351

Re: Marine Le Pen : feu de paille ou lame de fond ?

antifaf a écrit:

Le premier secrétaire du PS Harlem Désir affirme dans un entretien au Monde daté de vendredi que «la droite est sous l’influence du FN, aimantée et prête au pire pour reprendre le pouvoir».

Il a dû oublier que François Mitterrand avait en son temps décidé de mettre en place de la proportionnelle pour éviter un désastre aux législatives de 86 et avait par la même occasion fait entrer le FN au Parlement, ça n'avait pas l'air de les gêner trop les socialistes à l'époque...

Re: Marine Le Pen : feu de paille ou lame de fond ?

Gros doutes sur la valeur du sondage qui place le FN en tête des intentions de vote aux européennes:

http://www.slate.fr/france/78776/sondag … t-national

« la propagande frontiste que distille apokrif sur Wikipedia. Sans oublier son petit blog de faf. » (Pierre-L)
« Il y a assez de mots dans la langue française pour dire ce qu'on a besoin de dire. » (mon grand-père)

Re: Marine Le Pen : feu de paille ou lame de fond ?

J'ai lu sur Wikipédia que Damien Philipot, frère du Fameux, était Directeur des études politiques à l'IFOP...

354

Re: Marine Le Pen : feu de paille ou lame de fond ?

Il a même enseigné à Scpo puisqu'il a été mon prof. Mais je ne savais pas qu'il était le frère de Florian.

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

Re: Marine Le Pen : feu de paille ou lame de fond ?

Clairement il y a une volonté d'infiltrer les lieux de formation des élites (et pour info Bruno Gollnish est lui aussi prof de droit en fac): http://www.rue89.com/2013/09/05/adrien- … -fn-245365

Première, deuxième, dixième génération!
on est tous des enfants d'immigrés!
toutes et tous descendants de réfugiés!

j'emmerde, j'emmerde j'emmerde le fhaine!

356

Re: Marine Le Pen : feu de paille ou lame de fond ?

Il enseigne toujours à SP.

Cours d'économie Prep ENA
https://analysecoblog.wordpress.com/

Re: Marine Le Pen : feu de paille ou lame de fond ?

La relève est assurée avec Sabaidee, Gustave, Bouh sans compter FDL qui passe ses week-ends à dénicher des pamphlets antisémites ou royalistes chez les antiquaires des bords de Seine. Franchement il y a des méthodes d'infiltration qui évoquent celles des sectes, d'ailleurs je me demande si on ne pourrait pas utiliser la loi antisectes pour dissoudre les partis d'extrême-droite: leurs méthode sont très semblables.

Première, deuxième, dixième génération!
on est tous des enfants d'immigrés!
toutes et tous descendants de réfugiés!

j'emmerde, j'emmerde j'emmerde le fhaine!

358

Re: Marine Le Pen : feu de paille ou lame de fond ?

antifaf a écrit:

La relève est assurée avec Sabaidee, Gustave, Bouh sans compter FDL qui passe ses week-ends à dénicher des pamphlets antisémites ou royalistes chez les antiquaires des bords de Seine.

Pour information, ce ne sont pas des antiquaires mais des bouquinistes. Tu devrais sortir le week-end, justement.

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

Re: Marine Le Pen : feu de paille ou lame de fond ?

C'est le résultat lamentable de Brignolles qui te met en verve?

Première, deuxième, dixième génération!
on est tous des enfants d'immigrés!
toutes et tous descendants de réfugiés!

j'emmerde, j'emmerde j'emmerde le fhaine!

360

Re: Marine Le Pen : feu de paille ou lame de fond ?

Je n'ai pas l'impression d’être plus en verve que d'habitude. Toi, en revanche, tu me sembles confus : tu confonds bouquiniste et antiquaire et tu mets deux L à Brignoles. Un petit shot, ça te remontera ; je te conseille le blowjob, sans les mains bien sûr.

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

Re: Marine Le Pen : feu de paille ou lame de fond ?

C'est savoureux de lire des allusions sexuelles chez un coincé comme toi qui il y a peu défilait aux côtés de Christine Boutin et de Frigide Cajot.

Première, deuxième, dixième génération!
on est tous des enfants d'immigrés!
toutes et tous descendants de réfugiés!

j'emmerde, j'emmerde j'emmerde le fhaine!

362

Re: Marine Le Pen : feu de paille ou lame de fond ?

Haha ! Je n'ai jamais défilé de ma vie et ne le ferai jamais, pour quelque cause que ce soit.
Sinon, pour information toujours : http://cocktails.about.com/od/cocktailr … b_shtr.htm

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

Re: Marine Le Pen : feu de paille ou lame de fond ?

Finalement, le vote FN, ça se limite à une hiérarchie binaire: les aristos et les prolos.

En haut les aristos, dont Bruno Gollnish ou certains mandarins de Sciences Po et leur petite armée d'étudiants serviles, dont l'exemple type est FDL, ultime rejeton d'une petite noblesse qui n'a toujours pas accepté l'exécution de Louis XVI et qui, au 21ème siècle où elle se sent totalement déphasée, noie sa décadence dans des vapeurs d'Armagnac et en attendant essaie de concilier l'action française  des années 30 avec les théories neocon et néolibérales.

Et puis en bas... le petit peuple déclassé et soumis à toutes les manipulations, qu'on essaie de diviser en lui trouvant des ennemis imaginaires, en lui faisant croire par exemple que son ennemi c'est le jeune de banlieue qui est encore plus déclassé que lui. Voilà un article qui l'explique bien:

Une vaste enquête de l’OCDE sur les compétences scolaires, portant sur 24 pays, vient de sortir hier. Et, surprise, la France se trouve dans les trois derniers. À cause des jeunes générations incultes ? Non ; Les mauvaises compétences de la France sont dues, en bonne partie, aux résultats des 45-65 ans.

Ainsi, la capacité de comprendre et de réagir de façon appropriée aux textes écrits des français de cette tranche d’âge est catastrophique.

Une surprise pour celles et ceux qui ont l’habitude de lire les posts et les commentaires sur les réseaux sociaux ? Pas vraiment. Mais au moins, on sait désormais pourquoi les partis simplistes plaisent autant depuis quelques temps.
En maths et en littérature, les Français dans le bas du tableau

C’est spécialement vrai pour le premier sujet, la France ne devançant que l’Espagne et l’Italie dans le classement. Mais en maths, l’Hexagone est aussi dans le bas du tableau devant les mêmes pays que pour la lecture, avec les Etats-Unis.

La proportion de Français qui obtiennent des scores faibles (inférieurs ou égaux au niveau 1) en « littératie » est « l’une des plus importantes »des pays étudiés : 21,6 % contre 15,5 % en moyenne.

Idem pour le calcul, la France comptant 28 % d’adultes peu compétents, là où la moyenne est de 19 % au sein de l’OCDE.
De fortes disparités suivant les générations et la classe sociale

L’enquête montre par ailleurs qu’en France, les différences de compétences entre les générations (de 16 à 65 ans) sont « assez marquées » par rapport aux autres pays. Les mauvaises compétences de la France sont ainsi dues en bonne partie aux résultats des 45-65 ans, tandis que les plus jeunes obtiennent des scores plus proches de la moyenne, bien que toujours inférieurs.

Le niveau de formation et l’origine sociale produisent aussi des écarts« bien plus importants » que dans la moyenne des pays étudiés, signale l’OCDE.
Et ça donne quoi d’avoir des beaufs incultes chez nous ?

Et bien cela donne de l’air aux partis simplistes ; entre autre l’ultra droite et sa charia actuelle, acre mélange de celles et ceux qui pensent qu’un étranger a plus de droit, dans notre pays, que les nationaux et qui n’hésitent pas à lancer des fakes grossiers de feuille de sécurité sociale sur les réseaux sociaux - qu’aucun de ces ploucs ne prend la peine d’aller vérifier, tellement ils sont sûrs d’eux... À moins qu'ils en soient pas capable d'en déterminer les failles...- et des baltringues qui privilégient un “La France ; tu l’aimes ou tu la quittes” sans, a priori, aimer le français, puisqu’ils alignent faute d’orthographe sur faute d’orthographe dans leurs posts qui se veulent définitifs.
La droite tradionnelle surfe aussi sur le beaufisme

Mais, désormais, cela passe aussi par des mamamouchis UMPistes qui, dédouanés par un Patrick Buisson qui a phagocyté une partie des gaullistes - bravo l’artiste -, font la course à celles ou à celui qui arrivera à pondre la déclaration la plus extrémiste afin de se joindre au grand concours de “qui arrivera à faire éjaculer le plus rapidement un beauf inculte”.

Alors voilà ; selon cette enquête de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), les compétences des adultes français en « littératie » (capacité de comprendre et de réagir de façon appropriée aux textes écrits) et en« numératie » (capacité d’utiliser des compétences numériques et mathématiques) « se situent parmi les plus basses » des pays évalués (22 pays de l’OCDE ainsi que Chypre et la Russie).

Grace à l’OCDE, on sait pourquoi les votes FN augmentent
- See more at: http://www.lekiosqueauxcanards.com/2013 … 5BUOT.dpuf

(source http://www.lekiosqueauxcanards.com/2013 … tent.html)

Première, deuxième, dixième génération!
on est tous des enfants d'immigrés!
toutes et tous descendants de réfugiés!

j'emmerde, j'emmerde j'emmerde le fhaine!

364

Re: Marine Le Pen : feu de paille ou lame de fond ?

antifaf a écrit:

Clairement il y a une volonté d'infiltrer les lieux de formation des élites (et pour info Bruno Gollnish est lui aussi prof de droit en fac): http://www.rue89.com/2013/09/05/adrien- … -fn-245365

Je quote pour la postérité.

Les "lieux de formation des élites"... ?

Bel esprit conformiste, venant de toi bravo (ou pas) !

Re: Marine Le Pen : feu de paille ou lame de fond ?

http://www.lexpress.fr/actualite/politi … 00026.html :

Floriane Dumazert a écrit:

Le porte-à-porte pour "endiguer le vote Front national"

Une étude, menée par la société de conseil Liegey Muller Pons, montre que le porte-à-porte a fait basculer le vote d'un électeur sur cinq, qui s'apprêtait à voter pour Marine Le Pen et a finalement choisi François Hollande. Guillaume Liegey, cofondateur de la société, revient sur cette enquête.

http://static.squarespace.com/static/51 … 20%231.pdf :

Liegey Muller Pons a écrit:

Si le porte-à-porte a eu un effet si important, c’est sans doute plutôt parce que la
présence des volontaires rend tangible une promesse de proximité entre le monde
de la politique et les électeurs. Engagés, mais désintéressés, les volontaires donnent
une autre image de la politique, à l’encontre de la perception ordinaire qu’en ont
beaucoup de leurs concitoyens. Par leur seule présence, ils montrent que la politique
n’est pas seulement lutte d’egos, privilèges, ou corruption.

« la propagande frontiste que distille apokrif sur Wikipedia. Sans oublier son petit blog de faf. » (Pierre-L)
« Il y a assez de mots dans la langue française pour dire ce qu'on a besoin de dire. » (mon grand-père)

Re: Marine Le Pen : feu de paille ou lame de fond ?

Après les départs en fanfare vers le FN, c'est le FN qui perd du du monde:

http://www.francetvinfo.fr/elections/mu … 66844.html
http://www.lemonde.fr/le-magazine/artic … 16923.html

« la propagande frontiste que distille apokrif sur Wikipedia. Sans oublier son petit blog de faf. » (Pierre-L)
« Il y a assez de mots dans la langue française pour dire ce qu'on a besoin de dire. » (mon grand-père)

Re: Marine Le Pen : feu de paille ou lame de fond ?

Un militant UMP en Seine-Saint-Denis:

On leur explique que le programme du FN est irréalisable, qu'il nous mènera dans le mur et, d'ailleurs, beaucoup le reconnaissent, y compris parmi les militants frontistes ! Mais ils répondent : "Oui, mais si Marine est élue, elle fera un peu le ménage, elle va remettre le système à plat. Si elle détruit tout, ça permettra de reconstruire du neuf." En fait, c'est presque une révolution qu'ils veulent.

http://www.lepoint.fr/politique/seine-s … 657_20.php

« la propagande frontiste que distille apokrif sur Wikipedia. Sans oublier son petit blog de faf. » (Pierre-L)
« Il y a assez de mots dans la langue française pour dire ce qu'on a besoin de dire. » (mon grand-père)

Re: Marine Le Pen : feu de paille ou lame de fond ?

Charlotte ROTMAN a écrit:

Vincent Morelle a été directeur de campagne de la candidate frontiste de Meaux, avant de claquer la porte, écœuré par le racisme profond et l’amateurisme du parti de Marine Le Pen.

http://www.liberation.fr/politiques/201 … ise_974560

« la propagande frontiste que distille apokrif sur Wikipedia. Sans oublier son petit blog de faf. » (Pierre-L)
« Il y a assez de mots dans la langue française pour dire ce qu'on a besoin de dire. » (mon grand-père)

369

Re: Marine Le Pen : feu de paille ou lame de fond ?

Je poste un entretien très intéressant accordé par Pierre-André Taguieff sur la diabolisation du FN (ainsi que son auto-diabolisation) et d'autres sujets connexes, tels que le confortable antifascisme imaginaire ou la stratégie du PS pour faire monter le FN (Merluchon avait dit fin 2013 que Flanby était le principal pourvoyeur des voix du FN mais cela date des années Mitterrand ; le PS qui s'émeut de la montée du FN est en cela d'une hypocrisie vraiment comique), ce qui avait été contesté par la gauche du forum dans je ne sais plus quel fil.
Je cite aussi ce passage qui, en plus d'être drôle et tout à fait vrai, désigne de manière quasi transparente les guignols tels Roger-Petit, BHL, Cabarrus et compagnie :

Taguieff a écrit:

Les esprits libres se gardent de participer aux débats publics, abandonnant le terrain médiatique à de grotesques personnages incultes ou à demi cultivés, histrions littéraires, amuseurs engagés ou commissaires politiques qui n'existent que par l'insulte, l'indignation feinte, l'imprécation ou la provocation. J'oubliais les donneurs de leçons de tous âges.

http://www.lefigaro.fr/vox/politique/20 … -fn-12.php (partie 1)

http://www.lefigaro.fr/vox/politique/20 … uche22.php (partie 2)

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

Re: Marine Le Pen : feu de paille ou lame de fond ?

FDL a écrit:

Je poste un entretien très intéressant accordé par Pierre-André Taguieff sur la diabolisation du FN (ainsi que son auto-diabolisation) et d'autres sujets connexes, tels que le confortable antifascisme imaginaire ou la stratégie du PS pour faire monter le FN (Merluchon avait dit fin 2013 que Flanby était le principal pourvoyeur des voix du FN mais cela date des années Mitterrand ; le PS qui s'émeut de la montée du FN est en cela d'une hypocrisie vraiment comique), ce qui avait été contesté par la gauche du forum dans je ne sais plus quel fil.
Je cite aussi ce passage qui, en plus d'être drôle et tout à fait vrai, désigne de manière quasi transparente les guignols tels Roger-Petit, BHL, Cabarrus et compagnie :

Taguieff a écrit:

Les esprits libres se gardent de participer aux débats publics, abandonnant le terrain médiatique à de grotesques personnages incultes ou à demi cultivés, histrions littéraires, amuseurs engagés ou commissaires politiques qui n'existent que par l'insulte, l'indignation feinte, l'imprécation ou la provocation. J'oubliais les donneurs de leçons de tous âges.

http://www.lefigaro.fr/vox/politique/20 … -fn-12.php (partie 1)

http://www.lefigaro.fr/vox/politique/20 … uche22.php (partie 2)

À propos de diabolisation, "la Marine" et "La Marine" n'ont rien à voir...

J'imagine que la plupart des marins seraient soulagés de voir les médias appeler un chat "un chat", et madame Le Pen "madame Le Pen" !!
C'est juste de la sémantique... mais bon...

Concernant les années 80, c'est (quasiment) un fait que Mitterrand ait permis au FN d'exister, pour contrer la droite... mais c'est une autre époque. Aujourd'hui c'est quasi incompréhensible que ça arrive !

J'ai pas regardé, mais je suis presque sûr que les communes qui ont le plus voté à l'extrême droite (en moyennant) sont celles qui n'ont pas de beurs, de nègres ou de roms (raccourcis express), parmi leurs administrés.

Comme d'hab. : l'inconnu fait peur, et certains en usent et en abusent !

Last edited by Mayrik (28-05-2014 03:07:32)

sic

371

Re: Marine Le Pen : feu de paille ou lame de fond ?

La deuxième partie de cet entretien est particulièrement indigente, mais j'aimerais contredire certains points en particulier :

En France, l'antinationalisme est devenu idéologiquement hégémonique à la faveur de la construction européenne. Les nations étant perçues comme des obstacles à cette dernière, le sentiment national lui-même a été réduit par les élites dirigeantes et discutantes à une survivance nuisible d'un passé heureusement révolu, à un archaïsme détestable. Le problème, c'est que le sentiment de l'appartenance nationale, qui revient à celui de posséder une identité nationale, n'a nullement disparu de l'opinion, et, plus profondément, des mentalités ou des croyances culturelles.

C'est complètement faux, tant dans le discours des politiques que dans leur action, la nation est très au centre et est même revenue depuis 2002. Il n'y a aucune hégémonie de l'anti-nationalisme. L'UMP est même allée plus loin que la célébration de l'appartenance nationale avec son pseudo-débat sur l'identité nationale. Bref si le FN est le seul parti "nationaliste" il est loin d'être le seul à mobiliser la rhétorique de la nation et le sentiment national et à célébrer ceux-ci. Et pas seulement dans la dénonciation du FN.
Je crois qu'il n'y a que les Verts qui soient ouvertement anti-nationalistes.

Ce maître de la provocation qu'est Le Pen a su prendre la posture du diabolisé, la mettre en scène comme une injustice ou une forme de persécution, attirer ainsi la compassion ou la sympathie, et finir par retourner l'attaque en composante de son charisme. Les antilepénistes n'avaient pas prévu que leur cible principale pourrait se présenter glorieusement comme une victime injustement accusée et comme un héros, un «résistant», voire comme un héritier de la «Résistance», face aux nouveaux ennemis supposés de la France.

C'est une analyse qu'on lit régulièrement, particulièrement venant de la droite, mais je n'ai jamais rien vu qui venait l'étayer. Certes c'est la stratégie de Le Pen, mais à mes yeux elle n'a d'effet que sur les gens qui sont déjà sympathisants du FN, et elle n'est guère que l'un des nombreux outils qui lui permettent se présenter comme l'opposition, pas autre chose. Parler de compassion envers Le Pen père ? Bof bof.

En outre, l'antilepénisme diabolisateur a eu pour effet d'installer le FN au centre de la vie politique française, de fixer l'attention inquiète de tous les acteurs politiques sur son évolution à travers les élections et les sondages. Depuis la fin des années 1980, la France politique a semblé vivre à l'heure du FN.

Ca par contre oui, et c'est dommage qu'il ne consacre pas plus que deux lignes à quelque chose qui est en réalité instrumental dans la montée du FN. Ca, et la mise au centre du débat public des thèmes du FN et l'adoption de ses cadres de débat.

L'un des objectifs du néo-antifascisme instrumentalisé par la gauche, c'est de restructurer l'espace politique autour d'un affrontement entre le PS et le FN, ce qui suppose un FN fort et une UMP affaiblie. Il s'agit donc de favoriser par divers moyens le dynamisme du FN tout en provoquant l'explosion de l'UMP, minée par ses divisions idéologiques et la rivalité de ses dirigeants. L'objectif est de faire disparaître la droite libérale comme force politique concurrente du PS. [...] C'est la raison pour laquelle les stratèges machiavéliens du PS, formés à l'école mitterrandienne, ne s'émeuvent guère de la «montée du FN», ni de l'échec de la diabolisation qu'ils ont privilégiée en tant que stratégie anti-FN, et qui a contribué à ladite «montée». Ils savent que le seul moyen de gagner l'élection présidentielle de 2017, malgré l'impopularité de la gauche au pouvoir, c'est de faire précisément «monter» le FN pour provoquer l'élimination au premier tour du principal candidat de droite libérale, avant de l'emporter face à une Marine Le Pen jugée incapable de rassembler suffisamment, et rejouant ainsi malgré elle, mutatis mutandis, le rôle de son père en avril 2002.

Hah, pour un soi-disant spécialiste et pourfendeur des théories du complot...
Oui c'était vrai dans les années 80. Mais placer la conquête de 2017 comme l'objectif d'une stratégie de montée du FN, ça me paraît une stratégie bien trop dangereuse, qui parie sur une déliquescence totale de l'UMP au profit du FN (loin d'être acquise même aujourd'hui), sur la théorie peu étayée selon laquelle la diabolisation a un effet inverse mesurable, et sur l'idée qu'un duel PS-FN au second tour, alors même que les idées du FN auraient été renforcées par cette stratégie, se conclurait inévitablement par une victoire du PS. 2002 a été une leçon suffisamment cuisante pour le PS pour que ce type de stratégie soit hors de question. Finalement Taguieff commet l'erreur classique de penser que tout le monde pense comme lui.
D'ailleurs FDL je pense que tu te plantes quand tu interprètes les paroles de Mélenchon : quand il dit que Hollande a été le principal pourvoyeur de voix pour le FN, ce qu'il sous-entend c'est que Hollande a déçu énormément de monde et que cet espoir trahi est ce qui a fait monter le FN mécaniquement.
Pour moi, le responsable dont ne parle pas du tout Taguieff c'est aussi l'hégémonie des cadres de pensée et de débat du FN qui, elle, est due à l'effort de propagande de l'UMP sur la période 2007-2012 - l'objectif ayant été de siphonner les électeurs du FN au profiit de l'UMP, ce qui a échoué et contribué à radicaliser l'électorat UMP.

C'est là un héritage de l'antifascisme soviétique, dont les idéologues et propagandistes, depuis les années 1950, n'ont cessé de marginaliser ou de calomnier en France la position antitotalitaire ou anti-extrémiste pour camoufler la criminalité du communisme, et permettre à la gauche de se «ressourcer» régulièrement en revenant à Marx ou à tel ou tel théoricien révolutionnaire et anticapitaliste (Lénine, Trotski, Gramsci, etc.). Il importe à une partie de la gauche de laisser ouverte la voie d'un retour éventuel à l'idée communiste, donc de ne pas diaboliser le communisme, en dépit de ses crimes, comme elle diabolise le fascisme, et plus particulièrement le nazisme.

Zzzz. Ca fait bien longtemps que l'héritage de l'antifascisme sovétique a été abandonné. Cet anti-communisme primaire, idéologique, semble tout droit sorti des années 70-80, bravo Taguieff.

L'antifascisme imaginaire, ou si l'on préfère l'imaginaire antifasciste, dont la diabolisation du fait national est aujourd'hui la principale illustration, c'est ce qui reste du communisme dans les esprits. L'antinationalisme est progressivement devenu la principale reformulation du vieil antifascisme. Mais les antinationalistes en sont venus à diaboliser la nation comme telle. C'est ce que j'ai appelé naguère, au début des années 1990, l'«antinationisme», qui s'est transformé en idéologie dominante dans les milieux européistes. La projection sur la nation de tous les traits répulsifs du «fascisme» en est le principe moteur. Dans la rhétorique de combat centrée sur la dénonciation des «eurosceptiques» ou des «europhobes», c'est bien le sentiment national qui est incriminé, au point d'être criminalisé.

Non. Mis à part que la diabolisation de la nation est à peu près nulle part dans le discours ambiant, et le sentiment national n'est sûrement pas criminalisé dans la critique de l'euroscepticisme, c'est le manque de sentiment européen qui est la cible.
Or on peut très bien avoir plusieurs sentiments d'appartenance, national et européen en même temps, sans qu'ils soient forcément en concurrence.

Je vais passer sur le reste, j'ai du boulot, j'ai juste envie de dire que de faire un développement sur le concept fumeux de "terrorisme intellectuel" et du "politiquement correct" sans même les définir (et que le Figaro extraie la petite phrase sur le terrorisme intellectuel et en fasse le titre de la deuxième partie me fait doucement loler, d'ailleurs lol) est particulièrement paresseux et indigent.

Dans une France sous l'emprise des minorités sectaires et tyranniques qui imposent leurs valeurs et leurs normes, l'espace public s'empoisonne lentement. [...] Les esprits libres se gardent de participer aux débats publics, abandonnant le terrain médiatique à de grotesques personnages incultes ou à demi cultivés, histrions littéraires, amuseurs engagés ou commissaires politiques qui n'existent que par l'insulte, l'indignation feinte, l'imprécation ou la provocation. J'oubliais les donneurs de leçons de tous âges. Quand des esprits libres prennent le risque de descendre dans l'arène, ils sont immanquablement voués à être dénoncés, calomniés, diffamés. La menace de diabolisation produit une intimidation telle qu'elle garantit la promotion de la médiocrité.

Je me marre. Si par "esprits libres" il entend des guignols comme Finkielkraut ou Zemmour (ce sont ceux qui sont cités dans la question), je me gondole ; d'aucuns affirmeraient que Soral est un esprit libre, ça ne rend pas sa pensée moins stupide.

Il faut donc juger les dirigeants sur les résultats de leur action politique, et non pas sur leur charme personnel, leurs intentions bonnes ou leurs projets séduisants.

Ben oui, mais l'emmerde c'est qu'il faut d'abord les élire...

"Et sans races, comment peut-on parler de racisme?" - sabaidee, 16/05/2014
"Allez, rince ton visage et enlève la merde dans tes yeux, va lire les commentaires des lecteurs du monde (le monde, hein, pas présent ou national hebdo) et tu percevras le degré d'agacement que suscitent ces associations subventionnées..." - sabaidee, 06/09/2016

"(influence léniniste de la "praxis historique réalisante et légitimée par sa propre réalisation historique effective", au sens hégélien du terme, dans l'action islamiste, au travers de l'état islamique - je n'utilise volontairement pas de majuscule pour cet "état" en ce que je lui dénie toute effectivité historique)" - Greg, 18/07/2016

"Oui oui, je maintiens. Il n'y a rien de plus consensuel que le Point. " - FDL, 28/07/2016

372

Re: Marine Le Pen : feu de paille ou lame de fond ?

Broz a écrit:

C'est complètement faux, tant dans le discours des politiques que dans leur action, la nation est très au centre et est même revenue depuis 2002. Il n'y a aucune hégémonie de l'anti-nationalisme. L'UMP est même allée plus loin que la célébration de l'appartenance nationale avec son pseudo-débat sur l'identité nationale. Bref si le FN est le seul parti "nationaliste" il est loin d'être le seul à mobiliser la rhétorique de la nation et le sentiment national et à célébrer ceux-ci. Et pas seulement dans la dénonciation du FN.
Je crois qu'il n'y a que les Verts qui soient ouvertement anti-nationalistes.

Hmm, j'aurais dit 2007. Et encore, c'est parce que les politiques (à l’époque Royal et Sarkozy) ont vu dans cette idée de nation une vague sur laquelle ils pouvaient surfer. C'est la réactivation du sentiment d'appartenance nationale par le peuple et chez le peuple, en réaction justement aux idées portées par les constructeurs de l’Europe telle que nous la connaissons aujourd’hui et à ce genre de discours dominant jusqu'alors : https://www.youtube.com/watch?v=iCEInNZR8pE, qui a poussé la classe politique (et encore, seulement l'UMP post-Chirac et le PS post-Jospin, FN mis à part) à s'approprier cette idée de nation. Mais cela reste au niveau du simple discours, de la simple stratégie politique. Ce n’est pas suivi d'actes concrets. Tu as parlé justement du débat sur l'identité nationale mais il n'a abouti sur rien.
Il n'y a pas que les Verts. J'y ajoute, dans des dimensions différentes, le centre fédéraliste (Modem...) et l'extrême-gauche.

C'est une analyse qu'on lit régulièrement, particulièrement venant de la droite, mais je n'ai jamais rien vu qui venait l'étayer. Certes c'est la stratégie de Le Pen, mais à mes yeux elle n'a d'effet que sur les gens qui sont déjà sympathisants du FN, et elle n'est guère que l'un des nombreux outils qui lui permettent se présenter comme l'opposition, pas autre chose. Parler de compassion envers Le Pen père ? Bof bof.

Ben c'est quelque chose qu'on ne peut par définition pas mesurer ou quantifier. On ressent souvent une certaine empathie vis-à-vis du vilain petit canard. Mais cela relève d'un processus bien souvent inconscient, donc comment le mesurer...

Hah, pour un soi-disant spécialiste et pourfendeur des théories du complot...
Oui c'était vrai dans les années 80. Mais placer la conquête de 2017 comme l'objectif d'une stratégie de montée du FN, ça me paraît une stratégie bien trop dangereuse, qui parie sur une déliquescence totale de l'UMP au profit du FN (loin d'être acquise même aujourd'hui), sur la théorie peu étayée selon laquelle la diabolisation a un effet inverse mesurable, et sur l'idée qu'un duel PS-FN au second tour, alors même que les idées du FN auraient été renforcées par cette stratégie, se conclurait inévitablement par une victoire du PS. 2002 a été une leçon suffisamment cuisante pour le PS pour que ce type de stratégie soit hors de question. Finalement Taguieff commet l'erreur classique de penser que tout le monde pense comme lui.
D'ailleurs FDL je pense que tu te plantes quand tu interprètes les paroles de Mélenchon : quand il dit que Hollande a été le principal pourvoyeur de voix pour le FN, ce qu'il sous-entend c'est que Hollande a déçu énormément de monde et que cet espoir trahi est ce qui a fait monter le FN mécaniquement.
Pour moi, le responsable dont ne parle pas du tout Taguieff c'est aussi l'hégémonie des cadres de pensée et de débat du FN qui, elle, est due à l'effort de propagande de l'UMP sur la période 2007-2012 - l'objectif ayant été de siphonner les électeurs du FN au profiit de l'UMP, ce qui a échoué et contribué à radicaliser l'électorat UMP.

Attention à ne pas confondre complot et stratégie. Il n'y a aucune théorie du complot dans le fait de dire que le PS a tout fait pour faire monter le FN. C'est peut-être machiavélique mais ça fait partie du jeu. C'est vrai pour les années 80 mais aussi pour les 30 années suivantes. D'ailleurs, tu es réticent à admettre que ce soit une stratégie pour le PS mais tu l'admets sans peine quand il s’agit de l'UMP qui voulait siphonner les voix du FN, même si la finalité est évidemment inverse.
Tu parles d'une stratégie dangereuse. Elle l'est, oui, mais Flanby l'a dit lui-même : il n'a rien à perdre. En l'état actuel des choses, à part des gens comme Greg, qui voterait pour lui dès le premier tour ? Son seul espoir est de se retrouver face au FN et pour cela, effectivement, parier sur une implosion de l'UMP, que j'estime possible si les dissensions persistent, si Sarkozy tarde à revenir (le syndrome Jospin) et si le parti ne présente toujours pas de programme. Pour cela, le PS devra tout faire pour disqualifier Sarkozy.
Quant aux propos de Merluchon, oui, il l'a dit dans ce sens-là. Je ne faisais qu'illustrer. Il n'aurait jamais admis qu'il s'agit d'une stratégie pour faire monter le FN. Disons que ce petit jeu dangereux + les mauvais résultats du gouvernement en termes d'emploi etc. + le tournant social-démocrate assumé qui révulse la gauche dure font que le FN monte mécaniquement.

Non. Mis à part que la diabolisation de la nation est à peu près nulle part dans le discours ambiant, et le sentiment national n'est sûrement pas criminalisé dans la critique de l'euroscepticisme, c'est le manque de sentiment européen qui est la cible.
Or on peut très bien avoir plusieurs sentiments d'appartenance, national et européen en même temps, sans qu'ils soient forcément en concurrence.

Je te renvoie à l'extrait de BHL que j'ai posté au-dessus. Taguieff ne désigne pas forcément les dirigeants au pouvoir quand il parle d'antinationalistes. Je serais d'ailleurs curieux de voir un président de la République et un gouvernement s'élever contre le concept de nation, qui est mentionné directement dans l'article 4 de la Constitution (la souveraineté nationale apparaît dès le préambule). Il fait plutôt référence aux discours de l'intelligentsia (BHL etc.), de certaines associations dont les messages sont bien relayés dans les médias, des antifascistes d'opérette etc.

Je me marre. Si par "esprits libres" il entend des guignols comme Finkielkraut ou Zemmour (ce sont ceux qui sont cités dans la question), je me gondole ; d'aucuns affirmeraient que Soral est un esprit libre, ça ne rend pas sa pensée moins stupide.

Ben c'est un fait que la volonté de contenir le plus possible la pensée ces personnes (que ce soit justifié ou non) existe. Alors on s'insurge contre l'élection de Finkielkraut, on appelle les radios et la télé à virer Zemmour et j'en passe. Donc oui, ceux-là par exemple sont dénoncés. Enfin, la parole portée par ce genre de personnalités est très minoritaire dans les médias, quoi qu'en disent des crétins comme Roger-Petit qui voient des réacs partout.

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

Re: Marine Le Pen : feu de paille ou lame de fond ?

http://www.francetvinfo.fr/politique/fr … 17359.html

Le Pen ne comprend pas "cette histoire". Rattrapé par la polémique, Jean-Marie Le Pen s'est expliqué dimanche sur France Info. "A quel moment quelqu’un a utilisé ce mot de fournée dans le sens que semble avoir voulu croire un certain nombre de gens ? C’est dingue ça !", s'est-il emporté. Y compris en visant son propre camp : "s’il y a des gens de mon camp qui l’interprète de cette manière c’est que ce sont des imbéciles !" Et l'ancien chef de file de l'extrême-droite de conclure : "Si désormais on doit s’interdire un certain nombre de mots, les mots en "if", les mots qui ont un rapport avec la guerre… c’est incroyable cette histoire !"

Le pauvre homme s'énerve ! C'est vrai ça !
Le terme" fournée" est employé dans quel autre sens que cuire ou à traiter au four ? Ca JMLP ne le dit pas …

Alors qu'il nous la fasse pas avec les gens interprètent mal.

Car quand on veux se débarrasser de gens qu'on aime pas , il y a d'autres termes  dans la langue française que de les "enfourner".

"Rédupliquer, c'est être ce qu'on dit." (S.Kierkegaard)

374

Re: Marine Le Pen : feu de paille ou lame de fond ?

Une réaction intéressante (et qui se trouve dans le Nouvel Obs / le Plus, comme quoi...) aux propos de Le Pen père.

Le Nouvel Obs / le Plus a écrit:

Cessons d'être bêtes avec le FN !

Par Philippe André Leclercq

Tout le monde, même son parti, même sa famille, s’accorde à tomber sur le poil de Jean-Marie Le Pen.

Profondément libertaire, engagé à gauche, je ne viens pas ici défendre le vieux facho, marionnette de la République et aujourd’hui des siens mêmes. Je sens ma liberté agressée, non par les propos du vieux briscard de la politique fétide, mais par la réaction à son propos.

Au plan du discours, dans sa forme, qui est Jean-Marie Le Pen ? Léon Daudet. Il lui a tout piqué !

Autant dire qu’il est classique, avec sans-doute les traces de cette vulgarité inhérentes à son éducation d’officier.

Donc, Jean-Marie Le Pen parle français, et, sans doute, avec cette malice qui appartient à ceux qui maîtrisent la langue quand ils parlent à ceux qui ne comprennent pas, tant il est tentant de passer pour un idiot devant des imbéciles, pour paraphraser à peu près Jules Renard.

Larousse, pour prendre une référence connue même des plus ignares, nous dit que :

fournée, Familier. Ensemble de personnes appelées aux mêmes fonctions, aux mêmes dignités : Une fournée de sénateurs.

Ensemble de gens à qui l'on fait subir un même sort ou qui participent à un même mouvement : Une fournée de touristes.

Littré nous enseigne à propos du mot « fournée » :

Certain nombre de personnes qui sont nommées à la fois à une même dignité ; il se dit avec un sens d'ironie ou de défaveur. Fournée de pairs. Fournée de sénateurs. “René Potier poussa sa fortune à force d'années jusqu'à devenir duc et pair à l'étrange fournée de 1663”, [Saint-Simon, 16, 183]

Il se dit aussi de ceux qui sont jugés ensemble : On n'a fait qu'une fournée de toute la bande ; et de ceux qui sont arrêtés et emprisonnés ensemble : On les jetait en prison par fournées.

On voit donc bien là que l’acception de ce mot ne supporte aucune connotation antisémite.

D’ailleurs, Yannick Noah est-il sémite ?

Après la lettre, l’esprit : peut-on reprocher à ce vieillard d’être antisémite ?

Peut-être… Mais cet antisémitisme est culturel, d’habitude, sans fondement véritable, pour un homme de cette culture et né avant les années trente. C’est un antisémitisme de surface, « de bon ton » pourrait-on presque dire. Il est antisémite comme pouvait l’être Maurras, ou même le Général de Gaulle, sans donner à ce sentiment aucune teinte vert-de-gris.

Mais n’oublions pas que Jean-Marie Le Pen est un intellectuel, titulaire d’un diplôme d'études supérieures de sciences politiques, et rédacteur d’un mémoire assez brillant sous le titre « Le Courant anarchiste en France depuis 1945. »

C’est un homme qui fit ses humanités à une époque où cela signifiait une solide culture littéraire classique. Il utilise donc une langue riche, et précise.

Sans doute pourrait-on voir de la malice dans le terme utilisé et que la majorité des mal-comprenants condamne. « Une belle fournée d’imbéciles », doit-il se dire devant ces réactions !

Car la malice que je lui prête n’est pas tant celle d’avoir éveillé volontairement « l’anti-antisémitisme » primaire, mais bien celle d’avoir anticipé cette réaction ! Comme d’ailleurs dans beaucoup d’autres occasions, dont celle du fameux « détail »…

Mais en quoi la volée de bois vert qui s’abat sur les vieilles épaules de Jean-Marie Le Pen est-elle dangereuse ?

Eh bien, pas pour la liberté d’expression (nous avons l’habitude d’être limités par la bien-pensance dans ce domaine comme dans d’autres) mais, surtout, par la menace que cette réaction fait peser sur notre langue. Ainsi, il n’est plus possible d’utiliser tel ou tel terme, parce qu’il serait « connoté ». Cela revient à créer des classes d’utilisateurs de la langue française, donc des classes de français, qui auraient licence ou interdiction d’utiliser tel ou tel terme, selon leurs opinions, leur passé, leurs velléités. Cela tient d’une volonté de contrôle non seulement du logos, mais de la pensée !

Au-delà du procès particulier fait à Monsieur Le Pen, je m’oppose à cette volonté de contrôle, à cette bêtise crasse, à cet entendement limité, qui veulent définir nos champs de pensée et d’expression.

Adversaire déclaré du Front National, je déplore aussi que de pareilles querelles servent aujourd’hui de vade mecum à des gens sans idées, sans talent, sans importance collective au fond, ni même particulière, qui pensent que l’on combat sur la forme et non sur le fonds.

A se mêler de rhétorique avec un des derniers hommes politiques la sachant manier, ces gens n’obtiennent au mieux qu’un statu quo, ce qui, sans doute, les arrange bien…

Lutter contre le FN n’est pas lui interdire des mots, mais peindre ce que pourrait être le monde qu’il nous propose ; ça n’est pas adopter le comportement de la chaisière frileuse retour de vêpres devant un programme non-seulement insensé, mais qui doit tout à Edgar Faure (« ça n’est pas la girouette qui change de sens, mais le vent ») ; lutter contre le FN demande de l’intelligence.

Ce qui n’est pas qualité la plus partagée, ni par ses électeurs, ni par ses détracteurs d’ailleurs.

Au fond, les apparences de cette « diabolisation » (et de son inverse) ne dépassent pas les affrontements de cour d’école primaire, sur le thème de « c’est çui qui dit qu’y est ».

Le chantier est d’importance : il faut mettre de l’intelligence en politique, de l’intelligence chez les électeurs : c’est pas gagné !

La vraie faillite des adversaires du FN, c’est le manque de cette intelligence.

Commençons donc par la cultiver, et l’exiger de nos représentants.

Pour les mass-media, c’est trop tard…

http://leplus.nouvelobs.com/contribution/1212057-.html

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

Re: Marine Le Pen : feu de paille ou lame de fond ?

Le terme fournée a bien sûr un sens figuré. Mais venant de JMLP, et connaissant ses antécédents, il s'agit bel et bien d'une provocation.

Définition de" fournée" de l'Académie française, pour ceux qui ont la flemme de chercher.

(1)FOURNÉE n. f. XIIe siècle, forneie. Dérivé de forn, ancienne forme de four.
1. Nombre de pains qu'on fait cuire ou qu'on peut faire cuire ensemble dans un four. La première, la seconde fournée. Une demi-fournée, une fournée complète. Du pain de la dernière fournée.   Par ext. Ensemble d'objets de même nature ou quantité d'une même substance qu'on soumet en une fois à la cuisson dans un four. Une fournée de faïence. Une fournée de tuiles. Une fournée de chaux.  2. Fig. Groupe de personnes qui accomplissent ensemble les mêmes actes ou subissent le même sort. Les visiteurs étaient admis par fournées. Sous la Terreur, les suspects étaient jugés par fournées. Fam. Une fournée de promotions, de nominations. Il ne sera pas encore de cette fournée.

"Rédupliquer, c'est être ce qu'on dit." (S.Kierkegaard)

376

Re: Marine Le Pen : feu de paille ou lame de fond ?

Je me gausse...
A part ça, le sondage a pris en compte trois hypothèses pour le candidat PS : Flanby, Valls, Montebourde. Il en oublie un de taille : Aubry.
Flanby est grillé depuis belle lurette et je ne miserais pas un kopeck sur Montebourde, qui n'est pas sérieux. Il reste, à mes yeux, à l'heure actuelle, deux candidats potentiels pour le PS : Valls et Aubry. Cette dernière tient l'appareil du PS (qui fera tout pour mettre des bâtons dans les roues de Valls), elle peut profiter de son exil volontaire et de son positionnement très à gauche ; le premier n'a pas ou très peu de réseaux et ne pourra compter que sur sa popularité (qui est en train de s'effilocher) et peut-être son bilan, on verra dans trois ans (pour l'instant, ce n'est guère glorieux. Quant à son bilan à Beauvau, il est tout simplement catastrophique).
Donc méfiance, Aubry veille.

Le Figaro a écrit:

2017 : un sondage place Marine Le Pen en tête du premier tour, Hollande éliminé

http://www.lefigaro.fr/politique/le-sca … limine.php

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

377

Re: Marine Le Pen : feu de paille ou lame de fond ?

Comment SARKOZY peut-il arriver deuxième

Bordel merde à ce monde pourri

"Et sans races, comment peut-on parler de racisme?" - sabaidee, 16/05/2014
"Allez, rince ton visage et enlève la merde dans tes yeux, va lire les commentaires des lecteurs du monde (le monde, hein, pas présent ou national hebdo) et tu percevras le degré d'agacement que suscitent ces associations subventionnées..." - sabaidee, 06/09/2016

"(influence léniniste de la "praxis historique réalisante et légitimée par sa propre réalisation historique effective", au sens hégélien du terme, dans l'action islamiste, au travers de l'état islamique - je n'utilise volontairement pas de majuscule pour cet "état" en ce que je lui dénie toute effectivité historique)" - Greg, 18/07/2016

"Oui oui, je maintiens. Il n'y a rien de plus consensuel que le Point. " - FDL, 28/07/2016

Re: Marine Le Pen : feu de paille ou lame de fond ?

Broz a écrit:

Comment SARKOZY peut-il arriver deuxième

Bordel merde à ce monde pourri


Parce que la France a toujours préféré être gouvernée par Don Salluste que par Blaze ...
http://images.telerama.fr/medias/2009/02/media_39201/reprise-la-folie-des-grandeurs,M18666.jpg

Re: Marine Le Pen : feu de paille ou lame de fond ?

Excellent papier qui démonte les théories FN-UMP en matière d'immigration notamment le paragraphe 4 sur le droit du sol soi-disant bradé mais qui en réalité fonctionne au compte-goutte.

Il y a aussi ce doc qui liste les pays les plus accueillants pour les migrants: le Vatican ! et ensuite Monaco (qui a dit qu'immigration était synonyme de pauvreté). A noter aussi les émirats dans les tous premiers pays, je dis ça pour les trolls d'extrême-droite qui retournent contre les arabes les accusations de racisme.

Première, deuxième, dixième génération!
on est tous des enfants d'immigrés!
toutes et tous descendants de réfugiés!

j'emmerde, j'emmerde j'emmerde le fhaine!

380

Re: Marine Le Pen : feu de paille ou lame de fond ?

Hmm, pourquoi le Vatican pourrait-il être une aberration statistique JE ME LE DEMANDE

"Et sans races, comment peut-on parler de racisme?" - sabaidee, 16/05/2014
"Allez, rince ton visage et enlève la merde dans tes yeux, va lire les commentaires des lecteurs du monde (le monde, hein, pas présent ou national hebdo) et tu percevras le degré d'agacement que suscitent ces associations subventionnées..." - sabaidee, 06/09/2016

"(influence léniniste de la "praxis historique réalisante et légitimée par sa propre réalisation historique effective", au sens hégélien du terme, dans l'action islamiste, au travers de l'état islamique - je n'utilise volontairement pas de majuscule pour cet "état" en ce que je lui dénie toute effectivité historique)" - Greg, 18/07/2016

"Oui oui, je maintiens. Il n'y a rien de plus consensuel que le Point. " - FDL, 28/07/2016

Re: Marine Le Pen : feu de paille ou lame de fond ?

Broz a écrit:

Hmm, pourquoi le Vatican pourrait-il être une aberration statistique JE ME LE DEMANDE

Ce n'était qu'un exemple pour montrer que "lezimigrés" ça n'existe pas et que l'image d'Epinal qui les associe à la misère, à la délinquance ou à la non-francophonie masque une réalité beaucoup plus complexe. Complexité qu'on ne retrouve évidemment pas dans les discours électoralistes de la droite.

Première, deuxième, dixième génération!
on est tous des enfants d'immigrés!
toutes et tous descendants de réfugiés!

j'emmerde, j'emmerde j'emmerde le fhaine!

Re: Marine Le Pen : feu de paille ou lame de fond ?

antifaf a écrit:

les pays les plus accueillants pour les migrants (...) A noter aussi les émirats dans les tous premiers pays, je dis ça pour les trolls d'extrême-droite qui retournent contre les arabes les accusations de racisme.

Ahahahaha. Les quasi-esclaves philippins, bangladais, indiens du Golfe pourraient en dire beaucoup sur l'accueil qui leur est réservé.

antifaf a écrit:

Complexité qu'on ne retrouve évidemment pas dans les discours électoralistes de la droite.

Tandis que dans ton "oeuvre" sur le forum, on perçoit tout de suite de la complexité, de la nuance et la volonté d'éviter tout manichéisme.

"L'islam n'est pas une idéologie" Broz

383

Re: Marine Le Pen : feu de paille ou lame de fond ?

Marine Le Pen en tête au premier tour en 2017 quel que soit le cas de figure. Quelle surprise...
Elle serait élue si le second tour l'opposait à Flanby.

http://www.lefigaro.fr/politique/2014/0 … figure.php

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

384

Re: Marine Le Pen : feu de paille ou lame de fond ?

Mouais, deux ans avant le début de la campagne, ça n'a pas beaucoup de sens comme sondage. Le Pen qui battrait Hollande au deuxième tour, je n'y crois pas un instant dans la réalité.

"Et sans races, comment peut-on parler de racisme?" - sabaidee, 16/05/2014
"Allez, rince ton visage et enlève la merde dans tes yeux, va lire les commentaires des lecteurs du monde (le monde, hein, pas présent ou national hebdo) et tu percevras le degré d'agacement que suscitent ces associations subventionnées..." - sabaidee, 06/09/2016

"(influence léniniste de la "praxis historique réalisante et légitimée par sa propre réalisation historique effective", au sens hégélien du terme, dans l'action islamiste, au travers de l'état islamique - je n'utilise volontairement pas de majuscule pour cet "état" en ce que je lui dénie toute effectivité historique)" - Greg, 18/07/2016

"Oui oui, je maintiens. Il n'y a rien de plus consensuel que le Point. " - FDL, 28/07/2016

385

Re: Marine Le Pen : feu de paille ou lame de fond ?

Broz a écrit:

Le Pen qui battrait Hollande au deuxième tour, je n'y crois pas un instant dans la réalité.

Moi non plus, car il n'y sera pas. :)

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

386

Re: Marine Le Pen : feu de paille ou lame de fond ?

Haha bien vu

"Et sans races, comment peut-on parler de racisme?" - sabaidee, 16/05/2014
"Allez, rince ton visage et enlève la merde dans tes yeux, va lire les commentaires des lecteurs du monde (le monde, hein, pas présent ou national hebdo) et tu percevras le degré d'agacement que suscitent ces associations subventionnées..." - sabaidee, 06/09/2016

"(influence léniniste de la "praxis historique réalisante et légitimée par sa propre réalisation historique effective", au sens hégélien du terme, dans l'action islamiste, au travers de l'état islamique - je n'utilise volontairement pas de majuscule pour cet "état" en ce que je lui dénie toute effectivité historique)" - Greg, 18/07/2016

"Oui oui, je maintiens. Il n'y a rien de plus consensuel que le Point. " - FDL, 28/07/2016

Re: Marine Le Pen : feu de paille ou lame de fond ?

Le "tous pourris"... des mots que le FN n'a plus besoin de prononcer pour gagner des voix !

C'est tellement pitoyable, la politique !..

Last edited by Mayrik (07-09-2014 05:38:01)

sic

388

Re: Marine Le Pen : feu de paille ou lame de fond ?

Oh ? Un article positif sur la gestion de la municipalité par Steeve Briois.
Mais je croyais que toutes les mairies FN étaient gérées de manière catastrophique et qu'il ne pouvait en être autrement ? M'aurait-on menti ?

La Voix du Nord a écrit:

Hénin : six mois après son élection, Steeve Briois tire son premier bilan

Six mois après leur irrésistible conquête d’Hénin-Beaumont, Steeve Briois et son équipe ont déjà posé les bases de ce qui devrait être leur action jusqu’en 2020 sous le signe des économies, des renégociations de marché à tous crins et du pragmatisme. Avec, à la clé, des investissements symboliques et une envie de dérouler…

On l’a bien compris, dans le dispositif mis place par Steeve Briois depuis son arrivée en mairie le 30 mars, deux hommes jouent le rôle de piliers de l’édifice municipal : Jean-Richard Sulzer, le grand argentier, qui tient fermement le gouvernail financier d’un navire longtemps en panne de boussole ; et Gérard Moizan, le directeur de cabinet au talent de négociateur en passe de devenir proverbial tant ce dernier fait actuellement plier un à un les entreprises qui avaient pris l’habitude de se « payer sur la bête héninoise ».

Deux hommes-clés en guise de fers de lance d’une politique d’économies à tous crins qui commence déjà à porter ses fruits. On privilégie ainsi désormais le travail en régie là où, il y a peu, on externalisait. « On a un nombre important d’agents et, malgré ça, on passe par des entreprises extérieures pour les espaces verts, les rénovations de voirie. Une nouvelle organisation est en train de se monter. Par exemple, à terme, on aura un véritable service d’élagueurs. en investissant dans une nacelle et la formation d’agents » explique le maire.

Des factures en baisse jusqu’à 30 %

Pour les marchés, là aussi la concurrence joue à fond : « À travers les consultations d’entreprises, on arrive à faire baisser les prix unitaires de 5 à 30 %. Des coûts qui diminuent tout en assurant un service important. C’est un travail de gestion de l’argent public qui n’avait jamais été fait ici jusqu’alors et nous permettra en plus de réinvestir. Exemple avec la renégociation du marché de chauffage de la résidence Pasteur, arrivant aujourd’hui à terme : « On a un marché qui pèse 1,4M € et dont le seul prestataire était Dalkia. Sur le seul volet du foyer Pasteur, on payait 39 000 euros et là, après mise en concurrence, on ne réglera plus que 17 000. »

Imposition locale. Il pourrait bien y avoir une nouvelle baisse en 2015, mais moins significative qu’en 2014. « Le but est d’avoir au terme du mandat des taxes locales moins importantes parce qu’une taxe foncière à 46 % ce n’est pas supportable ! On va baisser progressivement suivant notre plan d’investissement. Là on revoit dossier par dossier tous les secteurs où on peut faire des économies. »

Espace Lumière. « Pour débloquer le dossier, la solution consisterait à ce que l’on rachète les bâtiments de la Maison des ados au conseil général parce que là l’accès au cinéma est condamné, ce qui est ahurissant. Sinon, il faudrait passer par l’arrière, réaménager et faire des travaux très importants. L’idée est de pouvoir rouvrir une salle de cinéma numérique. On a rencontré Catherine Génisson qui est partante pour financer la partie numérique. Et puis on pense à un hall d’exposition, du côté de l’ancien restaurant polonais. Mais tout dépendra de l’accès… »

Pôle entreprendre. Il devrait ouvrir, dans une maison de caractère de la place de la République, dès fin novembre. « Un lieu superbe mais inoccupé depuis longtemps. Lorsqu’on l’a visité, il pleuvait dans la maison ! »

Bilan de ces 6 mois. « On savait bien qu’Hénin-Beaumont avait pris un certain retard du fait du manque de volonté politique des anciens élus. Chaque jour, on découvre des problèmes mais c’est passionnant de réussir à les régler. C’est motivant de prendre une ville où tout est à reconstruire, ça donne envie de se battre. On a un challenge devant nous qui est de remonter cette ville avec des dossiers importants : la salle d’escrime, la piscine, les jardins familiaux, l’école de musique… »

Idéologie. « Avec le personnel municipal, je ne pensais pas que ça se passerait aussi bien, alors qu’on est pourtant exigeants. Les syndicats, en plus, ont joué le jeu tout en restant dans leur rôle. Notre action est dans le pragmatisme, il n’y a pas d’idéologie, ce que nos adversaires attendaient de nous. On est dans l’écoute des doléances et on a mis en place une pédagogie qui n’existait pas jusqu’à présent. »

Un radar bientôt en centre-ville

La sécurité, c’est aussi l’un des enjeux forts du mandat Briois. Une thématique sensible, au cœur de la campagne, qui va désormais pouvoir être déclinée puisque le nouveau chef de la police municipale est arrivé à Hénin-Beaumont, jeudi dernier, en provenance de Noisy-le-Sec.

« Ses missions seront de réorganiser les services de la police municipale mais aussi ses horaires, et ce avec le même nombre de policiers pour l’instant. Le but du jeu est qu’elle soit notamment opérationnelle non-stop le week-end. Et puis, il faudra également revoir l’îlotage des quartiers avec certains secteurs bien identifiés. » Autre thématique qui va être prise à bras-le-corps que l’insécurité routière, et notamment la vitesse démesurée de certains automobilistes dans les artères étroites du centre-ville et les incessants gymkhanas pourrissant souvent le quotidien des riverains de l’hypercentre : « On va s’attaquer à la vitesse excessive avec un plan élaboré dans les semaines à venir et qui sera validé en conseil pour diminuer drastiquement la vitesse en centre-ville. Nous avons acheté un radar. en ce sens. Le comportement irresponsable de certains petits caïds est intolérable ! ». Il sera ensuite temps de penser à la fameuse vidéo protection : « On a reçu notre assistance à maîtrise d’ouvrage et on est actuellement en train de définir les sites d’implantation… L’équipement pourrait être opérationnel fin 2015 grâce à la fibre optique via la mise en place par l’agglo d’une boucle numérique qui nous permettra là aussi de réaliser des économies importantes… » La sécurité des personnes, ce sont aussi les logements d’urgence qui seront à disposition de familles en situation critique dans l’attente de l’obtention d’un logement définitif avec les bailleurs. « Nous négocions d’ailleurs avec ces bailleurs pour qu’ils aient dans leur parc également certains de ces logements… » poursuit Steeve Briois. Une promesse de campagne déjà prise à bras le corps puisque deux premiers logements d’urgence pourraient entrer en service début décembre dans des bâtiments communaux en cours de rénovation.

http://www.lavoixdunord.fr/region/henin … b0n2420992

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

Re: Marine Le Pen : feu de paille ou lame de fond ?

FDL a écrit:

Oh ? Un article positif sur la gestion de la municipalité par Steeve Briois.

Surtout, c'est un article qui ressemble à un publireportage  hmm

This sentence no adverb.

Re: Marine Le Pen : feu de paille ou lame de fond ?

On aurait également pu parler de ce procès perdu par le Front National pour vice de procédure sournois.

Libération a écrit:

Le tribunal correctionnel de Paris a relaxé le fondateur de Mediapart, Edwy Plenel. Les juges ont estimé que Marine Le Pen, qui avait poursuivi pour diffamation envers un particulier, a visé le mauvais texte, et aurait dû poursuivre pour diffamation envers un citoyen chargé d’un mandat public. Seul le titre de l’article, «Marine Le Pen en plein conflit d’intérêts au Parlement européen», était visé par les poursuites. L’action de Louis Aliot a été déclarée irrecevable, car il n’y était pas identifiable.

http://ecrans.liberation.fr/ecrans/2014 … rt_1142238

391

Re: Marine Le Pen : feu de paille ou lame de fond ?

Les délits de presse (diffamation, injure publique) sont volontairement très difficile à faire réprimer. Il y a plein de chausse-trappes procéduraux dans lesquels les avocats tombent régulièrement. C'est une des façons de protéger la liberté d'expression.

Cela dit, je me suis toujours demandé si certains avocats, à la demande de leurs clients, n'utilisaient pas volontairement les nullités pour éviter d'être déboutés sur le fond. Se faire annuler sa procédure permet de dire que c'est un coup du syndicat de la magistrature protégeant ses anciens kamarades de cellule trotskyste tellement on avait raison de poursuivre. C'est peut-être mieux qu'un jugement motivé venant expliquer qu'au vu des éléments recueillis, les imputations du journaliste ne sont pas excessives.

(Je ne dis pas du tout que c'est le cas, hein . Je n'en sais rien.)

"Moult a appris qui bien connut ahan"

Re: Marine Le Pen : feu de paille ou lame de fond ?

sabaidee a écrit:

Et le départ des classes populaires "de souche" en très grande banlieue périurbaine car elles ne veulent plus du logement social trop divers

En quoi est-ce un problème que cet habitat soit divers ? Je croyait qu'on reprochait plutôt l'uniformité (barres et tours) des HLM.

D'ailleurs, il y a des sanctions pour les communes qui ne créent pas assez de logements sociaux, mais a-t-on essayé plutôt des politiques de la carotte, en montrant aux communes que la présence de ces logements  présente des intérêts économiques et/ou en termes de qualité de vie, et qu'elles ont donc intérêt à les créer ? Cf http://lci.tf1.fr/france/societe/la-mai … 29701.html : je voudrais savoir si - au-delà des croyances ou du ressenti personnel et limité de telle personne - il y a des études sérieuses sur l'impact qu'aurait la présence de logements sociaux sur la valeur des biens immobiliers voisins.

Par exemple, la présence de ces logements sociaux entraîne-t-elle effectivement une « mixité sociale fine » qui attirerait dans le voisinage des habitants hors logement social et qui, par conséquent, pourrait faire augmenter la valeur des logements situés à proximité ?

Quid, à l'époque de leur création, des immeubles haussmanniens qui, paraît-il, étaient plus ou moins embourgeoisés d'un étage à l'autre?

Last edited by cosmik_badass2 (06-01-2015 23:30:02)

This sentence no adverb.

393

Re: Marine Le Pen : feu de paille ou lame de fond ?

Le genre de polémique débile qui donne envie de voter FN rien que pour voir la tête que feront ces pignoufs de journalistes une fois qu'il sera au pouvoir. Bravo...

http://lelab.europe1.fr/VIDEO-Quand-Mar … -mal-20718

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

394

Re: Marine Le Pen : feu de paille ou lame de fond ?

Encore un coup de la justice socialo-communiste aux ordres de l'intelligentsia umps ?

http://www.lemonde.fr/politique/article … 23448.html

"Moult a appris qui bien connut ahan"

395

Re: Marine Le Pen : feu de paille ou lame de fond ?

Un candidat FN qui s'appelle Thierry Pétain, qui met une francisque en photo de profil FB et qui se présente à Berck. On peut dire qu'il cumule.

http://www.lefigaro.fr/politique/le-sca … andale.php

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

396

Re: Marine Le Pen : feu de paille ou lame de fond ?

Fichtre ! Le matraquage anti-FN n'a pas fonctionné, malgré tous les efforts de notre cher gouvernement qui nous promettait l'apocalypse.
Je pense qu'il va falloir insister davantage sur le bruit des bottes qui résonnent à nos portes. Le péril nazi nous menace.

Le Figaro-Reuters a écrit:

Les habitants des villes FN satisfaits

Les habitants de la dizaine de villes qui ont élu un maire Front national il y a un an se déclarent satisfaits à 73% de leur choix, dix points de plus que ceux de villes comparables dirigées par des élus d'autres bords politiques.

Un sondage Ifop-Fiducial pour iTELE, Sud Radio et Paris Match diffusé aujourd'hui  montre que seuls 27% des habitants des villes "frontistes" (Beaucaire, Béziers, Cogolin, Fréjus, Hayange, Hénin-Beaumont, Le Luc, Le Pontet, Mantes-la-Ville et Villers-Cotterêts) se disent plutôt ou très mécontents.

Ils estiment à 52% que les médias donnent une mauvaise image de leur ville mais 34% d'entre eux se disent "choqués" par certaines mesures prises par leur maire, comme la fin de la gratuité dans les cantines dans certaines villes.

De même, 58% des sondés estiment que leur maire est "sectaire", 20 points de plus que pour l'ensemble des communes. Les traits d'image des maires FN sont le plus souvent l'autorité (82%) et le dynamisme (81%), et leurs administrés sont 60% à souhaiter leur réélection, trois points de plus que dans les autres villes comparables.

Les personnes interrogées dans les villes FN donnent un satisfecit à l'action menée sur des thématiques comme la propreté (77%) ou la sécurité (73%) et sont 72% à estimer que l'argent public y est bien utilisé, contre 59% dans des villes de même taille tenues par des maires d'autres partis. Le maire Front national de Hénin-Beaumont et vice-président du parti Steeve Briois s'est réjoui de ces résultats.

"Ce taux de satisfaction est à la fois un désaveu pour le Système, qui promettait soleil noir et pluie de sauterelles dans le ciel de nos villes, mais aussi un plébiscite pour nos élus, qui depuis 12 mois se donnent sans compter, après avoir souvent récupéré des communes dans un état catastrophique", peut-on lire dans un communiqué de la formation d'extrême droite.

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2015/ … sfaits.php

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

397

Re: Marine Le Pen : feu de paille ou lame de fond ?

Un article assez drôle sur les gens qui font-le-jeu-du-FN® et qui s'accusent mutuellement de jouer à ce jeu. Finalement, tout le monde fait le jeu du FN. Même Bob4 fait le jeu du FN.

http://www.slate.fr/story/98865/le-jeu-du-fn

https://fbcdn-sphotos-c-a.akamaihd.net/hphotos-ak-xpf1/v/t1.0-9/11058409_10153451200141542_3252156103704536621_n.jpg?oh=c114ef07a844704ab5a731bf5675d1a7&oe=5575ADE6&__gda__=1434758809_ef6f23b1a601b9ead19ac2de2c752766

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

398

Re: Marine Le Pen : feu de paille ou lame de fond ?

Toi aussi tu sais. Et moi aussi.

"Et sans races, comment peut-on parler de racisme?" - sabaidee, 16/05/2014
"Allez, rince ton visage et enlève la merde dans tes yeux, va lire les commentaires des lecteurs du monde (le monde, hein, pas présent ou national hebdo) et tu percevras le degré d'agacement que suscitent ces associations subventionnées..." - sabaidee, 06/09/2016

"(influence léniniste de la "praxis historique réalisante et légitimée par sa propre réalisation historique effective", au sens hégélien du terme, dans l'action islamiste, au travers de l'état islamique - je n'utilise volontairement pas de majuscule pour cet "état" en ce que je lui dénie toute effectivité historique)" - Greg, 18/07/2016

"Oui oui, je maintiens. Il n'y a rien de plus consensuel que le Point. " - FDL, 28/07/2016

399

Re: Marine Le Pen : feu de paille ou lame de fond ?

Ah mais oui, tout à fait. Y compris Greg. Je suis sûr que même Marine Le Pen fait le jeu du FN.

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

400

Re: Marine Le Pen : feu de paille ou lame de fond ?

Zlatan aussi fait le jeu du FN.

https://fbcdn-sphotos-f-a.akamaihd.net/hphotos-ak-xfp1/t31.0-8/10985552_827824103955864_6180882885839169740_o.jpg

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)