Re: Marine Le Pen : feu de paille ou lame de fond ?

C'est là où la "cohérence FDL" en prend un coup, tu es prêt à beaucoup plus de compréhension pour certains que pour d'autres. Lorsqu'il s'agit de communautarisme et de multiculturalisme ton degré de compréhension est proche du néant. Lorsqu'il s'agit de comprendre le "peuple" qui vote FN, là on a droit aux longues analyses sociologisantes que tu dénonces quand on parle de la banlieue. Ce n'est pas cohérent.

Et oui, je fais un terrible aveu d'impuissance parce que contrairement à ce que tu laisses entendre je n'ai pas l'impression que ce problème soit particulièrement français et j'ai des doutes quant à l'existence d'une souveraineté suffisante pour que la politique puisse combattre les maux auxquels nos sociétés sont confrontées. Je ne crois pas qu'une refonte du système politique français changera grand chose ce point : les enjeux se jouent à un niveau plus élevé que celui de la France. Mais c'est une autre discussion.

Contrairement également à ce que tu sembles penser, j'ai lu, certes pas extensivement, une majorité des auteurs que tu cites, sans forcément en arriver à la même conclusion que toi. Par ailleurs, je ne pense pas être déconnecté du reste de la société française comme tu le laisses entendre. Suffit les procès en parisiannisme, on se connait ici, personnellement je sais que tu ne vis pas dans une tour d'ivoire et je ne pense pas que ce reproche puisse nous être fait ni à Broz ni à moi.

Et pour conclure, ce n'est pas parce que certains sont dans la misère qu'on peut accepter tout et n'importe quoi, ou qu'on ne peut pas tourner en dérision certaines paroles. De la même façon que les discriminations de certaines minorités ne justifient en rien de tolérer des atteintes à la laïcité ou à la liberté d'expression. Meurice est marqué idéologiquement, certes, mais je ne vois aucune raison de lui interdire de se foutre de la gueule de propos ouvertement racistes au prétexte qu'ils sont tenus par des pauvres.

Last edited by Barney (27-10-2015 13:31:56)

It ain’t what you don’t know that gets you into trouble. It’s what you know for sure that just ain’t so.

"Un terroriste ne mérite pas de mourir. Il mérite de vivre l'enfer. A perpétuité. Et seule la déchéance de la nationalité le permet." Greg

452

Re: Marine Le Pen : feu de paille ou lame de fond ?

Barney a écrit:

C'est là où la "cohérence FDL" en prend un coup, tu es prêt à beaucoup plus de compréhension pour certains que pour d'autres. Lorsqu'il s'agit de communautarisme et de multiculturalisme ton degré de compréhension est proche du néant. Lorsqu'il s'agit de comprendre le "peuple" qui vote FN, là on a droit aux longues analyses sociologisantes que tu dénonces quand on parle de la banlieue. Ce n'est pas cohérent.

Sauf que, dans ce cas-là, je ne mets pas en cause le peuple. Je mets en cause ceux qui rendent ça possible. Les premiers coupables, ceux qui instrumentalisent la crise identitaire, ce ne sont pas les immigrés (s'ils viennent en France pour obtenir une vie meilleure, ma foi, c'est tout à fait compréhensible), ce sont les têtes d'affiche, ce sont, à des degrés divers, les responsables associatifs (Rokhaya Diallo, SOS Racisme), les responsables politiques (Belkacem, Taubira...), les intellectuels (Fassin, Attali...). Je ne me moque pas des gens en disant : huhuhu, regardez comme elle a l'air crétin avec son voile sur la figure, la Sarrasine.

Et oui, je fais un terrible aveu d'impuissance parce que contrairement à ce que tu laisses entendre je n'ai pas l'impression que ce problème soit particulièrement français et j'ai des doutes quant à l'existence d'une souveraineté suffisante pour que la politique puisse combattre les maux auxquels nos sociétés sont confrontées. Je ne crois pas qu'une refonte du système politique français changera grand chose ce point : les enjeux se jouent à un niveau plus élevé que celui de la France. Mais c'est une autre discussion.

Le problème n'est pas que français, non, il se retrouve un peu partout en Europe. Et il ne faut pas s'étonner que le parti de Kazczinsky (la flemme de vérifier l’orthographe) ait repris le pouvoir en Pologne. Mais bon, là, on parle de la France.
La refonte ne doit pas concerner que le système politique, hein. D'où le fait qu'un événement comme l'accession du FN au pouvoir puisse être un élément déclencheur et entraîner un sursaut, en bien ou en mal. A titre personnel, je ne le souhaite pas mais je me demande s'il ne faudrait pas en passer par là.

Contrairement également à ce que tu sembles penser, j'ai lu, certes pas extensivement, une majorité des auteurs que tu cites, sans forcément en arriver à la même conclusion que toi. Par ailleurs, je ne pense pas être déconnecté du reste de la société française comme tu le laisses entendre. Suffit les procès en parisiannisme, on se connait ici, personnellement je sais que tu ne vis pas dans une tour d'ivoire et je ne pense pas que ce reproche puisse nous être fait ni à Broz ni à moi.

Je ne demande qu'à te croire mais au vu de tes réponses précédentes, il m'a semblé que tu découvrais un problème qui saute pourtant aux yeux. Pour le coup, l'expression faire le jeu du FN est justifiée pour désigner cet "humoriste" car dans cette vidéo, on a d'un côté les médias parisiens méprisants et de l'autre, la population des sans-dents (qui ne sont pas des électeurs traditionnels du FN mais qui ont été poussés au vote FN).

Et pour conclure, ce n'est pas parce que certains sont dans la misère qu'on peut accepter tout et n'importe quoi, ou qu'on ne peut pas tourner en dérision certaines paroles. De la même façon que les discriminations de certaines minorités ne justifient en rien de tolérer des atteintes à la laïcité ou à la liberté d'expression. Meurice est marqué idéologiquement, certes, mais je ne vois aucune raison de lui interdire de se foutre de la gueule de propos ouvertement racistes au prétexte qu'ils sont tenus par des pauvres.

Non, il ne se moque pas d'eux en tant que racistes. Il se moque d'eux en tant qu'électeurs FN et cette attitude est dévastatrice car elle ne fait que conforter le vote de ces personnes, en leur donnant l'impression qu'il s'agit de réprouvés qui devraient avoir honte. C'est exactement la raison pour laquelle ils votent FN.
Quant aux humoristes (qui se réfugient derrière ce statut bien commode), je pense qu'ils devraient se limiter à l'humour plutôt que de se livrer à des éditoriaux. Une Sophia Aram ou un Stéphane Guillon ne sont pas des humoristes, ce sont des polémistes qui traitent par l'humour de l'actualité en mettant en avant leurs opinions politiques. C'est très différent. Et ce débat sur la place des humoristes auto-proclamés qui seraient en fait des vecteurs d'opinion prend de plus en plus d'importance.

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

Re: Marine Le Pen : feu de paille ou lame de fond ?

Souffre que d'autres que toi utilisent l'expression "faire le jeu du FN" dans ce cas, à moins que tu ne prétendes détenir la vérité et je suis certain que ça n'est pas le cas.

Tu peux énoncer les raisons pour lesquelles tu penses qu'ils votent FN, ces électeurs. En réalité tu n'en sais rien, on ne dispose d'aucun élément tangible supportant cette affirmation. En revanche, ce que dit Meurice est plutôt confirmé : plus on a fréquenté le système scolaire et universitaire, moins on vote FN. Par ailleurs, je réfute au moins partiellement l'argument selon lequel on a "poussé" les gens à voter FN. Le vote FN n'est pas qu'un vote contestataire, il s'accompagne d'affirmations très claires, qu'on entend d'ailleurs dans l'extrait de Meurice : sur les étrangers, sur les roms, finalement sur les "autres". Personne n'a poussé ces individus à blâmer des gens qui sont dans la même merde qu'eux pour leurs propres problèmes. Tu veux les absoudre en faisant porter la responsabilité au PS et LR ? Ok, mais dans ce cas on va faire la même chose pour les émeutes de 2005, pour Villier le Bel, pour les burqa dans les cités, pour les petits trafficants, etc. On va deresponsabiliser tout le monde, ils ne sont pas responsables de leurs actes ou paroles, on les a poussés à dire ça. La belle jambe. Surtout pour les "sans-dents" qui ont fait le choix de ne pas voter FN, parce qu'ils n'ont pas tous des victimes condamnées à subir la méchanceté des grands partis à leur égard.

edit : orthographe désastreuse

Last edited by Barney (27-10-2015 15:54:24)

It ain’t what you don’t know that gets you into trouble. It’s what you know for sure that just ain’t so.

"Un terroriste ne mérite pas de mourir. Il mérite de vivre l'enfer. A perpétuité. Et seule la déchéance de la nationalité le permet." Greg

454

Re: Marine Le Pen : feu de paille ou lame de fond ?

Barney a écrit:

Souffre que d'autres que toi utilisent l'expression "faire le jeu du FN" dans ce cas, à moins que tu ne prétendes détenir la vérité et je suis certain que ça n'est pas le cas.

Je souffre que d'autres utilisent l'expression "faire le jeu du FN" mais parfois c'est justifié, parfois non. Quand Libé fait son beurre là-dessus, ce n'est pas justifié par exemple.

Tu peux énoncer les raisons pour lesquelles tu penses qu'ils votent FN, ces électeurs. En réalité tu n'en sais rien, on ne dispose d'aucun élément tangible supportant cette affirmation.

Ben si, je sais pourquoi, mais je ne suis pas le seul. Il y a plein de raisons pour lesquelles le FN a du succès. Il y en a quelques-unes dans l'Insécurité culturelle de Bouvet par exemple. Il y en a d'autres dans la France périphérique de Guilluy.
On peut en trouver pas mal dans la presse ; une petite liste prise au hasard : http://www.alternatives-economiques.fr/ … 66940.html
Des éléments tangibles, on en a à la pelle. Ce n'est pas un vote irrationnel. Mon vote pour Cheminade en 2012 était irrationnel (encore que...). Mais si tu demandes aux électeurs FN pourquoi ils votent Le Pen, ils te donneront des raisons. C'est le cas pour tous les partis d'ailleurs.

En revanche, ce que dit Meurice est plutôt confirmé : plus on a fréquenté le système scolaire et universitaire, moins on vote FN.

Oui et c'est censé prouver quoi ? Tu ne te souviens pas de cette polémique lancée par SOS Racisme (qui donnait pour le coup dans le racisme social) qui arborait une étude sur les électeurs FN non diplômés et qui s'interrogeait, faussement ingénu : "un début d'explication ?".
L'objectif est de présenter l'électeur FN comme un plouc, un beauf qui n'a pas fait d'études donc qui est forcément crétin. Et puisqu’il est crétin, il vote FN. Logique. Sauf que les électeurs FN votent pour ce parti justement parce qu'ils ne sont pas protégés des effets néfastes de la mondialisation, parce qu'ils sont en première ligne, parce qu'ils subissent l'insécurité culturelle de plein fouet. Pas parce qu'ils sont plus bêtes que les autres. Les Greg du 16ème ne la subissent pas, cette insécurité culturelle, donc ils peuvent voter PS. Mais mets un Greg à La Courneuve ou à Courcouronnes et dans les deux mois, il prend sa carte au FN.
Des crétins, on en trouve dans tous les partis. On peut être sans diplôme et intelligent et bardé de diplômes tout en étant complètement abruti. J'ai des exemples dans les deux cas.

Par ailleurs, je réfute au moins partiellement l'argument selon lequel on a "poussé" les gens à voter FN. Le vote FN n'est pas qu'un vote contestataire, il s'accompagne d'affirmations très claires, qu'on entend d'ailleurs dans l'extrait de Meurice : sur les étrangers, sur les roms, finalement sur les "autres".

30% des Français sont prêts à voter FN. Donc 30% seraient racistes ?

Tu veux les absoudre en faisant porter la responsabilité au PS et LR ?

Il n'y a pas à absoudre quiconque de quoi que ce soit. Le FN est un parti autorisé, ils votent pour ce parti s'ils le veulent, ce n’est pas illégal. Je dis juste que je comprends qu'ils votent FN, oui.

Ok, mais dans ce cas on va faire la même chose pour les émeutes de 2005, pour Villier le Bel, pour les burqa dans les cités, pour les petits trafficants, etc.

Je ne vois absolument pas le rapport. Comment peux-tu sérieusement comparer un vote à des émeutes ou des trafics ?

On va deresponsabiliser tout le monde, ils ne sont pas responsables de leurs actes ou paroles, on les a poussés à dire ça. La belle jambe. Surtout pour les "sans-dents" qui ont fait le choix de ne pas voter FN, parce qu'ils n'ont pas tous des victimes condamnées à subir la méchanceté des grands partis à leur égard.

Chacun est responsable de son vote, qu'il effectue en toute conscience et pour des raisons qui le regardent (diverses selon les personnes). Mais encore une fois, voter FN n'est pas un acte illégal ou passible de poursuite. Un trafic de drogue, si. Le port de la burqa ou du niqab, si.

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

455

Re: Marine Le Pen : feu de paille ou lame de fond ?

Mince. Apparemment, il y a des antisémites même à Scpo. Comme quoi, ce n'est pas l'apanage du FN.

http://etudiant.lefigaro.fr/les-news/ac … tes-17397/

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

456

Re: Marine Le Pen : feu de paille ou lame de fond ?

FDL a écrit:

30% des Français sont prêts à voter FN. Donc 30% seraient racistes ?

100% des français sont au moins un tout petit peu racistes au fond, mais il n'y a pas de doute que ces 30%-là sont prêts à tolérer au moins un peu plus de racisme que la plupart.

Mince. Apparemment, il y a des antisémites même à Scpo. Comme quoi, ce n'est pas l'apanage du FN.

Tu as raté la dernière nouvelle ? Le FN et Sciences Po ce n'est plus antinomique du tout, apparemment il y en a plein !

"Et sans races, comment peut-on parler de racisme?" - sabaidee, 16/05/2014
"Allez, rince ton visage et enlève la merde dans tes yeux, va lire les commentaires des lecteurs du monde (le monde, hein, pas présent ou national hebdo) et tu percevras le degré d'agacement que suscitent ces associations subventionnées..." - sabaidee, 06/09/2016

"(influence léniniste de la "praxis historique réalisante et légitimée par sa propre réalisation historique effective", au sens hégélien du terme, dans l'action islamiste, au travers de l'état islamique - je n'utilise volontairement pas de majuscule pour cet "état" en ce que je lui dénie toute effectivité historique)" - Greg, 18/07/2016

"Oui oui, je maintiens. Il n'y a rien de plus consensuel que le Point. " - FDL, 28/07/2016

457

Re: Marine Le Pen : feu de paille ou lame de fond ?

C'est du déterminisme : voter FN signifierait forcément qu'on est raciste et antisémite ? Un peu simpliste comme analyse.

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

458

Re: Marine Le Pen : feu de paille ou lame de fond ?

Le vote FN implique que l'on mette des racistes au pouvoir, donc que l'on s’accommode bien d'un discours raciste. C'est déjà beaucoup !

Tu es vraiment devenu un "ambassadeur" du FN...

"Sapere aude, aie le courage de te servir de ton propre entendement."(E. Kant)
"Le secret douloureux des Dieux et des Rois, c'est que les hommes sont libres" (Jupiter à Egisthe in Les Mouches de Sartre)

459

Re: Marine Le Pen : feu de paille ou lame de fond ?

Bon, je vais récapituler un peu ma position et je te recommande (enfin, je vous recommande, car ça s'adresse à tout le monde) un très bon livre, c'est : Du diable en politique de Pierre-André Taguieff. Il évoque notamment cette scission d'une France en deux : 
- une France qui a peur (de l'immigration, de la mondialisation, du multiculturalisme etc. etc.) et donc qui vote FN. Une France d'en bas, majoritaire, des milieux populaires, des exclus et d'une partie de la classe moyenne, attachée aux traditions, à l'identité nationale, à la souveraineté, à l'Etat-providence, qui se positionne contre les menaces que font peser sur cette identité la globalisation, la construction européenne, l'effacement des frontières etc. Cette France-là est inquiète, malheureuse, ressent et vit l’insécurité (qu'elle soit réelle, culturelle...), méfiante vis-à-vis de l'autre en général et des élites en particulier. Elle est défendue par une minorité d'intellectuels (qu'ils soient de droite ou de gauche hein), vilipendés par leurs adversaires qui les catégorisent ainsi : partisans du repli, déclinistes, réactionnaires...
- une France qui a peur de la peur (peur de l'intolérance, peur du racisme, peur de la xénophobie etc. etc.). Une France d'en haut, minoritaire numériquement mais majoritaire du point de vue de la visibilité médiatique, qui bénéficie de la mondialisation, qui n'en ressent pas les effets négatifs, qui est heureuse, qui est pour l'ouverture des frontières, qui ne se reconnaît que faiblement dans le sentiment national, qui s'exprime pour le libre-échange, la diversité, le métissage, le cosmopolitisme, le multiculturalisme etc. Elle méprise les aspirations du local ou du national, qu'elle nomme populisme, patriotisme cocardier, idées rabougries, rances ou étriquées...

La première France, qui se retrouve donc en grande partie dans le vote FN, n'est pas motivée en premier lieu par le racisme. Mais elle a été cantonnée au racisme, au fascisme par la seconde France qui se définit très volontiers comme antifasciste. [Au passage, Taguieff remarque à juste titre que l'antifascisme a remplacé comme juste combat légitime l'anticommunisme qui était de rigueur tant que l'URSS vivait et qui a toujours gêné la gauche. Car l'anticommunisme a toujours été assimilé à un combat de droite (l'Action française, par exemple, était vigoureusement anticommuniste). Or, l'antifascisme (et son corollaire l'antiracisme) est LE combat de la gauche qui a eu besoin de se forger un ennemi imaginaire : le fasciste qui menace sans cesse de faire son retour. C'est une mythologie au sens barthésien du terme].
La seconde France, comme je l'ai dit, est défendue par une majorité d'intellectuels, en premier lieu BHL. Ils ont théorisé cette vision manichéenne par le combat fasciste/antifasciste, France lepéniste (ou raciste ou antisémite)/France démocratique (ou républicaine ou citoyenne). Le combat qui est alors mené se trouve justifié, du point de vue de ces intellectuels, par la diabolisation : le FN et ses électeurs sont fascistes, racistes... donc il ne peut y avoir de bons électeurs lepénistes puisqu'ils sont intrinsèquement racistes. C'est ce que dit BHL dans la Règle du jeu en septembre 1990 : "il faut rendre son nom au phénomène", "nommer le fascisme", "armer l'antifascisme", "qualifier clairement l'ennemi pour aider à le haïr". Vous remarquerez qu'il s'agit ici d'une bonne haine : on hait celui qui hait les autres. BHL appelle donc à la "guerre. Une vraie guerre avec tout ce que le mot suppose , non seulement de violence ou d'âpreté, mais de ruse, de rouerie, d'art de la manœuvre ou de stratégie."
Il est par conséquent loisible de dénoncer le vote FN, vote militant impliquant une adhésion idéologique, en le désignant comme vote extrémiste, néofasciste ou raciste. Ce qui est contre-productif car il ne démêle en rien les ressorts véritables de ce vote. Et ce n'est pas se faire l'ambassadeur du FN que de dire cela.

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

460

Re: Marine Le Pen : feu de paille ou lame de fond ?

Vu le manque de rigueur de Taguieff que j'ai pu constater dans ses bouquins sur l'imaginaire du complot, je ne vais pas forcément me référer à lui pour quoi que ce soit qui ne soit pas dans sa spécialité, c'est-à-dire l'étude de l'antisémitisme et de son histoire.

Et tu fais une généralité idiote en présentant comme un bloc cette France du bas et en lui assignant toutes ces valeurs en bloc. Surtout si tu rajoutes l'attachement à l'Etat-Providence.
Et une généralité encore plus idiote dans ta description de la France du haut.

Désolé de ne pas être convaincu.

"Et sans races, comment peut-on parler de racisme?" - sabaidee, 16/05/2014
"Allez, rince ton visage et enlève la merde dans tes yeux, va lire les commentaires des lecteurs du monde (le monde, hein, pas présent ou national hebdo) et tu percevras le degré d'agacement que suscitent ces associations subventionnées..." - sabaidee, 06/09/2016

"(influence léniniste de la "praxis historique réalisante et légitimée par sa propre réalisation historique effective", au sens hégélien du terme, dans l'action islamiste, au travers de l'état islamique - je n'utilise volontairement pas de majuscule pour cet "état" en ce que je lui dénie toute effectivité historique)" - Greg, 18/07/2016

"Oui oui, je maintiens. Il n'y a rien de plus consensuel que le Point. " - FDL, 28/07/2016

461

Re: Marine Le Pen : feu de paille ou lame de fond ?

Je n'ai pas lu ce qu'il a écrit sur la théorie du complot mais même si ce n'est pas pertinent, je ne vois pas en quoi l'analyse qu'il délivrerait sur d'autres problèmes devrait obligatoirement être non pertinent.
Tu n'es pas convaincu, soit, mais tu as moins de difficultés à prendre ce même électorat en bloc quand il s'agit de les traiter de racistes. C'est assez paradoxal.

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

462

Re: Marine Le Pen : feu de paille ou lame de fond ?

C'est tellement caricatural...

D'une, quand tu entends n'importe quel militant du FN, tu n'as aucune hésitation sur le fait que la base frontiste est raciste et pour une grande partie d'entre eux, antisémite. Marine Le Pen essaie de dédiaboliser son parti et à maints égards, elle y parvient malheureusement, mais ce n'est qu'une mascarade.

De deux, il y a des frontistes dans toutes les couches de la société. Ce n'est pas l'apanage des pauvres et des couches populaires.

De trois, mettre BHL comme le hérault de l'anti-frontisme me fait doucement rire. BHL ne représente que lui-même et c'est certainement parce que Taguieff est en concurrence médiatique (qu'il a perdu d'ailleurs) avec BHL qu'il l'a ainsi mis en avant.

De quatre, j'interprète tout ton argumentaire comme une façon comme une autre, de légitimer et de banaliser les thèses de ce parti héritier des fachos et des ex-collabos de tous poils. C'est dans la droite lignée de toute ton action ici sur ce forum où tu as insidieusement et mali(g)nement pris la place que l'on a toujours refusé aux divers facho qui ont tenté de s'implanter ici. C'est d'ailleurs tout à ton déshonneur que toi, qui justement, vient des milieux intellectuels, ouverts au monde, ait décidé d'adhérer à toutes ces thèses et à nous en gaver de force au quotidien.

De cinq, ton argumentaire laisse de côté le programme du FN, mélange SA/SS de dangereux n'importe quoi économique, d'extrême gauche sur le plan économique et social, et évidemment de racialisme et racisme sur le reste.

Enfin, désolé, mais des gens qui ont peur de la mondialisation, du chômage, de la précarité, il y en a partout. Ce n'est pas (uniquement) la peur qui motive le vote frontiste, ce sont des motivation anti-personnes colorées. Contrairement à ce que tu dis, il est beaucoup plus patriote  beaucoup plus cohérent avec l'amour de la France d'être au PS qu'au FN.

"Sapere aude, aie le courage de te servir de ton propre entendement."(E. Kant)
"Le secret douloureux des Dieux et des Rois, c'est que les hommes sont libres" (Jupiter à Egisthe in Les Mouches de Sartre)

Re: Marine Le Pen : feu de paille ou lame de fond ?

Cette généralisation n'est pas une analyse, c'est un discours politique, qui plus est très orienté. Et il ne me semble pas que Broz, avec qui je suis d'accord sur ce point, prenne les choses en bloc. Il y a une multitude de profils chez les électeurs FN mais ça n'empêche pas certaines caractéristiques communes et notamment le fait d'accepter de voter pour un parti dont certains représentants tiennent un discours de rejet certaines catégories de la population (immigrés ou roms par exemple).

En reprenant cette analyse tu prêtes aux électeurs FN un discours qu'ils ne tiennent pas forcément. Pire, tu sombres dans un déterminisme qui vise à assigner tout ou partie de ce que tu appelles la France d'en bas dans un discours de rejet qu'ils tiennent forcément, vu que ce sont des victimes.

Je suis en partie d'accord avec Greg, ton discours exonère de toute responsabilité les gens qui votent FN. C'est pas leur faute, ce sont des victimes. J'aimerais encore une fois te voir appliquer la même analyse à d'autres phénomènes sociaux, ce que tu te gardes bien de faire. Au final, ton analyse s'auto-justifie, à force de marteler ce message particulièrement efficace : le FN est le parti de la France d'en bas, il finira par réellement le devenir. Et au fond on s'en fout du programme du FN (il n'y en a pas), on s'en fout du bilan du FN dans les villes qu'il a dirigé par le passé (il n'était pas bon), puisqu'on vous dit qu'il est normal que les pauvres méprisés par ces élites mondialisées votent FN.

Par ailleurs cette analyse ne donne aucun remède au mal du FN, à part lui courir après dans une surrenchère qui a prouvé son inefficacité pour LR.

Last edited by Barney (29-10-2015 15:23:21)

It ain’t what you don’t know that gets you into trouble. It’s what you know for sure that just ain’t so.

"Un terroriste ne mérite pas de mourir. Il mérite de vivre l'enfer. A perpétuité. Et seule la déchéance de la nationalité le permet." Greg

Re: Marine Le Pen : feu de paille ou lame de fond ?

Barney a écrit:

Cette généralisation n'est pas une analyse

Ce n'est pas toi qui généralisait l'électorat du Front National à des personnes d'un niveau d'études inférieur ?

Re: Marine Le Pen : feu de paille ou lame de fond ?

ljubeta a écrit:
Barney a écrit:

Cette généralisation n'est pas une analyse

Ce n'est pas toi qui généralisait l'électorat du Front National à des personnes d'un niveau d'études inférieur ?

Non, assez loin de là, mais merci de me permettre de clarifier mon propos. Les études témoignent d'une plus forte représentation de l'électorat FN parmi les gens qui n'ont pas fait d'études que parmi ceux qui ont des niveaux élevés de diplôme. On peut parler d'une corrélation ou de causalité (je pense qu'il y a un peu des deux), mais je n'ai jamais prétendu que l'ensemble de l'électorat FN n'était pas éduqué. Tu noteras d'ailleurs que je n'ai pas non plus prétendu que les personnes qui n'ont pas de diplome sont déterminées à voter FN.

It ain’t what you don’t know that gets you into trouble. It’s what you know for sure that just ain’t so.

"Un terroriste ne mérite pas de mourir. Il mérite de vivre l'enfer. A perpétuité. Et seule la déchéance de la nationalité le permet." Greg

466

Re: Marine Le Pen : feu de paille ou lame de fond ?

Greg a écrit:

C'est tellement caricatural...

Greg plus bas a écrit:

ton argumentaire laisse de côté le programme du FN, mélange SA/SS de dangereux n'importe quoi économique, d'extrême gauche sur le plan économique et social, et évidemment de racialisme et racisme sur le reste.

http://lejournalduneniaise.files.wordpress.com/2011/12/dany-boon.jpg

D'une, quand tu entends n'importe quel militant du FN, tu n'as aucune hésitation sur le fait que la base frontiste est raciste et pour une grande partie d'entre eux, antisémite.

Je n'ai jamais dit qu'il n'y avait pas de racistes au FN. Il y en a. Tu parles d'ailleurs de base. La base ne fait pas une majorité, par définition.
Il y a certainement plus de militants racistes et antisémites au FN que dans les autres partis mais tu en trouveras aussi ailleurs. Niveau antisémitisme, l'extrême-gauche par exemple est plutôt pas mal.
De plus, le racisme et l'antisémitisme ne sont pas ou plus la motivation première des électeurs frontistes depuis déjà quelques années. On peut faire remonter cette mutation du FN à la scission de 1998 où Mégret attire à sa suite les purs et durs. Petit à petit, les tenants d'une ligne idéologique dure se détourneront du FN : Jean-Yves Le Gallou, Bernard Antony, Jacques Bompard, Carl Lang... L'exclusion de Le Pen père vient couronner le tout. Le FN est vu, par une bonne partie d'entre eux, comme un parti d'extrême-gauche, marxiste, étatiste etc. Yvan Blot dit d'ailleurs de Le Pen fille qu'elle est la dernière marxiste d'Occident. C'est aussi pour cela que le FN a autant de succès dans le Nord, chez les ouvriers.   

Marine Le Pen essaie de dédiaboliser son parti et à maints égards, elle y parvient malheureusement, mais ce n'est qu'une mascarade.

Cela dit, le concept de diabolisation est déjà en soi une ânerie, en plus d'être une erreur stratégique puisque c'est justement en le dé-diabolisant qu'on parviendra à le combattre efficacement. Donc que la dédiabolisation soit une mascarade n'est pas très étonnant.

De deux, il y a des frontistes dans toutes les couches de la société. Ce n'est pas l'apanage des pauvres et des couches populaires.

Ah ? Ma foi, vous insistez tellement sur le fait que les électeurs FN sont des sous-diplômés dégénérés (ce serait limite la famille de Massacre à la tronçonneuse) qu'on finit par croire qu'ils ne sont que cela. Je veux bien vous lire sur la représentation du FN dans les classes supérieures, ce serait une première sur ce forum.

De trois, mettre BHL comme le hérault de l'anti-frontisme me fait doucement rire. BHL ne représente que lui-même et c'est certainement parce que Taguieff est en concurrence médiatique (qu'il a perdu d'ailleurs) avec BHL qu'il l'a ainsi mis en avant.

BHL est un exemple, que j'ai effectivement pris chez Taguieff pour les références. Mais je peux citer Joffrin, Louis, Lagasnerie, Glucksmann, Plenel, Bégaudeau, Fassin, Guénolé, Attali... Je continue ou j’arrête là ?
Et puis si Taguieff vous hérisse le poil, je peux vous renvoyer vers Malika Sorel, peut-être préférez-vous : http://www.atlantico.fr/decryptage/tren … 42206.html

De quatre, j'interprète tout ton argumentaire comme une façon comme une autre, de légitimer et de banaliser les thèses de ce parti héritier des fachos et des ex-collabos de tous poils.

Je n'ai pas parlé des thèses du parti mais des raisons qui peuvent pousser les électeurs à se tourner vers lui.
J'avais déjà abordé ce point il y a quelque temps mais je répète : le FN compte, certes, parmi ses fondateurs d'anciens collaborateurs mais il compte aussi d'anciens résistants, comme Roger Holeindre ou Georges Bidault (qui a même été président du Conseil sous la IVème). C'est extrêmement mal connaître le FN que d'en faire un héritier des partis fascistes. On y trouve un peu de tout : collaborateurs, pétainistes, résistants, royalistes, trotskystes (et oui), communistes, socialistes (et oui, Gregounet), nationalistes. Il y avait même une Juste entre les nations : Rolande Birgy.

C'est dans la droite lignée de toute ton action ici sur ce forum où tu as insidieusement et mali(g)nement pris la place que l'on a toujours refusé aux divers facho qui ont tenté de s'implanter ici.

Prouve que je suis un "facho" et trouve-moi un point commun, ne serait-ce qu'un seul, avec feu Soleil d'acier par exemple.

C'est d'ailleurs tout à ton déshonneur que toi, qui justement, vient des milieux intellectuels, ouverts au monde, ait décidé d'adhérer à toutes ces thèses et à nous en gaver de force au quotidien.

Je partage certaines idées du FN comme je partage certaines idées du FDG, parfois de LR ou du PS sur certains sujets (mais je préfère adhérer à des personnes plutôt qu'à des programmes, comme Védrine, Pina, Garaud). Mais je ne vote pour aucun de ces partis. Je me reconnais assez bien dans le MRC (ou plutôt "me reconnaissais", depuis le départ de Chevènement). Je n'ai en revanche aucun point commun avec les Verts, que je souhaiterais voir disparaître de la scène politique (ça ne va pas tarder). Voilà, je pioche à droite et à gauche. J'admets que ça puisse en énerver certains de ne pas pouvoir me caser avec certitude quelque part, donc on m'estampille FN, ce qui a ceci de pratique que je n'ai, dès lors, plus aucune légitimité à m'exprimer.
Si vous voulez vraiment me mettre dans une case, appelez-moi antimoderne ou anar de droite, je prendrai ça comme un compliment.

De cinq, ton argumentaire laisse de côté le programme du FN,

Évidemment, puisque ce n'était pas le sujet de mon intervention.

mélange SA/SS

Tu disais caricatural ? Trouve-moi quelque chose de nazi dans le programme du FN.

de dangereux n'importe quoi économique, d'extrême gauche sur le plan économique et social,

Oui. C'est une des raisons qui me poussent à ne pas voter FN.

et évidemment de racialisme et racisme sur le reste.

Trouve-moi quelque chose de raciste dans le programme du FN.

Enfin, désolé, mais des gens qui ont peur de la mondialisation, du chômage, de la précarité, il y en a partout.

Ils sont dans leur écrasante majorité aux extrêmes, de plus en plus au FN et de moins en moins au FDG/NPA/LO pour diverses raisons, comme le parti pris de ces derniers en faveur du communautarisme et de la défense de l’immigré, nouveau damné de la terre, de préférence au "petit blanc" de classe populaire ou moyenne. Bouvet en parle dans son livre, que tu as sans doute lu ?

Ce n'est pas (uniquement) la peur qui motive le vote frontiste, ce sont des motivation anti-personnes colorées.

Contradiction : les motivations anti-personnes colorées sont des motivations dues à la peur, la peur des gens de culture et de couleur différentes.

Contrairement à ce que tu dis, il est beaucoup plus patriote  beaucoup plus cohérent avec l'amour de la France d'être au PS qu'au FN.

Discours militant et là aussi contradictoire car le PS est, entre autres choses, un parti européiste, contre les frontières et pour le multiculturalisme.

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

467

Re: Marine Le Pen : feu de paille ou lame de fond ?

Barney a écrit:

Cette généralisation n'est pas une analyse, c'est un discours politique, qui plus est très orienté. Et il ne me semble pas que Broz, avec qui je suis d'accord sur ce point, prenne les choses en bloc. Il y a une multitude de profils chez les électeurs FN mais ça n'empêche pas certaines caractéristiques communes et notamment le fait d'accepter de voter pour un parti dont certains représentants tiennent un discours de rejet certaines catégories de la population (immigrés ou roms par exemple).

En reprenant cette analyse tu prêtes aux électeurs FN un discours qu'ils ne tiennent pas forcément. Pire, tu sombres dans un déterminisme qui vise à assigner tout ou partie de ce que tu appelles la France d'en bas dans un discours de rejet qu'ils tiennent forcément, vu que ce sont des victimes.

Je suis en partie d'accord avec Greg, ton discours exonère de toute responsabilité les gens qui votent FN. C'est pas leur faute, ce sont des victimes. J'aimerais encore une fois te voir appliquer la même analyse à d'autres phénomènes sociaux, ce que tu te gardes bien de faire. Au final, ton analyse s'auto-justifie, à force de marteler ce message particulièrement efficace : le FN est le parti de la France d'en bas, il finira par réellement le devenir. Et au fond on s'en fout du programme du FN (il n'y en a pas), on s'en fout du bilan du FN dans les villes qu'il a dirigé par le passé (il n'était pas bon), puisqu'on vous dit qu'il est normal que les pauvres méprisés par ces élites mondialisées votent FN.

Par ailleurs cette analyse ne donne aucun remède au mal du FN, à part lui courir après dans une surrenchère qui a prouvé son inefficacité pour LR.

Je comprends tout à fait que pour les militants PS, avoir perdu l'électorat populaire fasse mal. Pierre Mauroy l'avait très bien exprimé quand il demandait si le terme ouvrier n'était pas devenu un gros mot.
Près de 50% des ouvriers votent FN. Au PS se retrouvent surtout les cadres supérieurs et professions libérales :

http://www.ifop.com/media/poll/2976-1-study_file.pdf

Les premiers pâtissent des effets de la mondialisation, les seconds en profitent. L'explication est là.
Les pauvres sont les grands oubliés du PS. Il est donc normal, oui, effectivement, qu'ils se retournent vers le parti qu'ils identifient comme contestataire, celui qui leur semble exprimer le mieux l'opposition à Bruxelles.
Le FN est devenu le parti de la France d'en bas, que cela plaise ou non. Ce n'est plus le PS et c'est de moins en moins le FDG. Je ne parle même pas du PCF qui n'existe quasi plus.
Je n'ai pas à exonérer qui que ce soit, chacun vote en son âme et conscience. Mais je ne ferai jamais la morale à quiconque, quel que soit le parti pour lequel il vote, chacun ayant ses propres raisons de voter pour tel ou tel parti. Sauf exceptions où le vote est irrationnel. 
Effectivement, le fait que les villes FN gagnées en 1995 aient été mal gérées (sauf en ce qui concerne Orange puisque ça fait 20 ans que Bompard y est) ne compte pour rien du tout dans les motivations du vote FN. C'est d'ailleurs assez révélateur que tu écrives "par le passé", comme si tu admettais que les villes actuellement entre les mains du FN sont bien gérées.
En revanche, je ne comprends pas pourquoi tu dis qu'il n'y a pas de programme FN. Il y en a bien un au contraire et il est cohérent, qu'on soit d'accord ou non avec ses orientations.

Last edited by FDL (29-10-2015 17:10:41)

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

Re: Marine Le Pen : feu de paille ou lame de fond ?

Je ne suis pas militant PS.

Je note que tu admets que plus de 50% de l'électorat ouvrier ne vote pas FN, ce qui à mon sens prouve que ta généralisation exprimée plus haut est contestable.

La distinction entre tes deux catégories (ceux qui profitent de la mondialisation contre ceux qui subissent) est beaucoup trop imprécise pour être sérieuse. Une grande partie, si ce n'est la majorité de l'électorat FN vivrait moins bien sans le système d'échanges internationaux actuel. Et de façon générale, la perte de souveraineté induite par la mondialisation concerne aussi ceux qui selon toi profitent de la mondialisation. Je suis surpris que tu puisses développer un argumentaire si long pour en arriver à autant de simplisme.

Je suis curieux de lire ta conception d'un vote irrationnel pour lequel tu t'autorises à faire la morale. Pour ma part je ne fais la morale à personne, mais je ne m'interdis pas de juger le comportement d'un individu qui vote FN. Il peut y avoir des circonstances explicatives mais à la fin chacun est responsable de ses actes et je refuse de croire que les circonstances définissent les choix individuels, ce n'est pas ma conception des choses. Note que j'ai le même raisonnement vis à vis de ceux qui, à gauche, cherchent à exonérer de leur responsabilité les jeunes des cités parce que ce sont des victimes du système.

Je n'admet aucunement que les villes tenues par le FN aujourd'hui sont bien gérées, c'est juste que je ne dispose pas d'information à ce sujet pour l'instant. Mais les échos que j'ai reçu, notamment en termes de politique culturelle, ne sont pas brillants (mais bon honnêtement, on peut aussi trouver plein de villes PS et LR ou la culture a été jetée aux égouts). En revanche, le bilan de la gestion municipale FN des villes pour lesquelles on dispose d'un peu de recul est catastrophique. Et je ne suis pas certain qu'Orange fasse exception. On verra pour ce qui en est des régions, mais pour moi une chose est claire, la première responsabilité de l'échec du FN dans le Nord et en PACA lorsqu'ils seront élu sera celle de leurs électeurs. C'est très facile de reprocher au PS et à LR d'avoir précipité les gens dans les bras du FN. Comme tu le dis, les électeurs votent en leur âme et conscience, et ils sont adultes.

It ain’t what you don’t know that gets you into trouble. It’s what you know for sure that just ain’t so.

"Un terroriste ne mérite pas de mourir. Il mérite de vivre l'enfer. A perpétuité. Et seule la déchéance de la nationalité le permet." Greg

469

Re: Marine Le Pen : feu de paille ou lame de fond ?

Barney a écrit:

Je ne suis pas militant PS.

Je parlais en général.

Je note que tu admets que plus de 50% de l'électorat ouvrier ne vote pas FN, ce qui à mon sens prouve que ta généralisation exprimée plus haut est contestable.

Euh... 50% des ouvriers votent FN. Les autres 50% se répartissent entre PS (15%, ce qui est misérable pour le parti de Jaurès), LR (13%), FDG (7% !!) et divers. Ça me semble suffisant pour dire que les ouvriers sont acquis au vote FN.

La distinction entre tes deux catégories (ceux qui profitent de la mondialisation contre ceux qui subissent) est beaucoup trop imprécise pour être sérieuse. Une grande partie, si ce n'est la majorité de l'électorat FN vivrait moins bien sans le système d'échanges internationaux actuel. Et de façon générale, la perte de souveraineté induite par la mondialisation concerne aussi ceux qui selon toi profitent de la mondialisation. Je suis surpris que tu puisses développer un argumentaire si long pour en arriver à autant de simplisme.

Alors on va le dire autrement : ceux qui plaident pour la mondialisation, le libre-échange etc. sont les sociaux-démocrates et les libéraux (cf. la position de Mélenchon : http://www.regards.fr/acces-payant/trim … -la,6874). Courants de pensée qui n'attirent pas ou plus l'électorat populaire pour des raisons qui me semblent évidentes. Sur la crise de la social-démocratie : http://alaincambier.fr/wp-content/uploa … a41p16.pdf

Je suis curieux de lire ta conception d'un vote irrationnel pour lequel tu t'autorises à faire la morale.

Il y a plusieurs facettes : on vote par hasard, on vote selon le nom ou la bouille du candidat, on vote pour le plus farfelu... Mais je ne fais pas la morale non plus à ceux-là.

mais à la fin chacun est responsable de ses actes

Tout à fait. Ce qui me conduit à affirmer que les politiques ont une énorme responsabilité, de par leurs actes ou leur absence d'actes, dans la montée continue du vote FN depuis les années 80. Ce sont d'ailleurs les premiers responsables et ce sont eux qu'il faut incriminer avant de s'en prendre aux électeurs.

Je n'admet aucunement que les villes tenues par le FN aujourd'hui sont bien gérées, c'est juste que je ne dispose pas d'information à ce sujet pour l'instant.

Fichtre, elles sont pourtant surveillées de près par un tas d'organismes "citoyens" et "vigilants" qui alertent régulièrement sur le danger que ces municipalités FN représentent pour la démocratie.

la première responsabilité de l'échec du FN dans le Nord et en PACA lorsqu'ils seront élu sera celle de leurs électeurs.

Non, la responsabilité revient en priorité à ceux qui ont permis au vote FN de prendre tant d'importance.

C'est très facile de reprocher au PS et à LR d'avoir précipité les gens dans les bras du FN. Comme tu le dis, les électeurs votent en leur âme et conscience, et ils sont adultes.

Ah tout à fait, ils ont décidé en âme et conscience, malgré les exhortations, les culpabilisations, les chantages etc., de voter FN. Autant dire que leur ras-le-bol d'une certaine classe politique devait être vraiment très fort.

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

470

Re: Marine Le Pen : feu de paille ou lame de fond ?

Lol de feu sur quiconque utilise le qualificatif "marxiste" pour Marine le Pen ou "d'extrême-gauche" pour son programme économique bahahahahahahahaha

"Et sans races, comment peut-on parler de racisme?" - sabaidee, 16/05/2014
"Allez, rince ton visage et enlève la merde dans tes yeux, va lire les commentaires des lecteurs du monde (le monde, hein, pas présent ou national hebdo) et tu percevras le degré d'agacement que suscitent ces associations subventionnées..." - sabaidee, 06/09/2016

"(influence léniniste de la "praxis historique réalisante et légitimée par sa propre réalisation historique effective", au sens hégélien du terme, dans l'action islamiste, au travers de l'état islamique - je n'utilise volontairement pas de majuscule pour cet "état" en ce que je lui dénie toute effectivité historique)" - Greg, 18/07/2016

"Oui oui, je maintiens. Il n'y a rien de plus consensuel que le Point. " - FDL, 28/07/2016

471

Re: Marine Le Pen : feu de paille ou lame de fond ?

ATTENTION ! Si vous votez Le Pen en 2017 et si elle arrive au pouvoir, nous vous prévenons : Radio France et France Télévisions ne pourront plus émettre que clandestinement (comme durant les heures les plus sombres de notre histoire, oh comme c'est subtil) Et ça, ce serait dommage, n'est-ce pas ? N'EST-CE PAS ?
Bande dessinée apocalyptique censée faire peur, écrite entre autres par l'inénarrable, le mirifique François Durpaire. On nous signale que Ridley Scott plancherait sur une éventuelle adaptation au cinéma.

Le Point a écrit:

BD - Les 100 jours de Marine Le Pen, "La Présidente"
Dans une politique-fiction, l'historien François Durpaire et le dessinateur Farid Boudjellal imaginent les suites du sacre de la patronne du FN en mai 2017.

Stéphane a perdu l'amour de sa vie. En ce mois de décembre 2017, sa compagne Fati – petite-fille de tirailleur sénégalais – s'est fait expulser de France vers son pays d'origine. Comme des milliers d'immigrés, la carte de séjour de cette Parisienne n'a pas été renouvelée. Ce n'est pas tout : les clandestins sont reconduits aux frontières, le Conseil constitutionnel a été supprimé ; à la suite de la sortie de l'euro, l'inflation grève sérieusement le pouvoir d'achat des Français. Le Figaro et TF1 – dirigés respectivement par Éric Zemmour et Patrick Buisson – sont devenus les médias quasi officiels du pouvoir alors que les chaînes des groupes publics France Télévisions et Radio France émettent leurs émissions clandestinement après avoir été asphyxiées financièrement.

Voilà le récit de politique-fiction imaginé par l'historien François Durpaire et dessiné par Farid Boudjellal dans la BD La Présidente*. La BD est engagée et veut mettre en garde contre l'avènement d'un totalitarisme sournois. Pour bâtir le scénario, Durpaire a pris conseil auprès de journalistes : Emmanuel Lechypre a imaginé les conséquences économiques, Thomas Legrand a anticipé les conséquences politiques, Wallès Kotra a réfléchi sur l'outre-mer et Ulysse Gosset a extrapolé la politique étrangère de la présidente Le Pen.

Pour résister au pouvoir en place, le jeune prof de gym Fariq – cousin de Stéphane – et sa grand-mère octogénaire Antoinette créent un blog. Mais, à l'hiver 2018, la résistance numérique devient vaine : la police prend le contrôle à distance de l'ordinateur de Fariq, puis lui passe les menottes. Quant à Antoinette, elle meurt – le même jour que Jean-Marie Le Pen dont les obsèques sont célébrées à Notre-Dame-de-Paris – après l'expulsion de Fati. Ce n'est qu'un prélude : le 1er février 2018, un mystérieux putschiste d'extrême droite menace Marine Le Pen, qu'il juge "trop tiède". Son programme : "rendre la France aux Français blancs" et fermer les mosquées.

* La Présidente, François Durpaire et Farid Boudjellal, Les Arènes BD – Demopolis, novembre 2015, 20 euros.

http://www.lepoint.fr/politique/bd-les- … 971_20.php

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

Re: Marine Le Pen : feu de paille ou lame de fond ?

les chaînes des groupes publics France Télévisions et Radio France émettent leurs émissions clandestinement après avoir été asphyxiées financièrement. [...]
Pour résister au pouvoir en place, le jeune prof de gym Fariq – cousin de Stéphane – et sa grand-mère octogénaire Antoinette créent un blog. Mais, à l'hiver 2018, la résistance numérique devient vaine : la police prend le contrôle à distance de l'ordinateur de Fariq, puis lui passe les menottes.

A l'heure du crowfunding, de l'économie collaborative, de la toute puissance des réseaux sociaux et de la révolution numérique, la France s'en remet à un prof de gym pour s'opposer au pouvoir grâce à un blog et sa grand-mère. Très convaincant. Le scénariste a bien fait de s'entourer de spécialistes de tout et n'importe quoi sauf du digital!

473

Re: Marine Le Pen : feu de paille ou lame de fond ?

FDL a écrit:

ATTENTION ! Si vous votez Le Pen en 2017 et si elle arrive au pouvoir, nous vous prévenons : Radio France et France Télévisions ne pourront plus émettre que clandestinement (comme durant les heures les plus sombres de notre histoire, oh comme c'est subtil) Et ça, ce serait dommage, n'est-ce pas ? N'EST-CE PAS ?
Bande dessinée apocalyptique censée faire peur, écrite entre autres par l'inénarrable, le mirifique François Durpaire. On nous signale que Ridley Scott plancherait sur une éventuelle adaptation au cinéma.


http://www.lepoint.fr/politique/bd-les- … 971_20.php

Ben écoute, on a eu droit au roman sur Zemmour président comme ce serait bien, laisse-nous avoir la bédé Le Pen présidente comme ce serait pas bien, chacun ses fantasmes et on ne juge pas

"Et sans races, comment peut-on parler de racisme?" - sabaidee, 16/05/2014
"Allez, rince ton visage et enlève la merde dans tes yeux, va lire les commentaires des lecteurs du monde (le monde, hein, pas présent ou national hebdo) et tu percevras le degré d'agacement que suscitent ces associations subventionnées..." - sabaidee, 06/09/2016

"(influence léniniste de la "praxis historique réalisante et légitimée par sa propre réalisation historique effective", au sens hégélien du terme, dans l'action islamiste, au travers de l'état islamique - je n'utilise volontairement pas de majuscule pour cet "état" en ce que je lui dénie toute effectivité historique)" - Greg, 18/07/2016

"Oui oui, je maintiens. Il n'y a rien de plus consensuel que le Point. " - FDL, 28/07/2016

474

Re: Marine Le Pen : feu de paille ou lame de fond ?

Des deux options, il y en a quand même une qui est bien plus probable que l'autre. wink

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

Re: Marine Le Pen : feu de paille ou lame de fond ?

FDL a écrit:

Des deux options, il y en a quand même une qui est bien plus probable que l'autre. wink

Dans les deux cas, Zemmour est promu: président de la France ou "président" du Figaro. Ses chevilles déjà bien enflées ne vont pas tenir le coup.

476

Re: Marine Le Pen : feu de paille ou lame de fond ?

Lol

BFM TV a écrit:

Marine Le Pen quitte le plateau de France Inter après une vérification de ses propos en direct

http://www.bfmtv.com/politique/marine-l … 31342.html

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

477

Re: Marine Le Pen : feu de paille ou lame de fond ?

https://scontent-cdg2-1.xx.fbcdn.net/hphotos-xfl1/t31.0-8/s960x960/12314499_797456147043469_3428719309950986236_o.jpg

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

478

Re: Marine Le Pen : feu de paille ou lame de fond ?

La gestion des mairies FN devait être catastrophique, c'était proclamé partout. Elle est si catastrophique que les électeurs semblent en redemander.

Le Figaro a écrit:

Forte progression du vote FN dans toutes les communes conquises en 2014

LE SCAN POLITIQUE - Dans les villes conquises par le Front national lors des élections municipales, les scores de l'extrême droite explosent.

Il n'y a pas une seule exception: dans toutes les villes remportées par le Front national aux élections municipales de 2014, le parti de Marine Le Pen améliore ses scores. Manière de concrétiser un slogan de l'eurodéputée qui a toujours juré «qu'essayer le FN serait l'adopter».

La plus forte progression a lieu à Beaucaire, commune du Gard gagnée par Julien Sanchez. Celui-ci est actuellement le chef de file du FN dans le département pour le scrutin régional. Il peut se vanter d'une progression de 26,84 points dans sa ville. Louis Aliot y a obtenu dimanche 59,68% des voix.

Puis c'est à Camaret-sur-Aigues (Vaucluse) que le FN progresse le plus: +22,09 points. Marion Maréchal-Le Pen y est passée haut la main du premier tour avec 53,21%.

Au Pontet (Vaucluse), Marion Maréchal-Le Pen a été plébiscitée par 53,73% des électeurs. C'est 19,08 points de plus qu'en 2014. L'élection municipale avait été annulée. Le FN avait remporté la partielle en mai 2015 (59,43% dès le premier tour).

À Villers-Cotterêts (Aisne), le FN progresse de 16,61 points. Marine Le Pen est arrivée en tête du premier tour avec 48,65% des voix. Le maire, Franck Briffaut avait été élu avec 32,04% des suffrages.

Au Luc (Var), la progression du FN est de 15,76 points. Marion Maréchal-Le Pen a obtenu 52,7% des voix contre36,94% des bulletins en 2014 pour le candidat FN.
Béziers lanterne rouge

A Hayange, où le maire FN Fabien Engelmann a été confronté à plusieurs polémiques depuis son élection, le parti progresse de 15,51 points. Florian Philippot a obtenu 45,91% des voix contre 30,40% au premier tour des élections municipales.

Dans la ville de Cogolin (Var), l'évolution (+15,23 points) est semblable. À Mantes-la-Ville (Yvelines), le FN progresse de 12,76 points par rapport au premier tour des municipales: Wallerand de Saint y a obtenu 34,41% des suffrages. A Fréjus (Var), le sénateur-maire David Rachline voit son parti en progrès de 10,13 points (de 40,30 à 50,43%).

Commune symbolique du FN, Hénin-Beaumont (Pas-de-Calais) voit le FN se fondre davantage dans le paysage. Il passe de 50,25% au premier tour des élections municipales à 59,36% au premier tour des élections régionales. Une progression dont s'est félicité le maire Steeve Briois: «Souvenez-vous des différentes élections où on disait que le Front national avait atteint son plafond de verre. Vous verrez qu'à chaque élection ici nous progresserons». Celui qui est aussi eurodéputé vante son «bon bilan malgré les petites critiques et polémiques montées de toutes pièces par une partie de la presse qui n'a que seul objectif de faire du buzz». «Malgré ce buzz médiatique, nous avons obtenu un très bon score à Hénin-Beaumont. Preuve que ce nous faisons n'est pas si mal...», avance le frontiste.

Dans le 7e secteur de Marseille dirigé par le sénateur Stéphane Ravier, le FN avait obtenu 32,88% au premier tour des municipales. Aux élections régionales, il n'existe pas de résultat sur l'ensemble du secteur mais uniquement pour les arrondissements qui le compose. Le FN enregistre là une hausse de 8,5 à 11,7 points.

Lanterne rouge du classement, Béziers où Robert Ménard avait été soutenu par le FN aux municipales (44,88%). Louis Aliot y a obtenu 45,81%.

http://www.lefigaro.fr/politique/le-sca … n-2014.php

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

479

Re: Marine Le Pen : feu de paille ou lame de fond ?

Entretien accordé à la Libre Belgique :

https://scontent-cdg2-1.xx.fbcdn.net/hphotos-xlf1/t31.0-8/12363031_10204093635661561_2594710770141659566_o.jpg

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

480

Re: Marine Le Pen : feu de paille ou lame de fond ?

Politique politicienne minable également ici, avec Louis Aliot qui s'est arrangé pour ne pas être élu en cas de défaite, sans en avertir ses électeurs (afin de n'avoir pas, semble-t-il, à démissionner de son mandat de député européen).

http://france3-regions.francetvinfo.fr/ … 84281.html

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

481

Re: Marine Le Pen : feu de paille ou lame de fond ?

On l'appellera le Magicien d'Oz.

Robert Ménard ne veut pas seulement lancer un « mouvement citoyen » – baptisé « Oz ta droite » – à l’occasion des Rendez-vous de Béziers, qu’il organise du 27 au 29 mai. Le maire de la sous-préfecture de l’Hérault entend surtout porter une cinquantaine de propositions en vue de l’élection présidentielle de 2017, dont il espère qu’elles seront reprises par les candidats (de droite, il va sans dire).

"Et sans races, comment peut-on parler de racisme?" - sabaidee, 16/05/2014
"Allez, rince ton visage et enlève la merde dans tes yeux, va lire les commentaires des lecteurs du monde (le monde, hein, pas présent ou national hebdo) et tu percevras le degré d'agacement que suscitent ces associations subventionnées..." - sabaidee, 06/09/2016

"(influence léniniste de la "praxis historique réalisante et légitimée par sa propre réalisation historique effective", au sens hégélien du terme, dans l'action islamiste, au travers de l'état islamique - je n'utilise volontairement pas de majuscule pour cet "état" en ce que je lui dénie toute effectivité historique)" - Greg, 18/07/2016

"Oui oui, je maintiens. Il n'y a rien de plus consensuel que le Point. " - FDL, 28/07/2016

Re: Marine Le Pen : feu de paille ou lame de fond ?

http://www.francesoir.fr/culture-art-ex … de-theatre :

Une pièce dont le Front national est l'épicentre: Salomé Lelouch présente à la Pépinière théâtre Politiquement correct, autour de l'élection présidentielle et de la présence de l'extrême droite au deuxième tour. "J'ai voulu raconter une histoire d'amour à l'épreuve des passions politiques, mais aussi confronter les passions politiques à l'épreuve de l'amour", explique la fille de Claude Lelouch et Evelyne Bouix à propos de la pièce, qu'elle a écrite et mise en scène.

https://tribulationsdunequinqua.com/201 … pepiniere/ :

Sophie a écrit:

Voilà donc une pièce qui fait réfléchir sur notre actualité, sur la vie politique française, sur nos convictions. Jusqu’où peut-on aller pour nos idées politiques, quelles sont les limites? Est-ce que l’amour peut être une limite à nos convictions ? Peut-on vivre avec une personne qui a des idées diamétralement opposées aux nôtres, avec une personne dont on ne peut supporter les positions politiques? Peut-on tout simplement aimer une personne qui a des valeurs radicalement opposées aux nôtres?

http://www.ticketac.com/pictures/500/0/spectacles_hd/55/14670290063079_photo_hd_28655.jpg

« "Jean-Marie Le Pen's racism {{citation needed}}" est quand même énorme. » (Free French)
« Tu as beau prendre de haut tout le monde ici » (FDL)

483

Re: Marine Le Pen : feu de paille ou lame de fond ?

Haha !

Le Figaro a écrit:

En quête de finances pour 2017, le FN fait les yeux doux aux Émirats arabes unis

LE SCAN POLITIQUE - Les responsables du Front national érigent volontiers les Émirats en contre-exemple du Qatar, accusé de financer le fondamentalisme islamiste.

C'est un problème récurrent au Front national. Bien que la trésorerie du parti soit désormais assainie, il manque des fonds pour alimenter la campagne présidentielle qui s'annonce. Marine Le Pen peut actuellement compter sur 4 à 6 millions d'euros selon les sources, alors que 12 seraient nécessaires. «Je pense que l'on va régler le problème», convient ce lundi matin Florian Philippot sur LCI, qui regrette que «les banques françaises ne prêtent pas». Un souci récurrent qui avait conduit le FN à chercher le soutien d'établissements russes en 2014. Cette source semble désormais tarie, et selon Mediapart, le Front national chercherait des financements alternatifs, notamment auprès des riches Émirats arabes unis, qui regardent avec bienveillance l'ascension du parti.

«S'il faut aller emprunter à l'étranger, nous irons emprunter à l'étranger, il n'y a aucune exclusive à ça. Que ce soit en Russie en Argentine ou aux États-Unis. Et pourquoi pas au Moyen-Orient», confirmait sur France 3 Wallerand de Saint-Just, trésorier du FN, pendant «les estivales de Fréjus», le 18 septembre. «On cherche “worldwide”, partout sauf en France étant donné le refus des banques ici», a développé l'eurodéputé Bernard Monot, l'un des économistes du Front, auprès de Mediapart. «On a mis une douzaine de lignes à l'eau qu'on peut actionner. Nous cherchons à l'ouest - zone dollar et zone euro -, on a aussi des pistes au Moyen-Orient», ajoute ce dernier. Une piste déjà explorée en 2014, raconte l'un de ses proches, le député Rassemblement Bleu Marine (RBM) Jean-Luc Schaffhauser. En discussion avec une banque d'Abu Dhabi, il affirme avoir assuré des négociations pour un emprunt avec «un taux de 2,8 %». «Mais cela ne s'était pas fait le jour de la signature, en février 2014», précise-t-il. C'est finalement des établissements russes qui avaient pourvu aux besoins, ainsi que Cotelec, la structure de Jean-Marie Le Pen. Cette association de financement a par ailleurs déjà débloqué 6 millions d'euros pour la présidentielle de 2017.

Le FN dément le financement du voyage égyptien de Marine Le Pen

Mediapart relève que le Front national maintient depuis les meilleures relations possibles avec les Émirats arabes unis, présentés comme un modèle de pays arabe combattant le fondamentalisme, par opposition au Qatar, accusé de financer en sous-main le djihad et les Frères musulmans. Une proximité de vue affichée lorsque Marine Le Pen se rend en Égypte le 28 mai 2015: la présidente du FN fait à cette occasion un éloge appuyé du régime du président al-Sissi, implacable adversaire des Frères musulmans, soutenu par les Émirats. Le site spécialisé Intelligence Online révèle alors ce qui a convaincu les responsables égyptiens d'accepter la rencontre: «C'est sous l'amicale pression des services émiratis de renseignement que la plupart ont accepté de rencontrer la présidente du FN». Une pression également exercée sur le président égyptien en personne, selon les révélations du livre Nos très chers émirs (Michel Lafont), paru le 20 octobre, et signé des journalistes Christian Chesnot et Georges Malbrunot. Le voyage égyptien dans son ensemble aurait d'ailleurs été financé par des fonds émiratis.

«C'est inexact», répond brièvement le secrétaire général du FN Nicolas Bay interrogé par France 2 ce lundi, soucieux de protéger l'image d'un parti prompt à clamer son indépendance vis-à-vis de toute puissance étrangère. Avant de dérouler son argumentaire: «Il y a une différence fondamentale entre le Qatar et les Émirats arabes unis. Les Émirats combattent l'islamisme radical, le Qatar soutient et finance les factions islamistes. Ce que je constate, c'est que sous François Hollande comme sous Nicolas Sarkozy, la classe politique française a fait preuve d'une grande complicité avec le Qatar». Aucun projet de financement ne serait à l'étude selon lui. «Pas à ma connaissance», assure-t-il, avant de glisser de nouveau: «Nous combattons l'islamisme radical et nous soutenons ceux qui, dans cette région du monde, combattent l'islamisme radical».

http://www.lefigaro.fr/politique/le-sca … s-unis.php

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

484

Re: Marine Le Pen : feu de paille ou lame de fond ?

Quand le réel fait mal.

Libération a écrit:

Laurent Garnier «emmerde» un peu ses fans du Front national

Ça s’est passé dimanche soir au Rex Club, haut lieu de la musique électronique à Paris. Invité pour un set marathon comme il les affectionne, Laurent Garnier, le visage et la voix les mieux identifiés de la techno française, jouait à domicile, en terrain conquis, entouré d’«amis». Comme souvent, son set fut éclectique et riche en morceaux emblématiques, chargés de message d’union et de tolérance. Et puis au cœur de la nuit, Garnier a joué, dans la tradition des free parties des années 90 et comme il l’a souvent fait par le passé, le fameux Porcherie des Bérurier noir, hymne anti-FN de 1989 qui se termine par la fameuse harangue : «La jeunesse emmerde le Front national.» A priori, le geste était là davantage, en ces temps politiques volatils, pour se rassurer que pour provoquer. Les images de ce moment, postées lundi par Garnier lui-même sur son compte Facebook accompagnées du hashtag #UnisContreLeFN, exposent d’ailleurs un moment d’union sans équivoque - une nuée de majeurs levés comme à la grande époque des rassemblements antifas.

Quelques heures après la publication de la vidéo, c’est pourtant un autre son de cloche qui a résonné aux oreilles de Garnier et, avec lui, de la communauté électronique française : un concert de complaintes de fans sympathisants du FN qui s’offusquaient publiquement que le DJ «s’occupe de politique», s’engage contre «le premier parti de France» et se révèle ainsi en agent du «système». Mathématiquement, personne n’oserait postuler que ne puisse se retrouver, parmi la foule d’un club ou d’un grand festival de musique électronique, au moins une partie des quelque 34 % de jeunes Français ayant voté FN aux dernières élections régionales. Il serait tout aussi naïf de demander aux clubbers de connaître sur le bout des doigts l’histoire de la dance music et l’élan politique qui a présidé à l’émergence de la plupart de ses sous-genres - disco, house ou techno - dans les quartiers populaires de New York, Manchester ou Chicago.

Que la house nation, édifiée surtout par des musiciens noirs et/ou gays, se découvre en partie composée d’électeurs d’extrême droite, à quelques mois d’une élection présidentielle qui promet de voir Marine Le Pen passer au second tour, constitue pourtant un acte sans précédent de la vie culturelle française. Une douche froide d’autant plus frappante qu’elle en annonce sans doute d’autres, prêtes à survenir dans d’autres milieux, d’autres bulles au bord de l’explosion : la désillusion abrupte d’une communauté qui s’imaginait bien plus homogène dans ses affinités politiques qu’elle ne l’est en réalité. Qui se croyait, comme tant d’entre nous, entière et solidaire.

http://next.liberation.fr/musique/2017/ … al_1548745

"François Hollande, qui est et reste à mes yeux un très bon Président, un décideur juste et bon, d'une intelligence fine et curieuse de tout, posé, humble et droit, un grand homme politique, bien élu, qui a engagé de très nombreuses réformes qui s'imposaient depuis des années voire des décennies" (Greg)
"Dès que je vois inscrit "FDL", je ne lis pas. C'est perte de temps. Il est totalement timbré, violent, et ses écrits me révulsent.  Son idéologie qui a évolué vers l'extrême droite est symptomatique d'une véritable dégénérescence intellectuelle." (Greg)
"Le CCIF défend les libertés fondamentales." (Broz)

Re: Marine Le Pen : feu de paille ou lame de fond ?

Questions aux spécialistes du droit constitutionnel: y a-t-il du vrai dans cet article de Dominique Rousseau ou n'est-ce qu'un fatras pseudo-juridique ?

« "Jean-Marie Le Pen's racism {{citation needed}}" est quand même énorme. » (Free French)
« Tu as beau prendre de haut tout le monde ici » (FDL)

Re: Marine Le Pen : feu de paille ou lame de fond ?

Dominique Perrin a écrit:

« Comment peux-tu voter FN si t’es homo ? »

Les homosexuels sont aujourd’hui aussi nombreux que les hétéros à vouloir voter Marine Le Pen. Animés notamment par le rejet des musulmans, considérés comme homophobes. Une idée entretenue par la présidente du Front national.

http://www.lemonde.fr/m-actu/article/20 … 97186.html (avec le « président de l'association FN de Sciences Po Paris »)

« "Jean-Marie Le Pen's racism {{citation needed}}" est quand même énorme. » (Free French)
« Tu as beau prendre de haut tout le monde ici » (FDL)