Topic: La polémique de cet été : le burkini.

...vêtement religieux ostentatoire ou pas ?

"Rédupliquer, c'est être ce qu'on dit." (S.Kierkegaard)

Re: La polémique de cet été : le burkini.

Vous n'avez rien compris au burkini. Donc Olivier Roy vous explique.
Le burkini, en fait, c'est moderne.
Rebelle, iconoclaste, dérangeant et garanti sans amalgames.

Le Point a écrit:

Olivier Roy : "Le burkini n'a rien de fondamentaliste"
Interrogé par Francetv info, le politologue Olivier Roy revient sur la polémique autour du burkini et démolit quelques idées reçues.

Les communes qui ont décidé de bannir le burkini des plages se multiplient. Cannes, Nice, Menton, Saint-Jean-Cap-Ferrat, Le Lavandou, Cavalaire-sur-Mer, Cogolin, Le Touquet, etc. ont pris des arrêtés visant à interdire le port de tenues de plage couvrant la tête et le corps des baigneuses. Cette interdiction divise et suscite la polémique. Olivier Roy, politologue et spécialiste de l'islam, dénonce des amalgames et livre une analyse à rebrousse-poil des idées reçues. Dans une longue interview accordée à Francetv info, ce professeur à l'institut universitaire de Florence (Italie) estime que cette tenue de bain s'affiche comme « l'exemple même de la gentrification de la pratique religieuse musulmane dans l'espace occidental ». Olivier Roy explique en effet qu'il est lié à « l'ascension sociale de certaines musulmanes. Le porter représente une tentative, pour des femmes, plutôt jeunes, de poser un signe religieux sur une pratique moderne, c'est-à-dire la baignade en famille. »

De fait, ailleurs en Europe et dans le monde, le débat français surprend. À l'image de l'Espagne où personne n'envisage de bannir le burkini des plages.

« Une tenue moderne »

Certains détracteurs estiment que cette tenue couvrante de bain est un retour en arrière, pour Olivier Roy la réalité est différente : rappelant qu'il est d'invention récente, il explique que « le burkini est, au contraire, une tenue moderne, qui n'a rien de traditionnel ou de fondamentaliste ». Et de souligner que pour les fondamentalistes, les femmes n'ont rien à faire à la plage du tout, en quelque tenue que ce soit. Pour les femmes musulmanes, le burkini est « un compromis, de même que le port du foulard sur une tenue moderne d'executive woman... Mais ce n'est pas perçu comme tel par notre société laïque », ajoute le chercheur.

Selon lui, l'acceptation de ces signes religieux représenterait au contraire un moyen de diminuer l'influence des fondamentalistes. « Plus on éloigne la pratique religieuse de l'espace public, plus on laisse le champ libre aux extrémismes religieux. Il faut donc, au contraire, laisser aux individus une certaine forme de liberté dans l'expression de leur religiosité. »
Une alliance contre nature

En Allemagne, le débat sur l'autorisation de la burqa prend de l'ampleur. Le ministre de l'Intérieur allemand Thomas de Maizière a estimé que « la burqa n'était pas compatible avec notre pays ouvert sur le monde ». Il a prôné son interdiction « au volant, lors de procédures administratives, au service de l'état civil, dans les écoles et les universités, dans le service public, devant les tribunaux ». Mais il n'a donné aucun calendrier de mise en œuvre.

En France, le débat politique semble se concentrer autour de l'islam. Selon Olivier Roy, « si cette religion fait autant parler d'elle, c'est parce qu'il y a une conjonction entre une droite identitaire, qui définit le christianisme comme la religion fondatrice de la société française, et une gauche laïque et anticléricale », une « alliance hors nature » qui donne [à ces débats] autant de résonance dans le débat public »

Les tensions actuelles sur ces questions inquiètent le spécialiste. Pour lui, cette polémique pourrait engendrer « un sentiment de rejet et de dégoût chez les musulmans, qui pourrait se traduire par un repli identitaire ». Et de conclure : « Les arguments utilisés par les antisémites dans les années 1920 sont aujourd'hui repris à propos de l'islam : incompatibilité culturelle et une loyauté plus grande accordée à la religion qu'à la nation. »

http://www.lepoint.fr/societe/olivier-r … 878_23.php

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

Re: La polémique de cet été : le burkini.

FDL a écrit:
Le Point a écrit:

Olivier Roy : "Le burkini n'a rien de fondamentaliste"

Cela n'a rien à voir avec l'islam d'ailleurs. C'est apparu spontanément. Une attaque au couteau au cri d'Allah Akbar non plus.

A force de prendre les gens pour des cons, ça finit par se voir...

"L'islam n'est pas une idéologie" Broz

Re: La polémique de cet été : le burkini.

Ce qui est incroyable, c'est la faculté qu'à Roy de raisonner avec la France comme si c'était l'Arabie Saoudite. C'est assez fascinant.

It ain’t what you don’t know that gets you into trouble. It’s what you know for sure that just ain’t so.

"Un terroriste ne mérite pas de mourir. Il mérite de vivre l'enfer. A perpétuité. Et seule la déchéance de la nationalité le permet." Greg

Re: La polémique de cet été : le burkini.

Ah oui, le burkini est comparable à une attaque au couteau aux cris d'Allah Akbar. Merci Sabaidee pour cette analyse d'une profondeur remarquable.

Moi je suis super content qu'on libère les femmes musulmanes par la force, contre leur gré. On sait mieux qu'elles ce qu'elles veulent, au fond d'elles, et ce qu'elles doivent porter comme sapes quand elles sortent de chez elles. Donc on va leur imposer, c'est super !

"Et sans races, comment peut-on parler de racisme?" - sabaidee, 16/05/2014
"Allez, rince ton visage et enlève la merde dans tes yeux, va lire les commentaires des lecteurs du monde (le monde, hein, pas présent ou national hebdo) et tu percevras le degré d'agacement que suscitent ces associations subventionnées..." - sabaidee, 06/09/2016

"(influence léniniste de la "praxis historique réalisante et légitimée par sa propre réalisation historique effective", au sens hégélien du terme, dans l'action islamiste, au travers de l'état islamique - je n'utilise volontairement pas de majuscule pour cet "état" en ce que je lui dénie toute effectivité historique)" - Greg, 18/07/2016

"Oui oui, je maintiens. Il n'y a rien de plus consensuel que le Point. " - FDL, 28/07/2016

Re: La polémique de cet été : le burkini.

L'interdiction du burkini est stupide, contreproductive et assez difficile à justifier (à mon sens) sur le plan du droit, encore qu'au final on arrive à des décisions assez novatrices à ce sujet en ce moment.

M'enfin ça ne change rien à la connerie d'Olivier Roy sur ce coup. Prétendre que le burkini est un instrument d'émancipation des radicaux plus qu'un signe de radicalisation, dans le contexte français, c'est quand même bien stupide. Ceci étant à sa décharge sur le sujet du burkini à peu près toutes les positions qu'on a vues sont débilissimes :

- les cathos qui feignent d'être gênés par l'expression d'une religion dans l'espace public alors que les veilleurs ou autres ne les ont jamais gêné et que globalement les droits des femmes ils s'en tamponnent ;

- les identitaires qui voient 12 burkinis menacer les racines chrétiennes millénaires de la France ;

- les musulmans outrés qui prétendent qu'on discrimine leur culture parce qu'on leur fait remarquer à quel point le burkini (inventé en Australie il y a 5 ans, qui n'a jamais fait partie de la culture de qui que ce soit au Maghreb ou au Moyen-Orient) est idiot ;

- les maires bien à droite du sud de la France qui décident de faire usage de leur pouvoir de maintien de l'ordre public pour décider de tout et n'importe quoi - surtout n'importe quoi - comme si c'était leur rôle ;

- les politiciens au niveau national qui font leur beurre de cette polémique parce qu'ils n'ont pas la moindre vision d'ensemble à proposer à un pays qui de toute façon ne leur fait plus confiance sur rien (coucou Valls coucou Greg);

et j'en passe... Franchement comme polémique de l'Eté c'est bien bien nul, on est presque au niveau du débat sur la déchéance de nationalité, encore qu'il y a un peu de marge.

It ain’t what you don’t know that gets you into trouble. It’s what you know for sure that just ain’t so.

"Un terroriste ne mérite pas de mourir. Il mérite de vivre l'enfer. A perpétuité. Et seule la déchéance de la nationalité le permet." Greg

Re: La polémique de cet été : le burkini.

Barney a écrit:

M'enfin ça ne change rien à la connerie d'Olivier Roy sur ce coup. Prétendre que le burkini est un instrument d'émancipation des radicaux plus qu'un signe de radicalisation, dans le contexte français, c'est quand même bien stupide.

Un signe de radicalisation, perso, je sais pas, ça m'étonnerait. On sait que le capitalisme consumériste pourrit et salit tout ce qu'il touche ; je pense que la cooptation par lui des tenues religieuses façon hijab ou burkini peut avoir un effet intéressant de désacralisation de ces vêtements. Que ces nouveaux vêtements peuvent jouer un petit rôle - dans le cas du burkini, dans l'accès aux loisirs, par exemple.

"Et sans races, comment peut-on parler de racisme?" - sabaidee, 16/05/2014
"Allez, rince ton visage et enlève la merde dans tes yeux, va lire les commentaires des lecteurs du monde (le monde, hein, pas présent ou national hebdo) et tu percevras le degré d'agacement que suscitent ces associations subventionnées..." - sabaidee, 06/09/2016

"(influence léniniste de la "praxis historique réalisante et légitimée par sa propre réalisation historique effective", au sens hégélien du terme, dans l'action islamiste, au travers de l'état islamique - je n'utilise volontairement pas de majuscule pour cet "état" en ce que je lui dénie toute effectivité historique)" - Greg, 18/07/2016

"Oui oui, je maintiens. Il n'y a rien de plus consensuel que le Point. " - FDL, 28/07/2016

Re: La polémique de cet été : le burkini.

Broz a écrit:

Ah oui, le burkini est comparable à une attaque au couteau aux cris d'Allah Akbar.

Où vois-tu une comparaison dans ce que j'ai écrit? Par contre, le burkini comme les attaques au couteau aux cris de Allah Akbar ont un point commun, je te laisse deviner lequel...

Barney a écrit:

- les cathos qui feignent d'être gênés par l'expression d'une religion dans l'espace public alors que les veilleurs ou autres ne les ont jamais gêné et que globalement les droits des femmes ils s'en tamponnent ;

J'ai pas nécessairement entendu les catholiques s'exprimer là-dessus. La hiérarchie en tout cas. Et quoiqu'il en soit, les catholiques sont en général très minimalistes dans leur lecture de la laïcité.

Barney a écrit:

L'interdiction du burkini est stupide, contreproductive et assez difficile à justifier (à mon sens) sur le plan du droit, encore qu'au final on arrive à des décisions assez novatrices à ce sujet en ce moment.

Je ne suis pas non plus certain que l'interdiction du burkini soit efficace. Mais sur le plan juridique la conception de l'ordre public laisse quand même un large place à l'interprétation.

Sur le fond: la plage, c'est à mon sens le seul lieu gratuit où toutes les classes, les ethnies, les religions se côtoient, c'est un symbole du vivre-ensemble quand tu débarques avec un accoutrement aussi visible, tu exprimes publiquement et très visiblement que le monde se divise en croyant et infidèles et que tu as un projet politique, celui d'une sécession du reste des Français.

"L'islam n'est pas une idéologie" Broz

Re: La polémique de cet été : le burkini.

Hé sab, deux homosexuels qui se font un bisou sur la plage, est-ce que c'est aussi une expression publique et très visible que le monde se divise en homosexuels et en hétérosexuels et qu'ils ont un projet politique, celui d'une sécession du reste des Français ?

"Et sans races, comment peut-on parler de racisme?" - sabaidee, 16/05/2014
"Allez, rince ton visage et enlève la merde dans tes yeux, va lire les commentaires des lecteurs du monde (le monde, hein, pas présent ou national hebdo) et tu percevras le degré d'agacement que suscitent ces associations subventionnées..." - sabaidee, 06/09/2016

"(influence léniniste de la "praxis historique réalisante et légitimée par sa propre réalisation historique effective", au sens hégélien du terme, dans l'action islamiste, au travers de l'état islamique - je n'utilise volontairement pas de majuscule pour cet "état" en ce que je lui dénie toute effectivité historique)" - Greg, 18/07/2016

"Oui oui, je maintiens. Il n'y a rien de plus consensuel que le Point. " - FDL, 28/07/2016

Re: La polémique de cet été : le burkini.

Qu'en est-il du gars en costard-cravate, qui porte ostensiblement les atours de l'exploitation capitaliste et qui t'explique par sa tenue que la France se divise en deux, ceux qui ont un travail sérieux et ceux qui n'en ont pas ?

"Et sans races, comment peut-on parler de racisme?" - sabaidee, 16/05/2014
"Allez, rince ton visage et enlève la merde dans tes yeux, va lire les commentaires des lecteurs du monde (le monde, hein, pas présent ou national hebdo) et tu percevras le degré d'agacement que suscitent ces associations subventionnées..." - sabaidee, 06/09/2016

"(influence léniniste de la "praxis historique réalisante et légitimée par sa propre réalisation historique effective", au sens hégélien du terme, dans l'action islamiste, au travers de l'état islamique - je n'utilise volontairement pas de majuscule pour cet "état" en ce que je lui dénie toute effectivité historique)" - Greg, 18/07/2016

"Oui oui, je maintiens. Il n'y a rien de plus consensuel que le Point. " - FDL, 28/07/2016

Re: La polémique de cet été : le burkini.

Broz a écrit:

Hé sab, deux homosexuels qui se font un bisou sur la plage, est-ce que c'est aussi une expression publique et très visible que le monde se divise en homosexuels et en hétérosexuels et qu'ils ont un projet politique, celui d'une sécession du reste des Français ?

T'en connais beaucoup des mouvements politiques qui puisent leur projet dans l'homosexualité?

"L'islam n'est pas une idéologie" Broz

Re: La polémique de cet été : le burkini.

Oui, le vaste mouvement du djendeur, qui veut détruire nos familles et faire des ventres des femmes des couveuses, tu te souviens pas ?

"Et sans races, comment peut-on parler de racisme?" - sabaidee, 16/05/2014
"Allez, rince ton visage et enlève la merde dans tes yeux, va lire les commentaires des lecteurs du monde (le monde, hein, pas présent ou national hebdo) et tu percevras le degré d'agacement que suscitent ces associations subventionnées..." - sabaidee, 06/09/2016

"(influence léniniste de la "praxis historique réalisante et légitimée par sa propre réalisation historique effective", au sens hégélien du terme, dans l'action islamiste, au travers de l'état islamique - je n'utilise volontairement pas de majuscule pour cet "état" en ce que je lui dénie toute effectivité historique)" - Greg, 18/07/2016

"Oui oui, je maintiens. Il n'y a rien de plus consensuel que le Point. " - FDL, 28/07/2016

Re: La polémique de cet été : le burkini.

Mais restons sérieux trente secondes. Quid de ces jeunes qui portent, sur nos belles plages de France (l'audace !), l'odieux T-shirt avec la tête du criminel gauchiste Che Guevara, et qui signalent par là même leur dangereux projet de massacre des détenteurs du capital ?

"Et sans races, comment peut-on parler de racisme?" - sabaidee, 16/05/2014
"Allez, rince ton visage et enlève la merde dans tes yeux, va lire les commentaires des lecteurs du monde (le monde, hein, pas présent ou national hebdo) et tu percevras le degré d'agacement que suscitent ces associations subventionnées..." - sabaidee, 06/09/2016

"(influence léniniste de la "praxis historique réalisante et légitimée par sa propre réalisation historique effective", au sens hégélien du terme, dans l'action islamiste, au travers de l'état islamique - je n'utilise volontairement pas de majuscule pour cet "état" en ce que je lui dénie toute effectivité historique)" - Greg, 18/07/2016

"Oui oui, je maintiens. Il n'y a rien de plus consensuel que le Point. " - FDL, 28/07/2016

Re: La polémique de cet été : le burkini.

Broz a écrit:

Oui, le vaste mouvement du djendeur, qui veut détruire nos familles et faire des ventres des femmes des couveuses, tu te souviens pas ?

Ah. T'appelles ça un mouvement politique? J'appelle ça un mouvement sociétal qui a conséquences politiques. Ton troll est un peu à chier.

L'islamisme quant à lui est un mouvement politique global qui d'ailleurs se conçoit comme un contre-modèle des matérialismes capitalistes des démocraties libérales et du matérialisme marxiste.

"L'islam n'est pas une idéologie" Broz

Re: La polémique de cet été : le burkini.

Quelle tristesse. Obligé de renier le fondement de ses paniques morales homophobes pour pouvoir justifier ses paniques morales islamophobes. Quel malheur.

Mais pourtant réfléchis, sabaidee. Y a-t-il plus susceptible de générer un trouble à l'ordre public que de forcer les braves gens sur nos plages à assister au spectacle profondément diviseur de deux homosexuels se galochant ? Non, non, non, soyons cohérents, interdisons les démonstrations d'affection homosexuelles sur les plages.

"Et sans races, comment peut-on parler de racisme?" - sabaidee, 16/05/2014
"Allez, rince ton visage et enlève la merde dans tes yeux, va lire les commentaires des lecteurs du monde (le monde, hein, pas présent ou national hebdo) et tu percevras le degré d'agacement que suscitent ces associations subventionnées..." - sabaidee, 06/09/2016

"(influence léniniste de la "praxis historique réalisante et légitimée par sa propre réalisation historique effective", au sens hégélien du terme, dans l'action islamiste, au travers de l'état islamique - je n'utilise volontairement pas de majuscule pour cet "état" en ce que je lui dénie toute effectivité historique)" - Greg, 18/07/2016

"Oui oui, je maintiens. Il n'y a rien de plus consensuel que le Point. " - FDL, 28/07/2016

Re: La polémique de cet été : le burkini.

Il n'y a rien de plus matérialiste et capitaliste que le foutu burkini. C'est encore pire que le bio.

"Et sans races, comment peut-on parler de racisme?" - sabaidee, 16/05/2014
"Allez, rince ton visage et enlève la merde dans tes yeux, va lire les commentaires des lecteurs du monde (le monde, hein, pas présent ou national hebdo) et tu percevras le degré d'agacement que suscitent ces associations subventionnées..." - sabaidee, 06/09/2016

"(influence léniniste de la "praxis historique réalisante et légitimée par sa propre réalisation historique effective", au sens hégélien du terme, dans l'action islamiste, au travers de l'état islamique - je n'utilise volontairement pas de majuscule pour cet "état" en ce que je lui dénie toute effectivité historique)" - Greg, 18/07/2016

"Oui oui, je maintiens. Il n'y a rien de plus consensuel que le Point. " - FDL, 28/07/2016

Re: La polémique de cet été : le burkini.

Barney a écrit:

L'interdiction du burkini est stupide, contreproductive et assez difficile à justifier (à mon sens) sur le plan du droit, encore qu'au final on arrive à des décisions assez novatrices à ce sujet en ce moment.

Je ne suis pas non plus certain que l'interdiction du burkini soit efficace. Mais sur le plan juridique la conception de l'ordre public laisse quand même un large place à l'interprétation.

Sur le fond: la plage, c'est à mon sens le seul lieu gratuit où toutes les classes, les ethnies, les religions se côtoient, c'est un symbole du vivre-ensemble quand tu débarques avec un accoutrement aussi visible, tu exprimes publiquement et très visiblement que le monde se divise en croyant et infidèles et que tu as un projet politique, celui d'une sécession du reste des Français.

Je suis globalement d'accord avec ça. Sur le projet politique je ne sais pas s'il est aussi abouti mais il y a incontestablement une volonté de se marginaliser et de se différencier du reste. Ce choix est d'ailleurs plus motivé par cette volonté d'accroitre le fossé que par des impératifs religieux (on peut se couvrir de plein d'autres manières qui existaient déjà, ou bien comme le dit Roy ne simplement pas aller à la plage) ou culturels (le burkini ne correspond à aucune tradition ou culture des personnes concernées, hormis peut être les riches arabes du Golfe, pour qui la question ne se pose pas depuis leur plage privée - quoiqu'encore quand ils viennent en France ils sont bien content d'être libérés du clergé qu'ils ne peuvent pas blairer dans leur pays).

Donc oui, il y a une volonté de subversion, qui transcrit une volonté de dire au reste des gens d'aller se faire foutre. Pour moi c'est indéniable et c'est ce qui rend ce vêtement si stupide. La subversion c'est bien, si ça a un minimum de contenu intellectuel, or le burkini c'est le degré 0 de la réflexion. On est passé des punks à ça, c'est déprimant.

Pour ce qui est de l'interdiction, juridiquement j'ai quand même du mal à la comprendre. Le trouble à l'ordre public n'est pas démontré; en réalité la quasi totalité des arguments invoqués à raison dans le cas de la Burqa ne trouve pas à s'appliquer pour le burkini. Et si c'était le cas, il y aurait pas mal d'autres choses à interdire. Le concept d'ordre public peut être étendu autant qu'on le souhaite mais dans le respect de certains principes constitutionnels et avec un peu d'égards au retour de baton qu'on va prendre si on commence à l'appliquer de façon homogène à toutes les situations.

@Broz : Je vois ce que tu veux dire et c'est plutôt vrai que le burkini est ultra matérialiste, c'en est désolant que des gens souhaitent résumer leurs croyances, voire pire, leur culture à ça. C'est pathétique. Mais je ne vois pas en quoi c'est incompatible avec la radicalisation dont je parle.

It ain’t what you don’t know that gets you into trouble. It’s what you know for sure that just ain’t so.

"Un terroriste ne mérite pas de mourir. Il mérite de vivre l'enfer. A perpétuité. Et seule la déchéance de la nationalité le permet." Greg

Re: La polémique de cet été : le burkini.

Barney a écrit:

Pour ce qui est de l'interdiction, juridiquement j'ai quand même du mal à la comprendre. Le trouble à l'ordre public n'est pas démontré; en réalité la quasi totalité des arguments invoqués à raison dans le cas de la Burqa ne trouve pas à s'appliquer pour le burkini. Et si c'était le cas, il y aurait pas mal d'autres choses à interdire. Le concept d'ordre public peut être étendu autant qu'on le souhaite mais dans le respect de certains principes constitutionnels et avec un peu d'égards au retour de baton qu'on va prendre si on commence à l'appliquer de façon homogène à toutes les situations.

C'est le problème du trouble à l'ordre public: l'interdiction est toujours a priori, elle n'aurait aucun sens a posteriori. On va voir quelle en saura la réaction du CE.

Tu conviendras néanmoins que le trouble à l'ordre public a été avéré à Sisco...

Barney a écrit:

Le concept d'ordre public peut être étendu autant qu'on le souhaite mais dans le respect de certains principes constitutionnels

Là aussi, l'ordre public prévaut sur les principes constitutionnels: l'interdiction des rassemblements de PEGIDA en France allait aussi à l'encontre du principe de liberté d'opinion et d'expression des ses opinions.

Barney a écrit:

Sur le projet politique je ne sais pas s'il est aussi abouti mais il y a incontestablement une volonté de se marginaliser et de se différencier du reste. Ce choix est d'ailleurs plus motivé par cette volonté d'accroitre le fossé que par des impératifs religieux (on peut se couvrir de plein d'autres manières qui existaient déjà, ou bien comme le dit Roy ne simplement pas aller à la plage) ou culturels (le burkini ne correspond à aucune tradition ou culture des personnes concernées

La technique a déjà été bien rodée en Algérie: quelques burkinis, puis de plus en plus. Les femmes en bikini au mieux se sentent mal à l'aise et vont plus loin ou au pire, elles sont soumises à des pressions verbales. Et petit à petit une plage devient totalement réservée au burkini. Résultat, les Algériens doivent désormais chercher les plages où le bikini est encore toléré.

"L'islam n'est pas une idéologie" Broz

Re: La polémique de cet été : le burkini.

sabaidee a écrit:
Barney a écrit:

Pour ce qui est de l'interdiction, juridiquement j'ai quand même du mal à la comprendre. Le trouble à l'ordre public n'est pas démontré; en réalité la quasi totalité des arguments invoqués à raison dans le cas de la Burqa ne trouve pas à s'appliquer pour le burkini. Et si c'était le cas, il y aurait pas mal d'autres choses à interdire. Le concept d'ordre public peut être étendu autant qu'on le souhaite mais dans le respect de certains principes constitutionnels et avec un peu d'égards au retour de baton qu'on va prendre si on commence à l'appliquer de façon homogène à toutes les situations.

C'est le problème du trouble à l'ordre public: l'interdiction est toujours a priori, elle n'aurait aucun sens a posteriori. On va voir quelle en saura la réaction du CE.

Tu conviendras néanmoins que le trouble à l'ordre public a été avéré à Sisco...

Ben non justement, il n'y avait pas de burkini à Sisco, juste des abrutis qui ont pensé pouvoir réserver une plage pour eux. Ce comportement (peut être justifié par un motif religieux, ce n'est même plus la question) aurait causé un trouble à l'ordre public n'importe ou et est déjà interdit par la loi. Maintenant on peut en effet conclure que le port du burkini -théoriquement puisqu'il n'était pas porté- aurait envenimé une situation déjà tendue. Mais c'est une situation très particulière, pourquoi la généraliser ailleurs ?

Là aussi, l'ordre public prévaut sur les principes constitutionnels: l'interdiction des rassemblements de PEGIDA en France allait aussi à l'encontre du principe de liberté d'opinion et d'expression des ses opinions.

Ca ne fonctionne pas vraiment comme ça. Des principes constitutionnels doivent être appliqués et lorsqu'ils sont contradictoires on doit appliquer un test de proportionnalité, qui implique qu'on empiette pas trop sur un principe pour en protéger un autre. Le curseur n'est pas facile à trouver, mais il faut tenter.

La technique a déjà été bien rodée en Algérie: quelques burkinis, puis de plus en plus. Les femmes en bikini au mieux se sentent mal à l'aise et vont plus loin ou au pire, elles sont soumises à des pressions verbales. Et petit à petit une plage devient totalement réservée au burkini. Résultat, les Algériens doivent désormais chercher les plages où le bikini est encore toléré.

Il y a plein de choses à répondre à ça. L'interdiction hardcore a été tenté en Turquie, sans beaucoup plus de succès à la fin. Mais tu conviendras qu'on en reste à des comparaisons très bancales de part et d'autre. Je n'ai pas plus de remède magique que toi sur ce sujet, juste la conviction que l'interdiction n'aboutit à rien et ne se justifie pas.

It ain’t what you don’t know that gets you into trouble. It’s what you know for sure that just ain’t so.

"Un terroriste ne mérite pas de mourir. Il mérite de vivre l'enfer. A perpétuité. Et seule la déchéance de la nationalité le permet." Greg

Re: La polémique de cet été : le burkini.

Barney a écrit:

@Broz : Je vois ce que tu veux dire et c'est plutôt vrai que le burkini est ultra matérialiste, c'en est désolant que des gens souhaitent résumer leurs croyances, voire pire, leur culture à ça. C'est pathétique. Mais je ne vois pas en quoi c'est incompatible avec la radicalisation dont je parle.

Sauf que je ne pense pas que le projet de ces personnes se résume à cela. Les personnes qui portaient ce "burkini" jusqu'à cette histoire le faisaient pour pouvoir accéder, justement, à cet espace public gratuit toussa toussa, d'une manière qui leur était plus confortable. Le geste ne portait pas de revendication particulière autre que "je veux accéder à une plage et m'y baigner tout en suivant le précepte de ma religion qui dit que je ne dois pas me montrer dévêtue". Je dirais même qu'au contraire de ce que tu dis, il n'y avait pas de volonté de se marginaliser, mais de partager un espace de liberté.

Ca n'est devenu subversif qu'à partir du moment où l'interdiction a été prononcée. Et encore, seulement pour certaines personnes. Mais à qui ces personnes qui portent le burkini de façon revendicatrice disent-elles d'aller se faire foutre ? Aux maires imbéciles, et aux racistes imbéciles qui ne peuvent tolérer de voir une personne profiter de cet espace d'une façon différente. Je n'ai aucune larme à écraser pour les sentiments de ces gens-là.

La plupart des personnes qui se sont ruées sur ce vêtement après l'interdiction (sur une, puis quelques plages) l'ont fait parce que le foutu battage médiatique sur ce sujet sans intérêt a fait une promotion immense au burkini. Et mine de rien, c'est un vêtement qui reste intéressant pour tout un tas de musulmanes qui jusqu'alors se privaient de participer à une pratique éminemment française, à savoir s'empiler sur les plages de la Côte d'Azur.

Last edited by Broz (22-08-2016 19:21:48)

"Et sans races, comment peut-on parler de racisme?" - sabaidee, 16/05/2014
"Allez, rince ton visage et enlève la merde dans tes yeux, va lire les commentaires des lecteurs du monde (le monde, hein, pas présent ou national hebdo) et tu percevras le degré d'agacement que suscitent ces associations subventionnées..." - sabaidee, 06/09/2016

"(influence léniniste de la "praxis historique réalisante et légitimée par sa propre réalisation historique effective", au sens hégélien du terme, dans l'action islamiste, au travers de l'état islamique - je n'utilise volontairement pas de majuscule pour cet "état" en ce que je lui dénie toute effectivité historique)" - Greg, 18/07/2016

"Oui oui, je maintiens. Il n'y a rien de plus consensuel que le Point. " - FDL, 28/07/2016

Re: La polémique de cet été : le burkini.

Alors on est en désaccord total sur l'analyse de départ. Tu dis qu'il s'agit à la base d'accéder à un espace de liberté pour se conformer à un impératif religieux, et je pense que sur ce point tu t'égares totalement, pour au moins deux raisons. La première, c'est qu'il existe un tas de façon de couvrir le corps autre que le burkini, notamment la solution de se baigner habillé. C'est une chose très courante pour les femmes dans de nombreux pays où les moeurs se rapprocheraient de cet impératif religieux, et je pense que ça l'a été en France également pour certaines personnes. La deuxième, c'est que les salafistes et autres religieux hardcore musulmans conchient le burkini, qu'ils jugent profondément impie, tout comme la plage en général. Pour ces deux raisons au moins je ne crois absolument pas qu'il se soit agi d'une volonté de "partager" un "espace de liberté". On est pas en Arabie Saoudite ni en Afghanistan, la burqa et/ou le burkini ne libèrent pas des femmes qui n'ont pas le droit de sortir de chez elles en temps normal.

Par ailleurs, je suis également en total désaccord sur l'aspect subversif du burkini une fois que l'interdiction est prononcée. Chronologiquement ça ne tient pas une seule seconde, aussi bien à court terme qu'à moyen terme. Ca fait maintenant 20 ans que la question du foulard est apparue sérieusement devant le Conseil d'Etat et la mode musulmane fait débat depuis au moins 2004. On ne compte plus les provocations vestimentaires dans certains collèges et lycées (pas pour dire que le phénomène est tout à fait hors de contrôle, mais il est assez fréquent pour qu'on ne le compte plus) et le sujet est sensible depuis longtemps. Je ne crois absolument pas un instant que le burkini ait échappé à cette logique dans l'esprit de ceux qui l'ont créé et de celles qui le portent, cet artefact sans histoire et sans valeur. Prétendre qu'il n'est devenu subversif qu'après un arrêté municipal il y a trois semaines, c'est à mon avis se tromper. Certes, l'interdiction va renforcer cet aspect subversif, c'est toujours le cas, mais l'intention première c'est bien de se différencier et d'afficher à la vue de tous sa religion.

Pour finir je ne vois absolument pas en quoi ce vêtement est intéressant pour les musulmanes, dont la plupart aspire à aller sur une plage en maillot comme tout le monde et celles plus pudiques n'auront aucun mal à choisir une combinaison de bain qui aura le mérite de ne pas afficher sa religion en étendard H24, ce qui saoule à peu près tout le monde et que personne d'autre ne fait, hormis celles qui portent le burkini.

It ain’t what you don’t know that gets you into trouble. It’s what you know for sure that just ain’t so.

"Un terroriste ne mérite pas de mourir. Il mérite de vivre l'enfer. A perpétuité. Et seule la déchéance de la nationalité le permet." Greg

Re: La polémique de cet été : le burkini.

Re: ton premier paragraphe, je ne sais pas si tu t'es déjà baigné dans la mer en calebute, mais j'ai aussi utilisé le terme "d'une manière plus confortable" pour justifier le port "innocent" du burkini. On a inventé des tenues spécifiques à la mer pour une raison - le confort, le fait que l'eau de mer ne les nique pas, ça sèche correctement, etc. Le burkini, en cela, ce n'est pas grand-chose de plus que se baigner en hijab adapté pour la mer.
Ensuite, il s'agit de se baigner en se conformant à son idée propre de ce qu'est l'impératif religieux. Ces dames qui mettent le burkini, c'est d'autant moins un signe de radicalisation religieuse ou d'islamisme si effectivement les salafistes n'aiment pas ça.

Sur le côté subversif - la question du foulard n'est pas discutée en dehors du contexte scolaire, ou du contexte du monde du travail (pour des employeurs privés et publics). Pas encore vraiment dans l'espace public. Et les pseudo-débats sur la mode musulmane n'ont jamais rien produit d'intéressant. Je ne vois pas ce qu'il y a de choquant à ce que des gens se baladent en hijab, les gens qui se baladent en hijab ne le font pas uniquement pour se différencier ou que sais-je, tu ne prêtes pas de telles intentions à l'ensemble des porteuses de hijab, je vois pas pourquoi tu le ferais pour les porteuses de burkini. Et quand bien même : ça ne leur enlève pas le droit d'exister dans l'espace public.

Pourquoi on ne pourrait pas se contenter d'ignorer toutes ses femmes qui portent le burkini, même sur les plages ? Dans la plupart des cas ils sont à peu près indifférenciables des combis de bain, mis à part qu'ils sont un peu plus élégants.

"Et sans races, comment peut-on parler de racisme?" - sabaidee, 16/05/2014
"Allez, rince ton visage et enlève la merde dans tes yeux, va lire les commentaires des lecteurs du monde (le monde, hein, pas présent ou national hebdo) et tu percevras le degré d'agacement que suscitent ces associations subventionnées..." - sabaidee, 06/09/2016

"(influence léniniste de la "praxis historique réalisante et légitimée par sa propre réalisation historique effective", au sens hégélien du terme, dans l'action islamiste, au travers de l'état islamique - je n'utilise volontairement pas de majuscule pour cet "état" en ce que je lui dénie toute effectivité historique)" - Greg, 18/07/2016

"Oui oui, je maintiens. Il n'y a rien de plus consensuel que le Point. " - FDL, 28/07/2016

Re: La polémique de cet été : le burkini.

Broz a écrit:

Ces dames qui mettent le burkini, c'est d'autant moins un signe de radicalisation religieuse ou d'islamisme si effectivement les salafistes n'aiment pas ça.

Existe-t-il des formes de radicalité religieuse ou d'islamisme en dehors du salafisme ?

« "Jean-Marie Le Pen's racism {{citation needed}}" est quand même énorme. » (Free French)
« Tu as beau prendre de haut tout le monde ici » (FDL)

Re: La polémique de cet été : le burkini.

Isidore Barbeblanche a écrit:

Existe-t-il des formes de radicalité religieuse ou d'islamisme en dehors du salafisme ?

Oui, les frères musulmans qui ont une approche dans le monde, d'islamisation par le bas, pas nécessairement ostentatoire mais tout aussi déterminée (ils ont puisé leur inspiration dans les mouvements de masse des années 1930).

Et les tafkiristes, qui eux tirent à la kalash ou posent des bombes.

Broz a écrit:

Ces dames qui mettent le burkini, c'est d'autant moins un signe de radicalisation religieuse ou d'islamisme

Mais ça, c'est grandiosement stupide.

"L'islam n'est pas une idéologie" Broz

Re: La polémique de cet été : le burkini.

Ah, je suis convaincu. Il n'en fallait pas plus.

"Et sans races, comment peut-on parler de racisme?" - sabaidee, 16/05/2014
"Allez, rince ton visage et enlève la merde dans tes yeux, va lire les commentaires des lecteurs du monde (le monde, hein, pas présent ou national hebdo) et tu percevras le degré d'agacement que suscitent ces associations subventionnées..." - sabaidee, 06/09/2016

"(influence léniniste de la "praxis historique réalisante et légitimée par sa propre réalisation historique effective", au sens hégélien du terme, dans l'action islamiste, au travers de l'état islamique - je n'utilise volontairement pas de majuscule pour cet "état" en ce que je lui dénie toute effectivité historique)" - Greg, 18/07/2016

"Oui oui, je maintiens. Il n'y a rien de plus consensuel que le Point. " - FDL, 28/07/2016

Re: La polémique de cet été : le burkini.

Broz a écrit:

Re: ton premier paragraphe, je ne sais pas si tu t'es déjà baigné dans la mer en calebute, mais j'ai aussi utilisé le terme "d'une manière plus confortable" pour justifier le port "innocent" du burkini. On a inventé des tenues spécifiques à la mer pour une raison - le confort, le fait que l'eau de mer ne les nique pas, ça sèche correctement, etc. Le burkini, en cela, ce n'est pas grand-chose de plus que se baigner en hijab adapté pour la mer.
Ensuite, il s'agit de se baigner en se conformant à son idée propre de ce qu'est l'impératif religieux. Ces dames qui mettent le burkini, c'est d'autant moins un signe de radicalisation religieuse ou d'islamisme si effectivement les salafistes n'aiment pas ça.

Sur le côté subversif - la question du foulard n'est pas discutée en dehors du contexte scolaire, ou du contexte du monde du travail (pour des employeurs privés et publics). Pas encore vraiment dans l'espace public. Et les pseudo-débats sur la mode musulmane n'ont jamais rien produit d'intéressant. Je ne vois pas ce qu'il y a de choquant à ce que des gens se baladent en hijab, les gens qui se baladent en hijab ne le font pas uniquement pour se différencier ou que sais-je, tu ne prêtes pas de telles intentions à l'ensemble des porteuses de hijab, je vois pas pourquoi tu le ferais pour les porteuses de burkini. Et quand bien même : ça ne leur enlève pas le droit d'exister dans l'espace public.

Pourquoi on ne pourrait pas se contenter d'ignorer toutes ses femmes qui portent le burkini, même sur les plages ? Dans la plupart des cas ils sont à peu près indifférenciables des combis de bain, mis à part qu'ils sont un peu plus élégants.

Non, on ne peut pas se contenter de les ignorer, ces femmes-grenouilles. On ne peut pas parce les femmes françaises ont acquit la liberté de se baigner en 2 pièces avec le temps .Si elles viennent chez nous, elles se plient à notre façon de vivre, à nos coutumes.
Voilà ce qu'en pense des femmes qui vivent en Arabie Saoudite :"respecter les coutumes d’un pays comme la France qui nous accueille. De la même manière, lorsque des étrangers ou étrangères viennent en Arabie Saoudite ils doivent se plier à notre culture, et notre façon de vivre. "
Et c'est ce qu'on fait lorsqu'on va dans des pays Arabes. On se plie, on fait des concessions.
Quant on entre dans une belle mosquée, secteur arabe, qu'est-ce qu'on fait ? On se couvre, on enlève nos pompes. On fait chier personne.
De même dans une église, on se couvre, on ne porte pas de décolleté plongeant ( sauf Nabila peut-être..)

Ca s'appelle du RESPECT. On les respectent. Elles/ils ne nous respectent pas.
Elles, ces femmes birkinistes , toujours à discuter les consignes, les coutumes, elles ne veulent faire aucune concession à leur façon de vivre. Elles veulent visiter les Châteaux de la Loire ( c'est beau la France hein, ça leur plait !) se baigner sur nos plages, (c'est beau la côte d'Azur, la Corse  hein?)  avec leur "costume". Moi ça me pique les yeux, leur accoutrement. Elles ne se plient à rien. Piscines ? ça ne leur convient pas. Hôpital ? ça ne leur convient pas, et j'en passe.. Médecine française( très bonne), oui, mais médecins hommes non. Elles font le tri, elles piochent ce qui leur convient et rejettent ce qui ne leur convient pas .. Hé, on est pas au marché ! la France tu la prends comme elle est, sinon tu choisis un autre pays qui te convient mieux... Elles ne nous respectent pas, je dirais même elles nous imposent la vue d'un mode de vie qui n'est pas le nôtre.. Pour ma part, ça suffit, on a déjà assez toléré en France...

La polémique du burkini vue d'Arabie Saoudite:

http://www.parismatch.com/Actu/Internat … g>-1042717

"Rédupliquer, c'est être ce qu'on dit." (S.Kierkegaard)

Re: La polémique de cet été : le burkini.

zaza's birthday a écrit:

ces femmes-grenouilles

zaza's birthday a écrit:

On les respectent.

Clairement.

"Et sans races, comment peut-on parler de racisme?" - sabaidee, 16/05/2014
"Allez, rince ton visage et enlève la merde dans tes yeux, va lire les commentaires des lecteurs du monde (le monde, hein, pas présent ou national hebdo) et tu percevras le degré d'agacement que suscitent ces associations subventionnées..." - sabaidee, 06/09/2016

"(influence léniniste de la "praxis historique réalisante et légitimée par sa propre réalisation historique effective", au sens hégélien du terme, dans l'action islamiste, au travers de l'état islamique - je n'utilise volontairement pas de majuscule pour cet "état" en ce que je lui dénie toute effectivité historique)" - Greg, 18/07/2016

"Oui oui, je maintiens. Il n'y a rien de plus consensuel que le Point. " - FDL, 28/07/2016

Re: La polémique de cet été : le burkini.

J'ajoute que c'est quand même un peu marrant de voir un article dire "oui, la France, pays vaguement libéral, devrait probablement s'inspirer d'une autocratie comme l'Arabie Saoudite dans sa façon d'accueillir des immigrés et leur pratiques culturelles"

Les femmes françaises n'ont pas acquis la liberté de porter le deux-pièces, elles ont acquis la liberté de se vêtir comme elles le voulaient. Je trouve un peu truffe qu'on revienne là-dessus mmmais bon

Enfin je suis navré que l'existence dans la sphère publique d'une personne qui ne te ressemble pas et n'a pas les mêmes pratiques que toi te pique les yeux. Mais je ne pleurerai pas pour toi, qui te lamentes qu'on t'impose de voir quelque chose, alors que tu n'as aucun scrupule en retour à vouloir imposer une façon de vivre à d'autres personnes.


EDIT d'ailleurs je te pose la même question qu'à sabaidee. les deux homos qui s'embrassent dans la rue, ça pique les yeux de plein de monde. tu crois qu'il faudrait le leur interdire ? (la réponse est non, absolument pas)

Last edited by Broz (24-08-2016 20:45:14)

"Et sans races, comment peut-on parler de racisme?" - sabaidee, 16/05/2014
"Allez, rince ton visage et enlève la merde dans tes yeux, va lire les commentaires des lecteurs du monde (le monde, hein, pas présent ou national hebdo) et tu percevras le degré d'agacement que suscitent ces associations subventionnées..." - sabaidee, 06/09/2016

"(influence léniniste de la "praxis historique réalisante et légitimée par sa propre réalisation historique effective", au sens hégélien du terme, dans l'action islamiste, au travers de l'état islamique - je n'utilise volontairement pas de majuscule pour cet "état" en ce que je lui dénie toute effectivité historique)" - Greg, 18/07/2016

"Oui oui, je maintiens. Il n'y a rien de plus consensuel que le Point. " - FDL, 28/07/2016

Re: La polémique de cet été : le burkini.

Broz a écrit:

J'ajoute que c'est quand même un peu marrant de voir un article dire "oui, la France, pays vaguement libéral, devrait probablement s'inspirer d'une autocratie comme l'Arabie Saoudite dans sa façon d'accueillir des immigrés et leur pratiques culturelles"

Les femmes françaises n'ont pas acquis la liberté de porter le deux-pièces, elles ont acquis la liberté de se vêtir comme elles le voulaient. Je trouve un peu truffe qu'on revienne là-dessus mmmais bon

Enfin je suis navré que l'existence dans la sphère publique d'une personne qui ne te ressemble pas et n'a pas les mêmes pratiques que toi te pique les yeux. Mais je ne pleurerai pas pour toi, qui te lamentes qu'on t'impose de voir quelque chose, alors que tu n'as aucun scrupule en retour à vouloir imposer une façon de vivre à d'autres personnes.


EDIT d'ailleurs je te pose la même question qu'à sabaidee. les deux homos qui s'embrassent dans la rue, ça pique les yeux de plein de monde. tu crois qu'il faudrait le leur interdire ? (la réponse est non, absolument pas)

Broz, tu ne réponds pas à la question.

Pourquoi ne se plient-elles pas à nos règles de vie alors que nous le faisons lorsque nous sommes à l'étranger ? Peux-tu me citer une seule concession que font ces femmes quant elles viennent en France ? Il ne s'agit pas d'imposer mais de respecter certaines règles .
Elles ne veulent pas se faire examiner par un médecin homme ?  Mais crois-tu que nous autres femmes nous n'avons pas de pudeur  à se faire "manipuler" par un homme pour un examen gynéco par exemple? Qu'est ce qu'on fait dans ce cas là. Et bien on prend sur soi . Les obstétriciens par exemple, sont pratiquement tous des hommes...Alors pourquoi demandent -elles obligatoirement une femme , pourquoi l'hopital devrait-il se plier à leur exigence ? Elles ne lâchent sur rien. C'est nous qui devrions nous adapter à leur mode de vie ? Et bien non, je ne suis pas d'accord. Elles viennent chez nous , elles se plient à notre mode vie.

Résumé : elles ne font aucun effort pour s'intégrer/ s'assimiler/ se fondre dans la masse.

"Rédupliquer, c'est être ce qu'on dit." (S.Kierkegaard)

Re: La polémique de cet été : le burkini.

Je n'ai pas franchement de temps pour répondre à tes généralisations abusives qui se basent sur une anecdote piochée dans le Parisien, ou dans un journal. Je ne sais même pas qui sont ce si terrible "elles".

Je ne sais pas non plus ce que sont "nos règles de vies", en tout cas j'ignorais que "aller à la plage la tête découverte et en montrant sa peau" était une règle de vie en France. Je sais que tu respectes les "règles de vie" quand tu vas en Arabie Saoudite parce que c'est une foutue théocratie répressive de merde.

"Et sans races, comment peut-on parler de racisme?" - sabaidee, 16/05/2014
"Allez, rince ton visage et enlève la merde dans tes yeux, va lire les commentaires des lecteurs du monde (le monde, hein, pas présent ou national hebdo) et tu percevras le degré d'agacement que suscitent ces associations subventionnées..." - sabaidee, 06/09/2016

"(influence léniniste de la "praxis historique réalisante et légitimée par sa propre réalisation historique effective", au sens hégélien du terme, dans l'action islamiste, au travers de l'état islamique - je n'utilise volontairement pas de majuscule pour cet "état" en ce que je lui dénie toute effectivité historique)" - Greg, 18/07/2016

"Oui oui, je maintiens. Il n'y a rien de plus consensuel que le Point. " - FDL, 28/07/2016

Re: La polémique de cet été : le burkini.

Mais libre à toi de vouloir t'aligner sur la conception de la tolérance de l'Arabie Saoudite.

"Et sans races, comment peut-on parler de racisme?" - sabaidee, 16/05/2014
"Allez, rince ton visage et enlève la merde dans tes yeux, va lire les commentaires des lecteurs du monde (le monde, hein, pas présent ou national hebdo) et tu percevras le degré d'agacement que suscitent ces associations subventionnées..." - sabaidee, 06/09/2016

"(influence léniniste de la "praxis historique réalisante et légitimée par sa propre réalisation historique effective", au sens hégélien du terme, dans l'action islamiste, au travers de l'état islamique - je n'utilise volontairement pas de majuscule pour cet "état" en ce que je lui dénie toute effectivité historique)" - Greg, 18/07/2016

"Oui oui, je maintiens. Il n'y a rien de plus consensuel que le Point. " - FDL, 28/07/2016

Re: La polémique de cet été : le burkini.

Par ailleurs j'ai du mal à concevoir une attitude plus française que de ronchonner contre un fonctionnaire du service public hospitalier. Alors bon.

"Et sans races, comment peut-on parler de racisme?" - sabaidee, 16/05/2014
"Allez, rince ton visage et enlève la merde dans tes yeux, va lire les commentaires des lecteurs du monde (le monde, hein, pas présent ou national hebdo) et tu percevras le degré d'agacement que suscitent ces associations subventionnées..." - sabaidee, 06/09/2016

"(influence léniniste de la "praxis historique réalisante et légitimée par sa propre réalisation historique effective", au sens hégélien du terme, dans l'action islamiste, au travers de l'état islamique - je n'utilise volontairement pas de majuscule pour cet "état" en ce que je lui dénie toute effectivité historique)" - Greg, 18/07/2016

"Oui oui, je maintiens. Il n'y a rien de plus consensuel que le Point. " - FDL, 28/07/2016

Re: La polémique de cet été : le burkini.

Broz a écrit:

Je n'ai pas franchement de temps pour répondre à tes généralisations abusives qui se basent sur une anecdote piochée dans le Parisien, ou dans un journal. Je ne sais même pas qui sont ce si terrible "elles".

Je ne sais pas non plus ce que sont "nos règles de vies", en tout cas j'ignorais que "aller à la plage la tête découverte et en montrant sa peau" était une règle de vie en France. Je sais que tu respectes les "règles de vie"quand tu vas en Arabie Saoudite parce que c'est une foutue théocratie répressive de merde.

Elles: il s'agissait de burkinistes & Co lol

Je ne vais pas en Arabie Saoudite bien qu'y étant plusieurs fois invitée par des Princesses Arabes . tongue  Je ne suis pas certaine que je pourrais m^me y entrer avec un tampon de Ben Gurion sur mon passeport... lol

"Rédupliquer, c'est être ce qu'on dit." (S.Kierkegaard)

Re: La polémique de cet été : le burkini.

zaza's birthday a écrit:
Broz a écrit:

Je n'ai pas franchement de temps pour répondre à tes généralisations abusives qui se basent sur une anecdote piochée dans le Parisien, ou dans un journal. Je ne sais même pas qui sont ce si terrible "elles".

Je ne sais pas non plus ce que sont "nos règles de vies", en tout cas j'ignorais que "aller à la plage la tête découverte et en montrant sa peau" était une règle de vie en France. Je sais que tu respectes les "règles de vie"quand tu vas en Arabie Saoudite parce que c'est une foutue théocratie répressive de merde.

Elles: il s'agissait de burkinistes & Co lol

Je ne vais pas en Arabie Saoudite bien q'y étant plusieurs fois invitée par des Princesses Arabes . tongue  Je ne suis pas certaine que je pourrais m^me y entrer avec un tampon de Ben Gurion sur mon passeport... lol

Zaza j'aimerais bien que tu m'expliques quand même un truc : pourquoi tu nous parles de l'Arabie Saoudite ? J'ai l'impression que dans ton esprit il y a un "eux vs. nous", alors qu'en définitive l'Arabie Saoudite n'a pas le moindre foutu rapport avec ce dont on parle [edit: et c'est d'autant plus drôle que le burkini ne serait probablement pas toléré en Arabie Saoudite non plus]. Quand on fait une loi en France pour interdire la burqa, on ne l'a pas faite parce que les Iraniens n'acceptent pas de voir dans leurs rues des femmes sans foulard. On a fait cette loi en fonction des valeurs et des principes qu'on fixe pour la vie en société chez nous. Donc ton argument "oui mais eux ils font comme ça" est une énorme ânerie, d'autant plus que les femmes en question qui portent un burkini ne sont pas saoudiennes et n'y ont probablement jamais foutu les pieds.

Maintenant si tu veux discuter du bien fondé de l'interdiction du burkini sur les plages françaises, il y a des tas d'arguments valables et un peu plus sensés. Ces arguments ont absolument tous à voir avec la conception française de la vie en société et certainement pas avec les règles fixés par les saoudiens, auxquels on a de toute façon pas envie de ressembler.

Last edited by Barney (25-08-2016 13:51:38)

It ain’t what you don’t know that gets you into trouble. It’s what you know for sure that just ain’t so.

"Un terroriste ne mérite pas de mourir. Il mérite de vivre l'enfer. A perpétuité. Et seule la déchéance de la nationalité le permet." Greg

Re: La polémique de cet été : le burkini.

Barney a écrit:
zaza's birthday a écrit:
Broz a écrit:

Je n'ai pas franchement de temps pour répondre à tes généralisations abusives qui se basent sur une anecdote piochée dans le Parisien, ou dans un journal. Je ne sais même pas qui sont ce si terrible "elles".

Je ne sais pas non plus ce que sont "nos règles de vies", en tout cas j'ignorais que "aller à la plage la tête découverte et en montrant sa peau" était une règle de vie en France. Je sais que tu respectes les "règles de vie"quand tu vas en Arabie Saoudite parce que c'est une foutue théocratie répressive de merde.

Elles: il s'agissait de burkinistes & Co lol

Je ne vais pas en Arabie Saoudite bien q'y étant plusieurs fois invitée par des Princesses Arabes . tongue  Je ne suis pas certaine que je pourrais m^me y entrer avec un tampon de Ben Gurion sur mon passeport... lol

Zaza j'aimerais bien que tu m'expliques quand même un truc : pourquoi tu nous parles de l'Arabie Saoudite ? J'ai l'impression que dans ton esprit il y a un "eux vs. nous", alors qu'en définitive l'Arabie Saoudite n'a pas le moindre foutu rapport avec ce dont on parle [edit: et c'est d'autant plus drôle que le burkini ne serait probablement pas toléré en Arabie Saoudite non plus]. Quand on fait une loi en France pour interdire la burqa, on ne l'a pas faite parce que les Iraniens n'acceptent pas de voir dans leurs rues des femmes sans foulard. On a fait cette loi en fonction des valeurs et des principes qu'on fixe pour la vie en société chez nous. Donc ton argument "oui mais eux ils font comme ça" est une énorme ânerie, d'autant plus que les femmes en question qui portent un burkini ne sont pas saoudiennes et n'y ont probablement jamais foutu les pieds.

Maintenant si tu veux discuter du bien fondé de l'interdiction du burkini sur les plages françaises, il y a des tas d'arguments valables et un peu plus sensés. Ces arguments ont absolument tous à voir avec la conception française de la vie en société et certainement pas avec les règles fixés par les saoudiens, auxquels on a de toute façon pas envie de ressembler.

Il faut que tu relises un peu plus haut le thread, Barney.
J'avais mis un lien sur la polémique du burkini vue par l'Arabie Saoudite ( Paris Match). Car le propos, l'idée généraliste selon laquelle nous, Français, faisons des efforts dans les pays arabes, que eux,  les immigrés en provenance de pays arabes ne font pas lorsqu'ils viennent en France . C'est tout . Je n'étais donc pas hors sujet.

Sinon je suis déçue que tu me prennes autant pour une bille, au vu de toutes tes "explications" sur la burqa, et autre .. hmm
Vous noterez qu'il n'y plus du tout de women dans vos débats...

"Rédupliquer, c'est être ce qu'on dit." (S.Kierkegaard)

Re: La polémique de cet été : le burkini.

Je n'y peux pas grand chose s'il n'y a pas de filles sur ce forum et je ne pense pas m'adresser à toi différemment que je ne le fais pour Broz, FDL ou Sabaidee quand je ne suis pas d'accord avec eux, mais si tel est le cas je m'en excuse platement et ferai attention à l'avenir.

Mais si, au fond je continue de penser que tu es complètement hors sujet - et l'article en question y compris - parce que l'interdiction du burkini s'adresse avant tout (et en pratique quasiment exclusivement) à des personnes qui sont françaises et qui vivent ici. Pas à des touristes saoudiens qui ont le loisir de fréquenter les plages privées de leur choix et qui ne sont pas concernés par ces arrêtés. Or tous tes messages relèvent de la même logique tout à fait hypothétique du "nous quand on va chez eux on respecte leurs règles". Du reste je te repose la question : pourquoi devrions nous établir des rapports de réciprocité concernant les règles applicables dans d'autres pays lorsque nous posons les règles de la vie acceptable en société ici ?

It ain’t what you don’t know that gets you into trouble. It’s what you know for sure that just ain’t so.

"Un terroriste ne mérite pas de mourir. Il mérite de vivre l'enfer. A perpétuité. Et seule la déchéance de la nationalité le permet." Greg

Re: La polémique de cet été : le burkini.

zaza's birthday a écrit:

Vous noterez qu'il n'y plus du tout de women dans vos débats...

???

« "Jean-Marie Le Pen's racism {{citation needed}}" est quand même énorme. » (Free French)
« Tu as beau prendre de haut tout le monde ici » (FDL)

Re: La polémique de cet été : le burkini.

Bon le Conseil d'Etat siffle la fin de la récréation. On retiendra de cette histoire que les maires du Sud de la France sont très très très très cons et que les juridictions administratives de proximité sont des paillassons.

edit : le communiqué du CE, en attendant d'avoir accès à la décision.

https://pbs.twimg.com/media/CqybDPYWYAERy8i.jpg

Last edited by Barney (26-08-2016 14:33:13)

It ain’t what you don’t know that gets you into trouble. It’s what you know for sure that just ain’t so.

"Un terroriste ne mérite pas de mourir. Il mérite de vivre l'enfer. A perpétuité. Et seule la déchéance de la nationalité le permet." Greg

Re: La polémique de cet été : le burkini.

*souffle*

En attendant que le gouvernement se ridiculise une fois de plus en lançant un projet de loi...

"Et sans races, comment peut-on parler de racisme?" - sabaidee, 16/05/2014
"Allez, rince ton visage et enlève la merde dans tes yeux, va lire les commentaires des lecteurs du monde (le monde, hein, pas présent ou national hebdo) et tu percevras le degré d'agacement que suscitent ces associations subventionnées..." - sabaidee, 06/09/2016

"(influence léniniste de la "praxis historique réalisante et légitimée par sa propre réalisation historique effective", au sens hégélien du terme, dans l'action islamiste, au travers de l'état islamique - je n'utilise volontairement pas de majuscule pour cet "état" en ce que je lui dénie toute effectivité historique)" - Greg, 18/07/2016

"Oui oui, je maintiens. Il n'y a rien de plus consensuel que le Point. " - FDL, 28/07/2016

Re: La polémique de cet été : le burkini.

Broz a écrit:

*souffle*

En attendant que le gouvernement se ridiculise une fois de plus en lançant un projet de loi...

J'ai la faiblesse de penser qu'une telle loi serait inconstitutionnelle, mais surtout que Valls n'osera pas.

It ain’t what you don’t know that gets you into trouble. It’s what you know for sure that just ain’t so.

"Un terroriste ne mérite pas de mourir. Il mérite de vivre l'enfer. A perpétuité. Et seule la déchéance de la nationalité le permet." Greg

41

Re: La polémique de cet été : le burkini.

Je retiens surtout que c'est un camouflet infligé à Manolo.

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

Re: La polémique de cet été : le burkini.

FDL a écrit:

Je retiens surtout que c'est un camouflet infligé à Manolo.

A Manolo et à toute la droite, parce que bon toute la team Sarko s'est vautrée en plein dedans. Mais oui, pour Valls c'est bien fait pour sa gueule.

It ain’t what you don’t know that gets you into trouble. It’s what you know for sure that just ain’t so.

"Un terroriste ne mérite pas de mourir. Il mérite de vivre l'enfer. A perpétuité. Et seule la déchéance de la nationalité le permet." Greg

43

Re: La polémique de cet été : le burkini.

Broz a écrit:

*souffle*

En attendant que le gouvernement se ridiculise une fois de plus en lançant un projet de loi...

Le Figaro a écrit:

Burkini: LR déposera un projet de loi

Les Républicains déposeront dès la rentrée parlementaire une proposition de loi visant à "sécuriser" les décisions des maires qui ont pris des arrêtés anti-burkini et ont été désavoués par le Conseil d'Etat, a annoncé Guillaume Larrivé.

"Cette proposition de loi sera présentée à l'Assemblée nationale lors de la rentrée parlementaire en septembre", a dit le député et porte-parole de LR sur BFM-TV. "Les islamistes veulent faire reculer la République. C'est la République qui doit faire reculer les islamistes."

Le Conseil d'Etat a suspendu aujourd'hui un arrêté dit "anti-burkini" interdisant aux baigneurs portant des vêtements religieux l'accès aux plages de Villeneuve-Loubet (Alpes-Maritimes) au motif d'un trouble à l'ordre public.

Pour l'avocat de la Ligue des droits de l'homme (LDH), Patrice Spinosi, cette décision à vocation à faire jurisprudence dans les autres communes concernées.

Pour Guillaume Larrivé, il faut donc que "le Parlement prenne pleinement ses responsabilités". "Nous sommes convaincus, avec les Républicains, avec Nicolas Sarkozy, que le pouvoir politique doit prendre ses responsabilités. C'est à la Nation d'affirmer un choix et ce choix ce doit être le refus absolu de la régression islamiste", a-t-il dit.

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

Re: La polémique de cet été : le burkini.

Oui, on ne peut pas dire qu'on ne s'y attendait pas.

Enfin, FDL, je pense que le Conseil d'Etat a tranché : le CCIF n'est pas une association parasite ou inutile ou etc. La preuve, elle s'est montrée particulièrement vigilante et a su avec brio protéger les libertés fondamentales que sont la liberté d’aller et venir, la liberté de conscience et la liberté personnelle. On est donc contents qu'il soit là. N'es-tu pas d'accord ?

"Et sans races, comment peut-on parler de racisme?" - sabaidee, 16/05/2014
"Allez, rince ton visage et enlève la merde dans tes yeux, va lire les commentaires des lecteurs du monde (le monde, hein, pas présent ou national hebdo) et tu percevras le degré d'agacement que suscitent ces associations subventionnées..." - sabaidee, 06/09/2016

"(influence léniniste de la "praxis historique réalisante et légitimée par sa propre réalisation historique effective", au sens hégélien du terme, dans l'action islamiste, au travers de l'état islamique - je n'utilise volontairement pas de majuscule pour cet "état" en ce que je lui dénie toute effectivité historique)" - Greg, 18/07/2016

"Oui oui, je maintiens. Il n'y a rien de plus consensuel que le Point. " - FDL, 28/07/2016

45

Re: La polémique de cet été : le burkini.

Hahahahaha !
Non, le CCIF est un organisme parasite qu'il faudrait dissoudre. Je renvoie aux articles que j'ai déjà postés à ce sujet et qui contiennent toutes les informations nécessaires. Je ne vois pas pourquoi j'aurais changé d'avis, sous prétexte que les gus du Conseil d’État ont désavoué les arrêtés anti-burkinis, ça n'a pas de rapport.

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

Re: La polémique de cet été : le burkini.

Combien de libertés fondamentales tu as défendu, dans ta vie, toi, avec autant de succès que le CCIF ?
Faudrait-il pour autant te dissoudre ?

"Et sans races, comment peut-on parler de racisme?" - sabaidee, 16/05/2014
"Allez, rince ton visage et enlève la merde dans tes yeux, va lire les commentaires des lecteurs du monde (le monde, hein, pas présent ou national hebdo) et tu percevras le degré d'agacement que suscitent ces associations subventionnées..." - sabaidee, 06/09/2016

"(influence léniniste de la "praxis historique réalisante et légitimée par sa propre réalisation historique effective", au sens hégélien du terme, dans l'action islamiste, au travers de l'état islamique - je n'utilise volontairement pas de majuscule pour cet "état" en ce que je lui dénie toute effectivité historique)" - Greg, 18/07/2016

"Oui oui, je maintiens. Il n'y a rien de plus consensuel que le Point. " - FDL, 28/07/2016

47

Re: La polémique de cet été : le burkini.

Le CCIF a défendu des libertés fondamentales ???? Non mais tu as fumé quoi ? A moins que tu ne trolles, ce qui serait un peu lourd.

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

48

Re: La polémique de cet été : le burkini.

Voilà de quoi remettre quelques idées en place.

Vu du droit a écrit:

Burkini: la bataille juridique ne fait que commencer

Tentative de décrypter la portée de l’ordonnance du conseil d’État.

Jean-Christophe Cambadélis, armé de son esprit d’à-propos nous a bien expliqué le but du débat passablement hystérique autour des « arrêtés anti-burkini » : une opération de diversion pour ne pas « évoquer la réussite gouvernementale sur le chômage ». On pouvait ne pas avoir vu les choses exactement comme ça et considérer que ce débat n’était pas inutile. Et aussi que l’hystérisation indiscutable était au départ, plutôt du côté des opposants à ces arrêtés tombant une fois de plus dans le piège qui consiste à traiter par-dessous la jambe les 70 % de français qui sont opposés au burkini comme emblème de l’islamisme radical qui gangrène les cités sous leurs yeux. Et dont ils considèrent, à tort ou à raison qu’il alimente le djihadisme, mais surtout qu’il propose une France communautarisée dont ils ne veulent pas. C’est un piège, parce que ces gens-là, qui comme chacun sait sont d’horribles beaufs et Dupondt-Lajoie, même si, comme c’est de plus en plus souvent le cas, ils se prénomment Ahmed, Aïcha ou Rachida, eh bien ces gens-là ils votent. Et ne supportent plus d’être traités de cette façon. Il est probable qu’au mois de mai prochain, cela risque de leur faire tout drôle, aux belles âmes.

L’ordonnance rendue par le Conseil d’État suspendant le caractère exécutoire d’un arrêté anti-burkini pris par la commune de Villeneuve-Loubet a évidemment été immédiatement instrumentalisée, par les pro-burkini comme une éclatante victoire contre « les heures les plus sombres », et par les opposants malins comme la preuve qu’il n’y avait rien à attendre de la juridiction administrative colonisée par la bien-pensance, et qu’il fallait changer la loi. Et de la cacophonie ont émergé comme d’habitude nombre d’énormités qu’il est tout à fait inutile dans un débat aussi passionnel d’essayer de réfuter. Tentons  cependant, en répondant à quelques questions et en restant sur le terrain juridique d’apporter des éclaircissements sur le sens de cette décision et sur sa portée. On pourra aussi trouver quelques informations sur le contexte dans un article précédent.

De quelle procédure était saisi le conseil d’État, et pourquoi celle-ci a été examinée aussi rapidement alors même que l’arrêté de Villeneuve-Loubet était postérieur à celui de Cannes, qui a mis le feu aux poudres ?

Le recours formé par la Ligue des Droits de l’Homme était ce qu’on appelle un « référé liberté ». Dès lors que l’on considère qu’une liberté fondamentale a été violée par l’administration, on peut saisir le juge administratif d’une procédure d’urgence à l’occasion de laquelle les délais d’examen sont très courts. Ce n’est pas cette voie qui a été utilisée par les opposants à l’arrêté du maire de Cannes. Le juge des référés du Tribunal Administratif de Nice a considéré que l’arrêté s’il portait atteinte à une liberté publique, était justifié par un risque de troubles à l’ordre public. C’est sur cette interprétation que le conseil d’État est revenu.
Le quotidien de référence a immédiatement écrit qu’il s’agissait d’un « arrêt de principe » et que par conséquent les 25 autres arrêtés anti-burkini devaient être retirés par les maires qui les avaient pris. Qu’en est-il ?

Ce n’est absolument pas ce que l’on appelle un arrêt de principe, c’est ce que l’on appelle une « décision d’espèce », l’ordonnance ne concerne que l’arrêté du maire de Villeneuve-Loubet. Les 25 autres (à ma connaissance) sont toujours exécutoires et produisent leurs effets. Et prétendre que les maires concernés devraient les retirer compte tenu de l’ordonnance Villeneuve-Loubet, n’est simplement pas sérieux. Il y a là d’abord l’application du principe du privilège d’exécution d’office attaché aux décisions publiques, tant qu’elles n’ont pas été suspendues ou annulées par le juge si elles lui sont soumises. Et surtout, le conseil d’État dans une décision finalement assez banale, a clairement indiqué, en l’accompagnant d’un rappel concis des principes et des textes applicables, que sa décision était prise sur la base d’une appréciation de la situation à Villeneuve-Loubet. Et il résulte de sa méthode que le résultat pourrait être différent s’agissant d’un autre arrêté dans une autre commune. J’ajouterai encore qu’il s’agit d’une « ordonnance de référé », et que celle-ci ne dispose pas de ce que l’on appelle « l’autorité de la chose jugée ». Elle a simplement « force exécutoire » dans sa suspension du caractère exécutoire de l’arrêté. Vous me suivez ? Parce que là on est quand même au cœur de la cuisine judiciaire, et les recettes ne sont pas toujours claires pour le profane. Cela veut dire que si le Tribunal Administratif de Nice, lorsqu’il va juger au fond la légalité de l’arrêté de Villeneuve-Loubet, a la même opinion que son propre juge de référé il peut très bien ne pas l’annuler. En appel, la cour administrative de Marseille peut être du même avis, et le Conseil d’État nouvellement saisi en cassation de l’arrêt aussi, ne suivant pas son propre juge des référés. Ce n’est pas que cela arrive souvent, mais c’est possible. Alors, moi je veux bien que la messe soit dite, mais il ne faudrait quand même pas exagérer. Nous sommes au début d’une bataille politique et juridique qui risque d’être acharnée.
Mais alors, qu’est-ce qu’il a raconté le Conseil d’État ?

Il a bien fait son travail. En commençant par rappeler dans ses considérants 4 et 5 quelles étaient les pouvoirs du maire en matière de police municipale, spécialement en matière de « police des baignades ». Et par conséquent sur quelles considérations réglementaires le maire pouvait s’appuyer pour prendre des mesures. Puis que « si le maire est chargé du maintien de l’ordre dans la commune, il doit concilier l’accomplissement de sa mission avec le respect des libertés garanties par les lois ». Et s’il restreint des libertés, il ne peut le faire qu’en considération de « risques avérés d’atteinte à l’ordre public ».

Et imparablement, le Conseil d’État constate « qu’il ne résulte pas de l’instruction (de l’affaire) que des risques de troubles à l’ordre public aient résulté sur les plages de la commune de Villeneuve-Loubet de la tenue adoptée en vue de la baignade par certaines personnes. »

Deux conséquences de cette rédaction, tout d’abord le port du burkini n’est pas en lui-même un trouble à l’ordre public, ce qui ne saurait constituer une surprise ! Ensuite on peut interdire cette tenue, au travers d’un arrêté de portée géographique et de durée limitée, mais dès lors qu’on établit et que l’on rapporte la preuve que le port de celle-ci engendrerait des troubles à l’ordre public. Il est clair que la commune de Villeneuve-Loubet comme les débats l’ont montré, est montée à l’assaut en petite tenue….

On ajoutera une troisième chose, c’est que la question de la laïcité n’a strictement rien à faire dans cette histoire. On peut considérer comme c’est mon cas que le burkini est le support d’une conviction religieuse intégriste à combattre, mais savoir que la liberté de conscience, d’opinions et d’expression autorise les militants de cette cause à l’afficher, des lors que ce n’est pas dans l’espace institutionnel de la puissance publique qui doit lui impérativement rester neutre. Ce que n’est pas une plage.
Mais alors, on peut donc faire n’importe quoi et se livrer à des provocations comme celle de Sisco ou se promener revêtu d’un uniforme SS appelé par dérision nazikini, sur les réseaux ?

Eh bien non justement, ce que rappelle cette ordonnance, c’est que le maintien de l’ordre public permet de limiter les libertés, dès lors que cet ordre risque d’être troublé par l’exercice de ces libertés. On peut le faire soit directement par la loi soit par des décisions prises par ceux qui ont en charge l’ordre public de proximité comme les maires. Les fameuses soupes populaires aux cochons pour SDF, ou les apéros saucisson organisés par des identitaires, ont été à juste titre interdites car manifestants d’abord des discriminations interdites par la loi et risquant ensuite de provoquer des troubles. Le Premier Ministre, en instrumentalisant les exactions des casseurs dans les manifestations anti loi travail, était déterminé à porter atteinte à la liberté constitutionnelle de manifestation. Ce qui n’a d’ailleurs, pas ému grand monde. Dans l’affaire de Sisco, ce n’est pas le burkini qui était en cause mais l’étape suivante. D’après les informations disponibles, une famille maghrébine avait « privatisé » une plage pour permettre aux femmes de se baigner (en Burqa ?) et agressait ceux qui s’approchaient ou prenaient des photos de l’endroit. Le moins que l’on puisse dire est que l’ordre public en a pris un sacré coup puisqu’il a fallu 70 policiers pour ramener un calme précaire. Je ne sais pas si l’arrêté du maire de Sisco a fait l’objet d’un recours, mais je pense que les débats devant la juridiction administrative ne seraient pas tout à fait de même nature que pour Villeneuve-Loubet.

Quant au nazikini, justement non. Être nazi, négationniste ou antisémite dans sa tête est une liberté de conscience. Ce qui est interdit par la loi c’est l’expression de ces convictions. Et précisément, pour interdire et sanctionner leur affichage par les vêtements, le législateur, en l’occurrence l’exécutif est intervenu. L’article R 645-1 de la partie réglementaire du code pénal, considère comme contravention de 5è classe, c’est à dire susceptible d’une peine d’amende, le fait « de porter ou d’exhiber en public un uniforme, un insigne ou un emblème (…) qui ont été portés (…) par les membres d’une organisation déclarée criminelle  en application de l’article 9 du statut du tribunal militaire international annexé à l’Accord de Londres du 8 aôut 1945 » (c’est à dire le Tribunal de Nüremberg).
Donc, pour lutter contre le burkini, il faut une loi ?

Bonne question, puisque d’ores et déjà, dans la campagne présidentielle qui a déjà commencé, certains nous promettent un texte de cette nature. D’abord, ce n’est pas contre le burkini qu’il faut lutter, mais contre la progression de cet islam intégriste et anti-républicain. Et traiter son rejet clairement affirmé par le peuple français. Qui tient à l’unité nationale, et mesure bien le côté séparatiste de la démarche intégriste. Donc ce combat est beaucoup plus large, qui passe par l’intégration, l’éducation, la pédagogie, mais aussi le refus net du communautarisme et du relativisme culturel. Pour cela, ceux qui ont en charge l’ordre public de proximité, c’est-à-dire les maires, sont bien placés pour en apprécier les enjeux politiques. Et il vaut mieux qu’ils prennent cette question en charge plutôt que de faire comme beaucoup d’entre eux, un clientélisme à base d’accommodements raisonnables.

http://www.vududroit.com/2016/08/1433/

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

Re: La polémique de cet été : le burkini.

FDL a écrit:

Le CCIF a défendu des libertés fondamentales ???? Non mais tu as fumé quoi ? A moins que tu ne trolles, ce qui serait un peu lourd.

C'est pas moi qui le dit, c'est ça

Le Conseil d'Etat a écrit:

Il ne résulte pas de l’instruction que des risques de trouble à l’ordre public aient résulté, sur les plages de la commune de Villeneuve-Loubet, de la tenue adoptée en vue de la baignade par certaines personnes. S’il a été fait état au cours de l’audience publique du port sur les plages de la commune de tenues de la nature de celles que l’article 4.3 de l’arrêté litigieux entend prohiber, aucun élément produit devant le juge des référés ne permet de retenir que de tels risques en auraient résulté. En l’absence de tels risques, l’émotion et les inquiétudes résultant des attentats terroristes, et notamment de celui commis à Nice le 14 juillet dernier, ne sauraient suffire à justifier légalement la mesure d’interdiction contestée. Dans ces conditions, le maire ne  pouvait, sans excéder ses pouvoirs de police, édicter des dispositions qui interdisent l’accès à la  plage et la baignade alors qu’elles ne reposent ni sur des risques avérés de troubles à l’ordre  public ni, par ailleurs, sur des motifs d’hygiène ou de décence. L’arrêté litigieux a ainsi porté une atteinte grave et manifestement illégale aux libertés fondamentales que sont la liberté d’aller et venir, la liberté de conscience et la liberté personnelle.

Par son recours, le CCIF a bel et bien défendu des libertés fondamentales.

"Et sans races, comment peut-on parler de racisme?" - sabaidee, 16/05/2014
"Allez, rince ton visage et enlève la merde dans tes yeux, va lire les commentaires des lecteurs du monde (le monde, hein, pas présent ou national hebdo) et tu percevras le degré d'agacement que suscitent ces associations subventionnées..." - sabaidee, 06/09/2016

"(influence léniniste de la "praxis historique réalisante et légitimée par sa propre réalisation historique effective", au sens hégélien du terme, dans l'action islamiste, au travers de l'état islamique - je n'utilise volontairement pas de majuscule pour cet "état" en ce que je lui dénie toute effectivité historique)" - Greg, 18/07/2016

"Oui oui, je maintiens. Il n'y a rien de plus consensuel que le Point. " - FDL, 28/07/2016

Re: La polémique de cet été : le burkini.

Broz 's the best ! big_smile

"Rédupliquer, c'est être ce qu'on dit." (S.Kierkegaard)