Topic: Cravate et questions existentielles

Bonjour à tous et à toutes.


Une petite question qui me tracasse depuis un certain temps déjà, anodine en apparence mais plus pernicieuse qu'on ne saurait le croire.

A un oral de type HEC ou grande école de commerce, pensez-vous que l'absence de cravate soit pénalisée?

Je m'explique, admissible en entrée directe il y a deux ans, j'avais eu la surprise d'avoir des notes assez exécrables à l'oral. Or je n'avais pas de cravate, détail qui avait été relevé par un membre du jury, selon ce que m'avait rapporté un candidat. Ayant opté pour un costume sans cravate, car plus à l'aise ainsi, je souhaiterais savoir si vous pensiez que cet "oubli"  puisse être sanctionné par les membres du jury. A vrai dire, je préférerais me dire que j'ai juste été mauvais à l'oral, mais un doute subsiste.
,qui me haaaante depuis.

Avez vous déjà eu des infos là dessus? Une légende urabaine circule-t-elle sur  des gars sacqués pour non-port de cravate? J'ai lu sur le net un dirigeant de prépa dire que ce n'était pas le cas, mais sait-on jamais...


Merci!

Re: Cravate et questions existentielles

Le port est recommandé.

Cours d'économie Prep ENA
https://analysecoblog.wordpress.com/

Re: Cravate et questions existentielles

Le port de cravate est plus que recommandé en effet. Pour ne pas courir de risque, on la choisit sobre.

Actuellement élève-fonctionnaire à l'ENA

"Je viens du sud, et par tous les chemins, j'y reviens" Michel Sardou puis Chimène Badi

Re: Cravate et questions existentielles

Oui c'est tres fortement recommandé. Tout le monde en met une donc il ne faut pas prendre de risque et en mettre une aussi. Peu importe si tu es plus a l'aise ou non avec. Comme en entreprise, il y a des codes a respecter.

Re: Cravate et questions existentielles

Merci pour vos réponses.

Recommandée oui, je comprends cela, notamment pour des raisons de code, comme l'écrit preps ( codes que je ne maitrisais pas bien à l'époque). Mais son absence est-elle pour autant sanctionnée? Ma question peut paraitre stupide à certains, mais j'aimerais vraiment savoir ce qu'il en est cependant. Merci .

Re: Cravate et questions existentielles

lionnel a écrit:

Merci pour vos réponses.

Recommandée oui, je comprends cela, notamment pour des raisons de code, comme l'écrit preps ( codes que je ne maitrisais pas bien à l'époque). Mais son absence est-elle pour autant sanctionnée? Ma question peut paraitre stupide à certains, mais j'aimerais vraiment savoir ce qu'il en est cependant. Merci .

Oui puisque ca fait mauvaise impression et ce des le debut de l'entretien. Enfin, ca n'explique pas tout, si tu avais reussi brillament l'entretien par ailleurs, le jury aurait "oublié" ce détail.

Last edited by Preps (12-08-2013 10:33:49)

Re: Cravate et questions existentielles

lionnel a écrit:

Merci pour vos réponses.

Recommandée oui, je comprends cela, notamment pour des raisons de code, comme l'écrit preps ( codes que je ne maitrisais pas bien à l'époque). Mais son absence est-elle pour autant sanctionnée? Ma question peut paraitre stupide à certains, mais j'aimerais vraiment savoir ce qu'il en est cependant. Merci .

Personne ne te dira : "vous n'avez pas de cravate, vous êtes refusé". Bien entendu. Tout comme il serait présomptueux d'affirmer ne pas avoir été reçu pour cette raison (je l'ai déjà entendu).

Mais la cravate participe d'une crédibilité générale du candidat: elle fait partie du "code" de l'étudiant sérieux / ambitieux / bien dans ses baskets / compétent. La subjectivité des entretiens est telle que le jury essaie toujours, inconsciemment ou non, de chercher des signes "externes" (attitude, postures, tenue) qui le rassure.

Quand bien même certains ne croient pas en la cravate, un pari Pascalien est toujours préférable (c'est mon ouverture).

Actuellement élève-fonctionnaire à l'ENA

"Je viens du sud, et par tous les chemins, j'y reviens" Michel Sardou puis Chimène Badi

Re: Cravate et questions existentielles

Merci pour vos réponses, notamment à Fryderyk et Preps.

Je pense en effet qu'il est difficile d'imputer entièrement un échec à l'oral à l'absence de cravate...ce qui me rassure un peu. Une sanction, peut-être, mais légère, dans l'appréciation globale. Au final, je me suis quand même tapé une belle tôle à ces épreuves ( pas la moyenne au tryptique et un lamentable 10 en anglais alors que j'avais eu 18 en épreuve sur dossier et 15 en anglais écrit). Je vais essayer de relativiser...et confirmer la subejectivité de l'évaluation à l'oral.

Re: Cravate et questions existentielles

Fryderyk a écrit:

Quand bien même certains ne croient pas en la cravate, un pari Pascalien est toujours préférable (c'est mon ouverture).

Je te reconnais là.

Cours d'économie Prep ENA
https://analysecoblog.wordpress.com/

Re: Cravate et questions existentielles

Tout a été dit mais je me permets d'ajouter une petite anecdote qui montre bien à quel point les jurys font attention à ce genre de détails. Il y a deux ans, je passais un simple partiel qui prenait la forme d'un examen oral. J'étais donc en robe noire, simple. Première phrase de l'un des examinateurs : "La longueur de cette jupe est elle un moyen de vous attirer les faveurs du jurys, Mademoiselle". Depuis j'ai appris à faire plus qu'attention aux détails parce qu'après une phrase comme ça on ne se sent pas super crédible...

Re: Cravate et questions existentielles

Certains sont odieux avec les filles en effet.. C'est souvent le cas au grand oral du CRFPA par ex.

Cours d'économie Prep ENA
https://analysecoblog.wordpress.com/