Re: Théorie du genre - gender studies

Et de trois ! Combien d'autres vont tomber dans le panneau? Les paris sont ouverts.

Tout le monde a droit à sa part de provocation  wink

Bonsoir.

« C'est au contact d'autrui que l'homme apprend ce qu'il est » (Euripide)

52

Re: Théorie du genre - gender studies

C'est c'lui qui l'dit qui y est, nananèèèère.

Bref.

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

53

Re: Théorie du genre - gender studies

Concernant le rapport dont j'ai posté le lien :

Le Figaro a écrit:

La théorie du genre s'immisce à l'école

Le principal syndicat du primaire propose des «outils» pour parler des «nouvelles familles».
«Est-il nécessaire d'apprendre à nos enfants à aimer les travestis?», peut-on lire en boucle sur les réseaux sociaux. L'information bruisse sur les blogs des sympathisants de la Manif pour tous depuis quelques jours. Le livre Papa porte une robe ferait son entrée dans les salles de classe de l'école primaire. La polémique enfle à la suite d'un colloque du Snuipp, principal syndicat enseignant du premier degré, autour du thème «Éduquer contre l'homophobie dès l'école primaire». À l'occasion de cet événement organisé le 16 mai, jour de lutte contre l'homophobie, le syndicat a «mis à disposition» des professeurs des «outils théoriques et pratiques pour avancer». Libre à eux de s'en inspirer ou non. Le rapport de 192 pages déroule de nombreux chapitres, comme «Le genre, ennemi principal de l'égalité» ou «Déconstruire la complémentarité des sexes» et propose une vingtaine de «préparations pédagogiques» et ouvrages «de référence» - dont le fameux livre. «La littérature jeunesse est un support pertinent pour aborder toutes les questions sensibles», affirme Sébastien Sihr, secrétaire général du syndicat, avant de préciser qu'il s'agit de «suggestions»sans lien avec les programmes scolaires. «Le livre Papa porte une robe permet d'aborder les questions de sexisme et d'homophobie, qui sont liées», poursuit-il.

Mais Olivier Vial, président du syndicat étudiant UNI, proche de l'UMP et ardent combattant d'une «théorie du genre» qui voudrait se frayer un passage dans l'enceinte scolaire, ne l'entend pas de cette façon. «Cet ouvrage sera-t-il utilisé pour montrer que l'on peut passer d'un sexe à un autre?», s'alarme-t-il. Reflet de ces inquiétudes, la pétition lancée à son initiative mi-mars sur Internet contre la théorie du genre à l'école arecueilli 270.000 signatures.

Le syndicat était monté au créneau après un amendement socialiste à la loi de Vincent Peillon demandant que l'école assure «les conditions d'une éducation à l'égalité de genre». Amendement qui n'a pas été retenu pas la commission des affaires culturelles du Sénat, preuve que le ministre et la majorité, malgré la présence dans leurs rangs de militants de la cause, ne tiennent pas à s'aventurer sur ce terrain glissant. «Au-delà des combats législatifs, il va falloir surveiller les cours et les manuels scolaires», poursuit Olivier Vial, qui, face à «cette tentative de déconstruction», invite les enseignants à la «résistance».

«Les questions d'homoparentalité ne peuvent être mises sous le tapis, rétorque Sébastien Sihr, depuis la loi sur le mariage pour tous, les familles homoparentales ont toute leur place à l'école.» Le syndicat consacre d'ailleurs un chapitre à cette question. Des «dispositions simples»«peuvent faciliter leur accueil», est-il indiqué. Et de prendre pour exemple la Mairie de Montpellier, qui a décidé d'organiser différemment son formulaire d'inscription à l'école: «responsable légal 1» et «responsable légal 2» remplacent les termes «père» et «mère». «Une telle initiative laisse à toutes les familles la possibilité de se reconnaître sans se voir rappeler qu'elles ne correspondent pas au schéma traditionnel», indique le rapport.

L'Éducation nationale n'a cependant pas attendu le syndicat pour se saisir de ces questions délicates. L'éducation à la sexualité, qui englobe des informations sur l'homosexualité, est une obligation légale depuis 2001 de l'école primaire au lycée. Depuis, les polémiques sont récurrentes. En 2010, la présentation du Baiser de la Lune, un dessin animé sur l'homosexualité destiné aux élèves de CM1 et de CM2, avait provoqué des réactions outrées d'associations catholiques. Porte-parole du Collectif pour l'enfant, Béatrice Bourges, aujourd'hui l'une des porte-parole du Printemps français, avait écrit une lettre à Luc Chatel dénonçant une «tentative d'intrusion dans l'intimité et la conscience de si jeunes enfants».

Des dizaines de livres évoquant l'homoparentalité ou l'homosexualité à destination des tout-petits sont cependant édités depuis une quinzaine d'années par des maisons ayant pignon sur rue. Ils sont utilisés par certains enseignants cités par le Snuipp, comme Gaël Pasquier, à Saint-Mandé, qui lit en classe Jean a deux mamans. «Chose amusante, plusieurs élèves ont affirmé qu'ils avaient deux mamans, montrant ainsi que la famille homoparentale devenait désirable», rapporte l'enseignant.

À la tête de la deuxième fédération de parents d'élèves de l'enseignement du public, Valérie Marty temporise: «Sortir ces exemples de lecture de leur contexte peut choquer», reconnaît-elle. Mais elle rappelle qu'il ne s'agit pas d'«enseignements quotidiens, mais marginaux», abordés au plus une fois dans l'année. «Le problème est lié au fait que l'institution n'associe pas suffisamment les parents. C'est une des raisons pour lesquelles certains craignent l'endoctrinement.»

Le coming out expliqué en 4e

Elles s'appellent Contact, Estim', En tous genres ou SOS-homophobie. Associations de lutte contre l'homophobie, elles interviennent au collège et au lycée, sur demande des chefs d'établissement, professeurs et conseillers d'éducation, principalement en classes de quatrième et de terminale, lorsque sont abordées la sexualité et la reproduction. «En début d'année, ma fille, en quatrième au lycée Carnot, dans le XVIIe arrondissement, s'est vu expliquer comment faire un coming out. Elle était toute aussi déconcertée que nous», raconte une mère de famille. Pour certains parents et autres acteurs de la communauté éducative, ces sujets devraient être laissés aux infirmières et aux médecins scolaires et non à des militants.

«Toute association est militante», défend Ludovic Saulnier, de SOS-homophobie, intervenue l'an dernier auprès de 12.000 élèves. En novembre, l'association s'est précisément vu retirer son agrément, délivré par l'Éducation nationale, à la suite d'une décision du tribunal administratif mettant en cause un document de travail «insuffisamment nuancé». «Ce jugement ne remet en question ni la qualité du travail éducatif de l'association ni la nécessité d'une information en milieu scolaire sur la lutte contre les discriminations», s'était empressé d'indiquer dans la foulée le ministère.

Un ministère qui, en octobre, a lancé un groupe de travail autour de l'éducation à la sexualité dès l'école primaire. Une mesure prévue dans les textes depuis 2001 mais loin d'être effective. Les associations qui, à l'instar des Enfants d'arc-en-ciel, dédiées aux familles homoparentales, interviennent très marginalement dans les écoles.

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

54

Re: Théorie du genre - gender studies

Quand on a une femme dangereuse comme Taubira et une branque écervelée comme Belkacem dans la même équipe gouvernementale et quand elles s'allient, voilà ce que ça donne : l'inculcation de la théorie du genre, dans un premier temps à l'école puis dans un second temps aux magistrats et son inscription dans le marbre du droit.
C'est le Mal appuyé sur le bras de la Bêtise, en somme.
En revanche, le passage en gras m'a fait rire. Ça leur fera un peu les pieds.

Le Figaro a écrit:

Taubira impose un stage sur l'identité de genre aux magistrats

Christiane Taubira a également saisi la Commission nationale consultative des droits de l'homme (CNCDH) pour un avis sur la définition et la place de «l'identité de genre» dans le droit français.

Les juges sont mobilisés pour « lutter contre les violences et les discriminations ».

Les magistrats se sont vu imposer un programme pour ce début de semaine: Christiane Taubira les a «convoqués», selon l'expression de l'USM, syndicat majoritaire, pour qu'ils participent à un séminaire portant sur les «violences et discriminations à raison de l'orientation sexuelle», à Paris. Deux cents procureurs et membres de leurs équipes écouteront la parole ministérielle avant de suivre deux jours de stage à l'École nationale de la magistrature. Cette session s'inscrit dans un programme gouvernemental qui fait suite à la loi sur le mariage pour tous.

«Ce progrès (la création du mariage pour les couples de même sexe, NDLR) dans l'égalité des droits ne fera pas, à lui seul, reculer du jour au lendemain les expressions de peur, de rejet, d'intolérance, et de violence vis-à-vis de la différence relative à l'orientation sexuelle et à l'identité de genre qui continuent de se manifester dans la société française», explique le document de présentation de ce plan lancé en octobre dernier sous la houlette du premier ministre.

C'est l'apparition du terme «identité de genre» à de nombreuses reprises qui suscite la polémique. «L'identité de genre, ce n'est pas l'orientation sexuelle, précise Olivier Vial, porte-parole de l'observatoire de la théorie du genre, qui veille de près sur la littérature gouvernementale depuis quelques mois. C'est l'idée, portée par une partie des membres du gouvernement, que le fait d'être un homme ou une femme ne serait qu'un “sentiment d'appartenance”… Lutter contre l'homophobie, bien sûr, nous y sommes favorables, mais diffuser ce que l'on appelle la théorie du genre, non…» «L'homophobie est déjà réprimée par les textes, au même titre que toutes les discriminations…»souligne par ailleurs un magistrat. «La loi interdit les discriminations à raison de l'orientation, et à ma connaissance elle est appliquée, poursuit un pénaliste. En revanche, je ne vois pas à quel texte le terme “identité de genre” se réfère… Or, pour appliquer une sanction, il nous faut une loi.»

La Chancellerie prévoit néanmoins des enseignements spécifiques pour les magistrats sur ces questions et la diffusion d'une circulaire «consacrée à la réponse pénale aux violences commises à raison de l'orientation sexuelle ou de l'identité de genre».

Convocation peu appréciée

La garde des Sceaux et la ministre des Droits des femmes labourent aussi le terrain en profondeur, abordant la question de «l'égalité» via le droit: les deux ministres ont saisi la Commission nationale consultative des droits de l'homme (CNCDH) pour un avis portant sur la définition et la place de «l'identité de genre» dans le droit français.

S'ils se gardent d'entrer dans le débat politique, les magistrats n'ont pas apprécié les termes de la convocation - il a fallu pas moins de trois dépêches de la directrice des affaires criminelles et des grâces pour qu'une partie d'entre eux finisse par obtempérer… Le président de l'USM s'est fendu d'un courrier plutôt cinglant à la garde des Sceaux: «Les interlocuteurs naturels de la Chancellerie, comme le rappelle le projet de loi, sont les procureurs généraux. Tel n'est pas le cas des autres magistrats des parquets et parquets généraux, qui n'ont pas vocation à sacrifier une partie de leur week-end pour se déplacer et être présents à Paris, un lundi matin à 9 heures…», écrit Christophe Régnard avant de fustiger les «dépenses somptuaires» engagées à ces fins en période de vaches maigres.

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

55

Re: Théorie du genre - gender studies

Voilà une mesure (débile, inutile de le préciser) dont Belkacem pourrait s'inspirer. Ça aurait le mérite dans le même temps de neutraliser les Femen : http://www.express.be/joker/fr/platdujo … 191158.htm

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

Re: Théorie du genre - gender studies

Le Mal appuyé sur le bras de la Bêtise, rien que ça ?
Quid du spectre du totalitarisme ? Apparaît-il en filigrane dans le projet de la dangereuse Taubira ?

"Et sans races, comment peut-on parler de racisme?" - sabaidee, 16/05/2014
"Allez, rince ton visage et enlève la merde dans tes yeux, va lire les commentaires des lecteurs du monde (le monde, hein, pas présent ou national hebdo) et tu percevras le degré d'agacement que suscitent ces associations subventionnées..." - sabaidee, 06/09/2016

"(influence léniniste de la "praxis historique réalisante et légitimée par sa propre réalisation historique effective", au sens hégélien du terme, dans l'action islamiste, au travers de l'état islamique - je n'utilise volontairement pas de majuscule pour cet "état" en ce que je lui dénie toute effectivité historique)" - Greg, 18/07/2016

"Oui oui, je maintiens. Il n'y a rien de plus consensuel que le Point. " - FDL, 28/07/2016

57

Re: Théorie du genre - gender studies

Oui, rien que ça. J'aurais préféré que Taubira fût bête, à l'instar de Belkacem. Mais elle ne l'est pas.
Cela dit, les mettre sur le même plan que Talleyrand et Fouché est discutable, j'en conviens.

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

Re: Théorie du genre - gender studies

Broz a écrit:

Quid du spectre du totalitarisme ? Apparaît-il en filigrane dans le projet de la dangereuse Taubira ?

L'uniformisation des masses n'est-elle pas le propre de toute forme de totalitarisme?

Ionesco a écrit:

(Daisy) J'ai une nouvelle fraîche à vous donner : Botard est devenu rhinocéros.
(Béranger) Ce n'est pas possible! Il était contre!

« C'est au contact d'autrui que l'homme apprend ce qu'il est » (Euripide)

Re: Théorie du genre - gender studies

Ah bon parce qu'une bête formation, ou deux trois éléments de langages vaguement idéologiques inscrits dans une loi, c'est l'uniformisation des masses ? Plus qu'une solution alors !

Brassens a écrit:

Mort aux vaches, mort aux lois, vive l'anarchie

C'est un peu le niveau zéro de la pensée politique, l'accusation de totalitarisme.

"Et sans races, comment peut-on parler de racisme?" - sabaidee, 16/05/2014
"Allez, rince ton visage et enlève la merde dans tes yeux, va lire les commentaires des lecteurs du monde (le monde, hein, pas présent ou national hebdo) et tu percevras le degré d'agacement que suscitent ces associations subventionnées..." - sabaidee, 06/09/2016

"(influence léniniste de la "praxis historique réalisante et légitimée par sa propre réalisation historique effective", au sens hégélien du terme, dans l'action islamiste, au travers de l'état islamique - je n'utilise volontairement pas de majuscule pour cet "état" en ce que je lui dénie toute effectivité historique)" - Greg, 18/07/2016

"Oui oui, je maintiens. Il n'y a rien de plus consensuel que le Point. " - FDL, 28/07/2016

Re: Théorie du genre - gender studies

Broz a écrit:

C'est un peu le niveau zéro de la pensée politique, l'accusation de totalitarisme.

Oui, quand elle procède d'un banal point Godwin qui nivelle le débat, ainsi que le disait un camarade célèbre :

Joseph Staline a écrit:

Quand vous parlez à un homme de droite, traitez le de fasciste, pendant qu'il se justifiera il n'argumentera pas.

Mais il ne faut pas non plus mettre systématiquement sur des arguments peut-être pertinents l'écran du point Godwin, qui sert hélas le plus souvent à se voiler la face. Cf http://www.contrepoints.org/2013/05/31/ … -de-godwin

Je ne pense pas, par exemple, que Mme Arendt soit au niveau zéro de la pensée politique, quand elle parle de totalitarisme.

En l'occurrence il convient de se demander pourquoi je parle d'uniformisation (François Fillon parle lui-même d' "uniformisation appauvrissante qui guette notre humanité"). La théorie du genre est un de ses axes parmi d'autres, visant tous à réduire les formes de diversité identitaire, certains étant plus officiels que d'autres. Je note par exemple :
- Etudes de genre : minimiser, voire supprimer l'identité sexuelle. Un homme est une femme comme les autres, et réciproquement - le mariage homosexuel notamment, c'est avant tout supprimer tout paramètre de sexe ou de genre dans le mariage (un homme - une femme, deux hommes, deux femmes, qu'importent). Tout le monde est pareil.
- Diversité ethnique : interdiction en France des statistiques ethniques, immigration de masse et diabolisation du terme de français "de souche" au profit d'une identité culturelle française politiquement correcte rattachée uniquement à la détention -ou non- de papiers français. Je ne dis pas que c'est bien ou mal, je dis juste que cela contribue à l'uniformisation de l'humanité.
- Ecologie : Derrière la nécessité évidente d'un long combat pour préserver notre environnement, se cache aussi une rhétorique permettant aisément de mettre tout le monde dans le même panier, chacun étant également concerné par les problématiques environnementales.
- Education : notre ministre Vincent Peillon écrit qu'il faut "arracher l'enfant à tous les déterminismes sociaux, familiaux, intellectuels, religieux" pour mieux l'intégrer dans la laïcité socialiste qu'il conçoit comme une "nouvelle religion".
- Identité nationale : la nécessité même du débat vivement contestée à l'époque par la majorité du milieu politico-journalistique.
- Etc.

D'ailleurs, le fait même que le politiquement correct ait diabolisé le terme "identitaire", le rendant péjoratif, est instructif. La tendance des ces dernières décennies est d'uniformiser, et la théorie du genre en fait pleinement partie. Or, peut-on être libre si on n'a pas son identité propre?

Aimé Césaire a écrit:

Un peuple sans mémoire est un peuple sans avenir.

Le Printemps autoproclamé Français qui se développe actuellement vise d'ailleurs justement à combattre cette idéologie libérale-libertaire-liberticide.

J'espère, cher Broz, avoir atteint le niveau 0,1 de la pensée politique ;-) Je vais essayer de progresser, promis.

« C'est au contact d'autrui que l'homme apprend ce qu'il est » (Euripide)

Re: Théorie du genre - gender studies

Broz a écrit:

Ah bon parce qu'une bête formation, ou deux trois éléments de langages vaguement idéologiques inscrits dans une loi, c'est l'uniformisation des masses ?

Remplacer "enseignants" par "magistrats" et "histoire" par sociologie:

Le PS sur la lettre de Guy Moquet a écrit:

Le Parti socialiste met en garde contre l’instrumentalisation de l’histoire à des fins politiciennes. Le Parti socialiste fait confiance aux enseignants pour qu’ils fassent les choix pédagogiques qui restituent son sens historique et humain à cette lettre. Il déconseille fortement à ses élus de se substituer aux enseignants pour la lecture de cette lettre dans les établissements scolaires. Communiqué du Secrétariat national

http://www.parti-socialiste.fr/communiq … guy-moquet

"L'islam n'est pas une idéologie" Broz

Re: Théorie du genre - gender studies

Tu recycles tes citations, mec, c'est pas bon. Tu nous l'as déjà sorti, le bonhomme Staline. Comme quoi, moins on en a...

En l'occurrence il convient de se demander pourquoi je parle d'uniformisation (François Fillon parle lui-même d' "uniformisation appauvrissante qui guette notre humanité"). La théorie du genre est un de ses axes parmi d'autres, visant tous à réduire les formes de diversité identitaire, certains étant plus officiels que d'autres. Je note par exemple :
- Etudes de genre : minimiser, voire supprimer l'identité sexuelle. Un homme est une femme comme les autres, et réciproquement - le mariage homosexuel notamment, c'est avant tout supprimer tout paramètre de sexe ou de genre dans le mariage (un homme - une femme, deux hommes, deux femmes, qu'importent). Tout le monde est pareil.

Tu racontes absolument n'importe quoi. Supprimer l'identité sexuelle ? Qu'est-ce que c'est que ce délire ? L'identité de genre est quelque chose qui constitue l'identité de chacun, qui complète l'identité sexuelle et au contraire ajoute davantage de diversité à ce que tu voudrais réduire à un choix binaire.
Tu ne sais absolument pas de quoi tu parles, tu devrais lire un livre un peu sérieux un jour plutôt que le vomi intellectuel de l'observatoire du genre ou je ne sais quel blog débile où tu es allé chercher tes arguments.

- Diversité ethnique : interdiction en France des statistiques ethniques, immigration de masse et diabolisation du terme de français "de souche" au profit d'une identité culturelle française politiquement correcte rattachée uniquement à la détention -ou non- de papiers français. Je ne dis pas que c'est bien ou mal, je dis juste que cela contribue à l'uniformisation de l'humanité.

La diversité rend uniforme. La guerre c'est la paix, la liberté c'est l'esclavage.

- Ecologie : Derrière la nécessité évidente d'un long combat pour préserver notre environnement, se cache aussi une rhétorique permettant aisément de mettre tout le monde dans le même panier, chacun étant également concerné par les problématiques environnementales.
- Education : notre ministre Vincent Peillon écrit qu'il faut "arracher l'enfant à tous les déterminismes sociaux, familiaux, intellectuels, religieux" pour mieux l'intégrer dans la laïcité socialiste qu'il conçoit comme une "nouvelle religion".

Ahahaha

- Identité nationale : la nécessité même du débat vivement contestée à l'époque par la majorité du milieu politico-journalistique.

Nier l'existence d'une identité nationale au profit des identités individuelles c'est peut-être ça que tu appelles l'uniformisation. Mm hmm.

Ta pensée me semble très confuse.


Bref,

Je ne pense pas, par exemple, que Mme Arendt soit au niveau zéro de la pensée politique, quand elle parle de totalitarisme.

Senator, you're no Hannah Arendt.

"Et sans races, comment peut-on parler de racisme?" - sabaidee, 16/05/2014
"Allez, rince ton visage et enlève la merde dans tes yeux, va lire les commentaires des lecteurs du monde (le monde, hein, pas présent ou national hebdo) et tu percevras le degré d'agacement que suscitent ces associations subventionnées..." - sabaidee, 06/09/2016

"(influence léniniste de la "praxis historique réalisante et légitimée par sa propre réalisation historique effective", au sens hégélien du terme, dans l'action islamiste, au travers de l'état islamique - je n'utilise volontairement pas de majuscule pour cet "état" en ce que je lui dénie toute effectivité historique)" - Greg, 18/07/2016

"Oui oui, je maintiens. Il n'y a rien de plus consensuel que le Point. " - FDL, 28/07/2016

Re: Théorie du genre - gender studies

Broz a écrit:

Tu ne sais absolument pas de quoi tu parles, tu devrais lire un livre un peu sérieux un jour plutôt que le vomi intellectuel de l'observatoire du genre ou je ne sais quel blog débile où tu es allé chercher tes arguments.

D'un autre côté, tu m'as mis un lien vers un article qui cite sérieusement Liberal Fascism donc bon...

"Et sans races, comment peut-on parler de racisme?" - sabaidee, 16/05/2014
"Allez, rince ton visage et enlève la merde dans tes yeux, va lire les commentaires des lecteurs du monde (le monde, hein, pas présent ou national hebdo) et tu percevras le degré d'agacement que suscitent ces associations subventionnées..." - sabaidee, 06/09/2016

"(influence léniniste de la "praxis historique réalisante et légitimée par sa propre réalisation historique effective", au sens hégélien du terme, dans l'action islamiste, au travers de l'état islamique - je n'utilise volontairement pas de majuscule pour cet "état" en ce que je lui dénie toute effectivité historique)" - Greg, 18/07/2016

"Oui oui, je maintiens. Il n'y a rien de plus consensuel que le Point. " - FDL, 28/07/2016

Re: Théorie du genre - gender studies

Broz a écrit:

Tu recycles tes citations, mec, c'est pas bon.

Et alors? Si je la recycle, c'est que je la juge a-propos. Tiens, je peux même la réécrire :

Joseph Staline en lisant ce post a écrit:

Quand vous parlez à un homme qui n'est pas d'accord avec vous, accusez-le d'être inculte parce qu'il ressort une deuxième fois la même citation. Pendant qu'il se justifiera, il n'argumentera pas.

La suite, donc.

Tu racontes absolument n'importe quoi. Supprimer l'identité sexuelle ? Qu'est-ce que c'est que ce délire ? L'identité de genre est quelque chose qui constitue l'identité de chacun, qui complète l'identité sexuelle et au contraire ajoute davantage de diversité à ce que tu voudrais réduire à un choix binaire.

L'identité de genre nie l'identité sexuelle, il suffit de lire ses théoriciens pour le comprendre (le sexe biologique n'aurait aucune influence sur la personnalité). Le but est justement de diluer l'identité sexuelle dans l'uniformité en la faisant passer pour quelque chose de somme toute très relatif.


La diversité rend uniforme. La guerre c'est la paix, la liberté c'est l'esclavage.

Et mon cul, c'est du poulet.

Ahahaha

Ca, c'est de l'argument. Niveau zéro disais-tu?

Nier l'existence d'une identité nationale au profit des identités individuelles c'est peut-être ça que tu appelles l'uniformisation. Mm hmm.

Pardon, j'ai du mal m'exprimer : je pense que l'identité nationale fait partie de l'identité individuelle, et donc qu'en niant la première on nie la seconde. Un peu comme ces "citoyens du monde" qui refusent de se dire originaires de tel où tel endroit. J'en ai rencontré des tas au dernier Forum Social Mondial, et c'était assez amusant de voir leur mine défaite quand je leur demandais : "Comment peux-tu être libre si tu ne sais pas qui tu es, et comment peux-tu savoir qui tu es si tu ne sais pas d'où tu viens?"

Ta pensée me semble très confuse.

Tu admets déjà que je pense, c'est un grand honneur que tu me fais!


Senator, you're no Hannah Arendt.

President, who the hell are you to dare say

Tu ne sais absolument pas de quoi tu parles, tu devrais lire un livre un peu sérieux un jour plutôt que le vomi intellectuel de l'observatoire du genre ou je ne sais quel blog débile où tu es allé chercher tes arguments.

Ce que j'aime chez toi, Broz, c'est ton langage châtié, ton humilité, ton amour de la tolérance, ton profond respect pour le pluralisme. Je ne pense pas comme toi, je le revendique, l'argumente, et tu ne trouves qu'à hurler au "vomi intellectuel".

Toi aussi, tu es donc pour l'uniformisation de la pensée?

CQFD.

Last edited by LA_baby (03-06-2013 15:16:53)

« C'est au contact d'autrui que l'homme apprend ce qu'il est » (Euripide)

Re: Théorie du genre - gender studies

L'identité de genre nie l'identité sexuelle, il suffit de lire ses théoriciens pour le comprendre

Théoriciens que tu as lus, je n'en doute pas un seul instant. D'ailleurs tu es capable de me citer en preuve de ton propos l'oeuvre de l'un d'entre eux, où il ou elle nie l'identité sexuelle. Ah ben non tu ne peux pas, sauf à redéfinir ce que c'est que l'identité sexuelle...

(le sexe biologique n'aurait aucune influence sur la personnalité).

...ce que tu essaies bien maladroitement de faire. D'abord personne ne dit que le sexe biologique n'a aucune influence sur la personnalité, juste que cette influence est bien moindre que ce que les gogos naturalistes veulent nous faire croire.
Mais de toute façon l'identité sexuelle, ce ne sont pas des personnalités ou des comportements. C'est l'appartenance à une classe biologique, qui a certes une réalité et une importance dans certains domaines, mais ça ça ne veut rien dire. Oui c'est important dans le cadre de la médecine, par exemple. Oui c'est important au moment de la reproduction sexuée. Ca a des impacts au niveau des comportements, mais la mesure précise de ces impacts est impossible car ils sont noyés dans tout un tas d'autres éléments non-innés.
Et en dehors de ça... en dehors de ça il y a l'identité de genre, qui est elle aussi très importante, et qui recouvre un tas d'autres réalités. Ainsi le sexe et le genre peuvent être dissociés chez quelqu'un, et de toute façon les genres féminins et masculins ne sont pas simplement deux pôles qui s'opposent, c'est beaucoup plus compliqué que ça. Et tout ça c'est beaucoup plus flexible que la simple dualité homme-femme que tu veux imposer à tout le monde selon leur sexe.
Donc personne ne nie "l'identité sexuelle" (au passage, celle-ci est plus complexe que simplement homme-femme, puisqu'il y a quoi, 1% de la population qui est intersexuée à des degrés divers, ddddonc bon), tu racontes n'importe quoi.

Le but est justement de diluer l'identité sexuelle dans l'uniformité en la faisant passer pour quelque chose de somme toute très relatif.

Et le but final de ce terrible complot, c'est....?

Ca, c'est de l'argument. Niveau zéro disais-tu?

Ben écoute, tu mélanges un peu tout et son contraire - ici, une sorte de vague dessein néfaste des écologistes, une nouvelle religion laïque présentée comme une sorte d'abomination sans plus d'argument - pour hurler à "l'uniformisation", un truc que tu n'arrives même pas à définir, le résultat est un fouillis confus et absurde, et on arrive à un point où il faut choisir entre rire et pleurer. Perso, j'ai choisi d'en rire.

Pardon, j'ai du mal m'exprimer : je pense que l'identité nationale fait partie de l'identité individuelle, et donc qu'en niant la première on nie la seconde. Un peu comme ces "citoyens du monde" qui refusent de se dire originaires de tel où tel endroit. J'en ai rencontré des tas au dernier Forum Social Mondial, et c'était assez amusant de voir leur mine défaite quand je leur demandais : "Comment peux-tu être libre si tu ne sais pas qui tu es, et comment peux-tu savoir qui tu es si tu ne sais pas d'où tu viens?"

Ouh la la. C'est quoi l'identité nationale, pour toi ? Parce que là on dirait que tu mélanges le sentiment d'appartenance nationale (qui oui, peut très bien faire partie de l'identité d'un type, mais ça n'a jamais été cela dont il a été question lors de ce débat imbécile, et ça n'est remis en question par personne) et le concept fumeux d'identité nationale, qui animerait la nation toute entière patati patata.
Je ne suis pas sûr que ce soit une mine défaite que tu aies perçu chez ces gens que tu es allé éblouir avec ta fulgurance.

President, who the hell are you to dare say

I am King Jaffe Joffer, Ruler of Zamunda.

Ce que j'aime chez toi, Broz, c'est ton langage châtié, ton humilité, ton amour de la tolérance, ton profond respect pour le pluralisme. Je ne pense pas comme toi, je le revendique, l'argumente, et tu ne trouves qu'à hurler au "vomi intellectuel".

Nan bonhomme. Tu ne penses pas comme moi, certes, tu le revendiques, certes, mais côté argumentation, il n'y a pas grand-chose d'autre que cette bouillie. J'emmerde ton exigence de langage châtié. Je ne te respecte pas parce que tu es un propagandiste ignare à l'idéologie délétère.
Je suis tolérant, hein ! Mais la tolérance, ça ne veut pas dire accepter toute idéologie comme étant valide ou digne de respect.

Last edited by Broz (03-06-2013 16:47:17)

"Et sans races, comment peut-on parler de racisme?" - sabaidee, 16/05/2014
"Allez, rince ton visage et enlève la merde dans tes yeux, va lire les commentaires des lecteurs du monde (le monde, hein, pas présent ou national hebdo) et tu percevras le degré d'agacement que suscitent ces associations subventionnées..." - sabaidee, 06/09/2016

"(influence léniniste de la "praxis historique réalisante et légitimée par sa propre réalisation historique effective", au sens hégélien du terme, dans l'action islamiste, au travers de l'état islamique - je n'utilise volontairement pas de majuscule pour cet "état" en ce que je lui dénie toute effectivité historique)" - Greg, 18/07/2016

"Oui oui, je maintiens. Il n'y a rien de plus consensuel que le Point. " - FDL, 28/07/2016

Re: Théorie du genre - gender studies

CQFD QSDF RATP OPHLM etc.

"Et sans races, comment peut-on parler de racisme?" - sabaidee, 16/05/2014
"Allez, rince ton visage et enlève la merde dans tes yeux, va lire les commentaires des lecteurs du monde (le monde, hein, pas présent ou national hebdo) et tu percevras le degré d'agacement que suscitent ces associations subventionnées..." - sabaidee, 06/09/2016

"(influence léniniste de la "praxis historique réalisante et légitimée par sa propre réalisation historique effective", au sens hégélien du terme, dans l'action islamiste, au travers de l'état islamique - je n'utilise volontairement pas de majuscule pour cet "état" en ce que je lui dénie toute effectivité historique)" - Greg, 18/07/2016

"Oui oui, je maintiens. Il n'y a rien de plus consensuel que le Point. " - FDL, 28/07/2016

67

Re: Théorie du genre - gender studies

Un article pour Barney et pour Broz qui vient apparemment de rentrer de vacances. ;)
Pourvu que Belkacem ne tombe pas là-dessus... Misère misère.

http://www.rue89.com/rue69/2013/08/19/a … nnu-245024

D'ailleurs, je remarque que Rue89 est toujours en pointe sur ce genre (euh pardon, type... enfin sorte... bref) de questions.

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

Re: Théorie du genre - gender studies

Tu m'as détecté avant même que je poste, je me sens fliqué

"Et sans races, comment peut-on parler de racisme?" - sabaidee, 16/05/2014
"Allez, rince ton visage et enlève la merde dans tes yeux, va lire les commentaires des lecteurs du monde (le monde, hein, pas présent ou national hebdo) et tu percevras le degré d'agacement que suscitent ces associations subventionnées..." - sabaidee, 06/09/2016

"(influence léniniste de la "praxis historique réalisante et légitimée par sa propre réalisation historique effective", au sens hégélien du terme, dans l'action islamiste, au travers de l'état islamique - je n'utilise volontairement pas de majuscule pour cet "état" en ce que je lui dénie toute effectivité historique)" - Greg, 18/07/2016

"Oui oui, je maintiens. Il n'y a rien de plus consensuel que le Point. " - FDL, 28/07/2016

69

Re: Théorie du genre - gender studies

C'est parce que je t'attendais avec impatience.

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

Re: Théorie du genre - gender studies

Newsletter Sciences Po a écrit:

Thématique 2013 : La question du genre dans la gestion des carrières
Pour cette édition 2013 du Forum, Sciences Po, en partenariat avec le programme PRESAGE (Programme de Recherche et d'Enseignement des SAvoirs sur le GEnre), invitera élèves et employeurs à s'interroger sur les enjeux de la question du genre dans la gestion des carrières.

http://www.sciencespo.fr/forumentrepris … a-carriere

Tout savoir sur PRESAGE : http://www.programme-presage.com/

Demain, les programmes AUGURE (AUtre(s) Genre(s) et Universalité des REprésentations) et HORO.SCOP (HOmo-RObot, Société Coopérative).

Post's attachments

Capture d’écran 2013-10-25 à 16.13.25.png, 173.19 kb, 658 x 605
Capture d’écran 2013-10-25 à 16.13.25.png 173.19 kb, 117 telechargements depuis le 2013-10-25 

"Je suis aussi perplexe qu'avant mais à un niveau beaucoup plus élevé."

71

Re: Théorie du genre - gender studies

Commissaire Dupif. Ça sonne bien, je trouve.

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

Re: Théorie du genre - gender studies

Surtout à la brigade des Stups.

"Je suis aussi perplexe qu'avant mais à un niveau beaucoup plus élevé."

Re: Théorie du genre - gender studies

Payons-nous la tronche des acronymes, puisque nous n'avons rien d'autre à dire.

"Et sans races, comment peut-on parler de racisme?" - sabaidee, 16/05/2014
"Allez, rince ton visage et enlève la merde dans tes yeux, va lire les commentaires des lecteurs du monde (le monde, hein, pas présent ou national hebdo) et tu percevras le degré d'agacement que suscitent ces associations subventionnées..." - sabaidee, 06/09/2016

"(influence léniniste de la "praxis historique réalisante et légitimée par sa propre réalisation historique effective", au sens hégélien du terme, dans l'action islamiste, au travers de l'état islamique - je n'utilise volontairement pas de majuscule pour cet "état" en ce que je lui dénie toute effectivité historique)" - Greg, 18/07/2016

"Oui oui, je maintiens. Il n'y a rien de plus consensuel que le Point. " - FDL, 28/07/2016

74

Re: Théorie du genre - gender studies

Cet article est extraordinaire. On peut y lire des choses comme :

Les mobilisations et productions intellectuelles féministes et queer doivent continuer non seulement à nourrir la pratique urbanistique et à contester les normes et les représentations de genre collectives telles qu’elles ont été naturalisées, mais aussi à développer des modèles d’urbanisme capables d’intégrer des perspectives déconstructionnistes plus complexes dans le travail des institutions de planification urbaine.

Hmm hmm. Ou comme :


Le harcèlement de rue possède évidemment sa déclinaison dans les transports publics. Dans le métro le soir, huit passagers sur dix sont des hommes, avec tout ce que cela implique.

Avec tout ce que cela implique ! Hmm. Ça implique quoi ?

Ou encore :

Mais l’occupation des transports par les mâles prend aussi des formes plus pernicieuses, telles que le «man spread» à New York (que nous avions rebaptisé «colonisation testiculaire»), consistant à se tenir jambes écartées sur le siège du métro.

Aaaahh d'accord.

Bref, c'est ici : http://www.slate.fr/monde/81533/ville-e … p-masculin

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

Re: Théorie du genre - gender studies

Juste comme ça, en passant.  tongue

Le Point a écrit:

Le lait maternel s'adapte au sexe de l'enfant

Le Point.fr - Publié le 15/02/2014 à 09:17 - Modifié le 15/02/2014 à 09:46

Selon une recherche américaine publiée vendredi, le lait des mères a une composition différente selon qu'elles donnent naissance à un garçon ou à une fille.
Le lait des mères a une composition différente selon qu'elles donnent naissance à un garçon ou à une fille, révèle une recherche américaine publiée vendredi. Le lait des mères a une composition différente selon qu'elles donnent naissance à un garçon ou à une fille, révèle une recherche américaine publiée vendredi.

Le lait des mères a une composition différente selon qu'elles donnent naissance à un garçon ou à une fille, révèle une recherche publiée vendredi. "Les mères produisent des recettes biologiques différentes pour un garçon et pour une fille", a expliqué Katie Hinde, une biologiste de l'université de Harvard.

Des études sur des humains, des singes et d'autres mammifères ont révélé une variété de différences dans le contenu du lait et la quantité produite. Ainsi, les petits garçons ont du lait plus riche en graisse et en protéines, donc énergétique, tandis que les petites filles obtiennent de plus grandes quantités de lait.

Plusieurs théories ont été avancées pour expliquer ce phénomène, a relevé Katie Hinde lors d'une présentation à la conférence annuelle de l'Association américaine pour l'avancement de la science (AAAS) réunie à Chicago du 13 au 17 février. Chez les singes rhésus par exemple, la femelle a tendance à produire plus de calcium dans son lait destiné à des progénitures femelles qui héritent du statut social de leur mère.
Les filles sont nourries plus longtemps

"Cela permet aux mères de donner plus de lait à leurs filles, ce qui va permettre d'accélérer leur développement pour commencer à se reproduire plus jeune", a expliqué la biologiste de l'évolution. Les mâles n'ont pas besoin de parvenir à la maturité sexuelle aussi vite que les femelles, car leur seule limite sur la fréquence de leur reproduction dépend du nombre de femelles qu'ils peuvent conquérir.

Les femelles chez les singes sont nourries au lait maternel plus longtemps que les mâles qui passent plus de temps à jouer et qui ont de ce fait besoin d'un lait plus énergétique. Mais on ne sait pas vraiment encore pourquoi chez les humains les mères produisent des laits différents pour leurs nourrissons selon leur sexe, admet la scientifique.

Il y a des indications montrant que tout est déjà programmé quand le bébé est encore dans le ventre de sa mère. Une étude de Katie Hinde publiée la semaine dernière montre que le sexe du foetus influence la production de lait des vaches longtemps après la séparation de leurs veaux, le plus souvent dans les heures après avoir mis bas.
Comprendre comment le lait est "personnalisé"

Cette recherche menée sur 1,49 million de vaches a montré qu'au cours de deux cycles de lactation de 305 jours, elles ont produit en moyenne 445 kilos en plus de lait quand elles donnaient naissance à des femelles comparativement à des mâles. Ces chercheurs n'ont pas non plus constaté de différences dans le contenu de protéines ou de graisse dans le lait produit pour une progéniture femelle ou mâle.

Comprendre les différences dans le lait maternel humain et l'impact sur le développement de l'enfant pourrait aider à améliorer les formules de lait pour enfant destiné aux mères incapables d'allaiter. "Si la valeur nutritionnelle du lait maternel est bien reproduite dans les formules, les facteurs favorisant l'immunité du nourrisson ainsi que les signaux hormonaux sont absents", a expliqué la chercheuse.

Pouvoir mieux comprendre comment le lait est "personnalisé" selon chaque enfant permettrait également d'aider les hôpitaux à trouver du lait adapté pour aider à mieux nourrir des enfants malades et nés prématurément, a-t-elle ajouté.

http://www.lepoint.fr/sante/le-lait-mat … 008_40.php

« Hit me right in my white guilt »

76

Re: Théorie du genre - gender studies

Trouble dans le genre (et aussi dans la couleur de peau, qui n'est pas la bonne) :

National Review a écrit:

Students: Transgender Woman Can’t Be Diversity Officer Because She’s a White Man Now
Wellesley College students are okay with him on campus, but not in a leadership position.
By Katherine Timpf

A student who was born female felt perfectly comfortable identifying as a man at Wellesley College — until people said he shouldn’t be class diversity officer because he is now a white male.

Timothy Boatwright was born a girl, and checked off the “female” box when applying to the Massachusetts all-women’s school, according to an article in the New York Times. But when he got there, he introduced himself as a “masculine-of-center genderqueer” person named “Timothy” (the name he picked for himself) and asked them to use male pronouns when referring to him.

And, by all accounts, Boatwright felt welcome on campus — until the day he announced that he wanted to run for the school’s office of multicultural affairs coordinator, whose job is to promote a “culture of diversity” on campus.

Advertisement
But some students thought that allowing Boatwright to have the position would just perpetuate patriarchy. They were so opposed, in fact, that when the other three candidates (all women of color) dropped out, they started an anonymous Facebook campaign encouraging people not to vote at all to keep him from winning the position.

“I thought he’d do a perfectly fine job, but it just felt inappropriate to have a white man there,” the student behind the so-called “Campaign to Abstain” said.

“It’s not just about that position either,” the student added. “Having men in elected leadership positions undermines the idea of this being a place where women are the leaders.”

Boatwright told the Times that his high-school friends knew he was transgender, but he identified himself as female on the application to Wellesley because he didn’t want his mom to know. Of course, Wellesley is also a female school, and “it seemed awkward to write an application essay for a women’s college on why you were not a woman,” he said.

— Katherine Timpf is a reporter for National Review Online.

http://www.nationalreview.com//article/ … te-man-now

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

Re: Théorie du genre - gender studies

Quelqu'un peut-il m'expliquer la différence entre les cas de Rachel Dolezal et Caitlyn Jenner ?

http://media.salon.com/2015/06/rachel_dolezal3.jpg

Personnellement, je me suis toujours senti Klingon de naissance.

« Hit me right in my white guilt »

Re: Théorie du genre - gender studies

Voilà pourquoi

http://www.alternet.org/mimicry-not-sol … e-identity

"Et sans races, comment peut-on parler de racisme?" - sabaidee, 16/05/2014
"Allez, rince ton visage et enlève la merde dans tes yeux, va lire les commentaires des lecteurs du monde (le monde, hein, pas présent ou national hebdo) et tu percevras le degré d'agacement que suscitent ces associations subventionnées..." - sabaidee, 06/09/2016

"(influence léniniste de la "praxis historique réalisante et légitimée par sa propre réalisation historique effective", au sens hégélien du terme, dans l'action islamiste, au travers de l'état islamique - je n'utilise volontairement pas de majuscule pour cet "état" en ce que je lui dénie toute effectivité historique)" - Greg, 18/07/2016

"Oui oui, je maintiens. Il n'y a rien de plus consensuel que le Point. " - FDL, 28/07/2016

Re: Théorie du genre - gender studies

Apparemment c'est plus que ça. Elle se sent noire.

« Hit me right in my white guilt »

80

Re: Théorie du genre - gender studies

Il y a quand même une question : si l'on a la possibilité de choisir son sexe (je suis de sexe masculin mais de genre féminin, donc je veux changer mon sexe pour qu'il corresponde à mon genre, blablabla), pourquoi ne pas laisser la possibilité de choisir sa couleur de peau également ? En toute logique, elle aurait dû rester à son poste et même être félicitée pour cela.

Last edited by FDL (18-06-2015 14:04:14)

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

81

Re: Théorie du genre - gender studies

https://scontent-fra3-1.xx.fbcdn.net/hphotos-xft1/v/t1.0-9/11391271_1072656382747988_41647847908700386_n.jpg?oh=430f39ba79cc1e333e834a1b55dfa259&oe=55EAAD61

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

Re: Théorie du genre - gender studies

Je suis curieux de voir jusqu'où la mode du tout social nous mènera. Transracialisme reconnu par l'APA ? Des négroplasties, caucasoplastie, etc. ?

« Hit me right in my white guilt »

Re: Théorie du genre - gender studies

Si tu te sens noir, tu ne fais pas un procès à une université sous prétexte que tu aurais été discriminé à l'embauche parce que blanc.
Elle se sentait un problème de légitimité en tant qu'alliée de la cause anti-raciste, donc elle s'est faite passer pour noire. C'est tout.

"Et sans races, comment peut-on parler de racisme?" - sabaidee, 16/05/2014
"Allez, rince ton visage et enlève la merde dans tes yeux, va lire les commentaires des lecteurs du monde (le monde, hein, pas présent ou national hebdo) et tu percevras le degré d'agacement que suscitent ces associations subventionnées..." - sabaidee, 06/09/2016

"(influence léniniste de la "praxis historique réalisante et légitimée par sa propre réalisation historique effective", au sens hégélien du terme, dans l'action islamiste, au travers de l'état islamique - je n'utilise volontairement pas de majuscule pour cet "état" en ce que je lui dénie toute effectivité historique)" - Greg, 18/07/2016

"Oui oui, je maintiens. Il n'y a rien de plus consensuel que le Point. " - FDL, 28/07/2016

84

Re: Théorie du genre - gender studies

Hahahaha ! L'arroseur arrosé. Même eux s'y perdent.

Le Figaro a écrit:

Un document du ministère de l'Éducation renforce les stéréotypes garçons-filles

Sur une fiche éducative, on peut lire qu'être « au pouvoir » comme Angela Merckel et Laurence Parisot ou « entraîneur » d'une équipe de foot est une caractéristique « masculine ».

Décidément le ministère de l'Éducation nationale a du mal avec la très sensible thématique de l'égalité fille-garçon… Au point d'en venir paradoxalement à renforcer les préjugés sexistes dans ses propres fiches pédagogiques. L'inverse de l'effet recherché! «Ce manque de sérieux et de préparation confine au risible surtout lorsqu'on sait à quel point les collègues attendent avec impatience ces fiches», commente Jean-Rémi Girard, vice-président du Snalc.

Une première fiche concernant «les discriminations sexistes» en classe de troisième, dans le cadre du tout nouveau enseignement moral et civique (EMC) sur le site du ministère, Eduscol, aboutit à faire étudier à des élèves des «personnages» ne «correspondant pas aux stéréotypes homme/femme» comme «Billy Elliot», «Angela Merkel» ou «Laurence Parisot» (Sic) et à «construire un tableau en indiquant les caractéristiques «masculines» et «féminines» qu'il présente ! Est également mentionnée «dans un rôle masculin» (sic) Corinne Diacre, entraîneur de football de l'équipe de Clermont-Ferrand.

Le pouvoir, le football, des caractéristiques masculines pour le ministère

Au motif de lutter contre les stéréotypes, on contribuera en réalité à les renforcer chez les élèves puisque, visiblement, être «au pouvoir» ou «entraîneur» d'une équipe de foot est une caractéristique «masculine», même chez une femme, observe le Snalc. En clair, ce cours qui entend mettre fin aux discriminations sexistes aboutit à demander aux élèves de créer un tableau des différences entre les hommes et les femmes... Le syndicat demande ironiquement à la ministre de l'Éducation nationale, «connue pour son engagement en faveur de l'égalité entre les hommes et les femmes, de s'intéresser d'un peu plus près aux ressources que propose son ministère à ce sujet».

Depuis la révélation de cette information par RTL puis un communiqué du Snalc, la fiche douteuse a disparu du site avant d'être toilettée à deux reprises. Voici la dernière version existante. Angela Merkel, Florence Parisot et Corinne Diacre y ont été biffées. Puis rétablies...Puis rebiffées. Et pourtant dans l'entourage de la ministre, on juge qu'il n'y a aucun problème: «S'il est bien demandé aux élèves d'identifier les caractéristiques masculines et féminines de chacun des personnages, c'est justement pour mieux permettre aux élèves d'identifier ces stéréotypes qui sont encore très présents et d'échanger avec eux sur l'égalité des droits entre les filles et les garçons. L'important, c'est que les élèves, filles comme garçons, puissent prendre confiance en eux et construire leurs projets à partir de leurs souhaits et de leurs potentialités et non à partir de stéréotypes qui les enferment. Contrairement à ce qu'évoque RTL, ce cours vient justement interroger les élèves sur leurs représentations, sur certains présupposés qu'ils peuvent avoir afin qu'ils puissent en prendre conscience. D'ailleurs, la dernière consigne est extrêmement claire sur ce point: l'idée est ensuite de mettre en évidence cette vision très stéréotypée des hommes et des femmes et de la nuancer. Bref, il suffit de lire toute la fiche (et pas seulement prendre une phrase hors contexte et la détourner) pour comprendre que oui, cette séance déconstruit les stéréotypes.»

http://www.lefigaro.fr/actualite-france … filles.php

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

Re: Théorie du genre - gender studies

En même temps pour déconstruire un stéréotype il faut bien l'identifier, n'en déplaise aux lecteurs du Figaro. Par ailleurs il serait de bon ton de changer le nom de ce thread, théorie du genre ça ne veut rien dire et ça n'est certainement pas une traduction de gender studies.

It ain’t what you don’t know that gets you into trouble. It’s what you know for sure that just ain’t so.

"Un terroriste ne mérite pas de mourir. Il mérite de vivre l'enfer. A perpétuité. Et seule la déchéance de la nationalité le permet." Greg

Re: Théorie du genre - gender studies

J'aime bien relire ce thread, j'y défonce sabaidee et j'en suis plutôt fier. Hélas, elle est révolue, l'époque où je faisais des posts pleins d'effort.

"Et sans races, comment peut-on parler de racisme?" - sabaidee, 16/05/2014
"Allez, rince ton visage et enlève la merde dans tes yeux, va lire les commentaires des lecteurs du monde (le monde, hein, pas présent ou national hebdo) et tu percevras le degré d'agacement que suscitent ces associations subventionnées..." - sabaidee, 06/09/2016

"(influence léniniste de la "praxis historique réalisante et légitimée par sa propre réalisation historique effective", au sens hégélien du terme, dans l'action islamiste, au travers de l'état islamique - je n'utilise volontairement pas de majuscule pour cet "état" en ce que je lui dénie toute effectivité historique)" - Greg, 18/07/2016

"Oui oui, je maintiens. Il n'y a rien de plus consensuel que le Point. " - FDL, 28/07/2016

87

Re: Théorie du genre - gender studies

Le titre "théorie du genre" est le mien. J'y tiens beaucoup. smile
"Gender studies", c’est de Greg, qui a cru bon ajouter cette horreur anglaise pour 1) me casser les bonbons 2) atténuer l'expression "théorie du genre", qui existe bel et bien, na !

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

88

Re: Théorie du genre - gender studies

Broz a écrit:

J'aime bien relire ce thread, j'y défonce sabaidee et j'en suis plutôt fier. Hélas, elle est révolue, l'époque où je faisais des posts pleins d'effort.

Tu vieillis.

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

Re: Théorie du genre - gender studies

L'expression existe peut-être mais elle ne veut strictement rien dire un peu comme swag buzz ou encore social-libéral

Last edited by Barney (15-09-2015 15:21:24)

It ain’t what you don’t know that gets you into trouble. It’s what you know for sure that just ain’t so.

"Un terroriste ne mérite pas de mourir. Il mérite de vivre l'enfer. A perpétuité. Et seule la déchéance de la nationalité le permet." Greg

90

Re: Théorie du genre - gender studies

http://files.alaindebenoist.com/alainde … en_nrh.pdf

Au sujet de son livre les Démons du Bien, une des études les plus complètes sur la théorie du genre, très fouillée, didactique (quoique d'accès pas très facile) et argumentée. Je vous le recommande chaudement.

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

Re: Théorie du genre - gender studies

FDL a écrit:
Broz a écrit:

J'aime bien relire ce thread, j'y défonce sabaidee et j'en suis plutôt fier. Hélas, elle est révolue, l'époque où je faisais des posts pleins d'effort.

Tu vieillis.

La fumette a altéré mes capacités mentales
Moralité : les enfants, si vous ne voulez pas finir comme le vieux Broz, ne vous droguez pas

"Et sans races, comment peut-on parler de racisme?" - sabaidee, 16/05/2014
"Allez, rince ton visage et enlève la merde dans tes yeux, va lire les commentaires des lecteurs du monde (le monde, hein, pas présent ou national hebdo) et tu percevras le degré d'agacement que suscitent ces associations subventionnées..." - sabaidee, 06/09/2016

"(influence léniniste de la "praxis historique réalisante et légitimée par sa propre réalisation historique effective", au sens hégélien du terme, dans l'action islamiste, au travers de l'état islamique - je n'utilise volontairement pas de majuscule pour cet "état" en ce que je lui dénie toute effectivité historique)" - Greg, 18/07/2016

"Oui oui, je maintiens. Il n'y a rien de plus consensuel que le Point. " - FDL, 28/07/2016

Re: Théorie du genre - gender studies

FDL a écrit:

http://files.alaindebenoist.com/alainde … en_nrh.pdf

Au sujet de son livre les Démons du Bien, une des études les plus complètes sur la théorie du genre, très fouillée, didactique (quoique d'accès pas très facile) et argumentée. Je vous le recommande chaudement.

Balivernes, franchement, qui consistent à inventer un concept que personne n'a jamais utilisé comme épouvantail d'études beaucoup plus subtiles et pondérées qu'on regroupe sous l'étiquette "gender studies" ou "études sur le genre". La "théorie du genre" définie par De Benoist ressemblerait plus à la théorie queer, encore que cette dernière ne nie pas l'existence d'un facteur génétique dans les différences entre sexes. Je ressortirais bien le sketch "Bullshit Mountain" de Jon Stewart.

Fox News se bat contre la prétendue "war on Christmas" qui n'existe pas, De Benoist se bat contre une "théorie du genre" que personne ne défend parce qu'elle est ridiculement radicale. Après tout chacun ses combats.

edit: Ceci dit FDL je ne peux que t'encourager à lire des choses avec lesquelles tu n'es pas d'accord - le phénomène d'autoradicalisation n'est visiblement pas l'apanage des paumés sur les forums islamistes

Last edited by Barney (15-09-2015 16:52:01)

It ain’t what you don’t know that gets you into trouble. It’s what you know for sure that just ain’t so.

"Un terroriste ne mérite pas de mourir. Il mérite de vivre l'enfer. A perpétuité. Et seule la déchéance de la nationalité le permet." Greg

93

Re: Théorie du genre - gender studies

Oh mais ne t'inquiète pas pour mes lectures, je me suis farci un livre du pauvre Edgar Morin récemment. Les mémoires des Klarsfeld m'attendent aussi.
Je te retourne le conseil également.

PS : d'ailleurs, je lis davantage la presse avec laquelle je ne suis pas d'accord, en témoignent mes messages sur ce forum.

Last edited by FDL (15-09-2015 22:54:36)

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

94

Re: Théorie du genre - gender studies

Je propose qu'on mette fin à toutes les catégories. Car catégorie = frontière = enfermement sur soi = xénophobie = fascisme = retour des heures les plus sombres.

Libération a écrit:

Mettons fin à la catégorie sexe
Par Daniel Borrillo, Juriste, CERSA/CNRS — 21 octobre 2015 à 18:26

Si le sexe apparaît comme le cas le plus strict d’assignation identitaire dans les registres de l’état civil, il devrait représenter un simple élément de la vie privée.

Plutôt que d’indiquer «sexe neutre», comme vient de le faire le TGI de Tours à la demande d’une personne née avec une «ambiguïté sexuelle», il serait plus juste de faire tout simplement disparaître la mention «sexe» dans les actes de naissance. Comme cela fut le cas pour la «race» ou la «religion», l’Etat devrait cesser de prendre en considération le sexe pour l’identification des personnes. Les nouvelles formes de reconnaissance biométrique permettent d’individualiser d’une manière plus fine les personnes sans les classer sexuellement. L’utilisation du terme sexe dans les registres de l’état civil présuppose une réalité biologique première, ce qui implique de reconnaître cet enfermement des individus et de cautionner une pérennisation des identités obligatoires dont sont victimes non seulement les hermaphrodites mais également tous ceux et celles qui ne se reconnaissent pas dans le sexe assigné à leur naissance (transsexuels, queers…). Les individus sont ainsi inscrits d’office dans ces catégories sexuées et ne peuvent échapper à leurs groupes que très difficilement du fait de la permanence du signe biologique de la différence des sexes. En effet, le sexe apparaît comme le cas le plus strict d’assignation identitaire. Il s’agit d’une partition inexorable de l’humanité car fixée de manière définitive.

La possibilité d’un genre neutre avait déjà été évoquée à la fin du XIXe siècle par le fondateur de la médecine légale, Alexandre Lacassagne, qui demandait «une réforme de l’article 57 du code civil pour imposer un examen médical à la puberté qui statue[rait] le sexe et l’inscription comme homme, femme ou neutre sur les registres d’état civil» (1). Mais cette proposition n’a jamais prospéré.

Si la décision du TGI de Tours constitue une avancée, le droit positif continue à se fonder sur une conception binaire du genre. En effet, le premier alinéa de l’article 57 du code civil dispose : «L’acte de naissance énoncera […] le sexe de l’enfant et les prénoms qui lui seront donnés…» Suivant le principe établi par la jurisprudence de la Cour de cassation, c’est l’examen des organes génitaux externes du nouveau-né qui détermine : l’appartenance à l’un ou l’autre sexe ; la reconnaissance de cet état par la société (état civil) ; l’attribution de prénoms, le plus souvent sans ambiguïté quant au sexe de celui ou celle qui le porte. Selon la cour d’appel de Paris, «tout individu, même s’il présente des anomalies organiques, doit être obligatoirement rattaché à l’un des deux sexes, masculin ou féminin, lequel doit être mentionné dans l’acte de naissance» (2).

L’article 55 du code civil énonce dans son premier alinéa que «les déclarations de naissance sont faites dans les trois jours de l’accouchement, à l’officier de l’état civil du lieu». Comme critérium d’Etat tendant à l’identification officielle des individus, le genre juridique alimente l’illusion naturaliste de l’existence de deux réalités sociales clairement distinctes. Or, la sociologie met en avant que la distinction entre les hommes et les femmes provient plutôt des constructions idéologiques et sociales que de caractéristiques invariables et naturelles. C’est dans les rapports historiques de domination que s’est forgé le caractère féminin et masculin, de telle sorte que le genre est le résultat de cette histoire et non pas dans l’expression spontanée d’une concordance avec la réalité biologique mâle-femelle. Juridiquement, le combat des personnes transsexuelles a permis de faire de la catégorie «sexe» un élément de leur vie privée, protégé par la Convention européenne des droits de l’homme. A partir de cette évolution, plutôt que de créer une troisième catégorie (sexe neutre), il serait plus pertinent de cesser de l’utiliser. Après tout, en quoi cela regarde-t-il l’Etat que l’on soit homme ou femme, ou ni l’un ni l’autre ?

(1) «Les Actes de l’état civil», Paris, A. Storck, 1887, p.91.

(2) Cour d’appel de Paris, 18 janvier 1974 : D. 1974, p.196, conclusion Granjon.
Daniel Borrillo Juriste, CERSA/CNRS

http://www.liberation.fr/debats/2015/10 … xe_1407885

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

Re: Théorie du genre - gender studies

FDL a écrit:

Je propose qu'on mette fin à toutes les catégories. Car catégorie = frontière = enfermement sur soi = xénophobie = fascisme = retour des heures les plus sombres.

A part ça, as-tu des arguments contre l'avis de Borrillo ou contre celui-ci ?

D'ailleurs, de quelles frontières parles-tu dans le cas du sexe, et quel en serait l'intérêt ?

« "Jean-Marie Le Pen's racism {{citation needed}}" est quand même énorme. » (Free French)
« Tu as beau prendre de haut tout le monde ici » (FDL)

96

Re: Théorie du genre - gender studies

Des arguments ? Pour débattre contre des fous ? Sa logorrhée se suffit à elle-même.

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

Re: Théorie du genre - gender studies

Le retour des heures les plus sombres de l'argumentation ?

Autant je ne suis pas d'accord avec Borrillo, autant la critique que tu en fais est courte sur pattes.

It ain’t what you don’t know that gets you into trouble. It’s what you know for sure that just ain’t so.

"Un terroriste ne mérite pas de mourir. Il mérite de vivre l'enfer. A perpétuité. Et seule la déchéance de la nationalité le permet." Greg

Re: Théorie du genre - gender studies

Tiens pour une fois que c'est pas les méchants gauchos qui pathologisent les opinions des autres

"Et sans races, comment peut-on parler de racisme?" - sabaidee, 16/05/2014
"Allez, rince ton visage et enlève la merde dans tes yeux, va lire les commentaires des lecteurs du monde (le monde, hein, pas présent ou national hebdo) et tu percevras le degré d'agacement que suscitent ces associations subventionnées..." - sabaidee, 06/09/2016

"(influence léniniste de la "praxis historique réalisante et légitimée par sa propre réalisation historique effective", au sens hégélien du terme, dans l'action islamiste, au travers de l'état islamique - je n'utilise volontairement pas de majuscule pour cet "état" en ce que je lui dénie toute effectivité historique)" - Greg, 18/07/2016

"Oui oui, je maintiens. Il n'y a rien de plus consensuel que le Point. " - FDL, 28/07/2016

99

Re: Théorie du genre - gender studies

Le type voudrait qu'on cesse de prendre en compte le sexe comme catégorie et il faudrait qu'on le prenne au sérieux ?? Vous avez fumé quoi ?
Je veux bien qu'on soit progressiste mais il y a quand même des limites. Quelqu'un me dirait que me soleil est bleu, je n'irais pas fournir des arguments pour démontrer qu'il est jaune, c'est délirant.
Barney et Broz, vous êtes des garçons intelligents, vous avez des choses intéressantes à dire sur des tas de sujets mais je trouve qu'il y en a, comme la théorie du genre ou le racisme que vous voyez partout, sur lesquels vous craquez un peu, sur le modèle de votre muse Belkacem.
Non, je ne donnerai pas d’arguments. Ce type ne mérite que des sarcasmes et des jets de tomates pourries.

Last edited by FDL (25-10-2015 20:46:00)

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

Re: Théorie du genre - gender studies

L argumentaire de l article est d une indigence intellectuelle crasse mais il y a eu des cas medicaux averes ou effectivement pour certains enfants on ne peut determiner le sexe, du fait de malformations. Ce qui d ailleurs pose des problemes lors de l intervention chirurgicale (qui doit etre realisee tres vite) dans la mesure ou le medecin choisit seul les organes a conserver... Il y a eu un article recemment a ce sujet mais j ai oublie ou je l ai lu