51

Re: Attentats terroristes islamistes (Charlie Hebdo, 13 novembre, 22 mars)

Un bon article sur l'impossibilité d'une union nationale qui vient tempérer les bons sentiments (compréhensibles mais instrumentalisés) qui nous inondent depuis quelques jours :

http://m.slate.fr/story/96645/terrorisme

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

Re: Attentats terroristes islamistes (Charlie Hebdo, 13 novembre, 22 mars)

FDL a écrit:

Bourdin découvre le réel et il en reste, pour une fois, bouche bée :

https://www.youtube.com/watch?v=K4jXxrM0hg4

+1000
Ahah ca a lui cloue le bec !!

"Je suis Charlie... Martel !!"

Re: Attentats terroristes islamistes (Charlie Hebdo, 13 novembre, 22 mars)

Encore une fois "pasdamalgame" !!!
http://www.estrepublicain.fr/actualite/ … e-la-honte

Journal regional objectif a écrit:

Besançon (25) : des feux d’artifice pour fêter l’attentat contre Charlie Hebdo

Un tir d’une demi-douzaine de gros mortiers de feux d’artifice a été entendu de Bregille à Saint-Claude, deux quartiers diamétralement opposés et éloignés de la capitale régionale, mercredi soir, vers 21 h 30.

Ils provenaient du quartier de la Grette où, visiblement, l’annonce de l’attentat contre l’hebdomadaire « Charlie Hebdo », a été fêtée par quelques individus. Quelques minutes auparavant, la police était intervenue au 29 H, sur appel au « 17 », pour des perturbateurs dans les étages de la cage d’escalier.

Sur place, la patrouille a été immédiatement la cible de projectiles divers, balancés aux cris de « Allahu Akbar… » par une dizaine d’individus, vêtus de sombre. « On en a tué deux, on va continuer » ont ajouté les jeunes gens, tandis que l’équipage de police faisait marche arrière afin de ne pas envenimer les choses. Le tir festif s’est produit après leur départ.

Entre les islamistes et les gauchos, Broz ne sait plus quelle queue sucer... quelqu'un peut lui dire quoi faire ? Merci !!

"Je suis Charlie... Martel !!"

54

Re: Attentats terroristes islamistes (Charlie Hebdo, 13 novembre, 22 mars)

Cwcy, surveille ton langage stp.

A part ça, vous avez sans doute vu Rokhaya Diallo verser quelques larmes devant un Ivan Rioufol qui la sommait de se distinguer des islamistes parce que musulmane. Mais Rokhaya Diallo, c'est aussi ça :

http://blogs.mediapart.fr/blog/yvan-naj … rlie-hebdo

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

55

Re: Attentats terroristes islamistes (Charlie Hebdo, 13 novembre, 22 mars)

Ah, en fait, la marche d'union nationale de dimanche, c'est une marche contre le FN ? D'accord, c'est plus clair dit comme ça.

https://fbcdn-sphotos-f-a.akamaihd.net/hphotos-ak-xap1/v/t1.0-9/10931367_10152954125660991_3700243837074466324_n.jpg?oh=6bceec6558d65d1b7a752e9bda4b3238&oe=5536B142&__gda__=1428642071_971cc351c6406e4eb3a57e10138e46e8

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

Re: Attentats terroristes islamistes (Charlie Hebdo, 13 novembre, 22 mars)

FDL a écrit:

Bourdin découvre le réel et il en reste, pour une fois, bouche bée :

https://www.youtube.com/watch?v=K4jXxrM0hg4

Oui, toi aussi tu trouves que l'école a failli dans sa mission d'éducation aux valeurs humanistes. Comme je te comprends. Mais c'est un boulot difficile, surtout quand on nous rappelle à tout bout de champ que la seule mission des enseignants c'est apprendre à lire écrire et compter.

cwcy a écrit:

Entre les islamistes et les gauchos, Broz ne sait plus quelle queue sucer... quelqu'un peut lui dire quoi faire ? Merci !!

Qu'est-ce que tu fais sur Internet, tu devrais pas être en train de cramer des mosquées ? Histoire de montrer aux melons qu'ils feraient bien de rentrer chez eux ? Ou tu es trop lâche pour faire autre chose que pérorer comme un abruti ?

Last edited by Broz (10-01-2015 17:40:01)

"Et sans races, comment peut-on parler de racisme?" - sabaidee, 16/05/2014
"Allez, rince ton visage et enlève la merde dans tes yeux, va lire les commentaires des lecteurs du monde (le monde, hein, pas présent ou national hebdo) et tu percevras le degré d'agacement que suscitent ces associations subventionnées..." - sabaidee, 06/09/2016

"(influence léniniste de la "praxis historique réalisante et légitimée par sa propre réalisation historique effective", au sens hégélien du terme, dans l'action islamiste, au travers de l'état islamique - je n'utilise volontairement pas de majuscule pour cet "état" en ce que je lui dénie toute effectivité historique)" - Greg, 18/07/2016

"Oui oui, je maintiens. Il n'y a rien de plus consensuel que le Point. " - FDL, 28/07/2016

Re: Attentats terroristes islamistes (Charlie Hebdo, 13 novembre, 22 mars)

Une autre saine lecture : http://www.les-crises.fr/indecense-rend … a-charlie/

"Je suis aussi perplexe qu'avant mais à un niveau beaucoup plus élevé."

Re: Attentats terroristes islamistes (Charlie Hebdo, 13 novembre, 22 mars)

Netanyahu sera aussi à la manif demain, censée être pour la liberté. Bonjour la provocation.

"Je suis aussi perplexe qu'avant mais à un niveau beaucoup plus élevé."

Re: Attentats terroristes islamistes (Charlie Hebdo, 13 novembre, 22 mars)

Et Nasrallah !

(Non ça c'est pas vrai)

"Je suis aussi perplexe qu'avant mais à un niveau beaucoup plus élevé."

60

Re: Attentats terroristes islamistes (Charlie Hebdo, 13 novembre, 22 mars)

Broz a écrit:
FDL a écrit:

Bourdin découvre le réel et il en reste, pour une fois, bouche bée :

https://www.youtube.com/watch?v=K4jXxrM0hg4

Oui, toi aussi tu trouves que l'école a failli dans sa mission d'éducation aux valeurs humanistes. Comme je te comprends. Mais c'est un boulot difficile, surtout quand on nous rappelle à tout bout de champ que la seule mission des enseignants c'est apprendre à lire écrire et compter.

Je n'ai jamais dit que c'était un boulot facile. Quant à la mission des enseignants, ce qui me permettra de répondre un peu à ton autre message dans le thread de l'éducation, je m'élève contre le pédagogisme, non la pédagogie. Le pédagogisme qui consiste, entre autres choses, à instituer l'enfant en tant qu'acteur de son propre savoir alors que je considère qu'il doit y avoir transmission du savoir du maître à l'élève, hiérarchiquement. Le pédagogisme qui consiste à faire, au nom de l'égalitarisme, de la lutte contre l'inégalité son cheval de bataille, quand je considère qu'il devrait s'agir de la lutte contre l'ignorance avant toute chose. Le pédagogisme qui ne voit en l'école qu'un lieu de vie (dans la logique de la pensée de John Dewey selon qui l'école devait préparer préparer les enfants à vivre en démocratie) alors que j'y vois avant tout un lieu d'étude.
La transmission de ce savoir ne suffisant pas, l'enseignant doit aussi permettre de développer l’esprit critique de l'élève, le sens de la nuance et de l'argumentation sans lui imposer des dogmes. Un exemple tout bête : ne pas faire dire aux élèves : je suis Charlie, mais les inciter à réfléchir sur les raisons qui poussent à soutenir la démarche de Charlie Hebdo, qui contredit les discours que certains enfants entendent à la maison.
Mais ça, de nombreux enseignants le font déjà.

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

61

Re: Attentats terroristes islamistes (Charlie Hebdo, 13 novembre, 22 mars)

Trèfle a écrit:

Netanyahu sera aussi à la manif demain, censée être pour la liberté. Bonjour la provocation.

Ce qui me fait le plus sourire, c'est la venue de Viktor Orban alors qu'il est obligatoire, en France, de le détester.

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

Re: Attentats terroristes islamistes (Charlie Hebdo, 13 novembre, 22 mars)

Un grand républicain ce cher Viktor.

"Je suis aussi perplexe qu'avant mais à un niveau beaucoup plus élevé."

Re: Attentats terroristes islamistes (Charlie Hebdo, 13 novembre, 22 mars)

Broz a écrit:
cwcy a écrit:

Entre les islamistes et les gauchos, Broz ne sait plus quelle queue sucer... quelqu'un peut lui dire quoi faire ? Merci !!

Qu'est-ce que tu fais sur Internet, tu devrais pas être en train de cramer des mosquées ? Histoire de montrer aux melons qu'ils feraient bien de rentrer chez eux ? Ou tu es trop lâche pour faire autre chose que pérorer comme un abruti ?

Vraiment tu ne comprends rien, t'es bien un manipulé du système toi ! Laisse moi t'expliquer: tu crois que ça a été quoi l'impact de votre discours de tiers-mondiste à deux balles, 'toutes les cultures se valent; pas d'amalgame; ne stigmatisons pas les étrangers; c'est la faute à la société; redonnons une chance aux déliquants de se réinserer; politiquement correct; blabla..." ? ça a permis à des extrêmistes islamistes de prospérer peinard et de recruter les jeunes racailles que tu voulais hors de prison !! Les terroristes de Charlie Hebdo ont tous eu des remises de peine en prison et les voilà armés et dangereux dans la nature ! Quand le livre Orange mécanique est sorti dénonçant cette ultra-violence, toi et potes ont été les premiers à relativiser le phénomène en nous disant que c'était un phantasme. Et on a appris que ces mecs se baladaient avec deux kalachs et un lance-roquette !

Alors oui c'est ironique de voir que les islamistes protégés depuis les années par l'extrême-gauche sont maintenant les mêmes qui viennent leur coller des balles. Comme dit le proverbe, on récolte ce qu'on a semé... (je ne parle pas de la provocation des caricatures hein ! mais bien du discours angélique de la gauche). Donc oui toi et tes potes avez une grande part de responsibilité dans les attentats; ça te fait mal aux fesses de l'entendre mais c'est la vérité !

Et puis sur le fond, est-ce que tu as compris que ces jeunes racailles se réfugient dans l'islam radical pour des raisons sociales et non religieuses ? A une époque, ben la vraie gauche défendait d'abord les classes populaires, les pauvres, parlait de la lutte des classes et de l'exploitation capitaliste. Depuis que les bobos dans ton genre, venus des classes aisées et formatés à Sciences Po, sans aucune réelle culture de terrain politique ni économique ont fait évoluer l'idéologie à gauche vers la défense des homos et des femmes, les sans-papiers, l'écologie et autres sujets politiques mineurs et bien tous ces gens se sont retrouvés sans aucun porte-parole ! Oui c'est vrai ! C'est le vide idéologique ! ça se voit bien d'ailleurs sur ce forum tu passes ton temps à couiner sur tous les sujets à la con (mariage gay, abcd de l'égalité, sans papiers, etc.) et jamais on te voit sur les gros trucs que j'ai postés: la fiscalité en France, la taxe sur les transactions financières, le traité transatlantique, etc... Tu as zéro culture politique et économique, rien.

Alors qu'est-ce qui s'est passé à ton avis ? Les types de banlieue blancs se sont mis à voter FN et ceux de culture musulmane se sont tournés vers l'islam radical (et des blancs se sont aussi convertis) ! Donc ça c'est votre deuxième responsibilité: en abandonnant les vraies questions politiques et économiques au FN et aux extrêmistes, en remplaçant la lutte des classes par les préocuppations des bobos dans ton genre vous avez poussés tous ces jeunes paumés vers le radicalisme.

Et pourquoi ça ? Pendant qu'on détourne l'attention publique vers l'islamisme et le mariage gay, les banques et les puissances financières qui manipulent les Etats s'en mettent plein les poches; je sais bien car je ramasse les miettes et j'en profite aussi. Les socialistes ont pour boulot de libéraliser l'économie en faisant diversion et en préparant l'arrivée du FN qui fera le ménage social: d'abord le libéralisme économique puis le nettoyage social. Et tout ça marche grâce aux vendus socialistes et aux abrutis d'extrême gauche dans ton genre qu'on manipule pour faire marcher le coup !!

En gros, si tu as compris ce que je viens de te t'expliquer, tu devrais maintenant comprendre que le mieux que tu puisses faire c'est de la fermer car tu es un idiot du système manipulé... Et aussi écouter sur internet les vraies chaînes d'information

Last edited by C-w C-y (11-01-2015 13:26:35)

"Je suis Charlie... Martel !!"

64

Re: Attentats terroristes islamistes (Charlie Hebdo, 13 novembre, 22 mars)

Un excellent article de Michèle Tribalat :

Le Figaro a écrit:


Michèle Tribalat : non, nous ne sommes pas Charlie

FIGAROVOX/ TRIBUNE - Michèle Tribalat s'insurge contre le double discours de certaines associations qui défendent aujourd'hui la liberté d'expression après avoir accusé Charlie Hebdo de «racisme» et d'«islamophobie».

Michèle Tribalat a mené des recherches sur les questions de l'immigration en France, entendue au sens large, et aux problèmes liés à l'intégration et à l'assimilation des immigrés et de leurs enfants. Son dernier livre , «Assimilation: la fin du modèle français» est paru aux éditions du Toucan.

Le slogan «Je suis Charlie» ou «Nous sommes Charlie» me paraît relever à la fois du romantisme, du narcissisme et de l'indécence. Nous ne sommes pas Charlie pour la bonne raison qu'ils sont morts en raison des risques qu'ils ont pris de continuer à faire leur travail, souvent sous les accusations les plus odieuses de ceux qui ont invoqué le manque de respect, le mauvais goût, l'abus de la liberté d'expression, le racisme ou l'islamophobie… La presse pourrait légitimement arborer ce slogan si, de concert, elle republiait l'ensemble des caricatures qui a valu la mort à ces valeureux caricaturistes. À cette condition seulement.

Il n'est pas inutile de rappeler que Charb était sixième sur la liste des cibles prioritaires dans Inspire du 1/3/2013, le journal d'Al-Qaïda: «Wanted Dead or Alive for Crime Against Islam». Cet avis de recherche lancé par Inspire combinait une liste de noms (avec photo pour les neuf hommes de la liste) et la photo en grand du pasteur Terry Jones, qui s'était vanté d'avoir brûlé le Coran, un revolver en action sur la tempe, sous-titrée d'un «Yes we can» agrémenté du pastiche d'un dicton «A Bullet a Day Keeps the Infidel Away».

Le MRAP qui, dans son tract du 9 janvier, appelle à manifester ce dimanche, s'il s'émeut des assassinats perpétrés à Charlie Hebdo, Vincennes et Montrouge s'inquiète principalement d'une «escalade dangereuse», en raison des réactions violentes qui se sont produites, en les mettant exactement sur le même plan. Elles sont bien évidemment déplorables et doivent être condamnées. Mais elles ne peuvent être comparées aux attentats islamistes qui ont fait 17 morts. Certes, sur son site, le MRAP dénonce «l'assaut inhumain à la liberté d'expression». Mais, sur la même page figure la justification datée du 11 février 2006 qu'il donnait au procès qu'il avait intenté à France Soir, pour avoir publié le dessin du prophète au turban explosif. D'après le MRAP, ce dessin assimilait musulman à islamiste et à terroriste. Le MRAP n'hésitait pas à faire le parallèle avec les années Trente et voyait dans le dessin «un détournement raciste de la liberté d'expression». Il parlait de piteuse provocation. Il s'agissait là sans doute d'un assaut humain à la liberté d'expression. Si l'on veut disposer d'interprétations un peu plus subtiles de ce dessin, il faut lire les commentaires de Jens-Martin Eriksen et Frederik Stjernfelt dans leur livre Les Pièges de la culture, Les contradictions démocratiques du multiculturalisme, publié chez MétisPresses en 2012.

Combien de politiques qui n'ont aujourd'hui que la liberté d'expression à la bouche, ont, lors de la publication des caricatures danoises, soutenu la liberté d'expression sans restriction, sans invoquer l'esprit de responsabilité, de mesure, de respect, le caractère inopportun ou provocateur des dessins? Beaucoup ont joué la stratégie de l'apaisement. La dénonciation aujourd'hui de l'atteinte à la liberté par la mosquée de Paris et l'UOIF, qui appellent à manifester demain, aurait plus poids si elles n'avaient pas poursuivi Charlie Hebdo en justice alors qu'il exerçait précisément sa liberté. N'oublions pas non plus qu'il s'est trouvé une association musulmane de Seine-Saint-Denis, l'UAM-93, pour demander un vote sur une loi condamnant le blasphème, demande relayée et soutenue par Eric Raoult. Ce que cherche à obtenir sans relâche l'Organisation de la coopération islamique (OCI) aux Nations unies.

Et que dire de l'Union européenne qui a abandonné le Danemark en rase campagne quand celui-ci devait faire face à la rage orchestrée contre lui en 2005-2006? Flemming Rose (qui a eu été à l'origine de la publication des caricatures dans le Jyllands-Posten) raconte, dans son livre Tyranny of Silence, que l'UE avait, au contraire, dépêché Javier Solana au Moyen-Orient pour tenter de calmer la colère. Ce dernier s'apprêtait à signer un accord avec l'OCI le 26 janvier 2006 visant à bannir la diffamation des religions. Finalement l'UE ne fut pas représentée lors de la réunion au Qatar. Mais l'Espagne, la Turquie et Koffi Anan signèrent cet accord avec l'OCI alors que cette dernière avait contribué à allumer la mèche.

Le gouvernement français appelle à manifester demain en hommage aux victimes des attentats meurtriers. Cet appel est incongru en ce qu'il se substitue à la société civile et, d'une certaine manière, la court-circuite. L'État n'a pas à manifester dans la rue, il doit réfléchir à ce qui arrive et prendre des mesures. Et pas seulement des mesures de sécurité. Au lieu d'arpenter le pavé parisien, on aimerait que ces politiciens français et européens s'engagent à protéger la liberté d'expression, par exemple en introduisant l'équivalent d'un 1er amendement à l'américaine, et à cesser les politiques d'apaisement conduites jusque-là vis-à-vis de l'islamisme. Cette protection de la liberté d'expression est d'autant plus nécessaire que les attentats récents vont avoir un effet de sidération sur tous ceux qui sont amenés à s'exprimer sur l'islam que ce soit sérieusement ou non. Les exemples d'autocensure sont déjà légion. Ils sont appelés à se multiplier. On pourrait même soutenir que l'idée de subversion artistique, littéraire ou autre est morte avec les dessinateurs et journalistes de Charlie Hebdo à partir du moment où il existe un périmètre interdit sous peine de mort. On peut juste espérer, avec Flemming Rose, que les Occidentaux cesseront de camoufler leur peur derrière des justifications morales ou humanitaires.

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

65

Re: Attentats terroristes islamistes (Charlie Hebdo, 13 novembre, 22 mars)

J'en poste aussi un autre, de Jean-Pierre Le Goff cette fois, peut-être une des meilleures analyses que j'ai lues jusqu'à présent.

Le Figaro a écrit:

Jean-Pierre Le Goff : «Le désir d'union ne doit pas nous empêcher d'affronter la réalité»

FIGAROVOX/GRAND ENTRETIEN - Le sociologue se réjouit de la marche organisée ce dimanche en hommage aux victimes du terrorisme. Il rappelle néanmoins qu'il ne s'agit pas seulement de manifester une compassion, mais aussi d'affirmer avec force ce à quoi nous tenons dans notre héritage politique et culturel.

Jean-Pierre Le Goff, né en 1949, est philosophe de formation, écrivain et sociologue au CNRS. Ses ouvrages portent , sur les évolutions problématiques de la société françaises, notamment les paradoxes de Mai 68 et le gauchisme culturel. Son dernier livre La Fin du village. Une histoire française est paru chez Gallimard en 2012.

PROPOS RECUEILLIS PAR ALEXANDRE DEVECCHIO @AlexDevecchio

FIGAROVOX: Après le massacre de Charlie Hebdo une marche citoyenne est organisée ce dimanche. Que vous inspire celle-ci? Que révèle-t-elle de notre société?

Jean-Pierre Le Goff: Le mouvement d'indignation et de solidarité qui s'est élevé dans tout le pays contre la barbarie du terrorisme islamiste fait chaud au cœur. C'est un fort sentiment patriotique et d'attachement au valeurs républicaines qui s'exprime avec force, avec l'appui fraternel des autres pays européens, des États-Unis et de tous les peuples du monde attachés aux valeurs démocratiques. Telle est la première leçon essentielle qu'il s'agit de retenir. Elle nous réconforte. Mais l'émotion, l'indignation et l'indispensable unité nationale ne doivent pas nous empêcher de réfléchir et de commencer à tirer les leçons de l'épreuve que nous traversons.

Avec ces meurtres terroristes de sang froid, c'est toute une mentalité pacifiste et angélique, présente en France et dans nombre de pays européens depuis plus de trente ans, qui vole en éclats. Il n'en résulte pas nécessairement une claire compréhension de ce qui nous arrive et de ce à quoi nous avons affaire. La vision de la souffrance et de la mort, relayée et diffusée en continu à la télévision, nous confronte soudainement à l'horreur, déstabilise les repères du sens commun. Tels sont du reste les buts visés par ces criminels qui jouent sur la terreur et ses effets de sidération. Devant la barbarie, l'émotion et l'indignation risquent de tout emporter. Les effort de compréhension et de résistance semblent un moment suspendus: comment cela a-t-il été possible? Comment peut-on en arriver à commettre de tels actes barbares?

Le terrorisme cherche à créer un sentiment d'impuissance devant une menace diffuse qui semble pouvoir surgir à tout instant. Il installe ainsi un climat permanent d'angoisse et d'insécurité dans la population. Le terrorisme islamiste s'accompagne d'un discours de haine contre l'Occident, contre «les juifs et les croisés» et tous les représentants de Satan. Pour des citoyens vivant dans un pays démocratique moderne qui a pu se croire à l'abri des désordres du monde, ce vocabulaire paraît fou et d'un autre âge, accentuant un peu plus le caractère incompréhensible des crimes commis.

Un sociologisme réducteur qui a longtemps prévalu - et a encore des restes - est censé apporter une explication. Il considère que les discours de haine et les actes criminels ne sont que les symptômes des conditions économiques et sociales, des discriminations, de la domination des pays riches sur les pays pauvres… L'illusion consiste alors à penser que la lutte contre le terrorisme peut se limiter à «assécher son terreau» en s'attaquant aux conditions économiques, sociales, politiques… qui le rendent possible. C'est comme si, nous retrouvant face à un meurtrier bien décidé à nous tuer et qui nous le fait savoir, notre premier réflexe serait de ne pas le prendre tout à fait au sérieux, l'important en l'affaire étant avant tout de connaître les causes «objectives» (et non «idéologiques») qui le poussent à vouloir nous supprimer. Une telle perversion de la pensée qui se coupe du monde et de l'expérience commune n'est pas sans rappeler la réaction d'intellectuels qui, face à la montée du nazisme en Allemagne, avaient chacun leur théorie sur Hitler et se laissaient prendre au piège de leur propre construction. Un tel type de posture et de réaction première s'apparente à un aveuglement, à un refus de se confronter à une mentalité fanatique qui désarçonne nos références morales et nos cadres de pensée. Ce discours de l'excuse a assez duré. Avec ce qui vient de se passer, cette attitude présente chez une partie de la jeunesse, d'intellectuels gauchistes et de journalistes militants est désormais en morceaux. On peut encore essayer de se raccrocher à des explications psychologiques (des «fous» accomplissant des actes insensés) et les cellules psychologiques sont là pour aider à sortir du traumatisme.

Mais, là aussi, si la dimension psychologique, psychiatrique, est bien réelle, elle ne saurait pour autant rassurer. Le fanatisme religieux, en l'occurrence islamiste, les idéologies meurtrières ne sont pas seulement l'expression débridée de pulsions destructrices, ils s'articulent à un système de croyances qui ont leur consistance propre, mettent en jeu des conceptions du monde, de la vie et de la mort, du pouvoir…, désignent l'ennemi à combattre et à éliminer. C'est cette réalité qu'ont du mal à affronter des individus autocentrés qui voient le monde comme le prolongement d'eux-mêmes, de leurs relations affectives et de leurs sentiments. Dans une société morcelée et déconnectée de l'histoire, la psychologie a tendance à s'ériger en nouvelle explication globale du monde, tandis que l'émotion et la morale des bons sentiments envahissent le discours politique. Telles me paraissent être les failles de notre compréhension et de nos réactions. Il ne faut pas craindre d'affronter lucidement la question des faiblesses internes des démocraties, sur lesquelles cherche précisément à s'appuyer le terrorisme islamiste. C'est une condition de l'efficacité du combat contre lui.

Le désir d'union et de rassemblement, pour important qu'il soit, ne peut-il pas développer une certaine naïveté face à des ennemis armés et implacables?

En France et au sein d'autres pays européens, une partie de l'opinion a encore du mal à admettre que nous puissions avoir des ennemis qui veulent nous détruire et qu'il faut combattre avec la plus grande fermeté dans le cadre d'un État de droit.

On signe des pétitions, on allume des bougies, on se tient la main, on manifeste en silence… Ces manifestations expriment l'indignation et la solidarité avec les victimes, elles montrent l'unité d'un pays dans le refus du terrorisme. Mais la façon dont elles font valoir les valeurs démocratiques ne saurait laisser entendre que tout pourrait être affaire d'ouverture, de tolérance, en dehors de la force, de la puissance, de la fermeté qui permettent de défendre ces valeurs démocratiques. Il n'y a pas si longtemps, en 2004, la «nuit blanche» de la mairie à Paris fut dédiée à la fois à Françoise Sagan («une femme qui a aimé la nuit») et à tous ceux qui étaient pris en otage, ce qui en dit long sur le décalage existant entre un certain type de mentalité festive et les nouveaux défis qui sont posés aux sociétés démocratiques. Le problème, est, que même si vous ne voulez pas d'ennemi, «c'est l'ennemi qui vous désigne»: «Et s'il vous choisit vraiment comme ennemi, vous pouvez lui faire les plus belles prestations d'amitié. Du moment qu'il veut que vous soyez l'ennemi, vous l'êtes. Et il vous empêchera de cultiver votre jardin .»

La France et les sociétés démocratiques occidentales en paix depuis 50 ans, ont-elles perdu toute conscience du tragique de l'Histoire?

Qu'on le veuille ou non, la France est en guerre contre le terrorisme islamiste en Afghanistan, au Mali, en Irak et ce terrorisme a des relais au sein de notre pays. Ce sont précisément ces réalités que beaucoup d'entre nous ont du mal à regarder en face parce qu'ils vivent depuis des années dans l'illusion d'une monde pacifié.

Après la chute du mur de Berlin, la proclamation d'une supposée «fin de l'histoire» n'impliquait pas seulement l'idée que le libéralisme économique pouvait désormais s'épanouir sans entrave, mais celle d'une relégation des conflits et des guerres dans une sorte de préhistoire antidémocratique. La perspective supposée d'une fin de l'histoire impliquait en même temps celle de la fin du tragique qui lui est inhérent. L'Union européenne s'est construite sur une volonté de paix légitime entre les peuples européens. Celle-ci s'est accompagnée d'une éthique des droits de l'homme et d'un libéralisme économique qui ont pu laisser croire que tout était désormais affaire de «gouvernance», de respect du droit et de dialogue entre les peuples, en oubliant le jeu des intérêts, des rapports de force, des volontés de puissance… Les politiques qui s'y trouvaient confrontés ne pouvaient l'ignorer, mais la façon dont ils ont fait valoir la construction européenne a renforcé les illusions existant au sein d'une partie de l'opinion qui a tendance à confondre la politique avec les «droits de l'homme», voire avec la morale de la bonne intention. Tel a été le point aveugle des sociétés démocratiques européennes «post-totalitaires», encore marquées par les souvenirs des guerres dévastatrices et des barbaries qui ont eu lieu sur leur sol. En France, en guise de récit national, une mémoire pénitentielle et victimaire a pris le dessus, encouragée et entretenue par des associations et des groupes de pression communautaires qui ont développé le ressentiment et la haine de soi. Cette mentalité nous divise et nous désarme face à ceux qui ont juré de mettre à bas notre pays et les démocraties partout dans le monde. L'unité nationale dans le combat contre le terrorisme islamiste implique d'en finir avec cette mésestime de soi.

Les responsables politiques ont dénoncé la barbarie de cet attentat et appelé à éviter les amalgames. Mais comme l'a rappelé Jean-François Kahn, il a fallu un communiqué du FN pour que les mots «terrorisme islamiste» soient employés. Comment expliquez-vous cette difficulté à nommer nos ennemis?

J'ai eu la même réaction que Jean-François Kahn - et je ne suis pas le seul -, en écoutant la première déclaration de Marine le Pen qui parlait clairement face à l'embarras de certains hommes politiques à dire que nous étions en guerre et à nommer nos ennemis. Antérieurement, on a voulu essayer de remplacer à tout prix «État islamique» par «Daesh», en expliquant que cela éviterait une «confusion avec islam, islamisme, musulmans». La crainte justifiée des amalgames ne peut servir d'argument pour ne pas regarder la réalité en face, en parlant d'un terrorisme indéfini créé ex nihilo, venant d'on ne sait où et s'abattant sur le pays comme une catastrophe naturelle. Il en va de même des craintes et des allusions constantes à la montée de l'extrême droite en Europe qui «zappent» et évitent le sujet. Sans parler des allusions constantes à la «zemmourisation des esprits», voire au livre de Houellebecq et aux amalgames les plus grossiers de journalistes militants de gauche qui, depuis des années, ont transformé l'antifascisme en posture identitaire et de valorisation dans les médias bien-pensants. Tout cela est dérisoire et lamentable, pour ne pas dire indigne, face aux épreuves que connaît notre pays. Il faut le dire clairement: la reductio a Hitlerium, l'obsession du «fascisme montant» sur le modèle passé sont une forme d'enfermement mental qui se refuse à affronter les nouveaux défis du présent et fait le lit de l'extrême droite. Ce petit jeu propre à une gauche bête et sectaire, qui ne vit que dans un face à face délétère avec ce qu'elle dénonce, a assez duré. L'unité du pays dans l'épreuve et la lutte contre le terrorisme islamiste exige une autre tenue.

De ce point de vue, les cafouillages de la gauche dans l'organisation d'une manifestation symbolisant l'unité du pays et son refus d'y inclure le Front national, qui représente désormais une partie importante de l'électorat, a été ressentie par une bonne partie de l'opinion comme une manœuvre de récupération politicienne, une incapacité d'être à la hauteur de la situation que connaît notre pays. Un tel ostracisme vis-à-vis du Front national ne peut, une fois de plus, que le renforcer.

Enfin, le refus de tout amalgame, la lutte contre l'islamophobie et la répression des attaques contre les mosquées, comme tous les autres lieux de culte, ne sauraient passer outre des questions légitimes que se pose l'opinion: comment en est-on arrivé à ce que la France soit devenue un pays où l'on tue des citoyens pour blasphème et liberté d'opinion, où l'on agresse et l'on assassine des enfants et des citoyens parce qu'ils sont «juifs»? Comment de jeunes Français convertis à l'islam en sont-ils arrivés à adhérer à l'islamisme radical et à des groupes barbares et sanguinaires? Comment ont-ils pu partir faire le «djihad» dans des pays en guerre et revenir pour apporter la terreur dans notre pays et dans d'autres pays démocratiques?

Répondre à de telles questions n'implique pas seulement de comprendre les situations et la psychologie particulières des «djihadistes» ou de les envisager seulement comme de simples mécanismes sectaires, mais de réexaminer la façon dont depuis des années on a laissé se développer un islam fondamentaliste qui, s'il ne se confond pas avec le terrorisme, n'en a pas moins été souvent le terreau premier des tueurs en question? Ce qui implique d'aborder clairement le délicat problème du financement des mosquées et des imans prêchant un islam intégriste et liés à des pays avec qui nous entretenons de bonnes relations il en va de même pour les discours de haine et l'antisémitisme qui se déploient quotidiennement sur les réseaux sociaux. Ces questions concernent tous les citoyens, en même temps que nos compatriotes musulmans et leurs représentants ont un rôle décisif à jouer pour que domine en France et dans l'Union européenne un islam qui s'intègre à l'héritage des Lumières et à notre modèle républicain.

Iriez-vous jusqu'à dire que l'on paie aujourd'hui le prix d'un certain déni du réel et d'une forme de relativisme culturel? La «bulle protectrice» dans laquelle nous vivions semble être sur le point de voler en éclat, mais y sommes-nous réellement préparés?

Les événements tragiques que connaît notre pays sont une cruelle épreuve du retour de la réalité après des années de déni ou d'édulcoration de phénomènes comme la montée du communautarisme et de l'intégrisme, les nouvelles formes de banditisme, le développement de l'antisémitisme et de l'islamisme radical…, dont les acteurs de terrain ont une conscience aigüe depuis longtemps. Les travailleurs sociaux dans les quartiers, les enseignants dans des classes difficiles, les magistrats, les policiers et les gendarmes, les services de renseignements… n'ont cessé d'alerter les pouvoirs publics. On n'en a pas moins laissé s'accumuler les tensions et les points de fractures en les recouvrant d'une langue de bois sociologisante, de rapports et d'«outils» d'évaluation en tout genre qui se sont montrés globalement impuissants à contrer ces phénomènes délétères. Le chômage de masse n'a rien arrangé. Affronter ces réalités sans pour autant se sentir désarmé n'a rien d'évident. Dans ce domaine comme dans les autres, le travail de reconstruction ne se fera pas en un jour. Mais encore s'agit-il de cesser de dénigrer nos idéaux républicains au nom d'un «multiculturalisme» invertébré, d'un communautarisme et d'un individualisme victimaires qui laminent la confiance en nous-mêmes. Nous ne pouvons plus en rester à un relativisme culturel et politique qui élude constamment la question de savoir ce qui nous spécifie comme pays et comme civilisation. Un pays qui rend insignifiant son passé se condamne à ne plus inventer un avenir discernable porteur des espérances d'émancipation ; un pays qui ne croit plus en lui-même est ouvert à toutes les servitudes.

Nous ne manquons pas de ressources. Le peuple français et ses représentants ont su relever les défis et surmonter les épreuves tout au long de l'histoire. Aujourd'hui, il ne s'agit pas seulement de manifester une compassion envers les victimes et leur rendre hommage, mais d'affirmer avec force ce à quoi nous tenons dans notre héritage politique et culturel, français et européen. En ce sens, le mouvement qui s'est affirmé dans tout le pays peut être un levier d'un renouveau démocratique face au terrorisme islamiste, aux barbaries et aux désordres du nouveau monde. Tel est du moins mon souhait. En l'affaire, rien n'est joué d'avance, mais la France et l'Europe n'ont pas dit leur dernier mot.

http://www.lefigaro.fr/vox/societe/2015 … ealite.php

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

66

Re: Attentats terroristes islamistes (Charlie Hebdo, 13 novembre, 22 mars)

Abdallah Bin Zayed, le ministre des Affaires étrangères des Émirats arabes unis, défile dans la grande marche de l'hypocrisie. Savoureux quand on a lu ça : http://monindependancefinanciere.com/le … s-unis.php

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

67

Re: Attentats terroristes islamistes (Charlie Hebdo, 13 novembre, 22 mars)

C'est le festival aujourd’hui, on va pouvoir recenser les réactions les plus débiles de nos personnalités chéries.
Je commence avec la lobotomisée du cerveau, je nomme Cécile Duflot :

https://fbcdn-sphotos-b-a.akamaihd.net/hphotos-ak-xpa1/v/t1.0-9/10358876_10206166936750178_7467727498651920352_n.jpg?oh=3f3a3b9136d4013f9f9b05ccc1cffea1&oe=556AE704&__gda__=1430078994_e4625c02fe8108be6a89c18c7991e57d

Puis, pour rimer avec Duflot, j'appelle la journaliste Maryse Burgot :

La météo s'est mise du côté de la démocratie.

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

Re: Attentats terroristes islamistes (Charlie Hebdo, 13 novembre, 22 mars)

C-w C-y a écrit:

caca

lol si tu crois que j'ai lu un seul mot de ton seau d'étrons

Last edited by Broz (11-01-2015 15:22:19)

"Et sans races, comment peut-on parler de racisme?" - sabaidee, 16/05/2014
"Allez, rince ton visage et enlève la merde dans tes yeux, va lire les commentaires des lecteurs du monde (le monde, hein, pas présent ou national hebdo) et tu percevras le degré d'agacement que suscitent ces associations subventionnées..." - sabaidee, 06/09/2016

"(influence léniniste de la "praxis historique réalisante et légitimée par sa propre réalisation historique effective", au sens hégélien du terme, dans l'action islamiste, au travers de l'état islamique - je n'utilise volontairement pas de majuscule pour cet "état" en ce que je lui dénie toute effectivité historique)" - Greg, 18/07/2016

"Oui oui, je maintiens. Il n'y a rien de plus consensuel que le Point. " - FDL, 28/07/2016

Re: Attentats terroristes islamistes (Charlie Hebdo, 13 novembre, 22 mars)

Trèfle a écrit:

Un grand républicain ce cher Viktor.

orbanana republic

70

Re: Attentats terroristes islamistes (Charlie Hebdo, 13 novembre, 22 mars)

Frédéric Mitterrand a écrit:

On sent bien l'émotion qui étreint la France depuis 4 jours. Je suis surpris par cette chaleur et cette gaîté. Il y a toute la France. Tout le monde, ensemble.

Tellement festif et murayen. La synthèse. A-t-on une réaction de Jack Lang ?

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

71

Re: Attentats terroristes islamistes (Charlie Hebdo, 13 novembre, 22 mars)

Moi qui attendais les habituels écarts entre chiffres des organisateurs et de la préfecture : le comptage officiel est, semble-t-il, impossible. Tiens donc.

Le Figaro a écrit:

Marche républicaine : rassemblement sans précédent à Paris, plus d'un million de personnes en province

Plus d'un million de personnes sont rassemblées un peu partout en province en hommage aux victimes de Charlie Hebdo et du supermarché casher, mais aussi pour dire non au terrorisme.

Entre 150.000 et 200.000 personnes sont à Lyon, 115.000 à Rennes, au moins 100.000 à Bordeaux, 60.000 à Marseille, Saint-Etienne et Rennes, 40.000 à Perpignan...

Un peu partout, les rassemblements ont drainé plus de monde que prévu initialement par les autorités. La veille, ils étaient déjà 700.000 de Toulouse à Nice en passant par Lille, Orleans.

À Paris, un des organisateurs a parlé d'au moins 1,5 million de personnes réunies.

Puis dans la foulée, les services du ministère de l'Intérieur ont assuré que ce rassemblement était sans précédent et que le comptage officiel était "impossible".

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

72

Re: Attentats terroristes islamistes (Charlie Hebdo, 13 novembre, 22 mars)

Pas mal, celle-là, hein ?

Mennucci a écrit:

Je suis content, je suis fier de ma ville. Il y avait beaucoup de diversité, en tant qu'élu de gauche je suis evidemment très habitué à la diversité, mais là il y avait encore plus de diversité que d'habitude (sic).

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

73

Re: Attentats terroristes islamistes (Charlie Hebdo, 13 novembre, 22 mars)

FDL a écrit:

A-t-on une réaction de Jack Lang ?

Oui et même plusieurs. Petite sélection :

Nous avons vécu un moment de grâce (là, il se la joue NKM).
Il faut faire preuve de simplicité. Laisser parler l'instinct. Moi, mon instinct me dit que nous avons vécu une formidable opportunité pédagogique. (sic)
Rien se sera plus jamais comme avant (comme les 6 879 014 fois où on a entendu ça auparavant).
Il y avait du peuple partout. (le bruit, les odeurs, tout ça)
Je vais dire quelque chose de politiquement très incorrect : HEU-REUX ! (Jack, tu es trop un rebelle)
Vous savez, je pense qu'il faut toujours encourager la voix de l'intelligence, de la connaissance plutôt que celle de l'obscurantisme. (pour suivre cette logique, je t'encouragerai donc à te taire, Jack)

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

74

Re: Attentats terroristes islamistes (Charlie Hebdo, 13 novembre, 22 mars)

Ne nommons surtout pas le réel. Minimisons, euphémisons, trouvons d'autres mots. La manifestation d’aujourd’hui n'a donc servi à rien. Bravo Lolo.

Le Lab a écrit:

Laurent Fabius préconise d'utiliser l'expression "terroristes" plutôt que islamistes"

Depuis le massacre de Charlie Hebdo et la prise d’otages sanglante de Vincennes, l’exécutif et plusieurs responsables politiques exhortent la nation à ne pas assimiler, sous le coup de l’émotion, une minorité de fondamentalismes islamistes et la majorité des Français de confession musulmane.

Dans ce refus de l’amalgame, Laurent Fabius préconise d’aller plus loin encore, en l’espèce en bannissant le mot "islamiste". Invité ce dimanche matin du Grand Rendez-vous Europe 1-iTélé-Le Monde, le ministre des Affaires Etrangères précise sa pensée :

    Je n'aime pas... Je ne veux pas faire le censeur, mais je pense que l’expression islamiste – et j’en avais aussi fait la remarque dans l’expression Etat islamique – est probablement pas celle qu’il faut utiliser. J’appelle ça des terroristes. Parce dès lors que vous utilisez le mot islam, vous favorisez une espèce de vision de continuité entre le musulman, qui pratique sa religion qui est une religion de paix, et puis quelque chose qui serait une certaine interprétation de la religion musulmane.

De fait, Laurent Fabius est attaché de longue date à ce combat lexical. En septembre 2014, le patron du Quai d’Orsay avait invité le gouvernement et la classe politique à suivre son exemple. Il s’en était expliqué ainsi lors d’une question à l’Assemblée nationale consacrée à l’Etat islamique, le groupe djihadiste qui a fait main basse sur une partie de l’Irak et de la Syrie :

    Le groupe terroriste dont il s’agit n’est pas un état. Je recommande de ne pas utiliser l’expression état islamique car cela occasionne une confusion : Islam, islamistes, musulmans. Il s’agit de ce que les arabes appellent « Daesh » et de ce que j’appellerais les « égorgeurs de Daesh ».

Des précautions sémantiques dont ne s’embarrassent pas tous les responsables politiques. À l’instar du député socialiste Malek Boutih, qui a même parlé d'"islamo-nazisme" vendredi 9 janvier.

Malgré son appel à la prudence, Laurent Fabius ne souhaite manifestement pas donner prise à d'éventuelles accusations d'angélisme. Le chef de la diplomatie française a estimé que "sans doute", de nouvelles mesures devraient être envisagées par l'exécutif pour faire face au risque terroriste, en renforçant les contrôles sur le Net notamment.

Alors que certains à droite demandent déjà au gouvernement de durcir la législation, Laurent Fabius a rappelé l'adoption du projet de loi sur la lutte contre le terrorisme par l'Assemblée nationale en novembre 2014 :

    Une loi très importante a été votée à la quasi-unanimité, qui permet notamment d’intervenir davantage sur Internet, ce qui est un des problèmes, d’empêcher certains Français qui voudraient partir faire le djihad de le faire.

Problème : les décrets d'application de la loi n'ont pas encore été publiés. L'exécutif a promis que ce serait le cas dans les jours qui viennent.

http://lelab.europe1.fr/Laurent-Fabius- … stes-20146

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

Re: Attentats terroristes islamistes (Charlie Hebdo, 13 novembre, 22 mars)

En tout cas j'attends avec impatience la nouvelle chanson de Yannick Noah qui s'intitulera sans doute Liberté ou Charlie. Ou Charliberté.

Last edited by Trèfle (11-01-2015 21:43:42)

"Je suis aussi perplexe qu'avant mais à un niveau beaucoup plus élevé."

76

Re: Attentats terroristes islamistes (Charlie Hebdo, 13 novembre, 22 mars)

Tu en as trois ici : http://www.madmoizelle.com/charlie-hebd … son-312526

et une là : https://www.youtube.com/watch?v=kuFmjsi … e=youtu.be (la meilleure)

Tu en apprécieras la qualité.

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

77

Re: Attentats terroristes islamistes (Charlie Hebdo, 13 novembre, 22 mars)

Flanby, égal à lui-même. Ne change jamais, François.

Le Monde a écrit:

Les survivants et les familles de la bande à Charlie, bien décidés à ne jamais cesser de rigoler, ont eu leur compte de fou-rires quand le président François Hollande est venu leur serrer la main lors du premier arrêt du cortège, place Léon Blum, et qu'un pigeon lui a « chié sur l'épaule ». La compagne de Luz, Camille Delalande, a décrit la scène sur Twitter. « Ça nous a fait du bien, raconte Jul. On se passait le mot, on riait, on rendait hommage au président, on se disait : 'Trop bon ce Hollande, il a réussi à nous faire avoir un fou-rire !' »

http://www.lemonde.fr/police-justice/ar … 53578.html

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

Re: Attentats terroristes islamistes (Charlie Hebdo, 13 novembre, 22 mars)

Trèfle a écrit:

Une autre saine lecture : http://www.les-crises.fr/indecense-rend … a-charlie/

Ce texte fait pitié. Franchement.

(Ca prendrait trop de temps de décrire toutes les conneries qu'on peut y lire.)

"Moult a appris qui bien connut ahan"

Re: Attentats terroristes islamistes (Charlie Hebdo, 13 novembre, 22 mars)

FDL a écrit:

Un excellent article de Michèle Tribalat :

Le Figaro a écrit:


Michèle Tribalat : non, nous ne sommes pas Charlie

FIGAROVOX/ TRIBUNE - Michèle Tribalat s'insurge contre le double discours de certaines associations qui défendent aujourd'hui la liberté d'expression après avoir accusé Charlie Hebdo de «racisme» et d'«islamophobie».

Michèle Tribalat a mené des recherches sur les questions de l'immigration en France, entendue au sens large, et aux problèmes liés à l'intégration et à l'assimilation des immigrés et de leurs enfants. Son dernier livre , «Assimilation: la fin du modèle français» est paru aux éditions du Toucan.

Le slogan «Je suis Charlie» ou «Nous sommes Charlie» me paraît relever à la fois du romantisme, du narcissisme et de l'indécence. Nous ne sommes pas Charlie pour la bonne raison qu'ils sont morts en raison des risques qu'ils ont pris de continuer à faire leur travail, souvent sous les accusations les plus odieuses de ceux qui ont invoqué le manque de respect, le mauvais goût, l'abus de la liberté d'expression, le racisme ou l'islamophobie… La presse pourrait légitimement arborer ce slogan si, de concert, elle republiait l'ensemble des caricatures qui a valu la mort à ces valeureux caricaturistes. À cette condition seulement.

Il n'est pas inutile de rappeler que Charb était sixième sur la liste des cibles prioritaires dans Inspire du 1/3/2013, le journal d'Al-Qaïda: «Wanted Dead or Alive for Crime Against Islam». Cet avis de recherche lancé par Inspire combinait une liste de noms (avec photo pour les neuf hommes de la liste) et la photo en grand du pasteur Terry Jones, qui s'était vanté d'avoir brûlé le Coran, un revolver en action sur la tempe, sous-titrée d'un «Yes we can» agrémenté du pastiche d'un dicton «A Bullet a Day Keeps the Infidel Away».

Le MRAP qui, dans son tract du 9 janvier, appelle à manifester ce dimanche, s'il s'émeut des assassinats perpétrés à Charlie Hebdo, Vincennes et Montrouge s'inquiète principalement d'une «escalade dangereuse», en raison des réactions violentes qui se sont produites, en les mettant exactement sur le même plan. Elles sont bien évidemment déplorables et doivent être condamnées. Mais elles ne peuvent être comparées aux attentats islamistes qui ont fait 17 morts. Certes, sur son site, le MRAP dénonce «l'assaut inhumain à la liberté d'expression». Mais, sur la même page figure la justification datée du 11 février 2006 qu'il donnait au procès qu'il avait intenté à France Soir, pour avoir publié le dessin du prophète au turban explosif. D'après le MRAP, ce dessin assimilait musulman à islamiste et à terroriste. Le MRAP n'hésitait pas à faire le parallèle avec les années Trente et voyait dans le dessin «un détournement raciste de la liberté d'expression». Il parlait de piteuse provocation. Il s'agissait là sans doute d'un assaut humain à la liberté d'expression. Si l'on veut disposer d'interprétations un peu plus subtiles de ce dessin, il faut lire les commentaires de Jens-Martin Eriksen et Frederik Stjernfelt dans leur livre Les Pièges de la culture, Les contradictions démocratiques du multiculturalisme, publié chez MétisPresses en 2012.

Combien de politiques qui n'ont aujourd'hui que la liberté d'expression à la bouche, ont, lors de la publication des caricatures danoises, soutenu la liberté d'expression sans restriction, sans invoquer l'esprit de responsabilité, de mesure, de respect, le caractère inopportun ou provocateur des dessins? Beaucoup ont joué la stratégie de l'apaisement. La dénonciation aujourd'hui de l'atteinte à la liberté par la mosquée de Paris et l'UOIF, qui appellent à manifester demain, aurait plus poids si elles n'avaient pas poursuivi Charlie Hebdo en justice alors qu'il exerçait précisément sa liberté. N'oublions pas non plus qu'il s'est trouvé une association musulmane de Seine-Saint-Denis, l'UAM-93, pour demander un vote sur une loi condamnant le blasphème, demande relayée et soutenue par Eric Raoult. Ce que cherche à obtenir sans relâche l'Organisation de la coopération islamique (OCI) aux Nations unies.

Et que dire de l'Union européenne qui a abandonné le Danemark en rase campagne quand celui-ci devait faire face à la rage orchestrée contre lui en 2005-2006? Flemming Rose (qui a eu été à l'origine de la publication des caricatures dans le Jyllands-Posten) raconte, dans son livre Tyranny of Silence, que l'UE avait, au contraire, dépêché Javier Solana au Moyen-Orient pour tenter de calmer la colère. Ce dernier s'apprêtait à signer un accord avec l'OCI le 26 janvier 2006 visant à bannir la diffamation des religions. Finalement l'UE ne fut pas représentée lors de la réunion au Qatar. Mais l'Espagne, la Turquie et Koffi Anan signèrent cet accord avec l'OCI alors que cette dernière avait contribué à allumer la mèche.

Le gouvernement français appelle à manifester demain en hommage aux victimes des attentats meurtriers. Cet appel est incongru en ce qu'il se substitue à la société civile et, d'une certaine manière, la court-circuite. L'État n'a pas à manifester dans la rue, il doit réfléchir à ce qui arrive et prendre des mesures. Et pas seulement des mesures de sécurité. Au lieu d'arpenter le pavé parisien, on aimerait que ces politiciens français et européens s'engagent à protéger la liberté d'expression, par exemple en introduisant l'équivalent d'un 1er amendement à l'américaine, et à cesser les politiques d'apaisement conduites jusque-là vis-à-vis de l'islamisme. Cette protection de la liberté d'expression est d'autant plus nécessaire que les attentats récents vont avoir un effet de sidération sur tous ceux qui sont amenés à s'exprimer sur l'islam que ce soit sérieusement ou non. Les exemples d'autocensure sont déjà légion. Ils sont appelés à se multiplier. On pourrait même soutenir que l'idée de subversion artistique, littéraire ou autre est morte avec les dessinateurs et journalistes de Charlie Hebdo à partir du moment où il existe un périmètre interdit sous peine de mort. On peut juste espérer, avec Flemming Rose, que les Occidentaux cesseront de camoufler leur peur derrière des justifications morales ou humanitaires.

Sauf qu'il y a une différence entre saisir un tribunal et dessouder 12 personnes. En fait, c'est la différence qu'il y a entre la civilisation et  la barbarie.

Il ne s'agit pas d'approuver tous les dessins de Charlie depuis sa création. Mais de dire qu'on doit pouvoir dire ce qu'on veut sans risquer autre chose qu'une contradiction (et, éventuellement, les foudres de la justice).

"Moult a appris qui bien connut ahan"

Re: Attentats terroristes islamistes (Charlie Hebdo, 13 novembre, 22 mars)

FDL a écrit:
Frédéric Mitterrand a écrit:

On sent bien l'émotion qui étreint la France depuis 4 jours. Je suis surpris par cette chaleur et cette gaîté. Il y a toute la France. Tout le monde, ensemble.

Tellement festif et murayen. La synthèse. A-t-on une réaction de Jack Lang ?

Djack était sur France Culture ce dimanche soir entre 19h et 20h.

Re: Attentats terroristes islamistes (Charlie Hebdo, 13 novembre, 22 mars)

Bouh a écrit:
Trèfle a écrit:

Une autre saine lecture : http://www.les-crises.fr/indecense-rend … a-charlie/

Ce texte (les-crises) fait pitié. Franchement.

(Ca prendrait trop de temps de décrire toutes les conneries qu'on peut y lire.)

Olivier Berruyer a du yahourt dans le cerveau, surtout depuis que son ami Poutine a annexé la Crimée

82

Re: Attentats terroristes islamistes (Charlie Hebdo, 13 novembre, 22 mars)

Je vous fais partager deux tweets, l'un raciste et minable de la non moins minable Caroline De Haas (mais c'est une habitude, chez elle) :

https://fbcdn-sphotos-e-a.akamaihd.net/hphotos-ak-xpa1/v/t1.0-9/1526883_428140594001612_7510058604622219482_n.png?oh=05d64c633cd7f31cb38b6bb6b1881db3&oe=5524915A&__gda__=1429760615_a264cf222f09ce7777c45cc3cbe06a00

Et un magnifique tweet d'une ex-conseillère (je crois bien) de Paris :

https://fbcdn-sphotos-c-a.akamaihd.net/hphotos-ak-xpa1/v/t1.0-9/10270540_10152487872220933_5748282610607248084_n.jpg?oh=8dc700bfd9b8571dee9d997cdb12a553&oe=55285317&__gda__=1429714433_70e36cf57e6d444d0b400bf0b7f0fb00

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

83

Re: Attentats terroristes islamistes (Charlie Hebdo, 13 novembre, 22 mars)

Dans la série réaction débile, je nomme Romain Goupil :

Romain Goupil a écrit:

Il y a une lepénisation de l'Islam qui le rend dangereux.

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

84

Re: Attentats terroristes islamistes (Charlie Hebdo, 13 novembre, 22 mars)

Nous vivons au pays d'Ubu. Une réunion ministérielle, MINISTÉRIELLE, se tient sur la sécurité intérieure (je répète : SÉCURITÉ INTÉRIEURE) et elle se fait en l'absence de Valls, qui parade à la radio, et Cazeneuve qui se promène !

Le Figaro a écrit:

Réunion sur la sécurité intérieure à l'Elysée

Après cinq réunions de crise, une première «réunion ministérielle sur la sécurité intérieure» s'est ouverte ce matin à 9 heures pour «faire le point sur les dispositifs de prévention et de protection» des Français après les attentats djihadistes de Paris, a-t-on appris auprès de l'Élysée.

Cette réunion se tenait dans le même format que les réunions de crise qui l'avaient précédée, en l'absence toutefois du premier ministre, Manuel Valls, retenu par une interview à la radio (sur RMC-BFMTV), et du ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, qui effectue des «visites de terrain».

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

85

Re: Attentats terroristes islamistes (Charlie Hebdo, 13 novembre, 22 mars)

Christophe Girard a écrit:

On avait sous-estimé les Français : ils sont divers et issus de l'immigration depuis des siècles.

http://auto.img.v4.skyrock.net/5341/24945341/pics/747935630_small.jpg

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

86

Re: Attentats terroristes islamistes (Charlie Hebdo, 13 novembre, 22 mars)

https://pbs.twimg.com/media/B62H6sUIEAAyXd3.jpg

Et à la Bourse de Paris :

https://www.youtube.com/watch?v=ateWVwWMVeU

On rigole bien fort.

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

87

Re: Attentats terroristes islamistes (Charlie Hebdo, 13 novembre, 22 mars)

Je suis tout à fait d'accord avec Papy Hubert. C'est pour cela que je suggère que nous adoptions Vive Henri IV pour hymne national.

Le Point a écrit:

Reeves : quand la Marseillaise n'est pas adaptée...

Hubert Reeves veut réécrire certains passages de la Marseillaise. Les événements récents ne plaident pas pour des paroles va-t-en-guerre...

La spontanéité et la vigueur de la réaction, en France et sur toute la planète, font chaud au coeur. Car, à l'étranger aussi, des hommes et des femmes ont déclaré qu'ils étaient "Charlie". Elles ont montré, magnifiquement, l'attachement que nos frères humains ont pour la liberté d'expression, indissociable des droits de l'homme. "Pourvu que ça dure", est-on tenté de souhaiter. Mercredi 7 janvier 2015, en réaction aux crimes des terroristes de Daesh, place de la République - lieu choisi avec grande pertinence -, une foule s'est assemblée, chantant avec ferveur la Marseillaise. La contradiction flagrante entre les sentiments humanistes qui les animaient et le contenu de certaines des paroles chantées mérite d'être signalée.

Les manifestants voulaient témoigner leur opposition déterminée à ceux qui venaient de violer, de la façon la plus outrageuse, une des acquisitions de la Révolution française : les droits de l'homme et, en particulier la liberté d'expression. Le sens de certaines paroles prononcées est profondément contraire aux sentiments exprimés. En cause : "qu'un sang impur abreuve nos sillons".

Le concept de "sang impur" est à bannir

Ce qualificatif "impur", quel qu'en ait été le sens lors de l'écriture de la Marseillaise, n'est plus acceptable aux enfants de France et du monde. Et si la Marseillaise fut un chant patriotique qui eut sa justification, ne plus verser le sang est un sublime idéal à promouvoir. Cette situation n'est pas nouvelle. Des souhaits et propositions pour modifier les paroles belliqueuses de la Marseillaise se sont fait entendre irrégulièrement au cours du temps. De Jaurès à Théodore Monod, Georges Brassens, Boris Vian, et dernièrement Lambert Wilson, de nobles suggestions ont été faites dans ce sens. Mais sans résultat.

Peut-on espérer que les événements récents mettent en évidence ce hiatus entre les sentiments exprimés par des humains se reconnaissant dans les valeurs d'une démocratie moderne et les paroles de la Marseillaise. Une belle occasion s'offre ici d'effacer ces mots d'un autre âge. Ils sont indignes de ceux qui ont magnifiquement montré leur attachement aux droits de l'homme, de tous les hommes. Le concept de "sang impur" est à bannir. Comme celui d'en abreuver la terre...

http://www.lepoint.fr/invites-du-point/ … 9_1914.php

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

88

Re: Attentats terroristes islamistes (Charlie Hebdo, 13 novembre, 22 mars)

Twitter est une mine d'or.

Sylvain Bourmeau a écrit:

Renaud Camus, Zemmour, Soral Dieudonné et leurs amis définitivement remplacés par notre multitude antiraciste.

https://twitter.com/bourmeau/status/554289861545717761

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

89

Re: Attentats terroristes islamistes (Charlie Hebdo, 13 novembre, 22 mars)

Claude Guéant a écrit:

Il y a des libertés qui peuvent être facilement abandonnées.

Hmm, lesquelles, Claude ?

http://www.francetvinfo.fr/faits-divers … 94679.html

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

Re: Attentats terroristes islamistes (Charlie Hebdo, 13 novembre, 22 mars)

Free French a écrit:
Bouh a écrit:
Trèfle a écrit:

Une autre saine lecture : http://www.les-crises.fr/indecense-rend … a-charlie/

Ce texte (les-crises) fait pitié. Franchement.

(Ca prendrait trop de temps de décrire toutes les conneries qu'on peut y lire.)

Olivier Berruyer a du yahourt dans le cerveau, surtout depuis que son ami Poutine a annexé la Crimée

Il met pourtant le doigt sur plusieurs sujets sensibles et c'est l'un des rares avec qui je partage l'avis que le défilé d'hier n'était qu'une vaste mascarade.

"Je suis aussi perplexe qu'avant mais à un niveau beaucoup plus élevé."

Re: Attentats terroristes islamistes (Charlie Hebdo, 13 novembre, 22 mars)

On en parle presque pas. Valls préfère peut-être les synagogues aux mosquées.

Le Figaro a écrit:

Plus d'une cinquantaine d'actes antimusulmans en France depuis l'attentat à Charlie Hebdo

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2015/ … -hebdo.php

Re: Attentats terroristes islamistes (Charlie Hebdo, 13 novembre, 22 mars)

ljubeta a écrit:

On en parle presque pas. Valls préfère peut-être les synagogues aux mosquées.

Le Figaro a écrit:

Plus d'une cinquantaine d'actes antimusulmans en France depuis l'attentat à Charlie Hebdo


http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2015/ … -hebdo.php

Ces actes antimusulmans n'ont pas causé de morts. Sinon, crois moi il y serait allé.

Ce sont des juifs qu'on a tué parce qu'il étaient juifs. On a pas tué de musulmans parce qu'ils étaient musulmans.

"Rédupliquer, c'est être ce qu'on dit." (S.Kierkegaard)

Re: Attentats terroristes islamistes (Charlie Hebdo, 13 novembre, 22 mars)

zaza's birthday a écrit:
ljubeta a écrit:

On en parle presque pas. Valls préfère peut-être les synagogues aux mosquées.

Le Figaro a écrit:

Plus d'une cinquantaine d'actes antimusulmans en France depuis l'attentat à Charlie Hebdo


http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2015/ … -hebdo.php

Ces actes antimusulmans n'ont pas causé de morts. Sinon, crois moi il y serait allé.

Ce sont des juifs qu'on a tué parce qu'il étaient juifs. On a pas tué de musulmans parce qu'ils étaient musulmans.

C'est incontestable sur le bilan humain. Ça reste condamnable quand même.

Re: Attentats terroristes islamistes (Charlie Hebdo, 13 novembre, 22 mars)

Manuel Valls a écrit:

Des mosquées ont subi des dégradations. Je veux assurer nos compatriotes musulmans de mon soutien. Chaque Français doit être protégé.

"Sapere aude, aie le courage de te servir de ton propre entendement."(E. Kant)
"Le secret douloureux des Dieux et des Rois, c'est que les hommes sont libres" (Jupiter à Egisthe in Les Mouches de Sartre)

Re: Attentats terroristes islamistes (Charlie Hebdo, 13 novembre, 22 mars)

Une compil savoureuse : http://mic.com/articles/108166/one-stud … h-in-paris

Et pendant ce temps-là, Fabius fait la leçon...

Fabius a écrit:

Lorsque la manifestation de dimanche a été décidée, nous avions deux jours, deux jours et demi pour la préparer. Nous avons eu beaucoup de demandes qui ont été faites de dirigeants étrangers, de venir en France ; on ne peut pas les refuser.

Et pourquoi ne pourrait-on pas refuser, dans une marche pour la liberté, notamment la liberté d'expression, des gens qui la bafouent tous les jours dans leurs pays respectifs ?

Et il a le toupet d'ajouter :

Fabius a écrit:

Je pense - je ne veux pas donner de noms en particulier, chacun peut avoir son sentiment - que l'esprit général de la défense des libertés prévalait, et d'une certaine manière, ayons une interprétation optimiste. Ou bien on a pu juger et ce qui était important c'était le contraste entre la cause générale et les personnalités qui étaient présentes ; ou bien, et c'est là où je suis optimiste, peut-être que ça les incitera à aller dans le sens de plus libertés.

Encore plus ridicule que leur présence, la tentative de justification.
"Ces gens votent des lois en totale contradiction avec la liberté d'expression mais hop, une petite marche et c'est l'illumination."

Last edited by Trèfle (12-01-2015 21:30:09)

"Je suis aussi perplexe qu'avant mais à un niveau beaucoup plus élevé."

Re: Attentats terroristes islamistes (Charlie Hebdo, 13 novembre, 22 mars)

Greg a écrit:
Manuel Valls a écrit:

Des mosquées ont subi des dégradations. Je veux assurer nos compatriotes musulmans de mon soutien. Chaque Français doit être protégé.

Je reconnais avoir peut être un peu anticipé. Mea Culpa !

Re: Attentats terroristes islamistes (Charlie Hebdo, 13 novembre, 22 mars)

Trèfle a écrit:

Une compil savoureuse : http://mic.com/articles/108166/one-stud … h-in-paris

Et pendant ce temps-là, Fabius fait la leçon...

Fabius a écrit:

Lorsque la manifestation de dimanche a été décidée, nous avions deux jours, deux jours et demi pour la préparer. Nous avons eu beaucoup de demandes qui ont été faites de dirigeants étrangers, de venir en France ; on ne peut pas les refuser.

Et pourquoi ne pourrait-on pas refuser, dans une marche pour la liberté, notamment la liberté d'expression, des gens qui la bafouent tous les jours dans leurs pays respectifs ?

Et il a le toupet d'ajouter :

Fabius a écrit:

Je pense - je ne veux pas donner de noms en particulier, chacun peut avoir son sentiment - que l'esprit général de la défense des libertés prévalait, et d'une certaine manière, ayons une interprétation optimiste. Ou bien on a pu juger et ce qui était important c'était le contraste entre la cause générale et les personnalités qui étaient présentes ; ou bien, et c'est là où je suis optimiste, peut-être que ça les incitera à aller dans le sens de plus libertés.

Encore plus ridicule que leur présence, la tentative de justification.
"Ces gens votent des lois en totale contradiction avec la liberté d'expression mais hop, une petite marche et c'est l'illumination."

Petite marche, Trèfle, t'exagères wink

"Rédupliquer, c'est être ce qu'on dit." (S.Kierkegaard)

98

Re: Attentats terroristes islamistes (Charlie Hebdo, 13 novembre, 22 mars)

ljubeta a écrit:

Je reconnais avoir peut être un peu anticipé. Mea Culpa !

Tu t'es mis dans de beaux draps.

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

Re: Attentats terroristes islamistes (Charlie Hebdo, 13 novembre, 22 mars)

Trèfle a écrit:
Free French a écrit:
Bouh a écrit:
Trèfle a écrit:

Une autre saine lecture : http://www.les-crises.fr/indecense-rend … a-charlie/

Ce texte (les-crises) fait pitié. Franchement.

(Ca prendrait trop de temps de décrire toutes les conneries qu'on peut y lire.)

Olivier Berruyer a du yahourt dans le cerveau, surtout depuis que son ami Poutine a annexé la Crimée

Il met pourtant le doigt sur plusieurs sujets sensibles et c'est l'un des rares avec qui je partage l'avis que le défilé d'hier n'était qu'une vaste mascarade.

Vas-y, lesquels, qu'on se marre ?

Non mais sérieux, la défense des pro-Poutine en Ukraine, la critique des bombardements sur l'EI, les trucs qui n'ont rien à voir sur les écoles à Kaboul (qui n'a pas été bombardée par l'Otan, hein, mais qui s'est fait bomber la gueule par les Taliban - et qui accessoirement a déclenché des réactions internationales unanimes)...

Le mot qui me vient à l'esprit en lisant son article, c'est "collabo".

"Moult a appris qui bien connut ahan"

100

Re: Attentats terroristes islamistes (Charlie Hebdo, 13 novembre, 22 mars)

Mon dieu, quelle horrible femme. Cela correspond, encore une fois, tout à fait à la société hyperfestive totalitaire décrite par Muray : ceux qui ne font pas encore partie de cette grande kermesse festiviste doivent être convertis de force (surveillés, rééduqués, conditionnés etc.) ; autrement, ils doivent être détruits (mis au ban de la société, marginalisés, réduits au silence etc.). L'esprit critique n'est pas admis, il n'existe d'ailleurs plus. Vous devez vous conformer à ce que veut le festivisme.
Quel meilleur exemple que cette vidéo ?

https://www.facebook.com/video.php?v=1525613474385768

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)