151

Re: Catalogue (non exhaustif) des promesses non tenues de Hollande

Malheureusement, ça fait 20 ans qu'on a des ministres de la Culture à côté de la plaque.

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

Re: Catalogue (non exhaustif) des promesses non tenues de Hollande

Compléter à l'aide d'une des propositions :

(1) François Hollande; Jean-Marc Ayrault; Laurent Fabius; Vincent Peillon; Christiane Taubira; Pierre Moscovici; Marisol Touraine; Cécile Duflot; Manuel Valls; Nicole Bricq; Arnaud Montebourg; Delphine Batho; Jean-Yves Le Drian; Aurélie Filippetti; Geneviève Fioraso; Najat Vallaud-Belkacem; Stéphane Le Foll; Marylise Lebranchu; Victorin Lurel; Sylvia Pinel; Valérie Fourneyron

(2) compétence; qualité; pertinence; sagacité; clairvoyance; lucidité; réflexion; droiture; logique; bonne foi; franchise; sincérité; constance; détermination; ténacité; persévérance; maîtrise; finesse; sobriété; modération; qualification; classe; trempe; culture; connaissance; vérité; régularité; concorde

Ne vous acharnez pas sur (1), tout le monde sait qu'il/elle est à côté de la plaque pour ce job, qu'il/elle connait mal.
La (2) n'est pas la priorité de ce gouvernement (on peut le regretter).

"Je suis aussi perplexe qu'avant mais à un niveau beaucoup plus élevé."

Re: Catalogue (non exhaustif) des promesses non tenues de Hollande

Parce que ça existe des gens qui connaissent le "job" de président ?  smile

Re: Catalogue (non exhaustif) des promesses non tenues de Hollande

T'as raison c'est beaucoup trop neuf et révolutionnaire comme boulot, personne connaît et personne n'y a d'ailleurs sérieusement réfléchi.

"Je suis aussi perplexe qu'avant mais à un niveau beaucoup plus élevé."

Re: Catalogue (non exhaustif) des promesses non tenues de Hollande

On peut toujours broder sur "comment devrait être président" mais c'est une fonction complexe et dont l'exercice est loin d'être aussi simple que l'ont veut bien le prétendre. Est ce que sarkosy était plus compétent comme président (si on prend simplement l'aspect personnalité et pas les décisions politiques), en se complaisant dans le faste et le "m'as tu vu", occultant la vision traditionnelle du président dans la société française ?

Je suis très loin d'être un fan de hollande mais des gens comme morano, douillet, dati ou laporte ont été ministres dont l'incompétence est certainement loin d'être un apanage de la gauche.

156

Re: Catalogue (non exhaustif) des promesses non tenues de Hollande

Tosino a écrit:

On peut toujours broder sur "comment devrait être président" mais c'est une fonction complexe et dont l'exercice est loin d'être aussi simple que l'ont veut bien le prétendre. Est ce que sarkosy était plus compétent comme président (si on prend simplement l'aspect personnalité et pas les décisions politiques), en se complaisant dans le faste et le "m'as tu vu", occultant la vision traditionnelle du président dans la société française ?

Je suis très loin d'être un fan de hollande mais des gens comme morano, douillet, dati ou laporte ont été ministres dont l'incompétence est certainement loin d'être un apanage de la gauche.

On a dit qu'être président, c'était simple ?
On a dit qu'il n'y avait pas des nuls à droite ?

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

Re: Catalogue (non exhaustif) des promesses non tenues de Hollande

Ah tiens il n y avait que des noms de ministre/membres du gouvernement actuels dans la liste de Trèfle (donc gauche ou affiliés), pourquoi donc ? La blague serait plus amusante en l'élargissant à ceux qui ont eu également l'occasion de montrer leurs mérites aux mêmes postes en faisant preuve eux (avec le recul) de leur incompétence non ?

158

Re: Catalogue (non exhaustif) des promesses non tenues de Hollande

On l'a fait pendant 5 ans ici-même, sur ce forum. Chacun son tour.

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

Re: Catalogue (non exhaustif) des promesses non tenues de Hollande

Et alors ? Que ceux d'avant aient été nuls rend légitime de l'être aussi ?

Les apparences ne sont même plus à sauver quand les seuls arguments qui restent pour défendre le gouvernement sont "président est un travail difficile" et "l'incompétence n'est pas l'apanage de la gauche".

"Je suis aussi perplexe qu'avant mais à un niveau beaucoup plus élevé."

Re: Catalogue (non exhaustif) des promesses non tenues de Hollande

Trèfle a écrit:

Et alors ? Que ceux d'avant aient été nuls rend légitime de l'être aussi ?

Les apparences ne sont même plus à sauver quand les seuls arguments qui restent pour défendre le gouvernement sont "président est un travail difficile" et "l'incompétence n'est pas l'apanage de la gauche".

Non mais en quoi il faudrait les "défendre" ? Ils prennent des décisions et après on est d'accord ou pas. Personnellement, je suis en accord avec certaines, beaucoup moins avec d'autres. Je ne faisais que rebondir sur ta "blague" qui était un poil facile d'assimiler l'ensemble des membres de ce gouvernement avec des pignoufs. Et d'ailleurs, puisque par ce post tu présentes une opinion selon laquelle les membres du gouvernement actuel, comme ceux du précédant, sont nuls, quel serait selon toi un "bon" ministre ou président ? Parce qu'on a eu un hyperactif et maintenant on a un hyper conciliateur (pour ne pas dire un indécis) alors quelle est la bonne attitude ? Entre les deux ? Dur dur de garder une côte positive lorsqu'on accède à une telle fonction ...

Re: Catalogue (non exhaustif) des promesses non tenues de Hollande

Tosino a écrit:

Non mais en quoi il faudrait les "défendre" ? Ils prennent des décisions et après on est d'accord ou pas. Personnellement, je suis en accord avec certaines, beaucoup moins avec d'autres. Je ne faisais que rebondir sur ta "blague" qui était un poil facile d'assimiler l'ensemble des membres de ce gouvernement avec des pignoufs. Et d'ailleurs, puisque par ce post tu présentes une opinion selon laquelle les membres du gouvernement actuel, comme ceux du précédant, sont nuls, quel serait selon toi un "bon" ministre ou président ? Parce qu'on a eu un hyperactif et maintenant on a un hyper conciliateur (pour ne pas dire un indécis) alors quelle est la bonne attitude ? Entre les deux ? Dur dur de garder une côte positive lorsqu'on accède à une telle fonction ...

Le fait est que pendant 10 ans et particulièrement 5 ans de Sarkozy, le PS s'est toujours opposé (et pas toujours à bon escient) et il s'est surtout montré particulièrement critique de ce qui était fait. On peut donc s'étonner qu'il n'ait pas pris la mesure de la crise économique, qu'il n'ait pas mis à profit cette décennie pour bosser sur un projet auquel il se tiendrait.

Dés la nomination du gouvernement, on a vu que l'important, c'était d'assurer un maroquin à chacun des sous-courants du PS et des Verts, les couacs se multiplient, les luttes d'égos sont fortes et on a l'impression qu'on avance au jugé en prenant quelques mesures démagogiques sur la hausse de la prime de rentrée scolaire, le retour à la retraite à soixante ans et une vague promesse de "redressement des comptes publics" qui se fera par de l'impôts (ça on a remarqué) et des mesures d'économies, dont on ne sait toujours pas, après 6 mois, comment elles seront prises et qui elles concerneront...

Alors bon, les débats annexes sur la droit de vote des étrangers, le mariage homosexuel et la minabilité de Depardieu et l'argument massue de "c'est la faute de Sarkozy", au bout de 6 mois, ça fait un peu juste, surtout si l'on tient compte de l'état économique du pays.

"L'islam n'est pas une idéologie" Broz

Re: Catalogue (non exhaustif) des promesses non tenues de Hollande

Trèfle : il me semble que le cap qui a été mis en oeuvre est simplement le rattrapage de la merde absolue et des résultats calamiteux du gouvernement précédent, qui n'avait manifestement aucune connaissance ni vision économique. La droite a mis à bas les finances publiques, s'est goinfrée comme une truie sur les fonds publics, ont volé les Français et l'on devrait critiquer celui qui ramène l'équilibre ? Quelle blague !

C'est toi qui est un/une imbécile ou bien une incompétente. Et derrière toi il y a toute une droite aigrie, qui s'estime propriétaire du pouvoir et qui mène une propagande de fer depuis des mois pour discréditer tout ce qui se fait alors que tout cela va dans le bon sens puisque tous les clignotants passent du rouge à l'orange et bientôt, si les efforts sont maintenus, au vert.

Last edited by OneAgain (18-12-2012 16:18:29)

Re: Catalogue (non exhaustif) des promesses non tenues de Hollande

sabaidee a écrit:
Tosino a écrit:

Non mais en quoi il faudrait les "défendre" ? Ils prennent des décisions et après on est d'accord ou pas. Personnellement, je suis en accord avec certaines, beaucoup moins avec d'autres. Je ne faisais que rebondir sur ta "blague" qui était un poil facile d'assimiler l'ensemble des membres de ce gouvernement avec des pignoufs. Et d'ailleurs, puisque par ce post tu présentes une opinion selon laquelle les membres du gouvernement actuel, comme ceux du précédant, sont nuls, quel serait selon toi un "bon" ministre ou président ? Parce qu'on a eu un hyperactif et maintenant on a un hyper conciliateur (pour ne pas dire un indécis) alors quelle est la bonne attitude ? Entre les deux ? Dur dur de garder une côte positive lorsqu'on accède à une telle fonction ...

Le fait est que pendant 10 ans et particulièrement 5 ans de Sarkozy, le PS s'est toujours opposé (et pas toujours à bon escient) et il s'est surtout montré particulièrement critique de ce qui était fait. On peut donc s'étonner qu'il n'ait pas pris la mesure de la crise économique, qu'il n'ait pas mis à profit cette décennie pour bosser sur un projet auquel il se tiendrait.

Dés la nomination du gouvernement, on a vu que l'important, c'était d'assurer un maroquin à chacun des sous-courants du PS et des Verts, les couacs se multiplient, les luttes d'égos sont fortes et on a l'impression qu'on avance au jugé en prenant quelques mesures démagogiques sur la hausse de la prime de rentrée scolaire, le retour à la retraite à soixante ans et une vague promesse de "redressement des comptes publics" qui se fera par de l'impôts (ça on a remarqué) et des mesures d'économies, dont on ne sait toujours pas, après 6 mois, comment elles seront prises et qui elles concerneront...

Alors bon, les débats annexes sur la droit de vote des étrangers, le mariage homosexuel et la minabilité de Depardieu et l'argument massue de "c'est la faute de Sarkozy", au bout de 6 mois, ça fait un peu juste, surtout si l'on tient compte de l'état économique du pays.

Ah mais je suis tout à fait d'accord avec ça. Mais ne trouves-tu pas que c'est à peu de choses près exactement ce qu'à fait et fait actuellement la droite ?
En tant que gouvernement : Assurer un maroquin aux divers sous-courants de l'UMP, luttes d'égos, quelques mesures démagogiques (un fait divers, une loi de manière quasi automatique). Et maintenant dans l'opposition, les luttes internes à l'UMP permettent aux médias de se détourner des difficultés que rencontrent le gouvernement. Est ce une opposition crédible que d'avoir une scission partielle du groupe UMP à l'assemblée suite à des élections manifestement entachées de tricheries ? Il y a beaucoup de choses à dire et à critiquer sur des décisions prises mais l'UMP n'est pas actuellement en mesure de s'y opposer sérieusement.

Je crois que Hollande est justement en train de prendre mesure de la situation réelle qui est plus dégradée qu'il ne s'y attendait. Le mariage homo est certainement un moyen assez simple d'honorer une promesse de campagne, qui plus est à des coûts relativement faibles. Beaucoup plus simple que de prendre une décision tranchée pour relancer l'économie, sauvegarder notre industrie et enrayer la courbe du chômage et de la montée des déficits par exemple.

Re: Catalogue (non exhaustif) des promesses non tenues de Hollande

OneAgain, es-tu Gambetta ou Orcid, je reconnais une patte, une finesse...

OneAgain a écrit:

Trèfle : il me semble que le cap qui a été mis en oeuvre est simplement le rattrapage de la merde absolue et des résultats calamiteux du gouvernement précédent, qui n'avait manifestement aucune connaissance ni vision économique. La droite a mis à bas les finances publiques, s'est goinfrée comme une truie sur les fonds publics, ont volé les Français et l'on devrait critiquer celui qui ramène l'équilibre ? Quelle blague !

Faut arrêter un peu. Si toutes les mesures de Sarkozy n'ont pas été heureuses loin s'en faut, le fait est que nos budgets sont déséquilibrés sous la droite et la gauche depuis plus de trente ans.

Cela fait depuis les années 1970 que nos fins de mois sont assurées par de l'emprunt, que l'on sait que les évolutions démographiques étant ce qu'elles sont, les budgets de l'assurance-maladie et de l'assurance-vieillesse ne sont pas tenables.

Cela fait près de vingt ans que notre compétitivité se dégrade, que notre industrie s'étiole et que l'on se fait dépasser en termes de dépôts de brevet et de R&D.

Cela fait 70 ans, voire parfois plus, que le marché de l'emploi est pétri de rigidités qui ne permettent pas la croissance et qui condamnent une part de plus en plus importantes des "outsiders" à de la précarité, à une protection sociale moindre que les "insiders".

Cela fait près de 40 ans, que l'on sait que l'hypertrophie de la fonction publique et notre système de protection sociale nous condamnent à avoir durablement un taux de chômage élevé (le NAIRU de la France est à 9%).

Cela fait près de 40 ans que l'on s'accommode d'un système dans lequel la question de solidarité transgénérationnelle est totalement absente.

Cela fait surtout 40 ans, que l'on parle de "crise", alors qu'une crise est par essence passagère et qu'au final, c'étaient peut être les "trente glorieuses" qui étaient la parenthèse enchantée...

OneAgain a écrit:

tout cela va dans le bon sens puisque tous les clignotants passent du rouge à l'orange et bientôt, si les efforts sont maintenus, au vert.

Tu peux préciser ce qui te permet de dire ça?

Last edited by sabaidee (18-12-2012 16:36:24)

"L'islam n'est pas une idéologie" Broz

Re: Catalogue (non exhaustif) des promesses non tenues de Hollande

Tosino arrête d'essayer de te consoler avec les errements de la droite. On s'en fout de la droite, elle n'est pas au pouvoir et sauf erreur quand elle y était, chacun fermait sa gueule (ou en tout cas donnait pas une interview au Monde pour affirmer sa vision géniale et se faire clasher le lendemain par le PM ou le PR) et ça filait droit. Avoir une autorité d'huître hémiplégique quand on est PR, c'est grave.
Il y a des qualités incontournables à avoir ou à adopter pour assumer un poste pareil et l'autorité en fait partie. Les bisounours du pays des fleurs vont me traiter de réac : qu'ils aillent relire leurs bouquins d'histoire, c'est de loin le laxisme et l'inconsistance mis à la tête d'un pays qui font le plus de dégâts.

"Je suis aussi perplexe qu'avant mais à un niveau beaucoup plus élevé."

Re: Catalogue (non exhaustif) des promesses non tenues de Hollande

Trèfle a écrit:

Tosino arrête d'essayer de te consoler avec les errements de la droite. On s'en fout de la droite, elle n'est pas au pouvoir et sauf erreur quand elle y était, chacun fermait sa gueule (ou en tout cas donnait pas une interview au Monde pour affirmer sa vision géniale et se faire clasher le lendemain par le PM ou le PR) et ça filait droit. Avoir une autorité d'huître hémiplégique quand on est PR, c'est grave.
Il y a des qualités incontournables à avoir ou à adopter pour assumer un poste pareil et l'autorité en fait partie. Les bisounours du pays des fleurs vont me traiter de réac : qu'ils aillent relire leurs bouquins d'histoire, c'est de loin le laxisme et l'inconsistance mis à la tête d'un pays qui font le plus de dégâts.

Ça ne me console pas, passer d'une forme d'incompétence à une autre n'a rien de réjouissant. Sur que le gouvernement actuel laisse plus entrevoir une espèce de cacophonie avec les uns et les autres se contredisant sans cesse. Je pense qu'effectivement c'est en partie lié à "l'autorité" d'hollande qui ne suscite pas une adhésion forte y compris dans son propre parti. Sans parler de charisme, je pense que sarkosy représentait plus la figure de "chef" derrière lequel on se range bon gré ou mal gré parce que dans tous les cas, sa position de "numéro 1" semble incontestable. C'est aussi traditionnellement dans la culture de la droite d'avoir une sorte de chef de guerre. Avec les inconvénients que cela peut comporter lorsque celui-ci se doit de partir et qu'il n'a pas de successeur attitré, d'où l'opposition entre copé et fillon. Après, tu es un peu naif si tu penses que sous le précédent gouvernement ça filait droit comme tu dis. En comparaison avec le gouvernement actuel, on peut le penser oui mais la droite ce n'est pas les bisounours non plus. Il n y a qu'à voir Boutin qui se fit confiée sur mission sur la mondialisation suite à sa sortie du gouvernement, peu après qu'elle ait menacée (déjà) de dire des vérités qui dérangent. Ce n'est donc pas qu'une question d'autorité, c'est aussi une gestion des susceptibilités des différents courants composant sa majorité.

167

Re: Catalogue (non exhaustif) des promesses non tenues de Hollande

Tosino : Sarkozy s'écrit avec un Z, pas avec un S.

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

Re: Catalogue (non exhaustif) des promesses non tenues de Hollande

Faute de frappe, voilà ce qui arrive à taper sans prendre le temps de relire. Après, je ne suis pas sûr que ça soit le point le plus intéressant sur lequel revenir  wink

169

Re: Catalogue (non exhaustif) des promesses non tenues de Hollande

Non, ce n'est pas le point le plus important, mais la faute est revenue plusieurs fois dans tes messages, c'est pour ça que je me permets de te le signaler.

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

Re: Catalogue (non exhaustif) des promesses non tenues de Hollande

Si c'est revenu plusieurs fois, mea culpa et tu fais bien de me le faire remarquer.

Re: Catalogue (non exhaustif) des promesses non tenues de Hollande

J'ai pas dit qu'il n'y avait pas de courants à droite j'ai dit que lorsqu'elle était au pouvoir tout le monde remballait son think tank de 10 pékins et se mettait d'une manière ou d'une autre au service d'une politique commune incarnée par un leader clair et incontesté. Hollande est incontesté parce qu'il n'incarne véritablement aucune politique. Il est comme un fusible traversé par tous les courants de son ex-parti, sous la tension de l'un le lundi, de l'autre le mardi.
La preuve encore hier avec ces je ne sais quel 12 clampins de la majorité qui exigent sans autre forme de procès et on ne peut plus publiquement qu'il revoit sa copie. Non mais wtf...

"Je suis aussi perplexe qu'avant mais à un niveau beaucoup plus élevé."

Re: Catalogue (non exhaustif) des promesses non tenues de Hollande

C'est un thread intéressant.

Pour ma part, je pense que la plus grosse trahison de Hollande c'est l'abandon de l'interdiction du cumul des mandats pour les politiques. C'est une réforme votée par les militants socialistes et présente dans le programme d'Hollande en bonne place.

Last edited by C-w C-y (23-01-2013 18:07:39)

"Je suis Charlie... Martel !!"

173

Re: Catalogue (non exhaustif) des promesses non tenues de Hollande

Et bim ! Dans les dents du Verruqueux.

Le Monde a écrit:

Le Conseil constitutionnel censure l'impôt de 75 % sur les très hauts revenus

La taxation à 75 % sur les très haut revenus constituait une promesse phare du quinquennat de François Hollande.

Le Conseil constitutionnel a décidé, samedi 29 décembre, de censurer l'impôt de 75 % sur la tranche des revenus supérieurs à un million d'euros, une mesure phare du projet de budget de la France pour 2013 adopté par la majorité de gauche.

Saisis le 20 décembre par le groupe UMP de l'Assemblée, les "sages" ont jugé que cette disposition frappait les foyers fiscaux de façon inégale suivant la répartition des revenus entre les deux conjoints. Garante de la constitutionnalité des lois, la Cour a en effet estimé que la taxation souffrait d'une "méconnaissance de l'égalité devant les charges publiques", selon le communiqué.

Les sages ont retoqué également les modalités de calcul du plafonnement de l'impôt sur la fortune (ISF), en particulier l'intégration des revenus ou bénéfices capitalisés, "que le contribuable n'a pas réalisés". En revanche, la nouvelle tranche marginale à 45 % de l'impôt sur le revenu a été jugée conforme à la Constitution.

La taxation à 75 % pour les plus hauts revenus constituait l'une des promesses les plus symboliques de François Hollande pendant la campagne présidentielle, voire la plus emblématique.

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

174

Re: Catalogue (non exhaustif) des promesses non tenues de Hollande

Si ça peut amener le gouv a faire une vraie réforme fiscale...

Le Monde ne le signale pas mais des niches sur la Corse et l'outre-mer ont aussi été censurées.

Cours d'économie Prep ENA
https://analysecoblog.wordpress.com/

175

Re: Catalogue (non exhaustif) des promesses non tenues de Hollande

Rayan a écrit:

Si ça peut amener le gouv a faire une vraie réforme fiscale...

Raté.

Le Figaro - AFP a écrit:

Le gouvernement proposera à nouveau dans un an la taxe à 75%

Le gouvernement a indiqué aujourd'hui qu'il proposerait un nouveau dispositif pour mettre en oeuvre la taxation à 75% des revenus supérieurs à un million d'euros à la suite de la censure de cette mesure phare du budget 2013 par le Conseil constitutionnel.

"Il sera présenté dans le cadre de la prochaine loi de finances", a précisé dans un communiqué le premier ministre Jean-Marc Ayrault.  Dans un communiqué, le premier ministre a assuré que ce nouveau dispositif serait "conforme aux principes posés par la décision du Conseil constitutionnel", qui a reproché à cette taxation de s'appliquer aux personnes physiques et non au foyer qui est la base de prélèvement de l'impôt sur le revenu.

Le Conseil constitutionnel a infligé un camouflet au président François Hollande en annulant la taxation à 75% pour les plus riches contribuables, la mesure la plus emblématique et contestée de son gouvernement.

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

Re: Catalogue (non exhaustif) des promesses non tenues de Hollande

Rayan a écrit:

Si ça peut amener le gouv a faire une vraie réforme fiscale...

A commencer par élargir l'assiette de l'impôt sur le revenu, même de manière symbolique pour que l'ensemble des foyers participent à l'effort. Il est anormal à mon sens que la moitié des foyers ne payent aucun impôt direct.

En gros, la moitié des foyers français ne payent rien et les plus riches peuvent s'expatrier, restent les classes moyennes sur lesquelles pèsent la totalité de l'effort fiscal.

"L'islam n'est pas une idéologie" Broz

177

Re: Catalogue (non exhaustif) des promesses non tenues de Hollande

Oui. Enfin ils paient la CSG, j'étais partisan de la fusion.

Cours d'économie Prep ENA
https://analysecoblog.wordpress.com/

178

Re: Catalogue (non exhaustif) des promesses non tenues de Hollande

Une des rares promesses du Verruqueux que j'approuvais. A la trappe !

Le Figaro - AFP a écrit:

Hollande renonce au "parrainage citoyen" des candidats à la présidentielle

François Hollande a décidé aujourd'hui de renoncer à instaurer "un parrainage citoyen" pour les candidats à la présidentielle, la concertation des partis l'ayant "finalement convaincu de la difficulté de sa mise en oeuvre".

Le chef de l'Etat, qui a fait cette annonce en recevant les voeux du Conseil constitutionnel à l'Elysée, avait durant la campagne présidentielle souhaité remplacer le parrainage des candidats par 500 élus, en vigueur, par un "parrainage citoyen".

L'idée avait ensuite été reprise par la commission Jospin sur la rénovation de la vie politique, qui proposait de fixer le seuil des parrainages à 150.000. L'ancien premier ministre proposait de confier aux préfets le soin de collecter et vérifier la légalité des signatures.

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

179

Re: Catalogue (non exhaustif) des promesses non tenues de Hollande

le "verruqueux" ? Tu es sérieux ?

Cours d'économie Prep ENA
https://analysecoblog.wordpress.com/

180

Re: Catalogue (non exhaustif) des promesses non tenues de Hollande

Oui, c'est un hommage au message de Greg qui postait un article d'un type qui comparait bêtement Hollande à un personnage de l'Antiquité surnommé le Verruqueux : http://forum-scpo.com/forum-scpo/post50 … ml#p508871

J'ai trouvé ça formidable.

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

181

Re: Catalogue (non exhaustif) des promesses non tenues de Hollande

On va aller loin...

Sur le fond, j'attends de voir les explications complètes de ce choix. J'étais aussi fortement favorable au parrainage citoyen.

Cours d'économie Prep ENA
https://analysecoblog.wordpress.com/

182

Re: Catalogue (non exhaustif) des promesses non tenues de Hollande

Pour mémoire : http://www.lekiosqueauxcanards.com/45-p … -realisees

45 promesses de campagne réalisées


Alors que deux nouvelles promesses de campagne sont aujourd’hui validées dans la loi, il était temps de faire un point, au bout d’à peine 10 mois de présidence de François Hollande des promesses de campagnes tenues et mises en place.
Désolé pour ce billet un peu long, mais il est certain que nous avons besoin d‘aller un peu au fond des choses afin de développer où, quand et comment ces promesses furent ratifiées.
Deux nouvelles promesses de campagne ratifiées

La gratuité des moyens de contraception pour les mineures et la prise en charge à 100% de l'avortement pour toutes les femmes seront effectives à partir du 31 mars, a annoncé vendredi la ministre de la Santé.
Il s'agissaient de deux promesses de François Hollande. La ministre de la Santé Marisol Touraine a indiqué vendredi que les remboursements à 100% de l'IVG pour toutes les femmes sera effectif le 31 mars ainsi que la gratuité de la contraception pour les filles de 15 à 18 ans. Ces deux décisions ont été votées en octobre par l'Assemblée dans le cadre du projet de loi de financement de la Sécurité sociale pour 2013.
La gratuité de la contraception pour mineures : le ministère précise que cette mesure concernera les pilules de première et de deuxième générations, le stérilet et l'implant qui sont à l'heure actuelle remboursés à hauteur de 65%. L'anneau vaginal, le patch contraceptif, la cape cervicale et les préservatifs, qui ne sont pas remboursés actuellement, ne le seront toujours pas. Les pilules de 3ème et 4ème génération ne seront pas non plus concernées, le ministère de la Santé ayant décidé d'anticiper leur déremboursement au 31 mars, en raison de risques sanitaires.
La prise en charge à 100% de l'interruption médicale de grossesse (IVG) entrera également en vigueur le 31 mars. Actuellement, un avortement coûte entre 200 et 450 euros, selon la méthode (médicament ou intervention chirurgicale) et selon le lieu (hôpital ou cabinet médical). Jusqu'à maintenant, seules étaient prises en charge à 100% les IVG pour les jeunes filles mineures et entre 70% et 80% des frais pour les femmes majeures. Cette prise en charge à 100% représentera un coût de 13,5 millions d'euros.
Les quarante trois autres promesses d’Hollande déjà réalisées dans le détail

Renforcer les moyens de Pôle emploi

Le budget 2013 voté le 19 décembre 2013 prévoit la création de 2 000 nouveaux CDI à Pôle emploi en 2012-13 et revalorise la subvention accordée par l'Etat de 1,360 à 1,467 milliards d'euros.
Création d’une banque publique d’investissement

Le 31 juillet 2012, Bruno Parent a rendu un rapport sur la BPI préconisant dans un premier temps la constitution d'une holding commune rassemblant Oséo, CDC entreprises et le Fonds Stratégique d'Investissement. Dans un second temps, elle devrait intégrer des fonctions à l'export.
Le projet de banque publique d'investissement est discuté comme prévu le 17 octobre en Conseil des ministres :
• Elle sera présidée par Jean-Pierre Jouyet, patron de la Caisse des dépôts et consignations (CDC).
• Elle sera dotée de 20 milliards d'euros de fonds propres et d'une capacité de financement de 40 milliards d'euros au total
Il est adopté le 29 novembre 2012 par l'Assemblée nationale. Le Parlement donne définitivement son feu vert le 19 décembre, après la rédaction du texte de compromis Assemblée-Sénat. La loi organique mettant en place la BPI est parue au Journal officiel le 1er janvier 2013, et son premier conseil d'administration s'est tenu le 21 février à Dijon.
Rejeter les permis d'exploration et d'exploitation du gaz de schiste pendant tout le quinquennat

Le 5 octobre 2012 le gouvernement a finalement mis en place de la commission nationale sur le gaz de schiste, prévue sous Nicolas Sarkozy. Le sénateur Michel Teston en sera le président.
Le Sénat a d'ailleurs commandé le 15 novembre une étude sur les alternatives à la fracturation hydraulique.
Le 31 janvier 2013, les parlementaires Jean-Claude Lenoir (UMP) et Christian Bataille (PS) ont publié une étude de faisabilité sur les alternatives à la fracturation hydraulique, ce qui a permis à l'Office parlementaire d'évaluation des choix scientifiques et technologiques (Opecst) de se saisir du dossier. Il doit rendre un rapport en septembre 2013.
Un plan quinquennal de lutte contre la pauvreté et l'exclusion

Comme prévu, le plan a été officiellement présenté et adopté par le comité interministériel de lutte contre l’exclusion le 21 janvier 2013
• Il prévoit la mobilisation par l'Etat de 2,5 milliards d'euros annuels à partir de 2017.
• Avant cela, les ressources nécessaires pour la mise en place des mesures seront intégrées dans les budgets des différents ministères concernés.
• La première revalorisation du RSA aura lieu en septembre 2013.
• La hausse du plafond de la CMU devrait l'élargir à 750 000, plus que les 500 000 annoncés en décembre, dès septembre 2013.
• La garantie jeunes sera testée dans dix territoires en septembre 2013, avant une généralisation en 2013
• Il y aura finalement 9 000 places d'hébergement d'urgence supplémentaire (contre 8 000 annoncées) en 2013 (le compte incluera les centres d’hébergement qui resteront ouverts après l’hiver)
• 120 à 140 millions d'euros seront consacrés à la politique d'accompagnement vers le logement
L'évaluation et le suivi du plan seront suivies par François Chérèque.
Mettre en place d'une évaluation "coûts-avantages" des conséquences de la réintégration de la France dans le commandement intégré de l'OTAN

Le 18 juillet 2012, François Hollande a chargé l'ancien ministre Hubert Védrine d'une mission, comprenant notamment d'évaluation du retour de la France dans le commandement militaire intégré de l'OTAN.
Hubert Védrine remet son rapport à François Hollande le 14 novembre 2012, 15 jours après le délai prévu.
• L'ex-ministre des Affaires etrangères avait pris position contre la réintégration du commandement intégré de l'Otan décidée par Nicolas Sarkozy en mars 2009.
• Hubert Védrine estime désormais dans son rapport
qu'une nouvelle sortie française du commandement intégré de l'Otan « n'est pas une option », mais que la France doit mener une politique audacieuse pour renforcer son influence au sein de l'Alliance atlantique.
Le 9 janvier 2013, lors de ses voeux aux armées, François Hollande reprend ces orientations : il assure que la France va "assumer pleinement" sa présence dans l'OTAN.
Garantir l'existence d'un volet handicap dans chaque loi

Une circulaire datée du 4 septembre et signée par Jean-Marc Ayrault, demande à tous les ministres de prendre en compte « le handicap dans l'ensemble des politiques publiques ».
« Des dispositions spécifiques aux personnes en situation de handicap ont en principe vocation à figurer dans chaque projet de loi », sauf quand cela ne se justifie pas, précise le premier ministre.
Une fiche « diagnostic-handicap » est fournie aux ministres pour leur permettre de tenir l'engagement de François Hollande.
A notre connaissance, aucun projet de loi n'a pour l'instant enfreint cette obligation.
Organiser une grande conférence économique et sociale à l'été 2012 sur les priorités du quinquennat

La conférence sociale s'est tenue les 9 et 10 juillet 2012. Elle avait été préparée par Jean-Marc Ayrault, qui avait reçu à l'Elysée les organisations syndicales et patronnales le 29 mai.
A noter, que lors de ses voeux à la presse le 17 janvier 2013 François Hollande a proposé une nouvelle conférence sociale pour juillet 2013. Une manière de prolonger son engagement de dialogue avec les partenaires sociaux.
Garantir l’épargne populaire par une rémunération du livret A supérieure à l’inflation et tenant compte de l’évolution de la croissance.

En juillet 2012, Pierre Moscovici a confié à Pierre Duquesne une mission pour suggérer des pistes de réforme de l'épargne réglementée (livret A et livret développement durable). Rendu le 19 septembre, son rapport propose notamment de :
• Réformer le calcul des taux des livrets A et développement durable : il serait basé sur l'inflation en glissement sur l'année augmentée de 10% du taux de croissance (quand il est positif)
• Ajuster ce taux sur une base annuelle plutôt que semestrielle(actuellement, il est réévalué tous les 1er février et 1er août)
Selon Pierre Moscovici, la réforme sera "mise en place au rythme des besoins".
Revenir immédiatement à la retraite à 60 ans à taux plein pour ceux qui ont cotisé la totalité de leurs annuités

Le décret d'applicationde la mesure est paru le 3 juillet 2012 au JO.
Entré en vigueur le 1er novembre, il a permis à 28 000 personnes supplémentaires de partir en retraite.
Comme annoncé le 6 juin par Marisol Tourraine (ministre des Affaires sociales) :
• 2 trimestres pourront être cotisés au titre du chômage
• Les 4 trimestres au titre du service militaire seront conservés
• 2 trimestres pourront également être cotisés au titre de lamaternité, en sus des 4 trimestres déjà alloués pour les arrêts maladie-maternité (ce qui avantagera les mères de trois enfants et plus)
Le dispositif "carrières longues" (réservé jusqu'alors aux personnes ayant commencé à travailler à 17 ans) sera étendu à ceux qui ont commencé à 18 ou 19 ans (à condition d'avoir cotisé leurs trimestres)
Le nombre d'annuités nécessaires reste inchangé : comme annoncé dans l'
agenda du changement du PS , les personnes nées avant 1955 pourront donc partir en retraite avec 41 annuités (seuil actuel).
En 2016, il faudra 166 trimestres, soit 41,5 ans.
Financement
La hausse des cotisations nécessaire pour financer cette mesure est conforme aux promsses de François Hollande, avec un relèvement progressif par palliers jusqu'à +0,5% en 2016, répartis à parts égales entre salariés et patrons (0,25/0,25) :
• 0,2% en 2012
• 0,3% en 2014
• 0,4% en 2015
• 0,5% en 2016
Inscrire la règle d'or budgétaire dans une loi organique plutôt que dans la Constitution

Le 13 juillet 2012, François Hollande saisit le Conseil constitutionnel pour savoir si la ratification du traité européen exigeait une révision constitutionnelle préalable, comme il l'avait annoncé lors du sommet européen du 29 juin. Le lendemain, il indique lors de son allocution télévisée que la règle d'or ne figurera pas dans la Constitution, "quelle que soit la décision du Conseil constitutionnel". Les Sages lui donnent finalement raison le 9 décembre.
Le "projet de loi organique relative au pilotage des finances publiques" est donc adopté par le Parlement le 22 novembre. Le texte prévoit la création d'un haut-conseil des finances publiques, qui rend des avis – obligatoires dans certaines conditions.
Renforcer la loi SRU (quotas sur les logements sociaux) avec multiplication par 5 des sanctions

La loi sur le logement social a été adoptée par le Sénat le 13 septembre 2012, puis par l'Assemblée nationale le 26 septembre, avant une adoption définitive le 10 octobre : les sanctions sont bien multipliées par 5.
Invalidée le 24 octobre par le Conseil constitutionnel pour des questions de procédure, la loi a été revotée par le Parlement le 18 décembre. Les députés UMP ont saisi à nouveau le Conseil constitutionnel le lendemain. Le gouvernement souhaite une application dès le début 2013.
Passer, dans la loi SRU, de 20 à 25% de la part des logements sociaux sur chaque commune

La loi sur le logement social a été adoptée par le Sénat le 13 septembre 2012, puis par l'Assemblée nationale le 26 septembre, avant une adoption définitive le 10 octobre. Elle prévoit :
• Un relèvement de 20% à 25% du taux obligatoire de logements sociaux dans les communes de plus de 3 500 habitants d'ici 2025 ; sauf celles qui ont déjà fait un effort de production de logement social suffisant et n’ont pas besoin d’en justifier de supplémentaire.
• Le seuil des 3500 habitants est baissé à 1500 en Île-de-France.
Invalidée le 24 octobre par le Conseil constitutionnel pour des questions de procédure, la loi a été revotée par le Parlement le 18 décembre. Les députés UMP ont saisi à nouveau le Conseil constitutionnel
le lendemain. Le gouvernement souhaite une application dès le début 2013.
Le taux minimum de 10% pour les petites communes (entre 1.500 et 3.500 habitants et faisant partie d'une agglomération de 50.000 habitants hors Ile-de-France) a été supprimé dans la deuxième version de la loi.
Lancement d'un projet de refondation et de modernisation de l’action publique

La politique de modernisation de l'action publique (MAP) a été officiellement lancée le 18 décembre 2012, après l'arrêt de la RGPP (révision générale des politiques publiques).
Mettre fin au délit de solidarité aux étrangers en situation irrégulière

Après le Sénat le 8 novembre dernier, l'Assemblée nationale a définitivement abrogé le délit de solidarité le 19 décembre.
Les crédits impôts recherche plus simples et plus accessibles aux PME

Le budget 2013 voté le 20 décembre 2012 par l'Assemblée en première lecture prévoit :
• une extension des dépenses des PME éligibles au crédit impôt recherche (notamment sur la recherche et développement
• une facilitation de l'accès des PME au rescrit fiscal spécifique au CIR (une procédure qui permet d’obtenir des réponses de l’administration sur des situations ambigües)
Mis en place d'une tranche supplémentaire de 45% sur les revenus supérieurs à 150 000 euros par part

Le 28 septembre, dans le cadre de la présentation du budget 2013, le gouvernement confirme la création d'une tranche marginale pour les ménages gagnant plus de 150.000 euros annuels par part. Le budget voté le 20 décembre par le Parlement crée effectivement cette nouvelle tranche.
Baisser le plafond du quotient familial pour les ménages les plus aisés

Ainsi que l'avait annoncé le gouvernement le 28 septembre, le plafond du quotient familial a été abaissé par le Parlement le 20 décembre 2012, dans le cadre du projet de loi de finances 2013.
Le plafond passe de 2.336 à 2 000 euros par demi-part supplémentaire. Cette mesure devrait concerner les ménages qui gagnent au-dessus de six fois le Smic et rapporter près de 400 millions d'euros.
"Je n’aurai pas autour de moi à l’Élysée des personnes jugées et condamnées."

Prise à la lettre, la promesse ne concerne que l'entourage direct de François Hollande à l'Elysée, et non le gouvernement ou Matignon. Or, l'équipe de collaborateurs de la présidence ne comprend a priori aucun individu déjà condamné.
Réformer la tarification pour mettre fin à l'assimilation des hôpitaux avec les établissements privés

Dans le cadre du PLFSS (loi de financement de la sécurité sociale), l'Assemblée nationale a voté le 3 décembre 2012 la fin de la convergence tarifaire public privé, ainsi que l'avait annoncé Marisol Tourraine le 23 mai.
Mettre gratuitement à la disposition des collectivités territoriales les terrains de l'Etat pour des constructions de logements dans les cinq ans

Le 31 août, François Hollande confirme son intention de permettre la cession (jusqu'à la gratuité) des terrains de l'Etat aux collectivités locales. Un projet de loi a été présenté par Cécile Duflot le 5 septembre en conseil des ministres.
La loi sur le logement social a été adoptée par le Sénat le 13 septembre 2012, puis par l'Assemblée nationale le 26 septembre, avant une adoption définitive le 10 octobre.
Invalidée le 24 octobre par le Conseil constitutionnel pour des questions de procédure, la loi a été revotée par le Parlement le 18 décembre. Les députés UMP ont saisi à nouveau le Conseil constitutionnel le lendemain. Le gouvernement souhaite une application dès le début 2013.
Elle doit permettre la construction de 110 000 logements (dont la moitié en Ile-de-France) sur des terrains publics d'ici 2016, grâce à une décote des terrains de l'Etat en faveur du logement social qui peut aller jusqu'à 100%.
Porter un coup d’arrêt à la RGPP et à l’application mécanique du non remplacement d’un fonctionnaire sur deux

Jean-Marc Ayrault a confirmé le 10 juillet 2012 l'arrêt de la RGPP, en clôture de la conférence sociale. S'y substituera une politique de réduction des dépenses de 2,5% par an dans les ministères (hors Education nationale, police et gendarmerie), annoncée le 28 juin par Matignon.
Le 25 septembre, un rapport sur la RGPP rendu à Jean-Marc Ayrault a préconisé de poursuivre les mesures d'économies en cours (311 sur 503 engagées en 2007-2012), malgré un "échec relatif" de la politique phare du quinquennat Sarkozy. Sur la base de ses conclusions, le Premier ministre a mis officiellement un terme à la RGPP.
Le 1er octobre, Jean-Marc Ayrault a rebaptisé la réforme de l'Etat "modernisation de l'action publique", qui a été officiellement lancée le 18 décembre.
• 40 politiques publiques seront évaluées dès 2013
• Un comité interministériel sur le sujet aura lieu tous les trimestres
Soutenir la reconnaissance internationale de l'Etat palestinien.

François Hollande a tenu la première partie de cette promesse, en décidant de voter "oui" à la demande palestinienne d'obtenir un statut d'observateur non membre à l'ONU.
La Palestine a obtenu ce statut grâce au vote favorable e 138 des pays membres de l'assemblée générale. L'Europe est apparue divisée, avec l'abstention de pays comme l'Allemagne ou le Royaume-Uni.
Par ailleurs, la résolution « exprime l'espoir que le Conseil de sécurité considérera de manière favorable » la candidature de la Palestine comme membre à part entière. La demande déposée en septembre 2011 par Mahmoud Abbas au Conseil de sécurtié de l'ONU, a été enterrée par une menace de veto américain.
Lancement d'un débat national sur la transition énergétique

Le conseil national du débat sur la transition énergétique, une assemblée d'une centaine de personnes, va tenir sa première réunion à Paris ce jeudi à 15 heures. Une rencontre qui va donner le coup d'envoi à une grande concertation nationale qui devrait démarrer début 2013. Le débat, qui durera plusieurs mois, doit déterminer ensuite les grands axes de la politique énergétique du quinquennat.
François Hollande tient donc sa promesse avec le lancement de ce débat.
L'organisation d'une conférence environnementale qui prévoira un agenda, des priorités et des moyens

Les 14 et 15 septembre, la conférence environnementale a eu lieu à Paris, ainsi que l'avait annoncé Delphine Batho en juillet. Elle doit devenir un rendez-vous annuel, et une loi de programmation doit encore découler de sa première édition.
Revenir à un taux de TVA à 5,5% pour le livre et la billetterie

Le taux de TVA sur le livre et le spectacle vivant (i.e. la billeterie) est ramené à 5,5% par le Parlement le 31 juillet 2012, dans le cadre de la loi de finances rectificative, ainsi que l'avaient annoncé Aurélie Filippetti et Jean-Marc Ayrault. En revanche les places de cinéma ne sont pas comprises dans la baisse de la TVA, a indiqué François Hollande le 4 décembre 2012 : elles passeront de 7% à 10% le 1er janvier 2014, provoquant la colère des syndicats du domaine.
Régulariser les immigrés clandestins au cas par cas sur la base de critères objectifs

Plusieurs fois repoussée, la circulaire "clarifiant" les critères de régularisation des étrangers en situation irrégulière a été présentée par Manuel Valls en Conseil des ministres le 28 novembre 2012.
• Elle ouvre la régularisation à celles justifiant d'une présence d'au moins 5 ans sur le territoire français et ayant au moins un enfant scolarisé depuis 3 ans.
• Elle permet de déposer un dossier même si les deux parents sont en situation irrégulière (auparavant, il fallait au moins un parent en règle)
• Elle assouplit la régularisation par le travail :
? Soit 5 ans de présence et de 8 mois de travail sur les 2 dernières années ;
? Soit 3 ans de présence et de 2 ans de travail ;
? Soit 7 ans de présence et de 8 mois de travail (avec dispense de la nécessité de fournir une promesse d'embauche) ;
? Pour la première fois, les Tunisiens et les Algériens sont intégrés dans le dispositif ;
? Les listes de métier sont supprimées ;
? Les autorisations de seront valables sur tout le territoire – contre seulement un département auparavant ;
? L'administration admettra le changement d'employeur au bout d'un an – contre deux ans avant ;
? L'intérim, le temps partiel et les chèques emplois services seront acceptés.
• Les mineurs isolés pourront obtenir un titre de séjour même s'ils se trouvent à l'écart d'une prise en charge de l'aide sociale à l'enfance (ASE)
Ces précisions correspondent aux annonces du ministre de l'Intérieur. Il avait indiqué le 25 juillet 2012 que seraient pris en compte :
• Années de présence sur le territoire
• Attaches familiales
• Scolarisation des enfants
• Situation par rapport au travail
Le 27 juin, Manuel Valls avait limité le seuil annuel de régularisations à 30 000. Selon Jacques Urvoas, président de la commission des Lois et proche de Manuel Valls, les QCM de culture générale mis en place par Claude Guéant (et applicables au 1er juillet) devaient être supprimés, mais le critère législatif de connaissance générale de l’histoire et de la culture maintenu.
Circulaire sur les naturalisations
Annoncée le 28 septembre par Manuel Valls, une circulaire précisant les conditions de naturalisation a finalement été publiée par Manuel Valls le 18 octobre 2012. Elle élimine l'exigence du CDI pour devenir français, et fixe comme objectif un rythme de 100 000 naturalisations par an. Avec cette circulaire des critères sont définies, permettant d'envisager des régularisations au cas par cas. Dans le détail, la circulaire prévoit :
• Un retour au délais de cinq ans de séjour minimum (Claude Guéant avait tacitement passé le délais à dix ans)
• Un assouplissement des conditions liées au travail : un CDD ou des emplois en intérim pourront suffire
• Plus de souplesse sur les dossiers des étudiants étrangers, notamment des jeunes diplomés avec une "meilleure prise en compte des potentiels"
• Moins de restrictition sur les demandes de naturalisation des "jeunes de moins de 25 ans", en France depuis dix ans, qui ont suivi une scolarité "continue" d'au moins cinq ans
• Le concept de la "forte présomption d'assimilation à la communauté française" , par exemple si l'aîné d'une famille possède des petits frères et soeurs né en France et donc français, il pourra bénéficier de cette présomption
• La suppression des QCM (Questionnaires à choix multiples) de connaissance de la culture française
• Les personnes de plus de 65 ans sont désormais exemptées de fournir une attestation de l'évaluation de leur niveau de français
Par contre, la circulaire conserve l'exigence du niveau de français (égal à un élève de troisième) et la signature d'une charte des droits et devoirs, deux mesures mises en place par la droite.
Organiser une conférence de presse tous les six mois pour expliquer sa politique

La première conférence de presse a eu lieu le 13 novembre 2012.
Le plafond du livret développement durable passe à 12.000 € (futur livret d'épargne industrie.

Le livret d'épargne industrie a été doublé à 12 000 euros après un décret publié le 19 septembre 2012 au Journal Officiel. A noter que le plafond du livret développement durable doit devenir le livret épargne industrie (LEI).
Baisser de 30% la rémunération du Président de la République et des ministres

Pour les ministres, un décret avec effet immédiat a été adopté le 17 mai 2012.La baisse du salaire du président et du Premier ministre a été votée par le Parlement le 31 juillet dans le cadre de la loi de finances rectificative, avec effet rétroactif au 15 mai.
• Salaire du président de la République et du Premier ministre : 21 300€ » 14 910€ (brut)
• Salaire des ministres : 14 200€ » 9940€ (brut)
Une mesure retoquée par le Conseil constitutionnel le 9 août, au motif qu'elle ne doit pas figurer dans un loi de finances, au nom de la séparation des pouvoirs.
Un décret publié le 24 août au Journal Officiel permet de rectifier le tir. Le salaire du Premier ministre et du président s'élève désormais à 14 910 euros bruts pour 12 696 euros nets (21.300 bruts et 18.276 euros nets sous le quinquennat précédent). A noter que la mesure a un effet rétroactif à partir du début de leurs mandats.
Abroger la circulaire dite « Guéant » sur les étudiants étrangers

Le texte a été officiellement abrogé le 31 mai 2012 par la circulaire n°INTV1224696C dite "Valls"
« Moi, président de la République, il y aura un code de déontologie pour les ministres qui ne pourraient pas rentrer dans un conflit d’intérêt. »

Les ministres de deux premiers gouvernements Ayrault ont signé une charte de déontologie portant notamment sur le non-cumul des mandats ou la transparence gouvernementale.
Regarder ce qu'il est possible de faire pour le SMIC, puisqu'il n'a pas reçu de coup de pouce depuis au moins trois ans.

Comme annoncé précédemment, le coup de pouce au SMIC au 1er juillet 2012 n'est pas très important : 2% d'augmentation sont annoncés le 26 juin 2012. Une large partie de cette augmentation est un à-valoir sur la prochaine hausse légale, prévue le 1er janvier prochain.
Remplacement de la prise en charge intégrale des frais de scolarité (PEC) pour les Français de l'étranger, par un système de bourses

La loi de finances rectificative votée le 31 juillet 2012 par le Parlement
inclut le conditionnement du remboursement des frais de scolarité aux ressources et charges (impôts, loyers, cotisations, garde d'enfant...) des familles. Pour 2012, "une partie de l'économie engendrée sera utilisée pour des mesures d'accompagnement exceptionnelles des élèves scolarisés à l'étranger".
Abroger le décret sur l'évaluation des enseignants publié le 8 mai 2012

Le décret a été abrogé le 27 août
Rédaction d'une nouvelle loi sur le harcèlement sexuel

Le projet de loi, rédigé par Christiane Taubira (ministre de la Justice) et Najat Vallaud-Belkacem (ministre des Droits des femmes), a été révélé le mardi 12 juin 2012 par FranceInter.fr. Le Sénat et l'Assemblée nationale ont voté ce nouveau projet de loi les 12 et 25 juillet. A noter, que la droite comme la gauche se sont rassemblées sur ce sujet. La loi a été définitivement
adoptée le 6 août et publiée au journal officiel le lendemain.
Je créerai un ministère de l’outre-mer rattaché au Premier ministre

Un ministère de plein droit chargé des outre-mer a été créé le 16 mai 2012 et confié à Victorin Lurel. Il est maintenu dans le gouvernement Ayrault II
Mise en place de mesures d’urgence pour compléter la formation pratique des nouveaux professeurs à la rentrée 2012

En attendant le rétablissement de l'année de stage et la création des écoles de professorat prévus pour 2013, les professeurs stagiaires de la rentrée 2013 bénéficient de plusieurs mesures d'urgence
:
• Un pré-stage de cinq jours avant la rentrée
• Une journée de formation pédagogique par semaine, grâce à une décharge de 3 heures (dans le secondaire)
• Un accompagnement tout au long de l'année par un tuteur plus expérimenté
Augmenter de 25% l'allocation de rentrée scolaire dès la prochaine rentrée [2012]

L'augmentation de l'allocation est annoncée lors du Conseil des ministres du 30 mai 2012. Le décret la mettant en place est publié au J.O. le 27 juin 2012, et elle estversée le 21 août, avec une hausse de 25%.
Prolonger le dispositif hivernal d'hébergement d'urgence jusqu'au 31 mai

Au 31 mai, la promesse était tenue. Mais les associations se sont inquiétés de voir la fin du dispositif. Elles ont demandé à la ministre un prolongement. Cécile Duflot a fini par confirmer le 7 juin le maintien des places d'hébergement d'urgence. Elle a toutefois précisé qu'un arbitrage gouvernemental devait intervenir. La ministre a assuré aux associations sa détermination pour rompre avec la logique hivernale.
Supprimer le droit d'entrée dans le dispositif de l'aide médicale d'Etat

L'abrogation de la franchise de 30€ et de l'autorisation préalable de prise en charge pour les soins hospitaliers ont été votées parle Parlement le 31 juillet 2012 dans le cadre de la loi de finances rectificative.
Mettre en place une surtaxe sur les sociétés pétrolières

Une contribution exceptionnelle de 4% du secteur pétrolier contribution sur la valeur des stocks de produits pétroliers, payable d'ici décembre 2012, est
votée le 31 juillet par le Parlement dans le cadre de la loi de finances rectificative.
Ramener l'abattement sur les successions à 100 000 euros par enfant et conserver l'exonération en faveur des conjoints survivants

Cette réduction a été votée définitivement par le Parlement le 31 juillet 2012, dans le cadre de la loi de finances rectificative.
Pour l'anecdote, une erreur de la majorité au Sénat avait entraîné une suppression de l'article jeudi 29 juillet au matin. Mais les sénateurs ont rétabli cet article dans la soirée.
Proposer à nos partenaires un pacte de responsabilité, de gouvernance et de croissance

François Hollande a transmis le mémorandum le 14 juin 2012 à ses partenaires européens, proposant des mesures de croissance "à effet rapide, à hauteur de 120 milliards d’euros". Ce pacte de croissance a finalement été
adopté par les Etats européens le 28 juin.
Le Parlement Européen doit rejeter la ratification du traité ACTA

Le 4 juillet 2012, le traité ACTA est rejeté à une très large majorité par le Parlement européen. Aucun député PS ne vote pour, alors que c'est le cas de 21 députés de droite.

"Sapere aude, aie le courage de te servir de ton propre entendement."(E. Kant)
"Le secret douloureux des Dieux et des Rois, c'est que les hommes sont libres" (Jupiter à Egisthe in Les Mouches de Sartre)

183

Re: Catalogue (non exhaustif) des promesses non tenues de Hollande

Spéciale dédicace pour Greg, une petite promesse non tenue, l'engagement 56 : http://www.lexpress.fr/region/langues-r … 34085.html

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

184

Re: Catalogue (non exhaustif) des promesses non tenues de Hollande

Je poste cette déjection de pigeon ici car cela fait partie des promesses (heureusement) non tenues de Hollande.
J'ai rarement lu une tribune aussi débile et hallucinante, écrite par la sénile Moreau (dont on peut voir que la cigarette n'a pas encrassé que les poumons mais aussi le cerveau) et un historien à dreadlocks. J'ai mis quelques pépites en gras :

Le Monde a écrit:

Etendons le vote aux élections locales aux non-Européens

Au début du mois de mars, dans l'indifférence quasi générale, le gouvernement a renoncé au droit de vote des étrangers non européens aux élections locales. Matignon et l'Elysée ont opté pour des projets de réforme jugés plus consensuels (comme la suppression de la Cour de justice de la République, etc.). Il serait impossible, sur ce sujet, de réunir une majorité des 3/5 du Parlement. Depuis l'engagement de François Hollande, les initiatives s'étaient pourtant multipliées, issues de la société civile ou des parlementaires.

Nous n'ignorons pas les problèmes qui se posent. Mais plutôt que de se focaliser sur les obstacles – il manquerait une trentaine de parlementaires pour voter la réforme –, il faudrait, à l'inverse, considérer l'opportunité historique : jamais la gauche n'a été aussi proche de pouvoir tenir cette promesse de trente ans (elle figurait déjà dans les 110 propositions de François Mitterrand).

Le Sénat, à droite depuis les débuts de la Ve République, compte une majorité de gauche. Repousser le projet après les prochaines élections, ce serait perdre de nombreuses années encore... Il n'est en effet pas certain que la gauche remporte les futures élections locales, déterminantes pour l'équilibre au Sénat, et il est donc probable que les conditions d'aujourd'hui ne se retrouvent pas de sitôt.

Aujourd'hui, les étrangers sont toujours exclus d'un suffrage que l'on qualifie à tort d'universel (alors qu'il n'est que national). Avant 1945 et le vote des femmes, c'était le suffrage "masculin" que l'on prétendait universel...

Les étrangers ont le droit de travailler, de payer leurs impôts, de contribuer à la richesse nationale. Ils ont le droit d'être responsables d'associations, d'être délégués de parents d'élèves, délégués syndicaux. Ils ont le droit de nous soigner (face aux déserts médicaux, les hôpitaux font venir des médecins notamment algériens). Ils ont le droit d'éduquer nos enfants, de contribuer au rayonnement de nos universités et de nos grandes écoles.

Au sein des partis politiques, ils ont le droit de faire campagne (tractant et collant les affiches) pour des candidats pour qui ils ne peuvent pas voter. Jadis, leurs arrière-grands-parents – issus de l'Empire colonial – avaient le droit de mourir pour un pays qui ne leur reconnaissait déjà pas la pleine citoyenneté...

LEVER LES OBSTACLES

Devraient-ils devenir Français pour pouvoir voter ? Encore faudrait-il lever les obstacles qui se sont accumulés ces dernières années, et qui découragent les étrangers souhaitant acquérir la nationalité française. En outre, la citoyenneté européenne invite à repenser la question : les étrangers communautaires sont à la fois électeurs et éligibles, témoignant qu'il y a bien un écart entre "être citoyen" et "être national"...

On nous objectera l'argument de réciprocité : les Allemands peuvent voter en France car les Français peuvent voter en Allemagne... Mais il est juridiquement intenable : la France devrait-elle soumettre les Texans à la peine de mort au prétexte que les Français peuvent être condamnés à mort au Texas ?

Depuis le siècle des Lumières, la France constituait le phare de l'Europe, le centre des innovations en matière de démocratie. Dans sa Constitution de 1793, la citoyenneté était reconnue à tout étranger domicilié en France depuis une année "qui y vit de son travail ou est jugé avoir bien mérité de l'humanité".

Aujourd'hui, notre pays peine à suivre les progrès initiés par les autres Européens : la Belgique, le Danemark, le Luxembourg, les Pays-Bas, la Suède, l'Espagne ont déjà accordé ce droit...

L'une des critiques au vote pour tous est qu'il y aurait plus urgent au vu de la crise socio-économique, comme si la réforme devait être réservée aux périodes de prospérité. Nous estimons que c'est prendre le problème par le mauvais bout : au moment où les économistes tâtonnent pour trouver les solutions de la reprise, l'amélioration de notre vivre-ensemble ne constituerait-elle pas la condition de notre redressement collectif ?

Par ailleurs, quand la solidarité est exigée de tous, la participation à la vie publique – au moins au niveau de la commune – peut difficilement être réservée aux seuls nationaux...

L'engagement 50 du candidat Hollande ne doit pas seulement engager les citoyens qui ont voulu y croire. Nous en avons eu la démonstration lors des débats au sujet du mariage pour tous : le volontarisme et la pugnacité peuvent venir à bout des résistances !

Rappelons à tous ceux qui s'opposent à cette évolution que faire progresser l'égalité des droits n'a historiquement jamais pénalisé quiconque. Au contraire, la correction d'une injustice faite à une partie du peuple a toujours renforcé l'harmonie de l'ensemble du corps social.

Jeanne Moreau (comédienne) et François Durpaire (historien, membre du collectif Droit de vote 2014)

Ont également signés cette tribune : Steevy Gustave, militant associatif ; Sihem Souid, chargé de mission au ministère de la justice

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

185

Re: Catalogue (non exhaustif) des promesses non tenues de Hollande

Haha ! Ils sont géniaux quand même. Moscovici avait dit : pas de nouvel impôt en 2014. Certes, il avait raison, il n'y aura pas de nouvel impôt. Il y aura juste une augmentation des impôts qui existent déjà.

Le Figaro a écrit:

Les impôts vont battre tous les records en 2014

VIDÉO - Le gouvernement a décidé d'augmenter de 10 milliards supplémentaires les impôts et cotisations payés par les ménages et les entreprises.

En 2014, les ménages et entreprises vont, une nouvelle fois, être mis à contribution pour redresser les comptes publics. Le gouvernement veut en effet augmenter de 10 milliards supplémentaires l'an prochain les prélèvements obligatoires, c'est-à-dire l'ensemble des impôts, des taxes, des cotisations sociales et de la CSG-CRDS. C'est ce qui ressort du programme de stabilité 2013-2017, un document retraçant l'évolution des finances publiques qui sera envoyé en fin de mois par Paris à Bruxelles et dont les grandes lignes ont été dévoilées lundi par Les Échos.

Les contribuables qui avaient pu croire au discours du gouvernement sur l'absence de hausse d'impôt dans les années à venir ont de quoi être déçus et... assommés. Car les 10 milliards d'euros de 2014 viennent après les 20 milliards de prélèvements supplémentaires de 2012 et les 24 milliards de 2013.

Pour faire passer la pilule, l'exécutif explique que les ménages seront relativement épargnés. «Il n'y aura pas d'autres impôts en 2014 sur les ménages que l'augmentation annoncée de la TVA», a assuré le ministre de l'Économie, Pierre Moscovici, lundi sur France Inter. Au 1er janvier prochain, le taux intermédiaire de TVA doit passer de 7 % à 10 %, le taux normal de 19,6 % à 20 % et le taux réduit de 5,5 % à 5 %. Ces propos de Pierre Moscovici sont dans la droite ligne de ceux tenus par François Hollande lors de son intervention télévisée du 28 mars.

Éviter une dérive des comptes publics

Mais dans ce message, chaque mot est à prendre au sens littéral. Une augmentation de cotisations sociales ou CSG-CRDS et un rabot sur les niches fiscales et sociales ne sont pas à strictement parler des hausses d'impôt. Le gouvernement ne s'interdit donc pas de recourir à ce type d'armes pour les ménages, bien au contraire. Surtout, il se garde bien de promettre quoi que ce soit aux entreprises. De fait, ces dernières devraient être grandement sollicitées.

Plusieurs raisons expliquent que le gouvernement ait dû revenir sur sa promesse de stabilité fiscale. La première tient du colmatage. À l'automne dernier, la majorité pensait que le cap le plus difficile à passer en matière de déficit serait celui de 2013. Elle a donc voté nombre de mesures qui soit remplissent les caisses uniquement en 2013 et pas après (taxation des assureurs), soit sont moins rentables en 2014 (niche Copé). Pour combler cette fuite, et donc simplement maintenir les prélèvements obligatoires au même niveau en 2014, le gouvernement a annoncé dès février qu'il fallait trouver 5,6 milliards d'euros. Et ce en ciblant les entreprises. Mais depuis lors, les perspectives se sont encore dégradées. Tant et si bien que l'exécutif vient de décider de recourir à de véritables hausses d'impôts et de cotisations pour éviter de voir trop dériver les comptes. Afin de ramener le déficit public de 3,7 % en 2013 à 2,9 % en 2014, le taux des prélèvements obligatoires passerait ainsi, d'après le programme de stabilité, de 46,3 % de la richesse nationale en 2013 à 46,5 % en 2014. Ce qui se traduit par une augmentation de 4 à 6 milliards d'euros de ces prélèvements. La facture totale, pour les ménages et les entreprises, s'élève donc à une dizaine de milliards (5,6 milliards de rattrapage, 4 à 6 milliards de vraies hausses).

On est bien loin de l'esprit du pacte de compétitivité de novembre dernier. Un pacte qui implique, pour 2014, 10 milliards de baisse d'impôt sur les sociétés et 6 milliards de relèvement de TVA. Dit autrement, le gouvernement est aujourd'hui en train de reprendre d'une main ce qui il avait donné de l'autre il y a quelques mois. Au risque de casser la croissance. Jamais les prélèvements obligatoires n'ont atteint de tels niveaux en France. En 1999, lors de la précédente surchauffe fiscale, ils ne représentaient que 44,9 % du PIB.

Le gouvernement aurait pu agir autrement, en sabrant dans la dépense publique. Il a décidé de se contenter de limiter sa progression… comme l'avait fait le gouvernement Fillon avant lui. La France n'a toujours pas fait sa révolution budgétaire.

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

Re: Catalogue (non exhaustif) des promesses non tenues de Hollande

Toujours rien sur le CV anonyme et le vote des étrangers semble bel et bien enterré. Je le souhaite, c'est peut-être une simple temporisation en attendant de relancer ces projets égalitaires, grâce à l'élan fédérateur que va impulser sa première étape: l'adoption définitive du mariage pour tous. Rendez-vous dans un mois?

Première, deuxième, dixième génération!
on est tous des enfants d'immigrés!
toutes et tous descendants de réfugiés!

j'emmerde, j'emmerde j'emmerde le fhaine!

Re: Catalogue (non exhaustif) des promesses non tenues de Hollande

Au cas où tu ne le saurai pas, le "CV anonyme" a eu des résultats pour le moins peu favorables à ceux auxquels il était censé être source de bénéfices. Aucune raison donc de le mettre en pratique.

Quant au vote pour les étrangers, ça m'a tout l'air d’être une promesse qui sera rapidement passée aux oubliettes.

Re: Catalogue (non exhaustif) des promesses non tenues de Hollande

http://www.luipresident.fr/

Re: Catalogue (non exhaustif) des promesses non tenues de Hollande

Le droit de vote pour les étrangers a encore été repoussé aux calendes grecques. Incompréhensible alors que le gouvernement pouvait le faire adopter dans la foulée du mariage homo, en bénéficiant de l'effet rassembleur de ces deux réformes pour redorer le moral des français.

http://img203.imageshack.us/img203/6555/573932frenchoppositionp.jpg

Last edited by antifaf (19-05-2013 05:19:31)

Première, deuxième, dixième génération!
on est tous des enfants d'immigrés!
toutes et tous descendants de réfugiés!

j'emmerde, j'emmerde j'emmerde le fhaine!

190

Re: Catalogue (non exhaustif) des promesses non tenues de Hollande

antifaf a écrit:

en bénéficiant de l'effet rassembleur de ces deux réformes pour redorer le moral des français.

Antifaf est définitivement un extraterrestre venu d'une planète très lointaine. Bienvenue à toi, ô étranger. Je mets ta méconnaissance des mœurs terriennes sur le compte de ton atterrissage récent sur notre planète.

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

191

Re: Catalogue (non exhaustif) des promesses non tenues de Hollande

J'actualise ce thread avec des petites promesses non tenues de Pépère :

Libération a écrit:

Les déclarations de patrimoine des parlementaires seront consultables, mais non publiables

C'est ce que prévoit un compromis négocié entre les députés PS et le gouvernement, révélé par les Echos.

Les députés PS devraient décider, avec l’accord du gouvernement, que les déclarations de patrimoine des parlementaires ne soient pas publiées, mais puissent être consultées par tout citoyen qui en ferait la demande, selon des sources concordantes, confirmant une information publiée lundi dans Les Échos.

Le chef de file des députés socialistes à l’Assemblée, Bruno Le Roux, leur présentera mardi cet amendement au projet de loi sur la transparence qui sera débattu le même jour en commission des Lois et la semaine prochaine dans l’hémicycle, a-t-il indiqué à l’AFP. Le président de la commission, Jean-Jacques Urvoas (PS), a précisé pour sa part qu’il devait déposer cet amendement dans l’après-midi de lundi.

Selon ce texte, les déclarations seront disponibles en préfecture, et tout électeur pourra demander à les consulter, à condition de s’engager à ne pas les divulguer. En revanche, il pourra saisir la future Haute autorité chargée de contrôler ces déclarations s’il soupçonne que l’une d’entre elles est mensongère ou inexacte.

Après les aveux et la mise en examen de Jérôme Cahuzac pour blanchiment de fraude fiscale, début avril, François Hollande avait annoncé que seraient rendues publiques les déclarations de patrimoine des parlementaires, ainsi que de certains élus, comme les maires des grandes villes. C’est ce que prévoit dans sa version actuelle le projet de loi.

Mais cette annonce, conjuguée avec la publication immédiate du patrimoine des ministres, avait suscité un tollé de protestations de la part de députés et sénateurs, relayées notamment par le président de l’Assemblée nationale, Claude Bartolone (PS), qui s’insurgeaient contre «le voyeurisme».

«Le plus important est que la Haute autorité contrôle la véracité des déclarations, avec tous les concours possibles, en particulier de l’administration fiscale», selon Bruno Le Roux. «La publicité est un engagement du président de la République, qui a aussi souligné qu’elle devait s’accompagner du respect de la vie privée», a-t-il ajouté, estimant que l’amendement permet de concilier ces deux objectifs.

Jean-Jacques Urvoas va aussi déposer un amendement supprimant, dans sa formulation actuelle, une disposition du projet de loi, selon laquelle «l’exercice d’une fonction de conseil est incompatible avec le mandat de député». «Je suis d’accord avec la philosophie, qui vise les avocats d’affaires, mais juridiquement, on ne sait pas ce que recouvre exactement la notion de conseil. Il faut la réécrire», a-t-il expliqué à l’AFP.

Selon Europe 1, le gouvernement renoncerait à interdire de nouveaux métiers aux parlementaires, en dehors des actuelles incompatibilités (les fonctionnaires doivent ainsi actuellement se mettre en disponibilité), se contentant de plafonner le cumul des rémunérations.

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

192

Re: Catalogue (non exhaustif) des promesses non tenues de Hollande

Flanby en mars 2013 a écrit:

Pour 2014, en dehors notamment des hausses de TVA déjà annoncées, il n'y aura aucune autre augmentation d'impôts.

http://lci.tf1.fr/economie/conjoncture/ … 06089.html

Moscovici en juillet 2013 : http://www.liberation.fr/economie/2013/ … ots_916642

Cela leur arrive-t-il de ne pas mentir et/ou de ne pas se contredire dans ce gouvernement ?

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

Re: Catalogue (non exhaustif) des promesses non tenues de Hollande

Comme ces hausses de prélèvements obligatoires sont liés au retour (ou non) de la croissance, on peut dire que cette nouvelle est plutôt encourageante pour les porte-monnaie.

Nouvel Obs a écrit:

La BdF relève sa prévision de croissance du 2e trimestre à 0,2%

http://tempsreel.nouvelobs.com/topnews/ … a-0-2.html

Quant à Moscovici, ses déclarations n'atteindront jamais le pic du ridicule: "je serai le président du pouvoir d'achat", "le droit à la retraite à 60 ans doit demeurer", "je ferai interdire les parachutes dorés dès 2007" (19 avril), "je promets le plein emploi en 2012" (16 avril 2007), etc. et tout cela expliqué par le champion d'un parti, qu'il vient de mettre en faillite. (Hors sujet refermé)

194

Re: Catalogue (non exhaustif) des promesses non tenues de Hollande

Tiens FDL, encore une pour toi :

Le Figaro a écrit:

Allocution du 14 Juillet : Hollande depuis l'Élysée malgré sa promesse

Le président de la République accordera dimanche un entretien télévisé aux journaux de 13 heures de TF1 et France 2.

Ce n'était donc qu'un vœu pieux. Malgré sa promesse, c'est bien depuis le Palais de l'Élysée que François Hollande accordera un entretien à TF1 et à France 2, le dimanche 14 juillet à 13 heures. L'interview sera réalisée en direct après le défilé militaire.

Le 18 avril 2012, le candidat Hollande avait pourtant prévenu: «Je ne ferai pas d'émission en direct de l'Élysée si les Français me donnent le mandat d'être leur président. Je considère que les journaux existent. Et que vous pouvez inviter un président sans qu'il soit considéré qu'il est dans une forme de déchéance quand il s'adresse non pas de l'Élysée mais des studios de télévision.»

(...)

(L'article en entier.)

"Moult a appris qui bien connut ahan"

195

Re: Catalogue (non exhaustif) des promesses non tenues de Hollande

Ah oui haha ! J'avais oublié cette promesse. Il faut dire qu'il y en a tellement qu'il ne tient pas. :D

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

196

Re: Catalogue (non exhaustif) des promesses non tenues de Hollande

Ceci :

Le Figaro - AFP a écrit:

Les chefs de la majorité invités à dîner à l'Elysée lundi

Le président François Hollande recevra lundi soir, pour la première fois, les chefs de partis de la majorité dans le cadre d'un dîner à l'Élysée. Le premier secrétaire du PS, Harlem Désir, Pascal Durand, secrétaire national d'Europe Écologie-Les Verts (EELV), Jean-Michel Baylet, président du Parti radical de gauche (PRG), Jean-Luc Laurent, président du Mouvement républicain et citoyen (MRC), et Robert Hue, président du Mouvement unitaire progressiste (MUP), ont été conviés à 20H30 par le président de la République.

L'idée est notamment de faire le point sur l'année écoulée, de préparer les dossiers de la rentrée et de se pencher sur les élections municipales de 2014. Le principe de cette rencontre avait été décidé "il y a quelques semaines". Elle pourrait désormais avoir lieu chaque année, a-t-on aussi indiqué. Depuis plusieurs mois, François Hollande reçoit déjà régulièrement des parlementaires de sa majorité. En arrivant au pouvoir, il avait pourtant assuré qu'à la différence de son prédécesseur Nicolas Sarkozy, il n'organiserait pas de réunion de sa majorité à l'Élysée.

"Il est arrivé au chef de l'État de recevoir les chefs d'autres partis que ceux de la majorité pour les consulter, les entendre. Tout cela me paraît bien normal, bien naturel", avait affirmé récemment la porte-parole du gouvernement Najat Vallaud-Belkacem interrogée sur l'hypothèse de cette rencontre.

s'ajoute à cela : http://www.huffingtonpost.fr/2013/04/24 … 45176.html

Hollande menteur est devenu un pléonasme.

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

Re: Catalogue (non exhaustif) des promesses non tenues de Hollande

FDL a écrit:

Hollande menteur est devenu un pléonasme.

Allons, allons, homme politique menteur est un pléonasme.

It ain’t what you don’t know that gets you into trouble. It’s what you know for sure that just ain’t so.

"Un terroriste ne mérite pas de mourir. Il mérite de vivre l'enfer. A perpétuité. Et seule la déchéance de la nationalité le permet." Greg

198

Re: Catalogue (non exhaustif) des promesses non tenues de Hollande

Certes, le modèle indépassable en la matière étant Chirac. Mais bon, il y a des politiques qui ont l'élégance de faire en sorte que ça ne se voie pas trop. ;)

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

199

Re: Catalogue (non exhaustif) des promesses non tenues de Hollande

Un jour, fort lointain, Hollande a écrit:

Moi président de la République, j'essaierai d'avoir de la hauteur de vue, pour fixer les grandes orientations, les grandes impulsions, mais en même temps je ne m'occuperai pas de tout, et j'aurai toujours le souci de la proximité avec les Français.

Libération a écrit:

Taxe à 75% : Hollande va rencontrer les dirigeants du foot français

Les clubs français s'élèvent contre le projet de loi de finances 2014 qui prévoit de taxer les entreprises lorsqu’elles versent des salaires de plus d’un million d’euros.

Le Président de la République, François Hollande, «rencontrera, la semaine prochaine, les dirigeants du football professionnel français», a annoncé mercredi la Fédération française de football, alors que les clubs sont exaspérés par la taxe à 75%. Cette rencontre «à la demande du président de la Fédération Française de Football», Noël Le Graët, aura «pour finalité d’analyser la situation économique du secteur et d’échanger sur des pistes de travail prioritaires pour l’avenir du football français», précise le communiqué.

Les députés ont voté vendredi dernier la nouvelle mouture de la «taxe à 75%» pour les très hautes rémunérations, une mesure décriée par les clubs de football professionnel (L1 et L2) en France. Pour Jean-Pierre Louvel, président de l’Union des clubs professionnels de foot (UCPF), cette rencontre avec le chef de l'Etat est une «bonne nouvelle en soi» mais elle «ne préjuge» toutefois «en rien de la finalité».  «Nous dirons au Président de la République qu’avec cette taxation à 75%, les catastrophes seront beaucoup plus importantes que l’image que l’on en a, que les catastrophes seront économiques et sociales», a poursuivi le patron des clubs pros français.

L’annonce de la rencontre entre le Président Hollande et les dirigeants du foot pro survient la veille d’une assemblée générale extraordinaire de l’Union des clubs professionnels de foot (UCPF), programmée jeudi à Paris, pour protester contre cette taxation. Cette AG avait pour but «d’informer les clubs des différents scénarios envisagés» contre «cette taxation qui a une incidence négative pour l’ensemble du monde du football», avait expliqué la semaine dernière à l’AFP Jean-Pierre Louvel, président de l’UCPF et du club du Havre (L2).

Une rumeur de grève des clubs pros, pour ce week-end en L1 et L2, après l’AG de l’UCPF, avait même flotté dans l’air la semaine dernière. Mais cette extrémité, qui serait fortement impopulaire, n’avait pas été confirmée. L’idée d’un mouvement de protestation doit être envisagée «plus comme un cri d’alarme que comme une menace», avait clarifié la semaine dernière Jean-Michel Aulas, président de Lyon et personnage influent du foot français.

On n'a pas un ministre des Sports ? Je dois avouer que je n'ai même pas retenu son nom. Je crois que c'est une femme.

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

200

Re: Catalogue (non exhaustif) des promesses non tenues de Hollande

Le Point a écrit:

Encore plus de conseillers dans les ministères !

Les cabinets ministériels continuent leur inflation de personnels. En dépit de promesses déjà anciennes des gouvernements. Une hausse de 10 % en un an !

La parution de la 27e édition du Guide du pouvoir (éditions du Pouvoir) permet de débusquer un mensonge supplémentaire de l'exécutif. Bien que les restrictions budgétaires soient le mot d'ordre dans les ministères, cette tendance n'est pas encore très visible au sein des cabinets ministériels. Le nombre de conseillers s'élevait à 616 en 2012 et il atteint à 677 au bouclage de l'ouvrage (200 nouveaux membres de cabinets contre seulement 139 départs). Depuis 2009, les gouvernements successifs (François Fillon puis Jean-Marc Ayrault) font du nombre de membres attachés aux cabinets des ministres un véritable argument politique, financier, budgétaire, voire idéologique. Mais, une fois de plus, des paroles aux actes, il y a un océan...

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)