Topic: Les camps de concentration de la FEMA, symbole du totalitarisme américain

L'ancien gouverneur du Colorado, Jesse Ventura, a mis au jour un véritable projet concentrationnaire aux etats-Unis : les camps de concentration de la FEMA.

La FEMA, c'est la Federal Emergency Management Agency, qui s'était révélé durant le 11 septembre en étant présente sur les lieux poru des exercices de routine sur les lieux mêmes des attentats. Cette agence est censée gérer les crises, mais seulement certaines. Parce qu'à la Nouvelle Orléans, lors de l'ouragan Katerina elle fut incapable d'apporter une aide efficace. En réalité, c'est une agence militarisée, sous la direction du Homeland Security, ce Guépéou américain qui sous prétexte de sécurité, fiche les opposants et attend les catastrophes (voire, selon les conspirationnistes, en organise certains)

Il apparaît que les autorités américaines ont décidé d'ouvrir une dizaine de camps de concentration, pour des raisons encore indéterminées : certains pensent que c'est pour y parquet des migrants, d'autres, plus conspirationnistes, pensent que ces camps (construit par une filiale d'Halliburton) serviront pour y enfermer dissidents et opposant en cas de mise en oeuvre loi martiale.

Pour les porte-parole de ces camps, il s'agit de camp pour héberger des citoyens américains en cas de grosse catastrophe naturelle. Ca rappelle un peu le discours précoce des nazis à propos des camps de concentration, qualifié au début des années 30 de centre de rééducation où les gens travaillaient dans la bonne humeur.

[video (flash player not installed)]


[video (flash player not installed)]


[video (flash player not installed)]

C'est vraiment flippant. Ce pays est une véritable union soviétique des temps modernes.

Re: Les camps de concentration de la FEMA, symbole du totalitarisme américain

Je viens de voir une expo à LA sur les camps "accueillant" les Japonais-Américains durant la SGM. Je n'avais pas entendu parler de la FEMA, mais cela m'a rappelé les paroles d'un des témoins de la SGM qui écrivait : "Si cela est arrivé une fois et que les gens n'ont rien dit, cela pourra arriver à nouveau".
Ce qui est flippant, c'est surtout de constater que la presse n'exerce plus aucun droit de regard sur certains aspects de la politique américaine, qu'elle couvre au contraire joyeusement (et spontanément). Et que les rares à dénoncer les atteintes de la Constitution et du droit international sont discrédités comme "anti-patriotes" !

Cours d'économie Prep ENA
https://analysecoblog.wordpress.com/

Re: Les camps de concentration de la FEMA, symbole du totalitarisme américain

Alors, Orcid, ça fait quoi de reprendre les canards de la droite conspi américaine ? Ventura n'a rien mis au jour du tout. Les "camps de concentration de la FEMA", on en entend parler depuis au moins 2000, et probablement même 1995, et je sais avec certitude qu'on a déjà eu deux ou trois personnes qui ont posté dessus dans le thread Truth Movement. C'est du délire.
Jesse Ventura lui-même est dingo, c'est probablement les coups qu'il a reçu sur le crâne pendant sa carrière de catcheur qui l'ont fragilisé. Sa série télé est empreinte de médiocrité, ce sont des mauvaises productions avec un budget hollywoodien qui reprennent des documentaires conspi vus et revus. Rien de nouveau sous le soleil.

"Et sans races, comment peut-on parler de racisme?" - sabaidee, 16/05/2014
"Allez, rince ton visage et enlève la merde dans tes yeux, va lire les commentaires des lecteurs du monde (le monde, hein, pas présent ou national hebdo) et tu percevras le degré d'agacement que suscitent ces associations subventionnées..." - sabaidee, 06/09/2016

"(influence léniniste de la "praxis historique réalisante et légitimée par sa propre réalisation historique effective", au sens hégélien du terme, dans l'action islamiste, au travers de l'état islamique - je n'utilise volontairement pas de majuscule pour cet "état" en ce que je lui dénie toute effectivité historique)" - Greg, 18/07/2016

"Oui oui, je maintiens. Il n'y a rien de plus consensuel que le Point. " - FDL, 28/07/2016

Re: Les camps de concentration de la FEMA, symbole du totalitarisme américain

Et puis faudra bien les héberger les ninja mutants venus de l'espace. Il est pas certain que les ambassades de Raël suffiront, il faudra bien des camps hein!

"L'islam n'est pas une idéologie" Broz

Re: Les camps de concentration de la FEMA, symbole du totalitarisme américain

District 9 a bien montré que le jour où les extraterrestres débarqueront, ils le feront en Afrique du Sud.

"Et sans races, comment peut-on parler de racisme?" - sabaidee, 16/05/2014
"Allez, rince ton visage et enlève la merde dans tes yeux, va lire les commentaires des lecteurs du monde (le monde, hein, pas présent ou national hebdo) et tu percevras le degré d'agacement que suscitent ces associations subventionnées..." - sabaidee, 06/09/2016

"(influence léniniste de la "praxis historique réalisante et légitimée par sa propre réalisation historique effective", au sens hégélien du terme, dans l'action islamiste, au travers de l'état islamique - je n'utilise volontairement pas de majuscule pour cet "état" en ce que je lui dénie toute effectivité historique)" - Greg, 18/07/2016

"Oui oui, je maintiens. Il n'y a rien de plus consensuel que le Point. " - FDL, 28/07/2016

Re: Les camps de concentration de la FEMA, symbole du totalitarisme américain

Broz a écrit:

District 9 a bien montré que le jour où les extraterrestres débarqueront, ils le feront en Afrique du Sud.

Oui, j'avais oublié ce documentaire. Alors, Orcid a raison: ces camps enfermeront les patriotes quand les communistes de l'ONU essaieront d'asservir les Etats-Unis.

"L'islam n'est pas une idéologie" Broz

Re: Les camps de concentration de la FEMA, symbole du totalitarisme américain

Broz a écrit:

Alors, Orcid, ça fait quoi de reprendre les canards de la droite conspi américaine ? Ventura n'a rien mis au jour du tout. Les "camps de concentration de la FEMA", on en entend parler depuis au moins 2000, et probablement même 1995, et je sais avec certitude qu'on a déjà eu deux ou trois personnes qui ont posté dessus dans le thread Truth Movement. C'est du délire.
Jesse Ventura lui-même est dingo, c'est probablement les coups qu'il a reçu sur le crâne pendant sa carrière de catcheur qui l'ont fragilisé. Sa série télé est empreinte de médiocrité, ce sont des mauvaises productions avec un budget hollywoodien qui reprennent des documentaires conspi vus et revus. Rien de nouveau sous le soleil.

J'ai remarqué, Broz, que tu étais systématiquement dans cette attitude depuis longtemps à injurier et à insulter sans aucun argument autre que "c'est de tarés", alors qu'en face, ce qu'orcid poste est clair et sans bavure : on voit ces camps, Ventura montre les documents qui ont lancé la construction de ces camps de concentration et les députés qui ont voté ce texte ont bien été obligé d'admettre qu'ils avaient fait de la merde. Jesse Ventura est un manifestement un mec qui a des grosses couilles et un courage admirable pour dénoncer des politiques inacceptables dans une démocratie.

Et toi, tu es un vaste connard avec qui il est impossible de discuter rationnellement de ces sujets parce que tu as manifestement de la merde dans les yeux et dans le cerveau (ou alors tu le fais à dessein). Et c'est grâce aux mecs comme toi que le nazisme a pu masquer pendant des années les camps de concentration et leurs massacres industriels.

Et puisque ces camps sont du délire, je te recommande d'aller t'y faire "héberger", puisque c'est le rôle officiel de ces camps de concentration.

Re: Les camps de concentration de la FEMA, symbole du totalitarisme américain

C'est toujours un plaisir de lire Petit Crustacé :

J'ai remarqué, Broz, que tu étais systématiquement dans cette attitude depuis longtemps à injurier et à insulter sans aucun argument autre que "c'est de tarés",

Et toi, tu es un vaste connard avec qui il est impossible de discuter rationnellement de ces sujets parce que tu as manifestement de la merde dans les yeux et dans le cerveau (ou alors tu le fais à dessein). Et c'est grâce aux mecs comme toi que le nazisme a pu masquer pendant des années les camps de concentration et leurs massacres industriels.

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

Re: Les camps de concentration de la FEMA, symbole du totalitarisme américain

C'est marrant qu'un catcheur dégénéré ex-navy fasse un show anti police d'État sur Tru tv, la chaîne qui passe des vidéos de courses-poursuites avec la police la majeure partie de son temps d'antenne. Les truthers manquent de théologistes à la retraite ?

Je crois justement que c'est Broz qui m'avait conseillé un bouquin de Michael Barkun où dans son chapitre joliment intitulé "A world of black helicopters" il refait une histoire de la conspiracy theory des camps d'internements. À l'origine, le Internal Security Act de 1950 passé par Truman, puis des plans d'urgence établis dans les années 60.

Il montre que le complot du camp d'internement est présent dans la littérature d'extrême droite depuis les années 60-70 après avoir germé dans la gauche contestataire. À l'origine  L'agence suspectée était alors la Law Enforcement Assistance Association.

La mention de la FEMA s'est opérée dans les années 80, notamment en 84 lorsqu'un canard d'extrême droite, The Spotlight, a accusé Reagan de construire un réseau de centres de détentions avec son aide.

La conspiracy a atteint son pic en 95, avec la publication de cartes toujours plus précises et une citation dans X-Files en 98.

Mais bon, je suis pour de tels camps, tant qu'on n'y fout que Orcid et Petit Coraya.

Please could you take this note, ram it up your hairy inbox and pin it to your fucking prostate.

Re: Les camps de concentration de la FEMA, symbole du totalitarisme américain

Putain tu as mieux lu que moi les bouquins dont je me suis servi pour mon mémoire ; ça commence à rouiller un peu, tout ça. J'étais sûr que c'était plus récent, les FEMA camps, tu vois ?
Mais ouais j'avais pas mes bouquins sous la main au moment d'écrire mon post

"Et sans races, comment peut-on parler de racisme?" - sabaidee, 16/05/2014
"Allez, rince ton visage et enlève la merde dans tes yeux, va lire les commentaires des lecteurs du monde (le monde, hein, pas présent ou national hebdo) et tu percevras le degré d'agacement que suscitent ces associations subventionnées..." - sabaidee, 06/09/2016

"(influence léniniste de la "praxis historique réalisante et légitimée par sa propre réalisation historique effective", au sens hégélien du terme, dans l'action islamiste, au travers de l'état islamique - je n'utilise volontairement pas de majuscule pour cet "état" en ce que je lui dénie toute effectivité historique)" - Greg, 18/07/2016

"Oui oui, je maintiens. Il n'y a rien de plus consensuel que le Point. " - FDL, 28/07/2016

Re: Les camps de concentration de la FEMA, symbole du totalitarisme américain

J'aimerais juste savoir ce que sont pour vous ces camps que l'on voit à l'image, vous qui n'avez pas de mots assez durs pour dénigrer ceux qui en parlent, .

« Nous avons refusé ce que voulait en nous la bête, et nous voulons retrouver l’homme partout où nous avons trouvé ce qui l’écrase. » (André Malraux; Les Voix du silence, 1951)

Re: Les camps de concentration de la FEMA, symbole du totalitarisme américain

Ecoute gros, si tu veux t'offusquer face à l'état policier américain, tu n'as pas besoin d'imaginer des camps de concentration là où il n'y en a pas. Non, ce ne sont pas des camps de concentration, ce sont des bases désaffectées, des centres de rétention pour immigrants clandestins, des hangars de réfection de trains, ou des centres de quarantaine en cas d'épidémie, entre autres exemples de FEMA camps débunkés - une fois, même, certaines photos d'un de ces camps de concentration américains, c'était des photos de camps d'internement nord-coréens. Non, ce ne sont pas des centaines de milliers de cercueils en plastique destinés à enterrer par quatre les victimes d'une extermination massive de dissidents, ce sont des dizaines de milliers de boîtes étanches destinées à entourer les cercueils lors de la mise en terre pour éviter les effondrements de terrain dans les cimetières, stockées là par une entreprise privée. Ne va pas accuser la FEMA, un organisme qui peine à fonctionner après avoir été éventré et jeté en pâture aux intérêts privés pendant les années Bush, le rendant inapte à répondre aux réelles situations d'urgence (tu te souviens de Katrina ?), d'être une sorte d'organisme tentaculaire qui se prépare à enfermer et massacrer des dissidents à la pelle.

Ces théories sur le rôle sinistre de la FEMA, ce sont des extrapolations qui se construisent sur le dos d'autres extrapolations, basées sur des interprétations fausses d'éléments bénins. Une exemple parmi tant d'autres, un peu éloigné mais qui m'a sauté aux yeux quand j'ai regardé l'émission : à un moment, ils citent en passant un papier de Cass Sunstein qui parle des théories du complot (et qui par ailleurs est remarquablement médiocre dans l'ensemble) et qui dit notamment que pour lutter contre la diffusion des théories du complot, il faudrait chercher à les éliminer, notamment en infiltrant des groupes conspirationnistes. C'est un papier pseudo-académique vague, et pourtant il est utilisé comme une preuve qu'on cherche activement, en haut lieu, à faire taire les groupes conspirationnistes et à détruire le premier Amendement. La vérité, c'est que Ventura, les paulistas, les divers groupes conspirationnistes, les communistes américains, et ainsi de suite, tous ceux-là sont des poissons minuscules mais avec un gros complexe (fantasme ?) de persécution, qui ne menacent absolument pas le statu quo et qu'on n'internera pas plus que Nixon a fait interner les types sur sa liste noire d'ennemis. Les USA ne sont pas assez paranoïaques, et certainement pas assez totalitaires, pour leur faire quoi que ce soit.



Non, mec. Si tu veux t'offusquer face à l'état policier américain, tu as une chiée d'exemples de brutalité policière : pas de problème, c'est simple, il suffit de faire la liste de tous les abus de pouvoirs, les violences policières, les usages de la force abusifs, les meurtres policiers, et de leur couverture par les syndicats policiers, et la culture d'abus de pouvoir qui est latente dans la police américaine. Et les pouvoirs policiers sont progressivement en train d'augmenter, dans un but purement électoraliste de "lutte contre la criminalité," parce que c'est vendeur, et parce que "nos rues ne sont pas sûres et les criminels doivent tous être mis derrière des barreaux" est devenu une philosophie à la mode.  Y'a un documentaire, qui s'appelle The Largest Street Gang In America. Regarde ça, par exemple, pour voir l'état littéralement policier.

Si tu veux t'offusquer face à l'état policier américain, tu as tous les exemples de surveillance plus ou moins stérile de groupes "dissidents", produit d'une sorte de paranoïa diffuse. C'est vrai, ouais, de temps en temps les membres d'une milice survivaliste d'extrême-droite sont arrêtés par le FBI sous prétexte qu'ils allaient attaquer un bureau de poste pour faire la nique aux fédéraux (après tout le terrorisme d'extrême-droite, c'était la grande mode à la fin des années 90. Google "Hutaree" pour un exemple récent). Régulièrement, il y a des descentes dans des mosquées. Je connais un gars qui a reçu une visite du Secret Service parce qu'il a osé blaguer sur Internet en demandant quelle était la portée d'une RPG, vu que Marine One décollait et atterrissait à une centaine de mètres de son boulot. Des fois, horreur ! des fois, il y a même quelques flics qui encadrent un défilé pro-Ron Paul. Ce sont des pratiques de surveillance débiles et honteuses, mais qui existent non pas parce que l'Etat est totalitaire, mais parce que le lobby de l'information et de la surveillance a besoin de ça pour créer de toutes pièces un secteur économique de la surveillance privée, qui emploie des centaines de milliers de personnes dans des centaines d'agences pour rien. Tu veux voir ce que c'est vraiment, l'industrie de la surveillance aux Etats-Unis ? Le Washington Post a fait un excellent dossier à peine croyable sur le monde de l'intelligence et de la national security aux Etats-Unis.

Surtout, si tu  veux t'offusquer face à l'état policier américain, tu peux te concentrer sur leur abominable système pénitentiaire, qui permet de pratiquer une forme moderne d'esclavagisme, qui permet de priver des segments entiers de la population de leur droit de vote, qui rapporte des millions à des entreprises pénitentiaires privées, et qui est systémiquement raciste et classiste, violent, violeur, criminogène, et tout et tout. C'est le goulag. C'est la torture, aussi, et pas que pour les détenus à Guantanamo ou Bradley Manning. (Ventura, lui, il s'en fout, de tout ça, du système carcéral-industriel, lui il soutient activement le système correctionnel américain, il se plaint même que les détenus n'y passent pas assez de temps.)



Mais tu n'as pas besoin de t'inventer un épouvantail totalitaire, qui ne sert qu'à détourner ton attention des problèmes réels.
La réalité, c'est que Ventura et son émission sont une pure production consumériste destinée à satisfaire l'appétit en théorie du complot d'une part de marché. Enfin ! Tu as vu comment c'est produit ? C'est le mélange des Experts: Minneapolis avec une émission National Geographic sauf que la voix-off, c'est un commentaire de catcheur. Tu as vu l'épisode où ils te montrent en 40 minutes que le changement climatique c'est un complot ? Je rigole pas, c'est l'épisode 3 de la saison 1.
Je sais que ça cadre pas bien avec ta vision du monde, le 11 septembre, tout ça. Mais bon sang Gambetta tu vas chercher des complots qui n'existent pas, alors que les abominations sont là, sous ton nez, au grand jour, et qu'il n'y a pas besoin de théories du complot pour s'en offusquer ! Il n'y a pas de dessein totalitaire dans le gouvernement américain (juste corpocratique), et aucune des prédictions de transition totalitaire avancées par les groupes conspirationnistes américains ne s'est réalisée (on attend toujours l'Amero, le NAU, l’accomplissement du Nouvel Ordre Mondial, tout ça. J'attends toujours que Bush déclare la loi martiale). Un projet politique détestable n'a pas forcément besoin d'être totalitaire, d'avoir comme but l'horreur absolue, tu sais.

Last edited by Broz (12-06-2011 02:48:39)

"Et sans races, comment peut-on parler de racisme?" - sabaidee, 16/05/2014
"Allez, rince ton visage et enlève la merde dans tes yeux, va lire les commentaires des lecteurs du monde (le monde, hein, pas présent ou national hebdo) et tu percevras le degré d'agacement que suscitent ces associations subventionnées..." - sabaidee, 06/09/2016

"(influence léniniste de la "praxis historique réalisante et légitimée par sa propre réalisation historique effective", au sens hégélien du terme, dans l'action islamiste, au travers de l'état islamique - je n'utilise volontairement pas de majuscule pour cet "état" en ce que je lui dénie toute effectivité historique)" - Greg, 18/07/2016

"Oui oui, je maintiens. Il n'y a rien de plus consensuel que le Point. " - FDL, 28/07/2016

Re: Les camps de concentration de la FEMA, symbole du totalitarisme américain

Broz a écrit:

Putain tu as mieux lu que moi les bouquins dont je me suis servi pour mon mémoire

Au fait, j'aimerais bien le lire, ton mémoire  tongue

« gnagnagnagna » (FDL)
« gnagnagna google gnagnagna » (Pierre-L)