Topic: Election présidentielle de 2017

Ah ! Si Juppé pouvait être candidat en 2017, ni la droite, ni la gauche ne seraient au pouvoir, mais l'intelligence !

Alain Juppé: "Nous sommes dans un climat de défiance, détestable"

Par Corinne Lhaïk et Eric Mandonnet, publié le 10/09/2013 à  18:38

Le voici personnalité politique préférée des Français, selon un récent sondage: tout arrive! L'ancien Premier ministre approuve François Hollande sur la Syrie, mais se montre très sévère sur sa ligne économique. Et il dit à la droite ses vérités.

Alain Juppé: "Nous sommes dans un climat de défiance, détestable"


Dès le 23 août, vous avez réagi au massacre de Damas et demandé que l'on "s'affranchisse des blocages onusiens". Comment donner une légalité à une intervention militaire en Syrie?

La légalité internationale, c'est la résolution du Conseil de sécurité de l'ONU, et la diplomatie française a constamment respecté cette règle. Je pense que nous devons nous en exonérer aujourd'hui parce que nous sommes confrontés à un crime contre l'humanité avéré. Se réfugier derrière une éventuelle résolution du Conseil de sécurité, c'est en réalité se résigner à ne rien faire. 

Je mesure l'extraordinaire difficulté et les risques d'une intervention. Elle exige préparation, précaution, conditions, la première d'entre elles étant que la France n'y aille pas seule. Il faut une coalition et un objectif : veut-on donner un avertissement, infliger une sanction, ou aller plus loin ? 

    Se réfugier derrière une éventuelle résolution du Conseil de sécurité, c'est en réalité se résigner à ne rien faire.

Il faut ensuite de nouvelles initiatives pour une solution politique : la mise sur pied d'une coalition d'union nationale écartant Bachar el-Assad et permettant de repartir sur de nouvelles bases. Voilà pourquoi j'ai soutenu la position française tout en regrettant que nous soyons bien isolés. Je ne suis pas sûr que l'on ait accompli, dans le monde arabe ou chez nos voisins européens, le travail diplomatique permettant de faire émerger cette coalition, quelle que soit la prudence de nos partenaires.

François Hollande apparaît-il comme un supplétif des Etats-Unis?

La position de la France a été cohérente et claire depuis le départ.

Pour faire plaisir aux Allemands, François Hollande a décidé d'attendre le rapport des experts de l'ONU. Est-ce un recul?

La France ne peut ni ne doit agir seule. Elle n'en a ni les moyens militaires ni les moyens politiques. Seule une coalition peut relever le défi. Il ne s'agit pas de faire plaisir à untel ou untel, mais de rassembler le plus largement possible. 

Et si, sur le front intérieur, le président réussissait son pari d'une baisse du chômage et d'un retour, certes modéré, de la croissance?

Je suis un peu amusé par l'excitation du pouvoir devant les dernières prévisions de l'OCDE : on passe de 0,1 à 0,3 % de croissance pour l'année 2013 ! C'est sans doute mieux que rien, mais on reste proche de zéro, donc dans une période de stagnation. 

    Le problème n'est pas de sortir de la crise, mais d'entrer dans le monde nouveau. 

Si la courbe du chômage cesse de progresser, on le devra à la création d'emplois aidés et non productifs. Dans ma ville, je suis sous la pression de l'Etat pour créer des emplois dont je n'ai guère besoin. Je le fais parce qu'il faut aider les jeunes, mais ce n'est pas cela qui va faire marcher durablement la machine économique. 

La vraie réponse serait de restaurer la confiance des entreprises. Or nous sommes dans un climat de défiance, détestable, et qui ne se modifie pas.

Hollande a-t-il raison de prendre deux ans de plus pour ramener les déficits sous les 3 % du PIB?

A condition que l'on fasse les réformes de structure qui crédibilisent ce calendrier et qui sont d'ailleurs demandées par la Commission européenne. Ce n'est pas le cas aujourd'hui. Le problème n'est pas de sortir de la crise, mais d'entrer dans le monde nouveau. Cela passe par la restauration de la compétitivité de nos entreprises. Or, depuis un an, nous avons encore reculé ! 

Il faut donc des actions précises sur la durée et sur le coût du travail, sur les charges, sur l'absolue nécessité de redonner à l'alternance et à l'apprentissage une place cruciale. Sur la simplification des normes. Pour l'instant, le choc de simplification s'est limité à une circulaire envoyée aux préfets leur demandant de procéder à "une interprétation facilitatrice des lois et règlements". J'ai interrogé mon préfet : "On vous demande donc de ne pas appliquer les lois et règlements ? Que se passera-t-il si vous êtes traîné devant le tribunal administratif ?"

Jean-François Copé prône une baisse massive des impôts. Et vous?

Il faut transférer une partie de notre fiscalité qui pèse sur la production et sur les entreprises vers d'autres impôts, comme la TVA. Les Français comprennent de mieux en mieux que celle-ci est un impôt qui favorise la compétitivité des entreprises, l'investissement et l'exportation.

Quelles dépenses baisser?

Contrairement à ce que j'entends dire parfois, nous avions amorcé ce mouvement avec la revue générale des politiques publiques. Il faut aussi mener des réformes de structures indispensables. Par exemple, la suppression du département. Deux niveaux d'administration locale suffiraient : des intercommunalités bien structurées et des régions performantes. 

Si l'on veut que les collectivités locales se calment en matière de dépenses, il ne faut pas les placer dans des situations intenables. La réforme des rythmes scolaires représente, pour Bordeaux, une dépense supplémentaire de plusieurs millions d'euros.

Si le chef de l'Etat a refait une réforme des retraites, n'est-ce pas parce que celle de Nicolas Sarkozy, qui prévoyait le retour à l'équilibre en 2020, est un échec?

Non, il n'y a pas eu d'échec, il y a eu une première étape, et nous avons toujours dit que c'était une première étape. Si nous n'avons pas atteint l'objectif, cela signifie qu'il faut accélérer, et je n'ai pas observé que nous le fassions.

Pour vous, 65 ans devrait être le nouvel âge légal de départ?

En tout cas, se cramponner à 62 ans, c'est une supercherie: comme la durée de cotisation s'allonge, ceux qui veulent partir à 62 ans sans avoir tous leurs trimestres subissent une décote de leur pension. Du moins jusqu'à 67 ans. Donc, il faut avoir le courage de reculer l'âge légal.

Comment en finir avec la question des 35 heures?

Par la négociation collective entre partenaires sociaux afin de fixer une durée conventionnelle par branches. En contrepartie, les allégements de charges sociales accordés aux entreprises pour compenser le surcoût des 35 heures seraient supprimés.

La droite doit-elle gouverner par ordonnances pendant six mois si elle gagne en 2017, comme le propose Jean-François Copé?

Sans doute. C'est une méthode de gouvernement parfaitement constitutionnelle. Si j'ai réussi, contrairement à l'idée que l'on en garde, la réforme de l'assurance-maladie, c'est parce que nous l'avons faite au moyen d'ordonnances, dont les principes essentiels sont toujours en vigueur.

Faut-il aujourd'hui légiférer pour renforcer la laïcité?

Notre arsenal législatif est suffisant. La laïcité - un principe fondamental -, c'est le respect dû aux religions et la séparation claire entre les sphères politique et religieuse. Nous avons mené ce combat contre l'Eglise catholique pendant un siècle, avant qu'elle n'accepte la République. Aujourd'hui, cela ne pose plus de problème. 

L'islam n'en est pas encore là. Nous devons mener un combat pour un islam laïque, qui passe par un dialogue systématique, à tous les niveaux. Ce n'est pas facile, car la communauté musulmane est extrêmement divisée.

Etes-vous d'accord avec Patrick Buisson lorsqu'il dit que "la présidentielle de 2012 n'a pas été un échec, mais une défaite fondatrice", qui aurait "redonné une suprématie morale" au peuple se battant pour des valeurs?

Je ne vois vraiment pas de quoi cela aurait été fondateur. Quant à la parole au peuple, c'est l'élection du président au suffrage universel qui la lui a donnée... en 1962.

François Fillon dit qu'en cas de duel PS-FN aux municipales il conseille de "voter pour le moins sectaire". Et vous?

Voilà bien un serpent de mer qui a la peau dure. Nous en avons délibéré cent fois. Pas question d'alliance avec le FN, dont tout nous sépare, y compris le projet économique. Pas de coup de pouce au PS, dont la politique économique et sociale conduit la France au déclin. S'il y a un réel danger de victoire du FN, je ne mets cependant pas l'extrême droite et le PS sur le même plan.

"Inventaire" est-il un gros mot?

Il est toujours utile de réfléchir à ce qu'on vient de faire. A deux conditions. D'abord, l'exercice de lucidité doit être collectif. Si l'on n'approuvait pas, il fallait le dire avant. Etre ministre jusqu'au dernier moment et, le lendemain, cracher dans la soupe, ce n'est pas convenable. Ensuite, il ne faut pas se flageller, mais tirer des leçons pour l'avenir. Je suis sidéré par l'amnésie collective quand il s'agit de porter un jugement sur le quinquennat de Nicolas Sarkozy. 

En 2008 commence la plus grave crise économique mondiale depuis un siècle, d'où la récession et le creusement des déficits. Voilà ce qu'il faut remettre en perspective, et je pense qu'on a fait par ailleurs d'excellentes choses. Par exemple, la défiscalisation des heures supplémentaires, que les socialistes regrettent d'avoir abandonnée, par pur antisarkozysme. 

La création de la TVA sociale était un bon choix, certes trop tardif. Même certains collègues de l'actuelle majorité le regrettent : si vous l'aviez décidée un peu plus tôt, nous l'aurions conservée, me disent-ils.

Vous demandez à la gauche de "dire la vérité, enfin". La droite l'a-t-elle fait?

Oui. Prenons l'exemple de la politique étrangère. Sur les printemps arabes, toutes les démocraties européennes ont eu un temps d'hésitation, mais nous avons ensuite été cohérents avec nous-mêmes. 

Et quand on dit que nous avons ouvert la boîte de Pandore, j'ai envie de répondre: était-ce mieux du temps de Kadhafi et de Ben Ali ? J'étais conscient que cette transition prendrait du temps - j'espère qu'elle prendra moins de temps que chez nous, où il a fallu un siècle entre la prise de la Bastille et la stabilisation de la République.

Jusqu'à quel point Nicolas Sarkozy doit-il avoir une place à part dans le débat qui s'ouvre à droite et qui débouchera sur la primaire?

Un ancien président a toujours une place à part, cela va de soi. Pour le reste, on est en république, nous sommes tous égaux. Et je trouve qu'il est de mauvaise méthode d'avoir fait adopter par nos militants une réforme des statuts qui prévoit des primaires et, aussitôt après, de se demander s'il faut les organiser. Il faut s'y tenir. Que chacun s'exprime, défende ses idées, conforte sa crédibilité comme candidat potentiel, c'est le jeu de toute démocratie. Ensuite, plions-nous à cet exercice qui a bien réussi au PS, et qui a bien réussi à l'UMP à Paris.

Quel que soit le cas de figure, la primaire aura-t-elle lieu?

Je ne suis pas le seul à décider, mais je le souhaite.

    Nous avons un bureau politique, mais il est pléthorique, lourd et insuffisamment réactif.

Quand Nicolas Sarkozy a-t-il intérêt à clarifier ses intentions?

En matière d'intérêt de Nicolas Sarkozy, je me déclare incompétent. C'est à lui d'en juger.

Et dans l'intérêt de la droite?

Je crois que l'on a un peu de temps!

Nicolas Sarkozy a-t-il un droit de priorité?

Il est évident que, si Nicolas Sarkozy le souhaite, il a un rôle éminent à jouer.

Et vous, occupez-vous une place à part?

A part, je n'en sais rien, mais ma place, oui. J'essaie de m'exprimer librement.

Alain Juppé, homme politique le plus populaire (selon un sondage CSA), en aviez-vous jamais rêvé, vous le mal-aimé des Français?

En la matière, je crois que j'ai tout connu. J'applique plus que jamais l'adage de Jacques Chirac : mépriser les hauts et repriser les bas!

Vous déterminerez-vous en fonction du choix de Nicolas Sarkozy?

Je me déterminerai en fonction des propositions qui seront faites aux Français et de leur adaptation à la France de 2016-2017.

François Fillon a-t-il raison de s'être lancé sur le long chemin qui mène à 2017?

Je ne veux pas critiquer les amis, ni Jean-François Copé, ni François Fillon, ni les autres. Je voudrais que nous nous concentrions sur deux points : approfondir nos réponses aux grandes questions que se posent les Français ; mettre en place une gouvernance de l'UMP qui permette de définir des positions communes. 

Je sais que nous avons un bureau politique, mais il est pléthorique, lourd et insuffisamment réactif. Sur la Syrie, il a fallu plusieurs jours avant qu'on fixe une ligne, après que chacun eut exprimé son point de vue personnel.

Nicolas Sarkozy, François Fillon, Jean-François Copé le font. Vous viendrait-il à l'esprit de vous faire payer pour des conférences à l'étranger?

Je donne des conférences... mais avec moi, c'est gratuit. Chacun fait à sa manière.

Re: Election présidentielle de 2017

Oui et le grand âge aussi. Ainsi que les abus de confiance, recels d'abus de biens sociaux et prises illégales d'intérêt. Une petite dose d'emplois fictifs et de financement occulte pour assaisonner.
Un repris de justice sympa pour une République exemplaire.

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

Re: Election présidentielle de 2017

Frederyk va adorer ce sujet

Cours d'économie Prep ENA
https://analysecoblog.wordpress.com/

Re: Election présidentielle de 2017

Ah, j'ai mon candidat pour 2017 ! Gérard Schivardi, l'homme qui, en 2007, disait dans son clip de campagne "on ne me fera pas taire" au milieu de la place de la Concorde, la voix couverte par les klaxons des voitures. Il m'a causé quelques fous rires, celui-là. Allez Gérard !

Le Figaro a écrit:


Candidat en 2017, Gérard Schivardi craint une troisième guerre mondiale

QUE SONT-ILS DEVENUS (1/6) - L'ancien candidat à l'élection présidentielle de 2007 pense que Marine Le Pen sera élue présidente de la République «haut la main».

»» Cet été, Le Scan prend des nouvelles des responsables politiques disparus des écrans radars médiatiques. Aujourd'hui, l'ancien candidat à l'élection présidentielle, Gérard Schivardi.

Sa gouaille avait apporté un brin de décontraction au duel Sarkozy-Royal en 2007. L'humoriste Nicolas Canteloup avait ensuite entretenu le buzz, le dépeignant en alcoolique notoire. «Je ne bois pas du tout. Faire croire le contraire à la France entière, ça a été difficile à avaler. Surtout pour ma femme et mes enfants», raconte au Scan Gérard Schivardi, sept ans après sa candidature à l'élection présidentielle. À l'époque, l'ex maçon à la retraite avait rassemblé 123.540 voix sur son nom lors du scrutin présidentiel, soit 0.34% des suffrages.

«Je pense qu'on a fait une bonne campagne. Je n'allais pas dans les hôtels mais chez des familles qui m'accueillaient», se rappelle le maire de Mailhac. En mars dernier, Gérard Schivardi a été réélu à la tête de sa commune où vivent 475 âmes. Mais depuis l'élection présidentielle, le visage de la France, et de son village, a changé. «Avant il y avait moins de vingt partisans du FN, aujourd'hui c'est plutôt 90», décrypte-t-il de sa voix rocailleuse.

«On m'arrête dans la rue»

Car c'est bien la progression de Marine Le Pen qui a convaincu Gérard Schivardi de viser une nouvelle candidature à l'élection présidentielle, dix ans après sa première tentative. L'édile regrette d'être passé à côté de 2012: «Le Parti ouvrier indépendant que j'ai créé n'a pas souhaité repartir. J'ai été déçu. Mais je vais monter à Paris début septembre pour parler de 2017.» L'élu local veut «se retrouver face à Marine Le Pen pour lui dire «d'arrêter de (lui) piquer (ses) idées», notamment sur les questions européennes. Mais Gérard Schivardi ne se fait guère d'illusions: «Elle va se faire élire haut la main, vous allez voir.»

En attendant de repartir sur les chemins de France et de Navarre, il s'amuse de sa notoriété: «On m'avait dit que six ou sept mois après la présidentielle, ça serait terminé, mais non! On m'arrête toujours dans la rue, on me pose des questions. On m'explique que l'on votera pour moi la prochaine fois.»

Ce qui amuse moins le Languedocien, c'est le manque de médiatisation dont il serait la victime. «Vous allez voir, quand vous proposerez votre article, on vous dira de ne pas le publier (...) On refuse que j'apparaisse à la télévision», s'insurge-t-il. Et pourtant, Gérard Schivardi a des choses à dire. «François Hollande est une catastrophe» ; «Les partis politiques sont à la dérive» ; «La réforme territoriale est une aberration. Il faut supprimer les régions» ; «Il n'y a plus de République ni de démocratie.» En quelques minutes, le maire dégaine sur tout, invoque le général de Gaulle et multiplie les prédictions: «Sarkozy fera 7% à la présidentielle, Hollande moins de 10.»

Gérard Schivardi veut parler, débattre. «J'ai dit à ma femme: ‘il faut que je reparte à la présidentielle, je ne veux pas que ça termine en bain de sang'. Vous savez, on n'est pas loin d'un soulèvement et d'une troisième guerre mondiale. Je ne suis pas rassuré pour mes fils.»

http://www.lefigaro.fr/politique/le-sca … ndiale.php

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

Re: Election présidentielle de 2017

Le gourou va présenter son programme. Nous sommes sauvés !

La Tribune a écrit:

Jacques Attali va présenter un programme présidentiel

PARIS (Reuters) - L'économiste Jacques Attali a annoncé vendredi qu'il présenterait un programme présidentiel fin 2015 pour lancer le débat en vue du scrutin de 2017, sans être lui-même candidat.

L'ancien conseiller spécial de François Mitterrand a ajouté qu'il travaillait pour cela avec des experts indépendants.

L'objectif, a-t-il dit sur BFM TV et RMC, est d'"essayer de faire en sorte que l'année 2016 soit occupée par un débat sur les idées et sur les projets", "de façon à ce qu'en 2017, les candidats s'affrontent non pas sur la couleur de leur cravate mais sur le projet qu'ils proposent au pays".

"Ce n'est pas un programme 'UMPS', ce n'est pas du tout un programme de consensus entre les partis", a poursuivi Jacques Attali. Et s'il est dénoncé comme tel par le Front national, "ce sera un honneur pour moi".

Jacques Attali avait présidé la Commission pour la libération de la croissance française mise en place par Nicolas Sarkozy lors de son mandat présidentiel. Cette commission, dont l'actuel ministre de l'Economie, Emmanuel Macron, a été rapporteur, avait fait plusieurs centaines de propositions.

http://www.latribune.fr/depeches/reuter … ntiel.html

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

Re: Election présidentielle de 2017

Hahahahaha !
Je rigole mais 20% pour Flanby, c'est énorme. Les chiffres ont dû être grossis. Je ne lui donnerais pas plus de 15.

RTL a écrit:

Présidentielle 2017 : Valls et Hollande seraient éliminés dès le premier tour
Si le premier tour avait lieu ce dimanche, le président et le Premier ministre seraient largement devancés par Marine Le Pen et plus légèrement par Nicolas Sarkozy.

Si leur cote de popularité a connu ces derniers jours une légère hausse, Manuel Valls et François Hollande sont toujours loin de convaincre les Français. Si le premier tour de l'élection présidentielle de 2017 avait lieu ce dimanche, ils seraient tous les deux éliminés selon un sondage Ifop pour Paris Match publié ce mardi 25 août.

Le chef de l’État et l'actuel Premier ministre seraient largement devancés par Marine Le Pen, en tête avec 26% d'intentions de vote, et plus légèrement par Nicolas Sarkozy, selon ce sondage mené avec l'hypothèse d'une candidature écologiste.
Valls meilleur candidat socialiste que Hollande

Dans l'hypothèse où l'actuel président serait le "candidat du Parti socialiste", 20% des personnes interrogées déclarent qu'elles voteraient pour lui, contre 24% pour Nicolas Sarkozy et 26% pour la présidente du Front national. Selon l'Ifop, François Bayrou obtiendrait 11% des voix et Jean-Luc Mélenchon 9%, devant Nicolas Dupont-Aignan (4%) et Cécile Duflot (3%).

Si Manuel Valls était le candidat du PS, il obtiendrait 22% des voix au 1er tour, juste derrière Nicolas Sarkozy (23%), mais loin derrière Marine Le Pen (26%). Dans ce cas, François Bayrou est crédité de 11% des voix et Jean-Luc Mélenchon de 10%. Suivent Nicolas Dupont-Aignan (3%) et Cécile Duflot (2%).

L'enquête n'envisage pas d'autre candidat pour Les Républicains à la présidentielle que l'ancien président Sarkozy. Dans l'hypothèse d'une candidature d'Arnaud Montebourg pour le PS, il recueillerait 8% des voix, loin derrière Marine Le Pen (27%), Nicolas Sarkozy (25%), mais aussi François Bayrou (17%) et Jean-Luc Mélenchon (13%).

Enquête réalisée en ligne du 17 au 19 août auprès de 950 personnes de 18 ans et plus selon la méthode des quotas.

http://www.rtl.fr/actu/politique/presid … 7779500004

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

Re: Election présidentielle de 2017

Tiens, il y a des députés PS lucides. Enfin, il y en a un, du moins.
Cela dit, si c'est pour se retrouver avec le fossile Juppé pour la gauche et l'excité fou furieux Valls pour la droite, ce sera tout aussi déprimant.

Le Figaro a écrit:

Hollande et Sarkozy ne doivent pas être candidats en 2017

FIGAROVOX/TRIBUNE - Pour le député socialiste Patrice Prat, le FN prospère parce que les partis politiques sont dépassés et propose des solutions auxquelles n'adhère pas le peuple. Le renouvellement du personnel politique impose à MM. Hollande et Sarkozy de s'abstenir de se présenter à la présidentielle.

Patrice Prat est député (PS) du Gard.

Acteur et observateur attentif de la scène politique ces dernières années, j'ai une conviction profonde: il faut désenclaver le paysage politique!

Que révèlent les résultats de ces élections régionales? Ils mettent surtout en lumière un paysage politique éclaté, miné par ses contradictions, ses incohérences, ses vaines querelles, grippé de l'intérieur, incapable de renouveler une offre politique que nous voudrions davantage en adéquation avec les aspirations de notre société et ses besoins réels.

Le système politique français, nous l'avons déjà trop dit, est à bout de souffle. Il rend ses dernières convulsions alors que la prochaine élection présidentielle approche à grands pas. A quoi bon blâmer ou mettre en garde les électeurs du Front national quand nous-mêmes, par nos comportements et notre cécité, nous ensemençons sans discontinuer le terreau de l'extrême-droite des germes du rejet. Ne voyez-vous donc pas que la grande masse des abstentionnistes, ainsi que celle d'une grande partie du vote porté sur le Front national, sont une réaction unanime contre la classe politique de ce pays? Combien de temps faudra-t-il encore pour vous en convaincre et vous persuader de changer votre manière d'être et de faire?

Nous sommes déconsidérés parce que le système entretient des oppositions dépassées que nos leaders, obstinément, entretiennent. Nos disputes de chiffonniers sur les plateaux de télévision et dans nos assemblées délibérantes ne trompent plus personne. Cette agitation, souvent stérile, sonne creux aux oreilles du plus grand nombre.

Il faut désenclaver le paysage politique si nous souhaitons renouer avec le peuple français et créer ce nouveau climat de confiance. Il en va de la survie même de notre démocratie. Il faut ainsi faire voler en éclat et régénérer nos clivages traditionnels, inventer une autre Gauche et une autre Droite dans ce paysage en miettes. Ces nouvelles lignes de fractures commencent à poindre au grand jour: Europe, mondialisation, souveraineté et Etat-nation, protectionnisme…

Seul ce nouveau modèle politique sera apte à engendrer une nouvelle classe dirigeante. Alors, faisons ce premier pas, envoyons un signe fort et symbolique de renouvellement: ni François Hollande, ni Nicolas Sarkozy ne devraient être candidats à l'élection présidentielle de 2017!

Le pays a besoin d'une grande respiration démocratique. Or, aussi paradoxal que cela puisse paraître, l'extrême-droite serait la seule à l'incarner. Douce folie française que celle de lui confier le soin de réparer nos erreurs, nos reniements ou de revitaliser le débat démocratique. Un mal devenu nécessaire pour une partie de plus en plus grande de l'opinion. C'est dire l'abattement général du pays et sa décomposition avancée! Je ne peux m'y résoudre.

Le regain démocratique doit venir de nous. Mais encore faudrait-il le vouloir et s'en donner les moyens? La France a besoin de femmes et d'hommes politiques exemplaires, qui parlent vrai. Avec une classe dirigeante qui instaure, notamment, le non cumul strict. Un homme, un mandat ; et cela à tous les étages du pouvoir, local comme national. Plus encore, un mandat limité dans le temps pour mettre fin aux trop longues carrières de notable, ce poison hérité des vieilles démocraties. Une classe dirigeante enfin qui restera, autant que possible, cohérente dans ses positions. Comment ne pas déconcerter les électeurs quand, régulièrement, leurs élus enchaînent volte-face et revirements une fois installés aux responsabilités, laissant ainsi se répandre le sentiment de trahison dans l'opinion.

Evidemment, le principe de réalité peut parfois s'imposer et contrarier des engagements ou des prises de position passées. Mais, doit-il devenir une règle permanente, presqu'immuable, dès lors que la volonté vous manquerait? Parler vrai, ce doit être une exigence pour réconcilier la Nation avec ses élites. C'est éclairer le chemin, fournir toutes les explications pour aider à la compréhension du monde tel qu'il est, tel qu'il sera, et celui qu'ensemble nous pourrions redessiner.

Mon témoignage de Parlementaire n'a d'autre dessein que de vous parler vrai et de battre en brèche la formule trop souvent éprouvée: «Il faut que tout change … pour que rien ne change». Alors, avant qu'il ne soit trop tard, faisons ensemble en sorte que tout change. Vraiment.

http://www.lefigaro.fr/vox/politique/20 … nbcomments

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

Re: Election présidentielle de 2017

Je propose un premier tour entre Marine Le Pen, Jean-Luc Mélenchon, Alain Dupont-Aignan et Nathalie Arthaud.

"Et sans races, comment peut-on parler de racisme?" - sabaidee, 16/05/2014
"Allez, rince ton visage et enlève la merde dans tes yeux, va lire les commentaires des lecteurs du monde (le monde, hein, pas présent ou national hebdo) et tu percevras le degré d'agacement que suscitent ces associations subventionnées..." - sabaidee, 06/09/2016

"(influence léniniste de la "praxis historique réalisante et légitimée par sa propre réalisation historique effective", au sens hégélien du terme, dans l'action islamiste, au travers de l'état islamique - je n'utilise volontairement pas de majuscule pour cet "état" en ce que je lui dénie toute effectivité historique)" - Greg, 18/07/2016

"Oui oui, je maintiens. Il n'y a rien de plus consensuel que le Point. " - FDL, 28/07/2016

Re: Election présidentielle de 2017

Broz a écrit:

Alain Dupont-Aignan .

C'est le fils de Nicolas et de Juppé ?

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

Re: Election présidentielle de 2017

C'est la fatigue.

"Et sans races, comment peut-on parler de racisme?" - sabaidee, 16/05/2014
"Allez, rince ton visage et enlève la merde dans tes yeux, va lire les commentaires des lecteurs du monde (le monde, hein, pas présent ou national hebdo) et tu percevras le degré d'agacement que suscitent ces associations subventionnées..." - sabaidee, 06/09/2016

"(influence léniniste de la "praxis historique réalisante et légitimée par sa propre réalisation historique effective", au sens hégélien du terme, dans l'action islamiste, au travers de l'état islamique - je n'utilise volontairement pas de majuscule pour cet "état" en ce que je lui dénie toute effectivité historique)" - Greg, 18/07/2016

"Oui oui, je maintiens. Il n'y a rien de plus consensuel que le Point. " - FDL, 28/07/2016

11

Re: Election présidentielle de 2017

Cheminade 2017 !

Le Figaro - AFP a écrit:


Jacques Cheminade candidat à la présidentielle

Jacques Cheminade, fondateur du parti Solidarité et progrès, a annoncé ce matin sur France 2: "Oui je serai candidat" en 2017. Il s'agit du sixième candidat à la prochaine présidentielle déjà candidat en 2012.

Jacques Cheminade s'était déjà présenté en 1995, où il avait récolté 0,28% des suffrages exprimés. En 2012, le natif de Buenos Aires avait recueilli 0,25% des voix.

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

12

Re: Election présidentielle de 2017

Hahahahahaha !

L'Obs a écrit:

Présidentielle : Henry de Lesquen, ce candidat qui veut "bannir la musique nègre" et revenir au 19e siècle

Non, sa candidature n'est pas une blague. Henry de Lesquen, ancien de l'ENA, co-fondateur du groupe de réflexion du "Club de l'horloge" et ex-conseiller municipal de Versailles, veut devenir le prochain président de la République.

Depuis plusieurs mois, le président de Radio Courtoisie, hyperactif sur Twitter, multiplie les déclarations chocs. Sur son site, il décline son programme "national libéral" et propose, entre autres, une réflexion sur la destruction de la Tour Eiffel - qu'il juge "affreuse" -, l'annexion de la Belgique par la France ou... le bannissement de la "musique nègre" des médias publics.

Contacté par "L'Obs", l'intéressé refuse pourtant fermement l'étiquette de candidat d'extrême droite. Ce qui ne l'empêche de fêter les 65 ans de l'hebdomadaire antisémite "Rivarol"  au côté de la fine fleur de l'extrême droite française.

"J'ai fait un rêve"

"Tout est dans mon programme", répète à l'envi cet ancien haut fonctionnaire. Un projet intitulé "Pour que la France redevienne la France", qu'Henry de Lesquen - Plessis Casso, vicomte de Lesquen - conçoit comme une réponse au "cosmopolitisme et à l'étatisme" et qui passe notamment par l'abrogation de la "législation antiraciste", le port d'arme et la suppression du SMIC en "brûlant le Code du travail" :

"Economiquement, l'idéal serait de revenir au 19e siècle avant l'émergence du socialisme. Il faut balayer les acquis sociaux", résume-t-il à "L'Obs".

(Sur son site, Henry de Lesquen pose devant le château de Versailles - Capture d'écran - "L'Obs")

Autre proposition phare de son programme : l'expulsion de deux millions d'immigrés. Et "pour régler le problème de l’immigration", le vicomte a déjà tout prévu : un plan en trois actes, que le candidat fantasme sur son site :
"Je ne me prends pas pour Martin Luther King. Mais j’ai fait un rêve [...] Et je voudrais vous raconter ce qui s’est passé dans mon rêve", écrit-il.

"Réforme de la constitution", "loi sur l'immigration", "instauration de la préférence nationale", Henry de Lesquen s'y voit déjà :
"Les progrès sont alors très rapides sur le front de l’immigration. Les immigrés illégaux sont nombreux à quitter la France d’eux-mêmes, n’y trouvant plus ni assistance ni emploi ni logement. Les autres sont expulsés [...] Grâce à cette politique de salut public, le nouveau président réussit à faire partir de France deux millions d’immigrés en cinq ans."

Attention, Henry de Lesquen ne blague pas : "Les immigrés illégaux sont des délinquants. Ils seront arrêtés, enchaînés, emprisonnés, expulsés", écrit-il.
"En cas de récidive, l’immigré illégal pourra être condamné aux travaux forcés."

Allez, Zou ! Au bagne !
"La musique nègre sera bannie des médias publics"

Et l'ambition d'"HDL" ne s'arrête pas là. Henry de Lesquen entend réformer en profondeur tous les aspects de cette société française qui "s’enfonce progressivement dans le chaos."

Entre deux "réflexions" consacrées à son concept de "racisme républicain" ou aux bienfaits de l'esclavage, le vicomte détaille sa future politique culturelle "populaire et identitaire", qu'il articule en 10 axes.

"Tutelle vigilante" de l'Etat qui fixera désormais les "orientations culturelles", création d'un "art officiel" qui "aura pour principe d’exprimer l’âme du peuple dans la beauté des œuvres" et destruction "des œuvres ou objets de l’art ou non-art dégénéré", le candidat veut croire en la "renaissance culturelle de la France".

Toujours très modéré, Henry de Lesquen promet même de "bouter" la langue anglaise de l'espace public et de bannir la "musique nègre" des médias "soutenus ou autorisés" par l’Etat.
"Cela concerne le Jazz, le Blues, le rock'n roll et bien sûr l'immonde rap. La musique nègre s'adresse à notre cerveau reptilien et provoque un ensauvagement de la culture occidentale", précise-t-il à "L'Obs".

Pour renforcer sa démonstration, le candidat s'appuie sur la "saine" programmation musicale de "sa" Radio Courtoisie :
"Le lundi, c'est variété française, le mardi c'est Valse, le jeudi c'est la musique militaire etc... Nous passons même de la gigue écossaise ! C'est une programmation variée qui permet de libérer la jeunesse de la musique nègre", explique le vicomte.

Même les gentils yéyés ne trouvent pas grâce à ses yeux, c'est dire.

Déjà 50.000 signatures contre sa candidature

Mais Henry de Lesquen le sait, la route est encore longue jusqu'au château de Vincennes -  car oui, une fois élu, il abandonnera l'Elysée pour ce château du XIVe siècle de l'est parisien. "Plus pratique", selon lui.

Dans l'espoir de séduire les maires de France, l'aspirant président leur a fait parvenir une promesse de parrainage et une lettre dans laquelle il se présente comme le candidat anti "superclasse mondiale" et les presse de ne pas céder au "terrorisme intellectuel".
"Je sais qu'obtenir le soutien des élus sera extrêmement difficile", concède-t-il.

Lot de consolation : à défaut des 500 parrainages nécessaires, l'ex-conseiller municipal recueille déjà plus de 50.000 signatures contre sa candidature sur le site change.org.

"Je note que c'est une femme de race congoïde qui est à l'origine de cette pétition", a-t-il tenu à préciser auprès de "L'Obs".

http://tempsreel.nouvelobs.com/politiqu … iecle.html

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

13

Re: Election présidentielle de 2017

Moi aussi, je vais me présenter à l'élection présidentielle, tiens. Vu que c'est apparemment le freak show.

Le Figaro a écrit:

Rama Yade est candidate à l'élection présidentielle

Décidément, 2017 ne manquera pas de candidats. Invitée du journal télévisé de TF1, Rama Yade a annoncé jeudi sa candidature à la présidence de la République. «C'est évidemment un moment important pour moi. Et je précise de suite que je ne suis pas candidate à la primaire» de la droite, a précisé l'ancienne secrétaire d'Etat en invoquant le général de Gaulle. Elle veut être une candidate indépendante dès le premier tour de la présidentielle en se lançant dès maintenant à la recherche des 500 maires qui devront parrainer sa candidature. «Je ne me présente pas pour témoigner, ni pour peser, ni pour négocier, quoi que ce soit», jure-t-elle. Ajoutant: «Je me présente car la situation est hors-norme et qu'il faut un projet de radicalité».

Pour appuyer sa candidature, Rama Yade «lance une coopérative politique avec plusieurs mouvements citoyens et politiques dans l'objectif d'incarner cette nouvelle offre politique». L'«Alliance écologiste et indépendante, le Parti libéral démocrate, Démocratie 21, le Rassemblement écocitoyen et le Cercle de la diversité» ont décidé d'ores et déjà de rejoindre l'ancienne secrétaire d'État.

Exclue de l'UDI fin 2015, Rama Yade pourra notamment s'appuyer sur le Parti libéral démocrate pour ce combat politique. «Nous avons la conviction que ceux qui sont à l'origine des problèmes de la France ne peuvent pas faire partie de la solution», écrit dans un communiqué Aurélien Véron, le président du PLD.
«Révolution démocratique»

Rama Yade, qui a perdu son dernier mandat en décembre dernier, elle se félicite d'être «libre de lancer un nouveau mouvement et une nouvelle offre politique aux Français».

Un slogan a été choisi: «La France qui ose». Un site internet et un compte Twitter ont aussi été ouverts dès jeudi après-midi. «Le recours, c'est vous: le peuple français», y est-il écrit. «L'élection de 2017 ne sera comme aucune autre, elle ne peut pas l'être», peut-on encore lire.

Un petit texte présente la démarche de la candidate: «Pour tous ceux qui sont écartés des décisions qui ont besoin de participer, agir, coopérer, tous les sacrifiés de la démocratie et les invisibles de la République, “la France qui ose” sera une communauté d'idées et d'actions en réseau qui permet de mobiliser les énergies».

Elle promet qu'une «révolution démocratique (fera) face à la démocratie confisquée». «L'étouffement de la démocratie française par les appareils politiques doit cesser», ajoute la description proposée sur le site de Rama Yade. «Libérer l'initiative, la créativité, abattre les monopoles privés dirigés par la même oligarchie qui se refile les postes, mobiliser la société civile... Voila la perspective d'une société de l'innovation», peut-on encore lire.
Logo de la campagne de Rama Yade

Une première proposition est avancée: «Des citoyens tirés au sort pour contrôler les parlementaires de leur circonscription», pour aller «au-delà de l'abolition des privilèges, cumul des mandats ou réduction du nombre des parlementaires».

Interrogé par Le Scan sur le refus de Rama Yade de participer à la primaire de la droite, le député Thierry Solère -chargé de l'organisation du scrutin- y voit un non-sujet. «Être candidat à la primaire, y obtenir les parrainages suffisants, c'est très difficile. Être candidat à la présidentielle c'est encore plus difficile. Rama Yade est aujourd'hui une personnalité politique indépendande qui n'a pas de mandat. Alors est-ce que je m'inquiète d'une éventuelle division de la droite au premier tour de la présidentielle? La réponse est non», dit-il cinglant.

http://www.lefigaro.fr/politique/le-sca … tielle.php

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

14

Re: Election présidentielle de 2017

Magnifique.

Le Figaro - AFP a écrit:

Un candidat «de la vraie vie» à la présidentielle

Il souhaite "prendre à rebours l'élite politique que les Français ne supportent plus": Robert Hue et son Mouvement des progressistes ont annoncé ce mardi la candidature à la présidentielle de 2017 de Sébastien Nadot, inconnu du grand public et issu de "la vraie vie". "Tous les hommes politiques disent qu'il faut le renouveau mais moi je l'applique, à moi-même pour commencer", explique Robert Hue.

Pour montrer la couleur, il publie un livre intitulé Laissez la place postfacé par Sébastien Nadot et qui, selon l'ancien patron du parti communiste, vise "exclusivement à cogner, casser la professionnalisation de la vie politique". Sébastien Nadot, 43 ans, est professeur d'éducation physique et sportive et docteur en histoire. Il a adhéré au MdP après avoir entendu Robert Hue parler du célèbre historien du Moyen-Age Georges Duby dans une émission radio. "La gauche a oublié son objectif de transformation de la société, l'écologie s'est perdue dans les joutes politiciennes, la droite et l'extrême droite attendent leur tour. Nous, artisans du progrès social, avons aujourd'hui un rôle crucial à jouer", affirme-t-il dans sa profession de foi.

Le "progressisme", selon Robert Hue, est "une conception post-capitaliste où les inégalités doivent être dépassées mais sans rupture brutale, comme le prône la gauche radicale, et sans adaptation au système, comme le veut la social-démocratie". Le sénateur du Val d'Oise a précisé que le MdP présenterait aussi des candidats aux législatives de 2017 dans une centaine de circonscriptions. Quant aux 500 signatures nécessaires pour se présenter à l'élection suprême, Robert Hue ne semble pas inquiet, convaincu que le projet de Sébastien Nadot mais aussi sa personnalité et sa nouveauté dans le paysage politique "peuvent intéresser des élus".

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2016/ … tielle.php

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

Re: Election présidentielle de 2017

Pour en revenir à Juppé, que vous citez à longueur de thread,  je suis tout de même fortement dégoûtée de la promotion que vous lui faites.
Ca ne vous dérange pas plus que ça, que ce Môssieur, repris de justice, puisse un jour, représenter la France et occuper la plus haute fonction de l'Etat !
Je ne vous trouve pas très exigeants envers nos politiques ! mad

"Rédupliquer, c'est être ce qu'on dit." (S.Kierkegaard)

Re: Election présidentielle de 2017

Vous êtes résignés…
Où sont les rebelles d'autrefois ? roll

"Rédupliquer, c'est être ce qu'on dit." (S.Kierkegaard)

17

Re: Election présidentielle de 2017

Je sais que je ne voterai jamais pour le fossile. J'ai la conscience tranquille.

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

18

Re: Election présidentielle de 2017

Haha ! Ce serait beau.

Le Point a écrit:

Sondage BVA : Mélenchon peut passer devant Hollande !
L'enquête publiée dans la presse régionale place Jean-Luc Mélenchon devant François Hollande dans l'hypothèse où Nicolas Sarkozy serait investi en 2017.

Jean-Luc Mélenchon est-il en passe de reléguer François Hollande à la quatrième place au premier tour de la présidentielle ? Selon l'étude des intentions de vote publiée par BVA pour la présidentielle 2017, l'impensable serait en train de se produire dans l'hypothèse où Nicolas Sarkozy serait le candidat investi par Les Républicains. Dans ce cas, Mélenchon obtiendrait 14 % des intentions de vote, en progression de 2 points par rapport à l'enquête précédente datant du 20 mai. François Hollande le suivrait à 13 %, en baisse de deux points. Dans cette hypothèse, BVA retient que François Bayrou serait candidat et serait, lui aussi, situé à 13 %.

Dans l'hypothèse où Alain Juppé serait le candidat investi par Les Républicains, ce n'est guère mieux pour le président sortant, qui ferait, avec 14 % (+ 0,5 point), jeu égal avec Mélenchon (14 %, + 2 points). Il faut toutefois prendre ce sondage avec précaution. Nul ne sait, à ce stade, combien d'autres candidats pourraient s'aligner sur la gauche de l'échiquier politique. Ils viendraient alors entamer le capital de Jean-Luc Mélenchon, qu'il s'agisse de Pierre Laurent, le leader du PCF, ou d'Arnaud Montebourg, avec ou sans le soutien du PCF. Toujours est-il que le sondage, qui circule sous le manteau depuis lundi soir dans les rangs socialistes, achève d'écoeurer les députés PS, de moins en moins vaillants. « Cette fin de mandat est une agonie », se lamentait un député hollandiste, consterné.
Pression sondagière contre la candidature de Hollande

La question des sondages n'est pas innocente. Le président a annoncé qu'il prendrait la décision de briguer ou non un second mandat à la fin de l'année. Si les enquêtes de ce genre se multiplient et confirment l'envolée de Mélenchon à son détriment, François Hollande sera soumis à une très forte pression des siens pour céder la place. C'est alors une primaire qui départagera les prétendants à cette succession... Le sondage BVA ne prend pas non plus en compte une éventuelle candidature d'Emmanuel Macron.

Par ailleurs, le sondage confirme la présence au second tour de Marine Le Pen, à 26 % (+ 1 point), si Juppé est candidat, lequel basculerait en tête avec 36 % (en recul de 2 points). Dans l'hypothèse où Nicolas Sarkozy serait le candidat LR (21 %, - 1 point), Marine Le Pen se qualifierait pour le second tour en faisant la course en tête avec 28 % (+ 1 point).

BVA établit pour chaque vague de sondages un parallèle entre les éléments ayant émergé au cours des dernières semaines et les intentions de vote des sondés. En l'occurrence, trois sujets se dégagent : la grève et les mouvements sociaux, la menace terroriste et la crise des migrants.


Intentions de vote au premier tour de la présidentielle

Si Alain Juppé est le candidat des Républicains...

1. Alain Juppé, 36 % (- 2 points).

2. Marine Le Pen,  26 % (+ 1 point).

3. François Hollande, 14 % (+ 0,5 point).

4. Jean-Luc Mélenchon, 14 % (+ 2 points).


Si Nicolas Sarkozy est le candidat des Républicains...

1. Marine Le Pen, 28 % (+ 1 point).

2. Nicolas Sarkozy, 21 % (- 1 point).

3. Jean-Luc Mélenchon, 14 % (+ 2 points).

4. François Hollande, 13 %  (- 2 points).

5. François Bayrou, 13 % (- 0,5 point).

http://www.lepoint.fr/politique/emmanue … 8_1897.php

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

Re: Election présidentielle de 2017

Vivement 2022 où, avec la droite envoyée rejoindre le PS dans les limbes, le duel Méluche-Le Pen se terminera par la victoire de Méluche et où nous entrerons dans une nouvelle ère du Bien triomphant.

"Et sans races, comment peut-on parler de racisme?" - sabaidee, 16/05/2014
"Allez, rince ton visage et enlève la merde dans tes yeux, va lire les commentaires des lecteurs du monde (le monde, hein, pas présent ou national hebdo) et tu percevras le degré d'agacement que suscitent ces associations subventionnées..." - sabaidee, 06/09/2016

"(influence léniniste de la "praxis historique réalisante et légitimée par sa propre réalisation historique effective", au sens hégélien du terme, dans l'action islamiste, au travers de l'état islamique - je n'utilise volontairement pas de majuscule pour cet "état" en ce que je lui dénie toute effectivité historique)" - Greg, 18/07/2016

"Oui oui, je maintiens. Il n'y a rien de plus consensuel que le Point. " - FDL, 28/07/2016

20

Re: Election présidentielle de 2017

L'ère du Bien triomphant, Merluchon la main dans la main avec Poutine. <3

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

Re: Election présidentielle de 2017

Poutine et Maduro. Tremble, bourgeois.

"Et sans races, comment peut-on parler de racisme?" - sabaidee, 16/05/2014
"Allez, rince ton visage et enlève la merde dans tes yeux, va lire les commentaires des lecteurs du monde (le monde, hein, pas présent ou national hebdo) et tu percevras le degré d'agacement que suscitent ces associations subventionnées..." - sabaidee, 06/09/2016

"(influence léniniste de la "praxis historique réalisante et légitimée par sa propre réalisation historique effective", au sens hégélien du terme, dans l'action islamiste, au travers de l'état islamique - je n'utilise volontairement pas de majuscule pour cet "état" en ce que je lui dénie toute effectivité historique)" - Greg, 18/07/2016

"Oui oui, je maintiens. Il n'y a rien de plus consensuel que le Point. " - FDL, 28/07/2016

22

Re: Election présidentielle de 2017

Maduro sera tombé dans les oubliettes de l'Histoire d'ici la fin de l'année.

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

23

Re: Election présidentielle de 2017

Je vous l'avais dit il y a un an ou deux, dans mes prédictions sur la présidentielle (non, je ne m'appelle pas Jacques Attila).

Le Figaro a écrit:

2017 : Taubira se confie sur «l'attente» qu'elle suscite

LE SCAN POLITIQUE - Face au désarroi des socialistes, l'ancienne ministre de la Justice apparaît comme une alternative de plus en crédible.

À l'approche de la présidentielle, il souffle comme un vent de panique dans les rangs de la majorité. La recherche fébrile d'un candidat capable d'éviter l'élimination de la gauche réformiste au premier tour pousse les socialistes à envisager toutes les hypothèses. Trop marqué à droite, Manuel Valls peine à s'imposer dans l'opinion comme alternative. Martine Aubry, elle aussi, semble avoir définitivement écarté l'idée de se lancer. Même Ségolène Royal, récemment questionnée sur ses potentielles ambitions, a refusé de se voir «sacrifiée» dans une campagne perdue d'avance. Plombée dans l'opinion, la candidature de François Hollande fait douter jusqu'au cœur de son cercle proche, depuis la parution du livre Un président de devrait pas dire ça... (Stock) notamment. Christiane Taubira, vendredi dernier, a été l'une des seules à soutenir le président, de quoi séduire jusque chez les hollandais.

Restée en marge du jeu politique depuis sa démission pour «un désaccord politique profond» avec l'exécutif sur l'épisode de la déchéance de nationalité en janvier dernier,Christiane Taubira avait écarté toute candidature à la primaire du PS. Mais le contexte ayant évolué, l'élue guyanaise a fait la semaine dernière un retour discret mais remarqué dans les couloirs de l'Assemblée. «Il y a un mois, j'avais déjà dit dans votre journal que j'allais m'engager dans la campagne présidentielle, mais je pensais que les choses allaient se clarifier. Aujourd'hui, il faut bien reconnaître que l'on est sur le chemin contraire. Je vois venir l'embardée, mais je ne raisonne pas avec moi au centre», assure-t-elle ce mardi dans Libération.
Plusieurs atouts

Des parlementaires proches de ses idées multiplient les «manifestations» d'intérêt à son endroit à l'occasion d'entretiens et de déjeuners, des rencontres «qui ne se font jamais à mon initiative», précise-t-elle au quotidien. Ces sollicitations, «ça exprime à la fois une très grande inquiétude et en même temps un désir, voire une attente», analyse l'ancienne locataire de la place Vendôme, qui ne semble pas rester de marbre. Christiane Taubira remplit de nombreux critères aux yeux de certains socialistes: elle conserve une aura certaine auprès de l'électorat du PS. À la fois loyale et critique, elle a su maintenir une distance salutaire avec l'exécutif, visé par la critique et fragilisé dans son unité. Ainsi le président de l'Assemblée nationale Claude Bartolone, fâché par les confidences de François Hollande à son sujet, a-t-il lui aussi invité l'ancienne ministre de la Justice à déjeuner lundi 17 octobre, avant de la recroiser dans un colloque sur la peine de mort jeudi. De son côté, le patron de Solférino Jean-Christophe Cambadélis n'a jamais coupé les ponts.

«Elle prend la température», estime la vice-présidente de l'Assemblée Sandrine Mazetier qui l'a croisée à l'Assemblée. «Elle est au-delà, au-dessus. Une belle figure de la gauche qui n'est réductible ni à un camp, ni à un parti, ni à une posture», poursuit-elle. En effet, Taubira garde également des atouts désarmants pour les tenants de la gauche critique: forte d'une première exéprience de candidate à la présidentielle, elle serait une adversaire difficile pour les divers candidats frondeurs à la primaire PS, et serait en situation de négocier avec les communistes de se ranger derrière elle pour une candidature commune, comme certains l'envisagent déjà - sans grande conviction - avec Arnaud Montebourg. Si elle refuse toute projection précise dans la campagne, elle n'en a pas moins évoqué l'hypothèse de lancer en 2017 devant les étudiants de Science Po à Lille: «Si jamais cette candidature advenait, je vous charge de me rappeler que cette affaire n'est pas celle que d'un homme ou d'une femme, mais celle d'un projet collectif».

Interrogé ce matin sur France Info, Bruno Le Roux, chef de file des députés de la majorité, a indiqué qu'il ne «croit pas que Christiane Taubira, qui a déjà été candidate à l'élection présidentielle, puisse demain être élue présidente de la République».

http://www.lefigaro.fr/politique/le-sca … uscite.php

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

Re: Election présidentielle de 2017

J'ai un gros problème. Je trouve Macron complètement creux.

J'admire la façon avec laquelle il s'impose dans l'arène politique, dans un système totalement bloqué, verrouillé, sclérosé, en construisant un mouvement qui a le mérite d'exister autour d'un squelette cohérent. Sur ce point, chapeau l'artiste et il faut le dire, tous ceux qui le supportent.

Mais pour tout le reste, mon Dieu que je le trouve creux ! Son "diagnostic partagé", vu, revu et pas assez relié au réel. Ses 8 mesures, franchement on aurait pu faire mieux sur un coin de table après un dîner bien arrosé. Ses discours, mes amis, d'un mièvre avancé... Désolé mais ça ne prends pas.

Je passe à la rigueur sur la multitude de sorties passées paraissant complètement déconnectées non seulement de la réalité d'en bas, mais également de l'épaisseur, de la consistance politique adaptée au niveau d'exigence associé à ses fonctions passées et à ses ambitions à venir. Je passe sur la loi Macron, qui n'était pas mauvaise mais qui était - rendons à César ce qui est à César - une reprise à 50% de la loi Montebourg , à laquelle on a ajouté les autocars et le travail du dimanche, deux mesures avec lesquelles je peux me retrouver sur le principe, mais qui en définitive ne sont ni très ambitieuses, ni d'ailleurs, pour la seconde, très efficace vu que le nouveau dispositif rend en fait plus difficile le travail le dimanche qu'avant, mais passons... Pendant l'épisode de la loi travail, il n'a pas assumé sa position d'incarnation du "social-libéralisme" (positionnement avec lequel je suis tout à fait à l'aise) ; il s'est caché, préparant son propre agenda politique plutôt que de soutenir l'une, probablement, des réformes les plus audacieuses dans le domaine économique et social de ces 15 dernières années.

Et quand on veut être Président de la République, il faut s'être battu pour la France. Quand il s'agit de faire l'Histoire, l'histoire économique en l’occurrence, et que l'on est Ministre de l'Economie, on ne déserte pas, au milieu des plus grandes batailles, pour monter sa boite politique ; et l'on fait, en prime, quelques media training supplémentaires, et l'on travaille son programme un peu plus sérieusement.

Bien sûr, l'on peut voir en creux la volonté, dans cette "candidature d'incarnation", en se positionnant dès maintenant, de reproduire le parcours d'un Chirac qui, à droite, s'est présenté à 4 reprises avant de pouvoir être élu. Une option sur l'avenir donc. Dont acte. Mais en ce qui me concerne, pour ce qui est du présent, je ne marche pas. Je cours ailleurs.

"Sapere aude, aie le courage de te servir de ton propre entendement."(E. Kant)
"Le secret douloureux des Dieux et des Rois, c'est que les hommes sont libres" (Jupiter à Egisthe in Les Mouches de Sartre)

25

Re: Election présidentielle de 2017

Consacrer autant de mots pour un type qui fera 5 à 7% à l'élection et qui disparaîtra définitivement de la scène politique dès 2017 après avoir réintégré le privé... Bof.

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

Re: Election présidentielle de 2017

Evidemment, il est vrai que pour toi, qui te contente à 95% de dépêches, d'insultes ou de caractérisations de revers de main, utiliser beaucoup de mots pour exprimer et traduire le plus précisément possible en langage un flux de représentations cognitives, c'est un peu complexe. T'as raison mon petit rat musqué, reste comme t'es.

"Sapere aude, aie le courage de te servir de ton propre entendement."(E. Kant)
"Le secret douloureux des Dieux et des Rois, c'est que les hommes sont libres" (Jupiter à Egisthe in Les Mouches de Sartre)

27

Re: Election présidentielle de 2017

Hahaha ! Il est vrai que tes pavés "d'analyse" se sont toujours révélés exacts et pertinents. Tu es une très bonne boussole, comme BHL : il suffit de prendre l'inverse de ce que tu dis pour approcher de la vérité.
Micron n'a d'intérêt que pour les médias qui se touchent en pensant à un homme providentiel. Il fera un gros flop mais ce sera suffisant pour plonger le PS un peu plus dans l'abîme. Il prendra au passage quelques voix au centre mou et à Mangez-des-Pêches et basta.

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

Re: Election présidentielle de 2017

Pour qu'il prenne des voix il faut qu'il puisse y aller... Je sais pas si le total des français diplômés CSP ++ de groite représente assez de signatures.

Last edited by Barney (18-11-2016 14:25:51)

It ain’t what you don’t know that gets you into trouble. It’s what you know for sure that just ain’t so.

"Un terroriste ne mérite pas de mourir. Il mérite de vivre l'enfer. A perpétuité. Et seule la déchéance de la nationalité le permet." Greg

29

Re: Election présidentielle de 2017

Montage de mon cru.

https://scontent-frt3-1.xx.fbcdn.net/t31.0-8/15137470_10154412742033153_6813924648482431533_o.jpg

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

30

Re: Election présidentielle de 2017

Il est angoissant, le clip de MAM.

https://www.youtube.com/watch?v=UQfda7PA2YM

Comme le dit Brain Magazine : "La bande-annonce du jour : un thriller psychologique anxiogène dans lequel, pendant 1h45, une vieille dame montre ses photos."

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

Re: Election présidentielle de 2017

Wow, c'est entre "psycho" et "mon stagiaire a appris à faire une animation sur Youtube"  lol

"Sapere aude, aie le courage de te servir de ton propre entendement."(E. Kant)
"Le secret douloureux des Dieux et des Rois, c'est que les hommes sont libres" (Jupiter à Egisthe in Les Mouches de Sartre)

32

Re: Election présidentielle de 2017

Dixit le type qui a été à Matignon pendant deux ans et qui découvre subitement que la CJR ne sert à rien.

Le Figaro a écrit:

Manuel Valls souhaite la suppression de la CJR

Manuel Valls, candidat à la primaire de la gauche en vue de l'élection présidentielle de 2017, a appelé aujourd'hui à la suppression de la Cour de justice de la République (CJR), deux jours après la décision de l'institution de condamner Christine Lagarde tout en la dispensant de peine dans l'affaire Tapie.

Interrogé sur cette décision au micro d'Europe 1, l'ancien Premier ministre de François Hollande estime qu'elle donne le "sentiment d'une justice à double vitesse". "Quel est le sentiment le plus terrible qui peut toucher nos compatriotes? C'est le sentiment qu'il y a une justice pour les puissants et une justice plus dure pour ceux qui ne peuvent pas se protéger", a dit Manuel Valls.

"On ne peut plus continuer avec ce type d'institution qui donne le sentiment à tort ou à raison de protéger ceux qui gouvernent", a-t-il ajouté. "C'est ce sentiment là qui je crois créé les conditions d'une rupture civique entre les citoyens et ceux qui dirigent donc il faut dans une réforme constitionnelle (...) supprimer bien sûr cette cour de justice qui donne ce sentiment qu'il y a deux justices".

Christine Lagarde a été reconnue coupable lundi de négligences ayant mené à un détournement de fonds publics dans l'affaire Tapie. La directrice générale du Fonds monétaire international (FMI) a toutefois été dispensée de peine en raison notamment de sa "réputation internationale".

Cette décision a été dénoncée par plusieurs élus et responsables de partis politiques en France, notamment François Bayrou (MoDem), Florian Philippot (FN) ou Olivier Dartigolles (PCF)

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2016/ … la-cjr.php

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

Re: Election présidentielle de 2017

Hmmm, si on devait reprocher à un PM tout ce qu'il n'avait pas fait... Admets quand même qu'il y avait certainement beaucoup de réformes plus prioritaires et qu'il n'a pas chômé en 3 ans... Entre le pacte de responsabilité, la loi Noé, la loi travail, les mesures pour les entreprises, la réduction à néant du déficit de l'Assurance Maladie, la réforme des retraites, la lutte implacable contre le terrorisme et l'islamisme radical, etc. etc. etc.

Sur le fond, il a parfaitement raison. Cette Institution qui n'est en réalité qu'une formation de jugement politique est une chimère juridico-institutionnelle au regard du principe de séparation des pouvoirs.

"Sapere aude, aie le courage de te servir de ton propre entendement."(E. Kant)
"Le secret douloureux des Dieux et des Rois, c'est que les hommes sont libres" (Jupiter à Egisthe in Les Mouches de Sartre)

34

Re: Election présidentielle de 2017

Au cas où l'on n'aurait pas compris que Micron est le candidat des médias : l'attachée de presse d'Hillary Clinton vient de rejoindre son équipe de campagne.

http://www.lepoint.fr/politique/laurenc … 1484130640

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

35

Re: Election présidentielle de 2017

Ça commence, sortons le pop corn.

L'emploi fictif de Pénélope Fillon : http://www.leparisien.fr/elections/pres … 613221.php

Et le probable détournement d'argent public de Micron : http://www.lexpress.fr/actualite/politi … 72320.html

Je sens que ça va être drôle.

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

36

Re: Election présidentielle de 2017

Haha !

https://scontent.xx.fbcdn.net/v/t1.0-0/p480x480/16142397_10154912047339898_4157672979336311440_n.jpg?oh=49fe6f75ae6244832f62b686e7889294&amp;oe=590BF9E2

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

Re: Election présidentielle de 2017

Et ils ont attaqué Juppé pour sa condamnation. Décidément...

It ain’t what you don’t know that gets you into trouble. It’s what you know for sure that just ain’t so.

"Un terroriste ne mérite pas de mourir. Il mérite de vivre l'enfer. A perpétuité. Et seule la déchéance de la nationalité le permet." Greg

Re: Election présidentielle de 2017

FDL tu es mauvaise langue. C'est une symbolique sacrificielle : un scalp de 1€ par fonctionnaire non remplacé, ça a pourtant le mérite de la cohérence je trouve  lol

"Sapere aude, aie le courage de te servir de ton propre entendement."(E. Kant)
"Le secret douloureux des Dieux et des Rois, c'est que les hommes sont libres" (Jupiter à Egisthe in Les Mouches de Sartre)

Re: Election présidentielle de 2017

Tiens, on apprend que Macron a non seulement détourné de l'argent de Bercy pour les premiers jalons de son mouvement, mais aussi qu'il se fait payer des voyages par l'Elysée (en l’occurrence au Liban) pour sa campagne.

Décidément, rien qui permette que l'on vote pour lui.

"Sapere aude, aie le courage de te servir de ton propre entendement."(E. Kant)
"Le secret douloureux des Dieux et des Rois, c'est que les hommes sont libres" (Jupiter à Egisthe in Les Mouches de Sartre)

40

Re: Election présidentielle de 2017

J'aime bien être mauvaise langue.

Fillon le 25 janvier 2017 a écrit:

Je suis scandalisé par le mépris et la misogynie de cet article.

https://scontent.xx.fbcdn.net/v/t1.0-9/16265459_10154916138944898_3981612960268694512_n.jpg?oh=c0fe495a90e0f589c2cc81fdbdc94ec0&amp;oe=59185DC1

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

Re: Election présidentielle de 2017

FDL a écrit:

J'aime bien être mauvaise langue.

Fillon le 25 janvier 2017 a écrit:

Je suis scandalisé par le mépris et la misogynie de cet article.

https://scontent.xx.fbcdn.net/v/t1.0-9/16265459_10154916138944898_3981612960268694512_n.jpg?oh=c0fe495a90e0f589c2cc81fdbdc94ec0&amp;oe=59185DC1

T'en loupe pas une, pas une !
Rien ne t'échappe !

"Rédupliquer, c'est être ce qu'on dit." (S.Kierkegaard)

42

Re: Election présidentielle de 2017

https://scontent.xx.fbcdn.net/v/t1.0-9/16387136_10211775942096284_285592077469569946_n.jpg?oh=278686a31597197230d2eb13b73eb24c&amp;oe=590C465E

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

43

Re: Election présidentielle de 2017

Micron, en fait, c'est l'Hidalgogole masculin.

https://scontent-cdg2-1.xx.fbcdn.net/v/t1.0-9/16388215_1787969701527249_2000349386390749830_n.jpg?oh=d81774289a278559d74a78cbb4c8cec0&amp;oe=590291CE

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

44

Re: Election présidentielle de 2017

Au vu des niaiseries totalement creuses (comme son programme) qu'il profère, je confirme, c'est bien le pendant de la gogole.

https://scontent-cdg2-1.xx.fbcdn.net/v/t1.0-9/16508799_10154945878034898_4795764719191227568_n.jpg?oh=2139676ac94d59507dff633268212759&amp;oe=591209D3

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

Re: Election présidentielle de 2017

"Redressement national", qu'il disait.

François Fillon bénéficie du droit de fermage dans son manoir de la Sarthe
Par La rédaction Le 04 février 2017 à 15h40

A l'heure du Penelopegate, tout le patrimoine de François Fillon est examiné. Et lorsqu'on s'intéresse à son manoir dans la Sarthe, on découvre que le candidat à la présidentielle jouit d'un droit de fermage, qui était en vigueur... au Moyen-Age.

C'est une des conséquences de l'affaire d'emploi fictif qui affecte sa femme Penelope : François Fillon et sa famille voient leur train de vie scruté à la loupe... Et le patrimoine immobilier du député de Paris n'échappe pas à la règle. Ainsi, le couple Fillon, interrogé en avril 2013 affirmait sur France 2 qu'il était "propriétaire d'une maison dans la Sarthe, achetée 440 000 euros il y a une vingtaine d'année et qui vaut aujourd'hui à peu près 650 000 euros". C'est en effet en 1993 que François Fillon a acheté le Château de Beaucé - qui n'est donc pas vraiment une "maison" - qui compte près de 14 chambres, 3000m² de bâtiments annexes, une chapelle installés un parc de 6 hectares.

Et c'est une pratique plutôt étrange qui a lieu dans ce château qui a été reprise dans l'émission web "Arrêt sur Images", confirmant une information du Canard enchaîné : Le couple Fillon a acheté la ferme à proximité du château, avec des champs qui sont exploités par un couple d'agriculteurs. Ce dernier est dans l'obligation de reverser tous les ans le "fermage" aux époux Fillon selon les propos de la sociologue Monique Pincot-Charlot. Soit "218 kilos de viande fraîche servie chaque année et du blé"...

La suite au prochain épisode.

"Sapere aude, aie le courage de te servir de ton propre entendement."(E. Kant)
"Le secret douloureux des Dieux et des Rois, c'est que les hommes sont libres" (Jupiter à Egisthe in Les Mouches de Sartre)

Re: Election présidentielle de 2017

Symboliquement c'est pas terrible, mais bon les Fillon ont des sous et ne s'en sont jamais cachés - je crois même que ça a été joliment mis en scène pour des photos de presse. Concernant le contrat de fermage cela dit je suis un peu partagé... au fond c'est un contrat de louage rémunéré en nature, ce qui n'a rien de scandaleux en soit. Par ailleurs il permet de mettre à l'abris les producteurs des risques de cours, qui ne sont pas négligeables en matière agricole. Alors certes on pourrait souhaiter que ces éleveurs soient propriétaires de leur outil de travail, mais au fond c'est vrai pour toute profession.

It ain’t what you don’t know that gets you into trouble. It’s what you know for sure that just ain’t so.

"Un terroriste ne mérite pas de mourir. Il mérite de vivre l'enfer. A perpétuité. Et seule la déchéance de la nationalité le permet." Greg

Re: Election présidentielle de 2017

Par ailleurs je lis à l'instant sur le Monde que les journalistes ont eu accès aux PV d'audition de Fillon et sa compagne par la police, ce qui pour la peine est proprement scandaleux et qui risque sérieusement de péter à la tronche des responsables de la cabale.

Je trouve légitime que les informations du Canard Enchaînée soient sorties et que la justice se soit saisie de l'affaire. Je ne crois pas vraiment à l'idée d'un "tribunal médiatique", dans la mesure où le dommage politique n'est pas conditionné par le fait que la pratique de Fillon soit illégale ou non (ça les français s'en contrefichent à mon avis) mais par le fait que les actes qui ne sont pas démentis vont à l'encontre de ce que prône le candidat.

Mais Fillon doity pouvoir, le plan judiciaire comme sur le plan politique, assurer sa défense sans que ses droits soient allègrement violés.

It ain’t what you don’t know that gets you into trouble. It’s what you know for sure that just ain’t so.

"Un terroriste ne mérite pas de mourir. Il mérite de vivre l'enfer. A perpétuité. Et seule la déchéance de la nationalité le permet." Greg

Re: Election présidentielle de 2017

Dans le même temps, on voit nos amis russes commencer à tirer sur Emmanuel Macron, et wikileaks qui publie non moins de 3 tweets la semaines dernière sur Macron, totalement vides d'informations mais donnant l'impression de révéler quelque chose:

https://twitter.com/wikileaks/status/826759022992764929

https://twitter.com/wikileaks/status/826661529760116736

https://twitter.com/wikileaks/status/826660281329741824

It ain’t what you don’t know that gets you into trouble. It’s what you know for sure that just ain’t so.

"Un terroriste ne mérite pas de mourir. Il mérite de vivre l'enfer. A perpétuité. Et seule la déchéance de la nationalité le permet." Greg

Re: Election présidentielle de 2017

Pas toujours en phase avec Schneidermann, qui donne plus de leçon qu'il n'en accepte, mais les deux derniers paragraphes de cet édito sont assez intéressants :

(...) Attentes contradictoires

Vous me direz : mais si le "système" veut Macron, si les médias sont macronisés, pourquoi donc remettre Fillon en selle, comme l'exprime le commentaire unanime des éditocrates ci-dessus et des autres, après les "excuses" fillonesques ? Car tout se passe comme s'ils mouraient d'envie de le remettre à cheval. Comme s'ils ne se pardonnaient pas, quelques jours durant, d'avoir dû mimer le métier de journaliste, en reprenant les infos du Canard et d'Envoyé Spécial.

Eh bien oui, c'est une contradiction. Pas la pire, mais une de plus. L'hydre veut Macron. L'hydre veut Fillon. L'hydre veut Le Pen. Elle veut tout à la fois. Et par-dessus tout, elle veut aussi du suspense. Et le spectacle confus qui nous est offert est la résultante de tout cela.

http://tempsreel.nouvelobs.com/rue89/su … risme.html

It ain’t what you don’t know that gets you into trouble. It’s what you know for sure that just ain’t so.

"Un terroriste ne mérite pas de mourir. Il mérite de vivre l'enfer. A perpétuité. Et seule la déchéance de la nationalité le permet." Greg

50

Re: Election présidentielle de 2017

Barney a écrit:

Vous me direz : mais si le "système" veut Macron, si les médias sont macronisés, pourquoi donc remettre Fillon en selle, comme l'exprime le commentaire unanime des éditocrates ci-dessus et des autres, après les "excuses" fillonesques ?

Eh bien parce qu'ils voient que les "affaires" révélées ne sont pas suffisantes pour destituer Fillon. Et les médias étant déjà honnis (à juste titre) des Français, nul besoin de rajouter de l'huile sur le feu.

Eh bien oui, c'est une contradiction. Pas la pire, mais une de plus. L'hydre veut Macron. L'hydre veut Fillon. L'hydre veut Le Pen. Elle veut tout à la fois. Et par-dessus tout, elle veut aussi du suspense. Et le spectacle confus qui nous est offert est la résultante de tout cela.

Oui, ça, c'est vrai. C'est du show. Mais ça ne date pas d'hier non plus. Il découvre l'eau chaude, là.

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)