Re: Bandes dessinées

Petrus Barbygère a lui aussi un ancètre que tu ne mentionnes pas, OZ, : Le Borgne Gauchet, paru à l'Association et né des correspondances entre Pierre Dubois et Sfar. Le bretteur bedonnant au galurin deviendra Barbygère au fur et à mesure que le trait gagnera en précision... On retrouve d'ailleurs plusieurs personnages présents dans PB à la fin...

PB est un de mes univers préférés de Sfar, avec celui du petit monde du golem aussi (qui recoupe Grand Vampire également). On retrouve tout le génie onirique et surréaliste de Sfar dedans. Et que diantre, c'est l'Aventure.

http://www.bedetheque.com/Couvertures/borgnegauchet.jpg

J'ai lu quelque part dans ce sujet  (sujet qui s'annonce riche en discussions je reviednrai quand j'aurai plus de temps) que Sfar était une arnaque, ce qui me semble pour le moins injuste. Sfar sait allier des textes d'une grande qualité à un dessin poétique. Il fait parti de mes auteurs préférés... Mais il faudra reparler de N De Crécy, de Fred, de Boucq, de...

ps : et Wolinski, il fait de bonnes chroniques.

Last edited by Pierre-L (25-10-2006 18:23:11)

Please could you take this note, ram it up your hairy inbox and pin it to your fucking prostate.

202

Re: Bandes dessinées

En relisant les posts précédents pour noter les BD que j'allais lire ce soir à la FNAC (il y en a tellement) j'ai découvert que Demian évoquait "A la recherche de Peter Pan" de 'C'osey, il s'agit en effet d'un belle bédé, peut-être un peu méconnue par notre génération.
On y retrouve grosso modo tous les thèmes récurrents de Cosey : la quête (l'écriture, le pourquoi du comment du décès de son frère), la montagne (ici, les Alpes, la Suisse puis l'Italie - ah la jolie Mamâ à la fin), et cette menace invisible mais opressante qui plane sur le héros. Même si Cosey est assez malhabile pour dessiner les scènes de sexe et les corps nus, le tout forme une grosse bédé assez agréable lire.

Toujours de Cosey : la série des "Jonathan" qui se caractérisent par des titres délicats ("l'espace bleu entre les nuages") et zen ( "à poil dans les rhododendrons") et un héros assez planant (pour le résumer je dirai : Mike Oldfield)avec en toile de fond, bien sûr, la Montagne (un M majuscule comme dans HHimalaya) et le ciel : très bleu dans les premiers épisodes, puis de plus en plus sombre (idem avec la blanche et pure montagne qui devient progressivement grise et raplapla - dans les derniers épisodes que j'ai lus, c'était limite une colline caillouteuse).
C'est que Jonathan mûrit : finies les années hippies, bienvenue dans un âge désenchanté, où même les sommets (tous atteints) ne lui permettent pas de distinguer autre chose que l'uniforme horizon de sa vie.

Voilà, sans être forcément des chefs-d'oeuvre, ce sont des belles bédés, et je vous les conseille.

A signaler, pendant que j'y pense, dans la collection "Aire libre", une série de one-shot assez inégaux de Cosey qui ont l'avantage de sortir de son cadre traditionnel et de le voir à l'oeuvre dans des contextes plus terre à terre (la guerre du Viêt-Nam,entre autres). J'ai parfois eu l'impression qu'il les avait un peu bâclés.

Enfin, désolé de me répéter, mais si vous avez aimé Pascal Brutal et compagnie, il faut lire absolument Tergal (son père spirituel) et Raymond Calbuth (son grand-père). Ces bédés sont tout simplement énormes.

203

Re: Bandes dessinées

- Pour tous les amateurs de Spirou, allez prudemment lire "Spirou à Tokyo", c'est du grand n'importe quoi : un carnage pathétique dans la lignée manga du dernier Astérix. Spirou, Fantasio et Skip...
Adieu.

- le dernier Lucky Luke est moins iconoclaste (quoique): les Daltons se font passer la "Corde au cou" par des Sqaws très moches (sauf Averell qui s'en tire bien). Ya Joe Dassin, Kirk Douglas et John Wayne qui se baladent. Et nos derniers doutes sont enfin levés : non les Daltons ne sont pas homosexuels.

Sinon, bon, je ne vais pas me répandre ici parce que cela manque d'intérêt mais je viens de me taper un grand nombre de Sfar (ça va des épisodes du "Minuscule mousquetaire" - la meilleure série que j'ai lue avec "la Vallée des merveilles"- au "Professeur Bell" en passant par "La fille du professeur"[avec Guibert, dont je n'ai jamais réussi à terminer "Le photographe"], "la Sardine de l'espace", et "Socrate le demi-chien") et je crois que mon cas est vraiment désespéré : je trouve ça pourri.

Sfar me donne l'impression d'esquisser des brouillons de personnages et d'avancer avec eux dans le brouillard (je dirai même : le fog, pour faire genre), son objectif : torcher 50 pages. Le problème c'est qu'il ne "voit" pas ses personnages, ce ne sont que des abstractions tirées du néant et qui s'en vont joyeusement vers une destination inconnue. Du coup, pour tromper ce vide assez préoccupant, ça rebondit dans tous les sens : les péripéties s'encha^nent, les deux ex machina invraisemblables s'enfilent les uns après les autres et, hop, tout d'un coup, c'est fini. Bref, l'histoire est perpétuellement en devenir et c'est très rigolo... au début. Parce que, sincérement, c'est vite saoulant : l'humour, globalement faible, n'est pas là pour rattraper le naufrage scénaristique, les dessins sont tordus et pas franchement agréables à regarder...

OK ya des détails sympas (j'adore la gueule des fantômes dans "le Professeur Bell"), ya des petits moments de grâce (le surf, dans "On ne patine pas avec l'amour" -Le minuscule mousquetaire"),  ya de la loufoquerie (les lutins irlandais partouzeurs, la reine Victoria kidnappée par une momie, c'est trooop drôle), ya parfois de superbes couleurs (des pages jaunes fluos énormes, la peau orange du personnage de la Vallée des merveilles)...mais tous ses personnages et ses histoires sont comme la momie de "La fille du professeur" : des créatures sans substance qui tournent à vide.

En gros, pour synthétiser (attention je vais me lancer dans une interprétation puissante): j'ai l'impression que Sfar a décidé plus ou moins consciemment de briser les codes de la bédé traditionnelle en les tournant en dérision (cf. les héros des BD classiques qui viennent parfois jouer les bouffons : le Scorpion, etc.). Il brise les cadres (cf. ses vignettes travioles), n'est pas dupe des effets de manche traditionnels... Tout cela concourt à créer une oeuvre assez originale mais là où ça coince, à mon avis, c'est qu'il reste bloqué à ces non-histoires --et qu'il les multiplie avec rage.

Bon, c'est beaucoup de lignes consacrée à quelque chose qui m'ennuie, je me dis que l'essentiel m'a sûrement échappé (je lis très vite quand je suis à la FNAC et je n'ai donc pas le temps de m'extasier sur les virgules ou le choix de tel mot délicieux dans telle bulle adorablement placée) et il est probable qu'avec mon côté bourrin je sois passé à côté de quelque chose de bien, mais je ne vais pas faire semblant d'aimer non plus.

J'ai découvert pas mal de trucs sympas sinon :

- "Leçon de choses" (titre un peu pourri, "Leçon de vie" était sûrement pris) de Grégory Mardon : l'auteur à dû grandir à la campagne parce que le résultat est saisissant de réalisme. De bonnes idées (le comic lu par le gosse alors que les parents discutent à côté et qui reprend dans ses bulles les paroles des parents c'est très fort : les paroles banales du père deviennent celles d'un super héros, la mère devient une blle blonde évaporée, tout s'emmêle... enfin bon une idée super), quelques petites longueurs mais au total une bonne bédé.

- "La Marie en plastique" (Rabatet et Prudhomme) : l'histoire d'une vieille catholique et de son communiste de mari ; le tome 1 s'arrête sur une scène insoutenable, je suis curieux de voir ce que va donner le tome 2.

- les derniers Istin ("Aleph", "le Sang du Dragon"), de facture honnête - sans plus; le dernir Bilal - a fait mieux; "le Magasin général, Serge" (Loisel, Tripp) - pas eu le temps de le finir...
et je vais arrêter là, je ne vois pas qui peut lire un post aussi long.

204

Re: Bandes dessinées

C'est Rabaté, par Rabatet. Bon, je suis contente que tu aies aimé les momies qui enlèvent la Reine Victoria, au moins :-)

.                                collectif individuel manufacture internet d'objets gentils                             .
[¤=¤] tape            [o=o] VHS           [O=O] ghetto blaster         [O=X] ghetto blaster d'occasion

205

Re: Bandes dessinées

Spip, pas Skip !

"Des quelques 100 millions d'hommes que compte la population de la Russie soviétique, il nous faut en gagner 90 à notre cause. Nous n'avons pas à parler avec les autres, nous devons les exterminer." (G. Zinoviev, 17 septembre 1918)

Re: Bandes dessinées

toast a écrit:

Spip, pas Skip !

Deux doigts coupe-faim?

"Je sens en deux parti[e]s mon esprit divisé." (Pierre Corneille, Le Cid)
"Et en deux sous-parties" (Richard Descoings)

207

Re: Bandes dessinées

Belle contre-louze, fétiche... quand on dit "skip" j'aurais plus tendance à penser :
http://media.houra.fr/ART-IMG-STD/38/80/8717163998038-1.jpg

.                                collectif individuel manufacture internet d'objets gentils                             .
[¤=¤] tape            [o=o] VHS           [O=O] ghetto blaster         [O=X] ghetto blaster d'occasion

208

Re: Bandes dessinées

Merci OZ, correcteur orthographique automatique, XX % /humainemachineàlaver ("Oüi Fm", pour moi, ç'a toujours été la radio de l'Ouïe : écrire Ouï, ça me semblait logique mais bon... Quoi? douleur immense? Rien ne serait rationnel en ce bas monde?)
Enfin bref, heureusement que j'ai relu mon message avant de l'envoyer parce que j'avais écrit "Rebatet" avant de me récrier et d'écrire "Rabatet"[alors que Rebatet lui n'a rien à voir et est auteur de la fameuse "Histoire de la musique" (ça m'a toujours fait beaucoup réfléchir) et accessoirement chroniqueur et rédacteur en chef (??naut süreuh) de "Je sus partout"]. Vertige et nausée : c'était ni Rebatet ni Rabatet mais Rabaté ; les noms -quelle connerie.
Et puis : Skip, pardon Spip (je vais finir par y arriver)
A RECOPIER DEUX FOIS
-Spip
-Spip
-fier suis oui : con tent
Le pire c'est que je me suis relu et qu'il existe encore (au moins deux) photes d'orthographe.
Bon même si ma descente est rentrée dans la légende de la sous-humanité, force est de reconnaître que je manque singulièrement d'entraînement là. Merci merci pour l'humaine (:quotidienne) Connection et pour l'Internet éternel chère faim... Ainsi soit-elle (M.Farmer -que j'avoue).

209

Re: Bandes dessinées

Bon avant d'aller rejoindre la nuit j'aimerais rétablir toute ma vérité : le post ci-dessus n'était qu'un pauvre pastiche.
Pour résumer ça je dirai, enfant taré de la normalité : La Faute orthographique(le tréma du Oüi... et le skip) = Grande honte => grande feinte=> grande honte => ce post empreint de je-ne-sais-quoi de honteux alors que je m'en fous royalement.
Rien de glorieux ni de particulièrement timbré ou imbibé, rien qu'une imitation de la perte de contrôle.

J'ai envie de terminer ce mot comme quelqu'un de bizarre :  quoi? Vous n'avez pas compris? Plus rationnel n'existe pas, plus fou non plus.


Bref je me marre, je feinte. c'est N IMPORTE QUOI.

Re: Bandes dessinées

OZ a écrit:

Belle contre-louze, fétiche... quand on dit "skip" j'aurais plus tendance à penser :
http://media.houra.fr/ART-IMG-STD/38/80 … 8038-1.jpg

Aïe, tu as encore un peu de travail avant d'accéder au troisième degré, OZ tongue

"Je sens en deux parti[e]s mon esprit divisé." (Pierre Corneille, Le Cid)
"Et en deux sous-parties" (Richard Descoings)

211

Re: Bandes dessinées

fétiche a écrit:
OZ a écrit:

Belle contre-louze, fétiche... quand on dit "skip" j'aurais plus tendance à penser :
http://media.houra.fr/ART-IMG-STD/38/80 … 8038-1.jpg

Aïe, tu as encore un peu de travail avant d'accéder au troisième degré, OZ tongue

Tout le monde ne peut pas avoir ton talent.


(j'ai réussi, là ?)

.                                collectif individuel manufacture internet d'objets gentils                             .
[¤=¤] tape            [o=o] VHS           [O=O] ghetto blaster         [O=X] ghetto blaster d'occasion

Re: Bandes dessinées

OZ a écrit:
fétiche a écrit:
OZ a écrit:

Belle contre-louze, fétiche... quand on dit "skip" j'aurais plus tendance à penser :
http://media.houra.fr/ART-IMG-STD/38/80 … 8038-1.jpg

Aïe, tu as encore un peu de travail avant d'accéder au troisième degré, OZ tongue

Tout le monde ne peut pas avoir ton talent.


(j'ai réussi, là ?)

Hm, tu passes trop vite les vitesses...

"Je sens en deux parti[e]s mon esprit divisé." (Pierre Corneille, Le Cid)
"Et en deux sous-parties" (Richard Descoings)

213

Re: Bandes dessinées

Bon, je reprends la discussion d'il y a quelques pages : je me suis procuré le dernier Lapinot de la série qui m'avait jusque là échappé, celui où il décède (désolé de spoiler, mais en même temps tout le monde avait l'air de le savoir sauf moi).

Ben je la trouve glauque cette BD, mais c'est pas une critique au contraire. Je trouve que Trondheim fait très bien passer le truc, malgré (ou grâce ?) à son dessin pourtant naïf et simple. Je peux pas dire que j'aie été surpris par la fin (n'est-ce pas, Oz) mais j'avoue que si on me l'avait pas dit je m'y serais pas attendu : c'est assez surprenant de tuer un personnage comme ça, étant donné que l'ensemble de la série est plutôt bon enfant.

"Ecarte-toi, gnome fétide. Ma virilité n'a pas la place de passer..."

214

Re: Bandes dessinées

Mais !
Mais !
J'aurais pas vu un concombre masqué là ?




NOUVEAU TOME SORTI DEPUIS DEUX SEMAINES DEJA !

.                                collectif individuel manufacture internet d'objets gentils                             .
[¤=¤] tape            [o=o] VHS           [O=O] ghetto blaster         [O=X] ghetto blaster d'occasion

215

Re: Bandes dessinées

Last night a cucumber masquouzé saved my XMas. SHANKIOU.

(\ /)
( . .)
C('')('')                     « i are in your signs »                                            « bukkakin ur bunniz »

216

Re: Bandes dessinées

My pleasure treasure in légumes I trust.

.                                collectif individuel manufacture internet d'objets gentils                             .
[¤=¤] tape            [o=o] VHS           [O=O] ghetto blaster         [O=X] ghetto blaster d'occasion

Re: Bandes dessinées

Trois excellentes BD qui viennent de sortir :

- "La Malédiction du parapluie" de Lewis Trondheim : une série de petites scènes de vie quotidienne, façon Lapinot.
- "Les Sous-sols du Révolu" : sorte de roman graphique où l'on voit un archiviste descendre dans les sous-sols d'un musée mystérieux... avec une mise en scène qui rappelle parfois certains épisodes de "Philémon" de Fred.
- "Muchacho - tome 2" de Emmanuel Lepage (également auteur de l'excellente série "Névé") : réflexion politique sur les mouvements révolutionnaires sud-américains, humanisme, tolérance, etc... et un coup de crayon exceptionnel.

Sinon rien de tel qu'un bon classique : le début de la "Marque jaune" avec la nuit pluvieuse qui enveloppe la Tour de Londres, la scène de torture de Schnappsfürmich dans "QRN sur Bretzelburg", les "HLM" (Habitations Latines Mélangées) de "Astérix gladiateur"...

Et puis une mention spéciale pour les "Idées Noires" de Franquin que je m'étonne de n'avoir pas encore vu cité (mais bon il est tard et j'ai lu le thread un peu rapidement).

Last edited by Vagina (03-12-2006 23:51:29)

218

Re: Bandes dessinées

J'aime bien Lepage. Tu as en effet dû lire un peu rapidement, QRN sur Bretzelburg est cité à plusieurs reprises parce qu'il est vraaaaaaaaiment cool...
Pour les sous-sols du révolu : la couv' m'a fait peur j'ai cru à un Ere Glaciaire façon Fritz Haber.
AH ! AH !
Je plaisante.

.                                collectif individuel manufacture internet d'objets gentils                             .
[¤=¤] tape            [o=o] VHS           [O=O] ghetto blaster         [O=X] ghetto blaster d'occasion

219

Re: Bandes dessinées

Y a pas des HLM aussi dans les Lauriers de César ? A Lutèce ?

(\ /)
( . .)
C('')('')                     « i are in your signs »                                            « bukkakin ur bunniz »

Re: Bandes dessinées

Heeeu je crois que c'est toi qui as lu un peu rapidement mon message, ce sont les "Idées noires" que je n'ai pas trouvé. (heu d'ailleurs "trouvé" ou "trouvées" ?)

221

Re: Bandes dessinées

Nan dans Astérix Gladiateur yen a, et dans le Domaine des Dieux aussi.

.                                collectif individuel manufacture internet d'objets gentils                             .
[¤=¤] tape            [o=o] VHS           [O=O] ghetto blaster         [O=X] ghetto blaster d'occasion

222

Re: Bandes dessinées

Pardon Vagina. Ce n'est pas que je l'ai lu rapidement c'est que, tu peux le dire, il est trop tard pour être intelligents.

.                                collectif individuel manufacture internet d'objets gentils                             .
[¤=¤] tape            [o=o] VHS           [O=O] ghetto blaster         [O=X] ghetto blaster d'occasion

Re: Bandes dessinées

Je ne sais pas si Corto Maltese et les autres BD de Pratt ont été citées, mais sinon...
J'enlève "MU" où Pratt avait vraiment déliré pour son dernier album.

Ankh-Morpork had dallied with many forms of government and had ended up with that form of democracy known as One Man, One Vote. The Patrician was the Man; he had the Vote. -- Discworld politics explained(Terry Pratchett, Mort)

224

Re: Bandes dessinées

Ils ont été moult cités, oui...

.                                collectif individuel manufacture internet d'objets gentils                             .
[¤=¤] tape            [o=o] VHS           [O=O] ghetto blaster         [O=X] ghetto blaster d'occasion

Re: Bandes dessinées

qqn connait blacksad?

226

Re: Bandes dessinées

A peu près 90% de la population mondiale.

.                                collectif individuel manufacture internet d'objets gentils                             .
[¤=¤] tape            [o=o] VHS           [O=O] ghetto blaster         [O=X] ghetto blaster d'occasion

Re: Bandes dessinées

Ouiiiiiiiiiiiiiiiiiii... Graphisme absolument su-per-be.

228

Re: Bandes dessinées

Oui aussi...

.                                collectif individuel manufacture internet d'objets gentils                             .
[¤=¤] tape            [o=o] VHS           [O=O] ghetto blaster         [O=X] ghetto blaster d'occasion

Re: Bandes dessinées

celui avec les loups facho (j'ai oublié le titre) est un veritable bijou

Re: Bandes dessinées

J'attend toujours qu'un fou furieux dessine une adaptation BD du Silmarillion.
Et là je pourrai mourir heureux (mais plus tard).

Last edited by Anonyme (04-12-2006 00:10:04)

Ankh-Morpork had dallied with many forms of government and had ended up with that form of democracy known as One Man, One Vote. The Patrician was the Man; he had the Vote. -- Discworld politics explained(Terry Pratchett, Mort)

231

Re: Bandes dessinées

Et les ours du ku klux klan :-)

.                                collectif individuel manufacture internet d'objets gentils                             .
[¤=¤] tape            [o=o] VHS           [O=O] ghetto blaster         [O=X] ghetto blaster d'occasion

232

Re: Bandes dessinées

Bof a écrit:

J'attend toujours qu'un fou furieux dessine une adaptation BD du Silmarillion.
Et là je pourrai mourir heureux (mais plus tard).

Tu nous ferais pas une fixette ?
De toute façon ça te tuerait. Aucune BD (ni aucun film ni aucune image) ne peut adapter la sorte de symphonie genèse du début.

.                                collectif individuel manufacture internet d'objets gentils                             .
[¤=¤] tape            [o=o] VHS           [O=O] ghetto blaster         [O=X] ghetto blaster d'occasion

Re: Bandes dessinées

Une fixette, sans doute, sans doute....

Ankh-Morpork had dallied with many forms of government and had ended up with that form of democracy known as One Man, One Vote. The Patrician was the Man; he had the Vote. -- Discworld politics explained(Terry Pratchett, Mort)

234

Re: Bandes dessinées

Quelqu'un suit Les Indégivrables de Xavier Gorce dans Le Monde (enfin en tout cas sur lemonde.fr)?
Je trouve ça très drôle.

"Sacrifier la terre au paradis, c'est laisser la proie pour l'ombre." - Hugo, Les Misérables

Paix et Amour.

Re: Bandes dessinées

A lire de toute urgence si ce n'est déjà fait : Le goulag, de Dimitri.
Les différents tomes relatent les trépidantes péripéties d'Eugène Krampon, petit Français de Nogent-sur-Marne qui, comme l'indique le titre, finira au goulag, s'en échappera, se fera rattraper, etc. Très drôle, très noir, parfois très cru.

"Boljemoï !"

Last edited by Witold (06-09-2007 10:47:15)

"Nobody fucks with the Jesus."

Re: Bandes dessinées

Après les problèmes de Tintin au Congo:

"Dans Le petit livre bleu, Antoine Buéno décrit les Schtroumpfs comme totalitaristes, racistes et antisémites"

"Selon l'auteur, le racisme est patent dans l'album des Schtroumpfs noirs où la pureté du sang devient vitale et le brun, laid. Ou dans celui de La Schtroumpfette, quand le blond aryen est idéalisé."

http://www.lexpress.fr/culture/livre/le … tor=AL-447

Oder so ähnlich.

237

Re: Bandes dessinées

C'est prof à Scpo, ça ? L'administration ferait bien d'être un peu plus sélective sur le genre de zigotos allumés du bulbe qu'elle emploie...

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

238

Re: Bandes dessinées

apokrif a écrit:

Après les problèmes de Tintin au Congo:

"Dans Le petit livre bleu, Antoine Buéno décrit les Schtroumpfs comme totalitaristes, racistes et antisémites"

"Selon l'auteur, le racisme est patent dans l'album des Schtroumpfs noirs où la pureté du sang devient vitale et le brun, laid. Ou dans celui de La Schtroumpfette, quand le blond aryen est idéalisé."

http://www.lexpress.fr/culture/livre/le … tor=AL-447

Contre-exemple évident, celui des Schlips dans Le Cosmoschtroumpf, où le Grand Schtroumpf transforme tous les Schtroumpfs du village en Schlips, qui ressemblent en tous points aux Schtroumpfs sauf qu'ils sont bruns et avec des cheveux (tout ça pour faire croire au Cosmoschtroumpf qu'il est arrivé sur une autre planète). Dans Les Schtroumpfs Noirs, l'affection dont sont victimes les Schtroumpfs est beaucoup plus proche d'une zombification qu'autre chose - maladie transmise par la morsure, perte de la raison, force surhumaine.

La dimension sexiste du personnage de la Schtroumpfette est évidente, notamment en raison de sa transformation en idéal de beauté (dans La Schtroumpfette, elle devient blonde et fine alors qu'elle était brune et grosse), mais de là à parler d'idéal aryen... bof.

Le reste de l'analyse ne vole pas très haut. Certes, les Schtroumpfs sont collectivistes, et se rapprochent d'un idéal marxiste (ils sont constamment à travailler sur le pont, et le Schtroumpf Paresseux se voit reprocher constamment son manque d'ouvrage). Peyo insiste beaucoup sur le caractère non-marchand de l'économie des Schtroumpfs (voir Le Schtroumpf Financier). Cependant, il est bien loin d'être totalitaire, dans le sens où l'individu est constamment valorisé (tout le monde part à la rescousse du remplaçant du Grand Schtroumpf dans l'Apprenti Schtroumpf, par exemple), et où il n'y a pas de culte de la personnalité (Le Schtroumpfissime). Le Grand Schtroumpf est plus un idéal de despote éclairé, même s'il lui arrive occasionnellement de faire quelques erreurs.
Par ailleurs, l'autarcie des Schtroumpfs est toute relative. Il y a beaucoup de contacts avec le reste du monde.

Last edited by Broz (10-05-2011 14:37:53)

"Et sans races, comment peut-on parler de racisme?" - sabaidee, 16/05/2014
"Allez, rince ton visage et enlève la merde dans tes yeux, va lire les commentaires des lecteurs du monde (le monde, hein, pas présent ou national hebdo) et tu percevras le degré d'agacement que suscitent ces associations subventionnées..." - sabaidee, 06/09/2016

"(influence léniniste de la "praxis historique réalisante et légitimée par sa propre réalisation historique effective", au sens hégélien du terme, dans l'action islamiste, au travers de l'état islamique - je n'utilise volontairement pas de majuscule pour cet "état" en ce que je lui dénie toute effectivité historique)" - Greg, 18/07/2016

"Oui oui, je maintiens. Il n'y a rien de plus consensuel que le Point. " - FDL, 28/07/2016

Re: Bandes dessinées

Sinon en bd chouette , en ce moment , je vous conseille " Les autres gens" , c'est assez novateur puisque chaque épisode est dessiné par un dessinateur différent ( du coup c'est inégal et y en a pour tout les styles ) et l'histoire est assez prenante  et addictive: genre séries anglo-saxonnes
ps : jai pas d'actions dans l'affaire

Last edited by Keitaro (22-05-2011 17:13:26)

Si vous avez construit des châteaux dans les nuages, votre travail n'est pas vain ; c'est là qu'ils doivent être. À présent, donnez-leurs des fondations!..

240

Re: Bandes dessinées

Coïncidence j'ai acheté et dévoré les deux tomes hier. En effet c'est pas mal du tout et assez novateur comme idée (la BD-série, donc assez addictive oui). D'ailleurs au départ ça n'était que sur internet et avec un abonnement (ce que j'ai découvert qu'après).

Re: Bandes dessinées

Suis-je le seul à voir perçu la filiation entre Les Schtroumpfs noirs et Walking Dead ?

Oder so ähnlich.

242

Re: Bandes dessinées

Depuis le temps que j'attends de faire un truc comme ça.

apokrif a écrit:

Suis-je le seul à voir perçu la filiation entre Les Schtroumpfs noirs et Walking Dead ?

Broz a écrit:

Dans Les Schtroumpfs Noirs, l'affection dont sont victimes les Schtroumpfs est beaucoup plus proche d'une zombification qu'autre chose - maladie transmise par la morsure, perte de la raison, force surhumaine.

"Et sans races, comment peut-on parler de racisme?" - sabaidee, 16/05/2014
"Allez, rince ton visage et enlève la merde dans tes yeux, va lire les commentaires des lecteurs du monde (le monde, hein, pas présent ou national hebdo) et tu percevras le degré d'agacement que suscitent ces associations subventionnées..." - sabaidee, 06/09/2016

"(influence léniniste de la "praxis historique réalisante et légitimée par sa propre réalisation historique effective", au sens hégélien du terme, dans l'action islamiste, au travers de l'état islamique - je n'utilise volontairement pas de majuscule pour cet "état" en ce que je lui dénie toute effectivité historique)" - Greg, 18/07/2016

"Oui oui, je maintiens. Il n'y a rien de plus consensuel que le Point. " - FDL, 28/07/2016

Re: Bandes dessinées

Broz a écrit:

Depuis le temps que j'attends de faire un truc comme ça.

Trouver son alter ego grâce aux zombies, voilà qui n'est pas banal  cool

Last edited by apokrif (03-06-2011 23:02:15)

Oder so ähnlich.

244

Re: Bandes dessinées

Tu vas un peu vite en besogne.

"Et sans races, comment peut-on parler de racisme?" - sabaidee, 16/05/2014
"Allez, rince ton visage et enlève la merde dans tes yeux, va lire les commentaires des lecteurs du monde (le monde, hein, pas présent ou national hebdo) et tu percevras le degré d'agacement que suscitent ces associations subventionnées..." - sabaidee, 06/09/2016

"(influence léniniste de la "praxis historique réalisante et légitimée par sa propre réalisation historique effective", au sens hégélien du terme, dans l'action islamiste, au travers de l'état islamique - je n'utilise volontairement pas de majuscule pour cet "état" en ce que je lui dénie toute effectivité historique)" - Greg, 18/07/2016

"Oui oui, je maintiens. Il n'y a rien de plus consensuel que le Point. " - FDL, 28/07/2016

245

Re: Bandes dessinées

http://www.springerlink.com/content/x161246067q0h638/

246

Re: Bandes dessinées

C'est moi ou Michel Serres est devenu complètement gâteux et sénile ?

Le Monde a écrit:

Astérix est-il « fasciste » ? Michel Serres lance un débat de chercheurs

Dimanche 18 septembre, sur France Info, le philosophe Michel Serres accusait la bande dessinée Astérix de faire "un éloge du fascisme et du nazisme". Il expliquait notamment que "tous, absolument tous les problèmes se résolvent toujours à coups de poing" dans la bande dessinée d'Uderzo et Goscinny, "comme si la force physique était une solution à tous les problèmes et à tous les maux". Michel Serres affirmait sans rire que la potion magique du Gaulois était une forme d'"éloge de la drogue" et que l'écrasement régulier du barde Assurancetourix représentait un "mépris de la culture" et, motif récurrent, une glorification de la "force pure".

Mercredi, sur le site des Inrockuptibles, Damien Boone, jeune chercheur en science politique à l'université de Lille, répond au tintinophile Michel Serres, l'accusant de nier "le style même" de la bande dessinée (son second degré et ses ressorts comiques à gnons et baffes répétées). Il défend la dimension "magique" et imaginaire de la potion du même nom et le droit des barbares aux oreilles sensibles de bâillonner un barde, certes symbole de la culture, mais "qui chante faux".

Damien Boone rappelle enfin qu'Astérix avait été interprété comme un héros gaulliste dans les années 1960 (symbole de la résistance du général et de la Ve République naissante aux empires américain et soviétique) et de tous temps comme une métaphore de la résistance française à l'occupation nazie durant la seconde guerre mondiale.

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

Re: Bandes dessinées

FDL a écrit:

Il expliquait notamment que "tous, absolument tous les problèmes se résolvent toujours à coups de poing" dans la bande dessinée d'Uderzo et Goscinny, "comme si la force physique était une solution à tous les problèmes et à tous les maux".

Son point de vue est évidemment faux: voir par exemple la guerre psychologique dans La Zizanie, le remplacement des combats par des joutes intellectuelles dans les jeux du cirque dans Astérix gladiateur ou encore le dialogue interculturel et le triomphe du fonctionnaire intègre dans Astérix chez les Helvètes.

Last edited by apokrif (22-09-2011 17:37:12)

Oder so ähnlich.

Re: Bandes dessinées

apokrif a écrit:
FDL a écrit:

Il expliquait notamment que "tous, absolument tous les problèmes se résolvent toujours à coups de poing" dans la bande dessinée d'Uderzo et Goscinny, "comme si la force physique était une solution à tous les problèmes et à tous les maux".

Son point de vue est évidemment faux: voir par exemple la guerre psychologique dans La Zizanie, le remplacement des combats par des joutes intellectuelles dans les jeux du cirque dans Astérix gladiateur ou encore le dialogue interculturel et le triomphe du fonctionnaire intègre dans Astérix chez les Helvètes.

Est-ce le moment d'initier un immense autodafé à la gloire d'Asterix ?

249

Re: Bandes dessinées

http://www.lefigaro.fr/bd/2011/09/26/03 … anches.php :

La nouvelle est officialisée, Jean-Yves Ferri scénarisera le prochain Astérix. Celui qui a su dévoiler l'aura comique du général De gaulle a été choisi par Albert Uderzo pour reprendre le flambeau de la série culte.

250

Re: Bandes dessinées

neosushi a écrit:

Est-ce le moment d'initier un immense autodafé à la gloire d'Asterix ?

Si c'est l'occasion de cramer tous les exemplaires de Le ciel lui tombe sur la tête, je vote oui.

"Et sans races, comment peut-on parler de racisme?" - sabaidee, 16/05/2014
"Allez, rince ton visage et enlève la merde dans tes yeux, va lire les commentaires des lecteurs du monde (le monde, hein, pas présent ou national hebdo) et tu percevras le degré d'agacement que suscitent ces associations subventionnées..." - sabaidee, 06/09/2016

"(influence léniniste de la "praxis historique réalisante et légitimée par sa propre réalisation historique effective", au sens hégélien du terme, dans l'action islamiste, au travers de l'état islamique - je n'utilise volontairement pas de majuscule pour cet "état" en ce que je lui dénie toute effectivité historique)" - Greg, 18/07/2016

"Oui oui, je maintiens. Il n'y a rien de plus consensuel que le Point. " - FDL, 28/07/2016