Topic: Prix Nobel d'Economie

Kydland et Prescott prix nobel.

Re: Prix Nobel d'Economie

.

Last edited by kimmy (15-10-2009 15:37:20)

Re: Prix Nobel d'Economie

.

Last edited by kimmy (15-10-2009 15:37:06)

Re: Prix Nobel d'Economie

.

Last edited by kimmy (15-10-2009 15:36:50)

Re: Prix Nobel d'Economie

Oui ?!

It ain’t what you don’t know that gets you into trouble. It’s what you know for sure that just ain’t so.

"Un terroriste ne mérite pas de mourir. Il mérite de vivre l'enfer. A perpétuité. Et seule la déchéance de la nationalité le permet." Greg

Re: Prix Nobel d'Economie

--

Last edited by RPC (03-03-2011 04:22:04)

Mettre la Chine au pas, ne serait-ce pas mettre le feu à l'Annam ?

7

Re: Prix Nobel d'Economie

kimmy a écrit:

Et comment t'as fait pour changer le titre, mettre que c'est toi qui a lancé cette discussion, et t'être mis en 1er??
y a du modo ds le coin?

Haha ! Flo n'y est pour rien, c'est moi qui ai fusionné ton thread avec le sien.

Re: Prix Nobel d'Economie

--

Last edited by RPC (03-03-2011 04:22:36)

Mettre la Chine au pas, ne serait-ce pas mettre le feu à l'Annam ?

9

Re: Prix Nobel d'Economie

Le "prix Nobel" en économie n'existe pas. Et heureusement d'ailleurs, car ce serait une faute de goût et de raisonnement que d'attribuer un prix à cette science qui n'en est pas une. Il s'agit "simplement" du "Prix de la Banque de Suède en sciences économiques en mémoire d'Alfred Nobel".

N'oublions pas que deux anciens lauréats de ce prix, M. Scholes et R. Merton (fondateurs de la pseudo-science dénommée "mathématiques financières" - d'où sortent les techniques de titrisation des actifs qui ont été à l'origine de la conception des subprimes - et associés chez LTCM) ont failli nous faire connaître, dès 1998, la crise que nous connaissons aujourd'hui avec la faillite de leur fond spéculatif.

Re: Prix Nobel d'Economie

Hussard nl a écrit:

Le "prix Nobel" en économie n'existe pas.

On se fout un peu de savoir si M. Nobel l'a créé ou que ce soit le Prix de la Banque de Suède en sciences économiques en mémoire d'Alfred Nobel.

Et heureusement d'ailleurs, car ce serait une faute de goût et de raisonnement que d'attribuer un prix à cette science qui n'en est pas une.

Ça en est une, il n'y a pas que les sciences dures dans la vie.

Il s'agit "simplement" du "Prix de la Banque de Suède en sciences économiques en mémoire d'Alfred Nobel".

Cf plus haut.

N'oublions pas que deux anciens lauréats de ce prix, M. Scholes et R. Merton (fondateurs de la pseudo-science dénommée "mathématiques financières" - d'où sortent les techniques de titrisation des actifs qui ont été à l'origine de la conception des subprimes - et associés chez LTCM) ont failli nous faire connaître, dès 1998, la crise que nous connaissons aujourd'hui avec la faillite de leur fond spéculatif.

Truisme.

Last edited by Le Pétauriste (12-10-2009 20:46:38)

11

Re: Prix Nobel d'Economie

.

12

Re: Prix Nobel d'Economie

-

Last edited by RPC (14-10-2009 21:41:53)

Mettre la Chine au pas, ne serait-ce pas mettre le feu à l'Annam ?

Re: Prix Nobel d'Economie

Hussard nl a écrit:

Tu as raison... et bientôt un Nobel en "Sciences politiques" ?

Ah, ça, ce n'est pas mon problème, et je m'en fous un peu. Tu as dit que l'économie n'était pas une science, ce qui est faux.


Haut niveau d'argumentation. Le reste se passe de commentaire.

J'aime bien la dernière phrase, relis, tu verras que je n'ai rien dit de plus donc évidemment quand il n'y a rien, ça se passe de commentaire. Sinon, oui, tu as fait un truisme, tu critiques le "Prix de la Banque de Suède en sciences économiques en mémoire d'Alfred Nobel" (soyons pompeux) sous prétexte qu'il a récompensé deux personnes (nobelisés en 1997) qui ont une responsabilité dans la crise des subprimes de par leurs écrits.

Edit : En fait, +1 au message de RPC. /fin edit.

Last edited by Le Pétauriste (12-10-2009 20:57:30)

14

Re: Prix Nobel d'Economie

.

Bob4 was there

15

Re: Prix Nobel d'Economie

Le Pétauriste a écrit:

J'aime bien la dernière phrase, relis, tu verras que je n'ai rien dit de plus donc évidemment quand il n'y a rien, ça se passe de commentaire. Sinon, oui, tu as fait un truisme, tu critiques le "Prix de la Banque de Suède en sciences économiques en mémoire d'Alfred Nobel" (soyons pompeux) sous prétexte qu'il a récompensé deux personnes (nobelisés en 1997) qui ont une responsabilité dans la crise des subprimes de par leurs écrits

Cf. mon message précédent quant aux raisons de ma critique.

Re: Prix Nobel d'Economie

Hussard nl a écrit:

Les pèlerins défendent leur chapelle ! Concernant le fait que les mathématiques n'aient pas de Nobel, il y a une petite anecdote à ce sujet (présente sur Wikipedia). J'y accorde peu de foi, mais il est effectivement étrange que cette science ne soit pas "nobélisable".

Et tu as raison de n'y accorder que peu de foi parce que c'est faux. ;°) (cf Lars Garding et Lars Hörmander, «Why Is There No Nobel Prize in Mathematics?», Mathematical Intelligencer 7:3, 1985).

A mon sens l'économie n'est - la plupart du temps - qu'un habillage scientifique d'idéologies politiques que l'on peut ensuite mettre en pratique à l'aide d'un discours faussement apolitique et grossièrement technique.

[modification de cette phrase pour éviter les ambigüités] Je pense que tu dois considérer l'économie que selon sa "mathématisation" alors que ce n'est pas que ça [/modification du message].

Cf. mon message précédent quant aux raisons de ma critique.

Ok, que tu critiques les "mathématiques financières", soit, mais pourquoi dire ça suite à une critique du "prix d'économie de la banque de Suède blabla" et de l'économie en général ?

Last edited by Le Pétauriste (12-10-2009 21:39:21)

17

Re: Prix Nobel d'Economie

-

Last edited by RPC (14-10-2009 21:41:34)

Mettre la Chine au pas, ne serait-ce pas mettre le feu à l'Annam ?

18

Re: Prix Nobel d'Economie

.

Bob4 was there

19

Re: Prix Nobel d'Economie

-

Last edited by RPC (14-10-2009 12:14:22)

Mettre la Chine au pas, ne serait-ce pas mettre le feu à l'Annam ?

Re: Prix Nobel d'Economie

Un réflexe de matheux. Mais bon, c'est juste mon avis et ça n'engage évidemment que moi.

Ouais mais là, tu rentres justement dans le stéréotype de penser que tout ce qui n'est pas une science dure n'est pas une science.

Par ailleurs, l'utilisation des maths en physique, en chimie ne te gêne pas j'imagine ? Pourquoi ça poserait problème quand on les utilise pour les sciences humaines ?

21

Re: Prix Nobel d'Economie

.

Bob4 was there

22

Re: Prix Nobel d'Economie

-

Last edited by RPC (14-10-2009 12:14:36)

Mettre la Chine au pas, ne serait-ce pas mettre le feu à l'Annam ?

23

Re: Prix Nobel d'Economie

.

Bob4 was there

24

Re: Prix Nobel d'Economie

Lequel des deux va gicler sur l'autre en premier ?

25

Re: Prix Nobel d'Economie

Hééééé, et la cartomancie pourquoi elle a pas un prix Nobel, c'est pas la science des cartes pourtant ? La vieille bizarre du coin elle m'avait pourtant assuré que OUI c'était INFAILLIBLE, qu'elle avait même calculé l'élection de GW Bush et Obama avec ses cartes. :OOOOO


[quelqu'un qui tente désespérément de remplacer les blagues irremplaçables d'OZ qui manquent cruellement au forum]

26

Re: Prix Nobel d'Economie

Pfff pfff a écrit:

Lequel des deux va gicler sur l'autre en premier ?

Personne. Nous, RPC et moi même, sommes deux prix Nobel de la paix. smile

27

Re: Prix Nobel d'Economie

-

Last edited by RPC (14-10-2009 12:15:01)

Mettre la Chine au pas, ne serait-ce pas mettre le feu à l'Annam ?

28

Re: Prix Nobel d'Economie

RPC a écrit:

- Edit sur demande - FS

T'es complétement hallucinant de pédanterie. C'est pas la première fois, mais là, tu scores.
Dégonfle toi le melon et reviens nou svoir, hein?

Un passant qui ne fait que passer et que tu fais bien rigoler.

29

Re: Prix Nobel d'Economie

.

Bob4 was there

30

Re: Prix Nobel d'Economie

Y  a un débat, c'est bien, mais c'est creux, concrètement, quels sont les arguments des deux parties, pourquoi ce serait une science, pourquoi ce ne le serait pas, et surtout pourquoi ça ne mériterait pas un pseudo nobel au même titre que la paix ou la littérature?

Si on pouvait aller plus loin que la thèse sur le plus pédant des deux, ce serait pas mal..

31

Re: Prix Nobel d'Economie

--

Last edited by RPC (03-03-2011 04:25:26)

Mettre la Chine au pas, ne serait-ce pas mettre le feu à l'Annam ?

32

Re: Prix Nobel d'Economie

. (bob4 for ever)

Last edited by RPC (13-10-2009 21:36:31)

Mettre la Chine au pas, ne serait-ce pas mettre le feu à l'Annam ?

33

Re: Prix Nobel d'Economie

RPC a écrit:

J'espère n'avoir pas été trop long :-)

Non mais je me permets de te faire la remarque (parce que j'ai le même travers, la preuve) : il y a trop de parenthèses.

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

34

Re: Prix Nobel d'Economie

--

Last edited by RPC (03-03-2011 04:25:58)

Mettre la Chine au pas, ne serait-ce pas mettre le feu à l'Annam ?

35

Re: Prix Nobel d'Economie

RPC a écrit:
FDL a écrit:
RPC a écrit:

J'espère n'avoir pas été trop long :-)

Non mais je me permets de te faire la remarque (parce que j'ai le même travers, la preuve) : il y a trop de parenthèses.

Hum utiliser des - - ? Ou reformuler plus simplement.

Oui, par exemple. Ou reformuler en utilisant des virgules, points-virgules etc.
D'ailleurs, j'en profite pour lancer un appel solennel : réhabilitons l'usage du point-virgule qui, comme l'ibis chauve du Maroc, est en voie de disparition !

Re: Prix Nobel d'Economie

D'ailleurs, le comité de défense du point virgule a disparu d'Internet, c'est terrible.

Lolita, light of my life, fire of my loins. My sin, my soul. Lo-lee-ta: the tip of the tongue taking a trip of three steps down the palate to tap, at three, on the teeth. Lo. Lee. Ta

37

Re: Prix Nobel d'Economie

--

Last edited by RPC (03-03-2011 04:26:38)

Mettre la Chine au pas, ne serait-ce pas mettre le feu à l'Annam ?

38

Re: Prix Nobel d'Economie

Oui oui. Je remarque aussi que tu as utilisé deux points-virgules et ça, c'est bien !

Re: Prix Nobel d'Economie

barbez nl a écrit:
Y  a un débat, c'est bien, mais c'est creux, concrètement, quels sont les arguments des deux parties, pourquoi ce serait une science, pourquoi ce ne le serait pas, et surtout pourquoi ça ne mériterait pas un pseudo nobel au même titre que la paix ou la littérature?
Si on pouvait aller plus loin que la thèse sur le plus pédant des deux, ce serait pas mal..

Le but premier de la science économique est d'analyser la création des richesses et leur répartition dans la société. Aussi a-t-elle des enjeux concrets et donc politiques particulièrement importants –  rejoignant d'ailleurs sur ce point la sociologie par exemple. Selon moi, à cause de ces enjeux, de leur vécu social et des pressions dont ils font l'objet, les économistes ne peuvent pas prétendre à l'objectivité dans leur travaux.

Disant cela, je ne critique évidemment pas les outils mathématiques qui sont utilisés (régression linéaire, stat. non paramétrique, mathématiques actuarielles, analyse de données, ACP... - outils que j'utilise quotidiennement dans mon job). Non, je pense que la « neutralité axiologique » - concept, défini par Weber et s'appliquant aux chercheurs en sciences sociales et donc à l'économie, qui consiste à effectuer un travail libéré de tout jugement de valeur - leur est impossible.

Il manque donc à la science économique – encore une fois mon avis n'engage que moi - un des piliers sur lesquels repose toute science sérieuse (mathématiques, chimie, astronomie, médecine,...), à savoir l'objectivité (au sens kantien, c'est-à-dire valable pour tous et à toutes les époques). A ce titre, et logiquement à mon avis, la science économique n'intègre pas les domaines récompensés par un Nobel que sont la culture et les sciences. Le même raisonnement s'applique à la sociologie et aux sciences politiques. Et puis s'il s'agissait de récompenser uniquement un engagement, pourquoi ne donnerait-on pas un Nobel à Usain Bolt qui a explosé les pistes aux derniers JO ?

Cela étant, ça ne m'empêche de m'intéresser à l'économie en général et d'apprécier, par exemple, la théorie du chômage de Keynes ainsi que celles de Joseph Stiglitz sur les conséquences de l'information imparfaite et limitée et de la concurrence imparfaite qui ont invalidé la soit-disant efficience des marchés financiers. Marchés qui, comme nous l'avons vu durant cette crise, ont eu besoin de l'intervention des États. Les économistes libéraux en ont perdu leur cheveux (enfin pour ceux qui en avaient encore). Ainsi la théorie économico-politique « les marchés conduisent toujours à l'efficacité économique », depuis longtemps invalidée dans les milieux universitaires, vient d'être invalidé dans les faits. Tout comme celle de Mandeville (« les vices privés font la vertu publique ») vu que l'on s'oriente vers plus de régulation pour contrôler ces « vices privés ». Idem pour celle de l'OMC (« le libre échange accroît nécessairement le bien-être » aussi dénommée « le renard libre dans le poulailler libre »).

Et pour finir, je dirais que je pense que « l'économisme » des grandes institutions européennes et internationales est particulièrement dangereux pour nos démocraties. Sous couvert de scientificité elle dépossèdent les citoyens du contrôle de leur vie en rendant apolitiques des questions profondément politiques. D'ailleurs pour faire de « l'anti-économisme » (le terme est inapproprié, je sais) je dirais que le meilleur livre d'Adam Smith est son livre de philosophie « la théorie des sentiments moraux ».

Ah dernier point que j'oubliais : l'économie dit qu'elle traite l'efficacité économique et laisse les questions d'équité subjectives par définition) au domaine politique. Je pense aussi que l'efficacité est une question subjective (efficace à qui ? Efficace pour quoi ?) et qu'elle devrait incluse dans une notion plus large qui est celle d'utilité. Notion à définir démocratiquement, n'en déplaise à feu Pareto.

Ps : je suis en total accord avec le dernier post de RPC, mis à part le fait que j'ai apprécié la lecture de Freakonomics.
PPs : je viens de faire un sacré pavé ! J'ai moi-même la flemme de me relire...

Quand on post on raconte pas sa vie.

40

Re: Prix Nobel d'Economie

Quel débat ! Ce forum est très intéressant. Il oscille entre le sérieux et les attaques persos, pour mon plus grand plaisir. Miam !

Néanmoins, je me sens plus proche de la thèse de Lehussard : pas de Nobel pour l'économie.

41

Re: Prix Nobel d'Economie

--

Last edited by RPC (03-03-2011 04:30:21)

Mettre la Chine au pas, ne serait-ce pas mettre le feu à l'Annam ?

42

Re: Prix Nobel d'Economie

--

Last edited by RPC (03-03-2011 04:31:41)

Mettre la Chine au pas, ne serait-ce pas mettre le feu à l'Annam ?

43

Re: Prix Nobel d'Economie

L'économie est peut-être une science. Qu'importe. Ce qui est important, c'était que Nobel voulait récompenser des hommes qui ont apporté à l'humanité un bienfait.

Les vrais questions sont, dès lors : qu'apporte l'économie et les économiste aux hommes ? N'est-ce pas qu'un simple instrument pour des hommes politiques matérialistes ? L'économiste a-t-il déjà sauver l'humanité comme le médecin ou l'homme de paix (juriste, politique..) ? a-t-il découvert des principes ou des techniques ayant réellement amélioré la vie des hommes (comme le chimiste ou le physicien) ? Peut-il rendre les gens heureux comme l'écrivain ? Et, si oui, dans une même mesure ?

Re: Prix Nobel d'Economie

RPC a écrit:

(...)
Je pense donc, et j'espère l'avoir suffisamment développé, que l'économie est une science comme les autres et tout aussi véritable. Elle a ses écueils et ses bonimenteurs. Son principal problème au demeurant est justement de parvenir à filtrer les imposteurs des scientifiques, chose qu'il est certainement plus facile de réaliser en physique qu'en économie ; cela est dû à sa relative jeunesse, au manque de formation mathématique et scientifique des gens mais aussi parce-que par essence, elle traite de questions de société sur lesquelles chacun à son mot à dire... ce qui n'est pas forcément le cas en mécanique des fluides. (...)

Belle argumentation. J'ai du mal à l'admettre mais tu m'as convaincu. Je réalise qu'en fait ce que je critiquais c'était surtout les dérives (aux lourdes conséquences) de l'économie liées aux imposteurs - qui comme tu l'as dit ne sont en rien des scientifiques.

J'en profite pour demander à un modo d'effacer mes messages (11, 14, 18, 21, 23 et 29) et toutes les références à mon master. (J'étais intervenu en nolog) Merci smile

Quand on post on raconte pas sa vie.

45

Re: Prix Nobel d'Economie

--

Last edited by RPC (03-03-2011 04:32:23)

Mettre la Chine au pas, ne serait-ce pas mettre le feu à l'Annam ?

Re: Prix Nobel d'Economie

Je dévie un peu de votre concours de bites, mais les blogueurs polisci US touchent les leurs quand il s'agit d'évoquer ce nobel. Je ne connaissais pas la dame, quelques liens pour ceux que ça intéresse :

The Monkey Cage a écrit:

CONGRATULATIONS to Lin Ostrom... …the latest political scientist to win the Nobel Prize for Economics.

Here’s a sampling of links :

Alex Tabarrok has this review of Ostrom’s work.

Tyler Cowen sees this as a move toward making this Nobel about social science, not economics. He also has some great links.

Steve Levitt agrees on this trend in toward a social science Nobel, and kicks himself for not knowing who Ostrom was.

Paul Krugman on “institutional economics.”

Justin Fox collects a bunch of links.

Definitely see Henry’s post at Crooked Timber, which discusses Ostrom’s intellectual contribution and also notes her exceeding generosity as a mentor.

Last edited by Pierre-L (16-10-2009 03:19:54)

Please could you take this note, ram it up your hairy inbox and pin it to your fucking prostate.

47

Re: Prix Nobel d'Economie

Le prix Nobel d'économie a été attribué lundi aux Américains Oliver Williamson et Elinor Ostrom, la première femme récompensée, pour leur travaux séparés montrant que l'entreprise et les associations d'usagers sont parfois plus efficaces que le marché.

Leurs recherches sont particulièrement dans l'air du temps, en plein débat sur la meilleure organisation des marchés financiers et de l'économie mondiale mais aussi sur la protection de l'environnement et des ressources naturelles, un domaine essentiel d'étude d'Elinor Ostrom.

"Ils veulent comprendre des organisations qui ne sont pas des marchés (...) et ils montrent comment ces institutions résolvent les conflits", a salué Tore Ellingsen, membre du comité Nobel, lors de l'annonce du prix à la presse.

Ces récompenses confortent la chasse gardée américaine sur le Nobel d'économie, avec désormais 45 lauréats sur un total de 64 depuis sa première attribution en 1969.

Cette saison 2009 est également très américaine, avec 11 lauréats sur 13 venant des Etats-Unis, la sensation étant venue vendredi à Oslo du Nobel de la Paix attribué au président américain, Barack Obama.

Elinor Ostrom, de l'Université d'Indiana (centre), est récompensée par le comité "pour avoir démontré comment les biens communs peuvent être efficacement gérés par des associations d'usagers".

Elle a "remis en cause l'idée classique selon laquelle la propriété commune est mal gérée et doit être prise en main par les autorités publiques ou le marché", salue le comité, qui sacre pour la première fois une femme depuis sa première attribution en 1969.

En se fondant sur de nombreuses études sur la gestion par des groupes d'usagers des ressources en poissons, en élevage, sur les forêts ou les lacs, la lauréate américaine a montré que leur organisation était souvent meilleure que ne le croit la théorie économique, souligne le comité.

"Ma première réaction a été d'une grande, grande surprise et de reconnaissance. Etre choisie pour ce prix est un grand honneur et je suis toujours un peu sous le choc", a dit la lauréate, qui est plus considérée comme une experte en sciences politiques, par téléphone devant le comité et la presse.

La récompense de l'Américaine "va bien avec les problèmes actuels auxquels le monde fait face, sur la façon de gérer la surexploitation des océans, le réchauffement climatique et d'autres problèmes environnementaux qui sont liés au fait que trop de gens utilisent trop de ressources", a dit à l'AFP Timothy Van Zandt, professeur d'économie à l'INSEAD, près de Paris.

Oliver Williamson, né en 1932 et enseignant à l'université de Californie de Berkeley (ouest), a été récompensé pour "son analyse de la gouvernance économique, notamment les frontières de l'entreprise".

Sa théorie explique que l'entreprise s'est imposée comme modèle économique dominant, parce qu'elle facilite la gestion des conflits et réduit les coûts grâce à la hiérarchie, mieux que les marchés où dominent souvent les négociations et les désaccords.

L'inconvénient, souligné par la théorie de l'organisation de Williamson, est que l'autorité peut être abusée, observe le comité Nobel.

La question de l'organisation interne des entreprises et du bon fonctionnement des marchés a été projetée sur le devant de la scène par la crise économique, qui a relancé le débat sur la responsabilité, les rémunérations et la mesure de l'efficacité.

Ces questions sont par exemple au centre de la controverse sur les bonus des banquiers et des traders.

Officiellement dénommé "prix de la Banque de Suède en sciences économiques en mémoire d'Alfred Nobel", le Nobel d'économie est le seul à ne pas avoir été prévu dans le testament de l'industriel suédois.

Décerné depuis 1969 et financé par la banque centrale suédoise, il fonctionne néanmoins exactement comme les autres prix avec un comité et une dotation de 10 millions de couronnes (970.000 euros) à partager entre les lauréats.

Re: Prix Nobel d'Economie

lehussard a écrit:
RPC a écrit:

(...)
Je pense donc, et j'espère l'avoir suffisamment développé, que l'économie est une science comme les autres et tout aussi véritable. Elle a ses écueils et ses bonimenteurs. Son principal problème au demeurant est justement de parvenir à filtrer les imposteurs des scientifiques, chose qu'il est certainement plus facile de réaliser en physique qu'en économie ; cela est dû à sa relative jeunesse, au manque de formation mathématique et scientifique des gens mais aussi parce-que par essence, elle traite de questions de société sur lesquelles chacun à son mot à dire... ce qui n'est pas forcément le cas en mécanique des fluides. (...)

Belle argumentation. J'ai du mal à l'admettre mais tu m'as convaincu. Je réalise qu'en fait ce que je critiquais c'était surtout les dérives (aux lourdes conséquences) de l'économie liées aux imposteurs - qui comme tu l'as dit ne sont en rien des scientifiques.

J'en profite pour demander à un modo d'effacer mes messages (11, 14, 18, 21, 23 et 29) et toutes les références à mon master. (J'étais intervenu en nolog) Merci smile

Non, il ne faut pas éliminer tes messages car ils permettent de voir comment l'on parvient au vrai par la contradiction constructive.

"Sapere aude, aie le courage de te servir de ton propre entendement."(E. Kant)
"Le secret douloureux des Dieux et des Rois, c'est que les hommes sont libres" (Jupiter à Egisthe in Les Mouches de Sartre)

Re: Prix Nobel d'Economie

C'est beau

:'(

Lolita, light of my life, fire of my loins. My sin, my soul. Lo-lee-ta: the tip of the tongue taking a trip of three steps down the palate to tap, at three, on the teeth. Lo. Lee. Ta

Re: Prix Nobel d'Economie

RPC a écrit:

C'est la raison pour laquelle je trouve que Freakonomics n'est pas un bon livre, car quand bien même de nombreuses analyses sont loin d'être idiotes, il sort justement du paradigme scientifique que j'ai décrit tout à l'heure à savoir que les conclusions ne valent jamais que pour le modèle donné.

J'ai lu le livre et j'ai bien aimé, une question : quels sont les chapitres qui t'ont gêné ?

Last edited by Le Pétauriste (15-10-2009 16:26:05)