Topic: Hijab Day (et autres) à Sciences Po

Scpo accepte ça ?

https://scontent-fra3-1.xx.fbcdn.net/hphotos-xpa1/v/t1.0-9/12991022_10153770312323073_1596968357096639243_n.jpg?oh=387578b5455bcc1e877c49859b1e0f2b&oe=57BC08D6

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

Re: Hijab Day (et autres) à Sciences Po

Qu'est-ce que tu veux qu'ils fassent ? Ils n'ont pas grand chose à accepter ou pas en l'espèce, ils peuvent refuser de mettre une salle à la disposition d'une association et d'inviter un intervenant extérieur, je ne vois pas ce qui justifierait qu'ils interdisent le port du Hijab par des personnes qui souhaiteraient le porter dans l'enceinte de l'établissement.

It ain’t what you don’t know that gets you into trouble. It’s what you know for sure that just ain’t so.

"Un terroriste ne mérite pas de mourir. Il mérite de vivre l'enfer. A perpétuité. Et seule la déchéance de la nationalité le permet." Greg

Re: Hijab Day (et autres) à Sciences Po

Moi, je vois des milliers de raisons qui le justifieraient.

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

Re: Hijab Day (et autres) à Sciences Po

FDL a écrit:

Moi, je vois des milliers de raisons qui le justifieraient.

Tu peux commencer par m'en donner une smile

Le port du voile est totalement autorisé à l'université, je ne vois pas ce qui permet en l'état de s'y opposer et je serai personnellement opposé à toute tentative de l'interdire.

It ain’t what you don’t know that gets you into trouble. It’s what you know for sure that just ain’t so.

"Un terroriste ne mérite pas de mourir. Il mérite de vivre l'enfer. A perpétuité. Et seule la déchéance de la nationalité le permet." Greg

Re: Hijab Day (et autres) à Sciences Po

L'une des motivations du port du hijab, c'est de garder les hommes à distance et préserver les femmes de leur regard concupiscent. Il est symbole de pureté et de protection. Ce qui revient à considérer que toute femme ne portant pas le hijab est a priori impure et que tout homme est un détraqué sexuel. Ce n'est pas la conception de l'homme et de la femme que devrait tolérer une grande école française.
Et oui, le voile devrait également être interdit à l'université.

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

Re: Hijab Day (et autres) à Sciences Po

Je suis d'accord avec toi sur la motivation du port du hijab et je n'ai aucune sympathie pour cette pratique religieuse ou traditionnelle. Simplement, je ne vois absolument pas ce qui justifie de l'interdire à l'université, au contraire de l'école, du collège et des lycées. Le corps enseignant n'a évidemment pas à indiquer une quelconque marque religieuse, mais les étudiants ont la liberté de le faire et je vois mal au nom de quoi on peut la leur retirer, sauf à l'interdire dans la sphère publique tout entière, ce qui serait une atteinte disproportionnée à la liberté religieuse. Je m'oppose totalement à cette manifestation et si j'étais encore étudiant je me pointerais très certainement à SciencesPo avec un voile sur la tête pour dénoncer l'idiotie de la chose, mais l'interdire ? Ca serait injustifié en plus d'être totalement contreproductif.

Last edited by Barney (19-04-2016 14:18:14)

It ain’t what you don’t know that gets you into trouble. It’s what you know for sure that just ain’t so.

"Un terroriste ne mérite pas de mourir. Il mérite de vivre l'enfer. A perpétuité. Et seule la déchéance de la nationalité le permet." Greg

Re: Hijab Day (et autres) à Sciences Po

FDL a écrit:

L'une des motivations du port du hijab, c'est de garder les hommes à distance et préserver les femmes de leur regard concupiscent. Il est symbole de pureté et de protection.

Raison de plus pour laisser les femmes qui souhaitent le porter le porter.

FDL a écrit:

Ce qui revient à considérer que toute femme ne portant pas le hijab est a priori impure et que tout homme est un détraqué sexuel.

Ca par contre c'est n'importe quoi.

FDL a écrit:

Et oui, le voile devrait également être interdit à l'université.

Ca aussi.

"Et sans races, comment peut-on parler de racisme?" - sabaidee, 16/05/2014
"Allez, rince ton visage et enlève la merde dans tes yeux, va lire les commentaires des lecteurs du monde (le monde, hein, pas présent ou national hebdo) et tu percevras le degré d'agacement que suscitent ces associations subventionnées..." - sabaidee, 06/09/2016

"(influence léniniste de la "praxis historique réalisante et légitimée par sa propre réalisation historique effective", au sens hégélien du terme, dans l'action islamiste, au travers de l'état islamique - je n'utilise volontairement pas de majuscule pour cet "état" en ce que je lui dénie toute effectivité historique)" - Greg, 18/07/2016

"Oui oui, je maintiens. Il n'y a rien de plus consensuel que le Point. " - FDL, 28/07/2016

Re: Hijab Day (et autres) à Sciences Po

Broz a écrit:
FDL a écrit:

Ce qui revient à considérer que toute femme ne portant pas le hijab est a priori impure et que tout homme est un détraqué sexuel.

Ca par contre c'est n'importe quoi.

Pas tout à fait d'accord avec toi, Broz. Certes, je conçois que le port du voile est une expérience personnelle pour la personne qui souhaite le porter, m'enfin c'est quand même un prérequis religieux et les religions sont en grande partie là pour dicter une conduite morale. Ca revient à distinguer qui se comporte de façon permise et qui vit dans le vice. On l'a vu dans l'article de Benbassa où elle parle de "mode pudique" ou "modest fashion", on est dans un jugement de valeur assez révélateur pour moi.

Par ailleurs, il faut noter la faillite intellectuelle qui consiste à considérer qu'un bout de tissu est la clé de voute de l'expression de la spiritualité, d'une appartenance culturelle ou le symbole des discriminations. C'est n'importe quoi, c'est très bête, ça ne grandit personne.

It ain’t what you don’t know that gets you into trouble. It’s what you know for sure that just ain’t so.

"Un terroriste ne mérite pas de mourir. Il mérite de vivre l'enfer. A perpétuité. Et seule la déchéance de la nationalité le permet." Greg

Re: Hijab Day (et autres) à Sciences Po

Pas tout à fait d'accord avec toi, Broz. Certes, je conçois que le port du voile est une expérience personnelle pour la personne qui souhaite le porter, m'enfin c'est quand même un prérequis religieux et les religions sont en grande partie là pour dicter une conduite morale.

Oui ça c'est vrai ! Mais le port du voile est aussi, et beaucoup, un marqueur culturel et même un peu (un peu, parfois) un marqueur de pudeur divorcé de la religion. Pour moi, avant toute chose, c'est un marqueur d'abord culturel, auquel la dimension religieuse est ajoutée ex post.

Ca revient à distinguer qui se comporte de façon permise et qui vit dans le vice. On l'a vu dans l'article de Benbassa où elle parle de "mode pudique" ou "modest fashion", on est dans un jugement de valeur assez révélateur pour moi.

Ca par contre, ta première phrase, je n'y crois pas. Être pudique soi-même, même pour des causes religieuses, n'implique pas forcément un jugement de valeur sur les autres par rapport à leur port du voile. Être pudique ou modeste, se considérer comme pudique ou modeste, ce n'est pas un marqueur identitaire qui se construit en opposition par rapport à l'autre. Ouais, une femme voilée aura peut-être tendance à porter un jugement de valeur sur la tenue d'une autre personne, une jupe trop courte, un ventre visible, etc., mais c'est un comportement misogyne qui est vachement partagé par les hommes et les femmes de tous types, et pas que par les conservateurs religieux.

Par ailleurs, il faut noter la faillite intellectuelle qui consiste à considérer qu'un bout de tissu est la clé de voute de l'expression de la spiritualité, d'une appartenance culturelle ou le symbole des discriminations. C'est n'importe quoi, c'est très bête, ça ne grandit personne.

Ce n'est pas la clé de voûte, mais il faut reconnaître que c'est un signe ostentatoire, ce qui a un sens. Je n'irai pas juger quiconque porte des marqueurs apparents de son identité parce qu'il en porte : j'ai une quantité ahurissante de T-shirts Gallodrome (mon identité de bobo du Nord), j'ai l'apparence du gaucho, etc. Je porte pas mon athéisme en bannière parce que nous n'avons pas de bannière, et aussi parce qu'avec mon appartenance à la fonction publique, bon..., mais je ne doute pas que je le ferais si ça se faisait.

"Et sans races, comment peut-on parler de racisme?" - sabaidee, 16/05/2014
"Allez, rince ton visage et enlève la merde dans tes yeux, va lire les commentaires des lecteurs du monde (le monde, hein, pas présent ou national hebdo) et tu percevras le degré d'agacement que suscitent ces associations subventionnées..." - sabaidee, 06/09/2016

"(influence léniniste de la "praxis historique réalisante et légitimée par sa propre réalisation historique effective", au sens hégélien du terme, dans l'action islamiste, au travers de l'état islamique - je n'utilise volontairement pas de majuscule pour cet "état" en ce que je lui dénie toute effectivité historique)" - Greg, 18/07/2016

"Oui oui, je maintiens. Il n'y a rien de plus consensuel que le Point. " - FDL, 28/07/2016

Re: Hijab Day (et autres) à Sciences Po

Je trouve cette opération consternante. On s'éloigne de plus en plus de l'esprit de la loi de 1905 qui limite le prosélytisme et l'affichage ostentatoire de signes religieux dans l'espace public. Il n'est pas interdit certes de porter un voile à l'Université. Mais en revanche, la revendication religieuse, dans l'espace public, dans les lieux de la République, n'est non plus conforme à un comportement respectueux des autres, et notamment de ceux pour qui le prosélytisme est insupportable.

En ce qui me concerne, je suis farouchement opposé à cette avancée du mensonge religieux dans notre espace public. La République s'est battue pour mettre en recul le religieux et je ne suis pas de ceux qui pensent qu'elle devrait tolérer ce réinvestissement revendicatif.

Aujourd'hui c'est le voile, mais je tiendrais (et j'ai tenu) le même discours sur d'autres cultes. Et je note que là, c'est clairement pris sous l'angle d'une forme de message proprement politique, dans la droite ligne de ceux qui voudraient nous imposer un courant d'islam politique dans l'espace républicain.

Les gens ont droit à pratiquer leur culte, chez eux ou dans un lieu dédié, mais pas à nous emqzq***** à venir nous mettre sous le nez leurs pratiques diverses et variées. Et encore moins si c'est dans une optique politique. Ca vaut aussi pour la Boutin.

"Sapere aude, aie le courage de te servir de ton propre entendement."(E. Kant)
"Le secret douloureux des Dieux et des Rois, c'est que les hommes sont libres" (Jupiter à Egisthe in Les Mouches de Sartre)

Re: Hijab Day (et autres) à Sciences Po

Je ne voyais pas du tout cette histoire comme une revendication religieuse, mais comme un appel au partage et à l'identification à l'autre. Le public-cible, me semblait-il, c'est la bobo laïque anti-raciste etc. à qui on allait faire enfiler le hijab pour lui donner une perspective "de l'intérieur". Une démarche intéressante selon moi !

"Et sans races, comment peut-on parler de racisme?" - sabaidee, 16/05/2014
"Allez, rince ton visage et enlève la merde dans tes yeux, va lire les commentaires des lecteurs du monde (le monde, hein, pas présent ou national hebdo) et tu percevras le degré d'agacement que suscitent ces associations subventionnées..." - sabaidee, 06/09/2016

"(influence léniniste de la "praxis historique réalisante et légitimée par sa propre réalisation historique effective", au sens hégélien du terme, dans l'action islamiste, au travers de l'état islamique - je n'utilise volontairement pas de majuscule pour cet "état" en ce que je lui dénie toute effectivité historique)" - Greg, 18/07/2016

"Oui oui, je maintiens. Il n'y a rien de plus consensuel que le Point. " - FDL, 28/07/2016

Re: Hijab Day (et autres) à Sciences Po

Broz a écrit:

Pas tout à fait d'accord avec toi, Broz. Certes, je conçois que le port du voile est une expérience personnelle pour la personne qui souhaite le porter, m'enfin c'est quand même un prérequis religieux et les religions sont en grande partie là pour dicter une conduite morale.

Oui ça c'est vrai ! Mais le port du voile est aussi, et beaucoup, un marqueur culturel et même un peu (un peu, parfois) un marqueur de pudeur divorcé de la religion. Pour moi, avant toute chose, c'est un marqueur d'abord culturel, auquel la dimension religieuse est ajoutée ex post.

Difficile à dire aujourd'hui. Dans le passé, c'était peut être un marqueur culturel plus que religieux. Aujourd'hui je ne pense pas que ça soit le cas, c'est un marqueur religieux ou politique plus qu'autre chose. Je doute beaucoup que les personnes qui le portent le fassent pour des raisons culturelles, d'autant plus que leurs parents/grands parents ne le portaient pas.

Ca revient à distinguer qui se comporte de façon permise et qui vit dans le vice. On l'a vu dans l'article de Benbassa où elle parle de "mode pudique" ou "modest fashion", on est dans un jugement de valeur assez révélateur pour moi.

Ca par contre, ta première phrase, je n'y crois pas. Être pudique soi-même, même pour des causes religieuses, n'implique pas forcément un jugement de valeur sur les autres par rapport à leur port du voile. Être pudique ou modeste, se considérer comme pudique ou modeste, ce n'est pas un marqueur identitaire qui se construit en opposition par rapport à l'autre. Ouais, une femme voilée aura peut-être tendance à porter un jugement de valeur sur la tenue d'une autre personne, une jupe trop courte, un ventre visible, etc., mais c'est un comportement misogyne qui est vachement partagé par les hommes et les femmes de tous types, et pas que par les conservateurs religieux.

Non Broz, tu ne peux pas dire ça. Ca reviendrait à dire que la religion n'a aucune influence sur les comportements misogynes et on sait que c'est faux. Oui, la société a des tendances misogynes, mais elles sont considérablement renforcées par les bigots. Tu l'admets toi même, la notion de pudeur ou de "modestie" ne se fait qu'en rapport aux autres, qui ne sont pas aussi pieux ou vertueux que les religieux. Nos parents ont souffert de cette éducation catho, je ne vois pas de raison d'accepter une résurgence de ce discours sur le mode de la minorité opprimée, l'emballage est différent, la pilule est la même, je refuse qu'on m'affirme que la soumission à une doctrine religieuse à la con (mets toi un tissu sur le visage, mange pas ci ou ça) te rend plus pur ou plus pudique que les autres. Niet.

Par ailleurs, il faut noter la faillite intellectuelle qui consiste à considérer qu'un bout de tissu est la clé de voute de l'expression de la spiritualité, d'une appartenance culturelle ou le symbole des discriminations. C'est n'importe quoi, c'est très bête, ça ne grandit personne.

Ce n'est pas la clé de voûte, mais il faut reconnaître que c'est un signe ostentatoire, ce qui a un sens. Je n'irai pas juger quiconque porte des marqueurs apparents de son identité parce qu'il en porte : j'ai une quantité ahurissante de T-shirts Gallodrome (mon identité de bobo du Nord), j'ai l'apparence du gaucho, etc. Je porte pas mon athéisme en bannière parce que nous n'avons pas de bannière, et aussi parce qu'avec mon appartenance à la fonction publique, bon..., mais je ne doute pas que je le ferais si ça se faisait.

Bof, je suis pas convaincu. Je pense au contraire qu'on assiste à un nivellement pas le bas de la pensée religieuse avec la victoire de courants sectaires au sein de l'Islam, qui ont fait table rase d'une bonne partie des courants plus éclairés. Ces courants sectaires se sont très bien diffusés, notamment parce qu'ils ne demandent pas de réfléchir un seul instant à la spiritualité, mais de suivre des comportements somme toute faciles. Je doute très très très très fort que les organisateurs de ce joyeux événements sur le Hijab soient de brillants théologiens ou même de fins connaisseurs de leur religion. Je ne les juge pas parce qu'ils portent un signe ostentatoire, je les juge parce que leur revendications s'arrêtent là, au seul signe ostentatoire, derrière c'est du vent.

It ain’t what you don’t know that gets you into trouble. It’s what you know for sure that just ain’t so.

"Un terroriste ne mérite pas de mourir. Il mérite de vivre l'enfer. A perpétuité. Et seule la déchéance de la nationalité le permet." Greg

Re: Hijab Day (et autres) à Sciences Po

Broz a écrit:

Pas tout à fait d'accord avec toi, Broz. Certes, je conçois que le port du voile est une expérience personnelle pour la personne qui souhaite le porter, m'enfin c'est quand même un prérequis religieux et les religions sont en grande partie là pour dicter une conduite morale.

Oui ça c'est vrai ! Mais le port du voile est aussi, et beaucoup, un marqueur culturel et même un peu (un peu, parfois) un marqueur de pudeur divorcé de la religion. Pour moi, avant toute chose, c'est un marqueur d'abord culturel, auquel la dimension religieuse est ajoutée ex post.

Difficile à dire aujourd'hui. Dans le passé, c'était peut être un marqueur culturel plus que religieux. Aujourd'hui je ne pense pas que ça soit le cas, c'est un marqueur religieux ou politique plus qu'autre chose. Je doute beaucoup que les personnes qui le portent le fassent pour des raisons culturelles, d'autant plus que leurs parents/grands parents ne le portaient pas.

Ca revient à distinguer qui se comporte de façon permise et qui vit dans le vice. On l'a vu dans l'article de Benbassa où elle parle de "mode pudique" ou "modest fashion", on est dans un jugement de valeur assez révélateur pour moi.

Ca par contre, ta première phrase, je n'y crois pas. Être pudique soi-même, même pour des causes religieuses, n'implique pas forcément un jugement de valeur sur les autres par rapport à leur port du voile. Être pudique ou modeste, se considérer comme pudique ou modeste, ce n'est pas un marqueur identitaire qui se construit en opposition par rapport à l'autre. Ouais, une femme voilée aura peut-être tendance à porter un jugement de valeur sur la tenue d'une autre personne, une jupe trop courte, un ventre visible, etc., mais c'est un comportement misogyne qui est vachement partagé par les hommes et les femmes de tous types, et pas que par les conservateurs religieux.

Non Broz, tu ne peux pas dire ça. Ca reviendrait à dire que la religion n'a aucune influence sur les comportements misogynes et on sait que c'est faux. Oui, la société a des tendances misogynes, mais elles sont considérablement renforcées par les bigots. Tu l'admets toi même, la notion de pudeur ou de "modestie" ne se fait qu'en rapport aux autres, qui ne sont pas aussi pieux ou vertueux que les religieux. Nos parents ont souffert de cette éducation catho, je ne vois pas de raison d'accepter une résurgence de ce discours sur le mode de la minorité opprimée, l'emballage est différent, la pilule est la même, je refuse qu'on m'affirme que la soumission à une doctrine religieuse à la con (mets toi un tissu sur le visage, mange pas ci ou ça) te rend plus pur ou plus pudique que les autres. Niet.

Par ailleurs, il faut noter la faillite intellectuelle qui consiste à considérer qu'un bout de tissu est la clé de voute de l'expression de la spiritualité, d'une appartenance culturelle ou le symbole des discriminations. C'est n'importe quoi, c'est très bête, ça ne grandit personne.

Ce n'est pas la clé de voûte, mais il faut reconnaître que c'est un signe ostentatoire, ce qui a un sens. Je n'irai pas juger quiconque porte des marqueurs apparents de son identité parce qu'il en porte : j'ai une quantité ahurissante de T-shirts Gallodrome (mon identité de bobo du Nord), j'ai l'apparence du gaucho, etc. Je porte pas mon athéisme en bannière parce que nous n'avons pas de bannière, et aussi parce qu'avec mon appartenance à la fonction publique, bon..., mais je ne doute pas que je le ferais si ça se faisait.

Bof, je suis pas convaincu. Je pense au contraire qu'on assiste à un nivellement pas le bas de la pensée religieuse avec la victoire de courants sectaires au sein de l'Islam, qui ont fait table rase d'une bonne partie des courants plus éclairés. Ces courants sectaires se sont très bien diffusés, notamment parce qu'ils ne demandent pas de réfléchir un seul instant à la spiritualité, mais de suivre des comportements somme toute faciles. Je doute très très très très fort que les organisateurs de ce joyeux événements sur le Hijab soient de brillants théologiens ou même de fins connaisseurs de leur religion. Je ne les juge pas parce qu'ils portent un signe ostentatoire, je les juge parce que leur revendications s'arrêtent là, au seul signe ostentatoire, derrière c'est du vent.

It ain’t what you don’t know that gets you into trouble. It’s what you know for sure that just ain’t so.

"Un terroriste ne mérite pas de mourir. Il mérite de vivre l'enfer. A perpétuité. Et seule la déchéance de la nationalité le permet." Greg

14

Re: Hijab Day (et autres) à Sciences Po

Comme quoi, Broz, je suis bien plus féministe que toi. big_smile

Scpo est capable du pire avec le Hijab day (qui est évidemment une revendication religieuse sous couvert d'appel au partage ou je ne sais quel bullshit, une manœuvre digne d'un Ramadan pour qui tu as d'étranges tolérances, Broz) mais aussi du meilleur, avec l'Armure day du Front féodal :

https://www.facebook.com/events/1527547764215214/

Chers français non reniés,
Chrétienté et Paix de Dieu sur toute la terre !

Si toi aussi tu penses que tous les hommes devraient avoir le droit de se vêtir et de se couvrir comme ils veulent.
Si toi aussi tu penses que la stigmatisation des croisés est le symbole d'une République mécréante christianophobe.
Si toi aussi tu es français sans peur et chrétien sans reproche.
Si toi aussi tu veux bouter les sarrasins hors de France

Nous vous accueillerons dès 8h en Péniche avec nos plus belles armures et cottes de mail en tout genre.

Alors viens partager la vie d'un croisé pendant toute une journée le mercredi 20 avril.

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

Re: Hijab Day (et autres) à Sciences Po

En gros si je comprends bien, il y a les HijabDay, les BikinisDay et les FéoDay.

C'est journée de carnaval à Sciences Po aujourd'hui, donc  lol


En tout cas je trouve très bien ces autres initiatives visant à illustrer l'absurdité ou le caractère folklorique de la première.

"Sapere aude, aie le courage de te servir de ton propre entendement."(E. Kant)
"Le secret douloureux des Dieux et des Rois, c'est que les hommes sont libres" (Jupiter à Egisthe in Les Mouches de Sartre)

Re: Hijab Day (et autres) à Sciences Po

En tout cas ça fait bien le tour de la presse nationale, Sciences-Po + Hijab, un très bel appeau à trolls en tous genres. L'opération est une réussite.

Last edited by Barney (20-04-2016 14:13:26)

It ain’t what you don’t know that gets you into trouble. It’s what you know for sure that just ain’t so.

"Un terroriste ne mérite pas de mourir. Il mérite de vivre l'enfer. A perpétuité. Et seule la déchéance de la nationalité le permet." Greg

17

Re: Hijab Day (et autres) à Sciences Po

Réussite pour elles. Mais une image déplorable pour Scpo, qui n'avait pas besoin de ça.
Le pire là-dedans, c'est le communiqué de la direction. Et encore, ce n'est pas la direction (Mion a l'air de s'en battre royalement les roubignoles), c'est la responsable des relations presse : http://www.sciencespo.fr/sites/default/ … 16-def.pdf

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

18

Re: Hijab Day (et autres) à Sciences Po

Hahaha ! Guignol, va.
De l'UNEF, évidemment.

https://scontent-fra3-1.xx.fbcdn.net/hphotos-xap1/v/t1.0-9/13012826_1286803101349216_1405616826889150317_n.jpg?oh=1e1c8ac0bc336de047ec7d45c2f1d8a9&oe=57B4C162

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

Re: Hijab Day (et autres) à Sciences Po

Barney a écrit:

Difficile à dire aujourd'hui. Dans le passé, c'était peut être un marqueur culturel plus que religieux. Aujourd'hui je ne pense pas que ça soit le cas, c'est un marqueur religieux ou politique plus qu'autre chose. Je doute beaucoup que les personnes qui le portent le fassent pour des raisons culturelles, d'autant plus que leurs parents/grands parents ne le portaient pas.

Tu dis politique, je dis culturelle, c'est la même chose : la revendication d'une identité culturelle, en particulier une qui, à tort ou à raison (à raison), se perçoit comme victime de discriminations, est un acte politique.

Non Broz, tu ne peux pas dire ça. Ca reviendrait à dire que la religion n'a aucune influence sur les comportements misogynes et on sait que c'est faux. Oui, la société a des tendances misogynes, mais elles sont considérablement renforcées par les bigots. Tu l'admets toi même, la notion de pudeur ou de "modestie" ne se fait qu'en rapport aux autres, qui ne sont pas aussi pieux ou vertueux que les religieux. Nos parents ont souffert de cette éducation catho, je ne vois pas de raison d'accepter une résurgence de ce discours sur le mode de la minorité opprimée, l'emballage est différent, la pilule est la même, je refuse qu'on m'affirme que la soumission à une doctrine religieuse à la con (mets toi un tissu sur le visage, mange pas ci ou ça) te rend plus pur ou plus pudique que les autres. Niet.

La religion a une influence sur la misogynie évidente, tant en tant qu'excuse qu'en tant que renforcement, oui je suis d'accord sur ce point.
Mais je dis le contraire de ce que tu me prêtes par la suite : non, la notion du pudeur ne se fait pas qu'en rapport aux autres. Enfin, si, mais c'est en rapport au regard réel ou supposé de l'autre, pas autre chose. Ca n'entraîne pas qu'être pudique veuille dire porter un jugement sur la moralité des autres. Une tripotée de musulmanes portent le voile sans prêter la moindre attention à la manière dont se sapent les gens au reste.
Je ne prétends pas que la soumission à un diktat religieux rende quelqu'un objectivement plus pudique. Ca n'a aucun sens : la pudeur est quelque chose de personnel (et d'inutile mais passons), c'est un vécu.

Bof, je suis pas convaincu. Je pense au contraire qu'on assiste à un nivellement pas le bas de la pensée religieuse avec la victoire de courants sectaires au sein de l'Islam, qui ont fait table rase d'une bonne partie des courants plus éclairés. Ces courants sectaires se sont très bien diffusés, notamment parce qu'ils ne demandent pas de réfléchir un seul instant à la spiritualité, mais de suivre des comportements somme toute faciles. Je doute très très très très fort que les organisateurs de ce joyeux événements sur le Hijab soient de brillants théologiens ou même de fins connaisseurs de leur religion. Je ne les juge pas parce qu'ils portent un signe ostentatoire, je les juge parce que leur revendications s'arrêtent là, au seul signe ostentatoire, derrière c'est du vent.

La pensée religieuse a toujours été franchement basse de plafond, qu'elle soit éclairée ou non - en tous les cas elle porte les graines de la réaction et du conservatisme. La raison pour laquelle les mouvements sectaires se sont développés, c'est parce que de tous temps ce sont les discours violents et stricts qui se sont les mieux défendus contre la victimisation. C'est pour ça que je suis anti-raciste : une société anti-raciste empêche les fachos islamistes de marquer des points d'argumentation.
Sur cet événement à Sciences Po, comme je disais à Greg, je ne le perçois absolument pas comme vous : tout le discours qui est derrière, des organisateurs et tout, c'est pas "portez le voile pour leur montrer qu'on est là en force" ou "portez le voile parce qu'on a le droit et qu'il faut affirmer ce droit", c'est "mettez-vous dans la peau d'une femme voilée", "vivez ce qu'elle vit". Vois le public cible ! Désolé, je n'arrive pas à voir ce qu'il y a de terrible derrière ça.

Tu sais, Barney, que mon mépris de la religion est très fort. Mais ma conception de la lutte contre la religion, c'est qu'elle doit passer non pas par une lutte ouverte, mais par une laïcisation des esprits. Ce n'est pas en interdisant aux nanas de porter le voile, en réduisant sa présence dans l'espace public comme le veut FDL, qu'on lutte contre l'influence de la religion, c'est en laïcisant les gens. En l'espèce, ce serait par l'endoctrinement féministe que je passerais, moi, notamment les passages qui disent tout le mal qu'il faut des notions de pudeur, et qui rétablissent un rapport de genre sain.

FDL a écrit:

Comme quoi, Broz, je suis bien plus féministe que toi.

Mec, la leçon 1, chapitre 1 du Petit Livre Féministe, ce n'est pas "Les gens qui savent mieux doivent décider pour les femmes de comment elles doivent se vêtir, et les "émanciper" de force". C'est plutôt "une femme est maîtresse de son corps et ses choix pour son corps sont souverains". Alors bon, je pense que tu as encore des notions à revoir avant de te prétendre féministe.

"Et sans races, comment peut-on parler de racisme?" - sabaidee, 16/05/2014
"Allez, rince ton visage et enlève la merde dans tes yeux, va lire les commentaires des lecteurs du monde (le monde, hein, pas présent ou national hebdo) et tu percevras le degré d'agacement que suscitent ces associations subventionnées..." - sabaidee, 06/09/2016

"(influence léniniste de la "praxis historique réalisante et légitimée par sa propre réalisation historique effective", au sens hégélien du terme, dans l'action islamiste, au travers de l'état islamique - je n'utilise volontairement pas de majuscule pour cet "état" en ce que je lui dénie toute effectivité historique)" - Greg, 18/07/2016

"Oui oui, je maintiens. Il n'y a rien de plus consensuel que le Point. " - FDL, 28/07/2016

Re: Hijab Day (et autres) à Sciences Po

Broz a écrit:

Tu dis politique, je dis culturelle, c'est la même chose : la revendication d'une identité culturelle, en particulier une qui, à tort ou à raison (à raison), se perçoit comme victime de discriminations, est un acte politique.

Alors je me suis mal exprimé : pour moi le voile reste un symbole religieux bien plus que culturel et pour moi l'imposition du débat sur le voile est le symptôme de la captation d'un mal-être culturel et identitaire par le religieux. On est devant une minorité qui dans notre pays n'était pas historiquement plus religieuse que ça et qui était discriminée, et pour laquelle les discriminations ne sont vues aujourd'hui que sous l'angle religieux. Le travail de fond idéologique a été bien réalisé par le FN et les islamistes, puisqu'aujourd'hui arabe = musulman et que la minorité en question se passionne plus pour le voile que pour l'égalité dans l'accès au logement.

Mais je dis le contraire de ce que tu me prêtes par la suite : non, la notion du pudeur ne se fait pas qu'en rapport aux autres. Enfin, si, mais c'est en rapport au regard réel ou supposé de l'autre, pas autre chose. Ca n'entraîne pas qu'être pudique veuille dire porter un jugement sur la moralité des autres. Une tripotée de musulmanes portent le voile sans prêter la moindre attention à la manière dont se sapent les gens au reste.

Alors sur ce point on est tout simplement pas d'accord. La définition même de la pudeur se fait a travers un cadre social, ce qui fait que, par exemple, il est tout à fait accepté en Inde de montrer son ventre et non ses épaules, alors que dans nos sociétés on a tendance à observer l'inverse. La perception individuelle de la pudeur est marquée avant toute chose par le cadre social. Or, l'imposition par la religion de ce cadre social se double d'un jugement moral sur ce qui est permis ou non. Donc je suis tout à fait désolé, mais pour moi quand on se conforme à ce genre de dogme on considère que les autres ne sont pas dans le droit chemin. A ce titre, le descriptif de l'event était maladroitement révélateur, puisqu'il parlait d'"essayer la décence" en parlant de porter le voile. Je ne trouve pas ça innocent.

La pensée religieuse a toujours été franchement basse de plafond, qu'elle soit éclairée ou non - en tous les cas elle porte les graines de la réaction et du conservatisme. La raison pour laquelle les mouvements sectaires se sont développés, c'est parce que de tous temps ce sont les discours violents et stricts qui se sont les mieux défendus contre la victimisation.

Tu ne l'abordes que sous l'angle des pays occidentaux dans ce cas. En réalité les courants wahhabites se sont très bien exportés dans des pays dans lesquels les musulmans n'étaient pas vraiment discriminés, ce n'est pas propre qu'à la France.

C'est pour ça que je suis anti-raciste : une société anti-raciste empêche les fachos islamistes de marquer des points d'argumentation.

Ca dépend de quoi on parle et je pense que ce raisonnement a des limites. Les fachos islamistes marquent des points actuellement pas uniquement en raison d'un manque d'antiracisme (c'était probablement le cas au début, aujourd'hui c'est plus complexe) mais aussi en raison d'une incompréhension plus fondamentale sur la place de la religion dans la société. Tout antiraciste que je suis, je ne peux pas accepter des choses pour l'Islam contre lesquelles je me suis engagé pour d'autres religions. Et ce simple fait est interprété par beaucoup comme de "l'islamophobie", c'est triste mais on ne peut pas le nier.

Sur cet événement à Sciences Po, comme je disais à Greg, je ne le perçois absolument pas comme vous : tout le discours qui est derrière, des organisateurs et tout, c'est pas "portez le voile pour leur montrer qu'on est là en force" ou "portez le voile parce qu'on a le droit et qu'il faut affirmer ce droit", c'est "mettez-vous dans la peau d'une femme voilée", "vivez ce qu'elle vit". Vois le public cible ! Désolé, je n'arrive pas à voir ce qu'il y a de terrible derrière ça.

Ce qu'il y a de terrible, c'est qu'on se trompe totalement de combat et qu'on légitime une cause à laquelle je suis totalement opposé. Je suis opposé à ce qu'on légitime le voile comme baromètre des discriminations des populations immigrées dans ce pays, parce qu'il y a 10 000 raisons d'être opposé à cette pratique religieuse, sans pour autant devoir être taxé de xénophobe.

Non, je ne veux pas porter ton voile même si je comprend bien qu'il est vecteur de discriminations, parce que ce voile j'y suis personnellement opposé.

Tu sais, Barney, que mon mépris de la religion est très fort. Mais ma conception de la lutte contre la religion, c'est qu'elle doit passer non pas par une lutte ouverte, mais par une laïcisation des esprits. Ce n'est pas en interdisant aux nanas de porter le voile, en réduisant sa présence dans l'espace public comme le veut FDL, qu'on lutte contre l'influence de la religion, c'est en laïcisant les gens. En l'espèce, ce serait par l'endoctrinement féministe que je passerais, moi, notamment les passages qui disent tout le mal qu'il faut des notions de pudeur, et qui rétablissent un rapport de genre sain.

Comme je l'ai dit plus haut, je ne suis pas pour l'interdiction du port du voile à l'université. Pour moi cet événement a tout a fait le droit de se dérouler à SciencesPo. Je note d'ailleurs que FDL est généralement très libéral en ce qui concerne la liberté d'expression et beaucoup moins sur ce point, je le regrette. En revanche, je pense que chaque fois qu'un tel événement est organisé il faut y apporter une réponse, parce que la laïcisation des esprits dont tu parles elle passe par un rappel systématique de nos valeurs. C'est justement parce qu'elle a été super mollassonne voire complaisante que la gauche est devenue inaudible et incohérente sur ce sujet.

It ain’t what you don’t know that gets you into trouble. It’s what you know for sure that just ain’t so.

"Un terroriste ne mérite pas de mourir. Il mérite de vivre l'enfer. A perpétuité. Et seule la déchéance de la nationalité le permet." Greg

21

Re: Hijab Day (et autres) à Sciences Po

Broz a écrit:

Mec, la leçon 1, chapitre 1 du Petit Livre Féministe, ce n'est pas "Les gens qui savent mieux doivent décider pour les femmes de comment elles doivent se vêtir, et les "émanciper" de force". C'est plutôt "une femme est maîtresse de son corps et ses choix pour son corps sont souverains". Alors bon, je pense que tu as encore des notions à revoir avant de te prétendre féministe.

Cool ! Parce que le port du hijab est conditionné justement par le regard de l'homme. La femme le porte par pudeur, pour se préserver des regards. Donc dans ce cas, c'est l'homme qui impose à la femme la façon de se vêtir. Donc la libérer de ce carcan oppresseur est plus féministe, par définition, que de la laisser se cacher. Et le port du hijab ne relève pas du libre arbitre de la femme mais d'un commandement religieux...

@Barney : je suis assez libéral, oui, mais beaucoup moins avec ceux qui dénient le principe de liberté. En gros, pour caricaturer, pas de liberté pour les ennemis de la liberté. smile

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

Re: Hijab Day (et autres) à Sciences Po

FDL a écrit:

Cool ! Parce que le port du hijab est conditionné justement par le regard de l'homme. La femme le porte par pudeur, pour se préserver des regards. Donc dans ce cas, c'est l'homme qui impose à la femme la façon de se vêtir. Donc la libérer de ce carcan oppresseur est plus féministe, par définition, que de la laisser se cacher. Et le port du hijab ne relève pas du libre arbitre de la femme mais d'un commandement religieux...

@Barney : je suis assez libéral, oui, mais beaucoup moins avec ceux qui dénient le principe de liberté. En gros, pour caricaturer, pas de liberté pour les ennemis de la liberté. smile

Oui oui, j'ai bien compris, tu sais mieux que les femmes ce qu'elles devraient préférer. Elles sont des objets incapables de penser par elles-mêmes. Tu vas donc les forcer, les contraindre, à faire quelque chose qu'elles ne veulent pas faire, au nom de leur libération, et elles te remercieront, les étoiles dans les yeux.

Je suppose que l'oppresseur paternaliste FDL est mieux que l'oppresseur paternaliste musulman. Ce qui est tarte, c'est le jour où l'oppresseur paternaliste FDL décide qu'il est préférable qu'elles restent chez elles plutôt que d'aller se soumettre à l'oppresseur capitaliste. Ou qu'elles n'aillent pas voter, pour ne pas se souiller à faire de la politique, qui est quelque chose de sale et masculin. Ou etc.

...ou bien tu réfléchis trente secondes, et tu réalises qu'en fait ta méthode d'interdiction est d'une violence symbolique très forte, et absolument pas féministe, et même plutôt autoritaire et merdique. Et tu réfléchis encore un peu plus, et tu réalises que ce que tu dis du voile, c'est-à-dire qu'il est conditionné par le regard de l'homme, est vrai pour à peu près 95 % des sapes des femmes, que les discriminations basées sur le physique des femmes sont légion, et tout et tout.

Le féminisme c'est AVANT TOUT une affaire de choix, pas une affaire d'hommes qui décident pour les femmes ce qu'elles doivent être/faire.


Barney a écrit:

Alors je me suis mal exprimé : pour moi le voile reste un symbole religieux bien plus que culturel et pour moi l'imposition du débat sur le voile est le symptôme de la captation d'un mal-être culturel et identitaire par le religieux. On est devant une minorité qui dans notre pays n'était pas historiquement plus religieuse que ça et qui était discriminée, et pour laquelle les discriminations ne sont vues aujourd'hui que sous l'angle religieux. Le travail de fond idéologique a été bien réalisé par le FN et les islamistes, puisqu'aujourd'hui arabe = musulman et que la minorité en question se passionne plus pour le voile que pour l'égalité dans l'accès au logement.

Oui il y a de ça et je suis d'accord, mais pas sur la dernière phrase.
D'abord parce que ce ne sont pas des revendications incompatibles, et je ne crois pas que la minorité arabe soit insensible à la question de l'égalité dans l'accès au logement.
Ma perception est que les opinions politiques de la minorité arabe ont historiquement été largement ignorées, ce qui par inertie se poursuit aujourd'hui, et ce qui mène à leur (auto-)exclusion des espaces de discussion politique. Regarde les taux de participation des minorités. Il n'y a guère qu'au niveau local (infra-municipal souvent) où ce n'est pas le cas. Du coup l'identité, qui est un truc qui fait parler au niveau national, et l'un des rares thèmes sur lesquels leur discours politique n'a pas été délégitimé, est devenu un thème central de leur discours politique.

Alors sur ce point on est tout simplement pas d'accord. La définition même de la pudeur se fait a travers un cadre social, ce qui fait que, par exemple, il est tout à fait accepté en Inde de montrer son ventre et non ses épaules, alors que dans nos sociétés on a tendance à observer l'inverse. La perception individuelle de la pudeur est marquée avant toute chose par le cadre social. Or, l'imposition par la religion de ce cadre social se double d'un jugement moral sur ce qui est permis ou non. Donc je suis tout à fait désolé, mais pour moi quand on se conforme à ce genre de dogme on considère que les autres ne sont pas dans le droit chemin. A ce titre, le descriptif de l'event était maladroitement révélateur, puisqu'il parlait d'"essayer la décence" en parlant de porter le voile. Je ne trouve pas ça innocent.

Oui, je vois ce que tu veux dire. Là où je suis en désaccord, c'est quand tu dis que l'imposition par la religion de ce cadre social se double d'un jugement moral sur ce qui est permis : dans beaucoup de propos de musulmanes qu'on entend sur le voile, ce cadre social n'est pas imposé par la religion, mais la religion fournit une excuse. Et beaucoup de ces femmes voilées sont suffisamment laïques pour ne pas porter le jugement dont tu parles, en dépit de la prétention universaliste de la religion qui est derrière.
Le voile, Ramadan, l'abstinence d'alcool, l'abstinence sexuelle, l'abstinence de cochon, sont tous des éléments ayant un fondement religieux ; beaucoup de Musulmans en France les respectent seulement "à la carte". Finalement tout ça reste bien moins du domaine du purement religieux, dans le sens d'un respect d'un dogme, que du domaine de l'appartenance à une communauté de coutume. A mon sens. Et du coup je ne pense pas que ces pratiques soient génératrices d'un sentiment de supériorité morale par rapport aux autres, du moins pas chez la majorité des musulmans. Encore une analogie : tu connais sans doute plein de végétariens, qui sont végétariens pour des causes morales, mais parmi ceux-ci ceux qui portent un jugement moral sur les carnistes ne sont probablement pas des masses...
(Si c'est ça le descriptif de l'event, alors il est méga-pourri et je te rejoins)

Tu ne l'abordes que sous l'angle des pays occidentaux dans ce cas. En réalité les courants wahhabites se sont très bien exportés dans des pays dans lesquels les musulmans n'étaient pas vraiment discriminés, ce n'est pas propre qu'à la France.

Ouais, mais dans ces cas-là (pas que les wahhabites) il y a d'autres dynamiques de pouvoir : l'impact du colonialisme (en Iran, en Afghanistan, au Pakistan, en Palestine), le ralliement au religieux des conservateurs sociaux en général (en Egypte), le développement de nouveaux blocs idéologiques, etc.

Ca dépend de quoi on parle et je pense que ce raisonnement a des limites. Les fachos islamistes marquent des points actuellement pas uniquement en raison d'un manque d'antiracisme (c'était probablement le cas au début, aujourd'hui c'est plus complexe) mais aussi en raison d'une incompréhension plus fondamentale sur la place de la religion dans la société. Tout antiraciste que je suis, je ne peux pas accepter des choses pour l'Islam contre lesquelles je me suis engagé pour d'autres religions. Et ce simple fait est interprété par beaucoup comme de "l'islamophobie", c'est triste mais on ne peut pas le nier.

Oui, OK sur ça.

Ce qu'il y a de terrible, c'est qu'on se trompe totalement de combat et qu'on légitime une cause à laquelle je suis totalement opposé. Je suis opposé à ce qu'on légitime le voile comme baromètre des discriminations des populations immigrées dans ce pays, parce qu'il y a 10 000 raisons d'être opposé à cette pratique religieuse, sans pour autant devoir être taxé de xénophobe.
Non, je ne veux pas porter ton voile même si je comprend bien qu'il est vecteur de discriminations, parce que ce voile j'y suis personnellement opposé.

Hmm, je vois ton point.
Je ne sais pas si ça légitime le voile comme baromètre des discriminations. Cela permet peut-être de se rendre compte de comment porter le voile expose à des discriminations. Encore une fois, je suis attiré par le côté pédagogique de cette affaire, parce que cela permet de faire l'expérience, certes de manière artificielle, d'une discrimination qu'on ne peut pas concevoir pleinement sans en avoir fait l'expérience. Tu vois ce que je veux dire ? Or dans une logique anti-raciste, l'expérience de la discrimination est quelque chose de très valorisé : ce n'est pas une bonne chose d'avoir subi une discrimination, mais cela permet d'en parler mieux, pour mieux analyser le fait raciste.

Last edited by Broz (21-04-2016 18:33:00)

"Et sans races, comment peut-on parler de racisme?" - sabaidee, 16/05/2014
"Allez, rince ton visage et enlève la merde dans tes yeux, va lire les commentaires des lecteurs du monde (le monde, hein, pas présent ou national hebdo) et tu percevras le degré d'agacement que suscitent ces associations subventionnées..." - sabaidee, 06/09/2016

"(influence léniniste de la "praxis historique réalisante et légitimée par sa propre réalisation historique effective", au sens hégélien du terme, dans l'action islamiste, au travers de l'état islamique - je n'utilise volontairement pas de majuscule pour cet "état" en ce que je lui dénie toute effectivité historique)" - Greg, 18/07/2016

"Oui oui, je maintiens. Il n'y a rien de plus consensuel que le Point. " - FDL, 28/07/2016

23

Re: Hijab Day (et autres) à Sciences Po

Broz a écrit:

Oui oui, j'ai bien compris, tu sais mieux que les femmes ce qu'elles devraient préférer. Elles sont des objets incapables de penser par elles-mêmes. Tu vas donc les forcer, les contraindre, à faire quelque chose qu'elles ne veulent pas faire, au nom de leur libération, et elles te remercieront, les étoiles dans les yeux.

Je suppose que l'oppresseur paternaliste FDL est mieux que l'oppresseur paternaliste musulman. Ce qui est tarte, c'est le jour où l'oppresseur paternaliste FDL décide qu'il est préférable qu'elles restent chez elles plutôt que d'aller se soumettre à l'oppresseur capitaliste. Ou qu'elles n'aillent pas voter, pour ne pas se souiller à faire de la politique, qui est quelque chose de sale et masculin. Ou etc.

...ou bien tu réfléchis trente secondes, et tu réalises qu'en fait ta méthode d'interdiction est d'une violence symbolique très forte, et absolument pas féministe, et même plutôt autoritaire et merdique. Et tu réfléchis encore un peu plus, et tu réalises que ce que tu dis du voile, c'est-à-dire qu'il est conditionné par le regard de l'homme, est vrai pour à peu près 95 % des sapes des femmes, que les discriminations basées sur le physique des femmes sont légion, et tout et tout.

Le féminisme c'est AVANT TOUT une affaire de choix, pas une affaire d'hommes qui décident pour les femmes ce qu'elles doivent être/faire.

Le port du hijab, ce n'est pas du féminisme et ce n'est pas un choix. Ou alors c'est un choix contraint dicté par des impératifs religieux. Cela relèverait du livre choix si les filles décidaient de porter un voile parce qu'elles trouvent ça joli, par exemple. Là, ce n'est pas du tout le cas, c'est par "pudeur", concept à prendre au sens islamique du terme. D'autant plus dans des lieux publics (je n'ai aucun problème avec ça quand il s'agit de lieux privés ou de lieux de culte ; les gens font ce qu'ils veulent chez eux). Mais je n'ai pas à accepter d'être cantonné dans un rôle de prédateur potentiel. Car c'est moi qui suis agressé par leur hijab. Le hijab est une agression. A partir de là, il est tout à fait inconcevable de parler de féminisme et de libre choix.
Mais encore une fois, tu es très tolérant envers des pratiques pour la seule raison qu'il s'agit de minorités, forcément opprimées dans ton esprit. Ce qui est très pernicieux car cela nous prépare, encore une fois, à une société conflictuelle.

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

Re: Hijab Day (et autres) à Sciences Po

FDL a écrit:

Le port du hijab, ce n'est pas du féminisme et ce n'est pas un choix. Ou alors c'est un choix contraint dicté par des impératifs religieux. Cela relèverait du livre choix si les filles décidaient de porter un voile parce qu'elles trouvent ça joli, par exemple. Là, ce n'est pas du tout le cas, c'est par "pudeur", concept à prendre au sens islamique du terme. D'autant plus dans des lieux publics (je n'ai aucun problème avec ça quand il s'agit de lieux privés ou de lieux de culte ; les gens font ce qu'ils veulent chez eux). Mais je n'ai pas à accepter d'être cantonné dans un rôle de prédateur potentiel. Car c'est moi qui suis agressé par leur hijab. Le hijab est une agression. A partir de là, il est tout à fait inconcevable de parler de féminisme et de libre choix.
Mais encore une fois, tu es très tolérant envers des pratiques pour la seule raison qu'il s'agit de minorités, forcément opprimées dans ton esprit. Ce qui est très pernicieux car cela nous prépare, encore une fois, à une société conflictuelle.

Moi moi moi moi moi moi moi
Voilà, j'ai résumé ton post. Ton post, qui est une agression, parce qu'il sous-entend que je suis un imbécile, et qu'on devrait en conséquence interdire à forum-scpo.

Evidemment que le voile est un choix, tu parleras peut-être un jour à une musulmane laïque, et même à une pratiquante qui ne porte pas le voile. Les femmes musulmanes ne sont pas des poupées sans cervelle incapable de faire des choix.
Et peut-être qu'un jour tu parleras à une femme voilée. Peut-être que tu apprendras des choses sur ce qui motive la pudeur de ces femmes-là. Mais je crains que ta vision fantasmée de l'Islam et des musulmans t'empêche d'entendre.

Tu es le seul générateur de conflit. Après tout, tu es le seul à vouloir forcer les gens à faire des choses qu'ils ne veulent pas faire.

"Et sans races, comment peut-on parler de racisme?" - sabaidee, 16/05/2014
"Allez, rince ton visage et enlève la merde dans tes yeux, va lire les commentaires des lecteurs du monde (le monde, hein, pas présent ou national hebdo) et tu percevras le degré d'agacement que suscitent ces associations subventionnées..." - sabaidee, 06/09/2016

"(influence léniniste de la "praxis historique réalisante et légitimée par sa propre réalisation historique effective", au sens hégélien du terme, dans l'action islamiste, au travers de l'état islamique - je n'utilise volontairement pas de majuscule pour cet "état" en ce que je lui dénie toute effectivité historique)" - Greg, 18/07/2016

"Oui oui, je maintiens. Il n'y a rien de plus consensuel que le Point. " - FDL, 28/07/2016

25

Re: Hijab Day (et autres) à Sciences Po

Un choix contraint. Ce n'est donc pas un choix. Et ce n'est pas moi qui suis générateur de conflit, non, n'inverse pas les rôles. Ce n'est pas moi qui suis en décalage avec les "valeurs laïques de la République et du vivre-ensemble".

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

26

Re: Hijab Day (et autres) à Sciences Po

Vous dites quoi, là, tes amis féministes et toi ?

http://www.lefigaro.fr/actualite-france … ntaire.php

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

Re: Hijab Day (et autres) à Sciences Po

FDL a écrit:

Un choix contraint. Ce n'est donc pas un choix.

A ce tarif-là, rien de ce que nous faisons n'est un choix. Et v'la la contrainte.

Vous dites quoi, là, tes amis féministes et toi ?

"Rien ne justifie une telle violence (...) Aucun motif ne peut limiter la liberté individuelle et collective des femmes à se vêtir comme elles le souhaitent"
(Si cette histoire de motif de jupe est avérée, bien sûr, on se rappelle comment l'autre histoire s'est dégonflée comme une baudruche)

"Et sans races, comment peut-on parler de racisme?" - sabaidee, 16/05/2014
"Allez, rince ton visage et enlève la merde dans tes yeux, va lire les commentaires des lecteurs du monde (le monde, hein, pas présent ou national hebdo) et tu percevras le degré d'agacement que suscitent ces associations subventionnées..." - sabaidee, 06/09/2016

"(influence léniniste de la "praxis historique réalisante et légitimée par sa propre réalisation historique effective", au sens hégélien du terme, dans l'action islamiste, au travers de l'état islamique - je n'utilise volontairement pas de majuscule pour cet "état" en ce que je lui dénie toute effectivité historique)" - Greg, 18/07/2016

"Oui oui, je maintiens. Il n'y a rien de plus consensuel que le Point. " - FDL, 28/07/2016