1,301

Re: Emeutes de banlieues : "Le calme est revenu à Clichy Sous Bois"

Fred a écrit:

vraiment se faire mal). Moi ce que je ne trouve pas normal dans cette histoire, c'est que 200 personnes se mettent à vandaliser le mobilier public en insultant un ex-ministre, et qu'on les traite de victimes le lendemain, parce qu'un pauvre type n'avait pas son billet et a résisté à l'interpellation.

Oui ça d'accord.
Précision : si ce brave homme a été interpellé, c'est parce qu'il a tabassé les controleurs.
En tout cas un bel exploit : un sans papier qui est toujours pas expulsé au bout de 22 délit, ça mérite un coup de chapeau.

Re: Emeutes de banlieues : "Le calme est revenu à Clichy Sous Bois"

Elessar a écrit:

J'ai dit d'après les témoins et mis deux conditionnels (mals orthographiés surement). Je ne fais que rapporter ce qui a été dit. Mais je crois effectivement pas avoir entendu dire qu'il avait été emmené à l'hosto, ce qui aurait été le cas si il avait eu le bras cassé.

Ok ok, pardon d'avoir été trop rapide.

1,303

Re: Emeutes de banlieues : "Le calme est revenu à Clichy Sous Bois"

Lapsus d'une présentatrice de France-Infos: "François Bayrou, ministre de l'intérieur, euh, candidat à l'élection présidentielle."

1,304

Re: Emeutes de banlieues : "Le calme est revenu à Clichy Sous Bois"

Images révélatrices effectivement, autant que l'évocation d'une éventuelle "révolte de citoyens indignés par des violences policières" faite par certains médias ou la déclaration de l'UNSA qui en déduit qu'il faut que la police rouvre le dialogue avec la jeunesse (celle qui a saccagé et attaqué la police?)... On nage en plein délire!

Last edited by gustave (28-03-2007 19:37:25)

"Si le peuple pense mal, changeons le peuple..."

Re: Emeutes de banlieues : "Le calme est revenu à Clichy Sous Bois"

Ce que j'aime bien c'est que Sarko est beaucoup plus questionné sur cette fumisterie qu'Harry Potter, heu pardon le ministre de l'intérieur (s'appelle comment déjà?)

Re: Emeutes de banlieues : "Le calme est revenu à Clichy Sous Bois"

En même temps qui n'a jamais grugé à une station de metro.. Mais bon un bras cassé quand même ..

Doucement M'sieur l'agent

1,307

Re: Emeutes de banlieues : "Le calme est revenu à Clichy Sous Bois"

Question : Baroin a-t-il le droit d'annoncer que le resquilleur a à son passif 22 autres délits ?

(au passage, même si on est censé ne pas avoir le droit, justement, de faire un parallèle avec novembre 2005, je me souviens d'un Sarkozy annonçant que tous les casseurs étaient de dangereux individus multirécidivistes, limite psychopathes, ce qui s'est révélé faux quelques semaines plus tard)

"Je sens en deux parti[e]s mon esprit divisé." (Pierre Corneille, Le Cid)
"Et en deux sous-parties" (Richard Descoings)

1,308

Re: Emeutes de banlieues : "Le calme est revenu à Clichy Sous Bois"

Gare du Nord : « émeute » ou emballement médiatique ?
La presse française relate abondamment une « émeute » qui serait survenue Gare du Nord, le 27 mars. Commentant les faits, les responsables politiques se félicitent de la fermeté de la police ou s’indignent au contraire des violences policières. Selon les cas, on évoque la misère des banlieues ou la sauvagerie des immigrés. Toutefois sur place, il n’y a jamais eu d’émeute, mais un affrontement soigneusement organisé devant les caméras entre « autonomes » et forces de l’ordre. Les coups tordus de la campagne électorale commencent.

http://www.voltairenet.org/article146650.html

Re: Emeutes de banlieues : "Le calme est revenu à Clichy Sous Bois"

Lady Lyra Black a écrit:

En même temps qui n'a jamais grugé à une station de metro.. Mais bon un bras cassé quand même ..

Doucement M'sieur l'agent

La rumeur du bras cassé est ... une rumeur. Stop la désinformation (faire par le réseau Voltaire)

(sauf si le certificat signé par un médecin apparait mais je n'y crois pas du tout

1,310

Re: Emeutes de banlieues : "Le calme est revenu à Clichy Sous Bois"

fétiche a écrit:

Question : Baroin a-t-il le droit d'annoncer que le resquilleur a à son passif 22 autres délits ?

(au passage, même si on est censé ne pas avoir le droit, justement, de faire un parallèle avec novembre 2005, je me souviens d'un Sarkozy annonçant que tous les casseurs étaient de dangereux individus multirécidivistes, limite psychopathes, ce qui s'est révélé faux quelques semaines plus tard)

Tiens, bizarre, l'avocat du type en question conteste. Son client est entré à 10 ans en France, par le biais d'une procédure de regroupement familial. Il n'y a pas 22 faits mais 7, dont 6 datant d'il y a plus de 10 ans. Parmi ceux-ci, vol de bouffe à Monoprix et vol de matériel de bricolage au même endroit. Il nie la responsabilité de son client dans les affrontements (s'est-il lui même battu après sa réaction supposément très brutale? je ne sais pas) et demande un délai avant le procès pour que la pression retombe.
Et c'est Sarkozy qui accuse Royal de récupération...

"Je sens en deux parti[e]s mon esprit divisé." (Pierre Corneille, Le Cid)
"Et en deux sous-parties" (Richard Descoings)

Re: Emeutes de banlieues : "Le calme est revenu à Clichy Sous Bois"

Bientôt on apprendra qu'il n'était même pas noir !

-Pas d'abstraction. La république c'est deux et deux font quatre. Quand j'ai donné à chacun ce qui lui revient... -Il vous reste à donner à chacun ce qui ne lui revient pas. -Qu'entends-tu par là ? -J'entends l'immense concession réciproque que chacun doit à tous et que tous doivent à chacun, et qui est toute la vie sociale. [Victor Hugo]

1,312

Re: Emeutes de banlieues : "Le calme est revenu à Clichy Sous Bois"

Comment, s'il est rentré il y a dix ans sur le territoire, peut-il avoir 6 "faits" datant de plus de 10 ans... L'histoire de l'avocat ne tient pas non plus.

Work is the curse of the drinking classes.

I would like to make a toast to lying, stealing, cheating and drinking. If you're going to lie, lie for a friend. If you're going to steal, steal a heart. If your going to cheat, cheat death. And if you're going to drink, drink with me.

Re: Emeutes de banlieues : "Le calme est revenu à Clichy Sous Bois"

Son client est entré à 10 ans

Pan !

-Pas d'abstraction. La république c'est deux et deux font quatre. Quand j'ai donné à chacun ce qui lui revient... -Il vous reste à donner à chacun ce qui ne lui revient pas. -Qu'entends-tu par là ? -J'entends l'immense concession réciproque que chacun doit à tous et que tous doivent à chacun, et qui est toute la vie sociale. [Victor Hugo]

1,314

Re: Emeutes de banlieues : "Le calme est revenu à Clichy Sous Bois"

kimio a écrit:

Gare du Nord : « émeute » ou emballement médiatique ?
La presse française relate abondamment une « émeute » qui serait survenue Gare du Nord, le 27 mars. Commentant les faits, les responsables politiques se félicitent de la fermeté de la police ou s’indignent au contraire des violences policières. Selon les cas, on évoque la misère des banlieues ou la sauvagerie des immigrés. Toutefois sur place, il n’y a jamais eu d’émeute, mais un affrontement soigneusement organisé devant les caméras entre « autonomes » et forces de l’ordre. Les coups tordus de la campagne électorale commencent.

http://www.voltairenet.org/article146650.html

Tiens donc, les autonomes mis dans le même panier que les délinquants urbains. Celle-la, on me l'avait encore jamais faite...

Re: Emeutes de banlieues : "Le calme est revenu à Clichy Sous Bois"

Eidólon a écrit:

Comment, s'il est rentré il y a dix ans sur le territoire, peut-il avoir 6 "faits" datant de plus de 10 ans... L'histoire de l'avocat ne tient pas non plus.

Il est rentré quand il avait 10 ans en France.
Il a commis 6 délits entre ses 10 ans et 1997.

Question : quel est l'âge du capitaine ?

Last edited by Free French (29-03-2007 23:51:01)

1,316

Re: Emeutes de banlieues : "Le calme est revenu à Clichy Sous Bois"

Aneffet, j'avais mal lu.

Mais je ne crois bizarrement pas que le ministère de l'intérieur aurait pris le risque de diffuser en les falsifiant ce type d'infos vérifiables très facilement, somme toute. Ou alors, ils sabotent volontairement Sarko...

Work is the curse of the drinking classes.

I would like to make a toast to lying, stealing, cheating and drinking. If you're going to lie, lie for a friend. If you're going to steal, steal a heart. If your going to cheat, cheat death. And if you're going to drink, drink with me.

1,317

Re: Emeutes de banlieues : "Le calme est revenu à Clichy Sous Bois"

Necrid a écrit:
kimio a écrit:

Gare du Nord : « émeute » ou emballement médiatique ?
La presse française relate abondamment une « émeute » qui serait survenue Gare du Nord, le 27 mars. Commentant les faits, les responsables politiques se félicitent de la fermeté de la police ou s’indignent au contraire des violences policières. Selon les cas, on évoque la misère des banlieues ou la sauvagerie des immigrés. Toutefois sur place, il n’y a jamais eu d’émeute, mais un affrontement soigneusement organisé devant les caméras entre « autonomes » et forces de l’ordre. Les coups tordus de la campagne électorale commencent.

http://www.voltairenet.org/article146650.html

Tiens donc, les autonomes mis dans le même panier que les délinquants urbains. Celle-la, on me l'avait encore jamais faite...

Ah bon ? On l'a quand même pas mal entendu lors des manifs lycéennes et CPE.

"Pourquoi m'a-t-on inoculé l'idéal vulgaire et creux d'une ambition sordide et épuisante."
                                                                                                           [Hermann Hesse]

1,318

Re: Emeutes de banlieues : "Le calme est revenu à Clichy Sous Bois"

Disons que je risque de faire un contre sens énorme mais pour avoir fait quelques queues-de-manifs et tout ce que ça entraîne, je n'ai pas vu de collusion entre les totos et les "casseurs". Ce sont deux mondes bien distincts mais qui, pour aller vite, partagent le même terrain de chasse.

Lors des manifs lycéennes et anti-CPE, si les casseurs ont taillé en pièces quelques manifestants, c'est que pour eux, c'était essentiellement une manif de bourgeois à i-pods et portables, cibles faciles. Les totos, c'est surtout du "j'aime-casser-les-flics-c'est-rigolo".

1,319

Re: Emeutes de banlieues : "Le calme est revenu à Clichy Sous Bois"

Hmmm.

On va appeler cela de la co-belligérance alors.

"Pourquoi m'a-t-on inoculé l'idéal vulgaire et creux d'une ambition sordide et épuisante."
                                                                                                           [Hermann Hesse]

Re: Emeutes de banlieues : "Le calme est revenu à Clichy Sous Bois"

Je suis inculte :
autonomes = toto = extrême-droite ?
casseurs = """""certains membres de "minorités visibles" et / ou quartiers du 93"

Merci.

1,321

Re: Emeutes de banlieues : "Le calme est revenu à Clichy Sous Bois"

Autonomes = Toto = Anarchistes violents pour lesquels les moyens sont plus funs que la fin.

"Pourquoi m'a-t-on inoculé l'idéal vulgaire et creux d'une ambition sordide et épuisante."
                                                                                                           [Hermann Hesse]

1,322

Re: Emeutes de banlieues : "Le calme est revenu à Clichy Sous Bois"

Free French a écrit:

Je suis inculte :
autonomes = toto = extrême-droite ?
casseurs = """""certains membres de "minorités visibles" et / ou quartiers du 93"

Merci.

Totos = anars, extrême gauche groupusculisée.
Casseurs = oui.

Re: Emeutes de banlieues : "Le calme est revenu à Clichy Sous Bois"

Ok, merci pour la correction

1,324

Re: Emeutes de banlieues : "Le calme est revenu à Clichy Sous Bois"

L'expert dans ce genre de truc, c'est Roxx.

"Pourquoi m'a-t-on inoculé l'idéal vulgaire et creux d'une ambition sordide et épuisante."
                                                                                                           [Hermann Hesse]

1,325

Re: Emeutes de banlieues : "Le calme est revenu à Clichy Sous Bois"

J'avoue. Je suis encore loin de ses connaissances...

1,326

Re: Emeutes de banlieues : "Le calme est revenu à Clichy Sous Bois"

Il te donne les noms des groupes totos de 30 personnes demantelés il ya 15 ans, leurs signes distinctifs et le récit de leurs plus grands exploits contre les Compagnies Répressives et Sécuritaires.

"Pourquoi m'a-t-on inoculé l'idéal vulgaire et creux d'une ambition sordide et épuisante."
                                                                                                           [Hermann Hesse]

1,327

Re: Emeutes de banlieues : "Le calme est revenu à Clichy Sous Bois"

Haha. Quel homme !

1,328

Re: Emeutes de banlieues : "Le calme est revenu à Clichy Sous Bois"

arrêtez, vous allez me faire rougir...

En attendant, j'ai malheureusement un peu trop trainé dans ce genre de manifs pour pouvoir y aller totalement incognito...mes dernières escapades lors du 1er mai CNT et surtout lors des incidents devant la Sorbonne (je sais plus quelle date),  m'ont valu des petits sprints forcés, pour échapper à qques énergumènes mal-intentionnés smile

Petite dédicace à Olivier B. et ses gardes du corps: c'est toujours sympa de voir un candidat à la présidentielle au milieu des casseurs smile

If it moves, tax it. If it keeps moving, regulate it. And if it stops moving, subsidize it.

« A quoi bon détruire les dictateurs si l’on continue, sous prétexte de discipline sociale et pour faciliter la tâche des gouvernements, à former des êtres faits pour vivre en troupeaux ? Ce ne sont pas les dictateurs qui font les dictatures, ce sont les troupeaux »

1,329

Re: Emeutes de banlieues : "Le calme est revenu à Clichy Sous Bois"

http://farm1.static.flickr.com/181/437924214_f5582b29cf.jpg

Et quelques autres photos sur :

http://www.flickr.com/photos/hughes_leg … 031510292/

"Je sens en deux parti[e]s mon esprit divisé." (Pierre Corneille, Le Cid)
"Et en deux sous-parties" (Richard Descoings)

1,330

Re: Emeutes de banlieues : "Le calme est revenu à Clichy Sous Bois"

Necrid a écrit:

Disons que je risque de faire un contre sens énorme mais pour avoir fait quelques queues-de-manifs et tout ce que ça entraîne, je n'ai pas vu de collusion entre les totos et les "casseurs". Ce sont deux mondes bien distincts mais qui, pour aller vite, partagent le même terrain de chasse.

T'as raison. En les voyant au JT, main dans la main, en train de caillasser les CRS postés devant la Sorbonne, j'aurais juré que ces individus, aussi différents soient-ils, s'étaient fédérés dans la violence et le rejet de l'ordre établi. Pour les avoir vus à l'oeuvre à Nation et à République, le seul point commun entre eux était la direction que prenaient les projectiles ou la vitesse à laquelle il sprintaient lorsque les CRS chargaient.

la réalité est invisible

1,331

Re: Emeutes de banlieues : "Le calme est revenu à Clichy Sous Bois"

http://fr.news.yahoo.com/30032007/290/p … -gare.html

Reuters a écrit:

PARIS (Reuters) - Deux auteurs de violences à la gare du Nord à Paris mardi dernier ont été condamnés à quatre mois de prison ferme chacun dans la nuit de jeudi à vendredi, apprend-on de source judiciaire.

Ces deux hommes, un Malien et un Congolais, ont été reconnus coupables d'avoir jeté des projectiles - pour l'un une bouteille vide, pour l'autre un objet métallique - en direction des forces de l'ordre. Le Malien a été interdit du territoire français pour trois ans.

Un troisième homme qui avait jeté vers les policiers une paire de chaussures de sport volées dans un magasin a été condamné à quatre mois de prison avec sursis.

Le procès d'un quatrième suspect a été renvoyé au 25 avril. Il a été placé en détention provisoire.

Les forces de l'ordre étaient intervenues après des échauffourées impliquant environ 200 personnes qui protestaient contre l'interpellation d'un voyageur contrôlé sans billet par des agents de la RATP.

Ce voyageur sans billet, soupçonné aussi de violences sur les contrôleurs et les gendarmes, a vu son procès renvoyé à sa demande, au 2 mai. ll a été placé en détention provisoire.

Deux autres suspects devaient être jugés par le tribunal vendredi. L'un d'entre eux, qui a jeté sur les policiers d'une hauteur importante une jardinière, devra répondre soit de "mise en danger de la vie d'autrui", soit de "violences avec armes". Le second est poursuivi pour avoir blessé une femme policier avec un objet métallique.

Par ailleurs, quatre mineurs ont été présentés au juge des enfants. Des incarcérations étaient demandées. Le résultat devait être connu dans la journée de vendredi.

Enfin, deux autres mineurs ont été jugés selon la nouvelle procédure de présentation immédiate devant le tribunal pour enfants, qui a fixé une audience au 27 avril. L'un d'entre eux a été placé en détention provisoire.

Ok pour le lanceur de jardinière, mais ils ont pas réussi à attraper ceux qui ont cramé les magasins et brisé les vitres ? Parce que un lanceur de chaussures, bon c'est mal, m'enfin on a vu pire...

1,332

Re: Emeutes de banlieues : "Le calme est revenu à Clichy Sous Bois"

celle ci est pas mal non plus:

http://farm1.static.flickr.com/165/437008940_e941aa66fc.jpg?v=0
I just couldn't resist taking this photographer showing a picture to a police officer

Last edited by sheila (30-03-2007 11:35:20)

Re: Emeutes de banlieues : "Le calme est revenu à Clichy Sous Bois"

http://bellaciao.org/fr/article.php3?id_article=45485

1,334

Re: Emeutes de banlieues : "Le calme est revenu à Clichy Sous Bois"

C'est vrai, c'est la 2e photo qui sort du lot^^

"Je sens en deux parti[e]s mon esprit divisé." (Pierre Corneille, Le Cid)
"Et en deux sous-parties" (Richard Descoings)

1,335

Re: Emeutes de banlieues : "Le calme est revenu à Clichy Sous Bois"

u cours de sa garde à vue dans les locaux du commissariat du 10e arrondissement, Angelo Hoekelet a raconté son contrôle mouvementé à la gare du Nord, le 27 mars, par des agents de la RATP. Un contrôle qui a servi de déclencheur à de violents affrontements, pendant plus de six heures, entre des groupes de jeunes et les policiers. Le Congolais, âgé de 32 ans, affirme qu'il a été victime de violences, selon son procès verbal d'audition, dont Le Monde a eu connaissance.



"Ce jour vers 16h20, je me trouvais dans la gare du Nord. J'avais rendez-vous avec une personne qui m'attendait sur le quai de la ligne 5", a-t-il expliqué. Il assure avoir composté un ticket en passant le tourniquet, puis l'avoir jeté. "Trente mètres plus loin, j'ai senti qu'une personne me touchait au niveau de l'épaule, je me suis retourné et cet individu s'est présenté comme étant un contrôleur RATP et m'a demandé mon titre de transport. J'ai expliqué à cet individu que je venais de jeter mon ticket au sol et je lui ai proposé de retourner à l'endroit où j'avais jeté mon ticket pour le reprendre. Le contrôleur m'a alors demandé mes papiers. Je lui ai alors répondu que je n'étais pas sûr de les avoir mais que l'on pouvait regarder dans mon sac à dos. Un autre contrôleur est alors arrivé et sans rien me demander il a déclaré à ses collègues : bon voilà, il a rien allez on appelle''. Je lui ai répondu que je ne bougerai pas tant qu'on irait pas récupérer mon ticket. Ce contrôleur m'a alors fait comprendre que de toute façon il me ramènerait de force, il m'a parlé avec un langage de cité. Je lui ai alors dit d'arrêter. (…) Il s'est alors approché de moi et a commencé à rapprocher son front du mien. Je lui ai alors dit arrête ou je vais te boucher une oreille''. Nous nous sommes frottés les fronts mais il n'y a pas eu de coups. C'est alors que les autres contrôleurs RATP m'ont saisi au niveau des chevilles puis m'ont fait chuter au sol. Ils m'ont ensuite maintenu au sol jusqu'à l'arrivée des gendarmes. Je vous précise que jusqu'à l'arrivée des gendarmes, les agents RATP, surtout celui qui a collé son front au mien, m'ont donné des coups de pieds entre les jambes ou ont essayé de me tordre les poignets. Moi, je leur disais que ce qu'ils faisaient c'était vraiment n'importe quoi. Autour de nous une foule s'est formée qui se demandait ce que ces contrôleurs étaient en train de faire. Je vous précise que parmi cette foule il y avait de nombreuses personnes qui me connaissent car j'ai vécu dans le dixième arrondissement et que je connais très bien la gare du Nord. Ensuite les gendarmes sont arrivés. (…) Ils ont essayé de me faire comprendre qu'il fallait que je me calme pour qu'ils me menottent. Je leur ai demandé de me lever puis ensuite de me menotter. Comme je me débattais car je pensais que ce n'était pas humain de mettre quelqu'un au sol comme ça, ils ont tout de même été obligés de me relever pour me menotter en faisant usage de la force." A cet instant, Angelo Hoekelet s'accrochait fermement à son pantalon, pour éviter de se faire passer les menottes.

"Une fois debout et menotté le contrôleur RATP qui m'avait touché le front a cherché à m'attraper par les jambes. Il devait me connaître, je pense que c'est pour cela qu'il en avait après moi. Les gendarmes et ses collègues lui ont dit que cela ne servait à rien et que je devais être conduit debout. C'est là que je me suis rendu compte qu'une foule importante s'était ameutée autour de nous. Dans le local RATP, le contrôleur a dit à ses collègues oui vous avez vu il m'a bien mis un coup de tête. C'est là que j'ai compris que c'était ne affaire personnelle, je vous précise que parmi ces agents RATP il y en avait trois d'origine maghrébine. Peut-être qu'il en avait après moi parce que je suis noir. Ensuite, j'étais dépassé par les événements et je les ai bombardé d'insultes."

La veille de cette interpellation à la gare du Nord, Angelo Hoekelet était censé prendre le train pour se rendre à Aix-en-Provence (Bouches-du-Rhône). Il devait comparaître devant la cour d'appel pour une affaire d'outrage à magistrat, qui lui a valu une condamnation à six mois de prison en première instance. Hélas, il n'a pas pu s'y rendre, explique-t-il, "car les contrôleurs n'ont pas voulu [le] laisser prendre le train sans billet."

Re: Emeutes de banlieues : "Le calme est revenu à Clichy Sous Bois"

Source :
http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0 … 702,0.html

Re: Emeutes de banlieues : "Le calme est revenu à Clichy Sous Bois"

Free French a écrit:
Eidólon a écrit:

Comment, s'il est rentré il y a dix ans sur le territoire, peut-il avoir 6 "faits" datant de plus de 10 ans... L'histoire de l'avocat ne tient pas non plus.

Il est rentré quand il avait 10 ans en France.
Il a commis 6 délits entre ses 10 ans (1985) et 1997 (22 ans).

Question : quel est l'âge du capitaine ?

32 ans.

1,338

Re: Emeutes de banlieues : "Le calme est revenu à Clichy Sous Bois"

"Je lui ai alors dit arrête ou je vais te boucher une oreille''. Nous nous sommes frottés les fronts mais il n'y a pas eu de coups.

http://www.lemonde.fr/web/chat/0,46-0@2 … 702,0.html  chat d'un sociologue dont la substance est que globalement, le problème vient de la police.

précisement. En cela les commentateurs ont bien raison: les flics et autres autorités sont mal formées, la preuve, ils maîtrisent mal l'art du frotage de fronts.
Que fait Sarkozy?

Re: Emeutes de banlieues : "Le calme est revenu à Clichy Sous Bois"

Sarko rien. Il faudrait appeler Zidane qui devrait leur donner des cours / coups de frottage de front.

Zizou JPP reviens !

1,340

Re: Emeutes de banlieues : "Le calme est revenu à Clichy Sous Bois"

d'oùl'hostilité à l'égard des crs: ils portent un casque avec visière plastique. Très mauvais pour le frottage de front.
Je propose une version en latex nérvuré goût fraise.

faite l'amour pas la guerre? Ca c'est de l'ordre juste.

1,341

Re: Emeutes de banlieues : "Le calme est revenu à Clichy Sous Bois"

Il habite à Paris depuis l'age de 10 ans et il est censé avoir jeté son ticket juste après avoir passé les tourniquets?

Les lecteurs de Maitre Eolas appellent ça "les rois du barratin"...

il aurait pu dire qu'il voyageait en fraude au lieu d'inventer un truc pareil, ça aurait évité de couler sa crédibilité à la troisième ligne.

Last edited by Paul (30-03-2007 15:15:36)

Perfection spells paralysis
(Winston Churchill)

1,342

Re: Emeutes de banlieues : "Le calme est revenu à Clichy Sous Bois"

Macaque a écrit:
Necrid a écrit:

Disons que je risque de faire un contre sens énorme mais pour avoir fait quelques queues-de-manifs et tout ce que ça entraîne, je n'ai pas vu de collusion entre les totos et les "casseurs". Ce sont deux mondes bien distincts mais qui, pour aller vite, partagent le même terrain de chasse.

T'as raison. En les voyant au JT, main dans la main, en train de caillasser les CRS postés devant la Sorbonne, j'aurais juré que ces individus, aussi différents soient-ils, s'étaient fédérés dans la violence et le rejet de l'ordre établi. Pour les avoir vus à l'oeuvre à Nation et à République, le seul point commun entre eux était la direction que prenaient les projectiles ou la vitesse à laquelle il sprintaient lorsque les CRS chargaient.

Pour reprendre le terme de Narval qui me paraît judicieux, c'est avant tout de la cobelligérance. Pour aller plus en avant dans mon analyse, tu as trois catégories d' "anti-flics" (quatre si je compte les groupuscules d'ED mais hormis au C9M et à quelques manifs du RF, j'en vois rarement dans les rues) :
- les totos,
- les casseurs voyous guère politisés,
- les racailles.

Si tu les vois participer à des queues-de-manifs (attention, pas vus à la télé mais sur place, hein), tu constateras que leurs manières de procéder sont radicalement différentes : les totos veulent casser du flics, les casseurs casser les vitrines, les racailles chourer portables et i-pods des "Français".

1,343

Re: Emeutes de banlieues : "Le calme est revenu à Clichy Sous Bois"

Quelle différence fais-tu entre les "casseurs voyous guère politisés" et les "racailles"?

"Sacrifier la terre au paradis, c'est laisser la proie pour l'ombre." - Hugo, Les Misérables

Paix et Amour.

1,344

Re: Emeutes de banlieues : "Le calme est revenu à Clichy Sous Bois"

La différence que je fais entre marginaux classiques et délinquants de banlieue.

1,345

Re: Emeutes de banlieues : "Le calme est revenu à Clichy Sous Bois"

Les casseurs sont forcément des marginaux?

"Sacrifier la terre au paradis, c'est laisser la proie pour l'ombre." - Hugo, Les Misérables

Paix et Amour.

1,346

Re: Emeutes de banlieues : "Le calme est revenu à Clichy Sous Bois"

A gare du Nord, ceux qui ont dévalisé le foot locker m'avaient l'air d'être assez représentatifs de notre société de consommation.
(n'y voyez aucune remarque communistoïde, par pitié...)

la réalité est invisible

1,347

Re: Emeutes de banlieues : "Le calme est revenu à Clichy Sous Bois"

De plus, Necrid, je pense que les limites entre racailles et casseurs sont assez floues. Souviens-toi des vieilles manifs contre la réforme Fillon, où pas mal de soit-disant jeunes des banlieues venus pour dépouiller du bourge s'étaient mis, à l'arrivée du cortège à Bastille, à dérouiller tous ceux qui se trouvaient devant eux et à dévaliser les magasins aux alentours. Du coup, les marginaux dans l'affaire, c'est les totos.

Last edited by Macaque (30-03-2007 22:26:56)

la réalité est invisible

Re: Emeutes de banlieues : "Le calme est revenu à Clichy Sous Bois"

Pour ceux qui y étaient : au moment du CPE et des grosses bastons à Sèvres-Babylone (je me rappelle très bien les vidéos dont celle du mec qui tombe du kiosque), c'était des totos ? des racailles pilleurs / tapant du "gaulois" ? des marginaux casseurs guère politisés ?

Vous pouvez répondr par mp si vous ne voulez pas trahir votre présence là bas.

Merci (c'est juste pour visualiser et comprendre les nuances)

1,349

Re: Emeutes de banlieues : "Le calme est revenu à Clichy Sous Bois"

Ne sois pas aussi tendu, free franchouillard. Ce thread est l'un des rares où subsiste un peu de sérénité et de respect, malgré le thème extrêmement sensible qu'il aborde.

la réalité est invisible

1,350

Re: Emeutes de banlieues : "Le calme est revenu à Clichy Sous Bois"

Woody a écrit:

Les casseurs sont forcément des marginaux?

Le casseur est qqn qui se met volontairement en marge de la société, d'où le terme "marginal".

Macaque a écrit:

A gare du Nord, ceux qui ont dévalisé le foot locker m'avaient l'air d'être assez représentatifs de notre société de consommation.
(n'y voyez aucune remarque communistoïde, par pitié...)

Si tu as une photo de la scène, montre. Pour moi, des rares photos (merci flickr) que j'ai pu voir, j'y ai surtout vu des racailles classiques.

Macaque (bis) a écrit:

De plus, Necrid, je pense que les limites entre racailles et casseurs sont assez floues. Souviens-toi des vieilles manifs contre la réforme Fillon, où pas mal de soit-disant jeunes des banlieues venus pour dépouiller du bourge s'étaient mis, à l'arrivée du cortège à Bastille, à dérouiller tous ceux qui se trouvaient devant eux et à dévaliser les magasins aux alentours. Du coup, les marginaux dans l'affaire, c'est les totos.

Disons que j'ai différencié "casseurs" et "racailles" pour différencier le casseur banal de la petite frappe du 9³. Je me souviens parfaitement de la manif anti-Fillon de 2005. Deux motivations parmi les jeunes de banlieue : 1° casser du "Français" (cible facile, docile, bourge) ; 2° profiter de la panique pour dévaliser les magasins. Les totos sont là avant tout pour casser du flic, point barre.

FF a écrit:

Pour ceux qui y étaient : au moment du CPE et des grosses bastons à Sèvres-Babylone (je me rappelle très bien les vidéos dont celle du mec qui tombe du kiosque), c'était des totos ? des racailles pilleurs / tapant du "gaulois" ? des marginaux casseurs guère politisés ?

Vous pouvez répondr par mp si vous ne voulez pas trahir votre présence là bas.

Merci (c'est juste pour visualiser et comprendre les nuances)

Sèvres-Babylone, j'y étais pas. Les Invalides, c'est clairement des racailles. Nation et République, c'était un mélange de totos (1/3) et de racailles (2/3).