeler à chaque fois, hein. smile

Re: Collusion presse - pouvoir

Ariane Chemin et Raphaëlle Bacquet. pour leur livre-enquête avec des révélations incroyables

Last edited by fétiche (01-06-2007 18:20:39)

"Je sens en deux parti[e]s mon esprit divisé." (Pierre Corneille, Le Cid)
"Et en deux sous-parties" (Richard Descoings)

126

Re: Collusion presse - pouvoir

fétiche a écrit:

des révélations incroyables

Ouais, les putains de de révélations : Ségolène qui menacerait François de ne plus revoir ses enfants majeurs. Ah pardon, Flora, qui vit avec François, n'a encore que 16 ans ... On y croit big_smile

127

Re: Collusion presse - pouvoir

Bref, ça ne vous choque pas ? Moi non-plus. Mais alors, arrêtez de faire les vierges effarouchées chaque fois que les mots "Sarkozy" et "journaliste" se retrouvent dans une même phrase.

Désolé pour Marie-Ségolène mais... ça lui va tellement bien !

Re: Collusion presse - pouvoir

http://rue89.com/2007/06/01/matin-plus- … -la-police

129

Re: Collusion presse - pouvoir

OMFG, mais qu'en pense le réseau voltaire?

----
edit
AH mais oui, quand on voit les réactions, on comprend mieux à qui ça s'agresse :

rue89 a écrit:

Par Courageux anonyme    10H11    02/06/2007
> Bolloré, patron de Matin Plus,

Il faut aller lire cet article et le faire passer au maximum. Les nantis du cercle Sarko font ce qu'ils veulent.Ca craint ,la dictature est en marche!!!!!

Last edited by Ekman (02-06-2007 11:07:39)

Il n'est nul besoin d'aimer le monde qui vient pour le voir venir.
François René de Chateaubriand

130

Re: Collusion presse - pouvoir

Je vois pas le problème de publier des FAITS de ce genre.

Cette petite méthode de discrédit (assimilation au réseau voltaire) est toute pourrie. On me dit que ça procède d'une pratique de plus en plus habituelle chez les "supporters" de sarko(et je fais bien une distinction entre les supporters débulbés et les autres) consistant à vouloir étouffer les faits dans un discrédit de toute critique.

Des méthodes d'extrême droite utilisées par les plus stupides des soutiens à sarko. Ils ne lui font pas honneur, et heureusement que sarko est assez intelligent pour ne pas se laisser entraîner par cette frange dure de sa base.

131

Re: Collusion presse - pouvoir

Le réseau Voltaire a toujours lutté contre l'extrême droite...

Quant à Marianne, heureusement que ça existe. Cette petite haine entretenue à l'égard de ce qui reste de presse indépendante, et même si elle tombe parfois dans ses propres excès (tout autant que la presse affiliée), présente un risque pour la liberté d'expression et d'information.

132

Re: Collusion presse - pouvoir

rasl'prout a écrit:

Je vois pas le problème de publier des FAITS de ce genre.

Cette petite méthode de discrédit (assimilation au réseau voltaire) est toute pourrie. On me dit que ça procède d'une pratique de plus en plus habituelle chez les "supporters" de sarko(et je fais bien une distinction entre les supporters débulbés et les autres) consistant à vouloir étouffer les faits dans un discrédit de toute critique.

Des méthodes d'extrême droite utilisées par les plus stupides des soutiens à sarko. Ils ne lui font pas honneur, et heureusement que sarko est assez intelligent pour ne pas se laisser entraîner par cette frange dure de sa base.

Des faits?
Un article avec un titre comme "Bolloré trappe un article gênant pour la police dans Matin Plus".

Et qui s'appuie, sur des suppositions et un silence de l'autre partie, et une seule source (Alexandre Lévy).

"Une injonction qu'aurait intimée Vincent Bolloré"
"C’est Vincent Bolloré lui-même qui aurait pris cette décision."

L'objectif de cet article n'est surement pas de parler de la censure de cet article, mais de faire l'assimilation censure-Bolloré-manipulation des médias par Nicolas Sarkozy.

Bref, c'est du petit journalisme pas très crédible. Mais bon, les petits journaleux aiment bien la thèse du complot. Quand est-ce que rue89 va voir en la victoire de Nicolas Sarkozy une étape dans la réalisation du complot juif (puisqu'il l'est) ou de voir le président comme un instrument des franc-maçons (puisqu'il a des réseaux là bas) qui règnent dans l'ombre sur la France?

Au moins ça permet à des jeunes LCR de se branler devant leur ordinateur et d'alimenter le sarko=facho.

Last edited by Ekman (02-06-2007 13:41:34)

Il n'est nul besoin d'aimer le monde qui vient pour le voir venir.
François René de Chateaubriand

133

Re: Collusion presse - pouvoir

Ekman a écrit:

Au moins ça permet à des jeunes LCR de se branler devant leur ordinateur

Moi j'ai plutôt l'impression que c'est toi, là, qui te branle et t'agites devant ton ordinateur.



C'est bon au moins ?

Re: Collusion presse - pouvoir

Ekman a écrit:
rasl'prout a écrit:

Je vois pas le problème de publier des FAITS de ce genre.

Cette petite méthode de discrédit (assimilation au réseau voltaire) est toute pourrie. On me dit que ça procède d'une pratique de plus en plus habituelle chez les "supporters" de sarko(et je fais bien une distinction entre les supporters débulbés et les autres) consistant à vouloir étouffer les faits dans un discrédit de toute critique.

Des méthodes d'extrême droite utilisées par les plus stupides des soutiens à sarko. Ils ne lui font pas honneur, et heureusement que sarko est assez intelligent pour ne pas se laisser entraîner par cette frange dure de sa base.

Des faits?
Un article avec un titre comme "Bolloré trappe un article gênant pour la police dans Matin Plus".

Et qui s'appuie, sur des suppositions et un silence de l'autre partie, et une seule source (Alexandre Lévy).

"Une injonction qu'aurait intimée Vincent Bolloré"
"C’est Vincent Bolloré lui-même qui aurait pris cette décision."

L'objectif de cet article n'est surement pas de parler de la censure de cet article, mais de faire l'assimilation censure-Bolloré-manipulation des médias par Nicolas Sarkozy.

Bref, c'est du petit journalisme pas très crédible. Mais bon, les petits journaleux aiment bien la thèse du complot. Quand est-ce que rue89 va voir en la victoire de Nicolas Sarkozy une étape dans la réalisation du complot juif (puisqu'il l'est) ou de voir le président comme un instrument des franc-maçons (puisqu'il a des réseaux là bas) qui règnent dans l'ombre sur la France?

Au moins ça permet à des jeunes LCR de se branler devant leur ordinateur et d'alimenter le sarko=facho.

Posons les faits.

1) Rue89.com est un blog fondé par des journalistes anciens de Libération, donc avec a priori pas mal de contacts, en particulier dans les autres rédactions de quotidiens.

2) Ils y a quelques semaines, un article du même site mettait en lumière un caviardage au JDD, ce qui s'est révélé vrai.

3) Le b.a.-ba du journalisme est d'utiliser le conditionnel dans un cas où il n'y a pas de preuves tangibles (c'est ici physiquement impossible à obtenir!), même s'il existe un faisceau de présomptions suffisant. C'est con comme la lune et ça évite des dépôts de plainte.

Conséquence : Wait and see, mais pour le moment ferme ta gueule.

"Je sens en deux parti[e]s mon esprit divisé." (Pierre Corneille, Le Cid)
"Et en deux sous-parties" (Richard Descoings)

135

Re: Collusion presse - pouvoir

Philippe Meyer sur France Culture a écrit:

"      Alors que les chiffres de vente de la presse française ont connu une nouvelle baisse en 2006, de l’ordre de -1,3 % pour les quotidiens nationaux, alors que près de 60 % des Français estiment que les journalistes ne sont pas indépendants face aux pressions du pouvoir et de l’argent selon un sondage TNS-Sofres du 7 et 8 février 2007, la campagne, puis les élections présidentielles ont mis en lumière plusieurs situations qui ont agité le monde des médias, et qui questionnent un peu plus leur crédibilité.

La Société des journalistes (SDJ) de Paris-Match, propriété du groupe Lagardère, après avoir observé une journée de grève à la suite de l’éviction de son directeur de la rédaction, Alain Genestar, il y a un an, s’est plainte mardi 30 mai de pressions exercées par le garde des Sceaux, Rachida Dati, pour empêcher la publication de photos de son enfance. Dimanche 20 mai, la SDJ du Journal du dimanche, appartenant également au groupe Lagardère, avait dénoncé elle aussi des pressions qu’aurait subies la direction de sa rédaction.

Le séjour de Nicolas Sarkozy sur le yacht de Vincent Bolloré, actionnaire de la Société Française de Production et de l’agence de publicité Havas, a posé une nouvelle fois la question des liens du Président de la République avec les dirigeants de certains grands médias français tels que Arnaud Lagardère, déjà nommé, dont le groupe contrôle d’importantes maisons d’édition, mais aussi Europe 1, Serge Dassault, propriétaire du Figaro, Bernard Arnault, propriétaire de La Tribune, ou encore Martin Bouygues, propriétaire de TF1. Laurent Solly, ancien directeur adjoint de la campagne de Nicolas Sarkozy, a été nommé à un poste de direction du groupe Bouygues avec vocation à se consacrer à TF1 après une période d’initiation dans divers secteurs du groupe. Au-delà de la question de certains liens personnels c’est le problème de la possibilité pour des sociétés vivant en majorité de commandes publiques de posséder aussi des entreprises de communication qui est une fois de plus posé."

Un édito qui mérite d'être diffusé.

Re: Collusion presse - pouvoir

Faut arreter avec Laurent Solly. Critiquez TF1, ok, mais lui ne va rien y changer.
Il est juste recasé par son ancien patron sur un coup de piston (Boygues), comme n'importe quel cadre sup' pourrait l'etre. Et il sera probablement directeur financier de TF1, ce qui ne parait pas etre un poste tres utile directement pour la propagande sarkozyste...

Il a connu suffisamment de malheurs ces derniers mois pour ne pas etre l'homme a abattre dans un proces d'intention facile et ridicule.


Par ailleurs, la presse est certes sinistrée en France (et ailleurs), mais le tapage qu'on fait autour de trois non-événements en criant a la "berlusconisation" [sic] est ridicule, certains faisant semblant de découvrir ce qui a toujours existé et ne comprenant pas que le fait qu'on en parle tellement est bien la preuve que nous vivons dans un pays libre.
Mais les sirenes complotistes marchent toujours et les aveugles les suivent.

Re: Collusion presse - pouvoir

Oscar Wilde a écrit:

Faut arreter avec Laurent Solly. Critiquez TF1, ok, mais lui ne va rien y changer.
Il est juste recasé par son ancien patron sur un coup de piston (Boygues), comme n'importe quel cadre sup' pourrait l'etre. Et il sera probablement directeur financier de TF1, ce qui ne parait pas etre un poste tres utile directement pour la propagande sarkozyste...

Il a connu suffisamment de malheurs ces derniers mois pour ne pas etre l'homme a abattre dans un proces d'intention facile et ridicule.


Par ailleurs, la presse est certes sinistrée en France (et ailleurs), mais le tapage qu'on fait autour de trois non-événements en criant a la "berlusconisation" [sic] est ridicule, certains faisant semblant de découvrir ce qui a toujours existé et ne comprenant pas que le fait qu'on en parle tellement est bien la preuve que nous vivons dans un pays libre.
Mais les sirenes complotistes marchent toujours et les aveugles les suivent.

vive le népotisme, et vive la France!

"Je sens en deux parti[e]s mon esprit divisé." (Pierre Corneille, Le Cid)
"Et en deux sous-parties" (Richard Descoings)

138

Re: Collusion presse - pouvoir

Daniel Schneidermann nous livre quelques éléments sur l'affaire Solly sur son blog :
http://www.bigbangblog.net/article.php3?id_article=637

"Le président de la République, écrivait Guy Dutheil, aurait été conduit à recaser son proche collaborateur. Promis à devenir le directeur de cabinet de M. Sarkozy, M. Solly aurait pâti de l’opposition de Cécilia Sarkozy, qui lui ferait grief de s’être occupé d’une partie de l’agenda privé du président de la République".

Je suis un patatoïde tridimensionnel vulgarisé.

Re: Collusion presse - pouvoir

http://www.yourfilehost.com/media.php?c … ile=TF1.rm


une archive ram ou Léotard parle "d'éloigner l'état de l'information...

140

Re: Collusion presse - pouvoir

Nouvel Obs a écrit:

Silence média sur les violences urbaines de dimanche

NOUVELOBS.COM | 22.06.2007 | 18:32

Le Monde revient sur de violents affrontements qui ont opposé plusieurs centaines de jeunes dimanche à Cergy, sans que les médias n'en parlent, sauf l’édition locale du Parisien.

Dans son édition datée de samedi 23 juin, Le Monde revient sur des affrontements violents qui ont opposé plusieurs centaines de personnes dimanche 17 juin à Cergy, dans le Val d’Oise, sans que cela ne soit rapporté par les médias, sauf dans l’édition locale du Parisien.
"Dans un autre contexte, ce type d'événement aurait probablement suscité une large couverture médiatique" écrit le quotidien. Et le journal de rapporter les faits: "En marge du Festival international des cultures urbaines, qui porte le nom de ‘100 contests’, des affrontements violents ont opposé des bandes de jeunes. Puis un nombre important d'individus –300 personnes selon une source policière, plus de 200 selon des témoins directs, 150 selon le maire– ont dégradé des commerces, du mobilier urbain et la gare RER de Cergy-Saint-Christophe, avant de s'en prendre aux policiers."
Selon Le Monde, "les premiers incidents graves ont débuté dimanche, vers 21 heures, au cours d'un concert de rap rassemblant 10.000 personnes venues de toute l'Ile-de-France pour la quatrième édition du festival. Plusieurs dizaines à plusieurs centaines de personnes, selon les sources, issues de bandes rivales, ont commencé à s'affronter à proximité de la scène".

Une hache, des manches de pioche et des couteaux

Le journal cite deux sources présentes sur place, un élu PS et un responsable associatif, qui évoquent l’utilisation de diverses armes (pistolets, couteaux, barres de fer, dont une hache) par certains jeunes. Face au nombre des jeunes et à de tels actes de violences, la vingtaine de policiers municipaux et la cinquantaine de vigiles d'une société privée, employés pour l'occasion, ont rapidement été débordés, écrit le quotidien qui explique que le festival, dont l’entrée était gratuite, a finalement été annulé en cours de soirée.
Certaines personnes ont alors cassé du mobilier urbain et des commerces sur le chemin du retour vers la gare, informe Le Monde.

Prison ferme pour deux jeunes hommes

Pendant les incidents, huit personnes ont été interpellées, dont six relâchées, faute de preuve. Le Monde affirme que deux jeunes hommes ont été jugés, en comparution immédiate, mardi 19 et mercredi 20 : le premier, qui a reconnu les faits, a été condamné à dix mois de prison ferme pour des dégradations commises en réunion, dans la gare; le second, qui nie sa participation aux violences, a été condamné à trois ans de prison, dont deux ans ferme, pour avoir caillassé puis incendié un véhicule de la police municipale.

Silence des médias

Ni les violences, survenues le jour du deuxième tour des élections législatives, ni les deux jugements n’ont donné lieu à une dépêche de l’Agence France Presse, important fournisseur d’informations pour les médias, qui les reprennent telles quelles ou s’en servent pour mener leur propre enquête.
Comme le précise Le Monde, "un témoignage a été publié jeudi 21juin sur le site alternatif Indymedia".

C'est un peu comme pour ce c****** de Kouchner flashé à 240 km/h au volant de la Ferrari de MSF il y a quelques semaines. Ou comme D. Ambiel (ex conseiller comm' de Raffarin) pris en flag par les flics en train de sauter une mineure roumaine (suivi d'outrage et menaces à agent) : on étouffe ...

Re: Collusion presse - pouvoir

Pour avoir vite fait cherché, la ferrari de Kouchner semble être un énorme hoax...

142

Re: Collusion presse - pouvoir

M Amok no log a écrit:
Nouvel Obs a écrit:

Silence média sur les violences urbaines de dimanche

NOUVELOBS.COM | 22.06.2007 | 18:32

Le Monde revient sur de violents affrontements qui ont opposé plusieurs centaines de jeunes dimanche à Cergy, sans que les médias n'en parlent, sauf l’édition locale du Parisien.

Dans son édition datée de samedi 23 juin, Le Monde revient sur des affrontements violents qui ont opposé plusieurs centaines de personnes dimanche 17 juin à Cergy, dans le Val d’Oise, sans que cela ne soit rapporté par les médias, sauf dans l’édition locale du Parisien.
"Dans un autre contexte, ce type d'événement aurait probablement suscité une large couverture médiatique" écrit le quotidien. Et le journal de rapporter les faits: "En marge du Festival international des cultures urbaines, qui porte le nom de ‘100 contests’, des affrontements violents ont opposé des bandes de jeunes. Puis un nombre important d'individus –300 personnes selon une source policière, plus de 200 selon des témoins directs, 150 selon le maire– ont dégradé des commerces, du mobilier urbain et la gare RER de Cergy-Saint-Christophe, avant de s'en prendre aux policiers."
Selon Le Monde, "les premiers incidents graves ont débuté dimanche, vers 21 heures, au cours d'un concert de rap rassemblant 10.000 personnes venues de toute l'Ile-de-France pour la quatrième édition du festival. Plusieurs dizaines à plusieurs centaines de personnes, selon les sources, issues de bandes rivales, ont commencé à s'affronter à proximité de la scène".

Une hache, des manches de pioche et des couteaux

Le journal cite deux sources présentes sur place, un élu PS et un responsable associatif, qui évoquent l’utilisation de diverses armes (pistolets, couteaux, barres de fer, dont une hache) par certains jeunes. Face au nombre des jeunes et à de tels actes de violences, la vingtaine de policiers municipaux et la cinquantaine de vigiles d'une société privée, employés pour l'occasion, ont rapidement été débordés, écrit le quotidien qui explique que le festival, dont l’entrée était gratuite, a finalement été annulé en cours de soirée.
Certaines personnes ont alors cassé du mobilier urbain et des commerces sur le chemin du retour vers la gare, informe Le Monde.

Prison ferme pour deux jeunes hommes

Pendant les incidents, huit personnes ont été interpellées, dont six relâchées, faute de preuve. Le Monde affirme que deux jeunes hommes ont été jugés, en comparution immédiate, mardi 19 et mercredi 20 : le premier, qui a reconnu les faits, a été condamné à dix mois de prison ferme pour des dégradations commises en réunion, dans la gare; le second, qui nie sa participation aux violences, a été condamné à trois ans de prison, dont deux ans ferme, pour avoir caillassé puis incendié un véhicule de la police municipale.

Silence des médias

Ni les violences, survenues le jour du deuxième tour des élections législatives, ni les deux jugements n’ont donné lieu à une dépêche de l’Agence France Presse, important fournisseur d’informations pour les médias, qui les reprennent telles quelles ou s’en servent pour mener leur propre enquête.
Comme le précise Le Monde, "un témoignage a été publié jeudi 21juin sur le site alternatif Indymedia".

C'est un peu comme pour ce c****** de Kouchner flashé à 240 km/h au volant de la Ferrari de MSF il y a quelques semaines. Ou comme D. Ambiel (ex conseiller comm' de Raffarin) pris en flag par les flics en train de sauter une mineure roumaine (suivi d'outrage et menaces à agent) : on étouffe ...

(a) Ambiel n'était pas en train de la sauter mais il était en sa compagnie.
(b) On en a beaucoup entendu parler.
(c) C'est peut-être pas si mal que les médias ne se comportent pas en vautours de scoops violents qui, en général, nourissent la violence ailleurs.

"Sapere aude, aie le courage de te servir de ton propre entendement."(E. Kant)
"Le secret douloureux des Dieux et des Rois, c'est que les hommes sont libres" (Jupiter à Egisthe in Les Mouches de Sartre)

Re: Collusion presse - pouvoir

Greg un journaliste trouverait la preuve que Sarko se poudre le nez tu ne ferais pas autant la fine bouche smile

144

Re: Collusion presse - pouvoir

Engagé Baleine a écrit:

Greg un journaliste trouverait la preuve que Sarko se poudre le nez tu ne ferais pas autant la fine bouche smile

[INSULTE]

Re: Collusion presse - pouvoir

Ah Ah tu te sens petit?

146

Re: Collusion presse - pouvoir

Greg a écrit:

(a) Ambiel n'était pas en train de la sauter mais il était en sa compagnie.

(c) C'est peut-être pas si mal que les médias ne se comportent pas en vautours de scoops violents qui, en général, nourissent la violence ailleurs.

(a) --> sûr, oui, c'était probablement pour faire un monopoly.

(c) --> reste à savoir ce que l'on entend par "scoops violents". Tu préfères sûrement des journalistes inféodés à la Chazal/PPDA interrogeant Sarko : béats, plissant les yeux en s'efforçant d'avoir l'air subtil et recevant docilement la leçon.

Non, c'est vrai, c'est "peut-être pas si mal"...

147

Re: Collusion presse - pouvoir

M Amok no log a écrit:
Greg a écrit:

(a) Ambiel n'était pas en train de la sauter mais il était en sa compagnie.

(c) C'est peut-être pas si mal que les médias ne se comportent pas en vautours de scoops violents qui, en général, nourissent la violence ailleurs.

(a) --> sûr, oui, c'était probablement pour faire un monopoly.

Alors je la refais puisque tu es incapable de t'empecher de tomber dans ton travers d'exagération :
Quand les policiers sont arrivés, il ne couchait pas avec elle. C'est un fait, contrairement à ce que tu affirmais (précision toussa). Je me contentais donc de corriger ton info inexacte. Je n'ai rien dit d'autre.

M Amok no log a écrit:

(c) --> reste à savoir ce que l'on entend par "scoops violents". Tu préfères sûrement des journalistes inféodés à la Chazal/PPDA interrogeant Sarko : béats, plissant les yeux en s'efforçant d'avoir l'air subtil et recevant docilement la leçon.

Non, c'est vrai, c'est "peut-être pas si mal"...

On voit que tu as su débusquer l'essentiel dans ma prose : je suis un grand fan de TF1 et de la télévision, c'est d'ailleurs de là que j'en tire mes sources principales d'inféodé au système bourgois des zionists du fbi que je suis.


--> Tu devrais arreter de te sentir persécuté et de croire que tes interlocuteurs sont au choix : soit des agents sionistes soit des décérébrés qui ne comprennent rien au monde que dans ton omniscience infu(meu)se tu as parfaitement percé à jour.
--> Tu devrais éviter de préter beaucoup plus d'intentions à tes interlocuteurs qu'ils n'en ont
--> Tu devrais faire attention à être moins inexact quand tu postes des faits, surtout quand ils visent des personnes.

"Sapere aude, aie le courage de te servir de ton propre entendement."(E. Kant)
"Le secret douloureux des Dieux et des Rois, c'est que les hommes sont libres" (Jupiter à Egisthe in Les Mouches de Sartre)

148

Re: Collusion presse - pouvoir

Greg a écrit:

On voit que tu as su débusquer l'essentiel dans ma prose : je suis un grand fan de TF1 et de la télévision, c'est d'ailleurs de là que j'en tire mes sources principales d'inféodé au système bourgois des zionists du fbi que je suis. .

Et c'est moi qui "exagère" ... Pour ta gouverne, l'exemple de TF1, c'est pour faire sens. Après, libre à toi de rebondir sur une image ...

Greg a écrit:

--> Tu devrais arreter de te sentir persécuté et de croire que tes interlocuteurs sont au choix : soit des agents sionistes soit des décérébrés qui ne comprennent rien au monde que dans ton omniscience infu(meu)se tu as parfaitement percé à jour.

..., soit les deux. Sans oublier, pour certains, de petits arbitres régleurs de compte & autres petits chiens de garde haineux et agressifs animés par un plaisir puéril de la contestation. Bien sûr, personne n'est visé. Encore moins toi, cher Greg.

Enfin, soit dit en passant, ca devait faire longtemps que tu la ruminais celle-là, non ? Ma mentalité d'assiégé de parano adepte de la théorie du complot, etc etc. Maintenant que tu m'as dit mes quatre vérités, j'espère que t'es soulagé.

Greg a écrit:

--> Tu devrais éviter de préter beaucoup plus d'intentions à tes interlocuteurs qu'ils n'en ont
--> Tu devrais faire attention à être moins inexact quand tu postes des faits, surtout quand ils visent des personnes.

J'en prends bonne note, papa. Mais bon, chacun ses petits travers, non ? D'autres préfèrent finasser et nier la force de l'évidence de certains faits.

Sur ce, j'espère que le débat est clos.











PS : si certains passages te piquent les yeux, n'hésite pas à donner la censure, tu connais la manoeuvre...

Re: Collusion presse - pouvoir

Je ne sais pas si on a déjà parlé de ça ailleurs :

"La Tribune" et "Les Echos" en grève contre Bernard Arnault
LE MONDE | 25.06.07 | 14h13  •  Mis à jour le 25.06.07 | 16h56

   
Fait inédit dans l'histoire de la presse, les deux principaux quotidiens économiques Les Echos et La Tribune n'étaient pas dans les kiosques, lundi 25 juin, en raison d'une grève votée vendredi 22 juin par les salariés des deux journaux. Leurs sites Internet n'étaient pas alimentés non plus. De nouvelles assemblées générales dans les deux quotidiens étaient prévues lundi 25 juin.



D'un côté, Les Echos refusent d'être vendus à Bernard Arnault, PDG de LVMH, qui a annoncé, jeudi 21 juin, être en négociations exclusives avec Pearson, qui édite aussi le Financial Times. De l'autre, les salariés de La Tribune s'inquiètent d'être vendus précipitamment. Un mandat de vente aurait été confié à la banque Lazard et un comité d'entreprise devrait se tenir, mardi 26 juin, à La Tribune. Aux Echos, la rédaction du "sage" journal, selon le qualificatif de Jacques Barraux, directeur de la rédaction, observe sa deuxième grève contre cette vente, la quatrième de son histoire.

Qu'est-ce qui a poussé Bernard Arnault à offrir 250 millions d'euros pour racheter le groupe des Echos à Pearson ? Cette valorisation, de deux fois le chiffre d'affaires et vingt-cinq fois le résultat d'exploitation, est bien supérieure à la moyenne. Les valorisations évoquées, il y a six mois, se situaient entre 180 et 200 millions.

Le milliardaire, proche de Nicolas Sarkozy, rêve de posséder Les Echos depuis des années, pour ajouter à ses marques prestigieuses (Louis Vuitton, Dior, Moët & Chandon, Céline, Chaumet...) celle des Echos, une des plus crédibles dans le monde de l'information financière. Le groupe Pearson a, en revanche, annoncé que le groupe des Echos n'entrait pas dans sa stratégie de marque globale.

Créé en 1908, Les Echos font figure d'exception dans le monde de la presse quotidienne en France, en étant l'un des rares quotidiens à gagner de l'argent. Dans un contexte morose pour la presse quotidienne, le quotidien économique continue de gagner des lecteurs. Sa rentabilité atteint 8 % (un résultat d'exploitation de 10 millions pour un chiffre d'affaires de 126 millions). Le groupe Pearson veut se recentrer sur l'édition, même s'il a étudié ces derniers jours, avec General Electric, une offre sur le groupe Dow Jones, éditeur du Wall Street Journal, à laquelle il a finalement renoncé. En cent ans, Les Echos n'ont connu que trois actionnaires, deux familles, les Servan-Schreiber et les Beytout, et depuis 1988, le groupe de médias britannique Pearson.

INQUIÉTUDES DES SYNDICATS

Le marché de la presse économique et financière a beaucoup souffert de l'explosion de la bulle Internet au début des années 2000. Après avoir augmenté de façon régulière dans les années 1990, la diffusion a baissé ensuite. Les ventes des Echos sont quasiment stables depuis 2002. Le lancement d'une nouvelle formule en septembre 2003, enrichie de plusieurs cahiers, a permis au journal d'enrayer la chute de ses ventes.

En concurrence frontale avec Les Echos, La Tribune a toujours perdu de l'argent, sauf en 1999 et 2000. Bernard Arnault, qui a acheté le groupe en 1993, aurait investi entre 100 et 150 millions d'euros au total dans le quotidien. LVMH a même procédé à une augmentation de capital de 36 millions d'euros il y a un mois, pour financer les pertes et les investissements. Le journal a lancé une nouvelle formule en novembre 2006 pour augmenter les ventes et pour "incarner une marque économique et financière". Les ventes ont baissé de 5,5 % depuis 2002.

Lancé en 1985, par le groupe l'Agefi La Vie française, puis racheté par le groupe l'Expansion en 1988, alors dirigé par Jean-Louis Servan-Schreiber, le journal fusionne avec La Cote Desfossés en 1992 et devient La Tribune Desfossés. Il est racheté par LVMH en 1993, qui va créer en 2000, DI Group, sa branche médias qui comprend, outre La Tribune, Radio Classique, Investir...

Plusieurs questions se posent, Pearson vendra-t-il le Financial Times ? Bernard Arnault cédera-t-il La Tribune même s'il ne réussit pas à acheter Les Echos ? Est-ce que le futur numéro un vendra le numéro deux ? Les salariés craignent d'être revendus à quelqu'un qui "tuerait" La Tribune en licenciant massivement.

Les syndicats de journalistes (SNJ, SNJ-CGT et USJ-CFDT) se sont inquiétés vendredi du "danger" qui pèse sur "le pluralisme de l'information économique au quotidien" et sur "la crédibilité de l'information des rédactions des Echos et de La Tribune". Ce "Monopoly médiatico-financier" augure d'un "avenir bien noir pour l'information", estiment-ils.

Pascale Santi
Article paru dans l'édition du 26.06.07.

http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0 … 929,0.html

"Je sens en deux parti[e]s mon esprit divisé." (Pierre Corneille, Le Cid)
"Et en deux sous-parties" (Richard Descoings)

Re: Collusion presse - pouvoir

Et puisqu'il y a aussi Elkabach dans le titre du thread : Kaka utilise Public Sénat pour son intérêt personnel : deux émissions, pas moins, sont consacrées à une vente aux enchères de livres de Baudelaire de la collection d'un certain Pierre Leroy, reçu par Kaka lui-même dans l'une d'elles (l'autre est la retransmission des enchères, ce qui ne s'est jamais fait).

Leroy est, hasard total, cogérant du groupe Lagardère, avec Arnaud du même nom et Philippe Camus. Lagardère qui possède Europe1 que dirige Kaka.

(source : Le Canard)

"Je sens en deux parti[e]s mon esprit divisé." (Pierre Corneille, Le Cid)
"Et en deux sous-parties" (Richard Descoings)