Re: Les dix ouvrages les plus dangereux du siècle...

Libéral en Allemagne dans l'entre-deux-guerres a juste rien à voir avec ce que signifie libéral aujourd'hui.

Last edited by pizza 4 fromages (15-06-2005 19:56:49)

Mieux vaut se laver les dents dans un verre à pied que de se laver les pieds dans un verre à dents

Re: Les dix ouvrages les plus dangereux du siècle...

@ P4F
Scif l'a écrit plus haut.

@ Bouh
Bien sûr je sais que ni toi ni toast ne pensez ce genre d'inepties. Je suis simplement impressionné par le nombre de fois où la théorie de Godwin se trouve confirmée.

Re: Les dix ouvrages les plus dangereux du siècle...

Bouh a écrit:

En exergue du chapitre "Les racines socialistes du nazisme". Ca te rappelle pas un événement récent ?

Emmanuelli sur les pleins pouvoirs ?
</provoc>

C'est godwinien, mais c'est seulement récemment que j'ai commencé à lire ce qu'avait écrit Hayek sur la fin de sa vie. Ca mérite d'être souligné, qu'il ait soutenu les thèses schmittiennes.

"Des quelques 100 millions d'hommes que compte la population de la Russie soviétique, il nous faut en gagner 90 à notre cause. Nous n'avons pas à parler avec les autres, nous devons les exterminer." (G. Zinoviev, 17 septembre 1918)

Re: Les dix ouvrages les plus dangereux du siècle...

toast a écrit:

... selon un panel de juges ultraconservateurs américains.

http://www.humaneventsonline.com/article.php?id=7591

1. Marx/Engels "Le Manifeste..."
2. Hitler "Mein Kampf"
3. Le petit livre rouge
4. Le rapport Kinsey (what the FUCK)
5. Dewey "Democracy and Education"
6. Das Kapital (WTF bis)
7. Betty Friedman "The Feminine Mystique"
8. Auguste Comte "Positive Philosophy" (WTF ter)
9. Nietzsche "Par-delà..." (mais putain)
10. clou du spectacle : Keynes, "Théorie Générale" !

Ils ont oublié Rawls aussi, tant qu'à y être !

Encore plus drôle, la liste des autres nominés :

The Population Bomb by Paul Ehrlich
What Is To Be Done by V.I. Lenin
Authoritarian Personality by Theodor Adorno [et Horkheimer]
On Liberty by John Stuart Mill
Beyond Freedom and Dignity by B.F. Skinner
Reflections on Violence by Georges Sorel
The Promise of American Life by Herbert Croly
Origin of the Species by Charles Darwin [quand même !]
Madness and Civilization [ouaiiiiiiis] by Michel Foucault
Soviet Communism: A New Civilization by Sidney and Beatrice Webb
Coming of Age in Samoa by Margaret Mead [certes...]
Unsafe at Any Speed by Ralph Nader
Second Sex by Simone de Beauvoir [youhouuuuu !]
Prison Notebooks by Antonio Gramsci [ça fume sévère chez Human Events]
Silent Spring by Rachel Carson
Wretched of the Earth by Frantz Fanon [legalize it]
Introduction to Psychoanalysis by Sigmund Freud [oulalala]
The Greening of America by Charles Reich
The Limits to Growth by Club of Rome [haha]
Descent of Man by Charles Darwin [ouf]

Un condensé de stupidité, et dire que ces débiles ont pignon sur rue à la Maison Blanche.

Il faut aussi citer le Coran car depuis la révolution Islamique d'Iran et le régime Taliban,etc. Une nouvelle idéologie est née.

Ceux qui vivent, ce sont ceux qui luttent. Victor Hugo.

Nos fautes sont des dettes contractées ici et payables ailleurs. L'athéisme n'est autre chose qu'un essai de déclaration d'insolvabilité. Victor Hugo.

Re: Les dix ouvrages les plus dangereux du siècle...

A force d'utiliser à l'abus la démonisation du "libéralisme" sans même préciser qu'il parlent du libéralisme strictement économique, ce que les bobofos font de fait est maintenant démoniser le principe de la démocratie libérale.

Ceux qui comme moi considèrent que "démocratie libérale" est un relatif oxymoron, un boeuf à deux têtes, sont ravis de cette diabolisation dans la mesure où elle prépare les esprits à un changement radical de régime et d'idéologie.

Sinon je vote pour les oeuvres:

Essai sur le principe de population, de Malthus
Du Contrat social, de Rousseau
La révolution permanente, de Trotsky

Que votre labeur soit un combat, que votre paix soit une victoire.

56

Re: Les dix ouvrages les plus dangereux du siècle...

Peut-être une réédition en Allemagne de Mein Kampf pour bientôt (blog d'Assouline) : http://passouline.blog.lemonde.fr/2008/ … /#comments (les droits du livre tombent dans le domaine public en 2015).

Re: Les dix ouvrages les plus dangereux du siècle...

Tiens c'est amusant ce thread : il y a quelques jours on m'a parlé d'un livre publié par Regenery (la boîte qui publie les bouquins de Michelle Malkin et Mitt Romney par exemple), Ten Books that Screwed up the World (And Five Others That Didn't Help)

En plus c'est édifiant et ça recoupe la liste publiée au début de ce thread :



Learn why these books are among the most destructive ever written

* Niccolò Machiavelli, The Prince -- the owner’s manual to a long list of tyrannies (Stalin had it on his nightstand), whose blasphemous approach to Christianity has also made it the engine on the long train of modern atheism

* Rene Descartes, Discourse on Method -- which "proved" God’s existence for the feeble of faith only by making it depend on our thinking Him into existence, thus making religion a creation of our own ego

* Thomas Hobbes, The Leviathan -- according to which there is no good and evil, only pleasure and pain, leading to the belief that we have a right to whatever we want, and it is the government’s job to protect such rights

* Jean-Jacques Rousseau, Discourse on the Origin and Foundations of Inequality Among Men -- a hymn to the "natural man" containing the seeds of the French Revolution and totalitarianism, Marx and Nietzsche, Freud and Darwin, modern anthropology and Margaret Mead, the sexual revolution and the dissolution of the family

* Karl Marx and Friedrich Engels, The Communist Manifesto -- which, on body count alone, could win the award for the most malicious book ever written, such that even the tenured Marxists are a bit squeamish about touting it as the road-map to Heaven on Earth

* John Stuart Mill, Utilitarianism -- which held that morality is merely a matter of calculating the greatest possible happiness for the greatest possible number, leading only to a society addicted to ever more intense, barbaric, and self-destructive pleasures

* Charles Darwin, The Descent of Man -- proof positive that Darwin intended his theory of evolution through "survival of the fittest" to be applied to human society, so that that "unfit" people(s) would be weeded out

* Friedrich Nietzsche, Beyond Good and Evil -- which completed the modern rejection of God that began with Machiavelli, and issued the call to a world ruled only by the "will to power" that Hitler answered

* Lenin, The State and Revolution -- the blueprint for the murderously oppressive Soviet-style government which became the pattern for, and patron of, the other equally barbarous communist governments of Eastern Europe, North Korea, Vietnam, China, Cambodia, and Cuba

* Margaret Sanger, The Pivot of Civilization -- a kind of "Eugenicist Manifesto" by the foundress of Planned Parenthood, who believed that too many "misfits" were breeding, hence the "need" for birth control

* Adolph Hitler, Mein Kampf -- a practical culmination of modern atheism invested with quasi-religious fervor, an expression of "spiritualized Darwinism" identifying Jews as the greatest problem facing genetic progress -- proving that Hitler’s genocidal anti-Semitism was a malevolent effect of the unholy spirit of the age

* Sigmund Freud, The Future of an Illusion -- a fundamental attack on religion, dismissing it as mere wish-fulfillment by infantile minds; yet itself a "projection" of Freud’s desire to discredit religion by the most salacious conjectures he could conjure

* Margaret Mead, Coming of Age in Samoa -- a little book that contained a big lie that all too many wanted to hear -- that women could have fun too in Rousseau’s pansexual paradise (which turned out to be a creation of Mead’s own sexual confusions and aspirations)

* Alfred Kinsey, Sexual Behavior in the Human Male -- in which every manner of sexual deviance is decked out charts-and-graphs style to seem perfectly normal, but was simply Kinsey himself writ large

* Betty Friedan, The Feminine Mystique -- once again, autobiography masquerading as science, in which Friedan’s attacks on the roles of "wife" and "mother" were defined by her own personality and personal conflicts




Où sont The Fountainhead et Atlas Shrugged ?

"Et sans races, comment peut-on parler de racisme?" - sabaidee, 16/05/2014
"Allez, rince ton visage et enlève la merde dans tes yeux, va lire les commentaires des lecteurs du monde (le monde, hein, pas présent ou national hebdo) et tu percevras le degré d'agacement que suscitent ces associations subventionnées..." - sabaidee, 06/09/2016

"(influence léniniste de la "praxis historique réalisante et légitimée par sa propre réalisation historique effective", au sens hégélien du terme, dans l'action islamiste, au travers de l'état islamique - je n'utilise volontairement pas de majuscule pour cet "état" en ce que je lui dénie toute effectivité historique)" - Greg, 18/07/2016

"Oui oui, je maintiens. Il n'y a rien de plus consensuel que le Point. " - FDL, 28/07/2016

Re: Les dix ouvrages les plus dangereux du siècle...

Et où est Du contrat social? C'est THE book of JJR !

Laissez dire les sots, le savoir a son prix (Jean de la Fontaine)

Re: Les dix ouvrages les plus dangereux du siècle...

Pour ce qui est du thread, il me semble que c'est "du siècle"...

Lolita, light of my life, fire of my loins. My sin, my soul. Lo-lee-ta: the tip of the tongue taking a trip of three steps down the palate to tap, at three, on the teeth. Lo. Lee. Ta

Re: Les dix ouvrages les plus dangereux du siècle...

Oui, mais sont-ce les ouvrages qui sont du siècle ou les idées qu'ils véhiculent qui sont dangereuses pour le siècle? Là est la question!

Laissez dire les sots, le savoir a son prix (Jean de la Fontaine)

61

Re: Les dix ouvrages les plus dangereux du siècle...

trop bien...elle recoupe (à l'exception de Mein Kampf, parce qu'au delà du message, c'est foutrement mal écrit...) une grande partie de ma liste des plus grands livres de tous les temps...

j'aime beaucoup l'idée que La TG soit dans les plus dangereux livres au monde....en plus d'être un des livres fondateurs de l'économie moderne

c'est affligeant de voir une telle médiocrité intellectuelle chez certains conservateurs US...

62

Re: Les dix ouvrages les plus dangereux du siècle...

99 francs n'a pas été cité, pourtant c'est un courageux pamphlet plein de désintéressement et de franchise qui met potentiellement en péril tout le système actuel de la communication et du marketing et en dévoile tous les complexes mécanismes.

Re: Les dix ouvrages les plus dangereux du siècle...

Euh non, 99Frs est un gentille satire pas bien mêchante sur une partie du marketing (la créa)...rien de plus!

Lolita, light of my life, fire of my loins. My sin, my soul. Lo-lee-ta: the tip of the tongue taking a trip of three steps down the palate to tap, at three, on the teeth. Lo. Lee. Ta

64

Re: Les dix ouvrages les plus dangereux du siècle...

Premier degré, premier degré, premier degré, premier degré....

65

Re: Les dix ouvrages les plus dangereux du siècle...

D'où la blague smile

J'entendais par-là que la critique était trop localisée (une certaine époque, un certain secteur), trop intéressée (soi-disant distanciation pour se faire au final du flouze et retomber dans les mêmes travers stigmatisés) et trop bêbête (caricature permanente ignorant la taille et la complexité d'un tel "milieu") pour être valable.

Re: Les dix ouvrages les plus dangereux du siècle...

Aime bien The Anarchist Cookbook dans le genre.

Re: Les dix ouvrages les plus dangereux du siècle...

gröt a écrit:

trop bien...elle recoupe (à l'exception de Mein Kampf, parce qu'au delà du message, c'est foutrement mal écrit...) une grande partie de ma liste des plus grands livres de tous les temps...

j'aime beaucoup l'idée que La TG soit dans les plus dangereux livres au monde....en plus d'être un des livres fondateurs de l'économie moderne

c'est affligeant de voir une telle médiocrité intellectuelle chez certains conservateurs US...

Encore des types qui s'en sont arrêtés à la Bible et à la patristique et qui n'ont pas compris qu'il existe quelque chose en dehors des écrits "religieux". Entre eux, les créationnistes et les ex-marxistes-léninistes de la New Left américaine ayant troqué l'universalisme communiste pour l'exportation des "droits de l'homme" les armes à la main, on a une jolie brochette de ratés.

"Je hais les indifférents. Pour moi, vivre veut dire prendre parti. Celui qui vit vraiment ne peut pas ne pas être citoyen ou partisan. L'indifférence est apathie, elle est parasitisme, elle est lâcheté, elle n'est pas vie. C'est pourquoi je hais les indifférents." - Antonio Gramsci (La Città futura, 11 février 1917).

Re: Les dix ouvrages les plus dangereux du siècle...

Tu as dit tout ça...En deux phrases...

69

Re: Les dix ouvrages les plus dangereux du siècle...

Je ne savais pas dans quel thread poster ça alors ici, ça conviendra très bien :

Le Figaro - AFP a écrit:

Bientôt les Mémoires de Saddam Husseïn
Le premier des trois tomes des mémoires de Saddam Hussein sortira à la fin de cette année, a-t-on appris auprès de l'avocat du défunt dictateur, Khalil Al-Doulaïmi.

"Nous travaillons jour et nuit pour rassembler les mémoires du défunt +raïs+ (président, en arabe) irakien, afin de pouvoir publier dès la fin de cette année le premier tome", a déclaré mardi Khalil Al-Doulaïmi, à la tête de l'équipe de magistrats qui avait défendu Saddam Hussein.

"Les mémoires de Saddam comportent plus de 2.000 pages: 400 ont été écrites de sa main mais pour le reste nous avons dû retranscrire ce qu'il nous dictait ou ce dont nous nous souvenions car les Américains nous interdisaient souvent de quitter la prison avec des manuscrits de Saddam", a-t-il ajouté, précisant qu'il avait rendu 144 visites au président dans sa prison.

Interrogé sur la publication par certains journaux d'extraits de ces mémoires, M. Doulaïmi a accusé "la chaîne américaine CNN, la seule à avoir retransmis les dernières minutes de Saddam dans sa cellule". Selon lui, "il est possible que des feuillets aient été filmés et retranscrits par la suite".

70

Re: Les dix ouvrages les plus dangereux du siècle...

Le Manifeste du Parti Communiste. L'ouvrage le plus dangereux du siècle... pour EUX !!! Muahahahahahah...


Un communiste revanchard.



------

Cela dit en passant, les "livres" ne sont jamais dangereux par essence. Croire que les idées sortent toutes belles du bouquin pour venir s'appliquer à la réalité est une illusion répandue chez ceux, justement, pour qui les idées importent par dessus tout. Une sorte, passez moi l'expression, d'"ethnocentrisme intellectuel".

Mais Pierre Bourdieu dit cela mieux que moi: (tiré des "Méditations pascaliennes")

"S'il y a des choses que nos philosophes, "modernes" ou "post-modernes", ont en commun par-delà les conflits qui les opposent, c'est cet excès de confiance dans les pouvoirs du discours. Illusion typique du lector, qui peut tenir le commentaire académique pour un acte politique ou la critique des textes pour un fait de résistance, et vivre les révolutions dans l'ordre des mots comme des révolutions dans l'ordre des choses."



Ahaaaah ! On s'fait tout petit maintenant, hein !
http://www.infosjeunes.com/photo/234693-296556.jpg

71

Re: Les dix ouvrages les plus dangereux du siècle...

FDL nl a écrit:

Peut-être une réédition en Allemagne de Mein Kampf pour bientôt (blog d'Assouline) : http://passouline.blog.lemonde.fr/2008/ … /#comments (les droits du livre tombent dans le domaine public en 2015).

Un an (et trois mois) plus tard :

Le Figaro a écrit:

Mein Kampf pourrait être réédité en Allemagne

Les droits sur le livre d'Adolf Hitler tombent dans le domaine public en 2015. Les juifs d'Allemagne ont donné leur accord pour une édition critique et commentée, afin de devancer les nostalgiques du Führer.

Le livre maudit réédité outre-Rhin ? C'est le souhait qu'a émis mercredi le président du Conseil central des juifs d'Allemagne en se prononçant en faveur d'une réédition annotée de l'œuvre d'Adolf Hitler. «Je pense qu'il est sensé et important de publier une édition du Mein Kampf d'Hitler avec des commentaires de chercheurs», a affirmé Stephan Kramer à la télévision ZDF. «Nous avons besoin de préparer dès aujourd'hui une édition universitaire assortie de critiques historiques pour éviter que les néo-nazis n'en tirent profit» lorsque les droits sur le livre tomberont dans le domaine public en 2015, 70 ans après la mort de l'auteur.

Mein Kampf est interdit en Allemagne depuis la fin de la guerre. Les droits d'auteur ont été confiés par les Américains au Land de Bavière, héritier des biens personnels d'Adolf Hitler. Celui-ci s'est toujours fermement opposé à une éventuelle réédition, même augmentée de toutes sortes de précautions dialectiques. Cependant, l'échéance du 31 décembre 2015 change la donne.

Des néo-nazis pourraient se saisir de l'œuvre

Il y a tout juste un mois, Wolfgang Heubisch, ministre des Sciences et de la Recherche de Bavière, s'était prononcé en faveur d'une réédition: «S'il faut que l'ouvrage d'Hitler soit édité, le danger existe que des charlatans et des néo-nazis se saisissent de cette œuvre ignoble lorsque la Bavière n'aura plus les droits. Je suis donc de l'opinion qu'une édition critique et bien documentée soit préparée». Heubisch a dans la foulée répondu favorablement à la proposition de l'Institut historique de la ville de Munich de débuter immédiatement les travaux pour une nouvelle édition du livre.

Rédigé par Adolf Hitler alors qu'il était emprisonné à Landsberg entre 1923 et 1924 pour une tentative de coup d'État, Mein Kampf pose les fondements de l'idéologie nazie. Limitées à sa parution en juillet 1925, les ventes ont explosé avec l'ascension politique d'Adolf Hitler. Diffusé par le régime nazi, plus de 10 millions d'exemplaires se sont vendus entre 1930 et 1940, auxquels on peut ajouter les traductions dans une quinzaine de langues.

En janvier, un éditeur britannique avait causé une polémique en republiant en Allemagne des fac-simile du journal nazi Völkischer Beobachter, associés à des commentaires d'historiens. Un procès intenté par la Bavière, là aussi propriétaire des droits, avait réussi à faire interdire la vente de numéros du journal datant d'après 1939.

En France, la vente est taboue mais autorisée

En France, la publication et la vente en librairie de Mein Kampf demeurent taboues mais ne sont pas interdites. Dans un arrêt du 11 juillet 1979, la Cour d'appel de Paris juge que Mein Kampf peut être autorisé à la vente compte-tenu de son intérêt historique, mais accompagné toutefois d'un texte de huit pages mettant en garde le lecteur. Celui-ci évoque les dispositions légales en matière d'incitation à la haine raciale et rappelle les crimes contre l'humanité du régime hitlérien.

Diverses éditions circulent aujourd'hui sous le manteau dans les réseaux d'extrême-droite ou sont tout simplement accessibles sur internet.

72

Re: Les dix ouvrages les plus dangereux du siècle...

Tiens je n'avais pas vu ce thread. Le classement du début est assez folklo:

... selon un panel de juges ultraconservateurs américains.

http://www.humaneventsonline.com/article.php?id=7591

1. Marx/Engels "Le Manifeste..."
2. Hitler "Mein Kampf"
3. Le petit livre rouge
4. Le rapport Kinsey (what the FUCK)
5. Dewey "Democracy and Education"
6. Das Kapital (WTF bis)
7. Betty Friedman "The Feminine Mystique"
8. Auguste Comte "Positive Philosophy" (WTF ter)
9. Nietzsche "Par-delà..." (mais putain)
10. clou du spectacle : Keynes, "Théorie Générale" !

Il y a une version 2009?

Re: Les dix ouvrages les plus dangereux du siècle...

oui :

- Miettes, Loana
- Et qu'on en parle plus, Michel Sardou
- Mes amis, mes Amours, Marc Lévy
- Mes secrets naturels pour guérir et réussir, Rika Zaraï
- Tu m'appelles en arrivant, Patrick Sébastien

SOUS TOUTES RÉSERVES ET CE SERA JUSTICE.

74

Re: Les dix ouvrages les plus dangereux du siècle...

Mmm, j'aurais plutôt dit:

- Survoler les USA, Oussama
- Contrôler les cours du pétrole, OPEP
- Rétrospectives sur les années Bush, Bush fils
- Une analyse socio-historique des prisons US, Noam Chomsky
- Comprendre le système bancaire, ancien de Lehman brother
- Forum sc po

Re: Les dix ouvrages les plus dangereux du siècle...

Hussard nl a écrit:

Tiens je n'avais pas vu ce thread. Le classement du début est assez folklo:

... selon un panel de juges ultraconservateurs américains.



1. Marx/Engels "Le Manifeste du Parti Communiste"
2. Hitler "Mein Kampf"
3. Le petit livre rouge
4. Le rapport Kinsey contenant les deux ouvrages Sexual Behavior in the Human Male (1948) et Sexual Behavior in the Human Female (1953) (what the FUCK)
5. Dewey : "Democracy and Education"
6. Das Kapital (WTF bis)
7. Betty Friedman "The Feminine Mystique"
8. Auguste Comte "Positive Philosophy" (WTF ter)
9. Nietzsche "Par-delà le bien et le mal" (mais putain)

http://www.humaneventsonline.com/article.php?id=7591

Il y a une version 2009?

Pauvre professeur Kinsey, Prok comme dirait l'autre. Je vous conseille le Cercle des initiés de TC Boyle.

La craie s'effrite, le tableau parle et on lit au lieu d'entendre...

76

Re: Les dix ouvrages les plus dangereux du siècle...

Hussard nl a écrit:

Tiens je n'avais pas vu ce thread. Le classement du début est assez folklo:

Le reste du classement est tout aussi absurde, comme celui présenté par Broz. Mettre dans cette liste un livre de Ralph Nader, c'est impensable ! Il faudrait éviscérer les auteurs de cette liste impie, les pendre avec leurs tripes et les faire rôtir dans une marmite remplie de leur sang bouillant dont on les aurait auparavant vidés jusqu'à la dernière goutte.

La classification des livres dangereux me paraît pourtant très simple, elle saute aux yeux. C'est la suivante :

un site Internet tatillon sur les droits de reproduction que je ne citerai donc pas a écrit:

Liste des livres dangereux et ensorcelés connus

    * Le Monstrueux Livre des Monstres
    * Potions de grand pouvoir
    * Sonnets d'un Sorcier
    * Un livre pouvant rendre le lecteur aveugle
    * Un livre qu'on ne peut s'arrêter de lire
    * Un livre qui hurle quand on l'ouvre
    * Le journal intime de Tom Jedusor

Re: Les dix ouvrages les plus dangereux du siècle...

N'oublions pas que Mein Kampf tombe dans le domaine public. Il "mérite" bien sa place dans le classement.
http://www.lefigaro.fr/livres/2009/08/0 … magne-.php

Last edited by Ptit-doudet (07-08-2009 16:53:45)

http://pagesperso-orange.fr/blogeurope

78

Re: Les dix ouvrages les plus dangereux du siècle...

C'est marqué 5 messages au-dessus. Et Mein Kampf fait déjà partie de la liste. Mais merci quand même.

Re: Les dix ouvrages les plus dangereux du siècle...

Sympa les sites ultra-conservateurs qui qualifient Harry Potter de diabolique/maléfique.

http://www.info-sectes.org/enfants/harry-potter.htm

Chapeau à celui qui a perdu son temps à faire une analyse linéaire de l'oeuvre !

HS : http://www.info-sectes.org/roles/cartes.htm mais bon voir le diable dans Pokemon, Magic, Yu-gi-oh faut le faire.

"Samuel Foucart : « Au moment de votre conversion à Jésus-Christ, comment avez-vous vécu cette situation ? »

Emmanuel : « Il se trouve que j'ai quitté mon travail peu avant, sans cela j'aurais été amené à le faire par conviction personnelle. Mon fils avait des quantités de cartes dans sa chambre. Quand j'ai donné mon cœur à Jésus-Christ j'ai tout de suite fait la relation entre ces cartes et les cauchemars de mon fils ! Je les ai donc brûlées et depuis il vit parfaitement en paix et n'a plus jamais eu ce genre de problèmes. » "

Re: Les dix ouvrages les plus dangereux du siècle...

D'une certaine manière, on peut considérer que Coelho et Werber aussi sont des menaces et lectures dangereuses....non? smile

Gné?

Re: Les dix ouvrages les plus dangereux du siècle...

The unexpected a écrit:

D'une certaine manière, on peut considérer que Coelho et Werber aussi sont des menaces et lectures dangereuses....non? smile

Pour ma part, je mettrais dans le haut du panier les redoutables oeuvres d'Uderzo et de Goscinny, à savoir les différents volumes d'Astérix et Obélix. Sans toutefois te rejoindre dans ton combat.

Quand on post on raconte pas sa vie.

Re: Les dix ouvrages les plus dangereux du siècle...

Ola, j'entends bien. Mais laisse Obelix en dehors de tout ça s'il te plait, défoule toi sur le frêle asterix, sur la BD, sur ses concepteurs, mais...ne t'avises pas de critiquer Obelix.

Gné?

Re: Les dix ouvrages les plus dangereux du siècle...

Bowie a écrit:

Sympa les sites ultra-conservateurs qui qualifient Harry Potter de diabolique/maléfique.

http://www.info-sectes.org/enfants/harry-potter.htm

Chapeau à celui qui a perdu son temps à faire une analyse linéaire de l'oeuvre !

HS : http://www.info-sectes.org/roles/cartes.htm mais bon voir le diable dans Pokemon, Magic, Yu-gi-oh faut le faire.

"Samuel Foucart : « Au moment de votre conversion à Jésus-Christ, comment avez-vous vécu cette situation ? »

Emmanuel : « Il se trouve que j'ai quitté mon travail peu avant, sans cela j'aurais été amené à le faire par conviction personnelle. Mon fils avait des quantités de cartes (Magic) dans sa chambre. Quand j'ai donné mon cœur à Jésus-Christ j'ai tout de suite fait la relation entre ces cartes et les cauchemars de mon fils ! Je les ai donc brûlées et depuis il vit parfaitement en paix et n'a plus jamais eu ce genre de problèmes. » "

Alors là c'est à mourir de rire ! Il faut lire l'interview en entier !

Cette ITW nous aura permis de savoir que le site info sectes est un amas de cathos à la mord moi le noeud complètement délirants, visiblement également très sectaire. Ce sit eest en fait le produit d'une concurrence sur le marché "spirituel" enrte religions et "sectes".

Enfin bref : méfiez-vous, les cartes Magic, c'est très dangereux, c'est satanique ! LOOOL

Last edited by Orcid (11-08-2009 09:46:52)

Re: Les dix ouvrages les plus dangereux du siècle...

Il y a bien des "autorités morales" auto proclamées qui veulent ionterdire Tintin au Congo...
La connerie est fort partagée!

"Si le peuple pense mal, changeons le peuple..."

Re: Les dix ouvrages les plus dangereux du siècle...

Ben ouais, il paraîtrait que c'est un tantinet raciste...

http://libertesinternets.files.wordpress.com/2007/12/tintin_au_congo.jpg

It ain’t what you don’t know that gets you into trouble. It’s what you know for sure that just ain’t so.

"Un terroriste ne mérite pas de mourir. Il mérite de vivre l'enfer. A perpétuité. Et seule la déchéance de la nationalité le permet." Greg

Re: Les dix ouvrages les plus dangereux du siècle...

Un ami, ancien forumeur, cherche des références de livres sur les changements de gouvernement par la société civile sans coup d'état militaire (par exemple les révolutions de couleurs dans les pays de l'ancienne sphère soviétique : Géorgie, Ukraine, Kirghizistan...).

Il veut les appliquer dans un pays que je ne citerai pas pour des raisons de discrétion.

Voici ce que je lui ai conseillé :

article de Wikipedia sur les révolution de couleur (en  anglais)

un documentaire de la chaine de télévision publique américaine PBS sur la révolution bolivarienne d'Hugo Chavez

GUIDE PRATIQUE DU BLOGGER ET DU CYBERDISSIDENT [pdf]

From Dictatorship to Democracy [pdf]

Si vous avez d'autres conseils, merci pour lui.

Re: Les dix ouvrages les plus dangereux du siècle...

Free French a écrit:

Il veut les appliquer dans un pays que je ne citerai pas pour des raisons de discrétion.

Tiens donc...

"It's better to burn out than to fade away".
Joseph Goebbels ou Neil Young ?

88

Re: Les dix ouvrages les plus dangereux du siècle...

Free French a écrit:

Un ami, ancien forumeur, cherche des références de livres sur les changements de gouvernement par la société civile sans coup d'état militaire (par exemple les révolutions de couleurs dans les pays de l'ancienne sphère soviétique : Géorgie, Ukraine, Kirghizistan...).

Il veut les appliquer dans un pays que je ne citerai pas pour des raisons de discrétion.

Voici ce que je lui ai conseillé :

article de Wikipedia sur les révolution de couleur (en  anglais)

un documentaire de la chaine de télévision publique américaine PBS sur la révolution bolivarienne d'Hugo Chavez

GUIDE PRATIQUE DU BLOGGER ET DU CYBERDISSIDENT [pdf]

From Dictatorship to Democracy [pdf]

Si vous avez d'autres conseils, merci pour lui.

M. Free French, vous êtes sous étroite surveillance.

Re: Les dix ouvrages les plus dangereux du siècle...

L'aventure, c'est l'aventure !

« Nous avons refusé ce que voulait en nous la bête, et nous voulons retrouver l’homme partout où nous avons trouvé ce qui l’écrase. » (André Malraux; Les Voix du silence, 1951)

90

Re: Les dix ouvrages les plus dangereux du siècle...

Mouais, polémique un peu stérile mais le Front de Gauche est coutumier du fait. Certes, c'est un peu bizarre de voir Mein Kampf dans une Maison de la Presse ; cela dit, on le trouve n'importe où, par exemple chez les bouquinistes sur les quais (on y trouve même des livres interdits, pour le coup) et évidemment sur Internet. Pas besoin d'aller à Berck. D'autant plus que la version des Nouvelles Éditions Latines contient le fameux avertissement au début. La vente de Mein Kampf étant autorisée, quel genre d'actions peuvent-ils légitimement mener ?

Le Figaro - La Voix du Nord a écrit:

Berck sur Mer: "Mein Kampf" en vente libre

S'appuyant sur la réapparition « des idées nauséabondes » et la montée du « néofascisme », l'équipe du PCF de Berck sur Mer (62) a pointé du doigt la vente, par « une librairie ayant pignon sur rue », de l'édition traduite de Mein Kampf, version éditée par les Nouvelles Editions Latines, propriétaires des droits de la traduction de 1934, intimement liées à la droite nationaliste française et condamnées pour collaboration à la Libération.

L'ouvrage d'Adolf Hitler, écrit en 1925, n'a d'ailleurs cessé d'alimenter les débats depuis plusieurs décennies. Même si sa vente est légale en France (1), le trouver dans les rayons d'une librairie berckoise fait craindre au PCF « la banalisation des idées d'extrême droite.

La librairie en question n'est autre que la Maison de la presse. Son responsable, Jean-Louis Cazier, joint par téléphone en fin de journée, se défend évidemment de toute idéologie : « Je suis un professionnel, qui gère un magasin de détail. Des clients me commandent des livres dont celui-là. Et malheureusement ça se vend ». Voilà trois ans que le livre est disponible chez lui.
« Encore une fois, je suis un professionnel. Je suis dépositaire, ma seule responsabilité c'est de diffuser. Je ne partage pas le contenu du livre et c'est aux lecteurs, par leur éducation et leur esprit critique de se faire leur propre opinion ».

Le PCF-Front de gauche est clair : « Nous avons mobilisé la section locale de la Ligue des Droits de l'Homme qui est intervenue. Et alertons les élus locaux de la République, de droite comme de gauche, afin de connaître leur réaction et les actions qu'ils envisagent d'entreprendre ». Le débat est relancé.

1. La législation concernant le livre Mein Kampf varie selon les pays. La vente de cet ouvrage est autorisée en France. En 1979, la cour d'appel de Paris a classé « Mein Kampf » dans la catégorie « ouvrages historiques », autorisant sa vente sous réserve de l'insertion en début d'ouvrage d'un avertissement au lecteur.

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

Re: Les dix ouvrages les plus dangereux du siècle...

J'ai lu quelque part (mais je n'arrive pas à me rappeler où, ça fait des années que j'ai vu ça faut dire) qu'au début des années 30, au moment où le NSDAP montait, la LICA (avant qu'elle ne devienne la LICRA) aurait payé l'éditeur du livre pour le diffuser afin que les gens prennent conscience de qui était Hitler et de ce qu'il allait faire s'il arrivait au pouvoir.

Quelqu'un a entendu parler de cette histoire ou j'aurais mal lu svp ?

92

Re: Les dix ouvrages les plus dangereux du siècle...

C'est exact. La LICA a acheté plusieurs milliers d'exemplaires pour les distribuer aux parlementaires notamment afin de les avertir de l'idéologie d'Hitler. Elle a d'ailleurs considéré qu'il s'agissait de l'action la plus importante de la ligue depuis sa création.
À noter aussi que la traduction française, non autorisée par Hitler, est une initiative de l'Action française, qui avait le même objectif que la LICA.
En première page, on peut d'ailleurs y lire cette citation de Lyautey : "Tout Français doit lire ce livre."

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

Re: Les dix ouvrages les plus dangereux du siècle...

FDL a écrit:

C'est exact. La LICA a acheté plusieurs milliers d'exemplaires pour les distribuer aux parlementaires notamment afin de les avertir de l'idéologie d'Hitler. Elle a d'ailleurs considéré qu'il s'agissait de l'action la plus importante de la ligue depuis sa création.
À noter aussi que la traduction française, non autorisée par Hitler, est une initiative de l'Action française, qui avait le même objectif que la LICA.
En première page, on peut d'ailleurs y lire cette citation de Lyautey : "Tout Français doit lire ce livre."

Merci beaucoup pour la confirmation et pour ces précisions ! J'ignorais l'histoire sur la traduction française.

Re: Les dix ouvrages les plus dangereux du siècle...

un petit ajout :
je crois que Raymond Aron ou Berty Albrecht racontent dans un de leurs écrits que Mein Kampf était assez mal traduit en français dans ses premières éditions françaises et que notamment les passages francophobes étaient caviardés.
Et/ou qu'une bonne traduction complète était assez dure à trouver.

95

Re: Les dix ouvrages les plus dangereux du siècle...

Suite et fin. Cela a quand même un petit parfum de censure, cette histoire. Merci aux bonnes consciences du Front de Gauche qui nous disent ce qu'il faut lire et ce qu'il ne faut pas lire. Il est vrai que les Français sont de parfaits abrutis qui ne savent pas faire la part des choses.

http://www.lexpress.fr/culture/livre/me … 61782.html

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

96

Re: Les dix ouvrages les plus dangereux du siècle...

Hahaha ! Belle preuve de l'imbécillité des clowns de la Licra, ces idiots inutiles de l'antiracisme. Voilà que ces clampins mono-neuronaux et incultes ont établi, dans leur liste de livres à censurer (rien que ça me fait bondir), la France juive de Drumont et le Salut par les juifs de Bloy. Ce dernier ayant été écrit justement en réaction au premier pour en prendre le contrepied. Crétins finis... D'autant plus que le Salut par les juifs (vrai chef-d'œuvre comme tous les livres de Saint Léon Bloy) a été réédité jusqu'à présent, notamment en livre de poche, sans que cela provoque aucune protestation de qui que ce soit. Quoi qu'on pense du personnage, c'est donc uniquement dans le but de chercher des noises à Soral.

Le Figaro - AFP a écrit:

Antisémitisme: la Licra attaque 5 livres
Le Figaro.fr avec AFP, 27/09/2013 | Mise à jour 18:18
La Ligue internationale contre le racisme et l'antisémitisme (Licra) a demandé aujourd'hui le retrait de passages qu'elle juge antisémites dans cinq livres datant du XIXe et XXe siècle et une anthologie, réédités par Alain Soral, devant le tribunal de Bobigny.

Les éditions Kontre Kulture étaient attaquées devant le juge des référés pour avoir republié La France juive, d'Edouard Drumont, Le salut par les juifs de Léon Bloy, Le juif international d'Henry Ford, La controverse de Sion de Douglas Reed et Anthologie des propos contre les juifs, le judaïsme et le sionisme de Paul-Eric Blanrue.

«Alain Soral fait partie de ces personnes qui sont connues (...) comme pouvant être des vecteurs de haine», a déclaré l'un des cinq avocats dépêchés par la Licra, Me David-Olivier Kaminski. Avec ces rééditions, «nous sommes dans la provocation, dans la volonté d'attiser les tensions», a-t-il ajouté, redoutant que ces livres «n'endoctrinent une partie de la population» pour commettre ensuite des actes antisémites.

«Ce sont des livres condamnables du point de vue de la morale, mais pas du point de vue du droit», a fait valoir de son côté l'avocat de Alain Soral, Me Lahcène Drici, soulignant que ces livres avaient déjà été à plusieurs reprises réédités, sans que la Licra ne saisisse la justice. «Ce sont des livres vendus sur internet à un public averti, achetés dans le cadre d'une recherche historique ou autre», a-t-il défendu.

Dans un avis écrit, le procureur de la République a estimé que l'affaire relevait du juge du fond et non d'une procédure en référé, et que «de nombreux passages incriminés (par la Licra, ndlr) n'apparaissaient pas comme étant constitutifs de propos injurieux, diffamant ou provoquant à la haine raciale», au grand dam des avocats de l'association.

Ces réquisitions reviennent à «dire que l'on ne peut pas parler de ces questions délicates ici» dans un département de Seine-Saint-Denis, «dont on dit qu'il est un territoire perdu de la République», s'est insurgé Me Kaminski. «C'est un message grave et cela doit être fermement condamné», a-t-il ajouté.

La Licra a aussi demandé 20.000 euros de dommages et intérêts par ouvrage. Le jugement en référé doit être rendu le 13 novembre.

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

97

Re: Les dix ouvrages les plus dangereux du siècle...

Merluchon peut dire des choses très intéressantes et intelligentes dans certains domaines (par exemple la Syrie et c'est forcément intelligent puisqu'il dit la même chose que moi big_smile). Mais il ne peut pas s'empêcher de sortir en même temps des énormités qui le ridiculisent, ex sur Mein Kampf. Et c'est dommage.
Une réponse d'un historien qui remet les pendules à l'heure.

Libération a écrit:

«Mein Kampf» : un historien répond à Mélenchon

Après le courrier de Jean-Luc Mélenchon demandant aux éditions Fayard de ne pas republier l'ouvrage d'Adolf Hitler, «Libération» publie la réponse de Christian Ingrao, historien du nazisme et chercheur au CNRS.

    «Mein Kampf» : un historien répond à Mélenchon

Monsieur,

Je viens de prendre connaissance de votre courrier à l’éditrice de la maison Fayard, Sophie Hogg, lui demandant de renoncer à l’édition de Mein Kampf et en tant qu’historien du nazisme, je voudrais vous apporter quelques éléments de réflexion.

Votre description du livre d’Adolf Hitler m’a tout d’abord paru pour le moins problématique : «une condamnation de six millions de personnes à mort», vraiment ? Les cinquante dernières années de labeur acharné des historiens, illustrées par l’avènement de l’école fonctionnaliste opposée à cette école intentionnaliste que vous représentez ici involontairement, ont montré que le Troisième Reich ne fut pas la réalisation d’un programme écrit dans l’ennuyeux livre du futur dictateur, mais bien que le génocide constitua l’aboutissement de politiques incohérentes, obsessionnelles, portées à l’incandescence homicide par un mélange de considérations idéologiques, logistiques, économiques et guerrières. Ni les usines de mort ni les groupes mobiles de tuerie ne sont annoncés dans Mein Kampf et il est tout simplement faux de penser accéder à la réalité du nazisme et du Génocide par la seule lecture du piètre pamphlet du prisonnier autrichien.

Vous me direz : «Raison de plus pour ne pas le publier !» et je n’en aurais pas disconvenu avant de vous lire. Mais votre argumentation m’a au fond convaincu du contraire. Il est nécessaire de re-publier ce livre harnaché de ce discours historien dont vous faites peu de cas pour pallier la pathologisation du dictateur et la surestimation de sa lourde prose. Il faut montrer en pleine lumière qu’Hitler fut le révélateur d’une immense crise politique non seulement allemande mais européenne. Ni psychopathe halluciné, ni magicien manipulant les foules, Hitler dicta un essai besogneux qu’il faut montrer comme tel. Il fut aussi et surtout le catalyseur d’un projet politique dont il faut montrer les évolutions, traquer les cohérences internes et, inexorablement, souligner la grande attractivité.

En d’autres termes, il faut s’adresser à des lecteurs comme vous, Monsieur, pour les conduire à cesser de rejeter Hitler et Mein Kampf dans le pathologique et la démonologie, pour les conduire à penser en termes historiens et politiques, simplement. Il faut arrêter de croire que Mein Kampf nazifierait les égarés qui tomberaient dessus par accident. C’est un livre qui ne peut convaincre que des convertis.

Vous me pardonnerez, je l’espère, de ne pas souscrire non plus à la formule choc «éditer c’est diffuser». Voilà bien le propos de quelqu’un qui n’a jamais tenté de trouver ce texte, et je vous comprends. Mais la recherche «Mein Kampf PDF» est la deuxième plus populaire quand on tape les premiers mots du titre dans Google, et il faut deux clics de souris pour y accéder. Allez-vous écrire une lettre aux fondateurs de Google ? J’imagine les nababs de Mountain View passablement occupés à imaginer le futur augmenté de notre planète et me demande bien comment ils recevraient votre courrier…

Regardons la réalité en face : le livre est immédiatement disponible à quiconque veut le trouver et l’édition que projette Fayard, en rendant la lecture du texte plus technique, ne me semble pas risquer de le rendre plus attractif. Garni de longues introductions, bardé de notes infra-paginales et de renvois d’index, le texte dont les historiens se seront saisis sera lisible pour ce qu’il est, mais aussi pour ce qui aura été créé. Et il sera enfin disponible pour les enseignants, étudiants, et lecteurs curieux qui veulent accéder au texte pour s’en faire une idée.

Vous faites ensuite appel à la mémoire de la maison Fayard et des précédentes éditions de Mein Kampf, caviardées et sorties avec l’aval d’Hitler. Je suis heureux de vous annoncer que cette fois-ci il n’en est rien et qu’il y eut aussi à l’époque une édition qui provoqua la fureur du dictateur et l’incita à ester en justice.

Mais anecdote que tout cela. Ce qui se dit dans votre propos, sur un monde sans mémoire, est bel et bien ce qui constitue mon désaccord suivant. Non, monsieur Mélenchon, le monde n’est pas sans mémoire : la guerre en Yougoslavie, par exemple, cette guerre monstrueuse, a bien surgi aussi d’un trop-plein de mémoire ; la dernière transgression de M. Nétanyahou n’est pas de l’ordre de l’amnésie, mais du calcul politique et de l’instrumentalisation d’une mémoire précisément encore si douloureusement omniprésente qu’elle est entourée du halo du tabou.

Editer Mein Kampf, c’est précisément lutter contre cette mise en tabou, c’est refuser de sacraliser négativement ce texte si pataud. C’est lui opposer le savoir et l’éclairage historiens en muselant véritablement un texte dont on sent bien que son halo excède de très loin l’effet de sa lecture.

J’ai enfin, je l’avoue, beaucoup moins de prise et d’avis sur la question morale qui constitue le dernier axe de votre courrier. Vos propos sur l’ignominie et l’horreur que vous inspire le projet me semblent devoir être portés au crédit de la rhétorique de votre adresse car je vous avoue réserver pour ma part mes larmes et ma nausée aux charniers de Syrie et d’Irak, aux noyés de la Méditerranée, à l’incurie étatique de Calais, et certainement pas à ce texte.

Vous abordez cependant ensuite les aspects financiers de la question, et «la vertu, la brûlante exigence […] qui doivent commander à ceux qui ont l’honneur d’être les "pousse à penser" de leurs lecteurs». Décrites ainsi, la condition de l’éditeur et celle de l’historien sont bien lourdes à porter et très intimidantes. Mais croyez-vous sérieusement que de ne pas éditer Mein Kampf va changer quelque chose à l’éventualité de la victoire de madame Le Pen aux élections régionales dans la région Nord-Pas-de-Calais ? Croyez-vous vraiment qu’éditeurs et historiens auraient quelqu’efficace à offrir leur abstention de publication tels des héros achéens leur poitrine pour empêcher des hordes brunes d’accéder à la représentativité ?

Ce n’est pas en empêchant un projet scientifique de venir à terme que ceux auxquels ces choses importent vont retrouver prise sur le réel de la politique. L’urgence, en politique, c’est de formuler enfin un projet fédérateur, une manière d’avenir que les hommes, les femmes et les enfants de France et d’Europe voudront vraiment vivre ensemble. Loin de moi l’idée de donner conseil à quiconque : j’ai trop travaillé sur des intellectuels militants nazis et génocidaires pour me permettre de sortir de mon rôle d’historien. Mais chacun son métier, sa fonction, ou son office, Monsieur : les historiens et les éditeurs sont là pour écrire des livres et parler du passé ; les hommes politiques pour parler d’avenir.

Je vous adresse mes sentiments les plus cordiaux.

Christian Ingrao a publié un ouvrage au sein de la maison d’édition Fayard.

http://www.liberation.fr/debats/2015/10 … on_1408664

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

98

Re: Les dix ouvrages les plus dangereux du siècle...

Mein Kampf, best-seller de l'année.

Le Figaro a écrit:

La réédition de Mein Kampf est déjà épuisée en Allemagne

Exactement 70 ans après la Seconde Guerre mondiale, tombé dans le domaine public, le Mein Kampf d'Hitler est de nouveau autorisé à la publication. Sa réédition critique remporte un surprenant succès en Allemagne.

VIDÉO - Depuis le 1er janvier, le manifeste de Hitler tombé dans le domaine public et réédité est un véritable succès de librairie. Le premier tirage a été épuisé avant même sa sortie sur le marché.

Soixante-dix ans après la mort d'Adolf Hitler, Mein Kampf redevient un succès de librairie. Tombé dans le domaine public depuis deux semaines, le livre qui suscite la polémique est aujourd'hui écoulé. La demande des lecteurs allemands a largement dépassé l'offre et les prévisions de l'éditeur à travers le pays.

Destiné à l'origine aux universitaires, dans une édition de 2000 pages comprenant quelques 3500 annotations, le livre a été épuisé avant même sa mise sur le marché. Andreas Wirsching, directeur de l'Institut d'histoire contemporaine de Munich (IZF) qui s'est occupé de la réédition commentée de l'essai depuis 2009, a annoncé que «près de 15.000 commandes, venues du monde entier avaient déjà été enregistrées alors même que le premier tirage s'élevait seulement à 4000 exemplaires».

Colère et incompréhension de la communauté juive

Vendu en librairie à 59 euros, l'édition critique de l'essai politique, écrit en 1924 et 1925 par le fondateur du nazisme, qui provoque la colère et l'incompréhension de la communauté juive, n'est pas prêt d'être retiré des étagères. Un nouveau tirage du manifeste est d'ores et déjà annoncé face à l'afflux de commandes allemandes, françaises, anglaises et italiennes.

Rédigé en 1933, soit huit ans avant la prise de pouvoir d'Hitler, Mein Kampf énonce les bases idéologiques du parti nazi et notamment sa théorie raciale, prônant l'élimination des Juifs. Interdit depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale, le livre a été tiré à plus de 12 millions d'exemplaires entre 1933 et 1945 et a été estimé en ventes totales en 2015, selon Alain Chauvet dans Le Retour d'Hitler?, à 80.000.000.

http://www.lefigaro.fr/livres/2016/01/1 … emagne.php

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

99

Re: Les dix ouvrages les plus dangereux du siècle...

Ecoeurement rance et nauséabond qui rappelle les heures les plus sombres de notre histoire.

http://i.imgur.com/x6FZE0U.jpg

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)