Re: Festival de Cannes

Moi je trouve ça très bien qu'on traite du sujet des coloniaux qui ont participé à la libération de la France et à la victoire finale. Sans eux, la participation métropolitaine à celles-ci aurait été des plus limitées (1ère D.F.L./D.M.I. en Afrique du Nord et en Italie, 2ème D.B. en France et en Allemagne, point final - et encore la 2ème D.B. comprenait un nombre important de Républicains espagnols "recyclés").

Mais je précise aussi qu'on leur rend très régulièrement hommage, à ces coloniaux, notamment au sein de l'armée, qui a conservé tout exprès en leur honneur un régiment de tirailleurs (1er R.Tir. d'Epinal) et un régiment de spahis (1er Spahis de Valence)*. Et je dois dire que le fait que cette question soit abordée par des types comme Naceri ou Debbouze (désolé Erasme, moi je peux pas le saquer), qui ne sont justement pas les plus distingués représentants de ces tirailleurs, ça me fait un peu chier.

N'empêche que je n'ai pas de scrupule à dire que les Africains de la Ière Armée (et leurs cadres et compagnons européens, bien sûr) ont fait plus pour la France qu'un grand nombre de résistants bien françois qui se sont découverts patriotes en août 1944... Et je ne parle même pas de leur participation répétée à tous nos conflits depuis les années 1830.

LB

* Précision afin qu'on ne croit pas que l'armée a conservé des réflexes coloniaux : leur recrutement est purement métropolitain. On sait jamais, par ces temps de communautarisme (aïe, Erasme, pas taper ! wink).

Last edited by Loïc (29-05-2006 17:18:59)

"Ils s'instruisent pour vaincre" / "Nec Pluribus Impar"

52

Re: Festival de Cannes

@ Loic : fort bien, tu ne peux pas saquer Debbouze ; moi, je ne peux pas saquer Naceri. Je ne force personne à rire aux vannes de Debbouze (moi-même, je l'ai véritablement découvert et apprécié avec son dernier grand spectacle que j'ai trouvé très fin, alors qu'avant, je le considérais un peu comme un bouffon). Le seul truc qui m'a stressé, c'est qu'on dise qu'il soit "communautariste", c'est tellement nul et faux.

Re: Festival de Cannes

Neige a écrit:

Il aurait été beaucoup plus noble de signer un film sur le génocide arménien. Fait historique encore plus choquant que le triste sort réservé aux pauvres heres de l'Armée d'Afrique. Nulle suspicion de communautarisme dans ce cas. Je rêve , je rêve ...

Fais ton film sur ce que tu veux mais laisse les autres tranquilles ! Sois libéral. Et comme on dit chez nous : avant de critiquer le doigt dans le cul du voisin, sors la bite du tien.

Sur le fond, tu as raison, c'est un film avec des arabes : c'est communautaristes ! Connards, s'ils veulent faire un film ils n'ont qu'à être blanc et américain.

http://unefiep2009.wordpress.com/

Re: Festival de Cannes

Moi je sais pas si un film fait par des Arabes est communautariste, mais en tout cas, un post avec des "s" en rab partout, c'est Alci wink

PAN !!! Tu l'as pas volé çui-là ^^

LB

"Ils s'instruisent pour vaincre" / "Nec Pluribus Impar"

Re: Festival de Cannes

Sus au facho !

"2ou7ibou jouinta ltanjawiya" Ibn Batouta
"Je vois la vie en Blaugrana" L.W.R

56

Re: Festival de Cannes

Alci a écrit:

[Et comme on dit chez nous : avant de critiquer le doigt dans le cul du voisin, sors la bite du tien.

où l'on découvre que l'aura de Roud a franchi la Manche pour contaminer nos amis Brits

Re: Festival de Cannes

Tranquille, Loïc, tranquille Loïc... wink

Enfin bon, j'irai probablement voir ce film, un bon petit film de guerre cela ne se refuse jamais.

http://unefiep2009.wordpress.com/

Re: Festival de Cannes

et puis voir Jamel se bastonner...

Re: Festival de Cannes

erasm' a écrit:
Alci a écrit:

[Et comme on dit chez nous : avant de critiquer le doigt dans le cul du voisin, sors la bite du tien.

où l'on découvre que l'aura de Roud a franchi la Manche pour contaminer nos amis Brits

J'ai explicitement pensé à Roud en écrivant cela... Enfin la Roudisation des esprits gagne le monde. Un pote Finlandais ne sait que 5 mots en Français : Dans Ton Cul et Bien Profond.

http://unefiep2009.wordpress.com/

Re: Festival de Cannes

Alci a écrit:

Tranquille, Loïc, tranquille Loïc... wink

Enfin bon, j'irai probablement voir ce film, un bon petit film de guerre cela ne se refuse jamais.

Le problème des films de guerre, c'est qu'ils sont très rarement bons.
Mais j'irai aussi le voir, parce que je prends mon pied à relever les erreurs historiques contenues dedans. Je suis prêt à parier qu'ils appartiendront à un régiment qui n'existait pas (ou qui n'était pas présent sur le théâtre d'opérations), ou bien qu'ils participeront à une bataille dans laquelle aucune troupe coloniale n'a été engagée wink

LB

"Ils s'instruisent pour vaincre" / "Nec Pluribus Impar"

61

Re: Festival de Cannes

Alci a écrit:

Enfin la Roudisation des esprits gagne le monde. Un pote Finlandais ne sait que 5 mots en Français : Dans Ton Cul et Bien Profond.

Enorme !

Re: Festival de Cannes

Ah... Mais il faut choisir les films de guerre de façon très précise.
Un petit Band of Brothers par exemple est historiquement parfait, je crois qu'il y'a eu très très peu d'erreurs, et c'est pas mal du tout.

Sinon, plus je vois des films de guerre, plus je suis anti-militariste.

http://unefiep2009.wordpress.com/

Re: Festival de Cannes

Alci a écrit:

Sinon, plus je vois des films de guerre, plus je suis anti-militariste.

Moi aussi, je suis contre la mort.

"2ou7ibou jouinta ltanjawiya" Ibn Batouta
"Je vois la vie en Blaugrana" L.W.R

Re: Festival de Cannes

et ta mère ?

http://unefiep2009.wordpress.com/

65

Re: Festival de Cannes

=Loïc


Le problème des films de guerre, c'est qu'ils sont très rarement bons.
Mais j'irai aussi le voir, parce que je prends mon pied à relever les erreurs historiques contenues dedans. Je suis prêt à parier qu'ils appartiendront à un régiment qui n'existait pas (ou qui n'était pas présent sur le théâtre d'opérations), ou bien qu'ils participeront à une bataille dans laquelle aucune troupe coloniale n'a été engagée wink

LB

Mais as-tu vu Voyage au bout de l'enfer, Platoon, Frères de sang, Outrages...?

Re: Festival de Cannes

Alci a écrit:

Ah... Mais il faut choisir les films de guerre de façon très précise.
Un petit Band of Brothers par exemple est historiquement parfait, je crois qu'il y'a eu très très peu d'erreurs, et c'est pas mal du tout.

Si, il y en a plein. Mais bon, au moins il est réaliste (enfin, assez réaliste, même si on se retrouve toujours avec une ryanisation des films WWII : un soldat américain vaut cent soldats allemands, particulièrement stupides, et au moins 1.000 Waffen-SS, parce qu'eux sont vraiment des bad guys).

Alci a écrit:

Sinon, plus je vois des films de guerre, plus je suis anti-militariste.

Pourquoi crois-tu que je n'en regarde que très peu ? Je ne veux pas perdre la foi wink
Mais en fait, moi c'est exactement l'inverse...

LB

"Ils s'instruisent pour vaincre" / "Nec Pluribus Impar"

67

Re: Festival de Cannes

ho! ho! ho!

68

Re: Festival de Cannes

erasm' a écrit:

ho! ho! ho!

Mon post ne servait à rien déjà à la base, mais encore plus lorqu'il est isolé du post auquel il répondait. Je recontextualise : par rapport à la réponse d'Alci à james smile

Re: Festival de Cannes

Alci a écrit:

et ta mère ?

Elle se porte bien.



(On ne sait pas trop ce qu'est arrivé aux parents de quelqu'un, on ne s'amuse pas avec ça).

"2ou7ibou jouinta ltanjawiya" Ibn Batouta
"Je vois la vie en Blaugrana" L.W.R

Re: Festival de Cannes

Loïc a écrit:

Si, il y en a plein. Mais bon, au moins il est réaliste (enfin, assez réaliste, même si on se retrouve toujours avec une ryanisation des films WWII : un soldat américain vaut cent soldats allemands, particulièrement stupides, et au moins 1.000 Waffen-SS, parce qu'eux sont vraiment des bad guys).

J'avais trouvé la page d'un historien aigri qui n'avait pas été invité dans l'équipe et qui relève les plus petites erreurs, ce n'est vraiment pas énorme.

Sur le soldat américain qui en vaut 3 000 autres, cela me fait beaucoup marrer. Voir par exemple Black Hawk Down et les Somaliens qui viennent se faire shooter pour le plaisir.

Ce que j'aimerais quand même beaucoup voir ce sont des films de guerre du mauvais côté, du côté Allemand en juin 44, du côté Vietnamien, du côté Algérien etc... Cela serrait quand même bien intéressant.

http://unefiep2009.wordpress.com/

Re: Festival de Cannes

samaille non log a écrit:

Mais as-tu vu Voyage au bout de l'enfer, Platoon, Frères de sang, Outrages...?

Platoon : le meilleur film sur la guerre du Vietnam. Génial. Même si le combat de fin, en pleine offensive du Têt, est assez mal fait. Mais bon, on lui pardonne, l'état d'esprit des GIs est parfaitement rendu, et tout est inspiré de faits réels.

Voyage au bout de l'enfer : film de guerre, mouais. On voit pas trop la guerre. Plutôt film de post-guerre. J'ai trouvé ça assez chiant.

Frères de sang : horrible. De toute manière, c'est un film asiatique, donc on pouvait être sûr qu'une guerre récente et moderne comme la Guerre de Corée, ça serait des grandes batailles où les combattants s'affrontent individuellement à coup de prise de kung-fu. J'ai trouvé ça risible. Dommage, ça partait d'une super idée, sur un conflit oublié.

Outrages : ça ne me dit rien.

Dans les très bons films de guerre, il y a Blackhawk Down, of course (le plus réaliste que j'ai vu, même s'il lui manque pas mal de trucs). Et j'aime bien les Schoendorffer (la 317ème section est super, Dien Bien Phu est prenant quoi qu'un peu bâclé à mon goût). Le jour le plus long, parce que c'est toute ma jeunesse. J'ai bien aimé la bête de guerre, qui parle de l'invasion soviétique de l'Afghanistan. Sinon, ça vole généralement pas haut (mais j'en oublie sans doute).

LB

"Ils s'instruisent pour vaincre" / "Nec Pluribus Impar"

Re: Festival de Cannes

JamesNondorfskoya a écrit:
Alci a écrit:

et ta mère ?

Elle se porte bien.



(On ne sait pas trop ce qu'est arrivé aux parents de quelqu'un, on ne s'amuse pas avec ça).

C'est bien sûr le concept de mère qui est évoqué, pas une mère particulière. No offence as usual.

http://unefiep2009.wordpress.com/

73

Re: Festival de Cannes

t'es ouf. Un film de guerre, ça te donne envie de débarquer en Normandie cash, et de leur en faire bouffer aux nazis. Y'a une musique qui varie du Wagner au moment de l'assaut, jusqu'au piano trop triste au moment de la scène émouvante où le meilleur pote du héros se mange un pruneau et donne une petite médaille au héros en lui disant de la filer à sa femme quand il serait de retour dans l'Oklahoma, à la fin de cette putain de guerre... Même les films sur le Vietnam ça a un peu cet effet. Les discours solennels genre "Messieurs, ce fut un honneur de combattre à vos côtés", ça t'arrache toujours un petit pincement au coeur.

Re: Festival de Cannes

Alci a écrit:
Loïc a écrit:

Si, il y en a plein. Mais bon, au moins il est réaliste (enfin, assez réaliste, même si on se retrouve toujours avec une ryanisation des films WWII : un soldat américain vaut cent soldats allemands, particulièrement stupides, et au moins 1.000 Waffen-SS, parce qu'eux sont vraiment des bad guys).

J'avais trouvé la page d'un historien aigri qui n'avait pas été invité dans l'équipe et qui relève les plus petites erreurs, ce n'est vraiment pas énorme.

Sur le soldat américain qui en vaut 3 000 autres, cela me fait beaucoup marrer. Voir par exemple Black Hawk Down et les Somaliens qui viennent se faire shooter pour le plaisir.

Ce que j'aimerais quand même beaucoup voir ce sont des films de guerre du mauvais côté, du côté Allemand en juin 44, du côté Vietnamien, du côté Algérien etc... Cela serrait quand même bien intéressant.

Le truc, c'est qu'en Somalie en octobre 1993, ça se passait à peu de choses près comme ça wink
Bon, ils annoncent 1.000 tués somaliens pour 19 Rangers américains, alors qu'en fait ça a été quelque chose comme 400 ou 500 pour 19. Mais bon, le ratio est bien rendu, non ?
Et justement, ça reste tout de même réaliste.

Sinon, regarde "Das Boot" wink

Sur Band of Brothers, j'avais ma propre liste, mais il est vrai que c'est très loin du sommet d'inexactitudes qu'est Saving Private Ryan.

LB

"Ils s'instruisent pour vaincre" / "Nec Pluribus Impar"

Re: Festival de Cannes

Loïc a écrit:
samaille non log a écrit:

Mais as-tu vu Voyage au bout de l'enfer, Platoon, Frères de sang, Outrages...?

Platoon : le meilleur film sur la guerre du Vietnam. Génial. Même si le combat de fin, en pleine offensive du Têt, est assez mal fait. Mais bon, on lui pardonne, l'état d'esprit des GIs est parfaitement rendu, et tout est inspiré de faits réels.

Je pensais que c'était totalement fictif quand je l'ai vu récemment, étonnant...

Dans les très bons films de guerre, il y a Blackhawk Down, of course (le plus réaliste que j'ai vu, même s'il lui manque pas mal de trucs).

Euh, les mecs qui restent 19h sur place alors qu'en réalité ils n'y ont été qu'une heure etc. Pour avoir commencé et arrêté le livre, c'est une horreur de connerie typique de l'Amérique Gendarme du Monde. Les Somalis sont stupides, ils ne comprennent pas qu'en fait les Américains viennent les aider. Dès qu'ils entendent des coups de feu, ils veulent venir se faire tuer etc...

Et j'aime bien les Schoendorffer (la 317ème section est super, Dien Bien Phu est prenant quoi qu'un peu bâclé à mon goût). Le jour le plus long, parce que c'est toute ma jeunesse.

+1.

http://unefiep2009.wordpress.com/

Re: Festival de Cannes

plus que le sujet du film (assez intéressant à la base) c'est tout le ramdam fait autour qui m'exaspère. Ce discours de culpabilité, assez revanchard, contre une France qui ne s'aime déjà pas (les pauvres bougres n'y sont pour rien). C'est peut être une illusion de ma part mais j'ai le sentiment que les acteurs du film ne paretagent pas la candeur d'un Michel Boujenah ou d'un Elie Kakou évoquant leurs origines. Je fais pourtant le tri dans la distribution : si Nacery me dégoute, Jamel ne me fait pas rire, j'apprécie le talent de Bouajila (cf Embrassez qui vous voudrez de Blanc).

Je suis partout

77

Re: Festival de Cannes

je suis aussi une amoureuse de la première heure de Bouajila (oui, j'étais précoce)

Re: Festival de Cannes

Platoon est inspiré du bouquin écrit par le commandant de compagnie de Stone au Vietnam. Sans être rigoureusement exact, c'est pourtant assez fouillé et bien retransmis. Je le trouve vraiment bien fait, surtout si tu compares aux merdes infâmes produites après, type We we're soldiers...

Sur Blackhawk Down, je ne suis pas du tout d'accord. D'un point de vue réalisme, il est très bien fait (même s'il ne montre pas les pilotes américains traînés dans la rue derrière un pick-up). Après, on peut effectivement lui reprocher son manque d'approche globale. N'empêche que c'est comme si t'étais en plein Mogadiscio le 2 octobre 1993. Au ciné, ça te donne des frissons, j'adore. Et non, une partie seulement de la force Rangers est restée une heure. Une autre a passé toute la nuit dans la fournaise. Relis bien le bouquin (que j'ai aussi lu, même s'il a pas été traduit).

LB

Last edited by Loïc (29-05-2006 17:42:34)

"Ils s'instruisent pour vaincre" / "Nec Pluribus Impar"

Re: Festival de Cannes

erasm' a écrit:

je suis aussi une amoureuse de la première heure de Bouajila (oui, j'étais précoce)

le voir se faire humilier par Lou Doillon fut un pur moment de cinéma.

Je suis partout

Re: Festival de Cannes

Je suis d'accord, j'ai commencé le bouquin il y'a quelques jour et il m'est tombé des mains quand il expliquait que les Somaliens aimaient voir leurs enfants se faire tuer pour eux... Enfin bon.
Le film est filmé de façon très poignante, c'est très impressionnant, par contre le personnage principal par exemple ne passe pas autant de temps sur place que vu dans le film et aussi les soldats qu'on voit tout le temps sont un mix de plusieurs personnes.

Sur le reste, un ami paki était furieux face à ce film qui montre les troupes pakistanaises de l'Otan (pour moi) comme lâches et qui ne font rien. Si les Américains n'ont fait que 6 sorties dont une avec 19 casualties, les pakis ont perdu des centaines de soldats dans de très nombreuses opérations bien plus utiles que celles des Rangers/Delta Force.

http://unefiep2009.wordpress.com/

81

Re: Festival de Cannes

Neige a écrit:

j'apprécie le talent de Bouajila

Et quand, dans "Vivre me tue", un film qui évoque les difficultés de l'intégration, il joue le rôle d'un français d'origine algérienne (ou marocaine) en butte à différents types de discriminations, et traversant une crise d'identité, il n'est pas communariste, lui?

Enfin bref, on va lâcher l'affaire, tout ce que je voulais, c'était qu'on (que tu) réfléchisse(s) avant de brandir ce terme-épouvantail.

82

Re: Festival de Cannes

Neige a écrit:
erasm' a écrit:

je suis aussi une amoureuse de la première heure de Bouajila (oui, j'étais précoce)

le voir se faire humilier par Lou Doillon fut un pur moment de cinéma.

je n'ai pas vu ce film-là.

Re: Festival de Cannes

erasm' a écrit:
Neige a écrit:
erasm' a écrit:

je suis aussi une amoureuse de la première heure de Bouajila (oui, j'étais précoce)

le voir se faire humilier par Lou Doillon fut un pur moment de cinéma.

je n'ai pas vu ce film-là.

dommage , je n'ai pas vu Vivre me tue. J'en suis resté à l'affiche de "Travail d'arabe" , film dont le seul titre suffit à me faire marrer.

Je suis partout

Re: Festival de Cannes

Alci a écrit:

Je suis d'accord, j'ai commencé le bouquin il y'a quelques jour et il m'est tombé des mains quand il expliquait que les Somaliens aimaient voir leurs enfants se faire tuer pour eux... Enfin bon.
Le film est filmé de façon très poignante, c'est très impressionnant, par contre le personnage principal par exemple ne passe pas autant de temps sur place que vu dans le film et aussi les soldats qu'on voit tout le temps sont un mix de plusieurs personnes.

Sur le reste, un ami paki était furieux face à ce film qui montre les troupes pakistanaises de l'Otan (pour moi) comme lâches et qui ne font rien. Si les Américains n'ont fait que 6 sorties dont une avec 19 casualties, les pakis ont perdu des centaines de soldats dans de très nombreuses opérations bien plus utiles que celles des Rangers/Delta Force.

J'ai trouvé le film très réaliste à de très légers détails près, dont la "fusion" de personnages dont tu parles, mais l'esprit et les faits sont bien rendus.
Pour ce qui est de la mentalité de certaines populations il faut bien réaliser que dans certains pays règnent des valeurs qui sont très différentes des notres.
Enfin ayant été confronté à des troupes d'un pays proche du Pakistan assez récemment et dans des circonstances assez proches (bien moins dramatiques cependant) cela ne m'a pas paru irréaliste (même si il ya à cela des raisons: attitude des US, pertes déja subies...).
Pour ce qui est du film "indigènes", hormis les sentiments que peut m'inspirer la présence de ces sommités modernes comme acteurs, j'ai toujours un peu de mal quand les tirailleurs (dont le courage n'est pas en cause ) sont présentés comme des volontaires de l'an 44 pleins d'idéal politique.

Last edited by gustave (29-05-2006 18:08:22)

"Si le peuple pense mal, changeons le peuple..."

Re: Festival de Cannes

Alci a écrit:

les troupes pakistanaises de l'Otan

Petite erreur : de l'ONU.
Ils avaient en effet déjà subit des pertes avant.
Mais quand on sait que le Pakistan est remboursé à hauteur de 1000 $ / mois par le DPKO (+ équipements), on comprend qu'ils n'aient pas envie de se payer le luxe de se retirer comme nos amis ricains.

86

Re: Festival de Cannes

gustave a écrit:
Alci a écrit:

Je suis d'accord, j'ai commencé le bouquin il y'a quelques jour et il m'est tombé des mains quand il expliquait que les Somaliens aimaient voir leurs enfants se faire tuer pour eux... Enfin bon.
Le film est filmé de façon très poignante, c'est très impressionnant, par contre le personnage principal par exemple ne passe pas autant de temps sur place que vu dans le film et aussi les soldats qu'on voit tout le temps sont un mix de plusieurs personnes.

Sur le reste, un ami paki était furieux face à ce film qui montre les troupes pakistanaises de l'Otan (pour moi) comme lâches et qui ne font rien. Si les Américains n'ont fait que 6 sorties dont une avec 19 casualties, les pakis ont perdu des centaines de soldats dans de très nombreuses opérations bien plus utiles que celles des Rangers/Delta Force.

J'ai trouvé le film très réaliste à de très légers détails près, dont la "fusion" de personnages dont tu parles, mais l'esprit et les faits sont bien rendus.
Pour ce qui est de la mentalité de certaines populations il faut bien réaliser que dans certains pays règnent des valeurs qui sont très différentes des notres.
Enfin ayant été confronté à des troupes d'un pays proche du Pakistan assez récemment et dans des circonstances assez proches (bien moins dramatiques cependant) cela ne m'a pas paru irréaliste (même si il ya à cela des raisons: attitude des US, pertes déja subies...).
Pour ce qui est du film "indigènes", hormis les sentiments que peut m'inspirer la présence de ces sommités modernes comme acteurs, j'ai toujours un peu de mal quand les tirailleurs (dont le courage n'est pas en cause ) sont présentés comme des volontaires de l'an 44 pleins d'idéal politique.

+ 1.

Re: Festival de Cannes

Free French a écrit:
Alci a écrit:

les troupes pakistanaises de l'Otan

Petite erreur : de l'ONU.
Ils avaient en effet déjà subit des pertes avant.
Mais quand on sait que le Pakistan est remboursé à hauteur de 1000 $ / mois par le DPKO (+ équipements), on comprend qu'ils n'aient pas envie de se payer le luxe de se retirer comme nos amis ricains.

Otan pour moi encore...
Je pensais ONU, mais la perspective d'un bon mot à fait que.

http://unefiep2009.wordpress.com/

88

Re: Festival de Cannes

http://img264.imageshack.us/img264/3752/canne2br.jpg

Re: Festival de Cannes

a part ça, des avis sur le dernier Coppola ?

"On dit d'un accusé qu'il est cuit quand son avocat n'est pas cru."   
Pierre Dac

90

Re: Festival de Cannes

La sélection (pas encore finalisée) du festival :

Libération a écrit:

61e Festival de Cannes: le suspense dure encore

Le délégué général Thierry Frémaux a dévoilé une partie de la programmation, mais prolonge le supplice pour d'autres cinéastes et producteurs.
didier péron

Après s’être accordé une semaine de rallonge pour peaufiner la sélection du 61ème festival de Cannes, Thierry Frémaux, l’ex-directeur artistique du festival, qui prend cette année pour la première fois la place de délégué général (occupée jusqu’ici par Gilles Jacob), continue de laisser quelques cinéastes français sur des charbons ardents.
En effet, deux films hexagonaux sont annoncés en compétition (un Conte de Noël d’Arnaud Despleschin et la Frontière de l’aube de Philippe Garrel), un troisième doit venir les rejoindre «dans les jours à venir». Cet atermoiement prolonge d’autant le supplice de cinéastes et producteurs qui ont généralement mis les bouchées doubles pour être prêts à temps pour présenter une copie finalisée aux sélectionneurs.

La rumeur dit qu’il y aurait du ballotage notamment entre De la guerre de Bertrand Bonello, Entre les murs de Laurent Cantet (avec l’écrivain François Bégaudau dans son propre rôle de prof de collège), Un barrage contre le Pacifique de Rithy Panh (avec Isabelle Huppert), le Voyage aux Pyrénées d’Arnaud et Jean-Marie Larrieu...

Compétition «allégée»

En l’état actuel des choses, on peut dire que vingt films sont d’ores et déjà sûrs de s’affronter dans une compétition «allégée» dans le but de contrecarrer la tendance générale à l’inflation et à l’éparpillement des sélections connexes.

Bien que Frémaux ait fait en guise d’introduction une longue mise en bouche pour dire à quels points Cannes devait éviter le repli et le rond de serviette ad vitam aeternam pour un cercle d'«abonnés» sûrs d’être présents à chaque fois qu’il dégaine un film, on peut quand même dire que le cinéphile moyen ne devrait pas être trop dépaysé à la lecture des auteurs retenus.

On verra donc les nouveaux films des américains Clint Eastwood (Changeling, un thriller avec Angelina Jolie dans le rôle d’une mère dont le fils a été kidnappé) et Steven Soderbergh (sa biopic de quatre heures sur Che Guevara, campé par Benicio Del Toro), l’Allemand Wim Wenders (The Palermo shooting) et les frères belges Luc et Jean-Pierre Dardenne (le Silence de Lorna, pour une troisième palme d’or?), le cinéaste turc Nuri Bilge Ceylan (les Trois singes), le Canadien Atom Egoyan (Adoration), le Chinois Jia Zangke (24 City), le Brésilien Walter Salles (Linha de passe, coréalisé avec Daniela Thomas).

Docus sur Maradona et Tyson

Thierry Frémaux a attiré l’attention des journalistes sur le frémissement artistique en Israël, insistant sur la présence en compétition d’un «documentaire d’animation» d'Ari Folman, Waltz with Bashir, évoquant à Beyrouth-ouest les massacres de Sabra et Chatila en 1982.

On notera aussi le retour de deux jeunes Argentins déjà remarqués à Cannes: Lucrecia Martel (la Femme sans tête) et Pablo Trapero (Leonera). Les films destinés à ouvrir le festival (le 14 mai) et le clore (le 25 mai) seront eux aussi dévoilés plus tard après d’ultimes tractations. En revanche, Steven Spielberg viendra sur la Croisette dévoiler, hors compétition, Indiana Jones et le royaume du crâne de cristal, de même que Woody Allen, avec son Vicky Cristina Barcelona tourné en Espagne avec Penélope Cruz, Scarlett Johansson et Javier Bardem.

On signalera aussi deux documentaires sur les cinglés du sport, l’un sur Maradona d’Emir Kusturica (séances de minuit) et un autre de James Toback, Tyson (Un certain regard). Alors que Thierry Frémaux a affirmé que les Américains s’inquiétaient de la capacité du festival a assurer la sécurité du boxeur, le délégué général a estimé que le boxeur se défendrait très bien lui-même et pouvait à l’occasion prêter main forte aux nombreux vigiles postés partout autour du palais.

http://www.festival-cannes.fr/fr.html

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

Re: Festival de Cannes

Cet arriviste de Thierry Fremaud est juste d'une arrogance insuportable. Ayant suivi de près ce processus de sélection, je peux vous assurer qu'il y a une vrai grogne de la part des producteurs et des réalisateurs pour les formes dans lesquelles se sont déroulées ce processus: non content de faire traîner et traîner la prise de décision, il n'a même pas pris la peine d'appeler les producteurs de films ayant entré dans la dernière ligne droite afin de leur annoncer la non-sélection, chose que Gilles Jacob faisait systématiquement et surtout lorsqu'il s'agissait de personnes au parcours exemplaire et ayant un rapport de longue date avec le festival. Il s'est contenté de leur annoncer, hier à une heure du mat (alors qu'ils avaient garantie une réponse pour il y a 72 heures, après moults décalages), par le biais de son secrétaire. Et en plus il se permet le culot de dire que la sélection sera peut être complétée de plusieurs films, et certainement d'un, qu'il verrait... ! Mais il se prend pour qui à jouer la princesse de la sorte?

Je rappelle que le parcours de cet homme est fort peu louable, et le "Portraits" qu'avait fait sur lui libération le montre bien: mélange d'arrivisme et de jeux de pouvoirs, il est un petit. Et il s'évertue à détruire progressivement la difficile harmonie qu'avait su imposer Gilles Jacob entre cinéma commercial et films d'auteur, qui rend le festival si spécial.

Et qu'on parle de renouvellement alors qu'il n'y a que 8 nouveaux réalisateurs en compétition, c'est doucement se foutre de la gueule du monde...

la sélection, contrairement à l'année dernière où G. Jacob a eu pour la dernière fois son mot à dire, risque bien d'être décevante. Je n'attends quelque chose que d'Eastwood, et peut être de Selles et Kauffman.

A noter que Philippe Garrel, pour entre autres les raisons annoncées ci-dessus, voulait refuser la compétition et n'a du céder que sur pression de son producteur.

Tu me fais tourner la tête

92

Re: Festival de Cannes

L'Affiche et l'identité visuelle 2008
L’affiche du Festival de Cannes 2008 est une photo de David Lynch, avec un graphisme de  Pierre Collier, affichiste de cinéma.

Cet hommage au talent de David Lynch donnera le ton du 61e Festival de Cannes.
Pierre Collier a imaginé tout un ensemble graphique à partir de l’affiche, créant pour les festivaliers un environnement esthétique autour et dans le Palais, déclaré ainsi territoire cinématographique du 14 au 25 mai 2008.

Et pour la première fois, en partenariat avec la FNCF, l’affiche sera mise à disposition de tous les cinémas de France.

Pour voir l'affiche : http://www.festival-cannes.fr/fr/article/55918.html
Et le générique (très belle musique de Saint-Saëns, l'Aquarium extrait du Carnaval des Animaux) : http://www.dailymotion.com/video/x59e3z … shortfilms

93

Re: Festival de Cannes

Il n'est jamais trop tard :

Le Figaro - AFP a écrit:

Oliveira : première Palme d'Or à 100 ans
Le réalisateur portugais Manoel de Oliveira qui fête ses 100 ans cette année a été honoré de sa première Palme d'Or lundi au Festival de Cannes, en hommage à sa carrière, en présence des membres du jury et de l'acteur-réalisateur américain Clint Eastwood.

Il l'a reçue sur la scène de la salle Lumière des mains de Michel Piccoli, l'un de ses acteurs fétiches. "Je suis très touché par cette Palme d'Or que j'ai finalement reçue", a déclaré avec malice le Portugais, déclenchant des rires dans la salle.

Né le 12 décembre 1908 à Porto, Oliveira qui se présente comme le dernier survivant du "beau vieux temps du cinéma muet", a réalisé l'essentiel de son oeuvre passée la soixantaine et ne s'est fait connaître du grand public qu'après ses 80 ans. Il avait obtenu le Prix du Jury en 1999 pour "La lettre" et celui de la Critique internationale en 1997 pour "Voyage au début du monde".

Pour rappel, il sera invité à la Cinémathèque en juillet (cf thread ciné).

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

94

Re: Festival de Cannes

On the Road est toujours d'actualité; c'est Walter Salles qui va le réaliser, avec Coppola à la production : http://www.imdb.com/title/tt0337692/

Last edited by FDL (19-05-2008 23:27:06)

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

95

Re: Festival de Cannes

FDL nl a écrit:

Et le générique (très belle musique de Saint-Saëns, l'Aquarium extrait du Carnaval des Animaux) : http://www.dailymotion.com/video/x59e3z … shortfilms

Tu ne trompes personne avec ton name-dropping, nous savons bien que c'est en réalité un extrait de La Belle et la Bête de Walt Disney. (Non ?)

.                                collectif individuel manufacture internet d'objets gentils                             .
[¤=¤] tape            [o=o] VHS           [O=O] ghetto blaster         [O=X] ghetto blaster d'occasion

96

Re: Festival de Cannes

Mais non voyons, c'est la musique de la pub pour Decathlon ! wink (ou celle aussi des Moissons du ciel de Terrence Malick)



Mais l'Aquarium a aussi été repris dans la Belle et la Bête.

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

Re: Festival de Cannes

Clam, Rocky en 1976...

Rien d’autre à dire. Tu peux te retirer.

Re: Festival de Cannes

sauf que kagemusha, apocalypse now ou mash ca ne vieillit simplement pas.

c'est la différence entre des grands films et des chefs-d'oeuvre. Cela étant dit, le rôle de George C Scott dans Patton reste une performance d'anthologie (c'est un de mes films préférés. Mais j'adore les films de guerre)

Over The Line Smokey!

Re: Festival de Cannes

EB. Rocky est un GRAND film.

period

Over The Line Smokey!

100

Re: Festival de Cannes

On notera le doublé de Coppola en 74. La classe.

"Moult a appris qui bien connut ahan"