101

Re: Crash en série

Mathieu a écrit:
Free French a écrit:

les structures vieillisses bien

Soit fb a un faible pour toi, soit elle est distraite aujourd'hui.

Une chose est sûre : fb est amoureuse.

Hrrrgnééé?

(j'vous d'mande pardon m'sieur dames, période d'examens, mon demi-neurone révise trop pour son bien en ce moment, ça a des conséquences néfastes pour les PANs.)

"The best lack all convictions, while the worst
Are full of passionate intensity."  --WBY, The Second Coming

102

Re: Crash en série

drei reloaded a écrit:
toast a écrit:

Le graphique du Monde est la plus belle illustration de la connerie populaire que j'ai pu lire cette année.

La dégradation de la sécurité... pas encore mais peut-être à venir.

Je lance un dé à x faces, x étant le nb d'avions en activité divisé par p(accidents). J'obtiens le chiffre 1 trois fois en trois jours. 54% des Français pensent que c'est un complot mondial dirigé par l'Amicale de la Dégradation des Dés à x Faces.

"Des quelques 100 millions d'hommes que compte la population de la Russie soviétique, il nous faut en gagner 90 à notre cause. Nous n'avons pas à parler avec les autres, nous devons les exterminer." (G. Zinoviev, 17 septembre 1918)

Re: Crash en série

Toast, on est d'accord, le débat actuel sur la sécurité est un effet de panique dû à un enchaînement d'événements malheureux. Néanmoins, les réductions de coûts sont déjà une réalité dans cette industrie, bien que pour l'instant cela se limite à des gels de salaires, des réductions de faux-frais (genre repas), moins de personnel à bord, partage des vols avec des compagnies partenaires, etc.
Je ne sais pas combien de temps cela suffira. Le prix du pétrole n'est pas près de baisser manifestement, il faudra faire un choix: soit remonter les prix des billets à un moment, ce qui risque de réduire pas mal de vols à des vols purement business, soit faire des économies sur l'entretien de la flotte/ exploiter davantage cette flotte.

"Every society honors its live conformists and its dead troublemakers."
“Cynicism is an unpleasant way of saying the truth.”

Re: Crash en série

Reuters a écrit:

BUDAPEST (Reuters) - Un Airbus d'une compagnie turque avec plus de 300 personnes à bord a dû effectuer un atterrissage d'urgence à Budapest après la panne de l'un de ses deux moteurs, a déclaré une porte-parole de l'aéroport de la capitale hongroise.

L'Airbus A 300 de Fly Air, transportant 292 passagers et 11 membres d'équipage, reliait Istanbul à Bruxelles. Il s'est posé sans difficultés et aucun blessé n'est à déplorer.

"Le pilote a informé que l'un des moteurs était en panne et l'avion a réalisé son approche avec un seul moteur", a déclaré jeudi Ibolya Forika, porte-parole de l'aéroport de Budapest.

On ignore pour l'heure ce qui a pu causer la panne du moteur.

La compagnie charter Fly Air, qui a ouvert ses premiers vols en 2002, dispose d'une flotte de 13 avions, dont sept Airbus A300, peut-on lire sur son site internet..

...

"On dit d'un accusé qu'il est cuit quand son avocat n'est pas cru."   
Pierre Dac

Re: Crash en série

Trois petites choses:

-Le train transporte autant de passagers (parfois plus) que les avions.
-Vos calculs sont toujours basés sur la distance. (pas la durée)
- Il n'y a pas de raisons valables de craindre la sûreté des avions (mais des raisons valables pour remettre en cause le fait que l'avion n'est pas forcément le moyen de locomotion le plus sûr)

Last edited by babybarn007 (18-08-2005 12:56:21)

"Your representative owes you, not his industry only, but his judgment; and he betrays, instead of serving you, if he sacrifices it to your opinion."
"I am a selfish, petty, waste of the oxygen in the air that useful people could be using".
"You campaign in poetry, you govern in prose".

106

Re: Crash en série

drei reloaded a écrit:

Toast, on est d'accord, le débat actuel sur la sécurité est un effet de panique dû à un enchaînement d'événements malheureux. Néanmoins, les réductions de coûts sont déjà une réalité dans cette industrie, bien que pour l'instant cela se limite à des gels de salaires, des réductions de faux-frais (genre repas), moins de personnel à bord, partage des vols avec des compagnies partenaires, etc.

Tout s'explique : il n'y avait qu'un demi-pilote hypoglycémique dans le cockpit.

"Des quelques 100 millions d'hommes que compte la population de la Russie soviétique, il nous faut en gagner 90 à notre cause. Nous n'avons pas à parler avec les autres, nous devons les exterminer." (G. Zinoviev, 17 septembre 1918)

Re: Crash en série

une future carrière sur rire et chansons, toast? ;o)

"Every society honors its live conformists and its dead troublemakers."
“Cynicism is an unpleasant way of saying the truth.”

108

Re: Crash en série

Il paraît qu'Anne Roumanoff a fait Sc Po, alors....

"Ecarte-toi, gnome fétide. Ma virilité n'a pas la place de passer..."

Re: Crash en série

Toast au Splendid... Les petites annonces de Toast... Toast et les tréconnus?

"Every society honors its live conformists and its dead troublemakers."
“Cynicism is an unpleasant way of saying the truth.”

Re: Crash en série

Le Monde se doit à coeur joie avec les sondages aujourd'hui...

Last edited by géraud (18-08-2005 14:28:27)

Re: Crash en série

Le vrai problème: la santé économique des compagnies
Luc Debraine

Malgré les drames récents, la sécurité aérienne reste globalement excellente.

Un drame au large de la Sicile (seize tués), un autre dimanche en Grèce (121 tués), un troisième hier au Venezuela (160 tués), sans compter le crash d'un long-courrier d'Air France sur l'aéroport de Toronto qui aurait pu tourner à la catastrophe: août 2005 est décidément un mois tragique pour l'aviation civile mondiale. Les uns invoquent la loi des séries, les autres sortent des statistiques apocalyptiques («Les charters sont dix-sept fois plus dangereux que les avions de ligne!»), et beaucoup s'inquiètent – quoi de plus normal – à la perspective prochaine de monter dans un Airbus ou dans un Boeing.
Le mal est fait: l'avion, de loin le plus sûr des moyens de transport, est à nouveau perçu comme dangereux. Alors même que les faits, les chiffres, voire le bon sens, brossent un tableau tout autre. «Jamais l'industrie aérienne, malgré l'importante augmentation du trafic, n'a été aussi sûre qu'aujourd'hui», note Daniel Höltgen, porte-parole de l'Agence européenne de la sécurité aérienne. Jusqu'à cet été, les principales compagnies d'aviation mondiales présentaient un bilan inédit en termes de sécurité. Selon la revue spécialisée Flight International, il n'y avait pas eu de décès accidentels dans des gros jets de ligne en Europe, en Amérique du Nord et en Asie australe ces trois dernières années. Le bilan est, durant la même période, moins favorable dans les régions à risques que restent l'Afrique, les ex-Républiques soviétiques et l'Amérique du Sud. Mais même dans ces trois régions, les progrès sont manifestes: le nombre de tués par million de vols est le tiers de ce qu'il était il y a vingt ans.

Les plus petites compagnies ne sont pas les plus risquées
Le danger différencié des compagnies charters, à bas prix ou de lignes ne résistent pas non plus à l'examen. D'abord parce que les frontières entre ces différents types de transporteurs sont de plus en plus difficiles à tracer. La même entité commerciale peut se subdiviser en ligne «low-cost», en voyages de groupe ou voyages normaux. «Nous préférons désormais distinguer le transport commercial du transport non commercial. Nous ne faisons pas non plus de différences de taille entre les compagnies: ce n'est pas parce qu'elles sont plus petites qu'elles sont plus dangereuses», précise le Suisse André Auer, à la tête de la JAA (Joint Aviation Authorities), l'entité qui regroupe les bureaux européens de l'aviation civile.
Si l'on regarde à la loupe les compagnies «low-cost» qui essaiment partout, le constat au chapitre des accidents est là encore plus que favorable. «Il est même exceptionnel, note David Learmont, responsable des questions de sécurité à la revue Flight International. Ryanair ou Easyjet ont une réputation sans tache.» Aux Etats-Unis, la compagnie à bas prix South West a fait voler ses Boeing 737 (le type d'avion accidenté dimanche en Grèce) plus de 12 millions de fois sans aucun accident mortel. Charters ou à bas prix, ces compagnies ont pour la plupart des flottes jeunes, souvent renouvelées et bien entretenues.
«Le vrai problème réside dans la santé économique des compagnies aériennes», précise un ingénieur spécialisé dans la maintenance des avions de ligne à Paris-Roissy. «Peu importe qu'elles soient petites ou grandes, qu'elles offrent des billets à bas prix ou de groupe, explique-t-il sous couvert d'anonymat. Si la compagnie gagne de l'argent, elle sera à même de couvrir les frais d'entretien de sa flotte, poste où les dépenses sont très lourdes. Mais si elle perd de l'argent, elle aura tendance à économiser sur tous les postes, y compris la maintenance. Voilà la vraie ligne de démarcation entre les compagnies à risques et les autres.»
Cet avis n'est pas partagé par tous. «Pour moi, le vrai critère est la manière dont les problèmes de sécurité, qui sont les mêmes partout, sont résolus dans les différentes régions du monde, estime Fraser Goodwin, expert au Conseil européen pour la sécurité des transports. La sécurité, c'est aussi une affaire de culture, de contexte régional. Des pays ont développé un savoir et des exigences dans ce domaine, d'autres y portent hélas moins d'attention.»

Excellent article du Temps, excellent journal d'un excellent pays.
www.letemps.ch

FF

112

Re: Crash en série

Mais non le vrai problème c'est le doublement du trafic d'ici 2020. Tu as un Concorde de retard.

113

Re: Crash en série

Mais y'a pas le feu au lac...

Vu le prix du pétrole, doublement du traffic d'ici 2020 je demande à voir.

"The best lack all convictions, while the worst
Are full of passionate intensity."  --WBY, The Second Coming

Re: Crash en série

fb a écrit:

Mais y'a pas le feu au lac...

Vu le prix du pétrole, doublement du traffic d'ici 2020 je demande à voir.

Y'a qu'en France et en Iran qu'on sera sauvé. Vive les centrales nucléaires.

115

Re: Crash en série

traffic.

A revoir ton orthographe?

Re: Crash en série

la degradation de la securité ne concerne pas seulement les compagnies low coast.
aurait-on deja oublié la mort de l'hotesse sur la passerelle retirée trop vite ?
http://www.eurocockpit.com/archives/indiv/E005499.php

eurocockpit a écrit:

23 fevrier
l'Inspection du Travail a remis à Air France un document  qui pointe le non-respect de règles élémentaires de sécurité dans la manipulation des matériels de piste, ce qui peut laisser penser que tout n'est peut-être pas aussi simple et que l'accident a des causes multiples.

On peut ainsi se dire que si tout un système se développe et qu'il favorise les accidents, les responsabilités sont sans doute plus larges que la simple faute individuelle.

http://www.eurocockpit.com/archives/indiv/E005728.php

14 avril
Ainsi, un inspecteur du Travail avait rendu un rapport sans concession sur la sécurité des méthodes Air France, qui de son côté a obtenu immédiatement un contre-rapport bienveillant de la direction régionale du Travail, qui n'hésitait pas à critiquer tout à coup les méthodes de son inspecteur, tout en préconisant des petites mesures de sécurité qui furent adoptées le jour même par Air France.

Une série d'empressements bien suspects pour qui s'y connaît un peu en communication

Last edited by sheila (18-08-2005 17:29:57)

Re: Crash en série

sheila a écrit:

la degradation de la securité ne concerne pas seulement les compagnies low coast.

La degradation de la securité ne concerne pas les compagnies low cost [edit : tu as lu l'article posté ci dessus ?] mais (certains) charters et autres compagnies qui ont leur pavillon (de complaisance) dans des PVD.

sheila a écrit:

aurait-on deja oublié la mort de l'hotesse sur la passerelle retirée trop vite ?

La réaction des syndicats avait été scandaleuse après cet accident (demande de réintégration immédiate des employés coupables.

FF

Last edited by Free French (18-08-2005 17:32:58)

Re: Crash en série

oui j ai lu l article . c 'etait juste un complement

Free French a écrit:

La réaction des syndicats avait été scandaleuse après cet accident (demande de réintégration immédiate des employés coupables.

FF

http://www.eurocockpit.com/archives/indiv/E005728.php

14 avril

...
Il reste que la procédure judiciaire est toujours en cours, et que le magistrat instructeur n'a toujours pas entendu l'agent licencié. Cette procédure reste l'ultime chance d'avoir un accès aux causes réelles de l'accident, afin d'atteindre un but qui semble oublié de tous, et qui est que cela ne se reproduise jamais.

j ai pas trouvé d autres infos sur l'enquete en question et donc on peut encore envisager:
d une part  que le licenciement a ete abusif
d autre part (mais avec avec plus de certitudes) que les personnels navigants ont ete exposés a des risques supplementaires du fait d air france (4 incidents de ce type en 2004+ 3 en janv et fev 05)

sans la greve, combien d incidents aurait-on eut depuis ?

Last edited by sheila (18-08-2005 17:54:13)

Re: Crash en série

a propos de l'hôtesse tragiquement décédée:

Lors de l'arrivée en provenance de Biarritz, à Paris Orly, un passager a fait un malaise, ce qui a obligé le débarquement des passagers par la passerelle arrière (et non par le "tube"). Or, le conducteur de la passerelle mobile, déjà blâmé à plusieurs reprises pour manquement aux règles de sécurité (employé d'un sous traitant Air France) a fait une faute grave,provocant la chute de l'hotesse.

Le licenciement n'était manifestement pas abusif, il s'agit d'une entorse individuelle aux règles de sécurité qui a eu des conséquences tragiques. Air France dispose ainsi d'un cahier des charges très strictes ,et de procédures elles aussi très strictes quand aux techniques de débarquement.

C'est la décision qui a été rendue lors du jugement, on ne peut que la croire.

PAr contre je viens de lire le courrier adressé à la présidence d'Air FRance (cf précédent post de Sheila):

effectivement, même si les règles "sur le papier" sont bonnes, l'erreur humaine est trop vite arrivée; une sécurité électronique (caméras???) des passerelles devrait être mise en place; mais Air France n'est dans ce cas pas la seule compagnie concernée!!! Toutes les compagnies mondiales exploitant des passerelles (soit 100% des compagnies, tous les aéroports ne disposant pas de tubes) sont alors concernées!

Sinon, ne pas croire un mot de la "liste blanche" ( http://www.lefigaro.fr/france/20050817.FIG0276.html ) que le Figaro vient de publier sur Internet : on se demande d'où ils la sortent, et elle ne veut rien dire...

Last edited by deltahotel (18-08-2005 18:28:13)

"due to possible interferences with the avionics of this crappy aircraft, you are kindly requested to keep your blackberry off until the aircraft comes to a complete stop at the gate at London city"

120

Re: Crash en série

drei reloaded a écrit:

grosso merdo:

Cette expression est HORRIBLE !!!!!!!!!!!! ça me fait penser à RiL qd je lis ça
c'est affreux à entendre

Admin

Re: Crash en série

Désolé, vieille école...

"Every society honors its live conformists and its dead troublemakers."
“Cynicism is an unpleasant way of saying the truth.”

122

Re: Crash en série

non mais c'est moi qui ai un blocage je crois

Admin

123

Re: Crash en série

Beigbeder adore cette expression.

"Des quelques 100 millions d'hommes que compte la population de la Russie soviétique, il nous faut en gagner 90 à notre cause. Nous n'avons pas à parler avec les autres, nous devons les exterminer." (G. Zinoviev, 17 septembre 1918)

Re: Crash en série

Beigbeder adore tout ce qui est à base de gros mots

"Every society honors its live conformists and its dead troublemakers."
“Cynicism is an unpleasant way of saying the truth.”

125

Re: Crash en série

Oui, c'est de son côté pipicaca que Jourde et Nolleau avaient tiré leur critique de Beigbeder : "C'est Toto qui écrit un roman".

À lire : La littérature sans estomac (L'Esprit des Péninsules, 2002) -- Cf. aussi le Jourde et Nolleau. Dans un de ses derniers textes, Pierrre Assouline en parle sur son blog.

"Des quelques 100 millions d'hommes que compte la population de la Russie soviétique, il nous faut en gagner 90 à notre cause. Nous n'avons pas à parler avec les autres, nous devons les exterminer." (G. Zinoviev, 17 septembre 1918)

Re: Crash en série

A lire surtout : Petit déjeuner chez Tyrannie, suivi de le Crétinisme alpin.

Et je crois que c'est Naulleau.

"Your representative owes you, not his industry only, but his judgment; and he betrays, instead of serving you, if he sacrifices it to your opinion."
"I am a selfish, petty, waste of the oxygen in the air that useful people could be using".
"You campaign in poetry, you govern in prose".

127

Re: Crash en série

Oui, typo : Naulleau.

Je n'ai pas lu "Petit déjeuner…" mais je fais confiance à l'auteur (son collègue Jourde enseigne à 200m de mon IEP ; il a signé qq articles dans le Diplo aussi).

"Des quelques 100 millions d'hommes que compte la population de la Russie soviétique, il nous faut en gagner 90 à notre cause. Nous n'avons pas à parler avec les autres, nous devons les exterminer." (G. Zinoviev, 17 septembre 1918)

Re: Crash en série

Oui, si mon souvenir est bon, il avait publié un article sur les universités françaises qui était sympathique comme tout.

Last edited by babybarn007 (19-08-2005 10:47:36)

"Your representative owes you, not his industry only, but his judgment; and he betrays, instead of serving you, if he sacrifices it to your opinion."
"I am a selfish, petty, waste of the oxygen in the air that useful people could be using".
"You campaign in poetry, you govern in prose".

Re: Crash en série

Le lien pour ceux que cela intéresse : http://www.monde-diplomatique.fr/2003/09/JOURDE/10496

"Your representative owes you, not his industry only, but his judgment; and he betrays, instead of serving you, if he sacrifices it to your opinion."
"I am a selfish, petty, waste of the oxygen in the air that useful people could be using".
"You campaign in poetry, you govern in prose".

Re: Crash en série

Sunday August 21, 2005
The Observer

http://translate.google.com/translate?u … uage_tools

Airline pilots 'lack basic skills'
Airline pilots increasingly lack 'basic flying skills' and may be unable to cope with an in-flight emergency such as sudden machine failure, internal documents from Britain's major pilots' union claim.

The British Airline Pilots' Association (Balpa) has raised concern that passenger safety could be at risk because pilots are not being encouraged or trained to fly manually. The union warns that pilots, under pressure from airlines, are becoming too reliant on 'automated' systems and this means the 'safe operation of a modern commercial aircraft is compromised'.

http://www.assemblee-nationale.fr/12/ra … 717-t1.asp

les vols charters représentent un potentiel de risque dix-sept fois plus élevé que les vols de ligne

Last edited by sheila (22-08-2005 17:54:36)

Re: Crash en série

Statistique bidon. 17 x 0,000001 = 0,000001
Il faut différencier les compagnies :
- low-costs (Ryanair, Easyjet) -> au moins aussi sûres (flottes jeunes et standardisées)
- charters sérieuses (qui se soucient de leur salariés mis à l'index et stigmatisés alors qu'ils font du boulot sérieux)
- compagnies "champigons" qui poussent aussi vite qu'elles disparaissent.

Faire une liste serait de toutes façons discriminatoire et arbitraire, par moi même, Le Figaro ou autre, personne ne dispose des infos pour juger (elles restent confidentielles et c'est bien comme cela, pour que la confiance règne entre controleurs et controlés). Le jour ou tout est public les compagnies refuseront de se faire contrôler dans les pays tatillons (Europe, Etats-Unis).

FF

Last edited by Free French (23-08-2005 06:56:34)

Re: Crash en série

Tirez plutôt sur les avocats que sur les pilotes, navigants et techniciens :
http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0 … 747,0.html

Re: Crash en série

sheila a écrit:

Sunday August 21, 2005
The Observer
The British Airline Pilots' Association (Balpa) has raised concern that passenger safety could be at risk because pilots are not being encouraged or trained to fly manually. The union warns that pilots, under pressure from airlines, are becoming too reliant on 'automated' systems and this means the 'safe operation of a modern commercial aircraft is compromised'.

Pas faux. C'est la critique que l'on fait aux pilotes d'airbus A340 notamment, qui ne font bien souvent un atterrissage manuel qu'une fois par mois!

Free French: tout à fait d'accord avec la distinction charters de qualité (star airlines, corsair, aigle azur) et compagnies de m*****... Et encore une fois les journalistes se sont surpassés avec des statistiques sorties d'on ne sais où!

bon moi je vais bosser
bonne journée

Last edited by deltahotel (23-08-2005 06:56:53)

"due to possible interferences with the avionics of this crappy aircraft, you are kindly requested to keep your blackberry off until the aircraft comes to a complete stop at the gate at London city"

134

Re: Crash en série

sheila a écrit:

http://www.assemblee-nationale.fr/12/ra … 717-t1.asp

les vols charters représentent un potentiel de risque dix-sept fois plus élevé que les vols de ligne

Cocktail-bar calculations, comme l'a déjà suggéré FF.

Le risque de glisser sur un tract du PCF et de se tuer en se heurtant la tête sur un stelle érigée à la mémoire de George Marchais est 600 fois supérieur au risque de glisser sur un tract de LO et de se tuer en se heurtant la tête sur un stelle érigée à la mémoire d'Arlette, conclusion le danger que représente le PCF pour la sécurité des citoyens est préoccupante et fait partie des priorités de l'action de notre gouvernement merci messieurs à demain pour un nouveau point sur la situation.

"Des quelques 100 millions d'hommes que compte la population de la Russie soviétique, il nous faut en gagner 90 à notre cause. Nous n'avons pas à parler avec les autres, nous devons les exterminer." (G. Zinoviev, 17 septembre 1918)

Re: Crash en série

Nomalement ils sont formés pour les aterrisages manuels. Je veux dire, avant d'entamer la formation IFR, on fait du vol à vue normalement... non ?

Chuck Norris ne fait pas de fautes d'orthographe, c'est l'orthographe qui fait des fautes de Chuck Norris.

"Only those who dare to fail greatly, can achieve greatly"

Re: Crash en série

Oui oui mais on perd un peu la main (au bout de 10000 heures sans incident par exemple et sur avions ou le PA est omniprésent (Airbus)).

Plus de détails sur :
http://forums.radiocockpit.com/
(ayez une adresse email non commerciale (gmail yahoo hotmail) pour vous inscrire et évitez le trolling).

P.S.:
Tu évites le PAN pour connaître IFR : atterrissage avec 2 t.

Re: Crash en série

toast, j ai compté  2 deputés communistes dans le rapport en question.
(les autres sont UMP1, UMP2 et UDF)

Re: Crash en série

Un Spitfire (réplique) s'est écrasé en Suisse samedi dernier en Suisse à Dittingen, le pilote est mort. Puisse sa famille s'en remettre.
http://www.onlinereports.ch/Aktualitaet … eugabsturz
(svp, n'allez pas gloser sur les avions de collection 17 fois plus dangereux que les autres).
Je tenais juste à le signaler depuis que j'ai appris la nouvelle (via aéroforums) pour prouver que malheureusement, des crashs, il en arrive tous les jours, sans loi des séries, et que, sans tomber dans le fatalisme, il n'est pas nécessaire d'en tirer des théories ou des déclarations chocs.

Last edited by Free French (23-08-2005 23:14:55)

Re: Crash en série

Un autre avion s'est écrasé au Pérou... ENCORE

http://www.lemonde.fr/web/depeches/0,14 … -37,0.html

Last edited by Poughkee (23-08-2005 23:35:00)

"L'imagination est plus importante que la connaissance." (Albert Einstein)

Re: Crash en série

http://www.arte-tv.com/fr/histoire-soci … 53096.html

Les catastrophes aériennes des dernières semaines au Venezuela, à Chypre et en Sicile posent la question de la sécurité du transport aérien. Quels sont les dangers qui le guettent ? THEMA enquête.

Rediffusion mercredi 24 août à partir de 15h15

Re: Crash en série

Je ne l'ai pas vu mais ai eu des compte-rendus (sur radiocockpit). D'après eu ça a été une bonne émission de vulgarisation.
Petit clin d'oeil : Mr Aslanian a la fin aurait parlé de la ligne Maginot (sur une chaine (franco)-allemande !)
FF

142

Re: Crash en série

J'ai regardé le premier reportage de l'émission, sur la catastrophe du Swissair 111. En fait on a pas appris grand chose, mais c'était intéressant de suivre le travail des enquêteurs sur plusieurs années, et de voir le puzzle se reconstituer petit à petit.

Re: Crash en série

Ca continue...

Accident d'avion en Amazonie péruvienne: 39 morts et 59 rescapés

Les recherches se sont poursuivies mercredi autour du Boeing 737-200 de la compagnie péruvienne Tans qui s'est écrasé la veille en Amazonie en tentant un atterrissage d'urgence en pleine tempête, faisant 39 morts.

59 occupants de l'appareil, tombé dans une zone marécageuse près de Pucallpa, à 840 km au nord-est de Lima, ont survécu à l'accident.

Deux Péruviens originaires de Pucallpa se sont présentés mercredi aux autorités locales. Tans a donc révisé à la hausse le nombre de rescapés, passé de 57 à 59 sur un total de 98 voyageurs (92 passagers, 6 membres d'équipage).

Les deux boîtes noires de l'avion ont été retrouvées et seront envoyées aux Etats-Unis pour y être décryptées, selon le porte-parole de Tans, Jorge Belevan.

Il a rectifié le nombre d'occupants de l'avion, affirmant qu'il transportait 98 personnes (92 passagers, 6 membres d'équipage) et non 100 comme il l'avait dit mardi.

Sur place, les recherches de corps sont rendues difficiles à cause de fortes pluies. Policiers et pompiers ont trouvé mercredi des restes humains carbonisés, a indiqué le procureur Cesar Arroyo, chargé de l'enquête.

Le général Ariosto Obregon, chef de la police de Pucallpa, a indiqué que 41 corps ou parties de cadavres ont été récupérés. "L'identification sera difficile car nombre d'entre eux sont mutilés", selon lui.

Au total, 18 étrangers --et non 16 comme indiqué la veille par la compagnie-- se trouvaient à bord de l'avion: onze Américains, un Australien, quatre Italiens, une Espagnole et une Colombienne.

Un Italien, une Espagnole et une Colombienne ont été identifiés parmi les morts alors qu'il y a trois rescapés italiens, selon la police. Six Américains d'une même famille, les Vivas, ont aussi eu la vie sauve.

"Cela a été un miracle, toute ma famille va bien", a déclaré Vilma Vivas qui voyageait avec son mari, ses trois filles et son gendre.

Simone Simonini, l'un des rescapés italiens, a raconté à l'AFP être sorti de l'appareil par le hublot d'une issue de secours avec sa fiancée.

L'avion, en provenance de Lima s'apprêtait à atterrir à Pucallpa et se trouvait à environ 8 kilomètres lorsque l'accident s'est produit.

Selon le porte-parole de Tans, le Boeing était prêt à atterrir lorsqu'il a été déporté par des "vents contraires" et violents.

"L'atterrissage d'urgence a permis pour le moins qu'il y ait des survivants", a-t-il souligné.

Un témoin, cité par la radio RPP de Lima, a affirmé qu'il y avait des cadavres dans un rayon de 150 m autour de l'avion dont des enfants et des bébés. Selon la directrice de l'hôpital de Pucallpa, Esperanza Gomez, 57 survivants ont reçu des soins dans différents établissements de la région.

Un touriste italien, une jeune Espagnole de 27 ans et une Colombienne de 37 ans qui travaillait pour une firme agricole, ont été identifiés parmi les morts, selon la police. Six Américains d'une même famille, les Vivas, ont aussi eu la vie sauve.

"Cela a été un miracle, toute ma famille va bien", a déclaré Vilma Vivas qui voyageait avec son mari, ses trois filles et son gendre.

Simone Simonini, l'un des trois rescapés italiens, a raconté à l'AFP être sorti de l'appareil par le hublot d'une issue de secours avec sa fiancée.

L'avion, en provenance de Lima s'apprêtait à atterrir à Pucallpa et se trouvait à environ 8 km lorsque l'accident s'est produit.

Selon le porte-parole de Tans, le Boeing était prêt à atterrir lorsqu'il a été déporté par des "vents contraires" et violents. "L'atterrissage d'urgence a permis pour le moins qu'il y ait des survivants", a-t-il estimé.

L'accident a provoqué une polémique au Pérou où des députés ont réclamé la démission du ministre des Transports René Ortiz. Tans est une compagnie publique à la flotte vieillissante qui traverse des difficultés économiques. Des experts ont estimé en outre que le pilote avait fait une "erreur de débutant" en essayant d'atterrir à vue, en pleine tourmente.

Tans, spécialisée dans les liaisons intérieures notamment vers les zones reculées d'Amazonie, a enregistré six accidents depuis 1992, ayant fait 65 morts, dont le dernier remonte à janvier 2003, selon le site internet spécialisé Aviation Safety Network.

L'accident du Boeing 737-200 de la Tans est la cinquième catastrophe aérienne dans le monde depuis début août. Les quatre premières ont fait 294 morts et trois disparus.

Une semaine avant l'accident au Pérou, un McDonnell Douglas de la compagnie colombienne West Caribbean s'était écrasé dans le nord-ouest du Venezuela, tuant ses 160 occupants dont 152 Français de Martinique de retour d'une semaine de vacances au Panama.

144

Re: Crash en série

L'Equipe.fr a écrit:

29/08/2005
Foot - L1 - Lyon : Incident dans l'avion de l'OL

Un incident est survenu dans la nuit de dimanche à lundi dans l'avion qui ramenait le groupe lyonnais de son déplacement à Auxerre, au moment de l'atterrissage. A son arrivée à 1 heure du matin, le train d'atterrissage de l'appareil a été enfoncé et un pneu a éclaté sous l'effet du choc. Des témoins ont vu des flammes et assurent avoir eu très peur pour les personnes qui se trouvaient à bord. «L'avion a failli terminer sur le ventre», assure-t-on sur place. Les pompiers, déjà présents sur place, sont intervenus sans délai. Le club confirme l'incident mais refuse d'en dire davantage pour l'instant. «Tout le monde va bien», dit-on simplement au siège de l'OL. Un communiqué sera publié dans la journée.

OMG! OMG!
Le PSG a failli avoir une chance de gagner le championnat. Pfiuuu, on a eu chaud.

(Il paraît que c'est Guy Roux qui a poussé Jacques Santini à mettre des écorces d'oranges sur le train d'atterrisage de l'avion.)

Last edited by Woody (29-08-2005 14:05:56)

"Sacrifier la terre au paradis, c'est laisser la proie pour l'ombre." - Hugo, Les Misérables

Paix et Amour.

145

Re: Crash en série

Dans le genre "loi des séries", on a celle des incendies d'immeubles. Un nouveau à L'Haÿ-les-Roses.

C'est la fête en France à ce que je vois. Suis content de pas être là.

Re: Crash en série

Au moins 30 morts dans l'avion qui s'est écrasé en Indonésie
AFP 05.09.05 | 07h12

Au moins trente corps calcinés ont été retirés sur le site, dans le nord de l'île de Sumatra, où un avion de la compagnie indonésienne Mandala s'est écrasé lundi, a annoncé à l'AFP un responsable.
L'appareil transportait 117 personnes (équipage non compris), a ajouté Hamka Satria Anom, responsable de la compagnie d'assurances de transport Jasa Raharja.
Des corps sans vie ont été extraits sur le site de l'accident, ont aussi relaté des témoins à la radio ElShinta.
L'appareil, un Boeing 737-200, s'est écrasé, peu après avoir décollé de l'aéroport Polonia, dans une zone habitée de Medan, la grande ville du nord de Sumatra.
Un total de 109 personnes se trouvaient dans cet avion de ligne, a annoncé de son côté le ministre des Transports Hatta Rajasa.
Enfin, selon la télévision indonésienne Metro TV, quelque 190 personnes se trouvaient à bord.

Encore un coup dur :-(

147

Re: Crash en série

Un complot américano-sioniste est à l'oeuvre selon les dernières infos obtenues à partir d'un chauffeur de taxi égyptiens expérimenté, ce complot vise à détruire les avions en vol par le biais de sattelites placés en orbite. Mais selon un épicier à Sour il s'agirait en fait d'un dispositif secret installé dans tous les Boing et qui contient une bombe pouvant être détonnée à partir d'une base secréte installée sous 5000 métres de profondeur et accessible à partir de sous-marin nucléaire.

Bilan du crash du Boeing en Indonésie s'alourdit à 149 morts

agrandir la photo

MEDAN, Indonésie (Reuters) - Un Boeing 737-200 de la compagnie indonésienne Mandala Airlines transportant 112 passagers et cinq membres d'équipage s'est écrasé lundi en plein coeur de la ville de Medan, sur l'île de Sumatra, tuant 102 personnes à bord et 47 au sol.

Selon un porte-parole de Mandala, quinze passagers voyageant dans la partie arrière de l'avion ont survécu, dont un enfant de moins de deux ans.



Le Boeing, qui se rendait à Djakarta, à 1.425 km de là, s'est écrasé en plein coeur du chef-lieu de la province du Nord de Sumatra et troisième ville du pays, où il s'est brisé en morceaux avant de mettre le feu aux habitations environnantes.

"L'avion était en train de prendre son envol lorsqu'il a subitement viré à gauche avant de rencontrer de très fortes turbulences. J'ai aperçu d'autres passagers qui essayaient de sauver leur peau mais ils étaient trop grièvement blessés pour cela", a raconté à la télévision Metro Rohadi Sitepu de son lit d'hôpital.

Une enquête a été ouverte pour déterminer la cause de la catastrophe mais pour la compagnie aérienne, l'hypothèse d'un acte malveillant est pour l'instant très improbable.

Re: Crash en série

Jean Claude Van Damme a écrit:

Un complot américano-sioniste est à l'oeuvre selon les dernières infos obtenues à partir d'un chauffeur de taxi  égyptiens expérimenté, ce complot vise à détruire les avions en vol par le biais de sattelites placés en orbite. Mais selon un épicier à Sour il s'agirait en fait d'un dispositif secret installé dans tous les Boing et qui contient une bombe pouvant être détonnée à partir d'une base secréte installée sous 5000 métres de profondeur et accessible à partir de sous-marin nucléaire .

Bilan du crash du Boeing en Indonésie s'alourdit à 149 morts

agrandir la photo

MEDAN, Indonésie (Reuters) - Un Boeing 737-200 de la compagnie indonésienne Mandala Airlines transportant 112 passagers et cinq membres d'équipage s'est écrasé lundi en plein coeur de la ville de Medan, sur l'île de Sumatra, tuant 102 personnes à bord et 47 au sol.

Selon un porte-parole de Mandala, quinze passagers voyageant dans la partie arrière de l'avion ont survécu, dont un enfant de moins de deux ans.



Le Boeing, qui se rendait à Djakarta, à 1.425 km de là, s'est écrasé en plein coeur du chef-lieu de la province du Nord de Sumatra et troisième ville du pays, où il s'est brisé en morceaux avant de mettre le feu aux habitations environnantes.

"L'avion était en train de prendre son envol lorsqu'il a subitement viré à gauche avant de rencontrer de très fortes turbulences. J'ai aperçu d'autres passagers qui essayaient de sauver leur peau mais ils étaient trop grièvement blessés pour cela", a raconté à la télévision Metro Rohadi Sitepu de son lit d'hôpital.

Une enquête a été ouverte pour déterminer la cause de la catastrophe mais pour la compagnie aérienne, l'hypothèse d'un acte malveillant est pour l'instant très improbable.

PAN ! PAN ! PAN ! PAN ! PAN !

Last edited by Etudiant en vadrouille (05-09-2005 21:22:13)

"On dit d'un accusé qu'il est cuit quand son avocat n'est pas cru."   
Pierre Dac

149

Re: Crash en série

Tu sais pour quelqu'un qui s'est fait traiter de fils de pute, tu le prends bien à moins que ce soit le cas, sinon tu te ridiculises avec les mots en caractére gras... C ca que t'as appris la vie, te faire traiter de tous les noms puis corriger aimablement les fautes... tse tse tse

150

Re: Crash en série

PAN PAN PAN et PAN!

"The best lack all convictions, while the worst
Are full of passionate intensity."  --WBY, The Second Coming