201

Re: Le fil des articles tout pourris

FDL a écrit:
Greg a écrit:

Ta comparaison avec l'Irak en 2003 me paraît to-ta-le-ment hallucinée.

Là on parle d'accueillir des gens qui ont fui. Aucun rapport.

Et ces gens qui fuient, c'est à cause de quelle politique ?

A cause de la GUERRE, la GUERRE.

Dans tous les cas, comparer l'intervention US en Irak et le flot de réfugiés fuyant la guerre civile et Daesh me semble juste totalement décalé, ça n'a juste rien à à voir, ni dans les causes, ni dans les conséquences, ni même, puisque c'était le point de départ, dans les motivations que l'on peut avoir pour raisons d'humanité d’accueillir les réfugiés. Mais bref.

Barney et Broz sont effectivement très courageux de prendre du temps pour répondre à tes aberrations mentales et à tes non-arguments et tes insultes ad hominem quasi-quotidiennes contre des personnalités publiques. Et je me permets de te cibler ainsi toi et uniquement toi justement parce que tu es le seul à te permettre d'insulter et d'attaquer quasiment toutes les personnalités publiques, ayant transformé ce forum en ton crachoir quotidien, ce qui effectivement, me révulse quasiment à chaque fois que je me connecte.

"Sapere aude, aie le courage de te servir de ton propre entendement."(E. Kant)
"Le secret douloureux des Dieux et des Rois, c'est que les hommes sont libres" (Jupiter à Egisthe in Les Mouches de Sartre)

202

Re: Le fil des articles tout pourris

Greg a écrit:
FDL a écrit:
Greg a écrit:

Ta comparaison avec l'Irak en 2003 me paraît to-ta-le-ment hallucinée.

Là on parle d'accueillir des gens qui ont fui. Aucun rapport.

Et ces gens qui fuient, c'est à cause de quelle politique ?

A cause de la GUERRE, la GUERRE.

Oui et la guerre, elle vient d'où ? Quelles sont les causes du chaos en Libye et en Irak par exemple ?

Dans tous les cas, comparer l'intervention US en Irak et le flot de réfugiés fuyant la guerre civile et Daesh me semble juste totalement décalé, ça n'a juste rien à à voir, ni dans les causes, ni dans les conséquences, ni même, puisque c'était le point de départ, dans les motivations que l'on peut avoir pour raisons d'humanité d’accueillir les réfugiés. Mais bref.

Mon pauvre ami, tu n'as rien, mais alors strictement rien compris au schmilblick.

Barney et Broz sont effectivement très courageux de prendre du temps pour répondre à tes aberrations mentales et à tes non-arguments et tes insultes ad hominem quasi-quotidiennes contre des personnalités publiques. Et je me permets de te cibler ainsi toi et uniquement toi justement parce que tu es le seul à te permettre d'insulter et d'attaquer quasiment toutes les personnalités publiques, ayant transformé ce forum en ton crachoir quotidien, ce qui effectivement, me révulse quasiment à chaque fois que je me connecte.

Je m'en prends aux personnalités publiques car je les paye dans mes impôts et elles sont censées me représenter et représenter mes intérêts. Elles ont donc une responsabilité. Je me permets de les insulter quand je vois qu'elles se fichent du monde, ce n'est que justice.
En revanche, je n'insulte jamais les forumeurs, je discute avec eux. Seules exceptions : les trolls, les abrutis, dont Antifaf, et ceux qui m'attaquent, dont toi. Mais tu fais peut-être aussi partie des deux premières catégories ?

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

203

Re: Le fil des articles tout pourris

Quand Slate essaye de faire du journalisme...
Donc pour Slate, les régions visées par les frappes russes sont vides de tout djihadiste. Il est vrai que ces régions sont tenues par l'armée de la conquête (Jaysh al-Fatah), qui est une coalition de plusieurs groupes sunnites dont le Front Al-Nosra, groupe... djihadiste. Pas de bol. Quant au fait d'utiliser une photo de mai 2014 pour illustrer l'article, hum... La machine anti-Poutine fonctionne à plein régime.
Pendant ce temps, les Américains bombardent un bâtiment de MSF...

Slate a écrit:


En Syrie, l'aviation russe n'a laissé aucune chance aux civils

Les premières frappes russes en Syrie ont fait des dégâts considérables mais pas dans le camp de Daech.

Généralement, l'aviation syrienne survole la zone qu'elle s'apprête à bombarder environ cinq minutes avant l'assaut. Ce qui permet, parfois, aux localités qui vont être touchées de déclencher des alertes à destination de la population. Mais mercredi 30 septembre, l'armée russe a effectué ses premières frappes dans les régions de Homs et de Hama sans permettre aux civils de se mettre à l'abri.

«L'attaque de mercredi était rapide et soudaine. C'était surprenant. Il y a normalement une alarme qui se déclenche dans la ville qui permet aux gens de se cacher dans les abris, mais pas cette fois», raconte à Buzzfeed Omar Qayson, un activiste de 19 ans qui vit à Talbiseh, une localité proche de Homs, dans le nord du pays.

Au moins trente-six civils seraient morts mercredi sous ces bombardements. La destruction d'un centre de distribution de pain près de Homs aurait à elle seule fait plus de douze morts, selon un bilan provisoire.
Cible

Les habitants de ces villes décrivent également des dégâts d'une ampleur considérable. «Le régime a bombardé cette zone de nombreuses fois auparavant, mais jamais aussi fort qu'hier», raconte à Vice le membre d'une brigade rebelle de Talbiseh.

Si Moscou prétend viser des «positions de l’État islamique», les rebelles affirment être pris pour cible depuis trois jours. Dans les provinces d'Idlib et de Hama, les combattants de l'armée de la conquête (Jaysh al-Fatah), une coalition rebelle qui a repris de nombreux territoires aux forces du régime au printemps dernier, ont également été visés. Or, ces régions sont vides de tout djihadiste, parfois depuis plus d'un an et demi.

http://www.slate.fr/story/107709/syrie- … sie-civils

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

204

Re: Le fil des articles tout pourris

Un autre article tout pourri, cette fois de Marcela Iacub, qui confond notamment Simone Weil et Simone Veil, ravioles et raviolis.
Quant à la conclusion, elle est magnifique. Pour faire taire ses opposants, il suffit de les psychiatriser.

Libération a écrit:

Michel Onfray : jusqu’à la folie Dieudonné ?
Par Marcela Iacub

Puisqu’il n’arrive pas à se hisser parmi les grands penseurs de son temps, le philosophe s’est mis à la politique, utilisant les thèses de l’extrême droite pour être enfin entendu.

Michel Onfray cherche-t-il à faire un clin d’œil à Marine Le Pen ? Ou serait-il, naïvement, bêtement, inconsciemment, en train de «faire le jeu» du Front national en se transformant en son «allié objectif» ? Voilà des questions fausses qui s’expliquent par une véritable méprise sur la nature du personnage. Il suffit de regarder ses livres - qu’il est fort difficile de qualifier de «sérieux», ou «de qualité» sans en rire - pour comprendre deux ou trois questions fondamentales. Puisque «Michel» ne se sent pas reconnu par le monde universitaire ni par celui de la «haute culture» en tant que philosophe, il s’obstine depuis plusieurs années à attaquer systématiquement de grands auteurs, afin de montrer qu’ils ne méritent pas la gloire dont ils jouissent. Qu’ils doivent celle-ci à leurs impostures, à leurs mensonges, à leurs falsifications. Ou à leurs privilèges de classe. Ou parce que ceux qui les ont adorés étaient eux-mêmes des tordus, des snobs, des salopards finis. Son identification délirante à Camus philosophe et sa haine farouche envers Sartre - qui l’avait d’ailleurs, à fort juste titre, méprisé - constituent d’excellents exemples. Et que dire de ses interminables diatribes contre Freud, Sade et même Kant ? Ces génies dont la seule existence révulse Onfray qui sait d’avance que, même en rêve, jamais cette qualité ne lui sera attribuée ?

C’est la véritable tragédie de ce personnage, qui estime que ceux qui lui préfèrent Freud, Sartre, Sade ou Kant se trompent. Mais il n’est pas à la hauteur et continue de cogner par désespoir, essayant de convaincre ses misérables lecteurs qu’il n’existe qu’un seul génie sur terre : lui.

Or, las de ces défaites, il s’est dit qu’il avait plus de chances en politique - car il faut bel et bien avouer que les génies n’y sont pas si nombreux. Ses déclarations récentes sont sans doute liées à ce type de nouveaux projets mégalomaniaques. Pourquoi ne deviendrait-il pas président de la République ? Qu’a-t-il en moins que Sarkozy, Hollande ou Valls ? Des nains comparés à lui, des débiles, se dit-il en se rasant chaque matin. N’est-ce pas pour cette raison qu’il a évoqué la candidature de Coluche avec tant d’admiration ? Ou bien celles de Simone Weil et de Robert Badinter dont il sait qu’ils n’ont aucune chance à cause de leur grand âge - sauf à aller gouverner une République de momies ?

S’il se sert des thèses chères à l’extrême droite, affirmées ou sous-entendues, ce n’est pas pour faire un clin d’œil à Marine, mais pour sa propre gloire politique. Parce qu’il sait que ces idées sont très populaires et qu’il a de fortes chances d’être entendu. Croit-il vraiment que la photo d’Aylan a été une manipulation ? Que le gouvernement s’intéresse davantage aux réfugiés qu’au peuple «old school», dont les filles et mères de famille sont contraintes de se prostituer pour manger des ravioles ou aller au cinéma ? Pas plus qu’à la sortie de l’euro ou la perte de souveraineté de la douce France.

S’il s’exprime de la sorte, c’est parce qu’il croit pouvoir gagner une audience importante et aller chasser sur les terres du Front. Quoi qu’il en soit, on peut déjà parier que cette nouvelle entreprise délirante représentera son chant du cygne. Non seulement parce qu’au fur et à mesure il sortira des choses de plus en plus aberrantes - en imaginant que le peuple aime ça et qu’on lui empêche d’entendre ce genre de discours. Mais aussi parce que lorsqu’il comprendra qu’il n’a aucune chance, il lui arrivera la même chose qu’à Dieudonné. Il accusera le système de ne pas lui avoir permis de réussir, il perdra l’estime des médias ainsi que celle de ses lecteurs. Il est fort probable qu’à ce moment-là, il louera un théâtre dans lequel il versera sa haine chaque soir, tout en proposant à Marine une alliance qu’elle-même refusera pour préserver sa «respectabilité».

Ainsi, au lieu de l’interroger respectueusement sur ses thèses fascistes, le système médiatique qui l’encense aurait intérêt à enfermer Onfray chez un psychanalyste.

http://www.liberation.fr/chroniques/201 … ne_1396019

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

205

Re: Le fil des articles tout pourris

Ce qui est très drôle, c'est que le journal s'appelle Libération. Et sa chroniqueuse demande l'enfermement d'Onfray. Délicieusement ironique. La défaite de la pensée de gauche illustrée en quelques lignes.

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

206

Re: Le fil des articles tout pourris

Libé (et la presse de gauche en général), pris de peur panique, s'excite sur ce qu'il appelle les réacs ou les néo-réacs depuis deux semaines, c'est un vrai festival. Revoir à ce sujet la très bonne prestation de Finkielkraut sur le plateau d'ONPC quand il a mouché les Moix, Salamé, Guénolé...
Je pourrais mettre l'intégralité des déjections de Libé mais on va se contenter de :

- Corcuff (un vrai winner, celui-là) : http://www.liberation.fr/debats/2015/10 … ac_1397715

- Mouchard-Joffrin, évidemment : http://www.liberation.fr/politiques/201 … my_1397142

- Un article fustigeant le communautarisme blanc (euh...) avec, entre autres, l’inévitable Pascal Blanchard : http://www.liberation.fr/debats/2015/10 … es_1397034

Libé a sorti la grosse cavalerie.

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

207

Re: Le fil des articles tout pourris

Allez, un petit article tout pourri de Bruno, juste pour le plaisir.

Challenges a écrit:

Onfray en Rouge Brun décomplexé, c'est maintenant ?

Michel Onfray est à la Une du magazine d'extrême droite "Eléments", qui prône l'ethno-différencialisme. Peut-on encore prétendre, comme Jean-François Kahn, que le philosophe ne fait pas le jeu du FN et le défendre ?

Michel Onfray est le nouveau Florent Pagny de la liberté de penser. Il est à la philosophie ce que le chanteur est à l’opéra. Un rebelle. Un desperado de la pensée. Qui ne se démonte jamais. Qui brave tous les interdits. Qui est en guerre contre toutes les injustices de la terre. Qui combat les puissants les plus intouchables. Qui défie l’ordre établi par les bien-pensants. Bref, compte tenu de l’ensemble de son œuvre récente, il était logique que Michel Onfray se retrouvât à la Une du dernier numéro du journal d’extrême droite Eléments, qui parait ces jours-ci.

Oui, Onfray est à la Une d’Eléments, le fanzine des ethno-différentialistes. A la Une, entre la présentation d’un entretien exclusif de Patrick Buisson, « L’Argent ne fait pas société », et un dossier consacré au « poison libéral » qui ronge la droite « De Sarkozy à Juppé ». Et Onfray prend la pose, mannequin complaisant de l’extrême droite décomplexée, la chemise noire anti-BHL, le col ouvert, les mains dans les poches du jean, le regard rebelle tourné vers un horizon incertain.
Les multiples aversions d'Onfray

Il y a quelques mois de cela, Onfray avait déjà vanté la pensée du gourou d’Eléments, Alain de Benoist, qui aurait des "idées justes". C’était déjà là le premier pas vers un rapprochement reposant sur l’idée partagée qu’il faut écraser la société démocratique, libérale ou social-démocrate, entre Rouge et Brun des deux bords, pour en finir avec le métissage culturel qui mène à la fin de la civilisation européenne.

Dans Eléments, fidèle à ses récentes sorties médiatiques, le philosophe le plus médiatisé de France se complait à rabâcher ses aversions, toutes en accord avec les aversions de la revue Eléments depuis qu’elle existe.

Onfray n’aime pas Mitterrand, responsable de tous les maux de la France depuis 1983, traitre à la classe ouvrière et à la patrie, qui a osé promouvoir une Europe de paix et de prospérité. Onfray n’aime pas non plus la bourgeoisie française. Et le capital. Et le Libéralisme. Mais que l’on se rassure, Onfray est équanime, qui proclame aussi son aversion pour le socialisme et la social-démocratie.

Ni droite ni gauche, mais un "populisme" revendiqué, voilà où en est rendu Onfray. Il n’y a rien d’autre à retenir de cet entretien accordé à Eléments, sauf à constater qu’Onfray est bel et bien le révélateur des ponts que se jettent Rouge et Brun des deux rives sous couvert de défendre les intérêts du peuple, le tout en brandissant l’étendard d’un populisme triangulé, c’est-à-dire revêtu par Onfray (et ceux qui se reconnaissent en lui) de toutes les qualités l’opposant à ce qui est le pire en ce monde démocratique : le libéralisme et la social-démocratie.

La pensée Onfray n’est plus que la manifestation permanente des répulsions d’un intellectuel dont le surmoi s’efface dès qu’il est confronté à des figures archaïques paternelles ou maternelles toutes puissantes avec lesquelles les conflits n’ont pas été résolus. D’où la haine du philosophe pour Freud. A la Une d’Eléments, Onfray donne le sentiment de prolonger une éternelle crise d’adolescence sur le dos de Mitterrand, de la social-démocratie, du libéralisme et du reste du monde... Devrait-on prendre tout cela au sérieux ? Non. Sauf qu’Onfray est lu, et cru, par une secte de gogos qui pensent qu’il pense.
Conserver sa place médiatique au soleil des réacs

Onfray pratique désormais le lépénisme médiatique, ce petit jeu, inventé par le père de l’actuelle présidente du FN, qui consiste à entretenir sa notoriété en faisant peur avec soi-même. On ose. On transgresse. On provoque. On affole les bien-pensants. On dérange les bourgeois. On inquiète les modérés. On apeure les progressistes. On défie les Bobos. Et on s’amuse. Car Onfray s’amuse, il ne fait même que cela, qui se divertit de ses propres provocations à raison des réactions qu’elles suscitent. Et plus les réactions sont fortes, plus Onfray éprouve le besoin d’en rajouter, histoire d’entretenir la légende qu’il est en train d’écrire pour lui-même.

Ainsi fonctionne le lepénisme médiatique : il faut toujours taper plus fort pour continuer à exister, et ce d’autant plus qu’en 2015, sur le créneau du lépénisme de la provocation médiatique, la concurrence est rude.

De Finkielkraut à Zemmour en passant par Morano, il y en a pour tous les genres, dans tous les registres. Il faut se battre pour conserver sa place au soleil des réacs, surtout dans un univers où le simple fait d’avoir manifesté contre le Mariage pour tous, avec crucifix en bandoulière en guise de diplôme d’école de journalisme, peut vous conférer le droit d’insulter des intellectuels de gauche emblématiques en place publique audiovisuelle, en lieu et place des provocateurs blanchis sous le harnais. Les places sont chères au sein de ce que Laurent Joffrin a baptisé fort justement la "Réac académy". Il faut lutter d’arrache-pied pour conserver sa place dans l’orchestre. Provoquer. Encore provoquer. Toujours provoquer. Jusqu’au jour où l’on commet la provocation de trop.

Dans ce contexte, rien n’est plus normal que de voir Onfray jouer les modèles réactionnaires à la Une d’Eléments. C’est un aboutissement, le suprême acte d’affirmation de sa liberté de pensée, exprimée là où il le veut, comme il le veut, avec qui il veut. Patrick Buisson et Alain de Benoist sont les camarades de promo que s’est choisi Onfray, c’est dire l’idée qu’il se fait de lui-même et de sa pensée.

Reste que dans quelques jours doit se tenir à Paris un meeting de soutien à Michel Onfray, organisé par le journal Marianne, sous le titre distinctif "Peut-on encore débattre en France aujourd’hui ?". Il y a quelques jours encore, les initiateurs de cette manifestation, à commencer par Jean-François Kahn, estimaient que les adversaires d’Onfray, de Libération au Monde, l’avaient honteusement diabolisé en le présentant en pourvoyeur objectif du vote Le Pen, alors que rien n’est plus faux. Ils ont bonne mine désormais, les dindons de la farce Jean-François Kahn à Marianne, avec leur idole à la Une d’Eléments.

Maintenant que Michel Onfray joue les produits d’appel pour Eléments, Alain de Benoist, le racialisme et l’éthno-différentialisme, continueront-ils de prétendre qu’il est l’objet d’un mauvais procès en lepénisation des esprits ? Donc, à la question posée "Peut-on encore débattre en France aujourd’hui", on répondra : Oui, mais personne n’est obligé de le faire avec une playmate intellectuelle d’Eléments.

http://www.challenges.fr/politique/2015 … enant.html

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

208

Re: Le fil des articles tout pourris

Bruno. Un grand journaliste d'investigation qui, au moment où s'est tenue cette conférence, était à un concert de musique classique (cf. Twitter). Ce qui ne l’empêche pas, bien sûr, d'écrire (n'importe quoi) sur cette même conférence.

Challenges a écrit:

Polony, Brezet, Kahn... Quand la Star Réac Academy envahit la Mutualité
Bruno Roger-Petit

Le meeting baptisé "Peut-on encore débattre en France?" a vu se rassembler à la Mutualité tous les réactionnaires de droite et de gauche, désormais unis dans le combat contre la gauche héritière de Mai 68.

Ambiance Croix de Feu et Bleu horizon à la Mutualité. Ce n’était pas un meeting sur le débat public en France, mais le défilé aux flambeaux de la Réac academy. Barrès aurait aimé. Maurras également. Et le Colonel de la Rocque aussi. Ils auraient vu là leurs petits et, ironie de l’histoire, se seraient réjouis de cette descendance improbable enfantée par la Gauche de ce début de 21e siècle… Seul peut être, Léon Daudet y aurait trouvé à redire. Mais Léon Daudet, lui, ne plaisantait pas avec la provocation, c’était un professionnel, lui. Il n’aurait pas aimé cette réunion de curés coincés et de laïcards crispés. Il se serait moqué, parce que dans le fond, il n'aurait pas été dupe.

A la tribune de la Mutualité ce mardi soir, on pouvait contempler le rayonnement de Natacha Polony, nouvelle grande prêtresse de l’Ame nationale. Avec elle, un aréopage de barbons cacochymes de toutes obédiences et toutes générations, extraits pour l’occasion des caves de Marianne ou du Figaro, où ils font musée depuis des années, et portés à la tribune, pantelants et branlants, pour y vanter les mérites du vrai débat de la vrai France qui parle des vraies questions. "Peut-on encore débattre en France" se demandaient-ils, les uns et les autres. L'heure était grave qui sollicitait leur expertise.

Oui, on avait jeté là, dans la salle de la vieille Mutualité, territoire perdu de la gauche révoltée, les derniers et obstinés survivants de l’éditorial français d’avant-guerre d’Algérie, les glorieux Anciens combattants de la France d’avant, les Kahn, Julliard, Slama et les autres… La salle les admirait, ces merveilleux chantres du redressement de débat national. Cette verdeur. Cette ardeur. Cette jeunesse. Ce renouveau promis. La France de Jacques Chancel et de Bernard Pivot, du Grand échiquier et d’Apostrophes était de retour, enfin. Le niveau montait enfin. Et maudit soit Aymeric Caron!

Oui, elle était là cette France moderne mais enracinée dans le terroir culturel bien de chez nous, pour défendre le débat bien de chez nous, entre nous, avec des sujets renouvelés et inédits: le FN, les musulmans, le terrorisme et la laïcité. Mais aussi: le FN, les musulmans, le terrorisme et la laïcité. Et encore: le FN, les musulmans, le terrorisme et la laïcité. Et pour finir, histoire d’être complet: le FN, les musulmans, le terrorisme et la laïcité.

Combattre la mal-pensance

Le public nombreux se rassurait. On était en famille. Entre néo-Croix de feu de la Réac academy, on se serrait les coudes. On était bien.

On applaudissait le cours de déconstruction du discours novlangue bien-pensant initié par Catherine Kinzler, par exemple, "Un plan de sauvegarde de l’emploi est un plan de licenciement" (quelle audace que de théoriser cela en 2015, personne ne l’avait jamais osé avant, c’est certain).

On saluait Julliard, rappelant que Robespierre, c’est les autres, "Depuis la Révolution française, la règle du débat politique et intellectuel en France, c'est l'exclusion, la guerre civile".

On communiait avec Slama, dont la voix mélodieuse achevait d’éteindre l’auditoire, comme il a éteint trois générations d’étudiants de Sciences po depuis le début des années 80. Qui se souvient de ce que dit Slama ? Personne. Jamais.

On frémissait avec Brézet, plaidant la cause de Nadine Morano, victime de "Le Twitter et du clash". "Le Twitter", ce Moloch de la bien-pensance qu'il convient d'abattre.

On comprenait enfin que le mal-pensant 2015 est ce sexagénaire, voire septuagénaire, triomphant, qui ne lâche rien, adulé par des petits vieux de vingt ou trente ans, dont certains vénèrent tout à la fois la Manif pour tous et la politique de Tsipras, au nom du souverainisme français, forme extrême de la pensée politique qui s’élève, comme chacun sait, bien au-dessus des autres.

Oui, c’est vrai, on nageait en pleine confusion apparente, mais l’essentiel, c’était de combattre, enfin rassemblés, la mal-pensance malfaisante, cette engeance abominable qui nous entraîne dans un monde ouvert, multiculturel, métissé, solidaire, partageur et social-libéral. L’horreur absolue.

Tous étaient venus défendre Zemmour, Finkielkraut et Onfray, les Poilus de la liberté d’expression, les Soldats bien connus de la lutte contre l’envahisseur sociétal et progressiste.

Elle avait fière allure cette première ligne de bataille pour la liberté de penser et de débattre, si bien rangée à la tribune de la Mutualité, avec à sa tête Natacha Polony, nouvelle Jeanne d’Arc, prête à mener la charge pour la liberté de débattre. C’était bien là ce que l’on espérait: le sublime dernier carré des défenseurs de la France des DS et des 4L. Défendre l’essentiel, enfin.

Le Dark Vador du sociétalisme

Les organisateurs avaient pensé à tout. Même à incarner l’ennemi. Celui qui empêche le débat. Qui édicte les décrets d’élimination médiatique au nom du camp du Bien. Qui ordonne la semaine de chasse au Zemmour, Finkielkraut ou Onfray selon son bon plaisir. La statue du Commandeur sociétal social libéral. Le bobo suprême. Le bien-pensant ultime. Le Dark Vador du sociétalisme. Oui, il était là, et bien là, campé par Laurent Joffrin, directeur de Libération. Pouvait-on rêver mieux?

Parce que Laurent Joffrin avait accepté de venir. Et de parler. Et de se justifier de ces odieuses attaques contre Michel Onfray. Et avant de prendre la parole devant la salle hostile, peuplée de militants et sympathisants souverainistes et nationalistes, avides de frontières et d’entre-soi national, acharnés à défendre les bornes nationales qui séparent la France d’un monde livré à la PMA, la GPA et Christiane Taubira, il s’était montré sans illusion sur le sort qui l’attendait. Très crâne, le patron du dernier journal de gauche assumé avait fait front, anticipant le sort qui l’attendait: être le méchant de service, le représentant unique des forces occultes parce que progressistes. Le public, pas chien, lui avait ainsi accordé ce qu’il demandait: des huées.

Ce fut, sans le dire, le procès de Laurent Joffrin. Et à travers lui, le procès des cinquante années qui viennent de sortir la France de la France. Mai 68. Mai 81. Mai 2012. Le procès de la vilaine gauche, qui a engendré Mitterrand et Hollande, l’Europe et la social-démocratie, SOS racisme et le mariage pour tous, Attali et le Rap, Terra Nova et Libération, le Nouvel Obs et l’IVG, Taubira et les gay-friendly, "Vive la crise" et Yves Montand en économiste politique…

On sifflait Joffrin. On le huait aussi, un peu, parce que cela fait partie du débat que l’on aime dans la France d’avant. Mais gentiment hein ! Parce que cela soulageait la salle de tant de souffrance, d’exclusion et d’ostracisme. Un bouc émissaire, qui plus est volontaire, c’est quand même sympa pour se passer les nerfs. Puisque l’on n'avait que Joffrin, on rossait Joffrin. Caron, ce serait pour plus tard.

Bref, on repartait de sa soirée content. Grâce à Marianne, le pont était jeté entre souverainistes et nationalistes de tous horizons. De droite. De gauche. De l’Eglise. Du Grand Orient. Enfin! L’union sacrée est accomplie. Julliard et Slama. Brézet et Macé-Scaron. Vive le débat public en France, tous unis contre tous les autres, surtout les autres qui ne sont pas vraiment de chez nous. Ah oui ! Vraiment, cette inauguration de Monuments aux Morts était très réussie.

http://www.challenges.fr/politique/2015 … alite.html

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

209

Re: Le fil des articles tout pourris

On se pince pour y croire. Mais il faut quand même se pincer très fort, au risque de se scarifier.

Un pseudo-anthropologue a écrit:

Ces refus [d'autorisation de sortie de prison] sont la preuve qu'il y a une ignorance des valeurs de cette communauté. Pour eux, assister aux funérailles d'un proche, que ce soit un patriarche ou un bébé, est un rituel important. Ils montrent ainsi leur respect pour le disparu et leur appartenance à la communauté [...] Commettre des actes de violences ou tenter de s'évader pendant la cérémonie est inconcevable pour eux. Ce serait manquer de respect au mort.

http://www.lexpress.fr/actualite/societ … r=CS3-5076

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

210

Re: Le fil des articles tout pourris

Astérix. Une bande dessinée rance, raciste et qui rappelle les heures les plus sombres de notre histoire.
Ils sont nauséabonds, ces Gaulois.

http://www.lexpress.fr/culture/livre/la … SlXoshy.01

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

211

Re: Le fil des articles tout pourris

Personne n'utilise les mots "rance" et "les heures les plus sombres de notre histoire" ou "nauséabond".

On a le droit de parler de racisme ou de représentations racistes sans être tourné en dérision en permanence. On en a déjà parlé ici d'ailleurs.

"Et sans races, comment peut-on parler de racisme?" - sabaidee, 16/05/2014
"Allez, rince ton visage et enlève la merde dans tes yeux, va lire les commentaires des lecteurs du monde (le monde, hein, pas présent ou national hebdo) et tu percevras le degré d'agacement que suscitent ces associations subventionnées..." - sabaidee, 06/09/2016

"(influence léniniste de la "praxis historique réalisante et légitimée par sa propre réalisation historique effective", au sens hégélien du terme, dans l'action islamiste, au travers de l'état islamique - je n'utilise volontairement pas de majuscule pour cet "état" en ce que je lui dénie toute effectivité historique)" - Greg, 18/07/2016

"Oui oui, je maintiens. Il n'y a rien de plus consensuel que le Point. " - FDL, 28/07/2016

212

Re: Le fil des articles tout pourris

Dans l'article ? Non, on y voit raciste et négrophobie. Ce qui revient au même.
On a le droit de raconter n'importe quoi, oui, mais qu'on ne s'étonne ensuite pas de recueillir des sarcasmes.

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

213

Re: Le fil des articles tout pourris

Astérix, une bande dessinée où il y a encore aujourd'hui régulièrement des représentations racistes, en particulier en ce qui concerne les Noirs.
Voici ce que dit l'article. Et c'est objectivement correct. Je ne vois pas pourquoi il y aurait lieu de s'en moquer, mais bon, je suppose que ne pas s'en moquer fait monter le FN.

"Et sans races, comment peut-on parler de racisme?" - sabaidee, 16/05/2014
"Allez, rince ton visage et enlève la merde dans tes yeux, va lire les commentaires des lecteurs du monde (le monde, hein, pas présent ou national hebdo) et tu percevras le degré d'agacement que suscitent ces associations subventionnées..." - sabaidee, 06/09/2016

"(influence léniniste de la "praxis historique réalisante et légitimée par sa propre réalisation historique effective", au sens hégélien du terme, dans l'action islamiste, au travers de l'état islamique - je n'utilise volontairement pas de majuscule pour cet "état" en ce que je lui dénie toute effectivité historique)" - Greg, 18/07/2016

"Oui oui, je maintiens. Il n'y a rien de plus consensuel que le Point. " - FDL, 28/07/2016

214

Re: Le fil des articles tout pourris

Ce n'est pas raciste, c'est une caricature. Tout comme il y a des caricatures des Britanniques, des Espagnols, des Corses...
Tout comme il y en a dans Tintin avec les Japonais.

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

215

Re: Le fil des articles tout pourris

Une caricature peut fort bien être raciste. De fait, chaque caricature se basant sur la nationalité l'est au moins un petit peu. Le racisme ce n'est pas 1/0, c'est un spectre. Bon, les noirs dans Astérix ont l'avantage par rapport à ceux de Tintin au Congo de ne pas être peints au cirage et de ne pas avoir l'intelligence d'un enfant, mais par rapport à ceux de Coke en Stock, c'est pas terrible. Parce que les peaux de bêtes dont sont vêtus Duplicatha dans le Domaine des Dieux ou l'esclave dans la Galère d'Obélix, c'est quand même franchement limite limite en termes de représentation des costumes numides ou mauritaniens. C'est même ultra-paresseux.

"Et sans races, comment peut-on parler de racisme?" - sabaidee, 16/05/2014
"Allez, rince ton visage et enlève la merde dans tes yeux, va lire les commentaires des lecteurs du monde (le monde, hein, pas présent ou national hebdo) et tu percevras le degré d'agacement que suscitent ces associations subventionnées..." - sabaidee, 06/09/2016

"(influence léniniste de la "praxis historique réalisante et légitimée par sa propre réalisation historique effective", au sens hégélien du terme, dans l'action islamiste, au travers de l'état islamique - je n'utilise volontairement pas de majuscule pour cet "état" en ce que je lui dénie toute effectivité historique)" - Greg, 18/07/2016

"Oui oui, je maintiens. Il n'y a rien de plus consensuel que le Point. " - FDL, 28/07/2016

216

Re: Le fil des articles tout pourris

J'ai même envie de dire, définissons le terme "caricature" un peu mieux. Peut-on parler de caricature s'il n'y a pas de personnage précis sur lequel elle est basée ? Je demande honnêtement.

"Et sans races, comment peut-on parler de racisme?" - sabaidee, 16/05/2014
"Allez, rince ton visage et enlève la merde dans tes yeux, va lire les commentaires des lecteurs du monde (le monde, hein, pas présent ou national hebdo) et tu percevras le degré d'agacement que suscitent ces associations subventionnées..." - sabaidee, 06/09/2016

"(influence léniniste de la "praxis historique réalisante et légitimée par sa propre réalisation historique effective", au sens hégélien du terme, dans l'action islamiste, au travers de l'état islamique - je n'utilise volontairement pas de majuscule pour cet "état" en ce que je lui dénie toute effectivité historique)" - Greg, 18/07/2016

"Oui oui, je maintiens. Il n'y a rien de plus consensuel que le Point. " - FDL, 28/07/2016

Re: Le fil des articles tout pourris

Broz a écrit:

Astérix, une bande dessinée où il y a encore aujourd'hui régulièrement des représentations racistes.

Ah ah ah a hahaha. N'importe quoi

Re: Le fil des articles tout pourris

Cendrier bancal a écrit:
Barney, Greg, etc. a écrit:

Pour finir, de toute façon je ne pense pas qu'on ait objectivement le choix. C'est un leurre que de croire qu'on peut empêcher ces personnes de venir et que nous disposerions des moyens matériels et financiers de les renvoyer dans leurs pays en guerre, au delà même de l'argument moral (qui devrait l'emporter selon moi) ça serait un gachis de ressources considérable.

Je m'interroge sur un point: selon les statistiques allemandes, 72% des migrants sont des hommes jeunes ayant laissé pour la plupart leur famille soit sur place soit dans des camps de réfugiés. S'ils fuient la guerre, pourquoi ne viennent-ils pas avec leur famille ? Je comprends l'argument du coût des passeurs (la mafia italienne gagnant plus grâce aux réfugiés que grâce à la drogue...) mais les proportions sont vraiment trop déséquilibrées pour l'expliquer entièrement.

J'ai entendu récemment que les allemands estimaient qu'un tiers des réfugiés (au minimum) n'étaient pas des réfugiés mais des migrants économiques.

Il est dommage que la seule proposition sensée, celle de Cameron, n'ait pas été retenue : financer des bureaux d'immigration dans les camps de réfugiés (et aussi aider ces camps) pour sélectionner les demandeurs d'asiles, les rapatrier en Europe et les allouer dans les pays. C'est une solution sans passeurs, avec peu de risque d'infiltration de Daech, et sans migrants qui se noient dans les eaux italiennes...

C'est juste abject de traiter les réfugiés comme des pions sur un échiquier politique.

Première, deuxième, dixième génération!
on est tous des enfants d'immigrés!
toutes et tous descendants de réfugiés!

j'emmerde, j'emmerde j'emmerde le fhaine!

Re: Le fil des articles tout pourris

Broz a écrit:

Astérix, une bande dessinée où il y a encore aujourd'hui régulièrement des représentations racistes, en particulier en ce qui concerne les Noirs.
Voici ce que dit l'article. Et c'est objectivement correct. Je ne vois pas pourquoi il y aurait lieu de s'en moquer, mais bon, je suppose que ne pas s'en moquer fait monter le FN.

Oui Broz, tu veux bien la fermer sur le racisme stp ? Il y en a marre de ce petit milieu parisien qui ne comprend rien aux vrais problèmes de la France.

It ain’t what you don’t know that gets you into trouble. It’s what you know for sure that just ain’t so.

"Un terroriste ne mérite pas de mourir. Il mérite de vivre l'enfer. A perpétuité. Et seule la déchéance de la nationalité le permet." Greg

220

Re: Le fil des articles tout pourris

Cendrier bancal a écrit:
Broz a écrit:

Astérix, une bande dessinée où il y a encore aujourd'hui régulièrement des représentations racistes.

Ah ah ah a hahaha. N'importe quoi

Les Européens ont ce problème assez navrant, que le racisme, c'est toujours les autres, et sans doute les Américains.
Genre nooooon Zwarte Piet c'est une traditioooon, c'est pas du tout raciste ! Tintin ? Noooon, mais non, c'est juste les représentations de l'époque, aujourd'hui, c'est pas comme ça ! Ce jeu pour enfants que j'ai photographié en 2013 dans la salle d'attente de la gare de Nantes, noooooon c'est pas des représentations racistes banales enfin Broz

En attendant mine de rien, voici un Numide (1971) et un Mauritanien (1996) selon Astérix. Aujourd'hui on est en 2015 soit 20 ans après, le Numide est encore noir avec les grosses lèvres rouges et charnues, ce qui est con pour un membre d'un peuple Berbère d'Afrique du nord. Mais je suppose que les jeux de mots sont plus faciles avec Numide que Nubien.

"Et sans races, comment peut-on parler de racisme?" - sabaidee, 16/05/2014
"Allez, rince ton visage et enlève la merde dans tes yeux, va lire les commentaires des lecteurs du monde (le monde, hein, pas présent ou national hebdo) et tu percevras le degré d'agacement que suscitent ces associations subventionnées..." - sabaidee, 06/09/2016

"(influence léniniste de la "praxis historique réalisante et légitimée par sa propre réalisation historique effective", au sens hégélien du terme, dans l'action islamiste, au travers de l'état islamique - je n'utilise volontairement pas de majuscule pour cet "état" en ce que je lui dénie toute effectivité historique)" - Greg, 18/07/2016

"Oui oui, je maintiens. Il n'y a rien de plus consensuel que le Point. " - FDL, 28/07/2016

221

Re: Le fil des articles tout pourris

C'est quoi le problème avec le jeu dont tu as posté la photo ? Ainsi que les photos d'Astérix, d'ailleurs ?
Les Anglais avec de grandes dents et l'air précieux, c'est raciste ?

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

Re: Le fil des articles tout pourris

Broz a écrit:
Cendrier bancal a écrit:
Broz a écrit:

Astérix, une bande dessinée où il y a encore aujourd'hui régulièrement des représentations racistes.

Ah ah ah a hahaha. N'importe quoi

Les Européens ont ce problème assez navrant, que le racisme, c'est toujours les autres, et sans doute les Américains.
Genre nooooon Zwarte Piet c'est une traditioooon, c'est pas du tout raciste ! Tintin ? Noooon, mais non, c'est juste les représentations de l'époque, aujourd'hui, c'est pas comme ça ! Ce jeu pour enfants que j'ai photographié en 2013 dans la salle d'attente de la gare de Nantes, noooooon c'est pas des représentations racistes banales enfin Broz

En attendant mine de rien, voici un Numide (1971) et un Mauritanien (1996) selon Astérix. Aujourd'hui on est en 2015 soit 20 ans après, le Numide est encore noir avec les grosses lèvres rouges et charnues, ce qui est con pour un membre d'un peuple Berbère d'Afrique du nord. Mais je suppose que les jeux de mots sont plus faciles avec Numide que Nubien.


Ouin ouin ouin ouin ouin...
Franchement, vous en avez pas marre de nous ressortir encore et toujours vos lamentations sempiternelles degoulinantes de mievrerie ?

Et puis il faut vraiment avoir 0 connaissance sur le monde de la BD pour s imaginer un seul instant que Goscinny ait pu etre raciste.

Last edited by Cendrier bancal (25-10-2015 23:21:29)

Re: Le fil des articles tout pourris

Tu n'en as pas marre d'étaler ta stupidité sur ce forum ?

It ain’t what you don’t know that gets you into trouble. It’s what you know for sure that just ain’t so.

"Un terroriste ne mérite pas de mourir. Il mérite de vivre l'enfer. A perpétuité. Et seule la déchéance de la nationalité le permet." Greg

Re: Le fil des articles tout pourris

Barney a écrit:

Tu n'en as pas marre d'étaler ta stupidité sur ce forum ?

Assez cocasse de la part d un type qui debite a longueur de pages des platitudes et des opinions convenues toutes plus creuses les unes que les autres.

Ecoute, essaye d articuler des convictions personnelles avec des arguments un peu plus solides que les mievreries du PS et on en reparle poulet ok ?

Last edited by Cendrier bancal (25-10-2015 23:49:31)

225

Re: Le fil des articles tout pourris

Wow tu as bu ou quoi

"Et sans races, comment peut-on parler de racisme?" - sabaidee, 16/05/2014
"Allez, rince ton visage et enlève la merde dans tes yeux, va lire les commentaires des lecteurs du monde (le monde, hein, pas présent ou national hebdo) et tu percevras le degré d'agacement que suscitent ces associations subventionnées..." - sabaidee, 06/09/2016

"(influence léniniste de la "praxis historique réalisante et légitimée par sa propre réalisation historique effective", au sens hégélien du terme, dans l'action islamiste, au travers de l'état islamique - je n'utilise volontairement pas de majuscule pour cet "état" en ce que je lui dénie toute effectivité historique)" - Greg, 18/07/2016

"Oui oui, je maintiens. Il n'y a rien de plus consensuel que le Point. " - FDL, 28/07/2016

226

Re: Le fil des articles tout pourris

Vous vous êtes fait incendier par Cendrier.



Huhuhu je sors.

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

Re: Le fil des articles tout pourris

Cendrier bancal a écrit:
Barney a écrit:

Tu n'en as pas marre d'étaler ta stupidité sur ce forum ?

Assez cocasse de la part d un type qui debite a longueur de pages des platitudes et des opinions convenues toutes plus creuses les unes que les autres.

Ecoute, essaye d articuler des convictions personnelles avec des arguments un peu plus solides que les mievreries du PS et on en reparle poulet ok ?

Tu devrais surtout rester sur les threads économiques où tu as l'air de comprendre quelque chose.

It ain’t what you don’t know that gets you into trouble. It’s what you know for sure that just ain’t so.

"Un terroriste ne mérite pas de mourir. Il mérite de vivre l'enfer. A perpétuité. Et seule la déchéance de la nationalité le permet." Greg

Re: Le fil des articles tout pourris

Barney a écrit:
Cendrier bancal a écrit:
Barney a écrit:

Tu n'en as pas marre d'étaler ta stupidité sur ce forum ?

Assez cocasse de la part d un type qui debite a longueur de pages des platitudes et des opinions convenues toutes plus creuses les unes que les autres.

Ecoute, essaye d articuler des convictions personnelles avec des arguments un peu plus solides que les mievreries du PS et on en reparle poulet ok ?

Tu devrais surtout rester sur les threads économiques où tu as l'air de comprendre quelque chose.

Pourquoi, tu es maintenant docteur es-discriminations, expert auto-proclamé du sujet et tu peux dire qui est légitime ou pas pour émettre un avis sur ce thème ?

Ta légitimité intellectuelle, tu la tires de tes brillantes analyses sur ce forum ? Quand tu viens nous raconter avec ton copain Broz que Goscinny/Underzo étaient racistes parce-que sur la grosse centaine d’œuvres produites par eux-deux sur différentes bandes (100*50 pages * 9 cases par pages = 45000 cases) tu trouves deux ou trois cases où les personnages noirs ont un gros nez ?? C'est ça ton argumentation ? Est-ce que tu as ne serait-ce qu'un instant saisi la critique sociale dans leur oeuvre, leur profond engagement a-politique, l'histoire personnelle même de Goscinny notamment ? Quand tu lis l'oeuvre d'ailleurs, le numide est plutôt très intelligent, bien plus que les romains. Le seul contre-exemple est le marin noir en haut du mat mais lui est clairement un gag sans connotation.

Ma position personnelle sur la question des discriminations c'est qu'il me semble évident que les inégalités de classe dominent de loin les inégalités culturelles/de couleur de peau. Il y a moins de différence entre un prolo blanc et immigré qu'entre un prolo blanc et un capitaliste blanc. Vouloir, comme vous le faites avec Broz, réduire la question sociale en France aux discriminations raciales + sexuelles + féministes c'est une vaste blague qui méconnaît profondément le fonctionnement des sociétés capitalistes. Oui j'ai une vision très marxiste des sociétés occidentales et je suis conforté d'ailleurs dans mes analyses par les résultats empiriques d'un Piketty ou d'un Zucman par exemple. D'ailleurs, renseignes-toi sur les résultats de l'expérience du CV anonyme et tu verras que la discrimination positive joue davantage en faveur des immigrés que le délit de faciès (voir un récent papier de PSE à ce sujet fait par Gurgand notamment). C'est éclairant. Mais bon, comme tu détiens la légitimité intellectuelle sur ce sujet, j'imagine que tu te satisfais aisément de 'bouh les auteurs de BD sont de vilains racistes donc les représentations culturelles en France sont racistes...'

Donc oui j'ai le droit de trouver tes analyses et tes propos indigents, d'une vacuité intellectuelle crasse, sur un grand nombre de sujets. Ta seule analyse sur l'état civil est de venir raconter que c'est "bon de garder le sexe car ça permet de lutter contre les discriminations". Franchement ? Pour toi c'est la lutte contre les discriminations l'enjeu de la modification de l'état civil ? Dans le contexte du mariage pour tous, de la question de la filiation, de la définition de la famille, de la transmission de patrimoine, le seul truc qui te vient c'est 'la lutte contre les discriminations' ? Et en quoi d'ailleurs ça permettrait de lutter contre les discriminations ?

Donc oui j'ai le droit de trouver tes propos mièvres et creux et de te le dire, et il me semble d'ailleurs que je ne suis pas le seul à le penser. Le seul qui a ici une certaine cohérence intellectuelle et un fondement idéologique clair c'est FDL, car il s'inscrit dans la lignée des analyses politiques de Chevènement avec la vision sociale d'un type comme Murray ou plus proche de nous, Onfray, qui restent des gens qui ont pensé le monde de façon relativement complète. Mais Broz et toi (et pourtant j'ai de la sympathie pour Broz) c'est vraiment le néant du concept, les bons sentiments, le politiquement correct sirupeux. Pardon, mais ta seule argumentation sur les questions économiques c'est de ressortir des rapports (sans analyse critique) de l'OCDE pour comprendre l'enjeu économique des migrations. Sur la Syrie et la question Russe, tu te complais dans un légalisme mou sans prendre la mesure des enjeux géopolitiques de la région, notamment pour les USA, l'Iran et les dictatures islamiques. Pas de quoi tomber de sa chaise, tu en conviendras...

Pour finir, j'ai toujours attaqué les propos ("mièvreries"/"argumentation creuse", etc.) et jamais les personnes, contrairement à toi ("stupidité", manque "d'éducation", etc.). Je peux comprendre que je manie un sarcasme acide parfois blessant (d'ailleurs en m'inspirant exactement de Broz - hahaha et ouinouin - à tout bout de champ sont de lui) mais en aucun cas ça ne te donne le droit de lancer des attaques personnelles : tu ne me connais pas, tu n'as aucune idée de mes responsabilités professionnelles ni de ma production intellectuelle alors je te prie de cesser ce genre d'invectives minables qui en disent long sur ta conception du débat d'idées.

Last edited by Cendrier bancal (26-10-2015 20:36:13)

Re: Le fil des articles tout pourris

Et désolé Broz, tu t'es pris la rafale avec ton compère mais je n'ai rien de personnel contre vous deux.

230

Re: Le fil des articles tout pourris

Goscinny et Uderzo sont les produits de leur temps. Nourris de représentations racistes eux-mêmes, qu'ils ont reproduit sans penser à mal et de manière plus ou moins inconsciente. Baba qui ne prononce pas les R, les noirs en peaux de bêtes, etc. Je n'ai pas dit qu'ils étaient racistes, encore moins des vilains racistes, comme je dis tout à l'heure ça ne veut pas dire grand-chose - car comme le dit l'avenue Q, tout le monde est un titi peu raciste. Ce qui est important, c'est la question du degré, et je ne prétends pas qu'Astérix soit un monstre de racisme. Juste qu'à sa manière, très banale et diffuse, il contribue à la perpétuation de quelques stéréotypes racistes, et qu'à juste titre ceux-ci peuvent déplaire et sont superflus, surtout dans les albums plus récents.

Tu fais remarquer à juste titre qu'il y a très peu de noirs dans les Astérix. C'est une des clés du problème, car justement, tous sont stéréotypés pareil, et ont des rôles similaires. A part Baba, ils sont tous des esclaves ou des galériens. C'est tarte, parce que en ce qui concerne tous les autres peuples représentés, Astérix et Cléopâtre, Astérix chez Rahazade, L'Odyssée d'Astérix l'illustrent, sont ultra-divers (même s'il y a quelques stéréotypes chelous dans Astéix chez Rahazade). C'est d'autant plus mystérieux que Goscinny faisait clairement des recherches pour ses albums, il était capable de faire la différence entre un myrmidon et un thrace, et tout et tout alors c'est d'autant plus mystifiant que a) il confonde Numide et Nubien/Ethiopien et b) il cantonne les noirs dans des rôles comme ça. Bref, il y a une faiblesse, et elle est là.

Contrairement à toi je pense que le racisme a son importance. Certes les différences de classe sont prépondérantes, et l'histoire de toute société jusqu'à nos jours a largement été l'histoire de la lutte des classes. Mais le racisme structurel comme le racisme banal quotidien aggravent ces problèmes, et surtout créent des fractures dans la société. Ces fractures ne sont pas seulement économiques, mais aussi des fractures identitaires. D'ailleurs j'ajouterais que les simples représentations racistes ont eu historiquement une importance supplémentaire : elles ont énormément contribué à la légitimation de crimes économiques abominables contre les prolétariats de nos possessions coloniales qui ont fait des millions de morts. Je ne dis pas qu'Astérix est responsable de millions de morts.

Et en discuter est légitime, ne serait-ce que pour dire que c'est superflu et lassant. Mais ne crois pas que nous réduisons les problèmes sociaux à ces dimensions d'identité, qu'elle soit sexuelle ou ethnique ou religieuse. Pour notre défense, à Barney comme à moi, c'est la faute à FDL. C'est lui qui a mis le sujet sur le tapis, et nous ne faisons que lui répondre. Voilà d'où sortent nos mièvreries. Blâme-le lui si on ne parle que de sujets sociétaux à la con sur ce maudit forum. Je défendrai Barney un peu plus en disant qu'il n'est pas un mouton PS comme tu sembles le laisser entendre, par contre.

"Et sans races, comment peut-on parler de racisme?" - sabaidee, 16/05/2014
"Allez, rince ton visage et enlève la merde dans tes yeux, va lire les commentaires des lecteurs du monde (le monde, hein, pas présent ou national hebdo) et tu percevras le degré d'agacement que suscitent ces associations subventionnées..." - sabaidee, 06/09/2016

"(influence léniniste de la "praxis historique réalisante et légitimée par sa propre réalisation historique effective", au sens hégélien du terme, dans l'action islamiste, au travers de l'état islamique - je n'utilise volontairement pas de majuscule pour cet "état" en ce que je lui dénie toute effectivité historique)" - Greg, 18/07/2016

"Oui oui, je maintiens. Il n'y a rien de plus consensuel que le Point. " - FDL, 28/07/2016

231

Re: Le fil des articles tout pourris

Je sais que ça n'a rien de personnel. <3 quand même.

"Et sans races, comment peut-on parler de racisme?" - sabaidee, 16/05/2014
"Allez, rince ton visage et enlève la merde dans tes yeux, va lire les commentaires des lecteurs du monde (le monde, hein, pas présent ou national hebdo) et tu percevras le degré d'agacement que suscitent ces associations subventionnées..." - sabaidee, 06/09/2016

"(influence léniniste de la "praxis historique réalisante et légitimée par sa propre réalisation historique effective", au sens hégélien du terme, dans l'action islamiste, au travers de l'état islamique - je n'utilise volontairement pas de majuscule pour cet "état" en ce que je lui dénie toute effectivité historique)" - Greg, 18/07/2016

"Oui oui, je maintiens. Il n'y a rien de plus consensuel que le Point. " - FDL, 28/07/2016

Re: Le fil des articles tout pourris

Cendrier bancal a écrit:

Ta légitimité intellectuelle, tu la tires de tes brillantes analyses sur ce forum ? Quand tu viens nous raconter avec ton copain Broz que Goscinny/Underzo étaient racistes parce-que sur la grosse centaine d’œuvres produites par eux-deux sur différentes bandes (100*50 pages * 9 cases par pages = 45000 cases) tu trouves deux ou trois cases où les personnages noirs ont un gros nez ?? C'est ça ton argumentation ? Est-ce que tu as ne serait-ce qu'un instant saisi la critique sociale dans leur oeuvre, leur profond engagement a-politique, l'histoire personnelle même de Goscinny notamment ? Quand tu lis l'oeuvre d'ailleurs, le numide est plutôt très intelligent, bien plus que les romains. Le seul contre-exemple est le marin noir en haut du mat mais lui est clairement un gag sans connotation.

Sauf que je n'ai jamais dit que "Goscinny/Uderzo étaient racistes". Ca serait un anachronisme assez curieux d'autant que je connais assez mal leur histoire personnelle. En revanche il est tout à fait permis de questionner les stéréotypes véhiculés dans la bande dessinée et il me semble qu'ils existent. Au delà de ça, ma contribution dans cette discussion était très limitée et je me moquais plutôt du fait qu'il est impossible d'évoquer le moindre sujet ayant trait au racisme avec FDL sans qu'il ne fasse référence aux "heures les plus sombres" etc.

Ma position personnelle sur la question des discriminations c'est qu'il me semble évident que les inégalités de classe dominent de loin les inégalités culturelles/de couleur de peau.

Ni Broz ni moi n'avons jamais nié l'existence d'inégalités de classe. Il ne me semble pas qu'elles soient exclusives et les études du CREDOC par exemple ont pu mettre en évidence l'existence de discrimination ethniques au sein de toutes les couches de la société française. C'est un vrai sujet, il ne me semble pas qu'on puisse en faire l'économie au prétexte que le principal combat est social. Les incantations marchent très mal en la matière. Par ailleurs, je suis très loin d'être le premier à crier à la discrimination raciale pour un rien, j'exècre les organisations communautaristes dont certaines parlent en mon nom alors que je ne leur ai rien demandé. Je trouve ça dommage d'avoir à faire le service après-vente de mes posts, qui comme tu l'as si bien dit ne sont pas particulièrement complexes.

Donc oui j'ai le droit de trouver tes analyses et tes propos indigents, d'une vacuité intellectuelle crasse, sur un grand nombre de sujets. Ta seule analyse sur l'état civil est de venir raconter que c'est "bon de garder le sexe car ça permet de lutter contre les discriminations". Franchement ? Pour toi c'est la lutte contre les discriminations l'enjeu de la modification de l'état civil ? Dans le contexte du mariage pour tous, de la question de la filiation, de la définition de la famille, de la transmission de patrimoine, le seul truc qui te vient c'est 'la lutte contre les discriminations' ? Et en quoi d'ailleurs ça permettrait de lutter contre les discriminations ?

Il ne s'agit pas de mon analyse sur l'état civil, simplement d'une des raisons pour lesquelles je suis en désaccord avec Borrillo : pour moi faire disparaitre la mention du sexe ne règlera pas le problème qu'il prétend combattre, au contraire. Par ailleurs je ne suis pas certain de comprendre ta référence au mariage pour tous, à la filiation, à la définition de la famille, etc. On peut sûrement expliciter sur un autre thread et en débattre, mais je ne vois pas ce que le retrait de la mention du sexe sur l'état civil changerait à l'état actuel des choses. La transmission du patrimoine par exemple n'est pas liée au fait que l'on soit de sexe féminin ou masculin, sauf erreur de ma part.

Donc oui j'ai le droit de trouver tes propos mièvres et creux et de te le dire, et il me semble d'ailleurs que je ne suis pas le seul à le penser. Le seul qui a ici une certaine cohérence intellectuelle et un fondement idéologique clair c'est FDL, car il s'inscrit dans la lignée des analyses politiques de Chevènement avec la vision sociale d'un type comme Murray ou plus proche de nous, Onfray, qui restent des gens qui ont pensé le monde de façon relativement complète.

On pourrait discuter de la fibre sociale de FDL ou du lien profond avec Onfray.

Mais Broz et toi (et pourtant j'ai de la sympathie pour Broz) c'est vraiment le néant du concept, les bons sentiments, le politiquement correct sirupeux.

Généralement quand on lit politiquement correct dans une phrase ça n'est jamais très engageant en termes de réflexion.

Pardon, mais ta seule argumentation sur les questions économiques c'est de ressortir des rapports (sans analyse critique) de l'OCDE pour comprendre l'enjeu économique des migrations.

Dans le mille.

Sur la Syrie et la question Russe, tu te complais dans un légalisme mou sans prendre la mesure des enjeux géopolitiques de la région, notamment pour les USA, l'Iran et les dictatures islamiques. Pas de quoi tomber de sa chaise, tu en conviendras...

Je ne sais pas ce que tu entends par légalisme mou, je ne sais même pas ce que ça veut dire légalisme mou.

Pour finir, j'ai toujours attaqué les propos ("mièvreries"/"argumentation creuse", etc.) et jamais les personnes, contrairement à toi ("stupidité", manque "d'éducation", etc.). Je peux comprendre que je manie un sarcasme acide parfois blessant (d'ailleurs en m'inspirant exactement de Broz - hahaha et ouinouin - à tout bout de champ sont de lui) mais en aucun cas ça ne te donne le droit de lancer des attaques personnelles : tu ne me connais pas, tu n'as aucune idée de mes responsabilités professionnelles ni de ma production intellectuelle alors je te prie de cesser ce genre d'invectives minables qui en disent long sur ta conception du débat d'idées.

Fair enough, mes excuses. Dans la même veine, puisque tu sembles avoir une haute conception du débat d'idées, essaie de lire les posts de tes interlocuteurs en entier avant de leur prêter des opinions qui ne sont pas les leurs. Ca t'évitera une certaine dose de ridicule.

It ain’t what you don’t know that gets you into trouble. It’s what you know for sure that just ain’t so.

"Un terroriste ne mérite pas de mourir. Il mérite de vivre l'enfer. A perpétuité. Et seule la déchéance de la nationalité le permet." Greg

233

Re: Le fil des articles tout pourris

Broz a écrit:

Goscinny et Uderzo sont les produits de leur temps.

La contradiction majeure se trouve ici. En admettant qu'il y ait des représentations racistes dans Astérix, comment peut-on émettre un jugement (moral) a posteriori sur une production artistique produit de son temps ? On ouvre la boîte de Pandore : on censure Tintin au Congo ou Fifi Brindacier. Et pourquoi ne pas supprimer le mot nègre qu'on trouve dans la littérature depuis le 16ème siècle ? Puis pourquoi s'arrêter là ? Pourquoi ne pas censurer les représentations "stigmatisantes" de quelque groupe que ce soit ? Que dire de Platon misogyne ? De Lewis Carroll qui aime les petits enfants etc. etc. etc. ?

Baba qui ne prononce pas les R, les noirs en peaux de bêtes, etc.

Euh... L'accent africain ne prononce pas ou contourne le son R. Tout comme les Anglais ne prononcent pas les sons AN ou OIN. C'est raciste, ça ?
Pour les vêtements, Astérix n'est pas une œuvre à prétention scientifique. Goscinny et Uderzo ont choisi de représenter les Africains en costume traditionnel comme ceci (c'est Jacob Zuma) :

http://www.courrierdesafriques.net//wp-medias/2015/06/Goodwill-Zwelithini-et-Zuma-PHOTO.jpg

pour en faire un type, une image, une représentation, tout comme ils ont choisi de représenter les Allemands avec des casques à pointe ou les Anglais avec une tasse de thé. Quel est le problème ?

Juste qu'à sa manière, très banale et diffuse, il contribue à la perpétuation de quelques stéréotypes racistes, et qu'à juste titre ceux-ci peuvent déplaire et sont superflus, surtout dans les albums plus récents.

Il ne perpétue rien du tout. C'est prendre les lecteurs pour de sombres crétins attardés. Je pense que chacun fait la différence entre un Africain de l'Antiquité vêtu en peau de bête et un Africain de nos jours vêtu à l'occidentale.
Cette peur de la perpétuation du racisme par la diffusion d’œuvres artistiques, littéraires, historiques etc. qui contiendraient des clichés racistes ou autres m'a toujours paru extrêmement étonnante car elle revient à considérer l'homme comme un être enfantin, perpétuellement idiot, qui serait incapable de faire de lui-même la part des choses. C'est comme le débat sur la publication de Mein Kampf, c'est exactement la même chose : on s'effraie parce que diffuser ce livre répandrait le nazisme dans la société. C’est fou, quand même. Moi qui pensais que la gauche croyait en l’homme émancipé...

Tu fais remarquer à juste titre qu'il y a très peu de noirs dans les Astérix. C'est une des clés du problème,

Pourquoi ? L'histoire se passe en Gaule, il n'y avait pas de noirs en Gaule à cette époque.

car justement, tous sont stéréotypés pareil, et ont des rôles similaires.

Il n'y a pas que les noirs qui soient stéréotypés. Les Romains de la BD, dans leur grande majorité, sont couards, pas très futes-futes, ont peur des baffes etc. C'est du racisme anti-italien ?

A part Baba, ils sont tous des esclaves ou des galériens.

Ben euh... Rome pratiquait l'esclavage, alimenté en grande partie par les prisonniers de guerre. D'où les esclaves et les galériens. Là encore, je ne vois pas le problème. On aurait pu représenter des noirs libres mais pour ça, il aurait fallu qu'un des albums se déroulât en Afrique noire.

C'est tarte, parce que en ce qui concerne tous les autres peuples représentés, Astérix et Cléopâtre, Astérix chez Rahazade, L'Odyssée d'Astérix l'illustrent, sont ultra-divers (même s'il y a quelques stéréotypes chelous dans Astéix chez Rahazade).

Encore une fois, aucun album n'est consacré à l'Afrique noire. Si cela avait été le cas, je doute que les dessinateurs aient représenté tous les noirs sous la forme d'esclaves.

C'est d'autant plus mystérieux que Goscinny faisait clairement des recherches pour ses albums, il était capable de faire la différence entre un myrmidon et un thrace, et tout et tout alors c'est d'autant plus mystifiant que a) il confonde Numide et Nubien/Ethiopien

Il confond numide et nubien, la grande affaire. Goscinny n'était pas un Fernand Braudel non plus.

Pour notre défense, à Barney comme à moi, c'est la faute à FDL. C'est lui qui a mis le sujet sur le tapis, et nous ne faisons que lui répondre. Voilà d'où sortent nos mièvreries. Blâme-le lui si on ne parle que de sujets sociétaux à la con sur ce maudit forum. Je défendrai Barney un peu plus en disant qu'il n'est pas un mouton PS comme tu sembles le laisser entendre, par contre.

Comment ça, c'est ma faute ? Je parle de sujets qui me tombent sous la main mais si vous voulez parler d'autres sujets, vous êtes libres, proposez. Moi, je suis ouvert. On peut aussi parler cinéma, théâtre, voyages ou échanger sur les couches nauséabondes du bébé de Greg si ça vous chante.

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

234

Re: Le fil des articles tout pourris

Broz a écrit:

Goscinny et Uderzo sont les produits de leur temps.

La contradiction majeure se trouve ici. En admettant qu'il y ait des représentations racistes dans Astérix, comment peut-on émettre un jugement (moral) a posteriori sur une production artistique produit de son temps ? On ouvre la boîte de Pandore : on censure Tintin au Congo ou Fifi Brindacier. Et pourquoi ne pas supprimer le mot nègre qu'on trouve dans la littérature depuis le 16ème siècle ? Puis pourquoi s'arrêter là ? Pourquoi ne pas censurer les représentations "stigmatisantes" de quelque groupe que ce soit ? Que dire de Platon misogyne ? De Lewis Carroll qui aime les petits enfants etc. etc. etc. ?

Baba qui ne prononce pas les R, les noirs en peaux de bêtes, etc.

Euh... L'accent africain ne prononce pas ou contourne le son R. Tout comme les Anglais ne prononcent pas les sons AN ou OIN. C'est raciste, ça ?
Pour les vêtements, Astérix n'est pas une œuvre à prétention scientifique. Goscinny et Uderzo ont choisi de représenter les Africains en costume traditionnel comme ceci (c'est Jacob Zuma) :

http://www.courrierdesafriques.net//wp-medias/2015/06/Goodwill-Zwelithini-et-Zuma-PHOTO.jpg

pour en faire un type, une image, une représentation, tout comme ils ont choisi de représenter les Allemands avec des casques à pointe ou les Anglais avec une tasse de thé. Quel est le problème ?

Juste qu'à sa manière, très banale et diffuse, il contribue à la perpétuation de quelques stéréotypes racistes, et qu'à juste titre ceux-ci peuvent déplaire et sont superflus, surtout dans les albums plus récents.

Il ne perpétue rien du tout. C'est prendre les lecteurs pour de sombres crétins attardés. Je pense que chacun fait la différence entre un Africain de l'Antiquité vêtu en peau de bête et un Africain de nos jours vêtu à l'occidentale.
Cette peur de la perpétuation du racisme par la diffusion d’œuvres artistiques, littéraires, historiques etc. qui contiendraient des clichés racistes ou autres m'a toujours paru extrêmement étonnante car elle revient à considérer l'homme comme un être enfantin, perpétuellement idiot, qui serait incapable de faire de lui-même la part des choses. C'est comme le débat sur la publication de Mein Kampf, c'est exactement la même chose : on s'effraie parce que diffuser ce livre répandrait le nazisme dans la société. C’est fou, quand même. Moi qui pensais que la gauche croyait en l’homme émancipé...

Tu fais remarquer à juste titre qu'il y a très peu de noirs dans les Astérix. C'est une des clés du problème,

Pourquoi ? L'histoire se passe en Gaule, il n'y avait pas de noirs en Gaule à cette époque.

car justement, tous sont stéréotypés pareil, et ont des rôles similaires.

Il n'y a pas que les noirs qui soient stéréotypés. Les Romains de la BD, dans leur grande majorité, sont couards, pas très futes-futes, ont peur des baffes etc. C'est du racisme anti-italien ?

A part Baba, ils sont tous des esclaves ou des galériens.

Ben euh... Rome pratiquait l'esclavage, alimenté en grande partie par les prisonniers de guerre. D'où les esclaves et les galériens. Là encore, je ne vois pas le problème. On aurait pu représenter des noirs libres mais pour ça, il aurait fallu qu'un des albums se déroulât en Afrique noire.

C'est tarte, parce que en ce qui concerne tous les autres peuples représentés, Astérix et Cléopâtre, Astérix chez Rahazade, L'Odyssée d'Astérix l'illustrent, sont ultra-divers (même s'il y a quelques stéréotypes chelous dans Astéix chez Rahazade).

Encore une fois, aucun album n'est consacré à l'Afrique noire. Si cela avait été le cas, je doute que les dessinateurs aient représenté tous les noirs sous la forme d'esclaves.

C'est d'autant plus mystérieux que Goscinny faisait clairement des recherches pour ses albums, il était capable de faire la différence entre un myrmidon et un thrace, et tout et tout alors c'est d'autant plus mystifiant que a) il confonde Numide et Nubien/Ethiopien

Il confond numide et nubien, la grande affaire. Goscinny n'était pas un Fernand Braudel non plus.

Pour notre défense, à Barney comme à moi, c'est la faute à FDL. C'est lui qui a mis le sujet sur le tapis, et nous ne faisons que lui répondre. Voilà d'où sortent nos mièvreries. Blâme-le lui si on ne parle que de sujets sociétaux à la con sur ce maudit forum. Je défendrai Barney un peu plus en disant qu'il n'est pas un mouton PS comme tu sembles le laisser entendre, par contre.

Comment ça, c'est ma faute ? Je parle de sujets qui me tombent sous la main mais si vous voulez parler d'autres sujets, vous êtes libres, proposez. Moi, je suis ouvert. On peut aussi parler cinéma, théâtre, voyages ou échanger sur les couches nauséabondes du bébé de Greg si ça vous chante.

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

235

Re: Le fil des articles tout pourris

Barney a écrit:

je me moquais plutôt du fait qu'il est impossible d'évoquer le moindre sujet ayant trait au racisme avec FDL sans qu'il ne fasse référence aux "heures les plus sombres" etc.

Tu as compté les récurrences du mot nauséabond dans l'entretien de l'autre cruche de Pellerin ?

On pourrait discuter de la fibre sociale de FDL ou du lien profond avec Onfray.

Allons-y. smile

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

Re: Le fil des articles tout pourris

FD a écrit:

L'accent africain

représenter les Africains en costume traditionnel

représenter les Allemands avec des casques à pointe ou les Anglais avec une tasse de thé

un Africain de l'Antiquité vêtu en peau de bête

un Africain de nos jours vêtu à l'occidentale

Ah l'Afrique, ce beau pays. Les africains, ce beau peuple.

It ain’t what you don’t know that gets you into trouble. It’s what you know for sure that just ain’t so.

"Un terroriste ne mérite pas de mourir. Il mérite de vivre l'enfer. A perpétuité. Et seule la déchéance de la nationalité le permet." Greg

237

Re: Le fil des articles tout pourris

Tu préfères que je dise les noirs ?

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

Re: Le fil des articles tout pourris

FDL a écrit:

Tu préfères que je dise les noirs ?

Tu les appelle comme tu veux, à partir du moment où ça ne te gêne pas d'agglomérer des milions de personnes qui ont leurs cultures propres, différentes identités, etc. Au final tu confirmes à merveille le biais que Broz présentait, à tes yeux il y a les anglais, les allemands, les espagnols, les africains (ou les noirs, tu les appelles comme tu veux FDL).

It ain’t what you don’t know that gets you into trouble. It’s what you know for sure that just ain’t so.

"Un terroriste ne mérite pas de mourir. Il mérite de vivre l'enfer. A perpétuité. Et seule la déchéance de la nationalité le permet." Greg

239

Re: Le fil des articles tout pourris

Je ne sais pas qui Goscinny a voulu représenter avec ses personnages noirs : la Nubie, la Numidie ou l'empire du Kanem-Bornu, qui n'existent plus et qui recouvraient plusieurs États (des parties de Tunisie, Maroc, Algérie et Maurétanie pour la Numidie par exemple). Goscinny, produit de son histoire comme l'a dit Broz, présente un type, une représentation : celle qu'il se faisait de l'homme noir africain, sans qu'il pense particulièrement à un Ghanéen, un Zimbabwéen ou un Soudanais. Tout comme il représentait les Allemands avec des casques à pointe (ce ne sont pas les Polonais, les Russes ou les Grecs qui en mettaient, que je sache). Il ne faut pas aller chercher plus loin, hein. Après, il faudra voir ça avec lui (ou son fantôme).

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

Re: Le fil des articles tout pourris

On ne s'est pas compris : l'intention de Goscninny ne m'intéresse pas en la matière. Je ne suis personne pour le juger à la lumière de l'époque actuelle. Je parle uniquement des clichés véhiculés par ses desseins, qui sont majoritairement lus par des gens qui de toute façon ne connaissent pas la biographie des auteurs.

Et oui, les dessins véhiculent des clichés, et notamment celui dans lequel tu es plus ou moins tombé, celle de l'existence d'un "homme africain" (le même qui n'est pas assez entré dans l'Histoire ?) dont on nie toute spécificité au delà du fait qu'il est noir et primitif. Alors certes, il n'y a pas eu d'Astérix en se déroulant dans une région d'Afrique noire, en attendant il n'y a pas un seul personnage noir dans Astérix qui n'échappe à certains clichés en la matière. Ca ne veut pas dire qu'il faut interdire la BD ou bien même la modifier, mais il peut être au moins intéressant d'aborder ces stéréotypes et non de les ignorer. Et lorsqu'on écrit des nouvelles bandes dessinées on peut essayer d'y faire attention.

It ain’t what you don’t know that gets you into trouble. It’s what you know for sure that just ain’t so.

"Un terroriste ne mérite pas de mourir. Il mérite de vivre l'enfer. A perpétuité. Et seule la déchéance de la nationalité le permet." Greg

241

Re: Le fil des articles tout pourris

FDL a écrit:

La contradiction majeure se trouve ici. En admettant qu'il y ait des représentations racistes dans Astérix, comment peut-on émettre un jugement (moral) a posteriori sur une production artistique produit de son temps ? On ouvre la boîte de Pandore : on censure Tintin au Congo ou Fifi Brindacier. Et pourquoi ne pas supprimer le mot nègre qu'on trouve dans la littérature depuis le 16ème siècle ? Puis pourquoi s'arrêter là ? Pourquoi ne pas censurer les représentations "stigmatisantes" de quelque groupe que ce soit ? Que dire de Platon misogyne ? De Lewis Carroll qui aime les petits enfants etc. etc. etc. ?

Mais il est là ton problème, penser que quiconque émet un jugement moral aujourd'hui sur Goscinny. Il est mort depuis longtemps et ce n'est pas lui qui a écrit les derniers albums. Mais il y a un fait : il y a des représentations racistes dans Astérix ; ces représentations déplaisent à des gens. Personne ne parle de censurer Astérix parce qu'Astérix n'a rien à voir avec Tintin au Congo dans le degré de racisme : Tintin au Congo était ouvertement paternaliste et méprisant, Astérix a quelques représentations stéréotypées reloues et tout à fait superflues.

FDL a écrit:

Euh... L'accent africain ne prononce pas ou contourne le son R. Tout comme les Anglais ne prononcent pas les sons AN ou OIN. C'est raciste, ça ?
Pour les vêtements, Astérix n'est pas une œuvre à prétention scientifique. Goscinny et Uderzo ont choisi de représenter les Africains en costume traditionnel comme ceci (c'est Jacob Zuma)
...
pour en faire un type, une image, une représentation, tout comme ils ont choisi de représenter les Allemands avec des casques à pointe ou les Anglais avec une tasse de thé. Quel est le problème ?

Voici venir FDL le linguiste.
Non FDL, en réalité, si peu de langues utilisent [?] ou le [?], les anglais pas plus que la plupart des langues africaines, ça n'empêche pas les "accents africains" de parfaitement maîtriser le [r] et de s'en servir constamment. Est-ce qu'on enlève les R quand on fait parler un Anglais parce que leur prononciation est [?] ? Il n'y a peut-être guère que le créole en Guadeloupe où les R sont presque systématiquement éliminés, mais tu ne vas pas me faire croire que Baba pourrait être antillais. J'ajouterai qu'il n'y a pas d'accent "africain".
Il n'y a pas non plus de costume traditionnel africain. Je me fiche un peu de savoir comment se sape Jacob Zuma, Président d'Afrique du Sud, la représentation des noirs en pagnes en peau de léopard c'est directement dérivé de l'imaginaire colonial et ça ne recouvre strictement aucune réalité historique. Baba est sur ce point parfaitement normal, comme ce nouveau personnage Bigdatha. Mais littéralement tous les autres noirs sont en pagne léopard. C'est grotesque. D'autant que les autres peuples représentés, justement, sont représentés avec des vêtements à la fois inspirés de l'antiquité ET de la modernité (tasse de thé, casque à pointes, comme tu le soulignes fort à propos). Un boubou, tout le monde s'en foutrait.
Donc mon ami FDL, celle-ci va direct dans ma signature.

FDL a écrit:

Il ne perpétue rien du tout. C'est prendre les lecteurs pour de sombres crétins attardés. Je pense que chacun fait la différence entre un Africain de l'Antiquité vêtu en peau de bête et un Africain de nos jours vêtu à l'occidentale.
Cette peur de la perpétuation du racisme par la diffusion d’œuvres artistiques, littéraires, historiques etc. qui contiendraient des clichés racistes ou autres m'a toujours paru extrêmement étonnante car elle revient à considérer l'homme comme un être enfantin, perpétuellement idiot, qui serait incapable de faire de lui-même la part des choses. C'est comme le débat sur la publication de Mein Kampf, c'est exactement la même chose : on s'effraie parce que diffuser ce livre répandrait le nazisme dans la société. C’est fou, quand même. Moi qui pensais que la gauche croyait en l’homme émancipé...

Ben écoute mon pote, je ne vois pas vraiment ce qui pourrait t'avoir fait penser que "L'accent africain ne prononce pas ou contourne le son R", si ce n'est Astérix. Donc je pense que ton post prouve de lui-même ce que tu nies.
Tu sous-estimes grandement l'impact de la culture populaire dans l'imaginaire, en particulier dans l'imaginaire enfantin dont on sait qu'il a un impact déterminant sur toute ta perception du monde par la suite, et sa perpétuation. Eh oui, il y a bien un gusse, un adulte, voire plusieurs adultes, qui a représenté, dans le jeu pour enfants que j'ai mis en photo, l'Africain en pagne et dans une hutte en torchis.

Pourquoi ? L'histoire se passe en Gaule, il n'y avait pas de noirs en Gaule à cette époque.

Il n'y a pas que les noirs qui soient stéréotypés. Les Romains de la BD, dans leur grande majorité, sont couards, pas très futes-futes, ont peur des baffes etc. C'est du racisme anti-italien ?

Ben euh... Rome pratiquait l'esclavage, alimenté en grande partie par les prisonniers de guerre. D'où les esclaves et les galériens. Là encore, je ne vois pas le problème. On aurait pu représenter des noirs libres mais pour ça, il aurait fallu qu'un des albums se déroulât en Afrique noire.

Je ne dis pas qu'il fallait qu'il y ait des noirs en Gaule. Je dis que le faible échantillon dans Astérix permet une analyse complète facile. Et Rome n'a jamais conquis de territoire avec des noirs dedans. Pas un seul. Du coup, qu'est-ce qui te fait penser que c'est normal qu'il y ait une quantité non-négligeable d'esclaves noirs dans la Rome antique, si ce n'est Astérix lui-même, ou la culture populaire en général ?
Et justement, tu me donnes l'occasion de souligner le whitewashing assez remarquable des légions romaines, qui étaient composées de Romains de Rome certes, mais aussi de tous les peuples conquis. On le sait depuis très longtemps, on a trouvé des légionnaires et même des officiers originaires de l'actuelle Syrie en Angleterre, des Berbères, des Grecs... Rome, ce n'est pas l'Italie, c'est tout le bassin méditerranéen. Goscinny le savait très bien, il a organisé tout un album autour de ça, Astérix Légionnaire. Pourtant les Romains sont tous blancs comme des culs, invariablement. Ca aussi c'est un (tout petit !) problème avec Astérix, une représentation paresseuse de plus.
J'ajouterais que les Romains ne soient pas futés, ce n'est pas du racisme anti-Italien, d'autant moins qu'aucun Romain n'a de stéréotype associé à l'Italie moderne.

Il confond numide et nubien, la grande affaire. Goscinny n'était pas un Fernand Braudel non plus.

Mais non seulement ça continue encore aujourd'hui, en plus ton excuse n'est pas terrible parce qu'il y avait de la recherche derrière chaque album.

Comment ça, c'est ma faute ? Je parle de sujets qui me tombent sous la main mais si vous voulez parler d'autres sujets, vous êtes libres, proposez. Moi, je suis ouvert. On peut aussi parler cinéma, théâtre, voyages ou échanger sur les couches nauséabondes du bébé de Greg si ça vous chante.

Tu ressors quand même beaucoup des sujets sur tes marottes à toi, quand même. Or tu sais qu'on est paresseux et dans la réaction. Des fois, c'est un peu relou de devoir assister une nouvelle fois à une diatribe anti-Belkacem ou anti-Taubira (surtout quand on t'a expliqué mille et une fois comment c'est spécieux et mal informé).

"Et sans races, comment peut-on parler de racisme?" - sabaidee, 16/05/2014
"Allez, rince ton visage et enlève la merde dans tes yeux, va lire les commentaires des lecteurs du monde (le monde, hein, pas présent ou national hebdo) et tu percevras le degré d'agacement que suscitent ces associations subventionnées..." - sabaidee, 06/09/2016

"(influence léniniste de la "praxis historique réalisante et légitimée par sa propre réalisation historique effective", au sens hégélien du terme, dans l'action islamiste, au travers de l'état islamique - je n'utilise volontairement pas de majuscule pour cet "état" en ce que je lui dénie toute effectivité historique)" - Greg, 18/07/2016

"Oui oui, je maintiens. Il n'y a rien de plus consensuel que le Point. " - FDL, 28/07/2016

242

Re: Le fil des articles tout pourris

Ah, chiottes, il n'arrive pas à gérer l'alphabet phonétique, ce foutu forum. Pourtant dans la prévisualisation ça marchait. Bref -

si peu de langues utilisent [R] ou le [R à l'envers], les anglais pas plus que la plupart des langues africaines, ça n'empêche pas les "accents africains" de parfaitement maîtriser le [r] et de s'en servir constamment. Est-ce qu'on enlève les R quand on fait parler un Anglais parce que leur prononciation est [r à l'envers] ?

"Et sans races, comment peut-on parler de racisme?" - sabaidee, 16/05/2014
"Allez, rince ton visage et enlève la merde dans tes yeux, va lire les commentaires des lecteurs du monde (le monde, hein, pas présent ou national hebdo) et tu percevras le degré d'agacement que suscitent ces associations subventionnées..." - sabaidee, 06/09/2016

"(influence léniniste de la "praxis historique réalisante et légitimée par sa propre réalisation historique effective", au sens hégélien du terme, dans l'action islamiste, au travers de l'état islamique - je n'utilise volontairement pas de majuscule pour cet "état" en ce que je lui dénie toute effectivité historique)" - Greg, 18/07/2016

"Oui oui, je maintiens. Il n'y a rien de plus consensuel que le Point. " - FDL, 28/07/2016

Re: Le fil des articles tout pourris

Broz a écrit:

Est-ce qu'on enlève les R quand on fait parler un Anglais parce que leur prononciation est [?] ?

Pour les Anglais, la question ne se pose pas vraiment puisque la caricature repose dans leur cas sur d'autres points: la syntaxe (« bouillante eau ») et le lexique (« secouons-nous les mains »). Donc, dans leur cas, adapter en plus la phonétique en supprimant les « r » ou en les transformant en « w » (comme on le voit parfois sur le web), ça ferait un peu too much.

il n'arrive pas à gérer l'alphabet phonétique, ce foutu forum. Pourtant dans la prévisualisation ça marchait. Bref -

Problème connu :-(

Last edited by Isidore Barbeblanche (27-10-2015 18:52:43)

« gnagnagnagna » (FDL)
« gnagnagna google gnagnagna » (Pierre-L)

244

Re: Le fil des articles tout pourris

Je crois que vous méconnaissez un concept super sympa qui s'appelle l'humour. Si vous en êtes rendus à dénicher les moindres signes de racisme supposé (surtout là où il n'existe pas), votre vie ne doit pas être drôle tous les jours. Bien sûr qu'Astérix est rempli de clichés, sur tout et tout le monde. Mais c'est le principe ! Quand vous voyez dans la BD un Anglais boire une tasse de thé, c'est un cliché mais avant tout un anachronisme, donc c'est drôle. Quand vous voyez que les Corses sont paresseux, c'est un cliché, donc c'est drôle. C'est pareil pour les casques à pointe, les accents et les costumes léopard. Il n'y a rien de plus à dire. Quant au fait de se demander si ce serait néfaste pour les enfants car ça véhiculerait des idées nauséabondes blablabla. Cette BD a vendu 325 millions d'albums dans le monde. Cela en fait-il 325 millions de racistes ? Les enfants ou adolescents qui la lisent la prennent pour ce que c'est : une BD. C'est comme les joueurs de jeux vidéos : ce n'est pas parce qu'ils tuent des gens dans les jeux qu'ils vont en tuer en vrai. On fait la part des choses. C'est vraiment prendre les gens pour des demeurés que de se dire qu'ils vont devenir racistes parce qu'ils ont vu dans une BD des costumes léopard.
Pourquoi y a-t-il une quantité non négligeable d'esclaves noirs ? Ben parce que les seuls noirs avec qui les Romains étaient en contact étaient esclaves. Tu l'as toi-même dit : Rome n'a pas colonisé de pays d'Afrique subsaharienne. Dans le film Gladiator, les noirs qu'on voit sont esclaves : Gladiator serait donc un film raciste véhiculant des clichés ?
Sur le fait que les Romains soient tous blancs... Franchement... Tu saurais faire la différence, au dessin, entre un légionnaire romain et un légionnaire d'origine grecque voire berbère ? D'autant plus que les Italiens sont divers aussi : en Sicile, on est plus bronzé qu'en Vénétie. Il faudrait représenter les différentes teintes de blanc par la même occasion ? On pourrait pinailler sur les uniformes aussi. On pourrait dire que le nez de César est un peu trop busqué et qu'il a trop de cheveux alors que le vrai César était chauve. Je répète : c'est une BD, pas une œuvre d'histoire à prétention scientifique. Que Goscinny ait fait des recherches, c'est la moindre des choses pour rendre l’œuvre cohérente mais il n'était pas historien. On se contrefiche que les Romains soient tous blancs : ce sont des caractères, des types. Rome est née en Italie ; les Italiens sont blancs. La BD les représente donc blancs, voilà, il n'y a pas à chercher midi à 14h.

Sur la toute dernière remarque, je ne sais pas quoi dire non plus. Je parle des sujets qui m'intéressent, ce qui me semble assez logique. Je ne vais pas parler de sujets qui ne m'intéressent pas. Donc soyez moins paresseux et ne venez pas me reprocher de traiter ces sujets (que je ne vous oblige pas à lire).

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

Re: Le fil des articles tout pourris

FDL a écrit:

car ça véhiculerait des idées nauséabondes blablabla.

Personne n'a dit nauséabond, ça devient quand même problématique cette obsession.

Cette BD a vendu 325 millions d'albums dans le monde. Cela en fait-il 325 millions de racistes ?

On t'a dit que le fait d'acheter et de lire Asterix fait de toi "un raciste" ? C'est quand même nous prendre pour des imbéciles tu en conviendras.

Les enfants ou adolescents qui la lisent la prennent pour ce que c'est : une BD. C'est comme les joueurs de jeux vidéos : ce n'est pas parce qu'ils tuent des gens dans les jeux qu'ils vont en tuer en vrai. On fait la part des choses. C'est vraiment prendre les gens pour des demeurés que de se dire qu'ils vont devenir racistes parce qu'ils ont vu dans une BD des costumes léopard.

Sauf qu'on a jamais demandé d'interdire Astérix. En revanche, oui, tu peux avoir des biais du fait de tes lectures de jeunesse, comme en attestent les énormités que tu as pu sortir sur ce thread sans sourciller (l'accent africain etc.). Donc oui, ça peut être utile de réflechir cinq minutes aux stéréotypes des bandes dessinées.

Dans le film Gladiator, les noirs qu'on voit sont esclaves : Gladiator serait donc un film raciste véhiculant des clichés ?

Il y a certainement des stéréotypes dans Gladiator, ça ne m'empêche pas de vénérer ce film.

Je parle des sujets qui m'intéressent, ce qui me semble assez logique.

C'est un euphémisme, tu parles des sujets qui t'obsèdent pour en dire à peu près systématiquement la même chose. Je ne te le reproche pas, mais le contenu de tes posts est quand même assez redondant sur bon nombre de threads. Il n'y a guère que le nom des ministres qui change.

It ain’t what you don’t know that gets you into trouble. It’s what you know for sure that just ain’t so.

"Un terroriste ne mérite pas de mourir. Il mérite de vivre l'enfer. A perpétuité. Et seule la déchéance de la nationalité le permet." Greg

246

Re: Le fil des articles tout pourris

Barney a écrit:

Personne n'a dit nauséabond, ça devient quand même problématique cette obsession.

Miroir magique.

On t'a dit que le fait d'acheter et de lire Asterix fait de toi "un raciste" ? C'est quand même nous prendre pour des imbéciles tu en conviendras.

Astérix véhicule des clichés racistes et oriente les lecteurs, je cite Broz : "Juste qu'à sa manière, très banale et diffuse, il contribue à la perpétuation de quelques stéréotypes racistes." Je te cite aussi : "tu peux avoir des biais du fait de tes lectures de jeunesse."
Il contribue à la perpétuation de clichés racistes chez les lecteurs, donc si les lecteurs sont pétris de préjugés racistes, ils sont racistes. Non ?

Donc oui, ça peut être utile de réflechir cinq minutes aux stéréotypes des bandes dessinées.

C'est assez hypocrite. Vous ne réfléchissez pas aux stéréotypes des BD (vous ne vous en sortiriez d'ailleurs pas, puisque les BD comme Astérix sont faites de stéréotypes, c'est le principe), vous réfléchissez aux stéréotypes racistes vis-à-vis des noirs dans Astérix. Si vous étiez cohérents, vous vous scandaliseriez des stéréotypes vis-à-vis des Corses au même titre que les stéréotypes vis-à-vis des Africains.

C'est un euphémisme, tu parles des sujets qui t'obsèdent pour en dire à peu près systématiquement la même chose. Je ne te le reproche pas, mais le contenu de tes posts est quand même assez redondant sur bon nombre de threads. Il n'y a guère que le nom des ministres qui change.

Ce faux procès m'étonne vraiment. C'est quand même le principe de ce forum de parler de sujets d'actualité en fonction de thèmes donnés par les titres des threads. Je les alimente. J'ai beaucoup de centres d’intérêt mais je partage ceux qui, je le sais, susciteront une réaction ou un débat. Je réagis à l'actualité. Qu'y puis-je si Belkacem est obsédée par le genre et Hidalgo par la fête ? Encore une fois, libre à vous d'écrire vos propres messages plutôt que de me reprocher les miens. S'ils m'intéressent, je répondrai. Sinon je me tairai.

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

Re: Le fil des articles tout pourris

FDL a écrit:
Barney a écrit:

Personne n'a dit nauséabond, ça devient quand même problématique cette obsession.

Miroir magique.

Admet que tu es le seul à utiliser le mot "nauséabond" sur ce forum smile

Pour le reste, on tourne en rond, j'ai dit tout ce que j'avais à dire.

It ain’t what you don’t know that gets you into trouble. It’s what you know for sure that just ain’t so.

"Un terroriste ne mérite pas de mourir. Il mérite de vivre l'enfer. A perpétuité. Et seule la déchéance de la nationalité le permet." Greg

248

Re: Le fil des articles tout pourris

Non, il y a Greg aussi, qui a souvent la nausée. Mais il l'utilise au premier degré, moi au second. tongue

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

249

Re: Le fil des articles tout pourris

*soupir*

Je crois que vous méconnaissez un concept super sympa qui s'appelle l'humour. Si vous en êtes rendus à dénicher les moindres signes de racisme supposé (surtout là où il n'existe pas), votre vie ne doit pas être drôle tous les jours.

Ah, l'humour. La fameuse dernière ligne de défense. Dis FDL, tu es un gros con raciste et odieux.
...noooooon je blaaaague, c'est de l'humour, faut bien le prendre. Ce n'est pas sérieux. C'est une parodie.
Voilà ta notion de l'humour, réduite à son essence la plus simple. Désolé de ne pas appeler ça de l'humour. OK, tu sais ce que tu devrais faire : descends dans la rue, trouve un noir, n'importe lequel, montre-lui Duplicatha, et demande-lui si cette représentation est drôle. Répète l'expérience. Et encore. Et encore. Constate qu'il y aura peut-être des gens pour en rire, mais les autres, non. Il y en aura même qui se sentiront blessés. D'ailleurs dans l'article Lilian Thuram te le dit, dans les yeux : ces représentations ne me font pas rire, elles rient de moi et elles me blessent. Pourquoi n'écoutes-tu pas les gens qui te disent "non, ça me blesse" ? Car le fait que certains en rient n'enlève rien au fait que tu t'autorises à dire aux autres qu'ils ne devraient pas se sentir blessés par ton humour.

Un cliché n'est pas spontanément drôle parce que c'est un cliché. Si je dis "les blancs sont des racistes qui ne savent pas différencier les noirs" je dis un cliché, et ce n'est pas drôle.

Cette BD a vendu 325 millions d'albums dans le monde. Cela en fait-il 325 millions de racistes ? Les enfants ou adolescents qui la lisent la prennent pour ce que c'est : une BD. C'est comme les joueurs de jeux vidéos : ce n'est pas parce qu'ils tuent des gens dans les jeux qu'ils vont en tuer en vrai. On fait la part des choses. C'est vraiment prendre les gens pour des demeurés que de se dire qu'ils vont devenir racistes parce qu'ils ont vu dans une BD des costumes léopard.

Et pourtant, FDL, tu as été capable de dire que l'accent Africain ne prononçait pas les R, et que les pagnes léopard étaient une tenue traditionnelle africaine, et tu continues à dire que l'esclavage des noirs en Rome antique avait la moindre réalité. Des clichés basés sur de la culture populaire et qui n'ont aucun fondement, et pourtant qui participent à ta représentation mentale des Africains.
Alors pardonne-moi de dire que si, comme tous les individus sur cette foutue planète, tu as dans ta tête des représentations racistes. Elles ne font pas de toi un supporter de l'apartheid, mais bon sang de bois le racisme n'est pas une valeur binaire. Je n'ai aucun problème à dire que j'ai aussi des représentations racistes, je fais des associations mentales racistes, et tout et tout.
Et tu attribues à des enfants une capacité d'analyse qu'ils n'ont pas. La distinction entre le réel et la fiction n'est pas immédiate, et la fiction informe beaucoup de croyances. Y'a qu'à voir le nombre de gamins qui croient en Dieu et Jésus et tout le tintouin. Et le nombre d'adultes. Alors non, si tu as huit ans tu ne vas pas croire en lisant Astérix que tel ou tel palais a été construit grâce à la potion magique et que c'est à cause d'Obélix qu'il n'y a plus de nez sur le Sphinx, mais tu vas peut-être croire que Cléopâtre était effectivement une harpie colérique et capricieuse, qu'il y a des labyrinthes dans les pyramides, et que les Egyptiens portent la coupe au bol. Et d'Astérix Gladiateur, tu vas peut-être retirer que les noirs étaient uniquement des esclaves issus de peuplades vêtues de pagnes en léopard, et que c'est une tenue traditionnelle. Et qu'ils ne prononcent pas les R.

Rome est née en Italie ; les Italiens sont blancs. La BD les représente donc blancs, voilà, il n'y a pas à chercher midi à 14h.

Tu incites à la paresse intellectuelle dans la création culturelle. Tsk tsk.

"Et sans races, comment peut-on parler de racisme?" - sabaidee, 16/05/2014
"Allez, rince ton visage et enlève la merde dans tes yeux, va lire les commentaires des lecteurs du monde (le monde, hein, pas présent ou national hebdo) et tu percevras le degré d'agacement que suscitent ces associations subventionnées..." - sabaidee, 06/09/2016

"(influence léniniste de la "praxis historique réalisante et légitimée par sa propre réalisation historique effective", au sens hégélien du terme, dans l'action islamiste, au travers de l'état islamique - je n'utilise volontairement pas de majuscule pour cet "état" en ce que je lui dénie toute effectivité historique)" - Greg, 18/07/2016

"Oui oui, je maintiens. Il n'y a rien de plus consensuel que le Point. " - FDL, 28/07/2016

Re: Le fil des articles tout pourris

Ce débat me paraît profondément mal posé. Broz et Barney vous tombez dans une variante de la critique que faisait Proust dans son Contre Sainte-Beuve. A savoir que vous jugez l'oeuvre à l'aune de son contexte ce qui est aussi stupide que de la juger à l'aune de son auteur. Il faut comprendre l'oeuvre dans l'oeuvre et ne pas lui poser a posteriori des grilles de lectures aussi pauvres intellectuellement que "la représentation est raciste car Duplicatha est représenté avec une peau de bête". Ca reviendrait à dire que Cohen est antisémite lorsqu'il décrit les trois valeureux ?? C'est grotesque et j'espère que vous vous en rendez compte.

Oui Astérix est une oeuvre profondément caricaturale car c'est une bande comique qui fonctionne justement sur ce ressort. Cela n'a aucun sens d'y voir des représentations racistes car il n'y a pas de hiérarchie des races, pas d'infériorité du noir par rapport au blanc. Goscinny joue sur les clichés pour faire naître le comique, et par définition ces clichés sont naturellement une déformation de la réalité. C'est vrai pour les Allemands avec les casques à pointe, les Anglais avec leur thé, les Corses feignants, les Espagnols susceptibles, etc. D'ailleurs dans le domaine des Dieux le cœur de la caricature porte sur l'émergence des droits sociaux avec Duplicatha comme chef de file victorieux des syndicalistes du bâtiment. Votre contre-sens est en ceci éclairant car, comme je l'ai déjà dit à Broz et Barney, vous êtes obsédés par des représentations racistes et en oubliez la question sociale, mise en avant ici par Goscinny avec quelques éléments de gag sur l'accent et les tenues.

Vous admettez vous-mêmes d'ailleurs ne pas y connaître grand chose en bd, mais pour reprendre votre critique des représentations racistes dans la bd des années 70, il suffit de prendre comme exemple Alix où le second personnage est un noir. Alix est une oeuvre profondément réaliste avec un incroyable souci du détail. De fait il ne caricature aucun peuple car ce n'est pas le ressort de l'oeuvre. Ca ne fait donc aucun sens de lire Astérix comme Alix, ce que vous faites pourtant ici.


Broz a écrit:

Ah, l'humour. La fameuse dernière ligne de défense. Dis FDL, tu es un gros con raciste et odieux.
...noooooon je blaaaague, c'est de l'humour, faut bien le prendre. Ce n'est pas sérieux. C'est une parodie.
Voilà ta notion de l'humour, réduite à son essence la plus simple. Désolé de ne pas appeler ça de l'humour. OK, tu sais ce que tu devrais faire : descends dans la rue, trouve un noir, n'importe lequel, montre-lui Duplicatha, et demande-lui si cette représentation est drôle. Répète l'expérience. Et encore. Et encore. Constate qu'il y aura peut-être des gens pour en rire, mais les autres, non. Il y en aura même qui se sentiront blessés. D'ailleurs dans l'article Lilian Thuram te le dit, dans les yeux : ces représentations ne me font pas rire, elles rient de moi et elles me blessent. Pourquoi n'écoutes-tu pas les gens qui te disent "non, ça me blesse" ? Car le fait que certains en rient n'enlève rien au fait que tu t'autorises à dire aux autres qu'ils ne devraient pas se sentir blessés par ton humour.

Un cliché n'est pas spontanément drôle parce que c'est un cliché. Si je dis "les blancs sont des racistes qui ne savent pas différencier les noirs" je dis un cliché, et ce n'est pas drôle.

Mais qui décide de ce qui est drôle de ce qui ne l'est pas ? Qui fait la liste ? Toi Broz ?

En gros dès qu'on vexe quelqu'un on ne peut plus rien dire ? Mais alors il n'y a plus d'humour possible ou seulement sur les électeurs fn dans les émissions de radio de France Inter ?

Donc Charlie Hebdo c'est drôle ou pas ? Les caricatures du Prophète ? J'imagine que tu étais Charlie, et pourtant Charlie est beaucoup plus trash qu'Astérix. Donc il faut censurer Charlie ?

Franchement pour des gens qui se disent progressifs et ouverts, je vous trouve curieusement très portés sur la censure avec ce tout qui vous dérange.
Je ne voudrais pas vivre dans votre monde, avec vos codes et vos prescriptions.

C'est d'autant plus ridicule que vous vous faîtes les porte-drapeaux de gens qui ne vous ont rien demandé. J'ai lu un reportage sur le Monde Afrique qui est allé au Congo pour voir comment Tintin y était percu. Eh bien selon l'article il semble que les Congolais ont beaucoup plus d'humour que vous et considèrent l'oeuvre comme étant avant tout ce qu'elle est: une bd comique. Tintin y fait un carton sous forme de produits dérivés et les gens interviewés n'y voyaient aucun problème. Ce qui me fait croire que le problème ne vient pas tant des oeuvres qu'un agenda politique qu'il est bon de servir à toutes les sauces