Re: Mort d'un étudiant de Sciences Po, tué par des skinheads d'extrême droite

C'est trop triste :

Le Parisien a écrit:

Paris : agressé par des skinheads, un étudiant en état de mort cérébrale

Un militant de gauche âgé de 18 ans est en état de mort cérébrale ce mercredi soir après avoir été agressé, en fin d'après-midi, aux abords de la gare Saint-Lazare, à Paris, par des assaillants décrits par des témoins comme des skinheads, ces militants d'extrême-droite portant des blousons de type Bombers et rangers aux pieds.

D'après les informations de 20minutes.fr, les faits se sont produits à proximité de la gare RER Haussmann - Saint-Lazare, près de la rue Joubert (IXe). Trois skinheads, dont une femme, s'en sont pris à un groupe de jeunes. Un coup de poing serait parti soudainement et aurait projeté la victime contre un poteau. Selon le site du quotidien gratuit, un passant a placé la victime en position latérale de sécurité en attendant l'arrivée des secours qui ont rapidement évacué le jeune homme en sang en direction de l'hôpital parisien de la Salpêtrière (XIIIe arrondissement).

Dans la soirée, le Parti de Gauche a diffusé un communiqué pour s'insurger de cette agression contre ce «militant de 19 ans connu pour son engagement contre l’extrême-droite». D'après Alexis Corbière, secrétaire national du Parti de Gauche, la victime «a été déclarée ce soir en état de mort cérébrale à l’hôpital Salpêtrière».

Un coup de poing américain en pleine face

La Parti de Gauche, qui croit savoir que les agresseurs appartiennent aux Jeunesses nationalistes révolutionnaires (JNR) exige du ministre de l'Intérieur, Manuel Valls, «la dissolution des groupes d’extrême-droite qui multiplient les actes de violence à Paris et à travers le pays depuis plusieurs semaines».

«J'apprends avec horreur l'agression mortelle perpétrée par des militants d'extrême droite dont a été victime un jeune militant aux abords de la gare Saint Lazare ce soir», écrit le maire (PS) de Paris, Bertrand Delanoë, dans un communiqué, qui demande «que la police et la justice parviennent à identifier rapidement les coupables».

Un rassemblement de militants a été organisé spontanément devant l'hôpital en hommage au jeune homme. D'après le mouvement Action antifasciste Paris-Banlieue, Clément M., 18 ans, syndicaliste et militant anti-fasciste, était originaire de Brest et suivaient des études à Sciences Po.

L'étudiant sortait d'un magasin de vêtements de la rue Caumartin (IXe) accompagné de deux amis quand il a été reconnu par un groupe de trois skinheads. L'agression a été soudaine et extrêmement violente : d'après les témoignages, l'étudiant aurait reçu en pleine face un coup de poing américain. «C'est un meurtre politique en plein Paris», fustige Alexis Corbière du Parti de Gauche.

Une enquête est ouverte et a été confiée au 1er district de police judiciaire (DPJ).

L'article ici.

Titre modifié - G.

Last edited by Bouh (06-06-2013 00:59:10)

"Moult a appris qui bien connut ahan"

Topic: Mort d'un étudiant de Sciences Po, tué par des skinheads d'extrême droite

Mon plus vif soutien à l'étudiant décédé suite à une agression par des skinhead. Et mon plus profond mépris pour certains lecteurs du figaro dont les commentaires en substance expriment l'idée que cette affaire n'est pas grave, ne vaut pas un tel traitement médiatique et qu'après tout, ce n'était qu'un militant d’extrême gauche donc bien fait pour lui ...

Re: Mort d'un étudiant de Sciences Po, tué par des skinheads d'extrême droite

Est-on sûrs qu'il s'agissait bien de skinheads, d'une agression politique ? Après tout on n'en voit pas se balader aux alentours de la gare Saint-Lazare, par contre bien souvent on voit des racailles arabes - je table plutôt pour une agression raciste anti-blancs. Ce ne serait pas la première fois que les médias cherchent à nous enfumer et à faire porter le chapeau aux pauvres malheureux identitaires et skinheads. [/s]

Last edited by Broz (06-06-2013 09:19:33)

"Et sans races, comment peut-on parler de racisme?" - sabaidee, 16/05/2014
"Allez, rince ton visage et enlève la merde dans tes yeux, va lire les commentaires des lecteurs du monde (le monde, hein, pas présent ou national hebdo) et tu percevras le degré d'agacement que suscitent ces associations subventionnées..." - sabaidee, 06/09/2016

"(influence léniniste de la "praxis historique réalisante et légitimée par sa propre réalisation historique effective", au sens hégélien du terme, dans l'action islamiste, au travers de l'état islamique - je n'utilise volontairement pas de majuscule pour cet "état" en ce que je lui dénie toute effectivité historique)" - Greg, 18/07/2016

"Oui oui, je maintiens. Il n'y a rien de plus consensuel que le Point. " - FDL, 28/07/2016

Re: Mort d'un étudiant de Sciences Po, tué par des skinheads d'extrême droite

Tosino a écrit:

Mon plus vif soutien à l'étudiant décédé suite à une agression par des skinhead. Et mon plus profond mépris pour certains lecteurs du figaro dont les commentaires en substance expriment l'idée que cette affaire n'est pas grave, ne vaut pas un tel traitement médiatique et qu'après tout, ce n'était qu'un militant d’extrême gauche donc bien fait pour lui ...

J'aurais même tendance à dire qu'il mérite un topic pour lui...
Ce que ne comprenne pas les lecteurs du Figaro, c'est que ce jeune ça aurait pu être n'importe lequel d'entre-nous, leur fils, fille, neveu, etc...

J'ai retrouvé mes amis imaginaires sur copains d'avant

Re: Mort d'un étudiant de Sciences Po, tué par des skinheads d'extrême droite

C'est vraiment lamentable...

« Nous verrons peut-être un jour une révolte d'esprit contre le poids — mais ce n'est pas pour demain !... »

Re: Mort d'un étudiant de Sciences Po, tué par des skinheads d'extrême droite

Eden a écrit:

Ce que ne comprenne pas les lecteurs du Figaro, c'est que ce jeune ça aurait pu être n'importe lequel d'entre-nous, leur fils, fille, neveu, etc...

C'est à dire ? Parce que c'était un étudiant de Sciences Po ? Ce n'est pas le motif de l'agression.
Les agressions entre skinheads et antifas sont assez courantes. Celle-ci s'est finie de manière tragique (il a été poussé et sa tête a heurté un poteau), mais c'est idiot de tourner ça en phénomène de société.


Bravo aux commentateurs de Libé, Le Monde et consorts: "manif pour tous = agression fasciste dans la rue". Non, bravo.

« Hit me right in my white guilt »

Re: Mort d'un étudiant de Sciences Po, tué par des skinheads d'extrême droite

Mourir de cette façon, à 18 ans, mais quelle horreur ! Quelle tristesse ! Pauvre garçon et pauvres parents !

"Rédupliquer, c'est être ce qu'on dit." (S.Kierkegaard)

Re: Mort d'un étudiant de Sciences Po, tué par des skinheads d'extrême droite

Balladur von Chirac a écrit:

Bravo aux commentateurs de Libé, Le Monde et consorts: "manif pour tous = agression fasciste dans la rue". Non, bravo.

La palme revenant quand même à ce vieux sénile de Pierre Bergé : http://www.francetvinfo.fr/agression-de … 41264.html

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

Re: Mort d'un étudiant de Sciences Po, tué par des skinheads d'extrême droite

Balladur von Chirac a écrit:
Eden a écrit:

Ce que ne comprenne pas les lecteurs du Figaro, c'est que ce jeune ça aurait pu être n'importe lequel d'entre-nous, leur fils, fille, neveu, etc...

C'est à dire ? Parce que c'était un étudiant de Sciences Po ? Ce n'est pas le motif de l'agression.
Les agressions entre skinheads et antifas sont assez courantes. Celle-ci s'est finie de manière tragique (il a été poussé et sa tête a heurté un poteau), mais c'est idiot de tourner ça en phénomène de société.


Bravo aux commentateurs de Libé, Le Monde et consorts: "manif pour tous = agression fasciste dans la rue". Non, bravo.

Non non je ne suis pas du tout d'accord!
Le mec fait juste parti d'un Syndicat de gauche, bcp de mes amis à scpo étaient membres d'un syndicat de gauche.
Ce n'était pas un redskin, on n'était pas dans un cas de bagarre de rue en marge de manif par exemple.
On ne peut pas réduire ça à bagarre extrême gauche extrême droite.

J'ai retrouvé mes amis imaginaires sur copains d'avant

Re: Mort d'un étudiant de Sciences Po, tué par des skinheads d'extrême droite

Cette mort est terrible. Et les meurtriers devront être punis.

Sur le reste, je rejoins Balla von Chirac.


Balladur von Chirac a écrit:

C'est à dire ? Parce que c'était un étudiant de Sciences Po ? Ce n'est pas le motif de l'agression.
Les agressions entre skinheads et antifas sont assez courantes.

D'autant que le climat c'est considérablement apaisé depuis les batailles homériques entre la LCR et Occident qui ont ponctué les années 1965-1975.

Balladur von Chirac a écrit:

Celle-ci s'est finie de manière tragique (il a été poussé et sa tête a heurté un poteau), mais c'est idiot de tourner ça en phénomène de société.

Bravo aux commentateurs de Libé, Le Monde et consorts: "manif pour tous = agression fasciste dans la rue". Non, bravo.

Cela devient un peu lourd les gros sabots du "pas d'amalgame" quand c'est un djihadiste qui assassine des gamins juifs de sang-froid ou un autre djihadiste qui plante un soldat et dans l'autre cas, le recours systématique à l'amalgame en accusant Frigide Barjot, Marine Le Pen, Sarkozy ou Mgr Barbarin d'avoir influencé ces mous du bulbes fachos ou un Anders Breivik...

"L'islam n'est pas une idéologie" Broz

11

Re: Mort d'un étudiant de Sciences Po, tué par des skinheads d'extrême droite

Eden a écrit:
Balladur von Chirac a écrit:
Eden a écrit:

Ce que ne comprenne pas les lecteurs du Figaro, c'est que ce jeune ça aurait pu être n'importe lequel d'entre-nous, leur fils, fille, neveu, etc...

C'est à dire ? Parce que c'était un étudiant de Sciences Po ? Ce n'est pas le motif de l'agression.
Les agressions entre skinheads et antifas sont assez courantes. Celle-ci s'est finie de manière tragique (il a été poussé et sa tête a heurté un poteau), mais c'est idiot de tourner ça en phénomène de société.


Bravo aux commentateurs de Libé, Le Monde et consorts: "manif pour tous = agression fasciste dans la rue". Non, bravo.

Non non je ne suis pas du tout d'accord!
Le mec fait juste parti d'un Syndicat de gauche, bcp de mes amis à scpo étaient membres d'un syndicat de gauche.
Ce n'était pas un redskin, on n'était pas dans un cas de bagarre de rue en marge de manif par exemple.
On ne peut pas réduire ça à bagarre extrême gauche extrême droite.

Attention Eden, il ne faisait pas "juste" partie d'un syndicat de gauche. S'il était bien adhérent à Sud-Solidaires Scpo, il appartenait aussi au groupe Action Antifasciste Paris-Banlieue : http://www.rue89.com/2013/06/06/questio … ric-243033

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

Re: Mort d'un étudiant de Sciences Po, tué par des skinheads d'extrême droite

sabaidee a écrit:

Cela devient un peu lourd les gros sabots du "pas d'amalgame" quand c'est un djihadiste qui assassine des gamins juifs de sang-froid ou un autre djihadiste qui plante un soldat et dans l'autre cas, le recours systématique à l'amalgame en accusant Frigide Barjot, Marine Le Pen, Sarkozy ou Mgr Barbarin d'avoir influencé ces mous du bulbes fachos ou un Anders Breivik...

C'est vrai, j'avais oublié que les meurtres commis par les islamistes faisaient suite à des manifestations rassemblant des centaines de milliers de musulmans qui avaient échauffé les esprits et l'imaginaire des groupuscules extrémistes.

"Et sans races, comment peut-on parler de racisme?" - sabaidee, 16/05/2014
"Allez, rince ton visage et enlève la merde dans tes yeux, va lire les commentaires des lecteurs du monde (le monde, hein, pas présent ou national hebdo) et tu percevras le degré d'agacement que suscitent ces associations subventionnées..." - sabaidee, 06/09/2016

"(influence léniniste de la "praxis historique réalisante et légitimée par sa propre réalisation historique effective", au sens hégélien du terme, dans l'action islamiste, au travers de l'état islamique - je n'utilise volontairement pas de majuscule pour cet "état" en ce que je lui dénie toute effectivité historique)" - Greg, 18/07/2016

"Oui oui, je maintiens. Il n'y a rien de plus consensuel que le Point. " - FDL, 28/07/2016

Re: Mort d'un étudiant de Sciences Po, tué par des skinheads d'extrême droite

Broz a écrit:

C'est vrai, j'avais oublié que les meurtres commis par les islamistes faisaient suite à des manifestations rassemblant des centaines de milliers de musulmans qui avaient échauffé les esprits et l'imaginaire des groupuscules extrémistes.

Mince, y'a eu des manifs de centaines de milliers de skins appelant à tuer à coups de poings les militants antifascistes et on ne m'en a rien dit?..

"L'islam n'est pas une idéologie" Broz

14

Re: Mort d'un étudiant de Sciences Po, tué par des skinheads d'extrême droite

UNEF Sciences Po a écrit:

Clément Méric [militant d'extrême-gauche ndlr] était très engagé contre la montée des extrémismes.

Erreur 404 ?

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

Re: Mort d'un étudiant de Sciences Po, tué par des skinheads d'extrême droite

sabaidee a écrit:
Broz a écrit:

C'est vrai, j'avais oublié que les meurtres commis par les islamistes faisaient suite à des manifestations rassemblant des centaines de milliers de musulmans qui avaient échauffé les esprits et l'imaginaire des groupuscules extrémistes.

Mince, y'a eu des manifs de centaines de milliers de skins appelant à tuer à coups de poings les militants antifascistes et on ne m'en a rien dit?..

Il dit qu'il voit pas le rapport.

En revanche ce genre d'agression a été assez fréquent en marge des manifs pour tous, où les excités de la nébuleuse identitaire ont pu se défouler (sans l'accord des organisateurs et de la majorité des manifestants je-ne-fais-pas-d-amalgame). Cela n'a pas donné lieu à ce genre de tragédie, heureusement, mais je comprend qu'on puise faire le lien.

Après, je pense que la médiatisation de cet événement et sa récupération ont beaucoup à voir avec le fait que ça se passe en plein Paris, que la victime est très jeune, étudie à SciencesPo. Les affrontements entre boneheads et antifa sont assez fréquents en province, particulièrement dans l'est et ne sont pas vraiment couverts.

It ain’t what you don’t know that gets you into trouble. It’s what you know for sure that just ain’t so.

"Un terroriste ne mérite pas de mourir. Il mérite de vivre l'enfer. A perpétuité. Et seule la déchéance de la nationalité le permet." Greg

Re: Mort d'un étudiant de Sciences Po, tué par des skinheads d'extrême droite

sabaidee a écrit:

Mince, y'a eu des manifs de centaines de milliers de skins appelant à tuer à coups de poings les militants antifascistes et on ne m'en a rien dit?..

T'es un spécialiste pour passer à côté de ce qu'on essaie de te dire.

"Et sans races, comment peut-on parler de racisme?" - sabaidee, 16/05/2014
"Allez, rince ton visage et enlève la merde dans tes yeux, va lire les commentaires des lecteurs du monde (le monde, hein, pas présent ou national hebdo) et tu percevras le degré d'agacement que suscitent ces associations subventionnées..." - sabaidee, 06/09/2016

"(influence léniniste de la "praxis historique réalisante et légitimée par sa propre réalisation historique effective", au sens hégélien du terme, dans l'action islamiste, au travers de l'état islamique - je n'utilise volontairement pas de majuscule pour cet "état" en ce que je lui dénie toute effectivité historique)" - Greg, 18/07/2016

"Oui oui, je maintiens. Il n'y a rien de plus consensuel que le Point. " - FDL, 28/07/2016

17

Re: Mort d'un étudiant de Sciences Po, tué par des skinheads d'extrême droite

Barney a écrit:

Après, je pense que la médiatisation de cet événement et sa récupération ont beaucoup à voir avec le fait que ça se passe en plein Paris, que la victime est très jeune, étudie à SciencesPo. Les affrontements entre boneheads et antifa sont assez fréquents en province, particulièrement dans l'est et ne sont pas vraiment couverts.

Oui. Il est intéressant de noter d'ailleurs que Clément Méric (qu'on voit au passage sur cette vidéo, tee-shirt orange et foulard rouge : http://www.youtube.com/watch?v=-0G9wsTo … p;t=1m58s) était contre toute récupération politique. Comme le dit une de ses camarades de Sud : "Clément était très critique du Front de gauche, de l'Unef, qui mobilisent aujourd'hui" (source : le Monde). Quand on voit donc les partis politiques, Front de gauche en tête, + l'UNEF surfer là-dessus, on rit jaune...
Après, il faut voir comment aurait été traitée l’information s'il s'était agi d'un extrémiste de droite tué par des extrémistes de gauche.

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

18

Re: Mort d'un étudiant de Sciences Po, tué par des skinheads d'extrême droite

Vous voulez que j'ouvre un nouveau thread ?

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

Re: Mort d'un étudiant de Sciences Po, tué par des skinheads d'extrême droite

Broz, tu es de mauvaise foi.
J'imagine ta tête si un vieux droitard disait que les manifs CGT excitent l'imaginaire des extrémistes de gauche et engendrent des actions type RAF.

Last edited by Balladur von Chirac (06-06-2013 13:11:38)

« Hit me right in my white guilt »

Re: Mort d'un étudiant de Sciences Po, tué par des skinheads d'extrême droite

Barney a écrit:

Il dit qu'il voit pas le rapport.

Et pourtant, il y en a un.

Quand l'agression est le fait d'un djihadiste, les médias et les politiques en font des tonnes sur le côté "loup solitaire", sur la nécessité de ne pas stigmatiser les Musulmans dans leur ensemble, qu'un Merah, les assassins du militaire de Londres ou l'autre timbré de la Défense ne sont représentatifs de rien et sont à observer comme des cas isolés.

Par contre, dans cette affaire comme celle du Néerlandais qui s'est fait casser la gueule, on met en cause la responsabilité politique et on dénonce à vive-voix l'influence du FN, de l'UMP, de la manif pour tous ou je ne sais qui d'autre.

Je trouve que la pratique du "pas d'amalgame" est fortement à géométrie variable.

Après, comme tout un chacun, les responsables devront être punis, cela va de soit.

"L'islam n'est pas une idéologie" Broz

21

Re: Mort d'un étudiant de Sciences Po, tué par des skinheads d'extrême droite

En parlant de récupération politique d'ailleurs : http://www.lemonde.fr/politique/video/2 … 23448.html

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

Re: Mort d'un étudiant de Sciences Po, tué par des skinheads d'extrême droite

Broz a écrit:
sabaidee a écrit:

Mince, y'a eu des manifs de centaines de milliers de skins appelant à tuer à coups de poings les militants antifascistes et on ne m'en a rien dit?..

T'es un spécialiste pour passer à côté de ce qu'on essaie de te dire.

L'UOIF qui invite Qaradawi, cela n'a rien à voir? Les chaînes satellites du Golfe sur lesquelles on diffuse les pires torchons antisémites, y'a pas de lien? Les dizaines, voire centaines, de militants envoyés faire le djihad en Syrie, c'est un lien fortuit?

Des exemples, y'en a à la pelle, le Salon du livre de Casa par exemple:

Centre Simon Wiesenthal a écrit:

Quatrième rapport annuel du Centre Wiesenthal sur l’antisémitisme au Salon international de l’édition et du livre (SIEL) de Casablanca : «Il est effrayant de constater que, nonobstant le “printemps arabe”, la haine des Juifs demeure une constante implacable de la littérature arabe exposée, laissant des taches indélébiles sur les stands du SIEL. »

http://www.wiesenthal-europe.com/index. … ;Itemid=68

Pas de lien, c'est bien ça?.. Il m'apparaît beaucoup plus flagrant ce lien entre un mec qui loge une balle dans la tête de deux gamines et ce mouvement idéologique qu'entre les opposants pour le mariage pour tous et les skinheads d'hier soir...

"L'islam n'est pas une idéologie" Broz

Re: Mort d'un étudiant de Sciences Po, tué par des skinheads d'extrême droite

FDL a écrit:
Barney a écrit:

Après, je pense que la médiatisation de cet événement et sa récupération ont beaucoup à voir avec le fait que ça se passe en plein Paris, que la victime est très jeune, étudie à SciencesPo. Les affrontements entre boneheads et antifa sont assez fréquents en province, particulièrement dans l'est et ne sont pas vraiment couverts.

Oui. Il est intéressant de noter d'ailleurs que Clément Méric (qu'on voit au passage sur cette vidéo, tee-shirt orange et foulard rouge : http://www.youtube.com/watch?v=-0G9wsTo … p;t=1m58s) était contre toute récupération politique. Comme le dit une de ses camarades de Sud : "Clément était très critique du Front de gauche, de l'Unef, qui mobilisent aujourd'hui" (source : le Monde). Quand on voit donc les partis politiques, Front de gauche en tête, + l'UNEF surfer là-dessus, on rit jaune...
Après, il faut voir comment aurait été traitée l'infiormation s'il s'était agi d'un extrémiste de droite tué par des extrémistes de gauche.

Je suis d'accord avec toi sur la récupération, encore que si cette récupération permet d'appeler au calme et de s'attaquer réellement à ces groupes qui pullulent et n'ont aucun respect pour la démocratie ou la république, tant mieux.

Là où je ne te rejoins vraiment pas, c'est sur l'opposition habituelle entre extrême-gauche et extrême-droite. Comme si un suffixe suffisait à rendre opposables et comparables deux mouvements qui n'ont pas la même attitude dans la société française aujourd'hui. Il ne me semble pas que des "extrémistes de gauche", comme tu dis (et d'ailleurs je ne sais pas trop ce que tu entends par là) se soient rendus coupables de ce genre d'acte récemment. Il ne me semble pas qu'ils aient pris à partie violemment des journalistes lors de manifestations successives. Il ne me semble pas qu'ils incitent à la haine raciale. Il ne me semble pas qu'ils soient dans un délire revival des années 30, comme le sont un grand nombre d'organisations douteuses identitaires/nationalistes/creepy.

It ain’t what you don’t know that gets you into trouble. It’s what you know for sure that just ain’t so.

"Un terroriste ne mérite pas de mourir. Il mérite de vivre l'enfer. A perpétuité. Et seule la déchéance de la nationalité le permet." Greg

Re: Mort d'un étudiant de Sciences Po, tué par des skinheads d'extrême droite

doublon dsl.

Last edited by Barney (06-06-2013 13:18:40)

It ain’t what you don’t know that gets you into trouble. It’s what you know for sure that just ain’t so.

"Un terroriste ne mérite pas de mourir. Il mérite de vivre l'enfer. A perpétuité. Et seule la déchéance de la nationalité le permet." Greg

Re: Mort d'un étudiant de Sciences Po, tué par des skinheads d'extrême droite

sabaidee a écrit:
Barney a écrit:

Il dit qu'il voit pas le rapport.

Et pourtant, il y en a un.

Quand l'agression est le fait d'un djihadiste, les médias et les politiques en font des tonnes sur le côté "loup solitaire", sur la nécessité de ne pas stigmatiser les Musulmans dans leur ensemble, qu'un Merah, les assassins du militaire de Londres ou l'autre timbré de la Défense ne sont représentatifs de rien et sont à observer comme des cas isolés.

Sauf erreur de ma part, "les Musulmans" ne sont pas un parti politique, un mouvement qui a des revendications spécifiques. Il s'agit d'une religion, d'une culture, d'une composante de l'identité d'individus assez divers. A la limite ta comparaison bancale tiendrait s'il y avait eu un amalgame entre l'action des skinheads et les catholiques, mais on voit bien que ce n'est pas le cas. En revanche, je ne vois personne réfuter le fait que le discours djihadiste de certains imams favorise l'action de loups solitaires.

Tu compares deux choses qui ne sont pas comparables et ça explique sûrement la géométrie variable.

edit : Le fait que tu arrives à faire dévier le sujet sur l'islam en dit assez long sur l'état de ce forum.

Last edited by Barney (06-06-2013 13:26:17)

It ain’t what you don’t know that gets you into trouble. It’s what you know for sure that just ain’t so.

"Un terroriste ne mérite pas de mourir. Il mérite de vivre l'enfer. A perpétuité. Et seule la déchéance de la nationalité le permet." Greg

26

Re: Mort d'un étudiant de Sciences Po, tué par des skinheads d'extrême droite

Barney a écrit:

Là où je ne te rejoins vraiment pas, c'est sur l'opposition habituelle entre extrême-gauche et extrême-droite. Comme si un suffixe suffisait à rendre opposables et comparables deux mouvements qui n'ont pas la même attitude dans la société française aujourd'hui. Il ne me semble pas que des "extrémistes de gauche", comme tu dis (et d'ailleurs je ne sais pas trop ce que tu entends par là) se soient rendus coupables de ce genre d'acte récemment. Il ne me semble pas qu'ils aient pris à partie violemment des journalistes lors de manifestations successives. Il ne me semble pas qu'ils incitent à la haine raciale. Il ne me semble pas qu'ils soient dans un délire revival des années 30, comme le sont un grand nombre d'organisations douteuses identitaires/nationalistes/creepy.

Ah mais bien sûr qu'ils n'ont pas les mêmes revendications. Sinon, ils appartiendraient à la même mouvance. Les militants d'extrême-gauche n'appelleront jamais à la haine raciale, tout comme les militants d'extrême-droite n'appelleront jamais à l'établissement d'une société marxiste (quoique les frontières peuvent parfois être poreuses, Soral venant du marxisme par exemple, bref, c'est peut-être un mauvais exemple).
Ce qui les rapproche en revanche, c'est la volonté de se mesurer parfois physiquement, soit aux forces de l'ordre, soit aux partis adverses à l'autre extrémité de l'échiquier politique etc. en gros leur violence. Il suffit de lire par exemple les messages sur le mur FB du collectif Antifasciste Paris-Banlieue ou leur site internet pour se rendre compte que ce ne sont pas des tendres hein. Lis aussi cet article : http://www.lemonde.fr/societe/article/2 … _3224.html (on y voit que deux tendances radicalement opposées peuvent avoir la même racine).
Tu parles ensuite du délire revival des années 30. Je pense que parmi les gens qui crient au retour du fascisme (je ne compte pas les politiques, qui ont un intérêt électoral à surfer sur la vague), il peut effectivement y avoir un fantasme sur les années 30 où ils s'imaginent prendre leur revanche sur l'Histoire en cassant du nazi (mais je ne voudrais pas tomber dans la psychologie de comptoir). Il ne faut pas céder à ce catastrophisme selon lequel le fascisme est aux portes, ce n'est pas vrai (d'autant plus que ces mouvements contestataires violents sont pistés par la DCRI). On joue à se faire peur et ça n'apporte strictement rien.
C'est évidemment très triste pour ce jeune et sa famille, l'acte doit être condamné etc., il n'y a pas à revenir là-dessus. Cela dit, j'y vois davantage un affrontement fréquent, comme tu l'as dit plus haut, entre extrémistes de droite et de gauche, d'autant plus que les conditions dans lesquelles cette bagarre a débuté sont encore floues (apparemment, Clément et ses amis se seraient rendus à une vente privée de Fred Perry, marque prisée par les skins : http://www.liberation.fr/societe/2013/0 … ric_908729 Mais ça ne dédouane en rien ceux qui l'ont tué). Sauf que cette fois, ça a mal tourné malheureusement.
Enfin, quant à savoir ce qu'on entend par extrémistes de gauche, je pose aussi la question mais en sens inverse : qu'entend-on par extrémistes de droite ?

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

Re: Mort d'un étudiant de Sciences Po, tué par des skinheads d'extrême droite

FDL a écrit:
Barney a écrit:

        Là où je ne te rejoins vraiment pas, c'est sur l'opposition habituelle entre extrême-gauche et extrême-droite. Comme si un suffixe suffisait à rendre opposables et comparables deux mouvements qui n'ont pas la même attitude dans la société française aujourd'hui. Il ne me semble pas que des "extrémistes de gauche", comme tu dis (et d'ailleurs je ne sais pas trop ce que tu entends par là) se soient rendus coupables de ce genre d'acte récemment. Il ne me semble pas qu'ils aient pris à partie violemment des journalistes lors de manifestations successives. Il ne me semble pas qu'ils incitent à la haine raciale. Il ne me semble pas qu'ils soient dans un délire revival des années 30, comme le sont un grand nombre d'organisations douteuses identitaires/nationalistes/creepy.

    Ah mais bien sûr qu'ils n'ont pas les mêmes revendications. Sinon, ils appartiendraient à la même mouvance. Les militants d'extrême-gauche n'appelleront jamais à la haine raciale, tout comme les militants d'extrême-droite n'appelleront jamais à l'établissement d'une société marxiste (quoique les frontières peuvent parfois être poreuses, Soral venant du marxisme par exemple, bref, c'est peut-être un mauvais exemple).

Ce n'est effectivement pas l'exemple parfait. En revanche mettre dos à dos leurs revendications, non. D'ailleurs l'article que tu cites énumère un certain nombre de revendications du groupe antifa en question (féminisme, écologie, droit au logement avec HRW), on peut pas dire qu'elles soient très "extrêmes". En tout cas beaucoup moins que les revendications de mecs comme Ayoub.

FDL a écrit:

Ce qui les rapproche en revanche, c'est la volonté de se mesurer parfois physiquement, soit aux forces de l'ordre, soit aux partis adverses à l'autre extrémité de l'échiquier politique etc. en gros leur violence.

Cette violence n'est pas vraiment dirigée contre les mêmes personnes. Les antifas s'en prennent aux groupes violents adverses. On les a pas vus courser des journalistes, casser des bars homos, etc. Il s'agit en grande partie d'un mouvement de contre-manifestations. Là encore je ne trouve pas que ça soit comparable.

FDL a écrit:

Tu parles ensuite du délire revival des années 30. Je pense que parmi les gens qui crient au retour du fascisme (je ne compte pas les politiques, qui ont un intérêt électoral à surfer sur la vague), il peut effectivement y avoir un fantasme sur les années 30 où ils s'imaginent prendre leur revanche sur l'Histoire en cassant du nazi (mais je ne voudrais pas tomber dans la psychologie de comptoir). Il ne faut pas céder à ce catastrophisme selon lequel le fascisme est aux portes, ce n'est pas vrai (d'autant plus que ces mouvements contestataires violents sont pistés par la DCRI). On joue à se faire peur et ça n'apporte strictement rien.

Je me suis peut être mal exprimé. Je ne crois pas du tout au retour des années 30. En revanche, dans la nébuleuse des groupes identitaires etc. certains y croient vraiment et ont été galvanisés par le mouvement de la manif pour tous. Je ne pense pas qu'ils constituent une menace pour la démocratie, en revanche il y a une vraie recrudescence de leurs actions et ça se traduit par plus de violence.

FDL a écrit:

C'est évidemment très triste pour ce jeune et sa famille, l'acte doit être condamné etc., il n'y a pas à revenir là-dessus. Cela dit, j'y vois davantage un affrontement fréquent, comme tu l'as dit plus haut, entre extrémistes de droite et de gauche, d'autant plus que les conditions dans lesquelles cette bagarre a débuté sont encore floues (apparemment, Clément et ses amis se seraient rendus à une vente privée de Fred Perry, marque prisée par les skins : http://www.liberation.fr/societe/2013/0 … ric_908729 Mais ça ne dédouane en rien ceux qui l'ont tué). Sauf que cette fois, ça a mal tourné malheureusement.

Il s'agit effectivement d'un affrontement entre groupes assez violents, encore qu'on ne connait pas exactement les circonstances de cette affaire. Fred Perry n'est pas une marque prisée uniquement par des boneheads. Je comprends que ça soit la goute d'eau qui fasse déborder le vase vu le climat actuel.

FDL a écrit:

Enfin, quant à savoir ce qu'on entend par extrémistes de gauche, je pose aussi la question mais en sens inverse : qu'entend-on par extrémistes de droite ?

Tu as raison, le terme est pas génial. De façon générale c'est super compliqué de qualifier précisemment l'ensemble de la galaxie des groupuscules à la con, du MDA au PSF en passant par les JNR. Mais ils sont tous aussi cons, et à mes yeux moins respectables que les antifas.

It ain’t what you don’t know that gets you into trouble. It’s what you know for sure that just ain’t so.

"Un terroriste ne mérite pas de mourir. Il mérite de vivre l'enfer. A perpétuité. Et seule la déchéance de la nationalité le permet." Greg

28

Re: Mort d'un étudiant de Sciences Po, tué par des skinheads d'extrême droite

Barney a écrit:

Ce n'est effectivement pas l'exemple parfait. En revanche mettre dos à dos leurs revendications, non. D'ailleurs l'article que tu cites énumère un certain nombre de revendications du groupe antifa en question (féminisme, écologie, droit au logement avec HRW), on peut pas dire qu'elles soient très "extrêmes". En tout cas beaucoup moins que les revendications de mecs comme Ayoub.

Si tu prends ces revendications en elles-mêmes, non, elles ne sont pas extrêmes. Mais c'est l'usage qui en est fait qui peut être extrême. Le féminisme, l'écologie, le droit au logement, ce sont de bonnes causes. Mais pour chacune de ces causes (ou presque), il existe une perversion, je pense par exemple à l'écoterrorisme, qui est un écologisme extrémiste qu'on ne saurait cautionner.
Je serais tenté aussi de te dire que le travail, la famille et la patrie (pour reprendre un slogan d'extrême-droite de triste mémoire), sont des causes nobles aussi. Mais ces causes ont été perverties par l'usage violent qui en a été fait. 

Cette violence n'est pas vraiment dirigée contre les mêmes personnes. Les antifas s'en prennent aux groupes violents adverses. On les a pas vus courser des journalistes, casser des bars homos, etc. Il s'agit en grande partie d'un mouvement de contre-manifestations. Là encore je ne trouve pas que ça soit comparable.

Le fait que ce ne soit pas dirigé contre les mêmes personnes (ce qui est évident) n'est peut-être pas le plus important dans l'affaire. Ce que je vois surtout, c'est que les deux mouvements utilisent la violence comme moyen d'expression et la violence ne peut pas être acceptable. Encore faut-il s'accorder sur le niveau de violence dont on parle. Je pense ici aux atteintes aux biens ou aux personnes.

Je me suis peut être mal exprimé. Je ne crois pas du tout au retour des années 30. En revanche, dans la nébuleuse des groupes identitaires etc. certains y croient vraiment et ont été galvanisés par le mouvement de la manif pour tous. Je ne pense pas qu'ils constituent une menace pour la démocratie, en revanche il y a une vraie recrudescence de leurs actions et ça se traduit par plus de violence.

D'accord sur ce que tu dis. Ce que je voulais surtout dire, pour ma part, c'est que cette résurgence des années 30 (d'ailleurs, on peut aussi parler de cette nostalgie des années 70-80, Action Directe etc.) est partagée tant à l'extrême-droite, ce qui est une évidence, qu'à l'extrême-gauche.

Il s'agit effectivement d'un affrontement entre groupes assez violents, encore qu'on ne connait pas exactement les circonstances de cette affaire. Fred Perry n'est pas une marque prisée uniquement par des boneheads. Je comprends que ça soit la goute d'eau qui fasse déborder le vase vu le climat actuel.

Oui.

Tu as raison, le terme est pas génial. De façon générale c'est super compliqué de qualifier précisemment l'ensemble de la galaxie des groupuscules à la con, du MDA au PSF en passant par les JNR. Mais ils sont tous aussi cons, et à mes yeux moins respectables que les antifas.

Oui aussi. Sur leur respectabilité, je suis allergique à toute forme d’extrémisme, même si je peux parfois être radical dans mes propos. Mais radical ne signifie pas extrémiste. Je les mets donc dans le même sac. Mais c'est peut-être une erreur de ma part, j'en conviens.

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

Re: Mort d'un étudiant de Sciences Po, tué par des skinheads d'extrême droite

FDL a écrit:

Si tu prends ces revendications en elles-mêmes, non, elles ne sont pas extrêmes. Mais c'est l'usage qui en est fait qui peut être extrême. Le féminisme, l'écologie, le droit au logement, ce sont de bonnes causes. Mais pour chacune de ces causes (ou presque), il existe une perversion, je pense par exemple à l'écoterrorisme, qui est un écologisme extrémiste qu'on ne saurait cautionner.
Je serais tenté aussi de te dire que le travail, la famille et la patrie (pour reprendre un slogan d'extrême-droite de triste mémoire), sont des causes nobles aussi. Mais ces causes ont été perverties par l'usage violent qui en a été fait.

Toutes les causes sont plus ou moins nobles, quand elles veulent dire quelque chose. Mais les méthodes de la défense de ces causes est différent selon qu'il vient de l'extrême-gauche ou de l'extrême-droite. Même l'éco-terrorisme, qui est quelque chose de rare (d'ailleurs c'est quoi, est-ce qu'on y inclut les fauchages et démontages de McDo, les enchaînages aux arbres, la contestation des zadistes ?), est somme toute un mode d'action qui ne se fait pas au détriment des individus, et encore moins au détriment de groupes entiers d'individus. Pas plus que les squats de Jeudi Noir, par exemple. Par contre, je vais caricaturer un peu mais la "défense du travail" a tendance à se faire au détriment des travailleurs, la "défense de la famille" au détriment des femmes et/ou des homos (selon le sujet), et la "défense de la patrie", au détriment de l'humanité*.
La seule exception est la lutte antifasciste, qui oppose la violence à la violence...

Le fait que ce ne soit pas dirigé contre les mêmes personnes (ce qui est évident) n'est peut-être pas le plus important dans l'affaire. Ce que je vois surtout, c'est que les deux mouvements utilisent la violence comme moyen d'expression et la violence ne peut pas être acceptable. Encore faut-il s'accorder sur le niveau de violence dont on parle. Je pense ici aux atteintes aux biens ou aux personnes.

...et pour moi la violence est acceptable, quand elle est défensive.
Les atteintes aux biens ne sont pas par définition une violence.


Je me demande ce que c'est que cette histoire de Fred Perry prisé par les extrémistes. Ca sort d'où, c'est vrai, c'est nouveau ?

*C'est une facétie.

"Et sans races, comment peut-on parler de racisme?" - sabaidee, 16/05/2014
"Allez, rince ton visage et enlève la merde dans tes yeux, va lire les commentaires des lecteurs du monde (le monde, hein, pas présent ou national hebdo) et tu percevras le degré d'agacement que suscitent ces associations subventionnées..." - sabaidee, 06/09/2016

"(influence léniniste de la "praxis historique réalisante et légitimée par sa propre réalisation historique effective", au sens hégélien du terme, dans l'action islamiste, au travers de l'état islamique - je n'utilise volontairement pas de majuscule pour cet "état" en ce que je lui dénie toute effectivité historique)" - Greg, 18/07/2016

"Oui oui, je maintiens. Il n'y a rien de plus consensuel que le Point. " - FDL, 28/07/2016

Re: Mort d'un étudiant de Sciences Po, tué par des skinheads d'extrême droite

LeMonde.fr a écrit:

Autres réactions tombée cet après-midi : celles des UMP Valérie Debord et Rachia Dati, qui  dénoncent une "tentative de récupération politique" par la gauche de l'agression de Clément Méric.

"Dans ces conditions et en dehors de toute éthique certains se croient autorisés, tels Harlem Désir, Jean Vincent Placé (EELV) ou d'autres élus socialistes à pointer du doigt l'UMP ou à faire un parallèle entre les agresseurs et les familles qui étaient pacifiquement dans la rue contre le projet de loi sur le mariage homosexuel", déplorent-elles.

Dans le même temps, Frigide Barjot, figure de la contestation contre le mariage pour tous, estime sur le site d'information Newsring  que "cette bagarre des extrêmes est le résultat de neuf mois d’un pouvoir qui a refusé d’écouter le peuple français."

En matière de pompier pyromane, Frigide Barjot se pose assez bien là.

It ain’t what you don’t know that gets you into trouble. It’s what you know for sure that just ain’t so.

"Un terroriste ne mérite pas de mourir. Il mérite de vivre l'enfer. A perpétuité. Et seule la déchéance de la nationalité le permet." Greg

31

Re: Mort d'un étudiant de Sciences Po, tué par des skinheads d'extrême droite

Broz a écrit:

(d'ailleurs c'est quoi, est-ce qu'on y inclut les fauchages et démontages de McDo, les enchaînages aux arbres, la contestation des zadistes ?), est somme toute un mode d'action qui ne se fait pas au détriment des individus, et encore moins au détriment de groupes entiers d'individus.

Si j'en crois la définition et les exemples de Wikipédia, il y a bien eu des actions écoterroristes qui se sont faites au détriment d'individus et de biens (cf surtout le dernier exemple) : http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89coterrorisme
Le terme est assez vague. Les gens qui s'enchaînent aux arbres, ce n'en est pas selon moi. Cela ne concerne qu'eux, ils ne menacent pas la vie d'autrui. Le démontage des McDonald's s'apparenterait plus à de l'écoterrorisme (il y a destruction de biens et un accident impliquant une ou plusieurs personne(s) est susceptible d'arriver, sait-on jamais). Les zadistes, je dirais non. Bref, c'est à évaluer au cas par cas.

Les atteintes aux biens ne sont pas par définition une violence.

Ils peuvent se faire avec violence, cf ce que dit l'INSEE par exemple, premier paragraphe : http://insee.fr/fr/mobile/etudes/docume … id=T12F081

Je me demande ce que c'est que cette histoire de Fred Perry prisé par les extrémistes. Ca sort d'où, c'est vrai, c'est nouveau ?

J'ai aussi été étonné au début car je pensais que cette marque était davantage "réservée" aux jeunes homosexuels. Apparemment non.

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

Re: Mort d'un étudiant de Sciences Po, tué par des skinheads d'extrême droite

selon une ministre (Fioraso), il y aurait eu "des menaces proférées sur les réseaux sociaux de Sciences Po Paris (??????? ENTG ? facebook ? twitter ?) par un groupe se revendiquant d'extrême-droite". Vous les avez vu quelque part ?

Re: Mort d'un étudiant de Sciences Po, tué par des skinheads d'extrême droite

Oui, le compte facebook utilisateur du Mouvement National SciencesPo. Je ne sais pas s'il s'agit d'un troll moyennement drôle ou d'un allumé, mais il a commenté peu de temps après qu'il ne s'agissait que du premier gaucho assassiné et qu'il en restait encore beaucoup.

Last edited by Barney (06-06-2013 15:17:48)

It ain’t what you don’t know that gets you into trouble. It’s what you know for sure that just ain’t so.

"Un terroriste ne mérite pas de mourir. Il mérite de vivre l'enfer. A perpétuité. Et seule la déchéance de la nationalité le permet." Greg

34

Re: Mort d'un étudiant de Sciences Po, tué par des skinheads d'extrême droite

Je viens de découvrir grâce à vous. ;)
Il y a même des membres d’Alliance Royale à Scpo ? haha

https://www.facebook.com/pages/Mouvemen … 1594139609

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

Re: Mort d'un étudiant de Sciences Po, tué par des skinheads d'extrême droite

FDL a écrit:

Je viens de découvrir grâce à vous. wink
Il y a même des membres d’Alliance Royale à Scpo ? haha

https://www.facebook.com/pages/Mouvemen … 1594139609

Je pense que le compte privé dont je parle a été fermé depuis. La personne en question n'a probablement pas eu le courage d'assumer sa connerie, c'est déjà ça.

It ain’t what you don’t know that gets you into trouble. It’s what you know for sure that just ain’t so.

"Un terroriste ne mérite pas de mourir. Il mérite de vivre l'enfer. A perpétuité. Et seule la déchéance de la nationalité le permet." Greg

Re: Mort d'un étudiant de Sciences Po, tué par des skinheads d'extrême droite

Chaque chose en son temps.

D'abord il y a un de nos camarades qui est décédé dans un affrontement politique, et on ne peut qu'en être triste pour la France et pour la démocratie. RIP Clément.

Laissons le temps à l'enquête d'enquêter. Bien entendu, vues les circonstances, tous les commentateurs de la gauche journalistique ne pouvaient que se déchaîner contre la droite, l'extrême-droite et leurs satellites. Mais au fond, on ne sait pas ce qui s'est passé.

Lu sur le mur Facebook de Samuel Lafont, militant engagé à droite et dont l'agression à coups de couteau après une Manif pour tous il y a quelques mois n'a ému aucun journaliste :

"EXCLU BFMTV Le but étant de découvrir la vérité, pas d'excuser qui que ce soit.

Les versions de plusieurs témoins et du vigile du magasin concordent absolument. les "antifas" auraient provoqué les skinheads qui auraient refusé de répondre (l'un d'eux montrant avec son doigt que Clément était une crevette) et seraient allés voir le vigile du magasin. Le vigile aurait demandé aux "antifas" de partir, mais ils ne l'auraient pas fait. Finalement les "antifas" auraient rejoint les skins pour se battre, et c'est un "antifa" qui aurait frappé en premier, mais pas Clément Méric. Les skins auraient répliqué. Le jeune Clément Méric aurait alors pris un mauvais coup dans la bagarre et sa tête aurait heurté un poteau dans sa chute."

Je ne veux excuser personne, je veux juste dire : Laissons l'enquête faire son travail.

« C'est au contact d'autrui que l'homme apprend ce qu'il est » (Euripide)

Re: Mort d'un étudiant de Sciences Po, tué par des skinheads d'extrême droite

Bonjour à tous,



   Je ne fréquente plus ce forum depuis des années, je me contente d'y venir y glaner quelques compléments d'information quand l'actualité a un rapport de près ou de loin avec Sciences Po Paris. Ce qui est le cas aujourd'hui, sauf que cette fois-ci non seulement j'ai lu vos commentaires mais je n'ai surtout pas pu résister à poster le mien, vous allez comprendre ce qui m'a fait sortir de mon silence.
    En effet, je viens d'écouter l'édition de 13h d'I-Télé et n'ayant pas eu accès aux médias ce matin, je viens en plus de survoler les quelques dépêches relatives au décès de ce pauvre gamin, et.. de tomber de ma chaise. 

    Je vais essayer de faire court, même si cela ne sera pas facile. Je me réveille ce matin et j'apprends à la radio ce qui s'est passé hier près de Saint-Lazare. N'étant pas du genre à m'attendrir sur une agression, quelle qu'elle soit, j'attends avec intérêt la suite du journal quand je comprends d'un coup que le sujet consacré à ladite agression va durer plus longtemps qu'attendu et surtout que nous allons assister à un nouvel épisode d'hystérie médiatico-socio- politico-polémico collective, pour lesquelles j'éprouve tant de dégoût..

    Passe donc la matinée sans que j'écoute la radio ou lise la presse, et me voilà en train de déjeuner devant I-Télé et survolant quelques articles, radio allumée, voici pêle-mêle ce qui me passe sous les yeux, de mémoire :
- pas moins de 7 articles du Figaro évoquant le drame, j'ai bien dit 7, tous autant "hystériques" (je ne vois pas d'autres mots, désolé) les uns que les autres, dont un "Clément M., "une figure militante incontournable"" (dans le genre emphase on se pose là, tant de la part du journaliste que du témoin cité, dans la catégorie "figure militante", j'en étais bêtement resté à Stéphane Hessel..) ; "Les JNR, un groupe musclé d'extrême-droite" (Ah bon, les journalistes du Fig' savent que les JNR ont revendiqué cette agression ?) ; "Pour Hollande, ces groupes doivent être réprimés" (Aïe ! Dans la catégorie, je crache sur Sarkozy pendant 10 piges et sa politique du fait divers alors que le corps des victimes est encore chaud et en pointant du doigt le premier groupe qui me passe sous la main, on est pas mal.. ) ; une citation de Le Pen qui dit avoir fait le ménage au sein du FN (à la rigueur..) ; la défense des anti-mariage (là on est carrément dans le grotesque..) ; l'analyse à chaud de Jean-Yves Camus (qui en est déjà à sa 32ème analyse à chaud, 3 articles pondus, et qui a déjà signé avec son éditeur pour un livre-enquête sur l'histoire des bagarres de skins de Pétain à nos jours, et alors que rappelons-le, les faits se sont déroulés il y a moins de 24 heures, donc les flics doivent en savoir moins que les journalistes à l'heure où on parle..)

- Le Monde qui n'est pas en reste, malheureusement, et qui se permet de proposer un "LIVE" à ses lecteurs (là j'avoue que j'ai eu du mal à le croire), une rétrospective des affrontements skins/redskins (pathétique) et un papier (post de BigB, mais quand même en "Une", là aussi vous me direz mais ce n'est pas le sujet..) sobrement titré "L'agression de Clément M. ravive les tensions que le Mariage pour tous a suscitées" (le n'importe quoi à 2000%, c'est à se demander si le papier ne va pas finir en archétype du salmigondis journalistique contemporain et faire figure d'anti-modèle dans les écoles de journalisme) avec les récurrences sur twitter du hastag "NoPasaran" véritable sismographe des tensions politiques dans le pays à en croire le malheureux qui a commis ce truc.. (là on en vient quand même à avoir honte pour lui..)

- à la radio, un commentaire de Hollande depuis le J.A.P.O.N., ni plus ni moins, qui parle "d'un drame immonde-terrible, blabla.." assez pathétique. Sans déconner, je ne sais même plus si mes compatriotes se rendent compte qu'ils vivent dans un pays où l'agression d'un gosse de 18 piges dans la rue remonte au chef de l'Etat himself au Japon qui plus est ! Il ne manquait plus que les condoléances d'Obama de la part de tout le peuple américain, le "toutes les chancelleries européennes ont fait parvenir à Paris leurs condoléances et leur profonde tristesse à propos du drame", un petit mot du Secrétaire générale de l'ONU et on avait la totale.

- sur Itélé, (où vous me direz les bouffonneries sont monnaies courantes, donc à la rigueur, on est plus habitués..), on a quand même trouvé le moyen d'aller Rue Saint-Guillaume, interroger, tenez-vous bien, un étudiant, militant du Front de Gauche, un certain A. Tesseron, "qui avait croisé plusieurs fois la victime" (!), et qui s'est mis à dégobiller l'impensable : un amalgame (à ce niveau d'ailleurs amalgame ne suffit plus, il faudrait trouver un autre mot) mêlant la victime, son activité militante, sa présence dans la manif de Mélenchon de début mai pour une VIème république, sa présence à Hénin-Beaumont lors des législatives, les méchants fachos qui terrorisent tout le monde et qui "rappelle les heures les plus sombres etc.." et la Manif pour tous qui a chauffé la marmite à blanc, donc après ça faut pas s'étonner ma bonne dame.. Sans parler de la pathétique journaliste, trop contente d'avoir trouvé un type qui avait un rapport éloigné avec la victime, en plus devant Sciences-Po, donc visuel efficace, et toute contente de faire elle-même le lien entre l'agression et les manifs de Mélenchon.

- Passons sur les déclarations du Front de Gauche et de Mélenchon himself.. car là on est vraiment dans l'indécence.

- Passons aussi sur Valls qui récite son petit SarkoaBeauvau illustré, en se répétant à lui-même tout le long de la déclaration ce que lui a dit le coach "De la rigueur dans la voix, dans la langue, vous devez être l'autorité et la détermination, l'auditeur doit être saisi par le tranchant de votre ton Manuel, pensez au regard également.."

- Passons sur Hidalgo, dont la déclaration, qui si les faits n'étaient pas si graves, nous ferait exploser de rire.. ou pleurer, tout dépend du bord politique. J'en avais personnellement honte pour elle et pour le PS.

- Passons sur Clémentine Autain, jamais en retard d'une révolte, et "l'assassinat d'un jeune militant anti-fasciste par des faschos (sic)", c'était la note "Guerre civile espagnole" qui manquait à la circonstance.

- Pierre Bergé, qui parle lui aussi d'assassinat, ni plus ni moins, et qui en débite tellement depuis 6 mois qu'il va finir par envoyer le trésorier du PS devant un juge d'instruction pour abus de faiblesse..

- Que dire de ce très cher Harlem Désir, qui a du avoir un début de mouvement au niveau de la braguette en apprenant que les soldats du Mal avaient frappé en plein Paris un innocent légionnaire du camp du Bien, tout heureux d'avoir enfin un sujet sur lequel il pourrait s'offrir, au bas mot, deux jours de médiatisation à pas cher, lui en plus, le chantre de la lutte éternelle contre l'extrême-droite. Alors oui, dommage la victime n'était ni noire, ni arabe cher Harlem, mais bon pour un début juin, ce n'est tout de même pas si mal, il faut savoir se contenter de peu..

- Naturellement, et sans transition avec le paragraphe ci-dessus, SOS Racisme s'est empressé de demander la dissolution du groupe JNR s'il était impliqué (notez la précaution).. car cette agression montre "à quel point les groupuscules fascistes tels que les JNR sont un danger pour le vivre-ensemble et pour la sécurité publique". Là, sans déconner, on a du mal à ne pas pouffer de rire, surtout sur le "vivre-ensemble", un blogueur du Bloc identitaire aurait voulu monter un gag qu'il n'aurait pas été plus loin, on croirait sérieusement entendre un humoriste qui caricature SOS Racisme.

    Bon. J'ai envie de dire qu'il ne manque plus que le CRIF et on avait la totale.

    Bref. Une journée comme les autres en France. Une journée comme les autres où le moindre fait divers, pour peu qu'il contienne quelques éléments un tant soi peu instables, comme on dirait en chimie, peut déclencher un ouragan médiatique, sans qu'à aucun moment, aucun des comédiens de cette triste farce n'essaient de garder la tête froide, de prendre du recul. Surtout qu'en l'espèce, il s'agit de la mort d'un gamin de 18 ans, donc plus que jamais, c'est la décence et la gravité qui devrait passer au premier plan, avant tout le reste..

    Alors maintenant, l'analyse posée, si vous le permettez. Les faits, rien que les faits. Je ne suis pas enquêteur, ni Ministre, ni journaliste, mais les faits tels qu'ils sont évoqués n'ont pas l'air de laisser beaucoup de place au doute pour qui veut bien regarder les choses en face.
    D'après ce que je comprends : une vente de vêtements de la marque Fred Perry (appréciée des skins, et de quelques redskins/assimilés, si tant est qu'il en reste..), donc fatale point de croisement entre des individus des deux groupes. Sans trop d'imagination, on peut imaginer que quelques regards s'échangent, sinon quelques insultes (d'après l'article du Figaro, cela aurait commencé dans la boutique, et aurait pour origines les gauchistes eux-mêmes, mais passons..) et puis une inévitable bagarre. Ouais, une baston quoi. Une baston dans laquelle, d'après ce que je comprends, personne ne s'est trop interposé, pas même les vigiles du magasin (?!) et au cours de laquelle ce pauvre type a fait une chute mortelle.
      Plusieurs questions se posent donc, assez simplement :
- est-ce qu'on peut imaginer sérieusement que le type qui a poussé la victime avait l'intention de le tuer ? Un poing américain ne fait pas du bien, c'est certain, mais tout de même, c'est loin d'être une arme d'assassin. Et quand bien même, il s'agirait d'un expert, car pour tuer quelqu'un en le faisant tomber tête la première sur une borne en acier, il faut se lever de bonne heure. Bref. Il s'agirait donc d'une bagarre qui a mal tourné. C'est-à-dire le genre de bagarre comme il s'en produit malheureusement des centaines par jour en France. Y compris entre des supporters de deux clubs de football (suivez mon regard) ou même d'un seul club contre des passants (suivez mon regard), ou entre deux abrutis à la sortie d'une discothèque (comme cela arrive 435 fois sur le territoire national tous les samedis soirs), bref..

- est-ce que l'on peut parler de violence politique ? Cela me paraît délicat. Est-ce que la bagarre a pour origine le fait de combattre ou de lutter physiquement contre des personnes pour leurs idées politiques ? Soyons sérieux. La violence politique, même dans ce médiocre microcosme qu'a toujours été le combat faf/antifa parisien, a consisté au mieux, a passé à tabac des gauchistes ou incendié les boutiques de pin's du vieil Ayoub, et encore dans les années 1980. Disons donc que "le combat politique" a le dos large.. Certains me répondront "Et les lynchages ?". A ma connaissance, ils sont plus que rares dans l'histoire politique de notre pays ces dernières années, et je ne suis pas certain que la violence politique poussée à ce paroxysme puisse encore être qualifiée de "politique" mais à du racisme pur et dur ou au simple crime.

- est-ce que l'on doit forcément chercher des projets derrière les actes ? Est-ce qu'au-delà du fait que ce gamin est très certainement mort accidentellement, il faut y voir un système. Est-ce que le quotidien des faf est de chercher des moyens de "se faire un gauchiste" ? Soyons sérieux. J'ai de l'affection pour les plus nostalgiques d'entre nous mais nous ne sommes plus dans les années 70, camarades. Le vieux monde est derrière nous, et cela fait belle lurette que le projet politique de l'adolescent moyen consiste a siroter son Coca zéro devant son Macbook et a faire tourner sur Twitter les dernières vidéos "décalées". Si l'activisme politique, des deux bords, était à ce point, vous auriez des bagarres faf/antifa toutes les semaines, aux abords de Tolbiac ou d'Assas, comme à la belle époque.
Rendons-nous à l'évidence, tous ces gens sont désoeuvrés, et s'insultent par blog interposés. Il n'y a qu'à parcourir d'ailleurs leurs blogs respectifs (ce qui m'arrive très souvent, m'intéressant depuis longtemps à ces environnements exotiques..), vous n'y verrez que des rodomontades un peu ridicules, ou des manifestes politiques qui frisent la science-fiction. Au passage, et si la version initiale est confirmée, il est savoureux de découvrir que ces "activistes politiques" jouent des coudes pour acheter des polos siglés lors d'une vente privée dans le quartier ultime du shopping de masse à Paris ! Les skins et leurs alter-égos, s'ils ont toujours soigné leur look, sont tout de même éloignés de la lutte contre la "saleté de société de consommation mondialisée".

   J'ajoute que les personnes dont on parle, que ce soit la victime ou ses adversaires apparemment, sont très jeunes (moins de 20 ans..). Donc que les fafs de 20 ans soient plus violents que leurs ainés du 9 mai, au point de se faire le premier gaucho qui passe me l'aise rêveur..

- et enfin, et c'est beaucoup plus grave, il est affligeant de lire les titres des articles, et alors que je le rappelle, personne ne sait rien des détails de l'affaire ou des motivations de ces jeunes gens, ou ce que l'on peut qualifier de graves dérapages journalistiques, à savoir : "Un militant d'extrême gauche agressé par des skinheads en état de mort cérébrale" ; "Un jeune militant d'extrême gauche agressé par des extrémistes de la droite ultra (ça ne vous rappelle rien ? Mais si Tarnac enfin, la "gauche ultra" a maintenant son pendant..) / groupuscules skinheads (ça c'est Libé, et ça envoie du bois, "groupuscule skinhead" ! Savoureux..) Nous avons donc d'un côté un "militant d'extrême-gauche", ou plutôt "d'un militant anti-fasciste" comme dirait Clémentine, étudiant à Sciences Po qui plus est, face à de dangereux skinheads (à grands renforts de "croix gammées tatouées" naturellement..), peut-être proches des JNR, autant dire les instigateurs d'un potentiel IVème Reich. Intéressant donc, de constater le traitement des deux groupes, surtout pour qui connaît les redskins/antifa ou apparentés, qui n'ont vraiment rien à envier aux faf niveau méthodes, façons de penser, de faire, largeur d'esprit, etc.. Intéressant de constater qu'au pays des Lumières, et en mettant à part la violence et le drame dont il question ici, qu'on peut avoir sous les yeux, des militants de gauche se battant pour que triomphent des idées et en face des crânes rasés, qui n'auraient rien à envié à la Waffen SS.

      J'ai personnellement fermé les yeux cinq minutes et imaginé ce que serait un pays normal, j'ai imaginé que les journaux titraient "Paris : rixe mortelle entre des militants d'extrême gauche et des militants d'extrême-droite.", si tant est bien sûr que dans les deux cas on puisse qualifier ces personnes de "militants". Vous me direz, les meurtres de Mohammed Merah continuent bien d'être qualifiés "d'attentats terroristes", mais ceci est une autre histoire et fera peut-être l'objet d'un autre billet..
      J'ai même fermé les yeux une seconde fois, et j'ai imaginé qu'elles auraient été les réactions des personnes citées ci-dessus, si la même bagarre entre ces deux groupes avaient abouti à ce que l'un des "militants d'extrême-droite" ne tombe sur cette borne et qu'il meure des suites de la chute. J'ai réfléchi longtemps. Et puis j'ai eu envie de vomir.

    Alors voilà. Ce billet n'est pas un vulgaire coup de gueule en passant, du moins je l'espère.. C'est ce que j'ai dans la tête depuis ce matin, l'expression de la nausée qui m'a saisi après avoir passé dix minutes à lire la presse relatant ce triste fait divers. Un drôle de goût dans la bouche au pays de Voltaire.
    Un pays dont les politiques ont vomi sur Sarkozy pendant des années pour faire la même chose voire pire arrivés au pouvoir, dont la droite instrumentalise les faits divers les plus ignobles qui servent sa médiocre tambouille électorale, au mépris des fondamentaux constitutionnels, sans même plus s'en cacher, et dont la gauche arrive à dépasser ses propres caricatures, à dépasser la fiction, arrive à surpasser l'infâme image qui lui colle à la peau depuis près de vingt ans, arrive à donner mille fois raison à ceux qui dénonce son atroce bien pensance, son hypocrisie, l'indignation à pas cher, et enfin dont l'extrême-droite n'a jamais été aussi forte, et où on jamais dépensé autant d'énergie à se voiler la face et à ne pas chercher les causes de ce succès populaire, où le Front national fait 20% et fera demain 25, et où continue cela comme une écume, voire une anecdote.
     Un pays dont les médias dépérissent de jours en jours, de mois en mois, qui s'américanise pourrait-on dire, mais si le Monde faisait le travail du Washington Post, je me consolerais. Mais le Monde propose à ses lecteurs un "LIVE" ! Le mot même est affreux. Et je rappelle qu'il n'en avait pas mis en place pour les dernières élections italiennes alors que le résultat du scrutin était en passe de réouvrir la crise européenne, sans parler du M5S etc.. Le quotidien de référence s'était contenté de deux articles ! Des frissons me parcourent quand ce système médiatique s'emballe de la sorte, où mêmes les journaux les plus sérieux, les plus prestigieux s'enrayent, et finissent dans le ravin, où les chaînes de télévision en continue vont chercher à n'importe quel prix des "témoignages" Rue Saint-Guillaume, d'étudiants "sous le choc" en essayant de leur tirer des larmes de crocodile, des "sentiments d'indignation". L'impression d'avoir devant les yeux la télé de Berlusconi.. Mais le pire n'est pas là d'ailleurs. Le pire ? C'est que dans 48 heures, on n'en parlera plus. Plus rien, plus un mot. Plus d'analyse, de débat. Plus rien, on sera passés à autre chose.
    Bref. Je vais m'arrêter là, mais vous aurez compris que cette histoire est la goutte qui fait déborder le vase. Car cette farce, c'est celle de la société française dans laquelle nous vivons tous les jours, et je ne pense pas être le seul à avoir du mal à digérer ses représentations les plus médiocres.
   
       
                              De Stalle


PS I : Je me permets d'ouvrir un fil pour ne pas saccager le fil des faits divers. EDIT. Je n'avais pas fait gaffe qu'un fil était déjà ouvert, je poste donc ceci dans le fil concerné.
PS II : Je viens également de m'apercevoir qu'un des commentaires qui m'avaient poussé à intervenir était signé.. Eden ! Même si nos opinions ont l'air de diverger (une fois de plus) je te prie de ne pas prendre le message ci-dessus pour toi, j'ai commencé à le rédiger alors que je n'avais pas lu que tu en étais l'auteur. No offense donc.

_     )
}>  ))),,,°>
          )

Re: Mort d'un étudiant de Sciences Po, tué par des skinheads d'extrême droite

Ouais, même si le ton est un peu trop de droite pour mon goût (parce que sérieux si un type d'extrême-droite était canné à la place, tu parles qu'on en aurait eu, du boucan et de la récupération), c'est pas faux. Juste deux commentaires (pas plus parce que je vais être en retard pour un train sinon) :

vous auriez des bagarres faf/antifa toutes les semaines, aux abords de Tolbiac ou d'Assas, comme à la belle époque.

Oui, c'était mieux avant.

Rendons-nous à l'évidence, tous ces gens sont désoeuvrés, et s'insultent par blog interposés. Il n'y a qu'à parcourir d'ailleurs leurs blogs respectifs (ce qui m'arrive très souvent, m'intéressant depuis longtemps à ces environnements exotiques..), vous n'y verrez que des rodomontades un peu ridicules, ou des manifestes politiques qui frisent la science-fiction.

Merde je suis démasqué.

"Et sans races, comment peut-on parler de racisme?" - sabaidee, 16/05/2014
"Allez, rince ton visage et enlève la merde dans tes yeux, va lire les commentaires des lecteurs du monde (le monde, hein, pas présent ou national hebdo) et tu percevras le degré d'agacement que suscitent ces associations subventionnées..." - sabaidee, 06/09/2016

"(influence léniniste de la "praxis historique réalisante et légitimée par sa propre réalisation historique effective", au sens hégélien du terme, dans l'action islamiste, au travers de l'état islamique - je n'utilise volontairement pas de majuscule pour cet "état" en ce que je lui dénie toute effectivité historique)" - Greg, 18/07/2016

"Oui oui, je maintiens. Il n'y a rien de plus consensuel que le Point. " - FDL, 28/07/2016

Re: Mort d'un étudiant de Sciences Po, tué par des skinheads d'extrême droite

De Stalle a écrit:

Nous avons donc d'un côté un "militant d'extrême-gauche", ou plutôt "d'un militant anti-fasciste" comme dirait Clémentine, étudiant à Sciences Po qui plus est, face à de dangereux skinheads (à grands renforts de "croix gammées tatouées" naturellement..), peut-être proches des JNR, autant dire les instigateurs d'un potentiel IVème Reich. Intéressant donc, de constater le traitement des deux groupes, surtout pour qui connaît les redskins/antifa ou apparentés, qui n'ont vraiment rien à envier aux faf niveau méthodes, façons de penser, de faire, largeur d'esprit, etc.. Intéressant de constater qu'au pays des Lumières, et en mettant à part la violence et le drame dont il question ici, qu'on peut avoir sous les yeux, des militants de gauche se battant pour que triomphent des idées et en face des crânes rasés, qui n'auraient rien à envié à la Waffen SS.

      J'ai personnellement fermé les yeux cinq minutes et imaginé ce que serait un pays normal, j'ai imaginé que les journaux titraient "Paris : rixe mortelle entre des militants d'extrême gauche et des militants d'extrême-droite

Mais comme tu le dis si bien, comme on ne connait pas grand chose des protagonistes et des circonstances, c'est assez péremptoire. Et même reproche qu'à FDL, pour moi renvoyer dos à dos "militants d'extrême gauche" vs. "militants d'extrême droite" c'est de la paresse intellectuelle, ou un parti pris à assumer complètement.

It ain’t what you don’t know that gets you into trouble. It’s what you know for sure that just ain’t so.

"Un terroriste ne mérite pas de mourir. Il mérite de vivre l'enfer. A perpétuité. Et seule la déchéance de la nationalité le permet." Greg

40

Re: Mort d'un étudiant de Sciences Po, tué par des skinheads d'extrême droite

Un petit peu grandiloquent mais j’approuve le message de De Stalle. smile
Sur la goutte qui fait déborder le vase : je pense qu'il a débordé il y a déjà pas mal de temps. Cette goutte ne fait que s'ajouter à l'inondation.

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

41

Re: Mort d'un étudiant de Sciences Po, tué par des skinheads d'extrême droite

En fait, ce n'est ni la faute de Flanby, ni celle de Barjot, ni celle de Boutin, ou Le Pen ou Mélenchon etc., non. En fait, c'est à cause... des jeux vidéos : http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2013/ … s-jeux.php

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

42

Re: Mort d'un étudiant de Sciences Po, tué par des skinheads d'extrême droite

Il est mort finalement : http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2013/ … decede.php

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

Re: Mort d'un étudiant de Sciences Po, tué par des skinheads d'extrême droite

J'ai été très ému durant l'hommage rendu par les étudiants ce midi.
C'est franchement triste ce qui lui est arrivé.

Je vois ici de la part des arguments visant à atténuer la responsabilité ces crânes rasés ou à banaliser ces "bagarres de militants". Je trouve cela honteux. Il n'y a pas des morts "tous les jours" entre militants que je sache. Et Clément Méric n'était pas un extrêmiste comme il a été sous-entendu plus haut... Ca me fout vraiment les boules que certains respectent aussi peu sa mémoire : les mecs de droite en gros (pas tous d'ailleurs, je remarque, et c'est tout à l'honneur de ceux qui n'entrent pas dans ce débat fétide).

44

Re: Mort d'un étudiant de Sciences Po, tué par des skinheads d'extrême droite

OneAgain a écrit:

Je vois ici de la part des arguments visant à atténuer la responsabilité ces crânes rasés ou à banaliser ces "bagarres de militants". Je trouve cela honteux. Il n'y a pas des morts "tous les jours" entre militants que je sache. Et Clément Méric n'était pas un extrêmiste comme il a été sous-entendu plus haut... Ca me fout vraiment les boules que certains respectent aussi peu sa mémoire : les mecs de droite en gros (pas tous d'ailleurs, je remarque, et c'est tout à l'honneur de ceux qui n'entrent pas dans ce débat fétide).

Le message LOL du jour de OneAgain. Allez, encore un petit effort et tu arriveras à la cheville d'Antifaf.
Tu as raison, l'AAPB, ce n'est pas du tout extrémiste. D'ailleurs, ce genre de message est très soft, très démocratique et tout le tintouin :

http://media.rtl.fr/online/image/2013/0606/7762039702_communique-de-l-action-antifasciste-paris-banlieue.jpg

Et qu'est-ce qui te permet de dire que les gens qui s'expriment ici ne respectent pas sa mémoire, guignol ? Personne, à aucun moment, n'a craché dessus ni exprimé une quelconque satisfaction.

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

Re: Mort d'un étudiant de Sciences Po, tué par des skinheads d'extrême droite

Putain mais quelle attitude de troll odieux c'est pas possible. Mais quel âge a ce mec ?! Qu'est ce qu'il fout encore sur ce forum ce vieil abruti !

46

Re: Mort d'un étudiant de Sciences Po, tué par des skinheads d'extrême droite

Il y a un thread "Fight Club" au cas où tu ne le saurais pas. Tu peux aller y déverser ta frustration dessus et m'insulter autant que tu voudras.

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

Re: Mort d'un étudiant de Sciences Po, tué par des skinheads d'extrême droite

FDL a écrit:

Et qu'est-ce qui te permet de dire que les gens qui s'expriment ici ne respectent pas sa mémoire, guignol ?

Rien que ton attitude et tes sous-entendus sont une insulte à sa mémoire.

Re: Mort d'un étudiant de Sciences Po, tué par des skinheads d'extrême droite

Calme toi, personne n'insulte la mémoire de qui que ce soit.

Last edited by Barney (06-06-2013 17:08:28)

It ain’t what you don’t know that gets you into trouble. It’s what you know for sure that just ain’t so.

"Un terroriste ne mérite pas de mourir. Il mérite de vivre l'enfer. A perpétuité. Et seule la déchéance de la nationalité le permet." Greg

49

Re: Mort d'un étudiant de Sciences Po, tué par des skinheads d'extrême droite

Montre-moi UN mot, UN message où j'ai manqué de respect à sa mémoire. Moi ou les autres que tu vises, genre Sabaidee, De Stalle, Balladur etc., ceux qui ne pensent pas comme toi quoi.

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

Re: Mort d'un étudiant de Sciences Po, tué par des skinheads d'extrême droite

Rien que le titre ici est biaisé.
Pourquoi vs antifas ? Y'a t'il eu un  blessé du coté des agresseurs, aucun.
Hors "versus" semble indiquer un processus ambivalent, ce qui n'est pas le cas ici !
Je me permets ce commentaire et cette correction.