Topic: Conférence EP d'Ali Baddou : "agir dans un monde incertain" - Help

Je serais je pense le dernier à vous demander ça, mais tant qu'à faire, ça me serait assez utile :)

Ma demande s'adresse à ceux qui auraient pu avoir Ali Baddou en conf d'enjeux po:

ayant un exposé à faire sur "agir dans un monde incertain", sujet passionnant au demeurant, mais un peu trop pour moi, j'accepterais  bien volontiers, toute aide même minime de leur part :)

Merci d'avance

P.S: pour ceux qui vont se déchainer sur ce message, svp faites ça en quelques posts, que ça bouffe pas tout le thread ;)

Re: Conférence EP d'Ali Baddou : "agir dans un monde incertain" - Help

Aaaaaaaaah, ali baddou, ce gentleman maitre de conf, quel bonheur

on l'adorait, parce qu'il savait prendre le temps de laisser le temps au temps ... 6 absences sur 14 (lui, pas nous), des confs réduites à 1h10 parce que ça le faisait chier, un vrai philosophe roi.

du coup, les loquedus marketeux du cours ont du rattraper 7 exposés pour la dernière séance (de rattrapage) un régal

bon allez, je suis bon prince aujourd'hui, je te balance le travail bouseux que le dernier exposant nous avait fait en avant dernier travail (de "trepalium") de  l'année.

en fait c'est tellement de la brise marine douce et parfumée que je ne rechigne pas à filer un coup de main de cette envergure.
Ressors-le tel quel surtout.

Last edited by karluss (08-06-2004 21:21:16)

Re: Conférence EP d'Ali Baddou : "agir dans un monde incertain" - Help

Conférence d’Enjeux Politiques de M.BADDOU                    Jeudi 13 Juin 2002

AGIR DANS UN MONDE INCERTAIN

La question de la finalité dans la nature est une interrogation qui traverse toute l’histoire de la philosophie. Les termes de cette question s’articulent autour de deux questionnements : la nature doit-elle être considérée comme un tout ordonné tendant vers un but déterminé, quand bien même celui-ci serait-il inconnu ? ou bien, constitue-t-elle au contraire un ensemble autosuffisant, se développant selon des règles qui lui sont propres, et obéissant à une logique interne ? La première de ces positions implique l’existence d’une intelligence supérieure, créatrice et ordonnatrice, qui aurait fixé au monde un but bien défini ; position qui renvoie à des convictions théologiques. La seconde, qui appartient historiquement à la philosophie moderne issue des questionnements des philosophes des Lumières, renvoie pour sa part à la distanciation entre le culte et le monde intellectuel, au désenchantement du monde, et correspond à une approche mécaniste des phénomènes.

“Agir dans un monde incertain” est un autre questionnement qui renvoie à cette idée de finalité du monde, finalité politique et humaine.
Une triple interrogation se dégage alors de cette problématique :
1)    Qu’entend-on par “monde”? Et on choisira ici de considérer ce terme comme se rapprochant de l’idée de Corps social, du milieu dans lequel évoluent des sujets supposés libres et rationnels, institué par un Contrat social tendant vers la défense de valeurs fondatrices, hiérarchisé par des mécanismes juridiques et institutionnels, et traversé de tensions et de contradictions, dans sa réalité (terme qui demeure lui-même à définir) intelligible et dans sa normalité (au sens statistique).
2)    La seconde interrogation tient ainsi au terme “incertain”. L’idée d’incertitude renvoie au questionnement préalable du sens de l’histoire, dans les enseignements qu’il est possible d’en tirer par l’étude du passé comme dans les évènements indéterminés qu’elle verra advenir et auxquels le Corps social devra faire face.
3)    Cette dernière idée nous permet dès lors de formuler les interrogations portant sur “l’action” de ce corps social dans les conditions incertaines dictées par l’histoire. L’action doit en cela obéir à des principes et tendre vers un but que l’on choisira, influencé par les réflexions respectives de Machiavel et Marx, de considérer comme une alternative entre la préservation de l’ordre établi ou la révolution comme renversement de cet ordre et établissement d’un nouvel ordre.               

Au préalable, on peut encore préciser que différents postulats de départ ont été adoptés pour mener cette réflexion. D’abord et avant tout, notre étude aura pour cadre le champs du politique, à l’exclusion de la sphère économique, et ce, malgré leurs interactions respectives ; ensuite, la forme du politique que nous privilégierons sera celle des démocraties représentatives modernes. Les recherches d’une représentation du réel et de la définition des principes d’action qui dictent les mécanismes d’adaptation de cette réalité à la finalité (ou aux finalités) fixée(s) par le corps social, puisque c’est vers cette recherche que nous amène notre sujet, se situeront donc dans ce cadre.

C’est pourquoi il faudra d’abord chercher une détermination de ce qu’est le Réel, par définition incertain, où se situent les interactions et évolutions du corps social. Une fois cette étape du raisonnement franchie, il sera dès lors possible d’identifier les principes qui dictent l’action politique, adaptés en fonction de la finalité qu’elle se fixe.

I.    Le Réel, par définition incertain, est la base des principes qui dictent l’action politique. Il s’agit donc d’en établir une représentation.

1.1.    Le Réel se distingue de l’apparence. Il s’apparente de la sorte à la normalité statistique des phénomènes et à l’identification des interactions sociales.

1.1.1.    Le Réel est à relier à la Normalité statistique des phénomènes de manière à distinguer cette normalité de l’exception qui relève pour sa part de l’Incertitude.

L’Action n’est pas un principe uniforme. Il est possible d’en dégager trois phases essentielles au regard du cours de l’histoire et par rapport à l’Incertain : la prévention, la gestion et l’action face à l’incertitude (décomposée elle-même en Réaction ou Révolution).

Cette distinction est importante en cela qu’elle fonde une autre distinction essentielle : Normalité et Exception qui s’opposent et doivent trouver une réponse institutionnelle et/ou juridique, fondement d’un bon régime et garantie des libertés individuelles.
Un exemple de cette nécessité nous est donnée par le cas justement exceptionnel des prisonniers du camps de Guantanamo souscrits à l’application du droit de la guerre et dont les droits ne semblent pas intégralement assurés. Ce cas fournit également un exemple d’interprétation de l’Etat d’exception, défini notamment par Machiavel dans Le Prince, qui nous permettra par la suite de mettre en évidence la relation problématique de la concordance entre défense des valeurs dans l’action et les modalités de cette action.

La Normalité est donc une composante du Réel dans sa régularité statistique qui permet d’accorder l’action à la nécessité révélée à un instant t.       

1.1.2.    Identifier le Réel et sa Normalité permet ainsi de dégager et d’identifier les tensions qui traversent le corps social.

En postulant que l’action n’est pas uniforme, l’observation du réel et de la normalité permet ainsi de déterminer les interactions qui traversent le corps social.

L’action peut être perçue comme une chaîne de causalités en raison des répercussions qu’ont les actions individuelles sur l’universel et la poursuite d’un bon régime, tel que définit par Kant dans Critique de la faculté de juger. Si l’on accepte l’idée que l’Etat prend des décisions qui se veulent universelles à travers l’édiction de la loi, le sujet libre va selon Kant réagir en adhérant ou non à cette règle en fonction de sa morale, de son impératif catégorique.

Les libertés d’action et d’expression individuelles que garantie la démocratie moderne permet de la sorte l’expression de ces tensions et rend l’action possible, par expression du libre arbitre tel que défini par Descartes. 

1.2.    Le Réel est ainsi, selon l’analyse que fait C.Lefort des thèses respectives de Machiavel et Marx, l’Action, la Praxis, en elle-même.

Pour démontrer ce lien, nous nous appuierons essentiellement sur l’analyse que C.Lefort donne dans ses Réflexions sociologiques sur Machiavel et Marx : la Politique et le Réel où il tente ce rapprochement entre le réel et l’action (ou praxis). Lefort, en définissant son approche comme sociologique, pose comme hypothèse que la légitimité d’une pensée exercée dans une culture et une époque données est fondée sur sa recherche des signes distinguant la réalité de l’apparence, comme expérience accessible à tous, récusant par la même l’empirisme et l’historicisme. 

Lefort affirme que les œuvres de Machiavel et Marx sont “réalistes” dans la mesure où elles recherchent des modes d’action qui répondent à des mobiles et se subordonnent à des fins dont l’observation montre qu’ils sont effectivement les mobiles et les fins de l’action de l’homme. Le “réalisme” diffère donc de l’utopie ou de la détermination d’une politique à l’exclusion de toute autre comme seul agencement possible des moyens face à la réalité, mais est l’exigence de tenir compte des conditions et de la reconnaissance d’une nécessité pratique pour éviter l’arbitraire lié au désir.
Lefort place également Machiavel et Marx en rupture avec les traditions culturelles de leur temps et leur impute la volonté commune d’approcher la réalité en tant que telle en critiquant les mythes qui masquent l’accès au monde et les conduites imaginaires qui en brouillent les lignes présentes.

Ainsi, ce qu’il faut retenir de cette analyse de Lefort c’est que le réalisme de Machiavel et Marx tient à l’idée que la réalité empirique, issue de l’histoire, accessible à la connaissance, est le fondement de l’action adéquate. Il leur prête également la certitude commune que le Réel est ce qu’il est sans possibilité de changement, constat d’où découle la tâche pratique de changer cette réalité pratique inscrite dans une histoire cumulative ou répétitive.

La Praxis se confond donc avec le Réel au moment où la réalité est reconnue pour ce qu’elle est, sans équivoque ni définition par la seule conscience réflexive.



II.    Les principes de l’action visent donc à instaurer les mécanismes d’adaptation  de la réalité aux finalités.     

2.1.    Des principes pour l’Action.

Cette première analyse peut donc nous servir à analyser non pas les principes de l’action (c’est-à-dire ses modalités) mais des principes pour l’action en lien avec sa finalité et son point de départ qu’est le Réel.

C’est là encore les analyses de Machiavel, émises dans Le Prince et les Discours sur Tite-Live, et Marx, tout au long de son œuvre mais particulièrement dans le Manifeste du Parti Communiste, reprises par Lefort qui s’appuie également sur une première comparaison des deux auteurs fournie par Antonio GRAMSCI dans Noti sul Machiavelli sulla politica e sullo stato moderno de 1949, qui peuvent nous fournir une grille de lecture de ces principes.

L’action doit en effet répondre à une réalité mais doit également répondre à une fin.

Pour Gramsci, auteur proche du marxisme, Machiavel et Marx ont tous deux pour point de départ la lutte intestine dominants/dominés au sein de la société. Pour Gramsci toujours, ces deux auteurs basent leur réflexion sur les enseignements historiques de cette lute et proposent un réformisme dont les formes divergent toutefois.

La réalité dictant l’obligation pratique de sa propre modification, le sujet libre doit prendre conscience de cette nécessité et mettre en œuvre les moyens du changement, ce qui fait appel à sa volonté.

Dans son œuvre, Machiavel propose selon Gramsci “un réformisme à plusieurs entrées” : la logique y est indifférente aux mobiles et aux fins de l’acteur ; la logique des situations est indifférente à la valeur des régimes ; le but est la recherche des conditions dans lesquelles la politique arrache les hommes au désordre généré par la lutte permanente de tous contre tous, conditions dans lesquelles la violence est canalisée par les institutions et où la dialectique peur/agression se distend pour permettre l’échange entre les classes et la vie commune. Pour Gramsci, l’appel au Prince formulé par Machiavel relève ainsi d’un appel à la formation d’un nouvel Etat. Ce qui demeure certain dans l’analyse du pouvoir que donne Machiavel est l’édiction des règles fondamentales de l’action politique visant à éviter et prévenir la faillite de l’Etat et la perversion des peuples.   
Marx pour sa part édifie le système conceptuel devant aboutir à la Révolution : le prolétariat, conscient des fins de l’humanité, doit conquérir le pouvoir face à une Etat idéologique et convaincre le peuple de la nécessité d’adhérer à la violence révolutionnaire qui détruit la violence instituée par la classe dominante. 

Dans les deux cas, l’action obéit à la conscience de la finalité de l’action humaine. La question suivante est ainsi celle des modalités et mécanismes adoptés dans le cadre de régimes démocratiques libéraux où liberté et incertitude, au sens d’exception et de choix individuels, s’opposent. 
       
2.2.    La problématique de la finalité de l’action : entre préservation et renversement de l’ordre.

La démocratie permettrait de la sorte de garantir les libertés individuelles et de dépasser, par le dialogue et l’élection, ces oppositions de classes.

Mais les exemples des attentats du 11 septembre, qui ont poussé une démocratie telle que la démocratie américaine à rompre avec certains de ses principes fondateurs, ou du premier tour des élections présidentielles en France, qui a vu le choix porter sur une opposition démocratie/autoritarisme dans les conditions même d’exercice libre de la démocratie, démontrent des incertitudes auxquelles peuvent devoir faire face les démocraties modernes.

Si on considère alors, et ce, en accord avec les thèses de Carl SCHMITT, que la démocratie ne s’exerce que dans un cadre normal, que le réel est par définition incertain et que cette réalité dicte la nécessité pratique d’agir, il s’agit d’identifier les modes d’action institutionnalisés susceptibles de répondre aux situations d’exception que présente l’histoire.





2.2.1.    Une première solution : “se lier les mains”.   

On peut considérer que l’incertitude tient pour l’essentiel à la formulation de choix individuels, présupposés égoïstes ou individualistes, dans la mesure où leur marge d’appréciation s’élargissent du fait de la simple garantie de la liberté de choix.

Une étude menée par G.AINSLIE, retracée dans son ouvrage Picoeconomics, démontre de l’inversion des choix rationnels des individus au cours du temps. Cette inversion peut porter sur l’élection du gouvernement, voire sur la nature même du régime. C’est pourquoi, un mode de prévention de l’incertitude tient à institutionnaliser les valeurs fondamentales érigées comme telles dans le contrat social.

Lier l’action présente à des règles édictées par le passé peut ainsi prendre diverses formes : soustraire les valeurs démocratiques à l’actualisation et à la faiblesse de nos volontés par l’érection de structures et de mécanismes exempts du processus électif en est une et semble être privilégiée par l’essor des cours constitutionnelles et des autorités administratives non élues.
   
2.2.2.    Une condition essentielle de la préservation de l’ordre : institutionnaliser l’Etat d’exception.

Une seconde forme essentielle de préservation des valeurs démocratiques est l’institutionnalisation des mécanismes permettant de répondre à une situation exceptionnelle et temporaire, mécanismes rompant avec la séparation des pouvoirs et qui relève de l’Etat d’exception auquel Machiavel et les penseurs républicains, influencés par le modèle de la République de Rome, accorde une importance majeure dans leur recherche du meilleur régime.

Pour Machiavel notamment, l’opposition Ordinaire/Extraordinaire doit être inscrite dans la constitution. Son usage doit cependant être borné par l’équilibre et la séparation des pouvoirs afin que cet usage n’en devienne pas abusif s’il permet la privation des droits individuels. 

Cette aspiration des régimes démocratiques à pouvoir répondre à l’imprévisibilité des décisions individuelles et de ses contradictions internes prend notamment la forme, dans la Constitution de la Cinquième République française, de l’Article 16 qui prévoit des modalités d’application de l’Etat d’exception dans le respect de la séparation des pouvoirs.

Une exigence de l’action est donc la préservation de l’Etat de droit, fondement essentiel, de la démocratie libérale. 


Conclusion :

“Agir dans un monde incertain”, dans le cadre conceptuel adopté pour mener cette réflexion, s’apparente donc à identifier les mécanismes qui tendent à préserver la démocratie de la violence politique qu’impose l’histoire et les luttes sociales qui la traversent.

L’action, lorsqu’elle est dictée par la conscience des fins de l’histoire, peut donc viser la révolution ou la préservation de l’ordre telle que la dialectique marxiste l’a mis en évidence.

N’en demeure cependant pas moins que l’incertitude est le fondement de l’action, voire de la liberté d’agir, dans la mesure où prévenir cette incertitude est également le fondement de nos volontés.   


Bibliographie :

•    Bernard MANIN, Principes du Gouvernement représentatif, VI. Métamorphoses du Gouvernement représentatif – 3. La Démocratie du public ;
•    Bernard MANIN, Cours à l’I.E.P. de Paris, I. La Norme et l’Exception ; III. Les Autorités non élues ;
•    Dans la collection « Philosophies » sous la direction de Françoise KINOT, Philosophies des Lumières, VII. Leibniz, Hume, Kant ;
•    Dans la collection « Les Intégrales de philo », MACHIAVEL, Le Prince ;
•    Karl MARX, Manifeste du Parti Communiste ;
•    Claude LEFORT, Les formes de l’Histoire : Essais d’anthropologie politique, X. Réflexions sociologiques sur Machiavel et Marx : la Politique et le Réel ;     
•    Philippe RAYNAUD, Stéphane RIALS, Dictionnaire de Philosophie politique.

Re: Conférence EP d'Ali Baddou : "agir dans un monde incertain" - Help

karluss a écrit:

Ressors-le tel quel surtout.

TOut d'abord, merci beaucoup d'avoir posté cet exposé...je n'hésiterais pas à le ressortir si je suis trop à la bourre (ou si l'inspiration me manque :))

Petite question parfaitement intéressée: te souviens tu de l'appréciation du prof? c'est vraiment un exposé bouseux, ou ça vaut aux alentours de la moyenne :D?

En tout cas merci!

Re: Conférence EP d'Ali Baddou : "agir dans un monde incertain" - Help

Je me retrouve tout à fait dans ta description du cours de baddou . Prof très sympa, bonne ambiance, un exposé par séance, et qui est généralement commencé 15 min avant la fin de la séance, le reste de la séance ayant donné lieu à la présentation d'une enième facette de la philo de marx smile

Et les séances qui se sont terminées au Basile wink

Bref, un prof vraiment sympa

6

Re: Conférence EP d'Ali Baddou : "agir dans un monde incertain" - Help

j'espère que t'es ironique

aucun souvenir de cet exposé. A croire que j'ai jamais eu ce prof
Je crois qu'on avait pas eu le temps de le traiter

Re: Conférence EP d'Ali Baddou : "agir dans un monde incertain" - Help

brian boru a écrit:

Petite question parfaitement intéressée: te souviens tu de l'appréciation du prof?

il s'en fout, tu t'en fous, c'est ali baddou
il est là pour gagner des thunes, pas pour noter

Re: Conférence EP d'Ali Baddou : "agir dans un monde incertain" - Help

brian boru a écrit:

Bref, un prof vraiment sympa

un sacré branleur
une cse professionnelle

mais il est cool-bobo, ça peut le rattraper chez les minettes blondes qui regardent sa braguette pdt les1h10 de cours
hein joca

Re: Conférence EP d'Ali Baddou : "agir dans un monde incertain" - Help

karluss a écrit:
brian boru a écrit:

Bref, un prof vraiment sympa

un sacré branleur
une cse professionnelle

mais il est cool-bobo, ça peut le rattraper chez les minettes blondes qui regardent sa braguette pdt les1h10 de cours
hein joca

bon je ne suis ni une minette, ni une blonde, mais j'avoue qu'il me fait marrer ce prof...maintenant c'est peut être parce que je suis moi aussi un branleur professionnel :(

Re: Conférence EP d'Ali Baddou : "agir dans un monde incertain" - Help

karluss a écrit:

ça peut le rattraper chez les minettes blondes qui regardent sa braguette pdt les1h10 de cours
hein joca

moi aussi, je confirme. Hum...

"J'ai plaisir à te dire que la nuit sera longue à devenir demain"
Jacques Brel

Re: Conférence EP d'Ali Baddou : "agir dans un monde incertain" - Help

coquine va

Admin

12

Re: Conférence EP d'Ali Baddou : "agir dans un monde incertain" - Help

si tu crois que je faisais que la regarder sa braguette, à Ali...
J'adoore ce prof, il m'a tout appris

Re: Conférence EP d'Ali Baddou : "agir dans un monde incertain" - Help

les positions les plus marxistes

Re: Conférence EP d'Ali Baddou : "agir dans un monde incertain" - Help

karluss a écrit:

les positions les plus marxistes

lol :) je vois qu'il a pas perdu ses bonnes méthodes

Au programme cette année: études de marx, marx, marx, marx, Althusser, Negri, marx etc...

Mais comme il le dit en cours, il n'y a pas que ces philosophes-là...il y a d'autres marxistes ;)

Re: Conférence EP d'Ali Baddou : "agir dans un monde incertain" - Help

et le kama sutra du programme commun

Re: Conférence EP d'Ali Baddou : "agir dans un monde incertain" - Help

bon c'est con, j'ai plus envie de bosser maintenant sad

Re: Conférence EP d'Ali Baddou : "agir dans un monde incertain" - Help

c'est bien tu es dans l'esprit de laconf
ç acommence à venir

Re: Conférence EP d'Ali Baddou : "agir dans un monde incertain" - Help

Quand on doit se taper Raynaud en Enjeux po après ça qui vous fait du "socialisme ou barbarie" en long en large et en travers (sans jamais achever ses cours lui non plus)  on se dit que grace à l'IEP on a vraiment couvert tout le spectre politique du 7 ème arrondissement

Perfection spells paralysis
(Winston Churchill)

Re: Conférence EP d'Ali Baddou : "agir dans un monde incertain" - Help

lol, c dommage que je ne comprenne ça qu'à la dernière séance

Re: Conférence EP d'Ali Baddou : "agir dans un monde incertain" - Help

Exclusif : Ali Baddou lance sa liste aux européennes.
Le programme du Parti des Philiosophes-Rois est disponible ici : http://phnk.com/blog/images/PPR.pdf (en PDF), deux pages.

"Des quelques 100 millions d'hommes que compte la population de la Russie soviétique, il nous faut en gagner 90 à notre cause. Nous n'avons pas à parler avec les autres, nous devons les exterminer." (G. Zinoviev, 17 septembre 1918)

Re: Conférence EP d'Ali Baddou : "agir dans un monde incertain" - Help

je vote pour

putain, on aurait pu cartonner à ces européennes

Re: Conférence EP d'Ali Baddou : "agir dans un monde incertain" - Help

LoL Très bon le programme. Faut que je l'enregistre quelque part.
Sauf que je verrais bien aussi : "soyons unis dans la défense, mettons de coté nos différents, ensemble avec Washington, New York, Baltimore, Los Angeles contre les Perses !"

Last edited by Narval (08-06-2004 23:05:25)

"Pourquoi m'a-t-on inoculé l'idéal vulgaire et creux d'une ambition sordide et épuisante."
                                                                                                           [Hermann Hesse]

Re: Conférence EP d'Ali Baddou : "agir dans un monde incertain" - Help

Ce que je préfère, c'est la phrase d'accroche, vraiment brillante.



La correction a écrit:

La question de la finalité dans la nature est une interrogation qui traverse toute l’histoire de la philosophie.

"Moult a appris qui bien connut ahan"

24

Re: Conférence EP d'Ali Baddou : "agir dans un monde incertain" - Help

c juste par curiosite c koi cette histoire avec cajo je devais etre endormi kan ca c passé

25

Re: Conférence EP d'Ali Baddou : "agir dans un monde incertain" - Help

Mais on a gagné un exposé. Merci karluss big_smile

26

Re: Conférence EP d'Ali Baddou : "agir dans un monde incertain" - Help

ca c'est clair.ca c'est passé il y a trois ans et demi............ mais c'est vrai que je devais pas etre la (ou mentalement absent).
mais braguette,positions kama sutra ,pas bessoin d'etre a harvard pour comprendre.............

27

Re: Conférence EP d'Ali Baddou : "agir dans un monde incertain" - Help

Cajo+Ali=................................................     alors c 'est ca ou pas?

28

Re: Conférence EP d'Ali Baddou : "agir dans un monde incertain" - Help

............................................................................................................qui sait??!!!


t'auras du mal......... à trouver une réponse!! : cajoline et karluss sont absents du forum maintenant, et ali baddou aussi.

........................................quoique??

.                                collectif individuel manufacture internet d'objets gentils                             .
[¤=¤] tape            [o=o] VHS           [O=O] ghetto blaster         [O=X] ghetto blaster d'occasion

29

Re: Conférence EP d'Ali Baddou : "agir dans un monde incertain" - Help

oui surtout qu'entre temps ali baddou s'est acheté une conscience professionnelle et parle aussi de rousseau et aristote...

30

Re: Conférence EP d'Ali Baddou : "agir dans un monde incertain" - Help

Je suis fan de karluss, de cajo et du forum en 2004 et avant.

31

Re: Conférence EP d'Ali Baddou : "agir dans un monde incertain" - Help

nostalgie quand tu nous tiens: brian boru, mon tout premier pseudo sur ce forum...snif!

j'avais presque l'air sympathique à l'époque

32

Re: Conférence EP d'Ali Baddou : "agir dans un monde incertain" - Help

T'avais l'air d'un vrai branleur parasitaire, aussi, non ?

.                                collectif individuel manufacture internet d'objets gentils                             .
[¤=¤] tape            [o=o] VHS           [O=O] ghetto blaster         [O=X] ghetto blaster d'occasion

33

Re: Conférence EP d'Ali Baddou : "agir dans un monde incertain" - Help

De tout facon,Ali baddou est tellement séduisant,ca ne m'etonnerait pas du tout

34

Re: Conférence EP d'Ali Baddou : "agir dans un monde incertain" - Help

Oz est tu la???

35

Re: Conférence EP d'Ali Baddou : "agir dans un monde incertain" - Help

Es tu la? pardon je suis fatiguée

36

Re: Conférence EP d'Ali Baddou : "agir dans un monde incertain" - Help

Non.

.                                collectif individuel manufacture internet d'objets gentils                             .
[¤=¤] tape            [o=o] VHS           [O=O] ghetto blaster         [O=X] ghetto blaster d'occasion

37

Re: Conférence EP d'Ali Baddou : "agir dans un monde incertain" - Help

Merci au moins c'est clair

38

Re: Conférence EP d'Ali Baddou : "agir dans un monde incertain" - Help

OZ a écrit:

T'avais l'air d'un vrai branleur parasitaire, aussi, non ?

j'avoue que je me surprends moi-même sur ce coup là

Enfin grâce au forum, j'ai pu dormir quelques heures de plus smile

39

Re: Conférence EP d'Ali Baddou : "agir dans un monde incertain" - Help

Enorme quand même... roxx sous un jour insoupçonné... wink

Re: Conférence EP d'Ali Baddou : "agir dans un monde incertain" - Help

anecdotes sur Ali Baddou par un ex-chroniqueur du Grand Journal :
http://www.programme-tv.net/news/tv/392 … d-journal/