Topic: Réponse a tt ceux qui essayent de préparer un entretien a science po

lettre de motivation, preparation aux oraux, tt y est, j espere ke ce sera utile !! roll

http://etudiant.aujourdhui.fr/etudiant/ … ation.html

Réussir votre entretien d'admission à une Ecole, un Master, un BTS...
Comment préparer et réussir son entretien d'école, entretien pour une formation sélective : sourire, dynamisme et motivation !

Pour certains Masters ou BTS très sélectifs, mais aussi les grandes écoles de commerce ou d'ingénieurs... la sélection est rude, les établissements ne prennent que peu de candidats. Après l'acceptation de votre dossier, vous devez encore convaincre via un entretien individuel et parfois aussi via un des entretiens de groupe, en montrant votre envie, motivation, capacité à travailler en groupe... L'entrée dans une formation sélective se prépare, vous aurez à prouver de votre dynamisme à l'oral !

Les questions d'un entretien d'école, master, BTS...
Dans le fond, l'entretien est là pour constater votre envie d'intégrer la formation, et le jury sera là pour juger votre motivation mais au passage votre capacité de réflexion, votre relationnel et votre culture générale ! Vous devrez répondre avec envie et force à la question : "Pourquoi avez vous postulé à cette formation ?" (comme une lettre de motivation pour un job).
Vous devrez parler de vous : de votre parcours, de vos envies futurs, de vos projets ou pistes de carrière... "Vers quels métiers souhaitez vous vous diriger ?"... entrainez-vous à parler de vous !
Dans la pratique : toutes les questions peuvent fuser dans tous les sens selon la formation visée, renseignez-vous auprès d'anciens élèves sur les habitudes du jury et les questions posées (mini exercices de réflexion, exposé avec problématique à préparer, questions sur l'actualité...).
Beaucoup d'écoles proposent sur leur site, et même sur des applicationss martphone des contenus adaptés pour vous préparer aux oraux... Consultez ici les sites et applications des écoles pour vous aider à préparer vos oraux.

Dans la forme, vous devrez avoir la grâce et le style d'un présentateur télé, souriant et dynamique. Voici les éléments essentiels sur lesquels s'entrainer pour vous montrer sûr de vous et mature dans votre décision d'intégrer la formation.

Une chose importante à savoir : les recruteurs et jurés ont souvent vu d'autres candidats avant vous, et comme tout le monde ils se fatiguent à la longue ! Vous devez donc les marquer dans votre attitude, dans votre manière d'aborder l'entretien. La préparation est primordiale.

Style vestimentaire : classique mais pourquoi pas stylé
Tout d'abord adaptez votre tenue vestimentaire, c'est à dire faire preuve de respect et s'adapter au profil que recherche le recruteur (le costard cravate ou tailleur est de rigueur... évitez les couleurs flashy ou casques d'écouteur). Pour les femmes, trop de bijoux, tue le bijou. Adoptez un style sobre, et les bagues avec lesquelles vous pouvez jouer pendant l'entretien, qui peuvent provoquer du bruit.
Mais avant tout vous devez rester vous même ! Vous n'allez pas jouer un personnage, ne vous forcez pas si vous le ne sentez pas, il vaut mieux assumer votre style que d'en créer un niveau !

Attitude : dynamique, motivé... à l'écoute
Adoptez une position qui vous permet d'avoir la possibilité de bouger vos bras : inspirez vous du journal de 20h où le présentateur bouge sa tête, ses bras pour mieux capter l'attention... regardez avec attention leur attitude, leur gestuelle.
Etre « visuellement » dynamique, vous permet d'attirer l'attention des recruteurs. Une personne statique, démontrera peu de motivation, et de créativité. Pour éviter de trembler vous pouvez adopter une attitude bien droite et positionner votre chaise proche du bureau, même si cela paraît être une position raide, au moins vous ne finirez pas affaler dans votre chaise après 15 minutes d'entretien. Cette position vous permet d'empêcher des tremblements excessifs en provoquant du bruit, qui peut agacer votre recruteur.



Présentation : claire et organisée
En quelques mots, vous devrez vous présenter : votre parcours, vos envies, votre personnalité.. à vous de prendre la parole en insistant particulièrement sur vos expériences personnelles marquantes qui vous ont amenés jusqu'ici, vos choix d'orientation. Organisez vos idées soit par thématique, soit par chronologie, mais il faut un fil directeur pour que votre histoire soit facilement compréhensible par le jury. Exercez vous devant un ami, un proche pour tester la clarté de vos propos.

Un discours convainquant : regard, politesse et sourire
La politesse et le sourire sont 2 atouts essentiels pour séduire un interlocuteur et le mettre dans de bonnes conditions pour vous écouter et apprécier. Faites preuve d’humilité, par exemple, vous devez faire en sorte de convaincre aussi par vos compétences et pas seulement sur la renommée des entreprises où vous avez pu mettre les pieds. De même, regardez toujours tous les recruteurs ou jurés lorsque vous parlez, ce n'est pas parce que l'un d'entre eux vous pose une question, que vous êtes forcé de ne répondre qu'à lui. Soyez déterminé dans votre attitude, et souriant dans la forme... plus vous allez sourire et plus votre message passera facilement et votre image sera bonne.

Originalité et créativité
Soyez original pendant votre présentation, bien entendu pas besoin de faire un spectacle, mais une pointe d'humour peut toujours marquer la différence dans un entretien, et montrera que même les entretiens ne vous font pas peur. Rythmez aussi votre voix, quitte à surjouer un peu, en insistant sur les éléments importants de votre profil, en appuyant sur certains mots, accélérez, ralentissez pour ne pas avoir un ton monocorde... chiant à souhait en clair.

Derniers conseils : prévoyez de quoi boire, manger légèrement. L'attente peut être longue mais au moins vous pourrez vous informer sur le style du jury en arrivant sur place.

Paroles de recruteur
« Le candidat n'est pas non plus obligé de faire un numéro de claquettes »
Jean-Guy Bernard, directeur de l'EM Normandie
« L'important dans le travail, ce n'est pas le travail mais la relation au travail »
Jean Audouard, directeur de l'ESCE