Re: Gouvernement Valls : du tonus et du panache pour un PM jeune et énergique

Je m'insurge! Harlem Desir est un fin technicien des institutions européennes, doté d'un grand sens de l'éthique et d'une probité sans faille. C'est une excellente nomination.

It ain’t what you don’t know that gets you into trouble. It’s what you know for sure that just ain’t so.

"Un terroriste ne mérite pas de mourir. Il mérite de vivre l'enfer. A perpétuité. Et seule la déchéance de la nationalité le permet." Greg

52

Re: Gouvernement Valls : du tonus et du panache pour un PM jeune et énergique

Tu fais bien le Greg, Barney. ;)

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

Re: Gouvernement Valls : du tonus et du panache pour un PM jeune et énergique

Broz a écrit:

la baisse des cotisations vers le salaire net, je ne suis pas ultra-sûr que ce soit une bonne idée, rpc (dieu ait son âme) t'avait plutôt bien démonté à l'époque et il y a fort à parier qu'en plus les baisses des cotisations serviront plus tard à justifier des augmentations de la durée de cotisation.

RPC condamnait l'usage d'une hausse de TVA dans le mécanisme global proposé à l'époque.

La hausse de TVA a eu lieu, elle est faible et a été répartie entre les différents taux. Compte-tenu du faible niveau d'inflation actuelle, cette hausse de la TVA ne sera que faiblement ressentie.

En revanche je reste convaincu que c'est la bonne équation que de transférer une partie des cotisations vers le salaire net, tout en diminuant certaines cotisations patronales (au SMIC et cotis "famille"). Il y a à la fois gain de marges pour l'entreprise et gain de pouvoir d'achat pour le salarié. Façon de rendre aux travailleurs le fruit des économies budgétaires et de la réduction du déficit.

"Sapere aude, aie le courage de te servir de ton propre entendement."(E. Kant)
"Le secret douloureux des Dieux et des Rois, c'est que les hommes sont libres" (Jupiter à Egisthe in Les Mouches de Sartre)

Re: Gouvernement Valls : du tonus et du panache pour un PM jeune et énergique

Devant le collège des dénonciations posturières d'hier et d'aujourd'hui, on se dit vraiment qu'une trop grande part des politiciens français sont incorrigibles...

Les Français demandent des réformes, un redressement qui ne perd pas de vue l'impératif de justice.... On engage ces réformes, avec une détermination jamais vue jusque là et voilà tant de politiques inquiets, voire a priori en colère, qu'un gouvernement puisse réussir à répondre à la demande des Français ! Il faut donc taper fort, dire tout et surtout n'importe quoi, que l'on soit de droite ou de gauche, pour créer un premier barrage à la volonté du Premier Ministre dans sa dynamique réformatrice. Une pièce déjà vue, déjà entendue, jouée et rejouée...

Les uns dénoncent comme si souvent toute économie en dépense, surjouant le discours tribunicien, alors que nul n'a été pris par surprise : ça fait des années que chacun sait et que tout le monde dit qu'il faut réduire les dépenses publiques. Le Président a fixé les objectifs de façon claire et répétée depuis 2 ans et tout le monde prend une part de l'effort. Les plus modestes bénéficieront d'ailleurs de protections particulières dans cet ensemble de réformes (dégel du barême de l'IR et hausse de la décôte d'IR pour ceux qui sont entrés dans le champ imposable suite à une mesure décidée en 2011, le SMIC et minimas sociaux ne seront pas affectés, etc.). Et la gauche n'est pas en reste avec l'offensive d'Arnaud Montebourg sur le double front de la politique industrielle et de l'inflexion de la politique monétaire européenne.

Et la droite, toujours aussi terrifiée que Valls réussisse en 2 ans là où ils ont lamentablement échoué en 10 ans au pouvoir, dénonce au choix l'insuffisance des mesures (ce qui est cocasse au vu de l'absence de réforme structurelle et de la dégradation sans précédent de la situation financière de l'Etat sous leur gouvernement) mais aussi, pour d'autres responsables UMP, leurs excès, en chœur avec la gauche de la gauche (ce qui est assez burlesque mais la comédie républicaine française réserve toujours des surprises)...

Le sentiment laissé devant ce spectacle est que tous les contempteurs essayent à bons comptes de faire de la politique politicienne, prendre une position forte pour être entendu dans les médias et fédérer autour d'eux opposants et indécis alors que l'on sait bien que l'on ne coupera pas à une trajectoire de dépenses publiques pour passer de 57% du PIB à 56, 55 voire 53, pour passer de 4,3 à 3% de déficit, à une maîtrise des dépenses globales qui permettent de réduire la pression fiscale et sociale sur les particuliers qui supportent l'un des taux de prélèvements obligatoires les plus élevés du monde et les entreprises françaises qui connaissent le taux de marge le plus réduit des pays occidentaux.

Il est politiquement (ou "politiciennement") dangereux, pour tous ceux qui ne sont pas en responsabilité, qu'un gouvernement réussisse dans ce pays. C'est là la tragédie politique de la France des 30 dernières années.

Nous avons eu hier, avec le concert pavlovien des pleurs et des dénonciations des responsables politiciens, une caricature des raisons qui font que la France ne parvient pas à se réformer depuis des décennies : des stratégies de promotion politique court-termistes qui font feu de tout bois pour s'opposer pour exister, et qui vont jusqu'à s'opposer à ce qu'ils savent que la France doit faire pour faire un peu de mousse médiatique et, le croient-ils, affaiblir celui qui risque de leur faire beaucoup d'ombre s'il réussit son pari réformateur pour la France. Hors du champ politicien, la même logique de barrage résulte en une situation où l'intérêt général est dévoré par l'armée des intérêts personnels et catégoriels entièrement tournés vers la conservation des avantages acquis.

Alors j'espère que Manuel Valls ne reculera pas dans son immense courage politique et je suis certain qu'une majorité de Français soutient cette nouvelle dynamique engagée, agacée par cette "coalition du blocage".

"Sapere aude, aie le courage de te servir de ton propre entendement."(E. Kant)
"Le secret douloureux des Dieux et des Rois, c'est que les hommes sont libres" (Jupiter à Egisthe in Les Mouches de Sartre)

Re: Gouvernement Valls : du tonus et du panache pour un PM jeune et énergique

Tiens, je constate que j'étais sur la même ligne que l'édito du Monde d'hier...

Halte aux jeux de rôles débilitants

LE MONDE | 17.04.2014 à 12h54 • Mis à jour le 17.04.2014 à 21h24
Abonnez-vous


Editorial du Monde. Le débat politique français est exaspérant, pathétique ou, si l’on a mauvais esprit, cocasse. L’annonce, mercredi 16 avril, par le premier ministre, des grandes lignes du plan d’économies de 50 milliards d’euros sur trois ans qu’il entend réaliser en a offert une nouvelle démonstration.

Tout le monde sait que la France vit au-dessus de ses moyens depuis quarante ans : depuis 1974, aucun budget n’a été voté ne serait-ce qu’à l’équilibre. Tout le monde sait que ces déficits annuels ont fini par accumuler une dette publique qui approche désormais les 2 000 milliards d’euros, et que les intérêts de cette dette nous coûtent, chaque année, quelque 45 milliards d’euros. Personne n’ignore que, dans une situation comparable, n’importe quel ménage ou entreprise aurait, depuis longtemps, mis la clef sous la porte.

Et que se passe-t-il lorsqu’un premier ministre, Manuel Valls en l’occurrence, dévoile un plan d’économies consistant – et évidemment douloureux ? Ce sont des cris d’orfraie de tous côtés. Inacceptable, irréaliste et irréalisable, entend-on dans les rangs socialistes, où l’on semble avoir déjà oublié que le président de la République avait annoncé cet indispensable effort le 14 janvier. Insuffisant, flou et pas assez courageux, clame-t-on à droite, où l’on n’est jamais aussi disposé à proposer de radicales « réformes de structures » que quand on est dans l’opposition.

Bref, dès qu’il s’agit de réduire – ou plus exactement de tenter de réduire – les dépenses de l’Etat, des collectivités locales ou de l’Etat-providence, ce n’est jamais ni le bon moment, ni la bonne méthode, ni la bonne politique. Toujours moins, implorent les uns ; toujours plus, réclament les autres.

N’est-il pas temps de sortir de ces jeux de rôles débilitants ? Il est légitime d’interroger le gouvernement sur le détail de bon nombre des économies annoncées, notamment celles qui concernent le train de vie de l’Etat. Légitime également de se demander si l’effort sera suffisant, dès lors qu’il ne couvre pas les baisses de charges et d’impôts prévues par le pacte de responsabilité.

Légitime encore de constater que ce tour de vis sans précédent ne dispensera pas de réformes plus profondes sur l’organisation de l’Etat ou des collectivités territoriales. Il est enfin logique que les catégories de Français les plus touchées par ce plan – au premier rang desquelles les fonctionnaires et les retraités, ce qui fait beaucoup de monde – trouvent la pilule très amère.

Mais on ne peut dénier au premier ministre la détermination de commencer à faire le « sale boulot ». Et dans la pire situation : un président aux abois, une majorité déboussolée, des Français déprimés ou en colère, qui n’accordent plus guère de crédit aux gouvernants. Reste, pour Manuels Valls, à préciser son plan, amorcer des réformes à plus long terme, expliquer sans relâche et convaincre. Il a tout à y gagner. Ou tout à y perdre.

"Sapere aude, aie le courage de te servir de ton propre entendement."(E. Kant)
"Le secret douloureux des Dieux et des Rois, c'est que les hommes sont libres" (Jupiter à Egisthe in Les Mouches de Sartre)

Re: Gouvernement Valls : du tonus et du panache pour un PM jeune et énergique

Voila !

Exclusif.
Déficit : les Français approuvent le plan d'économies de Valls

Olivier Beaumont | Publié le 19.04.2014, 06h28


Agrandir le texte Diminuer le texte Imprimer l'article Tout leParisien.fr sur votre mobile

Au-delà des turbulences actuelles, François Hollande peut au moins se dire que la feuille de route qu'il vient de confier à Manuel Valls pour dégager 50 milliards d'économies est comprise par une majorité des Français.

Bien que critiqué par une partie de la gauche -- et jugé timoré et inefficace par la droite --, le plan Valls est en revanche approuvé par les Français : 50 % des personnes interrogées ont été « convaincues » par ses propositions, révèle notre sondage.

Plus surprenant, si l'on regarde dans le détail ces mesures d'économies annoncées, certaines sont carrément plébiscitées par les Français en général, et les sympathisants de gauche en particulier. Comme la réduction du nombre de fonctionnaires -- sauf dans l'éducation nationale, la sécurité et la justice --, approuvée par 73 % des sondés, mais aussi la baisse des dépenses de l'assurance maladie (59 % des Français, et 60 % d'approbation à gauche), le gel du salaire des fonctionnaires (57 %) et le gel des prestations sociales.

Reste un sujet qui, lui, fait au contraire la quasi-unanimité contre lui, c'est le gel des pensions de retraite : 69 % des Français y sont hostiles. « Cela montre que, si la majorité des Français acceptent aujourd'hui une réforme des retraites, le gel des pensions est la mesure la moins populaire, décrypte Céline Bracq, de BVA. Nos concitoyens préfèrent donc travailler plus (NDLR : en l'occurrence plus longtemps) que gagner moins. »

Le Parisien

"Sapere aude, aie le courage de te servir de ton propre entendement."(E. Kant)
"Le secret douloureux des Dieux et des Rois, c'est que les hommes sont libres" (Jupiter à Egisthe in Les Mouches de Sartre)

57

Re: Gouvernement Valls : du tonus et du panache pour un PM jeune et énergique

50% des Français approuvent des mesures de droite. Dans le même sondage, 46% ne l'approuvent pas (la gauche, en fait).

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

Re: Gouvernement Valls : du tonus et du panache pour un PM jeune et énergique

Greg a écrit:

Et la droite, toujours aussi terrifiée que Valls réussisse en 2 ans

C'est sans doute pour ça qu'Hollande, pas aussi optimiste sinon caricatural que toi, a dit qu'il n'aurait pas de raison de se représenter si le chômage ne baissait pas dans les deux ans...

59

Re: Gouvernement Valls : du tonus et du panache pour un PM jeune et énergique

Hahaha ! Complètement timbrée, la Royal :

Le Point a écrit:

EXCLUSIF. Ségolène Royal interdit les décolletés dans son ministère

Des consignes orales draconiennes ont été mises en place depuis que Ségolène Royal s'est installée dans son ministère... Ça ne rigole pas !

Ségolène Royal, nouvelle ministre de l'Écologie, est entrée au gouvernement à la faveur du remaniement.

L'installation de Ségolène Royal à l'hôtel de Roquelaure, siège du ministère de l'Écologie, a jeté un froid sur le personnel. En cause, des consignes ont été passées qui forment une sorte de code de conduite en vue de respecter l'étiquette. Le caractère draconien des messages apparaît à beaucoup comme hors norme. Ainsi, il est exigé du personnel féminin une tenue décente avec "interdiction des décolletés", indique une source à l'hôtel de Roquelaure. En vérité, le personnel n'avait pas vraiment besoin de ce rappel pour adopter une tenue tout ce qu'il y a de plus décente...

Contactée par Le Point.fr, Ségolène Royal indique qu'il s'agit d'un "règlement intérieur sur proposition des services qui est destiné à l'interne et ne donne pas lieu à commentaires externes". Les cancans vont pourtant bon train dans les couloirs de cet hôtel particulier du 7e arrondissement de Paris, édifié en 1722 par le maréchal de Roquelaure...

L'huissier annonce la ministre, on se lève !

Toujours selon le personnel, la "dame de fer" de la région Poitou-Charentes se déplacerait dans les couloirs du ministère précédée d'un huissier qui l'annonce, de sorte que le personnel doit se lever sur son passage. Il est également défendu au personnel de fumer dans la cour et le jardin en présence de la ministre. Lorsque la ministre déjeune dans son salon, les membres de son cabinet ne doivent pas emprunter le couloir adjacent pour cause de nuisances sonores. Si bien que, pour atteindre la salle dite de "la popote", il ne faut pas traîner : les conseillers ministériels doivent s'y hâter avant que la ministre ne pénètre dans son salon. Tant pis pour les retardataires, "la popote" leur sera inaccessible.

Par ailleurs, Ségolène Royal a mis en place le co-working. Traduction concrète : aucun bureau ne doit être occupé par une seule personne, en dehors du sien. Il faut être au moins deux afin de co-worker. Cette règle s'applique à Jean-Louis Bianco, son conseiller spécial, qui partage son bureau avec son chargé de mission...

Le fait du prince

Enfin, une dernière règle un peu curieuse : la permission de dormir dans la cabane de l'hôtel particulier qui abrite les officiers de sécurité ou les chauffeurs a été réglementée. Ainsi, le chauffeur de Frédéric Cuvillier, le secrétaire d'État aux Transports, n'a pas le droit d'y passer la nuit lorsque ce dernier est absent de Paris. "Cette interdiction n'a guère de sens, le chauffeur de Cuvillier habite Boulogne... C'est donc des déplacements en plus lorsqu'il faut aller chercher Cuvillier à l'aéroport", nous explique-t-on à l'intendance de l'hôtel de Roquelaure.

Les principes rigoureux mis en place au ministère de l'Écologie tranchent avec l'atmosphère de laisser-aller de la gauche au pouvoir. Le swap Jouet-Lemas à la Caisse des dépôts, les recasages en tout genre (Dominique Voynet, Harlem Désir...), sans parler de l'affaire Morelle, viennent parasiter le message du gouvernement au moment où celui-ci demande aux Français (les retraités, les fonctionnaires, les collectivités locales) des efforts supplémentaires...

http://www.lepoint.fr/politique/emmanue … 9_1897.php

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

60

Re: Gouvernement Valls : du tonus et du panache pour un PM jeune et énergique

J'aime beaucoup : le départ du type était, je cite, prévu de longue date, mais il a été, je re-cite, prévenu dans l'après-midi. 404 error ?

http://www.lefigaro.fr/politique/le-sca … entale.php

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

61

Re: Gouvernement Valls : du tonus et du panache pour un PM jeune et énergique

On savait déjà ce que valaient les démentis de la mère Royal, on en a la confirmation :

http://www.lefigaro.fr/politique/le-sca … nement.php

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

62

Re: Gouvernement Valls : du tonus et du panache pour un PM jeune et énergique

Hier, je disais à une de mes collègues : tiens, c'est bizarre, cela fait longtemps qu'on n'a pas entendu la mère Royal. Elle doit préparer un coup.
Bingo !

Le Figaro a écrit:

Royal dénonce le «mépris» de ses collègues du gouvernement

Ségolène Royal n'en peut plus des critiques venues de son propre camp. Dans Paris Match, elle contre-attaque et met en garde ses collègues. Elle évoque les «boules puantes», de la «condescendance» et du «mépris» de la part de certains ministres dont elle tait les noms.

L'ancienne candidate à la présidentielle parle des «procès en incompétence» qui lui seraient faits au sein d'une classe politique «majoritairement composée de machos sûrs de leur bon droit». Ce qui n'est pas de nature à l'arrêter. «Ceux qui veulent me museler se trompent. Oui, je parle. C'est ma liberté et je la garderai quoi qu'il arrive», poursuit-elle. «Et si j'ai envie de dire autre chose que ce qui est convenu, je le dirai».

Dans l'hebdomadaire, la ministre s'en prend frontalement à Michel Sapin sur l'écotaxe et à Arnaud Montebourg, sur le dossier Alstom. Sur ce sujet, elle défie aussi au passage au président de la République, en prenant position en faveur de la solution General Electric. Elle assure pourtant être en «phase politique» avec François Hollande.

Et la ministre défend sa position au sein de l'équipe gouvernementale. «Je suis à ma place, enfin», dit-elle. «En politique, il ne faut pas attendre. Il faut réclamer. Faire valoir son bon droit», raconte celle qui s'est tenue à l'écart du gouvernement pendant les deux premières années du quinquennat.

Ce mercredi matin, un député de l'opposition, Hervé Mariton, a parlé de son «incompétence crasse», sur RMC. «Je fais mon travail. Le reste, je m'en fiche. Je n'ai pas de temps à perdre», souligne Ségolène Royal. «Je suis à ce poste parce que je suis compétente. Peut-être même la plus compétente». Ses collègues sont prévenus.

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

Re: Gouvernement Valls : du tonus et du panache pour un PM jeune et énergique

http://www.lesechos.fr/economie-politiq … 671456.php

On passe enfin aux baisses d'impôts. Excellente décision à mes yeux. Après une première phase de hausse (a priori nécessaire pour rétablir les comptes publics mais calibrée d'une façon qui a entraîné un moindre recouvrement par rapport aux projections), il était temps de lancer une nouvelle stratégie de signaux positifs, visant à rendre manifeste et rapidement palpable des hausses de pouvoir d'achat pour stimuler la demande et susciter une activation des décisions d’investissements du côté de l'offre.

En 2013, les rares baisses d'impôts décidées dans la LF2014 ne concernaient que les entrepreneurs (ou les JEI), afin de préserver l'attractivité de la place "entrepreneuriale" française (mesures obtenues à l'issue des assises de l’entrepreneuriat). Les budgétaires purs se mordent toujours la langue lorsqu'on prend de telles décisions de baisses d'impôts car ils voient d'abord et avant tout la baisse de recettes induite à court-terme. Pourtant, dans une approche économique de court et moyen terme, il y a tout lieu de croire que des baisses bien ciblées sont de nature à générer des excédents de recettes supplémentaires compensant les pertes de recettes nominales à court-terme induites par les mesures de baisses d'impôts (Courbe de Laffer inversée).

Ces nouvelles mesures, mises en œuvre dès 2014, et combinées aux baisses de charges du Pacte de responsabilité, ainsi que des transfert de pouvoir d'achat de certaines cotisations sociales vers le salaire net, me semblent constituer un bon cocktail pour redonner confiance et initier de nouveaux cycles de hausse de la demande et des investissements.

"Sapere aude, aie le courage de te servir de ton propre entendement."(E. Kant)
"Le secret douloureux des Dieux et des Rois, c'est que les hommes sont libres" (Jupiter à Egisthe in Les Mouches de Sartre)

Re: Gouvernement Valls : du tonus et du panache pour un PM jeune et énergique

Ah oui, tout était donc planifié depuis le début.

"Et sans races, comment peut-on parler de racisme?" - sabaidee, 16/05/2014
"Allez, rince ton visage et enlève la merde dans tes yeux, va lire les commentaires des lecteurs du monde (le monde, hein, pas présent ou national hebdo) et tu percevras le degré d'agacement que suscitent ces associations subventionnées..." - sabaidee, 06/09/2016

"(influence léniniste de la "praxis historique réalisante et légitimée par sa propre réalisation historique effective", au sens hégélien du terme, dans l'action islamiste, au travers de l'état islamique - je n'utilise volontairement pas de majuscule pour cet "état" en ce que je lui dénie toute effectivité historique)" - Greg, 18/07/2016

"Oui oui, je maintiens. Il n'y a rien de plus consensuel que le Point. " - FDL, 28/07/2016

65

Re: Gouvernement Valls : du tonus et du panache pour un PM jeune et énergique

Haha ! Cette Filippetti a tout pour plaire. En dehors de son incompétence notoire à laquelle on est habitué (dernière preuve en date : la façon catastrophique dont elle gère l'affaire du musée Picasso) et ses goûts musicaux douteux (l'ordre des Arts et des lettres à Shaka Ponk...), c'est aussi une femme élégante, classe, reconnaissante (cf. son tweet sur la mère Royal qui handicape Flanby), honnête, de bonne foi (cf. ses explications dans l'affaire du même tweet : il s'agissait d'un piratage de son compte (sic) ou bien celles visant à justifier ses fautes d’orthographe : "ce n'est pas de ma faute, c'est mon équipe qui a twitté (re-sic) ) et altruiste :

Le Figaro a écrit:

Aurélie Filippetti empêche Fleur Pellerin de fouler le tapis rouge de Cannes

LE SCAN - Selon Le Canard Enchaîné, la ministre de la Culture n'a pas voulu que sa collègue secrétaire d'État au Commerce extérieur monte les marches à ses côtés.

Aurélie Filippetti ne veut pas être concurrencée par une secrétaire d'État. Fleur Pellerin, qui est chargée du commerce extérieur, était à Cannes le week-end dernier pour soutenir l'exportation des films français. Mais pour la ministre de la Culture, hors de question de partager la photo sur les célèbres marches cannoises, rapporte Le Canard enchainé.

Les deux femmes étaient invitées samedi à fouler le tapis rouge du Palais des Festivals pour assister à l'avant première du film Saint Laurent de Bertrand Bonello.

Aussitôt informée de l'arrivée de Fleur Pellerin, Aurélie Filippetti a appelé la directrice de cabinet de Manuel Valls pour trancher le litige. Celle-ci est intervenue en faveur de la locataire de la rue de Valois. Habillée en smoking Saint Laurent, Aurélie Filippetti a pu gravir les marches accompagnée de Léa Seydoux, Salma Hayek et de ... Julie Gayet.

Quant à Fleur Pellerin, selon le Canard, elle est entrée par l'entrée de service, loin des photographes.

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

66

Re: Gouvernement Valls : du tonus et du panache pour un PM jeune et énergique

Hahaha ! Désir interdit de réunion à l’Élysée. Sublime !

http://www.lefigaro.fr/politique/le-sca … elysee.php

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

67

Re: Gouvernement Valls : du tonus et du panache pour un PM jeune et énergique

Je remarque que notre ministre des Affaires étrangères bien aimé a un agenda très chargé et qu'il dépense son temps précieux à des choses très utiles. Après avoir fait l'hôte d'accueil à l'aéroport de Roissy, voici qu'il "sensibilise" les présentateurs météo...

http://www.lefigaro.fr/politique/le-sca … atique.php

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

68

Re: Gouvernement Valls : du tonus et du panache pour un PM jeune et énergique

Complètement irresponsable... Comment vérifiera-t-on qu'il s'agit bien de covoiturage ? C'est donc tout ce qu'ils ont trouvé ?

Le Figaro a écrit:

Rouler sur la bande d'arrêt d'urgence (Cuvillier)

Selon RTL, le secrétaire d'État chargé des Transports, de la Mer et de la Pêche Frédéric Cuvillier a déclaré vouloir autoriser la circulation sur la bande d'arrêt d'urgence aux bus, taxis et covoiturage si celle-ci était suffisamment large, et ce afin d'éviter les embouteillages.

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

Re: Gouvernement Valls : du tonus et du panache pour un PM jeune et énergique

Pas d'accord avec toi. Pour une fois que la gauche réfléchit à une mesure favorisant la fluidité de circulation...
Tu t'es déjà retrouvé bloqué des heures sur l'autoroute avec une magnifique voie vide juste à côté qui te zyeute ?

Concernant les questions de sécurité, toute voiture qui aujourd'hui est en panne sur la bande d'arrêt d'urgence doit poser un panneau 30m derrière elle et de plus, je crois comprendre que l'ouverture d'une telle bande à certains véhicules sera limitée aux situations d'embouteillages. J'attends de voir.

"Sapere aude, aie le courage de te servir de ton propre entendement."(E. Kant)
"Le secret douloureux des Dieux et des Rois, c'est que les hommes sont libres" (Jupiter à Egisthe in Les Mouches de Sartre)

70

Re: Gouvernement Valls : du tonus et du panache pour un PM jeune et énergique

Greg a écrit:

Tu t'es déjà retrouvé bloqué des heures sur l'autoroute avec une magnifique voie vide juste à côté qui te zyeute ?

Oui. Et ? Je repose ma question : comment vérifier si les voitures qui prendront la bande d'arrêt d'urgence font du covoiturage ? Si l'on permet ça, c'est encourager n'importe qui à prendre la bande d'arrêt d'urgence, qui n'en sera du coup plus une. Quant aux bus, je n'en vois pas beaucoup sur l’autoroute...
Je ne suis pas contre la réflexion sur les mesures favorisant la fluidité de la circulation, bien au contraire. Mais la réflexion doit aboutir à des mesures intelligentes.

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

71

Re: Gouvernement Valls : du tonus et du panache pour un PM jeune et énergique

Après avoir joué à l’agent d'accueil dans un aéroport, Fabius pose en monsieur météo. Bien bien. Mais je ne pas comprends pourquoi cette bande de clowns qui représente notre classe politique se demande encore pourquoi elle est déconsidérée aux yeux des Français. La réponse est pourtant là, sous leurs yeux et ils ne la voient pas.

http://www.leparisien.fr/politique/le-p … 933257.php

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

72

Re: Gouvernement Valls : du tonus et du panache pour un PM jeune et énergique

Flanby en janvier 2012 a écrit:

Mon adversaire, c'est le monde de la finance.

Valls en juin 2014 a écrit:

Nous avons besoin de la finance.

http://media.paperblog.fr/i/395/3959266/perplexite-L-9XsSPO.jpeg

http://www.lefigaro.fr/politique/le-sca … inance.php

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

73

Re: Gouvernement Valls : du tonus et du panache pour un PM jeune et énergique

Petite devinette. Qui a dit :

[Le gouvernement de François Hollande est] une équipe composée pour moitié de brêles qui aurait été parfaite pour le début des années 80, quand la crise était encore gérable.

?

On ne triche pas !

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

74

Re: Gouvernement Valls : du tonus et du panache pour un PM jeune et énergique

Bon, comme personne n'a trouvé, il s'agissait de Strauss-Kahn.

Sinon, Royal (qui, au passage, utilise des avions de l’État pour des déplacements privés : http://www.parismatch.com/Actu/Politiqu … ve-570620) essaye de recaser à la tête de la RATP (rien que ça) un membre de son cabinet condamné par la justice pour infraction à la législation du travail : http://www.atlantico.fr/decryptage/sego … XJOddgR.99

Mais bon, comme le dirait Greg, droit à l'oubli, il a payé sa dette. 42 000 euros tout de même. Donc pas de problème.

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

75

Re: Gouvernement Valls : du tonus et du panache pour un PM jeune et énergique

Ça travaille dur à l'Assemblée. Des députés et même un ministre (l'inénarrable Le Guen, encore lui) préfèrent regarder le foot plutôt que d'examiner le projet de loi de finances rectificative. Mais peut-être que ce sujet est secondaire...

http://www.lefigaro.fr/politique/le-sca … emblee.php

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

Re: Gouvernement Valls : du tonus et du panache pour un PM jeune et énergique

Interview sans fioriture ni concession de Manuel Valls. Discours de vérité et réformisme assumé. Il incarne à mes yeux ce que la France attendait depuis bien longtemps.

Manuel Valls : «Je veux sortir la France de ses blocages»

Pierre-Alain Furbury / Journaliste, Nicolas Barré / Directeur de la rédaction, Etienne Lefebvre / Rédacteur en chef "International, Politique et Economie générale", Elsa Conesa / Chef de service adjoint et Frédéric Schaeffer / Journaliste | Le 01/07 à 19:59, mis à jour à 21:33



A la veille de la conférence sociale et en plein débat budgétaire au Parlement, Manuel Valls donne aux «Echos» sa première grande interview économique. «Notre politique est bien calibrée, elle a été longuement mûrie», défend le Premier ministre, se posant comme «le Premier ministre qui redonne confiance». Il répond aux critiques du patronat et des frondeurs du PS. Il annonce un report partiel du compte pénibilité et affiche sa volonté de réformer le code du Travail.

Le collectif budgétaire a été approuvé mais les frondeurs du PS ne baissent pas la garde pour le budget rectificatif pour la Sécurité sociale. N’êtes-vous pas lassé de cette guerre sans fin?

Moi je veux rassembler. Le vote de ce soir est un vote massif de toute la majorité en faveur du collectif budgétaire. Un mouvement est enclenché. L’essentiel aujourd’hui, c’est de tenir le cap et d’agir. A ceux qui doutent, je dis : quel est notre bien le plus précieux ? Est-ce la singularité légitime ou la force du collectif ? Faut-il choisir une gauche pure, parfaite mais figée, qui parfois ignore la réalité du monde, ou une gauche qui, dans l’épreuve, réforme. Mon obsession, c’est le mouvement, la réforme. Face au risque d’enlisement, face à la crise de confiance, économique et d’identité que notre pays traverse, je n’ai qu’une seule attitude : dire la vérité et dépasser les intérêts particuliers. Je veux sortir la France de ses blocages.



L’enlisement ne vient-il pas plus de la classe politique que de la société française ?

Les blocages viennent de toute part, mais les Français attendent les réformes. Ils veulent trois choses : la clarté - c’est-à-dire la vérité -, l’exemplarité - si la majorité se divise, si les partenaires sociaux n’assurent pas leur rôle, comment demander des efforts aux Français ? - et le courage - la nécessité d’aller au bout des choix. C’est ce que je fais depuis trois mois. Je suis très inquiet de l’état des corps intermédiaires. Les formations politiques, les syndicats, les associations, la démocratie représentative doivent être valorisés. Le rendez-vous de la conférence sociale est à cet égard déterminant : le dialogue social est une des marques du quinquennat de François Hollande.

Le patronat menace de boycotter la conférence sociale…

Boycotter la conférence sociale serait un acte incompréhensible. Je comprends évidemment l’inquiétude, l’angoisse, l’exaspération parfois, de beaucoup d’entrepreneurs, qui créent la richesse et l’emploi et dont les carnets de commandes sont insuffisants et incertains. Mais on ne peut pas se plaindre du trop d’Etat et déserter le dialogue social. On ne peut pas vouloir être davantage respecté comme partenaires sociaux et ne pas respecter ses propres partenaires.

Le principal motif d’exaspération vient du compte pénibilité…

Il y a en effet une focalisation sur ce sujet et je ne veux pas qu’il cristallise les tensions. Je vais demander à François Rebsamen et à Marisol Touraine de reprendre les projets de décret pour aller plus loin dans la simplification et la sécurisation du dispositif. L’année 2015 sera une année de montée en charge progressive : les facteurs de pénibilité les plus simples à mesurer seront pris en compte, et moins d’un million de salariés seront concernés. Cela facilitera une mise en œuvre plus souple dans des secteurs tels que le bâtiment. L’objectif est d’aboutir à une généralisation en 2016, dans les meilleures conditions. De même, nous allons compléter la législation sur le temps partiel, afin d’écarter tout risque juridique quand des contrats de moins de 24 heures par semaine sont établis avec l’accord individuel du salarié.

Les baisses de charges de 2015 vont être votées mais quid de 2016 et 2017 ? Le patronat demande des garanties…

Je veux donner une visibilité complète sur ces engagements, en matière de baisse du coût du travail et en matière fiscale. Après avoir diminué de 6,5 milliards d’euros dès 2015, les prélèvements sur les entreprises seront réduits de 8 milliards en 2016 et d’environ 5,5 milliards en 2017. Sans oublier la montée en charge du crédit d’impôt compétitivité emploi à hauteur de 20 milliards d’euros. Jamais de tels engagements n’ont été pris à ce niveau ! Mais ils devront être réciproques. Le patronat ne peut pas être dans la surenchère permanente et dans l’attentisme. Le Medef ne doit pas être un simple lobby. J’ai parfois l’impression qu’il semble ignorer les efforts énormes que nous réalisons. Je préfère le Pierre Gattaz qui s’engage avec énergie dans la bataille économique, pas celui qui crie au loup.

Comment relancer l’apprentissage ? Faut-il diminuer les charges là aussi ?

Il y a un blocage à surmonter pour parvenir à l’objectif fixé par le président de la République des 500.000 jeunes. Toutes les contraintes qui nuisent au développement de l’apprentissage vont être étudiées lors de la conférence sociale. S’il faut réexaminer les dispositifs d’aide et lever des freins, nous le ferons. Mais, là encore, à condition que les entreprises s’engagent sur des objectifs chiffrés.

Faut-il relever les seuils sociaux dans les entreprises ?

Nous allons demander aux partenaires sociaux d’engager des discussions sur ce sujet. Le débat sur les seuils sociaux a été lancé, les syndicats et le patronat doivent s’en emparer. Je vais aussi leur demander d’engager des discussions sur les simplifications possibles du Code du travail, avec toujours la volonté de rendre le fonctionnement de l’économie plus souple, plus efficace.

Il est peu probable que les partenaires sociaux s’entendent sur de tels dossiers…

Je crois aux vertus du dialogue social. Je n’y renoncerai jamais. Le conflit fait partie du jeu social mais il faut ensuite trouver des compromis constructifs. Sans accord des partenaires sociaux, le pacte de responsabilité n’aurait pas pu voir le jour.

Légiférerez-vous sur les seuils faute d’accord ?

Je ne vais pas commencer une discussion en la fermant. Chacun doit prendre ses responsabilités, y compris le gouvernement si cela est nécessaire.

Ne faites-vous pas le choix très clair des entreprises au détriment des ménages ?

Mon seul choix, c’est le redressement de l’économie pour la croissance et l’emploi ! Notre politique est bien calibrée, elle a été longuement mûrie. Nous avons pris des mesures destinées aux ménages avec la baisse de l’impôt sur le revenu et des cotisations salariales, parallèlement au pacte de responsabilité et aux 50 milliards d’économies. Ces baisses restent ciblées car diminuer massivement l’impôt des ménages n’est pas l’outil le plus efficace. Nous sommes dans une économie ouverte. Nos difficultés viennent avant tout d’un manque de compétitivité de nos entreprises. S’il faut appeler cela une politique de l’offre, et bien appelons-la ainsi. C’est ce choix-là qui est affirmé, assumé, et que nous devons rappeler en permanence. Cela suppose aussi de veiller à créer un cadre qui favorise l’investissement et l’innovation, par la stabilité, la lisibilité et le rythme de nos réformes.

Mais vous peinez à contenir la créativité fiscale de votre majorité, qui vient de voter deux hausses de la taxe de séjour…

Le Parlement est souverain et une très large majorité des députés a voté ces deux amendements. Mais Laurent Fabius et Arnaud Montebourg ont eu raison d’exprimer leur réticence. Ces taxes supplémentaires sont en contradiction avec les conclusions des Assises du tourisme qui visent à renforcer l’attractivité de notre pays. Il y a parallèlement des travaux parlementaires en cours, la sagesse voudrait que l’on attende leurs conclusions. A défaut, le dispositif devra être amélioré pour être plus équilibré et ne pas pénaliser l’industrie du tourisme. Je suis très attentif à la lisibilité de notre politique. Je veux offrir un cadre stable pour tous les acteurs économiques.

En quoi consistera la nouvelle baisse d’impôt sur le revenu prévue pour les ménages dans le budget 2015 ?

Nous avons mis en place une mesure qui bénéficiera à 3,7 millions de ménages cette année, mais il faut aller plus loin d’ici 2017. Le cumul des prestations sociales et des exonérations d’impôt pour les ménages modestes est devenu illisible. Une réforme est nécessaire. Je pense en particulier au rapprochement des minima sociaux que sont le RSA et la prime pour l’emploi. Mais globalement, les impôts devront encore baisser pour les ménages aux revenus modestes et les classes moyennes. Depuis 2010, ils n’ont cessé d’augmenter et l’effet a été dévastateur pour la confiance. Je veux être le Premier ministre qui redonne confiance aux acteurs économiques et sociaux. Je veux incarner le retour de la confiance pour tout le tissu économique français, les grandes entreprises, les PME, les ETI, les artisans, les commerçants, … En France, on critique beaucoup trop l’entreprise, mais sans entreprise, pas de création de richesse, pas d’emplois.

Les baisses d’impôt sont-elles plus importantes que l’objectif des 3% de déficit ?

On ne peut pas opposer les deux sujets. Tenir les déficits est avant tout un enjeu de souveraineté nationale et d’équité à l’égard des générations futures. Je me félicite de constater que cette préoccupation est très largement partagée par nos compatriotes ; et bien sûr au sein de la majorité, même si certains posent la question du rythme. Nous tiendrons bon sur le plan d’économies de 50 milliards. C’est difficile à faire mais c’est un signal fort qui contribue au retour de la confiance, car ces économies crédibilisent nos baisses d’impôts et de charges. Je ne lâcherai pas. Je me félicite du débat qui, grâce au président de la République et aux sociaux-démocrates européens, s’est ouvert sur le Pacte de stabilité pour qu’il soit appliqué avec plus de flexibilité et d’intelligence. La croissance, l’emploi, les investissements d’avenir doivent être privilégiés.

Etes-vous satisfait de l’action de la BCE ?

L’euro est surévalué, ce qui est mauvais pour notre industrie et la croissance. La banque centrale a fait un mouvement remarqué début juin permettant d’amorcer une décrue de l’euro et d’assurer des conditions de crédits satisfaisantes pour les entreprises et les ménages. C’est un signal fort mais je souhaite une banque centrale qui puisse aller plus loin notamment en achetant des titres sur les marchés. La politique monétaire ne peut pas passer exclusivement par des mouvements sur les taux d’intérêts.

Au-delà des baisses de charges, quelles sont les autres réformes à venir pour débloquer l’économie ?

Je comprends l’impatience des Français. Le moment est historique. Deux options s’offrent à nous : les blocages, l’enlisement ou le mouvement par les réformes. Le vote du pacte de responsabilité et celui, j’en suis convaincu, de la nouvelle carte des régions seront des actes fondateurs. Les Français disent : « Ils n’y arriveront pas ». Nous allons prouver le contraire ! Et engager de nouveaux chantiers. Sur le logement, nous irons encore plus loin que ce qui vient d’être annoncé. C’est un élément essentiel pour la croissance. Le nouveau projet de loi de simplification pour les entreprises sera débattu dans quelques jours, puis, à l’automne, la loi sur la croissance et le pouvoir d’achat.

Le blocage au Sénat de la réforme territoriale n’illustre-t-elle pas l’ampleur des freins à la réforme en France ?

La réforme territoriale, c’est la mère des batailles. Le Sénat ne peut pas s’opposer à une réforme aussi importante qui va renforcer notre pays avec des régions plus grandes, plus puissantes, dotées de davantage de compétences pour le développement économique et l’emploi. Notre détermination est intacte et nous irons jusqu’au bout. La nouvelle carte des régions sera votée avant la fin de l’année.


Matteo Renzi est-il un modèle ? Il semble mener les réformes plus rapidement qu’en France…

Ce que nous faisons aujourd’hui pour les entreprises dépasse largement ce qui est engagé en Italie. Nos deux pays sont confrontés aux mêmes défis : la croissance et la compétitivité. Nous avons un même impératif : mener à terme les réformes que nous avons engagées.

En savoir plus sur http://www.lesechos.fr/politique-societ … G3bzePw.99

"Sapere aude, aie le courage de te servir de ton propre entendement."(E. Kant)
"Le secret douloureux des Dieux et des Rois, c'est que les hommes sont libres" (Jupiter à Egisthe in Les Mouches de Sartre)

Re: Gouvernement Valls : du tonus et du panache pour un PM jeune et énergique

...une interview tellement géniale qu'elle est considérée par une insulte par tous les partenaires sociaux représentant les salariés, y compris la CFTC.

Ca fait quoi d'être de droite, Greg ?

"Et sans races, comment peut-on parler de racisme?" - sabaidee, 16/05/2014
"Allez, rince ton visage et enlève la merde dans tes yeux, va lire les commentaires des lecteurs du monde (le monde, hein, pas présent ou national hebdo) et tu percevras le degré d'agacement que suscitent ces associations subventionnées..." - sabaidee, 06/09/2016

"(influence léniniste de la "praxis historique réalisante et légitimée par sa propre réalisation historique effective", au sens hégélien du terme, dans l'action islamiste, au travers de l'état islamique - je n'utilise volontairement pas de majuscule pour cet "état" en ce que je lui dénie toute effectivité historique)" - Greg, 18/07/2016

"Oui oui, je maintiens. Il n'y a rien de plus consensuel que le Point. " - FDL, 28/07/2016

Re: Gouvernement Valls : du tonus et du panache pour un PM jeune et énergique

...une interview tellement géniale qu'elle est considérée par une insulte par tous les partenaires sociaux représentant les salariés, y compris la CFTC.

Non, ce qui crée des réactions, c'est le report du compte pénibilité. Le problème de ce compte pénibilité qui est une bonne réforme dans les objectifs, c'est qu'il a été mal foutu dans sa réalisation et que la publication précipitée de ses décrets, sans validation des échelons supérieurs, a vicié une négociation qui était en cours. Et donc il faut plus de temps pour élaborer un dispositif qui prenne en compte la pénibilité des salariés, sans qu'il implique des complexités et des coûts de gestion insurmontables.

Ca fait quoi d'être de droite, Greg ?

Le problème c'est que ce genre d'attaques sont tellement phraséologiques, tellement éloignées de la réalité, tellement éculées que ça ne marche plus que pour une petite minorité religieuse qui se crampe au rocher illusoire d'une hémiplégie posturière dont crève la France et dont se tapent la tête contre les murs ceux qui en subissent les conséquences (les chômeurs, les salariés et les petits patrons) et ceux qui étudient les dispositifs dans le détail concret. Donc ton interprétation affirmant que soutenir cette politique de réforme serait "de droite" est faux et ne me fait ni chaud ni froid.

Mon but n'est pas de complaire à une minorité religieuse qui recourt à cette forme de stigmatisation éculée dès que l'on sort de son orthodoxie phraséologique, mon but n'est pas de complaire à un surmoi idéologique décati par le temps et décalé par rapport à la réalité du monde d'aujourd'hui. Estimer que "le socialisme dans un seul pays" ne peut plus fonctionner dans le cadre de compétition européenne et mondiale n'est pas de droite. C'est juste regarder la réalité en face. La droite, infestée par une certaine mafia, n'a d'ailleurs rien fait d'autre que renforcer les prébendes des grandes puissances financières (et démolir au passage toute saine gestion des finances publiques), sans réformer ce pays dans le sens de l'intérêt général, ce que fait Valls

Mon but est de voir ce pays se redresser, la croissance repartir, le chômage diminuer, la confiance en l'avenir revenir pour initier des investissements, la compétitivité et l'export français retrouver des couleurs. Le reste n'est que barrière mentale ou complaisance coupable à l'égard de corporatismes asphyxiant notre pays et minant l'intérêt général.

"Sapere aude, aie le courage de te servir de ton propre entendement."(E. Kant)
"Le secret douloureux des Dieux et des Rois, c'est que les hommes sont libres" (Jupiter à Egisthe in Les Mouches de Sartre)

79

Re: Gouvernement Valls : du tonus et du panache pour un PM jeune et énergique

Greg a écrit:

Le problème c'est que ce genre d'attaques sont tellement phraséologiques, tellement éloignées de la réalité, tellement éculées que ça ne marche plus que pour  une petite minorité religieuse qui se crampe au rocher illusoire d'une hémiplégie posturière

Quand je lis ce genre de phrases, je pense au sketch des Inconnus : Vice et versa.
"L'hémorragie de tes désirs s'est éclipsée sous la joue bleue dérisoire du temps qui se passe contre duquel on ne peut rien."
Au fait, c'est cramponner.

La droite, infestée par une certaine mafia, n'a d'ailleurs rien fait d'autre que renforcer les prébendes des grandes puissances financières (et démolir au passage toute saine gestion des finances publiques), sans réformer ce pays dans le sens de l'intérêt général

Comme la gauche quoi.

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

Re: Gouvernement Valls : du tonus et du panache pour un PM jeune et énergique

Greg a écrit:

Non, ce qui crée des réactions, c'est le report du compte pénibilité. Le problème de ce compte pénibilité qui est une bonne réforme dans les objectifs, c'est qu'il a été mal foutu dans sa réalisation et que la publication précipitée de ses décrets, sans validation des échelons supérieurs, a vicié une négociation qui était en cours. Et donc il faut plus de temps pour élaborer un dispositif qui prenne en compte la pénibilité des salariés, sans qu'il implique des complexités et des coûts de gestion insurmontables.

Haha, bien sûr, c'est exactement ça la raison, pas du tout Hollande et Valls qui se roulent sur le dos, les pattes en l'air, et le ventre et la gorge exposés en position de soumission face au mâle alpha Gattaz, pas du tout.
C'est exactement la même chose qu'il a faite pour les ABCD de l'égalité, et pour mille et une autres promesses et mesures.

Si être de gauche est une religion, cher Greg, voici ton certificat d'apostasie, il t'est délivré avec plaisir. En fait j'ai l'impression que le PS, constatant qu'il y a un vide politique qui est en train de se créer à droite, entre l'explosion de l'UMP et sa bascule vers l'extrême-droite, a décidé de prendre la place. C'est complètement aberrant. Résultat, il est en rupture totale avec son idéologie et avec ses sympathisants.

Estimer que "le socialisme dans un seul pays" ne peut plus fonctionner dans le cadre de compétition européenne et mondiale n'est pas de droite. C'est juste regarder la réalité en face.

Ah oui, la rhétorique de l'inévitabilité libérale et du réalisme économique. Je vois que tu as bien appris ton propre catéchisme. Qu'es-tu devenu ?

Last edited by Broz (02-07-2014 14:12:14)

"Et sans races, comment peut-on parler de racisme?" - sabaidee, 16/05/2014
"Allez, rince ton visage et enlève la merde dans tes yeux, va lire les commentaires des lecteurs du monde (le monde, hein, pas présent ou national hebdo) et tu percevras le degré d'agacement que suscitent ces associations subventionnées..." - sabaidee, 06/09/2016

"(influence léniniste de la "praxis historique réalisante et légitimée par sa propre réalisation historique effective", au sens hégélien du terme, dans l'action islamiste, au travers de l'état islamique - je n'utilise volontairement pas de majuscule pour cet "état" en ce que je lui dénie toute effectivité historique)" - Greg, 18/07/2016

"Oui oui, je maintiens. Il n'y a rien de plus consensuel que le Point. " - FDL, 28/07/2016

Re: Gouvernement Valls : du tonus et du panache pour un PM jeune et énergique

Ah oui, un scion du Parti, un proto-Désir, fidèle à tes maîtres jusqu'à l'aveuglement, un lemming. La base de ton parti s'effrite, tous ceux qui ne sont pas dans une optique d'ambition à l'intérieur de l'appareil sont effarés de ce que vous faites - et mes exemples, c'est pas deux trois sympathisants lambda, c'est des conseillers municipaux, c'est même des députés qui commencent à en avoir marre.

"Et sans races, comment peut-on parler de racisme?" - sabaidee, 16/05/2014
"Allez, rince ton visage et enlève la merde dans tes yeux, va lire les commentaires des lecteurs du monde (le monde, hein, pas présent ou national hebdo) et tu percevras le degré d'agacement que suscitent ces associations subventionnées..." - sabaidee, 06/09/2016

"(influence léniniste de la "praxis historique réalisante et légitimée par sa propre réalisation historique effective", au sens hégélien du terme, dans l'action islamiste, au travers de l'état islamique - je n'utilise volontairement pas de majuscule pour cet "état" en ce que je lui dénie toute effectivité historique)" - Greg, 18/07/2016

"Oui oui, je maintiens. Il n'y a rien de plus consensuel que le Point. " - FDL, 28/07/2016

82

Re: Gouvernement Valls : du tonus et du panache pour un PM jeune et énergique

Le PS est moribond de toute façon. Lui et l'UMP devront faire leur aggiornamento et se refondre complètement (structure, nom, programme, cadres...).

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

Re: Gouvernement Valls : du tonus et du panache pour un PM jeune et énergique

Broz a écrit:
Greg a écrit:

Haha, bien sûr, c'est exactement ça la raison, pas du tout Hollande et Valls qui se roulent sur le dos, les pattes en l'air, et le ventre et la gorge exposés en position de soumission face au mâle alpha Gattaz, pas du tout.

A toute religion, son Diable. Sauf que Gattaz représente 1 organisation sur 8 qui ont appelé au report de ce texte. Les autres, ce sont des orgas de TPE et PME.

Et même sans appartenir au patronat, on ne peut pas ne pas admettre que le dispositif tel qu'il avait été matérialisé était une vaste usine à gaz ingérable pour toute entreprise de moins de 50-100 salariés, et impliquant des coûts de gestion non négligeable pour les entreprises plus grandes.

Tu peux bien sur omettre cette réalité là, et pointer du doigt le diaaaaaable en personne qui se serait instillé dans l'esprit de Valls et Hollande, tu restes à côté de la réalité et tu t'enferres dans cette approche religieuse.


Si être de gauche est une religion, cher Greg, voici ton certificat d'apostasie, il t'est délivré avec plaisir.

Non, être de gauche n'est pas une religion, mais certains à gauche ont une approche religieuse, orthodoxe, et pas du tout ouverte à une réflexion contradictoire.

Ils préfèrent une mauvaise mesure qui respecte des principes idéologiques même si le résultat c'est plus de chômage, moins de croissance, etc. Voilà le problème. C'est pire à droite, où bon nombre de préceptes sont guidés par le mépris de classe, voire le racisme ordinaire.

Comme je te l'ai dis, moi je me fiche qu'une mesure complaise à un marigot de droite ou de gauche, dès lors qu'elle est favorable à la compétitivité de nos entreprises, dès lors qu'elle permet de créer de la croissance ou des emplois.

Estimer que "le socialisme dans un seul pays" ne peut plus fonctionner dans le cadre de compétition européenne et mondiale n'est pas de droite. C'est juste regarder la réalité en face.

Ah oui, la rhétorique de l'inévitabilité libérale et du réalisme économique. Je vois que tu as bien appris ton propre catéchisme. Qu'es-tu devenu ?

Tu vois, tu ne peux t'empêcher de servir la doxa phraséologique. C'est bien là ton problème.

Je me fout de tes catégories et de ta diabolisation à la petite semaine. Ce qui m'intéresse, c'est le résultat, et le fait que les gens puissent trouver un emploi, que les entreprises garnissent leurs carnets de commandes et aient besoin d'investir et d'embaucher pour y répondre. Cela n'est ni du libéralisme, ni du gauchisme, c'est juste la volonté que ce pays aille mieux et que les Français vivent mieux. Et pour cela, il faut surtout éviter l'idéologisme, les catégories diabolisantes, les usines à gaz, etc. Il faut réfléchir à des mesures concrètes et efficaces qui donnent confiance en l'avenir et ce n'est certainement pas avec des disques rayés des années 1920 ou 1970 que l'on y parviendra dans le contexte de bouleversement mondialisé et technologique qui est le notre !

Ah oui, un scion du Parti, un proto-Désir, fidèle à tes maîtres jusqu'à l'aveuglement, un lemming.

Oh ouiiiii Torquemada de pacotille s'il te plait poursuis tes discours inquisiteurs de diabolisation de mon hétérodoxisme de gauche on se croirait dans un pastiche de retour vers le futur où le héros se retrouverait soit dans un Congrès du PCF des années 20, soit dans une AG étudiante de maos dans les années 70. Tous ont fini par ouvrir les yeux et à devenir des pragmatiques et ils ont eu bien raison.

Le PS est moribond de toute façon. Lui et l'UMP devront faire leur aggiornamento et se refondre complètement (structure, nom, programme, cadres...).

Toute forme d'idéologie est moribonde, tout simplement parce que le monde bouge à une vitesse toujours plus élevée sous l'effet des mutations technologiques, économiques et sociétales, et que ces idéologies ont été créées à un moment m du cycle.

Reste néanmoins à la gauche la volonté de tempérer les impacts sociaux négatifs de ces mutations, la protection des minorités, la préférence au dialogue démocratique plutot que le culte du chef, un certain intellectualisme de bon aloi plutôt qu'un populisme rance de l'argumentation à l'emporte pièce, le refus des stratégies qui défont les protections sociales, un volontarisme en matière environnementale, un urbanisme ambitieux, constructeur et moderniste favorisant la mixité sociale, le respect de l'état de droit et de la séparation des pouvoirs, la proximité avec la pensée libertaire du monde du numérique, et la volonté d'accompagner les mutations sociétales et c'est pourquoi je reste au PS, tout autant que parce que c'est au PS que sont les meilleurs gestionnaires d'Etat et les seuls vrais réformistes de ce pays. Évidemment ça fait moins rêver que les grands discours mais au moins je pense qu'en 2017, on verra un gouvernement avoir des résultats, comme Jospin avait eu d'excellents résultats.

"Sapere aude, aie le courage de te servir de ton propre entendement."(E. Kant)
"Le secret douloureux des Dieux et des Rois, c'est que les hommes sont libres" (Jupiter à Egisthe in Les Mouches de Sartre)

Re: Gouvernement Valls : du tonus et du panache pour un PM jeune et énergique

Oups, pardon, je n'ai mentionné qu'un seul des sept visages du Dieu Entreprise, peu importe, ça reste l'idole devant laquelle tu t'inclines.

Bref quelques paragraphes avec lesquels tu illustres à merveille que toi et ton parti n'avez plus de vision de la société, plus de projet d'avenir, plus rien qu'une résignation à l'ordre libéral qui détruit les individus et la planète (mais crée la croissance et la compétitivité !!). Ton seul objectif : faire vivoter le pays (et l'Europe) jusqu'à la prochaine élection, trois quatre réformes économiques à la marge indifférenciables des réformes qu'aurait fait l'UMP (mais contre lesquelles tu aurais été vent debout parce que bon, quand c'est l'ennemi qui les propose, elles sont maléfiques - c'est d'ailleurs marrant parce qu'ils t'auraient tenu le même discours de réalisme et de ). Bordel, tu le dis toi-même : "ouais ce qu'on veut c'est tempérer les impacts sociaux négatifs de ces mutations", et puis c'est tout, parce que dans ton monde la casse sociale est inévitable, parce que le libéralisme économique à tout bout de champ est le seul sens de l'histoire, et qu'il va bien falloir se résigner à le subir. Et ton discours dans tout ça, c'est l'immonde "de toute façon vous aurez rien de mieux alors votez PS", beurk - parce que faut pas mentir et essayer de faire croire que tu veux inspirer la moindre confiance en l'avenir quand l'avenir que tu proposes c'est ça.

Le mépris de classe n'est certainement pas le monopole de l'UMP, d'ailleurs, tu l'illustres avec des textes comme celui qui est en train d'être pondu, et avec ton mépris et tes métaphores religieuses quand on refuse d'accepter ton dogme libéral. Tu t'en fous que les gens vivent mieux, et c'est transparent dans ton discours, tout ce que tu veux c'est avoir quatre chiffres pas trop mauvais en 2017 ("regardez : la compétitivité a augmenté de tant, le chômage s'est stabilisé à tant, la déficit a baissé de tant, n'est-ce pas super ?") pour avoir une manière de dire "oui on a fait les choses bien" pour pouvoir te faire réélire, mais ça ne trompera personne et ça ne marchera pas parce que le ressenti des gens, ça restera la misère. La vérité c'est que l'UMP comme le PS sont à bout de solutions pour freiner une énième crise systémique du capitalisme doublée de l'inévitable crise écologique.

Si les idéologies sont moribondes au PS - elles ne le sont pas ailleurs - c'est parce que vous les avez tuées. Et ce faisant vous avez rejoint l'UMP dans la bouillasse soi-disant pas idéologique libérale. Tant mieux pour toi si tu t'y complais, et tant pis pour nous.

"Et sans races, comment peut-on parler de racisme?" - sabaidee, 16/05/2014
"Allez, rince ton visage et enlève la merde dans tes yeux, va lire les commentaires des lecteurs du monde (le monde, hein, pas présent ou national hebdo) et tu percevras le degré d'agacement que suscitent ces associations subventionnées..." - sabaidee, 06/09/2016

"(influence léniniste de la "praxis historique réalisante et légitimée par sa propre réalisation historique effective", au sens hégélien du terme, dans l'action islamiste, au travers de l'état islamique - je n'utilise volontairement pas de majuscule pour cet "état" en ce que je lui dénie toute effectivité historique)" - Greg, 18/07/2016

"Oui oui, je maintiens. Il n'y a rien de plus consensuel que le Point. " - FDL, 28/07/2016

Re: Gouvernement Valls : du tonus et du panache pour un PM jeune et énergique

Passons sur les caricatures...

Le problème Broz, c'est que je ne vois pas où tu veux nous emmener, toi, à part dans un récit d'une réalité qui n'est que discours, rêves et espérances qui ne se matérialiseraient, si l'on t'écoutait, où si l'on écoutait Mélenchon, ou la tendance ultra-gauchiste du PS, que par plus de déficits, plus de dette, plus de chômage, moins de confiance, moins d'attractivité. A l'arrivée, c'est le cauchemar qui nous attend, l'enfer de moyen terme pavé de toutes ces bonnes intentions de court terme.

Pourquoi ? Parce que nous sommes déjà à un niveau de dépenses publiques parmi les plus élevés des pays de l'OCDE (57%), nous sommes déjà à un niveau de prélèvements obligatoires parmi les plus élevés des pays de l'OCDE, nous sommes déjà le pays où les cotisations sociales sont les plus élevées, nous sommes déjà le pays qui a le plus de fonctionnaires et d'emplois publics, nous sommes déjà le pays où il y a le plus de textes normatifs, et que tout montre que cela ne rend pas plus efficace ni plus efficients les services publics. Je ne te dis pas que "c'est mal", mais je te dis que je ne vois pas où sont les marges de manœuvre pour aller plus loin dans les dépenses, dans les impôts et taxes, ou dans les recrutements publics. Et je me demande aussi pourquoi à l'étranger dans certains pays, il y a autant si ce n'est plus d'efficacité avec moins de moyens. En creux, la question est "jusqu'où toi et ceux qui tiennent ton discours dans le champ politique veulent amener le niveau de dépenses publics, le niveau de prélèvements obligatoire, le niveau de l'emploi public ?". A mes yeux, on a atteint un plafond et c'est pas voir en l'entreprise un Dieu, ni être un sale capitaliste prédateur que de constater cette réalité.

J'ai bien conscience, et je l'ai dis, que mon discours faisait moins rêver, mais les Français, et particulièrement les plus modestes, ont surtout besoin d'emplois, d'entreprises où ils bossent qui peuvent se permettre d'augmenter leur salaire net (ce qui implique d'accroître les marges puisque la France est le pays de l'OCDE où elle sont les lus faibles), ils ont besoin que le système de protection sociale permette de se projeter dans un avenir où leur financement est assuré, ils ont besoin que l'Etat puisse continuer à emprunter à des taux raisonnables (ce qui implique de maîtriser la dépense publique), ils ont besoin que les entreprises étrangères investissent en France ce qui implique une certaine attractivité fiscale et sociale...

Donc toi tu es content parce que tu as ta cohérence idéologique et tu proposes une offre politique qui fait rêver, mais moi je propose que l'on prenne les décisions qui permettent d'assurer un avenir crédible et réellement meilleur dans la vie quotidienne des Français, avec des résultats qui permettent de garantir cet avenir.

Les Français ont à mes yeux plus besoin de discours de vérité que de discours de rêves et c'est cela que refusent l'extrême gauche de Mélenchon et ses alliés gauchistes à l'intérieur du PS. La principale problématique aujourd'hui est justement d'assumer ces discours de vérité à gauche, par peur de contrevenir au surmoi idéologique. Mais c'est fort heureusement ce qu'ont compris et assument Manuel Valls et François Hollande.

"Sapere aude, aie le courage de te servir de ton propre entendement."(E. Kant)
"Le secret douloureux des Dieux et des Rois, c'est que les hommes sont libres" (Jupiter à Egisthe in Les Mouches de Sartre)

Re: Gouvernement Valls : du tonus et du panache pour un PM jeune et énergique

Greg a écrit:

Passons sur les caricatures...

Le problème Broz, c'est que je ne vois pas où tu veux nous emmener, toi, à part dans un récit d'une réalité qui n'est que discours, rêves et espérances qui ne se matérialiseraient, si l'on t'écoutait, où si l'on écoutait Mélenchon, ou la tendance ultra-gauchiste du PS, que par plus de déficits, plus de dette, plus de chômage, moins de confiance, moins d'attractivité. A l'arrivée, c'est le cauchemar qui nous attend, l'enfer de moyen terme pavé de toutes ces bonnes intentions de court terme.

Ah, parce qu'il y a une tendance ultra-gauchiste au PS ? Ultra-lol, oui. Il y a une poignée de députés et sénateurs qui ne se laissent pas totalement marcher dessus et qui considèrent qu'ils ont encore des principes, et qui essaient de s'opposer au nouveau tournant libéral du PS. Les intentions de la gauche - que ce soit les écolos ou le FdG - ne se limitent pas au court-terme, qu'est-ce que c'est que ces bêtises, mais bien à un changement de société sur le long terme. ; toi tu nous enferres encore davantage dans un système pourri qu'il sera encore plus dur d'abandonner. Aujourd'hui ceux qui produisent des réformes incompréhensibles ou des coupes franches aveugles, dans le but imbécile de réduire la dette sans aucun autre objectif, c'est le Parti Socialiste. Merde, même la réforme territoriale, l'objectif numéro 1 c'est de réduire les dépenses, qu'est-ce que c'est que cette façon de réfléchir à des réformes ?
La réduction des moyens de l'Etat de 50 milliards de plus par an, c'est autant de milliards qui auraient pu être investis intelligemment, mais non, dans l'espoir que ça produise une poignée d'emplois parce qu'on aura fellé un peu plus le patronat, tac, on perd des opportunités supplémentaires alors que l'Etat a besoin de ce fric pour assurer ses missions. Et dans le même temps, on rabote encore plus les dépenses publiques, ce qui va faire empirer la situation, et détruire davantage d'emplois dans le public que le nombre d'emplois dont vous attendez la création dans le privé. Bref : plus de chômage. Et toujours moins de pouvoir d'achat pour des millions de personnes, parce que rappelle-moi, jusqu'à quand il est censé rester gelé, le point d'indice ?
Bref comme le disait le conseiller transports de Sim City 2000 :
http://27.media.tumblr.com/tumblr_l9s0oylfm21qz4w1go1_400.png

Pourquoi ? Parce que nous sommes déjà à un niveau de dépenses publiques parmi les plus élevés des pays de l'OCDE (57%), nous sommes déjà à un niveau de prélèvements obligatoires parmi les plus élevés des pays de l'OCDE, nous sommes déjà le pays où les cotisations sociales sont les plus élevées, nous sommes déjà le pays qui a le plus de fonctionnaires et d'emplois publics, nous sommes déjà le pays où il y a le plus de textes normatifs, et que tout montre que cela ne rend pas plus efficace ni plus efficients les services publics. Je ne te dis pas que "c'est mal", mais je te dis que je ne vois pas où sont les marges de manœuvre pour aller plus loin dans les dépenses, dans les impôts et taxes, ou dans les recrutements publics. Et je me demande aussi pourquoi à l'étranger dans certains pays, il y a autant si ce n'est plus d'efficacité avec moins de moyens. En creux, la question est "jusqu'où toi et ceux qui tiennent ton discours dans le champ politique veulent amener le niveau de dépenses publics, le niveau de prélèvements obligatoire, le niveau de l'emploi public ?".

Dans l'ordre : et alors ? et alors ? et alors ? et alors ? et alors ?
Il y a pas mal de marge dans les impôts, à condition d'enfin les rendre progressifs, ça peut même permettre de redonner un coup de pouce aux plus défavorisés. Rien de nouveau.
Je ne sais pas si à l'étranger le service public est plus efficace, en tout cas il n'est probablement pas aussi étendu. Tu veux le rendre plus efficace et moins dépensier ? Arrange-toi pour que cesse le règne de cette idéologie des PPP à tout bout de champ qui ruinent les collectivités aussi bien que la centrale.
La question je te la retourne : jusqu'à quel degré allez vous exsanguiner les services publics ?

J'ai bien conscience, et je l'ai dis, que mon discours faisait moins rêver, mais les Français, et particulièrement les plus modestes, ont surtout besoin d'emplois, d'entreprises où ils bossent qui peuvent se permettre d'augmenter leur salaire net (ce qui implique d'accroître les marges puisque la France est le pays de l'OCDE où elle sont les lus faibles), ils ont besoin que le système de protection sociale permette de se projeter dans un avenir où leur financement est assuré, ils ont besoin que l'Etat puisse continuer à emprunter à des taux raisonnables (ce qui implique de maîtriser la dépense publique), ils ont besoin que les entreprises étrangères investissent en France ce qui implique une certaine attractivité fiscale et sociale...

La plupart de ces trucs, ce n'est pas le gouvernement qui va leur apporter. La protection sociale est en train de foutre le camp, et l'actualité du moment c'est que vous êtes en train de l'éventrer encore plus. L'emploi continue de chuter et tes mesures ne font qu'empirer les choses. L'Etat emprunte déjà à des taux extrêmement favorables, qui pourraient difficilement être plus bas, donc la dette n'est pas une urgence aussi critique, d'autant plus qu'un minimum de volonté politique suffirait à réformer la BCE. Enfin les entreprises étrangères investissent déjà en France.

Donc toi tu es content parce que tu as ta cohérence idéologique et tu proposes une offre politique qui fait rêver, mais moi je propose que l'on prenne les décisions qui permettent d'assurer un avenir crédible et réellement meilleur dans la vie quotidienne des Français, avec des résultats qui permettent de garantir cet avenir.

Rien du tout. Des mesures qui vont tenir jusqu'en 2015, en 2016, 2017. Après on aura droit à d'autres réformes par dessus, de la part de la droite. La retraite à 68 ans. A 70 ans. Parce que l'allongement de l'espérance de vie. Le déremboursement d'un peu plus de médicaments. La diminution de l'espérance de vie. La fin de telle ou telle prise en charge. L'abandon de toujours plus de services publics en zone rurale. Les privatisations, l'augmentation des tarifs. L'incertitude énergétique. Un plan écologique à peu près aussi ambitieux que le Grenelle de l'Environnement, whoa, accrochez-vous ! Tu prépares un avenir laid et gris, ce qu'on a aujourd'hui en pire, et strictement aucun projet d'avenir. Aucune vision à long terme, si ce n'est toujours la même merde libérale. Aucune alternative. Rien.

Les Français ont à mes yeux plus besoin de discours de vérité que de discours de rêves et c'est cela que refusent l'extrême gauche de Mélenchon et ses alliés gauchistes à l'intérieur du PS. La principale problématique aujourd'hui est justement d'assumer ces discours de vérité à gauche, par peur de contrevenir au surmoi idéologique. Mais c'est fort heureusement ce qu'ont compris et assument Manuel Valls et François Hollande.

Mais ça commence à bien faire, avec ta rhétorique du discours de vérité, du réalisme, du pragmatisme, c'est l'excuse minable de celui qui a abandonné ce en quoi il croyait parce qu'il n'a pas le courage de proposer une alternative.
Le PS crève d'avoir gagné en 2012. Par suivisme, ou sous la contrainte, les voix discordantes se taisent et laissent faire. En 2017 il y aura la défaite, probablement l'aggiornamento à ce moment-là, peut-être le renouveau idéologique. Mais en attendant, combien de victoires électorales du FN il te faudra pour comprendre que ce n'est pas de ton avenir gris et tes chiffres de la dette vaguement meilleurs qui te permettront de rendre la vie meilleure ?
François hollande et Manuel Valls nous amènent la droite ou l'extrême-droite en 2017. C'est ça l'avenir meilleur ?

Last edited by Broz (02-07-2014 21:04:19)

"Et sans races, comment peut-on parler de racisme?" - sabaidee, 16/05/2014
"Allez, rince ton visage et enlève la merde dans tes yeux, va lire les commentaires des lecteurs du monde (le monde, hein, pas présent ou national hebdo) et tu percevras le degré d'agacement que suscitent ces associations subventionnées..." - sabaidee, 06/09/2016

"(influence léniniste de la "praxis historique réalisante et légitimée par sa propre réalisation historique effective", au sens hégélien du terme, dans l'action islamiste, au travers de l'état islamique - je n'utilise volontairement pas de majuscule pour cet "état" en ce que je lui dénie toute effectivité historique)" - Greg, 18/07/2016

"Oui oui, je maintiens. Il n'y a rien de plus consensuel que le Point. " - FDL, 28/07/2016

87

Re: Gouvernement Valls : du tonus et du panache pour un PM jeune et énergique

Leonarda. She's back.

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2014/ … e-l-ue.php

http://referentiel.nouvelobs.com/file/7343490.jpg

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

Re: Gouvernement Valls : du tonus et du panache pour un PM jeune et énergique

Terreur. Merci le Figaro de nous tenir informés des allées et venues de ce sinistre personnage. Espérons que la police de notre pays pourra l'arrêter avant qu'elle ne pénètre nos frontières.

"Et sans races, comment peut-on parler de racisme?" - sabaidee, 16/05/2014
"Allez, rince ton visage et enlève la merde dans tes yeux, va lire les commentaires des lecteurs du monde (le monde, hein, pas présent ou national hebdo) et tu percevras le degré d'agacement que suscitent ces associations subventionnées..." - sabaidee, 06/09/2016

"(influence léniniste de la "praxis historique réalisante et légitimée par sa propre réalisation historique effective", au sens hégélien du terme, dans l'action islamiste, au travers de l'état islamique - je n'utilise volontairement pas de majuscule pour cet "état" en ce que je lui dénie toute effectivité historique)" - Greg, 18/07/2016

"Oui oui, je maintiens. Il n'y a rien de plus consensuel que le Point. " - FDL, 28/07/2016

89

Re: Gouvernement Valls : du tonus et du panache pour un PM jeune et énergique

Mais j'ai très envie que Leonarda et sa famille reviennent. Rien que pour voir comment Valls va gérer la situation. Cela risque d'être très drôle.

http://www.lepoint.fr/societe/leonarda- … 897_23.php

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

90

Re: Gouvernement Valls : du tonus et du panache pour un PM jeune et énergique

Flanby en janvier 2012 a écrit:

Mon adversaire, c'est le monde de la finance.

Valls en juin 2014 a écrit:

Nous avons besoin de la finance.

Sapin en juillet 2014 a écrit:

Notre amie c’est la finance : la bonne finance.

http://www.petitionduweb.com/imagesurpetition/pour_la_demission_de_francois_hollande.jpg

http://rue89.nouvelobs.com/2014/07/06/r … pin-253486

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

91

Re: Gouvernement Valls : du tonus et du panache pour un PM jeune et énergique

Cambadélis a écrit:

Mais vous savez, la bonne finance, c’est comme les poissons volants : ce n’est pas la majorité de l’espèce. Aujourd’hui la finance n’aime que la finance et n’aime pas la France.

http://static1.ozap.com/articles/8/44/89/38/@/4453565-francois-hollande-en-janvier-2013-620x345-1.jpg

http://lelab.europe1.fr/Jean-Christophe … ants-15376

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

92

Re: Gouvernement Valls : du tonus et du panache pour un PM jeune et énergique

Parfois, quand je lis ce genre de discours, il m’arrive de ressentir un peu de pitié. Car peut-être ne se rendent-ils pas compte du ridicule de leur situation, peut-être n'ont-ils pas encore remarqué à quel point ils sont déconnectés de la réalité. Et puis, après quelques secondes de réflexion, j'écarte tout sentiment de pitié et, comme Strauss-Kahn, je me dis que ce sont des brêles.

Le Figaro - AFP a écrit:

Conf.soc : "un vrai succès" pour Rebsamen

Le ministre du Travail, François Rebsamen, a estimé aujourd'hui que la conférence sociale a été "un vrai succès" en dépit de son boycott le second jour par plusieurs organisations syndicales.

"Cette conférence sociale a été un vrai succès malgré l'absence" de plusieurs syndicats, la CGT, FO, Solidaires et la FSU, a déclaré sur RFI le ministre. La décision de la CGT et FO de ne pas participer mardi relève de "la posture", a de nouveau estimé M. Rebsamen. Et selon lui, "ils ont eu tort", car "le dialogue a continué, il a continué avec les organisations majoritaires qui signent les accords".

A l'occasion de cette troisième conférence sociale du quinquennat Hollande, "plusieurs mesures ont été confirmées, amplifiées dans le dialogue, acceptées à l'unanimité des présents, ce qui est important puisque c'est la garantie d'un accord demain" sur les sujets de négociation à venir, a-t-il ajouté.

Il a souligné que "100.000" jeunes "qui sont sans rien, sans emploi, sans formation, sans stage" "vont être accompagnés d'ici 2017" dans le cadre du dispositif "garantie jeunes", expérimenté depuis un an. Avec les 200 millions annoncés pour favoriser l'apprentissage, "j'espère bien" atteindre l'objectif de 500.000 apprentis en formation par an, déjà fixé par de précédents gouvernements, a-t-il dit encore.

"On veut y arriver" et "pour qu'on y arrive, il faut que des métiers nouveaux (...) s'ouvrent à l'apprentissage", des métiers "qui montent" dans les secteurs où il va y avoir "800.000 emplois" à pourvoir à l'horizon 2022, a-t-il relevé en citant le travail prospectif de l'économiste Jean Pisani-Ferry.

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

93

Re: Gouvernement Valls : du tonus et du panache pour un PM jeune et énergique

Haha ! Comique.
PS : la journaliste a dû aussi rédiger son article en courant, car c'est truffé de fautes.

Le Figaro a écrit:


Aurélie Filippetti chassée du off par les intermittents

Après sa conférence de presse express à la Préfecture de Vaucluse, la ministre de la Culture a tenté une promenade dans le off en compagnie de Greg Germain. Elle s'est trouvée face aux huées de certains intermittents et a dû regagner sa voiture en toute hâte.

De notre envoyée spéciale à Avignon

«Elle n'a tout de même pas un rendez-vous secret dans Avignon!» C'est ce que l'on lance pour amuser ses camarades, trois journalistes qui, comme nous, sortent de la conférence de presse express d'Aurélie Filippetti à la Préfecture de Vaucluse et se dirigent, par les petites rues de la ville, derrière l'ancien hôpital Sainte-Marthe, vers les Célestins, où, nous a-t-on dit, se tient une nouvelle réunion des intermittents.

Une voiture noire est garée dans la rue. Il y a de nombreux représentants de l'ordre à proximité. Mais on file, on «trace», nos journaux attendent des papiers, on doit se rendre d'urgence au Cloître des Célestins pour savoir s'il y aura grève ou non le 17 juillet.

On tourne à droite, aurait-on tourné à gauche que l'on aurait compris. La ministre, cachotière, a quitté au bout d'une conférence de presse de 6 minutes 54 secondes la presse pour se précipiter à l'invitation de Greg Germain, patron du «Off» qui lui a demandé de se rendre au «village».
La ministre s'est faite copieusement huer

Pendant que nous courrions vers les Célestins, la ministre, descendue de la voiture noire, tentait une percée dans le Off. Aurélie Filippetti, qui a eu le cran de venir malgré l'oukase lancé contre la présence des politiques à Avignon, s'est faite copieusement huer et agresser verbalement par intemittents. «La ministre est arrivée vers 16H30, on a parlé, je lui ai fait part de ce que le Off souhaitait, on a fait un tour du village», a expliqué Greg Germain à l'AFP. «Et puis sont arrivés les énervés (...) comme d'habitude une vingtaine de brailleurs qui hurlaient «on ne veut pas de vous»», a-t-il ajouté.

«On a appris qu'elle était au village du off, donc on s'y est précipité. Elle était attendue, et on a scandé des mots d'ordre pour dire «dehors, dehors les enfumeurs», a raconté de son côté Marc Slyper, de la CG-spectacle, qui estime leur nombre à «une petite centaine». «Elle n'a pas essayé de parler. Elle est partie, ce qu'on lui disait de faire. Elle a rejoint sa voiture, elle est partie en courant», a-t-il poursuivi.

Ces incidents augurent mal de la journée du 17 juillet, les intermittents ayant réclamé à Manuel Valls un engagement à ouvrir les négociations sur le régime d'assurance-chômage dès ce jour.

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

94

Re: Gouvernement Valls : du tonus et du panache pour un PM jeune et énergique

Greg a écrit:

Les Français demandent des réformes, un redressement qui ne perd pas de vue l'impératif de justice.... On engage ces réformes, avec une détermination jamais vue jusque là et voilà tant de politiques inquiets, voire a priori en colère, qu'un gouvernement puisse réussir à répondre à la demande des Français !

Les uns dénoncent comme si souvent toute économie en dépense, surjouant le discours tribunicien, alors que nul n'a été pris par surprise : ça fait des années que chacun sait et que tout le monde dit qu'il faut réduire les dépenses publiques. Le Président a fixé les objectifs de façon claire et répétée depuis 2 ans et tout le monde prend une part de l'effort.
[...]

Greg a écrit:

Pourquoi ? Parce que nous sommes déjà à un niveau de dépenses publiques parmi les plus élevés des pays de l'OCDE (57%), [...] nous sommes déjà le pays qui a le plus de fonctionnaires et d'emplois publics, nous sommes déjà le pays où il y a le plus de textes normatifs, et que tout montre que cela ne rend pas plus efficace ni plus efficients les services publics.

"Une détermination jamais vue jusque là." Tartuffe !

Le Monde a écrit:

Deux fois moins de régions mais toujours autant de conseillers régionaux

C'est un amendement passé relativement inaperçu, adopté très tard dans la soirée de vendredi 18 juillet, et qui pourtant touche à une facette essentielle du projet de loi sur la réforme territoriale voté mercredi 23 juillet par l'Assemblée nationale. Plus d'efficacité et plus d'économies, tels étaient, entre autres, les objectifs affichés de ce projet de loi visant principalement à réduire drastiquement le nombre de régions françaises.

Mais, alors que celles-ci devraient passer de 22 à 13, le nombre total de conseillers régionaux, lui, ne bougera pas d'un iota, contrairement aux intentions initiales du gouvernement. Dans sa version originale, le texte prévoyait ainsi un plafonnement à 150 élus pour chacune des nouvelles régions créées : au total, cela engendrait une diminution de près de 15 % des effectifs sur toute la France, faisant baisser le nombre de conseillers régionaux de 1 757 à 1 509.

ADIEU LE PLAFONNEMENT

C'était sans compter sur les protestations des députés des grandes régions, Ile-de-France en tête qui ne voulait pas renoncer à ses 209 élus régionaux. « Les conseillers régionaux n'auront plus les moyens d'assurer convenablement leur mission », s'est empressé de dénoncer Valérie Pécresse, présidente du groupe UMP à la région Ile-de-France quand, de son côté, la député socialiste de Paris, Sandrine Mazetier, a fait part de ses réticences sur un tel plafond lors de l'examen en commission.

Résultat, lors du débat en séance, le rapporteur du texte, Carlos Da Silva, a finalement fait voter un amendement pour faire tomber cette disposition du texte. Adieu le plafonnement à 150 : les nouvelles régions créées par fusion disposeront d'un nombre d'élus équivalent à la somme des élus des anciennes régions et les régions inchangées, comme l'Ile-de-France, pourront garder le même nombre d'élus. Et 1 757 conseillers régionaux garderont leur poste.

http://www.lemonde.fr/politique/article … 23448.html

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

95

Re: Gouvernement Valls : du tonus et du panache pour un PM jeune et énergique

Oui ben le tonus et le panache prennent l'eau.
The question is : Valls va-t-il virer les brêles de son gouvernement (à savoir les 3/4 des ministres qui le composent) ?

Le Figaro a écrit:

Valls présente la démission de son gouvernement à Hollande, et en formera un nouveau mardi

François Hollande a demandé aujourd'hui à Manuel Valls de "composer un nouveau gouvernement", qui sera présenté demain, a annoncé l'Elysée dans un communiqué.

Ce gouvernement sera constitué "en cohérence avec les orientations qu'il a lui-même définies pour notre pays", a ajouté l'Elysée, qui précise que Manuel Valls avait présenté au président de la République la démission de son gouvernement", après les attaques contre l'austérité du ministre de l'Economie, Arnaud Montebourg.

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

Re: Gouvernement Valls : du tonus et du panache pour un PM jeune et énergique

Au contraire, c'est une décision courageuse de tonus et de panache pour clarifier le cap vers de nouvelles réformes qui s'imposent pour redresser une France en état par trop stationnaire.

"Sapere aude, aie le courage de te servir de ton propre entendement."(E. Kant)
"Le secret douloureux des Dieux et des Rois, c'est que les hommes sont libres" (Jupiter à Egisthe in Les Mouches de Sartre)

97

Re: Gouvernement Valls : du tonus et du panache pour un PM jeune et énergique

Ah ? Mais le cap n'était pas censé être clarifié depuis déjà deux ans pour engager de nouvelles réformes vers des lendemains qui chantent ? C'est pourtant ce que tu répètes depuis 2012. Je suis perdu.

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

Re: Gouvernement Valls : du tonus et du panache pour un PM jeune et énergique

Le cap est clair depuis le départ, mais la houle est forte et certaines mutineries ont ralenti le navire.

"Sapere aude, aie le courage de te servir de ton propre entendement."(E. Kant)
"Le secret douloureux des Dieux et des Rois, c'est que les hommes sont libres" (Jupiter à Egisthe in Les Mouches de Sartre)

Re: Gouvernement Valls : du tonus et du panache pour un PM jeune et énergique

Marrant, la dernière métaphore nautique que j'avais vu appliquée à Hollande, c'est celle du pédalo. Et ça tombe bien : peu importe le cap, dés qu'il y a un peu de vent il ne peut rien faire.

"Et sans races, comment peut-on parler de racisme?" - sabaidee, 16/05/2014
"Allez, rince ton visage et enlève la merde dans tes yeux, va lire les commentaires des lecteurs du monde (le monde, hein, pas présent ou national hebdo) et tu percevras le degré d'agacement que suscitent ces associations subventionnées..." - sabaidee, 06/09/2016

"(influence léniniste de la "praxis historique réalisante et légitimée par sa propre réalisation historique effective", au sens hégélien du terme, dans l'action islamiste, au travers de l'état islamique - je n'utilise volontairement pas de majuscule pour cet "état" en ce que je lui dénie toute effectivité historique)" - Greg, 18/07/2016

"Oui oui, je maintiens. Il n'y a rien de plus consensuel que le Point. " - FDL, 28/07/2016

100

Re: Gouvernement Valls : du tonus et du panache pour un PM jeune et énergique

QUESTION : Est-ce que je modifie ma signature pour y mettre les meilleurs morceaux de la réponse de Greg à Anne Mansouret sur Facebook ?

"Et sans races, comment peut-on parler de racisme?" - sabaidee, 16/05/2014
"Allez, rince ton visage et enlève la merde dans tes yeux, va lire les commentaires des lecteurs du monde (le monde, hein, pas présent ou national hebdo) et tu percevras le degré d'agacement que suscitent ces associations subventionnées..." - sabaidee, 06/09/2016

"(influence léniniste de la "praxis historique réalisante et légitimée par sa propre réalisation historique effective", au sens hégélien du terme, dans l'action islamiste, au travers de l'état islamique - je n'utilise volontairement pas de majuscule pour cet "état" en ce que je lui dénie toute effectivité historique)" - Greg, 18/07/2016

"Oui oui, je maintiens. Il n'y a rien de plus consensuel que le Point. " - FDL, 28/07/2016