Topic: Lobby antiraciste ou communautariste ?

Également appelés entre autre les associations anti-racistes. Vous savez, ces associations "représentatives", qui luttent contre les vilains français racistes et les discriminations.
Elles prétendent ainsi contribuer à améliorer le "vivre ensemble", le "pacte républicain" etc etc, vous connaissez la chanson.
Parlons un peu de leur action.
Curieusement, les discriminations sont pour elles très unilatérales. En effet, seul le vilain blanc peut être raciste. Et les victimes ne peuvent être que noires ou arabes ! Enfin, pourquoi diable un asiatique ou un blanc serait victime de racisme ?
Elles qui sont si promptes à se saisir de la moindre affaire, où étaient elles quand par exemple, Azouz Begag, chantre de la diversitude au gouvernement Villepin (ministre délégué à la promotion de l’égalité des chances), qui lutte aussi contre les discriminations et le racisme, déclarait :

"Il faut traverser le périphérique, aller chez les indigènes, là-bas, les descendants de Vercingétorix… Il faut casser les portes, et si elles ne veulent pas s’ouvrir, il faut y aller aux forceps. Partout où la diversité n’existe pas, ça doit être comme une invasion de criquets… Partout, de manière à ce qu’on ne puisse plus revenir en arrière."
ou encore:
"Dans 10 ans, on sera entouré de Chinois, alors il faudra que l’on se serre les coudes, les Français, les Arabes et les Africains, afin de protéger notre identité."



D'ailleurs, la légitimité de cette Gestapo du "dérapage" comme ils disent (d'ailleurs, étant donné que l'on dérape par rapport à quelque chose, il serait intéressant de savoir quoi... leur pensée à eux ?) est plus que discutable.


Parlons de SOS Racisme par exemple.
L'étude de leurs comptes est très enrichissante.

http://www.journal-officiel.gouv.fr/pub … 122009.pdf
Entre autre :
Ministère de l’Education nationale : 80 000 €
Ministère de la jeunesse et des sports : 46 000€
Mairie de Paris : 40 000€
Conseil régional IDF : 35 000€
Conseil Développement CDVA : 30 000€
FASILD/ACSE : 348 000€
Pierre Bergé : 100000€

Comme vous le constaterez aisément, si ils sont présents sur la scène publique, c'est entièrement grâce aux perfusions étatiques. Le comble étant d'ailleurs qu'ils ne cherchent qu'à nuire aux français. En clair, les français les financent pour se faire tirer dessus.

Chose très intéressante aussi :
18600€ des cotisations des adhérents. La cotisation coûte 40euros. Ce qui fait donc une moyenne de 5 adhérents par départements. Pas franchement représentatif. Mais malgré ces 5 adhérents par départements, ils arrivent tout de même à vampiriser près d'1 million d'euros.

Autre anectode : vous n'êtes pas sans savoir qu'SOS Racisme était aux premières loges pour lapider Zemmour en place publique pour ses propos prétendumment atroces, "nauséabonds"©, qui nous rappellent les "heures les plus sombres de notre histoire"©...
Regardons les propos que tenait Dominique Sopo, président de SOS Racisme, il y a quelques années, dans un de ses livres, SOS Antiracisme.

“L’exemple du traitement de la surdélinquance des étrangers et des jeunes issus de l’immigration est ici éclairant. Longtemps nié en France, ce phénomène n’en était et n’en demeure pas moins réel.[…] Nier une évidence, c’est s’interdire d’en offrir une analyse.”

Curieux retournement de situation n'est ce pas ?


Aujourd'hui, ces lobbies prétendus anti racistes sont une police de la pensée défendant les intérêts des communautés issues des anciennes colonies, Mahgreb, Afrique de l'Ouest et Centrale notamment, et jouent à ce titre sur la flagellation et la culpabilisation post coloniale, ou encore de l'esclavage.

Pourtant, que disait Dominique Sopo dans ce même ouvrage ?
“Il existe en France, un antiracisme bien-pensant. Il est dangereux, car dévoyé. […] Il repose sur une relation viciée, dès le départ, entre d’”ex-colons” et d’”-ex-indigènes”. Il se nourrit principalement de cette culpabilité blanche. Il est une perpétuelle action de repentir. L’étranger ainsi canonisé, la béatitude peut suivre.” 4ème de couverture.
” Il faut souligner que dans la conception exotique de l’antiracisme, l’Etranger est privé de sa propre définition et d’une libre détermination. Il n’est plus un sujet agissant mai un objet de compassion. ” p 14
“Le discours victimaire occupe pourtant une place loin d’être négligeable chez ceux qui se réfèrent au discours antiraciste. Il l’occupe d’autant plus qu’il est adossé à une lecture marxisante de la société : d’un côté les oppresseurs, de l’autre les opprimés.” P 22
” Pour cela, les islamistes savaient pouvoir compter en Europe sur un allié de poids : la mauvaise conscience post coloniale. Le discours antiraciste fut alors dévoyé en prenant en compte cet élément majeur. Pour échapper à toutes critiques de leurs visées réactionnaires et de leurs stratégies d’influence, ces extrémistes entreprirent, en dénaturant profondément la philosophie et les mots de l’antiracisme, de dénoncer une “islamophobie” dont la moindre critique à leur égard aurait été le signe. ” p.78



Aujourd'hui, où est SOS Racisme pour dénoncer le racisme anti-blanc grandissant, ou encore le racisme anti-asiatique ?

Témoignage à ce titre très intéressant : http://yahoo.bondyblog.fr/201011230001/ … %E2%80%A6/

"Face de citron, mangeur de chien, jaune d'œuf… Les brimades de l’école ont laissé des traces dans la tête de notre blogueur Prosith, 21 ans"
"J’ai pu constater que mes amis « blancs » préféraient me taquiner, moi, à propos de mes origines. Jamais ils n’auraient oser charrier un « Algérien » ou un « Malien » ! La peur, sans doute… Il est toujours plus simple de s’en prendre au plus vulnérable. Ils l’avaient bien compris. En règle générale, c’était plutôt des « Africains » qui se foutaient de ma gueule. Naturellement, je ne cherche pas ici à livrer des origines en pâture, ce serait reproduire ce que j’ai subi, mais c’est souvent, et bêtement, comme ça qu’on désigne des groupes, en les rattachant à des nationalités ou à des continents."



On peut aussi parler du CRAN, Conseil Représentatif des Associations Noires, et son président, Patrick Lozès.
Rien que par le nom, on sent en effet une envie de lutte contre les discriminations !

En effet, pour ces gens là, le racisme anti blanc n'existe pas :
"donner plus de moyens pour lutter contre la stigmatisation qui touche les Roms, les personnes noires, arabes, asiatiques"
http://www.grioo.com/ar,plainte_contre_ … 20108.html

Hormis les polémiques comme SOS Racisme, cherchant toujours plus à attiser les tensions entre les français en exacerbant le communautarisme, le CRAN, grassement subventionné lui aussi, se bat il réellement contre le racisme ? En plus de la même hypocrisie sur les victimes de racisme qu'SOS Racisme, il est intéressant de se questionner sur les intérêts réels du CRAN.
Comme vous pourrez le lire ici http://www.marianne2.fr/Le-lobbying-du- … 26191& , "Le collectif donne le sentiment de passer finalement plus de temps à entretenir ses relations politiques et économiques qu’à lutter contre le racisme."

On peut également citer le chantage du CRAN au gouvernement.
Au moment de la circulaire sur les Roms, le CRAN a porté plainte.
Néanmoins, il a proposé de retirer sa plainte. Sous quelle condition ? Que le Ministère de l'intérieur crée un grand Observatoire du Racisme.
Présidé par, devinez qui ? Patrick Lozès  lol


Ce CRAN est d'ailleurs dénoncé par ses propres ex-membres :
http://www.rue89.com/2010/12/06/a-quoi- … ran-178869

« Le Cran, c’est du bluff, il y a vingt associations qui y sont adhérentes, maximum. Tout le monde est parti. »

Car le Cran garde jalousement secrète la liste de ses associations-membres. Patrick Lozès en personne s’insurge de cette demande :

« On ne peut pas donner la liste des associations, elles ne seraient pas d’accord pour qu’on donne leur nom. De toute façon, la Cnil ne nous autorise pas à cela, ce serait violer la loi. »

Conseil représentatif vous avez dit ? Mais bien sûr !

Un argument que la Commission nationale informatique et liberté réfute :

« Notre loi ne concerne que les personnes physiques, c’est-à-dire les membres. Rien ne l’empêche de donner le nom des associations. »

Selon Lucien Pambou, le Cran est une belle opération marketing :

« L’idée de Lozès était de diffuser dans les médias un discours selon lequel nous étions rejoints par plus de 1 000 associations. Bien sûr, ce n’était pas vrai, mais ça a marché : se sentant isolés, certains groupes ont adhéré au Cran. »

Mais sur le terrain, le Cran est isolé. L’ancien membre fondateur assure :

« Patrick Lozès a peut-être des contacts dans la politique, mais il n’a jamais encouragé les actions de terrain, où il est possible de rencontrer la population noire.

Il n’est pas du tout aimé car les gens savent qu’il ne fait rien du tout pour la communauté noire. »

http://www.rue89.com/2010/12/06/a-quoi- … ran-178869 (l'article entier est ahurissant)



En pleine polémique sur les possibles quotas dans l'équipe de France, leur passé est également très enrichissant :

Communiqué du CRAN l'année dernière :
"Dans un communiqué, l’organisme dit avoir recensé 60 à 90% de joueurs noirs dans l’équipe de France de football, alors que sur les 98 arbitres qui officient en ligue 1 et 2, il n’y a aucun noir. Sur les 20 entraîneurs de ligue 1 et les 20 entraîneurs de ligue 2, il y a « entre 0 et 1 Noir selon les saisons », écrit le Cran, qui ne compte au maximum qu’un seul président de club noir. « La présence de dirigeants noirs au sein du corps des responsables du football français et des arbitres contribuerait pourtant grandement à lutter contre le racisme et les discriminations dans ce sport », argumente le Cran, qui demande à Rama Yade, Jean-Pierre Escalette (président de la FFF) et à Frédéric Thiriez (président de la ligue de football professionnel) d’agir afin de placer des personnes noires à des postes de pouvoir."

http://www.lejdd.fr/Societe/Depeches/Fo … rs-196113/

Au fait, n'oublions pas que les statistiques éthniques sont interdites  wink

Plaquette du rapport du CRAN : http://img10.hostingpics.net/pics/641741cranfoot.png
En revanche, quand on parle des blancs dans les joueurs, là c'est odieux.





Je pense que je n'ai pas besoin de vous présenter ces joyeuses associations communautaristes plus longtemps. Malgré leur discours hypocrites, schizophrènes, racistes et discriminatoires, elles continuent d'être soutenues par le pouvoir politique, essentiellement à gauche, où nombre de cadres actuels du PS sont passés par la case SOS Racisme, et surtout, financées avec l'argent des français, alors qu'elles ne cessent d'attiser les tensions entre français, d'exacerber le communautarisme, et finalement de participer à la montée du racisme, par dégout de leurs attitudes. Elles continuent à jouer leur rôle autoproclamé de Gestapo de la pensée, sanctionnant le moindre écart de la pensée unique et "multiculturelle" (mais avec prédominance de certains cultures quand même hein, on se demande lesquelles ) qu'elles souhaitent répandre.

Il est temps que cela cesse.

Re: Lobby antiraciste ou communautariste ?

C'est marrant hier je lisais exactement le même post en anglais qui chiait sur l'ACLU et la NAACP. Le même gloubi-boulga confus et qui part dans tous les sens et les points Godwin et tout et tout. Comme quoi un peu partout dans le monde, les cons ont un discours similaire.

Il est temps que cela cesse.

Quoi, tes posts ?

"Et sans races, comment peut-on parler de racisme?" - sabaidee, 16/05/2014
"Allez, rince ton visage et enlève la merde dans tes yeux, va lire les commentaires des lecteurs du monde (le monde, hein, pas présent ou national hebdo) et tu percevras le degré d'agacement que suscitent ces associations subventionnées..." - sabaidee, 06/09/2016

"(influence léniniste de la "praxis historique réalisante et légitimée par sa propre réalisation historique effective", au sens hégélien du terme, dans l'action islamiste, au travers de l'état islamique - je n'utilise volontairement pas de majuscule pour cet "état" en ce que je lui dénie toute effectivité historique)" - Greg, 18/07/2016

"Oui oui, je maintiens. Il n'y a rien de plus consensuel que le Point. " - FDL, 28/07/2016

Re: Lobby antiraciste ou communautariste ?

Broz a écrit:

C'est marrant hier je lisais exactement le même post en anglais qui chiait sur l'ACLU et la NAACP. Le même gloubi-boulga confus et qui part dans tous les sens et les points Godwin et tout et tout. Comme quoi un peu partout dans le monde, les cons ont un discours similaire.

Il est temps que cela cesse.

Quoi, tes posts ?

Je t'invite à faire un effort intellectuel pour expliciter l'ambivalence de toute thèse.

Pour ma part je balance des affirmations dans le but de stimuler. Dans un premier post de thread, on stimule.

Re: Lobby antiraciste ou communautariste ?

Broz a écrit:

C'est marrant hier je lisais exactement le même post en anglais qui chiait sur l'ACLU et la NAACP. Le même gloubi-boulga confus et qui part dans tous les sens et les points Godwin et tout et tout. Comme quoi un peu partout dans le monde, les cons ont un discours similaire.

Une partie de la frange "progressiste" française influencée par la sociologie américaine essaye d'implanter en France une approche racialisante (tirée d'une histoire spécifique: l'esclavage, la ségrégation, le communautarisme, la lutte pour les droits civiques, les blacks panthers, la religiosité... etc.) américaine qui ne correspond ni à la tradition culturelle française et dont l'application est parfois conne : parler de question noire en France par exemple n'indique rien sur les luttes sourdes qui ont parfois lieu entre ultra-marins -dont les situations sont parfois très différentes (rien à voir entre un Guyanais et un Réunionnais) - et noirs "africains"). C'est aussi méconnaître le fait que très tôt les noirs ont exercé de très hautes fonctions en France (Félix Eboué ou surtout Gaston Monnerville).

L'application de théories "fumeuses" venues en droite ligne des Etats-Unis a la conséquence logique d'engendrer ce gloubi-boulga que tu reproches. A un préchi-précha américano-racial répond un gloubi-boulga américano-racial, encore que ce dernier repose sur un élément purement français qu'est le refus de tout communautarisme. A la manière de l'Abbé Grégoire sur la question juive en 1791 "qu'accorder aux Juifs? En tant qu'individus, tout. En tant que peuple, rien".

Tu es tellement imprégné de ton paradigme américain de la "lutte pour les droits civiques et lutte entre les races" que tu ne te rends pas compte, d'une part que cette grille d'analyse n'est pas nécessairement opérante en France et que la volonté de l'imposer aux français, à la manière dont on gave les oies, produit une réaction de rejet.

"L'islam n'est pas une idéologie" Broz

Re: Lobby antiraciste ou communautariste ?

Oui, Sabaidee, mais non.

Une partie de la frange "progressiste" française influencée par la sociologie américaine essaye d'implanter en France une approche racialisante (tirée d'une histoire spécifique: l'esclavage, la ségrégation, le communautarisme, la lutte pour les droits civiques, les blacks panthers, la religiosité... etc.) américaine qui ne correspond ni à la tradition culturelle française et dont l'application est parfois conne : parler de question noire en France par exemple n'indique rien sur les luttes sourdes qui ont parfois lieu entre ultra-marins -dont les situations sont parfois très différentes (rien à voir entre un Guyanais et un Réunionnais) - et noirs "africains").

Oui oui oui c'est vrai, on ne peut pas parler de question noire en France, pas même en France métropolitaine, et oui c'est vrai, les situations sont complètement dissemblables entre les questionnements antiracistes autour des noirs aux USA et en France, et essayer de les analyser pareil est stupide. Mais tu fais un raccourci extrêmement discutable, parce que l'analyse antiraciste française ne s'inspire pas du tout des Etats-Unis dans tout le reste des communautés, par exemple sur le racisme anti-arabe. Ou du racisme anti-asiatique qui, contrairement à ce que dit Verdunkeln, est une question qui est posée par des associations telles que SOS-Racisme. Verdunkeln demande : où est SOS Racisme sur les questions de racisme anti-asiatique ? La réponse est : sur le terrain, par exemple quand les parents chinois d'une gamine scolarisée en France se font expulser, ou quand un étudiant asiatique se fait tabasser. Pourquoi on ne les entend pas à la télé gueuler contre le racisme anti-asiatique ? Parce que les sorties médiatisées des ministres, elles sont sur les arabes qui sont trop nombreux, pas sur les chinois ou les vietnamiens ou que sais-je encore, et que c'est là-dessus qu'on les attend.

Le parallèle que moi je fais entre la situation française et américaine, et je ne crois pas me tromper, c'est dans l'analyse du mécanisme de défense mobilisé par les anti-antiracistes, qui reste similaire. Relis ma phrase : "les cons ont un discours similaire". C'est l'idée que les anti-antiracistes mobilisent les mêmes arguments, et qu'on retrouve aussi bien pour s'opposer à l'action de SOS Racisme en France qu'à celle de la NAACP ou du Southern Poverty Law Center aux Etats-Unis. Ces arguments sont que ces associations provoquent de l'animosité inter-communautaire et du racisme anti-blanc, qu'elles sont des sortes de nazis qui veulent mettre à mal la liberté de parole (c'est pour ça que je parlais de l'ACLU dans mon post, parce que même si ce n'est pas une association antiraciste, c'est ce genre de rhétorique qui est mobilisé contre elle), qu'elles dilapident des fonds publics, et que les questions qu'elles posent sont dépassées parce que la société se porte mieux quand on ne parle pas de ces questions. Bref, tous les canards qu'on retrouve dans le dernier paragraphe de l'OP, qui utilise même le terme Gestapo (salaud, tu n'as aucune idée de quoi tu parles).

Exemple d'analyse qui peut, selon moi, être appliqué à la France : j'ai déjà mentionné Tim Wise une ou deux fois sur ce forum. Toute son analyse antiraciste est intéressante dans un cadre d'analyse américain, mais quand je le mobilise dans le cadre français, c'est pour reprendre ses théories sur ce qu'il appelle le "color-blindness", l'idée développée en réaction aux efforts antiracistes selon laquelle la société est post-raciale et les questions du racisme ne se posent pas ou plus, l'idée selon laquelle un blanc et une personne de couleur partent sur un pied d'égalité.

Bref, en termes d'antiracisme, tout ce qui vient des Etats-Unis n'est pas strictement inapplicable en France.


Tu es tellement imprégné de ton paradigme américain de la "lutte pour les droits civiques et lutte entre les races" que tu ne te rends pas compte, d'une part que cette grille d'analyse n'est pas nécessairement opérante en France et que la volonté de l'imposer aux français, à la manière dont on gave les oies, produit une réaction de rejet.

J'ai beaucoup de peine face au mépris de classe affiché par certains antiracistes, moi aussi, mais je ne crois pas que ce soit en réaction à ce mépris que le racisme se développe. Il engendre très probablement un sentiment antiélitiste, mais les seules personnes qu'il conforte dans leurs opinions racistes sont les élites racistes. Les gens qui tiennent un discours raciste en gueulant contre le "communautarisme", ce sont des gens qui ont été en contact régulier avec un discours idéologique sophistiqué. J'irais même jusqu'à dire que le discours anti-communautariste est fondamentalement bourgeois, en ceci qu'il est spécifiquement bâti sur le même modèle que le discours bourgeois opposé au concept de lutte des classes. En gros, comme le bourgeois a peur de voir son privilège de classe menacé par la propagation de la rhétorique de la lutte des classes, l'anti-communautariste a peur de voir son privilège racial menacé par l'organisation de communautés et par l'existence même d'un discours antiraciste. La comparaison s'arrête là, puisque la revendication antiraciste n'est pas la même que la revendication marxiste, et l'aboutissement n'est pas la révolution contre les blancs.

Oui, je sais, tu détestes le concept de privilège blanc, et on en a déjà parlé, mais c'est dans ton rôle donc je ne t'en veux pas vraiment.

Last edited by Broz (12-06-2011 18:34:04)

"Et sans races, comment peut-on parler de racisme?" - sabaidee, 16/05/2014
"Allez, rince ton visage et enlève la merde dans tes yeux, va lire les commentaires des lecteurs du monde (le monde, hein, pas présent ou national hebdo) et tu percevras le degré d'agacement que suscitent ces associations subventionnées..." - sabaidee, 06/09/2016

"(influence léniniste de la "praxis historique réalisante et légitimée par sa propre réalisation historique effective", au sens hégélien du terme, dans l'action islamiste, au travers de l'état islamique - je n'utilise volontairement pas de majuscule pour cet "état" en ce que je lui dénie toute effectivité historique)" - Greg, 18/07/2016

"Oui oui, je maintiens. Il n'y a rien de plus consensuel que le Point. " - FDL, 28/07/2016

Re: Lobby antiraciste ou communautariste ?

Broz a écrit:

Verdunkeln demande : où est SOS Racisme sur les questions de racisme anti-asiatique ? La réponse est : sur le terrain, par exemple quand les parents chinois d'une gamine scolarisée en France se font expulser, ou quand un étudiant asiatique se fait tabasser.

Si j'en crois son nom, SOS-Racisme devrait s'occuper de racisme, et non - sauf si ces actes ont un motif raciste - de tabassage ou d'expulsion (en quoi, d'ailleurs, est-il pertinent de préciser que la fille des intéressés est scolarisée en France ?)

Oder so ähnlich.

Re: Lobby antiraciste ou communautariste ?

Ben tu réponds toi-même à ta question :

- sauf si ces actes ont un motif raciste -

Pour ce qui est de passages à tabac, c'est bien entendu la motivation raciste qui pousse SOS Racisme à intervenir.
Pour ce qui est d'expulsions, on peut très bien croire que les politiques d'expulsion de sans-pap' ont des fondements racistes, et qu'elles sont particulièrement injustes quand elles font des victimes parmi des enfants. C'est un positionnement idéologique légitime.

"Et sans races, comment peut-on parler de racisme?" - sabaidee, 16/05/2014
"Allez, rince ton visage et enlève la merde dans tes yeux, va lire les commentaires des lecteurs du monde (le monde, hein, pas présent ou national hebdo) et tu percevras le degré d'agacement que suscitent ces associations subventionnées..." - sabaidee, 06/09/2016

"(influence léniniste de la "praxis historique réalisante et légitimée par sa propre réalisation historique effective", au sens hégélien du terme, dans l'action islamiste, au travers de l'état islamique - je n'utilise volontairement pas de majuscule pour cet "état" en ce que je lui dénie toute effectivité historique)" - Greg, 18/07/2016

"Oui oui, je maintiens. Il n'y a rien de plus consensuel que le Point. " - FDL, 28/07/2016

Re: Lobby antiraciste ou communautariste ?

Broz a écrit:

Pour ce qui est de passages à tabac, c'est bien entendu la motivation raciste qui pousse SOS Racisme à intervenir.

Tu as une source ? Parce que si je prends l'exemple de l'agression raciste la plus grave dont j'aie entendu parler récemment, je n'ai entendu aucune réaction de SOS-Racisme.

Pour ce qui est d'expulsions, on peut très bien croire que les politiques d'expulsion de sans-pap' ont des fondements racistes

L'éloignement des immigrés illégaux ne se fait pas sur la base de leur "race", mais sur celle de leur situation administrative et, éventuellement, pénale.

et qu'elles sont particulièrement injustes quand elles font des victimes parmi des enfants.

Je te trouve gonflé de qualifier de victimes des gens pour le seul motif qu'on les emmène dans leur pays (à moins que tu prennes la planète pour une vaste jungle où la France serait le seul îlot où des humains peuvent vivre). D'autant plus que tu ne parles pas des principaux responsables de ces éloignements, à savoir les parents qui ont fait le choix de l'illégalité et qui, à l'occasion, ne se privent d'ailleurs pas d'instrumentaliser leurs enfants pour prétendre avoir le droit de rester en France.

EDIT: tu n'as pas répondu à ma question sur la pertinence du pays où est scolarisé un enfant. J'insiste parce que je trouve souvent cet argument dans les textes de RESF, qui semble croire que la France est le seul pays où un enfant peut être scolarisé et avoir des amis.

Last edited by apokrif (12-06-2011 22:11:17)

Oder so ähnlich.

Re: Lobby antiraciste ou communautariste ?

apokrif a écrit:

Tu as une source ? Parce que si je prends l'exemple de l'agression raciste la plus grave dont j'aie entendu parler récemment, je n'ai entendu aucune réaction de SOS-Racisme.

C'est une agression abominable, mais je ne vois pas ce qu'elle a de raciste. C'est de la violence gratuite, et l'un des agresseurs a en plus tenu des propos racistes, mais le racisme n'est pas un facteur de déclenchement. "C'est un mauvais jeu de garnements qui a dégénéré en pugilat, en lynchage. On est dans la toute puissance du groupe assorti de son effet désinhibiteur?", estime le procureur.

apokrif a écrit:

L'éloignement des immigrés illégaux ne se fait pas sur la base de leur "race", mais sur celle de leur situation administrative et, éventuellement, pénale.

C'est techniquement vrai, mais le concept "d'éloignement des immigrés illégaux" peut tout à fait être considéré comme étant fondamentalement raciste.
Ceci mettant à part les histoires de quotas à expulser, que tu sembles oublier.

Je te trouve gonflé de qualifier de victimes des gens pour le seul motif qu'on les emmène dans leur pays (à moins que tu prennes la planète pour une vaste jungle où la France serait le seul îlot où des humains peuvent vivre). D'autant plus que tu ne parles pas des principaux responsables de ces éloignements, à savoir les parents qui ont fait le choix de l'illégalité et qui, à l'occasion, ne se privent d'ailleurs pas d'instrumentaliser leurs enfants pour prétendre avoir le droit de rester en France.

La planète n'est certainement pas une vaste jungle ou blablabla. A part quand on expulse un Afghan sans papiers, ou ces temps-ci un Libyen, ce qui est pas très correct d'un point de vue humanitaire, mais je reconnais que ces gens ne forment pas une majorité des expulsés. Les gens expulsés ont fait le choix de venir en France pour une raison, souvent financière ; quand ils sont renvoyés dans leur pays, ils perdent leur travail, le patrimoine qu'ils ont pu accumuler. "Ils ont décidé d'être là illégalement" n'est pas une réponse vraiment acceptable, un gus qui voit son permis de séjour non renouvelé n'a pas vraiment le choix, si ? La réponse "oh il peut toujours partir" ne tient pas compte de tout un tas de réalités financières et sociales auxquelles font face ces personnes.

EDIT: tu n'as pas répondu à ma question sur la pertinence du pays où est scolarisé un enfant. J'insiste parce que je trouve souvent cet argument dans les textes de RESF, qui semble croire que la France est le seul pays où un enfant peut être scolarisé et avoir des amis.

D'abord c'est illégal d'expulser un môme. Donc quand tu expulses ses parents, l'enfant est placé aux mains de la DDASS si aucune solution de placement ne peut être trouvée. Comme ça du jour au lendemain. Est-ce que tu as la moindre idée de la souffrance qu'une telle situation engendre, ou es-tu un caillou sociopathe ?

"Et sans races, comment peut-on parler de racisme?" - sabaidee, 16/05/2014
"Allez, rince ton visage et enlève la merde dans tes yeux, va lire les commentaires des lecteurs du monde (le monde, hein, pas présent ou national hebdo) et tu percevras le degré d'agacement que suscitent ces associations subventionnées..." - sabaidee, 06/09/2016

"(influence léniniste de la "praxis historique réalisante et légitimée par sa propre réalisation historique effective", au sens hégélien du terme, dans l'action islamiste, au travers de l'état islamique - je n'utilise volontairement pas de majuscule pour cet "état" en ce que je lui dénie toute effectivité historique)" - Greg, 18/07/2016

"Oui oui, je maintiens. Il n'y a rien de plus consensuel que le Point. " - FDL, 28/07/2016

Re: Lobby antiraciste ou communautariste ?

Broz a écrit:

C'est une agression abominable, mais je ne vois pas ce qu'elle a de raciste. C'est de la violence gratuite, et l'un des agresseurs a en plus tenu des propos racistes

Tu as ta réponse. Tu peux chipoter en disant que le mobile raciste n'est pas le seul (en fait on n'en sait rien), mais c'est bien une motivation raciste qui a été exprimée par l'une des merdes à un moment particulièrement significatif: celui où elle a voulu entraîner ses co-merdes dans un meurtre.

C'est techniquement vrai, mais le concept "d'éloignement des immigrés illégaux" peut tout à fait être considéré comme étant fondamentalement raciste.

Intéressant, tu peux expliquer tout ça ?

quand ils sont renvoyés dans leur pays, ils perdent leur travail, le patrimoine qu'ils ont pu accumuler.

Leur travail, oui. Pour leur patrimoine, il leur revient d'accomplir en temps utile les formalités de retrait ou de transfert de leur argent.

La réponse "oh il peut toujours partir" ne tient pas compte de tout un tas de réalités financières et sociales auxquelles font face ces personnes.

La réponse "oh ils peuvent toujours m'accueillir" ne tient pas compte de tout un tas de réalités financières et sociales auxquelles font face les pays d'accueil. Par ailleurs, s'ils se renseignent un minimum, ils savent que les titres de séjour et de travail sont délivrés pour une durée limitée et qu'ils doivent donc prévoir une solution de repli s'ils n'en obtiennent pas le renouvellement.

EDIT: tu n'as pas répondu à ma question sur la pertinence du pays où est scolarisé un enfant. J'insiste parce que je trouve souvent cet argument dans les textes de RESF, qui semble croire que la France est le seul pays où un enfant peut être scolarisé et avoir des amis.

J'aurais aimé que tu répondes à la question posée, là tu réponds à une question que je n'ai pas posée:

D'abord c'est illégal d'expulser un môme. Donc quand tu expulses ses parents, l'enfant est placé aux mains de la DDASS si aucune solution de placement ne peut être trouvée.

Dans la pratique, il me semble qu'on s'arrange pour que l'enfant parte avec ses parents, donc son bien-être, qui t'inquiète tant, est préservé.

Last edited by apokrif (12-06-2011 23:52:53)

Oder so ähnlich.

Re: Lobby antiraciste ou communautariste ?

apokrif a écrit:

Tu as ta réponse. Tu peux chipoter en disant que le mobile raciste n'est pas le seul (en fait on n'en sait rien), mais c'est bien une motivation raciste qui a été exprimée par l'une des merdes à un moment particulièrement significatif: celui où elle a voulu entraîner ses co-merdes dans un meurtre.

apokrif a écrit:

(en fait on n'en sait rien)

C'est une admission de préjugé, ça, en fait.
Je ne chipote rien du tout. Tu préjuges un caractère raciste à une agression que tu présentes comme la plus importante agression raciste dont tu aies entendu parler dernièrement. C'est de la malhonnêteté intellectuelle.
Par ailleurs je vais me venger de ce que tu me fais subir plus bas dans mon post et je vais te demander de m'expliquer pourquoi, ô apokrif, tu me parles d'une agression à laquelle tu prêtes un caractère raciste anti-blanc en réponse à un post faisant référence à un autre post où il est question de passages à tabac à caractère raciste anti-asiatique.

Par ailleurs, et c'est aussi une question que je pose à Verdunkeln et à tous ceux qui avancent que SOS Racisme se moque du racisme anti-blancs, exigez-vous afin d'établir la crédibilité de SOS Racisme sur cette question un communiqué de presse de SOS Racisme à l'occasion de chaque agression raciste anti-blancs, alors que l'association ne produit pas systématiquement de communiqué de presse pour chaque agression raciste anti-personne de couleur ou antisémite, mais seulement pour les agressions les plus violentes où le caractère raciste est indiscutablement avéré, comme elle le fait également dans les cas d'agressions racistes anti-blancs les plus violentes ? C'est un sujet qui est abordé dans l'article Wikipédia où Verdunkeln a pompé ses citations de Sopo.

apokrif a écrit:

Intéressant, tu peux expliquer tout ça ?

Il y a probablement tout un tas de raisons. Par exemple, on peut considérer que la mise en place de barrières administratives à l'immigration, qui créent le statut d'immigré en situation irrégulière, est fondamentalement xénophobe, et n'est pas le produit de considérations économiques z'ou sociales. En plus de cela, on peut considérer que les politiques d'immigration "choisie" conduisent de facto à privilégier certaines nationalités d'immigrants, et donc à perpétuer une forme de racisme.
Bien entendu tu ne me demanderas pas de prouver tout cela, pour la bonne et simple raison que je suis en train de t'expliquer comment il est concevable que d'aucuns pourraient arriver à développer de telles croyances, sans que je ne me prononce sur mon appréciation de leur validité, et comment des associations pourraient se former pour protester et lutter contre les expulsions d'immigrants en situation irrégulière. Et je n'ai pas à prouver pour ces personnes et ces associations que leur idéologie est basée sur des faits concrets ou non.
Mais tout ceci relève de suppositions de ma part sur le cheminement intellectuel qui pourrait mener à la conclusion selon laquelle SOS Racisme devrait jouer un rôle dans l'assistance aux étrangers en situation irrégulière. Je t'invite à consulter la section "L'action du Pôle Migrations et Asile" sur le site de SOS Racisme, voire même à demander par email davantage d'informations aux concernés.

apokrif a écrit:

Leur travail, oui. Pour leur patrimoine, il leur revient d'accomplir en temps utile les formalités de retrait ou de transfert de leur argent.

Hahaha, c'est si facile. Hé, mec, ça ne se fait pas en claquant des doigts.

La réponse "oh ils peuvent toujours m'accueillir" ne tient pas compte de tout un tas de réalités financières et sociales auxquelles font face les pays d'accueil. Par ailleurs, s'ils se renseignent un minimum, ils savent que les titres de séjour et de travail sont délivrés pour une durée limitée et qu'ils doivent donc prévoir une solution de repli s'ils n'en obtiennent pas le renouvellement.

De nombreuses raisons pratiques font que la solution de repli la plus intéressante, rationnelle, et tout et tout, c'est de rester, malgré l'illégalité manifeste de la situation. Prenons un exemple anecdotique, totalement au hasard : M. Tang, un immigré chinois obtient une autorisation de travail, et exerce un métier de couturier en atelier pour un maroquinier milieu de gamme qui peut ainsi se vanter d'avoir des produits Made in France. Il exerce ce métier pendant trois ans, dans des conditions de travail peu enviables (le propriétaire de l'atelier reçoit une amende, et une injonction de mettre aux normes, ça fait un scandale mineur dans la presse de voir que dans notre beau pays il y a aussi des travailleurs chinois en atelier qui travaillent dans des conditions de merde), conditions de travail qui font que son autorisation de travail n'est pas renouvelée malgré sa demande dans les délais. Quel choix s'offre à M. Tang ? Il peut rester, travailler au noir toujours dans l'atelier tout en continuant à faire des démarches administratives pour obtenir une nouvelle autorisation de travail, continuer à toucher de l'argent qui lui permet d'entretenir sa famille au pays, et prendre le risque d'un jour se faire reconduire à la frontière, tout en entretenant l'espoir que ses demandes recevront un jour une réponse favorable de l'administration française qui est quand même pas mal arbitraire dans ses décisions d'attribuer ou non des autorisations de travail. Ou alors il peut se tirer, retourner dans son pays. Quelle est l'option rationnelle pour M. Tang ?

Si les raisons pour lesquelles un immigré peut trouver plus d'intérêt à rester sur le sol français alors qu'il est en situation irrégulière, sans pour autant être un poids mort pour la société, continuent à t'échapper, je ne vois pas quoi te dire. Mais le fait de "choisir" l'illégalité n'est pas forcément un mauvais choix, et s'il donne à l'Etat le droit d'expulser ces individus, ce n'est pas un devoir moral ni même forcément un choix rationnel pour l'Etat que de pourchasser ces fraudeurs. Monsieur Tang n'a pas mérité de se faire expulser, si ?

apokrif a écrit:

EDIT: tu n'as pas répondu à ma question sur la pertinence du pays où est scolarisé un enfant. J'insiste parce que je trouve souvent cet argument dans les textes de RESF, qui semble croire que la France est le seul pays où un enfant peut être scolarisé et avoir des amis.

J'aurais aimé que tu répondes à la question posée, là tu réponds à une question que je n'ai pas posée:

Tu es retors et fourbe, apokrif. C'était un détail sans grande importance, en réalité, juste placé là pour un peu de pathos gratuit, peut-être même pour évoquer vaguement cette affaire du grand-père chinois arrêté par la police devant sa petite-fille en 2007 et indigner un peu les bonnes âmes. Un appel à l'émotion, en quelque sorte, qui est une technique de débat un peu malhonnête, mais après tout le détail est ce qui donne du réalisme à un scénario, n'est-ce pas ? Non c'est vrai, ce n'est pas directement lié à la question de l'action antiraciste d'associations comme SOS Racisme, d'ailleurs toute cette discussion que j'ai avec toi est une sacrée tangente, mais c'était un scénario imaginaire d'un cas où une association telle que SOS Racisme n'hésiterait pas à porter secours publiquement à des asiatiques dont, encore une fois, ils auraient le sentiment qu'ils sont victimes d'une manifestation du racisme d'Etat, sentiment que je n'ai pas à justifier puisque ce n'est pas le mien, mais que je prête à ces associations, et ça commence à me gaver sérieusement de faire des phrases et des arguments redondants pour essayer de t'empêcher de pinailler sur un point de détail avec un ton faussement ingénu comme tu sais si bien le faire.

Dans la pratique, il me semble qu'on s'arrange pour que l'enfant parte avec ses parents, donc son bien-être, qui t'inquiète tant, est préservé.

Seulement si c'est systématiquement le cas, ce qui m'étonnerait grandement, et même si c'était le cas, je doute que ce bien-être soit pour autant préservé quand un enfant est brutalement déraciné d'un milieu scolaire et social spécifique auquel il s'était habitué et qui potentiellement est le seul qu'il a connu et blablabla et blablabla je souhaiterais, si tu es d'accord pour cesser de jouer avec moi, que l'on mette fin à cette tangente sur les enfants dont les parents sont expulsés ; si tu es d'accord je te prierai simplement de préfacer ton prochain post avec les mots "Oui Broz, faisons comme ça."

Last edited by Broz (13-06-2011 02:00:24)

"Et sans races, comment peut-on parler de racisme?" - sabaidee, 16/05/2014
"Allez, rince ton visage et enlève la merde dans tes yeux, va lire les commentaires des lecteurs du monde (le monde, hein, pas présent ou national hebdo) et tu percevras le degré d'agacement que suscitent ces associations subventionnées..." - sabaidee, 06/09/2016

"(influence léniniste de la "praxis historique réalisante et légitimée par sa propre réalisation historique effective", au sens hégélien du terme, dans l'action islamiste, au travers de l'état islamique - je n'utilise volontairement pas de majuscule pour cet "état" en ce que je lui dénie toute effectivité historique)" - Greg, 18/07/2016

"Oui oui, je maintiens. Il n'y a rien de plus consensuel que le Point. " - FDL, 28/07/2016

Re: Lobby antiraciste ou communautariste ?

En fait c'est un jeu, n'est-ce pas, bande de salauds ? C'est un jeu, il s'agit de voir lequel d'entre vous réussira à me faire écrire le plus de mots dans un post, n'est-ce pas ? Lequel d'entre vous me fera me coucher le plus tard ? N'est-ce pas ?

Tout ça alors que j'ai une dissertation à corriger et Baldur's Gate 1 Tutu, Baldur's Gate 2 et Throne of Bhaal à finit. C'est haraam, mais je vais me servir un coup à boire.

"Et sans races, comment peut-on parler de racisme?" - sabaidee, 16/05/2014
"Allez, rince ton visage et enlève la merde dans tes yeux, va lire les commentaires des lecteurs du monde (le monde, hein, pas présent ou national hebdo) et tu percevras le degré d'agacement que suscitent ces associations subventionnées..." - sabaidee, 06/09/2016

"(influence léniniste de la "praxis historique réalisante et légitimée par sa propre réalisation historique effective", au sens hégélien du terme, dans l'action islamiste, au travers de l'état islamique - je n'utilise volontairement pas de majuscule pour cet "état" en ce que je lui dénie toute effectivité historique)" - Greg, 18/07/2016

"Oui oui, je maintiens. Il n'y a rien de plus consensuel que le Point. " - FDL, 28/07/2016

Re: Lobby antiraciste ou communautariste ?

L’État préfère bien entendu que ce soit la LICRA ou SOS Racisme qui attaque verbalement les Français sur des sujets reliés aux racismes. Il serait inconvenable que des organisations noirs ou arabes se constituent pour parler en leur nom propre(ex: Kemi Seba), ça deviendrait trop dangereux pour l'équilibre de la Nation. ''Les minorités'' ainsi privée du droit de se défendre ou plutôt de lutter pour leurs droits par eux-même cantonnent leurs ambitions à la criminalité organisée. Pour preuve, dans les cités il y a aujourd'hui des organisations très structurées de type mafia ce qui n'avait jamais existé dans le nord de la France. Une mafia est je vous le rappelle une organisation criminelle et politique basée sur la filiation du sang, de la race(tribu, clan) et de traditions ou coutumes ancestrales.   

Il faut être un ignorant politique pour croire que le discours de SOS Racisme ou de la LICRA est vraiment orienté vers les objectifs qu'ils clament sur les plateaux de tv. Pour un chef de gouvernement cela s’appelle de la manipulation triangulaire le groupe des 1- arabes, au milieu les 2-antiracistes et les 3-veaux français.

1 tape sur 3
2 tape sur 3
3 tape sur 1 et 2. 3 perds toujours car 1 a besoin de 2 et de 2 a besoin de 1 pour exister alors que 3 n'a besoin ni de 1 ni de 2 pour exister, de plus il ne peut se débarrasser de 1 que par la violence et s'il se débarrasse de 2 par l'argent ça ne lui servirait à rien car il devra entrer en conflit direct contre 1. Donc, 3 préfère étirer le statu quo. Au centre du triangle vous avez le pouvoir de l'État et à l'extérieur du triangle vous avez le cercle qui englobe le triangle ce sont les frères où plutôt comme je pourrais les appeler la nouvelle aristocratie. Car, un régime démocratique occidentale ce n'est qu'une aristocratie camouflée.

''J'ai vaincu le monde.'' Jésus-Christ.

Re: Lobby antiraciste ou communautariste ?

Broz a écrit:

La réponse est : sur le terrain, par exemple quand les parents chinois d'une gamine scolarisée en France se font expulser


Tu mets là justement le doigt sur une très grande différence entre la France et les Etats-Unis: le fait qu'en France, la lutte contre l'immigration clandestine soit abusivement assimilée à de la lutte anti-raciste.

Pour conclure: l'application de théories en grande partie inspirée de la réalité américaine à une situation spécifiquement française (budget quasi-entièrement subventionné des associations antiracistes françaises, principe de solidarité nationale "colour-blind" en France coûteux pour les actifs) fait que les réactions de ras-le-bol face à la constante stigmatisation des "blancs privilégiés" produit des effets similaires à ceux des US. (edit: t'as vu "stigmatisation" on peut le mettre à toutes les sauces)

Comme d'hab on fait les conneries des américains à quelques années d'intervalle...

Last edited by sabaidee (13-06-2011 08:59:54)

"L'islam n'est pas une idéologie" Broz

Re: Lobby antiraciste ou communautariste ?

C'est tout ?

Deux lignes, et un paragraphe pour conclure, et c'est tout ?

"Et sans races, comment peut-on parler de racisme?" - sabaidee, 16/05/2014
"Allez, rince ton visage et enlève la merde dans tes yeux, va lire les commentaires des lecteurs du monde (le monde, hein, pas présent ou national hebdo) et tu percevras le degré d'agacement que suscitent ces associations subventionnées..." - sabaidee, 06/09/2016

"(influence léniniste de la "praxis historique réalisante et légitimée par sa propre réalisation historique effective", au sens hégélien du terme, dans l'action islamiste, au travers de l'état islamique - je n'utilise volontairement pas de majuscule pour cet "état" en ce que je lui dénie toute effectivité historique)" - Greg, 18/07/2016

"Oui oui, je maintiens. Il n'y a rien de plus consensuel que le Point. " - FDL, 28/07/2016

Re: Lobby antiraciste ou communautariste ?

Broz a écrit:

C'est tout ?

Deux lignes, et un paragraphe pour conclure, et c'est tout ?

A quoi bon? Tu avances qu'il y a une domination des blancs sur toutes les autres races qui s'accompagne d'un racisme institutionnalisé, ce que je conteste, à partir de là, c'est un dialogue de sourds. Avec des arguments de troll comme les "expulsions d'étrangers en situation irrégulière, c'est du racisme", il n'y a même plus lieu de tenter de débattre.

"L'islam n'est pas une idéologie" Broz

Re: Lobby antiraciste ou communautariste ?

Daniel 5:27

"Et sans races, comment peut-on parler de racisme?" - sabaidee, 16/05/2014
"Allez, rince ton visage et enlève la merde dans tes yeux, va lire les commentaires des lecteurs du monde (le monde, hein, pas présent ou national hebdo) et tu percevras le degré d'agacement que suscitent ces associations subventionnées..." - sabaidee, 06/09/2016

"(influence léniniste de la "praxis historique réalisante et légitimée par sa propre réalisation historique effective", au sens hégélien du terme, dans l'action islamiste, au travers de l'état islamique - je n'utilise volontairement pas de majuscule pour cet "état" en ce que je lui dénie toute effectivité historique)" - Greg, 18/07/2016

"Oui oui, je maintiens. Il n'y a rien de plus consensuel que le Point. " - FDL, 28/07/2016

Re: Lobby antiraciste ou communautariste ?

Je veux dire, je démonte ton argument selon lequel les théories de l'anti-racisme sont largement importées des Etats-Unis, tu pars en délire sur la stigmatisation des blancs alors que tu ne sais probablement pas ce que stigmatisation veut dire, que tu te bases littéralement sur rien pour dire que les blancs sont stigmatisés par les associations anti-racistes, et que personne d'autre que les "anti-communautaristes" n'a mentionné dans ce thread les "méchants blancs racistes".

Les associations anti-racistes qui soutiennent activement les expulsés, c'est un mouvement récent, qui remonte à 2008 pour SOS Racisme, ça s'inscrit dans une tradition de soutien aux migrants en général qui est pleinement compatible avec un projet de lutte contre les discriminations et fffffffff

Ecoute je suis à court de mots, là. au nom du ciel

"Et sans races, comment peut-on parler de racisme?" - sabaidee, 16/05/2014
"Allez, rince ton visage et enlève la merde dans tes yeux, va lire les commentaires des lecteurs du monde (le monde, hein, pas présent ou national hebdo) et tu percevras le degré d'agacement que suscitent ces associations subventionnées..." - sabaidee, 06/09/2016

"(influence léniniste de la "praxis historique réalisante et légitimée par sa propre réalisation historique effective", au sens hégélien du terme, dans l'action islamiste, au travers de l'état islamique - je n'utilise volontairement pas de majuscule pour cet "état" en ce que je lui dénie toute effectivité historique)" - Greg, 18/07/2016

"Oui oui, je maintiens. Il n'y a rien de plus consensuel que le Point. " - FDL, 28/07/2016

Re: Lobby antiraciste ou communautariste ?

Broz a écrit:

C'est haraam, mais je vais me servir un coup à boire.

<3
Je ne savais pas que tu étais pratiquant big_smile

"Rédupliquer, c'est être ce qu'on dit." (S.Kierkegaard)

Re: Lobby antiraciste ou communautariste ?

Broz a écrit:

je démonte ton argument selon lequel les théories de l'anti-racisme sont largement importées des Etats-Unis

Tu n'as rien démonté, tu as juste dit "ouais mais en France l'antiracisme s'occupe aussi des arabes et des asiatiques".

La théorie de Tim Wise que tu considères comme applicable en France est problématique dans le contexte français: puisqu'il défend l'idée que l'argument d'une société passée du racialisme et de la ségrégation (une société inégale, puis égale et séparée) en 200 ans à une société "colour blind" faite de communautés; alors qu'en France, on est passé en 1/4 de siècle (quasiment sans s'en rendre compte en tout cas dans le discours politique) d'une société homogène ethniquement à une société "diverse": on est passé d'un modèle assimilationniste à un modèle communautaire où toute prétention "identitaire" de la communauté majoritaire était suspecte d'intolérance vis-à-vis des autres groupes ethniques, voire porteuse des germes du racisme.

Ce alors que SOS Racisme, ses petits camarades et une partie des pouvoirs publics poussaient les "autres communautés" à se retrouver entre elles. Ce "I'm Malian I'm proud", "I'm Antillais, I'm proud", "I'm Algerian I'm proud" quasi directement importé des Etats Unis produit en effet une réaction similaire à celle des Américains conservateurs que tu déplores (d'autant qu'en France, ces "blancs" savent qu'ils cotisent pour toutes les autres communautés -même celles qui les méprisent - au nom de la solidarité nationale).

Quant au "privilège blanc", laisse moi rire: les "quartiers" représentent 20 % des gens qui vivent sous le seuil de pauvreté, ils sont pourtant omniprésents dans le discours politico-médiatique, mais aussi comme modèle culturel "dominant" (je ne te ferai pas la liste des Booba, la fouine, Djamel Comedy Club etc.).

Par contre, effectivement, ce qui est intéressant c'est l'inexistence d'un profil autre que le "jeune" dans le discours politico-médiatique sur les quartiers: comme si il n'y avait pas de vieux dans les quartier et comme si il n'y avait pas de jeunes ailleurs que dans ces quartiers...

"L'islam n'est pas une idéologie" Broz

Re: Lobby antiraciste ou communautariste ?

sabaidee a écrit:

La théorie de Tim Wise que tu considères comme applicable en France est problématique dans le contexte français: puisqu'il défend l'idée que l'argument d'une société passée du racialisme et de la ségrégation (une société inégale, puis égale et séparée) en 200 ans à une société "colour blind" faite de communautés;

Ce n'est pas du tout du tout du tout ce que dit Tim Wise. Tim Wise parle de color-blindness comme d'un mécanisme de défense utilisé aussi bien par les conservateurs que les libéraux quand ils sont confrontés à l'existence de discriminations raciales. Il parle aussi d'ailleurs pas mal du complexe de victimisation qu'on retrouve beaucoup chez les idéologues identitaires blancs, et c'est marrant parce que cette théorie s'applique aussi en France, y'a qu'à voir tes posts pour preuve.

un modèle communautaire où toute prétention "identitaire" de la communauté majoritaire était suspecte d'intolérance vis-à-vis des autres groupes ethniques, voire porteuse des germes du racisme.

Sauf que c'est souvent le cas, ces revendications identitaires sont produites et instrumentalisées par des groupes racistes. Ce ne sont d'ailleurs pas des prétentions identitaires émanant de la communauté majoritaire dans sa globalité, mais seulement de petits groupes au sein de celle-ci. Par ailleurs ce sont des revendications qui, à l'instar des groupes type "men's rights" ou "straight pride", se construisent le plus souvent en opposition par rapport à un groupe qui s'est formé pour lutter contre une injustice.
L'intérêt de ces groupes n'est pas la revendication de droits, mais le maintien d'un statu quo. Ca se rapproche de ce que je disais quand je parlais du parallèle avec la lutte des classes.

(d'autant qu'en France, ces "blancs" savent qu'ils cotisent pour toutes les autres communautés -même celles qui les méprisent - au nom de la solidarité nationale).

lol t'es sérieux ?
Les membres des autres communautés aussi cotisent pour tout le monde (même ceux qui les méprisent) tu sais ?

Quant au "privilège blanc", laisse moi rire: les "quartiers" représentent 20 % des gens qui vivent sous le seuil de pauvreté, ils sont pourtant omniprésents dans le discours politico-médiatique, mais aussi comme modèle culturel "dominant" (je ne te ferai pas la liste des Booba, la fouine, Djamel Comedy Club etc.).

C'est triste de voir que tu ne comprends toujours pas ce que ça veut dire, ce concept.
Et lol, ils sont le modèle culturel dominant, hahaha, j'imagine, tout comme les gays sont le modèle culturel dominant parce que tout Hollywood est gay ? Djamel et Booba, leur but c'est d'imposer leur culture aux blancs qu'ils méprisent, c'est ça ?

Par contre, effectivement, ce qui est intéressant c'est l'inexistence d'un profil autre que le "jeune" dans le discours politico-médiatique sur les quartiers: comme si il n'y avait pas de vieux dans les quartier et comme si il n'y avait pas de jeunes ailleurs que dans ces quartiers...

Ca c'est juste faux. Ne serait-ce que parce que les médias aiment aussi beaucoup exhiber des "victimes" des "jeunes", qui vivent aussi dans les quartiers. Et s'il y a des jeunes qui ne sont pas représentés dans les médias, c'est ceux de la ruralité - ceux des villes sont tout aussi présents que ceux des quartiers dans le discours médiatique. Ouais, c'est un travers, mais les jeunes des quartiers sont loin d'être les seuls représentés.

"Et sans races, comment peut-on parler de racisme?" - sabaidee, 16/05/2014
"Allez, rince ton visage et enlève la merde dans tes yeux, va lire les commentaires des lecteurs du monde (le monde, hein, pas présent ou national hebdo) et tu percevras le degré d'agacement que suscitent ces associations subventionnées..." - sabaidee, 06/09/2016

"(influence léniniste de la "praxis historique réalisante et légitimée par sa propre réalisation historique effective", au sens hégélien du terme, dans l'action islamiste, au travers de l'état islamique - je n'utilise volontairement pas de majuscule pour cet "état" en ce que je lui dénie toute effectivité historique)" - Greg, 18/07/2016

"Oui oui, je maintiens. Il n'y a rien de plus consensuel que le Point. " - FDL, 28/07/2016

Re: Lobby antiraciste ou communautariste ?

Broz a écrit:

Il parle aussi d'ailleurs pas mal du complexe de victimisation qu'on retrouve beaucoup chez les idéologues identitaires blancs, et c'est marrant parce que cette théorie s'applique aussi en France, y'a qu'à voir tes posts pour preuve.

Exactement ce que je dis depuis le début en allant chercher une victimisation "à l'américaine", les associations susmentionnées produisent une victimisation des "blancs" "à l'américaine".

Broz a écrit:

un groupe qui s'est formé pour lutter contre une injustice.

C'est là le fond de notre désaccord: de quelle injustice parles-tu? Tu fantasmes une espèce de domination raciste des blancs en France sur les autres ethnies qui ne me semble pas exister; tu fais d’anecdotes racistes le symbole d'un racisme imprégnant l'ensemble des blancs de ce pays (exactement comme Apokrif qui monte un fait-divers en épingle pour "démontrer" que le racisme anti-blanc est répandu).

A force de tout ramener au racisme, tu produis : du ressentiment dans une partie de la population et du ras-le-bol d'être accusé systématiquement d'être raciste dans l'autre partie de la population.

Si dans ton délire paranoïaque de recherche des vilains racistes, tu ne te rends pas compte que tu instilles des divisions qui n'existaient pas ou tout du moins n'étaient pas si importantes que ce que tu veux bien croire, je ne peux rien pour toi.

PS: quant aux jeunes de la ruralité, tu as raison, ce sont eux les cocus du paysage politico-médiatique et ce sont vraiment eux dont l'avenir est le plus bouché...

Last edited by sabaidee (14-06-2011 13:53:17)

"L'islam n'est pas une idéologie" Broz

Re: Lobby antiraciste ou communautariste ?

sabaidee a écrit:

Exactement ce que je dis depuis le début en allant chercher une victimisation "à l'américaine", les associations susmentionnées produisent une victimisation des "blancs" "à l'américaine".

Sauf qu'elles vont pas chercher une victimisation à l'américaine, c'est du délire complet. Y'a guère que Dieudo qui invoque constamment l'esclavage, aucune des associations anti-racistes ne soulève le spectre de la ségrégation sur le modèle américain, et l'utilisation en France d'icônes américaines des droits civils ne trahit pas une croyance que la situation est la même dans les deux pays. En plus le lien logique entre tes deux propositions n'est pas évident du tout, va falloir que tu expliques de quelle manière les blancs se sentent victimes.
Et le sentiment de victimisation des blancs est 1) présent uniquement chez une petite partie de la population blanche 2) beaucoup plus provoqué par la montée en épingle d'agressions racistes anti-blanc (et parfois d'agressions tout court, t'as qu'à voir les posts d'apokrif) que par le discours de ces associations.

sabaidee a écrit:

C'est là le fond de notre désaccord: de quelle injustice parles-tu? Tu fantasmes une espèce de domination raciste des blancs en France sur les autres ethnies qui ne me semble pas exister; tu fais d’anecdotes racistes le symbole d'un racisme imprégnant l'ensemble des blancs de ce pays (exactement comme Apokrif qui monte un fait-divers en épingle pour "démontrer" que le racisme anti-blanc est répandu).

C'est là que le terme color-blindness prend tout son sens. Cette discussion est stérile.

sabaidee a écrit:

A force de tout ramener au racisme, tu produis : du ressentiment dans une partie de la population et du ras-le-bol d'être accusé systématiquement d'être raciste dans l'autre partie de la population.

Sauf que non. D'abord personne n'a besoin de moi et de mon discours pour se sentir opprimé et développer du ressentiment, et ce n'est pas davantage le fait que des associations parlent de l'existence de discriminations qui fait que les victimes de ces discriminations s'en aperçoivent. Et ceux qui le font, le font sans avoir besoin de moi.
Et il n'y a pas d'affrontement entre deux blocs monolithiques. "L'autre partie de la population", elle est constituée de ceux qui sont plutôt d'accord avec les associations anti-racistes, ceux qui ne prêtent pas du tout la moindre attention à ce discours, ne se bâtissent pas une identité blanche, et ne se sentent pas du tout victime d'un discours accusatoire, et enfin de ceux qui se sentent visés par les discours anti-racistes, qu'ils interprètent comme étant une accusation de racisme (des fois, ils sont carrément racistes, auquel cas ils sont aussi directement visés par ces discours, mais ils n'aiment pas qu'on le dise alors ils s'offusquent, il y a ça aussi). Certains ont même l'arrogance de projeter leur ressenti victimaire sur tous les autres (indice : ça c'est toi).

Si dans ton délire paranoïaque de recherche des vilains racistes, tu ne te rends pas compte que tu instilles des divisions qui n'existaient pas ou tout du moins n'étaient pas si importantes que ce que tu veux bien croire, je ne peux rien pour toi.

Sauf que je ne recherche pas des individus racistes. Il y en a, certainement, et les idéologues du mouvement identitaire le sont probablement également. Il y a beaucoup de monde qui tient un discours color-blind qui, s'il n'est pas motivé par le racisme, a des conséquences sur la perpétuation du statu quo. Mais il y a des structures qui provoquent de la discrimination, des cycles qui renforcent les inégalités de fait entre les individus, des discours qui renforcent le statu quo, etc.

"Et sans races, comment peut-on parler de racisme?" - sabaidee, 16/05/2014
"Allez, rince ton visage et enlève la merde dans tes yeux, va lire les commentaires des lecteurs du monde (le monde, hein, pas présent ou national hebdo) et tu percevras le degré d'agacement que suscitent ces associations subventionnées..." - sabaidee, 06/09/2016

"(influence léniniste de la "praxis historique réalisante et légitimée par sa propre réalisation historique effective", au sens hégélien du terme, dans l'action islamiste, au travers de l'état islamique - je n'utilise volontairement pas de majuscule pour cet "état" en ce que je lui dénie toute effectivité historique)" - Greg, 18/07/2016

"Oui oui, je maintiens. Il n'y a rien de plus consensuel que le Point. " - FDL, 28/07/2016

Re: Lobby antiraciste ou communautariste ?

hypocrisie!!!
http://www.youtube.com/watch?v=9bdYkI0NnVg .
http://www.youtube.com/watch?v=VYezuHgc7aU

Re: Lobby antiraciste ou communautariste ?

sabaidee a écrit:

Apokrif qui monte un fait-divers en épingle pour "démontrer" que le racisme anti-blanc est répandu

Non.

Oder so ähnlich.

Re: Lobby antiraciste ou communautariste ?

sabaidee a écrit:

les réactions de ras-le-bol face à la constante stigmatisation des "blancs privilégiés"

Un reportage consacré à des bandes de merdes qui expliquent leur racisme et leur gallophobie par la richesse supposée des blancs ou des Français: http://www.dailymotion.com/video/xku4u0 … illes_news   (curieusement, les intéressées ne s'agressent pas entre elles quand elles gagnent 600 euros par semaine grâce aux vols, et qu'elles deviennent donc "nanties").

Last edited by apokrif (03-09-2011 05:43:10)

Oder so ähnlich.

27

Re: Lobby antiraciste ou communautariste ?

Je croyais qu'il fallait lutter contre le communautarisme, dixit Valls ?

Le Figaro - AFP a écrit:

Miss France: des "discriminations" (Cran)

Louis-Georges Tin, président du Cran (Conseil représentatif des associations noires de France), a dénoncé lundi "un manque de représentativité de la population française contemporaine" à l'occasion de l'élection de Miss France 2013 remportée samedi soir sur TF1 par Miss Bourgogne.

"Un manque de représentativité de la population française contemporaine lors d'un tel événement est grave, évidemment. Il s'agit d'une véritable négation de l'existence des Français d'origine africaine, qui disparaissent le temps d'une soirée de notre territoire", souligne le président du Cran dans un communiqué co-signé par le journaliste Fred Royer, créateur de l'élection Miss Black France. "L'élection Miss France est un des rares événements d'envergure, se voulant porteuse, jusque dans son nom, d'une certaine identité nationale (...). La plupart des discriminations sont basées sur le physique, justement", ajoutent les signataires.

"Dans le monde désuet, voire parallèle, de Miss France, les Noirs ne peuvent apparemment venir que des départements d'outre-mer. Quant aux Français originaires du Maghreb, ils étaient "représentés" par une seule candidate, vite éliminée (peut-être était-elle trop musulmane ?)", notent MM. Tin et Royer, regrettant que "Miss France (soit) aussi blanche que la neige de fin d'année déposée sur les clochers de notre France éternelle".

"Obsédé par sa vision raciale de la société française, le Cran feint d'oublier que le concours de Miss France ne repose pas sur des critères de sélection ethnique comme en témoigne la présence chaque année de jeunes Françaises originaires des départements et territoires d'outre-mer", a réagi dans un communiqué Eric Domard, du Front national. "Peut-on en dire autant de l'élection de Miss Black France dont le premier concours a eu lieu en avril 2012?", demande-t-il.

Pour le conseiller sport et vie associative du FN, "cette nouvelle provocation pose la question du financement public d'une association qui, en cherchant à diviser les Français selon des critères raciaux, bafoue ouvertement l'article 1er de notre Constitution assurant l'égalité devant la loi de tous les citoyens sans distinction d'origine, de race ou de religion".

D'autant plus que ce que dit le CRAN est faux. Si l'on s'abaisse, comme eux, à comptabiliser les candidates plus foncées que les autres, on obtient, en incluant l'outre-mer, 11 candidates foncées sur 33, soit exactement le tiers (5 sur 25 si l'on excepte l'outre-mer). Sans compter une métisse franco-asiatique de toute évidence (Miss Nord-Pas-de-Calais), et des candidates qui, d'après leur patronyme, sont d'origine serbe, latino, sans doute danoise et une de confession juive. Sachant que les noirs de France devraient rassembler environ 4% de la population française (http://fr.wikipedia.org/wiki/Noirs_en_F … atistiques), les candidates Miss France me semblent représentatives.

http://www.rtl.fr/actualites/culture-lo … 7755436185

Soit dit en passant, pour que ce soit représentatif, il aurait fallu aussi des grosses, des vieilles et des handicapées, non ?

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

Re: Lobby antiraciste ou communautariste ?

OK sur le fond mais quel rapport avec Valls ? Tu penses qu'il devrait "intervenir" (mais comment ?).

Cours d'économie Prep ENA
https://analysecoblog.wordpress.com/

29

Re: Lobby antiraciste ou communautariste ?

J'ai parlé de Valls car il s'était élevé, à raison, contre le communautarisme. J'ai beaucoup de mal avec le CRAN et je considère que cette association communautariste devrait être dissoute. Valls pourrait par exemple proposer, comme l'a fait en son temps Sarkozy quand il était Ministre de l'Intérieur pour la Tribu Ka, de le dissoudre après décret pris en conseil des ministres.
Le problème, c'est que Valls est d'accord avec une des revendications majeures du CRAN, à savoir le recours à des statistiques ethniques.

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

Re: Lobby antiraciste ou communautariste ?

@FDL: il faut savoir que le co-auteur de cette tribune, Fred Royer est le fondateur-organisateur de "Miss Black France". Tout un programme...

"L'islam n'est pas une idéologie" Broz

31

Re: Lobby antiraciste ou communautariste ?

Oui oui. Pour l'anecdote d'ailleurs, Miss Prestige national est une... métisse haha :

Le Figaro - AFP a écrit:

Miss Provence élue Miss Prestige national

La France compte à nouveau deux reines de beauté: 48h après Miss France, Miss Prestige national 2013 a été élue, hier soir au Lido, à Paris, en présence de Geneviève de Fontenay en "simple invitée d'honneur", a constaté un journaliste de l'AFP.

Miss Prestige national est Miss Provence 2012, Auline Grac, une métisse de 21 ans, mesurant 1,79 m, habitant Aix-en-Provence, étudiante en première année d'ostéopathie. Parmi sept finalistes désignées par des votes publics par téléphone, elle a été élue par un jury présidé par le journaliste Henry-Jean Servat et composé notamment de Yvan Levaï et du styliste Jean-Claude Jitrois.

Les 30 miss régionales ont défilé sur la scène du Lido en costumes folkloriques, en robes de soirée et en maillots de bain "une pièce". La cérémonie a été retransmise sur internet par le site Dailymotion.

En conflit éthique avec Endemol, société de production à qui elle a vendu la cérémonie Miss France, Geneviève de Fontenay n'était pas l'organisatrice de la finale dissidente. Après plusieurs jugements notamment pour "parasitisme", Mme de Fontenay s'est mise en retrait.

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

Re: Lobby antiraciste ou communautariste ?

C'est devenu du délire ces assocs.. Quel gâchis. Ça part d'une idée généreuse, l'anti-racisme et ça termine en communautarisme. Au final, ils desservent la cause de l'égalité des droits.

Cours d'économie Prep ENA
https://analysecoblog.wordpress.com/

Re: Lobby antiraciste ou communautariste ?

FDL a écrit:

Oui oui. Pour l'anecdote d'ailleurs, Miss Prestige national est une... métisse haha

Et on applaudit des deux mains, le CRAN, SOS racisme et consorts qui font qu'aujourd'hui, on classe les gens selon leur taux de mélanine, bien joué, les gars...

"L'islam n'est pas une idéologie" Broz

Re: Lobby antiraciste ou communautariste ?

Il y a peu Omar Sy passait au JT de France 2. Le journaliste l'interrogeant sur le fait qu'être déclaré "premier noir césarisé", Omar redit ce qu'il avait déjà dit avant. A savoir, que le vrai égalitarisme aura lieu lorsqu'on ne pointera plus le caractère "noir" de quelqu'un ayant réussi, pas plus qu'on ne se demande combien de moustachus ont déjà gagné ce prix. Je suis profondément en accord avec ce discours.

Parler aujourd'hui de racisme anti-blanc est d'abord une ineptie parce que le racisme dans sa définition même ne distingue pas une couleur ou ethnie particulière en détriment d'une autre. Le débat se cristallise sur le fait de savoir si oui ou non il est fait preuve de racisme envers des "français de souche" ce qui est ridicule car cela ne sert qu'à alimenter davantage les notions de communautarisme.

A l'inverse, certaines prises de position telle celle de la CRAN évoquée avant mon post sont ridicules. Elles ne servent assurément pas les causes qu'elles sont censées défendre. Cela conduit à entretenir une sorte de parano qui définit le moindre acte comme raciste. Exemple (vécu personnellement) : une dame vraisemblablement d'origine africaine qui en salle d'attente dans une gare SNCF, téléphonait en parlant fort. Un agent de la SNCF lui demande pour le confort des autres de passer son appel en dehors de cette salle de repos (autrement dit juste de sortir, comme les autres téléphonant également). Tout de suite réaction épidermique de cette dame qui se braque, refuse de sortir et argue que l'agent de la SNCF est raciste pour lui demander ça. Ce n'est qu'un exemple évidement et il ne s'agit surtout pas de jeter un discrédit sur telle ou telle frange de la population mais il est évident qu'il y a une montée du communautarisme de tout bord (et par la même je comprend la xénophobie et les préjugés envers les gens d'origine immigrée).

Re: Lobby antiraciste ou communautariste ?

Tosino a écrit:

savoir si oui ou non il est fait preuve de racisme envers des "français de souche" ce qui est ridicule car cela ne sert qu'à alimenter davantage les notions de communautarisme.

J'étais d'accord avec le reste, mais là je ne comprends pas trop ce que tu dis.

Je crois à l'inverse que ne pas dénoncer les actes d'injure et/ou de violence que peuvent aussi subir des "de souche" contribue à l'impression que leur cas n'intéresse pas les associations antiracistes, mais aussi cela empêche aussi une introspection sur son rapport à l'Autre toute aussi justifiée quand il s'agit des minorités envers des "de souche" que quand il s'agit des "de souche" envers les minorités.

Nier l'existence de ces actes racistes conduit tout droit les "petits blancs" dans les bras de l'association "communautariste blanche" que pourrait représenter le FN dans leur esprit...

"L'islam n'est pas une idéologie" Broz

Re: Lobby antiraciste ou communautariste ?

Non mon propos ne visait pas à "nier" cette forme de racisme. En ayant été un témoin dans certaines occasions, ce serait assez cocasse de dire que cela n'existe pas. Je voulais plutôt dire que ce qui me gène, c'est la forme du débat que cela prend. Ce racisme existe et tout autant que les autres il doit être combattu. D'ailleurs je suis d'accord avec toi sur l'idée que ne pas en parler peut également donner l'impression à certaines personnes que le racisme n'est que unilatéral ...

37

Re: Lobby antiraciste ou communautariste ?

Tosino a écrit:

Non mon propos ne visait pas à "nier" cette forme de racisme. En ayant été un témoin dans certaines occasions, ce serait assez cocasse de dire que cela n'existe pas.

Et pourtant, il y a des zozos qui nient que ça existe : http://forum-scpo.com/forum-scpo/post50 … ml#p508546

Cf un certain Antifaf sur ce forum.

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

Re: Lobby antiraciste ou communautariste ?

Et pourtant il existe. Après, je trouve stupide l'expression "racisme anti-blanc",  c'est d'ailleurs une formule de l'extrême droite il me semble. Ça n'honore pas Copé de l'avoir reprise.

39

Re: Lobby antiraciste ou communautariste ?

Il y avait plusieurs threads dans lesquels mettre ça mais vu que Thuram s'est illustré dans les lobbies antiracistes...
Vive la comparaison foireuse et complètement inappropriée :

Le Figaro - AFP a écrit:

Mariage gay: Thuram compare aux Noirs

L'ancien footballeur Lilian Thuram s'est demandé aujourd'hui "si ceux qui refusent le mariage pour tous se rendent compte qu'ils sont dans la même démarche que ceux qui refusaient l'égalité à des hommes et des femmes parce qu'ils étaient noirs".

Lors d'un chat sur le site gay Yagg.com, Lilian Thuram a jugé "surréaliste de devoir faire une manifestation pour l'égalité" des droits, comme celle prévue le 16 décembre. "Ca me ramène des décennies en arrière, lors des marches aux États-Unis où des personnes noires faisaient des marches pour demander des droits. Faire cette même marche en 2012 prouve que l'égalité c'est quelque chose qui se construit et qui se gagne", ajoute-t-il.

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

Re: Lobby antiraciste ou communautariste ?

Tosino a écrit:

Et pourtant il existe. Après, je trouve stupide l'expression "racisme anti-blanc",  c'est d'ailleurs une formule de l'extrême droite il me semble. Ça n'honore pas Copé de l'avoir reprise.

La frontière entre la droite "républicaine" et l'extrême-droite est poreuse et ne date pas d'hier. Même à gauche, il y a des dérives quand on voit certaines positions de Chevènement.

Première, deuxième, dixième génération!
on est tous des enfants d'immigrés!
toutes et tous descendants de réfugiés!

j'emmerde, j'emmerde j'emmerde le fhaine!

Re: Lobby antiraciste ou communautariste ?

FDL a écrit:
Tosino a écrit:

Non mon propos ne visait pas à "nier" cette forme de racisme. En ayant été un témoin dans certaines occasions, ce serait assez cocasse de dire que cela n'existe pas.

Et pourtant, il y a des zozos qui nient que ça existe : http://forum-scpo.com/forum-scpo/post50 … ml#p508546

Cf un certain Antifaf sur ce forum.

http://www.alterinfo.net/photo/gal/pic/gal-1895878.jpg

Première, deuxième, dixième génération!
on est tous des enfants d'immigrés!
toutes et tous descendants de réfugiés!

j'emmerde, j'emmerde j'emmerde le fhaine!

Re: Lobby antiraciste ou communautariste ?

La France est en retard, mais nous faisons des efforts! J'adore cette course sans fin qui touche au sublime...
http://www.ojim.fr/la-bbc-veut-plus-de- … r-les-lgb/
Aujourd’hui, alors que le premier ministre conservateur David Cameron vient de se prononcer en faveur du mariage pour les couples de même sexe, la BBC s’inquiète de la représentation sur ses écrans des personnes LGB (lesbiennes, gay et bisexuelles). Le service public a donc commandité un énième rapport sur le sujet. Sans surprise, celui-ci, paru cette semaine, conclut que l’on n’en fait jamais assez en la matière. Les personnes LGB sont ainsi encore « relativement invisibles » et « trop souvent stéréotypées » à la télévision. Même si quelques feuilletons maison reçoivent des bons points pour avoir su, à la façon de notre « Plus belle la vie », inclure des personnages homosexuels dans leur scénario, il faut faire encore des efforts. Voici donc quelques unes des principales recommandations du rapport :

- Attention à ne pas discriminer les lesbiennes et les bi en incluant surtout des homosexuels mâles dans les fictions ou les programmes de divertissement.

- Veiller à présenter plus de personnes LGB dans tous les types d’émissions, notamment les émissions destinées aux enfants.

- Dans les programmes d’information, ne pas donner trop la parole aux points de vue « homophobes » (les homophobes étant ceux qui s’opposent au mariage gay ou à l’adoption par les couples homosexuels).

- Attention à ce que les personnes LGB présentées à la télévision ne soient pas forcément jeunes, blancs et en bonne santé, car on peut aussi être LGB vieux, de couleur et/ou handicapé.

- Enfin, ne pas prendre trop d’acteurs hétérosexuels pour jouer des personnages de fiction LGB car ceux-ci manquent de crédibilité dans ces rôles de composition ! En d’autres termes, il est tout à fait légitime qu’une personne de couleur joue un personnage d’une pièce de Shakespeare, mais pas qu’un hétérosexuel joue un personnage homosexuel…

Les « experts » ayant contribué à ce rapport, on s’en doute à la lecture de ces recommandations, étaient proposés par les associations militantes LGB elles-mêmes. Mais une question fondamentale reste cependant en suspens : pourquoi ces ligues de vertu ont-elles oublié les trans ? La transphobie n’est-elle pas une discrimination comme une autre ? Espérons qu’un nouveau rapport comblera cette insupportable lacune.

"Si le peuple pense mal, changeons le peuple..."

Re: Lobby antiraciste ou communautariste ?

gustave a écrit:

La France est en retard, mais nous faisons des efforts! J'adore cette course sans fin qui touche au sublime...
http://www.ojim.fr/la-bbc-veut-plus-de- … r-les-lgb/
Aujourd’hui, alors que le premier ministre conservateur David Cameron vient de se prononcer en faveur du mariage pour les couples de même sexe, la BBC s’inquiète de la représentation sur ses écrans des personnes LGB (lesbiennes, gay et bisexuelles). Le service public a donc commandité un énième rapport sur le sujet. Sans surprise, celui-ci, paru cette semaine, conclut que l’on n’en fait jamais assez en la matière. Les personnes LGB sont ainsi encore « relativement invisibles » et « trop souvent stéréotypées » à la télévision. Même si quelques feuilletons maison reçoivent des bons points pour avoir su, à la façon de notre « Plus belle la vie », inclure des personnages homosexuels dans leur scénario, il faut faire encore des efforts. Voici donc quelques unes des principales recommandations du rapport : (blablabla)

Sauf que tu n'as jamais consulté ce site. La page que tu cites as été relayée par Panpan Setouche, où tu es encore allé chercher ta dose de désinformation quotidienne comme un bon junkie des ras du front. Ta "source" n'a aucune crédibilité.

Première, deuxième, dixième génération!
on est tous des enfants d'immigrés!
toutes et tous descendants de réfugiés!

j'emmerde, j'emmerde j'emmerde le fhaine!

Re: Lobby antiraciste ou communautariste ?

Un vrai festival, le site OJIM:http://www.ojim.fr/racisme-anti-francais-minute-devoile-un-scandale/
Une histoire abracadabrantesque de "racisme antiblanc" et de théorie du complot toute droit tirée de... "Minute", le canard un peu plus à droite que "National Hebdo"! Tu es définitivement un troll frontiste, arrête de le nier.

Première, deuxième, dixième génération!
on est tous des enfants d'immigrés!
toutes et tous descendants de réfugiés!

j'emmerde, j'emmerde j'emmerde le fhaine!

Re: Lobby antiraciste ou communautariste ?

La repentance, bien évidemment acte gratuit et aux revendications dénuées d'arrières pensées comme on nous le répète...
http://www.franceinfo.fr/justice/une-de … 2013-01-08
Rosita Destival, une Française d'origine guadeloupéenne, descendante d'esclave, assigne ce mardi l'Etat pour crime contre l'humanité. Elle est soutenue par le Conseil représentatif des associations noires de France qui estime que le gouvernement n'a pas tenu les promesses faites en matière de réparations.

"Si le peuple pense mal, changeons le peuple..."

Re: Lobby antiraciste ou communautariste ?

J'en conclue que le gouvernement ne fait pas de la repentance wink

Cours d'économie Prep ENA
https://analysecoblog.wordpress.com/

47

Re: Lobby antiraciste ou communautariste ?

J'approuve la déclaration du député du Front de gauche qui dénonce cette récupération assez indécente de la mémoire d'Aimé Césaire qui a cet avantage d’être mort, donc on peut lui faire dire ce qu'on veut.
Le pire étant évidemment, comme souvent, Mamère, qui est égal à lui-même, c'est-à-dire pas grand-chose.

Le Figaro - AFP a écrit:

France: hommage à Aimé Césaire

Les députés ont rendu hommage aujourd'hui à Aimé Césaire, né il y a 100 ans, et mort en 2008, à la fois "homme de lettres" et "homme d'action". Deux ans après son entrée symbolique au Panthéon, l'Assemblée nationale a adopté à la quasi-unanimité une résolution PS "en hommage à Aimé Césaire" qui fut député de la Martinique de 1945 à 1993.

Ce texte demande "que dans le prolongement de la pensée d'Aimé Césaire, le pluralisme culturel, condition universelle de l'émancipation de l'homme, soit valorisé de toutes les manières possibles afin que les responsabilités individuelles et collectives soient bien mieux assurés". Mais aussi que la capacité pour les départements et régions d'outre mer d'exercer notamment des responsabilités soit renforcée. Victorin Lurel, ministre des Outre-mer, a célébré le "penseur multidimensionnel", dispensant une pensée qui "s'adressait à tous".

Le député de la Martinique, Serge Letchimy (app. PS), à l'initiative de cette résolution signée du groupe PS, a entamé les discours à la tribune et rendu hommage à "ce père visionnaire". "Comment ne pas aimer Césaire?", a lancé Jean-Christophe Lagarde (Union des démocrates et indépendants), "incarnation d'une sorte d'excellence qui allie le poétique au politique". Cet hommage prend une "dimension particulière au moment où nous apprenons que Nelson Mandela arrive au crépuscule de sa vie", a relevé l'écologiste Noël Mamère. "100 ans après la naissance d'Aimé Césaire, nous devons tous nous considérer comme des nègres", a-t-il dit.

Jean-Philippe Nilor, député de la Martinique (membre du groupe Front de Gauche) a vu une "hypocrisie de la démarche" de cette résolution. "Ceux qui n'ont que le mot de Césaire à la bouche, piétinent par leur pratique sa pensée", a-t-il lancé. Il a voté contre, estimant que se cachait derrière ce texte une volonté de récupérer la pensée de Césaire.

Pendant ce temps, l'infâme Tin se désole que Hollande, dans un rare éclair de lucidité, ait refusé de payer des réparations. Il propose un musée de l'esclavage et de la colonisation. Chiche, à condition que ce ne soit pas l'occasion de diviser encore les Français et de stigmatiser l'homme blanc européen, Antéchrist des temps modernes, responsable de tous les maux. Donc parlons de tous les esclavages.
D'ailleurs, je suis curieux de voir si ce musée générera autant de polémiques que le musée de l'histoire de France.

Libération a écrit:

François Hollande bougera-t-il sur les réparations de l'esclavage ?

Si le président de la République se montre réservé sur une réparation matérielle de l'esclavage, il pourrait se rattraper, en s'engageant, à l'occasion du centenaire de la naissance d'Aimé Césaire le 26 juin, à lancer un musée de la colonisation.
Par LOUIS-GEORGES TIN président du Conseil représentatif des associations noires de France (Cran)

Il n’y a plus guère, de nos jours, que Marine Le Pen pour féliciter François Hollande. Le 12 mai dernier, la dirigeante du Front national a estimé que le président de la République avait eu raison de rester «ferme» face à la demande du Conseil représentatif des associations noires de France (Cran) d'une réparation matérielle de l'esclavage. En effet, en octobre 2012, M. Ayrault s’était engagé à mettre en place une politique de réparation, comme l’avaient demandé le Cran et les autres associations œuvrant dans ce domaine. Mais le 10 mai 2013, François Hollande a trahi la promesse de son gouvernement en s’opposant à toute réparation, y compris dans le cas d’Haïti, qui a subi en matière de crime contre l’humanité une triple peine : génocide des Amérindiens, esclavage des nègres et rançon de 21 milliards de dollars imposée par la France en «dédommagement» des esclaves libérés. Marine Le Pen a donc félicité François Hollande pour sa «fermeté» et son opposition à toute réparation de l'esclavage.

Dans ces conditions, un front nouveau se dessine : d’un côté, ceux qui s’opposent à toute réparation, de François Hollande à Marine Le Pen en passant par Eric Zemmour et Nicolas Sarkozy qui, lui aussi, dans son discours du 10 mai 2012, s’était opposé à cette revendication ; de l’autre, ceux qui estiment au minimum qu’un débat national sur les réparations est nécessaire, comme l’indiquaient les signataires de l’appel du Cran dans Le Monde du 12 octobre, du NPA à EELV en passant par le PCF, le Syndicat de la Magistrature, Sud, la CGT, la Fondation Frantz Fanon, la Fondation Copernic, Attac et de très nombreuses associations antiracistes, auxquels il convient d’ajouter sans doute Christiane Taubira, et les 63 % de Français d’Outre-mer favorables aux réparations, comme l’a révélé le sondage Ifop-le Cran publié le 6 mai 2013.

Que François Hollande qui avait commencé son quinquennat sur un faux-pas néo-colonial évité de justesse (car Jules Ferry, le ministre de l’Instruction publique qu’il entendait célébrer, avait aussi été un ministre des colonies, au racisme décomplexé), se retrouve dans le camp des néo-colonialistes avec Le Pen, Sarkozy et Zemmour, ne laisse pas de poser problème. Qu’en pense le Parti socialiste, Harlem Désir notamment ? Qu’en pensent les membres du gouvernement, comme Christiane Taubira qui avait milité en 2001 pour que la question des réparations figure dans la loi ?

Ce front nouveau est en fait le front ancien qui a opposé depuis des siècles les mouvements anticolonialistes aux pouvoirs établis, et ce front, on le sait, traverse la gauche elle-même. C’était déjà le cas à l’époque de la guerre d’Algérie, à l’époque de Jules Ferry et à l’époque de Victor Schoelcher : une partie de la gauche s’est opposée à l’abolition de l’esclavage, une partie de la gauche a soutenu la politique coloniale de la IIIe et de la IVe Républiques, et plusieurs députés de gauche ont voté avec la droite la loi du 23 février 2005 sur le «rôle positif» de la colonisation.

Que François Hollande soit hostile aux réparations financières, même dans le cas d’Haïti (qui a pourtant payé des réparations financières à la France en s’endettant sur plus de 100 ans) est donc une chose acquise. Reste à savoir si le président de la République est aussi hostile aux réparations morales. En ce domaine, la revendication la plus naturelle, la plus constante et la plus consensuelle, c’est le musée de l’esclavage et de la colonisation. C’est une demande qui ne date pas d’hier, et en 2006, Jacques Chirac avait confié à Edouard Glissant une mission de préfiguration pour un Centre national pour la mémoire de l’esclavage. Mais le rapport rendu en 2007 au Premier ministre, Dominique de Villepin, avait été prestement enterré.

Depuis, de nombreux appels et pétitions en ce sens ont été formulés, mais le PS et le gouvernement socialiste n’ont jamais pris de position claire : sont-ils pour ou contre ce projet ? S’ils sont contre, pourquoi ? S’ils sont pour, qu’attendent-ils pour le mettre en œuvre ? Le meilleur moment pour lancer une pareille initiative, ne serait-ce pas mercredi 26 juin, cent ans exactement après le jour qui vit naître Aimé Césaire ? Célébrée au niveau international par l’Unesco, 2013 est en fait l’année Césaire ; or, depuis le 1er janvier, François Hollande n’a rien fait à ce sujet. Et il ne s’est souvenu du poète martiniquais, le 10 mai dernier, que pour mieux travestir sa pensée. En effet, le président de la République s’est appuyé sur une citation tronquée pour justifier son refus des réparations, alors qu’en réalité, Aimé Césaire était favorable aux réparations.

Cette malhonnêteté intellectuelle pourrait être en partie réparée si, le 26 juin François Hollande annonçait le lancement d’un musée de l’esclavage et de la colonisation. En effet, quel plus beau cadeau pourrait-il offrir à Aimé Césaire et au pays des droits de l’Homme ? A la veille de cette journée, le Cran organise justement un rassemblement sur le Parvis des droits de l’Homme, invitant les citoyens à poser la première pierre de ce musée, qui serait évidemment une contribution importante à la réparation morale. Et nous inviterons ensuite le président de la République à prendre le relais. Quelle sera donc la réaction de François Hollande, se trouvant lors au pied du mur ?

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

Re: Lobby antiraciste ou communautariste ?

Je suis républicain égalitariste, et je suis de l'avis que ces assoc prétendument antiracistes font monter le racisme avec leur discours du droit à la différence.
Pour aller plus loin, et pour comprendre pourquoi on parle de "contre le racisme ET l'antisémitisme" (étonnant, non ?) :

Farid Belghoul explique l'histoire de "Convergence 84" (et la naissance de SOS racisme) :

http://www.dailymotion.com/video/xzyvlp … cetopz17W8
http://www.dailymotion.com/video/x100fg … ceoxZz17W8

Je commence à me dire que Soral (en dénonçant les judéo-sionistes proches du pouvoir politique, et notamment socialiste) a davantage raison que Zemmour (en disant que l'islam est un danger pour l'identité française), même si dans le meilleur des mondes je préfererais qu'il n'y ait pas de fautifs... Ou qu'on puisse tout simplement dissoudre toutes ces assocs de représentation communautariste (aussi bien noire, arabe, juive, etc), et que l'on refonde le républicanisme ou bien sur la tolérance (laïcité-tolérance : liberté de culte, donc droit à la niqab, cf. C. Laborde) ou sur l'assimilation (ou les deux !). Mais par pitié pas de multi-culturalisme (avec droit à la différence voire droits spécifiques) qui est la guerre de tous contre tous roll

Last edited by Q.D. (24-06-2013 23:07:27)

Re: Lobby antiraciste ou communautariste ?

Raus

"Et sans races, comment peut-on parler de racisme?" - sabaidee, 16/05/2014
"Allez, rince ton visage et enlève la merde dans tes yeux, va lire les commentaires des lecteurs du monde (le monde, hein, pas présent ou national hebdo) et tu percevras le degré d'agacement que suscitent ces associations subventionnées..." - sabaidee, 06/09/2016

"(influence léniniste de la "praxis historique réalisante et légitimée par sa propre réalisation historique effective", au sens hégélien du terme, dans l'action islamiste, au travers de l'état islamique - je n'utilise volontairement pas de majuscule pour cet "état" en ce que je lui dénie toute effectivité historique)" - Greg, 18/07/2016

"Oui oui, je maintiens. Il n'y a rien de plus consensuel que le Point. " - FDL, 28/07/2016

Re: Lobby antiraciste ou communautariste ?

Désolé, Soral me fait cet effet.

EDIT : les banalités idiotes sur le multiculturalisme cause du racisme ne m'aident pas.

Last edited by Broz (25-06-2013 09:23:26)

"Et sans races, comment peut-on parler de racisme?" - sabaidee, 16/05/2014
"Allez, rince ton visage et enlève la merde dans tes yeux, va lire les commentaires des lecteurs du monde (le monde, hein, pas présent ou national hebdo) et tu percevras le degré d'agacement que suscitent ces associations subventionnées..." - sabaidee, 06/09/2016

"(influence léniniste de la "praxis historique réalisante et légitimée par sa propre réalisation historique effective", au sens hégélien du terme, dans l'action islamiste, au travers de l'état islamique - je n'utilise volontairement pas de majuscule pour cet "état" en ce que je lui dénie toute effectivité historique)" - Greg, 18/07/2016

"Oui oui, je maintiens. Il n'y a rien de plus consensuel que le Point. " - FDL, 28/07/2016