Re: Lobby antiraciste ou communautariste ?

Tu es pardonné, souvent les gens à ce sujet n'ont pas grand-chose à dire.

EDIT : "Vivons ensemble avec nos ressemblances malgré nos différences", c'est quand même mieux que "Touche pas à mon pote !", non ? hmm (cf. la vidéo)

Last edited by Q.D. (25-06-2013 14:04:30)

Re: Lobby antiraciste ou communautariste ?

"Il faut cultiver la différence, pas l'indifférence". Timothée Gustave, le Montaigne de chez nous.

It ain’t what you don’t know that gets you into trouble. It’s what you know for sure that just ain’t so.

"Un terroriste ne mérite pas de mourir. Il mérite de vivre l'enfer. A perpétuité. Et seule la déchéance de la nationalité le permet." Greg

Re: Lobby antiraciste ou communautariste ?

C'est le slogan d'Egalité et Réconciliation, ça ?

"Et sans races, comment peut-on parler de racisme?" - sabaidee, 16/05/2014
"Allez, rince ton visage et enlève la merde dans tes yeux, va lire les commentaires des lecteurs du monde (le monde, hein, pas présent ou national hebdo) et tu percevras le degré d'agacement que suscitent ces associations subventionnées..." - sabaidee, 06/09/2016

"(influence léniniste de la "praxis historique réalisante et légitimée par sa propre réalisation historique effective", au sens hégélien du terme, dans l'action islamiste, au travers de l'état islamique - je n'utilise volontairement pas de majuscule pour cet "état" en ce que je lui dénie toute effectivité historique)" - Greg, 18/07/2016

"Oui oui, je maintiens. Il n'y a rien de plus consensuel que le Point. " - FDL, 28/07/2016

Re: Lobby antiraciste ou communautariste ?

Broz a écrit:

C'est le slogan d'Egalité et Réconciliation, ça ?

Non, laisse tomber.

Re: Lobby antiraciste ou communautariste ?

Verdunkeln a écrit:

Curieusement, les discriminations sont pour elles très unilatérales. En effet, seul le vilain blanc peut être raciste. Et les victimes ne peuvent être que noires ou arabes ! Enfin, pourquoi diable un asiatique ou un blanc serait victime de racisme ?

Le Figaro.fr avec AFP a écrit:

SOS racisme a poursuivi aujourd'hui devant le tribunal correctionnel de Paris pour diffamation raciale l'hebdomadaire Le Point, qui avait publié en août 2012 un article sur les immigrants chinois en France.

Intitulé "L'intrigante réussite des Chinois de France", l'article litigieux dépeint le parcours typique de l'immigrant chinois, de la clandestinité à la réussite. Il était accompagné d'un encadré qui énumérait "les 5 commandements de l'entrepreneur chinois", parmi lesquels "Tu ne paieras pas d'impôts", "Tu ne rémunéreras pas tes employés car ce sont des membres de ta famille". Des propos qui ont "terriblement heurté, choqué" la présidente de SOS Racisme, Cindy Léoni.

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2013/ … acisme.php

« la propagande frontiste que distille apokrif sur Wikipedia. Sans oublier son petit blog de faf. » (Pierre-L)
« Il y a assez de mots dans la langue française pour dire ce qu'on a besoin de dire. » (mon grand-père)

Re: Lobby antiraciste ou communautariste ?

http://www.courrier-picard.fr/region/ma … 0b0n261869
La mère de famille incriminée fait alors appel au « Comité 15 mars et Liberté » et lance une pétition face à cette « laïcité qui ne s'attaque qu'aux musulmans et porte atteinte non seulement aux mamans concernées, mais aussi à leurs enfants, qui voient ainsi leurs mamans discriminées et exclues ».

La pétition a peu de succès et enclenche même une seconde pour soutenir la position de la directrice de l'école. « On se retrouve désormais entre un affrontement de deux groupes de parents d'élèves, concède le maire de Méru qui anticipe l'avenir avec cette querelle : « Ce que l'on voit aujourd'hui à Méru, c'est la France de demain. Et qui ne fera que grossir ceux qui stigmatisent l'islamisation en France ».

"Si le peuple pense mal, changeons le peuple..."

57

Re: Lobby antiraciste ou communautariste ?

Témoignage intéressant, à lire (et à faire lire à Roger-Petit et Cabarrus) :

Le Nouvel Obs a écrit:

Dieudonné : depuis "l'affaire", mon anti-racisme virulent a fait place à l'indifférence

Par Sabine Colon
Citoyenne républicaine

LE PLUS. Se battre pour des causes justes, puis se rendre compte qu'elles servent des intérêts particuliers... Après l'affaire Dieudonné, notre contributrice, Sabine Colon, s'est rendu compte que l'anti-racisme s'éloignait souvent de son objectif. Comment est-elle passée du prosélytisme politique à l'indifférence ? C'est ce qu'elle nous raconte.

J’ai longtemps été une "indignée" de gauche, à conspuer les extrémistes en tout genre, racistes, homophobes, antisémites. J’ai souvent joué la commentatrice météo, moraliste à souhait, qui parle du climat délétère, nauséabond, des années trente, et j’en passe.

Aujourd’hui, je n’arrive plus à m’indigner. J’observe et commente les débats, je ne les vis plus. Discuter avec des militants d’extrême droite m’était impossible. J’aurais pu en regarder mourir et m’en délecter, c’était un de mes paradoxes. L’affaire Clément Méric m’avait bouleversée – et me bouleverse toujours. Mais à l’inverse, si Esteban Morillo avait subi le même sort, je me serais dit "tant mieux". J’étais une petite dictatrice. J'étais une hystérique de la morale, une Fourest en herbe. Mais l’affaire Dieudonné a chamboulé mes schèmes moraux.

L'anti-racisme pour exister

J’ai définitivement rompu avec la gauche "touche pas mon pote", ces antifascistes en papier mâché, petits politiciens étriqués. J’ai rarement vu plus machiavélique qu’eux. J’ai heureusement gardé beaucoup de sympathie pour des personnalités de gauche, je pense à Christiane Taubira ou à Esther Benbassa. Mais Manuel Valls me laisse hilare, lorsqu’il participe à des conférences antiracistes !

Et ces quelques députés, maires ou autres, sentinelles autoproclamées de la bonne morale. Ceux-là – qui ne sont pas bien nombreux mais font beaucoup de bruit – semblent incapables d’exister autrement. Il est plus facile de se faire remarquer pour ses saillies antiracistes, à renfort de belles valeurs, que pour son talent et pour la pertinence de sa conception de la politique.

Je regrette que leurs masques soient tombés si brutalement, eux que j’appréciais tant jusqu’à l’affaire Dieudonné, ces quelques politiciens qu’Harlem Désir guide avec son bâton de sourcier, en quête du prochain scandale.

Échoués sur l'affaire Dieudonné

L’antiracisme est la panacée pour un politicien en mal de succès. L’affaire Dieudonné était un piège. La majorité de la classe politico-journalistique est vulgairement tombée dedans. Elle s’est laissée abuser par les simplifications de personnalités qui connaissaient trop peu l’environnement de Dieudonné, comme Alain Jakubowicz qui atteste que la quenelle serait un "salut nazi inversé". Une interprétation personnelle que tous les commentateurs ont reprise, eux qui n’avaient pas vu un poil de barbe de Dieudonné depuis dix ans – certains prenant soin de préciser que c’est un salut nazi, oui, mais "supposé".

Les ambassadeurs de l’opinion publique ont plongé dans l’hystérie collective. Et les politiciens moralistes les y ont poussés.

J’ai longtemps combattu les dogmes de cette extrême droite, ai souvent frôlé la bagarre avec des soraliens. J’avais une haine pour le conspirationnisme d'Alain Soral, pour son dénie de l'homophobie, sa façon de penser l’actualité internationale, son anti-féminisme. À une époque où on parlait encore peu de lui.

Aujourd’hui, à force d’entendre n’importe qui théoriser n’importe quoi, comparant celui-ci ou celui-là à Marine le Pen ou à Éric Zemmour (que de raccourcis !) ma haine s’est muée en mépris. En mépris sans indignation. Avec l’affaire Dieudonné, je me suis sentie harcelée par les prédicateurs de la bonne morale. Si bien que tout ce prosélytisme m’a fait perdre la foi.

http://leplus.nouvelobs.com/contributio … rence.html

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

Re: Lobby antiraciste ou communautariste ?

Ce témoignage manie un peu trop bien les codes rhétoriques de la droite pour que ce témoignage soit crédible. Je veux dire, "prédicateurs de la bonne morale" ? On croirait lire sabaidee. "Je suis plus anti-raciste parce que Harlem Désir" ? De qui se moque-t-on ?

"Et sans races, comment peut-on parler de racisme?" - sabaidee, 16/05/2014
"Allez, rince ton visage et enlève la merde dans tes yeux, va lire les commentaires des lecteurs du monde (le monde, hein, pas présent ou national hebdo) et tu percevras le degré d'agacement que suscitent ces associations subventionnées..." - sabaidee, 06/09/2016

"(influence léniniste de la "praxis historique réalisante et légitimée par sa propre réalisation historique effective", au sens hégélien du terme, dans l'action islamiste, au travers de l'état islamique - je n'utilise volontairement pas de majuscule pour cet "état" en ce que je lui dénie toute effectivité historique)" - Greg, 18/07/2016

"Oui oui, je maintiens. Il n'y a rien de plus consensuel que le Point. " - FDL, 28/07/2016

Re: Lobby antiraciste ou communautariste ?

Broz a écrit:

"Je suis plus anti-raciste parce que Harlem Désir" ?

Sur ce point je veux bien croire que le système d'apparatchiks incarné par Désir puisse dégouter de l'antiracisme. Les nobles âmes veulent servir des causes, pas des intérêts.  smile

« Hit me right in my white guilt »

Re: Lobby antiraciste ou communautariste ?

Pas de l'anti-racisme, mais du système Désir.
L'anti-racisme, ça va bien au-delà des discours et actions de Harlem Désir. D'ailleurs en ce qui concerne Dieudonné c'est surtout les CRIF, Jakubowicz et compagnie qui ont fait du barouf, pas spécialement Désir et SOS Racisme.

Last edited by Broz (10-02-2014 13:27:50)

"Et sans races, comment peut-on parler de racisme?" - sabaidee, 16/05/2014
"Allez, rince ton visage et enlève la merde dans tes yeux, va lire les commentaires des lecteurs du monde (le monde, hein, pas présent ou national hebdo) et tu percevras le degré d'agacement que suscitent ces associations subventionnées..." - sabaidee, 06/09/2016

"(influence léniniste de la "praxis historique réalisante et légitimée par sa propre réalisation historique effective", au sens hégélien du terme, dans l'action islamiste, au travers de l'état islamique - je n'utilise volontairement pas de majuscule pour cet "état" en ce que je lui dénie toute effectivité historique)" - Greg, 18/07/2016

"Oui oui, je maintiens. Il n'y a rien de plus consensuel que le Point. " - FDL, 28/07/2016

Re: Lobby antiraciste ou communautariste ?

Ça ne concerne pas que Désir. Le mouvement antiraciste est perçu comme étant dans son ensemble gangréné par ce système.

« Hit me right in my white guilt »

62

Re: Lobby antiraciste ou communautariste ?

L'ignoble Tin récidive et invente un nouveau concept : les descendants des négriers ne sont pas responsables des actes de leurs ancêtres mais ils doivent quand même payer !
Avec cette phrase magnifique :

Louis-Georges Tin a écrit:

Il n’y a pas de responsabilité héréditaire, en revanche, il y a un patrimoine héréditaire.

http://www.europe1.fr/France/Le-Cran-de … -2117259/#

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

Re: Lobby antiraciste ou communautariste ?

Le problème FDL, c'est que fidèle à toi-même, tu sors une phrase tronquée de son contexte.

J'ai entendu cette interview et je n'ai pas été choqué. Ce qu'il dit, ce n'est pas qu'il faut accaparer les patrimoines des descendants d'esclavagistes, mais qu'il faut discuter avec eux, et leur donner à réfléchir s'il ne devraient pas en attribuer une partie à la réparation. Et je crois aussi que certains descendants sont tout à fait ouverts à l'idée d'en discuter. Pas tous certainement, mais je ne crois pas que ce puisse être un sujet tabou. De là à dire qu'il faut légiférer en la matière, je n'y suis pas encore là. Mais y réfléchir certainement. Et en entendant Tin, j'ai plus entendu un appel à la discussion, à la prise de conscience, plutôt qu'un appel à une sorte de "taxe".

Je me permets de te faire remarquer dans le même ordre d'idée, que certains descendants de familles allemandes qui avaient bénéficié de l'esclavage de camps de concentration, ou de spoliations, ont rendu d'eux-mêmes, lorsque cela n'avait pas été possible autrement, une partie de leur patrimoine.

"Sapere aude, aie le courage de te servir de ton propre entendement."(E. Kant)
"Le secret douloureux des Dieux et des Rois, c'est que les hommes sont libres" (Jupiter à Egisthe in Les Mouches de Sartre)

64

Re: Lobby antiraciste ou communautariste ?

Greg a écrit:

Le problème FDL, c'est que fidèle à toi-même, tu sors une phrase tronquée de son contexte.

J'ai entendu cette interview et je n'ai pas été choqué. Ce qu'il dit, ce n'est pas qu'il faut accaparer les patrimoines des descendants d'esclavagistes, mais qu'il faut discuter avec eux, et leur donner à réfléchir s'il ne devraient pas en attribuer une partie à la réparation. Et je crois aussi que certains descendants sont tout à fait ouverts à l'idée d'en discuter. Pas tous certainement, mais je ne crois pas que ce puisse être un sujet tabou. De là à dire qu'il faut légiférer en la matière, je n'y suis pas encore là. Mais y réfléchir certainement. Et en entendant Tin, j'ai plus entendu un appel à la discussion, à la prise de conscience, plutôt qu'un appel à une sorte de "taxe".

Je me permets de te faire remarquer dans le même ordre d'idée, que certains descendants de familles allemandes qui avaient bénéficié de l'esclavage de camps de concentration, ou de spoliations, ont rendu d'eux-mêmes, lorsque cela n'avait pas été possible autrement, une partie de leur patrimoine.

Mais en quoi ce que tu écris contredit ce que j'ai écrit ? A part ta troisième phrase, qui me fait dire ce que je n'ai pas dit (à savoir accaparer les patrimoines), nous sommes d'accord : Tin veut dialoguer pour avoir des pépettes. Ce n'est pas la première fois qu'il en réclame. Peut-être que le CRAN, qui vit grassement de subventions publiques (alors que cette association mérite d’être dissoute), est à sec du fait des malversations de ses dirigeants ? http://www.liberation.fr/societe/2013/0 … res_901626

La démarche de Tin est contre-productive, stérile et ne fait effectivement que remuer le couteau dans la plaie. Il joue à monter les uns contre les autres. Les descendants des négriers n'ont pas à se sentir coupables de quoi que ce soit ni responsables de ce que leurs ancêtres ont commis.

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

Re: Lobby antiraciste ou communautariste ?

Greg a écrit:

Ce qu'il dit, ce n'est pas qu'il faut accaparer les patrimoines des descendants d'esclavagistes, mais qu'il faut discuter avec eux, et leur donner à réfléchir s'il ne devraient pas en attribuer une partie à la réparation. Et je crois aussi que certains descendants sont tout à fait ouverts à l'idée d'en discuter.

Hmmm, le CRAN est bien plus menaçant.

Louis-George Tin a écrit:

Le Cran, qui a déjà engagé des poursuites en justice contre l'État, la CDC et le groupe Spie Batignolles, les accusant d'avoir profité de l'esclavage, a cette fois choisi "d'interpeller publiquement" ces banques et familles, de leur "tendre la main" dans une "démarche de dialogue".

"Nous les invitons à rentrer en contact avec des associations ou des municipalités pour voir comment elles pourraient contribuer d'une manière ou d'une autre à des réparations", a déclaré Louis-George Tin. "En fonction, nous verrons si nous donnons des suites judiciaires".

http://www.rtl.fr/actualites/info/artic … 7771893793

A partir de quel degré d'apparentement devra-t-on payer quelque chose? Faudra-t-il un certificat de non descendance? C'est hallucinant et très dangereux.

"L'islam n'est pas une idéologie" Broz

Re: Lobby antiraciste ou communautariste ?

Oh non quelle menace ! Je frissonne. Je tremble.

"Et sans races, comment peut-on parler de racisme?" - sabaidee, 16/05/2014
"Allez, rince ton visage et enlève la merde dans tes yeux, va lire les commentaires des lecteurs du monde (le monde, hein, pas présent ou national hebdo) et tu percevras le degré d'agacement que suscitent ces associations subventionnées..." - sabaidee, 06/09/2016

"(influence léniniste de la "praxis historique réalisante et légitimée par sa propre réalisation historique effective", au sens hégélien du terme, dans l'action islamiste, au travers de l'état islamique - je n'utilise volontairement pas de majuscule pour cet "état" en ce que je lui dénie toute effectivité historique)" - Greg, 18/07/2016

"Oui oui, je maintiens. Il n'y a rien de plus consensuel que le Point. " - FDL, 28/07/2016

Re: Lobby antiraciste ou communautariste ?

Disons que jeter en pâture des personnes coupables de leur seul nom de famille et/ou de leur ascendance, c'est inouï.

Quant à la menace judiciaire, de toute évidence, les tribunaux n'ont pas que ça à foutre.

Fort heureusement, il semble que la plupart des gens s'accordent pour trouver la démarche grotesque.

"L'islam n'est pas une idéologie" Broz

Re: Lobby antiraciste ou communautariste ?

Excellent ! (source Metronews)

BAC 2014 - Myriam Bourhail, une lycéenne de Villers-Cotterêts (Aisne), vient d'obtenir son bac S avec une exceptionnelle moyenne de 21 sur 20. Cette fille d'ouvrier d'origine marocaine pourrait bien avoir obtenu la meilleure note de toute la France.
6398
80
40
Bac
Myriam Bourhail ne s'attendait pas à obtenir une note aussi élevée. Photo : JACQUES DEMARTHON / AFP

21,03 sur 20. C'est la note que vient d'obtenir Myriam Bourhail à son bac S. La jeune femme, qui vient de fêter ses 18 ans en avril, obtient ainsi la meilleure note de l'Académie de Picardie. Cette élève du lycée européen de Villers-Cotterêts, une commune de l'Aisne, pourrait aussi être la meilleure bachelière de France cette année.

Rappel pour tous les marinistes, vallsistes etc....: http://www.dna.fr/societe/2013/03/25/an … a-sorbonne

Première, deuxième, dixième génération!
on est tous des enfants d'immigrés!
toutes et tous descendants de réfugiés!

j'emmerde, j'emmerde j'emmerde le fhaine!

Re: Lobby antiraciste ou communautariste ?

Ca ça n'a été rendu possible que par la victoire du FN aux municipales à Villers-Cotterêts.

Last edited by Broz (07-07-2014 11:36:24)

"Et sans races, comment peut-on parler de racisme?" - sabaidee, 16/05/2014
"Allez, rince ton visage et enlève la merde dans tes yeux, va lire les commentaires des lecteurs du monde (le monde, hein, pas présent ou national hebdo) et tu percevras le degré d'agacement que suscitent ces associations subventionnées..." - sabaidee, 06/09/2016

"(influence léniniste de la "praxis historique réalisante et légitimée par sa propre réalisation historique effective", au sens hégélien du terme, dans l'action islamiste, au travers de l'état islamique - je n'utilise volontairement pas de majuscule pour cet "état" en ce que je lui dénie toute effectivité historique)" - Greg, 18/07/2016

"Oui oui, je maintiens. Il n'y a rien de plus consensuel que le Point. " - FDL, 28/07/2016

70

Re: Lobby antiraciste ou communautariste ?

Oh, ce ne serait pas du racisme, ça ?
Pour ma part, je suis pour que le seul Asiatique du Sénat se fasse dégager lors des prochaines élections. Quitte à le remplacer par d'autres Asiatiques, ce n'est pas le problème. Mais celui qui y est actuellement est une véritable plaie.

L'ignoble, le détestable, le nauséabond© Placé au sujet de la composition du Sénat a écrit:

Y’a des blancs partout, avec des cheveux blancs. C’est blanc blanc, voyez.

https://www.youtube.com/watch?v=S1a8wMiijfo#t=53

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

71

Re: Lobby antiraciste ou communautariste ?

En revanche, les élus FN, eux, sont très très méchants. Donc très très racistes. La preuve, ils ont osé utiliser le mot "cambrousse".
Honte sur eux !

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2014/ … acisme.php

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

72

Re: Lobby antiraciste ou communautariste ?

Cette histoire britannique est tellement énorme que j'ai du mal à y croire : http://www.atlantico.fr/decryptage/scan … ml?yahoo=1

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

73

Re: Lobby antiraciste ou communautariste ?

Le CRAN exige ! Quoi ? Le retrait immédiat de gâteaux ! On ne plaisante pas avec ça. D'ailleurs, le pâtissier nauséabond doit faire amende honorable et "quitter ses fonctions" pour crime pâtissier, racisme, stigmatisation et amalgame.
La pâtisserie, c'est nazi.

http://www.nicematin.com/grasse/un-pati … 25394.html

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

74

Re: Lobby antiraciste ou communautariste ?

Le communiqué du CRAN est un vrai bijou :

Racisme colonial dans une pâtisserie de Grasse
(02-03-2015)

Alerté par une cliente indignée, le CRAN a pris connaissance des horreurs mises en vente dans la ville de Grasse. Dans la vitrine du magasin, « Aux délices de Grasse », se trouvent des pâtisseries qui puisent dans la vieille tradition du racisme colonial. Présentés sous un nom pompeux, les « dieux » et les « déesses » de M. Tavolaro sont en fait des caricatures négrières, obscènes et injurieuses.

Allant au-delà même des traditionnelles « têtes de nègres », qu'on voit de moins en moins, heureusement, ces friandises s'inspirent des fantasmes coloniaux concernant les Noirs (regards ahuris, bouches surdimensionnées, nudité obligée, organes sexuels protubérants). Pire encore, compte tenu de leur nom (« dieux » et « déesses »), ces pâtisseries tournent en ridicule les religions africaines en présentant ces divinités sous un jour grotesque, tout juste bonnes à être croquées.

« C'est un peu la vision de Tintin au Congo, l'obscénité en plus, a indiqué Louis-Georges Tin. Je n'ose imaginer ce qu'on dirait (à juste titre) si un pâtissier africain avait songé à représenter de manière analogue Jésus Christ et la Vierge Marie », a ajouté le président du CRAN. Après les friandises « Négro » et « Bamboula » que la pâtisserie Feret à Auxerre avait dû retirer sous la pression du CRAN, cette nouvelle offense ne pouvait rester sans réaction.

Située à proximité de plusieurs établissements scolaires, cette pâtisserie est la propriété de M. Yannick Tavolaro, qui se trouve être aussi le président du club de football local, l'Union sportive du club de Grasse, regroupant de nombreux enfants d'origines diverses, ce qui ne laisse pas d'inquiéter.

C'est pourquoi le CRAN exige le retrait immédiat de ces pâtisseries racistes, demande au maire de la ville, Jérôme Viaud, de prendre position, et invite les autorités compétentes à s'interroger sur la pertinence de garder comme président du club sportif un individu de cet acabit. Le cas échéant, le CRAN se réserve le droit de porter plainte pour incitation à la haine raciale.

Peut-on m'expliquer comment ils arrivent à voir des "regards ahuris" dans une pâtisserie ?

http://www.le-cran.fr/communique-cran-a … 5_0_0.html

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

Re: Lobby antiraciste ou communautariste ?

J'adore la défense du mec qui fait des pâtisseries qui perpétuent des stéréotypes raciaux ridicules : "L’USPlan-de-Grasse dont je préside la section football est le club le plus cosmopolite de la ville." Une variation intéressante sur "Nan mais j'ai un ami noir !!"

Regarde peut-être la photo pour voir ce qu'ils appellent "l'air ahuri" - mais je ne sais pas si tu arriveras à le voir. Il y a beaucoup de choses qu'on n'arrive pas à voir quand on n'en a pas envie.

"Et sans races, comment peut-on parler de racisme?" - sabaidee, 16/05/2014
"Allez, rince ton visage et enlève la merde dans tes yeux, va lire les commentaires des lecteurs du monde (le monde, hein, pas présent ou national hebdo) et tu percevras le degré d'agacement que suscitent ces associations subventionnées..." - sabaidee, 06/09/2016

"(influence léniniste de la "praxis historique réalisante et légitimée par sa propre réalisation historique effective", au sens hégélien du terme, dans l'action islamiste, au travers de l'état islamique - je n'utilise volontairement pas de majuscule pour cet "état" en ce que je lui dénie toute effectivité historique)" - Greg, 18/07/2016

"Oui oui, je maintiens. Il n'y a rien de plus consensuel que le Point. " - FDL, 28/07/2016

76

Re: Lobby antiraciste ou communautariste ?

Les gâteaux sont très laids mais un air ahuri sur une pâtisserie, j'ai beaucoup de mal à le voir et surtout à l'imaginer.

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

Re: Lobby antiraciste ou communautariste ?

Mais qui a envie de manger ces horreurs ?

Pour continuer à les fabriquer, faut-il encore qu'il les eut vendues ?

78

Re: Lobby antiraciste ou communautariste ?

Oh, ne t'inquiète pas pour ça, le CRAN s'est chargé de lui faire suffisamment de pub pour que le pâtissier puisse continuer à en faire (et surtout en vendre) plein plein plein.

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

79

Re: Lobby antiraciste ou communautariste ?

Moi président, j'encouragerai de toutes mes forces le développement du communautarisme en France.
Moi président, je vous donnerai l'envie du pénal.

Le Figaro a écrit:

Hollande et Taubira veulent introduire les actions de groupe contre les discriminations

Inspirée des Etats-Unis, l'action de groupe contre les discriminations pourrait arriver en France.

Le président de la République s'est prononcé pour cette mesure demandée depuis longtemps par les associations antiracistes. Des voix s'élèvent déjà pour dénoncer une proposition «communautariste».

«Le racisme n'est pas que dans les stades de football. Il peut aussi être dans les transports, ou sur les lieux de travail. Je n'accepterai jamais sa banalisation», a déclaré François Hollande aux lecteurs du Parisien. Pour lutter plus efficacement contre le racisme, le président de la République a annoncé qu'il souhaitait mettre en place la possibilité d'actions de groupe (class actions) contre les discriminations. «Il ne doit y avoir aucune faiblesse face à de tels actes.» Le gouvernement a introduit ce que l'on appelle l'action de groupe: elle permet à une catégorie de consommateurs ou de locataires qui se considèrent lésés par une décision d'aller ensemble en justice. «Désormais, face aux discriminations, je souhaite que l'action de groupe soit également possible», a-t-il affirmé. Les actions de groupe, autorisées pour les consommateurs depuis octobre 2014, permettent à un collectif de personnes d'intenter ensemble une action en justice contre une personne morale, la plupart du temps une institution publique ou une entreprise.

Le chef de l'Etat approuve ainsi une proposition de la ministre de la Justice, Christiane Taubira, qui a annoncé le 18 février sa volonté de présenter prochainement au Parlement un projet d'action de groupe qui s'étendrait à la lutte contre les discriminations. Lors des questions au gouvernement à l'Assemblée ce mercredi, Christiane Taubira a confirmé que cette disposition ferait bien partie de la réforme «pour la justice du quotidien», à côté d'autres mesures contre le racisme et l'antisémitisme.

Une procédure importée des États-Unis

L'idée d'un tel recours collectif avait été lancée, à l'origine, il y a plusieurs années, par le Conseil représentatif des associations noires (Cran). Elle avait été reprise par la sénatrice EELV Esther Benbassa qui avait déposé en 2013 une proposition de loi, qui n'a jamais été examinée. Cette dernière avait developpé cette proposition dans un rapport cosigné avec le sénateur UMP Jean-René Lecerf, intitulé «La lutte contre les discriminations: de l'incantation à l'action».

Cette procédure est directement importée des Etats-Unis où elle existe depuis longtemps. Parmi les entreprises visées, la célèbre marque «Abercrombie» avait été condamnée en 2003 pour avoir refusé l'embauche de personnes issues de minorités et de femmes. L'entreprise avait dû payer 50 millions de dollars d'amendes reversées à des associations antiracistes et avait été obligée de lancer des programmes pour la diversité. En revanche, la plus grande class-action de l'histoire des Etats-Unis, lancée contre le groupe Wal-Mart pour pratiques discriminatoires envers le personnel féminin (salaires plus faibles), par un million et demi de femmes, avait été rejetée.

Lutter contre les «discriminations systémiques»

Pour ses partisans, la class-action permettrait de lutter contre les discriminations massives. «Au-delà des discriminations directes, on pourrait enfin lutter contre les discriminations systémiques, par définition les plus nombreuses, mais aussi les plus invisibles», se félicite le Cran dans un communiqué.«Si la loi est votée, comme nous l'espérons, ce devrait être le texte le plus important jamais voté en France dans le domaine de la lutte contre les discriminations», estime son président Louis-Georges Tin.

La class-action permettrait également aux victimes qui n'osent pas porter plainte de sauter le pas. «Quand les actes se multiplient, les victimes se découragent et ne portent pas toujours plainte», affirme le président de la République pour justifier ce recours. Il a évoqué le cas d'un voyageur noir empêché le 17 février de monter dans le métro parisien par des supporters du club anglais de Chelsea. François Hollande relève que sans la médiatisation de cette affaire, l'homme, qu'il a eu depuis au téléphone, «aurait peut-être renoncé».

«L'union fait la force, les personnes oseront davantage porter plainte si elles savent qu'elles ne sont pas les seules stigmatisées», renchérit pour sa part la sénatrice écologiste Esther Benbassa, fervente partisane de l'action de groupe depuis des années. «Cela permettra de lutter contre les discriminations sur les lieux de travail, dans les entreprises ou dans la fonction publique, par exemple, les entreprises qui refusent de recruter des personnes portant des noms à consonance étrangère». De plus, «l'action de groupe coûte moins cher que la plainte individuelle:un avocat pour plusieurs personnes, moins de pièces à fournir, etc..», souligne-t-elle.

«La discrimination dans l'entreprise a vraiment baissé aux États-Unis grâce aux class-actions, affirme l'élue. Ce n'est pas une solution miracle contre le racisme, mais cela permettra sans aucun doute de lutter efficacement contre les discriminations quotidiennes». Elle reste néanmoins sceptique sur le contenu effectif de la loi à venir. «Si la class-action est réservée aux syndicats, cela n'aura aucun effet. Il faut qu'elle soit ouverte à tout collectif de personnes discriminées».

Une proposition «communautariste»?

Mais déjà, des voix s'élèvent pour critiquer une mesure qui ferait le lit du communautarisme. Pour Malika Sorel, auteur notamment du Puzzle de l'Intégration (Mille et une nuits, 2007) et ex-membre du Haut Conseil à l'Intégration, l'introduction des class-actions en France signe «un pas de plus dans l'intensification de la communautarisation de la République». «La justice en France est individuelle. Cette nouvelle loi s'engouffre dans la brèche ouverte par Benoit Hamon en octobre 2014 [NDLR: qui a autorisé les class-actions de consommateurs], et met une fois de plus en danger la France». «Les actions de groupe sont directement importées du modèle multiculturel anglo-saxon. Aux États-Unis, on voit le résultat: la discrimination positive et les class-actions n'ont fait qu'exacerber les tensions raciales et pousser les communautés à se replier sur elles-mêmes». «L'attaque de grands groupes américains a empêché de réfléchir au fond du problème. On est encore une fois dans une politique de victimisation, de culpabilisation, qui affirme que c'est la société qui est coupable de tous les maux, et que c'est elle qui doit réparer». «On introduit de la défiance et du ressentiment, là où il faudrait au contraire pacifier la société». Elle dénonce une «judiciarisation croissante des rapports sociaux, qui accentue la fragmentation de notre société».

http://www.lefigaro.fr/actualite-france … ations.php

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

Re: Lobby antiraciste ou communautariste ?

Hahaha j'adore l'absurde réaction de Malika Sorel. "Met une fois de plus en danger la France." Comme quoi, quand on n'a rien à dire, on se contente d'élucubrations absurdes. "Oh non un outil de la lutte contre le racisme, au secours ça met en péril la France c'est du vilain communautarisme". Lmao
Et celui-là, j'adore celui-là :  «On introduit de la défiance et du ressentiment, là où il faudrait au contraire pacifier la société». On croirait du Kelly :
http://o.onionstatic.com/images/articles/article/12339/KellyRaceTalk2_jpg_630x1200_upscale_q85.jpg
(Pour référence Kelly est le dessinateur pour The Onion)

"Et sans races, comment peut-on parler de racisme?" - sabaidee, 16/05/2014
"Allez, rince ton visage et enlève la merde dans tes yeux, va lire les commentaires des lecteurs du monde (le monde, hein, pas présent ou national hebdo) et tu percevras le degré d'agacement que suscitent ces associations subventionnées..." - sabaidee, 06/09/2016

"(influence léniniste de la "praxis historique réalisante et légitimée par sa propre réalisation historique effective", au sens hégélien du terme, dans l'action islamiste, au travers de l'état islamique - je n'utilise volontairement pas de majuscule pour cet "état" en ce que je lui dénie toute effectivité historique)" - Greg, 18/07/2016

"Oui oui, je maintiens. Il n'y a rien de plus consensuel que le Point. " - FDL, 28/07/2016

81

Re: Lobby antiraciste ou communautariste ?

Au moins, leur programme est clair.

Le Figaro a écrit:


Départementales : un parti créé pour défendre «les valeurs des musulmans»

http://i.f1g.fr/media/ext/805x/www.lefigaro.fr/medias/2015/03/09/PHOfa9293ca-c649-11e4-884d-ac5196e6d394-805x453.jpg

LE SCAN POLITIQUE - Le Parti Égalité-Justice prône l'abolition de la loi sur l'interdiction du voile à l'école et veut imposer l'Aïd-el-Kébir comme jour férié national. Il présente des candidats dans dix cantons de l'Est de la France.

La polémique avait enflé en février à l'annonce des ambitions départementales de l'Union des démocrates musulmans français (UDMF). Finalement, le parti avait réduit ses ambitions à ... un seul candidat. Mais au même moment, un autre mouvement, le «Parti Égalité-Justice», (PEJ) plus discret, arrivait à concrétiser la présentation de vingt candidats dans dix cantons de l'est de la France (Strarsbourg, Belfort, Besançon, Colmar, Montbéliard, Pontarlier, etc).

L'Express relate l'émergence de ce nouveau «parti laïc qui défend les valeurs familiales et traditionnelles des musulmans et des minorités». Sur son site internet, le PEJ prône l'abolition de la loi sur l'interdiction du voile à l'école, l'instauration de l'Aïd-el-Kébir comme jour férié national et l'arrivée de menus halal dans les cantines scolaires. Le «communautarisme» est établi comme étant «une priorité» de la structure, qui prône «des accommodements raisonnables» avec la loi de 1905 sur la séparation de l'Eglise et de l'Etat pour servir «les musulmans». Les 200 sympathisants revendiqués s'opposent à la loi sur mariage pour tous, qui, assurent-ils, ne répond qu'à «un petit lobby influent d'homosexuels».

Parti «islamo-conservateur»

Pour Fatih Karakaya, un candidat à Schiltigheim (Bas-Rhin) cité par l'hebdomadaire, «il n'y a pas de différence entre Manuel Valls et le FN» quant à leur prétendue islamophobie. «Notre cœur de cible, ce sont les gens issus de la diversité. Longtemps ils ont prêté leurs voix aux partis traditionnels. Il est temps de les récupérer», insiste Mehmet Yamakoglu, candidat à Besançon, interrogé par l'Est-Républicain.

Pour Mine Günbay, adjointe PS au maire de Strasbourg, le PEJ est «à minima islamo-conservateur» et défend un programme «absolument abject». Beaucoup de responsables du PEJ ont également des responsabilités à la Cojep, une association d'éducation populaire proche de l'AKP, le parti islamiste au pouvoir en Turquie.

Le Parti Égalité-Justice espère 5000 adhérents dans deux ans et une candidature à l'élection présidentielle. «On pense simplement qu'un jour, si un président d'origine musulmane est élu, ça serait bénéfique», explique Fatih Karakaya.

http://www.lefigaro.fr/politique/le-sca … ulmans.php

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

Re: Lobby antiraciste ou communautariste ?

Ca nous apprendra à garder le Concordat.

"Et sans races, comment peut-on parler de racisme?" - sabaidee, 16/05/2014
"Allez, rince ton visage et enlève la merde dans tes yeux, va lire les commentaires des lecteurs du monde (le monde, hein, pas présent ou national hebdo) et tu percevras le degré d'agacement que suscitent ces associations subventionnées..." - sabaidee, 06/09/2016

"(influence léniniste de la "praxis historique réalisante et légitimée par sa propre réalisation historique effective", au sens hégélien du terme, dans l'action islamiste, au travers de l'état islamique - je n'utilise volontairement pas de majuscule pour cet "état" en ce que je lui dénie toute effectivité historique)" - Greg, 18/07/2016

"Oui oui, je maintiens. Il n'y a rien de plus consensuel que le Point. " - FDL, 28/07/2016

Re: Lobby antiraciste ou communautariste ?

Broz a écrit:

Ca nous apprendra à garder le Concordat.

Hormis le fait que cette liste soit en Alsace (et ton obsession), la création de cette liste n'a strictement rien à voir avec le maintien ou non du Concordat...

"L'islam n'est pas une idéologie" Broz

Re: Lobby antiraciste ou communautariste ?

Dès lors que les religieux se sentent en sécurité, ils se croient tout permis. Le Concordat contribue à cela.

"Et sans races, comment peut-on parler de racisme?" - sabaidee, 16/05/2014
"Allez, rince ton visage et enlève la merde dans tes yeux, va lire les commentaires des lecteurs du monde (le monde, hein, pas présent ou national hebdo) et tu percevras le degré d'agacement que suscitent ces associations subventionnées..." - sabaidee, 06/09/2016

"(influence léniniste de la "praxis historique réalisante et légitimée par sa propre réalisation historique effective", au sens hégélien du terme, dans l'action islamiste, au travers de l'état islamique - je n'utilise volontairement pas de majuscule pour cet "état" en ce que je lui dénie toute effectivité historique)" - Greg, 18/07/2016

"Oui oui, je maintiens. Il n'y a rien de plus consensuel que le Point. " - FDL, 28/07/2016

85

Re: Lobby antiraciste ou communautariste ?

La justice fait le jeu du FN.

20 minutes a écrit:

Paris: Le tribunal relaxe deux personnes accusées de racisme anti-blanc

Les «Français blancs dits de souche» ne constituent pas un «groupe de personnes» au sens de la loi française, a estimé jeudi le tribunal correctionnel de Paris, qui a relaxé un rappeur et un sociologue attaqués pour racisme anti-blanc par une association.

La 17e chambre estime dans une décision consultée par l'AFP que la notion «ne recouvre aucune réalité légale, historique, biologique ou sociologique», que «la +blancheur+ ou la +race blanche+» n'est «en aucune manière une composante juridique de la qualité des Français» et que «les Français blancs dits de souche ne constituent pas un +groupe de personnes» au sens de la loi de 1881 sur la liberté de la presse, qui régit principalement la liberté d'expression en France.
Attaqués par une association chrétienne

Elle a relaxé, sur cette base, un rappeur et un sociologue qui avaient conjointement publié en 2010 un livre et un CD au titre commun, «Nique la France», attaqués pour «injure publique à caractère racial» par l'Alliance générale contre le racisme et pour le respect de l'identité française et chrétienne (Agrif). Une décision conforme à la demande du parquet, qui avait requis la relaxe. Le président de l'Agrif a fait connaître dans un communiqué son intention de faire appel. «Pour ce tribunal, si la race noire existe et les personnes noires sont protégeables, la race blanche n'existe pas et les Français blancs ne sont pas protégeables !», estime ce dernier, Bernard Antony, ancien député européen du Front National.

La plainte visait le titre du livre et de nombreux passages de la chanson, également qualifiés par l'association de «provocation à la discrimination, à la haine ou à la violence à l'égard d'un groupe de personnes», en l'occurrence des «Français dits de souche».«Ce que j'en pense, de leur identité nationale, de leur Marianne, de leur drapeau et de leur hymne à deux balles. Je vais pas te faire un dessin, ça risque d'être indécent, de voir comment je me torche avec leur symbole écoeurant», disait notamment la chanson, écrite par le rappeur Saïdou, de son vrai nom Saïd Zouggagh.

«Il s'agit là d'un groupe d'expression raciste», avait affirmé Bernard Antony lors de l'audience le 20 janvier.«Pourquoi viser les Français blancs d'origine? Faut-il que nous ayons honte de cette origine?», avait-il demandé, parlant de «racisme inversé».

«Nous sommes devant une dialectique de désintégration, un scénario classique de substitution de lutte des races à la lutte des classes», avait poursuivi le septuagénaire. A cette interprétation, le rappeur et le sociologue Saïd Bouamama avaient opposé leur vision de leur initiative, née de leur mécontentement face au climat de l'époque, symbolisé par l'existence, entre 2007 et 2010, du ministère de l'Identité nationale. «On avait des discours qui hiérarchisaient les Français. Dans les quartiers c'était vécu comme une agression absolue. Nous ne voulions pas laisser nos camarades, nos frères, seuls face à cette agression», avait expliqué Saïd Bouamama.

« Cela fait cinq ans. J'ai fait 300 concerts, devant des salles pleines. Je n'ai jamais entendu quelqu'un nous dire: allons à la guerre, allons tuer les Français de souche, jamais je n'ai entendu ce genre de propos », avait ajouté Saïd Zougghag, qui appartient au groupe ZEP (zone d'expression populaire).

http://www.20minutes.fr/paris/1567207-2 … anti-blanc

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

86

Re: Lobby antiraciste ou communautariste ?

C'est de mieux en mieux aux États-Unis. Même les bébés de 18 mois sont racistes.

http://dailycaller.com/2015/03/27/india … ist-audio/

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

Re: Lobby antiraciste ou communautariste ?

Tout le monde il est raciste, même les progressistes :

http://www.liberation.fr/societe/2015/0 … he_1240405

Libé a écrit:

Pour la gaypride, l'Inter-LGBT se tape l'affiche

HISTOIRE
L'affiche de la prochaine Marche des fiertés parisienne a été dévoilée ce week-end, avec une polémique à la clé: elle serait, selon certains, colonialiste et raciste.

Samedi dernier, l’Inter-LGBT a présenté l’affiche de la prochaine Marche des fiertés LGBT, qui aura lieu à Paris le 27 juin. Mais, à peine dévoilé, le visuel est déjà contesté, notamment sur les réseaux sociaux. «Retirez cette affiche», s’énerve la militante Gwen Fauchois dans une tribune sur le site d’information Yagg.com. «La liste des problèmes suscités par cette affiche est longue. Mais à mon sens, il suffit de dire qu’elle est tout simplement raciste et colonialiste.»

(...)

"Moult a appris qui bien connut ahan"

88

Re: Lobby antiraciste ou communautariste ?

De la part de cinglé(e)s comme Gwen Fauchois ou Marie-Hélène Bourcier (on ne sait plus trop si ce sont des femmes ou des hommes. Bourcier se définit comme "transboy", vive l'indifférenciation des sexes...), rien d'étonnant.

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

89

Re: Lobby antiraciste ou communautariste ?

Pour lutte contre le racisme (des blancs vis-à-vis des minorités non-blanches, est-il besoin de le préciser ?), réhabilitons l'apartheid, au sens large, et stigmatisons les blancs. C'est logique, c'est beau, c'est canadien.

http://www.huffingtonpost.ca/aeman-ansa … 97176.html

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

90

Re: Lobby antiraciste ou communautariste ?

Il n'y a pas pires racistes que les Indigènes de la République. Pourtant, on n'entend pas les belles âmes de gauche, là. Que dit Taubira ? Que dit Greg ? Que dit Antifaf ?

http://indigenes-republique.fr/le-metis … /#_ftnref6

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

Re: Lobby antiraciste ou communautariste ?

Tremblez, babtous, tremblez ! L'hydre du racisme-anti-blanc (TM) et du communautarisme (TM) révèle une nouvelle tête : le billet de blog ! En vérité, la voilà la première menace pour le vivre-ensemble. Et le gouvernement qui ne se saisit pas de cette affaire, mais que fait-il donc ?

"Et sans races, comment peut-on parler de racisme?" - sabaidee, 16/05/2014
"Allez, rince ton visage et enlève la merde dans tes yeux, va lire les commentaires des lecteurs du monde (le monde, hein, pas présent ou national hebdo) et tu percevras le degré d'agacement que suscitent ces associations subventionnées..." - sabaidee, 06/09/2016

"(influence léniniste de la "praxis historique réalisante et légitimée par sa propre réalisation historique effective", au sens hégélien du terme, dans l'action islamiste, au travers de l'état islamique - je n'utilise volontairement pas de majuscule pour cet "état" en ce que je lui dénie toute effectivité historique)" - Greg, 18/07/2016

"Oui oui, je maintiens. Il n'y a rien de plus consensuel que le Point. " - FDL, 28/07/2016

92

Re: Lobby antiraciste ou communautariste ?

Si seulement ça ne se limitait qu'à des billets de blog... Mais Rokhaya Diallo (entre autres affreux) a pignon sur rue.
D’ailleurs, nos chères belles âmes de gauche écument bien les pages FB des candidats FN à la recherche de saillies racistes. Une sorte d'observatoire a même été créé pour ça : lentente.net. Donc pourquoi pas des billets de blog ?

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

93

Re: Lobby antiraciste ou communautariste ?

France Télévisions s'engage contre le racisme par des spots décalés, subversifs et dérangeants. Comme par exemple cette lessive anti-raciste qui lave plus blanc que bl... euh, oups.

http://tvmag.lefigaro.fr/programme-tv/a … cisme.html

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

94

Re: Lobby antiraciste ou communautariste ?

Le kimono, c'est raciste.

Le Figaro a écrit:

Boston : une exposition jugée raciste envers les asiatiques

Des manifestants se sont mobilisés contre l'exposition <i> Kimono Wednesday</i>, jugée raciste envers la population asiatique.

La rétrospective Kimono Wednesday, qui invitait les visiteurs à se photographier en kimono devant La Japonaise de Claude Monet, soulève la polémique au musée des Beaux-Arts. Des associations accusent cette «expérience interactive amusante» de stigmatiser la communauté asiatique. L'établissement a dû faire marche arrière.

Le musée des Beaux-Arts de Boston a annoncé cette semaine l'annulation de l'exposition Kimono Wednesday, qui n'était pas au goût de tous les visiteurs.

Le public était invité à enfiler des répliques de kimonos japonais traditionnels et à être photographiés en face de la peinture de Claude Monet La Japonaise. Le tableau datant de 1876 représente un portrait de Camille Monet, l'épouse du peintre impressionniste français, portant un kimono rouge. Le musée de Boston espérait créer une expérience interactive amusante. Son ambition était de permettre aux visiteurs d'apprécier la richesse des détails, des broderies et des matières fines des vêtements.

De nombreux visiteurs ont cependant estimé que cette exposition était raciste envers la population asiatique. Le site Artnet a posté des photos en ligne montrant des manifestants à l'intérieur des musées portant des pancartes.

En réaction, le musée de Boston a declaré qu'il avait «entendu les préoccupations de certains membres de [sa] communauté» et qu'il avait en conséquence decidé de modifier sa programmation. Désormais, les kimonos seront exposés dans la galerie impressionniste tous les mercredis soirs, mais les visiteurs ne pourront pas les enfiler.
Stigmatisation de la communauté asiatique

Cette polémique fait écho aux protestations qui ont eu lieu dernièrement en France contre le racisme dont souffrent les populations asiatiques. En juin dernier, le Conseil Représentatif des Associations Asiatiques de France (CRAAF) et une quarantaine d'associations ont fais parvenir à Manuel Valls une pétition, signée par plus de 25.000 personnes, pour dénoncer la hausse des agressions dont la communauté asiatique est victime.

Au cours de ce même mois, plus de 8500 personnes, pour la plupart issues de l'immigration asiatique, avaient manifesté à Belleville. Selon Olivier Wang, secrétaire de l'Association des Jeunes Chinois de France (AJCF), le racisme anti-chinois est un «phénomène qui augmente», expliquant qu'il y a «de plus en plus de violences et de stigmatisations».

http://www.lefigaro.fr/arts-expositions … tiques.php

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

95

Re: Lobby antiraciste ou communautariste ?

Il est quand même assez effrayant de voir qu'on vit sur la même planète que ces tarés.

L'Obs a écrit:

Faut-il arrêter de lire les livres écrits par des hommes blancs ?

Une tribune dénonçant leur surreprésentation chez les auteurs agite la sphère littéraire américaine.
La diversité littéraire commande-t-elle de boycotter les mâles écrivains blancs ?


L’écrivain, cet homme blanc, d’âge mur et hétérosexuel? Le mois dernier, un poète anonyme s’interrogeait dans une rubrique hebdomadaire du site américain Electric Literature. Il faisait part de son malaise face à la surreprésentation de son profil chez les écrivains :

Je suis un homme blanc poète – un blanc, un poète qui est conscient de son privilège et sensible aux inégalités des femmes, des personnes de couleurs et LGBT à l’intérieur et en dehors de la communauté des écrivains – mais, malgré cette conscience et cette sensibilité, je suis toujours un blanc et un homme.

J’ai l’impression que le moment de raconter mon expérience est passé, qu’il n’y a simplement plus besoin de poèmes dont le point de vue est celui d’un homme blanc, et que le flambeau revient désormais aux auteurs d’autres communautés dont les voix ont trop longtemps été tues ou étouffées.»

Avant d’ajouter :
Parfois, j’écris en me mettant dans la peau de quelqu’un d’autre afin de comprendre et de compatir avec ce soi-disant "autre" ; mais j’ai peur que cela puisse être interprété comme une nouvelle preuve de mon privilège de pouvoir m’approprier l’expérience d’une personne différente.»

L’édition préfère les hommes blancs

En réponse à cette interrogation, la poète américaine Elisa Gabbert, contributrice régulière du site Electric Literature, a livré son analyse dans une tribune intitulée «Should White Men Stop Writing ?» («Les hommes blancs devraient-ils arrêter d’écrire ?»). Elle adresse au mâle blanc mal dans sa peau ses conseils pour faire face à ce dilemme éthique :

Vous devriez faire votre possible pour que votre propre point de vue ne soit pas plus exposé qu’il ne le mérite – que vous n’occupiez pas plus de place que celle qui vous est due. (…) Nous devrions dire aux hommes de soumettre moins de textes à la publication. En particulier les hommes blancs.»

La jeune poète émet ensuite plusieurs suggestions pour remédier à ces inégalités, et incite notamment à lire plus de livres écrits par des femmes, des personnes de couleurs ou LGBT. Selon elle, la cause de ce travers trouverait son origine dans le système de publication des maisons d’éditions qu’elle juge discriminatoire :

Le problème, c’est que, à cause de votre statut d’homme blanc, chacun de vos écrits est plus facile à publier, toutes choses étant égales par ailleurs. Peu importe que vous, votre éditeur ou vos lecteurs soyez conscients de cela, vous aurez automatiquement des points bonus. Vous vous trouvez au niveau le plus bas de difficultés dans le jeu vidéo de la vie.»

Faut-il alors purement et simplement boycotter tout livre écrit par un homme blanc, hétérosexuel et n’appartenant à aucune minorité ? Malgré la radicalité du titre de sa tribune, Elisa Gabbert a le mérite de souligner un vrai problème.

Les médias préfèrent les écrivains mâles

Car le manque de diversité dans l’édition est un fait avéré : chaque année, l’association VIDA: Women in Literary Arts publie l’inventaire du nombre d’hommes et de femmes dont les livres sont critiqués au sein des rubriques littéraires des médias. Le résultat est sans appel: les femmes sont sous-représentées, avec une proportion moyenne de 32% parmi les 15 médias anglophones étudiés, allant de 20% pour «The Nation» à 47% pour «Granta». Pour la première fois, l'édition 2014 a également étudié la représentation des femmes de couleurs, arrivant aux mêmes conclusions, bien que les analyses aient été jugées insuffisamment fiables pour être publiées.

Par ailleurs, une polémique gonfle depuis quelques mois sur le manque de représentativité de l’univers littéraire. Depuis fin 2014, le hashtag #WeNeedDiverseBooks est activement relayé sur Twitter afin de sensibiliser au sujet. Et en février dernier, une aspirante écrivaine, K.T Bradford, mettait sur son blog ses lecteurs au défi d’arrêter, durant un an, de lire des livres écrits par des hommes blancs afin de privilégier certaines minorités. Elle proposait même des listes de lecture par catégories de « Femmes auteures » et « Auteurs de couleurs ».

La littérature n’échappe donc pas à la crise de la représentation qui touche déjà la politique et les médias. Une critique qu’Elisa Gabbert replace d’ailleurs dans le contexte américain ambiant, en faisant directement référence à la mort de Michael Brown, ce jeune afro-américain abattu par un policier l’été dernier, ou encore à la récente tuerie de Charleston. Les éditeurs anglo-saxons ne sont pas forcément, à ses yeux, les premiers coupables de ces horreurs. Mais cela n’interdit pas de pointer l’influence d’une culture blanche hégémonique sur la perception de la différence et sur ses implications politiques.

Qui préfère la discrimination positive ?

L’échange entre Elisa Gabbert et cet auteur anonyme a suscité de vives critiques dans les médias américains tels que la «National Review» ou «The Atlantic». La controverse a d’abord porté sur le principe de la discrimination positive, que soutient la jeune poète, et qui pourrait altérer la qualité de la sélection éditoriale. L’autocensure des hommes blancs prônée par l’auteure du billet est aussi contestée, comme l’écrit Connor Friedersdorf, qui a entrepris de répondre à son tour au poète anonyme dans «The Atlantic»:

Je m’interroge sur la façon dont vous jugez votre race et votre sexe comme étant le trait le plus saillant de votre identité artistique; et je ne vois pas pourquoi vos poèmes feraient perdre de l’attention à ceux écrits par un poète ayant une identité raciale ou sexuelle différente. (…) Il est irrationnel de réduire la vision d’une personne à son sexe ou sa couleur de peau. Je suppose que vous ne feriez jamais cela à un autre individu. Ne le faites pas à vous-même.»

Et naturellement, on reproche beaucoup à Elisa Gabbert d’inviter au boycott de ce profil d’écrivain. A y regarder de près, pourtant, elle ne va pas jusque-là. Malgré le titre au lance-flammes de sa tribune, à aucun moment elle préconise aux hommes blancs d’arrêter d’écrire, ni aux lecteurs de les lire :

Je suis sûre que certaines personnes vous diraient d’arrêter d’écrire ; je ne vais pas le faire. Il existe déjà tellement de nouvelles productions écrites chaque jour que personne ne pourrait jamais toutes les lire, et l’écriture n’est pas nécessairement une obligation à partir du moment où les gens ont la possibilité de ne pas le lire.»

Si peu de chiffres existent sur les inégalités dans la littérature française, tout laisse à penser que la tendance est commune. Pourtant, et comme le montre une étude menée par Ipsos, la lecture est loin d'être seulement l'affaire d'hommes blancs: 27% des femmes déclarent lire «beaucoup», contre seulement 16% des hommes.

http://bibliobs.nouvelobs.com/actualite … ancs.html#

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

96

Re: Lobby antiraciste ou communautariste ?

Les discriminés (imaginaires) professionnels... On devrait les rémunérer pour ça.

L'Alsace - AFP a écrit:

Michel Boujenah s’estime discriminé depuis le début de sa carrière

L’acteur et humoriste Michel Boujenah s’est dit mercredi en "colère" d’avoir été "catalogué" comme "le juif-tunisien de service" tout au long de sa carrière et discriminé à cause de son accent, dans une interview sur RTL.

"Quand est en France, quand on arrive à 11 ans, qu’on a un défaut de langue et qu’en plus on a un accent juif tunisien à couper au couteau, dont on ne se rend pas compte, parce que pour moi je n’ai pas d’accent, on se moque de vous, parce que l’image qu’on a de vous elle est ridicule, elle est caricaturale", a déclaré l’acteur de 62 ans, confiant "avoir énormément souffert" car il ne correspondait pas "à l’image qu’on se fait d’un acteur normal entre guillemets".

Avec le succès de son premier spectacle "Albert" en 1980, prenant pour thème la vie des juifs tunisiens immigrés en France, "tout de suite on m’a catalogué, on m’a remis une étiquette, l’étiquette que j’avais quand j’avais 12 ans, 15 ans, 16 ans, 17 ans. Je suis devenu le juif-tun de service, il m’ont refait souffrir encore", poursuit l’humoriste, qui a présenté cette année son nouveau spectacle, "Ma vie rêvée".

"Vous croyez que j’ai pas de peine par exemple de pas être nommé aux Molières ?", demande-t-il. "Ça fait 36 ans que je fais ça, je mérite pas que mes pairs me disent «T’as bien travaillé !» ? C’est dégueulasse", s’indigne-t-il encore.

"Le jour où je vais m’arrêter, et un jour je m’arrêterai, dans 10 ans, 12 ans à peu près, je dirai exactement ce que je pense. (...) Le jour où j’aurai plus la peur de ne pas remplir mon théâtre parce que je serai plus jamais invité nulle part, parce que je vais vous massacrer tous, je vais vous dire ce que je pense pour la plupart, globalement, quand je ferai ma tournée d’adieu", a-t-il lancé, confiant ressentir "parfois de l’indignation, de la colère".

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

Re: Lobby antiraciste ou communautariste ?

Victime. Qu'il cherche son sept d'or de la pub la plus ringarde du siècle (oui, celle avec Fernandel redoublé)

FDL a écrit:

Les discriminés (imaginaires) professionnels... On devrait les rémunérer pour ça.

L'Alsace - AFP a écrit:

Michel Boujenah s’estime discriminé depuis le début de sa carrière

L’acteur et humoriste Michel Boujenah s’est dit mercredi en "colère" d’avoir été "catalogué" comme "le juif-tunisien de service" tout au long de sa carrière et discriminé à cause de son accent, dans une interview sur RTL.

"Quand est en France, quand on arrive à 11 ans, qu’on a un défaut de langue et qu’en plus on a un accent juif tunisien à couper au couteau, dont on ne se rend pas compte, parce que pour moi je n’ai pas d’accent, on se moque de vous, parce que l’image qu’on a de vous elle est ridicule, elle est caricaturale", a déclaré l’acteur de 62 ans, confiant "avoir énormément souffert" car il ne correspondait pas "à l’image qu’on se fait d’un acteur normal entre guillemets".

Avec le succès de son premier spectacle "Albert" en 1980, prenant pour thème la vie des juifs tunisiens immigrés en France, "tout de suite on m’a catalogué, on m’a remis une étiquette, l’étiquette que j’avais quand j’avais 12 ans, 15 ans, 16 ans, 17 ans. Je suis devenu le juif-tun de service, il m’ont refait souffrir encore", poursuit l’humoriste, qui a présenté cette année son nouveau spectacle, "Ma vie rêvée".

"Vous croyez que j’ai pas de peine par exemple de pas être nommé aux Molières ?", demande-t-il. "Ça fait 36 ans que je fais ça, je mérite pas que mes pairs me disent «T’as bien travaillé !» ? C’est dégueulasse", s’indigne-t-il encore.

"Le jour où je vais m’arrêter, et un jour je m’arrêterai, dans 10 ans, 12 ans à peu près, je dirai exactement ce que je pense. (...) Le jour où j’aurai plus la peur de ne pas remplir mon théâtre parce que je serai plus jamais invité nulle part, parce que je vais vous massacrer tous, je vais vous dire ce que je pense pour la plupart, globalement, quand je ferai ma tournée d’adieu", a-t-il lancé, confiant ressentir "parfois de l’indignation, de la colère".

98

Re: Lobby antiraciste ou communautariste ?

Il est bien, ce Gilles Clavreul. Il faudrait aussi qu'il condamne les propos de Bartolone.

Libération a écrit:

Gilles Clavreul, le délégué antiraciste qui n’aime pas certains antiracistes

Le délégué interministériel à la lutte contre le racisme et l’antisémitisme est engagé dans une nouvelle passe d’armes avec une partie du monde associatif.

Le délégué interministériel à la lutte contre le racisme et l’antisémitisme (Dilcra), Gilles Clavreul, a une dent contre les «antiracistes pervertis». Placé sous l’autorité du ministère de l’Intérieur, l’homme est encore monté d’un ton dans sa critique des partisans, à ses yeux, d’une «offensive antirépublicaine» qui se rendraient coupables d’une «instrumentalisation» de la «jeunesse des quartiers populaires». Dans son viseur, les participants au meeting de Saint-Denis organisé le 11 décembre pour «la paix, la justice et la dignité».
«Légitimer l'islamisme»

Dans un texte publié sur sa page Facebook, Clavreul a éreinté «Tariq Ramadan, le Parti des indigènes et un certain nombre de collectifs antidémocratiques, racistes et antisémites», qui auraient, à cette occasion, reçu «le concours ou la bienveillance de certaines organisations d’extrême gauche et syndicats professionnels». Tous se rendraient coupables, à ses yeux, de «légitimer l’islamisme» et de «défendre les prédicateurs fondamentalistes», «sous couvert de dénoncer une prétendue atteinte aux libertés fondamentales» en critiquant l’état d’urgence.

La Ligue des droits de l’homme, qui participait à ce meeting en tant qu’invitée, a tenu à répondre aux attaques du délégué, en publiant elle aussi un texte signé de sa présidente, Françoise Dumont. Celle-ci interpelle Gilles Clavreul et lui demande s’il «range» la LDH parmi les «collectifs antidémocratiques, racistes et antisémites» auxquels il fait référence. Dénonçant une «ignorance scandaleuse» des positions de l’association, Françoise Dumont balaie également l’amalgame consistant à écrire que toute critique de l’état d’urgence conduirait «tout naturellement» au terrorisme.

Et la LDH de poursuivre : «Il ne vous appartenait pas […] de dicter une doxa antiraciste et pas plus d’exclure tel ou tel. Vous êtes-vous seulement rendu compte que votre propos ne peut qu’être ressenti que comme un mépris institutionnel ? Au risque de ruiner l’impact de la mission que le gouvernement vous a confiée.» Françoise Dumont, qui rappelle les critiques de la LDH à l’encontre de «certaines positions qui remettent en cause l’universalisme de l’antiracisme», affirme que celles-ci sont aussi «le résultat d’une réalité qu’aucun gouvernement n’a su ou voulu réduire».
«Le jeu du communautarisme»

Cette opposition idéologique entre Clavreul et une partie du monde associatif, notamment des collectifs comme Stop le contrôle au faciès ou le Collectif contre l’islamophobie en France – qui ont lancé sur Twitter le hashtag #Dilcragate –, n’est pas nouvelle. Dans un portrait que lui consacrait Libération au printemps, l’énarque s’en prenait à «tous ces gauchistes qui jouent, sans vergogne, le jeu du communautarisme». Une phrase lâchée lors de cet entretien lui colle depuis à la peau et ne cesse d’être ressortie par ses détracteurs : «Tous les racismes sont condamnables, mais le racisme anti-Arabe et anti-Noir n’a pas les mêmes ressorts que l’antisémitisme dans sa violence. Il faut être capable de dire la particularité de l’antisémitisme.»

Fin octobre, lors de la marche de la dignité organisée à Paris, le Dilcra avait déjà dégainé un texte au vitriol, s’en prenant «à un discours communautariste qui ne condamne jamais, et bien souvent encourage, les débordements racistes, antisémites et homophobes».

Mise à jour à 14h15. Gilles Clavreul a adressé une lettre à la présidente de la LDH ce 16 décembre pour lui signifier qu'il ne pouvait «évidemment (pas) viser l'association», «dont l'histoire se confond, depuis sa fondation au moment de l'affaire Dreyfus, avec la défense des valeurs universelles et le combat contre toutes les formes de racisme et d'antisémitisme».

http://www.liberation.fr/france/2015/12 … es_1421156

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

99

Re: Lobby antiraciste ou communautariste ?

20 Minutes a écrit:

Légion d'honneur: Le CRAN trouve le ruban rouge bien trop blanc

http://m.20minutes.fr/societe/1752307-2 … trop-blanc

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

100

Re: Lobby antiraciste ou communautariste ?

Hahaha ! Je m'étais fait la remarque tout à l'heure en regardant les infos, je m'étais dit : tiens, une blanche a été élue et la seconde est noire, il y aura forcément un taré qui va nous expliquer que c'est du racisme.
Mais je m'attendais plutôt à du Rokhaya Diallo. 

https://fbcdn-sphotos-f-a.akamaihd.net/hphotos-ak-xfp1/v/t1.0-9/12360240_924268450974267_4610438770945858362_n.jpg?oh=bc4cefbeec5843aada438c3d89fea314&amp;oe=5714C4DE&amp;__gda__=1460852055_1e046dc6ac289ac41e00274477be1746

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)